Universe image Le rêve de Champlain Universe image Le rêve de Champlain

Le rêve de Champlain

Le rêve de Champlain is a six, thirty-minute episode docudrama about Samuel de Champlain's life, based on the epic novel by historian David Hackett-Fischer. Every episode combines documentary explorations and historical re-enactments.

Official sitefor Le rêve de Champlain
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Dreamer 1570-1601

Champlain’s youth was fundamental in shaping the man and his greatest dream: to build a better world in the virgin territories of North America. But how did he develop his humanist conscience, his courage and the skills that pushed him to risk his life for such an ideal? We visit Brouage in France, where the young Samuel grew up and learned to navigate, draw and fight. We then meet another key player in the drama: King Henri IV. Together, Champlain and the king lay the groundwork for New France.



Réalisateur: Martin Cadotte
Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


CHAMPLAIN marche sur un bateau en tenant un cahier.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Samuel de Champlain,

qui se cache réellement

derrière ce nom si familier?


SERGE BOUCHARD (Narrateur)

On peut refaire

son histoire 1000 fois,

pis il y a de la recherche pour

plusieurs générations encore,

c'est un personnage mythique.


CHAMPLAIN écrit dans sa cabine.


CHAMPLAIN

(Au chevet d'un blessé)

Tiens bon, mon ami!


ÉRIC THIERRY

Ce qui caractérise l'homme,

À mon sens,

c'est d'abord

sa persévérance.

Il est toujours resté

fidèle à son projet.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Pourquoi Champlain,

à son époque, est-il un

des seuls Européens

capables de bâtir un climat

de paix avec les Amérindiens?


JONATHAN LAINEY

Ce qui le distingue

des autres explorateurs,

c'est cette volonté-là

de créer des alliances.


CHAMPLAIN trinque avec ses pairs pendant un repas.


DENYS DELAGE

Il est celui qui a eu le plus d'ouverture

à l'égard des Premières nations.


JEAN PROVENCHER

Champlain a jamais

joué au noble.

Champlain, il était

à la hauteur du monde.

(CHAMPLAIN est reçu à la cour du roi HENRI IV.)


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Pourtant né loin du pouvoir royal,

il réussit à convaincre le roi Henri IV

de coloniser la Nouvelle-France.


HENRI IV

Ton audace me

surprendra toujours!


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Avec des outils rudimentaires,

il arrive à tracer des cartes géographiques

reconnues encore aujourd'hui

pour leur qualité et leur précision.


SPÉCIALISTE

Champlain, c'est

un cartographe de terrain.

À l'époque, ça se fait pas

du tout! Personne ne fait ça!


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Il a écrit des centaines

de pages sur ses explorations

tout en ne révélant pratiquement

rien de lui-même.


DENIS VAUGEOIS

Sans Champlain, il y a pas

d'Amérique française.


DAVID HACKETT FISHER

(Propos traduits de l'anglais)

Le rêve de Champlain était

un rêve d'humanité.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Sa plus grande réalisation est

le leadership exemplaire

qu'il a mis au service de l'humanité.

Dans la vision de

David Hackett Fischer,

nous vivons encore aujourd'hui

avec l'héritage de paix

et l'esprit de collaboration

de Champlain. Voici le portrait

renouvelé et fascinant de l'homme.


CHAMPLAIN est assis à une table et écrit. PONT GRAVÉ lui apporte un parchemin.


PONT-GRAVÉ

Des nouvelles de France!

Mauvaises, à ce qu'on dit.

(CHAMPLAIN s'adressant à un autre homme.)


CHAMPLAIN

Il est hors de question

d'abandonner Québec!


DAVID KIRKE

(Propos traduits de l'anglais)

Si ce n'était pas clair pour vous,

messieurs, Champlain refuse

d'abandonner.


Dans un studio, MARIE-LOUISE ARSENAULT présente CHAMPLAIN. Des animation numérique sont intégrées au décor pendant son propos.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

Une chose est certaine,

Samuel de Champlain était

un personnage plus grand que nature.

Militaire, cartographe,

diplomate, ethnologue,

illustrateur, écrivain

et navigateur accompli,

cet homme hors du commun aura

traversé l'Atlantique 27 fois

pour réaliser son grand rêve

américain. Comment comprendre

cet homme fascinant?

En menant une enquête

en profondeur,

en suivant Champlain

À la trace sur le terrain,

afin de reconstruire

son parcours,

et en nous entourant des gens

qui le connaissent le mieux.

L'historien américain

David Hackett Fischer

a consacré une partie

de sa carrière à Samuel de Champlain.

Son ouvrage, Le rêve de Champlain,

nous fait découvrir

son extraordinaire épopée.

