Universe image Ciné TFO Universe image Ciné TFO

Ciné TFO

Watch the best movies on CinéTFO! Enjoy our selection of free movies to discover (again) classics and the best works of contemporary auteur films. For movies airing on TV, take a look at our CinéTFO Passport !

Official sitefor Ciné TFO
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The Man Who Didn't Know

Midnight. Inspector Marcel Von Grober Schwanz of the night patrol is making his rounds and pays a little surprise visit to Mr. Tremblay, who is sleeping like a log. Mr. Tremblay’s situation is serious: he discovers with astonishment that he has broken several laws and regulations. However during the interrogation, the police officer also learns something new that will turn the life of this man of law and order upside down. The law is the law! Always?



Réalisateurs: Berge Kasparian, Martin Tremblay
Acteurs: Stéphane Jacques, Joël Marin
Production year: 2011

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


Titre :
L'homme qui ne savait pas


LIEUTENANT marche en pleine nuit et va cogner à la porte de MONSIEUR TREMBLAY.


MONSIEUR TREMBLAY

Oui, minute! Minute!


MONSIEUR TREMBLAY ouvre la porte. Il est en pyjama. LIEUTENANT entre dans la maison.


LIEUTENANT

Monsieur Tremblay.

Lieutenant Marcel

Wongreberschwanz de l'Unité

spéciale d'intervention

nocturne.


LIEUTENANT montre son badge.


MONSIEUR TREMBLAY

Qu'est-ce qui se

passe? Il est arrivé quelque

chose?


MONSIEUR TREMBLAY

Oui.


LIEUTENANT montre un papier rouge à MONSIEUR TREMBLAY.


LIEUTENANT

Ça vous dit quelque chose, ça?


MONSIEUR TREMBLAY

Euh... Bien, euh... C'est un

papier rouge.


LIEUTENANT

Justement.


MONSIEUR TREMBLAY

Justement quoi?


LIEUTENANT

Ça ne vous dit rien du tout?


LIEUTENANT chiffonne le papier en petite boule.


LIEUTENANT

Peut-être que si je fais ça

comme ça. Ça vous dit quelque

chose, maintenant?


MONSIEUR TREMBLAY

Non, non.


LIEUTENANT

OK.


LIEUTENANT ferme la porte.


MONSIEUR TREMBLAY

Hé! Qu'est-ce que vous

faites, là?


LIEUTENANT

Vous étiez en train de

dormir, n'est-ce pas?


MONSIEUR TREMBLAY

Oui. Vous m'avez réveillé.


LIEUTENANT

Je peux voir votre permis?


MONSIEUR TREMBLAY

Mon permis? Pourquoi?

Pour dormir?


LIEUTENANT

Faites pas l'innocent. Oui,

votre permis pour dormir.


MONSIEUR TREMBLAY

Euh...


LIEUTENANT

Je connais ça, moi, les gens

dans votre genre, hein? Ça fait

pas comme les autres, ça suit

pas les règlements, ça paie pas

leurs factures. Ça se pense

tout permis! Eh bien, c'est

fini, ce temps-là,

monsieur. Dorénavant, ça prend

un permis pour tout.


MONSIEUR TREMBLAY

Euh... Il est pas un petit peu

tard pour les mauvaises

plaisanteries?


LIEUTENANT

Essayez pas de changer de

sujet. Vous faisiez du sommeil

clandestin.


MONSIEUR TREMBLAY

Du sommeil clandestin?


LIEUTENANT

Tout le monde est obligé

d'avoir un permis de sommeil,

ISO90023, c'est la loi.


MONSIEUR TREMBLAY

La loi?


LIEUTENANT

Oui, la loi.


MONSIEUR TREMBLAY

Quelle loi?


LIEUTENANT

La loi 29, alinéa 25,

amendement 56, paragraphe 4.6,

verset 3, deuxième ligne...

cinquième strophe.


LIEUTENANT montre un papier à MONSIEUR TREMBLAY.


MONSIEUR TREMBLAY

"Les sommeils clandestins

sont interdits."


LIEUTENANT

C'était clairement expliqué

sur le papier rouge que vous

avez reçu et que vous avez

intentionnellement jeté à

la poubelle.


