Universe image Ciné TFO Universe image Ciné TFO

Ciné TFO

Watch the best movies on CinéTFO! Enjoy our selection of free movies to discover (again) classics and the best works of contemporary auteur films. For movies airing on TV, take a look at our CinéTFO Passport !

Official sitefor Ciné TFO
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The Saddest Music in the World

Winnipeg, during the Great Depression. When a beer baroness organizes a contest to find the saddest music in the world, candidates from all over the world swarm to the snowy city.



Réalisateur: Guy Maddin
Acteurs: Marc Mckinney, Isabella Rossellini
Production year: 2003

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

CHESTER, producteur de superproductions à New York, et NARCISSA viennent consulter la VOYANTE AVEUGLE.


VOYANTE AVEUGLE

Vous êtes un homme

très triste, M. Kent.


CHESTER KENT

(Riant sarcastiquement)

Rien ne me déprime, mon chou.


VOYANTE AVEUGLE

Posez les mains sur la glace,

près des miennes.


CHESTER KENT

Un instant.

(Chuchotant à l'oreille de NARCISSA)

Reste là.

(Plus fort)

C'est un support moral.


NARCISSA glisse une main dans la poche du pantalon de CHESTER.


CHESTER KENT

(Chuchotant à l'oreille de NARCISSA)

Mon autre poche se sent seule.

(Plus fort)

Mettez les gaz.


La VOYANTE AVEUGLE et CHESTER passent leurs mains sur un gros bloc de glace posé entre eux. Une lumière émane du bloc et illumine le visage de la VOYANTE AVEUGLE.


VOYANTE AVEUGLE

Bougez les mains

jusqu'à ce que vous sentiez

quelque chose.


CHESTER KENT

C'est une vieille femme sage.


VOYANTE AVEUGLE

Regardez dans la glace.


CHESTER KENT

Je regarde.


VOYANTE AVEUGLE

De plus près.

Sondez votre âme, M. Kent.


Défilent des images d'un jeune garçon jouant de la trompette pendant qu'une femme chante d'une voix aiguë. La femme se tient la tempe. Près d'elle, le jeune garçon joue de la trompette entouré d'un autre garçon qui joue du violon et d'un homme qui joue du piano. La femme hurle en se tenant les tempes et va s'effondrer sur le piano. Plus tard, l'homme et les enfants se recueillent près du corps mort de la femme. On plonge dans le regard du petit garçon. Dans son œil, un cube de glace se forme. CHESTER sort de sa transe en respirant fortement. Il sourit, prend un mouchoir et essuie son visage.


CHESTER KENT

(Se levant pour serrer la main de la VOYANTE AVEUGLE)

Vos sages doigts vous le diront,

comme à l'enterrement de ma mère,

je ne pleure pas.


VOYANTE AVEUGLE

Affrontez vos souffrances.

Sinon, vous êtes un homme mort.


CHESTER KENT

Narcissa, tu as cinq cents?

Donne-lui un pourboire.


CHESTER s'en va et NARCISSA donne l'argent à la VOYANTE AVEUGLE avant de s'en aller à son tour.


VOYANTE AVEUGLE

(Hurlant)

Un homme mort!

Mort!

Attendez de voir

si le bonheur s'achète!


La VOYANTE AVEUGLE rit diaboliquement.


Titre 

(La musique la plus triste du monde)


Texte informatif :
Winnipeg, 1933 Les abîmes de la Grande Dépression


CHESTER et NARCISSA marchent dans des rues sales et délabrées.


CHESTER KENT

Pourquoi diable

m'as-tu amené là-bas?


NARCISSA

Quand je t'ai vu,

mon ver solitaire m'a dit:

“Voyante”.

Je ne contrarie jamais

mon ver solitaire.


CHESTER KENT

Je ne crois pas à ton ver

solitaire.

Ça mastique mais ça ne parle

pas.


NARCISSA

Il a une volonté de fer.

Il est irrésistible.


CHESTER KENT

J'ai froid.

Prenons le tramway.


NARCISSA

On n'a pas d'argent.


CHESTER KENT

C'est le 23.

On ne devra pas payer.


CHESTER aide NARCISSA à entrer dans le tramway et ils s'installent derrière le chauffeur, FYODOR KENT, le père de CHESTER.


FYODOR KENT

Vous êtes américaine?


NARCISSA

Non, je suis une nymphomane.


FYODOR KENT

Du moment

que vous n'êtes pas américaine.


NARCISSA

Lui est américain.


FYODOR KENT

Vous vous trompez.

Il empeste peut-être l'Amérique,

mais il est 100% canadien.


NARCISSA

Tu m'as menti?


CHESTER KENT

Je te l'ai dit,

je suis un producteur de New York

dans une mauvaise passe.

Un Yankee en chair et en os.


FYODOR KENT

(Se tournant vers CHESTER avec un air grave)

Tu n'es pas mon fils.

Bar à bières Muskeg!

Terminus!


Le tramway s'arrête et les passagers ouvrent les fenêtres d'où sortent des serveurs qui prennent leurs commandes. CHESTER et NARCISSA sont dans le bar.


CHANTEUSE

(Chantant)

Debout, enfilez vos bottes!

Dépêchons!

Quelle perte de temps

si tu ne goûtes pas

La bière Lady Port-Huntly

Et d'un, et de deux, et de trois

La bière Lady Port-Huntly

Est pour vous et pour moi


La musique cesse, est une voix résonne dans les haut-parleurs du bar.


DUNCAN

L'émission de la bière Muskeg

bat son plein!

Duncan Ellsworth

présente la musique classique.

J'ai des nouvelles en mode

majeur.

Un concours, mesdames et

messieurs.

Le plus passionnant

de notre Histoire.


Les clients du bar prêtent tous attention au message.


DUNCAN

Vous voulez troquer votre chagrin

contre des pépettes?

Vous le saurez

avec sa Sérénité en personne,

Lady Port-Huntly.


LADY PORT-HUNTLY prend la parole au micro. Pendant qu'elle parle, défilent des images montrant la Grande Dépression à travers le monde.


LADY PORT-HUNTLY

Merci, Duncan.

Écoutez les bruits de Winnipeg,

le souffle blanc

d'une ville nocturne

dans ce monde d'une tristesse

infinie.

Nous, à la Bière Muskeg,

sommes fiers que Winnipeg

ait été élue 4 années d'affilée,

par le “London Times”,

capitale mondiale du chagrin

pendant la Grande Dépression.

Pour exprimer notre gratitude,

nous organiserons

un concours mondial

pour désigner

le pays dont la musique

mérite vraiment de s'appeler

la plus triste du monde.

Les aspirants virtuoses

de mélodies larmoyantes

sont attendus à bras ouverts

pour briguer

la Couronne de Larmes de Glace,

sertie de pierres précieuses,

et 25.000 dollars de récompense.

C'est bien ça!

25.000$

de l'ère de la Dépression.


CHESTER KENT

Le billet pour Manhattan!

Vidons nos verres.

Le travail m'attend.


LADY PORT-HUNTLY

Le concours

pour la musique

la plus triste du monde!

Et, les voilà partis!


Défilent des images de musiciens de toutes origines jouant de leur instrument de manière acharnée. Du sang vient recouvrir les instruments. Finalement, on voit des instruments être rangés dans leurs étuis. On présente une carte géographique montrant le déplacement venant des quatre coins du monde vers Winnipeg.


Dans un train, un homme ouvre un coffre précieux duquel il sort un objet circulaire qu'il insère dans un gramophone. Un air de violon en sort. L'homme, songeur, regarde par la fenêtre de sa cabine. Il y voit l'image d'un petit garçon au regard triste qui s'éloigne. Il tente de retenir l'image sans succès et continue de regarder par la fenêtre la pluie qui tombe. Dans une gouttelette déposée sur la vitre, on voit l'homme qui joue du violon. NARCISSA s'approche et prend l'archet de son violon et le serre dans ses bras. Le petit garçon au regard triste vient les rejoindre. L'homme se lève, l'air agacé et s'en va. NARCISSA serre le petit garçon dans ses bras. L'homme leur jette un dernier regard et s'en va. Dans le train, l'homme se met une fausse moustache.


LADY PORT-HUNTLY est à une table entourée d'administrateurs.


ADMINISTRATEUR

Ça nous rapporte quoi?


LADY PORT-HUNTLY

Écoutez.

Dans quelques mois, le Congrès

mettra fin à la prohibition,

les Américains

diront adieu aux contrebandiers

et vont retourner en courant,

au bar de leur quartier.

Imaginez-vous

100 millions de buveurs

prêts à payer au prix fort

de la gnôle,

même s'ils n'ont pas de quoi

payer leur loyer.

Nous, les Canadiens,

les heureux piliers de bière,

ouvrons les vannes

et touchons le paquet.

Si vous êtes triste

et aimez la bière,

venez me trouver.


CHESTER et NARCISSA sont dans une rue et marchent.


CHESTER KENT

Tu devrais peut-être

t'éclipser un moment.


NARCISSA va partir de son côté quand CHESTER la retient.


CHESTER KENT

Ne te volatilise pas.


NARCISSA

Ça va être long?


CHESTER KENT

Si j'entre,

une petite demi-heure.


NARCISSA

Je vais faire une sieste.


