Universe image Martha speaks Universe image Martha speaks

Martha speaks

A family dog gains the power of speech after the letters in some alphabet soup wind up misrouted to her brain instead of her stomach. The show's focus is teaching young people synonyms and vocabulary. Each episode uses key words to showcase an underlying theme.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The Case of the Shattered Vase

Helen`s mom`s vase broke. Vases don`t break themselves! There has to be a solution to the mystery.



Production year: 2011

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début chanson thème


VOIX MASCULINE

♪ Martha comme un chien modèle ♪

♪ faisait ouaf ♪

♪ Et ouaf et grrr ♪

♪ Quelques lettres ♪

♪ en vermicelle ♪

♪ un beau jour dans sa gamelle ♪


SCIENTIFIQUE

En chemin vers l'estomac

de Martha,

les lettres se sont perdues.

Elles ont atterri dans

son cerveau et maintenant...


VOIX MASCULINE

♪ Martha n'arrête pas ♪

♪ son bla bla ♪


MARTHA

Alors la vache, ça mâche?


VOIX MASCULINE

♪ Martha parle oui elle parle ♪

♪ parle parle bla bla bla ♪


MARTHA

Qu'est-ce qu'un wagon?

C'est bientôt prêt?


VOIX MASCULINE

♪ Bla bla bla ♪


MARTHA

Salut, Lulu! Comment vas-tu?


HÉLÈNE

Je ne m'appelle pas Lulu!


VOIX MASCULINE

♪ Martha dit parfois ♪

♪ bla bla bla bla bla ♪


MARTHA

Bonjour!


VOIX MASCULINE

♪ Toute la journée ♪

♪ elle ne fait que parler ♪

♪ Elle a tout le temps ♪

♪ son mot à dire ♪

♪ Même si ça prête à rire ♪

♪ Pour la faire taire, ♪

♪ vous pouvez courir ♪

♪ Écoutez ça ♪


MARTHA

Test, test! Un, deux!


VOIX MASCULINE

♪ C'est Martha qui vous parle ♪

♪ et parle et parle et parle ♪


MARTHA

Je communique, j'énumère,

j'élucide, j'imagine, je précise

et je m'exprime et je m'affirme

et je... j'hyperventile!


VOIX MASCULINE

♪ Martha c'est la reine ♪

♪ du bla bla ♪♪

(Fin chanson thème)


VOIX FÉMININE

Le mystère du vase cassé

(Dans le salon, MARTHA et HÉLÈNE se cachent pendant qu'un film joue sur la télévision.)


LE PÈRE

(Entrant dans le salon)

Je peux savoir pourquoi

vous vous cachez les yeux

pour regarder la télévision?


HÉLÈNE

Parce qu'on est en train

de regarder l'Attaque

des monstres gluants!


MARTHA

Et ça fait beaucoup trop peur.


LE PÈRE

Pourquoi n'éteignez-vous pas?


HÉLÈNE

C'est génial!

(Découvrant un oeil)

Ah! Je veux

pas voir ça!


LE PÈRE

(Regardant la télévision)

Brrr! Je vais faire des

cauchemars cette nuit.

(Un peu plus tard, MARTHA dort sur le lit d'HÉLÈNE. HÉLÈNE n'arrive pas à dormir.)


HÉLÈNE

Martha! Martha!

Martha! Martha!


MARTHA

(Se réveillant)

Hein? Quoi?


HÉLÈNE

Est-ce que tu dors?


MARTHA

C'est une question piège?

C'est ça?


HÉLÈNE

J'ai entendu un bruit il y a

juste une seconde. Je suis

presque sûre qu'un des

monstres gluants de la

dimension Modus est caché

sous mon lit!


MARTHA

Ah... Nous n'aurions pas

dû regarder ce film. Deux

fois. Je peux vérifier qu'il

n'y a rien sous le lit

si tu veux.


HÉLÈNE

Non! Imagine qu'il t'englue.

Ce serait vraiment horrible!


MARTHA

Il ne m'engluera pas,

Hélène, parce que les

monstres gluants n'existent pas.


HÉLÈNE

C'est bon, je vais regarder.

Mais je vais sentir d'abord.

(HÉLÈNE passe sa main sous son lit.)


HÉLÈNE

Ah... Ah...

(Se cachant sous ses couvertures)

Ah! Il y en a un, je l'ai

senti! Comment font-ils

pour battre les monstres

dans le film déjà?


MARTHA

Hélène...


HÉLÈNE

Ah oui! Il faut trois tonnes

de neige carbonique et un

vaisseau spatial en orbite!


MARTHA

Hélène, calme-toi. Il n'y a

aucun monstre sous ton lit.


HÉLÈNE

Je te dis que je l'ai senti,

Martha! J'ai entendu un

bruit et je l'ai senti. Les

oreilles et les mains ne

trompent jamais!


