Universe image La portée des mots Universe image La portée des mots

La portée des mots

An artist tells the touching and powerful story of one of his or her songs, touching on themes that impact their art.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Damien Robitaille: Astronaute

Singer-songwriter Damien Robitaille will, temporarily, put aside his joker side to enter the world of confessions. He was raised by his mother ina little village not far from Penetanguishine, Ontario.



Production year: 2011

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture

[Début information à l'écran]

Damien Robitaille «Astronaute»

[Fin information à l'écran]

Dans la municipalité de Lafontaine, et dans une église de la paroisse Sainte-Croix, DAMIEN ROBITAILLE chante et joue du piano.


DAMIEN ROBITAILLE

♪ Salut monsieur Astronaute

Flottant dans les cieux

J'espère que ce n'était pas

triste quand tu as dit à Dieu

Hou...

Salut monsieur Astronaute

Flottant dans les cieux ♪♪

(Dans la maison familiale, DAMIEN ROBITAILLE et sa mère ÉLISE ROBITAILLE regardent des archives télévisuelles de ROBERT ROBITAILLE, père de DAMIEN ROBITAILLE.)


ROBERT ROBITAILLE

♪ Tout le monde il veut

de l'argent tamtidelidelam

Tout le monde il veut

de l'argent tamtidelidelam... ♪♪


[DAMIEN ROBITAILLE:] Ça doit être comme 89.

ÉLISE ROBITAILLE (hésitante)

Hum...
[DAMIEN ROBITAILLE:] 90.
[ÉLISE ROBITAILLE:] 87, je dirais.

ROBERT ROBITAILLE

♪ L'amour. L'argent c'est pour

l'amour tamtidelidelam... ♪


[ÉLISE ROBITAILLE:] Quelle belle soirée!

Vraiment. Une soirée communautaire incroyable.

Ouais.


ROBERT ROBITAILLE

♪ L'argent c'est pour l'amour

tout le temps ♪♪


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

Ce n'est pas un mois avant son

décès que vraiment, il y a eu

ce rapprochement-là.

Où il y a eu la confiance que

oui, vraiment, il pouvait

connaître Dieu puis qu'il s'en

allait au ciel. Puis après

ce temps-là, il avait comme

une paix. Il était pas heureux

de savoir qu'il partait, mais

il avait de la paix. Alors...

ça a joué un gros rôle dans sa

vie, sa mort et dans...

dans notre vie après.

(DAMIEN ROBITAILLE joue du piano, dans la maison familiale.)

(Durant l'émission, on retrouve des entrevues en aparté de l'entourage de DAMIEN ROBITAILLE, face à la caméra.)


DAMIEN ROBITAILLE (en aparté)

Au début, c'est...

Comment que...

Tu sais, quand je l'écrivais, je

pensais: OK, ça peut être... Je

pensais sur plusieurs niveaux.

Un astronaute first. Premier

niveau. Deuxième niveau, je

pensais: Ça peut être Dieu.

Et troisième niveau, ça peut

être... je parle à mon père.

L'astronaute peut être mon père.

(DAMIEN ROBITAILLE, ÉLISE ROBITAILLE et UNE FEMME regardent des photos de ROBERT ROBITAILLE.)


[DAMIEN ROBITAILLE:] Yeah. Graduation.

ÉLISE ROBITAILLE

C'est à l'école Ste-Croix.

Non.


[DAMIEN ROBITAILLE:] Yeah, Ste-Croix.
[FEMME:] No. Lafontaine Continuation

School.

(DAMIEN ROBITAILLE regarde une photo de graduation de son père.)


[DAMIEN ROBITAILLE:] OK.

C'était dans les murs...

à Ste-Croix, je la voyais tout

le temps, cette photo-là.


[ÉLISE ROBITAILLE:] Bobby Orr.

DAMIEN ROBITAILLE

Ça lui ressemble pas du tout, I think.


[FEMME:] Non?
[DAMIEN ROBITAILLE:] Yeah.

C'était quoi votre première

date?

(DAMIEN ROBITAILLE et sa mère discutent maintenant en marchant sur une plage.)


ÉLISE ROBITAILLE

(répondant à la question de son fils)

Ha! Ha! Ha!

Bien, on avait travaillé

ensemble, cette journée-là, puis

il me contait qu'il avait des

billets pour aller voir CANO,

ce soir-là, à l'université.

Puis là, j'arrive chez nous

ce soir-là, le téléphone sonne

puis c'est Robert puis il dit:

«Hé, ma date a annulé, elle peut

pas venir; veux-tu venir voir

CANO avec moi?»

