Universe image Martha speaks Universe image Martha speaks

Martha speaks

A family dog gains the power of speech after the letters in some alphabet soup wind up misrouted to her brain instead of her stomach. The show's focus is teaching young people synonyms and vocabulary. Each episode uses key words to showcase an underlying theme.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Martha, Journalist

Caroline doesn`t have any article for her newspaper. Martha has to find something for the news. Oscar`s got a scoop on his hands.



Production year: 2011

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début chanson thème


VOIX MASCULINE

♪ Martha comme un chien modèle ♪

♪ faisait ouaf ♪

♪ Et ouaf et grrr ♪

♪ Quelques lettres ♪

♪ en vermicelle ♪

♪ un beau jour dans sa gamelle ♪


SCIENTIFIQUE

En chemin vers l'estomac

de Martha,

les lettres se sont perdues.

Elles ont atterri dans

son cerveau et maintenant...


VOIX MASCULINE

♪ Martha n'arrête pas ♪

♪ son bla bla ♪


MARTHA

Alors la vache, ça mâche?


VOIX MASCULINE

♪ Martha parle oui elle parle ♪

♪ parle parle bla bla bla ♪


MARTHA

Qu'est-ce qu'un wagon?

C'est bientôt prêt?


VOIX MASCULINE

♪ Bla bla bla ♪


MARTHA

Salut, Lulu! Comment vas-tu?


HÉLÈNE

Je ne m'appelle pas Lulu!


VOIX MASCULINE

♪ Martha dit parfois ♪

♪ bla bla bla bla bla ♪


MARTHA

Bonjour!


VOIX MASCULINE

♪ Toute la journée ♪

♪ elle ne fait que parler ♪

♪ Elle a tout le temps ♪

♪ son mot à dire ♪

♪ Même si ça prête à rire ♪

♪ Pour la faire taire, ♪

♪ vous pouvez courir ♪

♪ Écoutez ça ♪


MARTHA

Test, test! Un, deux!


VOIX MASCULINE

♪ C'est Martha qui vous parle ♪

♪ et parle et parle et parle ♪


MARTHA

Je communique, j'énumère,

j'élucide, j'imagine, je précise

et je m'exprime et je m'affirme

et je... j'hyperventile!


VOIX MASCULINE

♪ Martha c'est la reine ♪

♪ du bla bla ♪♪


Fin chanson thème


VOIX FÉMININE

Martha journaliste


MARTHA et HÉLÈNE se promènent sur le trottoir. Un puissant cri se fait entendre.


HÉLÈNE

On aurait dit Caroline.


MARTHA

On dirait qu'elle a des

ennuis! Viens vite!


MARTHA court jusqu'à chez CAROLINE.


MARTHA

(Apercevant HÉLÈNE devant la porte)

Oh!

Comment as-tu été aussi rapide?


HÉLÈNE

Je n'ai pas fait le tour du

pâté de maisons, moi.


MARTHA

Ah, bien joué.


CAROLINE ouvre la porte.


HÉLÈNE

Caroline! C'est toi qui as

crié comme ça? Est-ce que ça va?


CAROLINE

Non, pas du tout. Ça ne va pas

du tout.


CAROLINE entre dans sa chambre en compagnie d'HÉLÈNE et MARTHA.


MARTHA

Le bout de ton nez est humide?

S'il est sec, c'est que

tu dois être malade.


HÉLÈNE

Ce n'est valable que pour les

chiens, Martha.


MARTHA

Oh! C'est vrai, je suis bête!

Tu as essayé de brouter

de l'herbe?


CAROLINE

Mais je ne suis pas malade, je

suis juste très énervée. Je n'ai

pas le moindre article pour

mon journal.


MARTHA

Quoi? C'est tout?


CAROLINE

Comment tu oses dire ça? Un

article est une information

racontée dans les journaux et

les magazines. Pas d'article,

pas de journal.


MARTHA

Oh...


HÉLÈNE

Tu pourrais parler de

ce nouveau serpent

qui vient d'arriver au zoo.


CAROLINE

Tout le monde est au courant!

Non, il faut que je trouve de

nouvelles informations.


HÉLÈNE

Je pourrai t'aider après

l'entraînement de football.


CAROLINE

Ce sera malheureusement trop

tard. Tout doit être terminé

dans quelques heures.


MARTHA

Quoi? Quelques heures? Mais tu

n'y arriveras jamais!


CAROLINE

Tu as compris! C'est terrible!


HÉLÈNE

Allons, rien n'est perdu, on

va bien réussir à te trouver une

nouvelle info.


