Universe image Motel Monstre Universe image Motel Monstre

Motel Monstre

In the village of Bouillon, a strange team manages an old motel built next to a thermal spring with mysterious properties. The team is made up of repugnant monsters, a crazy old man and Magalie, 15, a clumsy but resourceful teenager. They move heaven and earth to keep the spring and the motel open, as the very survival of the monster species depends on it! Cohabitation is not always easy. Magalie and the monsters adapt to communal living, become friends despite their differences and face, tog...

Official sitefor Motel Monstre
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

De-Pride-ation

Kimi is convinced she`s a pro choccker player, but her pride is in for a surprise. Mamouchka, Anton`s grandmother, wants to change the motel`s routine. Magalie, for her part, doesn`t want to displease her, to avoid being the vampire`s next meal.



Production year: 2013

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

MAGALIE entre dans la cuisine. Elle appuie sur l’interrupteur plusieurs fois mais la lumière ne s’allume pas.


[MAGALIE:] Bizarre.

Il y a encore quelqu'un

qui a laissé la porte

du frigo ouverte.

(MAGALIE s’approche du réfrigérateur. Au moment de fermer la porte, elle tombe sur MAMOUCHKA.)


[MAGALIE:] Ahhh!

Ahhhhhhhhhh!

(MAMOUCHKA sort du réfrigérateur.)


[MAMOUCHKA:] Mamouchka cherché endroit

où dormir mais frigo trop froid.

(Générique d’ouverture)

(Début information à l’écran)

(Meneuse de claque dans la face)

(Fin information à l’écran)

(Nous sommes dans le lobby. KIMI est à la réception en train de couper les pétales d’une fleur. LÉO joue avec CHARLES LE ZOMBIE. Il lui lance sa boule orbiz.)


[LÉO:] Attrape-la, Charles!

(La boule orbiz termine sa course dans un coffre et disparaît.)


[KIMI:] Ah ha! Atroce!
[LÉO:] Bouge pas, OK?

Je t'en lance une autre.

(CHARLES LE ZOMBIE lève ses mains devant lui. Il porte des gants.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Gants sécuritaires?
[LÉO:] Ah oui! Oui!

C'était écrit sur le site

web où je les ai commandés.


[KIMI:] Puis, tu crois tout ce

que tu lis sur le web?

(S’adressant à CHARLES)

Tu vas frire!

(LÉO lance sa boule orbiz sur CHARLES LE ZOMBIE.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, non!

Léo attendre! Whoa!

(CHARLES LE ZOMBIE attrape la boule orbiz dans ses mains grâce à ses gants.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oh!
[KIMI:] Laisse voir, les gants!
[LÉO:] Tu veux jouer au choccker?

Tu es sûre? Sûre, sûre?


[KIMI:] C'est pas comme s'il y

avait autre chose à faire.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non non Kimi

pas pouvoir.


[KIMI:] Pourquoi?

Parce que je suis un fantôme?

Parce que je suis une fille?

Parce que je suis

une fille fantôme?


[LÉO:] C'est juste que le choccker,

ça se joue super mal à trois.

On se fait une partie

demain, toi puis moi, OK?

Mais là, je joue avec Charles.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Attention!

(CHARLES LE ZOMBIE lance la boule orbiz et LÉO l’attrape. Un coup de sifflet retentit.)


[KIMI:] Ben, si je peux pas

jouer, je vais arbitrer.

Ah, toi, Charles, t'aimes

ça les règlements, hein?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Adore!
[KIMI:] Est-ce que tu veux

arbitrer à ma place?

Il faut que je

nettoie l'aire de jeu.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Nettoyer?
[KIMI:] Ah! Ça va être sécuritaire!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Manqué tache, là, là.

(CHARLES LE ZOMBIE pointe un endroit sur le comptoir de réception.)


[KIMI:] Ah! Où ça?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Ah laisser Charles faire.
[KIMI:] Ha ha! Trop facile! T'es prêt?
[LÉO:] Mets-en!

(KIMI prend place, prête à jouer. Mais CHARLES LE ZOMBIE revient.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] OK! Fini nettoyer.

KIMI (Fâchée)

Ah!
[LÉO:] J'ai installé les

filets ce matin.

Là et là.


[KIMI:] Vous vous réchauffez pas?
[LÉO:] Oh Kimi!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Kimi raison.

Réchauffement important.


[LÉO:] On joue entre nous autres.

C'est pas les Olympiques.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Léo patient.

(CHARLES LE ZOMBIE se met à s’étirer et s’arrache le bras droit sans faire le vouloir.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oh!
[KIMI:] T'es aussi flexible

qu'une pierre tombale.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, besoin m'étirer

dans le calme.

(CHARLES LE ZOMBIE s’éloigne tandis que KIMI reprend place.)


[LÉO:] Bon. T'as eu ce que tu voulais?
[KIMI:] Heille jouer contre moi, ça

va être dix fois plus le fun.

Je te laisserai pas de chance.


[LÉO:] Comme si j'en avais besoin!

Heille dans deux semaines, je

fais le camp de sélection pour

l'équipe nationale de choccker.


