Universe image Franklin Universe image Franklin

Franklin

Franklin is young turtle just learning about the world and himself. Join Franklin and his friends Bear, Snail, Rabbit, Beaver, and Goose as they discover the world around them.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Franklin's Big Game - Franklin's Reading Club

Mr. Mole arranges an exhibition game with Franklin´s less experienced baseball team. To promote literacy, the library is giving out tshirts to young readers, and Franklin wants to be the first one in the neighbourhood to wear one.


Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début chanson thème


VOIX MASCULINE

♪ C’est Benjamin ♪

♪ Il est là pour jouer avec

toi ♪

♪ Regarde-le grandir ♪

♪ Comme toi et moi ♪

♪ Le voici avec ses amis ♪

♪ Ils ont des histoires,

ils ont tout leur temps

pour toi ♪

♪ C’est Benjamin ♪

♪ Il entre chez toi ♪

♪ C’est Benjamin ♪

♪ Il entre chez moi ♪

♪ C’est Benjamin ♪


Fin chanson thème


Titre :
Benjamin et le grand match


NARRATRICE

Benjamin savait

compter deux par deux et lacer

ses chaussures.

Il savait très bien rouler à

vélo et très bien jouer au

base-ball.

Mais un jour, Benjamin réalisa

que tout le monde ne s’amusait

pas en faisant du sport.


BENJAMIN LA TORTUE joue au base-ball avec ses amis. La balle est frappée et MATHIEU LE RATON se place pour l’attraper.


MATHIEU LE RATON

Elle est pour moi!

(Attrapant la balle et la lançant à BENJAMIN LA TORTUE)

Beau lancé!


MARTIN L’OURS est au bâton et attend le lancer de BENJAMIN LA TORTUE.


MARTIN L’OURS

Tu peux y aller!

Le champion est en piste.

Je vais l’envoyer très loin

hors du parc.


BENJAMIN LA TORTUE

Non, tu rêves Martin.

Tu vas être ridicule car je

vais te piéger avec ma botte

secrète.


MARTIN L’OURS frappe la balle.


RAFFIN LE RENARD

Oh, c’est facile ça!

Elle est hors-jeu.


BENJAMIN LA TORTUE

Attention!

Elle arrive droit sur toi

Mathieu!


MATHIEU LE RATON ne voit pas la balle qui tombe à côté de lui.


MARTIN L’OURS

Oh, d’accord.

Je peux faire un triple.

(Apercevant une énorme caravane qui se stationne tout près)

Hé les amis, c’est quoi ce

gros--


Une équipe de base-ball, composée d’ours polaires, descend de la caravane.


ENSEMBLE

(Impressionés)

Waouh!


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR descend le premier, suivi de son équipe.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Oh.

Que tout le monde descende.

Allez vous dégourdir les jambes

les enfants.


BENJAMIN LA TORTUE

Qui sont tous ces gens?

Je ne les connais pas.


Les ours polaires se dégourdissent les jambes en effectuant quelques étirements.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Nous sommes l’équipe de

base-ball, "Les joyeux ours

polaires."

Et moi, je suis--


MONSIEUR TAUPE

(Arrivant à ce moment)

Monsieur l’entraîneur!

Vous êtes arrivés, enfin!

Je vous attendais.

Bienvenus chez nous!


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Oh, bonjour à vous cher

Monsieur Taupe.

Comme je suis heureux de vous

revoir.


BENJAMIN LA TORTUE

Vous vous connaissez tous

les deux?


MONSIEUR TAUPE

Bien sûr.

Nous nous sommes rencontrés

l’année dernière, quand je

voyageais au nord.

Et comme monsieur l’entraîneur

et son équipe font une tournée

dans le sud, je les ai invités

à venir faire une étape dans

notre beau pays.

Puisque leur itinéraire

prévoyait de passer par ici.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Nous apprécions votre

invitation car grâce à elle,

nous allons pouvoir nous

dégourdir les jambes et nous

entraîner.

Oh, j’espère ne pas vous fâcher

si nous vous empruntons votre

champ un moment.


BENJAMIN LA TORTUE

Oh, non.

Nous ne sommes pas fâchés

Monsieur l’entraîneur.


MONSIEUR TAUPE

Oh, Benjamin.

Je viens d’avoir une idée

vraiment extraordinaire!

Oui, écoute ça.

Puisque "Les joyeux ours

polaires" restent quelques

jours chez nous, pourquoi tes

amis et toi ne joueriez-vous

pas avec eux?

C’est vrai ça!

Ça les aiderait beaucoup à

s’entraîner pour leur grand

tournoi final.


BENJAMIN LA TORTUE

Oui, je suis d’accord.


LILI LE CASTOR

Alors ça serait une

vraie partie?


MONSIEUR TAUPE

Faites-moi confiance.

Je vais tout organiser, vous

allez voir.

Nous allons tous nous amuser.


MARTIN L’OURS

Je ne sais pas si c’est une

bonne idée.