Alors on a été voir CANO.

On s'est mariés dix mois plus

tard. On a commencé à sortir au

mois de janvier puis on s'est

mariés au mois d'octobre.

Il a mis ma bague

dans une bible.


[DAMIEN ROBITAILLE:] Ah yeah?

ÉLISE ROBITAILLE

Ouais. Alors j'ouvre la bible

puis là, y a une bague.


[DAMIEN ROBITAILLE:] Nice.
[ÉLISE ROBITAILLE:] Ouais.
[DAMIEN ROBITAILLE:] C'était quoi le nom

du prêtre? C'était quoi le nom?


[ÉLISE ROBITAILLE:] Pastor Bates.

DAMIEN ROBITAILLE

Pastor Bates, yeah, yeah.

Puis papa aimait faire une joke là-dessus, hein?


ÉLISE ROBITAILLE (propos en anglais)

I'm not talking about that.


[DAMIEN ROBITAILLE:] The pastor Ba--

(DAMIEN ROBITAILLE éclate de rire.)


ÉLISE ROBITAILLE (propos en anglais)

I'm not talking about that.

I'm not talking about that.

(ÉLISE ROBITAILLE rit à son tour.)


[DAMIEN ROBITAILLE:] OK...

On a juste dit son nom: Pastor Bates.

(DAMIEN ROBITAILLE est maintenant assis avec un groupe de personnes autour d'une table.)


DAMIEN ROBITAILLE

Il était tout le temps topless à la maison.


SOEUR DE ROBERT ROBITAILLE

On savait tout le temps quand

Robert venait pour les

week-ends. Hein, mom?

Il rentrait puis il enlevait son

manteau, il l'échappait.

Enlevait quelque chose d'autre,

l'échappait. Hein?


DAMIEN ROBITAILLE

Comment qu'il était, Robert,

comme enfant? Il était-tu...?

Il était-tu...?


ANTOINETTE ROBITAILLE

C'était un bon garçon.


[DAMIEN ROBITAILLE:] Ah ouais?

ANTOINETTE ROBITAILLE

Oui, il était un bon garçon.


[DAMIEN ROBITAILLE:] Un bon garçon. C'est bon.
[ANTOINETTE ROBITAILLE:] Oui, oui.
[DAMIEN ROBITAILLE:] Comme son fils, hein?

ANTOINETTE ROBITAILLE

Il était tout le temps joyeux.

Il était tout le temps de bonne

humeur. De ce que j'ai eu

connaissance.

C'était Robert. Tout le temps

de bonne humeur.


[DAMIEN ROBITAILLE:] Ouais...

AMI DE LA FAMILLE ROBITAILLE

Je vais te conter de quoi que

j'ai jamais dit à personne. Il

était juste déménagé dans le

coin et puis j'ai décidé d'aller

le visiter. Fait que je me

rends là, il était déjà 10 h

passées. Fait qu'on a passé une

petite heure ensemble, petite

heure et quart. Puis il dit:

Bon bien, on va aller se

coucher. OK. Fait que... il

m'apporte une chambre puis...

il dit: Tiens. Durant la

soirée, je me lève. Tu sais, tu

dors jamais bien quand tu vas

visiter quelqu'un. Je me

réveille durant la soirée, je

sors. Tout à coup, je

l'aperçois. Il était couché dans

le salon, coussin... sur le

tapis à terre. Il m'avait donné

son lit. J'ai couché dans son

lit puis lui, il a couché à

terre. Qu'est-ce que tu voulais

que je fasse? Je suis retourné

me coucher, moi.

(Tous se mettent à rire.)


AMI DE LA FAMILLE ROBITAILLE

C'est la sorte de gars qu'il était, tu sais.


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

Bien, il avait un gros coeur

puis c'était un bon vivant,

comme the real deal, tu sais?

Puis... il avait pas peur de

travailler. Il sautait dedans.

S'il y avait un besoin, là...

Comme par exemple les Petits

Loups, les Castors... Il a créé

une troupe pour ses jeunes.

Les Petits Loups de Lafontaine.

(DAMIEN ROBITAILLE regarde des photos avec son frère et sa mère.)

JEAN-FRANÇOIS ROBITAILLE

C'était Petits Loups ou Castors?


[ÉLISE ROBITAILLE:] Les Petits Loups.
[DAMIEN ROBITAILLE:] Non, c'est les Castors.

C'était avant qu'on devienne les Petits Loups.


