Universe image Martha speaks Universe image Martha speaks

Martha speaks

A family dog gains the power of speech after the letters in some alphabet soup wind up misrouted to her brain instead of her stomach. The show's focus is teaching young people synonyms and vocabulary. Each episode uses key words to showcase an underlying theme.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Billy Collins Speaks

Martha wants to understand poetry. She ask Billy Collins for advice to help Teddy find his poetic voice.



Production year: 2011

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début chanson thème


VOIX MASCULINE

♪ Martha comme un chien modèle ♪

♪ faisait ouaf ♪

♪ Et ouaf et grrr ♪

♪ Quelques lettres ♪

♪ en vermicelle ♪

♪ un beau jour dans sa gamelle ♪


SCIENTIFIQUE

En chemin vers l'estomac

de Martha,

les lettres se sont perdues.

Elles ont atterri dans

son cerveau et maintenant...


VOIX MASCULINE

♪ Martha n'arrête pas ♪

♪ son bla bla ♪


MARTHA

Alors la vache, ça mâche?


VOIX MASCULINE

♪ Martha parle oui elle parle ♪

♪ parle parle bla bla bla ♪


MARTHA

Qu'est-ce qu'un wagon?

C'est bientôt prêt?


VOIX MASCULINE

♪ Bla bla bla ♪


MARTHA

Salut, Lulu! Comment vas-tu?


HÉLÈNE

Je ne m'appelle pas Lulu!


VOIX MASCULINE

♪ Martha dit parfois ♪

♪ bla bla bla bla bla ♪


MARTHA

Bonjour!


VOIX MASCULINE

♪ Toute la journée ♪

♪ elle ne fait que parler ♪

♪ Elle a tout le temps ♪

♪ son mot à dire ♪

♪ Même si ça prête à rire ♪

♪ Pour la faire taire, ♪

♪ vous pouvez courir ♪

♪ Écoutez ça ♪


MARTHA

Test, test! Un, deux!


VOIX MASCULINE

♪ C'est Martha qui vous parle ♪

♪ et parle et parle et parle ♪


MARTHA

Je communique, j'énumère,

j'élucide, j'imagine, je précise

et je m'exprime et je m'affirme

et je... j'hyperventile!


VOIX MASCULINE

♪ Martha c'est la reine ♪

♪ du bla bla ♪♪


Fin chanson thème


VOIX FÉMININE

Un poète qui a du chien


Dans le salon, HÉLÈNE lit une histoire à TEDDY, MARTHA et OSCAR.


HÉLÈNE (Narratrice)

Personne n'aime

les chiens mouillés

Personne ne veut avoir à faire

à une chienne qui est trempée

à cause de la pluie ou parce

qu'elle est allée se baigner."

"Regardez-la errer autour

de la foule agglutinée

Elle va de l'un à l'autre

dans l'espoir de recevoir

une petite tape sur la tête

ou une caresse sous le menton

N'importe quoi du moment

qu'une seule main suffise

et qu'on puisse continuer

une conversation."

"Mais tout le monde la

rejette. Parfois d'un coup de

genou parfois d'un coup de

semelle. Même les enfants qui ne

voient pas qu'elle est mouillée

avant de s'être trop approchée

finissent par la repousser

avant de s'essuyer les mains

sur leurs habits

Et à chaque fois

qu'elle vient vers moi

Je lui fais signe d'arrêter

et elle s'en retourne

Ô cher étranger du futur

Ô être inconcevable

Quelque soit la forme

de ta maison

Quelque soit ton mode

de déplacement

Quelque soit la couleur

tes vêtements que tu portes

Peut-être là d'où tu viens

je suis prête à parier

que personne non plus n'aime

beaucoup les chiens mouillés."


MARTHA

Ouah! C'était excellent!

C'est exactement comme ça

quand on est un chien.


OSCAR aboie.


HÉLÈNE

Je savais que tu aimerais.

On étudie des poèmes à l'école.


TEDDY

(Découragé)

En plus, on doit

en écrire un. Ah...


MARTHA

Ah, donc ce que tu

as lu, c'était un poème?


HÉLÈNE

Oui, de Bruno Collier.


MARTHA

Mais ça ne rimait pas.