NARCISSA s'installe au sol dans la neige. CHESTER sort un miroir et un peigne de sa poche et se peigne.


LADY PORT-HUNTLY est toujours en rencontre avec les administrateurs quand une femme vient la voir.


LADY PORT-HUNTLY

Nous choisirons les pays

en forte dépression

parce qu'ils boiront le plus.


SECRÉTAIRE

Excusez-moi.

Un prétendu Ambassadeur

Américain de la Tristesse

dit que vous l'avez convoqué.


LADY PORT-HUNTLY

Qu'il attende comme les autres!


SECRÉTAIRE

Il refuse d'attendre.

S'il attendait, vous me

renverriez.


LADY PORT-HUNTLY

De quoi à l'air ce bouffon?


SECRÉTAIRE

Élégant. Il a des demi-guêtres.

Ongles faits. Rasé de près.


LADY PORT-HUNTLY

(L'air concerné)

Des demi-guêtres?

Les cheveux gominés?

Chester Kent.

Bon, messieurs.

Un quart d'heure.

(Saisissant le bras de son valet)

Teddy, reste là.


CHESTER fait son entrée auprès de LADY PORT-HUNTLY.


CHESTER KENT

Lady P.

Je suis passé avant de repartir.


LADY PORT-HUNTLY

Dans quel but?


CHESTER KENT

Pour voir comment tu vas.


LADY PORT-HUNTLY

Ce n'est pas l'euphorie.

La culpabilité d'engranger

des sommes indécentes me ronge,

à une époque

où tant de gens n'ont rien.


CHESTER KENT

Tu fais de ton mieux.


LADY PORT-HUNTLY

Et je suis affligée

de voir ce pauvre Teddy

qui a une belle femme

et deux enfants

devoir me faire

“chanter le va-et-vient”

pour garder son travail.

Ne sois pas gêné.


CHESTER KENT

L'idéalisme et le commerce

sont incompatibles.

(Allant pour prendre des cigares dans un étui près de lui)

Tu permets?


LADY PORT-HUNTLY

Mais je me console, Chester,

en me disant

que si je ne t'avais pas connu,

je n'aurais jamais rien fait

de honteux.


LADY PORT-HUNTLY perd son calme.


CHESTER KENT

Pourquoi s'embarrasser

de scrupules?


LADY PORT-HUNTLY

(Hurlant de rage)

Regarde ces photos!

Regarde-les!

Donne-moi ton sentiment!


CHESTER regarde les photos de LADY PORT-HUNTLY pratiquant différents sports.


CHESTER KENT

Tu es partout.

Tu es la vedette de ta propre

vie.


LADY PORT-HUNTLY

Quand j'avais une vie,

c'était vrai.


TEDDY pousse le chariot de LADY PORT-HUNTLY près de CHESTER. LADY PORT-HUNTLY n'a plus de jambes.


CHESTER KENT

Tu as un nouveau chariot. Joli!


LADY PORT-HUNTLY

Tu ne t'es jamais demandé

où étaient mes jambes?

Il ne pose pas de questions.


CHESTER KENT

Sois honnête.

Une seule jambe est de mon fait.


LADY PORT-HUNTLY

Qu'est-ce que tu veux de moi?


CHESTER KENT

Gagner ce prix.


LADY PORT-HUNTLY

Comment comptes-tu t'y prendre?


CHESTER KENT

Avec un numéro poignant

qui arracherait des larmes

à un orignal.


LADY PORT-HUNTLY

Vraiment?

Et tu représenterais l'Amérique?


CHESTER KENT

Des larmes, Helen.

Pour tous les pleurnicheurs

du melting-pot.


LADY PORT-HUNTLY

Je doute qu'il y ait

quelqu'un sur terre

qui en sache moins

sur le chagrin que toi.

Rien ne t'atteint.


CHESTER KENT

La tristesse,

c'est le postérieur du bonheur.

Tout n'est que show-biz.

Tu as un orchestre?


LADY PORT-HUNTLY

J'en ai un.


CHESTER KENT

Fais-le venir.


LADY PORT-HUNTLY

(Indiquant à Teddy de s'en charger)

L'orchestre!

Ils sont distingués.

Ils jouent les yeux bandés.


CHESTER KENT

Une nouveauté.

C'est quoi, la combine?


LADY PORT-HUNTLY

Quand Teddy et moi

“chantons le va-et-vient”,

ils jouent.


CHESTER KENT

Ça ne me facilite pas la tâche.


LADY PORT-HUNTLY

Ton audition sera

beaucoup plus simple.

Je veux que tu racontes

mon “accident”,

si tu t'en souviens.


LADY PORT-HUNTLY fait signe à TEDDY de la porter. TEDDY la dépose dans un sur un lit de duvet et commence à se déshabiller.


LADY PORT-HUNTLY

Non, tu es dispensé aujourd'hui.

Rentre chez toi.

(À l'orchestre)

Commencez à jouer.

Pas trop vite,

en y mettant du sentiment.


CHESTER KENT

Je commence où?


LADY PORT-HUNTLY

Commence donc avec ton père

et finis avec lui.

Boucle la boucle.


Pendant que CHESTER KENT et LADY PORT-HUNTLY se rappellent les événements, défilent des images illustrant leurs souvenirs.


CHESTER KENT

Eh bien …

Il était amoureux de toi,

mais il y avait un problème.

Tu m'aimais.


LADY PORT-HUNTLY

Et tu ne m'as jamais aimée.

Oui, je le vois.


CHESTER KENT

Il y a si longtemps.


LADY PORT-HUNTLY

C'était hier.


CHESTER KENT

J'étais flatté.

Une belle femme

qui s'intéressait à moi.


LADY PORT-HUNTLY

Il avait des soupçons.


CHESTER KENT

Ils étaient justifiés.

On le faisait sous son nez.

À la moindre occasion.


LADY PORT-HUNTLY

On l'a poussé à boire.


CHESTER KENT

Il voulait t'épouser.


LADY PORT-HUNTLY

Il se croyait …

cocufié par toi.

Oui, je le vois.


CHESTER KENT

(Chantant)

Il y a si longtemps.


LADY PORT-HUNTLY

(Chantant)

On dirait que c'était hier.


CHESTER KENT

Il a remis son vieil uniforme.

Lieutenant canadien.

La Grande Guerre.


LADY PORT-HUNTLY

Il montait et descendait

l'escalier

avec son fusil.


CHESTER KENT

Soûl …


LADY PORT-HUNTLY

Ton frère Roderick

essayait de le soigner

par la musique.


Dans le souvenir, l'homme du train joue du violon à FYODOR KENT.


CHESTER KENT

Le jour où on est partis en

voiture.


On présente une scène où CHESTER est au volant d'un voiture et LADY PORT-HUNTLY lui fait une fellation pendant qu'il conduit.


LADY PORT-HUNTLY

La tempête de neige.

La route déserte.


CHESTER KENT

Juste lui

qui voulait arrêter la voiture.


Des images du père apparaissent et la voiture dérape.


LADY PORT-HUNTLY

Avec la main.


CHESTER KENT

Tu as relevé la tête.

Je ne voyais rien.


LADY PORT-HUNTLY

Oui, je le vois.


LADY PORT-HUNTLY et CHESTER KENT

Il y a si longtemps.

C'était hier.


LADY PORT-HUNTLY est étendue dans la neige, en pleur, une jambe coincée sous la voiture. FYODOR et CHESTER arrivent à ses côtés.


CHESTER KENT

Papa, que fait-on?


FYODOR KENT

Donne-moi mon sac.


CHESTER KENT

Sa jambe est coincée.


FYODOR KENT

Tu vas la lui arracher.

Fais ce que je te dis.

C'est moi, le docteur.


CHESTER KENT

Tu es soûl.


FYODOR KENT

Mon sac!

Je vais sauver la femme

que j'aime.

Tu entends?

La femme que j'aime.

On va se marier.


CHESTER KENT va chercher le sac et le donne à son père.


LADY PORT-HUNTLY

Je t'en supplie.

Fais quelque chose.

Aide-moi.


FYODOR prend une flasque dans son sac et en prend une grande lampée.


FYODOR KENT

Il faut l'occuper … l'amputer.


LADY PORT-HUNTLY hurle de terreur.


CHESTER KENT

Laisse-moi t'aider.


FYODOR KENT

Décampe. Tu me dégoûtes.


La vue de FYODOR se dédouble et il ne voit plus bien les jambes de LADY PORT-HUNTLY.


FYODOR KENT

Quel casse-tête.

(Commençant à scier la jambe)

Du calme.


CHESTER KENT

Tu te trompes de jambe!

Tu as taillé l'os!

C'est la jambe valide.


FYODOR KENT

C'est ta faute!


FYODOR hurle de peine en voyant ce qu'il a fait.


Le souvenir est terminé et FYODOR fait son entrée auprès de LADY PORT-HUNTLY et CHESTER.


FYODOR KENT

Bonjour, Helen.

Je viens représenter le Canada.

Si tu m'y autorises.

(Donnant des ordres à l'orchestre)

Retirez vos bandeaux.

Écoutez.

C'est le Canada qui vous parle.

Jouez Red Maple Leaves.

Et que ça saute!

Vous vivez ici

et vous ne la connaissez pas!


