Universe image Ciné TFO Universe image Ciné TFO

Ciné TFO

Watch the best movies on CinéTFO! Enjoy our selection of free movies to discover (again) classics and the best works of contemporary auteur films. For movies airing on TV, take a look at our CinéTFO Passport !

Official sitefor Ciné TFO
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Pom the Foal

In the forest, Mirabelle, the mare, is the proud mother of Pom and is the best horse of the team. Made wrongly responsible for an accident which wounded the boss’ son, she’s sold and separated from her foal. Julien, the old groom, would like to help the young horse, but Pom is too desperate. Mirabelle will do everything possible to find and bring back her foal.



Réalisateur: Olivier Ringer
Acteurs: Richard Bohringer, Olivier Barthélemy, Olivier Bonjour
Production year: 2006

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


Dans la forêt, des hommes coupent des arbres. Ensuite, les chevaux tirent les troncs à travers la forêt.


Deux hommes attachent des troncs d'arbres pour que deux chevaux puissent les tirer. Pom, un poulain, s'approche de Mirabelle, sa mère, et commence à téter.


Plus tard, Pom s'approche de VICTOR qui met de l'essence dans sa tronçonneuse. VICTOR est surpris et renverse de l'essence.


VICTOR

Eh bien! Mais...

Qu'est-ce que tu fais là, toi?

Retourne chez ta mère.

Allez, va! Dépêche-toi!


Pom s'en va en courant.


Plus tard, Pom fouille dans une glacière et mange ce qu'il y trouve.


Plus tard, LE CHAUFFEUR opère la griffe mécanique pour ramasser les troncs d'arbre. Plus loin, PATRICK dirige le cheval qui tire un tronc.


LE CHAUFFEUR

J'y arriverai pas, Patrick!

T'es trop loin.

Faut te rapprocher.


PATRICK

Tu crois que je le vois

pas? C'est ce cheval,

il comprend rien à rien.


LE CHAUFFEUR

C'est pas le cheval.

Il suffit--


PATRICK

Occupe-toi

de tes petites manettes.


LE CHAUFFEUR

Tu me parles pas comme ça.


PATRICK

Oh! Attends,

c'est facile, toi.

Ton petit camion,

ta petite grue.

Tu devrais déjà être

à la scierie depuis hier.


LE CHAUFFEUR

Si c'est comme ça,

j'y retourne à la scierie.


PATRICK

Bien, vas-y, ouais.


LE CHAUFFEUR

Ton petit bout de bois,

tu vas le replanter

et tarder ses pousses.


JULIEN arrive.


JULIEN

Ah, qu'est-ce qui se passe,

là? Tiens. Regarde ça, Patrick.


PATRICK

Mais qu'est-ce que tu veux

m'apprendre, toi?


JULIEN dirige le cheval qui tire le tronc d'arbre au bon endroit.


JULIEN

Hé, bien, regarde.

Ha, ha.

Yo, yo, yo, yo, yo.

Yo, yo, yo, yo, yo.

Voilà, tiens. Allez.


Plus tard, PATRICK dirige le cheval dans la forêt.


PATRICK

Hé! Yo, yo. Doucement.

Doucement, maman.

Yo, yo, yo.

Doucement!

Allez, yo.


Plus tard, quatre chevaux essaient de tirer un gros tronc, mais ils ne sont pas capables. JOSEPH les encourage et essaie de les guider. BEN regarde la scène en buvant un café.


JOSEPH

Allez, Elvis! Allez, allez!

Aïe, aïe! Ah!

Allez, Mirabelle! Allez!

Ah! Ah! Mirabelle!

Ah!

Ah! Allez!

Ah!

Mirabelle, allez!

Ah!!!


VICTOR

Ça bouge pas d'un centimètre!


JOSEPH

Ils en peuvent plus,

ils ont tout donné.

Maintenant, il faut

les laisser se reposer.


BEN

Bien, voilà! Quand les chevaux

veulent souffler, on souffle.

Quand moi, je veux souffler,

personne m'écoute.


PATRICK arrive.


PATRICK

Oh!

Qu'est-ce que vous foutez?

Pourquoi vous croyez

que mon père vous paye?


JOSEPH

Écoute, Patrick. Les chevaux

n'en peuvent plus.

Ils n'ont pas arrêté

depuis ce matin.


PATRICK

Et alors? Vous allez rester

plantés là longtemps?

Il faut que tout ça ait disparu

avant ce soir.


JOSEPH

Tu sais très bien

qu'il faut les ménager.

Sinon, à part les amener

brouter,

on pourra rien leur faire faire

cet après-midi.


PATRICK

Ouais, ouais, c'est ça.


JOSEPH

Non, pas plus, là.

Ils ont tout donné.


PATRICK

Bande de feignasses.


PATRICK attrape les rênes et commence à tirer violemment.


PATRICK

Allez! Viens là.

Allez! Viens ici.


JOSEPH

Patrick, attends.


PATRICK

Viens là, Mirabelle!

Viens là. Viens.


JOSEPH

Qu'est-ce que tu fous,

Patrick! Fais pas ça.


PATRICK

Viens, oui!


JOSEPH

Patrick, attends.

Mais c'est pas vrai?

Aaah!

Patrick!


Les chevaux font bouger le tronc, mais n'ont plus la force de tirer. Le tronc glisse et tire les chevaux vers l'arrière. Les chevaux font tomber PATRICK.


PATRICK

Ah, ma jambe!


JOSEPH, VICTOR et BEN s'approchent de PATRICK. Pendant ce temps, le tronc tire toujours les chevaux vers l'arrière. Le tronc fait tomber tout les autres troncs qui étaient empilés non loin. JULIEN court vers les chevaux.


JULIEN

Oh! Oh!

Ah! Ah!

Oh!

Allez! Allez! Allez!

Oh! Oh! C'est bien

Mirabelle.

Allez! Allez! Allez!

Oh!

Oh! Voilà, c'est bien.

C'est bien, Mirabelle.


Le tronc frappe un arbre et les chevaux se calment. Pom arrive près des autres chevaux.


Plus loin, PATRICK est couché par terre. Il saigne de la tête.


JOSEPH

Tu peux bouger?


PATRICK

Non, je peux pas, là.


VICTOR

Attends. Je vais t'aider.


JOSEPH

Le touche pas.


PATRICK

Faites vite! J'ai mal.


Plus loin, JULIEN rassure les chevaux. Pom se frotte contre Mirabelle et commence à téter.


JULIEN

C'est bien, Mirabelle.

C'est bien.


Plus tard, PATRICK est à l'hôpital avec son père, JEAN. PATRICK est couché alors que JEAN tourne en rond dans la chambre. PATRICK a la jambe dans une attelle.


PATRICK

Tu peux pas arrêter

de tourner en rond?

Ça m'énerve, tu peux pas savoir.


JEAN

Excuse-moi.

Mais... c'est parce que

tout ça...

Ça me rappelle

des mauvais souvenirs.


PATRICK

Mais, papa, arrête avec ça.

Elle est morte, maman.

C'est comme ça.

Et on pourra pas

la faire revenir.


JEAN

Patrick...

Tu sais,

je ne sais pas très bien

ce que je deviendrais

sans toi.

Alors maintenant,

il faut que tu fasses

bien attention à toi.


PATRICK

Quoi? Tu veux dire

que c'est de ma faute?


JEAN

Non.

Non, non.

C'est pas ce que

je voulais dire.


PATRICK

T'es plus jamais avec nous

sur les chantiers, alors...


JEAN

Ça, c'est parce que je peux

pas être partout à la fois et...


PATRICK

Bien oui, mais bon...

Je te disais rien... Mais

Mirabelle n'est plus pareille.


JEAN

Mirabelle?


PATRICK

Bien, oui.


JEAN

Qu'est-ce que tu racontes?

C'est notre meilleur cheval.


PATRICK

C'est le sabot de qui, là?


PATRICK pointe les points de suture dans son visage.


JEAN

C'est Mirabelle

qui t'a fait ça?


PATRICK

Je voulais pas te le dire,

mais... elle a changé.


JEAN

Comment ça?


PATRICK

Bien, depuis qu'elle a eu

son poulain, là...

Elle est devenue dangereuse.

On dirait

qu'elle le fait exprès.


JEAN

Dangereuse...

Mais c'est grave

ce que tu dis là.


PATRICK

Oui, je sais.

Bien, j'aurais dû t'en parler

avant, mais...

On peut plus prendre de risques.

Elle est finie.


Plus tard, JEAN arrive à l'écurie. JULIEN s'occupe de Pom dans le camion.


