Universe image Maya The Bee Universe image Maya The Bee

Maya The Bee

Maya is an inquisitive, adventurous and somewhat flighty young honeybee. She wants to explore the wide world and commits the unforgivable crime of leaving the hive. During her adventures, Maya, now in exile, befriends other insects and braves dangers with them.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Old lady grasshopper

One day Maja and Willie discover an unknown old lady locust. She has been left behind by the large group of wandering locusts and is now sitting rather dejected and dissatisfied with herself in the garden. Maja and Willie feel sorry for her, so build her a stretcher on which to carry her behind the wandering locusts. But suddenly the old lady reveals herself as being very robust and determined.



Production year: 1975

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début chanson thème


VOIX DE FEMME

♪ Dans un pays de tous les temps

Vit la plus belle des abeilles

Que l'on ait vue

depuis longtemps

S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya

Petite oui mais espiègle Maya

Qui n'a vraiment peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin

Venez donc découvrir

la malicieuse Maya

Petite oui mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya

Maya Maya

Maya Maya

Maya raconte-nous

ta vie ♪♪

(Fin chanson thème)

[Début information à l'écran]

Maya et la grand-mère criquet

[Fin information à l'écran]

MAYA trouve WILLY qui dort. MAYA le fait glisser en bas de la feuille sur laquelle il dort.


MAYA

Il dort encore, ce fainéant!

Willy! Debout!

Ah! Qu'est-ce qu'il est lourd!

Willy! Lève-toi! Viens!

Ah!

Bonjour, Willy!


WILLY

Bonjour, Maya.


MAYA

Je vais te dire quelque

chose, mon petit Willy:

plus le temps passe,

plus tu deviens paresseux.


WILLY

Hein? Je suis pas paresseux,

je suis fatigué. Nuance.

Et c'est une nuance que

je te demande de respecter.

Et tu sais d'où ça vient?

Je vais te le dire, moi!

Tu nous fais courir de l'aurore

à la nuit! On n'arrête pas.

(MAYA s'en va.)


WILLY

Maya, tu vas où? Maya!


MAYA

Viens vite!

Viens vite voir quelque chose!


WILLY

Qu'est-ce que c'est?


MAYA

Tu vois là-bas?

(MAYA et WILLY voient un essaim de criquets au loin.)


WILLY

Qu'est-ce que ça peut être?


MAYA

J'en sais fichtre rien!

Ce sont des insectes,

des oiseaux ou quoi?


WILLY

C'est très bizarre.


MAYA

Mais pourquoi ils sont

si nombreux? Et où se

dirigent-ils?


WILLY

Alors, ça, pffuit!


MAYA

Allons voir ça

d'un peu plus près.


WILLY

Un vieux proverbe abeille dit:

Ne fréquente pas

qui tu connais pas.

Et qui tu connais,

méfie-t'en quand même!


MAYA

Eh bien, reste ici,

puisque t'as la frousse, hein!

Moi, j'y vais!


WILLY

Ah! Non, attends!

Je te laisserai pas y aller

toute seule.

(Plus tard, MAYA et WILLY arrivent là où l'essaim est passé. Toutes les feuilles et l'herbe ont été mangées. Un bruit se fait entendre.)


MAYA

Ah! C'est un vrai carnage!


WILLY

Qu'est-ce qui s'est passé ici,

hein?

Ah!


MAYA

Oh! J'en sais rien.

En tout cas, c'est affreux.


WILLY

Rentrons chez nous, Maya.

Tout ça ne me dit rien qui...

qui vaille.

(MAYA va vers le bruit.)


WILLY

Maya! Attends!


MAYA

Écoute!


WILLY

Maya, je t'en prie,

allons-nous-en de cet endroit.


MAYA

Chut!


WILLY

Maya!

Il me fait peur, ce bruit.


MAYA

Ne sois pas si froussard!

Viens!


WILLY

Ah non!

(MAYA et WILLY trouvent une grand-mère criquet au milieu du champ dévasté.)


MAYA

Hé Grand-mère! Qu'est-ce que

vous faites ici toute seule?


GRAND-MÈRE

Ce n'est pas difficile

à deviner!


WILLY

Vous avez vu cette horde

sauvage qui était ici?

Je sais pas si c'étaient

des insectes ou des oiseaux.

