Universe image Martha speaks Universe image Martha speaks

Martha speaks

A family dog gains the power of speech after the letters in some alphabet soup wind up misrouted to her brain instead of her stomach. The show's focus is teaching young people synonyms and vocabulary. Each episode uses key words to showcase an underlying theme.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Doctor Ronald

Ronald invents illnesses and the kids think they have symptoms, but they don`t.



Production year: 2011

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début chanson thème


VOIX MASCULINE

♪ Martha comme un chien modèle ♪

♪ faisait ouaf ♪

♪ Et ouaf et grrr ♪

♪ Quelques lettres ♪

♪ en vermicelle ♪

♪ un beau jour dans sa gamelle ♪


SCIENTIFIQUE

En chemin vers l'estomac

de Martha,

les lettres se sont perdues.

Elles ont atterri dans

son cerveau et maintenant...


VOIX MASCULINE

♪ Martha n'arrête pas ♪

♪ son bla bla ♪


MARTHA

Alors la vache, ça mâche?


VOIX MASCULINE

♪ Martha parle oui elle parle ♪

♪ parle parle bla bla bla ♪


MARTHA

Qu'est-ce qu'un wagon?

C'est bientôt prêt?


VOIX MASCULINE

♪ Bla bla bla ♪


MARTHA

Salut, Lulu! Comment vas-tu?


HÉLÈNE

Je ne m'appelle pas Lulu!


VOIX MASCULINE

♪ Martha dit parfois ♪

♪ bla bla bla bla bla ♪


MARTHA

Bonjour!


VOIX MASCULINE

♪ Toute la journée ♪

♪ elle ne fait que parler ♪

♪ Elle a tout le temps ♪

♪ son mot à dire ♪

♪ Même si ça prête à rire ♪

♪ Pour la faire taire, ♪

♪ vous pouvez courir ♪

♪ Écoutez ça ♪


MARTHA

Test, test! Un, deux!


VOIX MASCULINE

♪ C'est Martha qui vous parle ♪

♪ et parle et parle et parle ♪


MARTHA

Je communique, j'énumère,

j'élucide, j'imagine, je précise

et je m'exprime et je m'affirme

et je... j'hyperventile!


VOIX MASCULINE

♪ Martha c'est la reine ♪

♪ du bla bla ♪♪

(Fin chanson thème)


VOIX FÉMININE

Docteur Ronald

(ALICE, HÉLÈNE et MARTHA courent sur le trottoir.)


MARTHA

Hé! Pourquoi on se presse

autant? On rate un tas

d'odeurs très intéressantes.


HÉLÈNE

Il faut qu'on arrive à la

foire des livres d'occasion

avant que Théo ne les

prenne tous parce que c'est

ce qu'il fait tous les ans.

(THÉO tire un énorme chariot rempli de livres.)


THÉO

Bonjour. Quoi? Qu'est-ce

que j'ai fait?


HÉLÈNE

Théo, tu nous as laissé

des livres au moins?


THÉO

Désolé, j'aime bien en

acheter beaucoup à la fois.


ALICE

Tant pis, on essaiera

l'année prochaine.


THÉO

Vous voulez regarder

les livres d'occasion que j'ai

achetés pour voir s'il y en a

un que vous voudriez

emprunter?


HÉLÈNE

D'accord.


THÉO

Super. Alors, vous pouvez

peut-être m'aider à les

ramener chez moi.

(ALICE et HÉLÈNE aident THÉO à transporter le chariot. Le chariot s'écroule. THÉO prend un livre au hasard.)


THÉO

Oh, mon premier manuel

de réparation de chariot.

(ALICE et HÉLÈNE aident THÉO à classer ses livres dans son garage en compagnie de MARTHA et OSCAR.)


MARTHA

Dites-moi si vous trouvez

un livre sur le bacon ou

alors du bacon sur un livre.

(TEDDY arrive, l'air triste.)


MARTHA

Ça ne va pas, Teddy?


TEDDY

Quelqu'un a

complètement vidé la foire

aux livres d'occasion à la

bibliothèque. Tout ce que

j'ai trouvé, c'est un livre

ennuyeux sur l'herbe.

L'herbe, qui ça peut

intéresser?


MARTHA

Moi, j'aime me rouler

dedans et la manger.


TEDDY

Moi aussi, mais quel est l'intérêt

d'écrire un...