Je croyais que tous les poèmes

rimaient, comme les chansons.

Sauf qu'avec les poèmes,

ce n'est pas grave

si on chante faux.


HÉLÈNE

(Se dirigeant vers la cuisine)

Eh bien, un poème, c'est une

chanson que l'on récite au lieu

de la chanter. Certains poèmes

riment, d'autres non. Le plus

important dans les poèmes,

ce sont les mots. Ils sont

choisis pour leurs sons

et pour leurs sens.


MARTHA

Je suis un peu perdue. Quand

un poème ne rime pas, comment

sait-on que c'est un poème?


TEDDY

Je peux vous interrompre?

Madame Anthony nous a lu

un texte d'un type qui s'appelle

Ken Koch. Il dit qu'un panneau

où il est écrit "plage

interdite aux chiens",

ce n'est pas de la poésie.


MARTHA

Je suis d'accord. Continue.


TEDDY

Mais un panneau qui dit:

"Plage strictement interdite

aux chiens et aux caniches

même toilettés

pas de teckels

incapables de nager",

c'est un poème.


MARTHA

Bien, parce que

ça rime, voyons.


TEDDY

Ah, hum... Oui, c'est vrai.


HÉLÈNE

Il y a du rythme et les mots

choisis sont intéressants, comme

le poème avec le chien mouillé.

(Ouvrant le réfrigérateur)

Tu veux une pomme, Teddy?


TEDDY

Ah, oui.


HÉLÈNE

Madame Anthony dit que les

mots utilisés dans les poèmes

sont plus jolis et

qu'ils ont plus de sens.


MARTHA

Moi, ça me laisse plutôt

sens dessus dessous.


HÉLÈNE

Je vais continuer à te lire

des poèmes et peut-être

que tu comprendras mieux.


MARTHA

Oui, ça me va. Je t'écoute.


Dans la cour de la maison, HÉLÈNE lit un poème à MARTHA et TEDDY.


HÉLÈNE

"Tout le monde sait lire

et écrire

Mais les chiens font

de la poésie et les autres

animaux de la prose."


MARTHA

Cool! Qui a écrit celui-là?


HÉLÈNE

Bruno Collier.


TEDDY

C'est le même poète

qui a écrit l'autre.


MARTHA

Donc, un poète, c'est une

personne qui écrit des poèmes.


HÉLÈNE

Oui.


MARTHA

Je dois dire que ce Bruno

Collier est vraiment un poète

qui comprend parfaitement les

chiens. Euh, attendez un peu.

Aucun humain n'est capable

de comprendre aussi

bien les chiens.


TEDDY

Ah... Oh! Martha, t'es

en train de dire que...


MARTHA

Oui, c'est obligé.


TEDDY

Tu crois que Bruno Collier

n'est pas un humain.


MARTHA ET TEDDY

C'est un chien!


HÉLÈNE

Attendez, une minute.

Tout ça n'a aucun sens.


TEDDY

Si, au contraire, c'est tout

à fait logique. Bon, il y a

des milliards et des milliards

de planètes dans

l'univers, pas vrai?


HÉLÈNE

Oui, mais je ne

vois pas... Oh!


TEDDY

(Interrompant HÉLÈNE)

Tut, tut, tut! Et Théo dit

toujours que statistiquement, la

Terre ne doit pas être la seule

planète à être habitée. Si l'on

suit cette logique, Martha ne

doit pas être la seule chienne à

pouvoir parler. "Flipso" facto,

Bruno Collier est

donc un chien qui parle.


HÉLÈNE réfléchit en bougeant les lèvres sans faire de bruit.


MARTHA

Ses lèvres bougent, mais

il n'y a aucun mot qui sort.


TEDDY

Eh oui! C'est ça, l'énorme

pouvoir de la déduction.


HÉLÈNE, ALICE, TEDDY et MARTHA sont sur la terrasse du marchand de glace. Un PASSANT promène son chien en laisse. Le chien part à la course.


PASSANT

(Échappant sa crème glacée)

Hé, hé, oh, oh! Oh, oooh!


MARTHA mange la crème glacée tombée sur la pelouse.


ALICE

Moi, je vais écrire un

poème sur Nelson.


