Universe image Barbapapa Universe image Barbapapa

Barbapapa

Barbapapa can take any form and with a few shape shifting and a brilliant imagination, he smoothly overcomes the most difficult situations! He is always ready to help. His goodwill is inexhaustible.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The Playground

A playground is being torn down. Where will children play? Good thing the Barbapapas are there.



Production year: 1977

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Chanson thème des Barbapapa


[CHOEURS:] ♪ Voici venir les Barbapapa ♪

♪ On fait les fous ♪

♪ Dans la famille des Barbapapa ♪

♪ Viens avec nous chez Barbapapa ♪

♪ Ils se transforment à volonté

♪ Courts longs carrés ♪

♪ Minces gros ou ronds ♪

♪ Viens avec nous chez Barbapapa ♪

♪ Il y a Barbapapa Barbamama

Barbidou Barbouille

Barbabelle et Barbidur

Barbotine et Barbibul et Barbalala ♪

♪ Viens avec nous chez Barbapapa ♪♪


Fin de la chanson thème des Barbapapa


[NARRATEUR:] Dans un charmant

petit village qui respire

la tranquillité,

les Barbapapa se détendent.


Une colombe vient se poser sur BARBAMAMA. En voyant l'oiseau, BARBAPAPA prend sa forme et roucoule.


On entend un gros bruit au loin.


[BARBAPAPA:] Oh!

BARBAPAPA est épouvanté par le bruit de scie mécanique. Des ouvriers coupent tous les arbres du village. Un ouvrier s’approche de BARBAPAPA et BARBAMAMA.


[OUVRIER:] Allons, messieurs, dames.

Circulez. Nous, on travaille.


L’ouvrier pousse BARBAPAPA et BARBAMAMA. Ils n’ont pas le choix, ils doivent partir. Un autre ouvrier coupe un gros arbre. L’arbre s’effondre au sol. Les oiseaux, qui étaient perchés dans l’arbre, s’envolent avec stupeur.


[BARBIDOU:] Mais si on coupe

tous les arbres,

que vont devenir les oiseaux?

Oh, j'ai une idée.

Zoup! Barbatruc.


La tête de BARBIDOU prend la forme de branches d’arbre. Des dizaines d’oiseaux viennent se percher sur BARBIDOU. BARBIDOU est content.


Les oiseaux pépient. On entend un gros bruit de machine.


[BARBIDOU:] Oh!

(BARBIDOU est effrayé par le bruit. Une pelle mécanique déracine un tronc d’arbre. Les ouvriers travaillent avec des gros camions. Tous les arbres sont coupés et jonchent le sol.)


[BARBIDOU:] Oh...

(BARBIDOU est très déçu et baisse la tête. Les oiseaux s’envolent. Les ouvriers continuent de travailler avec leurs gros camions bruyants et polluants. La place du village n’existe plus. L’asphalte chaud recouvre dorénavant le sol. Tout a été détruit pour faire place à une autoroute.)


[NARRATEUR:] Alors,

les Barbapapa se sont réfugiés

dans un jardin public.


BARBIDUR et BRABIDOU jouent au baseball.


[BARBIDUR:] Hé, Barbidou! Allez, à toi! [BARBIDOU:] Oh, je suis prêt.

La balle file dans les airs à toute vitesse. BARBIDOU attrape la balle.


[BARBIDOU:] Hop là!

Un ouvrier marche vers BARBIDOU.


[OUVRIER:] Hé, les enfants,

allez jouer ailleurs.

Nous, on doit travailler.


BARBIDOU est estomaqué. Un gros bulldozer arrive et fonce dans la clôture. Cela fait un énorme fracas. Le bulldozer détruit tout sur son passage. Les ouvriers coupent et déracinent les arbres.


[BARBIDUR:]Brutes, vandales!

Sans-coeur!

[BARBAPAPA:] Barbidur, du calme. [BARBIDUR:] Vous allez voir,

je vais vous réduire en bouillie, moi!


Les Barbapapa sortent du jardin. Ils sont très déçus. À la sortie, un panneau affiche une immense tour à bureau.


[BARBAPAPA:]Oh, c'est ça qu'ils vont

construire? Mais c'est affreux!

Oh...


[Deux colombes volent au-dessus de BARBAPAPA. Les oiseaux semblent vouloir lui dire quelque chose. Les Barbapapa marchent dans l’herbe. Ils sont avec des enfants. [BARBAPAPA:] Allez, venez, les enfants.

On n'a qu'à suivre les oiseaux.


BARBAPAPA est content.


[BARBAPAPA:]Oh, un terrain vague.

Pour jouer, c'est parfait.


C’est un immense terrain vague clôturé. Il y a de l’herbe et quelques caisses de bois. Au loin, on peut voir la ville. BARBAMAMA est contente. On entend des véhicules s'approcher. La joie de BARBAMAMA s’en va aussitôt qu’elle entend le bruit des moteurs. Les Barbapapa et les enfants se cachent derrière les caisses de bois. Des camions arrivent.


