Universe image 1, 2, 3...Géant! Universe image 1, 2, 3...Géant!

1, 2, 3...Géant!

The story of Jean-Jean the giant who lives in the country of Arbra. One day, after a Grand Braoum, an enormous tree grows outside his castle. In it, he finds two tiny children, Rose and Olivo, whom he decides to adopt. Other characters include Mosa, the fairy who has lost her magic wand, Blou, Mouline and Monsieur Ding Dong.

Official sitefor 1, 2, 3...Géant!
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The Croquette

Olivo and Mouline want to learn how to play croquet with Jean-Jean`s game. But he doesn`t have time to teach it to them, so they decide to make up their own rules. Ding Dong learns through a flyer that another merchant is competing with him.



Production year: 2012

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Au royaume d'Arbra, habite une famille de géants; ceux-ci sont joués par des comédiens humains. Sous la terre, habitent les SOUSSIS, des marionnettes qui parlent un langage inventé. Un appareil, le soussiscope, permet aux géants d'observer chez les SOUSSIS.

Début chanson thème


JEAN-JEAN

Un, deux, trois…

Trois géants.

♪ Ma famille-mille-mille ♪

♪ Deux petits, un très grand ♪


EN DUO

♪ Ça fourmille tout le temps ♪


JEAN-JEAN

♪ Une fée bien rigolote

qui voudrait une baguette ♪

♪ Un marchand et sa roulotte

CHŒUR

et son joyeux baratin ♪


JEAN-JEAN

♪ Une amie qui virevolte ♪

♪ Un copain qui vient de loin ♪

♪ Un gros chien qui roupille ♪

♪ Ils font partie

de la famille ♪

CHŒUR

♪ Et puis il y a ♪

♪ Les soussis ♪


LES SOUSSIS

♪ Kek, kekek, kek, kek,

kekek, kekek, kekek, kekek ♪

♪ Youh ♪

CHŒUR

♪ Des bêtises, des bêtises ♪

♪ Par ici les malappris ♪


JEAN-JEAN

♪ Un papa, deux enfants ♪

♪ Ma famille-mille-mille ♪

♪ Viens chez moi…

CHŒUR

...on est là ♪

♪ 1, 2, 3 ♪

♪ Géant ♪♪

(Fin chanson thème)

(Dans la cuisine de JEAN-JEAN, MOULINE et OLIVO s'essuient les mains.)


OLIVO

On est prêts,

papa Jean-Jean.


JEAN-JEAN

Vous avez lavé vos mains?


MOULINE

Oui, oui, vraiment bien.


JEAN-JEAN

Bon!

(JEAN-JEAN apporte un grand coffre sur la table.)


MOULINE

Ah! Wow!

Il est géant, le coffre!


JEAN-JEAN

Ha! ha! ha!


OLIVO

Il a l'air

vraiment vieux.


JEAN-JEAN

Hmm, hmm, c'est mon père

qui me l'a donné.

Et ce qu'il y a dedans,

c'était mon jeu préféré

quand j'étais petit géant.

Je jouais souvent avec mon papa.

Et hop!

(JEAN-JEAN ouvre le coffre.)


MOULINE

Wow! Un jeu

de croquet!


JEAN-JEAN

Oui!


OLIVO

C'est quoi,

le croquet?


JEAN-JEAN

C'est un jeu

très ancien. Ha! ha!

(S'adressant au public de l'émission)

Tu connais ça, toi, le croquet?

(JEAN-JEAN sort les accessoires du coffre au fur et à mesure qu'il les nomme.)


JEAN-JEAN

Tout ce qu'il nous faut,

c'est un maillet,

une boule, des arceaux

et un beau grand terrain plat.


OLIVO

C'est amusant?


JEAN-JEAN

Ha! ha! Beaucoup!

Ha! ha!

MOULINE)

Hé, je ne savais pas que tu

connaissais ça, toi, le croquet.


MOULINE

Oui, mon papa

joue des fois.

Même qu'il participe

à un tournoi, demain.


JEAN-JEAN

Eh bien, je participe

au même tournoi.


OLIVO

Un tournoi?


JEAN-JEAN

Oui! Mais c'est

une joute amicale.

On joue pour le plaisir.


MOULINE

C'est mon papa qui va gagner

pour le plaisir!


OLIVO

Non, c'est mon papa

à moi!


JEAN-JEAN

Holà!

Je ne savais pas

que monsieur Éolie et moi avions

tant d'admirateurs.


