Universe image Maggie and the Ferocious Beast Universe image Maggie and the Ferocious Beast

Maggie and the Ferocious Beast

How many spots does a Ferocious Beast have? Maggie and Hamilton find out that counting them isn´t as easy as you´d think!

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Guess Who´s Coming to Visit / The Lonesome Traveler

Maggie, Hamilton and Beast eagerly await the arrival of Beast´s cousin Reggie who they are meeting for the first time. / When Beast takes off to Turkey Town to leave Hamilton and Maggie to their knitting, he encounters some turkeys that refuse to leave him alone. / Maggie, Hamilton and Beast bring the triplets to the land of the Kindly Giant where everything is twice its normal size.



Production year: 2001

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

MARGUERITE est une petite fille de 5 ans vivant au pays de nulle part avec son ami BÊTE FÉROCE, un gros monstre à cornes et à pois rouges, ainsi qu' HOMÈRE, un cochon vivant dans une boîte de carton.


Début chanson thème


VOIX D'ENFANT

♪ Marguerite et la bête Féroce ♪

♪ Au pays de nulle part ♪

♪ Au pays de nulle part ♪

♪ Toi aussi tu vas voir ♪

♪ Te fais pas de soucis ♪

♪ On est tous partis ♪

♪ Au pays de nulle part ♪

♪ Avec Marguerite ♪

♪ Et la Bête Féroce ♪


BÊTE FÉROCE

Sapristi!

Sapristi!


Fin chanson thème


Titre :
Une visite très surprenante


HOMÈRE dresse les couverts sur une très longue table.


HOMÈRE

Oh!


BÊTE FÉROCE

Mais Homère!

Quelle belle table tu as

préparée.


HOMÈRE

S'il te plaît, Bête Féroce,

éloigne-toi.

J'ai encore beaucoup de travail.


BÊTE FÉROCE

Dis, Homère...


HOMÈRE

Oui?


BÊTE FÉROCE

Tu as oublié le gâteau.


HOMÈRE

Le gâteau?

Ce n'est pas vrai!

J'ai oublié le gâteau.


BÊTE FÉROCE

J'aimerais un gâteau très

spécial.


HOMÈRE

Qu'est-ce que tu entends par

"j'aimerais un gâteau très

spécial"?


BÊTE FÉROCE

Eh bien. Ce serait amusant

si le gâteau me ressemblait.


HOMÈRE

Euh oui, bon, d'accord.


Un gâteau représentant BÊTE FÉROCE trône sur la table.


BÊTE FÉROCE

Oh, Homère!

Si tu savais comme je suis

content. Je n'ai encore

jamais vu mon cousin

Gontran de la Bête.


HOMÈRE

Euh Marguerite sera ici avec

lui dans pas longtemps.


BÊTE FÉROCE

Je me demande s'il me

ressemble.


HOMÈRE

Il est possible que vous ayez

un air de famille.


BÊTE FÉROCE

J'aurais voulu lui offrir un

cadeau. Mais je n'ai aucune idée.


HOMÈRE

Tu disais quelque chose?


BÊTE FÉROCE

Tu n'écoutes pas ce que je te

dis! Je disais que j'aurais voulu lui

offrir un cadeau.


HOMÈRE

Ah oui! Et si je faisais

un gâteau qu'il ramènerait

chez lui?


BÊTE FÉROCE

Et si je lui offrais un de

mes pois?


HOMÈRE

Non, je ne crois pas, Bête

Féroce. Je suis sûr qu'il a des pois

lui aussi.


BÊTE FÉROCE

Dis, Homère--


HOMÈRE

Oui?


BÊTE FÉROCE

Tu crois qu'il pourrait ne

pas m'aimer?


HOMÈRE

Qu'est-ce que tu racontes?

Pourquoi il ne t'aimerait pas?

Je crois te l'avoir déjà dis de

très nombreuses fois : je trouve

que tu es un garçon très

agréable. Ah!

Je n'en crois pas mes yeux.

C'est extraordinaire.


MARGUERITE arrive sur le dos de GONTRAN qui est est comme semblable à BÊTE FÉROCE, mais rouge à pois jaunes.


