Universe image Là est la question ! Universe image Là est la question !

Là est la question !

Adrien, Gabrielle, Olivier and Tamara are four friends ranging in age from 12 to 14, who try to find the answers to four questions they ask themselves in their daily lives. They discover, thanks to their colourful and dynamic reporting, that science isn't just about chemical formulas and complicated equations, but rather that it can be found in the most mundane elements of daily life. Showcasing surprising subjects and information, Là est la question! is a scientifically... urban series!

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Kitchen

Why does a cooktop element turn red? What’s a third-degree burn? How does a microwave work? What do astronauts eat? These are the questions our reporters are asking as they cook up a community dinner at school. They’ll need to get the answers right at the source.



Production year: 2011

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

TAMARA, GABRIELLE et OLIVIER font à manger dans la cuisine de TAMARA.


ADRIEN sonne à la porte.


OLIVIER

Avez-vous entendu?!


GABRIELLE

Hein?!


TAMARA

Quoi?!


OLIVIER

Vous avez rien entendu?!


ADRIEN

(Laissant un message sur le répondeur de TAMARA)

Tamara, je suis devant chez

toi. Viens m'ouvrir. Bye.


TAMARA

T'es sûr qu'il y a eu un

bruit?


OLIVIER

Bien, il me semble.


OLIVIER, TAMARA et GABRIELLE continuent à cuisiner et ADRIEN continue à sonner.


Début générique d'ouverture


♪ Là est la question Là est la

question ♪

♪ Là est la question Là est la

question ♪


Titre :
Là est la question


Fin générique d'ouverture


OLIVIER

Bien, voyons, tu l'entends, là.


TAMARA

Bien oui. Je vais aller voir.


ADRIEN cogne à la porte.


TAMARA

Adrien! Qu'est-ce que tu fais

là?


ADRIEN

Bien, j'attendais.


TAMARA

Pourquoi tu m'as pas appelée?


ADRIEN

J'ai laissé un message sur ton

cell.


TAMARA

Ah, j'ai rien entendu.

Il est dans ma chambre.


ADRIEN

Puis j'ai sonné plein de fois.


TAMARA

C'est ça, le bruit qu'Olivier

a entendu!

Allez, viens, entre.

Gabrielle est partie acheter du

colorant à l'épicerie.


ADRIEN

Salut, Olivier.


OLIVIER

Ah, salut.

Ah, les pâtes sont prêtes, je

pense.


TAMARA

Cool!


ADRIEN

Tamara, je peux mettre mon

plat dans ton frigo?


TAMARA

Oui, vas-y. Hum! Cuites à la

perfection.


OLIVIER

Merci, merci.


ADRIEN

Hé, ton rond est encore rouge.


TAMARA

Ah, oui.


OLIVIER

T'es-tu déjà demandé pourquoi

c'est rouge, un rond de poêle?

TAMARA

Bien... parce que c'est au

maximum.


OLIVIER

Je veux dire, pourquoi il est

pas brun ou bleu?


OLIVIER (Narrateur)

Pourquoi c'est rouge, un rond de

poêle?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


OLIVIER est maintenant dans une forge.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Aujourd'hui, je deviens

forgeron. Et pour comprendre

pourquoi le métal devient rouge,

je rencontre Luc Lapointe,

forgeron.

Salut.


LUC

Salut.


OLIVIER

Luc, toi qui travailles avec

le métal, j'aimerais que tu

m'expliques pourquoi est-ce

qu'un rond de poêle devient

rouge.


LUC

À partir du moment que

t'allumes ton rond de poêle, y a

de l'électricité qui rentre dans

ton rond. Un moment donné, il va

devenir tellement chaud qu'il va

commencer à émettre de la

lumière. Il va commencer à être

dans les rouges aux environs de

800 degrés à peu près. C'est

pareil comme dans une ampoule

électrique.

Y a un petit filament dedans.

Le filament chauffe tellement

qu'un moment donné, il finit par

faire de la lumière.


OLIVIER

Est-ce que c'est la même chose

qui se produit quand tu

travailles le métal?


LUC

Oui, c'est le même concept.

On le met au feu, il va devenir

très chaud, commencer à devenir

rouge, puis on va s'en aller

vers les jaunes autour de 1 200

degrés.


