Universe image Les bleus de Ramville Universe image Les bleus de Ramville

Les bleus de Ramville

A story focusing on the members of the local semi-professional hockey league team's fan club. Although presenting very different personalities and interests, the four most active members of the club all share one passion - hockey. Particularly the hockey played by their team, the Dufresne Radiators. Owned by Polo Dufresne, an influential but slightly shady businessman, the Radiators' team is one of the most important elements of Ramville's cultural and social life. Especially since the mill, ...

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Play For the Team

In Montreal, Nadine and Christine prepare a pitch for LCS. In Ramville, Gordie is increasingly struggling to combine his role as a single dad, his business and coaching the Radiators.



Production year: 2013

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


JULIE et le metteur en ondes HERVÉ sont en studio, préparant une émission de radio.


JULIE

Salut Hervé!


HERVÉ

Hey, Lachance!

T'as mis tes p'tits

yeux à matin?


JULIE

Tu feras une plainte

au zozo de la station qui

a décidé de tester une

nouvelle grille horaire.


MIKE rejoint JULIE et HERVÉ en studio.


HERVÉ

Hey! Animal!


MIKE

Salut Hervé.


HERVÉ

Y'a le tout Ramville devant leur

radio qui se demandent quand

est-ce que les Radiateurs

vont en gagner une.

Bon ben, j'te dis merde.


JULIE

Merde, ça veut dire

bonne chance au théâtre.

Pis t'es-tu à l'aise avec les

questions que je t'ai envoyées?


MIKE

Ben moi les interview

pis le théâtre

c'est pas ben ben mon bag.

Le "tout Ramville"

va être pas mal déçu.

Tout ce qu'ils veulent

savoir c'est quand McNeil

va revenir sa glace.


JULIE

Mike, les Radiateurs ont beau

être sur un losing streak,

t'es un bien meilleur

capitaine que Dave McNeil

le sera jamais...


HERVÉ

Coudon, je pensais que t'avais

arrêté de l'haïr, celui-là?


JULIE

La memère!


JULIE et MIKE prennent place autour des micros, avant le début de l'émission.


JULIE

Tsé là, c'est toi qui a

rapaillé l'équipe quand

on a perdu nos

meilleurs joueurs.

Pis Dave McNeil

là, sa blessure...


MIKE

Quoi, sa blessure?


JULIE

Ben j'ai vu ce qui est arrivé.

C'est comme si McNeil avait

déjà quelque chose à l'épaule...


MIKE

Eille, Julie!

T'as pas eu ta leçon?

Ce qui se passe dans

l'équipe reste dans l'équipe.

Souviens toi s'en.


JULIE

J'imagine que je pourrai

pas en parler à radio debord.

Ben à matin là, c'est

toi le capitaine.

Pis on va essayer de ramener la

ville en arrière de son team.


L'émission commence. JULIE et MIKE sont installés devant leurs micros respectifs.


JULIE

Bon matin aux auditeurs

de Ramville qui se lèvent tôt.

Aux chanceux

qui dorment encore,

vous allez manquer

quelque chose.

Nous sommes en compagnie

de Mike 'Animal' Racette,

le capitaine par

intérim des Radiateurs.

Bonjour Mike!


MIKE

Bonjour la belle Julie!


JACK et DAVE discutent dans un bureau de l'aréna.


JACK

Rapports du médecin, physio,

ça l'air qu'y a pas de raison

que tu jouses pas à soir.


DAVE

C'est ben la première

fois qu'on se fie pas

à la parole du joueur.


JACK

C'est pour ton bien ça Dave.

On voudrait pas personne que

tu r'viennes au jeu blessé.


DAVE

Ou s'est tu t'en

va avec ça Jack?


JACK

J'ai une question pour toi.


DAVE

Veux-tu me faire jouer

aux devinettes à matin?


JACK

T'es-tu prête à rev'nir au jeu?


DAVE

J'ai-tu l'air d'un scout qui

vient te vendre des barres

de chocolat moi?


JACK

Ton épaule est p't'être guérie

mais moi c'est ton manque

de respect pour

l'équipe qui me dérange.