(THÉO échappe une pile de livres devant TEDDY.)


TEDDY

Eh bien, regarde là-dedans.

Vous avez tous le droit de

m'emprunter un livre.


HÉLÈNE

Oh, tu as des enquêtes de

Christine la curieuse.

J'adore Christine la curieuse.


ALICE

Super, des livres sur les

sports extrêmes.

Je devrais peut-être choisir

quelque chose d'un peu moins

dangereux.


TEDDY

Un livre sur la mousse!

Génial.

(RONALD arrive à vélo devant le garage.)


THÉO

Salut, Ronald, tu veux

emprunter un des livres

d'occasion que j'ai achetés

à la bibliothèque?


RONALD

Tu en as pour les lecteurs

intelligents? Je ne veux pas

de... livres pour bébés.


ALICE

Ronald a une mauvaise

opinion des livres qui sont

trop faciles à lire.


TEDDY

Une opinion, c'est ce

qu'on pense à propos de

quelque chose, c'est bien ça?


ALICE

Oui.


MARTHA

Moi, j'ai une très bonne

opinion vis-à-vis du bacon.

Alors, continuez à chercher

les livres sur le bacon.


THÉO

Ce livre de cours a

l'air difficile.


RONALD

(Lisant le titre d'un livre)

Psychologie: l'étude de

l'esprit humain.

(S'adressant à THÉO)

Ça a l'air

bien plus dur qu'un de vos

livres d'histoire.

(Repartant avec le livre)

Merci.


TEDDY

Oh, un livre qui parle

des algues.


ALICE

Les algues? Est-ce que ce

ne serait pas de l'herbe qui

pousse au fond de l'océan?


TEDDY

Oui, et alors?


ALICE ET MARTHA

(Soupirant)

Oh...

(RONALD et ALICE déjeunent dans la salle à manger. RONALD lit son livre de psychologie.)


ALICE

Tu me passes la confiture?


RONALD

Tu préfères raisin ou fraise?


ALICE

Aucune importance.


RONALD

Répète.


ALICE

J'ai dit:

ça n'a aucune importance.


RONALD

Hum... Voilà qui est

intéressant.

(Notant dans un calepin)

Ne peut pas

prendre de décisions.


ALICE

Qu'est-ce que tu fais?


RONALD

Rien. C'est

un simple diagnostic.


ALICE

Un quoi? Un diagnostic?


RONALD

Un diagnostic, c'est l'avis

que donne un médecin sur la

santé d'un patient. Là, je

parle de tes problèmes

mentaux, car la psychologie,

c'est la médecine de l'esprit.

Et d'après ce livre, tu souffres

peut-être d'un syndrome

psychologique très grave.

Quand on a un syndrome,

ça veut dire qu'on a un

ensemble de problèmes.


ALICE

Je sais ce qu'est un

syndrome. Et je n'en ai pas.


RONALD

Très bien. Mais si j'en

crois ce livre, ton

comportement révèle tous les

signes habituels de

la décidophobie.


ALICE

La décidophobie?


RONALD

Ça peut être vraiment

très grave, tu sais.

(HÉLÈNE et ALICE sont dans la cour.)


HÉLÈNE

Tu vas adorer ces

enquêtes de Christine la

curieuse. Laquelle tu veux

pour commencer? La

Machination du portrait au

soupir, celle-là est géniale.

La Machination du pèlerin

antique ou La Machination

de l'affreuse fête foraine?

Vas-y, ils sont tous très

bons. à toi de décider. à

toi de décider. Décider.

(ALICE est hantée par le mot «décider». ALICE se sauve en criant.)


HÉLÈNE

(Surprise)

Hein.

(HÉLÈNE va cogner chez ALICE en compagnie de MARTHA et OSCAR. RONALD répond.)


HÉLÈNE

Salut, Ronald. Est-ce

qu'Alice est ici?


RONALD

Pourquoi?


HÉLÈNE

On voudrait l'inviter à

venir au parc avec nous. Est-ce

qu'elle se sent bien?


RONALD

Oui, ça va. Enfin, si on

oublie qu'elle est gravement

atteinte de décidophobie.


HÉLÈNE

De décido...


RONALD

Mais toi, en revanche...


HÉLÈNE

Quoi?


RONALD

Tu m'as l'air d'être au

premier stade de

l'inquiétudalgie aiguë.


MARTHA

L'inquiétudalgie?