Il sera l'un de nos guides

lors de ce grand voyage.


CHAMPLAIN est à bord d'un bateau. Ensuite des extraits de l'épisode à venir se succèdent rapidement.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Au cours des

6 prochains épisodes,

nous allons suivre ses aventures

d'une toute nouvelle façon.


La présentation des collaborateurs et les techniques qui seront utilisées sont illustrés au cours de la nomenclature.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Pour nous aider à revivre

la grande histoire de Champlain,

nous serons accompagnés par

3 correspondants sur le terrain.

Vincent Leclerc sera en Europe

et aux États-Unis,

Charles Bender, en Ontario,

et Fabienne L'Abbé, au Québec.

En studio, notre archiviste

précisera certains détails importants.

Nous utiliserons une ligne du temps

pour nous situer dans l'époque

et nous permettre de faire des

allers-retours dans l'histoire.

Plusieurs spécialistes

de renom nous aideront

à mieux comprendre

les différents enjeux.


Texte narratif :
Dans cet épisode


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Dans le premier épisode,

Champlain traverse l'Atlantique

pour la première fois dans

le but d'espionner

les colonies espagnoles.

Nous retournerons sur les lieux

de son enfance, à Brouage,

et nous questionnerons

ses liens de parenté

avec le roi de France, Henri IV.


Titre :
Le rêve de Champlain


Fin générique d'ouverture


Titre :
Rêveur 1570-1601


MARIE-LOUISE ARSENAULT s'adresse au public de l'émission.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

Les jeunes années de Champlain

sont déterminantes pour la

construction de l'homme

et de son projet

de Nouvelle-France.

Ce rêve l'habite déjà

depuis plusieurs années

lorsqu'il traverse l'Atlantique

pour la première fois

en direction de la Nouvelle-Espagne.


Le bateau travers l'Atlantique.


Texte narratif :
Au large des Antilles, 1599


CHAMPLAIN entre dans une pièce.


Texte narratif :
3 mois plus tôt, en Espagne


CHAMPLAIN discute avec un marin dans une taverne. [UN MARIN FRANÇAIS

Reste quand même sur tes gardes,

Samuel! Tu crois connaître

la cruauté des Espagnols,

mais c'est en France

que tu les as affrontés,

pas en Amérique!

S'il fallait que ces conquistadores

se mettent à douter de toi...


CHAMPLAIN regarde par la fenêtre de sa chambre.


UN MARIN FRANÇAIS (Narrateur)

Les intrus pris en Nouvelle-Espagne

sont mis aux galères, mis au donjon,

ou bien mis à mort!


On revient à la taverne trois mois plus tôt.


UN MARIN FRANÇAIS

Quant au châtiment

réservé aux espions...

je préférerais la mort.


CHAMPLAIN est dans sa chambre. On frappe à la porte.


OFFICIER ESPAGNOL

(À travers la porte)

(Propos traduits de l'espagnol)

Monsieur! Ouvrez!


De retour au studio numérique, MARIE-LOUISE ARSENAULT explique le contexte géographique à l'aide d'une carte des Amériques. La partie Amérique centrale est mise en lumière.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

En 1598, cette partie de l'Amérique

appartient aux Espagnols.

Samuel de Champlain,

alors fin vingtaine,

veut espionner les établissement

espagnols pour aider la France

dans ses efforts de colonisation.

Il profite de la seule faille

dans l'empire espagnol,

le manque de navires.


Une carte de la côte ouest de la France et de l'Espagne permet d'illustrer le voyage fait par le vaisseau français.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

Par un heureux hasard,

les Espagnols affrètent

un vaisseau français

à destination de la Nouvelle-Espagne,

qui appartient à l'oncle de Champlain.

Son oncle le charge

de veiller à ses intérêts,

et Champlain monte à bord

en tant que simple civil étranger.


On revient à la chambre de CHAMPLAIN.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Champlain est en mission

d'espionnage. Il dissimule donc

sa véritable identité,

car s'il est découvert,

c'est la mort à coup sûr.


On frappe de nouveau à la porte.


OFFICIER ESPAGNOL

(À travers la porte)

(Propos traduits de l'espagnol)

Monsieur! Ouvrez!

Ouvrez s'il vous plait.


Avant d'ouvrir, CHAMPLAIN dissimule son cahier sous les couvertures.


OFFICIER ESPAGNOL

(Propos traduits de l'espagnol)

Vous vouliez savoir quand la terre sera visible? [CHAMPLAIN

Si.


OFFICIER ESPAGNOL

(Propos traduits de l'espagnol)

Venez.