MARTHA

(Se faufilant sous les couvertures)

Oh-oh-oh! Tu en es sûre? Je

vais te raconter une histoire.


HÉLÈNE

Maintenant?


MARTHA

Oui. C'est l'histoire d'une

petite fille appelée Hélène

et de sa chienne Martha...

Une nuit très sombre, la

maman d'Hélène rentra chez

elle et eut une surprise

désagréable.

(Nous nous transportons dans l'histoire de MARTHA. LA MÈRE entre dans la cuisine. HÉLÈNE, MARTHA, OSCAR, THÉO et LE PÈRE regardent un vase en mille morceaux.)


LA MÈRE

Oh! Mon vase! Mais

qu'est-ce qui s'est passé?

Comment s'est-il cassé?


HÉLÈNE

Nous ne savons pas.


MARTHA

Aucun de nous n'était

dans la cuisine.


LA MÈRE

Quoi?


LE PÈRE

C'est la vérité. Nous avons

tous entendu le vase

tomber. Et juste après, la

lumière s'est éteinte.


HÉLÈNE

Oui, c'est vrai. Et quand

j'ai rallumé, nous avons

trouvé ton vase dans cet état.


LA MÈRE

Les vases ne tombent pas

tout seuls. L'un de vous devait

forcément être dans la pièce.


THÉO

Pas moi!


HÉLÈNE

Moi non plus!


LE PÈRE

Moi non plus.


MARTHA

En tant que porte-parole

des chiens, je vous annonce

que nous étions dans l'entrée.


THÉO

C'était peut-être un

éléphant. Ils aiment les

cacahuètes et il y a un bocal

de beurre de cacahuète vide.

Euh... J'ai rien dit.


LA MÈRE

C'est un vrai mystère.

Comment va-t-on le résoudre?

(LE PÈRE s'apprête à balayer les morceaux du vase.)


LA MÈRE

Non. On ne touche pas aux

indices tant que l'énigme

n'est pas résolue. Réexaminons

les événements tel qu'ils ont

eu lieu.


MARTHA

Réexaminons?


THÉO

Réexaminer, c'est revoir

les choses à nouveau.


LA MÈRE

C'est exact. Je veux que

vous me racontiez ce qu'il

s'est passé dans l'ordre.

Bon. Commençons. Vas-y,

chéri, je t'écoute.


LE PÈRE

Euh... moi? Bon. Tout a

commencé quand j'ai voulu

ouvrir le bocal de beurre

de cacahuète...

Je voulais me beurrer

quelques tartines. C'était un

bocal tout neuf.

Hum... Lorsque...J'ai

entendu un son de

trompette un peu distant.

J'ai pensé que j'avais oublié

d'éteindre la radio à l'étage,

alors j'ai voulu aller

l'éteindre. J'étais dans

l'entrée quand j'ai entendu

un bruit venant de la cuisine.

Une seconde plus tard, la

lumière s'est éteinte. J'ai

voulu savoir ce qu'il se

passait, alors je suis

retourné vers la cuisine.

Oh! Mais j'ai foncé dans un

mur. L'instant d'après, la

lumière est revenue.

Mais il n'y avait plus de mur à

cet endroit et je suis entré

dans la cuisine. C'est là

que j'ai découvert le vase

cassé et le bocal de beurre de

cacahuète vide. Ça a

pratiquement été instantané.

(OSCAR aboie.)


MARTHA

Non, Oscar.


LA MÈRE

Qu'est-ce qu'Oscar a dit?


MARTHA

Il veut savoir si

"instantané" veut dire qu'il

faut juste ajouter de l'eau

chaude, comme les nouilles

instantanées.


LE PÈRE

Euh... oui, d'une certaine

manière. Un instant, c'est

un temps très court, comme

une seconde ou un moment.


LA MÈRE

Tout ça me parait étrange. Tu

as parlé d'un mur, c'est ça?


HÉLÈNE

Hum-hum. Eh bien, je

crois savoir ce qu'il s'est

passé à cet instant. Théo et

moi, nous jouions à la balle

dans le salon. J'ai envoyé la

balle un peu trop fort

au-dessus de la tête de Théo.

Un instant plus tard, il y a

eu un bruit.

Puis la lumière s'est éteinte.

Dans le noir, j'ai senti

quelqu'un qui portait une

grande feuille de bananier

me frôler.


LA MÈRE

Il n'y a pas de grande

feuille de bananier dans

cette maison. As-tu vu cette

feuille, Hélène?


HÉLÈNE

Au toucher, ça ressemblait

à une feuille de bananier.

Puis je suis entrée, j'ai

rallumé la lumière... et le

vase était par terre.


LA MÈRE

Alors tout est clair: la

balle a rebondi dans la cuisine

et a fait tomber le vase.


