Universe image Maya The Bee Universe image Maya The Bee

Maya The Bee

Maya is an inquisitive, adventurous and somewhat flighty young honeybee. She wants to explore the wide world and commits the unforgivable crime of leaving the hive. During her adventures, Maya, now in exile, befriends other insects and braves dangers with them.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

CRICKET

One day Maja discovers a small cage on a window in which a Cricket is sitting sadly drooping its wings. Today the crickets are supposed to be holding a dance and she cannot participate. So Maja decides to do something. She calls her friends together and the four of them try freeing the cricket. A dangerous venture, since a cat has also cast an eye on the cricket, however for quite different reasons than Maja.



Production year: 1975

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début chanson thème


[VOIX FÉMININE:] ♪ Dans un pays

de tous les temps ♪

♪ Vit la plus belle

des abeilles ♪

♪ Que l'on ait vue

depuis longtemps ♪

♪ S'envoler à travers le ciel ♪

♪ Cette petite abeille

porte le nom de Maya ♪

♪ Petite oui

mais espiègle Maya ♪

♪ Qui n'a vraiment

peur de rien ♪

♪ Qui suit toujours son chemin ♪

♪ Venez donc découvrir

la malicieuse Maya ♪

♪ Petite oui

mais espiègle Maya ♪

♪ Tout le monde aimera Maya ♪

♪ Maya ♪

♪ Maya ♪

♪ Maya ♪

♪ Maya ♪

♪ Maya raconte-nous

ta vie ♪

(Fin chanson thème)

[Début information à l'écran]

Comment le grillon fut délivré

[Fin information à l'écran]

MAYA chantonne parmi les fleurs en compagnie de WILLY. Pendant ce temps, la sauterelle FLIP dort sur feuille.


[MAYA:] ♪ La la la la la, la ♪

♪ La la la la la ♪


[FLIP:] Rrrr... Zzzz...
[MAYA:] ♪ La la la la la ♪

♪ Na na na na na ♪


[WILLY:] Hon! Regarde

un peu Flip,

en train de ronfler

sur une feuille.


[MAYA:] Ah, oui!
[MAYA ET WILLY:] Debout, Flip!

Il est temps de te lever.

Finis donc de paresser,

la journée est avancée!


[FLIP:] Ah, c'est vous? Quelle

barbe!


[MAYA:] Réveille-toi donc,

Flip. Il fait jour

depuis longtemps!


[FLIP:] Hum...

(FLIP continue de dormir. MAYA et WILLY se posent sur la feuille, à côté de FLIP.)


[WILLY:] J'ai une idée!
[MAYA:] Hihihi!

(MAYA et WILLY sautent avec force sur la feuille.)


[MAYA ET WILLY:] Han, han, han!

(La feuille plie, ce qui fait sauter FLIP.)


[FLIP:] Woup, là! Hahaha!

Arrêtez, vous êtes fous! Ah,

ça suffit comme ça, hein!


[MAYA:] On dirait que t'es

enfin réveillé, Flip.


[FLIP:] Ce que vous pouvez être

pots de colle quand vous

vous y mettez!


[MAYA:] Écoute, Flip. Quand il

fait un

temps superbe comme aujourd'hui,

on ne fait pas la grasse

matinée. Je propose qu'on

aille faire une excursion.


[WILLY:] Exactement.

(FLIP bâille.)


[FLIP:] Aaahhh... Une excursion?

Je suis contre! Par le beau

temps qu'il fait, rien de tel

que de paresser au soleil

sans penser à rien.


[MAYA ET WILLY:] Allons, viens!
[FLIP:] Allez-y sans moi,

les enfants. Peut-être

que je vous rejoindrai.

(MAYA et WILLY s'éloignent en bourdonnant, tandis que FLIP poursuit sa sieste. Un jeune GARÇON marche avec un filet à papillons dans les mains. Réveillé par le bruit des pas du garçon, FLIP ouvre les yeux et voit le filet à papillons au-dessus de lui, prêt à le capturer.)