CHAMPLAIN suit l'OFFICIER en fermant derrière lui.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Pourquoi les grandes nations européennes

s'intéressent-elles tant à l'Amérique?


On revient au studio numérique. LAURENT TURCOT, professeur d'histoire commente en s'adressant au public.


LAURENT TURCOT

D'une part, les Européens

souhaitent mettre la main

sur les métaux précieux qui

se trouvent sur le territoire,

on cherche de l'or.


Texte informatif :
Entre le 16e et le 19e siècle, plus de 300 tonnes d'or, 25 000 tonnes d'argent seront rapportées en Espagne.


LAURENT TURCOT

D'autre part, on veut trouver

un passage vers l'Asie

et prendre le contrôle de

la route des épices en Orient.

C'est un enjeu économique

majeur à l'époque.


CHAMPLAIN monte sur le pont du vaisseau accosté près d'une région verdoyante.


ÉRIC THIERRY, historien témoigne dans une salle à manger.


ÉRIC THIERRY

La source de la puissance

espagnole, c'est l'Amérique.

C'est d'Amérique que viennent

les richesses de l'Espagne,

l'or et l'argent, qui permettent

à l'Espagne de financer

des guerres en Europe,

qui permettent à l'Espagne

d'être une grande

puissance européenne.

Les Français n'avaient pas

le droit d'aller en Amérique

espagnole. Il a pu y aller

parce que les Espagnols

avaient besoin de bateaux,

et ils avaient besoin d'équipages

pour faire fonctionner

ces bateaux.


On montre un dessin illustrant les Espagnols faisant brûler des gens à demi nus. [MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Durant ce périple, Champlain étudie

les façons de faire des conquistadores,

et il éprouve rapidement

une sympathie pour les peuples

autochtones.


DAVID HACKETT FISCHER, historien et auteur, commente depuis un bureau rempli de livres.


DAVID HACKETT FISCHER

(Propos traduits de l'anglais)

Champlain fut témoin de cette

exploitation. En visitant une île

au large de l'Amérique du Sud,

au cœur des activités de la

pêche à la perle, il vit comment

des Amérindiens étaient contraints

à plonger pour pêcher des perles.

Et il fut choqué par la brutalité

de ce commerce qui

rapportait beaucoup à l'Espagne,

mais à un coût humain terrible.


Un dessin de CHAMPLAIN, intitulé « pescherie de perles », illustre les plongeurs amérindiens, nus et très maigres.


On revient au commentaire de LAURENT TURCOT, dans le studio numérique.


LAURENT TURCOT

Le coût humain de la colonisation

espagnole est effectivement

très lourd. La population autochtone

passe de 80 à 12 millions

d'habitants, soit une chute

de 85%. Les épidémies,

les massacres répétés,

les déportations et les travaux forcés

sont autant de facteurs

qui expliquent cet effondrement.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

Ces méthodes dégoûtent Champlain,

et ce sera déterminant dans sa façon

de bâtir la Nouvelle-France.


DAVID HACKETT FISCHER

(Propos traduits de l'anglais)

Il était convaincu qu'il fallait

éviter de reproduire l'exemple

de la Nouvelle-Espagne.

Et il se mit à envisager

un nouveau modèle d'empire

pour l'Amérique du Nord,

dans cette région appelée

Nouvelle-France.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

Mais tout d'abord,

revenons à ses origines.

Jeune adulte, Champlain voit grand.

Mais d'où lui vient

son ouverture d'esprit?

Samuel est originaire de Brouage,

une ville située sur les côtes

de la Charente-Maritime.


Une carte situe BROUAGE sur la côte ouest de la France.


On visite BROUAGE.


VINCENT LECLERC correspondant en Europe présente Brouage.


VINCENT LECLERC

Brouage, aujourd'hui fusionnée

à un village voisin

et nommée Hiers-Brouage,

est un lieu déterminant

dans le cheminement de Champlain.


Une animation numérique illustre le propos.


VINCENT LECLERC (Narrateur)


Au 16e siècle, Brouage est

une ville côtière

entourée de marais salant,

qui s'impose comme

une plaque tournante du florissant

commerce de sel. Et l'Amérique est

une destination prisée.

Samuel Champlain grandit ici,

dans un univers cosmopolite

où on peut croiser

des pêcheurs et des aventuriers

en provenance de contrées

aussi exotiques que Terre-Neuve,

que l'on appelle aussi

"la terre des morues".

Pour ces hommes, le sel

du havre de Brouage

est le seul moyen de conserver

les produits de leur pêche.

Leurs récits d'un Nouveau Monde

bercent l'imaginaire du jeune Samuel

et stimulent déjà son goût

de l'aventure.


