Universe image Là est la question ! Universe image Là est la question !

Là est la question !

Adrien, Gabrielle, Olivier and Tamara are four friends ranging in age from 12 to 14, who try to find the answers to four questions they ask themselves in their daily lives. They discover, thanks to their colourful and dynamic reporting, that science isn't just about chemical formulas and complicated equations, but rather that it can be found in the most mundane elements of daily life. Showcasing surprising subjects and information, Là est la question! is a scientifically... urban series!

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Bowling

Are our fingerprints really unique? How are chips made? Why aren’t we all flexible? What’s black light? These are the questions that our four friends will ask when they go bowling…



Production year: 2012

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

ADRIEN, TAMARA, GABRIELLE et OLIVIER se trouvent dans un salon de quilles.


ADRIEN

Prêts?


TAMARA, GABRIELLE et OLIVIER

Ouais!


OLIVIER

J'ai hâte de commencer!


TAMARA

Moi aussi!


GABRIELLE

En plus, ce soir, c'est la soirée disco!


TAMARA

On va danser!


ADRIEN

J'ai même préparé

une chorégraphie.


GABRIELLE

Ah! Bien, j'ai hâte

de voir ça.


ADRIEN

Ouais!


OLIVIER semble perplexe.


ADRIEN

Oh! Ça ressemble à ça!


TAMARA et ADRIEN

Hé, trop cool!


OLIVIER

Personne me l'a dit, moi,

qu'il y avait une soirée disco.

Je sais pas danser.


TAMARA

Impossible que tu saches pas

danser. Bouge un peu

les pieds comme ça

puis tu devrais être correct.


OLIVIER

Hum... Bon, OK. Oh!


OLIVIER tombe par terre.


TOUS

Oh!


TAMARA

Ça va?


OLIVIER

Ça... ça glisse,

ces chaussures-là.


Début générique d'ouverture


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question

Là est la question

Là est la question

Là est la question

Là est la question ♪♪


Titre :
Là est la question!


Fin générique d'ouverture


GABRIELLE

Hé, on est pas si pires

aux quilles, finalement.


TAMARA

Ouais, j'adore ça.

Yé!


GABRIELLE

Trop drôle, ton mouvement

de jambes.


TAMARA

Ah, bien à chaque fois que

tu lances ta boule, tu fais

un style différent.


GABRIELLE

Hé, bonne idée.


TAMARA

Hum-hum.


GABRIELLE

Wou!


TAMARA

Ballerine!


GABRIELLE

Oui!


TAMARA

Regarde-moi.

Ho...

Ya!


GABRIELLE

Karaté!


TAMARA

Ouais!

Spider Man!


GABRIELLE

Oui!


TAMARA

♪ Tu tu tu tu tu ♪


GABRIELLE

Superman!


TAMARA

Ouais! Ah, mais on pourrait

essayer la position

des professionnels.


GABRIELLE

C'est quoi, la position?


TAMARA

Bien, t'allonges une jambe

vers l'arrière et tu plies

celle de devant au maximum.


GABRIELLE

OK. Vas-y en premier.


TAMARA

OK.

Ow! Ah! Je pense que

je me suis tiré un muscle!


GABRIELLE

Ça va?


TAMARA

Ouais, mais... Ah, fais

attention quand tu lances

ta boule.


GABRIELLE

Je pense que je vais

passer mon tour.


TAMARA

Je suis pas vraiment

flexible, hein?


GABRIELLE

C'est correct...


TAMARA

Ayoye!


TAMARA (Narratrice)

Pourquoi on n'est pas

tous flexibles?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Bon, je suis pas quelqu'un de

très flexible, mais aujourd'hui,

je vais m'entraîner avec Elena

Fomina, une professeure à

l'École nationale de cirque.

Je suis un peu stressée.

Allô, Elena.


ELENA

Bonjour, Tamara.


TAMARA

J'aimerais savoir pourquoi

tout le monde est pas flexible.


ELENA

C'est très... génétique.

C'est physiologique.

Flexibilité, c'est nos ligaments

et les muscles, comment

ils sont. Plus que les ligaments

sont allongés, plus que la

personne est flexible. Plus que

les tendons sont courts,

la musculature, elle est faite

plus épaisse, moins que

la personne est flexible.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Oh, je suis vraiment pas

flexible!

(S'adressant à ELENA)

Est-ce que c'est

possible d'augmenter

notre flexibilité?