[FLIP:] Ah!!!

(FLIP fuit en bondissant, puis se retrouve sur une autre feuille.)


[FLIP:] Ah!

(Le filet à papillons se dresse de nouveau au-dessus de FLIP.)


[FLIP:] Ah!!!

(FLIP tombe au sol, puis le filet s'abat de nouveau sur lui.)


[FLIP:] Woah!!!

Ah!!!

(FLIP saute de feuille en feuille pour échapper au filet. Debout sur une fleur, FLIP perd l'équilibre.)


[FLIP:] Wou, wô, wou, wô...

(Devant le filet qui s'approche à nouveau, FLIP saute de la fleur et glisse sur une tige.)


[FLIP:] Ah! Wô!

(FLIP dégringole la feuille, puis se retrouve coincé entre la tige et la feuille.)


[FLIP:] Han, han, han...

(FLIP est capturé dans le filet.)


[FLIP:] Ah!

(FLIP fait des bonds passe en dessous du filet. FLIP s'enfuit en sautillant. Le GARÇON se tient à proximité d'une feuille avec son filet dans les mains. Caché derrière la feuille, FLIP sue à grosse gouttes et claque des dents.)


[FLIP:] Ah, ah... Ah, ah... Ah,

ah...

(Le GARÇON s'éloigne MAYA et WILLY s'approchent de FLIP.)


[MAYA:] On dirait

que tu as peur.

(FLIP sursaute.)


[FLIP:] Ah!!!
[MAYA:] Hahaha! Qu'est-ce

qui se passe?


[WILLY:] Ah là là. Si tu voyais

la tête que tu fais, Flip.


[FLIP:] Un gosse vient de me

poursuivre avec son filet

à papillons. J'espère qu'il va

pas revenir. Ah, celui-là,

qu'est-ce qu'il est mauvais.


[MAYA:] Pour toi, tous les

hommes

sont méchants. Notre maîtresse,

Mlle Cassandre, nous a appris

que les hommes étaient

les meilleurs amis des abeilles.


[WILLY:] Hum-hum.
[FLIP:] Des abeilles? Pff! Pour

vous,

c'est pas du tout pareil. Vous,

les hommes vous aiment. Vous

fabriquez du miel pour eux.

Ah, ce sale gosse est peut-être

encore dans les parages.

Faut que je me méfie,

on sait jamais. Ah!


[MAYA:] Calme-toi. Il n'y a

absolument

personne dans les environs.

Tu n'as rien à craindre.


[FLIP:] Ah, j'ai peur de ce

petit

homme. Je ne peux pas m'envoler

comme vous. Si jamais il

revient? Et puis, je te promets

que tu parlerais autrement si tu

avais vu l'énorme filet avec

lequel il essayait

de me prendre.


[MAYA:] Je crois que tu

exagères.


[NELLY:] Il a raison.

Méfiez-vous des hommes.

(NELLY, le grillon, s'approche.)


[NELLY:] Croyez-en ma vieille

expérience.

De tous les animaux que je

connais, je peux vous dire

que le pire, c'est l'homme.


[FLIP:] Qu'est-ce que je vous

disais? La seule chose à faire,

c'est de s'éloigner en vitesse

de l'endroit où il est.

(FLIP s'éloigne en sautillant.)


[NELLY:] Il a raison. Mille fois

raisons. Vis-à-vis de l'homme,

il faut garder ses distances.

Mon ami John n'a pas tenu compte

de cette règle, et ça n'a pas

traîné. Ils l'ont

capturé, le pauvre.


[MAYA:] Ah!
[WILLY:] Et je suppose qu'à

l'heure

qu'il est, ton ami John

est mort depuis longtemps?


[NELLY:] Heureusement pas. Je

sais

qu'il vit encore. Je ne peux

vraiment pas me passer de

lui. Alors, je me suis mise à sa

recherche, et j'ai fini par le

retrouver enfermé dans une cage.