Texte informatif :
Brouage, aujourd'hui


VINCENT LECLERC (Narrateur)

Brouage, situé autrefois

sur un étroit bras de mer,

est alors entouré

de hauts-fonds.


Texte informatif :
Brouage, autour de 1570


L'image se transforme et on recule dans le temps.


VINCENT LECLERC (Narrateur)

Il faut être un très bon marin

pour manoeuvrer dans ce port

achalandé. Et c'est ici que le père

et l'oncle de Samuel lui enseignent

l'art de naviguer.


On revient à MARIE-LOUISE ARSENAULT dans le studio numérique.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

On croit que Samuel

aurait aussi fréquenté

une académie à Brouage,

où il aurait reçu une formation

de haut niveau habituellement

réservée aux nobles.

Il y aurait notamment

appris à dessiner,

mais aussi à combattre,

et il ne va pas tarder à faire

ses preuves sur le terrain

en prenant part

aux guerres de religion.


DIDIER POTON, président du Musée Rochelais d'histoire protestante, raconte dans une église.


DIDIER POTON

Les guerres de religion,

c'est l'affrontement

entre des Français,

mais qui ont choisi

2 confessions et 2 identités religieuses:

d'un côté, les catholiques,

la majorité des Français,

et les protestants.


Texte narratif 

(Guerres de religion, 1562-1598)


Des illustrations montrent l'horreur des guerres de religion au 16e siècle.


DIDIER POTON (Narrateur)

C'est une horreur absolue,

ce massacre.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Cette guerre, qui sévit en France et fait

près de 3 millions de morts,

est grandement financée

par les Anglais, du côté protestant,

et par les Espagnols, du côté catholique.

Les Espagnols jouent un jeu important

dans les rivalités entre les différents partis

qui divisent le royaume de France.

Ils financent d'abord

la Sainte Ligue, ultra catholique,

puis s'engagent militairement

dans le conflit à ses côtés.


VINCENT LECLERC marche sur les remparts des fortifications de La Rochelle.


VINCENT LECLERC

Champlain grandit au coeur

de toute cette tension.

Brouage, la ville où il est né,

est majoritairement catholique,

tandis que la ville voisine

de La Rochelle, où on est

en ce moment, est le bastion

du protestantisme.

On croit que Champlain

est né protestant et qu'il serait

devenu catholique par la suite;

les conversions sont

chose courante à l'époque.


MICKAËL AUGERON, historien témoigne aussi dans une église.


MICKAËL AUGERON

Champlain est plutôt quelqu'un

qui cherche le compromis

sur le plan religieux.

Champlain est également

quelqu'un qui sait vers où

le vent va tourner,

et il a bien compris...

que les gens qui se convertissent,

dans l'entourage du roi,

que la conversion

du roi lui-même,

vont inciter bien d'autres

hauts personnages

à suivre le mouvement.

Et je pense que Champlain

veut justement suivre le sillage

de ces gens puissants

pour espérer en avoir

le maximum de bénéfices.



On revient au studio numérique avec LAURENT TURCOT.


Texte informatif 

(Conversions d'HENRI IV au catholicisme : 1593, 1572 , 1562)


LAURENT TURCOT

Cette conversion d'Henri IV

au catholicisme en 1593

a pour but avoué

de pacifier le royaume.

Mais il en est à sa 3e conversion,

ce qui provoque aussitôt

la méfiance et les foudres

de la Ligue catholique.

Ce regroupement armé,

farouchement opposé

à toute montée du protestantisme,

se rebelle aussitôt

contre le roi converti.

Cette guerre de la Ligue

et la 9e guerre de religion

à déchirer la France

en moins de 40 ans.


VINCENT LECLERC se retrouve en Bretagne.


VINCENT LECLERC

L'épisode le plus sanglant

de ce conflit a eu lieu en 1594,

en Bretagne, sur la péninsule

de Crozon.


Une carte situe CROZON sur la carte de la côte Ouest de la France et de l'Espagne.


VINCENT LECLERC (Narrateur)

C'est une forteresse naturelle

tenue par les Espagnols,

qui y ont construit un fort massif

leur donnant le contrôle

sur toute la région.

(S'adressant au public de l'émission)

Comme de nombreux jeunes

de son âge, Champlain rejoint

les rangs de l'armée

pour soutenir Henri IV

face à cette invasion.

Et à Crozon, il combat

sur la première ligne

et risque sa vie pour détruire

le fort espagnol.


Une gravure illustre le propos. Les mots suivants sont en surimpression sur la gravure : Bataille de Crozon, Camp français, Camp espagnol de chaque côté de la gravure.