Ça je suis pas sûr

que c'est guéri.


DAVE

T'as-tu recommencé à boire Jack?


JACK

Cherche-moi pas.


DAVE

Oublie pas, c'est

moi le capitaine.

Pis je le reprends

mon vestiaire, ok?


JACK

En parlant de capitaine, tu

sauras que Racette a faitte

une maudite bonne job

pendant que tu te faisais

taponner par la physio.


DAVE

Oh oui, une maudite bonne job.

Zéro victoire, c'est

très impressionnant ça.


JACK

Aille, ou est-ce que tu t'en va?

Assie-toi.


DAVE

Comment ça?


JACK donne un ordinateur portable à DAVE.


JACK

D'ici à pratique,

tu visionnes le montage

des games que Julie a préparé.

Ça va te mettre

du plomb dans tête.


DAVE

Oh, parfait ça.

J'avais le goût d'une

bonne comédie à matin moi.


JACK

C'est ça.


De retour en studio. MIKE répond aux questions de JULIE.


MIKE

Tu sais Julie, le début

de la saison a été rough,

mais je pense les

Radiateurs sont en position

d'en gagner une.

Pis le pt'it Brûlé aussi

y'a énormément de potentiel,

check les ben.

Y va faire parler de lui.


JULIE

Pis si je me fie à ce que j'ai

visionné des dernières games,

Blanchard, le nouveau gardien,

ses batteries sont pas mal

chargées depuis les

premiers matchs?


MIKE

Julie on est toutes su'l 220.


JULIE

Mike, t'accepterais-tu

de nous donner ta

recette de capitaine?


MIKE

Ben la recette c'est de

mettre l'équipe avant tout.


Au lieu de visionner les matchs à la demande de JACK, DAVE utilise l'ordinateur pour écouter l'entrevue de MIKE à la radio.


GORDIE est dans son bureau, au garage. Il discute au téléphone avec JACK.


GORDIE

J'avais pensé que ça prendrait

une couple d'autres semaines,

mais si tu dis que

tout est en ordre.

Un instant Jack.


Pendant que GORDIE est au téléphone, AMÉLIE joue à un jeu sur le cellulaire de GORDIE.


GORDIE

Mélie! Je vas me retrouver

plus de batterie, là...


AMÉLIE

Please! J'sus

rendue au 52e niveau...


GORDIE

(Reprenant le combiné)

J'sus là!

Je te dit Jack,

c'est une deuxième tête

que j'aurais de besoin.

Polo non, y'arrive

juste dans deux jours.

Y'est parti rencontrer des

acheteurs potentiels pour une

de ses business à Sudbury.

Écoute Jack, c'est une

journée pédagogique

aujourd'hui fait que...

C'est ça, à tantôt.


GORDIE raccroche.


AMÉLIE

Pourquoi j'peux pas en

avoir un à moi tout seul?


GORDIE

Parce qu'on est pas

millionnaires pis que

tu traînes pas en ville.

Tes amies ont le

téléphone chez eux, non?


AMÉLIE

J'en ai pu d'amies.

Sont toutes déménagées.

Au moins Wayne lui,

y'est chez Mark.


GORDIE

Arielle et ses parents

sont partis pour Sudbury.

C'est pas "toutes"

tes amies, ça.


AMÉLIE

Juste ma meilleure amie!

Pourquoi déjà on

déménage pas à Montréal?

Nadine est là, pis...


GORDIE

Depuis quand t'appelles

ta mère Nadine, toi?


AMÉLIE

Depuis qu'a déménagé

À Montréal, pis...


GORDIE

Écoute, maman est pas

déménagée à Montréal, ok?

A travaille deux

semaines là-bas,

pis a commute deux semaines ici.


AMÉLIE

De toutes façon, a jamais

de temps pour nous depuis

qu'elle a sa "business"!


GORDIE

Hey hey, Mélie.

Comment de fois je te l'ai dit?

Notre famille, on est

comme une équipe...

Je sais que c'est pas tout

le temps facile mais...