[ÉLISE ROBITAILLE:] Pour vrai?

JEAN-FRANÇOIS ROBITAILLE

On était dans les scouts là.

(DAMIEN ROBITAILLE joue maintenant au hockey avec son frère.)

JEAN-FRANÇOIS ROBITAILLE

Tu peux voir pourquoi qu'on n’a pas eu de carrière

en hockey.


DAMIEN ROBITAILLE

(propos en anglais puis en français)

I don't know. Speak for yourself!

As-tu vu ça?


[INTERVIEWER:] Vous aviez quel âge

quand il est décédé?


[DAMIEN ROBITAILLE:] Moi, j'avais 13 ans. [JEAN-FRANÇOIS ROBITAILLE:] Puis moi,

j'avais huit ans.


DAMIEN ROBITAILLE

Une chose comme ça, ça marque.

Ouais. Non, c'est clair.

Puis...

En plus, quand c'est une

maladie, tu sais, qui...

graduelle, qui enlève de la vie

graduellement. Ah, puis c'est

difficile pour ma mère aussi

Puis ah!...

JEAN-FRANÇOIS ROBITAILLE

Des images qui

vont nous marquer. Ça nous a

marqués.

On serait pas qui on

est aujourd'hui si c'était pas

pour cet événement-là.

On serait pas des aussi bons

joueurs de hockey.

(DAMIEN ROBITAILLE et son frère rient.)


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

J'avais beaucoup de foi,

mettons, qui m'a donné beaucoup

de confiance que... tu sais?

Dieu était avec nous puis on

était pour survivre.

Puis... Bien, cinq enfants,

tu fais ce qu'il faut faire.

N'est-ce pas? Y a tellement de

choses à faire, jour après

jour... tu fais les activités

nécessaires.

(Retour au match de hockey entre DAMIEN ROBITAILLE et son frère)


DAMIEN ROBITAILLE

Faut que quelqu'un fasse un but, là!

Là, on est tout éparpillés.

JEAN-FRANÇOIS ROBITAILLE

Moi, je suis le seul qui est resté en Ontario.


DAMIEN ROBITAILLE

Mais on reste quand même proches.

JEAN-FRANÇOIS ROBITAILLE

On se parle tout le temps.


DAMIEN ROBITAILLE

Ah oui? C'est quand la dernière fois

que tu m'as appelé?

JEAN-FRANÇOIS ROBITAILLE

Pfft! Je t'ai vu la semaine passée.


DAMIEN ROBITAILLE

Mais tu m'as même pas parlé.

(Les deux frères pouffent de rire. Puis on est transportés à la salle paroissiale.)


MICHEL PAYMENT

La salle paroissiale de Lafontaine... où il y a eu

plusieurs mariages! Café chantant, mariages...


DAMIEN ROBITAILLE

C'est comme d'habitude, quand

y avait une activité à l'église,

après, on se dirigeait à la

salle paroissiale pour que la

communauté ait une activité.


[MICHEL PAYMENT:] Un rassemblement.
[DAMIEN ROBITAILLE:] Un point de rassemblement.

MICHEL PAYMENT

Hé, la guitare à ton père, c'est quelle sorte?


DAMIEN ROBITAILLE

Une... Gibson. Gibson LGO, je pense.


[MICHEL PAYMENT:] Ah oui?
[DAMIEN ROBITAILLE:] 62, oui.
[MICHEL PAYMENT:] 1962?
[DAMIEN ROBITAILLE:] Ouais, 62, 63.
[MICHEL PAYMENT:] La première fois que je vais

essayer la guitare à--


[DAMIEN ROBITAILLE:] Pour vrai?
[MICHEL PAYMENT:] … à Robert Robitaille.

MICHEL PAYMENT (en aparté)

Y en a qui disent que c'était

juste bidon, y en a qui disent

que c'était tibidon. Je sais

pas c'était lequel des deux,

mais je me souviens, moi, quand

j'ai commencé à CFRH, à la

radio, il m'appelait pour des

demandes spéciales. Il y avait

deux tounes en particulier

qu'il demandait toujours, comme

demandes spéciales, c'était...

Il aimait beaucoup les

classiques... Jean Ferrat:

♪ Que c'est beau

que c'est beau la vie ♪

Celle-là. Puis après ça, la

toune de Pagliaro.

♪ Tibidon ♪

Il appelait toujours:

Hé, joue-moi ça!

(DAMIEN ROBITAILLE et MICHEL PAYEMENT sont à la station de radio CFRH.)