VINCENT LECLERC (Narrateur)

Les combats durent plusieurs jours

et causent de lourdes pertes

du côté français, qui finit tout

de même par remporter la victoire.

(En s'adressant au public de l'émission)

Les Espagnols, eux, résistent

jusqu'au dernier homme,

si bien qu'aucun des 400 militaires

défendant le fort ne sort vivant

du siège. On nommera

d'ailleurs l'endroit

"la Pointe des Espagnols",

en hommage à leur courage.

Cette victoire française

ne met pas fin à la guerre,

mais elle est capitale

pour Henri IV.


On retourne au témoignage de DIDIER POTON dans une église.


DIDIER POTON

Donc, en 1598,

la France réussit à négocier une paix

avec l'Espagne, et quelques semaines

plus tard, l'Édit de Nantes

est signé. Donc, Henri IV,

sa force, c'est d'avoir réussi

dans sa négociation

à avoir la paix extérieure

avec l'Espagne et la paix

intérieure avec les protestants.


HENRI IV lit dans une pièce réservée. Cette image apparaît sur un des écrans numériques qui meublent le studio où MARIE-LOUISE ARSENAULT poursuit son récit.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

À la fin de la guerre,

Henri IV met en place

l'Édit de Nantes,

un accord qui garantit

aux protestants le droit de pratiquer

leur religion. Il peut enfin commencer

À s'intéresser au Nouveau Monde.


VINCENT LECLERC s'adresse au public de l'émission sur le bord des marais salants de Brouage.


VINCENT LECLERC

Et Champlain dans tout ça?

On avait déjà noté qu'il avait

démontré une bravoure exemplaire

pendant la campagne.

Certainement, il ressort

de cette période plus fort

et plus expérimenté dans l'art

de combattre et de commander.

Cette expérience militaire

lui sera d'ailleurs très utile

dans la carrière qu'il allait

entreprendre en Nouvelle-France.

Donc, à la suite de la victoire

d'Henri IV et de la proclamation

de l'Édit de Nantes,

Champlain est démobilisé,

et il a le temps de réfléchir.

Marqué par la violence

et la cruauté de la guerre

en Bretagne, il commence

déjà à rêver de bâtir

un monde meilleur.


DAVID HACKETT FISCHER ajoute un commentaire.


DAVID HACKETT FISCHER

(Propos traduits de l'anglais)

(L'humanisme de Champlain s'est développé en réaction à l'inhumanité dont il fut témoin lorsqu'il était soldat en France. [De nouvelles gravures illustrent les guerres de religion en Europe.)


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

De nombreux autres soldats

ont vécu la même expérience

que Champlain sans pour autant

en revenir habités par un rêve

qui allait changer le monde.

(S'adressant au public de l'émission)

Mais qu'est-ce qui différencie

Samuel de Champlain

de ses contemporains?

Il a accès à un mentor unique,

le roi Henri IV.


On montre une toile évoquant le règne de HENRI IV.


Texte informatif :
Paris, France


Sur un mur, on peut lire : Ancienne place Dauphine.


VINCENT LECLERC

Henri IV est surnommé

le Roi de coeur.

C'est un homme chaleureux

et un humaniste qui croit

que tous les hommes sont égaux,

pensée remarquablement moderne

pour l'époque. Fatigué des guerres

de religion, il s'impose en médiateur

en créant la première armée

biconfessionnelle.

(En montrant une statue équestre au milieu d'une place.)

Les sculpteurs de cette statue

ont su capter la magnanimité

du défunt roi. Sur la plaque, on le voit

en train de distribuer

du pain aux Parisiens.


Plusieurs images illustrant le règne de HENRI IV défilent.


ÉRIC THIERRY témoigne.


ÉRIC THIERRY

C'est quelqu'un qui a voulu

faire entrer la France

dans la modernité,

et il a voulu faire revenir

la prospérité dans le pays.

C'est un roi qui aimait

beaucoup le contact.

Et qui aimait beaucoup

le contact avec la population.

Et c'était un homme

qu'il était facile d'aborder,

qu'il était facile de rencontrer.


On visite le Paris d'hier qu'il reste encore, aujourd'hui.


VINCENT LECLERC

Le Paris d'aujourd'hui

témoigne encore de la vision

et du dynamisme d'Henri IV.

C'est lui qui fait construire

le Jardin des Tuileries

avec l'allée qui mène au Louvre,

là où il érige la Galerie

du bord de l'eau, qui fut longtemps

la plus grande galerie d'Europe.