FYODOR commence à chanter pendant que CHESTER et LADY PORT-HUNTLY se regardent avec intensité.


FYODOR KENT

(Commençant à chanter)

Rien que de feuilles d'érable

rouges …


LADY PORT-HUNTLY

Qu'en dis-tu?


CHESTER KENT

De tes jambes?

C'est un coup dur.


LADY PORT-HUNTLY

Ça ne te rend pas triste?


CHESTER KENT

La vie est pleine de surprises.

Sans elles,

la vie est une proposition

dénuée d'intérêt.

Pas vrai, papa?


FYODOR KENT

Que fais-tu ici?


CHESTER KENT

Comme toi, je tente ma chance

au gros lot.


FYODOR KENT

J'aimerai cette femme

jusqu'à ma mort.

Je le crierai sur les toits.

Je lui ai apporté un cadeau.


LADY PORT-HUNTLY

Arrête. Pas de pots-de-vin.


CHESTER KENT

Très bien.

Perspective intéressante.

L'Amérique contre le Canada.

Le fils imprudent se mesure

musicalement à son père vétéran.

Le chagrin dévaste le vieil

homme, le fils se rebiffe.

Mais pour ramasser le paquet,

le Yankee doit trouver

ses conduits lacrymaux.


LADY PORT-HUNTLY

Il y a du vrai là-dedans.

Très bien, l'Amérique.

Tu es dans la course.


Dans les rues, des musiciens arrivent en grand nombre sous le regard sévère de FYODOR qui les regarde passer. MARY et DUNCAN sont à l'extérieur et commentent l'arrivée des musiciens dans un micro.


MARY

(Voyant passer l'homme du train)

Voici Gavrilo le Grand,

un des meilleurs

violoncellistes d'Europe.

Personne n'a jamais vu son

visage

car il porte tout le temps,

même en concert,

un voile noir comme la nuit.


DUNCAN

Tout à fait, Mary.

Il symboliserait

la tristesse de la Serbie

dont l'assassin, Gavrilo

Princip,

a tiré les premiers coups de feu

de la Grande Guerre,

censée mettre fin aux autres.


MARY

Neuf millions de morts, Duncan.

De quoi attrister un homme.


L'homme du train tente de passer parmi les musiciens et FYODOR l'intercepte.


FYODOR KENT

Roderick!

Roderick!


RODERICK KENT

(Enlevant sa moustache)

Père.


FYODOR KENT

Viens là.

Serre-moi dans tes bras.


FYODOR tente de prendre RODERICK dans ses bras, mais ce dernier le repousse fortement.­


RODERICK KENT

Pardon.

Ma peau est très sensible.

Tu as l'air en forme.


FYODOR KENT

Je n'ai plus la santé

mais je ne bois plus.

Je paie mes factures

et je prends soin de moi.


RODERICK KENT

Où est Chester?


FYODOR KENT

Il devait être là.


RODERICK KENT

Il m'agaçait il y a dix ans.

Pourquoi me supporterait-il

maintenant?

J'avais oublié

cette lumière aveuglante.

Ne fais pas attention aux

lunettes.


FYODOR KENT

Tu arrives à voir?


RODERICK KENT

Je peins les choses

rien qu'en les regardant.

Où est Chester?


FYODOR KENT

Sûrement au music-hall.

Le spectacle d'ouverture

a lieu ce soir.

En avant, mon garçon.


RODERICK KENT

A-t-il avoué

avoir volé ma boîte à musique?


FYODOR KENT

Il y a dix ans de ça, fiston.

Tu n'oublies rien?


NARCISSA est au bord d'une baignoire et dans un miroir près d'elle, le petit garçon au regard triste l'observe. NARCISSA le voit et détourne son regard vers l'eau du bain. En y regardant, elle voit le reflet de CHESTER qui s'approche d'elle et commence à la caresser. Le petit garçon disparaît tranquillement.


RODERICK entre avec FYODOR dans sa maison. La maison est délabrée et on entend les hurlements de plaisir d'une femme.


FYODOR KENT

Et voilà …

On y est.

Chez nous.

Mon Dieu!

C'est quoi, ça?

Bouche-toi les oreilles.

Excuse-moi.

(Criant en haut de l'escalier)

Chester!

Ton frère est là.

Tu peux prendre congé de ton

invitée et descendre?

Vite?

Fais-la sortir par-derrière.

Pas d'étrangers

le jour du retour d'un parent!


RODERICK KENT

(Voyant le piano au sol)

Tu ne joues plus?


FYODOR KENT

Si, mais à genoux.

Plus de dignité.


CHESTER KENT

(Descendant l'escalier)

“Plus de dignité”.

La devise de la famille.

Comment vas-tu?


RODERICK KENT

Je t'imaginais comme ça.

Dévalant l'escalier

dans un vacarme assourdissant.

Même pieds nus.


CHESTER KENT

Violoncelle miauleur!


FYODOR KENT

Une maison bruyante

se doit d'avoir

quelqu'un de calme.

(Passant sa main sur l'épaule de RODERICK)

Celui-là joue avec grâce.

À propos, après toutes ces années,

j'ai un cadeau pour toi.

(Allant chercher un cor plus loin)

J'attendais ce jour.


RODERICK KENT

Rien ne t'y oblige.


FYODOR KENT

Je le sortais le soir

quand les rats déguerpissaient.

Je le portais jusqu'à la

fenêtre.

Je m'en servais pour crier ton

nom et te faire revenir.


FYODOR KENT souffle dans le cor qui émet un résonnement sourd.


CHESTER KENT

Que lui as-tu gardé d'autre?


FYODOR KENT

Je t'ai tricoté un chandail.

En fait, j'en ai tricoté trois.

Un pour …

toi, un pour ta femme

(Solennel)

et un pour ton fils.


RODERICK KENT

Je crains que la laine

ne m'irrite la peau.

Puis-je éteindre?


CHESTER KENT

Toujours hypocondriaque.


RODERICK KENT

(Déposant ses bagages avec rage)

Soumets ça au docteur Lourdes,

le meilleur d'Allemagne.

D'après lui, je devrais être

mort.


FYODOR KENT

Et ta femme?


RODERICK KENT

Pas un signe, pas un mot,

des clous.


CHESTER KENT

Depuis la mort de votre fils?


RODERICK KENT

Ça s'est fait petit à petit.

Un navire qui sombre

brillant de mille feux,

presque sans bruit.

Elle a oublié de m'aimer.

Elle a oublié notre fils.

(Mettant ses mains sur ses oreilles)

Ce sifflement! Arrêtez ça.


FYODOR KENT

Je crois entendre un robinet

couler.

Ton amie est là?


CHESTER KENT

Elle est partie.


FYODOR KENT

Un robinet coule.


RODERICK KENT

Suffit! Occupez-vous-en.


CHESTER KENT

Très bien, j'y vais.


CHESTER doit passer très près de son père et de son frère pour monter. RODERICK a toujours les mains sur les oreilles ce qui empêche CHESTER de passer. CHESTER lève le poing, mais son père le retient.


FYODOR KENT

Ne frappe pas Roderick.


CHESTER arrive dans la salle de bain et fait sortir NARCISSA par la fenêtre.


La compétition commence et dans leur cabine radiophonique, MARY et DUNCAN rapportent les événements.


MARY

La parade d'ouverture pour la musique

la plus triste du monde a commencé.

Avec en tête, les Zani

d'Afrique,

resplendissants!

Si je réussis à régler

mes jumelles …

Oui! Resplendissants

avec leur peinture

et leurs cicatrices exquises.

Véritablement superbe!


TEDDY à ses côtés, LADY PORT-HUNTLY assiste à l'arrivée de tous.


DUNCAN

Ce cortège de nations tristes,

offert par la Bière Lady-Port-

Huntly,

devient un concours horripilant

de la détresse humaine.

Une cavalcade de la souffrance.

Il y a la Pologne,

la Chine,

l'Albanie.


À l'extérieur, CHESTER remet son pantalon et NARCISSA est étendue dans la neige.


CHESTER KENT

On s'est bien amusés.


NARCISSA

Je dois te raconter mon rêve.


CHESTER KENT

Fais vite.

Le concours va commencer.


NARCISSA

Un homme me montrait

comment vider une oie.

Les pieds sur les ailes,

il tirait sur ses pattes.


CHESTER KENT

Ça se fait comme ça.


NARCISSA

Une masse dégoulinante

en est sortie,

mais ni la poitrine ni le cœur.

Il m'a mis le cœur dans les

mains.

Il battait encore. Faiblement.


CHESTER KENT

Mets-le en chanson

pour gagner le prix.


NARCISSA

À la fin du rêve,

ça ne ressemblait plus

au cœur d'un oiseau.

Il était si petit.

Je ne sais pas à qui il était.

Je me suis réveillée.


CHESTER KENT

S'il était petit et visqueux,

c'était sûrement le mien.


NARCISSA

(Riant)

Tu ne me comprends pas du tout.


CHESTER KENT

Essaie de comprendre.

Sans soutien financier

pour mon numéro,

copieusement assaisonné d'eau

salée,

un éplucheur d'oignon étranger

raflera ma cagnotte.

Viens.

Mettons-nous au boulot!


