Universe image Jacky and Jill AKA BOUBA Universe image Jacky and Jill AKA BOUBA

Jacky and Jill AKA BOUBA

It is one of every child's fondest wishes: to have a real cuddly baby animal of one's own. This dream comes true for the Indian boy Ram, who lives with his father at the foot of the majestic Rocky Mountains. For one day he finds two little grizzly bear cubs who have lost their mother. Jacky and Jill become the joy of his life - and a source of never-ending adventure!

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Do your best, big brother !

Do your best, big brother !



Production year: 1977

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT


Début chanson thème

♪ Bouba Bouba

Mon petit ourson

Tu roules et tu glisses

Sur la blanche blanche neige

Bouba Bouba

Fais bien attention

De ne pas t'éloigner

Du chemin de ta maison

Dans la nuit noire et glacée

à côté de ta soeur Frisquette

Tu dors et tu dois rêver

Que tu es le roi de la fête

Amandine ta maman

Tremble de peur elle s'inquiète

Et toi dans ton canoë

Avec moi tu chantes à tue-tête

Bouba Bouba

Mon petit ourson

Tu fais la joie et l'admiration

De ta famille

Bouba Bouba

Mon petit garçon

Tu cours et tu vas à travers

Les champs et les bois

L'oncle Émile

Forestier John

Et surtout Daklahoma

Te font des cadeaux princiers

Que tu gardes pour ton papa

Joy t'aime beaucoup tu vois

Elle pleure quand tu n'es pas là

Et Moy le petit Indien... ♪♪


Des images du dernier épisode défilent tout au long de la narration.


NARRATEUR

En retournant

tout seul dans la montagne à la

recherche de sa maman qu'il

croit toujours vivante, Bouba

est attaqué par un aigle qui

l'emporte dans son repaire

en haut d'un piton rocheux.

Heureusement pour le petit

ourson, tous ses amis viennent

à son secours et leur

intervention empêche

l'aigle de le manger.

Bravant le danger, Daklahoma

escalade le flanc de la

montagne pour aller

chercher Bouba.


DAKLAHOMA

Bouba?


NARRATEUR

Mais le petit ourson a été

grièvement blessé par l'aigle

et c'est entre la vie et la

mort qu'il est ramené à la

cabane. Malgré les soins

attentifs prodigués par Moy

et Daklahoma, on ne sait pas

si Bouba pourra être sauvé.


DAKLAHOMA et MOY s'occupent de BOUBA qui lutte pour sa vie. ONCLE ÉMILE cogne à la porte.


DAKLAHOMA

Hum...

(Ouvrant la porte)

Chut.


ONCLE ÉMILE

Oh?


DAKLAHOMA

Ne fais pas de bruit.

Moy dort encore.


MOY

Oh non, papa, je ne dors plus.


ONCLE ÉMILE

Moy, excuse-moi, c'est

moi qui t'ai réveillé.


MOY

Pas du tout. J'ai pas

réussi à fermer l'oeil.


ONCLE ÉMILE

C'est pas sérieux ça. Encore

une nuit entière où tu as

veillé Bouba sans te coucher.

Ce petit a besoin de repos.

Tu dois être plus sévère.


DAKLAHOMA

Je voudrais t'y voir à ma

place. J'ai essayé de lui faire

comprendre, mais malgré tout ce

que je lui ai dit, je n'ai

pas réussi à me faire obéir.


ONCLE ÉMILE

Moy, je sais ce que tu

ressens, mais ça n'aidera pas

Bouba si tu tombes malade.

Il faut aussi que tu

fasses attention à toi.


MOY

La fièvre n'est toujours pas

tombée depuis qu'il est ici

et comme il ne se réveille,

eh bien, je peux même pas

lui donner à manger.


ONCLE ÉMILE

C'est plus grave

qu'on le croyait.

Oh... Regarde comme la petite

Frisquette est

inquiète pour son frère.


MOY

C'est vrai, Oncle Émile, elle

est tellement inquiète qu'elle a

pas voulu manger aujourd'hui.


ONCLE ÉMILE

Daklahoma, il faut absolument

faire quelque chose pour qu'il

guérisse rapidement, ou il va

perdre ses forces et on ne

pourra plus rien pour lui.