C'est grave.


RONALD

D'après les livres de

psychologie, être trop

inquiet peut indiquer un

syndrome très dangereux.

(HÉLÈNE retire un caillou de la bouche d'OSCAR.)


HÉLÈNE

Lâche ça, Oscar.


RONALD

J'ai l'impression que

tu t'inquiètes de

ce que mange Oscar.


HÉLÈNE

Eh bien, oui,

c'est mon chien.


RONALD

(Notant dans son calepin)

Hum, hum...


HÉLÈNE

Qu'est-ce que tu fais?


RONALD

Rien, c'est

qu'un simple diagnostic.

(THÉO classe des livres dans son garage.)


THÉO

Traité sur le bacon...

Il faudra que j'en parle

à Martha.

(RONALD rejoint THÉO.)


RONALD

Eh, merci de m'avoir prêté

ce livre de psychologie.


THÉO

Avec plaisir.


RONALD

Tu as d'autres livres de ce

genre dans ta collection? Je

m'intéresse aux syndromes

psychologiques.


THÉO

Je ne sais pas. Je te dirai

quand je les aurai classés

par ordre alphabétique.


RONALD

Par ordre alphabétique,

hein? Tes livres sont

soigneusement rangés de A

jusqu'à Z. Hum...


THÉO

Je veux qu'ils soient bien

organisés. Pourquoi?

(Quelques minutes plus tard, RONALD remonte sur son vélo.)


THÉO

La rangeomanie? Qu'est-ce

que c'est?


RONALD

Eh bien, d'après le livre de

psychologie que je t'ai

emprunté, ce n'est pas bon

d'être trop organisé.


THÉO

Ce n'est pas bon?


RONALD

Non. Si ton cerveau est

trop concentré à faire une

seule chose parfaitement, à

force, tu finiras par oublier

tout le reste.

(Repartant à vélo)

À plus tard.


THÉO

C'est vrai que j'ai laissé

ma tranche de fromage

refroidir pendant que je

classais mes livres. Ah...

(Effrayé)

C'est la rangomanie!

(Dans sa chambre, ALICE hésite entre deux morceaux de vêtements à porter.)


ALICE

Ah, la décidophobie!

(HÉLÈNE fait les cent pas dans sa chambre.)


HÉLÈNE

C'est vrai,

je m'inquiète trop.


MARTHA

Tu as l'air inquiète.


HÉLÈNE

Martha a raison. Je

m'inquiète parce que je

m'inquiète. Oh, là, là! Je

m'inquiète parce que je

m'inquiète... Ça ne va pas

du tout.

(ALICE est sur le trottoir, figée devant une flaque de boue.)


TEDDY

(Marchant sur le trottoir)

Salut, Alice.

Quelque chose ne va pas?


ALICE

Je ne sais pas si je dois

sauter par-dessus cette

flaque ou la contourner.


TEDDY

Tu devrais sauter par-dessus.

Ça, c'est une flaque qu'on

saute, fais-moi confiance.


ALICE

Merci, Teddy.

(Sautant par-dessus la flaque)

Hé! Comme tu es

d'humeur à prendre des

décisions, je dois prendre du

flan en dessert ce soir ou

un yaourt?


TEDDY

Non, un yaourt, sans hésiter.


ALICE

Tu es sûr?


TEDDY

Oui.


ALICE

(Marchant dans la flaque)

Oh...

(THÉO regarde sa collection de livres dans son garage. TEDDY lui rapporte son livre.)


TEDDY

Merci de m'avoir prêté ce

livre, Théo. Maintenant, je

sais tout ce qu'il y a à

savoir à propos de la mousse.


THÉO

Dis, Teddy, je peux te

demander combien de temps tu

passes à t'organiser?


TEDDY

Le temps que je passe à

m'organiser? Hum...

Laisse-moi réfléchir. Pour

être honnête, aucun. J'ai

essayé de m'organiser une

fois, mais ça n'a pas

vraiment réussi.

(Criant)

Hé!


THÉO

Quelque chose ne va pas?


TEDDY

(Prenant un livre dans la collection)

Non, c'est un livre sur le

foin. Ça te dérange pas si je

te l'emprunte?


THÉO

Non, vas-y.


TEDDY

Super, merci.

(MARTHA et HÉLÈNE marchent sur le trottoir.)