Texte informatif :
Siam contre Mexique


Un musicien siamois s'avance et commence à jouer un air mélancolique à la flûte.


MARY

Imbattables, les Siamois,

qu'il s'agisse de dignité,

de chats ou de jumeaux.

Ça me gêne de dire

que par le passé,

je n'ai jamais pris leur

tristesse au sérieux.

On peut presque entendre

un typhon s'abattre

sur un village sans défense

au bord de la mer

avec ce solo de flûte tourmenté.

Le déluge fatal

est annoncé par des oiseaux.

Le musicien a pris la peine

de leur crever les yeux

pour qu'ils pépient

avec plus de sentiment.


DUNCAN

Tout tient dans les détails,

Mary.


Dans sa loge, LADY PORT-HUNTLY bâille et une tonalité indique qu'on passe au suivant. Les Mexicains commencent leur balade. Une nouvelle tonalité se fait entendre et le Siamois continue son air mélancolique. La tonalité retentit et les Mexicains recommencent leur balade. Une double tonalité se fait entendre et les deux équipes commencent à jouer en même temps. DUNCAN et MARY commentent les performances.


DUNCAN

Maintenant,

c'est au tour des Mexicains.

Les chanteurs nous donnent un

aperçu des funérailles d'un enfant

à la mode mexicaine.


MARY

La mère mexicaine est très

stricte avec son enfant mort.

“Va-t'en, maintenant”

gémit-elle.

“Tu es mort.

Ne viens pas, la nuit, à la

dérobée, téter mon sein.

Ce lait est pour les vivants.”

Ça peut écorcher

les oreilles canadiennes.


DUNCAN

Un enfant mort,

comme tout autre enfant,

doit être éduqué.


LADY PORT-HUNTLY s'avance et indique que ce sont les Mexicains qui remportent la ronde.


DUNCAN

Les Mexicains prennent

le bain de la victoire

dans le bassin.

Pour eux,

c'est la première immersion

totale dans la bière.

Ils n'ont pas l'air

enthousiasmés.

Pas un ne boit.


Dans leur salon, un couple écoute le concours à la radio.


HOMME

Nom de Dieu!

Ici, on a la prohibition

et au Canada, ils ont des

piscines remplies de bière!


FEMME

Pourquoi ils ne boivent pas?


HOMME

Les Mexicains n'ont rien gagné

depuis l'Alamo.

Ça leur paraît louche.


FEMME

Si j'avais leur chance,

je boirais

jusqu'à ce que je me noie.


CHESTER et NARCISSA marchent dans la rue et croisent le corps du Siamois pendu.


CHESTER KENT

Ça, c'est triste.

Tu as vu cette rue?

Où vais-je trouver un mécène

à Winnipeg?

En hiver, avec la dépression.


NARCISSA

Combien il te faut?


CHESTER KENT

J'ai loué un entrepôt.

Avec des décorateurs,

des costumiers,

des musiciens, des arrangeurs.

Si je banque pas, c'est cuit.


NARCISSA

Fais quelque chose de simple.


CHESTER KENT

Simple, l'Amérique?

C'est la meilleure!

Ce doit être vulgaire

et tape-à-l'oeil.

Plein de trouvailles.

Une tristesse culottée,

clinquante.

Ils la goberont.

Il faut les ébranler.

Si on fait deux fois le même

numéro,

le juge ne reniflera pas.


CHESTER et NARCISSA croisent le groupe de Mexicains.


MEXICAIN

On a faim. Vous avez à manger?


CHESTER KENT

Non.

Vous avez froid, hein?


MEXICAIN

Si. Mucho frio.


CHESTER KENT

Laissez tomber le concours

et ralliez mon équipe.

Je vous paierai le retour.

On se voit à la brasserie.


MEXICAIN

Si. Gracias, señor.


CHESTER et NARCISSA se remettent en chemin et un somnambule arrive près d'eux.


CHESTER KENT

Fichu somnambule!


Le somnambule s'approche de NARCISSA qui lui donne un baiser sur le front.


SOMNAMBULE

Bonne nuit, maman.


Le somnambule poursuit son chemin.


FYODOR et RODERICK sont dans le salon et discutent.


FYODOR KENT

Alors,

tu arrives à rester triste

tout le temps?


RODERICK KENT

Dans la poche, j'ai un bocal.

Dans le bocal,

mes larmes préservent

le cœur de mon fils.

Voilà le morceau qui gagnera.

“La chanson, c'est toi”.

On l'a joué pour maman.

Je l'ai joué pour mon fils.

À ses funérailles.

C'est toute ma tristesse.

Une mort …

ou deux.

Chaque jour,

je l'écoute

puis le joue au violoncelle.

Il n'y a rien de plus triste.

J'ai besoin de cette chanson.

Je ne la jouerai pas

pour de l'argent.


FYODOR KENT

Roderick …


RODERICK KENT

Personne ne doit l'entendre.

Avant que je ne la joue à ma

femme, quand je la trouverai.


FYODOR KENT

Ne vis pas dans le passé.


RODERICK KENT

Quant à moi, je défendrai

la tristesse de la Serbie.

Le petit pays qui est à

l'origine de la Grande Guerre.

Gavrilo le Grand va expier

ces neuf millions de morts

en les faisant

ingurgiter à Chester!

Et extirper

vingt-cinq mille dollars.

J'aurai peut-être de quoi

chercher ma femme.


FYODOR KENT

Tu es né

et tu as été élevé au Canada.


RODERICK KENT

Jusqu'à ce que j'arpente

les rues de Belgrade,

je ne m'étais jamais senti chez

moi nulle part.

J'ai enfin découvert qui j'étais.

Et où vivait mon cœur.


FYODOR KENT

Viens.

Je vais te montrer

où je cache mon cœur.


En marchant dans les rues enneigées, CHESTER et NARCISSA croisent un cortège funèbre.


CHESTER KENT

Comment se sent ton ver

solitaire?


NARCISSA

Comme une mariée.

Un festival de vers.


CHESTER KENT

Un banquier formidable de

Winnipeg est planté aujourd'hui.

Sa veuve financera un hommage

chanté à ses prouesses financières.

Allons-y.

Il faut prendre place

près de la famille.


Contrairement au reste du film qui est en noir et blanc, la séquence qui suit est en couleur. On entend les voix de CHESTER et NARCISSA, mais on ne les voit pas. On présente la cérémonie de la mise en terre.


CHESTER KENT

Je vais te dire un secret.

Je ne crois pas

à l'existence de cette tristesse.


NARCISSA

Quelle idée délicieuse.


CHESTER KENT

Il se passe des choses terribles.

En pagaille.

Mais quand les gens essaient

d'extérioriser leur souffrance,

ils se mettent à faire semblant.

Ils savent qu'au fond,

tout le monde s'en moque

mais ils veulent faire savoir

qu'ils souffrent.

Les autres prennent l'air triste,

en espérant se faire remarquer

comme ça,

le jour où ça leur arrivera,

ils bénéficieront à leur tour

de cette fausse pitié.


PRÊTRE

Sa fille va vite nous chanter

sa chanson préférée.


FILLE

Saute, saute, à mon Lou.

Saute à mon Lou, mon chéri.


La fille du défunt s'effondre en larme sur le cercueil de son père.


La couleur est disparue et CHESTER s'approche de la veuve et s'apprête à glisser.


MME BURNES-JONES

Retenez-vous.


CHESTER KENT

Mme Burne-Jones,

je suis Chester Kent,

producteur de superproductions

à New York.

La prestation de votre fille

m'a ému.

Comme vous tous.

Je me suis dit qu'elle devrait

faire entendre sa voix

et la mélodie

qui a consolé votre mari.

Si nous pouvions organiser

un hommage musical

sur les ondes internationales,

les gens se rappelleraient

ce qu'il était pour eux.

Et ceux qui ignoraient tout de

la vie de ce formidable banquier …


MME BURNES-JONES

C'est pour le concours?


CHESTER KENT

Non, mais …

Attendez voir.

On pourrait combiner les deux.

Un public formidable!


MME BURNES-JONES

Ma fille ne chantera pas au rabais.

Vous devrez payer d'avance.


CHESTER KENT

Je suis prêt à aller jusqu'à 1,75$.


MME BURNES-JONES

Elle vaut bien plus que ça.


Le cortège funèbre poursuit son chemin. CHESTER et NARCISSA poursuivent leur chemin de leur côté.


CHESTER KENT

Personne sait que je suis fauché.

Fais humer des dollars à un musicien

et il s'inclinera pour l'Oncle Sam.

(Heurtant un passant)

Tu veux danser?


CHESTER croise le groupe de yiddish.


CHESTER KENT

Pauvres “yiddish”.

Vous n'avez pas de pays à vous.

Venez mettre du piquant

à l'Amérique.


FYODOR entraîne RODERICK dans une pièce remplie de jambes artificielles. Pendant qu'il parle de jambes, défilent des images de jambes qui bougent de manière sensuelle.


FYODOR KENT

Jusqu'à ce que tes yeux

s'y habituent,

on laissera la lumière tamisée.

Les jambes!

Comme elles sont souples,

délicates et robustes!

À l'humeur redoutable.

Aux changements subtils

d'expression.

La jambe allumeuse.

La jambe qui se sent coupable.