(Regardant sa montre)

Oh shit, l'entrevue de Mike!


GORDIE allume la radio, pendant que AMÉLIE reprend le cellulaire de GORDIE.


JULIE (Voix à la radio)

Et bien, ici Julie Lachance,

qui dit un gros merci

à Mike 'Animal' Racette et

qui souhaite une victoire

bien méritée aux

Radiateurs ce soir!


GORDIE

Faut que j'y parle avant que

je le rencontre chez O'Malleys.

Pis ensuite, toi pis moi,

on lunch en amoureux!


AMÉLIE

Paaaap?

Tu pourrais pas me déposer

à l'arcade en route?

Y'a mes amies qui sont là pis...


GORDIE

Ben ken!

T'a des amies encore finalement!

Écoute, ta mère

et moi on est d'accord:

t'es encore trop jeune

pour traîner à l'arcade.


HENRI-PAUL entre dans le bureau de GORDIE.


HENRI-PAUL

Gordie, aurais-tu

une p'tite minute?


GORDIE

Qu'est-ce qui a?


HENRI-PAUL

C'est parce qu'y me semble que

la Thunderbird a un méchant

bruit à la transmission.


GORDIE

Quel sorte de méchant bruit?


HENRI-PAUL

Un "crounch".


GORDIE

Un "crounch"...

J'arrive.

(S'adressant à AMÉLIE)

Écout, Mélie, je va être

juste une petite demi-heure,

ok ma belle?


AMÉLIE

(Jouant avec le cellulaire de GORDIE)

Whatever...


GORDIE quitte le bureau.


MAUREEN et CHRISTIAN sont au fan-club, préparant la salle pour un souper qui se tiendra plus tard.


MAUREEN

(Parlant au téléphone)

Ben là...

On a pas remonté les

prix depuis cinq ans.

C'est comme si on les

avait baissés, ça!

Audrey, c'est pas parce

que tu couches avec McNeil

que t'as droit à un rabais.

Si tu prends juste ton

membership en janvier,

tu r'viendras au fan-club

en janvier debord.

C'est ça...

C'est ça.

Bye!


MAUREEN raccroche.


CHRISTIAN

Toute une gang de lâches!

Mais le beau dans tout

ça c'est qu'on a donné...

Ah non, s'cuse, "prêté"

notre local au Maire

pour ses soirées VIPs.

Ça fait que...


MAUREEN

C'est un costume de

perroquet que t'aurais

du porter pour

les cérémonies toi.

Christian, on a dit que le

fan-club allait collaborer

avec le Maire pour attirer des

investisseurs, franchement...


CHRISTIAN

C'est tellement pas juste.

Nous autres on

avait pas une cenne.

Mais le Maire lui, y'en a

un budget pour ses soupers

de VIPs qui

vont sauver la ville.

Pis je te le dit

moi, j'ai voté oui

pour tout ça la,

juste par... solidarité.


MAUREEN

Quin!

Un nouveau mot dans

ton vocabulaire.

On arrête pas le

progrès, ça l'air.


CHRISTIAN montre à MAUREEN une serviette de papier pliée, pour décorer la table.


CHRISTIAN

Qu'est-ce que t'en pense?

C'est un perroquet.


MAUREEN

Très drôle.


NADINE et CHRISTINE sont à leur bureau. Elles discutent.


CHRISTINE

(En se maquillant)

Nadine, vas-tu pouvoir mettre

ça sur ta carte de crédit?


NADINE

Le principe d'avoir une carte

corporative c'est justement

de pas avoir...


CHRISTINE

J'tavais dit qu'on

aurait du prendre

une plus grosse

limite de crédit.


NADINE

OK!

J'vais prendre l'addition

pour ce midi, mais en rentrant,

moi je continue sur le pitch

pour LCS pis toi tu va apprendre

les états financiers

préliminaires par coeur.


CHRISTINE

Les Conseillères Francom

se mettront pas sur la map

en gérant leur développement

comme une école de village.


NADINE

Ramville, c'est pas un village

c'est une petite ville.