Tu crois vraiment qu’ils jouent

bien?


BENJAMIN LA TORTUE

Ne t’en fais pas Martin.

Nous allons les battre à plate

couture.

Je n’ai pas encore utilisé ma

botte secrète.


Plus tard, l’équipe des ours polaires fait quelques échauffements en se lançant la balle.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Bang, bang.

Double jeu.

Bravo!

Oh, c’est très bien.

Levez la tête les enfants.


Un membre de l’équipe des ours polaires frappe la balle en hauteur.


MARTIN L’OURS

(Impressionné)

Waouh!

Il a envoyé la balle dans les

nuages.


MATHIEU LE RATON

Je trouve que ces ours-là

jouent vraiment bien.


LILI LE CASTOR

Ils sont extraordinaires tu

veux dire!


RAFFIN LE RENARD

Ils sont plus forts que

nous.

Ils vont gagner.


MATHIEU LE RATON

Nous écraser à plate

couture, tu veux dire?


RAFFIN LE RENARD

C’est la même chose.


MATHIEU LE RATON

Ah ouais.


RAFFIN LE RENARD

Je crois que ce sera pire

encore.


MARTIN L’OURS

Euh, nous avons une chance de

gagner.

Pas vrai?


Une balle est frappée en direction de BENJAMIN LA TORTUE et de ses amis.


BENJAMIN LA TORTUE

Attention!

Oh!


Un membre de l’équipe des ours polaires plonge devant eux pour saisir la balle.


MARTIN L’OURS

Waouh!

Mais tu as vu ça?


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Nous ne voulons pas

accaparer votre champ.

Vous voulez venir vous

entraîner avec nous?


BENJAMIN LA TORTUE

Euh, non merci.

Euh, nous avons du travail à

faire.


BÉATRICE L'OIE

Oui, j’ai beaucoup de

lessive à faire.


LILI LE CASTOR

Oui, et moi, j’ai encore à

faire le ménage.


RAFFIN LE RENARD

Et moi, je dois tondre le

gazon.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Ah bon.

Alors à demain pour le match.

Nous serons ravis de jouer avec

vous.


MATHIEU LE RATON

Mais pas nous.


RAFFIN LE RENARD

Je crois que ce sera

difficile pour nous de gagner

le match.


BENJAMIN LA TORTUE

Je crois que nous allons

avoir besoin d’un coup de main,

les amis.

Je vous propose d’aller voir

monsieur Porc-épic.


Les amis se rendent chez MONSIEUR PORC-ÉPIC.


MONSIEUR PORC-ÉPIC

Désolé, les enfants.

Je n’assisterai pas au match.

Je pars aujourd’hui.

Je vais rendre visite à ma

sœur.

Et mon train part dans moins

d’une heure.


BENJAMIN LA TORTUE

Nous aussi nous sommes

désolés.


MONSIEUR PORC-ÉPIC

Si je peux vos donner un

conseil: ne vous tracassez pas.

Que vous perdiez ou gagniez,

pensez uniquement à vous

amuser.

(Montant dans sa voiture)

Au revoir.


ENSEMBLE

Au revoir.


LILI LE CASTOR

Comment veux-tu qu’on

s’amuse alors qu’on sait qu’on

va se faire battre?


RAFFIN LE RENARD

Se faire battre à plate

couture, oui.


MATHIEU LE RATON

Nous écraser, tu veux dire?


MARTIN L’OURS

Mais nous ne sommes pas

d’aussi mauvais joueurs que ça.

Pourquoi nous n’irions pas nous

entraîner?


BÉATRICE L'OIE

D’accord.

Mais il ne faut pas que les

ours polaires nous voient parce

qu’ils se moqueraient de nous.


BENJAMIN LA TORTUE

Oui, Béatrice a tout à fait

raison.

Mais attendez.

Je crois que j’ai une idée.


BENJAMIN LA TORTUE et ses amis marchent dans la forêt.


LILI LE CASTOR

Té!

Vraiment tu as eu une

excellente idée Benjamin.

Si les moustiques continuent à

nous piquer, nous n’aurons même

pas à jouer contre les ours

polaires.


BENJAMIN LA TORTUE

Courage, nous sommes presque

arrivés.

Ça y est, c’est là!


BENJAMIN LA TORTUE et ses amis arrivent à un endroit isolé dans la forêt où ils pourront pratiquer loin du regard de l’équipe d’ours polaires.


BENJAMIN LA TORTUE

Tu es prêt Martin?


MARTIN L’OURS

Oui, je suis prêt.


LILI LE CASTOR

Fais-nous ton plus beau

lancé de balle!


BENJAMIN LA TORTUE lance la balle. MARTIN L’OURS essaie de la frapper, mais il rate son coup.


MARTIN L’OURS

Wow!

(Tombant à la renverse)

Aïe!

D’accord, je vais la chercher.


Plus tard, une balle est frappée en hauteur. MATHIEU LE RATON et BÉATRICE L'OIE essaient de l’attraper.