CAROLINE

Si je veux pouvoir livrer mon

journal demain à la première

heure, je dois avoir rédigé

tous mes articles ce soir

avant 9 h!


HÉLÈNE

Pourquoi 9 h?


CAROLINE

C'est comme ça, je n'ai pas le

choix! Mais cette fois, je crois

bien que je ne serai pas

à l'heure.


MARTHA

Je peux aider, moi!


CAROLINE

Toi?


MARTHA

Pourquoi pas? Qui t'a trouvé

cette histoire d'os

de dinosaure?


HÉLÈNE

Martha est plutôt douée.


MARTHA

Et j'ai l'ouïe sacrément fine;

je t'ai entendue de l'autre côté

de la rue. Ces pattes sont

faites pour courir après les

ballons... et dénicher des

infos. Et cette truffe est

capable de renifler un scoop

autant qu'une bonne odeur

de burritos.


CAROLINE

Tu es bien sûre que tu peux me

trouver l'information qui me

manque, Martha?


MARTHA

Une seconde!


HÉLÈNE

Elle pense encore à ces

délicieux burritos.


CAROLINE

Écoute-moi! Tu vas me trouver

une info que je pourrai écrire

avant 9 h, et je dirai à mon

père de te faire ces burritos

que tu aimes tant. Qu'est-ce que

tu en penses?


MARTHA

Tu auras ton info avant 9 h ou

je ne m'appelle pas burritos!


HÉLÈNE

Tu veux dire Martha.


MARTHA

Ou je ne m'appelle

plus Martha!


En se promenant dans le quartier, MARTHA entend des gémissements de chien.


MARTHA

On dirait ben qu'il se passe

quelque chose.

(S'adressant à TACHE le dalmatien)

Salut, Tache! Qu'est-ce

qui se passe?


TACHE aboie.


MARTHA

Doucement. Doucement.


TACHE aboie.


MARTHA

Ce n'est pas vrai? Tu peux m'en

dire plus?


Un peu plus tard, MARTHA est devant une fenêtre de la maison d'ALICE.


MARTHA

(S'adressant à PAULY LE PERROQUET)

Hum-hum... Bon, d'accord, je

te le dis seulement si tu me

promets de ne rien répéter.


PAULY LE PERROQUET

De ne rien répéter.


MARTHA

Non, ne répète pas!


PAULY LE PERROQUET

Répète pas!


PAULY LE PERROQUET crie.


MARTHA

Ah! Voilà, c'est mieux! Tu peux

m'en dire plus? Hum-hum...


Un peu plus tard, MARTHA est devant la porte d'un restaurant.


MARTHA

Un nouveau restaurant. Je suis sûre

que je vais y trouver une info.


MARTHA discute avec une souris.


MARTHA

Houlà! C'est ce qui s'appelle

un vrai scoop!


De retour dans la chambre de CAROLINE, MARTHA livre son scoop à CAROLINE.


MARTHA

Et voilà ce qu'il a dit.


CAROLINE

Wow! Il me tarde que les gens

lisent ça! Et voilà! tapé! Je

n'ai plus qu'à imprimer et nous

sommes dans les temps! C'est

génial! Tu es mon meilleur

journaliste! La meilleure!


MARTHA

Et à propos de mon salaire?


CAROLINE

Un bon burrito. Mais il va

falloir attendre que mon père

en prépare un.


MARTHA

Bon. La vie de journaliste,

c'est une vraie vie de chien.


Le lendemain matin, MONSIEUR PARKINGTON lit le journal de CAROLINE.


MONSIEUR PARKINGTON

Ah! Une fête d'anniversaire

pour la soeur de M. Parkinton!

Mais devinez qui n'a pas été

invité!

(Découragé)

Ah non.


MONSIEUR GALETTE, le propriétaire du nouveau restaurant de la ville, lit le journal de CAROLINE.


MONSIEUR GALETTE

(Souriant)

Hé, mais on parle de mon

restaurant.

(Lisant l'article)

C'est sympa, c'est

vraiment...

(Furieux)

Quoi?!


MARTHA et OSCAR se promènent sur le trottoir.


MARTHA

Ah non, ce n'est pas

difficile; les informations sont

partout autour de toi si tu sais

où regarder.


RONALD et CAROLINE se disputent devant leur maison.


RONALD

(Furieux)

Tu as parlé à Caroline du

capitaine Biscotto?!


ALICE

Ce n'est pas moi, je t'assure!


RONALD

Alors comment se fait-il que

je me retrouve à la une de son

journal? Qui d'autre a pu lui

en parler?


