Universe image 1, 2, 3...Géant! Universe image 1, 2, 3...Géant!

1, 2, 3...Géant!

The story of Jean-Jean the giant who lives in the country of Arbra. One day, after a Grand Braoum, an enormous tree grows outside his castle. In it, he finds two tiny children, Rose and Olivo, whom he decides to adopt. Other characters include Mosa, the fairy who has lost her magic wand, Blou, Mouline and Monsieur Ding Dong.

Official sitefor 1, 2, 3...Géant!
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Mud Beard

Jean-Jean found a trunk filled with old memories and a photo album of his ancestors. Olivo is particularly interested in the album. He is disappointed not to find his father`s portrait in it.



Production year: 2012

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Au royaume d'Arbra habite une famille de géants; ceux-ci sont joués par des comédiens humains. Ils ont pour amie une fée dont un des doigts, nommé Dougue, s'est transformé en baguette magique. Un gentil marchand qui transporte tout dans sa Touthèque vient également leur rendre visite. Sous la terre habitent les SOUSSIS, des marionnettes qui parlent un langage inventé. Un appareil, le soussiscope, permet aux géants d'observer chez les SOUSSIS.

Début chanson thème


JEAN JEAN

♪♪ 1, 2, 3 ♪

♪ Trois géants ♪

♪ Ma famille-mille-mille ♪

♪ Deux petits, un très grand ♪


EN DUO

♪ Ça fourmille tout le temps ♪


JEAN JEAN

♪ Une fée bien rigolote

qui voudrait une baguette ♪

♪ Un marchand et sa roulotte


CHOEUR

et son joyeux baratin ♪


JEAN JEAN

♪ Une amie qui virevolte ♪

♪ Un copain qui vient de loin ♪

♪ Un gros chien qui roupille ♪


EN DUO

♪ Ils font partie

de la famille ♪


CHOEUR

♪ Et puis il y a

les soussis ♪


LES SOUSSIS

♪ Kek, kekek, kek, kek

kekek, kekek ♪

♪ Kekek, kekek,

youh ♪


CHOEUR

♪ Des bêtises, des bêtises ♪

♪ Par ici les malappris ♪


JEAN JEAN

♪ Un papa, deux enfants ♪

♪ Ma famille-mille-mille ♪

♪ Viens chez moi,


CHOEUR

on est là ♪


EN DUO

♪ 1, 2, 3 ♪

♪ Géant ♪♪

(Fin chanson thème)

(OLIVO et JEAN JEAN sont dans le grenier. OLIVO fouille dans un sac de souvenirs appartenant à JEAN JEAN. Il sort différents objets.)


JEAN JEAN

(Surpris)

Oh!


OLIVO

Un hochet?


JEAN JEAN

Oui!

Mon tout premier hochet.

(Content)

Ha ha ha!


OLIVO

Pourquoi tu gardes

une grosse cuillère?


JEAN JEAN

Mais parce que c'est ma

première cuillère de bébé.


OLIVO

Hein? Elle est vraiment grosse

pour une cuillère de bébé.


JEAN JEAN

Oui, j'avais déjà très faim

quand j'étais bébé géant.

(S'adressant au public de l'émission)

Et je suis vraiment content

d'avoir trouvé

tous mes vieux souvenirs.

Je n'avais pas vu ces objets

depuis très, très longtemps.

(OLIVO sort un grand livre du sac.)


OLIVO

Ça, c'est quoi?


JEAN JEAN

Ah, mon album de famille!

Il contient les portraits

de tous nos ancêtres.


OLIVO

Nos ancêtres?


JEAN JEAN

Oui, tous les Géant

de la famille.


OLIVO

(Étonné)

Ah!

(JEAN JEAN s'assied à côté d'OLIVO pour feuilleter le livre avec lui.)


JEAN JEAN

(Émerveillé)

Oh!


OLIVO

C'est qui, lui?


JEAN JEAN

Ah, mon arrière-grand-père,

Jules-Jules.

Le plus grand et le plus

courageux de tous les Géant.


OLIVO

C'est quoi

un arrière-grand-père?


JEAN JEAN

Mon arrière-grand-père?


OLIVO

Oui.


JEAN JEAN

Mais c'est le papa

de mon grand-papa.


OLIVO

Ah! Ça fait beaucoup de papas!

(JEAN JEAN rit de bon cœur. OLIVO fixe le portrait.)


OLIVO

(Impressionné)

Ah, elles sont grandes,

ses moustaches!


JEAN JEAN

Oui, il a même déjà gagné

un concours

des plus grandes moustaches

de tout le pays d'Arbra.


OLIVO

Et lui, c'est qui?


JEAN JEAN

Ah, mon grand-papa, Jaco-Jaco.

Le plus grand farceur

de toute la famille.