Ils vous ont pas fait de mal,

au moins? C'est à pas y croire!

Qu'est-ce qu'ils ont pu dévorer!


MAYA

Ils ne vous ont vraiment

rien fait?


GRAND-MÈRE

Je comprends pas.


WILLY

Après leur passage,

il reste absolument rien

du champ de maïs.

Alors, on s'étonne qu'il vous

soit rien arrivé à vous!


GRAND-MÈRE

Vous tombez de la lune!

Vous n'avez pas compris qu'il

s'agit de ma propre famille?


MAYA

Votre famille?


GRAND-MÈRE

Mais oui! Mes enfants,

petits-enfants,

arrière-petits-enfants et

parents plus ou moins proches.


WILLY

Eh bien!


MAYA

Ça me regarde pas, mais

qu'est-ce qu'elle est vorace,

votre famille!


WILLY

Et après avoir tout dévoré,

ils vous ont abandonnée?


GRAND-MÈRE

C'est moi qui suis restée.

La jeunesse d'aujourd'hui,

m'en parlez pas! Vous n'avez

aucun sens de l'économie!

Ici, y a encore plus de restes

à utiliser.


MAYA

N'empêche qu'ils sont partis

et vous vous inquiétez pas

de leur sort!


GRAND-MÈRE

Ils se débrouilleront bien.

Les jeunes sont trop pressés,

moi, j'aime bien prendre mon

temps!


WILLY

C'est parce que vous êtes

une personne âgée et que vous

pouvez pas suivre notre rythme

à nous. C'est pour ça, hein?

N'est-ce pas?


GRAND-MÈRE

Dis pas d'idioties!


MAYA

Pourquoi votre famille

parcourt-elle le pays

en masse compacte?


GRAND-MÈRE

Mais c'est très simple.

Quand nos familles

s'agrandissent, elles n'ont

pas...

assez de nourriture

en un seul endroit.


MAYA ET WILLY

Ah bon!


GRAND-MÈRE

C'est tout simplement pour

cette raison et pas pour une

autre. Eh bien, je vais me

mettre en route à mon tour.

Vous devriez vous remettre

au travail, vous, les abeilles,

qui avez la réputation d'être

si actives.

Au revoir, les enfants!


MAYA ET WILLY

Au revoir, mémé!

(GRAND-MÈRE s'en va en sautillant. MAYA et WILLY la suivent.)


WILLY

Je peux vous poser

une question, mémé?


GRAND-MÈRE

Pose. Laquelle?


WILLY

Vous êtes pressée ou non?

J'ai remarqué que vous ne

sautiez pas particulièrement

haut.


GRAND-MÈRE

Et en quoi est-ce que ça te

regarde, petit impertinent?

Quand j'ai envie de sauter,

je saute. Et quand j'ai envie

de voler, je vole. Je vais vous

montrer.

(GRAND-MÈRE essaie de sauter plus haut et elle tombe.)


MAYA

Vous vous êtes fait mal?


GRAND-MÈRE

Non, finalement,

je préfère aller à pied.


WILLY

Vous avez pas l'air de très

bien savoir ce que vous voulez!


GRAND-MÈRE

Turlututu! Je vais à pied

quand j'ai envie, et j'ai pas

de comptes à te rendre.

La marche à pied est un sport

très sain, surtout quand on est

resté jeune et alerte comme

moi, hein?


MAYA

Attendez!

Il vaudrait peut-être mieux

qu'on vous accompagne, mémé!


GRAND-MÈRE

Je ne vois pas pourquoi!

Je ne suis pas encore en âge

d'en avoir besoin.


WILLY

Dommage que ses jambes

ne soient pas aussi solides

que sa langue, à la mémé--


GRAND-MÈRE

Dis donc! De nous deux,

la grande gueule, c'est toi!


GRAND-MÈRE

Oh! Mémé!


MAYA

Attendez!


WILLY

Je viens aussi! Attendez-moi!

(Plus tard, GRAND-MÈRE marche supportée par WILLY et MAYA.)


GRAND-MÈRE

Vous n'avez pas l'habitude

des grandes marches.

Ça va beaucoup vous fatiguer,

mes enfants.

Oh! On va se reposer un petit

peu; sinon, vous vous

écroulerez.


WILLY

C'est elle qui n'en peut plus,

et c'est pour nous

qu'elle propose une halte.