MATHIEU LE RATON ET BÉATRICE L'OIE

Oh, oh, oh!


MATHIEU LE RATON et BÉATRICE L'OIE entrent en contact et tombent à la renverse.


MATHIEU LE RATON

Ça fait très mal.


Plus tard, la balle frappée heurte en plein ventre LILI LE CASTOR.


LILI LE CASTOR

Oh...

Aïe!


RAFFIN LE RENARD

(Échappant la balle)

Ho.


Une balle est frappée en direction de BENJAMIN LA TORTUE qui est incapable de la saisir. Elle continue ensuite de rouler.


BENJAMIN LA TORTUE

Oh, non.


MATHIEU LE RATON

Oh!


LILI LE CASTOR

Oh!


Plus tard, c’est au tour de BENJAMIN LA TORTUE et de MARTIN L’OURS d’entrer en contact.


BENJAMIN LA TORTUE ET MARTIN L’OURS

Aïe!


BENJAMIN LA TORTUE

Oh, ils ont fait un bang bang,

double jeu et nous, nous avons

fait un double jeu

badaboum-poum.


MARTIN L’OURS

Eux, ce sont les rois du

base-ball et nous, nous sommes

des catastrophes.


MATHIEU LE RATON

Mais comment ça se fait que

nous ne jouons plus aussi bien

qu’avant?


LILI LE CASTOR

Tu crois que c’est parce que

nous jouons atrocement mal?


RAFFIN LE RENARD

Dis plutôt que c’est toi qui

joues atrocement mal.


LILI LE CASTOR

Non, Raffin.

En fait, c’est à toi que je

pensais car tu es incapable

d’attraper une balle.


RAFFIN LE RENARD

Ha, ha, ha.

Ça, c’est parce que toi tu es

incapable de la lancer.


MARTIN L’OURS

Oh, arrêtez!

Ce n’est pas en nous disputant

qu’on va gagner le match.


BENJAMIN LA TORTUE

Écoutez, nous devons

l’admettre.

Nous n’avons aucune chance de

gagner le match.

Alors il ne nous reste plus

qu’une chose à faire.


Plus tard, MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR rend visite à MONSIEUR TAUPE dans son commerce.


MONSIEUR TAUPE

Oui.

Vous pouvez me croire.

Jamais je n’ai vu d’aussi beaux

paysages que ceux que j’ai vus

durant mon voyage dans le nord.

Oh oui, ça doit être

extraordinaire de vivre là-bas

pendant toute l’année.


BENJAMIN LA TORTUE

(Arrivant à ce moment)

Euh... Monsieur Taupe?

Je suis vraiment désolé de vous

interrompre, mais voilà, nous

avons absolument besoin de vous

parler.


MONSIEUR TAUPE

(Ne voyant personne d’autre)

Qui ça, nous?


BENJAMIN LA TORTUE

(Regardant autour de lui)

Hé, où êtes-vous?


MARTIN L’OURS

(Aparaissant dans le cadre de porte)

Ça y est, tu lui as déjà

dit?


MONSIEUR TAUPE

Tu m’as déjà dit quoi?


Les amis de BENJAMIN LA TORTUE le rejoignent à l’intérieur.


BENJAMIN LA TORTUE

Euh... et bien voilà.

C’est que nous, euh oui, euh...


LILI LE CASTOR

Nous devons annuler le

match.

Voilà!


MONSIEUR TAUPE

Oh, mais pourquoi donc?


BENJAMIN LA TORTUE

Nous avions prévu de faire

autre chose et nous l’avions

oublié.

Pas vrai?


BÉATRICE L'OIE

Oui, moi j’ai de la lessive

à faire.


LILI LE CASTOR

Et moi, j’ai encore tout mon

ménage.


RAFFIN LE RENARD

Et moi, je dois encore

tondre le gazon.


MARTIN L’OURS

Et en plus de ça, monsieur

Porc-épic est parti en voyage.

Et donc, nous n’avons plus

d’entraîneur.


MONSIEUR TAUPE

Alors dans ce cas, si vous

voulez, moi je peux vous

entraîner.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Nous ne pouvons pas annuler

le match les enfants.

Nous aurions beaucoup trop

honte.

Parce que Monsieur Taupe a déjà

organisé un gigantesque

pique-nique.


MONSIEUR TAUPE

Et tout le monde ici a

prévu d’y participer.


BENJAMIN LA TORTUE

Vous avez dit tout le monde?


MONSIEUR TAUPE

Tout le monde, oui!

Ce sera un très grand jour pour

notre ville.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Vous verrez, ce sera

extraordinaire.

Venez.

C’est un match amical et vous

êtes une bonne équipe.

Et croyez-moi, vous allez

beaucoup vous amuser.


BENJAMIN LA TORTUE et ses amis sortent du commerce.


RAFFIN LE RENARD

Beaucoup nous amuser?