MARGUERITE

Bonjour, Homère.

Bonjour, Bête Féroce.

Je te présente ton cousin

Gontran.


BÊTE FÉROCE

Oh, bonjour, cousin Gontran.

Je suis très heureux de te

connaître enfin.


GONTRAN

Cousin Bête Féroce.

Quel aspect étrange tu as,

mon garçon. Je suis surpris

de constater que tous tes pois

sont rouges alors

que les miens sont jaunes.


BÊTE FÉROCE

Hein?


HOMÈRE

Je me présente: Homère Hocks.

Bienvenue chez nous.


GONTRAN

Je vous l'ai envoyée.

Je ne le répéterais donc pas.

Il s'agit d'une liste d'aliments

que je refuse.

Il est hors de question que je

mange ce qui est à base de

potiron. Je ne mange

que des hot-dogs et

de la choucroute.


BÊTE FÉROCE

Tu veux dire par là que tu

n'aimes pas les potirons?


HOMÈRE

Je serais très heureux de

vous préparer un bon repas si

vous me dites ce que vous aimez.


GONTRAN

Rassurez-vous, cher Homère.

En fait, j'ai des goûts très

simples : un bol de carottes et

de petits pois fera très bien

l'affaire.


HOMÈRE

Je serai ravi de vous le

préparer. Excusez-moi

un moment, je vais

en chercher dans mon potager.


MARGUERITE

Ça te plairait de jouer au

ballon, Gontran?


BÊTE FÉROCE

Sapristi, sapristi!

Quelle bonne idée, Marguerite!

Lance-la-moi.


MARGUERITE

Attrape, Gontran : Tu es le

premier à l'avoir.


Plutôt que d'attraper le ballon, GONTRAN pique le ballon d'une de ses cornes. Ce qui fait éclater le ballon.


BÊTE FÉROCE

Tu as cassé le ballon.


GONTRAN

Et alors?

Je n'avais pas envie de jouer.


BÊTE FÉROCE

Mais c'était le nouveau

ballon de Marguerite.

Il était très beau.


MARGUERITE

Allons, ne t'en fais pas pour

ça, Bête Féroce.

Ça ne fait rien, tout va bien,

Gontran.


GONTRAN hume le bouquet de fleurs posé sur la table et éternue en éparpillant toutes les fleurs sur le sol.


BÊTE FÉROCE

Voyons, cousin Gontran!

Tu as abîmé la décoration de la

table d'Homère.


GONTRAN

Désolé.

Mais après tout ça, ce n'était

que de simples fleurs.

Elles poussent comme de la

mauvaise herbe.


MARGUERITE

Gontran a raison, Bête

Féroce. Ce n'est pas grave.


HOMÈRE revient du potager.


HOMÈRE

Le repas sera prêt dans

quelques minutes.

Mais d'abord, je... voudrais

… prendre une... photo.

Qu'est-ce qui s'est passé?


GONTRAN

Je suis allergique aux

mauvaises herbes.


HOMÈRE

(Boudeur)

Ah oui, vraiment?


MARGUERITE

Homère?


HOMÈRE

Oh. Euh... ce n'est pas grave,

Gontran. Alors, si nous prenions

cette photo maintenant?


MARGUERITE

Bête Féroce, viens près de

Gontran et moi.


BÊTE FÉROCE

Oui, bon, d'accord, si tu

veux.


GONTRAN

J'espère que vous n'allez pas

y passer la journée, Homère.


HOMÈRE

Oh! Le petit oiseau va sortir.

Voilà. Ça y est.

C'est l'heure de manger

maintenant.

Asseyez-vous autour de la table,

je vais vous servir.


BÊTE FÉROCE

Mais pourquoi Homère est

aussi charmant avec Gontran?

C'est vrai, moi je le trouve

méchant.


MARGUERITE

Parce que c'est ton cousin

et notre invité.

Approche-toi, Gontran.

Et viens t'asseoir ici.


Le repas est terminé, et GONTRAN semble contrarié.


MARGUERITE

Bravo, Homère!

Le repas que tu nous as préparé

était délicieux.