Naturellement, j'ai essayé de le

délivrer, mais je n'y suis pas

arrivée. Les barreaux de

la cage sont trop solides.


[MAYA:] Le pauvre garçon. Il

doit être

mort de faim depuis

longtemps s'il est enfermé.


[NELLY:] Ah, pas du tout! Les

hommes

lui donnent à manger. De très

bonnes choses. D'ailleurs, il a

de la laitue, du

concombre, des épinards...


[MAYA ET WILLY:] Ah, oui?
[NELLY:] Il ne se doute pas du

souci

que je me fais pour lui. Il

continue à chanter et à jouer

du violon comme autrefois.


[MAYA:] Dans ce cas, je ne vois

pas

pourquoi vous vous faites tant

de souci pour lui. Et il y a

pas de quoi faire un drame,

puisqu'on lui donne de bonnes

choses à manger, et qu'il chante

et joue du violon.

Il n'est pas malheureux.


[NELLY:] Qu'importe la meilleure

nourriture qui soit au monde, du

moment que l'on est prisonnier.


[MAYA:] Ça fait mal d'être

prisonnier?


[NELLY:] Naturellement, quand on

a

toujours été habitué à gambader

en liberté. Un jour, mon John

chéri se laissera aller à

la mélancolie et mourra.


[MAYA ET WILLY:] Oh...
[NELLY:] Les hommes qui le

gardent

captif ne s'en soucient

absolument pas. Moi, je souffre

le martyre, mais

apparemment, pas lui.

(NELLY poursuit son chemin, mais MAYA la rattrape.)


[MAYA:] Il faut que nous le

sauvions. Conduisez-moi

auprès de votre ami.


[NELLY:] À quoi bon, ma petite

abeille?

Tu auras de la peine de le voir

enfermé dans sa

cage, et c'est tout.


[MAYA:] Justement, je veux l'en

sortir, de sa cage. Je me

refuse de l'abandonner.


[NELLY:] Ce serait évidemment

merveilleux, mais toi non plus,

tu ne pourras pas le libérer. Je

ne pense pas que tu sois

beaucoup plus forte que moi.


[MAYA:] Je la grignoterai

jusqu'à ce

qu'elle se casse. Ah,

miam, miam, miam, miam!


[NELLY:] Il ne faut pas

t'imaginer

que c'est aussi simple que ça.


[MAYA:] Ah? J'ai une idée!

(MAYA vole dans la végétation.)


[MAYA:] Ah! Peut-être que les

termites

accepteront de m'aider.

Je vais toujours essayer.

(Des termites mangent le bois d'un vieux tronc d'arbre couché sur le sol.)


[TERMITES:] Crr, crr, crr, crr,

crr.

Crr, crr, crr, crr.


[MAYA:] Où est votre commandant?

(Un TERMITE sort d'un des trous creusés dans le tronc d'arbre.)


[TERMITE:] Hein? À quel sujet?
[MAYA:] Seriez-vous d'accord,

vous,

les termites, pour m'aider

à sauver un ami

prisonnier des hommes?


[TERMITE:] Qu'est-ce que tu as

dit?


[MAYA:] J'ai besoin de votre

concours pour sauver un ami.


[TERMITE:] Arrêtez un instant,

là-bas!

Alors, expliquez-moi.


[MAYA:] Un de mes amis, un

grillon, a

été enfermé par les hommes dans

une cage. J'ai pensé que vous

pourriez peut-être

ronger cette cage.


[TERMITE:] Ah, c'est à envisager

si toutefois la cage

est comestible.


[MAYA:] Je peux pas vous le

dire. Tout

ce que je sais, c'est qu'elle

est en bois. Et vous autres,

les termites, vous aimez

beaucoup le bois.