La jambe qui rougit

et qui veut s'excuser.

La jambe qui bégaie son amour.

Et la jambe qui le répudie.

Depuis l'accident …

après avoir abandonné la

médecine,

j'ai cherché comment

rendre la vie plus douce à Helen.


RODERICK KENT

De toute évidence, tu l'aimes.


FYODOR KENT

Ça t'étonne?


RODERICK KENT

Elle doit avoir des prothèses.


FYODOR KENT

Pas du tout.

Le bois et le cuir l'incommodent.

Ça l'irrite

et ça lui fait des marques.

Aucun appareil de prothèse ne va.

Assis au milieu des bouteilles vides,

une idée m'est venue.

Le verre!


RODERICK KENT

Le verre?


FYODOR KENT

Oui, la solution idéale.

Helen adore le verre.

Elle s'en entoure.

Sa maison est remplie

d'objets en verre.

Elle collectionne

les poupées en verre.

Des centaines de poupées

dans une pièce en verre teinté

qui attendent, comme elle,

de marcher.

Regarde!


FYODOR qui a amené RODERICK dans un coin de son atelier ouvre le rideau d'un étal particulier. Une paire de jambes en verre scintille.


FYODOR KENT

J'ai essayé de les lui donner.

Je n'ai pas trouvé

le moment opportun.

Et elles ont été faites ici,

au Canada.

Maintenant,

Lady Port-Huntly peut danser

sur la musique la plus triste

du monde.

Je les ai remplies

de bière Port-Huntly Muskeg.

Ça te déplaît?


RODERICK KENT

Je pensais à ma femme.


FYODOR KENT

Pense à des choses gaies.


RODERICK KENT

J'ai une photographie

où elle saute

par-dessus un caniveau,

les jambes …

suspendues dans les airs.


FYODOR KENT

Avec ces jambes, c'est impossible.

Mais elles se déploient.

Je peux voir la photo?

(Prenant le cliché l'air troublé)

Non, c'est …

Elle n'est pas du tout

comme je l'imaginais.


NARCISSA s'approche d'un vieillard.


NARCISSA

Excusez-moi.

J'admire votre oreille

depuis cinq minutes.

Je la trouve magnifique.

Elle est parfaitement ciselée.

La gauche.

Puis-je

lui chuchoter quelque chose?

Une petite histoire plaisant.

D'accord?

Je ne m'approcherai pas trop.


VIEILLARD

Je suis sourd de cette oreille.

Mais j'entends très bien de

l'autre.


NARCISSA

C'est celle-là que je veux.

Vous sentirez mon souffle.

Imaginez ce que je vous dis.


Le concours de musique se poursuit. CHESTER est avec LADY PORT-HUNTLY.


CHESTER KENT

Tu m'as convoqué?


LADY PORT-HUNTLY

Et si je décidais de te financer?


CHESTER KENT

Ce serait très généreux.

Il y aura beaucoup de factures.


LADY PORT-HUNTLY

On paiera tous les deux.


CHESTER KENT

Tu veux que je gagne.


LADY PORT-HUNTLY

Défais-moi.


CHESTER KENT

Pardon?


L'orchestre privé de LADY PORT-HUNTLY est là et une baignoire est remplie dans le coin.


LADY PORT-HUNTLY

Tu dois commencer

à payer tes factures.

Je déteste la bière.

Pour mon jubilé,

j'ai exigé du champagne et du lait.


CHESTER KENT

Petite baignoire.


LADY PORT-HUNTLY

Ça ira.


CHESTER KENT

Et si je refuse?


LADY PORT-HUNTLY

Tu perds ton temps.


CHESTER KENT

Des consignes?


LADY PORT-HUNTLY

C'est très simple.

Tu me déshabilles,

me baignes et me couches.


CHESTER KENT

Je déteste les ordres.


LADY PORT-HUNTLY

Qui s'en soucie?


CHESTER KENT

Toi!

Pourquoi tu me traites avec

rudesse?

Dis que tu as envie de moi.

C'est facile de te désirer.

Tu es belle.

Dis-le.

Et allons nous aimer ailleurs.


LADY PORT-HUNTLY

Déshabille-moi.


CHESTER déshabille LADY PORT-HUNTLY avec rudesse et la plonge dans la baignoire avant de lui tourner le dos.


CHESTER KENT

Je suis pas preneur!

Que l'un d'entre vous

la repêche quand elle aura fini!


CHESTER s'en va, mais revient sur ses pas.


CHESTER KENT

Adieu la fierté!

Ta proposition tient toujours?


LADY PORT-HUNTLY

Un peu de cran

rend un homme sexy.

Je te veux nu.

Je compte jusqu'à cinq.

Un,

deux,

trois, quatre …


Texte informatif :
Canada contre Afrique


FYODOR s'approche du piano sur scène et l'envoie à la renverse avec son pied.


MARY

Du Canada, voici

notre premier candidat de la soirée.

Fyodor Kent.

On dirait qu'il porte

l'uniforme de la Grande Guerre.


DUNCAN

Il est sur scène

avec un piano renversé,

en hommage

à tous les Canadiens

tombés en Europe.


FYODOR KENT

Un camp militaire canadien à

Vimy,

le chant des oiseaux

du réveil à l'aube.

Suivons les feuilles rouges

qui traversent en tourbillonnant

la France et l'océan démonté.

Rentrez à la maison, mes garçons.

Rentrez à la maison.

(Chantant et jouant le piano à la renverse)

Rien que des feuilles d'érable rouge

Quand elles reviendront

Je serai là

Là où j'ai laissé mon cœur

Rien que des feuilles d'érable rouge

Des feuilles d'érable


La tonalité résonne et les Zani commencent leur musique à l'aide de percussions. Défilent des images des Zani qui s'entaillent la peau avec des pierres.


MARY

Les Zani du Cameroun nous

présentent

une cérémonie de funérailles

chez les pygmées.

De ces peaux frappés

sauvagement

émanent les vrais chants du deuil.

Tandis que les amis

et les parents du défunt

se punissent

avec des pierres tranchantes

et se font des entailles

sur les rotules et le front.

Des entailles qui pleurent

des larmes de sang.


La tonalité retentit et FYODOR poursuit sa chanson.


FYODOR KENT

(Chantant)

On ramasse les feuilles …

Comme le font parfois les amants

Tu es parti …

C'est tout ce qu'il me reste de toi


La double tonalité retentit et les Zani commencent à jouer tandis que FYODOR continue. Le son des Zani couvre sa voix et FYODOR cesse finalement de chanter.


DUNCAN

C'est une véritable révélation

pour les Canadiens,

d'habitude réservés.

Le public est debout.

Galvanisé par la frénésie Zani.


De la scène, FYODOR fait un clin d'oeil à TEDDY au côté de LADY PORT-HUNTLY. LADY PORT-HUNTLY proclame les Zani vainqueurs, ce qui dévaste FYODOR.


MARY

L'Afrique a éliminé le Canada

dans ce premier duel.

Le bain confirme la décision.

Fyodor Kent doit comprendre

que pour ce concours,

de simples larmes ne suffisent pas.


DUNCAN

Oui, Mary.

Une grande déception

pour le Canada et Fyodor Kent.

Les Zani semblent

savourer leur victoire.

Ils fouettent la mousse de la bière

pour en faire une montagne.


CHESTER va voir son père.


CHESTER KENT

Beau travail, papa!

Tu n'as jamais chanté aussi bien.

Mais ces indigènes étaient sensass.

Prenons-en de la graine.


FYODOR KENT

Tu as amené ta “femme

entretenue”?


CHESTER KENT

Laquelle?


FYODOR KENT

Celle du tramway, qui faisait

l'ouragan au retour de ton frère.


CHESTER KENT

Narcissa? Et comment!

Le numéro repose sur elle.

Pourquoi? Qu'y a-t-il?


FYODOR KENT

Que sais-tu d'elle?


CHESTER KENT

Je l'ai rencontré au champ de foire.

Elle vient de Serbie.

Elle affabule.


FYODOR KENT

Elle t'a parlé de Roderick?


CHESTER KENT

Elle ne le connaît pas.


FYODOR KENT

Annule ton numéro.

Même si j'ai tort,

le risque est trop grand.


CHESTER KENT

D'où je viens,

pour gagner, aucun risque ne l'est.


FYODOR KENT

Tu me tueras moi et ton frère, Judas.

C'est sa femme.


CHESTER KENT

Quelle jolie histoire!

Tu me feras pas gober ça.

Même si c'était vrai,

c'est le show-biz.


FYODOR KENT

Tu ne peux pas être mon fils.


CHESTER KENT

Tu as fait ton numéro.


DUNCAN

Au prochain round,

la tristesse américaine

affrontera celle de l'Espagne.

Le producteur, Chester Kent,

a sélectionné

le meilleur millésime de la tristesse

des champs de coton du Sud.


RODERICK est assis et écoute son gramophone tout en écoutant aussi le concours à la radio.


FYODOR KENT

Fuyons ce vacarme.

Tu as besoin de calme.


RODERICK KENT

Je veux voir

ce que ce bouffon de Broadway sait

de la tristesse.


Le round entre l'Amérique et l'Espagne est sur le point de commencer et CHESTER approche la danseuse de flamenco de l'équipe adverse.