DAMIEN ROBITAILLE (en ondes à CFRH)

Bonjour. Ici Damien

Robitaille, de Lafontaine,

vous écoutez «De toutes les

couleurs» en compagnie de...

Michel Payment.


MICHEL PAYMENT (en ondes à CFRH)

Ton père, je l'ai connu quand

même assez bien. C'était un

pilier de la communauté, pour

commencer avec. Tu sais, parce

que... il faisait tellement de

choses pour Parcs et

Récréation. Moi, je l'ai eu

comme prof en quatrième année!


DAMIEN ROBITAILLE (en ondes à CFRH)

Ah oui? Ça fait pas longtemps,

hein, Michel?


MICHEL PAYMENT (en ondes à CFRH)

Non, non... l'année passée.


MICHEL PAYMENT (en aparté)

Je l'ai vu à quelques reprises

quand j'étais tout jeune. Mais

vraiment les premiers contacts

que j'ai eus avec Robert,

c'était en quatrième année parce

que c'était mon enseignant en

quatrième année.

Puis pour moi, c'était un...

bien, c'était un enseignant

incroyable. Parce que, d'abord,

c'était un artiste, il jouait

de la musique. Les vendredis,

il sortait sa guitare, fait que

ça, c'était comme notre traite.

(Retour en ondes à CFRH)


MICHEL PAYMENT (en ondes à CFRH)

Moi, c'était la première fois

que j'avais... D'abord, j'étais

juste en quatrième année, fait

que j'ai pas eu beaucoup

d'occasions à avoir des

enseignants, des profs qui

étaient... qui jouaient de la

musique. Moi, c'était mon

premier prof qui sortait sa

guitare en salle de classe puis:

Hé! Cool!


MICHEL PAYMENT (en aparté)

Quand Robert sortait sa guitare,

il chantait des chansons qu'on

n’avait pas l'habitude de chanter

dans la classe de musique, fait

que tu sais, c'était plus le

fun. Puis lui, avec sa manière

de faire puis d'animer les

choses, c'était toujours...

c'était toujours une aventure.

(Retour en ondes à CFRH)


MICHEL PAYMENT (en ondes à CFRH)

La première version de

l'Astronaute, c'était quoi?


DAMIEN ROBITAILLE (en ondes à CFRH)

Ah, c'était... La première, première version,

elle était en anglais.


MICHEL PAYMENT (en ondes à CFRH)

OK.


DAMIEN ROBITAILLE (en ondes à CFRH)

C'était plus... Comme là, la

nouvelle version est plus

sentimentale. La première

version était plus comme...

un peu joky.

(DAMIEN ROBITAILLE joue maintenant sur le piano familial.)


DAMIEN ROBITAILLE (en aparté)

Je l'avais jouée en F. Au début,

c'est ça. C'était en anglais

aussi, mais... je sais pas

pourquoi.

♪ Hello Mr Astronaut

Up there

Up there in the sky ♪

♪ Hello Mr Astronaut ♪

(en riant)

Je trouvais que ça sonnait

bien. Oh yeah.

♪ Hello Mr Astronaut

Up there in the sky ♪


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

J'avais jamais entendu la

version anglaise que j'ai

entendue hier pour la première

fois à CFRH. Oui. Alors j'ai

juste connu la version qui est

sur son premier disque

à Damien. Hum-hum. Alors...

pour moi, dans ce temps-là...

Ouais. C'était pas tout à fait

comme la version... actuelle,

mettons. Il a changé un mot qui

pour moi, ça a changé tout le

sens. Avant, il parlait de:

"comment va ton père".

Puis pour moi, il parlait de

Jésus. Puis là quand il dit:

"comment va

mon père"...

j'ai dit: C'est encore Jésus,

mais c'est comme si... il a une

conversation avec. Pour moi,

ça a changé quelque chose.

Première fois que je l'ai

entendu chanter "comment va mon

père", c'est comme... le coeur

à la gorge. C'est comme...

vraiment touchant.


DAMIEN ROBITAILLE (en aparté)

Quelqu'un me l'a suggéré:

Imagine si tu changeais ça à

"mon père"? J'étais comme...

c'était pudique. Tu voulais

pas... Je trouvais ça comme:

Ah non.

(propos en anglais)

I don't know, man,

that's...


[INTERVIEWER:] C'était trop proche?

DAMIEN ROBITAILLE

Oui, c'est trop proche. Mais

j'ai essayé puis j'ai vu que OK,

ça... ça faisait du bien chanter

ça. Et ça avait un impact sur

le monde. Ça devenait plus...

je ramenais ça plus à moi, tu

sais... C'est quelque chose...

avec laquelle j'avais de la

difficulté à faire, tu sais,

c'est...