OLIVO

C'est vrai qu'il a

l'air comique.

Il a de la barbe,

mais juste sur les côtés.


JEAN JEAN

Ça s'appelle des favoris.


OLIVO

Des favoris?


JEAN JEAN

Oui.


OLIVO

C'est un drôle de mot.


JEAN JEAN

Ah, et ça, c'est mon papa

barbichette, Jim-Jim.

Le Géant le plus gentil

de la famille.


OLIVO

Non, c'est toi le plus gentil

de la famille.

(OLIVO donne un câlin à JEAN JEAN.)


JEAN JEAN

Bah, toi aussi, tu es gentil,

mon petit géant.


OLIVO

Hé, toi, tu es le plus poilu

de la famille.


JEAN JEAN

(Fier)

Ha ha, oui! J'ai fait pousser

ma barbichette,

mes favoris et mes moustaches

pour honorer nos ancêtres.


OLIVO

Quand je vais être grand,

je vais faire comme toi.

(JEAN JEAN tourne la dernière page. Celle-ci est blanche.)

Il est où, ton portrait, toi?


JEAN JEAN

Il n'a pas encore été fait.


OLIVO

Pourquoi?


JEAN JEAN

Bien, parce que

ce sont les enfants

qui font le portrait

des parents.

C'est moi qui ai fait

le portrait de mon père.


OLIVO

Alors, je peux faire le tien?


JEAN JEAN

Bien oui, c'est la tradition.


OLIVO

Hé, je vais le faire

aujourd'hui.


JEAN JEAN

Aujourd'hui?


OLIVO

Oui.


JEAN JEAN

C'est une belle idée.


OLIVO

Et ça va être le plus beau

portrait de l'album.

(OLIVO quitte la pièce en courant.)


JEAN JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

J'ai hâte de voir

mon portrait fait par Olivo.

Et toi?

(NEZ BLEU est dans le terrier. Il fouille dans ses objets quand, soudain, il entend un grognement. Intrigué, il regarde autour de lui. Effrayé par un toutou qui se met à bouger, il tente de se sauver. C'était finalement BARBICHETTE qui lui jouait un tour.)

(OLIVO est installé dans la cour, avec son chevalet. Il est vêtu d'un sarrau.)


OLIVO

Tu vas voir,

tu vas être très beau.


JEAN JEAN

(Moqueur)

Ah bon? Je ne suis pas

toujours beau?

(JEAN JEAN jardine quand MOULINE arrive dans la cour.)


MOULINE

Bonjour, Jean-Jean.


JEAN JEAN

Ah, ma petite Mouline!

Toujours un plaisir de te voir.


MOULINE

Bonjour, Olivo.

(MOULINE rejoint OLIVO à son chevalet.)


OLIVO

Allo!


MOULINE

Qu'est-ce que tu fais?


OLIVO

Je vais faire un portrait

de mon papa Jean-Jean.


MOULINE

(Envieuse)

Ah, chanceux!

(Gênée)

Est-ce que tu penses

que je pourrais...


OLIVO

Quoi?


MOULINE

Le faire avec toi,

le portrait de Jean-Jean?


OLIVO

Bien oui!


MOULINE

(Heureuse)

Ah, oui! Toi,

tu ferais Jean-Jean.

Et moi, je ferais le château

avec un arbre, du gazon.


OLIVO

Ah oui, bonne idée!


MOULINE

Ah, merci, Olivo!

Merci!

(MONSIEUR DING DONG entre dans la cour avec sa touthèque.)


MONSIEUR DING DONG

Ding dong, me voici!

Bonjour, tout le monde.

TOUS, EN CHOEUR

Bonjour,

monsieur Ding Dong!


MOULINE

Vous avez l'air

de bonne humeur.


MONSIEUR DING DONG

Tout à fait. Est-ce que

l'un d'entre vous

aurait besoin de quelque chose

aujourd'hui?


MOULINE

Je voudrais un sarrau,

s'il vous plaît.


MONSIEUR DING DONG

Un sarrau.


OLIVO

Oui, comme le mien. Pour ne pas

salir ses vêtements.


MOULINE

Mamie Bise, elle dit toujours:

"Pour ne pas se salir,

il faut bien se couvrir."

Et moi, je ne veux pas salir ma

belle robe avec de la peinture.


MONSIEUR DING DONG

C'est vrai que c'est

très salissant, la peinture.

Alors, un sarrau!

Un sarrau, sarrau, sarrau!

(Fouillant dans sa touthèque.)

Alors, les plumes de corbeau,

un bol de gruau.

(Content)

Ah!

Un sarrau!


MOULINE

Ah, merci,

monsieur Ding Dong!

Oh, il est beau!


MONSIEUR DING DONG

Bon, alors,

pour Mouline, un sarrau.