GRAND-MÈRE

Quelque chose ne va pas?


WILLY

Non, rien.


MAYA

Fais attention, elle a encore

l'oreille fine!

(FLIP arrive.)


FLIP

Yep!

Ah! Quelle dévastation!

On n'en croit pas ses yeux!

Quelles goinfres, mes chers

cousins les criquets! De tout

temps, les criquets migrateurs

ont été une véritable plaie!

On a honte d'appartenir

à la même espèce que ces gens!


GRAND-MÈRE

Hum? Regardez-moi cet

individu qui se permet

d'insulter mes enfants, mes

petits-enfants et toute ma

descendance!


FLIP

En tout cas, vous avez eu

tort de fonder une famille

aussi nombreuse.


GRAND-MÈRE

Sans blague!

Ce célibataire qui se permet

de critiquer les familles

nombreuses! Hum!


MAYA

Toute la famille de la vieille

dame s'est envolée, et nous

voulons l'aider à la rejoindre.


FLIP

Quoi?

Vous ne ferez rien du tout!

Ils l'ont laissée tomber;

ça les regarde.


GRAND-MÈRE

On ne m'a pas laissée tomber;

c'est moi qui ai voulu rester

de mon propre chef.

Oh!

(GRAND-MÈRE s'en va et tombe.)


WILLY

On peut pas la laisser seule;

elle a les jambes flageolantes.


MAYA

Viens, Willy!


GRAND-MÈRE

Ce ne sont que des abeilles,

mais elles ont bon coeur.

Et cette sauterelle qui se

permet de dénigrer la grande

famille des criquets migrateurs!

Judas!

Comme s'il n'était pas

un criquet lui-même, bien qu'il

se fasse appeler sauterelle!

(Plus tard, MAYA, WILLY et FLIP transporte GRAND-MÈRE sur des branches.)


GRAND-MÈRE

Vous ne pouvez pas marcher

droit? Pourquoi vous titubez?

Tâchez de marcher en cadence!

Ça finit par être

insupportable. Ce balancement

va faire tourner les feuilles

de maïs que j'ai pas encore

digérées.


FLIP

Je ne voudrais pas être

indiscret, mais je me demande

ce qui nous oblige à trimbaler

cette chipie!

Oh! Oh!


GRAND-MÈRE

Mais vous êtes en nage,

monsieur Flip. J'ai toujours su

que les sauterelles menaient

une vie dissolue. Alors,

fatalement, au moindre effort,

ça flanche.


FLIP

Je commence à en avoir assez.

à moi aussi, il m'arrive

de perdre patience! Alors,

faites attention à ce que vous

dites! Sinon, je fais finir

par me fâcher.


MAYA

Sois un peu indulgent avec

elle, Flip. C'est une très

vieille personne; il faut

la comprendre. Et, du reste,

nous ne sommes plus bien loin

de l'endroit où elle va.


GRAND-MÈRE

L'attitude de cette abeille

devrait vous servir d'exemple,

irascible monsieur Flip!

Une jeune fille comme elle,

voilà ce qui vous change de

tous ces jeunes chenapans!

Quant à vous, vous n'êtes

qu'une sauterelle bavarde

et paresseuse!


FLIP

Qu'est-ce qu'elle se croit,

cette vieille toupie? Elle se

permet de donner des

leçons à tout le monde?

Dites-lui qu'elle a intérêt à

se taire. Sinon, je finirai par

ne plus pouvoir me contrôler.

à ce moment, je ne réponds plus

de rien!

(Plus loin, une araignée essaie de tisser sa toile.)


L'ARAIGNÉE

Le vent vient du sud-est.

C'est bien ça. Il n'y a presque

plus de nuages. Il n'y a plus

qu'à se mettre au travail.

Le fil n'est ni trop long ni

trop court; le noeud, ni trop

large ni trop serré. Tout est

en ordre.

Le problème, c'est dans quelle

direction le lancer!

Je me demande si je m'y prends

correctement.

Flûte de flûte! Tant pis!

Il n'y a plus qu'à recommencer!

Je finirai bien par y arriver.

Encore raté!

Oh! C'est trop bête!

Ah! Je l'ai encore raté!

Surtout, ne jamais renoncer.

Avec de la persévérance,

on arrive au bout de tout.