ALICE

Je n'en sais rien, je ne

savais même pas que tu jouais

encore avec le capitaine

Biscotto.


RONALD

Je ne joue plus, je le sors

simplement de temps en temps de

sa boîte, rien de plus. C'est

devenu un jouet de collection.


PAULY LE PERROQUET

Un jouet de collection.


Deux JEUNES FILLES passent devant la maison en se moquant de RONALD.


JEUNES FILLES

♪ Ronald et le capitaine

Biscotto sont des amis

pour la vie ♪♪


RONALD

D'accord. Caroline va le payer

très cher.


MARTHA

(Apercevant RONALD)

Fichons le camp!


MONSIEUR PARKINGTON et MONSIEUR GALETTE du restaurant sont devant la maison de CAROLINE.


CAROLINE

Comment ça, une fête surprise?


MONSIEUR PARKINGTON

Mais oui! C'est pour cela que

ma soeur n'a reçu aucune

invitation; nous voulions

absolument garder le secret pour

lui faire la surprise, voilà

tout. Maintenant pour la

surprise, c'est fichu.


MONSIEUR GALETTE

Et alors? La surprise est

fichue! La belle affaire! Vous

avez pensé à moi? Lisez ceci!

Non, ne lisez pas, je vais le

faire.

(Lisant le journal)

"Belle terrasse, mobilier

charmant, plats savoureux."


MONSIEUR PARKINGTON

C'est formidable.

Où est le problème?


MONSIEUR GALETTE

Une minute, j'y arrive. "Une

véritable réussite, "selon une

souris nommée Chester qui vit

dans un restaurant avec au moins

une vingtaine de ses

semblables!

(Furieux)

Vous voulez que je

ferme boutique?! C'est ça que

vous voulez?!


CAROLINE

J'ai dit que la nourriture

était très bonne.


MONSIEUR GALETTE

(Criant)

C'est la souris! C'est elle

qui l'a dit! Vous avez

interviewé une souris qui vit

dans mon restaurant!


CAROLINE

Nous sommes obligés de nommer

nos sources.


MONSIEUR PARKINGTON

Moi, ce que j'aurais aimé

savoir, c'est comment vous avez

su à propos de cette fête

surprise. Vous avez dû me mettre

sur écoute lorsque je l'ai

préparée.


CAROLINE

Vous pensez que j'ai écouté

vos conversations?


MONSIEUR PARKINGTON

Oui, c'est bien ce que mettre

sur écoute veut dire. Écouter

les gens parler alors qu'ils ne

savent pas que vous les écoutez.


MONSIEUR GALETTE

Parfaitement! Vous nous

avez espionnés!


MARTHA et OSCAR arrivent devant la maison de CAROLINE.


MARTHA

Regarde, M. Galette et

M. Parkinton discutent avec

Caroline! Ils ont l'air

drôlement agités.


CAROLINE

Je ne vous ai pas mis sur

écoute. Je n'aurais jamais fait

ça, enfin!


PROPRIÉTAIRE

Alors comment savez-vous

tout ça?


MARTHA

Bonjour! Je suppose que vous

êtes tous réunis pour des

autographes? Ou je devrais dire

pattographes. Ha! Ha! Ha!

Hum... Non, peut-être pas.


Un peu plus tard, CAROLINE, HÉLÈNE, OSCAR et MARHA sont dans les marches, devant la maison.


MARTHA

Comment ont-ils osé dire que

c'était des ragots? Tout était

vrai, tu peux me croire.


HÉLÈNE

Ragot ne veut pas forcément

dire que ce n'est pas vrai.


MARTHA

Tu en es sûre?


CAROLINE

Les ragots, c'est quand tu

parles d'autres personnes en

disant des choses qu'elles ne

veulent pas qu'on sache.


HÉLÈNE

Que ce soit vrai ou pas,

d'ailleurs.


MARTHA

Je suis désolée, c'était bien

des ragots.


CAROLINE

Je vais fermer mon journal...

dès que je me serai excusée pour

avoir gâché la petite fête

surprise de M. Parkinton.

Le journal de demain sera

le dernier.


MARTHA et OSCAR se marchent sur le trottoir.


MARTHA

Je ne suis vraiment pas faite

pour être journaliste. J'ai

gâché cette petite fête

surprise, j'ai mis M. Galette

dans l'embarras... et même

Ronald est furieux.


Un camion de pompier passe près de MARTHA et OSCAR.


MARTHA

Oh! Hé! Une voiture de pompier!

Il se passe sûrement quelque

chose! Mais attends, qu'est-ce

qu'on fait, là? C'est ridicule!