Et pour vous, Géant-Géant,

voilà, voilà, voilà!

(Fouillant dans sa touthèque.)

(Content)

Ah, ah, ah!

Vos deux petites roues.

(MONSIEUR DING DONG tend les deux roues à JEAN JEAN.)


JEAN JEAN

(Embarrassé)

Euh... Mes...

mes petites roues?


MONSIEUR DING DONG

Oui!

Hier, en fin de journée,

vous m'avez demandé

de vous apporter deux roues

de cette taille.


JEAN JEAN

(Embarrassé)

Oui, oui, oui, mes petites

roues pour... pour...

(Pointant la brouette du doigt)

pour ma brouette.


MONSIEUR DING DONG

Elle n'a qu'une seule roue,

votre brouette.


JEAN JEAN

(Embarrassé)

Oui, oui! Oui, oui.

Mais c'est pour le...

brr... Passez donc

à mon atelier, hein,

je vais vous expliquer.


MONSIEUR DING DONG

Oui, je vous suis. Mais

une brouette, ça a une roue.

(JEAN JEAN quitte la cour et part vers son atelier. MONSIEUR DING DONG le suit.)


JEAN JEAN

Mais arrêtez!


MONSIEUR DING DONG

Oui, mais...


OLIVO

Ha ha! Peut-être

que papa Jean-Jean,

il veut ajouter deux roues

à sa brouette.


MOULINE

Euh, une brouette

avec trois roues,

moi, je n'ai jamais vu ça.

(MOULINE et OLIVO retourne au chevalet.)


MOULINE

Euh, il est où, mon pinceau?


OLIVO

Ah, j'en ai juste un.

Je vais aller en chercher

un autre dans ma chambre.

Je reviens tout de suite.

(OLIVO quitte la cour.)

(JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG sont dans l'atelier. Il y a une trottinette sur la table.)


JEAN JEAN

(Satisfait)

Ah, parfait! Vous comprenez,

monsieur Ding Dong,

si je veux offrir

cette trottinette à Olivo,

il faut d'abord que je lui pose

de nouvelles roues.

Je l'ai retrouvée

avec mes vieux souvenirs.

J'ai tant roulé

avec cette trottinette

quand j'étais petit géant

que les roues

n'étaient plus bonnes du tout.


MONSIEUR DING DONG

Je comprends tout maintenant.

Vous ne vouliez pas

en parler devant Olivo

parce que la trottinette

est une...


JEAN JEAN

(Terminant la phrase)

Surprise.


JEAN JEAN

Vous allez voir, mon petit

géant sera fou de joie

de rouler sur cette

trottinette musicale.


MONSIEUR DING DONG

Musicale, vous dites?


JEAN JEAN

Tout à fait, oui. Quand elle

roule, elle fait entendre

l'air de la fameuse chanson

de la trottinette.


MONSIEUR DING DONG

Ah oui, la chanson

de la trottinette!

JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG chantent, EN DUO

♪ Dring, dring, dring,

me voici ♪

♪ Comme l'éclair, mes amis ♪

♪ Roule, roule, roule,

pouet, pouet, pouet ♪

♪ Roule ma belle trotti... ♪

(Pendant la chanson, OLIVO va chercher un pinceau dans sa chambre. JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG entendent ensuite OLIVO qui marche vers l'atelier. Ils arrêtent de chanter. JEAN JEAN cache la trottinette avec un drap.)


JEAN JEAN

(Regardant MONSIEUR DING DONG)

Chut, chut!

(Faussement content)

Ah!

(OLIVO entre dans l'atelier.)


OLIVO

Qu'est-ce que vous chantez?


JEAN JEAN

Ah, une... une simple chanson

de notre enfance.


OLIVO

Ah, c'est une drôle

de chanson.

"Pouet, pouet"!


JEAN JEAN

(Fredonnant l'air)

Oui, "pouet, pouet, pouet"!

(OLIVO quitte l'atelier.)

J'ai eu peur qu'il découvre

notre surprise.

(JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG enlèvent le drap qui cache la trottinette. Un sifflement d'air se fait entendre.)


JEAN JEAN

Vous entendez?

Ah, non!

(Fixant la roue)

Le pneu est crevé.

Il se dégonfle.

(Déçu)

Ah!

Avez-vous une autre roue

dans votre touthèque,

monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

Absolument, tout à fait.

Je vais de ce pas

vous en chercher une autre.


JEAN JEAN

Mais attention de ne pas

dévoiler le secret.

Et si Olivo veut revenir

dans l'atelier,

il faut l'en empêcher

à tout prix. Compris?


MONSIEUR DING DONG

Compris, compris. Je tâcherai

de me montrer digne,

et même dong, de la mission

que vous me donnez, Géant-Géant.

(JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG se saluent comme font les soldats. MONSIEUR DING DONG quitte ensuite l'atelier.)


