Universe image Maya The Bee Universe image Maya The Bee

Maya The Bee

Maya is an inquisitive, adventurous and somewhat flighty young honeybee. She wants to explore the wide world and commits the unforgivable crime of leaving the hive. During her adventures, Maya, now in exile, befriends other insects and braves dangers with them.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Crisis of food-shortage

Maja is longing for the world. She would like to be free to fly around. So she contrives everything possible to secretly run away from the hive. She discovers flowers, grass and most important of all Sirena, the dragon-fly who deeply impresses Maja by her skilful flying and her glittering wings.



Production year: 1975

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début chanson thème


VOIX DE FEMME

♪ Dans un pays de tous les temps

Vit la plus belle des abeilles

Que l'on ait vue

depuis longtemps

S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya

Petite oui mais espiègle Maya

Qui n'a vraiment peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin

Venez donc découvrir

la malicieuse Maya

Petite oui mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya

Maya Maya

Maya Maya

Maya raconte-nous

ta vie ♪♪

(Fin chanson thème)

[Début information à l'écran]

Maya et la libellule Chnouk

[Fin information à l'écran]

FLIP est dans la prairie. Il saute de brin d'herbe en brin d'herbe.


FLIP

Hop!

Et hop!

Et hop!

Et hop!


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Eh bien. J'en suis tout

retourné, voyez-vous, et je ne

suis pas le seul. Ha!

La ruche tout entière est en

émoi.

Allons. Et hop!

Savez-vous pourquoi?

Euh...

Eh bien, je vais vous le dire:

Cassandre a disparu.

Elle est partie chercher de

nouveaux champs de fleurs.

Hé...

(Plus tard, FLIP arrive à la ruche. MAYA regarde par la fenêtre.)


FLIP (S'adressant à MAYA)

Bonjour, Maya! On dirait que ça

n'a pas l'air d'aller.

Tu pleures? Toi qui es si gaie

d'habitude!


MAYA

Si je pleure, c'est à cause

de la maîtresse. Nous nous

faisons tant de souci

pour elle.


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Qu'est-ce que je fais? Je lui

dis la vérité ou non?

Qu'est-ce qui vaut mieux? Que

les abeilles continuent à se

faire du mauvais sang ou

faut-il que je révèle que leur

chère Cassandre a attrapé les

oreillons et qu'elle est

alitée avec une forte fièvre

chez son cousin Jonas le

bourdon? Les oreillons durent

de quatre à cinq semaines, il

faut pas que ces petites

aillent lui rendre visite, car

c'est une maladie extrêmement

contagieuse. Je pense qu'il est

préférable de ne rien dire

du tout.


MAYA

J'aimerais bien savoir ce que

tu marmonnes, Flip. Je suis sûre

que tu sais quelque chose et

que tu veux pas me le dire.


FLIP

Tu m'as entendu parler?


MAYA

Il suffit de te regarder pour

savoir que t'es en train

d'essayer de me cacher quelque

chose, hein.


FLIP

Eh bien, voilà, je sais où se

trouve ta maîtresse, Mademoiselle

Cassandre.


MAYA

C'est vrai? Tu as vu Mademoiselle

Cassandre? Est-ce qu'elle va

revenir bientôt à la ruche?


FLIP

Euh...

Ça, je ne sais pas. Mais en tout

cas, son retour n'est pas pour

tout de suite.


MAYA

Non? Pourquoi? Il lui est

arrivé quelque chose. Elle est

peut-être morte. Ah, je t'en

prie, dis-moi la vérité!


FLIP

Ah! Non! Ça, je te jure

qu'elle n'est pas morte!


MAYA

Elle est malade, alors?


FLIP

Elle est chez son cousin le

bourdon avec les oreillons--

(MAYA se précipite hors de la fenêtre et saute sur FLIP.)


MAYA

On peut mourir des oreillons?

C'est grave, hein?!


FLIP

T'es en train de m'étrangler!

Non, c'est pas très grave,


MAYA

Ah, merci!


FLIP

Cassandre reviendra bientôt.

Bientôt...