BÊTE FÉROCE

Oh oui! Je dirais même

que ce soufflé aux potirons

était un vrai régal!


HOMÈRE

Merci. Comment

trouviez-vous les

carottes et petits pois?


GONTRAN

Un peu trop cuit, mais

j'avais faim.


HOMÈRE

Passons au dessert, maintenant.

(Dévoilant le gâteau à l'effigie de BÊTE FÉROCE)

Je l'ai préparé en l'honneur de

la visite de Gontran.


BÊTE FÉROCE

Oh, Homère!

Il est magnifique!


MARGUERITE

Oh, c'est vrai.

Tu l'as fait toi-même, Homère?


GONTRAN

Ce ne sont pas les bonnes

couleurs. Ah...


BÊTE FÉROCE est offusqué et s'éloigne de table.


MARGUERITE

Euh, et si nous allions jouer?


HOMÈRE

D'accord.

Je vais nettoyer la table.


MARGUERITE marche et se fait attaquer par derrière par un jet d'eau. C'est GONTRAN qui l'arrose.


MARGUERITE

Hé!


Ensuite, GONTRAN dirige le jet d'eau sur BÊTE FÉROCE.


BÊTE FÉROCE

Hé, non!

Arrête ça, Gontran!

J'ai dit arrête, Gontran!

Nous sommes trempés

à cause de toi.


GONTRAN

Cousin Bête Féroce, en ce qui

concerne la rigolade,

je constate que tu n'apprécies pas

la plaisanterie.


BÊTE FÉROCE

Je n'ai pas du tout trouvé ça

amusant, non!


MARGUERITE

Gontran voulait juste

s'amuser un peu, Bête Féroce.


HOMÈRE

Gontran, regardez.

Je viens d'imprimer la photo.

Je vous l'offre, pour rentrer

chez vous.


HOMÈRE

Je suppose que vous me mettez

à la porte?


MARGUERITE

Non, pas du tout.

Mais il est tard et tu as un

long voyage à faire.


GONTRAN

C'est normal, toute visite a

une fin. Je suis une triste

Bête Féroce et je n'ai aucun

ami.


BÊTE FÉROCE

Gontran, je voudrais te dire

une chose. Aujourd'hui,

tu t'es conduit grossièrement

et tu n'as pas été

très gentil avec mes amis.


GONTRAN

Oh! Alors, avant de m'en aller,

moi aussi, je voudrais te dire

une chose.

(Toussotant)

Je trouve que tu es un garçon

vraiment exceptionnel même si

tes pois ne sont pas jaunes.


BÊTE FÉROCE

Oh! Merci beaucoup Gontran.


MARGUERITE

Je vais te montrer le chemin

pour quitter le Pays de nulle part.


GONTRAN

Je trouverai le chemin par

moi-même.

Ce n'est pas grave si je rentre

tout seul chez moi.


BÊTE FÉROCE

Au revoir.


HOMÈRE

Au revoir, Gontran.


GONTRAN

Au revoir.


MARGUERITE

Allons, ne sois pas triste,

Bête Féroce.


BÊTE FÉROCE

(Pleurnichant)

D'abord j'étais triste parce

que j'avais peur que vous ne

préféreriez Gontran à moi.

Mais, maintenant, si je suis

triste c'est à cause de

Gontran.

(Reniflant)

Il ne doit pas avoir beaucoup

d'amis.


HOMÈRE

Écoute, il a été très

grossier quand il a jeté mes

fleurs par terre.


MARGUERITE

Je trouve qu'il n'a aucune

éducation.

Oui, c'est vrai, il a cassé mon

nouveau ballon.

Mais je crois que nous allons

encore l'inviter très bientôt.


BÊTE FÉROCE

Qu'en penses-tu, Homère?


HOMÈRE

Hm. Je pense que

je suis d'accord.


BÊTE FÉROCE

Sapristi, sapristi!

Merci beaucoup.


Fin de l'épisode


Titre :
Le voyageur solitaire


HOMÈRE ET MARGUERITE tricotent pendant que BÊTE FÉROCE s'ennuie.


HOMÈRE

Merci de m'avoir appris à

tricoter.