JEAN JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Et toi non plus,

ne dis rien à Olivo.

Il faut garder le secret

de la trottinette

jusqu'à ce qu'elle soit

parfaitement réparée.

(De retour dans le terrier. Caché dans un coin, NEZ BLEU est encore apeuré par le toutou de BARBICHETTE. En embrassant le toutou, BARBICHETTE tente de convaincre NEZ BLEU que le toutou est en fait inoffensif. NEZ BLEU s'en approche lentement, pour se rendre compte qu'il n'est pas méchant. NEZ BLEU embrasse le toutou à son tour.)

(MOULINE et OLIVO dessinent sur le chevalet installé dans la cour.)


MOULINE

Qu'est-ce que tu fais?


OLIVO

De la peinture aux doigts.


MOULINE

Ton doigt est tout sale.

(Dégoûtée)

Ark!


OLIVO

Mais, ce n'est pas grave.

Après, je me lave les mains.

Essaie, tu vas voir.


MOULINE

Euh non, j'aime mieux

prendre mon pinceau.


OLIVO

Comme tu veux.

Je vais finir sa veste

et après, je vais faire

le ceinturon de mon papa.

(MONSIEUR DING DONG arrive dans la cour, avec la roue dans ses mains.)


MONSIEUR DING DONG

Ne vous occupez pas de moi,

les enfants.

Je suis seulement venu chercher

une nouvelle roue...

(Bafouillant)

une... quelque chose

pour Géant-Géant.


OLIVO

Je ne me rappelle pas

comment il est fait,

le ceinturon de mon papa.

Je ne me souviens plus si

la boucle est ronde ou carrée.


MOULINE

(Indécise)

Euh...


OLIVO

Je vais aller voir,

pour être certain.


MONSIEUR DING DONG

(Nerveux)

Non, non, Olivo.

Non, non, non.

Tu ne peux pas aller voir

Géant-Géant maintenant.


OLIVO

Pourquoi pas?


MONSIEUR DING DONG

Eh bien, parce qu'il est

très occupé en ce moment.


OLIVO

Oui, mais je veux juste voir

son ceinturon.


MONSIEUR DING DONG

Son ceinturon? Olivo,

justement, j'en ai un identique

à celui de ton papa

dans ta touthèque.


OLIVO

Ah oui?


MONSIEUR DING DONG

Ah, bien oui.

Laisse-moi voir.

(Fouillant dans sa touthèque)

Une boîte de thon,

un accordéon, des...

Ah, bien, voilà, voilà!

(Content)

Ha ha ha!

Un ceinturon!

(MONSIEUR DING DONG donne le ceinturon à OLIVO.)


OLIVO

Ah, bien oui, il est comme ça.


MONSIEUR DING DONG

Oui, exactement pareil.


OLIVO

Et je reconnais la boucle,

c'est un gros rectangle.


MONSIEUR DING DONG

Bon, maintenant, je dois aller

porter une nouvelle roue

à Géant-Géant pour la trott...

(Arrêtant sa phrase subitement)


OLIVO

Trotte?


MONSIEUR DING DONG

(Bafouillant)

Trotte, pour la trott...

Trottoir, oui.

Géant-Géant a des gros problèmes

avec son trottoir.


OLIVO

Des roues pour un trottoir?

Il n'y a même pas

de trottoir au château.


MONSIEUR DING DONG

Bien, voilà, justement,

il faut en construire un.

Un trott...

(Arrêtant sa phrase subitement)

(MONSIEUR DIN DONG quitte la cour, avec une roue dans les mains.)


MOULINE

Un trottoir avec des roues?


OLIVO

Mais oui, c'est bizarre, hein?

Quand on aura fini le portrait

de papa Jean-Jean,

on va aller voir

le trottoir roulant.


MOULINE

D'accord.


OLIVO

Oui!

(MOULINE et OLIVO se remettent à dessiner.)

(De retour dans le terrier. En dansant avec le toutou, BARBCIHETTE se rend compte que le toutou est déchiré, laissant échapper de la mousse. NEZ BLEU et BARBICHETTE sont enchantés par la douceur de la mousse.)

(MONSIEUR DING DONG est de retour dans l'atelier. Il fait les cent pas.)


JEAN JEAN

Mais voyons, reprenez votre

souffle, monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

Vous avez mille fois raison:

je ne sais pas garder un secret.


JEAN JEAN

Quoi, vous lui avez dit

pour la trottinette?


MONSIEUR DING DONG

Presque! Je suis passé

à deux doigts

de lui dévoiler le secret.


JEAN JEAN

(Rassuré)

Ah, mais tout va bien, donc?

Olivo ne se doute de rien?


MONSIEUR DING DONG

Et moi, je vous dis

qu'Olivo

peut arriver ici

n'importe quand.