THÉO

Non. Les choses ne se

sont pas déroulées ainsi.


MARTHA

"Elles se sont déroulées"?!

Êtes-vous obligés d'utiliser des

mots compliqués pour résoudre

une énigme? Qu'est-ce que

"déroulées" veut dire?


THÉO

Se dérouler, c'est se passer.

Les choses se passent ou

se déroulent. Voilà comment les

événements se sont déroulés.

Je suis allé chercher la balle

dans la cuisine. J'ai vu que les

chiens étaient là, en train de

faire quelque chose

sur la table.

(Nous nous transportons dans la version des faits de THÉO.)


MARTHA

Regarde, Oscar! Ils ont

lancé la balle! Ils veulent

qu'on joue! Wouhou!

(OSCAR s'empare de la balle et se sauve dans le salon avec MARTHA.)


THÉO

Oscar! Rends-moi la balle!

(Nous sommes de retour à la réalité, dans la cuisine.)


THÉO

Une seconde plus tard, il y

eut un bruit dans la cuisine.

Et la lumière s'est éteinte.

Dans le noir, j'ai senti

quelqu'un qui portait un

palmier sortir de la cuisine.


LA MÈRE

Un palmier? Quelqu'un

qui portait un palmier?


THÉO

Oui. Ou alors c'était un arbre

qui marchait tout seul. En tout

cas, j'ai senti un arbre.


LA MÈRE

Hum. J'ai l'impression que

les chiens ont quelque chose

à voir avec cette histoire.


MARTHA

Nous?


LA MÈRE

Qu'est-ce que vous étiez en

train de faire sur la table?


MARTHA

Rien... Oscar et moi

passions par là par hasard et

avons senti qu'un bocal de

beurre de cacahuète était

ouvert. Il était presque vide.


LE PÈRE

Mais il n'était

pas entamé!


MARTHA

Il l'était quand nous

sommes entrés. Oscar et

moi avons donc voulu

rendre service... pour que

vous n'ayez pas à le laver.

Ha! Ha! Ha! Puis la balle

est apparue et nous avons

décidé d'aller jouer.


VOIX DE THÉO

(Dans le souvenir de MARTHA)

Oscar, rends-moi la balle!


MARTHA

Ensuite, il y a eu un bruit.

Comme tout le monde l'a

dit, la lumière s'est éteinte

une seconde après. J'ai vu

quelque chose sortir de la

cuisine. Il y avait une corde

qui pendait. J'ai tiré sur la

corde, mais je n'avais pas

assez de force. La corde

m'a glissé des dents. Tu as

entendu toutes nos histoires.


LA MÈRE

Je ne comprends toujours

pas comment ça s'est produit.


MARTHA

Produit?


THÉO

Se produire, c'est arriver.

Comment ça s'est produit

veut dire comment c'est arrivé.


LA MÈRE

Bon. Voyons voir, réexaminons

les événements. Daniel. Tu as

entendu un son de

trompette et tu es sorti. Le

vase est tombé. La lumière

s'est éteinte. Et quand tu es

revenu, tu as heurté un mur

dans le noir.


LE PÈRE

C'est bien ça.


LA MÈRE

Hélène. Tu as lancé la

balle dans la cuisine. Le

vase est tombé et la lumière

s'est éteinte.


HÉLÈNE

Oui. Et j'ai senti la feuille

de bananier.


LA MÈRE

Hum... Théo, tu as couru

après les chiens dans

l'entrée et tu as senti...

un arbre.


THÉO

Oui. C'est ce que j'ai perçu,

mais il faisait noir, alors...


LA MÈRE

Et vous, Martha et Oscar,

vous dites que vous n'étiez

pas près du lieu de

l'accident. Mais Martha a

senti une corde.


MARTHA

Je sais que ça paraît bizarre,

mais c'est ce qui est arrivé.


LA MÈRE

D'après tout ce que vous

m'avez dit avoir vu et

entendu, il est impossible

de savoir comment tout ça

s'est produit.


THÉO

Nous devrions peut-être

réexaminer les événements.


LE PÈRE

Avant de réexaminer quoi

que ce soit, j'aimerais

nettoyer les dégâts.


LA MÈRE

Tu as raison, nettoyons.


MARTHA

Oscar et moi, nous serons

dans le canapé en train de

réexaminer ce qui s'est passé.

(OSCAR et MARTHA vont se coucher sur le divan. OSCAR aboie.)


MARTHA

Oui, je trouve aussi que ça

sent le beurre de cacahuète.

(OSCAR renifle jusqu'à un placard et gratte sur sa porte.)


MARTHA

Oscar, à ta place, je ne

ferais pas ça. Qui sait ce qui

peut faire gonfler ce

placard de cette façon.

(JEFFY L'ÉLÉPHANT tombe du placard.)