OLIVO

Moi aussi, je veux

jouer au croquet.


MOULINE

Oh oui! Jean-Jean,

montre-nous, s'il vous plaît!


JEAN-JEAN

Ah, je crois que nous avons

le temps avant la nuit,

alors d'accord.


MOULINE

Oui! Youpi!

(MOULINE et OLIVO partent à la course.)


JEAN-JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Ha! ha!

Ça va être amusant.

Et en plus, ça va me faire

une petite pratique

avant mon tournoi.

Ha! ha! ha!

(Transportant le coffre)

Bon! Ah!

(Dans la cour)


MOULINE

Ah, il est beau,

le maillet.


OLIVO

(Faisant semblant de regarder sous l'eau avec le maillet)

Ça me fait penser

à un périscope de sous-marin.


MOULINE

Oh oui!

Oh, ou à une canne.

(Marchant avec le maillet comme canne)

Ya-ah-ah, ya-ah-ah.


JEAN-JEAN

(Venant les rejoindre)

Ha! ha! ha!


OLIVO

Je sais à quoi ça ressemble

le plus: un gros marteau!


MOULINE

Oh oui.


JEAN-JEAN

Ah, c'est le même

principe aussi:

on cogne sur la boule

comme on cogne sur un clou.


OLIVO

Moi, je suis bon

pour cogner sur les clous.


MOULINE

Alors, tu vas devenir

un grand joueur de croquet.


OLIVO

Oui, comme mon papa.


JEAN-JEAN

Ah, je ne sais pas

si je suis un grand joueur,

mais je suis un joueur géant,

en tout cas.


MOULINE

Je suis sûre que tu es

super bon, Jean-Jean.


JEAN-JEAN

Je me débrouille bien.

Assez bien, même.

Ha! ha! ha!

Euh, oui, oui, c'est vrai.


OLIVO

Et à quoi ça sert,

les "aceaux"?


JEAN-JEAN

Non, les arceaux, hmm.

On doit faire passer

la boule en dessous.


MOULINE

Ah! Oui, en la cognant

avec le maillet.


JEAN-JEAN

(Installant les arceaux sur le sol)

C'est ça! On se fait

un beau parcours

et on doit faire passer la boule

dans tous les arceaux, hmm.

C'est un peu comme...

comme une course à obstacles.


OLIVO

Montre-nous

comment jouer.


MOULINE

Ah oui!

J'ai trop hâte.


JEAN-JEAN

Regardez bien, hmm.

Je vais vous montrer

comment on joue au croquet

comme un vrai champion.

Ha! ha!

Ah non!


OLIVO

Quoi?


JEAN-JEAN

J'ai promis de fabriquer

un trophée

pour le tournoi, demain.

Un trophée pour le champion,

justement.

Ah, j'avais complètement oublié.

Mais je suis désolé,

les enfants,

je n'ai pas le temps

de vous montrer comment on joue.

(MOULINE et OLIVO sont déçus.)


OLIVO

Tu ne peux pas

nous montrer vite, vite?


JEAN-JEAN

C'est un peu compliqué

à montrer vite, vite.

En plus, je dois avoir terminé

de fabriquer le trophée

avant la nuit,

et le soleil

va bientôt se coucher.


MOULINE

Mais il ne va pas se coucher

tout de suite, tout de suite.

Le ciel n'a même pas encore

changé de couleur.


OLIVO

Si tu as promis,

il faut que tu le fasses.


JEAN-JEAN

Eh oui...


MOULINE

Mais... est-ce qu'on peut

garder ton jeu

pour se pratiquer

à frapper la boule?


JEAN-JEAN

Ha! ha! Mais bien sûr,

mes petits ouistitis.

Amusez-vous bien, hein.

(JEAN-JEAN s'en va.)


MOULINE

Ah! OK.


OLIVO

On joue?


MOULINE

Ah oui! On joue!

(Mettant la boule devant un arceau.)

Euh... ici!

(Chez les SOUSSIS, TACHE-TACHE s'apprête à faire une surprise à TISSOU.)


TISSOU

(Les yeux fermés comptant pour jouer à la cachette)

He, pou, qua, cloul, zip,

pik, pik, pik.

Ah! Ha! ha!

(TISSOU ouvre les yeux et court après TACHE-TACHE.)


TACHE-TACHE

Ha! ha! ha!

(TISSOU se frappe la tête sur un objet sur son chemin. TACHE-TACHE va le voir.)


TACHE-TACHE

Kek, kek, kek.