Il conçoit les berges et

les quais le long de la Seine,

le Pont Neuf, il crée la

Place dauphine. Il est aussi reconnu

comme le grand bâtisseur

du château de Fontainebleau

et de ses jardins, où il adore

recevoir des amis.

Dans une société déchirée

par les querelles religieuses,

Henri IV a la capacité

de voir les choses autrement.

Il souhaite la paix et la prospérité

pour tous les peuples

de France. Le Roi de coeur

inspire certains de ses contemporains,

et Champlain est l'un de nombreux jeunes

à vouloir suivre son exemple.

Et il détient une longueur

d'avance sur les autres.


On retourne au studio avec MARIE-LOUISE ARSENAULT.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

Henri IV fait de Champlain

son jeune protégé. Bien que sa famille

n'ait aucun lien de noblesse,

elle entre très tôt dans l'intimité

du futur roi. L'origine de cette relation

reste un mystère et alimente

les hypothèses. Certains croient

que Samuel et Henri IV

sont beaucoup plus proches

qu'on le pense.


Dans une reconstitution de village Algonquin, CHARLES BENDER, correspondant Ontario, s'adresse au public de l'émission.


CHARLES BENDER

Les spéculations sur les origines

de Champlain l'ont suivi jusqu'ici,

chez les Algonquins

de la vallée du St-Laurent.

En effet, l'un d'entre eux

aurait affirmé

que Champlain lui-même lui

aurait dit être le fils du roi.

Les autochtones

se sont transmis cette croyance

par tradition orale

pendant des siècles,

jusqu'à ce qu'elle se retrouve

dans l'autobiographique

de Black Hawk, grand chef

amérindien de la région

de l'Illinois, un ennemi

d'Abraham Lincoln.


Un portrait de Black Hawk apparaît.


On revient au témoignage de DAVID HACKETT FISCHER.


DAVID HACKETT FISCHER

(Propos traduits de l'anglais)

C'était un grand leader amérindien

de son époque. Ses mémoires

commençaient par le récit d'un

homme qui ne peut qu'être Champlain.

Un de ses ancêtres avait établi

une relation avec un Français qui

disait être le fils du roi de France.

Un soldat, mais qui était venu en

ami.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Pour remonter aux origines,

il faut se transporter

en France, quelque part

en Charente-Maritime.


Une illustration la ville de La Rochelle à l'époque d'Henri de Navarre. Puis l'image se transforme et on se trouve pratiquement au même endroit, mais maintenant, à La Rochelle.


VINCENT LECLERC

À l'époque de la naissance

de Champlain, dans la seconde

moitié du 16e siècle,

c'est ici, à La Rochelle,

que vit le prince Henri

de Navarre, qui deviendra plus tard

Henri IV, roi de France.


On revient au propos historique de LAURENT TURCOT dans le studio numérique.


LAURENT TURCOT

Jeune adulte, Henri de Navarre

s'adonne à un libertinage amoureux

qui fait littéralement

scandale à l'époque.

On l'appelle le "Vert gallant".

On lui connaît au moins

55 maîtresses en titre,

et pas moins de 11 enfants

illégitimes connus.

Et déjà très jeune,

il a un nombre incalculable

d'aventures sans lendemain.


VINCENT LECLERC s'adresse au public de l'émission dans le port de plaisance de La Rochelle. [VINCENT LECLERC

Le prince Henri trouve

ses maîtresses un peu partout

dans la région de Saintonge,

qu'il parcourt de long en large.

Et s'il y avait croisé

la mère de Champlain?


Texte informatif :
Brouage, France


VINCENT LECLERC poursuit son propos dans une chapelle de Brouage.


VINCENT LECLERC

On ne sait pas exactement

quand Samuel Champlain est né.

Les historiens ont pas eu

la tâche facile: l'enregistrement

des naissances n'était pas obligatoire

à l'époque et les archives

municipales de Brouage

ont toutes été incendiées

vers la fin du 17e siècle.

On s'en tient donc, quand il est

question de sa naissance,

à dire qu'elle a eu lieu

à Brouage vers 1570.

Maintenant, que sait-on

des parents de Champlain?


Sur un mur de la chapelle, on lit : Samuel Champlain, né à Brouage vers 1570, fondation de Québec 1608. Relations de voyage 1632. Mort en 1635.


On revient au récit de MARIE-LOUISE ARSENAULT.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

On en sait très peu. Sa mère,

Marguerite Le Roy,

provient d'une famille de pêcheurs.

Antoine Champlain, son père,

est un simple marin.

Mais malgré ses origines modestes,

le rang social de la famille

Champlain s'élève

après la naissance de Samuel.


Une modélisation 3D de la ville de Brouage aide à situer les résidences de la famille CHAMPLAIN.