Je trouve que ça détend.


MARGUERITE

Oui. C'est vrai, tu as raison.


BÊTE FÉROCE

Sapristi, sapristi!

C'est quoi ces longs machins

tout maigrichons, hein?


MARGUERITE

Ce sont "des tricmuches"!


HOMÈRE

Des "tricmuches"?

C'est quoi "des tricmuches?"


MARGUERITE

Ce sont des trucs, des

machins, tricotés et très fins

qui n'ont pas de nom.


HOMÈRE

(Rigolant)

Oh, Marguerite!

Tu es très rigolote!


BÊTE FÉROCE

Je ne trouve pas ça rigolo.


HOMÈRE

Tu ne trouves pas que

"tricmuche" est un mot rigolo?


BÊTE FÉROCE

Non. Et vous pouvez

me dire à quoi

vont servir vos fameux

"tricmuche?"


MARGUERITE

Ne t'en fais pas, nous

trouverons.


HOMÈRE

Oui. Et en attendant,

nous apprenons à tricoter.

Regarde!

Il faut utiliser des aiguilles à

tricoter pour assembler la

laine.


BÊTE FÉROCE

Moi, je trouve ça idiot.


HOMÈRE

Ne sois pas en colère,

simplement parce que tu ne sais

pas tricoter.


BÊTE FÉROCE

Je te fais remarquer, Homère,

que moi aussi, je saurais

tricoter si je le décidais.

(Prenant des aiguilles à tricot dans le panier.)

Oh non.

Je crois que je vais plutôt

me promener.


MARGUERITE

Oui, bonne idée.


HOMÈRE

Marguerite. Je crois

que j'ai perdu une maille.


MARGUERITE

Donne. Je vais arranger ça.


BÊTE FÉROCE

Bon, je m'en vais alors.


BÊTE FÉROCE fait quelques pas et regarde ses amis.


BÊTE FÉROCE

Je vais être absent une bonne

partie de la journée.


MARGUERITE

Amuse-toi bien.


BÊTE FÉROCE

Certainement.

Au revoir.


BÊTE FÉROCE marche seul au pays de nulle part.


BÊTE FÉROCE

Ça ne m'amuse pas du tout de

voyager tout seul.


BÊTE FÉROCE se trouve dans un décor de pyramides.


BÊTE FÉROCE

Je me demande où je suis.

Je ne reconnais rien du tout.

C'est quoi? C'est derrière

la colline.


Des glouglous attirent l'attention de BÊTE FÉROCE qui s'avance pour aller voir.


BÊTE FÉROCE

Il n'y a pas de doutes, je suis

À la Ville du Dindon.


De leur côté, HOMÈRE et MARGUERITE continuent de tricoter et les tricmuches sont devenus très longs.


HOMÈRE

Marguerite?


MARGUERITE

Mm?


HOMÈRE

Tu ne crois pas que ces

tricmuches sont assez longs?


MARGUERITE

Oui, je crois que tu as

raison, Homère.

Mais ça ne fait rien, continuons

à tricoter, ça m'amuse tellement.


HOMÈRE

Marguerite? Je viens

de réaliser ça : nous

tricotons à l'heure du déjeuner.

Que dirais-tu de manger des

tartines au fromage grillé?


MARGUERITE

Ça me paraît une bonne idée.


HOMÈRE

Je suis allé hier à la Ville

du Fromage et j'y ai trouvé

quelques petites merveilles.

Et pour le dessert, j'ai prévu

des pêches.


MARGUERITE

Dis Homère--


HOMÈRE

Oui?


MARGUERITE

Je me demande où est parti

Bête Féroce.


À Dindonville, une statue de DINDON est érigée. Tous les dindons sont rassemblés au pied de la statue et font face à BÊTE FÉROCE.


BÊTE FÉROCE

Je trouve ce dindon-là

vraiment très élégant.

J'adore son chapeau.

Je suppose que c'est le

fondateur de la Ville du Dindon.

Est-ce que vous voulez faire un

jeu?


Les dindons gloussent.


BÊTE FÉROCE

Un jeu, un jeu...


Les dindons gloussent.