(TISSOU se plaint, TACHE-TACHE se sent mal.)

(De retour dans la cour)


OLIVO

(Frappant la balle avec son maillet)

Oh non,

j'ai raté.


MOULINE

À mon tour.

(MOULINE s'apprête à frapper sur la balle avec le côté du maillet.)


OLIVO

Mais ce n'est pas comme ça

qu'il faut frapper sur la boule.


MOULINE

Pourquoi? Moi, je trouve

que ça va mieux.


OLIVO

Il faut cogner avec le bout,

comme avec un marteau.


MOULINE

(Essayant de la manière proposée par OLIVO )

Ah! Euh...

Ah! Moi, je trouve que c'est

trop difficile comme ça.


OLIVO

Moi, je suis capable parce que

je suis bon avec un marteau.

Regarde!

(OLIVO frappe la balle puis l'aide à passer sous un arceau avec son pied.)


MOULINE

Hé! Tu n'as pas le droit

de jouer avec ton pied!


OLIVO

Bien oui!

Moi, je dis que les grands

champions, ils font ça.

(MOULINE fronce les sourcils.)


MONSIEUR DING DONG

(Arrivant)

Ding dong! Me voici!

He! He!


OLIVO

Bonjour,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

Bonjour, Olivo.

Bonjour, Mouline.


MOULINE

Est-ce que vous savez

jouer au croquet?


MONSIEUR DING DONG

Au croquet? Ha! ha!

Mais bien sûr que je sais

jouer au croquet!

Même que je suis un as,

un expert, un virtuose! Oui!

J'aurais pu faire une carrière

de joueur de croquet

professionnel, vous savez.


OLIVO

Oui?


MONSIEUR DING DONG

À moins que j'aie rêvé ça.

Peut-être que je me trompe.


OLIVO

Mais est-ce que

vous pouvez nous montrer

comment jouer,

au moins?


MOULINE

Olivo dit qu'il faut frapper

la boule avec le bout,

mais moi, je trouve

que ça va mieux avec le côté.

(On entend les cris d'un oiseau.)


MOULINE

Vol-au-vent!

(Un papier est lancé sur le sol, MONSIEUR DING DONG l'attrappe et le lit.)


MONSIEUR DING DONG

Oh, oh! Mais...

Ha! ha! ha!

Ha! ha! ha!

Ah, c'est de la publicité!

Ding dong de ding dong.

(Paniquant)

Ah! Ding, ding, ding, ding,

ding, ding, ding, ding!

Non mais... non mais...

non mais...

Qu'est-ce que je vais faire?

Ah, ah, ah!


MOULINE

Ça dit quoi,

monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

Oh... Oh, ça, ça...

Ce n'est rien, non, non.

Ne vous inquiétez pas.

Non, non,

ce n'est pas important.

C'est une affaire

de... de grands.

Ah oui, c'est un problème

de marchand.

Oh, oh.

Il faut absolument que

j'en parle à Géant-Géant. Ah!


OLIVO

Vous avez

l'air bizarre.


MONSIEUR DING DONG

Bizarre?

Moi, bizarre?


MONSIEUR DING DONG

Bizarre? Mais pas du tout.

Pas du tout!

Je vais bien, je n'ai jamais été

aussi bien de...

de ma vie.

(Très énervé)

Ah! Ça va très bien,

ça va très bien.

Ça va très bien,

ça va très bien.

Oh non, oh non.

(MONSIEUR DING DONG s'en va, paniqué.)


OLIVO

Mais, pour le croquet...

Qu'est-ce

qu'on va faire?


MOULINE

Je ne sais pas.

(S'adressant à un chien en peluche)

Qu'est-ce qu'on

va faire, toutou?

Ah! Je sais.

On a juste à inventer un jeu.


OLIVO

À la place du croquet?


MOULINE

Oui! On fait un parcours

avec plein d'obstacles amusants,

comme des toutous.


OLIVO

Des jouets.


MOULINE

Oui!

Et on... on a le droit de jouer

comme on veut.


OLIVO

Oh oui, on invente

toutes les règles.


MOULINE

Ha! ha! Oui!

Toi, tu joues avec ton pied.

Et moi, je peux cogner

la boule avec le côté.


OLIVO

Ah! Oui! Ah!

Eh bien, on va aller voir

dans mon coffre à jouets

s'il y a des obstacles.


MOULINE

Oui!

(Chez les SOUSSIS, TISSOU se relève. Il a une grosse bosse sur la tête.)