(DAMIEN ROBITAILLE joue maintenant du piano et chante avec un choeur d'enfants dans l'église.)


DAMIEN ROBITAILLE

♪ Durant l'Ascension

Tu es disparu

Je suppose que tu existes

Mais je ne t'ai jamais vu ♪

♪ Hou... ♪

♪ Salut monsieur Astronaute

Tu es disparu ♪

♪ Quand tu regardes vers la

Terre vois-tu tous ces gens

Qui cherchent des réponses

à leurs questions ♪

♪ Si oui peux-tu y répondre

On a besoin de quelqu'un

Qui pourrait nous sauver

Ou bien nous dire la vérité

Salut monsieur... ♪♪

(DAMIEN ROBITAILLE va maintenant à l'école où son père enseignait, pour rencontrer une amie et collègue de son père.)


HÉLÈNE DEVILLERS

Ton père et moi, on s'envoyait

souvent des brins de chansons.

Il commençait une chanson à

répondre, on inventait une

autre phrase ou une autre...

petite bribe. Puis on s'était

dit: à la retraite, on va faire

des chansons.

Puis le deal était que moi,

j'allais écrire les paroles

puis lui allait composer la

musique. Puis... t'es

l'incarnation de nos désirs,

mon cher.

(DAMIEN ROBITAILLE et HÉLÈNE DEVILLERS se promènent dans les corridors de l'école avant de s'arrêter dans la salle des professeurs.)


HÉLÈNE DEVILLERS

Ça, c'était pas ici dans le

temps que ton père enseignait

ici, je crois. Mais ça, c'était

ici. C'était le salon des profs.

Mais c'est ici vraiment que j'ai

connu ton père. La première

année. Mais faut se souvenir

que cette année-là, c'était sa

première année d'enseignement,

alors il faisait attention, mais

il chantait dans les corridors

en arrivant puis il lançait des

farces... Mais vraiment le vrai

Robert, c'est quand il est

revenu dans le coin. Là, il

avait une famille, il avait une

sécurité financière, il avait

une certaine confiance...

Je sais pas s'il avait une

sécurité financière avec cinq

petits, mais en tous les cas!

Puis c'est là que LE Robert a

sorti puis que j'ai connu Robert

comme un adulte.


HÉLÈNE DEVILLERS (en aparté)

Il est revenu dans le coin...

qualifié pour enseigner

à l'enfance en difficulté.

Et puis pendant plusieurs

années, il faisait la tournée

d'une école à l'autre, il voyait

bien des élèves. Et vers la fin

de - je voulais dire sa

carrière, mais c'est sa vie -

il était surtout à Saint-Louis

puis il faisait toute l'enfance

en difficulté.

(Retour dans la salle des professeurs)


[DAMIEN ROBITAILLE:] Fin vingtaine

quand il a commencé ici?


HÉLÈNE DEVILLERS

C'était un peu tard, oui, il

était un peu plus âgé. Parce que

dans le temps, on allait jusqu'à

la 13e année avant d'aller au

post secondaire.


DAMIEN ROBITAILLE

Oui, comme nous autres.


HÉLÈNE DEVILLERS

Au secondaire, on lui avait

dit qu'il serait mieux d'aller

sur le monde... le marché du

travail. Parce qu'il avait pas

le potentiel pour finir des

études post secondaires.


HÉLÈNE DEVILLERS (en aparté)

Je ne sais pas pour quelles

raisons, je ne sais pas quelles

motivations qu'il a eues, mais

il a continué ses études.

Et c'est ça qu'il a voulu

transmettre aux élèves en

difficulté: que oui, tu peux.

(Retour au Georgian Manor, avec des proches de ROBERT ROBITAILLE.)

ROGER E. ROBITAILLE

Deux semaines passées, j'étais

au bureau pour visiter, puis y

a un jeune homme qui était là

puis il a commencé à parler.

Fait qu'il me dit: Toi, ton

frère, c'était M. Robert, hein?

J'ai dit: Ouais. Bien, il dit...

Lui, il parle pas français,

c'est un Anglais, tu sais. Il me

dit: Ça serait pas été de ton

frère, je serais pas où je suis

aujourd'hui. Tu sais? Lui, il

voulait enseigner à des enfants

qui avaient de la misère à...

avancer dans l'école, tu sais.