JEAN

Julien!

Julien!


JULIEN

Calme.

Qu'est-ce qu'il y a?


JULIEN s'approche de l'ouverture du camion.


JEAN

Tu fais descendre

Mirabelle?


JULIEN

Bien, pas besoin de se

reposer, elle est pas fatiguée.


JEAN

Tu la montes dans le J9.

Une batterie

est en train de recharger

dans l'atelier.


JULIEN

D'accord. Et après?


JEAN

À l'abattoir...


JULIEN

Mais Jean...

Tu peux pas faire une chose

pareille, quand même?


JEAN

Ne discute pas, Julien.

Je ne peux plus prendre

de risques avec elle.


JULIEN

Mais le poulain? Qu'est-ce

que tu vas faire du poulain?


JEAN

Le poulain,

il y a déjà longtemps

qu'il aurait dû

arrêter de téter.


JULIEN

Mais Jean, pourquoi tu

les mets pas tous les deux

tranquille à l'écurie,

quand même?


JEAN

Je ne peux vraiment pas,

Julien.


JULIEN

T'as qu'à la vendre au type

qui fait du tourisme

avec les roulottes, d'accord?

Et je suis même persuadé

qu'il t'en donnerait plus

qu'à l'abattoir.


JEAN

Je ne peux pas vendre

un animal dans lequel

je n'ai plus confiance.


JULIEN

Hé, Jean.

Mirabelle, je la connais mieux

que tout le monde, d'accord?

T'entendras plus jamais

parler d'elle.

Allez, tape là, Jean.

Plus jamais, d'accord?


JEAN

D'accord. Mais fais bien

attention au J9, hein?

Il y a longtemps

qu'il n'a plus roulé.


Plus tard, JULIEN au volant du camion J9.


JULIEN

Ah, là. Tiens et si tu

démarrais pas aujourd'hui.


Le camion démarre.


JULIEN

Ah bien, tu démarres

quand il faut pas.

Et tu démarres pas

quand il faut.

Allez, oh! C'est bien ma veine.

Qu'est-ce que je vais lui dire

à Mirabelle, moi aujourd'hui?

Qu'est-ce que je vais lui dire?

Bien, je vais rien lui dire,

ouais. Je vais rien lui dire.

Ah.


Plus tard, Pom tète sa mère. JULIEN flatte le visage de Mirabelle.


JULIEN

Vas-y, profite, petit!

Tu comprends pas

ce que je te dis, hein, Pom?

C'est peut-être

ta dernière tétée, alors.


JULIEN tire Mirabelle vers le camion. Pom suit sa mère.


JULIEN

Allez.

Viens. Viens.

Hé. Hé. Hé. Hé. Hé.


[JULIEN:] [S'adressant

à Pom]

Ah non, toi, tu restes ici,

aujourd'hui. D'accord?

Allez, c'est comme ça, la vie.

Hein, Pom?


JULIEN fait monter Mirabelle à l'arrière du camion.


JULIEN

Allez, Mirabelle!

Allez, allez.

Voilà, c'est bien.


JULIEN referme la porte du camion. Mirabelle se met à hennir de panique. JULIEN s'assoit au volant du camion.


JULIEN

Ça va aller, Mirabelle?


Pom est dans l'enclos et hennit en réponse aux cris de sa mère. Le camion s'éloigne.


JULIEN

Je sais... Je sais...

Ça te fait mal.

Je sais...


Plus tard, JULIEN est chez le LOUEUR DE ROULOTTES.


JULIEN

C'est une très bonne jument,

tu sais.


LOUEUR DE ROULOTTES

N'insiste pas, Julien.

J'en veux pas de ton cheval.


JULIEN

Elle te décevra pas,

je te donne ma parole.


LOUEUR DE ROULOTTES

Écoute, Julien.

J'ai cinq chevaux

et j'ai cinq roulottes.

Alors, tu vois, ta jument,

j'en ai pas besoin. C'est tout.

Eh bien, aide-moi.


Le LOUEUR DE ROULOTTES essaie d'attacher une roulotte à un camion.


JULIEN

Moitié prix.


LOUEUR DE ROULOTTES

Non. Viens m'aider.

Tu me fais perdre mon temps.


JULIEN

Bien, au quart de prix, alors?


LOUEUR DE ROULOTTES

Aide-moi, je te dis.


JULIEN

Bon, bien, donne-moi

ce que tu veux, alors.


LOUEUR DE ROULOTTES

Ce que je veux?


JULIEN

Ouais.


LOUEUR DE ROULOTTES

Tiens.


Le LOUEUR DE ROULOTTES donne quarante euros à JULIEN.


LOUEUR DE ROULOTTES

Tope là.


JULIEN tape dans la main du LOUEUR DE ROULOTTES.


LOUEUR DE ROULOTTES

Ah! Bien, Julien. On m'avait dit

que t'étais pas doué en

affaires, mais à ce point-là?

Tiens, attrape ça.


JULIEN aide le LOUEUR DE ROULOTTES à prendre un tuyau de fer.


LOUEUR DE ROULOTTES

T'as pas vu en arrivant dans le

pré, j'en ai deux qui boitent?

Ta jument, elle tombe

vraiment à pic.

Bien oui!


JULIEN

T'es bon en affaires, toi,

par contre, hein? Allez!


LOUEUR DE ROULOTTES

Ça passe.


JULIEN

Non, ça passe pas, je te dis.

Mets-y un coup de marteau.


Plus tard, JULIEN fait sortir Mirabelle du camion.


JULIEN

Hé, tu vas voir...

Tu vas te faire de nouveaux

copains, hein?

Tu vas voir, une roulotte,

ça a des roues.

Ça se traîne plus facilement

que les arbres.

Hein? Et puis ton petit,

je vais m'en occuper, moi.

Tout va bien se passer,

d'accord? Allez.


LOUEUR DE ROULOTTES

Julien?

La mets pas tout de suite

avec les autres. On sait jamais.

Il y a un box vide,

là dans le fond.


JULIEN mène Mirabelle vers le box vide.


JULIEN

Il a pas l'air

si méchant que ça.

Hein? Il est peut-être près

de ses sous, c'est tout.

Puis il va falloir que t'oublies

ton petit, hein?

Faut que tu essaies

de l'oublier, d'accord?

Après, ça ira mieux. Hein?


Plus tard, JULIEN arrive à la banque.


EMPLOYÉ DE BANQUE

Au revoir. Suivant.


JULIEN

Bonjour.


EMPLOYÉ DE BANQUE

Bonjour.


JULIEN

Tenez, je voudrais savoir

ce qui reste sur mon compte.


L'EMPLOYÉ DE BANQUE prend la carte de JULIEN et regarde sur l'ordinateur.


EMPLOYÉ DE BANQUE

Bien, il y a moins que

la dernière fois, hein?


JULIEN

Eh bien, vous me donnez

ce qui reste.


Plus tard, JULIEN arrive dans la forêt en camion.


JEAN

Alors, Julien?

Où est-ce que tu étais passé?

T'en as pris du temps.


JULIEN

C'est le J9.

Il arrête pas de caler.


JEAN

Oui, il a fait son temps.

Et pour ce qu'on s'en sert.

J'espère que t'es pas

revenu avec Mirabelle.


JULIEN

Non, patron. Le gars

de la roulotte m'en a donné

ce que j'ai demandé.


JEAN

Ça m'étonne.

Il paraît qu'il est dur

en affaires.


JULIEN

Il voulait m'en donner

la moitié, j'ai pas cédé.

Tenez.


JULIEN donne une liasse d'argent à JEAN.


JEAN

C'est super, Julien.

Je pensais pas que tu pouvais

en tirer autant.


JULIEN

Il est pas facile en affaires,

le type de la roulotte.

Mais faut savoir

s'y prendre, patron!


JEAN

Hé, les gars!

Vous saviez que Julien était

un grand négociateur?


JULIEN

Enfin, il faut pas

exagérer, quoi, hein!


JEAN

Mais regardez ce qu'il a

ramené pour Mirabelle.


EN CHOEUR

Bravo, Julien!


Plus tard, Pom est dans son enclos et il court de long en large en hennissant.


Plus tard, LA MÈRE et LA FILLETTE arrivent à la roulotte. LA FILLETTE s'approche de Mirabelle qui est attelée à la roulotte.


LA FILLETTE

Maman?

Tu ne trouves pas

qu'il a l'air triste, ce cheval?


LA MÈRE

Mais non, chérie.

Tu te fais des idées.