TISSOU

Oyoyoyoyoye.


TACHE-TACHE

(Lui indiquant sa bosse sur la tête)

Ah, ah, ah.

Kek, kek, kek.


TISSOU

Hoh...

Oyoyoyoyoye.

(TACHE-TACHE veut toucher à la bosse. TISSOU le chasse en grognant. Puis, touche lui-même à sa propre bosse en se plaignant.)


TISSOU

Oh... Ouye.

Ouye! Oye.

(Chez JEAN-JEAN)


MONSIEUR DING DONG

Ah, écoutez, écoutez,

écoutez, écoutez, écoutez.

(Lisant le papier trouvé plus tôt)

"Oyé! Oyé! à tous

les habitants,

le fameux monsieur Dindon

s'en vient au pays d'Arbra.

Il a de tout venant de partout

pour tous les goûts.

Soyez parmi les chanceux

et devenez les nouveaux clients

de cet excellent marchand."

Bla, bla, bla, bla, bla, bla,

bla, bla, bla, bla, bla, bla.

(S'adressant à JEAN-JEAN)

Oh, oh! Qu'est-ce que

je vais faire?

Ding dong de ding dong

de ding dong!

C'est terminé.

Je suis ruiné.

Je dois tout abandonner.


JEAN-JEAN

Attendez un peu,

monsieur Ding Dong.

Je ne suis pas sûr

de vous suivre.

Vous le connaissez,

ce monsieur Dindon?


MONSIEUR DING DONG

Non, non, non, non.

Et vous avez bien entendu.

C'est un marchand comme moi,

et il s'en vient ici,

où je suis déjà.


JEAN-JEAN

Euh... montrez-moi ça.


MONSIEUR DING DONG

Non, non, non, non.

Jamais de la vie.

Ça va vous convaincre de devenir

son client. Non, non, non.


JEAN-JEAN

Et vous croyez qu'il a tout,

tout, tout, comme vous?


MONSIEUR DING DONG

C'est ce que ça dit,

ding dong de ding dong.

Il a peut-être une Touthèque,

possiblement plus grosse

et mieux garnie que la mienne.


JEAN-JEAN

Oh, oh! Non, ça,

ça m'étonnerait beaucoup.


MONSIEUR DING DONG

(Marchant de long en large)

Ah, et il s'en vient ici,

au pays d'Arbra,

pour me prendre

tous mes clients.

Oh! Je vais perdre ma place!

Je suis fichu, foutu, perdu!


JEAN-JEAN

Mais voyons,

monsieur Ding Dong,

vous n'exagérez pas un peu, là?


MONSIEUR DING DONG

Ah, tout le monde va vouloir

échanger avec lui.

Et plus jamais avec moi.

Monsieur Flagada, Mosa,

et probablement aussi vous,

Géant-Géant.


JEAN-JEAN

Que me dites-vous là?

Je n'ai pas du tout envie

de faire affaire

avec quelqu'un d'autre.


MONSIEUR DING DONG

Les enfants.

Oh, ces pauvres petits qui ont

toujours besoin de moi.

Mais qu'est-ce qui va

leur arriver, à eux? Oh!


JEAN-JEAN

Voyons, calmez-vous un peu.


MONSIEUR DING DONG

Oh, oh, oh!

Qu'est-ce que je vais faire,

ding dong de malheur?

Oh, oh, oh!

Oh, et tous mes objets

qui ne trouveront plus preneur.

Oh! Oh, et mon grand registre

complètement vide.

Et ma Touthèque

qui va tomber en ruine.

Oh!

Et moi, je vais

sombrer dans l'oubli,

et plus personne

ne me reconnaîtra ici.

Oh!


JEAN-JEAN

(Prenant gentiment MONSIEUR DING DONG par les épaules)

Jacques Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

C'est moi.


JEAN-JEAN

Vous vous en faites pour rien.

Tous vos clients vous aiment.

Ils ne vont pas tout bonnement

vous laisser tomber

pour ce monsieur Dindon.


MONSIEUR DING DONG

Pff, ça ne sert à rien,

Géant-Géant.

Monsieur Dindon

est un excellent marchand.

Il va prendre ma place.

Non, non, vous ne pourrez

jamais me consoler.

Et de toute façon,

vous allez m'oublier.


JEAN-JEAN

Ah!


MONSIEUR DING DONG

Oui, oui.

(MONSIEUR DING DONG s'en va en pleurant.)