DAKLAHOMA

Oui, je suis d'accord avec

toi. Mais qu'est-ce que tu veux

faire d'autre? J'essaye de

le soigner avec les herbes

que j'ai demandé à Moy

de me rapporter de la forêt.


ONCLE ÉMILE

Qui pour l'instant,

n'ont rien fait du tout.

Oh la la, je me demande s'il

a pas été trop gravement atteint

quand les aigles lui ont

fait toutes ces blessures.


MOY

Qu'est-ce que tu

dis, Oncle Émile.


ONCLE ÉMILE

Oh non, j'ai rien dit.

Ne t'inquiète pas.


MOY

Regardez.

On dirait qu'il rêve,

vous trouvez pas?



BOUBA rêve que sa sœur et lui se sont réfugiés en haut d'un arbre pour échapper à des loups. AMANDINE intervient à la dernière minute pour les sortir de ce mauvais pas. En grognant de façon terrifiante, AMANDINE réussit à faire fuir les loups.


MOY

Vous avez vu comme

il s'est agité? Il a dû

faire un cauchemar.


ONCLE ÉMILE

Hum...

Malgré tout leur dévouement, les

hommes ne peuvent pas remplacer

la maman d'un petit animal.


DAKLAHOMA

Moy, tu veilleras seul

sur Bouba. Je dois partir

quelque temps.


MOY

Quoi?


DAKLAHOMA

Je ne serai pas absent

longtemps, ne t'inquiète pas.


MOY

Mais pourquoi tu pars?


ONCLE ÉMILE

C'est vrai, pourquoi tu

décides de t'en aller dans

un moment aussi important?


DAKLAHOMA

Je veux rencontrer le grand

sorcier, celui qui dit des

prières pour les âmes de nos

ancêtres, et je lui demanderai

de sauver Bouba en

chassant l'esprit du mal.


ONCLE ÉMILE

Attends un peu, qu'est-ce

qui te prend tout à coup?

Je voudrais te rappeler un petit

détail. Si tu habites cette

cabane au milieu des bois,

c'est parce que tu as voulu

que ton fils suive

l'éducation des Blancs.

Et voilà qu'aujourd'hui, tu

oublies tes grandes résolutions

en allant t'adresser à un

sorcier comme le faisaient tes

ancêtres avant toi. En somme,

tu crois encore à ses pouvoirs

magiques. Et surtout, si

tu retournes auprès des tiens,

tu seras nommé chef de la tribu

et ils ne te laisseront plus

repartir. Alors très vite, il

faudra que Moy te rejoigne pour

vivre auprès de toi. Et tu crois

que c'est la meilleure solution

pour son avenir? Je te conseille

de bien réfléchir avant

de faire ça si tu ne veux pas

le regretter plus tard.


DAKLAHOMA

Ce que je décide de faire

ne regarde que moi.

Mais je suis responsable

de la vie de Bouba parce que

je n'oublie pas que c'est moi

qui ai tué sa mère.

Si elle était encore vivante,

rien de ceci ne serait arrivé.

Alors aujourd'hui, je dois

absolument sauver la vie

de Bouba, même si cela

me coûte très cher.


ONCLE ÉMILE

Pardon, je ne suis qu'un

vieux donneur de leçons.


MOY

Papa?

Reste ici, c'est moi qui irai.

Et comme ça, t'auras pas

de problèmes avec la tribu.


DAKLAHOMA

Tu veux y aller?


MOY

Mais oui, et j'expliquerai

au grand sorcier que c'est toi

qui lui demandes de tout faire

pour sauver Bouba. Alors,

Oncle Émile, tu trouves pas

que c'est une bonne idée?


ONCLE ÉMILE

Peut-être, oui, oui.



DAKLAHOMA

Bon d'accord,

tu iras, mon fils.


MOY

Ah! Mais comment je vais

réussir à le trouver,

le grand sorcier?


ONCLE ÉMILE

C'est vrai ça. C'est un nomade

comme tous ceux de votre tribu

et bien malin celui qui peut

dire où il est en ce moment.


DAKLAHOMA

Nous allons l'avertir.

Sortons vite lui envoyer

des signaux de fumée.


ONCLE ÉMILE

Bravo!


DAKLAHOMA allume des feux à l'extérieur de la cabane avec l'aide d'ONCLE ÉMILE. BOUBA se prépare pour son périple dans son petit canot.