[TERMITE:] Juste. Nous, les

termites,

nous sommes les champions

du découpage du bois à coups

de mandibules. J'aimerais bien,

avec mes gars, ronger une

de ces belles maisons en bois

jusqu'à ce qu'elle s'écroule

en poussière. À vrai dire,

j'en rêve depuis que je suis

au monde. Hahaha!


[MAYA:] Autrement dit, vous êtes

d'accord pour nous aider?


[TERMITE:] Ça me déplairait pas

du tout

d'aller chez les humains faire

un peu de dégât, mais comme

tu peux le voir, cet arbre en

putréfaction nous occupe

pas mal en ce moment.

(Perché sur une feuille, la mouche PUCK fait sa toilette en chantant.)


[PUCK:] ♪ Mmm, mmm, mmm ♪

(PUCK aperçoit NELLY, MAYA et WILLY et vole en leur direction.)

Oh! Oh...


[PUCK:] Mlle Nelly! Oh, Nelly?
[NELLY:] M. Puck.
[PUCK:] Dans la maison qui est

à l'orée du bois, j'ai vu un

grillon enfermé dans une cage.

Ça ne serait pas

votre John, chère amie?


[NELLY:] C'est lui,

malheureusement.


[PUCK:] Oh, mais c'est tout

simplement

affreux. Ça m'ennuie de vous

faire de la peine, mais j'ai

l'impression que ça va plutôt

mal pour ce pauvre John.


[MAYA ET WILLY:] Enfin,

pourquoi?


[PUCK:] Croyez-moi, je sais ce

que je

sais. Si je vous le dis, c'est

que je les connais bien, les

hommes. Je passe mon existence

auprès d'eux. L'homme est

l'invention la plus néfaste de

la nature. Combien de fois ai-je

failli être assassiné par un de

leurs abominables tue-mouches?

Ce qu'il y a de pire, ce sont

les petits hommes. Les

enfants, comme ils disent.

Les innombrables papillons,

libellules, et autres insectes

volants que j'ai vus se faire

prendre dans leur filet.

Si vous saviez...


[NELLY:] Oh!
[PUCK:] Hélas, il y a peu

d'espoir

pour votre ami. Les hommes

sont méchants, très méchants.


[MAYA:] Oh.

(PUCK s'éloigne. MAYA se met à voler au-dessus de NELLY et WILLY.)


[MAYA:] Vous entendez?

Il y a pas une minute à perdre!


[WILLY:] Mais tu entends aussi

combien c'est dangereux.


[MAYA:] Bien sûr que ça n'ira

pas tout

seul, mais on y arrivera.

(Une feuille morte semblant marcher toute seule se dirige vers MAYA et ses amis.)


[INSECTE:] Un instant, señorita.

Attendez un instant.

(WILLY vole pour laisser passer la feuille sur le sol.)


[WILLY:] Ah!

(Un TERMITE émerge de sous la feuille et la soulève.)


[TERMITE:] C'est bien vous qui

voulez

délivrer quelqu'un d'une cage?


[MAYA:] Et vous, sans doute, un

de ces

termites qui m'ont

promis leur aide?


[TERMITE:] Oui, mon chef

s'excuse. Il ne

peut pas s'absenter. Il a trop

de travail. Mais il m'a envoyé

pour vous donner un coup de

main. Voulez-vous m'expliquer

de quoi il s'agit exactement?


[MAYA:] Ah, j'avoue que je suis

pas mécontente d'avoir obtenu le

concours des termites. Ça

va bien nous aider.


[NELLY:] Oui.
[TERMITE:] Permettez-moi de me

présenter.

Je m'appelle Antonio. Je

suis enchanté de vous connaître.


[MAYA:] M. Antonio, abrégeons

les

formalités. Nous vous demandons

de nous rendre le service

de manger la cage du grillon.

Vous allez nous y

conduire, Mlle Nelly?


[NELLY:] Oui, oui.

(NELLY avance en sautant, suivie par MAYA et WILLY, ainsi qu' ANTONIO et sa feuille morte. MAYA et WILLY volent vers la feuille que porte ANTONIO.)