[KIMI:] Ils vont me donner ta place!

(LÉO lance la boule orbiz. KIMI tente de l’attraper mais la boule explose et disparaît. LÉO rit.)


[KIMI:] C'est mes gants.

Ils étaient mal mis.

(Nous sommes dans le sous-sol. MAMOUCHKA inspecte le cercueil d’ANTON LE VAMPIRE.)


[MAMOUCHKA:] Anton dormir là?

Faux bois. Faux satin.

Fausses dents?

(ANTON LE VAMPIRE sort de la salle de bains.)


[ANTON LE VAMPIRE:] C'est celles de Léo.
[MAMOUCHKA:] Dans château familial

Roumanie, Anton avoir grand

cercueil deux places.

Avec vrai satin, oreiller

de plumes et orchestre

pour jouer horribles berceuses.


[ANTON LE VAMPIRE:] Oui, mais à Bouillon,

c'est moi qui ai le plus

beau cercueil de vampire.


[MAMOUCHKA:] Parce qu'Anton seul

vampire de Bouillon!

Allez! Dodo!


[ANTON LE VAMPIRE:] Dodo? Dodo?

(MAMOUCHKA entraîne ANTON LE VAMPIRE vers son cercueil.)

(De retour au lobby. LÉO lance une nouvelle boule orbiz à KIMI qui ne peut l’attraper.)


[KIMI:] Arg! Encore manqué!

LÉO (Déçu)

Grosse surprise!
[KIMI:] Le soleil m'a aveuglée.
[LÉO:] Le soleil?

Qui est dans ton dos?


[KIMI:] Le vent a soufflé sur la boule!
[LÉO:] Quel vent? Les

fenêtres sont fermées.


[KIMI:] La porte est ouverte.

(La porte d’entrée du motel s’ouvre comme par magie.)


[LÉO:] Essaie pas, Kimi.

Je les connais tes trucs.


[KIMI:] Lance une orbiz.
[LÉO:] Le choccker, c'est

peut-être pas ton sport?


[KIMI:] Je me réchauffe.

De toute façon, il y a personne

d'autre pour jouer avec toi.

Charles est pas là.

Je vais l'avoir.

(LÉO veut créer la boule orbiz entre ses mains mais il n’y parvient pas.)


[KIMI:] C'est quoi le problème, là?

Recommence!


[LÉO:] C'est la dernière, OK?

(LÉO crée la boule orbiz mais au moment de la lancer, elle disparaît.)


[KIMI:] Tu fais exprès.
[LÉO:] Je te jure que non.

Ça m'est jamais arrivé.


[KIMI:] C'est trop poche le choccker.
[LÉO:] Ça dépend qui joue.

(LÉO se crée une boule orbiz entre les mains.)


[KIMI:] Heille!

(La boule disparaît tout d’un coup.)


[LÉO:] C'est toi qui lui fais ça

à chaque fois que tu grognes!

Râle plus, chiale plus

et boude plus, OK?


[KIMI:] Ben... j'aurai

plus rien à faire.


[LÉO:] Essaie!

(De retour au sous-sol. MAMOUCHKA est suspendue au plafond, la tête à l’envers. Elle est endormie. ANTON LE VAMPIRE tente de sortir de la pièce sans la réveiller. Mais il trébuche et MAMOUCHKA se réveille en sursaut.)


[MAMOUCHKA:] Oh! Où aller?

9 heures du matin.

Être dodo vampire!


[ANTON LE VAMPIRE:] C'est que...

petit détail...

je dormais alors que

tu chassais cette nuit.


[MAMOUCHKA:] Dormir la nuit?

Comme tout le monde?

(Dégoûtée)

Ahh ahhh!

Vouloir faire faire crise

cardiaque à Mamouchka?


[ANTON LE VAMPIRE:] Techniquement,

il faudrait être vivant pour avoir

une crise cardiaque, non?


[MAMOUCHKA:] Respecter traditions vampires!

Dormir jour et chasser nuit.

C'est tout!


[ANTON LE VAMPIRE:] Oui, mais le jour,

je peux manipuler tout le monde pour

qu'ils me rendent service.


[MAMOUCHKA:] Domestiques s'adapter

à horaire d'Anton. Pas contraire.

Leur parler!

Domestiques? Venir ici!

Domestiques? Ah!

Toi pas avoir serviteurs?

(Dégoûtée)

Ahhh ahhhh!


[ANTON LE VAMPIRE:] Encore une fois,

la fausse crise cardiaque.


[MAMOUCHKA:] Employés motel t'ont fait

lavage cerveau pour te forcer à vivre

jour et dormir nuit, c'est ça?


[ANTON LE VAMPIRE:] Ils ne m'ont rien fait

du tout.

(ANTON LE VAMPIRE prend sa cape qui se trouvait sur le sofa.)


[MAMOUCHKA:] Ahh!

Anton ramassé cape?


[ANTON LE VAMPIRE:] C'est vrai!

Depuis quand je me

rabaisse à ramasser?

(ANTON LE VAMPIRE remet la cape sur le sofa. Puis, il la reprend.)