MONSIEUR TREMBLAY

Mais... Mais quel papier

rouge?


LIEUTENANT

Le papier rouge que le

gouvernement vous a envoyé.

Celui qui venait avec le petit

livre à colorier.


MONSIEUR TREMBLAY

Pardon?


LIEUTENANT

Oui. C'est pour les

analphabètes.


MONSIEUR TREMBLAY

Mais, je suis pas

analphabète.


LIEUTENANT

Alors, où est le papier rouge

que vous avez reçu? Vous deviez

le retourner avec un

échantillon d'urine.


MONSIEUR TREMBLAY

Je vous le jure, je l'ai

jamais reçu, le papier.


LIEUTENANT

Tout le monde l'a reçu, signé

et retourné. Il ne manque

que vous.


MONSIEUR TREMBLAY

Hé, c'est une blague?


LIEUTENANT

Regardez-moi bien dans les

yeux. Dites-moi si j'ai une

face à faire des farces.


MONSIEUR TREMBLAY

Une face à faire des farces?


LIEUTENANT

Regardez bien. Vous allez

voir. Très sérieux.


LIEUTENANT sourit à MONSIEUR TREMBLAY.


LIEUTENANT

Ah, bien, peut-être que si je

me mets de profil?


LIEUTENANT se tourne de profil.


MONSIEUR TREMBLAY

Bon, là, là. Écoutez-moi

bien, monsieur Growenvan...


MONSIEUR TREMBLAY se dirige vers la porte.


LIEUTENANT

C'est lieutenant Marcel

Wongreberschwanz. La loi, c'est

la loi. Nul ne doit ignorer la

loi, c'est la loi. Et nul ne

doit ignorer que dans la loi,

nul ne doit ignorer la loi.

Vous comprenez? C'est la loi.


MONSIEUR TREMBLAY revient vers LIEUTENANT.


MONSIEUR TREMBLAY

Mais qu'est-ce que vous

me voulez?


LIEUTENANT

Vous avez pas retourné votre

papier rouge. Je dois m'assurer

que vous régliez ce problème et

le reste de vos comptes, aussi.


MONSIEUR TREMBLAY

Le reste de mes comptes?


LIEUTENANT

Monsieur, non seulement vous

avez pas l'autorisation légale

pour dormir, mais en plus, vous

mangez avant de vous coucher.

C'est formellement interdit, à

moins d'avoir une exemption

médicale.


MONSIEUR TREMBLAY

Mais... Comment... Comment

vous faites pour savoir?


LIEUTENANT

Vous portez pas votre

compteur de kilojoules?


MONSIEUR TREMBLAY cherche un compteur sur son pyjama.


LIEUTENANT

À cause de gens comme vous, qui

paient pas leur compte, la

régie de l'énergie va augmenter

ses tarifs de deux cents le

kilojoule. Ça, c'est injuste

pour les sportifs.

Avez-vous une idée du montant

que vous devez au gouvernement,

monsieur Tremblay?

Heureusement que vous êtes pas

marié. Sinon, on vous passerait

la corde au cou.


MONSIEUR TREMBLAY

Quoi?


LIEUTENANT sort un papier de sa poche et le donne à MONSIEUR TREMBLAY.


LIEUTENANT

Ça, c'est la liste de tous

les permis, autorisations et

immatriculations qui vous

manquent.


MONSIEUR TREMBLAY

Hein?! Faut immatriculer la

toilette, maintenant?


LIEUTENANT

Oui. C'est calculé comme

un transport.


MONSIEUR TREMBLAY

Mais vous êtes complètement

fou! Vous me niaisez, là?


LIEUTENANT

Hé! Hé! Hé! Faites attention

À ce que vous dites! Il est

interdit d'utiliser le mot

"niaiser". Il appartient à une

compagnie pharmaceutique.


MONSIEUR TREMBLAY

C'est ridicule.


LIEUTENANT s'approche de MONSIEUR TREMBLAY.


LIEUTENANT (Chuchotant)

Vous pouvez pas dire ce mot-là

non plus! Il appartient à une

compagnie d'assurances.


LIEUTENANT prend MONSIEUR TREMBLAY par les épaules et le mène au comptoir de la cuisine.


LIEUTENANT

Non, non, non. Pas de panique, là.