LA MÈRE et LA FILLETTE entrent dans la roulotte. Plus loin, LE PÈRE parle au LOUEUR DE ROULOTTES.


LOUEUR DE ROULOTTES

Le cheval,

il faudra en prendre soin

comme si c'était votre enfant.


LE PÈRE

Oui, oui. Ne vous inquiétez

pas. On adore les enfants

et encore plus les animaux.


LOUEUR DE ROULOTTES

Surtout lui donner à

boire après chaque gros effort.

Ça, c'est essentiel.


LE PÈRE

Oui, oui. Ne vous inquiétez

pas.


LE PÈRE (S'adressant à sa fille)

Pousse-toi.


LE PÈRE pousse sa fille et s'assoit à l'avant de la roulotte. Il montre une carte au LOUEUR DE ROULOTTES.


LE PÈRE

Dites. Vous qui êtes du coin.

Vous savez me dire où c'est pas

trop, trop plat?


LOUEUR DE ROULOTTES

Oui, par là, c'est très,

très joli, ça monte.


LE PÈRE

Très bien, ça!

C'est très bien! Attention.

Tiens. Comment son nom, déjà?


LA FILLETTE

Mirabelle.


LE PÈRE

Oui. Hé! Hé! Mirabelle!


LE PÈRE fait claquer les rênes et Mirabelle commence à avancer.


LOUEUR DE ROULOTTES

Je vous ai pas montré

où était le frein!


LE PÈRE

Vous inquiétez pas,

c'est bon. Hé! Ya!

Allez, hue! Ya!

Hop! Ya!


Plus tard, Mirabelle tire la roulotte sur la route. EDDY est en vélo devant Mirabelle.


LE PÈRE

Allez, Eddy!

Eddy, avance!

Eddy! Du style, Eddy.


EDDY

Comment, papa?


LE PÈRE

Non, mais ne te redresse pas,

Eddy! Je te l'ai dit 100 fois.

Un petit coup

en dessous de l'épaule.

Voilà! Allez.

Pédale, mon Eddy!


Plus tard, Mirabelle tire la roulotte sur le chemin. Sur le côté de la route, une jument court dans son enclos avec son poulain. Mirabelle s'approche de l'enclos.


LE PÈRE

Hue, hue, hue! Allez!

Qu'est-ce que tu fais, là?

Hue, hue! Où il va?


La jument et son poulain s'approchent de Mirabelle. Mirabelle regarde le poulain. LE PÈRE descend de la roulotte et tire Mirabelle sur le chemin.


LE PÈRE

Bien. Allez, en avant.

Moins grosse.

Allez et on est partis!

Remonte sur ton vélo, Eddy!

Voilà! Allez. Voilà.

Voilà, c'est mieux, ça.

Très bien.

Allez, avance, Eddy!


Plus tard, PATRICK sort de l'hôpital avec JEAN. PATRICK marche avec une canne. JEAN ouvre la porte de la voiture pour PATRICK.


JEAN

Attends, appuie-toi sur--


PATRICK

Ah, ça va. Je vais le faire

tout seul. C'est bon.

T'as acheté une nouvelle

bagnole ou quoi?


JEAN

Pas vraiment, Patrick.


PATRICK s'assoit dans la voiture.


PATRICK

Allez, c'est bon.


JEAN

Ça va?


PATRICK

Oui.


JEAN s'assoit au volant de la voiture et montre la clé à PATRICK.


JEAN

Voilà. Il est à toi.


PATRICK

Quoi?


JEAN

Le 4 X 4, c'est pour toi.


PATRICK

Et ma moto de cross, alors?

Qu'est-ce que tu veux

que je foute avec ça?

J'ai même pas le permis.


JEAN

Tu as toute la forêt.


PATRICK

Mais la forêt, la forêt!

Je m'en fous, moi de la forêt!

Je veux aller où je veux!


JEAN

Je tiens beaucoup à toi,

Patrick

et je trouve que

la moto, c'est dangereux.


PATRICK

Mais je m'en fous, moi!


Plus tard, PATRICK et JEAN arrivent à l'écurie. VICTOR et JOSEPH regardent la voiture arriver.


VICTOR

Regarde qui est de retour.


PATRICK sort de la voiture.


JEAN

Attends.

Patrick, attends!

Je vais t'aider.

Non, mais fais attention!

Attends.


PATRICK

Ah, ça va!

Arrête de me couver

comme une mère poule.


Plus tard, BEN fait sortir un cheval du camion et le mène à l'enclos où JULIEN s'occupe des autres chevaux.


BEN

Hé, Julien! T'as quelle heure,

toi, à ta montre?

J'ai l'impression

que la mienne retarde.


JULIEN

T'inquiète pas, vas-y!

Je connais ton coup.

Je ferai le reste. Allez, vas-y.


Pom sort lentement de l'écurie vers l'enclos.


JULIEN

Ah, bien! T'es là, toi!

Hein?

T'es beau, Pom!

Tu vois bien qu'elle

est pas là, ta maman.


JULIEN s'approche de Pom et le flatte.


JULIEN

J'ai quelque chose pour toi.

Qu'est-ce que t'en penses, Pom?

Elle est pas là, ta mère.

Allez. Allez, viens. Viens.

Allez. Allez.


JULIEN fait rentrer Pom dans son box et sort un biberon de lait.


JULIEN

Allez, tiens!

Allez, une petite goutte.

Oui!

Mais tu vas... Ah, je sais

que c'est pas aussi bon

que le lait de ta maman,

mais quand même!


Pom refuse de boire.


JULIEN

Tiens, allez.

Attends. Tu pourrais avoir

un peu plus d'intérêt

pour ce que je t'ai offert,

hein? Allez, on essaie.

Une petite goutte. Une goutte

pour me faire plaisir.


JULIEN met le biberon dans la bouche de Pom qui refuse de boire.


JULIEN

Hé, une goutte pour

me faire plaisir, hein?

Une petite goutte, d'accord?

Ah, ce truc-là...


Le lendemain, EDDY est en vélo sur la route. LA FILLETTE court à côté de lui. Le père est un peu plus loin.


LA FILLETTE

Vas-y!

Allez, allez! On y va!

Une, deux!


LE PÈRE

Allez! Vas-y, pousse, pousse!

Allez, tu dois pousser.

Pousse, pousse!

Allez, encore un petit coup!

Encore un petit peu!

Attention! Stop!


EDDY s'arrête.


LE PÈRE

C'est pas possible, Eddy!

Tu fais chaque fois moins bien.

Tu la connais maintenant,

la montée, non?


EDDY

Papa... Je peux plus...


LE PÈRE

Eddy... Une course,

ça ne se gagne pas

contre les autres,

mais contre soi-même.


EDDY

Je sais, papa.

Tu me l'as déjà dit en bas.


LE PÈRE

Mais, oui!

Mais j'ai l'impression

que c'est pas imprimé

dans ta petite tête.


EDDY

J'ai compris, papa.


LE PÈRE

Allez, hop! Tu recommences.

Tu redescends.

Et Eddy, tu n'oublies pas;

c'est contre toi-même, hein?

Allez.


EDDY repart vers le bas de la côte. LA MÈRE le regarde tristement.


[LE PÈRE:] [S'adressant

à LA MÈRE]

Qu'est-ce qui a, toi?


LA MÈRE

Rien.


LE PÈRE

Eddy? Contre toi-même, hein?


Plus tard, JULIEN est avec Pom dans l'enclos.


JULIEN

Alors, Pom...

Qu'est-ce que tu racontes,

aujourd'hui? Hein?

Ta maman est partie.

Bien, oui! Toi, il faut

que tu grandisses tout seul,

maintenant, hein?

D'accord?


JULIEN fait sentir une bride à Pom.


JULIEN

Sens ça.

Ah, regarde ça.

Tu sens, ça? Hein?


Pom donne un coup de tête et hennit.


JULIEN

Ah, oui, oui.


PATRICK regarde JULIEN avec Pom depuis sa chambre.


JEAN arrive en voiture près de l'enclos.


JEAN

Oh, Julien!


JULIEN

Quoi?


JEAN

On y va?


JULIEN

Ah...


JEAN

On attend plus que toi.


JULIEN

Ouais, attends, j'arrive.

Tiens, Pom.

Je le pose là, comme ça,

tu pourras t'y habituer.

Hein? Allez, à ce soir, Pom.

Hein?


JULIEN pose la bride sur la clôture de l'enclos.


JEAN

Allez.


JULIEN monte dans la voiture. [JEAN

Il y a quelque chose

que je ne comprends pas.