DAKLAHOMA

Tu lui donneras ces présents.


MOY

Oui, papa.

J'espère qu'il aura

vu les signaux.


DAKLAHOMA

Oui, ne t'inquiète pas.


ONCLE ÉMILE

Et surtout, sois prudent.


MOY

Promis, Oncle Émile.


FRISQUETTE saute sur MOY.


FRISQUETTE

Mmm!


MOY

Oh! Ha ha ha!


FRISQUETTE

Mmm!


MOY

Arrête! Tu me chatouilles.

Qu'est-ce qu'il y a, Frisquette?

Tu veux venir avec moi

pour sauver Bouba?


FRISQUETTE

Mmm!


MOY

Qu'est-ce que t'en dis?

Ce serait une bonne idée

d'emmener Frisquette.


DAKLAHOMA

Si tu veux. Mais veille

à ce qu'il ne lui arrive rien.


MOY

Oui, alors là, sois

tranquille. T'as entendu?

Tu viens avec moi.

Au revoir! Je reviens ce soir!


MOY se met à pagayer vers l'autre rive.


MOY

Oh? Et voilà, on est arrivé.

C'est drôle, il y a personne

qui nous attend. Ah?


Le GRAND SORCIER et ses deux acolytes se promènent à cheval et aperçoivent les signaux de fumée de DAKLAHOMA. Ils se mettent à galoper vers la rive.


MOY

Bonjour à toi, ô grand sorcier.


GRAND SORCIER

Bonjour à toi, Moy. Nous avons

vu les signaux de fumée.

Pourquoi tenais-tu

tant à me rencontrer?


MOY

Oh, eh bien, c'est que

c'est pas facile à expliquer.

Oh, j'allais oublier. Papa,

il m'a donné un sac de farine

et un sac de sel pour toi.


GRAND SORCIER

Hum... Mais tu

es venu tout seul.


MOY

Oui.


GRAND SORCIER

Pourquoi Daklahoma

n'est-il pas venu?


MOY

Il est resté là-bas. Il aurait

bien voulu venir, mais il est

resté à la cabane. S'il te

plaît, grand sorcier, aide-moi!


GRAND SORCIER

Tu veux que je t'aide?

Pourquoi, tu as

de grands soucis?


MOY

Oh oui.


GRAND SORCIER

Parle, je t'écoute.

Oui, j'ai compris. Il s'agit

sans doute de cet ourson,

le fils d'Amandine.


MOY

Oui, je suis venu pour Bouba.

Il a été blessé par des aigles,

et le pauvre, il est en train

de mourir. Dis-moi comment je

peux le sauver, grand sorcier!


Le GRAND SORCIER entraîne MOY jusqu'à sa maison.


DAKLAHOMA

Écoute, ton père ne t'a pas

appris nos coutumes et nos

traditions, c'est son droit. Il

t'élève loin de nous à sa façon,

il a peut-être raison. Mais je

vais quand même t'apprendre

que les esprits habitent

à l'intérieur du corps des ours.


MOY

À l'intérieur de leur corps?


GRAND SORCIER

Mais oui. Le corps du plus

gros ours d'une région est

choisi par les esprits pour

venir habiter dans le monde des

hommes pendant quelque temps.

C'est pour cette raison que nous

ne dirigeons jamais nos flèches

vers lui. Pas par peur de tuer

les esprits, ils sont immortels,

mais sans les ours, ils ne

pourraient pas venir dans

notre monde. C'est ce que nous

enseignent nos traditions

les plus anciennes et c'est ce à

quoi nous croyons profondément.

Je suppose que tu avais compris

qu'Amandine avait été appelée

la Reine de la montagne

par ceux de notre peuple.


MOY

Bien sûr. Alors ça veut

dire qu'Amandine--


GRAND SORCIER

C'est bien, Moy, tu as

compris. Et aujourd'hui,

le Grand Esprit qui habitait

son corps est au ciel dans le

royaume des esprits et si le

petit ours devait mourir, ne le

plains pas. Le petit esprit

qui l'habite irait rejoindre

celui de sa mère.


MOY

Oh non!


GRAND SORCIER

Ce sont les enseignements

de notre race transmis de

génération en génération, et un

bon Indien se doit d'y croire.