(L'araignée lance un fil qui attrape GRAND-MÈRE.)


GRAND-MÈRE

Hein? Non, mais alors?

Veux-tu lâcher ton fil

tout de suite?


L'ARAIGNÉE

Désolée, ma brave dame,

mais je ne vous avais pas vue.

J'essaie d'accrocher les fils

pour tisser ma toile. Mais je

n'y arrive malheureusement pas.

(GRAND-MÈRE se défait du fil.)


GRAND-MÈRE

Hein!

Mais ça, il faut le voir

pour le croire! Mais qu'est-ce

qui te prend de tisser

ta toile en plein jour?

Ça ne se fait pas!


L'ARAIGNÉE

Je sais bien qu'on doit

tisser sa toile à la tombée du

jour. Seulement, je ne vois pas

très clair.


GRAND-MÈRE

Tu préfères t'exercer en

douce, oui, quand les autres

araignées peuvent pas te voir!

C'est pas très malin. Et entre

nous soit dit, t'es peut-être

une araignée, mais t'es sûrement

pas un aigle!

Tu as le mérite de l'admettre

et de ne pas essayer de faire

du bluff. Voyons un peu ce

qu'on pourrait faire pour toi!

(GRAND-MÈRE monte dans l'arbuste où l'araignée tente de tisser sa toile.)


FLIP

Hé! Grand-mère! Restez ici!

Qu'est-ce qui vous prend?


GRAND-MÈRE

Je lui apprends à fabriquer

une toile! J'ai accroché le fil;

maintenant, faut que tu le

tendes.


L'ARAIGNÉE

Oui!


GRAND-MÈRE

Enroule-le autour de la

branche; viens te mettre

au centre!


L'ARAIGNÉE

Je le sais, tout ça!


GRAND-MÈRE

Ha! Ha!

Moi, qui ai déchiré tellement

de toiles dans ma vie, si on

m'avait dit qu'un jour,

j'apprendrais à une araignée

comment en faire une!

Je ne sais pas comment on

dispose les fils de traverse,

mais ça, je suppose que tu sais

le faire!


L'ARAIGNÉE

Oui, merci. Je me

débrouillerai tout seul.


GRAND-MÈRE

Ce que tu es lent!

Mais ça me fatigue de te voir

travailler comme ça! Tu ne peux

pas aller un peu plus vite?


L'ARAIGNÉE

Je travaille comme je peux!

J'arriverai bien à la faire;

vous inquiétez pas.


GRAND-MÈRE

Quand on travaille, on ne

parle pas! Il faut de la

concentration! Mets-toi bien ça

dans la tête!


L'ARAIGNÉE

Écoutez, je ne voudrais pas

être désobligeant, mais vous

commencez à me casser les pieds.

(Plus tard, l'araignée a une toile parfaite.)


GRAND-MÈRE

Bien! Maintenant, attache

solidement le dernier fil au

milieu!


L'ARAIGNÉE

Oui.


GRAND-MÈRE

Allons, c'est pas trop mal.

Tu vois, si tu m'écoutes,

tu finiras par apprendre

à travailler correctement!

Tenez! Voilà ce que c'est

quand on a un bon maître!

Même un apprenti réussit une

toile du premier coup!

Et rappelle-toi, mon garçon:

si tu veux arriver à faire de

bonnes prises, ta toile doit

être au moins aussi grande

que celle-là!


L'ARAIGNÉE

Oui, oui, je sais.


GRAND-MÈRE

Et n'oublie jamais de vérifier

la direction du vent avant

de commencer à tisser.

(GRAND-MÈRE met le pied sur une branche qui se casse et elle tombe dans la toile.)


GRAND-MÈRE

Je te conseille de me libérer

immédiatement.

Écoute, petit ingrat!

J'ai voulu t'apprendre à tisser

une toile; je n'ai pas voulu

t'apprendre à attraper des

proies.


L'ARAIGNÉE

Ça, je n'avais pas besoin

qu'on me l'apprenne, ma brave

dame. Figurez-vous que je le

savais en venant au monde!


GRAND-MÈRE

Tu ne veux tout de même pas

dire que, pour me récompenser

de t'avoir aidé, tu vas me...

Ah!


MAYA

Attendez!


FLIP

Vous allez la... pour vrai?