ELENA

Oui, bien sûr, mais il faut

commencer vers cinq ans et

graduellement aller en

augmentant la force et

l'intensité des exercices.

Mais on peut aller à la limite

du corps et pas plus.

La flexibilité des jambes et

des bras, on peut augmenter.

Flexibilité du dos, non.

Soit on est né avec les

vertèbres plus espacées, soit

les vertèbres normales, donc

la personne est moins

flexible du dos.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Je m'en viens quand même

bonne, là! Ouf!

(S'adressant à ELENA)

Quelle est la

meilleure façon de s'entraîner

pour augmenter

notre flexibilité?


ELENA

D'abord, il faut pas

commencer à s'étirer par

soi-même parce que ça peut être

dangereux pour la déchirure ou

étirement de ligaments. Il faut

prendre le cours avec un

spécialiste. Relâche ton

genou, et essaie d'allonger

la jambe devant.

C'est ça! Les enfants, on peut

les envoyer dans les cours de

danse, du ballet, ou gymnastique

rythmique pour les filles. Pour

les garçons, ça peut être bien,

la gymnastique artistique. Tout

ça, c'est les cours qui peuvent

aider à augmenter la souplesse

du corps, et pas trop

travailler sur la musculature

pour ne pas empêcher

cette souplesse.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Je pensais pas que je pouvais

faire un mouvement comme ça.

Cool!

(S'adressant à ELENA)

Comment s'entraînent

les contorsionnistes?


ELENA

Les contorsionnistes,

c'est un travail très,

très spécifique.


TAMARA

Allô, Éliza.


ÉLIZA

Salut, Tamara.


TAMARA

J'aimerais savoir qu'est-ce

qui t'a donné envie

d'être contorsionniste.


ÉLIZA

Euh, bien, j'ai commencé à

danser quand j'avais cinq ans à

Ottawa, puis un professeur m'a

dit d'essayer des trucs de

contorsion, puis j'ai découvert

que j'étais flexible puis qu'en

fin de compte, j'étais

contorsionniste. Là,

ça fait deux ans et demi

que je suis ici.


ELENA

C'est un travail qui se fait

tous les jours, d'habitude.

OK, on peut donner

la pause dimanche.


ÉLIZA

Avec l'école, on s'entraîne

20 heures par semaine dans

différents arts du cirque.


TAMARA

OK.


ÉLIZA

Des fois, le soir,

je m'entraîne librement.

Je pourrais dire 25 heures

par semaine.


TAMARA

OK!


ELENA

Qu'est-ce qu'on a besoin pour

un contorsionniste, c'est

d'avoir une musculature autour

du dos et abdominaux très forts.

Comme ça, en faisant les

figures de contorsion, ils vont

pas rester sur leurs vertèbres,

ils vont rester sur leurs

muscles pour éviter

les blessures.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Je suis rendue où, là?

(S'adressant à ÉLIZA)

Est-ce que ça te fait mal?


ÉLIZA

Pas du tout. C'est sûr que ça

prend une couple d'années

à acquérir ces mouvements puis

il y a beaucoup de pratique,

mais non, pas du tout.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Salut! Ah! Ah!

(S'adressant à ELENA)

S'il fallait commencer à l'âge

de cinq ans, est-ce que ça veut

dire que je suis trop vieille?


ELENA

Non, c'est jamais trop tard,

mais pour devenir un artiste de

cirque, oui, il faudrait

commencer à cinq ans. Mais pour

avoir une flexibilité du corps

naturelle, il est jamais

trop tard.


TAMARA

Merci beaucoup, Éliza.

C'était vraiment impressionnant.


ÉLIZA

De rien! Bye!


TAMARA

Bye! Merci beaucoup, Elena.

Grâce à toi, je me sens

beaucoup plus flexible.


ELENA

Ça me fait plaisir.

Bienvenue.


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

...mais j'ai mal partout.


Transition


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Je suis un peu...

Bon, beaucoup compétitive

dans les sports.


TAMARA s'apprête à lancer une boule de quilles, mais l'échappe sur son pied.


TAMARA

Ow! Ow! Ow!

Ayoye! Ow, Tamara!

Ah! Ow! Ow!

C'est pas toujours bon d'être

trop compétitive, hein? Ow...


OLIVIER lance une boule de quilles.


OLIVIER

Yeah!


GABRIELLE

Ouais! Bravo, Olivier.