Chaque fois que je viens

sur le chantier avec vous,

je me retrouve tout seul

dans mon 4 X 4.

Je leur fais peur ou quoi?


JULIEN

Bien, je pense pas, mais...

Enfin, t'es leur patron, Jean,

non?


JEAN

Oui, bien... Le patron,

il aimerait bien qu'on...

Qu'on lui dise ce qui se passe,

hein? à la scierie,

ils sont fous furieux,

ils débitent pas assez.


JULIEN

Tu sais bien qu'on fait

le maximum, non?


JEAN

Il faudrait quand même

que tu m'expliques.

Parce que chaque jour, le

camion repart à moitié chargé.


JULIEN

Que je t'explique?

C'est simple! On a perdu

notre meilleur cheval, voilà!


JEAN

Je sais que tu l'aimais bien,

mais il faut quand même pas

exagérer, hein?

Elle faisait pas

la moitié du travail

toute seule, Mirabelle.


JULIEN

Bien, les autres, ils savent

plus comment faire, d'accord?

Avec elle, ils étaient rassurés.

Avec Mirabelle, elle savait

ce qu'elle faisait

et ils étaient rassurés. Voilà!


JEAN

Si Patrick est

dans cet état-là,

c'est quand même bien

à cause d'elle!


JULIEN ne répond rien et regarde par la fenêtre.


JEAN

Il y a quelque chose

que je sais pas?

Que je devrais savoir?


JULIEN

Bien, c'est pas avec le patron

qu'ils veulent pas monter...

C'est avec le père de Patrick.


Plus tard, PATRICK est dans l'enclos. Il prend la bride que JULIEN a laissée.


PATRICK

Pom?

Pom?

Où est-ce que tu te caches?

Allez, montre-toi!


PATRICK arrive au box où Pom est couché.


PATRICK

Ah, te voilà!

Tu veux aller faire

un petit tour dehors?

Ça va te faire

le plus grand bien.


PATRICK passe la bride à Pom.


PATRICK

Ah, t'es plus sage sans ta mère.

Allez. Allez.

Allez, lève-toi!


PATRICK tire violemment sur la bride pour obliger Pom à se lever.


PATRICK

Allez, debout!

Lève-toi!


PATRICK donne un coup de pied à Pom.


PATRICK

Tu vas te lever, oui?

Allez, debout!


PATRICK donne plusieurs coups de pied à Pom.


PATRICK

Allez, lève-toi!


JULIEN arrive et attrape PATRICK par le col de son chandail et le tire vers l'arrière.


JULIEN

Mais ça va pas, non?!


PATRICK

Je lui ai rien fait.

Ça va, oui.


JULIEN

T'obtiendras rien avec

la violence, rien du tout!

Alors, bien sûr,

Pom, il va t'obéir,

mais avec la peur au ventre.

Un jour, il va devenir fort,

plus fort que toi, Patrick.

Plus fort que toi!

Et là, ce jour-là,

il va pas te respecter.

Comme tu l'as pas respecté.


PATRICK

Dis plutôt qu'il y a

que ces bestioles-là

qui veulent encore

t'écouter radoter.

Pfft!


PATRICK s'en va. JULIEN s'agenouille près de Pom et le flatte doucement.


JULIEN

Hé, Pom.

Pom?

Je veux pas que tu aies peur

des hommes, moi. Hein?

Ils sont pas tous

comme ça. Hein?


Plus tard, JULIEN dort dans sa chambre. Il est réveillé par des hennissements. JULIEN va dans le box de Pom. Pom est couché par terre. Il respire difficilement.


JULIEN

Alors, petit?

Tu m'invites chez toi?

Je peux entrer?

Ça va, Pom?


JULIEN s'agenouille près de Pom.


JULIEN

Ça va?

Ça va?

Je peux me coucher là?


JULIEN se couche et appuie sa tête contre le cou de Pom.


JULIEN

Tu te sentais seul, c'est ça?

Hein?

Ah... C'est pas facile, hein?

Moi aussi, je me sens seul.

Il y a des fois comme ça...


Pom hennit doucement.


JULIEN

Qu'est-ce qui y a?

Ah, ça va passer, ça.

Hein?


Le lendemain, JEAN entre dans l'écurie. JULIEN est toujours couché avec Pom.


JEAN

Julien?

Julien?

Tout le monde

est prêt pour partir,

il manque plus

que les chevaux.


JULIEN

Excuse-moi, Jean.

J'ai pas fermé l'oeil de la

nuit. Je sais plus quoi faire.


JEAN

Hé, bien, en route, Julien.

Et puis, t'inquiète pas.

Je vais appeler le vétérinaire.


JULIEN

C'est pas le vétérinaire

dont il a besoin, c'est...

Il est pas malade.

C'est sa maman qu'il veut.


JEAN

Que veux-tu que j'y fasse?

Elle est plus là.


JULIEN

On pourrait le confier

au type des roulottes.


JEAN

Oui, c'est ça.

Et quoi encore?


JULIEN

Je te jure!

C'est une bonne solution.


JEAN

Non! Pas pour moi.

Il va grandir, tu vas le dresser

et il remplacera Mirabelle.

Allez, en route, Julien.

On a assez perdu de temps

comme ça, aujourd'hui.


JULIEN

Mais Jean!

Jean.

On peut pas... On peut pas

le laisser tout seul.


JEAN

Je vais demander

à Patrick de s'en occuper.


JULIEN

Ah, non! Non, non.


JEAN

Julien, qu'est-ce qu'il y a

avec Patrick?


JULIEN

Rien. Rien, rien, rien. Rien.


JEAN

Bon, il y a la remorque à

décharger, puis tu viendras

jeter un coup d'oeil à Pom,

hein? De temps en temps.


Plus tard, LE PÈRE et EDDY regardent le tour de France dans la roulotte.


LE PÈRE

Eddy! Eddy,

quel développement

pour une côte à 12%?


EDDY

54-12...


LE PÈRE

Non, Eddy! C'est pas possible,

t'as rien dans le cerveau!

54-12, c'est le grand!

Ils sont sur le petit,

tu le vois bien!


À l'extérieur, Mirabelle fait bouger l'antenne et la télévision arrête de fonctionner.


EDDY

Il y a rien à voir, là, papa.


LE PÈRE

C'est quoi, ce bordel?

Eddy, qu'est-ce qui se passe?


EDDY

Ça doit être l'antenne.


LE PÈRE

Tu bouges tes petites cuisses

et tu vas la remettre.

"Ça doit être l'antenne..."


EDDY sort de la roulotte. LE PÈRE lui parle depuis l'intérieur de la roulotte.


LE PÈRE

Je ne vois rien!

Je ne vois rien!

T'as fait quelque chose?

Je ne vois rien!


EDDY replace l'antenne.


EDDY

Et comme ça?


LE PÈRE

Non, ça ne change rien.


La télévision recommence à fonctionner.


LE PÈRE

Voilà! Voilà!

Ne touche plus à rien!

Eddy, viens vite voir!

Ça s'anime!


À l'extérieur, EDDY s'apprête à entrer dans la roulotte. Il voit Mirabelle qui recule et refait tomber l'antenne.


LE PÈRE

Eddy! Eddy! Ils vont

se faire rejoindre! Eddy!

Eddy!!!


La télévision arrête de fonctionner.


LE PÈRE

Ah non! Qu'est-ce que tu fous?


EDDY entre dans la roulotte.


EDDY

C'est pas moi, papa.

Je suis ici.


LE PÈRE

Mais c'est quoi ça, alors?


EDDY (Riant)

C'est le cheval, elle passe

devant l'antenne!


LE PÈRE

Ha! Ha! Elle passe

devant l'antenne!

Va la mettre autre part,

mon vieux!

Ils viennent de passer

la banderole

des cinq derniers kilomètres.


EDDY sort. La télévision recommence à fonctionner. LE PÈRE parle à EDDY depuis l'intérieur de la roulotte.


LE PÈRE

Eddy!

Eddy! Reviens!

Tu vas rater l'arrivée!

Allez!

Mais allez!


EDDY mène Mirabelle dans le boisé et l'attache.


[EDDY:] [S'adressant à

Mirabelle]

Voilà!

C'est pas mal, là.

Ça te plaît?


LE PÈRE

Eddy!


[EDDY:] [S'adressant

à Mirabelle]

Bon, allez. J'y vais.

Sinon, si un jour il découvre

que je déteste le vélo,

je sais pas

ce qu'il va m'arriver.