Comment veux-tu qu’on s’amuse?

Les ours polaires vont nous

battre.


MATHIEU LE RATON

À plate couture, tu veux

dire?


LILI LE CASTOR

Hé oui, ils vont nous

écraser.


RAFFIN LE RENARD

Et ça va se passer devant

tout le monde.


BENJAMIN LA TORTUE

Monsieur Taupe a organisé le

match et un gigantesque

pique-nique.

Alors nous ne pouvons plus

reculer.

N’est-ce pas Martin?


MARTIN L’OURS

Euh... je n’en sais rien.

Laisse-moi le temps d’y

réfléchir.


BÉATRICE L'OIE

Oui, moi aussi.


Plus tard, au parc, BENJAMIN LA TORTUE regarde l’équipe d’ours polaires qui s’échauffe.


MARTIN L’OURS

(Arrivant à ce moment)

Bonjour Benjamin.

Alors, tu es prêt à jouer?


BENJAMIN LA TORTUE

Martin, chouette tu es là!

Je pensais être le seul à jouer

le match aujourd’hui.


MARTIN L’OURS

Voyons, je ne pouvais te

laisser te faire écraser tout

seul par les ours polaires,

non?


MATHIEU LE RATON

(Arrivant à ce moment)

Absolument!

Nous formons une équipe.

Pas vrai les amis?


LILI LE CASTOR

(Arrivant à ce moment)

Oui.

Et alors toute l’équipe doit se

faire battre.


RAFFIN LE RENARD

Se faire battre à plate

couture.


MATHIEU LE RATON

Toute l’équipe doit se faire

écraser.


BENJAMIN LA TORTUE

Ça, c’est un bon

esprit d’équipe.

Un pour tous...


ENSEMBLE

Et tous pour un!

Youpi!


BENJAMIN LA TORTUE

C’est amusant ça.


MARTIN L’OURS

Quoi?


BENJAMIN LA TORTUE

Ben tu vois, je n’aurais

jamais cru que perdre le match

allait nous rendre heureux.


MARTIN L’OURS

Oui.

Mais c’est peut-être ça qu’on

appelle "avoir un bon esprit

d’équipe."


RAFFIN LE RENARD

Très bien capitaine.

Allons nous faire écraser dans

la joie et la bonne humeur.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Alors les amis, vous êtes

prêts à jouer?


BENJAMIN LA TORTUE

Oui.

Et jamais nous n’avons été

aussi prêts.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Très bien.

Alors, nous pouvons commencer.

Nous devons être un nombre

égal.

Vous êtes d’accord de nous

prêter deux joueurs de votre

équipe?


BENJAMIN LA TORTUE

Nous acceptons bien sûr.

Mais êtes-vous certains que

vous ne le regretterez pas?


RAFFIN LE RENARD

Alors, c’est vrai?

Vous ne voulez pas nous

écraser?


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Mais non, ce ne serait pas

juste.

Nous sommes plus grands et

plus âgés que vous.

Et si nous jouons comme je vous

le propose, ce sera très

amusant.

Et si vous le désirez, pendant

le match, nous allons aussi

vous donner quelques petits

conseils.


MATHIEU LE RATON

Oh oui?


RAFFIN LE RENARD

Vous plaisantez?


LILI LE CASTOR

Ce serait vraiment chouette!


RAFFIN LE RENARD

Vous êtes très gentils.


La partie débute. BENJAMIN LA TORTUE s’apprête à lancer la balle, quand LE CAPITAINE de l’équipe des ours polaires vient le voir.


LE CAPITAINE

Laisse-moi te donner un

conseil.

Est-ce que tu peux tenir ta

balle ainsi?


BENJAMIN LA TORTUE

Je voudrais bien apprendre à

le faire.

J’ai toujours tenu ma balle

comme ça.


LE CAPITAINE

Alors maintenant, essaie de

la tenir comme ça.

Très bon lancé!


BENJAMIN LA TORTUE lance la balle, qu’un membre de l’équipe des ours polaires frappe.


ENSEMBLE

Oh oui!

Bravo!


LE CAPITAINE

(Attrapant la balle)

En effet, je confirme.

Très bon lancé!


MARTIN L’OURS s’installe au bâton.


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Attends Martin.

Tu devrais placer ton pied un

peu plus en arrière.

Oui, comme ça.


MARTIN L’OURS frappe la balle sous les encouragements de ses AMIS.


AMIS

Oui, vas-y!

Oui, tu as réussi!

Bravo!


MONSIEUR TAUPE

Le coup de sifflet marquait

la fin du jeu?

Et qui a gagné?


MONSIEUR L’ENTRAÎNEUR

Quelle importance?

(Rigolant)

Tout le monde s’est très bien

amusé.

Pas vrai?


BENJAMIN LA TORTUE

Oui.

Et ça, à partir du moment où

nous n’avons plus eu peur de ne

pas bien jouer.

Mais nous espérons quand même

devenir d’aussi bons joueurs

que vous.