OLIVIER

Ha! Ha! Est-ce que tu polis

vraiment ta boule à chaque fois?


GABRIELLE

Bien oui. Ça la rend plus

brillante et elle glisse

bien mieux.


GABRIELLE fait tomber presque toutes les quilles.


OLIVIER

Oh!


GABRIELLE

Tu vois?


OLIVIER

Bravo!


GABRIELLE

Merci.


OLIVIER fait un abat.


OLIVIER

Yeah! Ha! Ha!

Un abat.

Ça va être dur à battre, ça.


GABRIELLE

Oh non, je vais perdre...


OLIVIER

Allez, Gabrielle,

c'est à ton tour.


GABRIELLE

Bien, il faut juste que

je finisse de nettoyer ma boule.


OLIVIER

Je pense qu'elle est

extrêmement propre.


GABRIELLE

T'es sûr?


OLIVIER

Non, attends. En fait,

il reste juste une trace

de doigt.


GABRIELLE

Où ça?


OLIVIER

(Faisant une trace sur la boule)

Juste à côté de la mienne.


GABRIELLE

Ha! Ha! Tu vois,

j'ai pas encore fini.


OLIVIER

Attends, regarde, nos

empreintes digitales ont

vraiment l'air pareilles.


GABRIELLE

C'est vrai. On a les mêmes

empreintes digitales?


OLIVIER

Est-ce que ça se peut, ça?


GABRIELLE (Narratrice)

Est-ce que c'est vrai que nos

empreintes digitales

sont uniques?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Moi, j'aime ça laisser

ma marque.

Pour en savoir plus sur les

empreintes digitales,

je rencontre l'agente Caroline

Jean, technicienne

en scène de crime.


Des images de CAROLINE au travail défilent.


GABRIELLE (Narratrice)

Bio express!

Caroline est policière.

Même quand elle n'est pas au

travail, elle remarque toujours

les empreintes de doigt sur les

verres. Elle remarque aussi

toutes les empreintes de pas.

Rien ne lui échappe.

Salut, Caroline.


CAROLINE

Bonjour, Gabrielle.


GABRIELLE

Caroline, j'aimerais ça

savoir: est-ce que c'est vrai

que toutes nos empreintes

digitales sont uniques?


CAROLINE

Tout à fait. Toutes les

personnes, dès qu'elles

naissent, elles viennent avec

des empreintes digitales sur

le bout de leurs doigts. Les

empreintes sont faites de

crêtes et de sillons. La

crête, c'est la petite ligne

qui est surélevée par rapport

à ton doigt. Et le sillon, c'est

ce qui est plus creux. Et ton

empreinte, elle va demeurer la

même toute ta vie. Et toi,

tes dix doigts sont totalement

différents les uns des autres,

et également différents par

rapport à toutes les personnes

dans le monde entier.


GABRIELLE

Ah oui?


CAROLINE

Oui. Quelqu'un qui est arrêté

et reconnu coupable, on prend

ses empreintes digitales sur

une fiche. Et ça, c'est mis dans

une banque. Alors quand on

trouve une empreinte sur une

scène de crime, bien, on va

aller voir si elle est dans

notre banque. On a justement

retrouvé une bicyclette où on

pourrait faire une recherche

d'empreintes. Ça te tente?


GABRIELLE

Oui!


CAROLINE

Regarde, Gabrielle,

c'est la bicyclette volée

qu'on a apportée.


GABRIELLE

OK. Qu'est-ce qu'on a

dans la valise?


CAROLINE

Il y a plusieurs choses.

On a deux sortes de poudres.

Vu que la bicyclette est

blanche, on va prendre une

poudre de couleur opposée, alors

on va prendre la poudre noire.


GABRIELLE

Parce que c'est

plus contrastant?


CAROLINE

T'as tout à fait raison! Faut

que je me mette des gants pour

ne pas laisser d'empreintes

digitales. On va mettre un petit

peu de poudre sur le pinceau.

Et là, je vais poudrer partout

sur la bicyclette.

Oh, regarde!


GABRIELLE

Ah, oui, on en voit une.


CAROLINE

Alors je vais identifier dans

un premier temps l'empreinte et

on va mettre une échelle à

côté pour être en mesure de la

photographier pour savoir

vraiment quelle est la

dimension de l'empreinte.


GABRIELLE

OK.


GABRIELLE

Alors, la photo est prise.