OLIVIER

Qu'est-ce que tu fabriques

dans ton atelier?


LUC

Nous, on fabrique des

escaliers intérieurs, des

marquises, des garde-corps,

n'importe quoi sur mesure.

Ça peut être des demandes

spéciales du cinéma, peu

importe.


OLIVIER

Qu'est-ce que je pourrais

fabriquer ici?


LUC

Ensemble aujourd'hui, on

pourrait fabriquer des crochets,

mais pour ça, il va falloir que

tu t'habilles en forgeron comme

moi.


OLIVIER

Parfait!

(S'adressant au public de l'émission)

Je suis maintenant prêt à

maîtriser le métal.

Cette tige de métal-là, est-ce

qu'elle est bonne pour faire nos

crochets?


LUC

Elle est super bonne.

Elle est juste un petit peu trop

longue, faudrait la couper.


LUC coupe la tige à l'aide d'une scie électrique à métal.


OLIVIER

Wow!


LUC

Je vais l'allumer maintenant.


OLIVIER

OK.


LUC

Ça va prendre environ 15

minutes avant que ce soit prêt

et qu'on travaille avec.


OLIVIER

Ça fonctionne à quoi, ce four-

là?


LUC

Ça fonctionne au gaz propane.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Ouais, il commence à faire

chaud ici.


LUC

Je pense que c'est la bonne

couleur; elle serait assez

chaude. On va l'amener au

marteau-pilon maintenant.

Tu vas te positionner devant le

marteau. Toujours regarder

devant. Écarte tes jambes comme

il faut.

Tiens-la fermement, elle.


OLIVIER

Quand le métal devient jaune,

on a combien de temps pour le

travailler?


LUC

Environ 15 secondes pour

travailler dessus, jusqu'à tant

qu'il devienne rouge.

Après, il devient trop dur à

travailler. Pèse sur la pédale

tranquillement. Vas-y.

Moins fort. C'est bon.

Tire vers toi. Tu peux la

tourner un petit peu.

Vas-y, vas-y.

Aie pas peur. OK. Elle n'est

plus tout à fait assez rouge, on

va la remettre au feu.

Maintenant, on va faire l'étape

de la finition à bras ici, avec

le marteau et l'enclume, OK?


OLIVIER

Dans le fond, la technique

pour frapper, c'est frapper bien

fort, c'est ça?


LUC

Non, jamais frapper très fort.

C'est de frapper en rond, puis

chasser le métal comme ça.

Accote-toi-la sur le bord de ta

hanche, OK? Comme ça.

Attends un peu, attends un peu.

Vas-y, recommence au début.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

C'est pas facile, le métier de

forgeron, mais c'est super

amusant.


LUC

Essaie de taper vers toi.


OLIVIER

Ça peut te prendre combien de

temps, fabriquer ces objets?


LUC

Un escalier intérieur, ça peut

me prendre jusqu'à un mois.

Tu mets la tête ici, entre les

deux, à plat. Comme ça.

Fais le tour, vas-y.

Vas-y, vas-y, vas-y, tourne,

tourne, aie pas peur.

Ah...

Encore. OK, arrête.

Ôte-la, mets-la à plat ici.

Donne un petit coup de brosse

dessus pour la nettoyer un peu.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Tout un style.


OLIVIER

Bien, merci, Luc.


LUC

Ça me fait plaisir, Olivier.

Oh, t'as une bonne poignée de

main.


OLIVIER

Grâce à toi, j'ai une main de

fer...

(S'adressant au public de l'émission)

mais toujours dans un gant de

velours.


Transition


Dans la cuisine de TAMARA, ADRIEN sort un contenant du frigo sur lequel il colle deux bandes de ruban à masquer rouge, ainsi qu'un bout de papier sur lequel il est écrit «top secret».


Plus tard, les quatre amis s'apprêtent à manger.


ADRIEN

Hé, je trouve que j'ai eu une

bonne idée de proposer au prof

qu'on fasse un dîner

communautaire.


TAMARA

Oui. C'est super, cuisiner.

On le fait pas assez souvent.

Ah, merci.


OLIVIER

Moi, je comprends pas le thème

"Je suis ce que je mange."