C'est en respectant

nos traditions que notre peuple

peut perpétuer la mémoire

de nos ancêtres.


MOY

Mais mon papa et moi,

on a fait tous les deux

une promesse à Amandine.


GRAND SORCIER

Quelle promesse?


MOY

Bien, parce qu'elle a été

tuée, on lui a promis d'élever

ses deux oursons jusqu'à ce

qu'ils soient assez grands pour

se débrouiller tout seuls. Si

aujourd'hui, on laissait mourir

Bouba, Amandine, elle nous le

pardonnerait jamais. Et avec

moi, j'ai Frisquette, la

soeur de Bouba. Elle va être

malheureuse toute sa vie si elle

se retrouve sans son frère toute

seule. Grand sorcier, il faut

pas laisser mourir Bouba!

Essaye de le sauver!


GRAND SORCIER

Moy...


MOY

T'as qu'à me dire ce qu'il

faut que je fasse et j'obéirai

sans discuter, grand sorcier. Je

ferai tout ce que tu me diras!

Mais... Mais je t'en supplie,

aide-moi à le sauver. Bouhou...


GRAND SORCIER

Ne pleure plus.

Je vais t'aider.


MOY

Oh?


GRAND SORCIER

En tant que grand sorcier,

il n'est pas facile pour moi

de décider si je dois t'aider à

sauver ce petit ours. Je ne sais

pas quoi faire, alors je vais

m'asseoir ici et attendre que

les esprits de nos ancêtres

descendent du ciel pour

me conseiller. Voilà.

Assieds-toi à côté de moi

et pense à tout ça.


MOY et le GRAND SORCIER méditent sur le haut de la falaise. Dans la cabane, DAKLAHOMA et ONCLE ÉMILE continuent de veiller sur BOUBA.


ONCLE ÉMILE

Je me demande ce que Moy

est en train de faire.


BOUBA

(Grognant dans son sommeil)

Grrr!



ONCLE ÉMILE

Ah! Incroyable de voir qu'il y

ait une telle volonté de

survivre et un si grand instinct

de conservation dans le

corps d'un si petit animal.


DAKLAHOMA

Tu veux savoir

À quoi je pense?


ONCLE ÉMILE

Hum?


DAKLAHOMA

Je pense que c'est très bien

que Moy ne soit pas avec nous.

Bouba n'en a plus pour

longtemps. Il ne va pas tarder à

mourir, et je ne préfère que Moy

ne soit pas à côté de Bouba

quand ça arrivera.


ONCLE ÉMILE

Ah...


Le Soleil commence à se coucher. MOY et le GRAND SORCIER achèvent leur méditation. Un des deux acolytes du grand sorcier leur amène un pot.


GRAND SORCIER

Tiens, voici un remède que

nos sages connaissent depuis

de très nombreuses générations.

Un de tes glorieux ancêtres est

tombé un jour dans une embuscade

tendue par une tribu ennemie.

Il avait été cruellement blessé

et laissé pour mort. Mais grâce

à ce remède, il a pu être sauvé.

Il devrait sauver Bouba, car

ce qui vaut pour les hommes

vaut pour les bêtes.


MOY

Oh merci, grand sorcier.


GRAND SORCIER

Mais n'oublie pas que

sa guérison dépend avant tout

du Grand Esprit. Sans lui,

le meilleur remède est inutile.


MOY

J'ai compris. Merci.



GRAND SORCIER

Attends, l'orage

va bientôt éclater.


Le ciel s'assombrit.


MOY

Oh?


GRAND SORCIER

Il vaudrait mieux que tu

passes la nuit parmi nous.


MOY

Oh non, grand sorcier,

je dois partir. Je dois rentrer

à la cabane tout de suite.


GRAND SORCIER

Bien. Fais selon ton coeur.


MOY reprend le chemin de la maison sur son canot. Le vent souffle fort sur l'eau et il fait très noir.


MOY

Attention, Frisquette, bouge

pas comme ça. Tu vas

nous faire chavirer.


MOY continue de pagayer. Inquiet, par le mauvais temps, DAKLAHOMA sort avec une lanterne pour repérer MOY.


DAKLAHOMA

Hé! Moy! Par ici! Par ici!

Moy! Par ici! Je suis là!


MOY

(Pagayant)

Oh! Papa! Me voilà!