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Je me demande si j'ai bien fait

de lui dire que Cassandre est

chez son cousin.

Oui! Ayayaye!

Hum...

C'est qu'elle est bien capable,

la petite Maya, telle que je la

connais... de quitter la ruche

et de voler à tire-d'aile tout

droit chez Jonas le bourdon.

Il va falloir que je la

surveille de près.

(Plus tard, toutes les abeilles dorment. MAYA sort de son alvéole.)


MAYA

Pourvu qu'on m'attrape pas.

(MAYA sort du dortoir. WILLY se réveille et la voit sortir.)


WILLY

On aurait dit Maya.

(WILLY se rendort. MAYA marche dans la ruche. Elle se fait arrêter par deux gardes.)


GARDE 1 ET GARDE 2

Halte-là! Haut les mains!


MAYA

Ce n'est que moi. Me faites

pas de mal, je suis la petite

Maya, vous me connaissez.

J'avais très mal au ventre,

alors je voul--


GARDE 1 ET GARDE 2

Pas possible!

Tu voulais te sauver, oui! Mais

pour t'en faire passer l'envie,

tu finiras la nuit en prison.

Zonzonzaine. Que c'est amusant

et bon d'aller coucher en

prison. Allongé sur un grabat,

on a le coeur qui bat, ce n'est

pas une sinécure, ça, Maya,

on te l'assure.


MAYA

Je n'avais rien fait de mal!

Vous voulez me mettre en

prison, bien, ça alors!

(WILLY entend MAYA et les gardes. Il sort de son lit.)


WILLY

Mais oui, c'est bien Maya.

Elle a des ennuis

avec les gardes.

Elle voulait sûrement se sauver

et les gardes l'ont attrapée.

(Plus tard, MAYA est dans une cellule gardée.)


MAYA

Houhou! Oh, désolée,

monsieur le gardien de prison.

Est-ce que je peux vous

demander quelque chose?


GARDE 2

Qu'y a-t-il encore? Allons,

dis ce que tu as à dire.


MAYA

Je voudrais savoir combien

de temps vous comptez me garder

en prison? Pas toute la nuit

quand même?


GARDE 2

Et bien, abeille Maya, votre

conversation avec la sauterelle

Flip a été entendue et nous

savions que vous alliez vous

échapper de la ruche pour aller

retrouver la susdite

sauterelle.


GARDE 1

Alors imagine un peu ce que

deviendrait cette ruche

laborieuse si chacun se mettait

à sortir à sa guise. Moi, si on

m'écoutait, c'est au moins une

semaine que tu moisirais ici,

ma petite fille.


GARDE 1 ET GARDE 2

Qui jamais de sa vie

en prison n'a dormi ne peut pas

savoir ce que c'est que le

noir. La prison, c'est pas bon,

non, non, non!


MAYA

Je vous en prie, messieurs les

gardes, laissez-moi sortir

d'ici. Je vous promets que

je n'essaierai plus jamais de

m'échapper. Jamais. C'est si

humide ici, et puis j'ai très

peur dans le noir.

(WILLY arrive.)


WILLY

Il est certain qu'elle avait

l'intention de filer. Mais je

suis son ami, je dois l'aider,

même si ce qu'elle fait est mal.

(Plus tard, GARDE 1 est endormi.)


GARDE 2

Comme garde, t'es champion,

tu ronfles comme un sonneur!

Hé! Hé! Dis, réveille-toi!

Halte! Qui va là?


GARDE 1

Ah!!! Qui? Qui? Qui?


GARDE 2

Qui? Qui? Qui?

(WILLY s'approche des gardes avec une feuille roulée sous le bras.)


WILLY

N'ayez pas peur, je suis

Willy, vous savez, Willy, le

cancre? Celui qui redouble

deux fois.


GARDE 2

Eh bien, mon vieux, tu peux te

vanter de nous avoir fait une

sacrée peur, toi, hein. Au fait,

qu'est-ce que tu viens faire

là?