Plus tard, PATRICK et JEAN soupent. Le vétérinaire arrive en voiture. JEAN sort de la maison pour lui parler.


LE VÉTÉRINAIRE

Salut, Jean.


JEAN

Bonsoir.


LE VÉTÉRINAIRE

J'aurais bien voulu venir

plus tôt, mais j'ai pas pu.


JEAN

Il est dans l'écurie

avec Julien.


Plus tard, LE VÉTÉRINAIRE est dans le box de Pom avec JULIEN.


LE VÉTÉRINAIRE

Alors, mon petit bonhomme?

Hein, qu'est-ce qui va pas?


LE VÉTÉRINAIRE examine Pom.


LE VÉTÉRINAIRE

En tout cas, il est pas malade.

Il est très faible.

Est-ce qu'il tète assez?


JULIEN

Bien... C'est-à-dire que...


LE VÉTÉRINAIRE

Bien, je vais examiner

la mère.


JULIEN

Je lui fais du lait

reconstitué et puis...

Mais... il en veut pas.

Alors, il ne s'intéresse plus

à rien. Bien...


LE VÉTÉRINAIRE

Pourquoi?

La mère n'est plus là?


JULIEN

Hum...

Non...

On l'a vendue.


LE VÉTÉRINAIRE

Bien voilà. Tout s'explique.

Il se laisse mourir, là.


JULIEN

Bien oui. Mais il faut

le sortir de là, dis donc.


LE VÉTÉRINAIRE

La vie à son âge sans sa mère,

ça ne l'intéresse pas.

Ça arrive souvent

avec les poulains orphelins.


LE VÉTÉRINAIRE injecte des médicaments à Pom.


LE VÉTÉRINAIRE

Ça...

Ça risque de l'aider

un petit peu.

Il risque de se sentir mieux

pendant un ou deux jours.

Mais sans sa mère...

Ça m'étonnerait

qu'il s'en sorte.


LE VÉTÉRINAIRE se lève et s'éloigne.


LE VÉTÉRINAIRE

Salut, Julien.


Plus tard, PATRICK observe LE VÉTÉRINAIRE qui parle à JEAN depuis la fenêtre de sa chambre.


LE VÉTÉRINAIRE

À mon avis, c'est sans espoir.


Plus tard, à la roulotte, Mirabelle tire sur sa bride qui est attachée à un bout de bois. Le bout de bois cède et Mirabelle s'en va dans la forêt.


Plus tard, JULIEN est avec Pom qui est toujours couché.


JULIEN

Alors, elle t'a pas fait

de bien, la piqûre?

Hein?

Elle t'a pas fait de bien?

Eh bien...

Tu vas pas me faire le coup

de te laisser mourir, toi?

Hein, Pom?

Hein?

Oh, non. Non, non, non.

Hé, Pom. Tu sais,

tu serais pas le premier?

Un poulain qui aurait perdu

sa maman, hein?

Hein, Pom?

Calme.

Calme.


Le lendemain, JULIEN installe de la paille à l'arrière de son pick-up. Pom est couché dans la paille.


JULIEN

Je sais, Pom,

c'est pas terrible,

mais désolé, on a pas le temps

de faire mieux, d'accord?

Allez, bouge pas, hein?


Plus tard, JULIEN arrive chez le LOUEUR DE ROULOTTES et cogne à la porte.


LOUEUR DE ROULOTTES

J'arrive!

J'arrive!

C'est toi, Julien!


JULIEN

Oui.


LOUEUR DE ROULOTTES

Ça va pas?


JULIEN

Il faut que tu me dises

où est Mirabelle.


LOUEUR DE ROULOTTES

Tu veux me la racheter,

maintenant?


JULIEN

Non, j'ai son poulain.

Il va y passer.


LOUEUR DE ROULOTTES

Ah, bon. Bien là, je peux rien

pour toi, mon Julien.

Elle est partie,

il y a trois jours.


JULIEN

C'est pas vrai! Trois jours...


LOUEUR DE ROULOTTES

J'ai pas de nouvelles.

Alors, ils peuvent être

n'importe où, tu comprends?


Plus tard, Mirabelle court dans la forêt.


JULIEN conduit sur la route en espérant trouver Mirabelle. Après un long moment, Pom lève la tête et se met à hennir.


JULIEN

Qu'est-ce que t'as?

T'as senti quelque chose?


JULIEN arrête le camion et sort des jumelles. Il aperçoit la roulotte un peu plus loin.


JULIEN

Ah bien, sans toi, j'aurais

passé mille fois à côté.


Plus tard, JULIEN frappe dans la vitre de la roulotte. LE PÈRE sort.


LE PÈRE

C'est pour quoi?


JULIEN

Excusez-moi de vous déranger,

mais la jument

qui tire votre roulotte,

elle s'appelle Mirabelle?


LE PÈRE

Ça va pas,

réveiller les gens pour ça?


JULIEN

Je vous en prie,

faites un effort.

C'est très important pour moi.


LE PÈRE

Je sais pas, moi.

Prune? Framboise? Attendez.

Eddy!

Allez, aboule, vieux.

Il s'appelle comment le cheval?


EDDY sort de la roulotte.


EDDY

Mirabelle, papa.


LE PÈRE

Ah, voilà! Mirabelle.

Ça va, vous avez la réponse

à votre question?

On peut se recoucher?

On est en vacances.


JULIEN

Vous savez où elle est?


LE PÈRE

Eddy, tu l'as attaché où,

le cheval?


EDDY

Là-bas.


LE PÈRE

S'il était là-bas,

on le verrait.

C'est pas possible,

t'as rien là-dedans, toi!


EDDY

Mais je te jure,

je l'ai attaché là-bas.


LE PÈRE

Oui, oui. C'est ça, oui.


JULIEN et LE PÈRE vont dans vers la forêt.


JULIEN

Bien elle s'est sauvée, oui.


LE PÈRE

Comment elle s'est sauvée?

C'est quoi, cette histoire?


JULIEN

Ah, écoutez! Vous...

Vous attachez un cheval

de cette force-là

à un bout de bois pourri.

Alors, c'est pas étonnant.


LE PÈRE

Eddy. Eddy!

C'est chaque fois la même chose

avec toi,

je peux rien te demander.


LE PÈRE retourne dans la roulotte. JULIEN retourne voir Pom.


JULIEN

Hé, Pom.

Pom! Pom! Garde tes forces,

elle est pas là, ta maman.

Hein, mon gars.

On va la retrouver.

Je te le jure bien.

On va la retrouver! Allez.


Plus tard, Mirabelle court toujours dans la forêt.


Plus tard, JULIEN conduit sur la route.


Plus tard, Mirabelle court sur la route.


Plus tard, EDDY et LE PÈRE sont près de la roulotte. EDDY est sur son vélo.


LE PÈRE

Qu'est-ce que t'attends?

Attends, tu te dépêches,

mon vieux.

Je vais pas passer une nuit

de plus dans ce trou perdu, moi.


EDDY

Bien, c'est que, papa...


LE PÈRE

C'est que quoi, Eddy?


EDDY

Je veux bien y aller

jusqu'à la voiture, mais...


LE PÈRE

Hé bien, très bien! Vas-y!


EDDY

Je sais pas conduire, papa.


LE PÈRE

Ah oui, c'est vrai.

Bon allez, ça va!

J'ai compris.

Descends de là.

Merci, hein.


LE PÈRE s'assoit sur le vélo et part. EDDY court derrière lui.


EDDY

Papa, papa!


LE PÈRE

Quoi encore?


EDDY

Les clés de la voiture.


LE PÈRE

Hé bien, tu me les donnes.


Plus tard, un père et sa fille sont dans la voiture à la station-service.


LA FILLE

Papa, qu'est-ce qu'il fait,

le cheval, à la station-service?


Mirabelle boit de l'eau d'un seau à la station-service. L'employé de la station-service arrive et essaie de s'approcher de Mirabelle.


EMPLOYÉ DE STATION SERVICE

Pas bougé! Assis! Assis!

Couché! Aux pieds!


Mirabelle s'éloigne.


EMPLOYÉ DE STATION SERVICE

Aux pieds, j'ai dit!

Hum!


L'EMPLOYÉ DE STATION SERVICE court à l'intérieur et appelle la police.


EMPLOYÉ DE STATION SERVICE

Allô! Ici, c'est la poli...

Ici, c'est la station-service

de Saint-Hubert.

C'est pour vous signaler

la présence d'un Ardennais.

Comment ça y en a partout

dans les Ardennes?

Non! Pas comme celui-là!

Il a quatre pattes.