HÉLÈNE

Moi, je pense en écrire un

sur mes crayons à dessin.


TEDDY

Ah, pourquoi il faut que ce

soit un poème? Pourquoi

pas juste de la prose?


ALICE

De la prose? Ça a l'air

encore plus sophistiqué.


HÉLÈNE

La prose, c'est juste de

l'écriture normale, comme dans

un journal. Écrire en prose,

c'est écrire comme on parle.


TEDDY

Exactement. Je ne vois pas où

est le problème. Pas de

rythme, pas de rime,

rien de sophistiqué.


HÉLÈNE

Ce n'est pas original. Si

tu dis, par exemple: "Qui se

ressemble s'assemble", c'est

bien plus intéressant que de

dire: "Les gens qui ont les

mêmes passions ont tendance

à aimer être ensemble."


MARTHA

Hé! Cette fourmi

aussi a un poème.


ALICE

La fourmi a un poème?


MARTHA

Oui, écoutez.


Une FOURMI murmure un poème à l'oreille de MARTHA qui le récite à voix haute.


MARTHA

"Montagne de glace, marchons

encore. Oh non, un géant! Brrr!"


ALICE et HÉLÈNE rient.


TEDDY

Ah, dites-moi que je rêve.

Un chien et une fourmi arrivent

à écrire des poèmes et pas moi.

Je vous le dis, ce Bruno Collier

a placé la barre bien trop haut.


MARTHA, OSCAR et quelques chiens du quartier sont réunis à la borne fontaine.


MARTHA

Pauvre Teddy! Il aurait bien

besoin d'un coup de patte

pour son poème. Il lutte

pour l'écrire.


Le PUG aboie.


MARTHA

Ah oui?

Bruno Collier en personne?


Le PUG aboie.


MARTHA

Où est-il, dis-moi?

À l'animalerie?

C'est vrai?! Eh bien,

peut-être qu'il pourra

nous aider. Allons-y!


MARTHA, OSCAR et les chiens foncent vers la l'animalerie.


Dans l'animalerie, une foule de personnes est rassemblée devant une petite scène. MARTHA, OSCAR et les chiens se faufilent entre les spectateurs.


BRUNO COLLIER

(S'adressant aux spectateurs)

J'aimerais maintenant vous

lire un poème intitulé

Chien.

(Lisant son poème)

Il lape son eau

Juste un petit bruit

Une douce musique qui vient

briser la nuit

Le museau courbé

au-dessus de sa gamelle

Comme s'il se mirait

telle une jouvencelle

Il entre dans la pièce..."


MARTHA

(Chuchotant à une spectatrice)

Excusez-moi, vous savez quand

Bruno Collier doit

lire ses poèmes?


SPECTATRICE

Oui, c'est lui, Bruno Collier.


MARTHA

Ah bon? Merci. Euh?


BRUNO COLLIER

(Poursuivant son poème)

"Se rappelant le temps où

l'herbe était bien verte

Puis se laissant tomber

Lentement dans un soupir

Même s'il se tient

toujours prêt à bondir."


MARTHA s'avance vers la petite scène et grogne en regardant BRUNO COLLIER.


BRUNO COLLIER

(Nerveux)

Euh... "Voilà l'endroit

où il passera la nuit

Ses oreilles aux aguets

du moindre bruit."


MARTHA grogne férocement.


BRUNO COLLIER

"Sa langue pendante bien

à l'abri dans sa"--


MARTHA

(S'adressant aux spectateurs)

S'il vous plaît. Excusez-moi,

s'il vous plaît, désolée de vous

couper, mais j'ai une annonce

à faire. Cet homme est un

imposteur. Arrêtez-le! Grr!

Dépêchez-vous. Vite! Cet...

cet homme est un imposteur. Un

imposteur... Un imposteur, c'est

quelqu'un qui veut se faire

passer pour quelqu'un d'autre.

Et cet homme essaie de se

faire passer pour Bruno Collier.

Alors, appelez la police!


OSCAR et les autre chiens aboient dans l'animalerie, provoquant un chaos dans la foule. Les spectateurs se sauvent.