GABRIELLE

C'est une idée de la prof.

Elle veut qu'on apporte un plat

qui nous ressemble, puis qu'on

explique pourquoi ça nous

ressemble.


TAMARA

Hé! Touche pas avec tes doigts

sales!


OLIVIER

J'ai faim. J'ai pas assez

déjeuné ce matin.


TAMARA

OK, mais fais-toi une toast.


OLIVIER

Je peux?


TAMARA

Mais oui. Y a du pain sur le

comptoir. Y a des confitures

puis toutes sortes d'affaires

dans le frigo.


ADRIEN

Oui, mais touche pas à mon

plat top secret.


OLIVIER

Pourquoi? C'est quoi?


ADRIEN

Mystère.


GABRIELLE

Il veut vraiment pas nous dire

c'est quoi, hein?


TAMARA

Hum.


ADRIEN

C'est un plat qui a des

pouvoirs. Quand tu y goûtes,

t'es comme possédé puis tu ne

peux plus t'arrêter.


GABRIELLE

J'en veux! J'en veux!


TAMARA

En tout cas, si tu l'as fait

avec ta mère hier, ça doit être

plus compliqué que le pop-corn

d'Olivier.


OLIVIER

Ouais, moi, mon plat, c'est

pas compliqué. C'est pour ça que

ça me ressemble.


GABRIELLE

Moi, mes cupcakes vont me

ressembler d'une drôle de façon.

Vous allez voir.


TAMARA

Ah oui? Comment ça?


OLIVIER

Ayoye donc!


TAMARA

Ça va?


OLIVIER

Ouais, ouais. Je me suis juste

brûlé au sixième degré.


ADRIEN

Au sixième degré?

Ça se peut pas.


OLIVIER

Bien, au troisième degré

d'abord!


ADRIEN (Narrateur)

(S'adressant au public de l'émission)

Une brûlure au premier, au

deuxième ou au troisième degré,

c'est quoi au juste?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


ADRIEN se trouve dans une caserne de pompier.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Quand y a le feu, on appelle les

pompiers, mais quand on se

brûle, on appelle le Dre

Isabelle Perrault.


ADRIEN se trouve maintenant dans le bureau d'Isabelle Perrault.


ADRIEN

Salut, Isabelle.


ISABELLE

Salut, Adrien.


ADRIEN

Qu'est-ce qui t'a amenée à

faire ce métier?


ISABELLE

Je voulais vraiment aider

concrètement les gens. Puis ce

qui me fait le plus plaisir,

c'est de voir des gens qui ont

eu des brûlures importantes et

qui s'en sortent très bien.


Intertitre :
Bio express


Des images, d'ISABELLE au travail défilent.


ADRIEN (Narrateur)

Isabelle est chirurgienne

plasticienne. Elle soigne près

de 170 brûlés par année.

Isabelle s'est déjà brûlée en

cuisinant. Elle fait des cadeaux

à sa peau en utilisant de la

crème hydratante.


ISABELLE

Pour comprendre c'est quoi,

une brûlure du troisième degré,

faut que tu comprennes les

différents degrés. Un premier

degré, c'est comme quand t'as un

coup de soleil. T'as la peau

rouge, c'est douloureux, ça va

guérir de façon naturelle en

dedans de sept jours.

Un deuxième degré, c'est si tu

vas encore plus longtemps au

soleil, puis t'as la peau rouge

avec des petites cloques d'eau.

Ça nécessite des pansements et

ça va finir par guérir en dedans

de deux à trois semaines. Un

troisième degré, c'est une

brûlure de toute la peau. On a

l'épiderme, qui est une couche

très, très mince à la surface de

la peau, puis tout de suite en

dessous, on a le derme. Alors,

quand on a une brûlure du

troisième degré, c'est

l'épiderme et tout le derme qui

sont brûlés.


ADRIEN

Comment on soigne les brûlures

au troisième degré?


ISABELLE

Les patients vont avoir besoin

d'une chirurgie. On les fera pas

tout de suite en arrivant.

On va les enduire de pommade

antibactérienne, puis on va

faire des pansements très

volumineux. Adrien, t'es le

premier brûlé habillé à qui on

met des pansements comme ça.