MARTHA

Je m'inquiète beaucoup à

propos du bacon. Ces temps-ci,

ça m'inquiète qu'on m'en donne

si peu et j'espère que je n'ai

pas l'inquiétudalgie.


HÉLÈNE

Moi, je m'inquiète parce

que j'ai passé toute la nuit à

m'inquiéter à cause de mon

inquiétude. Si ça, ce n'est

pas de l'inquiétudalgie.

(HÉLÈNE et MARTHA arrivent devant le marchand de glace.)


TEDDY

(S'adressant au marchand de glace)

Vous avez des yaourts

parfumés aux algues?

(S'adressant à HÉLÈNE)

Salut, Hélène. Tu savais que les

algues appartenaient au

genre porphyra et étaient un

aliment très riche en

vitamine et en minéraux?


HÉLÈNE

Non. Euh, tu sais que tu as

mis ton tee-shirt à l'envers.


TEDDY

Oh, ce n'est pas grave, ça

ne m'inquiète pas.

(MARTHA marche sur le trottoir et croise ALICE. ALICE porte des vêtements semblables à ceux de TEDDY et lit un livre sur la mousse.)


MARTHA

Salut, Teddy.


ALICE

Salut.


MARTHA

Salut, Alice. J'ai failli te

confondre avec Teddy. Tu

as changé de coiffure?


ALICE

Hum. Tu savais que la

mousse pousse sur des

arbres à feuilles caduques

parce que leur écorce est

moins acide que les autres?

(Un peu plus loin, MARTHA croise THÉO qui tire un énorme chariot d'objets.)


MARTHA

Salut, Théo, je te cherchais

justement. C'est quoi, ça?


THÉO

Je collectionne les objets

de bric-à-brac.


MARTHA

Comme Teddy?


THÉO

Hum.

J'ai trouvé une salière et

un poivrier cassés en forme

de perroquets.


MARTHA

Très jolis. Mais en fait,

je voulais te voir pour

t'emprunter ton livre sur le

bacon. J'en ai l'eau à la

bouche rien que d'y penser.


THÉO

Euh, je vais mettre un peu

de temps à le retrouver. J'ai

désorganisé tous mes livres

et je les ai mélangés à ma

collection d'objets.

(Apercevant un caillou par terre)

Oh, regarde! Un caillou en

forme de tricératops.

(MARTHA soupire.)

(HÉLÈNE et MARTHA sont dans la cour.)


MARTHA

Tu peux me croire, Hélène,

c'était vraiment très bizarre.

On aurait dit qu'Alice et Théo

n'étaient plus du tout eux-mêmes


HÉLÈNE

Oh, ça ne m'inquiète pas

vraiment. Ce serait génial si on

pouvait lire des livres en les

sentant, non?


MARTHA

Euh... Tu as mis ton pull

à l'envers.


THÉO

(Entrant dans la cour)

Je peux me joindre à vous?

(ALICE et TEDDY entrent dans la cour à leur tour.)


ALICE

Salut, les amis.


TEDDY

Salut.


MARTHA

Salut.


TEDDY

Eh, vous trouvez pas que ce

serait génial de pouvoir lire

des livres rien

qu'en les sentant?

HÉLÈNE, ALICE ET THÉO

C'est vrai.

(TEDDY s'installe sur une couverture pour livre son livre. HÉLÈNE, THÉO et ALICE font comme lui. TEDDY grimace en lisant. HÉLÈNE, THÉO et ALICE font comme lui.)


MARTHA

Vous faites tous comme Teddy?


THÉO

Eh bien, je dois avouer que

j'ai essayé de prendre exemple

sur l'attitude de Teddy, ces

derniers temps.


MARTHA

De prendre exemple?


THÉO

Oui, quand on prend exemple

sur quelqu'un, on se comporte

de la même façon que lui parce

qu'on veut devenir comme lui.


ALICE

Moi aussi. J'ai pris

exemple sur Teddy et sa

façon de vivre les choses.


HÉLÈNE

Je crois que j'ai pris exemple

sur Teddy comme vous.


MARTHA

Mais pourquoi? Pourquoi

vous prenez tous exemple

sur Teddy? Votre attitude

n'a aucun sens.


TEDDY

(Marchant à quatre pattes)

Moi, je trouve ça

tout à fait normal.


ALICE

Qu'est-ce que tu fais?


TEDDY

J'ai décidé de prendre

exemple sur Martha.