VINCENT LECLERC

La famille Champlain possède

3 propriétés au coeur même

de Brouage.


On visite Brouage en compagnie de VINCENT LECLERC.


VINCENT LECLERC

Samuel Champlain passe

son enfance

à jouer dans ces rues.

Les maisons de la famille

n'existent plus, mais leur

emplacement et leur nombre

témoignent d'une réussite

financière importante.

D'où vient la fortune

des parents de Champlain?

Antoine Champlain,

le père, gravit les échelons

de la marine jusqu'à recevoir

du roi Henri IV lui-même

le très convoité brevet

de capitaine de la marine royale

de France. Et il n'est pas

le seul membre

de la famille Champlain

à s'attirer les faveurs du roi.


DAVID HACKETT FISCHER poursuit son propos.


DAVID HACKETT FISCHER

(Propos traduits de l'anglais)

Un des membres de sa famille

à La Rochelle fut nommé :

« Entraîneur de chiens » des chenils

du roi. Et il était si fier de ce titre

qu'il l'inscrivait sur tous ses

documents légaux. Plusieurs

postes du genre furent soudain

décernés à cette famille.



VINVENT marche le long des murs de Brouage.


VINCENT LECLERC

Et parmi toutes ces faveurs royales,

à qui revient la plus généreuse?

À Samuel Champlain lui-même.

Dès 1601, il obtient du roi

une pension annuelle.

C'est pourtant bien avant

son premier voyage au Canada

et ses grands exploits

qui feraient sa renommée.


DAVID HACKETT FISCHER

(Propos traduits de l'anglais)

Rien de formel ne le prouve,

mais très tôt, Champlain commence

à être reconnu comme personne

d'un rang plus élevé que celui

de sa famille. La particule

de noblesse « de » Champlain

lui fut accordée alors qu'il était

très jeune, bien avant avoir

accompli les exploits pour lesquels

il est reconnu.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Mais quelle que soit l'origine

de cette relation, l'appui du roi

rend la famille de Champlain

prospère et est essentiel

à la carrière de Samuel.

C'est pourquoi, suite à sa mission

d'espionnage en Nouvelle-Espagne,

Champlain prend bien soin de

préparer un rapport de qualité.

Il intitule ce premier ouvrage

Bref discours des choses

les plus remarquables

que Samuel Champlain

de Brouage a reconnues

aux Indes occidentales.


VINCENT LECLERC se trouve devant la bibliothèque John Carter Brown, à Providence, Rhode Island.


VINCENT LECLERC

Il existe 3 copies manuscrites

connues de Bref discours,

et c'est ici, à la bibliothèque

John Carter Brown,

à Providence, dans l'État

du Rhode Island,

que se trouve

la copie la plus complète.


On entre dans la bibliothèque où VINCENT LECLERC rencontre NIEL SAFIER, directeur du John Carter Brown Library, qui montre le rapport de CHAMPLAIN.


VINCENT LECLERC

M. Safier, qu'est-ce que

contient Bref discours,

en fait?


NIEL SAFIER

En fait, le Bref discours,

c'est un itinéraire

que Champlain a fait

sur un voyage dans les îles

des Antilles.


On parcourt les pages du rapport écrit et dessiné par CHAMPLAIN.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Son rapport est truffé d'illustrations

et de cartes dont la qualité

est sidérante. Remarquez

la précision avec laquelle

il dessine la Guadeloupe.

Non seulement il démontre

beaucoup de talent,

mais on se demande comment

il a pu réaliser un tel exploit

sans se faire démasquer.

(SERGE BOUCHARD, anthropologue témoigne.)


SERGE BOUCHARD

D'abord, il faut se rappeler

que pour ce qui est

de l'époque, on est en train

de s'entre-espionner toujours.

Chacun veut savoir,

chaque nation: l'Angleterre

veut savoir ce que la France fait,

la France veut savoir

ce que l'Espagne fait,

sûrement. Le Portugal est actif,

les Hollandais aussi.

Donc, chacun s'entre-observe.

Mais ceux qui sont

en avance en Amérique,

c'est bien sûr les Espagnols,

ceux qui s'enrichissent le plus,

ceux qui sont déjà là,

et ils ont une longueur

d'avance dans le temps.


DAVID HACKETT FISCHER

(Propos traduits de l'anglais)

Il est intéressant de se demander ce qu'il faisait là, exactement. Il est possible qu'il ait été envoyé par Henri IV. [SERGE BOUCHARD

On pourrait rire pis dire:

"C'est un espion",

donc il avait une mission

d'intelligence, c'est sûr.