LE CAPITAINE

Vous pouvez le devenir car,

comme nous le répète notre

entraîneur, ça demande beaucoup

de travail, de l’entraînement

et... oui, ça vous l’avez déjà.

Vous formez une très bonne

équipe.


MONSIEUR TAUPE

Puisqu’on parle de très

bonne équipe, croyez-vous

pouvoir m’aider à battre ce

panier à plate couture?


MARTIN L’OURS

Et à ce jeu-là, je peux vous

assurer que je suis très fort.


BENJAMIN LA TORTUE

Oui, moi aussi mais quand

même.

Je ne serais pas contre un peu

d’entraînement.


RAFFIN LE RENARD

Alors, je propose que nous

écrasions ce pique-nique.


Tous les amis rigolent.


Fin émission


Titre :
Benjamin et le club de lecture


NARRATRICE

Benjamin savait

compter deux par deux et lacer

ses chaussures.

Il savait épeler son nom et

réciter très rapidement toutes

les lettres de l’alphabet.

Mais un jour, Benjamin comprit

que certains apprentissages ne

pouvaient pas se faire trop

vite.


MARTIN L’OURS, BENJAMIN LA TORTUE, BASILE LE LAPIN, LILI LE CASTOR et ODILE LA BLAIRELLE sont à l’intérieur de la bibliothèque avec la bibliothécaire, MADAME BERNACHE.


MADAME BERNACHE

Bienvenue dans notre nouveau

club de lecture.

Dès que vous viendrez parmi

nous, vous recevrez votre carte

de membre du club de lecture.

C’est une carte personnelle.

Chaque fois que vous lirez un

livre, je ferai un tour dans

votre carte.

Quand vous aurez lu 30 livres,

alors moi je classerai votre

carte dans le fichier.

Et vous aurez gagné un beau

cadeau.


LILI LE CASTOR

Quoi?


BASILE LE LAPIN

Waouh!


LILI LE CASTOR

Un beau cadeau?


BENJAMIN LA TORTUE

Oui, très chouette.

Je me demande ce que cela peut

bien être.


BASILE LE LAPIN

Je parie pour une énorme

caisse de livres.


BENJAMIN LA TORTUE et ses amis rigolent.


MADAME BERNACHE

(Leur montrant un t-shirt jaune sur lequel se trouve un livre)

Regardez le beau cadeau que

vous allez recevoir.

Oh, c’est un ravissant t-shirt

avec le logo du club de

lecture.


LILI LE CASTOR

(Impressionnée)

Waouh!


BASILE LE LAPIN

Oh, moi je veux en avoir un!


ODILE LA BLAIRELLE

Il est magnifique!


BENJAMIN LA TORTUE

Dis Martin, et si on

essayait d’avoir notre t-shirt

avant tous les autres?


MARTIN L’OURS

Oh oui, ça, c’est une bonne

idée.


BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS prennent quelques livres sur les rayons. BASILE LE LAPIN vient les rejoindre avec un seul livre.


BASILE LE LAPIN

Alors les amis, est-ce que

vous avez choisi?

(Remarquant que BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS ont les mains pleines de livres)

Vous allez vraiment emprunter

tous ces livres?


BENJAMIN LA TORTUE

Oui, c’est parce que...

nous allons...

Nous allons simplement les

feuilleter.

Pas vrai Martin?


MARTIN L’OURS

Euh, oui.

Oui, c’est ça, nous allons

simplement les feuilleter, oui.


LILI LE CASTOR emprunte un livre au comptoir.


MADAME BERNACHE

Je te souhaite beaucoup de

plaisir Lili.

Tu dois me le ramener dans

trois semaines.


LILI LE CASTOR

Oh, merci beaucoup Madame

Bernache.

Mais je l’aurai terminé bien

avant ça.


MARTIN L’OURS et BENJAMIN LA TORTUE se présentent au comptoir les mains pleines.


MADAME BERNACHE

Et vous, je constate que

vous avez décidé de passer

votre temps à lire.


BENJAMIN LA TORTUE

Oui, nous adorons la

lecture.


BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS rigolent.


MARTIN L’OURS

Nous les aurons vite lus et

en prendrons d’autres la

prochaine fois.


BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS contemplent le t-shirt accroché derrière MADAME BERNACHE.


MADAME BERNACHE

C’est pour ça que nous

sommes là.


De retour chez lui, BENJAMIN LA TORTUE lit un livre.


BENJAMIN LA TORTUE

"Et le lièvre qui

se croyait très malin et qui

pensait être le coureur le plus

rapide du monde, proposa à

"Tortue de faire une course.

"Le lièvre était fatigué et

arriva après la tortue."

Bien fait pour lui!

C’était l’histoire du "Lièvre

et de la tortue."

Fin!

(Regardant le sablier qui n’a pas terminé de s’écouler)

Oui, j’ai réussi!


MAMAN TORTUE

(L’appelant depuis une autre pièce)

Benjamin!