JEAN-JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Ça, alors! Quelle histoire!

(Dans la cour, MOULINE et OLIVO disposent des objets sur le sol.)


OLIVO

On met mon camion aussi.

Ça va faire un bon obstacle.


MOULINE

Il est beau,

notre parcours de croquet.


OLIVO

Ah... Peut-être qu'on pourrait

trouver un nouveau nom

pour notre jeu inventé.


MOULINE

Comme quoi?


OLIVO

Je... je ne sais pas.


MOULINE

Euh...


OLIVO

Ah oui, ça pourrait s'appeler

la croquette.


MOULINE

Ha! ha! Oui!

On joue à la croquette.

Sauf qu'on a deux boules,

mais on a juste un maillet.


OLIVO

C'est vrai, il nous

en faudrait un autre.

(MONSIEUR DING DONG arrive dans la cour en pleurant.)


MONSIEUR DING DONG

Oh, c'est fini, fini, fini.

F-i-i-n-i-i.

Oh, fini.

Oh!


MOULINE

Fini? Mais on n'a même pas

commencé encore.


MONSIEUR DING DONG

Non, non, je parlais

de ma Touthèque. Ah!

Ma bonne vieille Touthèque.

Oh, oh, oh.

Ah! La meilleure de toutes

les touthèques du monde entier.

(MONSIEUR DING DONG s'appuie sur sa touthèque.)


MOULINE

Euh... Monsieur Ding Dong,

est-ce que ça va?


OLIVO

Vous avez

l'air triste.


MONSIEUR DING DONG

Triste? Non, non, non.

Non, non, non,

je ne suis pas triste.

Ça va très bien.

(Essayant de sourire à travers ses pleurs)

Je souris.

Regardez, je souris.

Je souris.

Et je danse, aussi.

Je danse.

Je danse et je souris.

Je souris et je danse.


MOULINE

Monsieur Ding Dong?

On le sait,

que vous êtes triste.


OLIVO

Oui, mais pourquoi?


MONSIEUR DING DONG

Hum-hum. Parce que...

parce que je vais fermer

la Touthèque

pour toujours,

toujours, toujours.


MOULINE

Ah! Mais pourquoi?


OLIVO

Vous ne pouvez pas

faire ça.


MOULINE

Non!


MONSIEUR DING DONG

Parce que

je ne peux pas rivaliser

avec monsieur Dindon.


OLIVO

Monsieur qui?


MONSIEUR DING DONG

Dindon.

Non, laissez tomber, les

enfants, c'est trop compliqué.

Je ne peux tout simplement plus

être un marchand.

Ah! Ah, ma Touthèque,

ma valeureuse Touthèque adorée.


OLIVO

Mais monsieur Ding Dong,

qu'est-ce que vous allez faire

si vous ne prêtez

plus rien?


MONSIEUR DING DONG

Qu'est-ce que je vais faire?

Oh, oh, je ne croyais jamais

devoir dire ça un jour, mais...

Je vais devoir changer

de métier.


OLIVO

Ah, mais on a

besoin de vous!


MOULINE

Oui!


MONSIEUR DING DONG

(Mimant les métiers)

Laitier, barbier, jardinier,

bouffon, bûcheron, forgeron,

ramoneur, poinçonneur,

navigateur...


MOULINE

Ah, monsieur Ding Dong!

Vous ne pouvez pas fermer

votre Touthèque.

Qu'est-ce

qu'on fait, nous,

si on a besoin de quelque chose

pour notre jeu?


MONSIEUR DING DONG

Eh bien... eh bien, allez

demander à ce fameux monsieur...

Dindon!

Hmm, Dindon...

Ah, ah!

(MONSIEUR DING DONG s'en va.)

(Chez les SOUSSIS)


TISSOU

(Touchant à sa bosse)

Aoye. Ouye.


TACHE-TACHE

(Cherchant parmi les objets et ne trouvant pas)

Heu... Hmm. Nip.


TISSOU

Ah. Ouye. Ah.


TACHE-TACHE

(Trouvant un stéthoscope)

Ha! ha! ha!

Heu, heu... Nip.

(TACHE-TACHE jette le stéthoscope au loin.)


TISSOU

Oye. Oye.


TACHE-TACHE

(Trouvant une bouillotte)

Ah, ha!

Heu... Hmm, nip!

(TACHE-TACHE jette la bouillotte au loin.)


TACHE-TACHE

(Trouvant un maillet en plastique)

Ah, ha!