WILLY

J'ai entendu mon amie Maya

pleurer parce que vous l'avez

mise en prison et ça m'a

réveillé. J'ai beaucoup de

peine de la savoir dans le

froid et l'humidité, alors je

viens lui apporter une

couverture.


GARDE 2

Ça part d'un bon naturel,

C'est un geste qui te fait

honneur. T'es un vrai ami.


GARDE 1

Seulement, personne n'a le

droit de la voir en prison,

alors nous devons te renvoyer.


WILLY

Prenez garde.


GARDE 1 ET GARDE 2

À quoi?


WILLY

Je connais le colonel

des faux-bourdons.


GARDE 1 ET GARDE 2

Notre colonel?

Ça change tout.

(WILLY entre dans la cellule de MAYA.)


MAYA

Willy!


WILLY

Hum-hum.

Tu vois, Maya, voilà la preuve

qu'il faut être obéissante.

Tu as mérité qu'on te mette

en prison parce que tu as voulu

quitter la ruche.


WILLY (Chuchotant)

C'est pour eux que

je dis ça. Je suis venu pour

t'aider, tu peux compter

sur moi.


MAYA

Dis-moi, comment je peux

faire pour sortir d'ici?


WILLY

Chut!

(GARDE 2 entre dans la cellule.)


GARDE 2

Ça a assez duré. Viens, Willy,

faut t'en aller maintenant.


GARDE 1

Ami du colonel ou pas, dehors!

(MAYA sort avec la feuille cachant son visage.)


MAYA

Merci, messieurs les gardes,

mille fois merci.


GARDE 1 ET GARDE 2

Ça va ça va.


GARDE 2

Il y a là quelque chose

qui va pas.


GARDE 1

Qu'est-ce qui va pas,

collègue?


GARDE 2

C'est pour apporter une

couverture à la détenue Maya

qu'il est venu, son copain?


GARDE 1

Bien oui.


GARDE 2

Dans ce cas, pourquoi qu'il

l'a remportée avec lui, cette

couverture, tu peux expliquer?


GARDE 1

Euh... Ah!

J'ai deviné!

Maya n'en a pas voulu!


GARDE 2

Tu crois?


GARDE 2

Quand même, ça me paraît

bizarre. Tu penses pas qu'on

devrait lui demander?


GARDE 1

Vas-y.

(Les gardes entrent dans la cellule où WILLY dort.)


GARDE 2

Hé?

Ça ne ressemble plus du tout à

Maya. Qu'est-ce que t'en penses?


WILLY

Hé-hé! Ça lui ressemble pas

du tout parce que c'est Willy!

Et comme dit le proverbe...


GARDE 1 ET GARDE 2

Quel proverbe?


WILLY

Il dit: Celui qui voit comme

une taupe doit porter des

lunettes.


GARDE 1 ET GARDE 2

Espèce de petit

voyou! On va t'apprendre

à te moquer de l'autorité

que nous sommes!

(Plus tard, les deux gardes sont dehors et ils courent dans tous les sens. MAYA se faufile dehors)


GARDE 2

Elle n'a pas pu sortir,

n'est-ce pas?


GARDE 1

Impossible, nous venons

d'ouvrir le portail à l'instant,

exact?


GARDE 2

Exact? Ça veut dire que si on

referme le portail, elle doit

se trouver dans la ruche, non?


GARDE 1

Bien sûr!

(Les gardes referment la porte et laissent MAYA dehors.)


MAYA

Ouf! Heureusement que je suis

tombée sur deux espèces

d'abrutis, sinon...

(Plus tard, MAYA vole dans la prairie. Elle voit sa réflexion dans l'eau.)


MAYA

Ah, que c'est joli, tout ça!

C'est très beau.

Dis, toi là-bas, qui es-tu?

Moi, je m'appelle Maya.

Pourquoi tu dis rien? On t'a

pas appris à répondre quand

quelqu'un te parle?

Ah bien, ça, par exemple!

C'est inouï!

Sauvage!

Oh!

(MAYA voit une libellule. Elle la suit.)


MAYA

Hé, toi, attends!

Bien là, pourquoi t'attends pas?