[MAYA:] Dites-moi, M. Antonio,

vous ne

pourriez pas la laisser, la

feuille, et marcher plus vite?


[ANTONIO:] Je suis désolé, mais

je dois

rester dessous. Nous autres,

fourmis blanches, nous

craignons le soleil.


[MAYA:] Ah, oui, vous vivez sous

terre. Je suis bête. Attendez.

Nous allons la porter. Comme

ça, vous serez plus libre.


[ANTONIO:] Je veux bien.

Essayons.

(MAYA et WILLY s'accrochent aux deux extrémités de la feuille et la soulèvent. ANTONIO court.)


[ANTONIO:] Attendez, attendez,

pas si vite!

(Plus tard, sur une clôture en bois, MAYA, WILLY, NELLY et ANTONIO observent une maison.)


[NELLY:] Vous le voyez, dans sa

cage, derrière la fenêtre?


[MAYA:] Je vais aller le

voir de plus près.


[WILLY:] Fais attention à toi,

Maya!

(MAYA vole jusqu'à la fenêtre. MAYA bourdonne devant la fenêtre et, essayant d'entrer, se cogne dans la vitre.)


[MAYA:] Oh!

(Dans la maison, une petite cage en bois trône sur une table. À l'intérieur de la cage, JOHN joue du violon, assis sur une feuille.)

(De l'extérieur, MAYA tambourine à la fenêtre.)


[MAYA:] Hé ho! M. John!

Hé ho! Vous m'entendez pas?

(NELLY et WILLY observent MAYA depuis la clôture.)


[NELLY:] Et voilà qu'Antonio a

disparu, à présent.

(ANTONIO grignote le bois de la clôture.)


[ANTONIO:] Si tout est si

succulent

chez les hommes, cette maison

est un véritable régal. Crr,

crr, crr, crr, crr!


[MAYA:] Eh bien.

(JOHN continue à jouer du violon dans sa cage. Dehors, MAYA cogne à la fenêtre.)


[MAYA:] Hé, M. John! Arrêtez

donc

un peu de jouer du violon!

(NELLY et WILLY s'approchent du mur de la maison.)


[NELLY:] Alors? Comment ça se

présente?


[MAYA:] Mal! Il joue du violon,

et il

fait même pas attention à moi.


[MAYA:] Attends, Maya. Je te

rejoins

sur le rebord de la fenêtre.

(NELLY saute sur une feuille comme s'il s'agissait d'un trampoline. NELLY bondit ainsi jusqu'au rebord de la fenêtre, suivie par WILLY.)


[NELLY:] Ah.

(MAYA, WILLY et NELLY parlent à JOHN à travers la fenêtre. Mais à l'intérieur, JONH, qui joue du violon, ne les entend pas.)

(NELLY soupire.)


[NELLY:] Ahhh. Ah là là, que

c'est

énervant. Toujours pareil avec

lui. Quand il joue du violon, le

monde autour de lui

cesse d'exister.


[MAYA:] Hé, Antonio! Bien,

venez, s'il vous plaît.

(ANTONIO est sur le sol, à côté du mur de la maison.)


[ANTONIO:] Hon, dommage que je

sois

venu avec elle. J'aurais préféré

manger la clôture. Elle

est vraiment délicieuse.

(ANTONIO grimpe sur le mur de la maison et en profite pour le mordiller.)


[ANTONIO:] C'est pas mal non

plus.

(MAYA soupire.)


[ANTONIO:] Le mur aussi est

bon. Il est succulent.

(ANTONIO rejoint MAYA, WILLY et NELLY sur le rebord de la fenêtre.)


[NELLY:] Bien alors,

dépêchez-vous

de scier la cage.

(ANTONIO se cogne contre la vitre de la fenêtre.)


[ANTONIO:] Ouch!

Mais qu'est-ce que c'est que

ce bois-là? La surface est

complètement lisse.