CHESTER KENT

L'Espagne, pas vrai?

Si vous abandonnez

et rejoignez l'Amérique,

je vous paie le retour

avec le prix.


La danseuse de flamenco fait claquer ses talons pour rejeter l'offre de CHESTER.


CHESTER KENT

Pensez-y.


Texte informatif :
Espagne contre Amérique


L'Espagne commence la joute au signal de la tonalité.


MARY

Les impétueux Espagnols

présentent, vu de la prison,

le prix du péché.


DUNCAN

Esméralda attend d'être

exécutée.

Ses âpres lamentations

résonnent dans sa prison.


La tonalité annonçant le tour des Américains résonne. NARCISSA monte sur scène accompagnée de tous ceux qu'a rencontré CHESTER. Sur scène, elle est sur une balançoire.


NARCISSA

(Chantant d'une voix douce)

♪ Swing low

Sweet chariot

Coming forth

to carry me home ♪

♪ Swing low

Sweet chariot

Coming forth

to carry me home ♪


RODERICK voit NARCISSA et est pris d'un malaise.


RODERICK KENT

Mes yeux!


FYODOR KENT

Ferme les yeux.

Ferme les yeux!

(Mettant les lunettes noires à RODERICK)

Respire profondément.

Trop de brioches au raisin au dîner.


RODERICK KENT

Mes oreilles!

Elle y a planté ses dents.


NARCISSA

♪ Coming forth

to carry me home ♪

♪ Coming forth

to carry me home ♪


RODERICK KENT

Les gouttes de pluie me brûlent.

Et sifflent.


NARCISSA

♪ Coming forth

to carry me home ♪♪


RODERICK KENT

Tu ne sens pas son parfum?

Des roses!

Mes narines suffoquent.

Trop d'épines. Je saigne.

En haut!

Elle ne veut pas rester en bas.

Narcissa!

Aaah!


NARCISSA

♪ Coming forth

to carry me home ♪♪


RODERICK KENT

Je deviens fou.


NARCISSA

♪ Coming forth

to carry me home ♪♪


RODERICK tombe au sol. La foule applaudit la performance des Américains.


MARY

L'Amérique n'a fait qu'une bouchée

de l'Espagne.


DUNCAN

Le public est enthousiasmé

par l'artiste

et la pyrotechnique.

La tristesse n'est pas

le moins du monde affectée

par une mise en scène

tape-à-l'oeil.


LADY PORT-HUNTLY proclame les Américains vainqueurs de la ronde. CHESTER et NARCISSA s'embrasse et plonge dans la bière des vainqueurs.


FYODOR est avec RODERICK qui est inconscient et le tient dans ses bras.


FYODOR KENT

Roderick …

Roderick, Roderick …


On présente la rêverie de RODERICK.


RODERICK est devant un homme qui garde une porte.


GARDIEN

Qui va là?


RODERICK KENT

Gavrilo le Grand.

Je joue pour les funérailles.


GARDIEN

Vous pouvez entrer.


RODERICK entre.


VOIX MASCULINE

Qui va là?


RODERICK KENT

Roderick Kukoc,

le fils de Fyodor,

je cherche mon instrument.


VOIX MASCULINE

Entrez.


RODERICK passe une seconde porte qui le conduit à NARCISSA et leur garçon.


NARCISSA

Pourquoi ce retard?


RODERICK KENT

J'ai fait aussi vite que j'ai pu.

J'ai franchi les portes.


NARCISSA

Tu ne devais en franchir aucune.

Tu as répondu à leurs questions.

Maintenant, il est mort.

Je dois fermer les portes

qui nous séparent avec cette clef.


RODERICK KENT

Notre fils est mort?


NARCISSA

Les portes étaient pour lui,

pas pour toi.

Tu les lui as prises

alors il en est mort.


RODERICK KENT

Ne me laisse pas ici.

Qui jouera pour les funérailles?


NARCISSA

Tu peux jouer. De là-dedans.

Mais pas trop bas,

sinon il n'entendra pas.


RODERICK se réveille en sursaut.


FYODOR KENT

Mon fils …

Je te supplie d'arrêter.


RODERICK KENT

Je dois jouer.


FYODOR KENT

S'il te plaît.

Ne joue pas.


RODERICK KENT

Ils écouteront.


Texte informatif :
Serbie contre Écosse


RODERICK se présente sur scène dans son costume avec sa fausse moustache.


DUNCAN

Un tardif Gavrilo le Grand

apparaît enfin

sur scène pour affronter

un public impatient.

On a beaucoup parlé

de son violoncelle plaintif

qui a soutiré assez d'humidité

aux yeux endurcis du Vieux monde

pour remplir la Manche.


RODERICK KENT

Excusez-moi pour le retard.

(Agacé par le bruit de la foule)

Excusez-moi

mais j'ai les oreilles fragiles.

Dans les premiers rangs,

certains avalent bruyamment.

Et vous, pourriez-vous cesser

de respirer comme ça?

Une femme a l'estomac

qui gargouille.

C'est quoi, cette puanteur?

On n'est pas dans une porcherie!


L'Écosse joue son premier tour. Une fois venu le tour de RODERICK celui-ci se met à jouer un air mélancolique au violon. La tonalité retentit et l'Écosse reprend où elle était rendue. RODERICK se sent pris d'un malaise et une fois son tour venu, il joue quelques notes puis tombe sans connaissance. RODERICK est tout de même gagnant de ce round et on l'envoie dans la piscine de bière des vainqueurs.


MARY

Aucune nouvelle

de l'état de santé

de Gavrilo le Grand.

Nous ignorons s'il est dans le coma

ou seulement très très triste.

Nous allons essayer de le savoir

au plus tôt.

Voilà une annonce

de la Bière Port-Huntly.


On présente une publicité de bière.


VOIX FÉMININE

(Chantant)

Debout, enfilez vos bottes!

Dépêchons!

Quelle perte de temps

si tu ne goûtes pas

La bière Lady Port-Huntly

Vite!

Et d'un, et de deux, et de trois


CHESTER et NARCISSA arrive auprès de FYODOR et RODERICK qui est toujours inconscient au sol.


FYODOR KENT

Laisse-le.

Tu en as déjà assez fait.


CHESTER KENT

Est-ce que tu as déjà

rencontré mon frère?


NARCISSA

Il me dit quelque chose.


CHESTER KENT

C'était ton mari?

Est-ce que vous avez eu un fils?

Tu t'en souviendrais.


NARCISSA

Je m'en voudrais de négliger

les gens que j'aime.

Ça peut être n'importe qui.


CHESTER KENT

C'est une écervelée,

je te l'accorde.

Elle dit vrai.


FYODOR KENT

Tu l'as vu

quand elle était sur scène?

Regarde-le.


NARCISSA

Si je lui parlais?


FYODOR KENT

Partez.

S'il vous voit,

il ne jouera plus jamais.


CHESTER KENT

Tu as entendu ce qu'il a dit.


NARCISSA et CHESTER marchent ensemble.


NARCISSA

Je sais que tu n'es pas jaloux

mais mon ver solitaire me dit

de passer une nuit avec lui.


CHESTER KENT

Le fait qu'il soit mon frère

est une bonne raison

pour ne pas le faire.


NARCISSA

Ça ne dépend pas de moi.


CHESTER KENT

Je te le demande.

C'est gênant.

Je te demande de ne pas le

faire.


NARCISSA

Ne t'inquiète pas.


RODERICK se réveille et FYODOR est à ses côtés.


RODERICK KENT

Que m'est-il arrivé sur scène?


FYODOR KENT

Tes sens n'ont pas eu le temps

de se calmer.

D'autres occasions

se présenteront.


RODERICK KENT

J'ai été hypnotisé par la balançoire.

Cette fille. Qui est-ce?


FYODOR KENT

Une strip-teaseuse.

Une danseuse de Chester.

Le tralala de Broadway!

La musique parle d'elle-même.


RODERICK KENT

J'ai entendu et vu Narcissa.

Elle m'a donné des frissons.


FYODOR KENT

La prochaine fois,

tu dois te concentrer avant de jouer.


RODERICK KENT

Si je joue de nouveau.

Le juge doit être furieux

après moi.


FYODOR KENT

Ne t'en fais pas.

Ce soir, on la rendra si heureuse

qu'elle te pardonnera tout.


RODERICK KENT

Si on attendait

un moment plus opportun?


FYODOR tente de se lever en appuyant sa main sur le torse de RODERICK qui a mal. FYODOR donne les jambes en verre à RODERICK.


FYODOR KENT

Dis-lui que c'est de ma part.


LADY PORT-HUNTLY est étendue et TEDDY est très près d'elle et la caresse avec une plume.


LADY PORT-HUNTLY

Teddy, ne nous disputons pas.

Le numéro du “Traité de Versailles”

est imbuvable, non?

Je ne laisserai pas ces Allemands

laver ma cuisine.


RODERICK arrive chez LADY PORT-HUNTLY et TEDDY se retire de sa maîtresse et se rhabille plus loin.


RODERICK KENT

Excusez-moi. Puis-je vous parler

en privé un instant?


LADY PORT-HUNTLY

Le grand Gavrilo!

Vous voulez tirer sur l'archiduc?


RODERICK KENT

Je vous en prie.