GABRIELLE

Elle est belle.


CAROLINE

Fait qu'ici, l'empreinte de

poudre va venir coller sur

la pellicule autocollante et

il va se faire un transfert

par la suite.


GABRIELLE

Donc on va avoir

une copie parfaite.


CAROLINE

Tout à fait!

Maintenant, on est prêts à faire

le transfert sur le préleveur.


GABRIELLE

Ah oui! Là, on voit bien.


CAROLINE

Là, maintenant, faut aller

dans le système de recherche

pour voir s'il y a quelqu'un

qui correspond à cette

empreinte-là. Tu vois, dans

tous les classeurs, il y a

4,2 millions de fiches.


GABRIELLE

4,2 millions?!

C'est beaucoup!


CAROLINE

C'est beaucoup parce que ça

fait plus de 100 ans qu'on

identifie des gens par

empreintes digitales.


GABRIELLE

Ah, OK.


CAROLINE

Alors, Gabrielle, Jean, qui

est un chercheur, identifie des

caractéristiques. Si on voit

une crête qui s'arrête, on

appelle ça un arrêt de ligne.


GABRIELLE

OK.


CAROLINE

Si on voit une crête qui se

divise en deux, on appelle ça

une bifurcation. Un coup qu'il

a passé toutes les crêtes de

l'empreinte, bien là,

il va lancer sa recherche.


GABRIELLE

C'est comme ça qu'on va

pouvoir identifier la personne.


CAROLINE

Si elle est dans la banque,

effectivement. Là, notre

empreinte, elle a été identifiée

à environ une vingtaine de

fiches qui sont similaires.

Et là, maintenant, Jean doit

passer les 20 fiches une par

une, crête par crête, pour voir

si les mêmes caractéristiques

sont sur l'empreinte qu'on

avait trouvée sur la bicyclette

et l'empreinte connue qui est

sur la fiche de quelqu'un

qui a été reconnu coupable.


GABRIELLE

Bon, bien je crois qu'on a

assez de caractéristiques

semblables pour identifier

notre voleur.


CAROLINE

Bien, t'as tout à fait raison.

Je crois, Gabrielle, qu'on

a trouvé notre voleur

de bicyclette.


GABRIELLE

Ouais!


CAROLINE

Good! Bravo!


GABRIELLE

Merci beaucoup, Caroline,

c'était vraiment intéressant.


CAROLINE

Bien, ça m'a fait

très plaisir!


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

(Frottant une trace de doigt)

C'est cool laisser sa marque,

mais j'aimerais ça le faire

sans laisser de trace. On dirait

que ça part pas...


Intertitre :
Bonne idée!


EMMA

Je m'appelle Emma.


CATHERINE

Et moi, Catherine.


EMMA

On a inventé...


CATHERINE

La garçon'air.


CATHERINE et EMMA

Tada!


CATHERINE et EMMA présentent leur prototype lors d'une expo-sciences.


EMMA

Pour entrer dans l'école,

nous, les élèves du troisième

cycle, on doit passer par la

toilette des garçons et on

aimerait que ça sente meilleur,

alors on a créé la garçon'air.


CATHERINE

On a mesuré les décibels de

la chasse d'eau. Et quand le

détecteur entend un son plus

fort, ou pareil, il envoie un

signal au robot, qui envoie un

signal au moteur. Il fait

tourner la roue, ça tire sur le

câble et ça vaporise trois fois.


EMMA

Pour tester notre parfum,

on a fait un sondage auprès des

élèves de notre classe, puis la

majorité ont préféré le produit

qu'on a choisi.

Donc nous, on a créé le

SOS élèves. C'est notre parfum.

À l'intérieur, il y a de

l'essence d'amande, de la

cannelle, de la noix de coco

et de l'essence de vanille.


CATHERINE

Moi, ce qui me rend plus fière

de mon invention, c'est que ça

marche, dans le fond

que ça puisse vaporiser.


CATHERINE et EMMA

Yé!


Transition


GABRIELLE ne sait pas quelle boule de quilles choisir.


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Ah, noir!

Hum... bof, orange.

Ah, bleu! Hum...

Pourquoi j'hésite tout le temps

entre les couleurs puis je suis

jamais capable de décider?

Ah! Deux couleurs!

Ça, ça me simplifie la vie.


À un autre moment OLIVIER et ADRIEN sont au casse-croûte du salon de quilles.


ADRIEN

Je pense qu'on mérite

une petite pause.