BÊTE FÉROCE

À cache-cache?


Les dindons gloussent.


BÊTE FÉROCE

Je vais aller me cacher et

vous, vous allez essayer de me

trouver, d'accord?


BÊTE FÉROCE part pour se cacher et, aussitôt les dindons le suivent en gloussant.


BÊTE FÉROCE

Non, non, non, non!

Vous ne pouvez pas me suivre.


Les dindons gloussent.


Les dindons gloussent.

Restez ici.


Les dindons gloussent.


BÊTE FÉROCE

Restez ici.


BÊTE FÉROCE

Oh non! C'est l'heure du déjeuner.

Il faut que je m'en aille.

Au revoir.


BÊTTE FÉROCE voit qu'il n'y a rien à faire et part à toute vitesse. Le groupe de dindons suit BÊTE FÉROCE où qu'il aille.


BÊTE FÉROCE

Je suis désolé.

Vous ne pouvez pas me suivre.

Je dois rentrer chez moi,

maintenant.

Je vais chez moi.

Vous, vous restez ici.


BÊTE FÉROCE court à toute vitesse pour fuir les dindons.


HOMÈRE et MARGUERITE ont terminé leur goûter.


MARGUERITE

Ah, c'était vraiment

délicieux, Homère.

Je suis impatiente de

recommencer à tricoter.


BÊTE FÉROCE

Oui, moi aussi.

Mais je préfèrerais faire

quelque chose qui soit utile,

tu vois


Les glouglous des dindons attirent l'attention de MARGUERITE et HOMÈRE.


MARGUERITE

Qu'est-ce que c'est?


BÊTE FÉROCE

Marguerite! Homère!

Qu'est-ce que je dois faire?

Ils n'arrêtent pas de me suivre.


MARGUERITE

Oh! Mais c'est incroyable ça.


HOMÈRE

J'ai comme l'impression que

tu es allé visiter la Ville du Dindon.


BÊTE FÉROCE

Oui, oui! Je suis allé là,

mais depuis ils ne veulent plus

me lâcher.


MARGUERITE

Je ne vois qu'une solution :

les ramener là-bas.

Homère? Allons chercher

les tricmuches.


HOMÈRE

Oh oui.


HOMÈRE et MARGUERITE roule les longs tricots pour les apporter. Puis tous les deux sautent sur le dos de BÊTE FÉROCE et prennent la route de Dindonville.


MARGUERITE

En route!


Le groupe arrive au haut d'une colline qui domine Dindonville.


MARGUERITE

Et voilà. Nous sommes arrivés

à la Ville du Dindon.


HOMÈRE

Cette statue est très

impressionnante.


BÊTE FÉROCE est devant la statue du grand dindon. Les dindons ont suivi BÊTE FÉROCE jusque là. Soudain un des dindons tombe par terre.


MARGUERITE

(Descendant du dos de BÊTE FÉROCE.)

Oh, est-ce que tu vas bien?


Les dindons gloussent.


MARGUERITE

Bon, maintenant, écoutez-moi

s'il vous plaît. Nous nous devons partir,

et vous devez rester ici.

Dépêche-toi, Bête Féroce.


MARGUERITE retourne sur le dos de bête Féroce et les trois amis repartent et les dindons les suivent.


BÊTE FÉROCE

Non! Vous, vous devez

rester ici. Vous ne pouvez pas

nous suivre.

Marguerite! Homère!

Voilà qu'ils recommencent.


Au lieu de rigoler, vous

n'auriez pas une idée, non?


HOMÈRE

Je suis désolé.


BÊTE FÉROCE

Je n'ai pas envie de me

promener avec tous ces dindons

derrière moi.


MARGUERITE

Oh! Je crois que j'ai une idée.

Nous allons enfin utiliser nos

trucmuches.


MARGUERITE ET HOMÈRE descendent du dos de BÊTE FÉROCE. MARGUERITE commence à dérouler la longue écharpe tricotée. [MARGUERITE

Homère?

Va me chercher quatre bâtons de

cette taille-là.


HOMÈRE

D'accord, Marguerite.


BÊTE FÉROCE

Quoi? Tu vas recommencer

à tricoter?