Ha! ha! ha!

(TACHE-TACHE se tape sur la tête avec le maillet.)


TACHE-TACHE

Bong, bong, bong.

Ha! ha! ha!


TISSOU

Ouye.


TACHE-TACHE

(S'approchant de TISSOU)

Atata!


TISSOU

(S'enfuyant effrayé)

Oh, ha, ha!

(Dans la cour, MONSIEUR DING DONG met une affiche de fermeture sur sa touthèque roulante.)


MONSIEUR DING DONG

Et voilà.

La Touthèque est fermée pour

toujours, toujours, toujours.


OLIVO

Mais non...

Vous ne pouvez pas faire ça.


MONSIEUR DING DONG

Ça ne sert à rien,

les enfants, c'est fini.

Je ne suis pas un bon marchand.


OLIVO

Oui, vous êtes bon.


MONSIEUR DING DONG

Monsieur Dindon est bien

meilleur que moi, c'est sûr.


MOULINE

Mais non! Vous trouvez

toujours ce qu'il nous faut.


MONSIEUR DING DONG

Ah non, pas toujours, non.


OLIVO

Oui. Et je suis sûr

que vous pourriez même

nous trouver

un deuxième maillet.


MOULINE

Mais oui,

un deuxième maillet.


MONSIEUR DING DONG

Un maillet? Vous cherchez

un... un maillet.


MOULINE

Oui, pour jouer

à la croquette.


MONSIEUR DING DONG

Eh bien, peut... peut-être

qu'il serait possible

de faire un dernier emprunt.


OLIVO

Oui, un dernier emprunt.


MONSIEUR DING DONG

Avant que la Touthèque

ne soit fermée

pour toujours,

toujours, toujours.


MOULINE

Oui, s'il vous plaît.


MONSIEUR DING DONG

D'accord!

Oui, oui, on prête

un dernier objet

avant de fermer pour toujours,

toujours, toujours.

(Très heureux)

Eh bien, voilà. Ha! ha! ha!

Eh bien, voilà! Ha! ha! ha!

La Touthèque est réouverte.

Allons, les enfants,

voyons voir, voyons voir.

(Cherchant)

Un archet, un bilboquet.

Non, ce n'est pas ça.

Un manche à balai?

Non? Ha! ha!

Du muguet, un cabinet,

un tabouret.

Ah, là, là, là,

là, là, là.

Un farfadet.

Un grand basset.

Un petit minet.

Oh, là, là.

J'ai mille, mille, mille objets,

mais... aucun maillet.

(MOULINE est déçue.)


MONSIEUR DING DONG

Je vous l'avais bien dit,

que je n'étais pas bon.


OLIVO

Mais oui, vous trouvez

toujours une solution.


MOULINE

Oui, grâce à vous,

on trouve de tout

pour tous, tous,

tous les goûts.


MONSIEUR DING DONG

Attendez, attendez.

J'ai une idée.

Voyons voir. Euh, euh...

(Cherchant)

Oui, un canot, non.

Un râteau, un javelot,

non... Ah! Ah!

Voilà!

Un rouleau!

Ha! ha! ha!

Ce n'est pas un maillet,

mais ça y ressemble un peu.


MOULINE

C'est la même forme

et ça roule, en plus!

On va pouvoir jouer

à la croquette avec ça.


OLIVO

Oui!


MOULINE

Oui.


OLIVO

C'est une vraie

de vraie bonne idée.


MOULINE

Ah oui!

La plus géante des idées.


MONSIEUR DING DONG

(Très heureux)

Oh, la plus géante

des idées géantes. Ha! ha!


OLIVO

Personne d'autre que vous

n'aurait pu penser à ça.


MONSIEUR DING DONG

Oh!


MOULINE

Même pas

monsieur Dindon.

(MOULINE et OLIVO s'en vont. MONSIEUR DING DONG est très content.)

(Chez les SOUSSIS, TACHE-TACHE court après TISSOU avec son maillet en riant.)


TACHE-TACHE

Bong, bong, bong.

Ah, ah!

Bong, bong, bong!

Ah!

Bong, bong, bong!

(TACHE-TACHE regarde son maillet, déçu. )


TACHE-TACHE

Piu, piu, piu. Hmm.

Ah, ah, ah...

(TACHE-TACHE lance son maillet qui rebondit sur les murs et lui atterrit sur la tête.)


TISSOU

Oyoyoye.

(De retour dans la cour, MOULINE et OLIVO jouent à la croquette.)