THÉO

Pourquoi? Qu'est-ce que

Ronald t'a dit?


TEDDY

Rien du tout. Je me suis

dit que ce serait drôle.

(Se relevant)

Voilà, j'ai fini maintenant.

(ALICE, THÉO, HÉLÈNE, TEDDY et MARTHA marchent vers le marchand de glace.)


ALICE

Si j'ai pris exemple sur

Teddy, c'est parce que

d'après le diagnostic de

Ronald, je suis atteinte

de décidophobie.


MARCHANT DE GLACE

(S'adressant à TEDDY)

Qu'est-ce que ce sera

pour vous?


TEDDY

La même chose qu'hier,

s'il vous plaît. Et vous?

ALICE, HÉLÈNE ET THÉO

La même chose.


THÉO

C'est drôle, le mot phobie

désigne la peur de quelque

chose, mais je n'ai jamais

entendu parler d'un

syndrome de décidophobie.


HÉLÈNE

De toute façon, la

décidophobie ne m'a pas

l'air si grave que ça. Ce

n'est rien comparé

à l'inquiétudalgie.


THÉO

L'inquiétudalgie? C'est ce

qu'il t'a diagnostiqué?


ALICE

Quel est le problème?


THÉO

Eh bien, je n'ai peut-être

jamais lu de livre sur la

psychologie, mais cette

histoire d'inquiétudalgie

m'a l'air suspecte.


MARTHA

De quoi a-t-il dit que tu

souffrais, Théo?


THÉO

De rangomanie. Mais c'est

vrai, maintenant que j'y pense--

(Le MARCHAND DE GLACE sert les yaourts.)


TEDDY

Yaourt?

ALICE, HÉLÈNE ET THÉO

Oui!

(Goûtant à leur yaourt)

Beurk!


TEDDY

Hum, un délicieux yaourt

aux algues, plein de vitamines.


THÉO

Il nous faut un dictionnaire.

(RONALD lit un livre dans son salon. ALICE, HÉLÈNE, TEDDY, THÉO et MARTHA surprennent RONALD.)


TEDDY

Ah-ah!


RONALD

(Sursautant)

Qu'est-ce que vous voulez?


MARTHA

On veut juste regarder ce

fameux libre.


RONALD

Vous ne pouvez pas,

il est à moi.


THÉO

Euh... En fait, Ronald--


ALICE

C'est le livre de Théo,

Ronald, alors rends-le-lui.


RONALD

Faites-moi confiance, vous ne

pourrez pas le comprendre,

c'est trop difficile.


HÉLÈNE

Nous voulons juste en savoir

plus sur nos syndromes.


ALICE

Oui, parce qu'on a amené ça.


THÉO

Un dictionnaire.


RONALD

(Sursautant)

Pourquoi?


HÉLÈNE

Parce que si on en croit le

dictionnaire, l'inquiétudalgie,

ça n'existe pas.


ALICE

Ni la décidophobie.


THÉO

Ou encore la rangomanie.


RONALD

D'accord, d'accord. Mais

arrêtez de me mettre ce truc

sous le nez.


MARTHA

Pourquoi as-tu inventé

tous ces faux syndromes?


RONALD

Parce que je pense à votre

bien-être psychologique.


ALICE

Ronald, tu as lu ce livre

au moins?


RONALD

(Cherchant ses mots)

Euh... C'est... C'est-à-dire

que... En fait, euh...

Non.

Maintenant, je sais pourquoi

personne ne le lisait. Il est

rempli de mots plus longs que

mon bras. Personne ne pourrait

lire ce truc.


THÉO

Hum... J'ai comme l'impression

que tu es atteint

d'hypoassuranssopathie.


RONALD

Qu'est-ce que c'est?


THÉO

À toi de me le dire.


RONALD

Peu importe.

(Sortant du salon)

Essayez de

le lire, vous.


THÉO

Voilà un comportement

troublant; il devrait prendre

exemple sur l'un d'entre

nous. Bon, je vais rentrer

chez moi ranger mes livres

par ordre alphabétique.


TEDDY

(Tendant un livre à THÉO)

Tiens, je te rends celui-ci.


THÉO

Tu l'as déjà terminé?


TEDDY

J'étais au milieu du chapitre

trois quand j'ai réalisé qu'il

était écrit en allemand.


THÉO

Quoi? Oh, et puis zut...

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age

Résultats filtrés par