Puis même aujourd'hui, il leur

enseignait très, très différent,

parce qu'il avait sa guitare

puis il "s'assisait" en avant de

la classe puis il disait:

Aujourd'hui, on fait pas

d'écriture, on fait rien,

on va chanter.


DAMIEN ROBITAILLE

Quand est-ce qu'il a commencé

à jouer de la guitare? C'était

à l'université ou c'était...?


AMI DE LA FAMILLE ROBITAILLE

Ah non! Quand il était

teen-ager.


[DAMIEN ROBITAILLE:] Ah oui?

AMI DE LA FAMILLE ROBITAILLE

Il avait commencé à jouer

à 14, 15 ans.


[FEMME:] Quand il jouait de la guitare,

puis on chantait ensemble...

(propos en anglais)

the folk, folk songs.

Gordon Lightfoot puis--

ROGER E. ROBITAILLE

Robert chantait toujours.

Une fois rendu où il était...

Il pouvait être dans...

comment on dit ça... à l'étable

dans le fumier jusqu'au cou

puis il chantait.


AMI DE LA FAMILLE ROBITAILLE

Il était heureux.

(Diffusion images d'archives télévisuelles d'un spectacle de ROBERT ROBITAILLE)


ROBERT ROBITAILLE

♪ ...tideliledam tout le monde

est malheureux tamdidelilidam

tout le monde est malheureux

tamtidelilidam tout le monde est

malheureux tout le temps

Tout le monde il veut... ♪♪

(Retour à la salle paroissiale, avec DAMIEN ROBITAILLE et MICHEL PAYMENT)


[MICHEL PAYMENT:] Regarde les petites pics

partout! Oh yeah!


DAMIEN ROBITAILLE

Ah oui, y a ben des poques.

Je l'ai faite refaire par un

luthier. C'était... y a comme

quatre, cinq ans, il a tout

replacé. Maintenant, ça fait du

bien, Ça sonne bien en

tabarnouche, cette guitare-là.

Y a vraiment une âme, tu sais.

De nos jours, le monde, il

aurait une guitare de même, il

mettrait ça dans des "cases"

tout protecteurs, tu sais, en

plastique dur que tu... que...


MICHEL PAYMENT

Pour pas que ça...


DAMIEN ROBITAILLE

Ah oui! Lui, il emmenait ça

partout, jetait... Tu sais,

c'est pour ça que tu sais...

il dure longtemps, cette

guitare-là. Je sais pas si tu te

souviens, c'est aux funérailles

de mon père, dans le salon

funéraire quand ils exposaient

le corps... ils exposaient la

guitare avec, tu sais.


[MICHEL PAYMENT:] Avec sa guitare, oui?

DAMIEN ROBITAILLE

Ah oui. C'était comme... ils

étaient comme vraiment...

indissociables.


[MICHEL PAYMENT:] Bien, c'est ça!

ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

Oui, il avait toujours sa

guitare. Moi, je le taquinais

toujours. On arrive chez nous

pour Noël. J'avais un

nouveau-né qui avait quoi,

quatre jours, elle avait quatre

jours. Puis avant de sortir

le bébé de la fourgonnette,

il sort sa guitare.

(propos en anglais et en français)

What are you doing? Mais ça,

c'était son bébé, la guitare.

(Diffusion images d'archives télévisuelles d'un spectacle de ROBERT ROBITAILLE.)


ROBERT ROBITAILLE

♪ Par le premier du mois

Par le premier du mois

Y est allé à Caraquois ♪

(On entend le public rire franchement dans la salle de spectacle.)


ROBERT ROBITAILLE

Hé, il faisait un pèlerinage

en même temps!


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

Il chantait souvent aux

mariages, des choses comme ça

dans la communauté, comme

maître de cérémonie. Oui...

On dirait que ça faisait partie

de son identité. Hum-hum.

(Retour à la salle paroissiale, avec DAMIEN ROBITAILLE et MICHEL PAYMENT)


MICHEL PAYMENT

Il chantait bien des chansons,

mais Catherinette, c'était

son... tu sais, staple tune, tu

sais? Tout le monde attendait

Catherinette.

"Hé, chante Catherinette!"

"Ah, c'est trop de bonne heure.

trop de bonne heure."

♪ Catherinette veut se marier

Catherinette veut se marier ♪

Puis là, tout le monde chantait.