[BARBAPAPA:] Mais s'ils construisent partout,

où iront jouer les enfants?


Des ouvriers coulent du mortier dans un bac et le mélange. Un maçon érige un mur de briques. Le maçon se sert du mortier pour lier les briques ensemble.


[BARBAPAPA:]Oh, j'ai une idée.

Le maçon continue d’ériger son mur. Derrière lui, BARBAPAPA sort de sa cachette. Le maçon ne le voit pas. Le maçon s’éloigne. BARBAPAPA en profite pour défaire le mur, brique par brique.


[BARBAPAPA:] Et voilà le travail.

Quand il a fini de défaire le mur, BARBAPAPA se sauve en vitesse et retourne se cacher en riant. Un ouvrier mélange du plâtre dans un bac. Le maçon va voir l'OUVRIER.


[MAÇON:] Ça y est, Mimine,

j'ai fini le mur.

Tu peux me passer le plâtre.

[OUVRIER:] Mais quel mur, hein? [MAÇON:] Bien, celui-là!

Le maçon se retourne et pointe du doigt en direction du mur.


[OUVRIER:] Hein? [MAÇON:] Oh!!!

Le maçon sursaute en constatant que son mur a disparu.


[MAÇON:] Mais c'est impossible,

mon mur a disparu.

Oh, ça alors.


BARBAPAPA espionne la réaction du maçon. BARBAPAPA sourit. Il est fier de lui. Le maçon se remet au travail. Il construit son mur à nouveau. Il place ses briques une à une et remet du mortier.


[MAÇON:] Oh là là...

c'est pas possible.

C'est une histoire de fous.

Oh là là.

Tiens, encore une rangée.

C'est... une histoire

de fous, vraiment.

Oh là là. Allez, hop.

Hop là.


Le MAÇON grogne. Le mur est terminé. Il est maintenant très haut. Le maçon retourne voir l’OUVRIER.


[MAÇON:] Ça y est, Mimine.

Cette fois, il est prêt, le mur.

[OUVRIER:] Bien.

Pendant que le MAÇON parle à l'OUVRIER, BARBAPAPA déconstruit le mur à nouveau, à la vitesse de l’éclair. [Les Barbabébés et les enfants aident BARBAPAPA. Les Barbapapa ont fait disparaitre le mur. Les Barbapapa déguerpissent en vitesse et retournent se cacher.


[OUVRIER:] Hein?

Mais enfin, quel mur?

[MAÇON:] Mais t'es aveugle ou quoi?

Le MAÇON se retourne. Le MAÇON crie! Il n'y a plus de mur.


[MAÇON:] Mais c'est pas possible!

Les briques sont revenues

toutes seules dans le camion.

Mais je deviens fou!


LE MAÇON prend son chapeau et le mange. Il grogne.

LE MAÇON lève les bras au ciel.]


[MAÇON:] Puisque c'est comme ça,

le préfabriqué!


LE MAÇON baisse un bras violemment et pointe le sol. Un immeuble tombe du ciel. LE MAÇON s’appuie sur l’immeuble préfabriqué et reprend son souffle.


[MAÇON:] Ça, au moins, c'est du solide.

L’immeuble préfabriqué se déplace vers la droite et disparaît. BARBAPAPA prend la place de l’immeuble. LE MAÇON se retrouve le bras appuyé sur BARBAPAPA. LE MAÇON n’y comprend rien.


[LE MAÇON:] Mais...

LE MAÇON enfonce son doigt dans BARBAPAPA à deux reprises. LE MAÇON lève les yeux vers le ciel et voit le visage de BARBAPAPA. LE MAÇON a peur.


[MAÇON:] Ah! [BARBAPAPA :] Ce terrain est réservé

aux enfants. Allez construire ailleurs.

[MAÇON:] Au secours!

LE MAÇON déguerpit à toute vitesse. LE MAÇON et l’OUVRIER démarrent le camion et se sauvent.


La famille Barbapapa et les enfants rient et dansent.


[BARBAMAMA:] Bravo! Ils sont partis.

Hourra, hourra!


[BARBAPAPA :] Je ne crois pas

qu'ils reviendront de sitôt.

[BARBIDUR:] Oulaoup! Barbatruc!

BARBIDUR creuse le sol et y plante un arbre avec l’aide de BARBIDOU.

Les Barbapapa utilisent

le barbaplastique pour construire

un module de jeux pour tous les enfants.

Le module de jeux a des glissoires,

une petite piscine

et des cabanes rondes.

Tout le monde s’amuse et sourit.]

(Début générique de fermeture)


♪♪♪


Fin du générique de fermeture


Sous-titrage:CNST, Montréal


























Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season

Résultats filtrés par

Coloring

7 images