Si, ça existe!

Deux devant, deux derrière.

Et il fait...


L'EMPLOYÉ DE STATION SERVICE imite un cheval.


EMPLOYÉ DE STATION SERVICE

Voilà! Un cheval, un ardennais!

Un Ardennais!

Envoyez une patrouille!


Plus tard, JULIEN arrive au chantier dans la forêt avec Pom. JULIEN descend de la voiture.


JULIEN

Hé... T'inquiètes pas,

mon Pom. Tu vas être bien ici.


PATRICK arrive et donne une tronçonneuse à JULIEN.


PATRICK

Tiens, c'est pour toi.


JULIEN

Tu sais bien que je peux plus

travailler avec mes mains.

Puis, il faut

que je surveille Pom.


PATRICK

Qu'est-ce qu'il attend

mon père pour te virer?

C'est pas vrai.


Plus tard, POLICIER BRAUN et POLICIER MICHIELS suivent Mirabelle en camion.


POLICIER BRAUN

Ça y est, ça y est!

On la tient!


POLICIER MICHIELS

C'est vite dit, ça, chef.


POLICIER BRAUN

Attends, attends, attends.

Bouge pas, tu vas voir.

Tu vas voir!


POLICIER BRAUN prend l'attaché-case à l'arrière de du camion.


POLICIER MICHIELS

Chef!

Ça, c'est mon attaché-case!


POLICIER BRAUN ouvre l'attaché-case et en sort des petits caramels.


POLICIER BRAUN

Oui, oui, je sais.

Je sais bien, mais...

Tu sais bien que moi,

je suis au régime.

Alors avec quoi tu veux

que je l'appâte?

Avec du Canderel ou quoi?


POLICIER MICHIELS

Non, mais vous aviez

des carottes, hier,

dans votre attaché-case.


POLICIER BRAUN

Je sais, mais c'est tout

ce que j'ai pour manger à midi.

Alors... vas-y, mets-toi

à sa hauteur.


POLICIER MICHIELS avance le camion pour être à la hauteur de Mirabelle qui court à toute vitesse sur la route. POLICIER BRAUN ouvre la porte coulissante du camion et essaie d’appâter Mirabelle avec les caramels.


POLICIER BRAUN

Petit.

Petit, petit, petit.

Petit, petit, petit, petit,

petit, petit, petit, petit.

Ah, ça l'intéresse pas.


POLICIER MICHIELS

Chef, j'ai une idée.

Je vais longer

le bord de la route

et là, dès que je l'ai dépassé,

vous sautez pour l'arrêter.


POLICIER BRAUN

Tu m'as déjà bien regardé,

toi?


POLICIER MICHIELS

Oui, chef.


POLICIER BRAUN

Petit, petit, petit, petit.

Allez, petit, petit, petit!


POLICIER MICHIELS

Qu'est-ce qu'on fait,

alors chef?


POLICIER BRAUN

Attends.

Hum, vas-y.

Dépasse-la.

Dépasse-la.

Freine!


POLICIER MICHIELS dépasse Mirabelle avec le camion et freine brusquement. POLICIER BRAUN sort du camion pour bloquer le chemin de Mirabelle. Mirabelle tourne et court dans le champ.


POLICIER MICHIELS

On est pas rentré, hein, chef?


POLICIER BRAUN

Non.


Plus tard, LE LOUEUR DE ROULOTTES arrive au chantier dans la forêt et s'approche de JEAN.


LOUEUR DE ROULOTTES

Dis, qu'est-ce

que tu m'as vendu comme cheval?


JEAN

Qu'est-ce qu'elle a

encore fait, Mirabelle?


LOUEUR DE ROULOTTES

Elle s'est enfuie.

Voilà ce qu'elle m'a fait!

Ça fait 10 ans

que je fais ce boulot,

c'est la première fois

que ça m'arrive.


JEAN

Dix ans? Ça fait deux jours

que j'ai cette machine

déjà bonne pour la casse.


LOUEUR DE ROULOTTES

Tu sais de ce que je perds?

Une semaine de location.


JEAN

En fais pas une maladie,

c'est des choses qui arrivent.


LOUEUR DE ROULOTTES

Si elle fait des conneries,

je veux pas que ça soit

pour ma pomme.


JEAN

Oh, oh, oh!

Ne le prends pas comme ça.


LOUEUR DE ROULOTTES

Je le prends comme je veux!

Alors tu me rembourses.

Et s'il y a des emmerdes,

elles sont pour toi.

Moi, j'ai déjà donné!


JEAN

Voilà.


JEAN tend un grosse liasse de billets au LOUEUR DE ROULOTTES.


LOUEUR DE ROULOTTES

C'est quoi ça?

Je l'ai pas payée ce prix-là.


JEAN

C'est ce que Julien m'a donné.


LOUEUR DE ROULOTTES

Écoute, je veux juste le prix

que je l'ai payée, pas plus.

J'ai pas envie qu'on me fasse

une réputation de voleur

dans la région.


LE LOUEUR DE ROULOTTES prend son quarante euros et redonne le reste à JEAN, puis s'en va.


JEAN

Julien!


JEAN s'approche de JULIEN.


JULIEN

Oui, Jean?


JEAN

Il faut

que tu m'expliques,là.

Il t'a donné combien

pour Mirabelle?


JULIEN

Ah ça, Jean, c'est entre

Mirabelle et moi. D'accord?


JEAN

Tu me dis la vérité, Julien.


JULIEN

Écoute, Jean...

J'aime pas trop parler,

je suis comme les chevaux.

Puis j'arrive pas à me faire

comprendre avec les mots.

D'accord?

Écoute-moi, Jean.

Faut pas que tu croies Patrick

tout le temps, hein?


JEAN

Je ne comprends rien, Julien.


JULIEN

Bien, tu sais bien

que ces chevaux,

ils sont bons naturellement.

D'accord?

Ils font leur boulot

avec vachement de courage.

Ils sont forts

avec leur intelligence, non?

Surtout Mirabelle!

Sauf si tu leur donnes

des ordres stupides évidemment.


JULIEN s'approche du camion dans lequel Pom est sur le point de mourir.


JULIEN

Regarde.

Regarde celui-là, là.

Il irait mieux

si sa mère était là.

Hein?

Là, je me demande

s'il va passer la nuit.


Plus tard, le camion de police est enlisé dans la boue. POLICIER MICHIELS essaie de pousser, mais le camion ne bouge pas.


POLICIER BRAUN

Arrête de te fatiguer,

on ira pas plus loin.


POLICIER MICHIELS remonte dans le camion.


POLICIER MICHIELS

Et dire qu'on l'avait

presque rattrapé, hein, chef?


POLICIER BRAUN

Si t'avais pas lâché

ma dernière carotte,

on en serait pas là.


POLICIER MICHIELS

Chef, mais...

je vous ai déjà dit,

je n'ai pas lâché cette carotte,

elle s'est cassée en deux.


POLICIER BRAUN

On va pas polémiquer

toute la nuit là-dessus.

Tu vas aller me réquisitionner

un tracteur

pour nous sortir de là.


POLICIER MICHIELS

à pieds?


POLICIER BRAUN (Sarcastique)

Non, à cheval.


Plus tard, LE PÈRE revient à la roulotte à pied. EDDY sort de la roulotte avec une lampe de poche.


LE PÈRE

Eddy, c'est moi.


EDDY

Papa!


LE PÈRE

Ah...


LE PÈRE se couche par terre.


LE PÈRE

Ah, je souffre.


LA MÈRE sort de la roulotte.


LA MÈRE

Il est où le vélo d'Eddy?


LE PÈRE

Il y a plus de vélo...

C'est fini...

Eddy...

J'y suis pas arrivé, Eddy.

C'était trop dur.

C'est terrible un col

de troisième catégorie.


EDDY

Oui, je sais, papa.


LE PÈRE (Pleurant)

Excuse-moi, Eddy...


EDDY et LE PÈRE s'étreignent.


Plus tard, au chantier, les hommes mènent les chevaux dans un enclos de fortune.


BEN

Bon, on y va?

Parce que les chevaux, eux,

ils dorment ici,

mais nous, on est

pas encore rentrés, hein?


JEAN

On peut te laisser, Julien?


JULIEN

Oui. Ça me changera

de l'écurie, oui.


JULIEN s'agenouille près de Pom qui est maintenant couché par terre. JULIEN offre de la nourriture à Pom.


JULIEN

Calme-toi, Pom.

Il faut que tu manges.

Hein?

Sinon, tu vas mourir.