♪ Catherinette veut se marier

Catherinette veut se marier

Catherinette a les jambes

en rond

Catherinette a les jambes

en rond

Catherinette a les jambes

en rond

Catherinette a les jambes

en rond

Les jambes en rond

Les jambes en rond ♪♪

Lui, il amenait cette énergie de

comédien, de farfelu. Puis tu

sais comme... quand il animait,

évidemment, il pouvait jouer de

la guitare. Fait que, entre

les... entre les différents

artistes qui passaient, lui, il

chantait une chanson icitte,

chantait une autre chanson là.

Ou il racontait des histoires.

Ou il faisait des jokes, des

farces. Il en avait toujours,

des farces.

Puis en plus, ce qu'il faisait,

c'est quand il la chantait, il

faisait une mise en scène.

Fait que quand il arrivait avec

"le nez morveux", il faisait "le

nez morveux"... "les belles

grosses cuisses", puis là,

il montrait des grosses

cuisses...

(DAMIEN ROBITAILLE éclate de rire.)


MICHEL PAYMENT

..."La yeule baveuse!" Il montrait

la yeule qui coulait.

Dans la mémoire collective,

tout le monde se souvient

des cafés chantants.

(Diffusion d'images familiales de DAMIEN ROBITAILLE)


DAMIEN ROBITAILLE (en aparté)

Quand je compose... Y a pas

une façon de le faire, tu

sais... Souvent, je vais juste

m'asseoir puis commencer à

jouer puis... laisser

l'inspiration me guider puis

là...


HÉLÈNE DEVILLERS (en aparté)

Comme jeune enfant à

l'élémentaire, oui, il faisait

sa musique, oui, il était dans

les festivals de musique...

Mais il était aussi dans des

foires de sciences. Et puis

il m'a déjà dit que si son père

avait vécu, son père l'aurait

peut-être dirigé en sciences.

Mais si son père avait vécu,

Damien aurait peut-être jamais

ramassé la guitare.


DAMIEN ROBITAILLE (en aparté)

Je chantais pas devant

personne, moi là. J'étais...

J'avais un petit talent caché,

je restais dans mon sous-sol

puis là, je jouais la guitare

puis je chantais.

Je m'imaginais devant une

salle. Je savais que je ...

Dans ma tête, je savais que je

pouvais... je pouvais être bon,

tu sais. Mais j'osais pas.

Fallait que j'aie du monde qui

me... qui me sorte puis...

J'ai été chanceux d'avoir du

monde qui me sorte puis dise:

"Damien, viens..." qui

m'invitent sur le

stage.

Puis encore aujourd'hui c'est

comme ça, je vais pas... je

suis pas du genre à monter sur

un

stage:Regardez-moi. Faut que

j'aie quelqu'un qui dit:

"Damien, monte sur le

stage".

OK. Si les gens veulent, je

vais y aller. Mais je veux pas

déranger personne. Y a encore

cette gêne-là, c'est...


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

À l'école secondaire - je

pense qu'il était comme en...

11e, 12e année peut-être -

puis il a annoncé qu'il s'en

allait au Québec faire une

carrière en musique.


INTERVIEWER

Qu'est-ce que vous pensiez de ça?


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

Bien...

Bien, j'ai félicité son rêve,

là, mais vraiment pour moi,

c'était juste un rêve.

T'entends parler de tellement

de jeunes qui ont le même rêve

puis ils passent leur vie à...

servir des tables, des choses

de même. Ensuite faire la

musique à part. Alors j'ai dit:

Ah... Tu sais? Je voulais pas

lui faire mal. Mais...

Vraiment, moi, j'étais plutôt

pratique, pragmatique. Ouais.


[INTERVIEWER:] Qu'est-ce que tu penses

que Robert aurait pensé?


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

Hum... Hum-hum...

Je pense qu'il aurait

peut-être... probablement eu la

même réaction que moi.

Ouais. On veut tous que nos

enfants soient...

qu'ils aient tous la sécurité

financière. C'est ça, tu sais.

Puis... je pense que Robert

aurait voulu qu'il gagne sa vie.


DAMIEN ROBITAILLE (en aparté)

Comme au début...

Les gens étaient: T'es

Acadien, toi, tu viens d'Acadie?

Non, non.


DAMIEN ROBITAILLE (imitant les gens)

C'est quoi ça, cet accent-là?


DAMIEN ROBITAILLE (en aparté)

Alors... Moi, je dis toujours:

Ontarien, Ontarien. Là, c'est le

fun maintenant sur les émissions

de télévision, je vois des

descriptions: Damien

Robitaille, le Franco-Ontarien

préféré des Québécois,

notre Ontarien préféré.


ÉLISE ROBITAILLE (en aparté)

Là, j'ai honte de ma réaction

de plusieurs années passées.