MARGUERITE

Mais bien sûr que non.

J'ai dit que j'avais une idée.

Et ces trucmuches occupent une

partie importante, c'est tout.


HOMÈRE

Voilà les bâtons.


MARGUERITE

Très bien. Maintenant, suis-moi.

Maintenant, tiens bien fort le

bout de cette écharpe, nous

allons la faire tourner autour

des bâtons, et ça fera une

barrière autour des dindons.


HOMÈRE

D'accord.

Mais tu oublies Bête Féroce.


BÊTE FÉROCE

C'est vrai, tu m'oublies,

Marguerite.


MARGUERITE

Tiens-toi prêt à sortir très

vite de là.


MARGUERITE pique

les bâtons de manière à

faire un carré. Puis tenant

chacun leur bout de la très

longue écharpe, HOMÈRE

et MARGUERITE font le

tour du quadrilatère en

prenant soin de laisser

une ouverture pour laisser

sortir BÊTE FÉROCE.]


MARGUERITE

Vite, Bête Féroce!


MARGUERITE et HOMÈRE font un nœud pour fermer la clôture de tricot.


MARGUERITE

Dépêche-toi, Homère!

(Déjà sur le dos de BÊTE FÉROCE)

Grimpe vite. Tu peux y aller,

Bête Féroce.

Nous devons partir avant qu'ils

ne se libèrent.

Vite! Tu vois, finalement,

les tricmuches ont servi

à quelque chose.


HOMÈRE

Oui. Et il nous en reste encore un.


BÊTE FÉROCE

Tu as raison, Homère.

Et prends bien soin de lui.

On ne sait jamais, on aura

peut-être besoin... d'un tricmuche.


Fin de l'épisode


Titre :
Le gâteau géant


MARGUERITE pousse son landau sur le sentier.


BÊTE FÉROCE

Bonjour, Marguerite.

Sapristi, sapristi!

Oh! Bonjour,

Max, Zak, et Oscar.

Alors, vous êtes venus voir

votre tonton Bête Féroce?

Marguerite?

Je crois qu'ils ne se

souviennent pas de moi.


MARGUERITE

Bien sûr qu'ils se

souviennent de toi.


Un des triplets tend les bras à BÊTE FÉROCE.


MARGUERITE prend OSCAR et le met dans les bras de BÊTE FÉROCE.


BÊTE FÉROCE

Bonjour, petit Oscar.


MARGUERITE

Où est passé Homère?


HOMÈRE

Je suis là. Oh, tu as amené

les triples.

(Se penchant sur le landau)

Coucou, les loulous.


BÊTE FÉROCE

Dis, Marguerite, qu'est-ce

qu'on va faire aujourd'hui?


MARGUERITE

Ben, je me dis qu'on pourrait

aller visiter le Pays des

gentils Géants.

(Déroulant la carte)

Regarde.

Le voilà, c'est juste ici.


BÊTE FÉROCE

Mmm. Je ne crois pas

que ce soit une bonne idée,

oui. J'ai entendu dire

que les géants

étaient très grands.


MARGUERITE

Oui, je sais, et alors?

Ça ne fait rien, on les appelle

"les Gentils Géants."


HOMÈRE

Tu sais, je pense que Bête

Féroce a raison, Marguerite.

Surtout si, en plus, nous

emmenons les bébés avec nous.

C'est vrai, ils vont avoir peur.


MARGUERITE

Pourquoi?

Ils sont gentils.


HOMÈRE

Non, on n'y va pas!


MARGUERITE

On va s'amuser.

Viens. En route pour

une nouvelle aventure!


HOMÈRE, MARGUERITE et les TRIPLETS sont sur le dos de BÊTE FÉROCE.


MARGUERITE

(Regardant dans ses jumelles)

Nous devrions y arriver bientôt.

Je viens de voir quelque chose

de vraiment incroyable.


HOMÈRE

Ah oui?

Laisse-moi voir Marguerite.


HOMÈRE regarde avec les jumelles un champ de myrtilles géantes.


BÊTE FÉROCE

Qu'est-ce que c'est?