Mais, Pom. Pom.

Faut que tu manges,

mon grand, hein?

Faut que tu manges.

C'est bon, ça.

Hé, Pom!

Je peux plus rien faire

pour toi, là.

Tiens!

Pom!

Hé, Pom, essaye!

Essaye!


Plus tard, Mirabelle arrive dans une étable où il y a plusieurs vaches.


Dans la maison, le fermier et sa femme se réveillent.


FERMIER

Ma petite poule?

Ma petite poule, réveille-toi.

Il y a quelque chose

de pas normal.

Là!


Toutes les vaches meuglent.


FERMIÈRE

Va voir! Comme ça,

t'en auras le coeur net.


FERMIER

Oui...


FERMIÈRE

Va voir!


FERMIER

J'y vais, oui!


Le FERMIER s'apprête à sortir. Un grand bruit provient de l'étable.


FERMIER

T'as entendu?


FERMIÈRE

Vas-y, poussin!

Qu'est-ce que t'attends?

Vas-y!


FERMIER

Non!

Je vais appeler

la police, c'est plus sûr.


FERMIÈRE

Souhaitons qu'ils arrivent.


Le FERMIER prend le téléphone pour appeler la police.


POLICIER MICHIELS

Police, ouvrez!


FERMIER

Ils n'ont pas encore décroché.

C'est pas possible!


FERMIÈRE

Ça sent le traquenard

à plein nez.


POLICIER MICHIELS

Police! Ouvrez!


La FERMIÈRE ouvre la porte avec une carabine dans les mains.


POLICIER MICHIELS

Bonjour, madame.

Madame... Posez cette arme.


FERMIÈRE

Depuis quand

la police arrive

avant qu'on l'appelle?


POLICIER MICHIELS

Euh...

C'est qu'on est enlisés.

Enlisés... Avec le chef.


FERMIÈRE

C'est ça! à d'autres!

Foutez-moi le camp

et vite fait!


POLICIER MICHIELS

Non, mais, madame,

posez cette arme.


FERMIÈRE

Vite fait, j'ai dit!


La FERMIÈRE tire dans les airs. POLICIER MICHIELS s'en va en courant.


FERMIÈRE

Et qu'on ne vous revoie plus

jamais par ici!


Mirabelle s'enfuit en courant.


POLICIER MICHIELS arrive au camion.


POLICIER MICHIELS

Chef! Chef!

Chef! Chef! Là!


POLICIER BRAUN

Quoi? Quoi?


POLICIER MICHIELS

Je l'ai trouvée,

elle est partie par là.


Plus tard, JULIEN dort au chantier. Mirabelle arrive. Pom se relève difficilement et va voir sa mère. Pom et Mirabelle partent ensemble dans la forêt.


Le lendemain, JULIEN se réveille. Tous les chevaux sont partis.


JULIEN

Ils sont partis?

Ils se sont tous barrés, là.

Eh bien, même Pom.


Elvis le cheval arrive. JULIEN l'attire avec de la nourriture.


JULIEN

Oh!

Elvis!

Elvis!

Hé!

Eh bien, viens, mon pépère!

Viens! Bien, viens!

Bien, où ils sont?

Hein?

C'est le plus beau, Elvis.

Hein?

Allez, viens.

Oh, Elvis!

Allez.

Allez, viens.

Allez, viens!

On va aller les chercher.

Hein?


JULIEN part chercher les autres chevaux avec Elvis.


Plus tard, les autres hommes arrivent au chantier.


BEN

Julien?

Julien? Julien?

Oh, Julien?

On a pensé à toi, Julien.

Du café tout chaud.

Julien?

Oh!


BEN s'approche de l'enclos et voit que JULIEN n'est pas là.


BEN

Hé, les gars!

Vous avez pas vu Julien?

Je le vois pas.


JOSEPH

Bien, les chevaux!


BEN

Quoi, les chevaux?

Oh...


PATRICK

L'enfoiré!


PATRICK retourne au camion et appelle son père sur la radio.


PATRICK

Papa, viens vite.

C'est le bordel ici.

Julien s'est barré

avec les chevaux, là.


[VOIX DE JEAN:] [Provenant

de la radio]

Il a pas fait ça quand même?


PATRICK

Si, il débloque

complètement, là.


Plus tard, JULIEN est avec Elvis et il cherche les autres chevaux. JULIEN trouve Pom et Mirabelle. JULIEN s'approche d'eux.


JULIEN

Je te tiens...

Là.

Hé bien, dis donc!

Hein!

Eh, Mirabelle!

Pom!

Mirabelle!

Mirabelle?

Pom!

Drôlement content de vous voir!

Hein!

Je vous promets,

on ne va plus vous séparer.

D'accord?

Pom?

Pom!

Ah...

On ne va plus jamais

vous séparer.


PATRICK arrive en quatre-quatre à toute vitesse avec BEN et JOSEPH. Mirabelle et Pom s'enfuient.


JULIEN

Stop! Vous êtes fous là!


PATRICK

On va se les faire!


BEN

Oui, vas-y mollo quand même.


PATRICK suit Mirabelle et Pom dans le champ. PATRICK arrête la voiture. Mirabelle et Pom courent sur le côté. BEN et JOSEPH essaient d'attraper les chevaux, mais ils n'y arrivent pas.


PATRICK

Attrapez-les, là!


BEN

Oui bien, ça va!


JOSEPH

On fait ce qu'on peut, hein?


PATRICK

Mais c'est pas vrai ça,

vous êtes vraiment des nazes.


PATRICK reprend la voiture et va vers JULIEN.


PATRICK

Ils se sont pas enfuis

tous seuls,

le vieux?


JULIEN

Qu'est-ce que t'inventes là?


PATRICK

Quoi?

Ça tourne pas rond dans ta tête.

T'es capable de faire

n'importe quoi

pour ces chevaux.


JULIEN

Tu délires, Patrick!


PATRICK

Ouais, je délire!

Allez, c'est bon. Je te vire.


JULIEN

T'es pas encore le patron!


PATRICK

T'inquiètes pas! Avec ce que

je vais raconter à mon père...


PATRICK part à toute vitesse dans la même direction que les chevaux.


Plus tard, JEAN trouve BEN, JOSEPH, JULIEN et Elvis.


JEAN

Ça fait une éternité

que je vous cherche.


BEN

Moi, ça fait une éternité

que j'ai mal aux pieds.


JEAN pointe Elvis.


JEAN

Bien, avec celui-là,

on les a tous.


JULIEN

Ah, non! Il manque

Mirabelle et Pom, oui!


JEAN

Mirabelle? C'est elle

qui a foutu tout ce bordel.

Et Patrick, il est où?


JOSEPH

Bien, justement!

Il les a trouvés,

il court après.


JEAN

Et vous l'avez laissé partir

tout seul?


BEN

Il se débrouille

beaucoup mieux sans nous.

Enfin, ça c'est lui qui le dit.


JEAN

Bon, Julien.

Tu prends ce cheval

et tu me le ramènes entier.


JULIEN

Jean, même si je le retrouve,

il m'écoutera pas. Tu sais bien.


JEAN

Et moi, tu crois

qu'il m'écoute?


JULIEN

Toi, t'es son père.

C'est pas pareil.

Moi, je suis rien pour lui.


JEAN

Ce sera pas toujours comme ça

et ça va lui passer.


Plus tard, JULIEN part sur Elvis.


Plus tard, Mirabelle et Pom jouent dans la rivière.


Plus tard, PATRICK aperçoit Mirabelle et Pom avec ses jumelles. Il monte dans la voiture et part à toute vitesse.


PATRICK rattrape Mirabelle et Pom qui court sur le sentier dans la forêt. PATRICK les suit de très près en voiture. Mirabelle court à travers une flaque de boue. Pom la suit, mais reste enlisé. PATRICK arrive. Pom essaie de se sortir de la boue, mais il n'y arrive pas. Mirabelle s'approche de la flaque. PATRICK attrape Mirabelle.


PATRICK

On rigole moins là, hein?

Hé, bien...

Il s'en sortira pas tout seul,

ton bébé. Hein?

Plus il va bouger,

plus il va s'enfoncer, tu vois?

Bien, oui...

Allez...

Tu vas venir avec moi.

Allez.

Avance.


PATRICK tire Mirabelle.


PATRICK

Avance, je te dis!

Allez!


PATRICK attache Mirabelle à l'arrière de sa voiture et embarque. Mirabelle est forcée de suivre la voiture de PATRICK. Pom reste seul dans la flaque de boue.