(Paniqué)

Chut, chut, chut!

J'entends du bruit.

(Regardant autour de lui)

C'est peut-être Olivo qui

arrive.

(Apeuré)

Ah, ah, Olivo!


JEAN JEAN

Calmez-vous,

monsieur Ding Dong.

Regardez,

(Pointant la trottinette au sol debout sur ses roues)

la trottinette

est terminée.

Il ne reste plus qu'à vérifier

si elle fait de la musique

lorsqu'elle roule.

(Rassurant)

Hmm?

(JEAN JEAN pousse la trottinette vers l'avant, en la tenant par le guidon.)


JEAN JEAN

Mais, c'est bizarre,

elle ne joue pas de musique.

Il doit manquer

quelque chose.

Le fanion!

Mais comment ai-je pu

oublier le fanion?

Vous savez, monsieur Ding Dong,

le petit drapeau

qu'on met souvent

sur les trottinettes.


MONSIEUR DING DONG

(Nerveux)

Hein? Non, non, non.

Hein?

Oui, oui, oui, le... Oui.


JEAN JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Mais c'est pour ça qu'elle

ne joue pas de musique.

Une trottinette musicale

doit avoir tous ses morceaux

si elle veut jouer

de la musique.

Et le fanion,

c'est très important.

(S'adressant à MONSIEUR DING DONG)

Avez-vous un fanion dans votre

touthèque, monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

(Paniqué)

Ah non! Pitié, Géant-Géant,

je ne veux pas retourner là-bas.

Je vous en conjure.

J'ai trop peur de révéler

le secret à Olivo.


JEAN JEAN

Voyons, monsieur Ding Dong.

Je vais y aller avec vous

si ça peut vous rassurer.

Tout va bien se passer.


MONSIEUR DING DONG

Vous croyez?


JEAN JEAN

Mais oui! Allez, allez, arrêtez de faire

l'enfant. Allez!

(JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG quittent l'atelier. JEAN JEAN traîne MONSIEUR DING DONG de force.)

(De retour dans la cour. MOULINE et OLIVO achèvent leur dessin.)


MOULINE

On est vraiment bons.


OLIVO

Oui.

Maintenant, je vais faire

la barbe de mon papa.

(JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG arrivent dans la cour.)


JEAN JEAN

Alors, ce portrait?

Ça avance?


MOULINE

(Surprise)

Euh oui, on a presque terminé.


JEAN JEAN

Déjà? Vous êtes rapides.

Je peux voir?

(MOULINE et OLIVO se placent côte-à-côte pour empêcher JEAN JEAN de voir le dessin.)


OLIVO

Non, non, non. Tu n'as pas

le droit de voir

avant que ton portrait

soit terminé.


JEAN JEAN

Alors, j'ai hâte

qu'il soit terminé.

(JEAN JEAN laisse les enfants terminer le dessin. Il rejoint MONSIEUR DING DONG à sa touthèque.)


MONSIEUR DING DONG

(Nerveux)

Ah, ding dong de ding dong!

C'est quoi déjà, un fanion?

(S'adressant au public de l'émission)

Tu te souviens, toi?


JEAN JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Un fanion,

c'est un petit drapeau.

(Ayant confondu un klaxon avec un fanion, MONSIEUR DING DONG donne des coups de klaxon accidentellement, attirant l'attention des enfants.)


MOULINE

(Apeurée)

Ah, ah! Vous m'avez fait peur,

monsieur Ding Dong.


MONSIEUR DING DONG

Désolé, les enfants.

Ce n'est pas ce que vous croyez.

Ce klaxon n'est pas du tout

fait pour une...

(JEAN JEAN fait signe à MONSIEUR DING DONG de se taire.)


MOULINE

Pour une quoi?


MONSIEUR DING DONG

Ce klaxon est fait

pour tous les véhicules,

sauf pour les trott...

(JEAN JEAN lui coupe la parole.)


JEAN JEAN

(Catégorique)

Non, non! Tsit, tap!


OLIVO

Les trott... trottoirs?


MONSIEUR DING DONG

Les... oui,

les trottoirs à roues.

(JEAN JEAN est bouche bée.)


OLIVO

(Naïvement)

Ah!


MOULINE

(Entendant les soussis rire)

(Contente)

Hé, les soussis!

Ça fait longtemps

que je les ai vus.

(MOULINE et OLIVO se dirigent vers le soussiscope.)

(JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG soupirent de soulagement. JEAN JEAN demande la permission à MONSIEUR DING DONG pour fouiller dans la touthèque.)


JEAN JEAN

Je peux?


MONSIEUR DING DONG

Allez-y!

Je ne suis plus bon à rien.

Encore une fois, j'ai failli

révéler la surprise d'Olivo.

(Déçu)

Ah! Ah!