HOMÈRE

Dis, Marguerite, tu crois que

ce sont des vraies?


BÊTE FÉROCE

Qu'est-ce que c'est, Homère?


MARGUERITE

Je suis certaine qu'elles

sont vraies.


HOMÈRE

(Criant)

Qu'est-ce que c'est?


HOMÈRE

Mais, Bête Féroce, pourquoi

tu cries aussi fort?


Le cri de BÊTE FÉROCE fait réagir les triplets qui crient à leur tour.


BÊTE FÉROCE

Laisse tomber.


MARGUERITE

Bête Féroce, arrête-toi, les

bébés sont fatigués.

Fais-les descendre, Homère, je

les attrape.


Les triplets marchent droit vers les myrtilles.


BÊTE FÉROCE

Des myrtilles!


Tous se retrouvent dans le champ de myrtilles.


HOMÈRE

Tu as vu ça?

Elles sont presqu'aussi grandes

que moi.


BÊTE FÉROCE

Sapristi, sapristi!

Je crois bien que je vais en

goûter une.

(Mangeant)

C'est délicieux!


MARGUERITE

Max, Zak, Oscar!

Arrêtez-vous.


Les triplets poussent une myrtille géante sur le sentier en pente. La myrtille s'écrase sur un rocher.


HOMÈRE

(Voyant la purée de myrtille sur le sentier)

Oh!


BÊTE FÉROCE

Oh!


HOMÈRE

Je me demande combien de

tartes je pourrais faire rien

qu'avec une myrtille.


MARGUERITE

Rien qu'en regardant cette

myrtille, je me dis que les

géants doivent être énormes.


HOMÈRE

Euh, peut-être que nous

devrions nous en aller.


BÊTE FÉROCE

Allons, n'aie pas peur

Homère, rassure-toi, je vais te

protéger.


HOMÈRE

Je n'ai pas peur.

Je veux tout simplement éviter

les problèmes.


MARGUERITE

Mais où sont

passés les bébés?


BÊTE FÉROCE

Ils étaient ici, il y a une

minute.


HOMÈRE

Alors, ils ne doivent

pas être loin.


MARGUERITE

Max?


HOMÈRE

Zak?


BÊTE FÉROCE

Oscar?


Les bébés sont maintenant dans un champ de fleurs en forme de cloche. MAX prend une fleur et la pose sur sa tête. Ses frères l'imitent.


MAX

Chapeau.


ZAC

Chapeau.


OSCAR

Chapeau.

(Rires)


MARGUERITE

Max?


HOMÈRE

Zak?


BÊTE FÉROCE

Oscar?


MARGUERITE

(Rejoignant les triplets)

Je vous interdis de vous

éloigner de moi.


MAX

Chapeau.


HOMÈRE

Marguerite.

Tu as entendu ça?


MARGUERITE

Oui. J'ai l'impression que Max

vient de prononcer son premier mot.


BÊTE FÉROCE

Sapristi, sapristi!

Max, tu as bien dit "chapeau"?


MAX

Chapeau.


ZAC

Chapeau.


OSCAR

Chapeau.


MARGUERITE

Oui. Ce sont de très beaux chapeaux.

Et maintenant, on reste

ensemble.


Le groupe poursuit la visite du pays des gentils géants et arrive dans un champ de fraises.


HOMÈRE

Oh, regarde, Marguerite!

J'ai l'impression que ces

fraises sont encore plus grandes

que les myrtilles.


BÊTE FÉROCE

Ah bien, moi, j'ai envie de

goûter aussi une de ces fraises.

(Mangeant)

Elles sont encore plus

délicieuses que les myrtilles.


MARGUERITE

(S'adressant aux triplets)

Ne vous éloignez pas.

Il faut que je puisse vous voir.


HOMÈRE

Dis, Marguerite, tu crois

qu'on va rencontrer un des

gentils géants?


BÊTE FÉROCE

Sapristi, sapristi!

J'ai déjà dit, Homère, que

j'allais te protéger, non?


HOMÈRE

Oui, je le sais, Bête Féroce.

Je n'ai pas peur, non.

Ce serait comme si je

rencontrais un vieux monsieur.