MARTHA

(Menaçant BRUNO COLLIER)

Très bien, où est-il? Où

est le vrai Bruno Collier?


BRUNO COLLIER

Euh...


MARTHA

Je parie qu'il est tout seul,

enchaîné à un arbre quelque

part. Pauvre Bruno Collier!


Un sifflet se fait entendre. MARTHA aperçoit deux policier entrer dans l'animalerie.


MARTHA

Ah-ha! Votre compte est bon,

monsieur l'imposteur.


Les policiers jettent MARTHA et les autres chiens hors de l'animalerie.


MARTHA

Aaah! Non,

vous faites erreur! Ça ne peut

pas être le vrai Bruno

Collier, il n'a pas de queue.


Le PUG aboie.


MARTHA

Qu'est-ce que tu dis?


Le PUG aboie.


MARTHA

(Honteuse)

Oh, oh. Mais alors, ce n'est

pas un imposteur. Wow!

Quelle tête de linotte.


Le caniche aboie.


MARTHA

Non, non, non. Je n'ai pas une

vraie tête de linotte. Tête

de linotte, c'est une métaphore.


OSCAR aboie.


MARTHA

Une métaphore, c'est... Euh...


MARTHA aperçoit BRUNO COLLIER sortir de l'animalerie.


MARTHA

(Courant après BRUNO COLLIER)

C'est très compliqué. Je vous

expliquerai. Pour le moment, il

faut que j'aille présenter

mes excuses à Bruno

Collier.

(S'adressant à BRUNO COLLIER)

Excusez-moi.


BRUNO COLLIER

Oui?


MARTHA

C'est entièrement ma faute. Je

ne pouvais pas croire qu'un

humain puisse en savoir autant

sur les sentiments des chiens.


BRUNO COLLIER

Venant de toi, Martha,

c'est un grand compliment.


MARTHA

Comment faites-vous pour

nous comprendre aussi bien?


BRUNO COLLIER

Oh, tu sais, avec la poésie,

on utilise beaucoup son

imagination. Très souvent, quand

ils écrivent, les poètes

imaginent ce que c'est d'être

quelqu'un d'autre ou quelque

chose d'autre ou même ce

que c'est d'être la nature.


MARTHA

Hum... Eh bien, j'ai un ami

qui a beaucoup d'imagination lui

aussi. Mais il lutte pour écrire

un poème. Vous pourriez

le conseiller?


TEDDY est dans sa cuisine. Le plancher est recouvert de feuilles chiffonnées. MARTHA et BRUNO COLLIER sont avec lui.


TEDDY

Ça ne sert à rien. J'en ai

déjà commencé des centaines.

Écoutez.

(Lisant une feuille)

"Le..."


MARTHA

"Le" quoi?


TEDDY

Je me suis arrêté là. "Le..."

Rien que le premier mot est

ennuyeux.

(Lisant une autre feuille)

"Une..."

(Lisant une autre feuille)

Ah! "L'huile

de moteur." Hé, c'est bien, ça.

Ah non, c'est la liste

des courses de papa.

Comment je pourrais écrire un

poème alors que je n'arrive même

pas à écrire un seul bon mot?


BRUNO COLLIER

L'écriture, ce n'est pas

toujours facile, Teddy, et

la poésie, c'est encore

plus dur que l'écriture.


TEDDY

Je ne vous le fais pas dire.


BRUNO COLLIER

Mais tu sais, le but, ce

n'est pas d'impressionner ton

professeur ni même d'écrire

le meilleur poème du monde.


TEDDY

Vous allez me dire que

l'important, c'est de s'amuser.


BRUNO COLLIER

Exactement.


TEDDY

Eh bien, je ne m'amuse pas du

tout. Je préférerais être malade

comme un chien ou même être un

chien. Les chiens sont interdits

à l'école.


BRUNO COLLIER

Pourquoi ne pas écrire sur

ce sujet? à t'écouter, j'ai

l'impression que tu aimerais

bien être un chien. Ça

ferait un poème formidable.


TEDDY

Vous croyez?


Nous nous transportons dans l'imaginaire de TEDDY.


TEDDY (Narrateur)

Ah ce matin c'est dans un

fauteuil que je m'éveille

Ah! Je baille puis je me lève

et me gratte l'oreille

J'avance à quatre pattes

C'est assez rigolo

attendez une minute

Est-ce vraiment mon museau?