(JEAN JEAN trouve finalement un fanion. Il fait signe à MONSIEUR DING DONG de se taire.)


JEAN JEAN

Chut!

(JEAN JEAN et MONSIEUR DING DONG quittent la cour sur la pointe des pieds.)

(MOULINE épie les Soussis en regardant dans le soussiscope. OLIVO attend son tour.)


MOULINE

Regarde, Olivo!

Barbichette et Nez Bleu

s'amusent comme des fous.

(Tendant le soussisscope à OLIVO)


OLIVO

(Curieux)

Hein?

(OLIVO observe les soussis en train de s'amuser follement avec de la mousse de toutou.)


OLIVO

Hé, Barbichette vide

un gros toutou de sa mousse.

(BARBICHETTE et NEZ BLEU lancent des gros morceaux de mousse de toutou dans les airs. De la mousse finit par sortir du terrier, pour ensuite tomber dans la cour.)


MOULINE

Ils sont vraiment

drôles, les soussis.

(Étonnée)

Hé!

Regarde, Olivo.

(Se penchant pour ramasser de la mousse)

C'est de la mousse qui était

dans le toutou.


OLIVO

Hein? Arrêtez, les soussis,

ça revole partout.

(MOULINE tend de la mousse à OLIVO.)


MOULINE

Ha ha! Touche.


OLIVO

Oui, c'est vraiment doux.

(MOULINE se caresse le visage avec un morceau de mousse, pour ensuite le mettre dans sa poche.)


MOULINE

Viens, il faut

terminer le dessin.


OLIVO

Oui.

Voilà.

(OLIVO remet le soussiscope à sa place, pour ensuite rejoindre MOULINE. Ils se remettent à dessiner.)


MOULINE

(Dessinant un trait rouge dans un ciel bleu)

(Déçue)

Hein? Ah non!

J'ai fait une grosse tache

dans mon ciel.


OLIVO

C'est parce que tu as oublié

de rincer ton pinceau, Mouline.


MOULINE

(Déçue)

Zut! Mais qu'est-ce

qu'on va faire?


OLIVO

Je ne sais pas.

(MONSIEUR DING DONG et JEAN JEAN sont dans l'atelier.)


MONSIEUR DING DONG

(Déçu)

Ah, ah! Si je suis incapable

de trouver un fanion

dans ma propre touthèque,

je ferais mieux

de changer de métier.


JEAN JEAN

Mais voyons,

monsieur Ding Dong.

Qui va nous échanger des objets

si vous n'êtes plus

le marchant ambulant?


MONSIEUR DING DONG

Je n'ai fait que vous causer

des ennuis, Géant-Géant.


JEAN JEAN

Mais au contraire, vous m'avez

été d'un immense secours.


MONSIEUR DING DONG

Vous dites ça uniquement

pour me faire plaisir.


JEAN JEAN

Mais oui!


MONSIEUR DING DONG

Oui?


JEAN JEAN

Mais non, non.

Je vous le jure.

Et...

(JEAN JEAN donne un coup de klaxon, maintenant installé sur la trottinette.)


JEAN JEAN

Ce klaxon sera vraiment

pratique sur la trottinette.


MONSIEUR DING DONG

Vous croyez?


JEAN JEAN

Mais tout à fait, oui.

Notre heure de gloire

va bientôt arriver.


MONSIEUR DING DONG

Où ça?


JEAN JEAN

Là-bas.

(MONSIEUR DING DONG regarde dans la direction pointée par JEAN JEAN.)


JEAN JEAN

Mais non, monsieur Ding Dong!

Lorsque nous remettrons

la trottinette à Olivo.

Et je ne manquerai pas

de lui dire à quel point

vous m'avez aidé à la réussite

de cette merveilleuse surprise.


MONSIEUR DING DONG

Vous feriez ça?


JEAN JEAN

Mais tout à fait, oui.


MONSIEUR DING DONG

Ha ha! Alors, on l'essaie,

cette trottinette?


JEAN JEAN

Absolument.


JEAN JEAN

Et hop!

(JEAN JEAN fait un mouvement vers l'avant avec la trottinette. De la musique se fait entendre.)

MONSIEUR DING DONG et JEAN JEAN, EN DUO

(Très contents)

Oh oui!

(De retour dans la cour. MOULINE essuie son pinceau.)


MOULINE

Le portrait

de Jean-Jean est fichu.


OLIVO

(Fixant le dessin)

C'était vraiment beau

sans le barbeau.


MOULINE

(Contente)

Hé!

Et si on collait la mousse

sur la tache.


OLIVO

Pourquoi?


MOULINE

Ça ferait comme

un long nuage.


OLIVO

Hein?


MOULINE

Oui.


OLIVO

Mais oui! Bonne idée!