MARGUERITE

Incroyable.

Vous avez vu ça?

Je crois que les bébés s'amusent

bien.


Les triplets transportent un haricot géant.


MARGUERITE

Venez avec moi.

Allons voir ce qu'il y a

derrière cette colline.


MARGUERITE et les autres grimpent la colline


HOMÈRE

Oh, je n'en crois

pas mes yeux!

Mais c'est un énorme gâteau.


Au pied de la colline, une grosse tarte et un verre de lait géant trônent au milieu du sentier.


MARGUERITE

J'ai comme l'impression que

nous allons voir apparaître un

gentil géant d'une minute à

l'autre.


BÊTE FÉROCE

Et pourquoi tu dis ça?


MARGUERITE

Je dis ça parce que quelqu'un

lui a déjà servi son verre de

lait.

Oh non. Là, vraiment,

je trouve qu'ils exagèrent.

Regardez les bébés.


Les bébés glissent en utilisant le gros haricot comme un toboggan et atterrissent droit dans la tarte aux myrtilles.


HOMÈRE

Je crois que nous devrions

descendre pour aller les

chercher et les tirer de là

avant que le géant ne se montre.


BÊTE FÉROCE

Je crois que c'est un gâteau

aux myrtilles.


HOMÈRE

Bête Féroce, je t'en supplie,

arrête de penser à ce gâteau et

trouve plutôt un moyen pour

aller sauver les bébés.


MARGUERITE

Si tu veux mon avis, je ne

crois pas qu'ils veuillent qu'on

les sauve.


Les bébés s'en donnent à cœur joie dans la purée de myrtilles.


MARGUERITE

Max, Zak, Oscar.

Venez ici.


HOMÈRE

Nous devons rentrer à la maison.


BÊTE FÉROCE

Eh bien, moi, j'ai aussi

envie de goûter ce gâteau.


BÊTE FÉROCE croque la pâte.


HOMÈRE

(Entendant un bruit)

Qu'est-ce que c'est?


BÊTE FÉROCE

Je n'ai rien entendu.


HOMÈRE

Oh non! C'est le géant.


MARGUERITE

Oh-là-là!


D'énormes pieds s'approchent du groupe. Le géant est tellement grand qu'on n'aperçoit que ses gros pieds.


LE GÉANT

Oh, mais qui s'est assis

dans mon gâteau?


MARGUERITE

Monsieur le Géant.

Ce sont mes petits cousins Max,

Zak et Oscar.

Je suis vraiment désolée qu'ils

aient cassé votre gâteau.

Ne soyez pas fâché contre eux

s'il vous plaît.


HOMÈRE

Oui. Je vous en supplie,

Monsieur le Géant,

nous voulions justement

nous en aller, vous voyez?


BÊTE FÉROCE

Je vous présente Marguerite.

Et lui, il s'appelle Homère, et

alors mon nom à moi, c'est la

Bête Féroce.


LE GÉANT prend les triplets dans sa grosse main et les dépose par terre.


LE GÉANT

Les voilà.

Ils sont sains et saufs.

Par contre, ils sont juste un

peu sales.


Les bébés s'amusent. HOMÈRE prend OSCAR et essuie la compote de myrtille sur son visage et se lèche les doigts.


MARGUERITE

Merci, Monsieur le Géant.

Nous devons rentrer chez nous.

Je suis vraiment désolée, toutes

nos excuses pour avoir abîmé

votre gâteau.


LE GÉANT

(Riant)

Ça ne fait rien, Marguerite,

je vais en préparer un autre.


HOMÈRE

Euh, si je peux me permettre,

je vous conseille un peu plus

de beurre dans la pâte.


LE GÉANT

Euh, oui, merci, Homère.

J'y penserai la prochaine fois.


MARGUERITE

(Grimpant sur le dos de BÊTE FÉROCE)

Tu viens, Homère?

On s'en va.


BÊTE FÉROCE

Au revoir, Monsieur le Géant.


LE GÉANT

Au revoir, les enfants.

Revenez me voir!


LES TRIPLETS

Chapeau, chapeau...


Fin de l'épisode


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Season

Résultats filtrés par