Pourquoi est-ce que tu

m'attends pas? J'ai quelque

chose à te demander!

Ah, ce qu'elle va vite,

celle-là!

Pas étonnant que je puisse pas

la suivre, j'ai pas encore pris

mon petit déjeuner ce matin.

Je me sens faible, hein.

(MAYA tombe dans l'eau. Des poissons et des grenouilles rôdent autour.)


MAYA

Je suis tombée dans l'eau

et je sais pas nager.

À moi! À moi! À moi!

Au secours! Au secours!

À moi! À moi! À moi!

(Chnouk la libellule sauve MAYA et la dépose sur une feuille.)


MAYA

Ah!!!

Ne t'approche surtout pas

de moi, sinon je te pique,

tu sais!


CHNOUK

Oh, je ne savais pas que tu

étais une abeille, sinon je ne

me serais pas permis.

(CHNOUK la libellule s'en va. CYPRIEN la mouche arrive.)


CYPRIEN

Oh?

Hé, toi, qu'est-ce que tu viens

faire sur ma feuille? Hein?


MAYA

On n'a pas le droit de se

reposer un peu, non?


CYPRIEN

Un peu, oui, mais

n'en abuse pas, hein.

Je m'appelle Cyprien, je suis

une mouche à viande. Et toi,

t'es une mouche à miel, hein,

c'est bien ça?


MAYA

Ouais, ouais, mouche à miel...


CYPRIEN

Ça me regarde pas, remarque,

mais puisque t'es une abeille,

pourquoi est-ce que tu

travailles pas, hein, dis?

On entend "travailler comme une

abeille", "actif comme une

abeille"... Toutes celles que

j'ai rencontrées aujourd'hui

ont ramassé du nectar

et toi, t'as l'air de te la

couler douce.


MAYA

Elle était belle, avec ses

ailes joliment hérissées.


CYPRIEN

Mais dis donc, mais ma parole,

elle m'écoute même pas,

celle-là.


MAYA

Figure-toi, mouche, que tout

à l'heure, j'ai essayé de

suivre pendant quelque temps

une créature merveilleuse qui

avait l'air d'une abeille

longue et mince avec des ailes

multicolores.


CYPRIEN

Ah... C'était... où?


MAYA

Pas loin d'ici.


CYPRIEN

Chut! D'après ce que tu dis,

ça serait une libellule.


MAYA

Tu as l'air inquiet.


CYPRIEN

Chut! Pour toi, oui!

Si jamais elle te voit, t'es

fichue, ma belle. Nous autres,

les mouches, on l'intéresse

pas, mais toi...

(CYPRIEN voit une grenouille.)


CYPRIEN

Ah! Couche-toi vite, abeille,

couche-toi!


MAYA

Pourquoi? C'est seulement une

grenouille qui s'amuse dans

l'eau. Bof, elle ne peut même

pas nous voir, là-haut sur notre

feuille. Y a pas raison d'avoir

peur.


CYPRIEN

Bien, c'est ce que tu crois.

toi, innocente que t'es.


MAYA

Selon toi, elle pourrait

nous voir?


CYPRIEN

C'te bonne blague! Et

comment qu'elle pourrait nous

voir, la grenouille! Du moment

qu'il y a du soleil, elle peut

très bien nous voir.


MAYA

C'est impossible.

Comment pourrait-elle?


CYPRIEN

C'est très simple: quand le

soleil tombe dessus, la feuille

devient transparente, voilà

comment.


MAYA

C'est pas vrai ce que tu dis!


CYPRIEN

Essaie, va en dessous,

regarde et tu me verras.

(MAYA vole sous la feuille. La libellule revient.)


MAYA

Je te vois pas, t'es un beau

menteur, tu sais!

(MAYA remonte sur la feuille. CYPRIEN n'est plus là.)


MAYA

Bien, où est-il?

Où il a pu passer? Cyprien?

Disparu.

(MAYA voit CHNOUK.)


MAYA

Sale bête, va!

Qu'est-ce que tu as fait de

la mouche?! Réponds-moi!


CHNOUK

Euh...