(MAYA et WILLY s'approchent pour aider GRAND-MÈRE mais restent pris dans la toile aussi.)


L'ARAIGNÉE

Trois à la fois,

c'est du tonnerre!


FLIP

Oh là là! Il va falloir

maintenant que j'aille à leur

secours?


L'ARAIGNÉE

Excellente idée. Comme ça,

je te prendrai aussi.

Oh! Les sagouins! Ils ont

déchiré ma belle toile!

(FLIP tire MAYA, WILLY et GRAND-MÈRE et fini par les libérer en déchirant la toile.)


GRAND-MÈRE

Tu t'es réjoui trop tôt!

Pour m'attraper, il faut être

plus malin que toi! Je t'avais

dit que si je savais tisser

une toile, c'est parce que

j'en ai déchiré beaucoup!


FLIP

Oh!

(Plus tard, FLIP, MAYA et WILLY transportent GRAND-MÈRE. Ils font une pause. GRAND-MÈRE va observer une guêpe qui creuse un trou.)


FLIP

Mais qu'est-ce qu'il y a encore?


GRAND-MÈRE

Chut!

J'observe. Pas la peine que la

guêpe s'aperçoive de notre

présence.


FLIP

Oh! Cette femme cherche

les ennuis exprès! Maya, tu es

bien partie pour lui ressembler

plus tard!


GRAND-MÈRE

Elle a enfoui quelque chose

sous terre, la guêpe.

(La guêpe s'en va. La GRAND-MÈRE s'approche.)


GRAND-MÈRE

Oh! Hum!

Je voudrais savoir ce que c'est.

C'est une chenille morte.

Je ne savais pas que les guêpes

mangeaient des insectes morts!

(La guêpe revient.)

LA GUÊPE

Va-t'en de là, toi!

Je vais t'apprendre à toucher

à mes oeufs.

(La guêpe poursuit GRAND-MÈRE.)


GRAND-MÈRE

Oh!

Mais c'est pas des oeufs,

c'est une chenille morte!

LA GUÊPE

Mais, dans la chenille,

il y a mes oeufs! Quand ils vont

éclore, il faut que mes petits

aient de quoi manger!


GRAND-MÈRE

Je ne pouvais pas le savoir,

moi! Ne me touchez pas!

Je suis vieille!

Protégez-moi, les jeunes!

(MAYA, WILLY et FLIP s'enfuient de la guêpe.)

LA GUÊPE

Oh! Vous êtes de mèche!

Je finirai bien par vous avoir!


GRAND-MÈRE

Je suis ici!

Viens me chercher!

LA GUÊPE

Oh! Vieille toupie!

(GRAND-MÈRE distrait la guêpe. Plus tard, MAYA, WILLY et FLIP s'arrêtent.)


FLIP

Oh! Cette fofolle n'arrête pas

de provoquer des catastrophes!

Je ne veux plus jamais

m'occuper d'elle.


WILLY

Mon non plus. Elle arrête pas

de chercher des histoires

à tout le monde!


MAYA

Peut-être, mais, en tout cas,

elle a éloigné la guêpe, hein?

Ah!

(Une mante religieuse arrive.)


WILLY

Cachez-vous vite sous la

racine! C'est une mante

religieuse!


MANTE RELIGIEUSE

Inutile de crier.

Vous ne m'échapperez pas!


MAYA

Pourquoi personne vient

à notre secours?


MANTE RELIGIEUSE

Parce que personne n'a envie

de se faire dévorer!

(GRAND-MÈRE arrive.)


GRAND-MÈRE

Sacré nom!

Une mante religieuse!

Ils sont fichus si jamais

elle les attrape.

À moins d'un miracle, ils

n'en ont plus pour longtemps!

Si seulement je savais comment

sauver ces pauvres petits!

Hum!

(GRAND-MÈRE s'en va. Elle trouve une autre mante religieuse.)


GRAND-MÈRE

Voilà une autre superbe tueuse!

Tu as l'air plutôt affamée,

ma jolie. Sans doute, n'as-tu

encore rien attrapé, hein?

Je peux te montrer un endroit

où tu trouveras de quoi

te régaler, si tu me suis,

ma belle.

(Plus tard, la mante religieuse essaie encore d'attraper MAYA, WILLY et FLIP.)