(MOULINE ressort le morceau de mousse de sa poche. Après l'avoir couvert de colle, elle le place sur le dessin, cachant le trait rouge.)


MOULINE

Et voilà, comme ça.


OLIVO

(Content)

Ah, c'est parfait, ça.

(MOULINE et OLIVO)

Oui!


OLIVO

Bon, maintenant, la barbe.

(OLIVO prend le pot de peinture brune, constatant qu'il est vide.)


OLIVO

(Déçu)

Ah non, il n'y a plus

de peinture brune

pour faire la barbe.


MOULINE

(Déçue)

Ah!


OLIVO

J'espère qu'il en reste

dans ma chambre.

MOULINE et OLIVO, EN DUO

Le grand braoum!

(La terre se met à trembler, et une pluie de colorines tombe dans la cour.)

(BARBICHETTE et NEZ BLEU sont apeurés par le tremblement de terre. Ils essayent de se cacher. BARBICHETTE se protège la tête avec le toutou.)

(La terre cesse de gronder. [MOULINE et OLIVO se mettent à chercher les colorines.)


OLIVO

Allez, vite, Mouline, il faut

trouver des colorines.


MOULINE

Oui!


OLIVO

C'est bizarre, d'habitude,

il y en a tout plein.


MOULINE

Moi non plus,

je ne les vois pas.


OLIVO

(Fixant un tas de terre)

(Curieux)

Ah!

Ici!

(Plongeant sa main dans la terre)

Mais qu'est-ce qu'une colorine

jaune fait dans la terre?

(MOULINE et OLIVO rient d'étonnement, en fixant le tas de terre devant eux.)


OLIVO

Et peut-être

qu'il y en a d'autres?

Aide-moi à chercher, Mouline.

(En creusant la terre)


MOULINE

(Dégoûtée)

Euh, fais-le, toi.


OLIVO

Mais c'est amusant,

la boue, Mouline. Regarde.

(En mettant ses deux mains avec force dans la terre)

Ah!


OLIVO

(Voulant faire peur à MOULINE en imitant les gestes d'un monstre)

Beurk! Je suis le monstre

de la boue. Baah!

(Pendant qu'OLIVO rit, MOULINE est dégoûtée.)

(OLIVO reprend son sérieux tout en continuant de creuser la terre.)


OLIVO

(Émerveillé)

Ah, ah! Une autre!

Une violette!


MOULINE

Wow!


OLIVO

Oui!


MOULINE

Chanceux!


OLIVO

Elles sont vraiment rares,

celles-là.


MOULINE

J'aimerais ça en trouver une,

moi aussi.


OLIVO

(En pointant la terre)

Mais essaie, Mouline.

Tu vas voir, c'est amusant.

C'est comme quand on jouait dans

la splougne. Tu te souviens?


MOULINE

Ah oui!

(OLIVO replonge ses mains dans la terre.)


MOULINE

(Plongeant à son tour)

Et hop! Ah!

(Fouillant la terre)

Oh, j'ai touché quelque chose.


OLIVO

Ah oui?


MOULINE

Oui!


MOULINE

Ah, j'en ai une!

Elle est... noire.

(Dégoûtée)

Wah, elle est pleine de terre.

Peurk!

(Nettoyant la colorine)

(Émerveillée)

Ah! Wow!


OLIVO

Elle est bleue

avec des picots blancs?


MOULINE

(Passant la colorine à OLIVO)

Oui!


OLIVO

(Émerveillé)

Wah!


MOULINE

Je n'en ai jamais vu

une comme celle-là.


OLIVO

Elle est vraiment belle,

Mouline.


MOULINE

Ah oui!

(Les deux replongent leurs mains dans la terre et continuent de fouiller.)


MOULINE

Ah! Moi aussi, je suis

un monstre de la boue!

(Imitant les gestes d'un monstre)

Aah! Avec des cheveux de boue.


OLIVO

Hé! Mouline,

ça me donne une idée.

(Fixant de la boue dans sa main)

On pourrait faire la barbe

de mon papa Jean-Jean

avec de la boue. C'est brun,

comme ma peinture.


MOULINE

(Acquiesce)

Ah oui! Ça ferait

une barbe de boue


OLIVO

(Grimaçant)

Arrg!

(MOULINE et OLIVO chantent EN DUO)

(En fouillant la terre)

♪♪ La boue, c'est salissant ♪

♪ C'est ça qui est amusant ♪

♪ La boue,

c'est fou, fou, fou ♪

♪ On s'en met dessus, dessous ♪

♪ La bouette, c'est chouette,

chouette, chouette ♪

♪ Même pour faire

une barbichette ♪♪

(Transition animée)

(JEAN JEAN fixe le dessin, pendant que MOULINE et OLIVO retire leurs sarraus.)


JEAN JEAN

Mon portrait est merveilleux.