OLIVIER

Oh que oui!


ADRIEN

Alors, qu'est-ce qu'on mange?


OLIVIER

Hum... Ah! Le club sandwich

a l'air vraiment bon!


ADRIEN

Ah, macaroni

au fromage gratiné!


OLIVIER

Ah! Ouais! Ah, et le yogourt

glacé aux bleuets

comme dessert.


ADRIEN

J'ai trop faim, là!


OLIVIER

Ouais.


ADRIEN

Hum...

Euh, j'ai 75 sous. Toi?


OLIVIER

1,25$.


ADRIEN

Bon... OK. On a juste 2$

pour nous deux.


OLIVIER

Bon, bien, on n'a pas le

choix, on va s'acheter

des croustilles.


ADRIEN

Madame, on va prendre des

croustilles, s'il vous plaît!


FEMME

Voilà! Il reste juste

des croustilles nature.


ADRIEN

Merci.


OLIVIER

Bon, bon appétit quand même.


OLIVIER

Hum!


ADRIEN

Elles sont trop bonnes!


OLIVIER

Ouais, mais... les filles

voulaient qu'on leur rapporte

quelque chose à manger.


ADRIEN

C'est impossible.

On en a pas assez.


OLIVIER

Hum, on s'entend, on n'a

jamais mangé de croustilles.


ADRIEN

Quelles croustilles?


OLIVIER

Faut les finir avant

qu'elles nous voient.


ADRIEN

Ouais, vite.


OLIVIER

Hum! Elles sont tellement

bonnes! C'est quoi leur recette?


ADRIEN

Je sais pas, mais oh,

mon Dieu, c'est bon.


OLIVIER

Hum!


OLIVIER (Narrateur)

Comment on fabrique

des croustilles?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪

Pour savoir comment une pomme de

terre devient une croustille,

j'enquête dans une usine

de croustilles. Hum!

Dé... licieux.

Salut, Danielle.


DANIELLE

Bonjour, Olivier.


OLIVIER

J'aimerais ça savoir comment

on fabrique des croustilles.


DANIELLE

Bien, c'est bien simple,

à partir de pommes de terre,

on les tranche, on les passe

dans l'huile, on les assaisonne,

et ensuite elles sont prêtes à

manger. On va voir ça?


OLIVIER

Super!

(S'adressant au public de l'émission)

Ici, dans l'usine, Danielle

Beaudoin est responsable

du contrôle de la qualité.


DANIELLE

Alors, c'est ici qu'on reçoit

nos pommes de terre en vrac,

comme tu vois. Alors elles

descendent tranquillement pour

être acheminées à l'usine

dans un canal d'eau.

Elles s'écoulent plus facilement

puis ça les nettoie un petit peu

avant la production.

Ce que tu vois ici, là, c'est

où on les brosse, on enlève le

surplus de terre, puis on les

rince en même temps.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Une pomme de terre de

grosseur moyenne produit

environ 36 croustilles!

Ça prend trois pommes de terre

pour faire un sac de

croustilles!

(S'adressant à DANIELLE)

Est-ce que toutes

les sortes de pommes de terre

peuvent devenir des croustilles?


DANIELLE

Non, on pourrait pas utiliser

des pommes de terre de table

pour faire des croustilles à

cause du taux de sucre qu'il y

a dans la croustille. Alors

plus qu'il y a de sucre, plus

que la croustille va devenir

brune. Fait que c'est ce qu'on

veut pas. On veut qu'elle reste

la plus blanche possible.


OLIVIER

Qu'est-ce qui se passe ici?


DANIELLE

Ici, c'est l'étape de la

peleuse. Alors on enlève la

pelure de la pomme de terre.

Dans la peleuse, il y a

les brosses puis il y a

des abrasifs.


OLIVIER

Vraiment bien pelé!

C'est quoi l'étape après

la peleuse?


DANIELLE

C'est le triage. Alors, on

enlève les patates indésirables,

comme la patate verte.


OLIVIER

C'est quoi, la patate verte?


DANIELLE

Une patate verte, c'est une

patate qui a été exposée au

soleil. Elle peut avoir des

substances toxiques.


OLIVIER

Patate verte? C'est pas bon!

La patate est trop grosse,

je dois la couper!

Maintenant qu'on les a bien

triées, où vont les pommes

de terre?