DAKLAHOMA

Oui, c'est ça. Par ici.


MOY accoste sur la rive.


MOY

Alors, papa, comment va Bouba?


DAKLAHOMA

Ah, pas fort.


MOY

Il dort toujours? Il est

inconscient. Oh...

Bouba, tu m'entends?

(Tendant le pot à son papa)

Oh... Papa, regarde

ce que j'ai rapporté.


DAKLAHOMA

Oh, mais ça ressemble...


MOY

Eh oui, c'est le vieux remède

sacré de nos ancêtres. Il

faut vite le donner à Bouba.


DAKLAHOMA

Je m'en occupe tout de suite.


MOY

Je te promets que tu vas

bientôt aller mieux. J'ai

rapporté un vieux remède

de nos ancêtres et

papa va te le donner.


DAKLAHOMA prépare le remède pour BOUBA.


DAKLAHOMA

Terminé. Et maintenant,

il n'y a plus qu'à attendre

que l'emplâtre fasse

son effet et chasse le mal.

Et toi, mon fils, tu vas en

profiter pour aller dormir.


MOY

Hum-hum.


DAKLAHOMA

Pour l'instant, nous avons

fait tout ce que nous pouvions.


MOY

Tu crois vraiment

qu'il ira mieux demain?


DAKLAHOMA

Si les esprits le veulent.

Il est déjà très tard.

L'aube va bientôt se lever.

Maintenant, va dormir.


MOY

D'accord, j'y vais.


DAKLAHOMA veille sur BOUBA pendant que MOY se repose.


La nuit passe. Le lendemain, BOUBA entend du bruit provenant de l'extérieur de la cabane et se réveille.


BOUBA

Awh...

Atchoum!

Snif! Snif!

Snif! Snif!


MOY entend BOUBA se réveiller et se réveille à son tour.


MOY

Mais...

Oh... Oh bien ça

alors, il est debout!

Bouba! Bouba!

Ça y est, il est guéri! Ha ha

ha! Il est guéri! Bouba,

tu es guéri! Ha ha ha!

Papa! Papa! Bouba est guéri!

Regarde-le! Il est

guéri! Il marche!

Il a envie de s'amuser!


DAKLAHOMA

C'est formidable.

Ça fait plaisir à voir.


MOY

Oh oui!


DAKLAHOMA

Alors, tu es enfin guéri?


MOY fait des pirouettes. BOUBA et FRISQUETTE se jettent sur MOY et le lèchent. MOY rigole.


MOY

Youpi! Bravo! Bouba

est sauvé! Ha ha!

Frisquette, ton frère est sauvé!

Ha ah! Arrête! Ha ha ha!

Pas ça! Pas ça! Ha ha ha!

Tu me chatouilles! Ha ha ha!

Tu t'y mets aussi, Bouba?

Ha ha ha! Arrêtez!


DAKLAHOMA

Ha ha ha! Laisse-les faire.

C'est la seule pour eux de te

remercier de tout ce que

tu as fait pour Bouba.


MOY

Arrêtez, tous les

deux, arrêtez! Ha ha ha!


DAKLAHOMA

Ha ha ha ha!


ONCLE ÉMILE arrive tranquillement à la cabane et assiste à la scène de réunion entre MOY, BOUBA et FRISQUETTE.


ONCLE ÉMILE

Ha ha ha ha!


NARRATEUR

Ainsi, tout se termine

bien pour ce pauvre Bouba,

grièvement blessé par un aigle

et sauvé grâce au dévouement

de Daklahoma et de Moy.


Début chanson thème

♪Bouba Bouba

Mon petit ourson

Tu roules et tu glisses

sur la blanche blanche neige

Bouba Bouba

Fais bien attention

De ne pas t'éloigner

du chemin de ta maison

Dans la nuit noire et glacée

À côté de ta soeur Frisquette

Tu dors et tu dois rêver

que tu es le roi de la fête

Amandine ta maman tremble

de peur elle s'inquiète

Et toi dans mon canoë avec

moi tu chantes à tue-tête

Bouba Bouba

Mon petit ourson

Tu fais la joie et

l'admiration de ta famille

Bouba Bouba

Mon petit garçon

Tu cours et tu vas à travers

les champs et les bois


Fin


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par