Pis tu sauras que notre Conseil

scolaire est le mieux géré du

tout le Nord de l'Ontario, grâce

à ton associée ici présente.

Christine, on s'était promis

de pas réinvestir, pis là là...


CHRISTINE

On va faire notre prochain power

breakfast à l'Armée du Salut,

pis je vais commander du

granola, je te promets.


Le téléphone de NADINE sonne.


NADINE

Un instant c'est Gordon...

(Décrochant)

Les Conseillères

Francom, bonjour Gordon!


MIKE reconduit JULIE chez elle. Ils discutent dans l'auto.


JULIE

Merci pour le lift, Mike.

Je feelais vraiment

pas pour marcher.


MIKE

Comme ça, tu vas pouvoir

rester dans les bras de Morphée

cinq minutes de plus.

Pendant que moi, je vais aller

écouter Gordie me dire que

j'ai faite de la ben bonne

job mais que ça l'empêchera

pas de redonner le 'C' à McNeil.


JULIE

Écoute Mike, c'est pas parce

que Dave y revient que Gordie va

arrêter de te faire confiance.

Tu leur as rendu un maudit

gros service pis Gordie

y'a de la mémoire.


MIKE

Envoye scram, Lachance.

Ton oreiller t'attendra

pas toute la journée.


JULIE

Non, ben...

Merde pour ta

rencontre avec Gordie

pis pour la

pratique cet après-midi?


MIKE

Merde?


JULIE

Ben oui, merde.


De retour au bureau. NADINE discute au téléphone avec AMÉLIE, pendant que CHRISTINE termine de se préparer.


NADINE

Amélie, Maman a plus le temps

de te parler ma chouette.

C'est 'Non', tu vas pas

À l'arcade toute seule.

Des shorts?

Amélie, on est presqu'en

rendue en hiver.

Ben oui, c'est vrai que si

tu les portes quatre saisons,

ils vont se rentabiliser.

Oui, c'est correct, mais

juste les shorts, ok?

Tu sais, ma poupoune,

ton père et moi on

fait du mieux qu'on peut.


Pendant que NADINE parle avec sa fille avec son cellulaire, CHRISTINE prend son téléphone pour appeler la ligne du bureau. Le téléphone se met à sonner.


NADINE

Ok, y faut vraiment que

je te laisse, ma belle.

Oui, on se parle ce soir.

Ok, bye!

(Décrochant le téléphone du bureau)

Nadine McCormick.


CHRISTINE

Le taxi de "Maman" est appelé.

C'est pas parce que les

fonctionnaires du ministère

du Tourisme ont deux

heures de lunch payées

qu'ils vont apprécier qu'on

soit en retard pour le briefing.


NADINE

Je te ferai remarquer que ma

carte de crédit ne toughera

pas plus de deux heures.


De retour au garage. GORDIE parle au téléphone, pendant qu'AMÉLIE patiente.


GORDIE

Salut Maureen.

Écoute, pourrais-tu me

garder deux places au bar?

Je veux que ça soit tranquille.

Merci, à tantôt.


GORDIE raccroche.


GORDIE

(S'adressant à AMÉLIE)

Pis on est prêts.

Fait que je te laisse chez les

Lessard puis tu me rejoins

a l'aréna dans deux

heures, compris?


AMÉLIE

Promis!


GORDIE donne un document à HENRI-PAUL.


GORDIE

Tiens.

J'aurai pas le temps

de revenir aujourd'hui,

fait que you're on your own.


HENRI-PAUL

Oui, Coach!


GORDIE

Oh, l'adresse des Turmel.


AMÉLIE

C'est correct.

Je vais être avec toi

pis je le sais moi,

comment aller chez Mark Turmel.


GORDIE

Ouin.

Salut.


MAUREEN et MIKE discutent au O'Malley's.


MAUREEN

Veux-tu que je te serve une

petite bière en attendant?


MIKE

On a une game à soir, merci...


MAUREEN

Gros loup!

Prends pas ça de même.

Tu devais ben t'attendre à ce

que Gord pis Polo y redonnent

la job à McNeil?