Bon, tout ce dont j'ai besoin

pour ce soir, c'est que vous

signiez ça.


LIEUTENANT sort une feuille jaune se sa poche.


MONSIEUR TREMBLAY

Qu'est-ce que c'est, ça?


LIEUTENANT sort un crayon de sa poche.


LIEUTENANT

Un papier jaune et un crayon.

C'est une promesse de paiement.

Hum?


LIEUTENANT donne le crayon à MONSIEUR TREMBLAY qui s'apprête à signer. LIEUTENANT sort un fusil et le colle sur la joue de MONSIEUR TREMBLAY.


MONSIEUR TREMBLAY

Qu'est-ce que vous faites?


LIEUTENANT

Si vous signez pas, il faudra

que je vous abatte sur le

champ. C'est la loi. Mais étant

donné qu'on est dans un pays

libre, vous avez le choix. Je

suis sûr que vous allez faire

le bon.


MONSIEUR TREMBLAY

Si je signe, je vais pouvoir

retourner me coucher?


LIEUTENANT

C'est la loi.


MONSIEUR TREMBLAY

C'est la loi?


LIEUTENANT

C'est la loi.


MONSIEUR TREMBLAY

La loi?


LIEUTENANT

La loi.


MONSIEUR TREMBLAY

Loi?


LIEUTENANT

Loi.


MONSIEUR TREMBLAY

OK. Qu'on en finisse!

Tenez.


MONSIEUR TREMBLAY signe le papier jaune et le redonne au LIEUTENANT. LIEUTENANT baisse son arme.


LIEUTENANT

Bon!


MONSIEUR TREMBLAY va ouvrir la porte. LIEUTENANT s'apprête à sortir, mais il regarde le papier jaune.


LIEUTENANT

Monsieur Tremblay, ah, ah!

Vous avez pas répondu à la

question d'habileté.


MONSIEUR TREMBLAY

Quelle question?


LIEUTENANT

Là, là. Juste ici, là. En bas

de la feuille.


MONSIEUR TREMBLAY

Où ça?


LIEUTENANT

Là.


LIEUTENANT redonne le papier à MONSIEUR TREMBLAY qui le lit.


MONSIEUR TREMBLAY

"Qu'est-ce qui est gros comme

un éléphant, mais qui ne pèse

rien?" Mais c'est complètement

ridicule!


LIEUTENANT pointe son fusil dans le visage de MONSIEUR TREMBLAY.


MONSIEUR TREMBLAY

Stupide.


LIEUTENANT

Comptez-vous chanceux. Sur

l'ancien formulaire, il fallait

faire une dissertation sur

Platon. Allez. Ah! J'ai dû en

abattre, du monde!


MONSIEUR TREMBLAY écrit quelque chose sur le papier.


LIEUTENANT

Ah, puis oui, oui, oui. Vous

devez mettre vos initiales

juste là, là. En dessous, là.


MONSIEUR TREMBLAY

Ici?


LIEUTENANT

Bon. Et vous devez signer à

nouveau juste à côté pour

confirmer que ce sont bien vos

initiales, hein?


MONSIEUR TREMBLAY signe le papier.


LIEUTENANT

Montrez bien la signature!


LIEUTENANT prend une photo de MONSIEUR TREMBLAY qui est surpris par le flash de la caméra.


LIEUTENANT

Bon!


LIEUTENANT reprend le papier et se dirige vers la porte que MONSIEUR TREMBLAY a ouverte. LIEUTENANT déchire une partie du papier et le donne à MONSIEUR TREMBLAY.


LIEUTENANT

Le coupon pour le tirage.


MONSIEUR TREMBLAY

Le tirage?


LIEUTENANT

Oui. La chance de gagner un

an de rêves gratuits.


MONSIEUR TREMBLAY

Des rêves gratuits? Bien,

quoi, faut payer les rêves,

astheure?


LIEUTENANT

Bien, vous payez pas

vos rêves?


LIEUTENANT referme la porte.


LIEUTENANT

Faut tout vérifier, avec vous.


LIEUTENANT sort une feuille de sa poche.


LIEUTENANT

Bon, j'ai la liste des relevés

de vos rêves. Hé, monsieur! Ça

m'étonne qu'on m'ait pas

demandé de venir avant, vous en

avez pour 54 000 dollars.