C'est un peu comme un rituel de

momification. Es-tu souple,

Adrien?


ADRIEN

Non.


ISABELLE

Non? Oupelaïe!


ADRIEN

Je pense que je sais comment

se sent une momie. Est-ce qu'on

peut guérir d'une brûlure au

troisième degré?


ISABELLE

Il faut que la brûlure soit

environ la surface d'un 25 sous.

Plus grand que ça, ça va

nécessiter une greffe de peau.


ADRIEN

C'est quoi, une greffe de

peau?


ISABELLE

Tu veux voir?


ADRIEN

Bien oui.


ISABELLE

Viens-t'en, on s'en va en

salle d'opération.


ADRIEN

D'accord.


ISABELLE

On se met des chapeaux

habituellement pour éviter qu'il

y ait des cheveux qui tombent

dans l'endroit où on opère. Faut

bien se brosser les mains, le

bouts des doigts jusqu'au coude,

pour enlever le maximum de

bactéries possible avant d'aller

formellement en salle

d'opération.


ADRIEN

Ça vient d'où, la greffe de

peau?


ISABELLE

Ça provient d'un site de peau

qui est pas brûlé sur le

patient. Par exemple, si ton

avant-bras gauche est brûlé, on

pourrait prélever ta cuisse

droite. En fait, on utilise un

petit robot qui a une petite

lame dessus avec une épaisseur

prédéfinie. Et on avance

tranquillement et ça va prélever

une greffe de peau très, très,

très mince.

Comme une feuille de riz.

On va voir au travers.


ADRIEN

Comme ça, c'est vraiment

important, la peau.


ISABELLE

En fait, la peau, c'est le

plus grand organe du corps.

C'est vraiment une armure contre

les bactéries de

l'environnement. Elle va aussi

nous protéger contre le froid.

La peau va aussi nous aider,

avec les rayons du soleil, à

fabriquer de la vitamine D pour

avoir des bons os très, très

solides. Alors, tu vois que la

peau, c'est très important

d'être très vigilant quand il y

a un danger de brûlure.


ADRIEN

Merci, Isabelle, j'en ai

beaucoup appris.


ISABELLE

Ça m'a fait un grand plaisir,

Adrien.


VOIX FÉMININE

(Provenant d'un haut-parleur)

Adrien est

demandé d'urgence à la caserne.


ADRIEN

Oups! Les pompiers

m'appellent, faut que j'y aille.


ISABELLE

Oui, bye, bonne chance.


ADRIEN

Bye.


ISABELLE

Bye.


ADRIEN enfile un habit de pompier et monte à bord d'un camion de pompier.


ADRIEN

Grosse journée.


Transition


Dans la cuisine de TAMARA, GABRIELLE verse quelques gouttes de colorant alimentaire dans un bol de glaçage.


GABRIELLE

Hum, pas pire. Encore un peu.

Hum, trop foncé.

Ah... c'est pas encore ça.

Non.

OK, je vais y arriver.

Je vais y arriver!

Ah non, là, c'est trop pâle.

C'est pas facile de faire sa

couleur préférée.

(Sortant ses cupcakes du four)

Ah, c'est bizarre, ils ont pas

levé comme d'habitude.


OLIVIER

(Déposant une boîte de mélange à gâteau sur le comptoir)

Je te l'avais dit de prendre

ma recette. Elle est bio en

plus.


GABRIELLE

Hum, non merci. C'est vrai que

c'est plus simple, mais c'est

jamais aussi bon que la recette

de ma grand-mère.


OLIVIER

Ah ouais? Même s'ils sont

comme ça?


GABRIELLE

Mets-en. Tu vas voir, ils vont

être bons pareil.

J'ai juste à mettre plein de

glaçage, puis y a rien qui va

paraître.


OLIVIER

Bonne idée. J'avoue que ton

glaçage a l'air vraiment bon.


GABRIELLE

Oui. Puis toi, ton pop-corn?


OLIVIER

Moi, je commence ma recette

maintenant, puis je la finis

dans deux minutes.


GABRIELLE

(Tenant une spatule devant sa bouche comme si c'était un micro)

Bonjour et bienvenue à

l'émission "La cuisine simple

comme bonjour". Aujourd'hui,

nous recevons le grand chef

Olivier qui va nous cuisiner du

pop-corn au micro-ondes.