MIKE

C'est sûr que je m'y attendais.

Qu'est-ce que tu veux,

ça leur prend une vedette

pour faire tripper les foules.


MAUREEN part servir un client.


MAUREEN

S'cuse...


Le téléphone du O'Malley's sonne.


MAUREEN

Tu pourrais-tu répondre?


MIKE va derrière le bar, décrochant le téléphone par la suite.


MIKE

O'Malley's.

Oui Christian...

Ben est occupée, a

va te rappeler.

Oui oui.


DAVE arrive au O'Malley's.


DAVE

Salut mon Mike.

Long time no see.

T'es rendu réceptionniste là?


MIKE

Aille Dave.

J'ai pas le temps de te parler.

J'attends Gordie.


DAVE

Ok.

Je voulais juste te dire

que je viens de regarder

les tapes des dernières games.

T'sé celles ou tu joues

le rôle de capitaine?

Pis euh...


MIKE

J'ai faitte ce que j'ai pu

avec la marde dans laquelle

tu nous a laissés.


DAVE

Whatever Mike.

Le passé c'est dans le passé.

J'sus top shape pis

les Drillers vont avoir

une méchante surprise à soir.


MAUREEN revient au bar.


DAVE

(S'adressant à MAUREEN)

Hey, salut toi!

Ça l'air que t'es dans le jus?


MAUREEN

Dave.

Ça fait longtemps qu'on

t'a pas vu icitte.

T'es allé dépenser tes

heures de maladie à Sudbury?


DAVE

Non, non.

J'étais drette ici, à Ramville.

Mais je dois dire qu'avec

les talents de garde-malade

d'Audrey, j'avais pas ben

ben envie de sortir.


MAUREEN

Ben tu sauras que ta

garde-malade est trop cheap

pour payer son

abonnement au fan-club.

(Donnant le menu)

Tiens le menu, à moins que

tu prennes le plat du jour?


DAVE

Non.

Je vais checker ça.

Pis oh, je

voulais vous remercier

pour les cartes de get well.

Ça marché.


GORDIE arrive au O'Malley's.


DAVE

Aille, salut mon Gord.

Long time no see.


GORDIE

Dave, s'cuse moi là.

J'ai pas le temps de parler.

Je te revois à la

pratique t'a l'heure!


DAVE

Ok.


DAVE quitte le bar et s'assied à une table, en retrait.


MIKE

Je sais pas ce qui

m'enpêche de sacrer mon camp.


MAUREEN

Ça, c'est parce que t'as pas

goûté au pot-au-feu du chef.

C'est la recette de sa mère.

Je vous ordre deux plats?


GORDIE

S'il vous plaît.


MAUREEN quitte pour la cuisine. MIKE et GORDIE discutent au bar.


GORDIE

T'as fait ça comme un pro Mike.

Écoute, c'est pas de

même que j'aurais voulu

te l'annoncer mais...

On était certains qui y

restait une autre couple

de semaines de

physio, mais là...


DAVE

Heille! Salut les gars!

Venez ici, vous paye le lunch!


MIKE

Ça l'air que ma blonde

va faire des tips à midi.


GORDIE

Je pourrais parler à

Polo puis on te garderait

sur le salaire de capitaine

pour un autre quinze jours?


MIKE

Ben c'est sûr que ça

ferait pas de tort.


De retour au bureau. CHRISTINE prépare deux cafés.


NADINE

Va falloir que tu me donnes

ta recette du vin au lunch

parce que je m'endors.


CHRISTINE

C'est une question

d'entraînement.

Pis les clients, si

on s'en tient à l'eau,

ça les fait sentir coupables.


NADINE

C'est qu'est-ce qu'on s'est

dit pour notre hook encore?


CHRISTINE

Le client te voit dans sa soupe.

T'as juste à continuer à y

raconter tes histoires de ligues

régionales, pis y va signer.


NADINE

Je te ferai remarquer que de

toutes les firmes de com qui

soumissionnent, on est la seule

qui a une VP qui connaît ça,

le hockey régional.