DANIELLE

Les pommes de terre s'en vont

dans les trancheurs. On peut

avoir de la régulière, on peut

avoir de l'ondulée et du type

julienne. Après le tranchage,

elles sont lavées dans un grand

bassin d'eau. Après ça, on va

les sécher. Ensuite, elles

passent dans la friteuse.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

C'est ici que les croustilles

rentrent dans la friteuse!

Après trois minutes,

les croustilles ressortent

de la friteuse! Hum!


DANIELLE

Une fois sorties de la

friteuse, les croustilles sont

égouttées. Ensuite, elles sont

salées à chaud afin que

le sel colle très bien

sur la croustille.

Attention, Olivier,

elles sont très chaudes.


OLIVIER

Hum!


DANIELLE

Ensuite, on les assaisonne,

et chaque machine a sa saveur.


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Les croustilles, on peut en

manger nature, assaisonnées,

crème sure et oignon et BBQ!

Hum!


DANIELLE

Ensuite, elles sont pesées,

ensachées puis expédiées

aux magasins.


OLIVIER

Merci beaucoup, Danielle.

Maintenant, les croustilles

n'ont plus de secrets pour moi!


DANIELLE

Ça fait plaisir, Olivier!


OLIVIER

(S'adressant au public de l'émission)

Bon, c'est assez. Les

croustilles, c'est bon. Mais

comme toute bonne chose,

la modération a bien meilleur

goût. Hé, j'espère que ma

prochaine enquête va être dans

une usine de tablettes

de chocolat. Hum!


Intertitre :
La question web


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Un internaute nous demande:

"Pourquoi les aiguilles d'une

horloge tournent-elles vers

la droite plutôt que

vers la gauche?"


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Pour répondre à cette

question, il va falloir reculer

un petit peu dans le temps.


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Au temps des cadrans

solaires. Parce que si les

aiguilles tournent vers

la droite, c'est grâce

au... soleil!


TAMARA

(S'adressant au public de l'émission)

Les cadrans solaires

permettaient de voir le temps

qui passe en suivant le

déplacement de l'ombre d'un

objet tout au long de la

journée. Parfait pour des jours

ensoleillés, moins pratiques

pour les journées de pluie.


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Alors on a inventé l'horloge.


GABRIELLE

(S'adressant au public de l'émission)

Les premières horloges ont

été inventées dans l'hémisphère

nord. C'est la partie de la

planète où nous vivons. Et c'est

dans cette partie de la Terre

que le déplacement de l'ombre

sur les cadrans solaires se

fait de la gauche vers la

droite. Nous avons donc tout

simplement adopté le même sens

pour les aiguilles.


GABRIELLE

Ah non! J'avais dit à Adrien

de me rejoindre à 9 h à l'arrêt

d'autobus! Je suis en retard!

Tiens!


Transition


OLIVIER

Le plus difficile dans

les quilles, là, c'est

les chaussures.


OLIVIER lance une boule de quilles et glisse par terre.


OLIVIER

Wô!

Elles sont tellement glissantes.

Wô!

Ah... T'es capable...

Yeah! Oh!

Ça glisse...


À un autre moment ADRIEN lance une boule de quilles.


TOUS

Oh! Oh!

Oh!


OLIVIER

Bravo, Adrien!


GABRIELLE

Oh, il est 7 h!

La soirée disco commence!


OLIVIER

Oh non... C'est pas vrai...


ADRIEN

Allez, viens, Olivier.


GABRIELLE

Wou!


ADRIEN

OK!


GABRIELLE

OK, on suit Adrien!


OLIVIER

Hé, hé, tout le monde,

regardez, le blanc de nos

chandails brille dans le noir!


TAMARA

Hé, bien oui, c'est vrai!


GABRIELLE

Regarde ton chandail, Adrien,

il est trop cool!


ADRIEN

Puis toi, tes dents brillent

autant que ton chandail!


TAMARA

C'est vrai, regardez les dents

de Gab, elles sont

super blanches!


GABRIELLE

Hi! Hé, les dents qui

brillent, c'est trop bizarre.


OLIVIER

On a l'air de vampires! Ah!


GABRIELLE

Ah, mon Dieu, arrête,

Olivier, j'ai trop peur.


TAMARA

Non, essaie même pas, Adrien.


GABRIELLE

Mais sérieusement, pourquoi

nos dents brillent comme ça?


OLIVIER

Hé, regardez, je l'ai,

je l'ai!