OLIVO

Oui, c'est vrai?

Tu le trouves beau?


JEAN JEAN

Ah oui! Je me reconnais

parfaitement.

Et votre idée de faire

ma barbe avec de la boue,

c'est vraiment génial.


MOULINE

C'est l'idée d'Olivo.


JEAN JEAN

(S'adressant au public de l'émission)

Tu as vu comme il est

magnifique, mon portrait?

(S'adressant aux enfants)

Et qui a eu la bonne idée de

faire un nuage avec de la ouate?


OLIVO

Ah, c'est pas de la ouate,

c'est de la mousse

de toutou de soussi.

Et c'est l'idée de Mouline.


JEAN JEAN

Oh! Très ingénieux.

Je suis très fier

de mon portrait.

Maintenant, moi aussi,

j'ai une surprise.


MOULINE et OLIVO

Une surprise?


JEAN JEAN

(Acquiesçant)

Mmhhmm!

Je l'ai trouvée hier au grenier,

à côté du sac de souvenirs.

(Appelant MONSIEUR DING DONG)

Monsieur Ding Dong!

(MONSIEUR DING DONG arrive dans la cour, au volant de la trottinette.)


MONSIEUR DING DONG

(Content)

Tadam! Ha ha ha!

Wouhou!


OLIVO

Ah, une trottinette!


MOULINE

Wah, elle est belle!

Et elle fait

de la musique, en plus.


JEAN JEAN

Oui, c'est ma trottinette

musicale,

que j'utilisais

quand j'étais petit géant.


OLIVO

C'est ça, la chanson que

vous chantiez tout à l'heure?


JEAN JEAN

Exactement. Et c'est que

monsieur Ding Dong

m'a aidé à la réparer.


OLIVO

Hein, c'est vrai,

monsieur Ding Dong?


MONSIEUR DING DONG

(Flatté)

Ah, un peu. J'ai aidé un peu

avec le klaxon, avec les roues.

Bref, ce fut un plaisir.


JEAN JEAN

Elle est pour toi, Olivo.


OLIVO

Ah, merci, papa!


MOULINE

Ah, c'est pour ça que

vous nous avez raconté

plein de choses bizarres.

Monsieur Ding Dong,

un trottoir à roues,

ça n'existe pas vraiment?


MONSIEUR DING DONG

(Mal à l'aise)

(Bafouillant)

Eh bien, euh...


JEAN JEAN

Monsieur Ding Dong,

vous pouvez lui dire.

Olivo a reçu sa surprise.


OLIVO

Oui.


MONSIEUR DING DONG

Ah bon! Eh bien, non!

Un trottoir à roues,

ça n'existe pas.

Pas plus qu'un chaton

à 12 pattes.


JEAN JEAN

(S'adressant à OLIVO)

Vas-y, Olivo,

essaie ta trottinette.


OLIVO

Oui!

(OLIVO monte sur la trottinette. Il donne un coup de klaxon, avant de partir faire le tour de la cour.)

MOULINE, MONSIEUR DING DONG et JEAN JEAN chantent EN CHOEUR

(En dansant)

♪♪ Dring, dring, dring,

me voici ♪

♪ Comme l'éclair,

mes amis ♪

♪ Roule, roule, roule,

pouet, pouet, pouet ♪

♪ Roule, ma belle trottinette ♪

♪ Le coeur tout léger,

les deux mains sur le guidon ♪

♪ Le pied excité

et le vent dans le fanion ♪

(OLIVO descend de la trottinette, cédant sa place à MOULINE. Elle fait le tour de la cour.)

OLIVO, MONSIEUR DING DONG et JEAN JEAN chantent, EN CHOEUR

(En dansant)

♪ Dring, dring, dring,

me voici ♪

♪ Comme l'éclair,

mes amis ♪

♪ Roule, roule, roule,

pouet, pouet, pouet ♪

♪ Roule, ma belle trottinette ♪

♪ Les roues alignées,

chantant ma belle chanson ♪

♪ Le coeur tout léger,

faisant crier mon klaxon ♪

♪ Ah, ah, ah, ah ♪

(MOULINE descend de la trottinette, rejoignant ensuite les trois autres.)


TOUS

(Chantant et dansant)

♪ Dring, dring, dring,

me voici ♪

♪ Comme l'éclair,

mes amis ♪

♪ Roule, roule, roule,

pouet, pouet, pouet ♪

♪ Roule, ma belle trottinette ♪

♪ Les roues alignées,

chantant ma belle chanson ♪

♪ Le coeur tout léger,

faisant crier mon klaxon ♪

♪ Wouh ♪

(OLIVO remonte sur la trottinette, roulant dans la cour en donnant des coups de klaxon.)


MOULINE

Oui!

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season

Résultats filtrés par

Coloring

3 images