CHRISTINE

C'est exactement ce que je

dis: continues à le charmer

pis c'est dans la poche.


CHRISTINE sert un café à NADINE.


CHRISTINE

Nadine...

Ça t'as tu déjà passé par

l'idée d'avoir une aventure?


NADINE

Aventure?


CHRISTINE

Comme dans baiser avec un gars

qui te voit dans sa soupe...

Et dont le charme doit

pas te laisser insensible?


NADINE

Gordon et moi on est

un couple exclusif,

on s'est jamais trompés.


CHRISTINE

Même pas quand y'a

eu son heure de gloire

dans la ligue nationale?


NADINE

Écoute Christine, à l'époque,

j'aimais mieux pas le savoir.

Pis maintenant qu'on vit séparés

la moitié du temps, ben...

Disons que ça met

un peu de piquant!


AMÉLIE entre seule à l'arcade. Un GARÇON l'accueille, pour ensuite lui prendre son sac à dos.


GARÇON

Eh Amé.


AMÉLIE

(S'adressant à GARÇON)

Donne-moi mon sac.

Donne-le moi.


GARÇON lance le sac aux autres jeunes de l'endroit. Le sac se promène de main en main.


AMÉLIE

(Tentant de reprendre son sac)

C'est pas drôle!


MATTHIEU intercepte le sac, le redonnant ensuite à AMÉLIE.


AMÉLIE

Merci.


JULIE est en train de dormir. Pendant son sommeil, elle se met à rêver à un match de hockey des Radiateurs. Dans l'aréna, le chronomètre défile à une vitesse démesurée, la mascotte des Radiateurs garde les buts, des spectateurs brandissent des pancartes avec «McNeil» écrit dessus. Pendant que JULIE rêve, MADAME LACHANCE, la mère de JULIE, cogne à la porte de la chambre.


MÈRE DE JULIE

Julie.

Ju-Ju?

Réponds!

Julie, je le sais que t'es là.


JULIE rêve toujours. Des spectateurs brandissent des pancartes avec les paroles de MADAME LACHANCE. JULIE se réveille et va répondre à la porte.


JULIE

Maman!

Je dors.

Tu peux pas revenir tantôt?


MADAME LACHANCE

Ma pauvre p'tite fille...

Ça fait combien de mois que

je te dis que ça a pas d'allure

ta job de gardienne de nuit?

Pis là tu penses parce que

tu réponds pu à tes appels

pis que bon, ça va

se passer comme ça...


JULIE referme abruptement la porte de sa chambre.


GORDIE est sur la patinoire, dirigeant un entraînement sur glace.


GORDIE

(S'adressant aux joueurs)

Ok, les gars.

On fait des deux contre deux,

pis faites moi à croire que

c'est pas la première

fois que vous faites ça, ok

On suit le

capitaine, let's go.


JOUEUR 1

Ok Mike, je te suis.


DAVE

(Fâché)

Heille!

Le smatte!


DAVE se lève devant les autres joueurs, pointant le C de capitaine cousu sur son chandail.


DAVE

Ok les gars?

Let's go.


Les joueurs se lèvent, suivant DAVE.


MATHIEU joue à un jeu d'arcade. AMÉLIE est à ses côtés.


MATHIEU

Toute une gang de

lâches, les parents.

Ils se mettent sur ton cas

quand ça fait leur affaire pis

no matter what ce que tu

penses, y finissent toujours

par avoir ce qu'ils veulent.


AMÉLIE

Mais là... C'est pas cool

pantoute que ta mère a veut

plus que tu voies Christian.


MATHIEU

Le plus drôle là-dedans,

c'est qu'y prenait

tout le temps son bord.

Mais là a commence à en

revenir de son trip de famille.

Mon père s'est mis sul BS, pis y

fait yainque téter sa bière pis

regarder des films cochons quand

ma mère a met le pied dehors.

(Terminant sa partie)

YES!

Tu veux jouer?


AMÉLIE

Faut que j'y aille.

Mon père va me tuer

si j'arrive en retard.


MATHIEU

Je vais te raccompagner.


MATHIEU et AMÉLIE marchent dans la rue.