MANTE RELIGIEUSE

Sors de là, sauterelle,

et dépêche-toi!


FLIP

Tu parles! Si je sors,

tu vas me manger.


MANTE RELIGIEUSE

Évidemment que je vais te

manger, c'est une bonne blague.


FLIP

Oh! Que j'aime pas ça!

(GRAND-MÈRE mène l'autre mante religieuse vers l'endroit ou MAYA, WILLY et FLIP sont cachés.)


GRAND-MÈRE

Allons, allons, viens donc

par ici, ma belle!


MANTE RELIGIEUSE 2

Où est-ce qu'il y a

de quoi manger? Où? Hein?


GRAND-MÈRE

Encore quelques sauts

et on y est!


MANTE RELIGIEUSE 2

Si tu me trompes,

c'est toi que je mangerai!

Mais... qu'est-ce que tu fais

ici?

(La deuxième mante religieuse aperçoit la première.)


FLIP

En voilà encore une autre!


MANTE RELIGIEUSE 2

Est-ce qu'il n'y aurait pas

une sauterelle bonne à croquer

par ici?


MANTE RELIGIEUSE

Une sauterelle bonne à

croquer? Qu'est-ce qui te fait

penser à cela?


MANTE RELIGIEUSE 2

J'ai un flair qui ne me trompe

jamais! Alors, pas la peine

de me mentir, eh!


MANTE RELIGIEUSE

Je suis incapable de mentir.


MANTE RELIGIEUSE 2

En tout cas, je ne te le

conseille pas. Je ne suis pas

méchante, mais celui qui me

volerait ma nourriture,

tant pis pour lui!


MANTE RELIGIEUSE

Laisse-moi tranquille!

T'es complètement folle!

Qu'est-ce qui te prend?

Non, mais tu crois que je vais

me laisser faire par cette

espèce de cinglée? Laisse-moi

maintenant!

(Les deux mantes religieuses s'en vont en se battant.)


FLIP

Elles sont parties!

On l'a échappé belle!

Il s'en est pas fallu

de beaucoup qu'on y passe!


GRAND-MÈRE

Ah! Je vous ai bien eus, hein!

Et ça se dit un mâle? Non, mais

il faut le voir pour y croire!

Alors, tu n'es pas mort

de frousse?


FLIP

Ah! Vous n'allez quand même

pas me dire que vous étiez là?


GRAND-MÈRE

Hum! Si j'étais là!

Mais qui donc, à ton avis,

a attiré loin d'ici les deux

mantes religieuses?

Tu connais le dicton?

On a parfois besoin

d'une plus vieille que soi!

Et... hop!

Et hop!

(GRAND-MÈRE s'en va.)


MAYA

Nous ne vous avons même pas

dit merci!


GRAND-MÈRE

Ne te tracasse pas. Un service

en vaut un autre. Vous, vous

m'avez portée et supportée;

moi, je vous ai sauvé la vie!

Ça m'a bien amusée! Et hop!


FLIP

Ah! Un sacré numéro, la mémé!

Une chose est sûre: elle a du

courage à revendre!

Bon, eh bien, je vous quitte.

Je suis invité à dîner.

(FLIP s'en va.)


WILLY

Dis, Maya, j'ai bien

l'impression qu'elle exagère

forcément en disant qu'elle

nous a sauvés des mandibules

des mantes religieuses.


MAYA

Au revoir, mémé!

Et restez toujours aussi jeune!

Je vais manger.

Les émotions me donnent faim.


WILLY

Et moi donc!

Attends! Je viens avec toi!

Fonce pas comme ça!

Tu sais bien que je n'avance pas

vite! Maya!

(Plus tard, FLIP est dans la forêt.)


[FLIP:] [S'adressant

au public de l'émission]

Je vais tout de même vous dire

quelques mots de la prochaine

histoire. Il sera question

d'une grande compétition de

sauts à laquelle participeront

de nombreux insectes et

coléoptères. Nous y

retrouverons quelques-uns de

nos vieux amis et nous ferons

la connaissance d'autres

voisins. Et, chose qui peut

vous paraître étonnante, ce

sont les plus petits qui font

les bonds les plus vertigineux.

Je ne me défends pas trop mal

non plus. Qui va gagner?

Vous le verrez bien!

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age

Résultats filtrés par

Coloring

6 images