(ANTONIO touche la vitre avec son doigt et le lèche. ANTONIO tente de mordiller la vitre avec ses mandibules.)


[ANTONIO:] Crr! Crr! Crr! Crr!

Clac, clac, clac, clac!

Clac! Clac! Clac! Clac! Clac!

Clac! Clac! Clac! Impossible

C'est tellement dur que

j'arrive pas à l'entamer.


[MAYA:] Bien, pourquoi vous

n'arrivez pas à l'entamer?


[NELLY:] Ça alors! Mais si vous

ne pouvez pas le ronger,

nous n'entrerons jamais!


[PUCK:] Euh!
[MAYA:] Ah, je connais cette

voix.

(La mouche PUCK est posée sur un barreau de la fenêtre, au-dessus de MAYA est ses amis.)


[MAYA:] Tiens! C'est toi, Puck!
[PUCK:] Oui. Et si vous entriez

tout bêtement par la porte?


[MAYA:] Euh, elle est où, la

porte?


[PUCK:] La porte, elle est

là-bas!


[MAYA:] Ah, merci beaucoup,

Puck.

Venez, Mlle Nelly. Nous allons

tenter notre chance

du côté de la porte.


[NELLY:] Oui. Espérons

qu'elle n'est pas fermée.

(MAYA et WILLY volent et vont se cacher derrière un tronc d'arbre couché sur le sol. NELLY suit MAYA et WILLY en sautillant. Ensuite, voyant que la voie est libre, MAYA est ses amis traversent la terrasse de la maison. ANTONIO mord le pied d'une chaise en traversant la terrasse.)


[ANTONIO:] Crr, crr, crr! La

troisième

matière essayée est succulente.


[MAYA:] M. Antonio, mais

qu'est-ce que vous faites?


[ANTONIO:] Et voilà, voilà,

j'arrive, j'arrive!


[MAYA:] Eh bien, c'est pas trop

tôt.

(MAYA et ses amis se faufilent sous la porte d'entrée. À l'intérieur, un CHAT dort sur une chaise. MAYA et ses amis vont jusqu'à la pièce voisine, où se trouve la cage de JOHN.)


[NELLY:] Le voilà!

(NELLY sautille en dessous de la table sur laquelle est posée la cage.)


[NELLY:] John! John! John!

(MAYA et WILLY volent jusqu'à la cage.)


[MAYA:] Bonjour, M. John.
[WILLY:] Allô, John.

(Dans sa cage, JOHN a les yeux fermés et continue de jouer du violon.)


[MAYA ET WILLY:] Vous

entendez pas?!


[JOHN:] Hein?

Qui êtes-vous? Qu'est-ce

que vous voulez?


[MAYA:] Nous venons vous

libérer.


[JOHN:] Quoi? Je sortirai un

jour de

cette affreuse cage? Je n'en

peux plus. Je suis au bord de la

dépression nerveuse. Comment

ferez-vous pour me tirer d'ici?

(NELLY qui est restée sur le plancher, regarde vers la cage.)


[NELLY:] Oh, mon John!
[JOHN:] C'est la voix de

ma Nelly, je rêve!


[NELLY:] Oui, c'est moi,

John. Je suis là!


[JOHN:] Nelly, oh, ma Nelly.

(PUCK se faufile sous la porte d'entrée de la maison.)


[PUCK:] Ce que c'est étroit.

(Une fois à l'intérieur, PUCK lève les mains en l'air en signe de victoire.)


[PUCK:] Oh-i-oh-i-oooh!

(PUCK vole dans la pièce et bourdonne près du CHAT qui dort sur la chaise.)


[PUCK:] Bzzz, bzzz, bzzz, bzzz!

Bzzz, bzzz, bzzz, bzzz!

(PUCK se pose dans la soucoupe du CHAT. PUCK goûte le restant de lait se trouvant dans la soucoupe.)