BENJAMIN LA TORTUE

J’arrive maman!

Désolé maman mais je voulais

absolument finir mon livre.

*

(MAMAN TORTUE, PAPA TORTUE et HARRIET LA TORTUE sont déjà assis à la table.)


PAPA TORTUE

Ah bon.

Tu as lu encore un autre livre?


BENJAMIN LA TORTUE

Oui.

C’était "Le lièvre et la

tortue."


PAPA TORTUE

Oh oui, en effet.

C’est une très belle histoire.


BENJAMIN LA TORTUE

Tu as lu ce livre?


PAPA TORTUE

(Rigolant)

Oui, mais il y a très

longtemps et je dirais même que

c’était mon livre préféré quand

j’avais ton âge.


MAMAN TORTUE

Oh oui, moi aussi.


HARRIET LA TORTUE

Maman!


MAMAN TORTUE

J’aime particulièrement la

fin.


BENJAMIN LA TORTUE

La fin tu dis?

Euh... comment ça se termine

encore?


MAMAN TORTUE

Oui, rappelle-toi.

C’est quand la tortue gagne la

course.


BENJAMIN LA TORTUE

La tortue gagne la course?

Mais comment a-t-elle réussi à

faire ça?


PAPA TORTUE et MAMAN TORTUE rigolent.


PAPA TORTUE

C’est simplement pour

expliquer le dicton, "qui va

lentement va sûrement."


HARRIET LA TORTUE

Lentement va sûment.


PAPA TORTUE et MAMAN TORTUE rigolent.


Pendant ce temps, LILI LE CASTOR est dans sa hutte et lit un livre.


LILI LE CASTOR

"Et ce matin-là, au lever du

soleil, elle descendit se

promener autour du lac.

"Et c’est alors qu’elle admira

son beau reflet dans l’eau."

Oh, cette histoire est vraiment

magnifique!


BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS sont dans la cabane de BENJAMIN LA TORTUE et lisent chacun de son côté un livre.


BENJAMIN LA TORTUE

(Lisant)

"Mais qui

êtes-vous?" demanda-t-il au

loup.


BENJAMIN LA TORTUE

Dis-Martin, si on continue

À lire à cette allure-là, nous

aurons lu tous nos livres en

très peu de temps.


MARTIN L’OURS

Et nous aurons gagné notre

t-shirt avant tous les autres.


BENJAMIN LA TORTUE

(Rigolant)

Alors, on continue à faire la

course?


MARTIN L’OURS

Bien sûr.

Mais cette fois-ci, je vais

prendre un livre avec beaucoup

d’images.


BENJAMIN LA TORTUE

Bon d’accord.

Attention, prêts, partez!


ODILE LA BLAIRELLE est à l’extérieur, devant sa maison, et apporte la touche finale à son tableau. BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS, en route vers la bibliothèque, traîne un chariot. Ils rencontrent sur leur passage ODILE LA BLAIRELLE.


ODILE LA BLAIRELLE

C’est le plus beau tableau

que j’ai jamais peint.


BENJAMIN LA TORTUE

(Arrivant à ce moment)

Bonjour Odile.


ODILE LA BLAIRELLE

Oh, bonjour les amis.


BENJAMIN LA TORTUE

Waouh!

C’est toi qui as peint ce

tableau?


ODILE LA BLAIRELLE

(Montrant un livre)

J’ai emprunté ce livre à la

bibliothèque et ils expliquent

très bien comment faire de

beaux tableaux.


MARTIN L’OURS

(S’approchant du tableau)

Quel beau tigre tu as peint!


ODILE LA BLAIRELLE

Merci.

Quand j’aurai terminé celui-ci,

je vais peindre des nuages dans

le ciel.


MARTIN L’OURS

C’est beau.

Moi aussi j’aimerais peindre

aussi bien.


BENJAMIN LA TORTUE

Tu viens Martin?

Nous devons retourner à la

bibliothèque.


Quelques instants plus tard, MARTIN L’OURS et BENJAMIN LA TORTUE sortent de la bibliothèque. Ils ont rempli de livres leur chariot.


MARTIN L’OURS

C’était une excellente idée

de prendre le chariot.


BENJAMIN LA TORTUE

Pourquoi perdre notre temps

à faire quatre voyages jusqu’à

la bibliothèque alors qu’on

peut en faire qu’un seul.


BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS ont de la difficulté à traîner le chariot rempli de livres.


MARTIN L’OURS

Je n’aurais jamais cru que

les livres pouvaient peser

aussi lourd.

Oh.

(Apercevant un cerceau)

Regarde ça!


BENJAMIN LA TORTUE

C’est chouette!

Qu’est-ce que c’est?

Dis Basile, où tu as trouvé ça?


BASILE LE LAPIN arrive avec son jeu qui consiste à faire tourner un cerceau à l’aide d’un bâton.


BASILE LE LAPIN

Je l’ai fait moi-même.