Alors Olivier, expliquez-nous

votre démarche.


OLIVIER

Bien, j'ouvre la porte, je

mets le sac dans le micro-ondes,

je referme la porte. Je mets

deux minutes et j'appuie sur le

bouton.

Incroyable, hein?


GABRIELLE

Et le pop-corn va éclater

comme par magie?


OLIVIER

Oui, comme par magie.


GABRIELLE

Super! Revenez-vous la semaine

prochaine. OK, bye.


OLIVIER

C'est vrai que c'est comme de

la magie, hein?


GABRIELLE

Oui, c'est vrai.

Quand j'étais petite, j'aimais

ça, regarder le sac gonfler tout

seul.


OLIVIER

J'ai aucune idée de comment ça

fonctionne, un micro-ondes.

Toi?


GABRIELLE

(Narratrice)

(S'adressant au public de l'émission)

C'est vrai, comment ça fonctionne, un four

À micro-ondes?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Pour savoir comment fonctionne

un four à micro-ondes, nous

avons besoin évidemment d'un

four à micro-ondes, d'une barre

de savon et de Jérome Solis,

étudiant en physique.

Bonjour, Jérome.


JÉROME

Bonjour, Tamara.


TAMARA

Dis-moi, comment ça fonctionne

un four à micro-ondes?


JÉROME

Ça utilise une forme d'énergie

qu'on appelle les ondes

électromagnétiques.


TAMARA

C'est quoi, des ondes

électromagnétiques?


JÉROME

La lumière est une forme

d'onde électromagnétique.

Aussi les ondes qui transmettent

des émissions de télévision, de

radio. Les cellulaires aussi

émettent beaucoup d'ondes

électromagnétiques.


TAMARA

(Parlant au téléphonne cellulaire)

Allô?


JÉROME

En médecine, on retrouve les

rayons X qui permettent de

regarder à l'intérieur de toi.

Et dans la cuisine, on retrouve

les fameux micro-ondes.

Qu'est-ce que tu penses qui va

arriver si on fait chauffer une

barre de savon dans le four à

micro-ondes?


TAMARA

Je crois que le savon va comme

fondre un petit peu, parce que

le micro-ondes, il produit de la

chaleur.


JÉROME

Essaie.


TAMARA

Wow! C'est quoi, ça?


JÉROME

Le savon gonfle, mais ne fond

pas.


TAMARA

C'est vraiment bizarre.


JÉROME

Alors, voilà le résultat.


TAMARA

Wow! Pourquoi le savon a

gonflé?


JÉROME

En fait, c'est un savon qui

contient beaucoup d'air à

l'intérieur. On a chauffé les

molécules d'air qui ont pris de

l'expansion.


TAMARA

Si on faisait chauffer le

savon dans un four normal?


JÉROME

On va l'essayer.

Bon, le lunch est prêt.


TAMARA

Hein, il a brûlé?


JÉROME

Eh oui. Le four normal, lui,

va le chauffer de l'extérieur

vers l'intérieur, alors qu'un

four à micro-ondes, les ondes

vont passer directement à

l'intérieur et le chauffer

uniformément.


TAMARA

Mais les ondes du four à

micro-ondes, elles viennent

d'où?


JÉROME

Pour le savoir, Tamara, on va

ouvrir un four à micro-ondes.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Pour explorer l'intérieur d'un

four à micro-ondes, nous aurons

besoin d'un vieux four et d'un

tournevis.

(Dévissant le four à micro-ondes)

J'apprends, j'apprends. Oui!


JÉROME

Parfait. Et voici le

responsable des micro-ondes: le

magnétron.


TAMARA

Qu'est-ce que ça fait, un

magnétron?


JÉROME

Le magnétron va transformer

ton énergie électrique ici en

ondes électromagnétiques.

Les aliments qu'on consomme tous

les jours contiennent beaucoup

d'eau. Par exemple...

Alors, les micro-ondes vont

interagir avec les molécules

d'eau, les faire tourner sur

elles-mêmes et vont dégager,

comme ça, une certaine chaleur,

ce qui va réchauffer nos

aliments. Tu peux voir comme un

peu un danseur qui se met à

danser sur une piste de danse,

puis qui commence à avoir chaud.