AMÉLIE

En tous cas, man, j'en reviens

pas de tout ce que t'as vécu.

Moi aussi je me serais sauvée!


MATHIEU

T'es rendue, là.

Moi, faut que j'y aille, ok?

Salut.


AMÉLIE

Ciao...


MATHIEU quitte.


AMÉLIE

Je vas peut-être te

revoir à l'arcade?


JULIE et MADAME LACHANCE sont au O'Malleys, partageant un repas.


MÈRE DE JULIE

C'tu dommage qui restait

pus de pot-au-feu!

Tu te souviens ton

père adorait ça!


JULIE

Ben moi papa y m'a toujours

dit que son plat préféré,

c'était les steamers du

casse-croûte de l'aréna.


MADAME LACHANCE

Julien y disait ça

pour te faire plaisir.

Pis vois ce que ça donné aussi?

Miss hockey.

Tu sais Julie,

quand ton père est...

(Hésitante)

quand ton père est mort là, il

nous a pas laissées dans misère.

Pis ça me crève le coeur de

te voir pognée dans ton petit

cocron d'appartement

pis te fendre en quatre

pour ton maudit fan-club...


JULIE

Ben tu vas être heureuse

d'apprendre que j'ai remis

ma démission comme présidente.


MADAME LACHANCE

Ah ben, bonne nouvelle!


JULIE

Laisse-moi te présenter

ma remplaçante.


Voulant rejoindre MAUREEN, JULIE siffle très fort dans le bar.


MADAME LACHANCE

Julie! T'es-tu virée folle!


JULIE

Ben quoi?

J'me pratique pour

ma future carrière

d'assistante-assistant-coach.


MADAME LACHANCE

Es-tu malade?

Reviens sa terre

ma petite fille.

Le jour ou y'aura un coach femme

dans la ligue senior régionale,

ben les poules auront des dents.


MAUREEN rejoint JULIE et MADAME LACHANCE à leur table.


MAUREEN

Madame Lachance, on a toute

besoin d'y aller pour nos rêves!


MADAME LACHANCE

En tous cas...

Bon, changement de propos:

Parait que ce soir

vous allez être avec

nous pour le party du Maire?


MAUREEN et JULIE

Vous allez être

au local ce soir?


MADAME LACHANCE

Ben, aux dernières nouvelles,

je fais encore partie du comité

de relance de Ramville,

pis Jean-Guy m'a demandé

d'y servir d'hôtesse...

Entre veufs...

(S'adressant à JULIE)

Tu manges pus?

En tous cas, y'est ben content

du service que vous lui rendez.


Après l'entraînement, GORDIE et MIKE discutent dans le vestiaire.


GORDIE

Écoute Mike, à soir je

veux que tu suives McNeil.

Les Drillers vont tout

faire pour profiter du fait

qui revient de sa blessure.


MIKE

I'm on it.


DAVE vient s'asseoir aux côtés de MIKE. GORDIE livre un discours aux joueurs.


GORDIE

Ok les gars...

Y'a pus une maudite raison

qu'on gagne pas à soir!

Je veux voir de la discipline...

Je veux voir du vrai

travail d'équipe.

Pas des trips d'égo,

pas d'excuses.

À soir, on va en mettre plein

la vue pour les VIPs du Maire

qui vont assister au match.

On joue pour Ramville.

On y donne la claque

en saint-sacrament...


AMÉLIE rentre dans le vestiaire.


JACK

Gordie...


GORDIE

Amélie!

Tu sais le règlement, pas

de filles dans le vestiaire!

J'arrive.


AMÉLIE quitte le vestiaire. GORDIE va la rejoindre.


GORDIE

Belles bottes...

Je pensais que mom t'avais

dit juste des shorts?


AMÉLIE

Ben là, y'étaient en vente.


GORDIE

Wayne nous attend.

Faut que je repasse au

bureau avant la game.


Les joueurs sautent sur la glace avant le début du match. Lorsque Dave fait son entrée sur la patinoire, la foule dans l'aréna se met à l'acclamer bruyamment.