MARTIN L’OURS

(Impressionné)

Waouh!


BENJAMIN LA TORTUE

Tu l’as fait toi-même!


BASILE LE LAPIN

Tous les pionniers

fabriquaient déjà ce genre

d’objet il y a cent ans.


BENJAMIN LA TORTUE

(Apercevant plus loin une maison miniature en bois qu’a fabriquée BASILE LE LAPIN)

Waouh!

Que c’est beau!

Martin, viens voir ce

magnifique chalet en bois!


MARTIN L’OURS

Oh!

C’est toi aussi qui l’as

construit?


BASILE LE LAPIN

Oui.

Et les pionniers construisaient

exactement les mêmes.


MARTIN L’OURS

Et ça, qu’est-ce que c’est?


BASILE LE LAPIN ramasse un autre jouet qu’il a fabriqué. Il s’agit d’un bâton, auquel il a attaché une corde et au bout de la corde, il y a un anneau. Le jeu consiste à lancer l’anneau dans les airs et à l’attraper à l’aide du bâton.


BASILE LE LAPIN

Ça, c’est un autre jouet que

j’ai fait!

Attends.

Je vais te montrer comment ça

fonctionne.

Ah, tada!


MARTIN L’OURS

Oh, je peux essayer moi

aussi?


MARTIN L’OURS essaie et reçoit l’anneau sur la tête.


BASILE LE LAPIN

(Rigolant)

Ça demande un peu

d’entraînement.


BENJAMIN LA TORTUE

Dis-moi Basile, mais où

as-tu trouvé toutes ces belles

idées?


BASILE LE LAPIN

Je les ai trouvées dans ce

livre d’histoire.

Il raconte comment vivaient les

pionniers.

Si vous voulez, je peux vous

montrer comment faire beaucoup

d’autres objets.


BENJAMIN LA TORTUE

Une autre fois Basile.

En fait, nous sommes très

pressés.


MARTIN L’OURS

Oui, nous devons aller à la

bibliothèque avant qu’elle ne

ferme ses portes.


MADAME BERNACHE

(Poinçonnant la carte de BENJAMIN LA TORTUE)

Bravo Benjamin!

Ta carte est également remplie.

Vraiment je dois avouer que je

n’aurais jamais cru que

j’allais devoir offrir les

t-shirts aussi rapidement!


BENJAMIN LA TORTUE

Je suppose que nous sommes

les lecteurs les plus rapides.


MADAME BERNACHE

Je suis heureuse de vous

offrir à chacun d’entre vous,

ce t-shirt.

Voilà!

Mes félicitations à tous les

deux.


BENJAMIN LA TORTUE

Merci Madame Bernache.


MARTIN L’OURS

Oui, merci beaucoup Madame

Bernache.


MADAME BERNACHE

De rien mes enfants.

Tout le plaisir est pour moi.

C’est tellement agréable de

voir que les enfants de notre

petite ville apprécient autant

les livres qu’il passent tous

leurs loisirs à la lecture.


BENJAMIN LA TORTUE

Viens Martin, on va les

montrer aux autres.


MARTIN L’OURS

Oui, j’ai l’impression

qu’ils vont être drôlement

surpris.


Pendant ce temps, ODILE LA BLAIRELLE, LILI LE CASTOR et BASILE LE LAPIN jouent au chevalier et à la princesse.


ODILE LA BLAIRELLE

Au secours Chevalier, je suis

attaquée par un dragon cracheur

de feu.


BASILE LE LAPIN

(Brandissant son épée)

En garde!

Ne craignez plus rien, Ô ma

princesse!

Je vais vous sauver!


LILI LE CASTOR

(Portant un costume de dragon)

Ha, ha!

Tu ne me fais pas peur.

Jamais tu ne pourras vaincre un

dragon comme moi!

Je vais vous réduire en cendres

tous les deux!


BASILE LE LAPIN arrête soudainement de jouer, lance son épée et son bouclier par terre et s’en va.


LILI LE CASTOR

Où tu vas?

Mais qu’est-ce que tu fabriques

Basile?

Rappelle-toi.

On avait dit que tu étais un

preux chevalier.


LILI LE CASTOR aperçoit alors BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS qui arrivent.


LILI LE CASTOR

Hein, quoi?


BASILE LE LAPIN

Ça alors!

Vous avez déjà vos t-shirts?


ODILE LA BLAIRELLE

Vous les avez déjà reçus?


BENJAMIN LA TORTUE

Nous les avons reçus ce

matin.


BASILE LE LAPIN

Et bien, je n’ai terminé que

mon second livre.


ODILE LA BLAIRELLE

Et moi, je n’ai terminé que

mon troisième.


MARTIN L’OURS

Alors il faut croire que

nous lisons très rapidement.


LILI LE CASTOR

(Arrivant à ce moment)

Dites vous deux, ça ne vous

ferait rien de dégager?

Vous êtes au milieu de notre

aire de jeu!