Je ne suis plus journaliste,

c'est terminé. Nous devons

trouver autre chose à faire.


OSCAR aboie.


MARTHA

Je ne sais trop. Que fait-on

d'habitude? Ah, on se balade,

truffe au vent... la routine.

Hé! Il y a un nouveau serpent au

zoo! Allons voir ça!


MARTHA et OSCAR sont devant le zoo. OSCAR hésite à entrer.


MARTHA

Non, les serpents ne font pas

peur, Oscar, ils sont gentils.

Et ça nous donne l'occasion de

rendre visite aux amis. Allez,

viens quoi, on va s'amuser.


MARTHA et OSCAR sont devant l'enclos de JEFF L'ÉLÉPHANT.


MARTHA

Tu as vu qui, Jeff?


JEFF L'ÉLÉPHANT barrit.


MARTHA

Ces deux affreux de Pablo et

Basile? Qu'est-ce qu'ils peuvent

bien mijoter?


Nous nous transportons dans le souvenir de JEFF L'ÉLÉPHANT. BASILE et PABLO sont devant l'enclos de JEFF L'ÉLÉPHANT.


BASILE

Ha! Ha! Ha! Mais c'est

parfait, Pablo. Nous la volerons

ce soir.


Nous sommes de retour à la réalité.


MARTHA

Que prévoient-ils de voler,

ces deux-là? Non, attends. Ne me

dis rien, je ne veux pas savoir.


OSCAR aboie.


MARTHA

Non, Oscar, ce ne serait pas

bien du tout de répéter ce que

Basile et Pablo ont dit

puisqu'ils ne savent pas que les

animaux peuvent entendre. Ce

serait comme une mise sur

écoute.


JEFF L'ÉLÉPHANT barrit.


MARTHA

Ah! Tu vois? Ils sont partis

avant que Jeff n'ait pu entendre

ce qu'ils avaient prévu de

voler. Alors n'y pensons plus.

Et maintenant, allons voir ce

serpent!


MARTHA retourne vers l'enclos de JEFF L'ÉLÉPHANT.


MARTHA

Euh... Par où sont-ils

partis?


MARTHA et OSCAR sont devant l'enclos du PINGOUIN.


MARTHA

Tu les as vus aussi?

Mais que faisaient-ils?


Nous nous transportons dans le souvenir du PINGOUIN. BASILE et PABLO sont devant l'enclos du PINGOUIN.


BASILE

Ha! Ha! Ha! Nous allons

demander une rançon et quand ils

nous donneront cet argent, nous

serons riches!


Nous sommes de retour à la réalité.


MARTHA

Une rançon? Ça veut dire

qu'ils prévoient de voler

quelque chose qui a beaucoup

de valeur.


OSCAR aboie.


MARTHA

Non, non, Oscar, on ne peut rien

dire à Caroline. Non seulement

ce serait des ragots, mais nous

ne savons même pas ce qu'ils

prévoient de voler. Enfin bon,

quoi que ce soit, ils vont le

voler...


Le PINGOUIN pousse un cri.


MARTHA

Ah, ils sont partis

avant que tu aies pu les

entendre? Bon, très bien. Allez,

Oscar, allons voir ce serpent.


MARTHA se met en marche. OSCAR aboie.


MARTHA

Oui. Je sais bien que les

serpents sont dans cette

direction, mais je vais d'abord

saluer le tigre. Allez, viens


MARTHA et OSCAR sont devant l'enclos du tigre.


MARTHA

Ils vont voler quoi?!


OSCAR aboie.


MARTHA

Tu as raison. Nous devons le

dire à Car... Non, Oscar. Je ne

peux pas. Je ne crois pas que

Caroline ait encore envie de

m'entendre dire quoi que ce

soit.


OSCAR aboie.


MARTHA

Que dis-tu? Tu crois que je ne

devrais pas passer sous silence

cette info de la plus haute

importance même si, en tant que

journaliste, j'ai déjà commis

une petite erreur?


OSCAR aboie.


MARTHA

Trois, oui,

petites erreurs... Je crois

qu'il y a une carte à jouer.

Nous pourrions stopper un vol,

sauver le journal et me racheter

tout à la fois.


OSCAR aboie.


MARTHA

Si tu insistes... Plus une

minute à perdre!


MARTHA et OSCAR courent jusqu'à la maison de CAROLINE. OSCAR sonne à la porte. Personne ne répond.


MARTHA

Mais où est-

elle? Elle devait rédiger son

dernier article. Suis-moi!