OLIVO

Bravo!


MOULINE

C'était un beau coup, hein?


OLIVO

T'es super bonne.


MOULINE

Toi aussi, tu sais.

On remet les boules

au début du parcours.


OLIVO

D'accord.

Et c'est à mon tour

de commencer.


MOULINE

Non, c'est moi.


OLIVO

Mais pourquoi?

Tu viens de jouer en premier.


MOULINE

Parce que c'était mon idée

d'inventer la croquette.


OLIVO

Oui, mais... mais c'est à moi

que papa Jean-Jean

a décidé de prêter son jeu.

C'est moi qui devrais

commencer à jouer.


MOULINE

Oh, mais ce n'est pas

juste, Olivo!


OLIVO

J'ai une idée. On chante

une comptine pour décider.


MOULINE

D'accord.


MOULINE ET OLIVO

♪♪ Olivo Géant

ou Mouline Éolie? ♪

♪ Qui joue en premier au jeu

qu'on a in-ven-té? ♪♪


OLIVO

Ah!


MOULINE

(Vraiment déçue)

Oh!

Tu as gagné,

tu peux jouer en premier.


OLIVO

Tu sais quoi?

On peut jouer en même temps.


MOULINE

En même temps?


OLIVO

Oui. Ça pourrait être une

nouvelle règle de la croquette.


MOULINE

Ah oui! Ha! ha!

Peut-être qu'on pourra demander

à Jean-Jean et monsieur

Ding Dong de jouer avec nous.


OLIVO

Oui, bonne idée. La croquette,

c'est pour tout le monde.


MOULINE

Ah oui! Ha! ha!

(Dans sa maison, JEAN-JEAN termine de sculpter le trophée.)


MONSIEUR DING DONG

Ha! ha! ha! Très beau travail,

Géant-Géant.

Il est superbe.

Avez-vous besoin de quelque

chose pour le terminer?

Un rabot, un niveau,

un pinceau?


JEAN-JEAN

Euh, non, merci.

J'ai tout ce qu'il me faut.

Dites donc, vous êtes redevenu

vous-même, on dirait.


MONSIEUR DING DONG

Ha! ha! J'ai retrouvé

toute ma confiance,

et tout ça grâce

à ces chers enfants.


OLIVO

Oui, c'est grâce à nous.


JEAN-JEAN

Ah bon?


MONSIEUR DING DONG

Oui, ils m'ont fait réaliser

que je suis

un bien meilleur marchand

que je ne le pensais

peut-être même aussi bon

que monsieur Dindon.


MOULINE

Ou encore meilleur!


JEAN-JEAN

Ah, ça, je n'en ai

jamais douté.


MONSIEUR DING DONG

Et je vais convaincre

tous mes clients

de continuer de faire affaire

avec moi plutôt qu'avec... lui!


JEAN-JEAN

Bonne idée.


MONSIEUR DING DONG

Je suis monsieur Ding Dong,

le marchand numéro 1

du pays d'Arbra.


MONSIEUR DING DONG

(Chantant et dansant)

♪♪ Ding Dong, Ding Dong,

me voici ♪

♪ N'importe où,

partout, ici ♪

♪ Grâce à moi,

on trouve de tout ♪

♪ Pour vraiment tous,

tous, tous les goûts ♪


JEAN-JEAN

♪ Hé, saxophone ténor ♪


MONSIEUR DING DONG

♪ D'accord ♪


OLIVO

♪ Caleçon à rayures ♪


MONSIEUR DING DONG

♪ Bien sûr ♪


MOULINE

♪ De beaux gants ♪


MONSIEUR DING DONG

♪ N'importe quand ♪


JEAN-JEAN

♪ Une douzaine de truites ♪


MONSIEUR DING DONG

♪ Tout de suite ♪


OLIVO

♪ Bonnet de bain ♪


MONSIEUR DING DONG

♪ J'en ai plein ♪


MOULINE

♪ Tortue têtue ♪


MONSIEUR DING DONG

♪ Bien entendu.

♪ Si vous pouvez

l'imaginer ♪

♪ N'hésitez pas

à me le demander ♪

♪ Ding Dong, Ding Dong,

me voici ♪

♪ N'importe où, partout, ici ♪

♪ Grâce à moi,

on trouve de tout ♪

♪ Pour vraiment tous,

tous, tous les goûts ♪


JEAN-JEAN

Yé! Ha! ha!

Vous allez convaincre

tout le pays d'Arbra

avec cette chanson-là.