[PUCK:] Ark! Le lait est tourné.

(Dans la pièce voisine, JOHN se tient derrière les barreaux de sa cage, et parle avec MAYA et WILLY.)


[JOHN:] Mais par quel miracle

voulez-vous me sortir

de cette cage? Elle est

en bois très solide.


[MAYA:] Ah, tout a été prévu.

Nous

avons amené un termite qui se

fera un plaisir de dévorer

cette cage. Attendez,

je vais l'appeler.

(MAYA vole jusqu'à la première pièce de la maison.)


[MAYA:] M. Antonio! M. Antonio!

Mais où est-ce qu'il est

passé, encore, celui-là?

(ANTONIO mordille une cruche.)


[ANTONIO:] Crr, crr, crr, crr,

crr, crr!

Crr, crr, crr! Crr, crr, crr!

Je ne peux pas manger

ce bois-là. Mais de toute

façon, il est très fade.


[MAYA:] Bien, Antonio,

dépêchez-vous

de ronger cette cage.


[ANTONIO:] OK, OK. Mais où

est-elle?

(ANTONIO court sur le sol et finit par mordiller un morceau de meuble.)


[ANTONIO:] Crr, crr, crr!
[MAYA:] Ce n'est pas un

restaurant,

ici. Vous êtes venu pour manger

cette cage, et pas autre chose!


[ANTONIO:] Mais le chef m'a

donné l'ordre

de tout goûter. Il faut que

nous sachions ce qui est

comestible dans cette maison,

et ce qui ne l'est pas.


[MAYA:] Non, mais

je vous jure, alors...

(ANTONIO court sur le sol et s'arrête dans la soucoupe du CHAT. PUCK boit avidement le lait qui se trouve dans la soucoupe. ANTONIO goûte le lait.)


[ANTONIO:] Pouah! Ark!
[MAYA:] Qu'est-ce que vous

faites

dans cette soucoupe?

(MAYA prend ANTONIO par les épaules et le redépose sur le sol.)


[MAYA:] Allez immédiatement

manger la cage.

(PUCK bourdonne autour du CHAT.)


[PUCK:] Bzzz, bzzz, bzzz!

Il se fait

vieux, le matou. Il roupille

toute la journée. Bzzz, bzzz!

(Le CHAT ronfle.)


[PUCK:] Il a dû croquer

trop de souris. Haha!

Bzzz, bzzz, bzzz!

(À côté, MAYA, WILLY et ANTONIO se tiennent devant la cage de JOHN.)


[ANTONIO:] C'est ça la cage

que je dois manger?


[MAYA:] Oui, et ne perdez pas

de temps, surtout. Allez-y.


[ANTONIO:] OK. Crr, crr, crr,

crr!

(ANTONIO tente de mordre les barreaux de la cage en bois.)


[ANTONIO:] Tout à fait

désolé, mais c'est

impossible. Ça s'appelle le

bambou. C'est trop dur pour

mes dents, vous comprenez?


[MAYA:] Bien, alors, vous

découragez pas, essayez.


[ANTONIO:] Je veux bien essayer,

moi.

Crr, crr, crr, crr, crr, crr!

(Dans la pièce voisine, PUCK bourdonne toujours autour du CHAT.)


[PUCK:] Bzzz, bzzz, bzzz!

Bzzz, bzzz, bzzz!

(PUCK se pose sur le museau du CHAT. Le CHAT ouvre les yeux et chasse PUCK avec sa patte.)


[PUCK:] Oh! Il s'est réveillé,

le gros!

Bzzz, bzzz, bzzz!

(Dans la pièce d'à côté, ANTONIO tente toujours de manger les barreaux de la cage en bois.)


[ANTONIO:] Crr, crr, crr!

Aahh...

Ça n'ira pas. Je vais me

casser toutes les dents.


[MAYA:] Mais qu'est-ce qu'on va

faire?

Comment on va sortir

le pauvre John?