Mais la dernière fois qu'on a

été à Montréal, tu sais, juste

marcher dans la rue, les gens

qui le reconnaissent... Puis:

Hé, Damien Robitaille!

C'est... Ça m'émerveille.


HÉLÈNE DEVILLERS (en aparté)

Je suis pas surprise des

oeuvres qu'il produit... mais de

la réception de ces oeuvres-là.

Ç'a été... C'est incroyable où

il est rendu maintenant. Et...

(Diffusion d'images de la présente entrevue de DAMIEN ROBITAILLE)


HÉLÈNE DEVILLERS (en aparté)

Une surprise... une surprise

à cause de la réception

de qui il est. Ou qui il

projette qu'il est. Oui. Parce

que, comme son père, hum...

il y a plus à Damien que ce

qu'on voit. Puis Robert a

souvent été appelé "le Clown"

Le Clown... Puis je pense que

Damien aussi peut-être tombe

dans cette catégorie-là.

Mais il a une tranche très

très... spirituelle. Il a une

tranche très terre à terre.

Et puis faut dire que son père

serait émerveillé, il resterait

bouche bée devant le succès

de son fils.


DAMIEN ROBITAILLE (en aparté)

Heureusement, j'ai rencontré

les bonnes personnes puis...

qui m'ont poussé dans les bonnes

directions puis... Ouais, j'ai

été... bien chanceux.


HÉLÈNE DEVILLERS (en aparté)

Mais sa plus grande joie,

Robert, serait de voir que

Damien a resté fidèle à sa

famille puis à ses amis.

Puis à sa communauté.

Parce qu'il disait toujours,

Robert: Sans famille,

sans amis, t'es rien.

(Retour dans l'église, où DAMIEN ROBITAILLE joue du piano et chante, avec un choeur d'enfants.)


DAMIEN ROBITAILLE

♪ Salut monsieur Astronaute

Flottant dans les cieux

J'espère que ce n'était pas

triste quand tu as dit à Dieu ♪

♪ Hou... ♪

♪ Salut monsieur Astronaute

Flottant dans les cieux ♪

♪ Durant l'Ascension

Tu es disparu

Je suppose que tu existes

Mais je ne t'ai jamais vu ♪

DAMIEN ROBITAILLE ET CHOEUR D'ENFANTS

♪ Hou... ♪

♪ Salut monsieur Astronaute

Tu es disparu ♪


DAMIEN ROBITAILLE

♪ Quand tu regardes vers la

Terre vois-tu tous ces gens

Qui cherchent des réponses

à leurs questions ♪

♪ Si oui peux-tu y répondre

On a besoin de quelqu'un

Qui pourrait nous sauver

Ou bien nous dire la vérité ♪

♪ Salut monsieur Astronaute

Comment va mon père

Est-ce que la vie est paisible

Là-haut dans l'univers ♪

DAMIEN ROBITAILLE ET CHOEUR D'ENFANTS

♪ Hou... ♪

♪ Salut monsieur Astronaute

Comment va mon père ♪


DAMIEN ROBITAILLE

♪ La vie sur terre est si lourde

Je voudrais me laisser flotter

Dans l'infini comme un oiseau ♪

♪ Monsieur j'ai mal à la tête

Je veux partir d'ici

Dans une fusée qui monte là-haut

J'aimerais être un astronaute ♪

♪ Salut monsieur Astronaute

Quand reviendras-tu

Nos yeux sont fixés au ciel

Tu es attendu ♪

DAMIEN ROBITAILLE ET CHOEUR D'ENFANTS

♪ Hou... ♪


CHOEUR D'ENFANTS

♪ Salut monsieur Astronaute ♪


DAMIEN ROBITAILLE

♪ Salut monsieur Astronaute ♪


CHOEUR D'ENFANTS

♪ Quand reviendras-tu ♪


DAMIEN ROBITAILLE

♪ Quand reviendras-tu ♪


CHOEUR D'ENFANTS

♪ Salut monsieur Astronaute

Qu'es-tu devenu ♪


DAMIEN ROBITAILLE

♪ Oh qu'es-tu devenu ♪


CHOEUR D'ENFANTS

♪ Salut monsieur Astronaute

Quel que soit le jour ♪


DAMIEN ROBITAILLE

♪ Quel que soit le jour ♪


CHOEUR D'ENFANTS

♪ Salut monsieur Astronaute ♪

DAMIEN ROBITAILLE ET CHOEUR D'ENFANTS

♪ J'attends ton retour ♪♪

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par