MARTHA

Oh!

Jeff?

(OSCAR aboie.)


MARTHA

(S'adressant à OSCAR)

Chut!

(Reniflant JEFF)

Qu'est-ce que tu

fabriques dans ce placard?

Jeff... Est-ce que...

C'est du beurre de

cacahuète. Si c'est le cas, tu

dois savoir quelque chose

au sujet du vase.

(JEFFY barrit.)


MARTHA

Tu ne peux rien dire car les

gens ne doivent pas savoir que

les animaux peuvent quitter le

zoo quand ils le veulent?

(OSCAR aboie.)


MARTHA

Oui, Oscar a raison, nous ne

sonnes pas des gens, mais des

chiens. Raconte-nous tout.

(JEFFY barrit.)


MARTHA (Narratrice)

Jeff commença à

raconter ce qui s'était

réellement passé. Il avait

quitté le zoo pour aller se

balader. Et c'est seulement

quand il a senti le beurre de

cacahuète qu'il a réalisé

qu'il avait faim.

Aucun éléphant ne peut résister

au beurre de cacahuète.

Jeff n'arrivait pas à

atteindre le bocal. Il ne

pouvait même pas en

goûter un tout petit peu. Et

il savait qu'il n'arriverait

jamais à passer la porte. À

moins que...

(En passant sa trompe par la fenêtre, JEFF s'empare d'une bouteille d'huile qu'il verse sur son dos.)


MARTHA (Narratrice)

L'huile rend les choses très

glissantes.

(Grâce à l'huile sur sa peau, JEFF arrive à entre dans la maison et manger le beurre de cacahuète dans la cuisine.)


MARTHA (Narratrice)

Mais tout à coup, il a

entendu quelqu'un arriver.

(JEFF se cache sous la table. MARTHA et OSCAR s'installent à table pour lécher le pot de beurre de cacahuète. La balle rebondit jusqu'à la cuisine. OSCAR et MARTHA se sauvent avec la balle jusqu'au salon.)


THÉO

Oscar, rends-moi la balle!


MARTHA (Narratrice)

Jeff savait qu'il devait

sortir avant que quelqu'un

d'autre n'entre dans la cuisine.

(JEFF se lève et fait tomber le vase par terre.)


MARTHA (Narratrice)

Il fallait qu'il se cache. Il a

donc traversé le salon, où

Daniel s'est cogné à lui.

Hélène n'a pas touché une

feuille de bananier, mais

l'oreille de Jeff. Théo n'a

pas touché un arbre, mais

sa trompe. Et moi, je n'ai

pas mordu une corde.

Désolée, Jeff.

(Nous sommes de retour dans la chambre d'HÉLÈNE, sous ses couvertures.)


MARTHA

Et voilà toute l'histoire.

Chacun croyait savoir ce qu'il

avait senti, mais personne

n'avait remarqué le gros

éléphant dans la pièce.


HÉLÈNE

Eh bien, une chose est sûre.


MARTHA

Laquelle?


HÉLÈNE

Cette histoire était

tellement farfelue que tu

m'as fait oublier les monstres.


MARTHA

Ha! Ha! Ha! Chouette!


HÉLÈNE

Mais Martha, je ne vois pas le

rapport avec les mains

et les oreilles?


MARTHA

Laisse-moi t'expliquer. Si

je t'ai raconté cette histoire,

c'est pour que tu

comprennes que les choses

ne sont pas toujours ce

qu'elles semblent être.


HÉLÈNE

Comme ce qu'il y a

sous le lit?


MARTHA

Han-han.


HÉLÈNE

(Regardant sous le lit)

Je n'ai pas touché à un

monstre gluant! Ce n'était

que du beurre de cacahuète!


MARTHA

Ha! Ha! Ha! Exactement.


HÉLÈNE

Hé! Est-ce que c'est le

fameux bocal que papa a

cherché partout aujourd'hui?

Alors c'était toi?


MARTHA

Euh... d'une certaine façon...

oui.


HÉLÈNE

Et tu comptes lui dire que

c'était toi, j'espère, hein?


MARTHA

Bien sûr. Avec cette

histoire, j'ai admis que

c'était ma faute. Et en plus,

c'était très drôle.


HÉLÈNE

Peut-être un peu trop

drôle. Mais pourquoi cette

histoire de vase cassé?


MARTHA

Oh. Euh, disons...


HÉLÈNE

(Apercevant un vase cassé sous son lit)

Oh! Martha!


MARTHA

Oui, la journée a été dure.


HÉLÈNE

Nous verrons ça demain,

toutes les deux.


MARTHA

Merci, Hélène! Hélène, tu

veux que je te raconte

l'histoire de la chaussure

grignotée?


HÉLÈNE

Martha!

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age

Résultats filtrés par