[ANTONIO:] Crr, crr, crr, crr!

(Dans l'autre pièce, le CHAT tente d'attraper PUCK avec ses pattes.)


[CHAT:] Rrr! Rrr!
[PUCK:] Atatatata! Hop là!

Atata, haha! Allez,

matou! Allez, matou!

(Le CHAT feule et poursuit POCK dans la pièce.)


[CHAT:] Mrouin!

Mrouin! Mrouin!


[PUCK:] Attention! Le chat

arrive.


[NELLY:] Oh! Oh! Un chat!
[MAYA:] Ah!

(En poursuivant PUCK, le CHAT déchire les rideaux de la fenêtre. Le CHAT saute sur la table et fait tomber la cage. En tombant sur le sol, la cage s'ouvre.)


[JOHN:] Han!
[NELLY:] Oh, John! Tu es libre!
[JOHN:] Nelly!

(NELLY et JOHN courent l'un vers l'autre.)


[NELLY:] Oh, chéri, chéri!

(Le CHAT fixe NELLY et JOHN de ses grands yeux verts.)


[NELLY:] Oh, allons-nous-en,

vite!

(NELLY et JOHN disparaissent sous un meuble et tremblent de peur. Le CHAT passe sa patte sous le meuble.)


[NELLY ET JOHN:] Ah,

ah... Ah, ah... Ah, ah...


[NELLY:] Ah, j'ai si peur, mon

John!

(MAYA, WILLY et PUCK bourdonnent dans la pièce.)


[MAYA:] Il y a quelqu'un

qui vient.


[ENSEMBLE:] Ah!!!

(Un HOMME en pyjama entre dans la pièce et allume la lumière. L'HOMME prend le CHAT dans ses bras.)


[JOHN ET NELLY:] Ah,

ah... Ah, ah... Ah, ah...

(JOHN et NELLY marchent sur la pointe des pieds jusqu' au pied du meuble.)


[NELLY et JOHN:] Ah, ah... Oh...

(L'HOMME s'éloigne. MAYA et NELLY se prennent dans leurs bras. Plus tard, NELLY et JOHN sont assis sur une feuille, face à MAYA, WILLY et ANTONIO, eux-mêmes assis sur une feuille.)


[NELLY:] Quelle chance que cet

idiot

de CHAT ait fait tomber la cage!

MAYA, WILLY ET ANTONIO

Hahaha!


[ANTONIO:] Hihihi!

(ANTONIO passe devant MAYA et WILLY.)


[MAYA:] Vous partez, M. Antonio?
[ANTONIO:] Oui, je veux être

entré avant

le lever du jour. Vous savez

bien que je crains

beaucoup le soleil.


[MAYA:] Ah.

(JOHN joue du violon. Dans la maison, le jeune GARÇON ouvre la fenêtre. Il ferme les yeux et écoute le morceau de violon.)

♪♪♪

(Un HOMME rejoint le GARÇON à la fenêtre.)

[GARÇON:] Tu entends?
[HOMME:] C'est joli.
[WILLY:] Qu'est-ce qu'ils font?
[MAYA:] Ils écoutent.

♪♪♪

(En courant, FLIP s'adresse au public de l'émission. De brefs extraits du prochain épisode de Maya l'abeille sont présentés en rafale.)


[FLIP:] Après le

sauvetage du grillon, Maya

a décidé de faire un grand

voyage, de quitter le pré où

elle vit, et de s'envoler vers

une lointaine forêt. Mais avant

d'atteindre le but, il en

arrivera des aventures à notre

petite abeille. Elle aura

affaire à un rat, deux

araignées, et un nécrophore qui

ne lui veut pas que du bien.

Mais comme d'habitude, elle

s'en sortira toujours gaie,

toujours de bonne humeur, et

grâce à elle, vous le serez

aussi, gai et de bonne humeur,

bien entendu. Au revoir!

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age

Résultats filtrés par

Coloring

6 images