(Se cognant le menton avec son poing)

Ah!


TAMARA

Ah, ça va?


GABRIELLE

Oh! Ça va? Ça va?


ADRIEN

Viens, Olivier, on va mettre

un pansement.


ADRIEN (Narrateur)

Pourquoi les dents

brillent sous la lumière noire?


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Pour tout savoir sur la lumière

noire, nous aurons besoin d'une

chandelle, de savon à lessive

et de Marie-Hélène Leroux,

communicatrice scientifique.


ADRIEN se trouve dans un laboratoire en compagnie de MARIE-HÉLÈNE.


ADRIEN

Salut, Marie-Hélène.


MARIE-HÉLÈNE

Bien, bonjour, Adrien.


ADRIEN

C'est quoi au juste,

la lumière noire?


MARIE-HÉLÈNE

C'est un tube fluorescent qui

émet des ultraviolets. Donc des

ultraviolets, c'est des UV, des

rayons qu'on n'est pas capable

de voir à l'oeil nu.


ADRIEN

Mais pourquoi on peut pas

voir cette lumière-là?


MARIE-HÉLÈNE

Bien parce que notre oeil,

c'est un peu comme notre

oreille. On est capable

d'entendre une certaine section

de sons. Donc quand c'est un

ultrason, par exemple, on est

pas capable de l'entendre.

Dans le cas de la vue, on voit

la lumière visible. Puis les

ultraviolets, bien, il y a trop

d'énergie, on est pas capable

de les percevoir, donc ils sont

invisibles pour nous.

Donc pour mieux comprendre

les ultraviolets, va falloir

commencer dans le noir.

Alors un...


MARIE-HÉLÈNE et ADRIEN

...deux, trois...


MARIE-HÉLÈNE

Dans le noir, on peut voir

deux choses. On peut voir les

objets qui émettent de la

lumière comme par exemple cette

bougie-là, puis on peut voir

les objets sur lesquels cette

lumière-là rebondit, par exemple

nos visages ou ma main ici.

C'est pas pareil avec le tube

UV. Les rayons, la majorité,

sont invisibles. Même si on

voit un petit peu de violet,

il y a beaucoup, beaucoup plus

de rayons ultraviolets

qu'on voit pas.


ADRIEN

Pourquoi mon chandail

brille, alors?


MARIE-HÉLÈNE

Pour l'expliquer, ça va aller

encore mieux avec plus

de lumière ultraviolette.

Alors la lumière ultraviolette

qui frappe ton chandail va

réagir avec lui parce qu'il

contient une substance

fluorescente. J'ai ici plusieurs

substances blanches et il y en

a une là-dedans qui est du

savon à lessive. J'aimerais que

tu les éclaires et on va essayer

de trouver c'est laquelle qui

est fluorescente. T'es prêt?


ADRIEN

Oui.


MARIE-HÉLÈNE

J'éteins.


ADRIEN

Ah, celui du milieu.


MARIE-HÉLÈNE

Cette substance-là, elle va

s'attacher aux particules de

ton chandail, aux fibres.

Quand le soleil envoie des

ultraviolets, ton chandail va

se mettre à briller, à être

plus blanc que blanc.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Pour la suite de l'expérience,

on utilise du papier,

un surligneur, du tissu

et du soda tonique.


MARIE-HÉLÈNE

On va tester différents

objets à la lumière noire. Donc

j'ai sorti plein d'affaires ici.

Alors on a des tissus, du fil,

on a des plastiques...


MARIE-HÉLÈNE et ADRIEN enfilent des lunettes.


ADRIEN

Yeah.


MARIE-HÉLÈNE

On a du papier, des

surligneurs, de la peinture

et du soda tonique. Ça,

c'est spécial parce que là,

il a l'air de rien comme ça,

transparent, mais sous

la lumière ultraviolette,

c'est spécial. Alors...


ADRIEN

Wow!


MARIE-HÉLÈNE

En fait le soda tonique

contient de la quinine. La

quinine, ça vient d'un arbre,

le quinquina, en Amérique du

Sud, puis c'est ça qui devient

bleu comme ça.


ADRIEN

Est-ce que c'est seulement

le plastique des surligneurs

ou c'est aussi l'encre?


MARIE-HÉLÈNE

C'est aussi l'encre. Regarde,

je vais te prouver ça.

Voilà!


ADRIEN

C'est fini. C'est

vraiment génial.