MONSIEUR TREMBLAY

54 000 dollars de quoi?


LIEUTENANT

De rêves.


MONSIEUR TREMBLAY

Bien, voyons donc!


LIEUTENANT

Le montant en souffrance est

de 54 521 dollars exactement.

C'est inhumain de faire souffrir

un tel montant!


MONSIEUR TREMBLAY

Mais qu'est-ce qui vous

prouve que ce sont mes rêves?


LIEUTENANT

Bon. Le 28 juin 1978,

À 1 h 45, vous avez rêvé que

vous faisiez un exposé oral tout

nu devant la classe; 1,50$. Le

20 mai 1983, un monstre vous

terrorisait; 2,75$. Les 10, 11,

12, 13, 14 et 15 mars 1985,

vous avez rêvé à des boîtes

de Comet.

C'est ce que j'appelle un rêve

récurrent; 0,20$ chaque.


MONSIEUR TREMBLAY

Hé, je veux voir ça.


MONSIEUR TREMBLAY essaie de prendre la feuille des mains de LIEUTENANT qui l'esquive.


LIEUTENANT

Ah, non. Novembre 88, vous

êtes capturé par trois cowgirls

nymphomanes. Ho-ho! Ça vous est

arrivé souvent; 93, 94, 97,

2003, 2005. Ils vous ont coûté

cher, ces rêves-là. 4 567$.


MONSIEUR TREMBLAY arrache la feuille des mains de LIEUTENANT.


LIEUTENANT

Vous savez que ça

prend 18 ans pour faire des

rêves érotiques, hein? Sinon, il

faut être accompagné

d'un adulte.


MONSIEUR TREMBLAY

C'est pas possible, comment

ils peuvent faire ça?

Il y a même la durée, puis tout!

Hé, wo, minute, là.


LIEUTENANT

Quoi?


MONSIEUR TREMBLAY

Juste ici, là.


LIEUTENANT

Qu'est-ce qu'il y a?


MONSIEUR TREMBLAY

Vous êtes là.


LIEUTENANT

Qui, qui? Moi?


MONSIEUR TREMBLAY

Mais oui!


LIEUTENANT

Faites voir!


MONSIEUR TREMBLAY montre la liste de rêves au LIEUTENANT.


LIEUTENANT

Un policier ignare vous

perturbe pendant votre sommeil.


MONSIEUR TREMBLAY

C'est vous, ça? Non?


LIEUTENANT

Bien, c'est-à-dire...


MONSIEUR TREMBLAY

Bien, oui. c'est écrit rêve

en cours! Il y a même la durée!

Regardez!


Sur le papier, la durée du rêve et le prix associé augmentent.


LIEUTENANT

Ah, oui, oui, mais... Euh...


MONSIEUR TREMBLAY

Vous savez ce que ça veut

dire, ça?


LIEUTENANT

Que vous avez pas payé

celui-là non plus.


MONSIEUR TREMBLAY

Non. En fait, je suis en

train de rêver.


LIEUTENANT

Ah, oui?!

Bien, ça peut faire du sens.

J'étais pas au courant.

Montrez donc, voir.


MONSIEUR TREMBLAY

Vous voyez comme moi!


LIEUTENANT

Ah, bien oui. C'est vrai.

J'étais pas au courant.


MONSIEUR TREMBLAY

Si je veux pas que ça me

coûte trop cher...

vous êtes mieux de partir.


MONSIEUR TREMBLAY se dirige vers la porte et l'ouvre. LIEUTENANT le suit et s'arrête sur le pas de la porte.


LIEUTENANT

Très bien, monsieur

Tremblawinsky.

Mais! Mais dites-vous bien que

je vous ai à l'oeil.


MONSIEUR TREMBLAY

C'est ça.


MONSIEUR TREMBLAY pousse LIEUTENANT hors de chez lui et ferme la porte.


[LIEUTENANT:] [Parlant

de l'extérieur]

Oubliez pas de le payer!


LIEUTENANT marche dans la rue et croise trois jeunes femmes qui marchent vers chez MONSIEUR TREMBLAY en riant.


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Cinéma
  • Category Fiction

Résultats filtrés par