MAYA

Il avait raison, Cyprien,

j'aurais mieux fait de le

croire. Méchante que tu es!


CHNOUK

Je ne suis pas méchante,

je suis une libellule

et je m'appelle Chnouk.


MAYA

Pourquoi tu as mangé ce pauvre

Cyprien? Il était très gentil

avec moi, il m'a laissée me

reposer sur sa feuille. J'aurais

jamais cru que quelqu'un

d'aussi joli puisse être aussi

dégoûtant!


CHNOUK

Ça, c'est la meilleure! Vous,

les abeilles, vous tuez bien

chaque année vos mâles,

ceux qu'on appelle les

faux-bourdons! C'est pas mieux.


MAYA

Oh! Qu'est-ce que tu racontes,

menteuse?! Je suis une abeille,

oui, et j'ai jamais entendu

parler de cette histoire.


CHNOUK

Oh, tu me fais rire, tiens. Tu

fais sans doute partie de cette

sorte de gens qui ne croient

que ce qu'ils voient de leurs

yeux. Et maintenant, je te

quitte. J'ai des choses plus

importantes à faire que de

bavarder. Bonne chance.


MAYA

Non, attends, reste encore

un peu avec moi. Je suis sûre

qu'on pourrait devenir

de bonnes amies.


CHNOUK

Ah, tu as oublié qu'il s'en

est fallu d'un rien pour que je

te croque à la place

de la mouche.


MAYA

Je n'ai pas peur de toi, si

c'est ce que tu veux dire.

Je suis peut-être petite, mais

je possède un dard empoisonné et

je saurais très bien m'en

servir au besoin.


CHNOUK

Je sais que tu possèdes un

dard et il est possible que tu

saches déjà piquer, mais

sais-tu seulement que tu ne

peux piquer qu'une seule fois

dans ta vie? Car il reste

planté dans ta victime

et ne pouvant le retirer,

tu meurs avec?


MAYA

Ah non.


CHNOUK

Ah, tu ne le savais pas, petite

abeille! Alors réfléchis bien

avant de piquer.


MAYA

C'est affreux ce que tu

racontes, dis. C'est sûr

que si je pique quelqu'un,

je vais mourir?


CHNOUK

C'est en tout cas

ce que j'ai entendu dire.


MAYA

Chnouk! Chnouk, ne pars pas

encore! Attends! Je voudrais

que tu me parles un peu

des humains.

Ah, te revoilà!


CHNOUK

Tu veux absolument apprendre

des choses sur les hommes?


MAYA

Oui.


CHNOUK

Je te donne un bon conseil:

Tu ferais mieux de ne pas

y penser.


MAYA

J'ai entendu dire que les

hommes étaient des êtres

merveilleux. Qu'ils étaient ce

qu'il y a de mieux sur la Terre.


CHNOUK

Des êtres merveilleux?!

Laisse-moi rire! Qui t'a

raconté ces sornettes?

Ce sont au contraire de

véritables monstres. Quand

ils nous attrapent, ils nous

arrachent les pattes

et les ailes.

Ah non, non! Surtout, ne me

parle pas des hommes!


MAYA

J'ai du mal à te croire,

Chnouk.


CHNOUK

Tant pis pour toi.

(CHNOUK s'en va. Plus tard, l'orage se lève. MAYA voit CHNOUK qui vole contre le vent.)


MAYA

Il ne s'arrêtera jamais,

ce vent! Oh...

Oh, là, là! C'est Chnouk!

Viens vite, Chnouk!


CHNOUK

Maya! Par un temps pareil,

mon enfant, on ne va pas

dans les roseaux!


MAYA

Ah! Ne m'appelle plus "mon

enfant"! Je suis une grande!


CHNOUK

Voilà. Dès que le vent tombe

un peu, tu redeviens

impertinente.


MAYA

Je vais te le dire. Tout à

l'heure, quand les roseaux

vacillaient si fort, eh bien,

je reconnais, j'ai eu drôlement

peur.


CHNOUK

Oui?


MAYA

À ton avis, Chnouk, si je

reste ici, est-ce que j'ai la

chance de rencontrer un humain?