TAMARA danse.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Ouf! Je suis cuite!

(S'adressant à JÉROME)

J'ai entendu dire que si on met

du métal dans le four à micro-

ondes, ça peut être dangereux.


JÉROME

Si on met du métal à

l'intérieur, on pourrait créer

des courants électriques qui

vont aller brûler notre

magnétron.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

L'expérience suivante comporte

des dangers bien réels.

(S'adressant à JÉROME)

Puisqu'il y a du métal là et

ici, on dirait que c'est comme

une vitre, un genre de cristal.

Je pense que ça va exploser dans

le micro-ondes.

(S'adressant au public de l'émission)

Cette expérience doit être faite

dans un laboratoire par un

expert.

(S'adressant à JÉROME)

Comment ça que l'ampoule s'est

allumée?


JÉROME

La paroi de l'ampoule est

métallisée, donc il se crée des

courants électriques.

Ces courants électriques-là ont

fait allumer l'ampoule.


TAMARA

Un four à micro-ondes, c'est

vraiment brillant.

Merci beaucoup, Jérome.


JÉROME

Tamara, ce fut un plaisir.


Intertitre :
Bonne idée!


SIMON

(S'adressant au public de l'émission)

Je m'appelle Simon et j'ai

inventé une machine qui lave le

bureau automatiquement.

J'ai regardé mon prof laver les

bureaux...

(Lavant un bureau)

C'est fatigant, toujours laver

mon bureau.

(S'adressant au public de l'émission)

Et je me suis dit que ce serait

beaucoup plus simple si on

faisait juste appuyer sur un

bouton, puis tout se faisait

tout seul.


SIMON se trouve dans une expo-sciences.


S'adressant au public de l'expo-sciences

La lumière rouge,

elle sert à dire que le bureau

est sale.

T'appuies là-dessus, puis ça va

envoyer de l'électricité à des

relais ici.

Ça va faire avancer ici.

Y a un interrupteur ici qu'il

faut appuyer pour changer de

côté.

Ça fonctionne à l'électricité,

mais changé, modifié avec

l'alimentation d'un ordinateur.

Le courant alternatif, ça ça va

le transformer en courant

continu. Si tu mets ta main ici

puis que tu te la coinces, ça

peut faire mal des fois.

Là, t'appuies sur l'arrêt

d'urgence.

(S'adressant au public de l'émission)

Les gens, quand ils

voient mon invention, ils me

disent: "Wow, t'es capable de

faire ça en sixième année?

Qu'est-ce que tu vas faire quand

tu vas être grand?"


Transition


TAMARA et ADRIEN se trouvent ensemble dans la cuisine de TAMARA.


TAMARA

J'ai hâte qu'on goûte aux

plats de tout le monde.

Ça va être super cool.


ADRIEN

Ouais. Je veux pas me vanter,

mais mon dessert va être

difficile à battre.


TAMARA

Ah oui? C'est quoi?

Je peux le savoir, moi?


ADRIEN

Du tapioca aux bananes et au

lait de coco.


TAMARA

Du tapioca?! Je sais pas ce

que c'est, mais j'en veux.


TAMARA

Non, tu vas tout manger.


TAMARA

Bien non. S'il vous plaît.


ADRIEN

OK, mais juste une bouchée.


TAMARA

Promis.

Hum! C'est donc bien bon!


ADRIEN

C'est mon dessert préféré.

Mais il me semble qu'il manque

quelque chose. C'est ordinaire,

non?


TAMARA

C'est pas du tout ordinaire,

j'ai jamais mangé ça de ma vie.


ADRIEN

Oui, mais ça a l'air de rien.

Si j'apporte un dessert qui a

l'air de rien, ça veut-tu dire

que c'est moi qui a l'air de

rien?


TAMARA

Franchement, Adrien, tu te

poses trop de questions.

(Soupirant)

Hum-hum. Hum-hum.

Là, tu vas pas mettre du

colorant!


ADRIEN

Juste un petit peu, ça va être

super beau.

Tu vas voir, avec ça, mon

dessert va être spectaculaire.