HÉLÈNE mange ses céréales sur la table. MARTHA surgit dans la salle à manger.


MARTHA

(Criant)

Où est Caroline?!!!


HÉLÈNE

Mais tu es folle!


MARTHA

Nous devons trouver Caroline,

et vite!


HÉLÈNE

Je crois qu'elle est allée

s'excuser auprès de la soeur de

M. Parkinton pour avoir gâché sa

surprise. Que veux-tu lui dire?


MARTHA

Nous avons la meilleure info

depuis que les infos existent.

Suis-moi, Oscar!


MARTHA et OSCAR quittent la maison à la course. CAROLINE est à la fête organisée chez MONSIEUR PARKINGTON.


CAROLINE

(S'adressant à MADAME JEFFERSON)

Je ne savais absolument pas

qu'il s'agissait d'une surprise,

madame Jefferson.


MADAME JEFFERSON

Ce n'est pas grave,

jeune fille.


MONSIEUR PARKINGTON

Je lui ai dit que ce n'était

pas de votre faute, mais de

celle de ce chien à ragots.

Excusez-moi, mais je vais

chercher le reste des entrées.


MARTHA et OSCAR entrent dans la maison de MONSIEUR PARKINGTON.


MARTHA

Super. Tout le monde

est réuni.

(Courant vers CAROLINE)

Caroline, j'ai une super

info pour toi! C'est un

véritable scoop!


CAROLINE

Je ne veux pas

en entendre parler.


MARTHA

Mais celui-ci est vrai.


CAROLINE

Ils étaient tous vrais! C'est

pour ça que j'ai eu des ennuis.


MARTHA

Oui, mais celui-là--


CAROLINE

(Bouchant ses oreilles)

♪ La la la la la ♪♪

Je ne veux rien entendre!


MARTHA

Ah... Qu'est-ce qu'on peut

faire, Oscar? Nous avons un

scoop entre les mains, mais elle

ne veut rien entendre.


OSCAR aboie.


MARTHA

Oscar, tu es un vrai génie!

(S'adressant aux invités de la fête)

Écoutez, tous! Il paraît qu'il y

a une audition ouverte à tous ce

soir à la mairie!


TOUS LES INVITÉS

(Étonnés)

Oh!


MARTHA

Et Brian Océan sera présent!


MARTHA et tous les invités sortent de la maison en courant.


MARTHA

(Apercevant HÉLÈNE sur le trottoir)

Hé, Hélène, viens avec nous!


MONSIEUR PARKINGTON revient au salon avec une assiette d'entrée.


MONSIEUR PARKINGTON

Vous devez mourir de faim...

(Réalisant que les invités sont partis)

Oh! Je cuisine si mal que ça?


MARTHA et les invités sont devant la mairie.


MONSIEUR GALETTE

La porte est fermée à clé.


INVITÉE

Et où il est,

Brian Océan, hein?


MARTHA

Écoutez-moi. Je suis désolée.

J'ai menti au sujet de

l'audition et de Brian Océan,

mais je devais vous amener ici.

Un crime est sur le point d'être

commis. Ils vont voler la statue

du général Wagstaff et en

demander une rançon.


CAROLINE

(Observant la statue)

On dirait bien qu'elle est

toujours à sa place.


MARTHA

Oui, mais--


MONSIEUR GALETTE

Allons, venez, retournons à

notre petite fête.


Un éternuement provenant de la statue se fait entendre.


CAROLINE

Attendez une minute. Depuis

quand une statue éternue?


MONSIEUR GALETTE

Non, ce n'est pas une statue.


MARTHA

C'est Basile Wieselgraft qui

se prend pour une statue!


BASILE

Euh... Bonsoir, tout le monde.

Quelle belle soirée!


Tous se retournent vers PABLO, qui tente d'entrer la statue dans son camion.


PABLO et BASILE sont arrêtés par la police. Le lendemain, la nouvelle est publiée dans le journal de CAROLINE.


CAROLINE

Ton scoop a payé, Martha! Il

est à la une du journal! Nous

sommes d'ailleurs le seul

journal à avoir été sur le lieu

du vol.


MARTHA

Je suis redevenue ta meilleure

journaliste, Caroline?


CAROLINE

Tu es ma seule journaliste,

Martha.


MARTHA

Oui, et ne l'oublie pas...

Burri-burrito! Dis-moi, tu as vu

ton père dernièrement?


CAROLINE

Quand tu as quelque chose en

tête, toi...


MARTHA

Je préfère l'avoir dans

l'estomac.


Générique de fermeture



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age

Résultats filtrés par