MONSIEUR DING DONG

Et je n'ai même plus peur que

monsieur Dindon prenne ma place.


JEAN-JEAN

Ah bon?


MONSIEUR DING DONG

Oui, lisez,

vous allez voir.

Il est bien moins

convaincant que moi.


OLIVO

Est-ce que vous voulez venir

jouer à la croquette avec nous?


MONSIEUR DING DONG

La croquette?


MOULINE

Oui, notre

jeu inventé.


MONSIEUR DING DONG

Ah, mais pourquoi pas?

Ça me plairait bien.


JEAN-JEAN

Hé! Attendez,

monsieur Ding Dong.

Vous n'avez pas lu

jusqu'au bout, n'est-ce pas?


MONSIEUR DING DONG

Non, non, j'en ai eu assez

dès les premiers mots.


JEAN-JEAN

Eh bien, croyez-moi, je crois

que ça vous fera plaisir

de lire la fin.


MONSIEUR DING DONG

Ah bon?

Hum-hum.

(Lisant le papier)

"Marchand de dinde, poulet,

caille et autres volailles."

Ça veut dire que...


JEAN-JEAN

Que monsieur Dindon est

un marchand de volailles,

tout simplement,

pas un marchand

avec une Touthèque comme vous.


MONSIEUR DING DONG

Ah, mais il n'échange rien.

Il ne prête pas tous les objets

qu'on lui demande.


JEAN-JEAN

Pas du tout, vous êtes

le seul à faire ça.


MONSIEUR DING DONG

Mais... mais...

mais c'est merveilleux!

Ha! ha! ha!


MOULINE

Vous avez été triste

pour rien.


OLIVO

Il n'y a personne

qui va venir

vous remplacer,

monsieur Ding Dong.


JEAN-JEAN

De toute façon, il n'y a

personne de meilleur que vous,

monsieur Ding Dong.


MOULINE

Comme on vous avait dit.

(MONSIEUR DING DONG rit.)

(Chez les SOUSSIS, TACHE-TACHE se relève après avoir reçu le coup de maillet. Il a une grosse bosse sur le front. TISSOU trouve drôle qu'il ait une bosse comme la sienne.)

(De retour dans la cour, MOULINE, OLIVO et MONSIEUR DING DONG jouent à la croquette.)


MOULINE

Vous êtes capable,

monsieur Ding Dong.


OLIVO

Si vous envoyez votre boule

sous l'arceau,

vous gagnez la partie.


MONSIEUR DING DONG

(Se cognant le pied)

Ah! Ouille,

ouille, ouille.

J'ai complètement raté.

Ha! ha!


MOULINE

Ce n'est pas grave.


OLIVO

Vous allez peut-être gagner

la prochaine partie.


MONSIEUR DING DONG

Finalement, j'avais

bel et bien rêvé.

Je n'ai jamais été

un expert de croquet.

De croquette non plus.

Ha! ha! ha!

(JEAN-JEAN vient les rejoindre et présente le trophée qu'il a terminé.)


JEAN-JEAN

Tadam!


OLIVO

Ah, papa Jean-Jean.

Tu viens jouer avec nous?


JEAN-JEAN

Ah, on a peut-être le temps

de jouer une petite partie

avant que Mouline

rentre chez elle.


MOULINE

Wow, il est vraiment beau,

ton trophée.


MONSIEUR DING DONG

Il est encore plus superbe

que tout à l'heure.

Le plus beau trophée de croquet

que j'ai vu.


JEAN-JEAN

Merci. Si vous voulez,

je vous le prête.

Ça pourrait être un excellent

trophée de croquette, aussi.


OLIVO

Ah oui! On pourrait le donner

au gagnant de la partie.


MOULINE

Bonne idée!


MONSIEUR DING DONG

Oh, ding dong de ding dong

de ding dong.

Dire que je viens de passer à

ça, peut-être ça, de le gagner!


JEAN-JEAN

Mais cette fois-ci, ce sera

encore plus difficile

parce que vous avez

un troisième adversaire.


MONSIEUR DING DONG

Oh, oh! Un adversaire

de taille! Ha! ha! ha!


JEAN-JEAN

Ça, c'est vrai.


OLIVO

On commence!


MOULINE

Ha! ha! ha!

Tout le monde

en même temps!

(Ils jouent tous à la croquette en riant, à l'aide de leurs rouleaux à peinture en guise de maillets.)

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season

Résultats filtrés par

Coloring

3 images