ÉRIC THIERRY

Champlain avait

des renseignements intéressants

sur les possibilités offertes

par l'Amérique espagnole.

Il avait visité les ports,

il pouvait donner

des informations utiles

à des corsaires français

dans le but d'organiser

des attaques en Amérique

espagnole.


On revient à la table où le Bref discours gît sur la table.


NIEL SAFIER

On a pas mal de détails

qui ne correspondent

pas exactement

aux voyages que Champlain

aurait faits.


VINCENT LECLERC

Il y a des dates qui

concordent pas, ou des faits?


NIEL SAFIER

C'est pas qu'ils concordent pas.

En fait, tout concorde

très, très, très bien.

Mais on n'a pas l'évidence

écrite. C'est comme

un fromage suisse:

en fait, il y a toujours

des trous et on saura

jamais exactement

ce qu'il y avait dedans,

parce que c'est très rare

que des documents

comme ça parviennent

à nos jours.


MARIE-LOUISE ARSENAULT s'adresse au public de l'émission dans le studio numérique.


MARIE-LOUISE ARSENAULT

On croit que Champlain

n'a pas pu tenir un journal

ou consulter des cartes pendant

ses déplacements en Nouvelle-Espagne

de peur de se faire prendre.

Il aurait plutôt rédigé

le Bref discours de mémoire,

à son retour. Avec le recul,

Champlain apparaît

comme un observateur avisé,

et même un visionnaire.


Texte narratif :
Paris, 1601


CHAMPLAIN visite le roi HENRI IV.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Il souligne la nécessité

de creuser un canal à Panama.

Comment réagit l'unique

destinataire de son rapport,

le roi Henri IV?


HENRI IV

Voilà qui était

bien téméraire, Samuel!

Tu as dû courir

beaucoup de risques

pour nous ramener

ce rapport!

Franchement, ton audace

me surprendra toujours!


CHAMPLAIN

Sire.


HENRI IV

Sully! Veuillez vous assurer

qu'il reçoive une pension

À la hauteur de ce travail.

Ce rapport est d'une valeur

inestimable pour mes projets.


CHAMPLAIN

Merci, sire, c'est trop.


HENRI IV

Mais non! Vois ça comme

un salaire. Tu agiras à titre

de géographe pour moi.

Je veux que tu poursuives

ton étude sur nos possibilités

d'expansion au Nouveau Monde.


CHAMPLAIN

Bien.


DUC DE SULLY

Mais, sire, nous venons

de faire la paix avec l'Espagne!

Une expansion vers leur territoire

nous replongerait assurément

dans d'innombrables conflits.


CHAMPLAIN

Le ministre a raison.

La région est trop bien protégée,

et leur exploitation des Indiens

n'amène que conflits

et violences.

L'arrivée de la France ne ferait

qu'empirer les choses.

C'est pourquoi nous devons nous

rabattre sur l'Amérique du Nord.

Nous y avons déjà des prétentions,

mais peu de nations européennes

s'en préoccupent.


DUC DE SULLY

Mais avec raison!

Cet endroit est invivable!

Jacques Cartier, Roberval,

Chauvin, tous ont essayé

d'y installer une colonie,

en vain!


CHAMPLAIN

Et pourtant, monsieur le duc,

des sauvages y vivent,

nombreux. Ces territoires sont

vastes et vierges, sire,

parfait pour y bâtir

quelque chose de neuf.


HENRI IV

Une France neuve!

Voilà qui nous ferait grand bien!


DUC DE SULLY

Précisément, sire.

Une nouvelle France!


Présentation du prochain épisode, quelques extraits défilent dans un encadré.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

Lors du prochain épisode...


Début du générique de fermeture


PONT-GRAVÉ

Il y a des milliers

de sauvages là-bas,

et ils sont armés

jusqu'aux dents, eux!


MARIE-LOUISE ARSENAULT

C'est un événement monstre

qui se déroule à Tadoussac

lorsque Champlain

y arrive. En compagnie

de son capitaine, Pont-Gravé,

il se présente sans arme

devant les Amérindiens.


CHEF GILBERT WHITEDUCK

C'était vraiment la première fois

que les Algonquins voyaient

quelqu'un qui arrivait

d'un autre pays.


MARIE-LOUISE ARSENAULT (Narratrice)

De Mons et lui choisissent

de s'établir dans une toute petite île,

l'île Ste-Croix. En janvier, il y a

un mètre de neige. Leur forteresse

est devenue leur prison.


ÉRIC THIERRY

Il y a eu des bagarres,

il y a eu des mutineries...


CHAMPLAIN

Ce sont nos dernières bûches?


Fin générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season

Résultats filtrés par