JEAN-GUY regarde le match dans la salle du fan-club. Un DÉPUTÉ siège à ses côtés.


JEAN-GUY

Notre député trouve qu'on

a une ben belle nouvelle

présidente du fan-club!


DÉPUTÉ

Y'en déplace de

l'air, votre chum...


MAUREEN

Y fait sa job!

Vous aimeriez que je vous

rapporte un petit pot-de-vin?

Uhm, je voulais dire

un pt'it peu de vin...


DÉPUTÉ

Uh, s'il vous plait.


De retour au bureau. NADINE parle au téléphone.


NADINE

Allo!

Ben qu'est-ce que tu penses...

Heille! J'arrive pu à trouver

le devis pour la campagne

du "Team du Terroir".

Dans le tiroir de

ton bureau, ok.

Ah oui, je l'ai!

Non merci, c'est déjà fait.

Ouais, du grec.

Non, non, j'achève.

Oui, c'est ça.

Ok, bye.


De retour à l'aréna. Le match se poursuit. DAVE marque un but, et la foule se soulève.


DAVE

(S'adressant à MIKE)

Hey! C'est ça la

recette d'un capitaine!


De retour dans la salle du fan-club. MAUREEN et DÉPUTÉ discutent.


DÉPUTÉ

Vous devez être contente de

retrouver votre compteur vedette!


MAUREEN

Plus contents que ça, on meurt!


JEAN-GUY jette un long regard désapprobateur à MAUREEN.


De retour au match. DAVE inscrit un but sur une échappée. La foule se soulève de nouveau.


De retour au fan-club. Le match est terminé. DÉPUTÉ s'apprête à quitter la salle.


DÉPUTÉ

Bon ben, merci pour

la belle soirée, Jean-Guy.

Pis fait toi en pas, j'vas

continuer à faire ce qu'il faut.

Mais tsé, tant que le

fédéral voudra pas embarquer...


JEAN-GUY

On a pas les moyens de

se payer des lobbyistes,

mais y'a un ancien de Ramville

qui est adjoint au sous-ministre

de l'Industrie pis je sais qui

prêche pour notre paroisse.

Mais je compte sur toi pour

faire débloquer les affaires.


DÉPUTÉ

Oh oui.


JEAN-GUY

Merci.


DÉPUTÉ quitte la salle.


JEAN-GUY

Aille tout le monde!

Je vous attends chez

moi pour le night cap?

On y va?


AMÉLIE et WAYNE regardent la télé à la maison. AMÉLIE parle au téléphone avec NADINE.


AMÉLIE

Hey Mom.

Fâche-toi pas, là, mais

y'avait des super bottes!

Gord a dit qu'on

pouvait veiller!

Oui, oui, je rêve déjà.

J't'aime!


AMÉLIE passe le combiné à GORDIE.


GORDIE

(S'adressant aux enfants)

Ok, c'est le temps de dodo.

Les lumières fermées

dans deux minutes.

(Parlant au téléphone)

Dine!

Tu le croiras pas...

Oui, on a gagné deux à zéro!

Toi comment ça va?


NADINE

Moi?

Je suis majeure et vaccinée...

Pis le pitch pour

LCS est après-demain.

Tu le savais-tu toi que

c'est le LCS qui produit

Le Team du Terroir?

Ben, il va falloir que je

remercie nos enfants de m'avoir

forcé de regarder ça

toute l'année dernière!


GORDIE

T'sé Dine,je sens

que la luck a tourné.

On a fait cinq

ventes aujourd'hui.

Pendant que j'y pense,

as-tu encore la recette

du pot-au-feu de ta mère toi?

Non, non, ça presse pas là,

je te laisse travailler.

Ok, bisous.

Bye.


MAUREEN et MIKE sont dans leur chambre, s'apprêtant à se coucher.


MIKE

Je m'excuse Maureen...

Prends pas ça personnel là...


MAUREEN

C'est pas grave mon gros loup.

On peut juste se coller.


Pendant que MAUREEN reste couchée dans le lit, MIKE se lève et quitte la chambre.


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par