Plus tard, JULIEN croise PATRICK.


JULIEN

Arrête-toi, Patrick!

Où il est Pom?


PATRICK

Il est tombé

dans la tourbière.


JULIEN

Comment il est tombé

dans la tourbière?

Mais il faut que tu m'aides,

je peux pas le sortir tout seul.

C'est dangereux.


PATRICK

Attends! Je vais pas

risquer ma vie pour lui, non?


JULIEN

Patrick!

On peut le sortir de là.


PATRICK

Allez, dégage.


Plus tard, PATRICK roule vite dans la forêt. Mirabelle galope derrière la voiture.


PATRICK

Tu fais moins la fière,

hein, là?

Je savais pas qu'une grosse

bébête comme toi

pouvait courir aussi vite.


Plus tard, JULIEN arrive à la flaque de boue. Il entre dans la boue.


JULIEN

Qu'est-ce que tu veux

que je fasse là, Pom? Hein?

Ah, là là...

Ah, mon petit pépère...

Hé bien, dis donc...

Comment je vais faire?


JULIEN attache une corde autour du cou de Pom.


JULIEN

Ah, la vache...

Oh, dis donc! Hein?

Ah, viens là. Viens, mon pépère.

Mais je te connais

depuis que t'es né.

On va s'en sortir

tous les deux. D'accord?

Ah...

Oh, mon petit pépère...

Attends, attends.

T'as peur, là.


JULIEN essaie de tirer Pom.


JULIEN

Allez, regarde.

Regarde, je suis là-dedans

moi aussi. Hein?

Allez! Hein?

Allez, t'as du courage, toi!

T'es le plus brave

des plus braves! Hein?

Allez! Allez! Allez! Viens!

Viens...

Mais viens, Pom, merde!

Oh, mon petit pépère.

On va réussir tous seuls.

Je vais te donner la force.

Hein, mon petit pépère?

Oh, putain...


Au loin, Pom entend Mirabelle hennir. Pom essaie de se sortir de la boue.


JULIEN

Allez, viens!

Viens, Pom!

Voilà!

Viens!

Oh! Allez!

Ah, c'est bien! C'est bien!

C'est bien! C'est bien!

C'est bien!

C'est bien! C'est bien.

Ah!


Pom réussit à sortir de la flaque de boue. JULIEN hurle de joie.


Plus tard, JULIEN attache Pom à Elvis et les mène dans la forêt.


JULIEN

T'es un brave poulain, tu sais.

Je croyais pas

que tu t'en sortirais.

Ah là là! Tu sais, tu m'as fait

une de ses peurs.

C'est plus de mon âge

ce que tu me fais vivre là.


Plus tard, JULIEN trouve Mirabelle qui tire sur sa corde. Un peu plus bas, la voiture de PATRICK tient en équilibre précaire sur le bord d'une falaise. PATRICK essaie de se sortir de la voiture.


PATRICK

Julien...

Julien!

Julien! Julien!


JULIEN

Ah, tu te souviens de mon nom,

là! Hein?

Je m'appelle plus

le vieux, c'est ça?


JULIEN prend un couteau et le met près de la corde.


PATRICK

Non, non, non!

Fais pas ça!

S'il te plaît. Tu vas pas

me laisser mourir, Julien?


JULIEN

Je vais pas te laisser mourir.

Tu sais ce que je choisis

entre Mirabelle et toi?

Tu le sais?

Pourquoi tu lui as fait du mal?

Elle t'a jamais rien fait.

Hein, Patrick? Pourquoi?


PATRICK

Je sais pas, moi.

Je sais pas.


JULIEN

T'as même réussi à la faire

passer pour dangereuse

aux yeux de ton père! Hein?

Et Pom a failli

ne pas avoir de maman.


PATRICK

Et moi, Julien? Hein?

Et moi?

Si j'avais eu une mère,

tu crois que je serais

comme je suis?


JULIEN range le couteau.


PATRICK

Julien! Julien!


JULIEN attache une corde entre Elvis, Pom et la voiture.


JULIEN

Tire! Allez!

Tire, Mirabelle!

Allez! Tire!

Tire! Allez!

Tire!

Tire!

Allez!

Tire!

Pom!

Tire! Allez!

Aide ta mère!

Allez! Allez!


La voiture de PATRICK bouge un peu vers le bord.


PATRICK

Il a bougé!


JULIEN

Encore.

Allez!


JULIEN s'approche de l'auto pour en faire sortir PATRICK.


PATRICK

Ah, ne me touche pas!


JULIEN

Ça suffit, Patrick!


JULIEN sort les jambes de PATRICK de la voiture. Mirabelle s'effondre par terre. JULIEN coupe la corde qui reliait Elvis à la voiture. La voiture commence à glisser vers la falaise et tire Mirabelle qui est toujours par terre. JULIEN coupe la corde de Mirabelle. La voiture tombe dans le ravin. PATRICK est couché sur le sol. Il ne peut pas bouger.


PATRICK

Julien!

Ah, Julien, aide-moi,

je t'en supplie.


JULIEN s'approche de Mirabelle.


JULIEN

Ah, tais-toi, Patrick!

Tais-toi.

Mirabelle a tout donné

pour essayer de te sauver.

Maintenant, si je la laisse,

elle va mourir.


PATRICK

Et moi, Julien?

Et moi, alors?


JULIEN

Toi! Toi!

Si t'as la force de gueuler,

c'est que

t'es encore vivant.


JULIEN va chercher des branches dans la forêt.


PATRICK

Julien, laisse tomber.

Ce cheval est foutu.


JULIEN

Écoute-moi. Tant qu'elle

respire, je me battrai

jusqu'au bout pour qu'elle vive.


PATRICK

Mais pourquoi tu t'acharnes

comme ça?


JULIEN

Mais je m'acharne pas!

Je m'acharne pas!

Quand je m'occupe d'eux,

j'essaie de les comprendre.

Puis ça me fait chaud au coeur.

Ce bout de chemin qui me reste

à vivre,

bien moi, je veux le vivre

avec ce sentiment-là

dans le coeur. Tu comprends ça?


PATRICK

Je comprends pas, Julien...


JULIEN

Ah, tu comprends pas...

T'es jeune, Patrick.

Et moi non plus,

j'ai pas toujours bien agi.

Me suis pas rendu compte, quoi.

Mais si je m'étais rendu compte,

je serais certainement

plus heureux aujourd'hui.

Voilà.

Hé, Patrick. Reprends-toi,

je vais chercher du secours.


PATRICK

Tu vas pas me laisser

là, tout seul comme ça?


JULIEN

Tu vas t'occuper

de Mirabelle.

Elle a besoin de toi.


PATRICK

Je peux à peine bouger,

Julien!


[JULIEN:] [S'adressant à

Elvis]

Allez, viens.


JULIEN part avec Elvis. PATRICK s'approche de Mirabelle en rampant. PATRICK flatte doucement Mirabelle. Pom pousse sa mère avec sa tête. PATRICK appuie sa tête sur le cou de Mirabelle et lui flatte le visage.


Plus tard, un hélicoptère arrive près de PATRICK et Mirabelle. Un secouriste descend près de PATRICK.


LE SECOURISTE

Ça va?

On va vous sortir de là!

Dans 20 minutes, vous serez

en salle d'opération.


PATRICK

Non! Je veux pas, non!


LE SECOURISTE

Hein?


PATRICK

Non!


LE SECOURISTE

Bon, allez.

Un peu de courage.

Je vais vous faire une piqûre

et la douleur va disparaître.


PATRICK

J'ai dit que je voulais pas!


LE SECOURISTE

Bon, arrêtez

vos enfantillages, là.

Je suis venu vous chercher,

je vais partir avec vous.


[PATRICK:] [Parlant

de Mirabelle]

Emmenez-la, elle!

C'est grâce à elle

que je suis là.


LE SECOURISTE

Que voulez-vous que je fasse?

Je suis pas vétérinaire!


PATRICK

Emmenez-la à ma place

ou sinon elle va y passer!


Plus tard, l'hélicoptère emmène Mirabelle avec un harnais. Pom regarde sa mère s'éloigner.


Plus tard, JULIEN est dans le camion de transport avec Pom. JEAN ouvre les portes du camion et PATRICK ouvre la clôture d'un enclos. Pom court hors du camion vers l'enclos.


PATRICK

Allez, mon petit Pom!

Voilà! C'est bien, allez!


Pom retrouve Mirabelle dans l'enclos. Ensemble ils courent dans la prairie.


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Cinéma
  • Category Fiction

Résultats filtrés par