CHNOUK

Oui. Il y a souvent des

garçons qui traînent dans le

coin pour attraper des têtards,

des salamandres ou des

grenouilles. Mais aujourd'hui,

avec le temps qu'il fait,

ça m'étonnerait.


MAYA

Qu'est-ce que c'est, le temps?


CHNOUK

Le temps? C'est quand il y a

du soleil ou qu'il pleut.

Les humains n'aiment pas

le vent et la pluie.

Ils appellent ça le mauvais

temps et ils restent

tranquillement chez eux.


MAYA

Chez les abeilles,

c'est pareil.

Et quand ils viennent, les

hommes, d'où est-ce qu'ils

sortent?


CHNOUK

De leurs maisons, là-bas.

(Un enfant arrive avec un filet.)


CHNOUK

Je ne vois rien. Sans doute

qu'ils ne viendront pas

aujourd'hui, tu as raison.

(L'enfant attrape CHNOUK.)


[MAYA:] [Parlant dans sa tête]

Non, non...

Je veux pas voir ça!

Et si c'était vrai? Si les

hommes sont réellement aussi

mauvais que Chnouk le dit?

Il est capable de lui arracher

les pattes et les ailes.

C'est affreux.

(L'enfant tire sur les ailes de CHNOUK.)


[MAYA:] [Parlant dans sa tête]

Mais oui! Il rire déjà dessus!

Ah!

Lâche-la, dégoûtant!

(MAYA va voler autour de l'enfant.)


L'ENFANT

Ah!

Une abeille! Elle va me piquer,

la mauvaise!

Au secours! Va-t'en! Va-t'en!

Au secours! Au secours! à moi!

Au secours!

(L'enfant tombe dans l'eau.)


MAYA

Et vlan!


L'ENFANT

Quelle sale bête.

Je suis tout trempé.

(L'enfant s'enfuit en pleurant.)


MAYA

Celui-là, en tout cas,

était mauvais. Et Chnouk,

où est-elle? Chnouk?

Chnouk?

Où es-tu, Chnouk?

Réponds-moi, Chnouk!


CHNOUK

Je suis ici, Maya.


MAYA

As-tu encore toutes tes ailes?


CHNOUK

Oui, mais tout juste.

Seulement grâce à toi,

chère petite Maya.

(Plus tard, CHNOUK et MAYA sont sur une branche.)


MAYA

Chnouk, tu t'en vas?

Tu es vraiment sûre que

tu peux encore voler?


CHNOUK

Oui. Et je pourrai jamais te

remercier assez de m'avoir

sauvée de cet horrible garçon.

Ça t'a donné une petite idée de

ce que sont les humains. Tu vois

que j'avais raison. Je dis pas

qu'ils sont tous comme ça,

remarque, mais il vaut mieux

s'en méfier.

Nous resterons amies désormais.

Et j'espère que nous aurons

encore l'occasion de nous

rencontrer.


MAYA

Je l'espère aussi, Chnouk.


CHNOUK

Adieu, Maya.

Au revoir, petite Maya.


MAYA

Au revoir. Au revoir, Chnouk!

Et bonne chance!


CHNOUK

À toi aussi, bonne chance!


MAYA

Et quand t'attraperas une

mouche, demande-lui si c'est

pas une de mes amies

avant de la croquer!


CHNOUK

Ha! Ha! C'est promis!

(CHNOUK s'en va. Plus tard, FLIP est sur une branche.)


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Hum! Je suis prêt à parier que

vous êtes aussi impatients que

moi de connaître la suite. Ne la

manquez surtout pas, car ça va

être passionnant. Maya va sauver

toute une troupe de fourmis de

la noyade. Pour la récompenser,

le colonel des fourmis va lui

passer le commandement de la

colonne et il va leur arriver,

à Maya et aux fourmis, un tas

d'aventures. Ha! Ils vont bien

s'amuser et vous aussi!

Alors chers amis, à bientôt,

n'est-ce pas?

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age

Résultats filtrés par

Coloring

6 images