Tout a disparu!


MARIE-HÉLÈNE

Bien en fait, ça a pas

disparu, c'est encore là. Dès

que la substance fluorescente

reçoit des rayons ultraviolets,

elle émet de la lumière visible.


ADRIEN

Mais à quoi ça sert,

la fluorescence?


MARIE-HÉLÈNE

Bien en fait, ça peut servir

à détecter des faux billets

de banque.


ADRIEN

Est-ce que ce sont seulement

les objets qu'on fabrique

qui sont fluorescents?


MARIE-HÉLÈNE

Non, il y en a plein

dans la nature aussi.


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

On continue l'expérience avec

une banane, une pierre

et un scorpion.


MARIE-HÉLÈNE

Quand la banane a des petites

taches brunes qui commencent à

apparaître, bien, ces taches-là

sont fluorescentes

comme ton chandail.


ADRIEN

Oh, oui!


MARIE-HÉLÈNE

Certains minéraux sont

fluorescents, d'autres non.

Donc quand on passe en lumière

UV, on voit ici la ligne qui

est orange qui apparaît, qui

est un minéral en particulier.

Ici, on a un scorpion empereur.

Il y a plein d'animaux qui

brillent aux ultraviolets. Donc

quand il se retrouve sous

la lumière ultraviolette...

il devient très lumineux.


ADRIEN

Euh... le scorpion n'est plus

dans sa cage.


MARIE-HÉLÈNE

Il est ici.


Le scorpion est sur le bras de MARIE-HÉLÈNE.


ADRIEN

Ah, mais je te serrerai

pas... OK, OK.


MARIE-HÉLÈNE

À la prochaine.


ADRIEN

Merci.


MARIE-HÉLÈNE

Merci, Adrien.


Transition


ADRIEN

(S'adressant au public de l'émission)

Moi, j'ai le rythme

dans le sang.


ADRIEN danse.


ADRIEN

Oh...

Ouais, euh... Je me suis

peut-être laissé... un petit peu

emporter. Ouais, désolé.

Au revoir.


OLIVIER

C'est déjà fini.


TAMARA

C'était vraiment le fun.


GABRIELLE

Ouais, on va revenir.


ADRIEN

Wô!

On dirait les chaussures

de Michael Jackson.


OLIVIER

Wô! Des souliers

antidérapants!

Ça, c'est utile!


GABRIELLE

Wow! Des chaussures

multicolores!

Elles sont trop belles!


TAMARA

Wô! Des souliers

à caps d'acier!

Ça, c'est pratique!


ADRIEN

Elles sont vraiment belles,

mais c'est pas mes

chaussures, ça.


GABRIELLE

Moi non plus.


OLIVIER

Bon, bien elles sont où,

nos chaussures?


ADRIEN

Est-ce qu'on pourrait avoir

nos chaussures,

s'il vous plaît?


FEMME

C'est les seules qui

me restent, désolée.


OLIVIER

Qu'est-ce qu'on fait?


ADRIEN

Je sais pas. Ha! Ha!


GABRIELLE

Je sais pas...


GABRIELLE (Narratrice)

Mais où sont passées

nos chaussures?


OLIVIER (Narrateur)

Elles sont peut-être parties

sans nous.


TAMARA (Narratrice)

Bien non, des chaussures,

ça marche pas tout seul.


ADRIEN (Narrateur)

À moins qu'elles

soient hantées...


Début générique de fermeture


VOIX ROBOTIQUE

♪ Là est la question ♪


ADRIEN

Bon, on fait une dernière

partie de quilles?


OLIVIER

Non, on joue au jeu de Là est

la question sur le site web.


ADRIEN

OK, mais après une dernière

partie de quilles.


OLIVIER

OK, mais... il y a

des nouveautés.


ADRIEN

Ah oui? Comme quoi?


OLIVIER

Si tu poses une question dans

la section Pose ta question,

elle pourrait se retrouver

dans le jeu.


ADRIEN

Est-ce que tout le monde

peut poser une question?


OLIVIER

Hum-hum. Ta question ou celle

de tes amis pourrait se

retrouver dans le jeu.


ADRIEN

OK, bien, on joue ou

on pose des questions?


OLIVIER

Les deux sur le site web

de Là est la question!


ADRIEN

Cool!


VOIX FÉMININE

♪ Là est la question

Là est la question

Là est la question ♪♪


Fin générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Education

Résultats filtrés par