C'est original, non?


TAMARA

On dirait de la nourriture du

futur, de la bouffe

d'astronaute, genre.


ADRIEN

De la bouffe d'astronaute?

Ça ressemble pas du tout à ça.


TAMARA

De la bouffe

d'extraterrestres?


TAMARA

Qu'est-ce que ça mange, un

extraterrestre? Euh...

pardon. Qu'est-ce que ça mange,

un astronaute?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


GABRIELLE est dans un vaisseau spatial dans lequel flotte des aliments.


GABRIELLE

Allô, Houston? Nous avons un

problème au niveau de

l'alimentation. Nous sommes

incapables de nous nourrir

correctement. Nous attendons vos

directives. 12-21.

Bonjour, Sylvain.


GABRIELLE est maintenant au Cosmodôme.


SYLVAIN

Bonjour, Gabrielle.

Ça va bien?


GABRIELLE

Oui. Et toi?


SYLVAIN

Très bien, merci. Je te

prépare de la nourriture

d'astronaute parfaite pour aller

dans l'espace.


GABRIELLE

Hein?! Sylvain Bélair est

analyste astronautique.

Il est également directeur du

Cosmodôme, passionné de tout ce

qui touche l'espace et, surtout,

gastronome de nourriture

spatiale. Qu'est-ce que ça

mange, un astronaute?


SYLVAIN

La même nourriture qu'on a sur

Terre. Par contre, préparée fort

différemment. On prépare ça dans

des sachets. On les garde dans

des réfrigérateurs pour les

propulser par la suite à bord de

la station spatiale

internationale.


GABRIELLE

Pourquoi la nourriture est

toute dans des petits sachets

comme ça?


SYLVAIN

C'est une portion normale pour

un astronaute. Il doit pas en

prendre trois portions.

Et c'est déshydraté. C'est la

façon de garder le plus

facilement et le plus longtemps

possible les aliments. Exemple,

ici, j'ai un sachet qui se

trouve à être du macaroni. On

met de l'eau extrêmement chaude

À l'intérieur. En sept secondes,

ça devient chaud.


GABRIELLE

Juste sept secondes?


SYLVAIN

Juste sept secondes seulement.

Pour que les astronautes

puissent manger tous en même

temps, on essaie d'aller le plus

vite possible. Alors, les

sachets, c'est un panier

d'épicerie, en fin de compte.

On peut pas avoir des gros

paniers en tant que tels. Si un

jour, on veut aller sur Mars, on

devra avoir des petits sachets

comme ça déshydratés pour se

rendre dans un voyage aussi long

que deux ans aller-retour.


GABRIELLE

Mais comment on fait pour

manger sans gravité?

Tous les aliments volent.


SYLVAIN

Oui, c'est vrai que ça flotte

parce qu'on est en orbite, mais

dès qu'on donne pas un mouvement

À l'objet - c'est les lois de

Newton - tous les objets restent

en suspens.

Et par la suite, je les installe

sur du velcro à l'extérieur du

compartiment. Gabrielle, on se

fait une petite dégustation?


GABRIELLE

OK.


SYLVAIN

Sandwich à la crème glacée

déshydraté.


GABRIELLE

Oui, ça goûte vraiment la même

chose, sauf que c'est pas froid.


SYLVAIN

Tu dois imbiber avec ta salive

la fraise et ça va te donner le

goût.


GABRIELLE

Oui, c'est vraiment bon.


SYLVAIN

C'est délicieux! Bleuet

sauvage déshydraté.


GABRIELLE

Euh... Je trouve que c'est

mou. Non, ça, j'aime moins ça.

Est-ce qu'il y a des aliments

qu'on peut pas amener dans

l'espace?


SYLVAIN

Sûrement, oui. Regarde le

hamburger. Comment veux-tu faire

tenir un hamburger dans l'espace

avec la viande, les tomates,

etc., la salade et tout? Une

question aussi, au Centre de

recherche diététique de la NASA,

on doit surveiller

l'alimentation des astronautes.

Et le pourquoi, c'est qu'on veut

pas avoir de flatulence.