Je suis humble devant vous.

Je viens organiser des

présentations.


LADY PORT-HUNTLY

N'avez-vous pas remarqué

que j'arbitrais un concours?


RODERICK KENT

Croyez-moi, ces présentations

auront bien plus d'importance.


LADY PORT-HUNTLY

Pas de coup fourré.

Le prix se gagne sur scène,

comme les autres.


RODERICK KENT

Je viens en tant

qu'Ambassadeur du Bonheur.

Vous n'avez pas eu une minute à vous

depuis que vos amis sont partis.


LADY PORT-HUNTLY

Votre audace n'a d'égal

que votre insolence. Partez.


RODERICK KENT

Si c'est faux, dites-le.


LADY PORT-HUNTLY

C'est faux.


RODERICK KENT

Si c'est faux …

ensemble nous pouvons

jeter ces amis du balcon.


LADY PORT-HUNTLY

Allez les rejoindre.

Teddy.

Va lever le pouce.

La Pologne a battu l'Allemagne.

Voyons voir …

Avant de faire le saut final.


RODERICK KENT

Un instant.

De la part de père …


RODERICK ouvre l'étui contenant les jambes de verre.


FYODOR est chez lui et se berce tout en écoutant la musique sur le gramophone de RODERICK. NARCISSA est derrière la fenêtre et chantonne la mélodie et se laisse bercer par celle-ci. [NARCISSA

(Chantant)

J'entends de la musique

rien qu'à te regarder

… de chaque rêve que j'ai connu

Tout au fond de mon cœur

Je l'entends jouer

Il prend son envol

Puis s'évanouit


NARCISSA chante en marchant et les gens qu'elle croise se mettent à chanter.


POPULATION

(Chantant)

J'entends de la musique

rien qu'à te regarder

Un air envoûtant

de chaque rêve que j'ai connu

Tout au fond de mon cœur

Je l'entends demander

“Est-ce le grand jour?”

Moi seule

ai entendu ces doux accords

Moi seule

ai entendu ce joyeux refrain

Doit-il rester

en moi à jamais?

Pourquoi ne puis-je ouvrir

mon cœur?

Pourquoi ne puis-je te l'avouer?

La chanson que mon cœur chanterait

Cette merveilleuse rapsodie d'amour,

de jeunesse et de printemps

La musique est douce

Les mots disent vrai

La chanson, c'est toi


NARCISSA est maintenant sur scène et chante pour le concours, entourée de danseurs. RODERICK est dans la foule et est sur le point d'éclater de colère.


NARCISSA

(Chantant)

J'entends de la musique

rien qu'à te regarder

Un air envoûtant

de chaque rêve que j'ai connu

Tout au fond de mon cœur

Je l'entends jouer

Il prend son envol

Puis s'évanouit

J'entends de la musique

en touchant ta main

Une belle mélodie d'un pays enchanté

Tout au fond de mon cœur

Je l'entends demander

“Est-ce le grand jour?”

Moi seule

ai entendu ces doux accords

Moi seule

ai entendu ce joyeux refrain

Doit-il rester à jamais en moi?

Pourquoi ne puis-je ouvrir

mon cœur?

Pourquoi ne puis-je te l'avouer?

La chanson que chanterait mon cœur

Cette merveilleuse rapsodie d'amour,

de jeunesse et de printemps

La musique est douce

Les mots disent vrai

La chanson, c'est toi

La chanson, c'est toi


RODERICK monte sur scène en hurlant. Il prend une guitare et se met à frapper les musiciens et la scène.


NARCISSA

Je peux chanter autre chose.


RODERICK KENT

Tu as fait

de notre plus intime peine

un peep-show de foire.

Et mon maquereau de frère

vend les billets!


NARCISSA

Trouve-toi une partenaire.


CHESTER KENT

C'est une belle mélodie,

le chevelu.

Entraînante.


RODERICK frappe son frère et ce dernier le pousse au sol. CHESTER s'en va quand RODERICK se relève et le frappe à la tête.


RODERICK KENT

Crève!


CHESTER KENT

Remettez-moi des bulles!


CHESTER tombe au sol, sans connaissance.


RODERICK KENT

(Allant vers NARCISSA)

Tu es partie assez longtemps.


CHESTER est maintenant seul et toujours couché la face vers le sol, quand une jambe de verre le secoue du bout du pied. Lorsqu'il ouvre les yeux, il voit LADY PORT-HUNTLY avec ses jambes en verre remplies de bière.


LADY PORT-HUNTLY

Tu veux danser?


CHESTER KENT

Ça alors!

Cendrillon par excellence.


LADY PORT-HUNTLY

(Dansant d'excitation)

On m'a dit que j'étais incassable.

J'ai mis un coup de pied

dans une balle.

Et je me suis dit,

ce soir, je vais au bal.

J'amènerai mon orchestre.

Ça ne sera pas un bal masqué.

Pas de bandeau!


S'entremêlent des images de la réunion amoureuse entre LADY PORT-HUNTLY et CHESTER et celle de NARCISSA et RODERICK. RODERICK admire le cœur de son film dans le pot rempli de ses larmes.


NARCISSA

Si tu veux que je sois ta femme,

je suis heureuse de l'être.

Si tu veux qu'on ait un fils mort,

j'y consens.

Mais s'il est mort,

je ne vois pas ce que ça change.


NARCISSA ouvre les volets de la fenêtre et il neige dehors. Elle entraîne RODERICK avec elle.


CHESTER et LADY PORT-HUNTLY sont assis l'un à côté de l'autre et LADY PORT-HUNTLY observe ses jambes.


CHESTER KENT

Tu sais,

je te reconnais à peine.


LADY PORT-HUNTLY

J'ai l'impression

que toutes ces belles années perdues

reviennent vers moi en courant.

C'est faux

mais c'est ce que je ressens.


CHESTER KENT

Je ne te savais pas joyeuse.

Et ta cruauté?

Tu avais accaparé le marché.


LADY PORT-HUNTLY

Comparons nos jambes.


CHESTER KENT

Perdu d'avance.

Il n'y a pas de bière

dans les miennes.


LADY PORT-HUNTLY

Regarde comme elles brillent.

Et comme elles sont lisses.

Je n'aurai pas à m'épiler.

Touche-les.

Je te jure que je sens

que tu me touches.

Ça me fait pétiller.


CHESTER KENT

Tu as du vernis?

Je te fais les ongles.


LADY PORT-HUNTLY

Espèce de monstre.

Tu comptes déjà l'argent du prix?


CHESTER KENT

Penses-tu!


RODERICK est avec NARCISSA et lui caresse le visage.


RODERICK KENT

Il vaudrait mieux être

des étrangers.

Grand Dieu, les années

ne laissent pas de traces.

Tu n'as pas une marque.

Et pourtant,

tu as dû souffrir plus que moi.


RODERICK fait tomber le pot avec le cœur de son fils et il se casse.


CHESTER est étendu sur LADY PORT-HUNTLY et ils s'embrassent.


LADY PORT-HUNTLY

(Entendant le verre cassé)

Attends. C'était moi?

Je me suis cassée?


CHESTER KENT

Non, c'est en bas.

Une autre femme en verre.

Du travail mal fait.


NARCISSA se rhabille pour s'en aller.


NARCISSA

J'ai passé un bon moment.

J'espère te revoir.


RODERICK KENT

Où vas-tu?


NARCISSA

Je vais répéter.

Bonne chance pour le concours.


NARCISSA s'en va, laissant RODERICK triste. LADY PORT-HUNTLY et CHESTER s’enlacent lascivement tandis que RODERICK ramasse les morceaux de vitres dans le cœur de son fils. FYODOR est dans son atelier et caresse une paire de jambes artificielles en imaginant qu'il grimpe à deux érables qui le mènent à LADY PORT-HUNTLY. Il sort de sa rêverie en entendant un hennissement. Il ouvre la fenêtre et voit CHESTER avec LADY PORT-HUNTLY.


LADY PORT-HUNTLY

Je vais te suffire

pour quelque temps?


CHESTER KENT

Il n'y a que ton nom

sur mon carnet de bal.


LADY PORT-HUNTLY

Tu finiras par te moquer de moi.


CHESTER KENT

Je vais seulement

te rendre heureuse.


LADY PORT-HUNTLY

Si tu réussis, je ferai de toi

un homme très très riche.

J'aimerais tant sentir le froid

sur mes jambes ou ma jupe.


CHESTER KENT

Regarde, pas de peau flasque,

pas de varices.

Des jambes à se damner.


FYODOR KENT

Je me suis dit

que si vous voulez rire

de quelque chose,

riez de moi.


CHESTER KENT

Père!


FYODOR KENT

Tôt ou tard, je savais

que tu me présenterais

tes respects.


LADY PORT-HUNTLY

Je ne suis pas près

de te dire merci!


FYODOR KENT

Lui. Tu as oublié?

Il m'a aidé à scier.


LADY PORT-HUNTLY

Tu mens.

J'étais là, souviens-toi.


FYODOR KENT

Très bien.

Pardonne-moi, je t'en supplie.


CHESTER KENT

Arrête. Tu aggraves ton cas.


LADY PORT-HUNTLY

Partons!

Ce n'est pas une demande.

Cet homme est une abomination.