Pourquoi est-il si long

si froid et si mouillé?

Et d'où sortent tous ces poils?

Pas le temps d'y penser

J'entends la cloche sonner

C'est l'heure de l'école

Je dévale les marches

Pas besoin de boussole

Je fonce dans les jardins

par-dessus les clôtures

Mes sens sont développés

Quelle est cette créature?

Aller à l'école m'a pris

trois minutes en tout

Je n'aurais pas perdu de temps

sans ce maudit matou

J'entends crier une voix:

"Arrête-toi sur le champ!"

Je m'arrête en pensant:

Mais qui est ce tyran?

"Ne sais-tu pas qu'ici

les chiens sont interdits?"

Je réponds: "C'est super

pas d'école aujourd'hui"

Je détale aussitôt puis il crie:

"Pas si vite"

Mais je suis déjà loin

Je préfère prendre la fuite

Quand tout à coup

Crac! Crach! Boum!

Le ciel m'aspire ainsi que tous

les gens autour de moi dans

une espèce de tourbillon géant

Et nous nous retrouvons

hommes des cavernes

dans un monde parallèle

Nous crions tous à l'aide

Note: je ne suis plus un chien

Puis nous découvrons une

télévision et nous pénétrons

à l'intérieur par l'écran

Fin.


TEDDY est dans sa classe, terminant la lecture de ce poème.


TEDDY

C'était

La tristesse de ne

pas être un chien par Teddy

Kennelly, en collaboration avec

Bruno Collier, ancien lauréat

du grand prix des poètes.


TEDDY et BRUNOC COLLIER regardent le bulletin de TEDDY sur la terrasse du marchand de glaces.


BRUNO COLLIER

(Insulté)

Un B. Je ne comprends pas.

Nous avons même ajouté le mot

"fin" à la fin du poème. Et nous

l'avons même écrit en rimes.


TEDDY

Madame Anthony n'a pas dû

aimer que notre poème ne

ressemble plus trop à un poème à

partir du milieu. Mais

vous vous êtes amusé.


BRUNO COLLIER

Euh, je sais pas trop. Un peu.


TEDDY

Eh bien, comme l'a dit le

poète: "Le plus important,

c'est de s'amuser."


BRUNO COLLIER

Quel poète?


TEDDY

Vous.


BRUNO COLLIER

Ah oui, c'est vrai.


TEDDY

Souriez, monsieur Collier.

Je vous offre une crème glacée.


MARTHA

(Arrivant à la course)

Youhou! Hé, les chiens

viennent de m'apprendre quelque

chose d'étonnant. Avez-vous déjà

entendu parler de Walt Whitman?


HÉLÈNE rejoint MARTHA TEDDY et BRUNO COLLIER.


BRUNO COLLIER

Le poète?! J'adore

Walt Whitman.


MARTHA

Eh bien, il paraît qu'en fait,

c'était un chien de berger

énorme et poilu, qui aimait

chasser les canards. Et il

écrivait un poème à chaque fois

qu'on lui grattait le ventre.


BRUNO COLLIER ET TEDDY

Cool!


MARTHA

On joue à la balle?


BRUNO COLLIER

D'accord.


BRUNO COLLIER, TEDDY et MARTHA partent à la course. HÉLÈNE reste immobile sur la terrasse, muette.


BRUNO COLLIER rentre chez lui.


BRUNO COLLIER

(Parlant tout seul)

Un B. Je n'arrive toujours pas à

le croire.


BRUNO COLLIER entre dans son salon. Un chien est assis devant une machine à écrire.


BRUNO COLLIER

(S'adressant au chien)

C'est moi. En tout

cas, j'ai retenu la leçon.

Je n'écrirai plus de poèmes tout

seul. Tu as quelque

chose pour moi?


Le chien aboie.


BRUNO COLLIER

Un poème? Génial!

(Prenant le nouveau poème)

"Étourderie".

Hum... Pourquoi pas? Je te fais

confiance. Merci, Bruno.

Bon chien-chien.


Générique de fermeture



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age

Résultats filtrés par