S'ils ont des maux de ventre ou

quoi que ce soit, ils doivent

aller plus souvent à la salle de

bain et on ne veut pas qu'ils

utilisent trop souvent la salle

de bain pour pas utiliser trop

souvent également l'eau potable.


GABRIELLE

Est-ce qu'on peut faire

pousser des aliments dans

l'espace?


SYLVAIN

Oui. On essaie de le faire

dans une serre où est-ce qu'on

peut faire pousser des tomates

et des concombres.


GABRIELLE

Est-ce que ça marche bien?


SYLVAIN

Oui, ça pourrait bien

fonctionner. On sait que sur

Terre, le concombre est attiré

vers le centre de la Terre par

gravité, alors que dans

l'espace, le concombre devient

rond et non pas de forme

allongée. Alors, on a de la

difficulté là-dessus, mais c'est

pour ça qu'on fait des

expériences scientifiques.


TAMARA

Est-ce qu'un jour, on pourrait

retrouver un chef cuisinier dans

une station spatiale?


SYLVAIN

J'imagine que oui. On a des

médecins à bord de la station

spatiale et on devra avoir aussi

un chef cuisinier qui, lui, va

s'occuper des repas seulement.


GABRIELLE

Merci beaucoup, Sylvain.

J'ai appris plein de choses sur

la bouffe d'astronaute.


SYLVAIN

Ça me fait plaisir.


GABRIELLE et SYLVAIN sont suspendus par une corde et essaient d'attraper des objets.


GABRIELLE

Je l'ai.


Transition


GABRIELLE est dans la cuisine de TAMARA et brasse son glaçage rose.


GABRIELLE

Wow! Là, je pense que je l'ai.

Pas sûre.

C'est l'heure du test.


GABRIELLE met un peu de glaçage sur son bras et constate que celui-ci est de la même couleur que son chandail.


GABRIELLE

Ah oui, là, je l'ai.

C'est parfait, ça.


ADRIEN

En tout cas, mon plat est

original. Personne peut dire le

contraire.


GABRIELLE

Ah, ça, c'est sûr.


TAMARA

On goûte? Faudrait pas

empoisonner personne.

Qui veut de ma salade?


OLIVIER

Moi, j'en veux.


GABRIELLE

Moi aussi.


ADRIEN

Quelqu'un veut de mon dessert?


GABRIELLE

Euh... Bof...


TAMARA

Non, mais vous devriez goûter.

C'est vrai que son dessert est

super bon.


GABRIELLE

Hein? T'as goûté au tapioca?


TAMARA

Oui, mais avant qu'il soit

vert.


OLIVIER

Hum! Wow, Tamara, t'as fait la

salade du siècle!


GABRIELLE

Hum, c'est vrai.


TAMARA

Je vous l'avais dit.

C'est moi, la spécialiste des

salades. Mais si vous en voulez

d'autres, il faut attendre à

l'école.


OLIVIER

Bien moi, je veux un cupcake

d'abord.


GABRIELLE

Non, faut attendre à l'école.


OLIVIER

Hein?


GABRIELLE

Non!


OLIVIER

S'il te plaît, j'en veux juste

un.


GABRIELLE

Non.


OLIVIER

Juste un!


TAMARA

Moi aussi.


GABRIELLE

Non.


ADRIEN

Le colorant, c'est pas pour

être original, c'est pour avoir

le plat à moi tout seul.


ADRIEN (Narrateur)

Pensez-vous que je vais manger

tout mon dessert?


TAMARA (Narratrice)

Non, non, il va nous en

laisser.


OLIVIER (Narrateur)

Bof, moi, j'en veux pas.


GABRIELLE (Narratrice)

Moi, je n'ai plus faim.


Début générique de fermeture


Titre :
Là est la question


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Viens voir nos tableaux de

jeux sur le site Là est la

question!


GABRIELLE

C'est vrai, y a toujours des

nouveautés dans la section Jeux.

Je me demande s'ils ont

sélectionné ma question.


TAMARA

Ta question...


GABRIELLE

Ouais. On peut soumettre une

question scientifique et courir

la chance qu'elle soit intégrée

au jeu.


TAMARA

Tout ça sur notre site web.


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question Là est la

question ♪

♪ Là est la question Là est la

question Là est la question ♪


Fin générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Education

Résultats filtrés par