FYODOR ferme la fenêtre et commence à boire la bière dans une jambe en verre. Il se met à saccager son atelier avec colère. Il scie les pattes d'un tabouret et s'effondre au sol pour continuer à boire. FYODOR sur le toit de l'usine de LADY PORT-HUNTLY et brise la vitre du toit. Il tombe dans la piscine de bière et meurt noyé.


RODERICK est au service funéraire de son père. La scène est en couleur. NARCISSA et CHESTER viennent se placer à ses côtés.


RODERICK KENT

Sa mort met fin à la famille.


CHESTER KENT

Elle n'est plus depuis longtemps.


RODERICK KENT

Que fais-tu ici?


NARCISSA

Quand on est venus, il y avait

une tempête de neige.

Tu te souviens?


RODERICK KENT

À quoi bon se souvenir?

Te rendre triste?


NARCISSA

Je ne suis pas triste.

C'était un jour heureux.


CHESTER KENT

J'ai fait un ange dans la neige,

sur toi.


RODERICK se jette sur son frère et commence à le frapper. Il l'envoie sur le cercueil de leur père et commence à l'enterrer avec de la neige.


CHESTER KENT

Roderick,

Merci.

Tu m'as donné

une idée sensass de numéro.


En accéléré sur fond de musique dramatique, on présente l'affrontement des divers participants au concours.


MARY

Et voilà,

l'Amérique de Chester Kent

affrontera

la Serbie de Gavrilo le Grand

demain, pour la finale du concours

de la musique la plus triste

du monde.


CHESTER est en calèche avec NARCISSA.


NARCISSA

J'ai froid.


CHESTER KENT

Tu es devenue frileuse?

Pas de petite gâterie

dans la neige?


NARCISSA

Si on se concentrait

sur la chanson?


CHESTER KENT

Comme tu voudras.

Ton ver solitaire a décidé

de m'envoyer paître?


NARCISSA

Je crois qu'il est mort.


CHESTER KENT

J'en suis désolé.

On s'entendait si bien.


NARCISSA

Peut-être qu'il mange.

Je me sens vide.


CHESTER KENT

On l'est tous les deux.

Je sèche pour le dernier numéro.


NARCISSA

Ça n'est pas réglé?

Mme la juge chante l'hymne

américain dans son sommeil.


CHESTER KENT

Il faut qu'on dise

que c'est mérité.


NARCISSA

Qui?


CHESTER KENT

Mon frère.

Avec qui tu as passé la nuit

le soir où j'ai failli mourir.

Je veux sa peau.


RODERICK bondit dans la calèche et pointe son doigt sur son frère comme s'il s'agissait d'un fusil.


RODERICK KENT

Au nom de la Serbie, je vous tue.

Que la guerre commence!

Combien faut-il de balles?


CHESTER KENT

Trois fois que tu m'attaques.

Tu es peut-être fou

mais j'en ai assez.


CHESTER et RODERICK se battent jusqu'à ce que CHESTER l'emporte.


RODERICK KENT

Pourquoi ne meurs-tu pas?


NARCISSA

Tu n'as pas d'arme.


RODERICK KENT

Gavrilo le Grand aurait réussi.

Deux coups de feu à Sarajevo

et le monde s'enflamme.

Neuf millions de morts,

Narcissa.

Et tu ne te souviens même pas d'un?


NARCISSA

Laisse-moi descendre.


CHESTER arrête la calèche et NARCISSA en descend.


CHESTER KENT

On a passé un bon moment ensemble.

Tu me trouveras chez les gagnants.


CHESTER est avec l'équipe de l'Inde.


CHESTER KENT

C'est loin, l'Inde.

Ça vous dit

de gagner de l'argent facile

en jouant les esquimaux?


CHESTER est avec LADY PORT-HUNTLY.


LADY PORT-HUNTLY

D'après mes espions,

tu fréquentais Narcissa jusqu'à hier

quand elle est partie

dans la toundra.


CHESTER KENT

Je croyais que c'était fini.

Vraiment.

En fait, c'était presque fini.


LADY PORT-HUNTLY

Tu es un sacré numéro,

Chester Kent.


CHESTER KENT

Je sais.

C'est ce qui te plaît en moi.


LADY PORT-HUNTLY

Je n'ai peut-être pas tiré

le bon numéro.


CHESTER KENT

Tu me quittes?


LADY PORT-HUNTLY

J'aimerais tant te le dire.

Je dis que tu ne tiens qu'à un fil.


CHESTER KENT

Quand tu verras le numéro

de ce soir,

le fil se changera en corde.

Je te promets de rentrer de nouveau

dans tes bonnes grâces.


LADY PORT-HUNTLY

Regarde ma jambe.

Dis-moi si elle est fêlée.


CHESTER KENT

Je ne vois rien.


MARY

L'Amérique de Chester Kent

a conquis les airs et la terre.

Sur le point de vaincre l'eau,

il immortalise la tragédie,

tombée dans l'oubli,

des kayaks en Alaska, de 1898.


RODERICK entre en scène et envoie le piano à la renverse à la manière de son père.


DUNCAN

Et voici venir sur scène

le maestro de la mélancolie.

Le nec plus ultra serbe

du violoncelle.

Gavrilo le Grand!


Texte informatif :
Finale Amérique contre Serbie


C'est l'Amérique qui présente son numéro en premier avec un air assez joyeux et la participation des autres pays. Au milieu de la scène se trouve un glacier en carton et à un moment du spectacle on le tourne, révélant LADY PORT-HUNTLY.


MARY

N'est-il pas singulier de voir

Lady Port-Huntly dans ce numéro

alors qu'elle est l'arbitre?


DUNCAN

Je la trouve fabuleuse.

La tempête tragique s'abat.

Les vagues déferlent.

Un interprétation horrifique

d'une véritable tempête.


Pendant le numéro, RODERICK commence à jouer faussement et très fort du violon. Il joue si faussement que les jambes de LADY PORT-HUNTLY craquent et explosent.


DUNCAN

Mon Dieu! Mary!


LADY PORT-HUNTLY

Arrêtez tout!

Arrêtez ces sauvages!

Teddy!

Teddy!

Emmène-moi.


TEDDY arrive sur scène et emmène sa maîtresse. RODERICK essuie sa sueur et s'installe pour offrir sa performance. Il pleure et tout au long de sa performance défilent des images de son fils. NARCISSA l'observe.


CHESTER arrive auprès de LADY PORT-HUNTLY.


CHESTER KENT

Helen …

Est-ce que ça va?


LADY PORT-HUNTLY

Regarde-moi.

D'après toi?


CHESTER KENT

On peut réparer ça.

Tout se reconstruit.

On surmontera ça.

Je te le promets.


LADY PORT-HUNTLY

Laisse-moi m'appuyer sur toi.

Sors-moi d'ici.


CHESTER KENT

Bien sûr.

Où avais-je la tête? Pardon.

Tu veux partir avant …


CHESTER s'approche de LADY PORT-HUNTLY et elle le poignarde avec un morceau de verre de sa jambe.


CHESTER KENT

Tu m'as donné une raison de rire.

Ta décision semble irrévocable.


LADY PORT-HUNTLY

Va en enfer.


CHESTER KENT

En temps voulu.

Avant, j'allume

le cigare de la victoire.

(Tombant près de l'étui à cigare)

Pardieu, je l'ai mérité.


CHESTER se lève et s'en va. Il se met à rire et LADY PORT-HUNTLY en fait autant. Il descend l'escalier avec de la difficulté. Arrivé près de la scène, CHESTER fait tomber son cigare dans l'alcool, ce qui met le feu au lieu. NARCISSA s'approche de RODERICK et se met à chanter. Pendant qu'elle chante, on voit CHESTER s'effondrer au sol et repenser à son souvenir de la mort de sa mère.


NARCISSA

(Chantant)

J'entends de la musique

Rien qu'à te regarder

Un air envoûtant

de chaque rêve

que j'ai connu

Tout au fond de mon cœur

je l'entends jouer

Il prend son envol

Puis s'évanouit

J'entends de la musique

en touchant ta main

Une belle mélodie

d'un pays enchanté

Tout au fond de mon cœur

Je l'entends demander

“Est-ce le grand jour?”


RODERICK va serrer NARCISSA dans ses bras.


Dans les flammes, CHESTER va sur scène et redresse le piano et se met à en jouer. Pendant qu'il joue et chante, on assiste à la panique des gens qui fuient l'incendie.


CHESTER KENT

(Chantant et jouant du piano)

Continuez de jouer.

Jusqu'au bout.

Moi seul

ai entendu ces joyeux accords

Moi seul

ai entendu ce triste refrain

Doit-il rester

en moi à jamais?

Pourquoi ne puis-je te l'avouer?

Pourquoi ne puis-je ouvrir

mon cœur?

Pourquoi ne puis-je

te faire entendre

la chanson de mon cœur?

La merveilleuse mélodie

empreinte d'amour,

de jeunesse et de chagrin

La musique est …

Les mots disent vrai

La chanson, c'est toi


La VOYANTE AVEUGLE se met à rire.


CHESTER KENT

Dites-moi …

y a-t-il quelqu'un

d'aussi heureux que moi?


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Cinéma
  • Category Fiction

Résultats filtrés par