MARTIN L’OURS

Oh, nous sommes désolés.


BENJAMIN LA TORTUE

Continuez, nous vous

regardons jouer.


ODILE LA BLAIRELLE, LILI LE CASTOR et BASILE LE LAPIN reprennent leur jeu. LILI LE CASTOR, déguisée en dragon, affronte BASILE LE LAPIN. Les deux amis sont sur un tronc d’arbre tombé.


LILI LE CASTOR

(Affontant BASILE LE LAPIN)

Oui, vous allez mourir.

Je vais vous tuer car je suis

un terrible dragon cracheur de

feu.


ODILE LA BLAIRELLE

Attention!


BASILE LE LAPIN

(Perdant pied)

Oh, oh, oh...

Aïe!


ODILE LA BLAIRELLE

Non, tu ne peux pas être

terrassé par elle.

Courage preux chevalier!


BASILE LE LAPIN

(Se relevant aussitôt)

À l’assaut!

Tiens prends ça, et prends ça,

et ça!


BASILE LE LAPIN donne quelques coups d’épée à LILI LE CASTOR qui, à son tour, tombe en bas du tronc d’arbre en rigolant.


BASILE LE LAPIN

Je l’ai eu!


ODILE LA BLAIRELLE

Tu m’as sauvée!


LILI LE CASTOR rigole.


LILI LE CASTOR

(Faisant officiellement de BASILE LE LAPIN un chevalier)

À partir de maintenant, nous

t’appellerons Chevalier

Basile, le plus courageux

chevalier de tout le royaume.


BASILE LE LAPIN

Tada!


BENJAMIN LA TORTUE

Que c’était beau!


MARTIN L’OURS

Bravo, félicitations!


BENJAMIN LA TORTUE

Bravo, bravo!

C’était une très belle

histoire.

Lequel d’entre vous l’a

inventée?


LILI LE CASTOR

On racontait cette histoire

dans l’un des livres que vous

avez lu l’autre jour.


BENJAMIN LA TORTUE

Euh...


MARTIN L’OURS

J’ai lu ce livre?


BENJAMIN LA TORTUE

Mais non, je ne me

rappelle pas avoir lu une

histoire avec une princesse.


MARTIN L’OURS

Je ne me rappelle pas

non plus l’histoire du preux

chevalier.


LILI LE CASTOR

Et vous êtes certains de

vous rappeler des histoires que

vous avez lues?


BENJAMIN LA TORTUE

Oui, je me rappelle qu’il y

avait un dragon, enfin je

crois.


MARTIN L’OURS

Mais ce dragon-là crachait

vraiment du feu?


LILI LE CASTOR

Mais alors comment aurait-il

pu brûler entièrement le

pont-levis?


BENJAMIN LA TORTUE

Quel pont-levis?


LILI LE CASTOR

Lequel?

Mais celui du château!


MARTIN L’OURS

Euh... de quel château?


LILI LE CASTOR

Oh, est-ce que vous avez

réellement lu ce livre?


BENJAMIN LA TORTUE ET MARTIN L’OURS

Mais oui,

évidemment.


BENJAMIN LA TORTUE

Mais nous l’avons peut-être

lu un peu trop vite.


MARTIN L’OURS

Ce n’est pas si facile que

ça de lire 30 livres.


LILI LE CASTOR

Vous n’auriez peut-être pas

dû être aussi pressés de

recevoir votre t-shirt?


BENJAMIN LA TORTUE

Euh, oui.

Qui va lentement va sûrement.


Plus tard, BENJAMIN LA TORTUE et MARTIN L’OURS reviennent à la bibliothèque.


MADAME BERNACHE

(Surprise)

Benjamin et Martin, vous

êtes déjà là?

Mais je croyais que vous étiez

allé montrer vos nouveaux

t-shirts.


BENJAMIN LA TORTUE

Oui, mais nous

avons décidé d’attendre encore

avant de les porter.


MARTIN L’OURS

Avant ça, nous avons encore

des livres à lire.


BENJAMIN LA TORTUE

Nous allons commencer par

les livres que nous avons déjà

empruntés.


MADAME BERNACHE

Ah bon?


MARTIN L’OURS

Oui.

Mais cette fois, nous allons

les lire un peu plus

attentivement.


BENJAMIN LA TORTUE

Et comme ça, nous allons

bien les retenir.


MADAME BERNACHE

Moi-même parfois, il

m’arrive de relire un livre une

deuxième fois.


MARTIN L’OURS

Tu sais, moi je suis

impatient de relire l’histoire

du dragon qui crache du feu.


BENJAMIN LA TORTUE

Oh oui!

Et moi l’histoire de la tortue

qui gagne la course contre le

lièvre.


MARTIN L’OURS

La tortue qui gagne la

course contre le lièvre?

Mais non, voyons.

Ce n’est pas possible!


BENJAMIN LA TORTUE et MADAME BERNACHE rigolent.


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season

Résultats filtrés par