ANTON LE VAMPIRE (Apeuré)

Ahhhh!

(ANTON LE VAMPIRE lance la cape sur le sofa.)


[MAMOUCHKA:] Leur faute.

Lavage cerveau.

Pas t'inquiéter.

Te coucher sur divan.

Pour guérir, besoin retrouver

univers vampires Balog.

Sentir fromage.

Te rappeler odeur maison.

Mamouchka s'occuper

des gens du motel.

Les obliger à traiter

Anton comme Anton mérite.


[ANTON LE VAMPIRE:] Comme prince?
[MAMOUCHKA:] Comme roi!

(MAMOUCHKA se transforme en chauve-souris et disparaît au loin.)

(De retour au lobby en compagnie de LÉO et KIMI.)


[LÉO:] Pense à des choses joyeuses.
[KIMI:] Des biscuits moisis.

Avoir de la terre en

dessous des ongles.

Les pètes de Charles!


[LÉO:] Joyeux pour le monde ordinaire.
[KIMI:] Des arcs-en-ciel, des minous,

puis des petites chansons?

(LÉO crée la boule orbiz dans ses mains.)


[LÉO:] Exact! Une chanson cute.

Vas-y!


[KIMI:] Tu me niaises?

(La boule orbiz disparaît.)


[KIMI:] OK... mais tu me jures

que ça sort pas d'ici, ça!


[LÉO:] Juré.

Mais je pourrai peut-être

pas m'empêcher de rire!


KIMI (Chantant)

Un, deux, trois,

beaux papillons.

Avec des picots tout ronds.

Mangent du miel,

miam, c'est bon.

(LÉO forme la boule orbiz et la lance à KIMI qui l’attrape avec ses gants.)


[KIMI:] Un, deux... Oh!

Ha ha ha!

Trop facile, le choccker!

(Nous sommes dans la cuisine, en compagnie de MAMOUCHKA, MAGALIE et CHARLES LE ZOMBIE.)


[MAMOUCHKA:] Choses changer,

Charles et Gamalie!


[MAGALIE:] C'est Magalie, mon nom.
[MAMOUCHKA:] C'est ce que Mamouchka

dire: Gamalie.

Vous deux trop longtemps

négligé magnifique Anton.

Honte à vous deux!

Mamouchka trop vieille

pour autant drame.

(Pris d’un malaise)

Ahh Ahhh!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Vous aider!
[MAGALIE:] Voulez-vous vous asseoir?

(MAGALIE s’approche pour aider MAMOUCHKA à s’asseoir. MAMOUCHKA est alors tenté de mordre le cou de MAGALIE mais elle s’arrête net.)


[MAMOUCHKA:] Malheureusement,

pas heure repas.

Mamouchka établit nouvel

horaire pour motel.

(MAMOUCHKA se dirige vers un tableau d’ardoise sur lequel on a écrit à la main l’horaire d’ANTON LE VAMPRIE.)


MAGALIE (Lisant)

9 heures du soir:

réveil de illustrissime Anton.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non!

Pas servir Anton.


[MAMOUCHKA:] Pas rendre service

à Mamouchka? Charles vouloir faire

pleurer vieille,

vieille - est-ce que

j'ai dit vieille?

- Mamouchka?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, non. Pas pleurer!
[MAMOUCHKA:] Alors, fermer bouche, zombie!

(Lisant au tableau)

10h00: collation.

11h00: collation.

11h30: collation.

Minuit: repas.


[MAGALIE:] Il reste de la viande

crue dans le frigo.


[MAMOUCHKA:] Anton et Mamouchka

préférer viande fraîche.

Aimer beaucoup...

(MAMOUCHKA baisse les yeux vers le cou de MAGALIE et le regarde avec appétit.)


[MAGALIE:] Beaucoup?
[MAMOUCHKA:] Beau cou!

Maintenant dodo!


[MAGALIE:] En plein jour?
[MAMOUCHKA:] Hum?
[MAGALIE:] Je veux dire:

en plein jour! Yé!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, non, non.

Zombies jamais dormir.


[MAGALIE:] Mais il va essayer

pour aujourd'hui! Hein, Charles?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Huh?
[MAMOUCHKA:] Mamouchka trouver oreillers.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Magalie servir Anton?

MAGALIE (Chuchotant)

Pas plus que toi.

Mais, on pourrait jouer

le jeu pendant que Mamouchka

est au motel?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Pas envie.
[MAGALIE:] S'il te plaît!

Elle me regarde comme si

j'étais un steak juteux.

Je veux pas lui donner

de raisons de me mordre.


[CHARLES LE ZOMBIE:] OK, mais faveur

Magalie.


[MAMOUCHKA:] Oreillers!

(MAMOUCHKA tend deux contenants de lait à MAGALIE et CHARLES LE ZOMBIE.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ah, merci.

(MAGALIE et CHARLES LE ZOMBIE s’étendent sur le divan.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oooh! Confortable!

MAGALIE (Sarcastique)

Super!
[MAMOUCHKA:] Maintenant, Mamouchka jouer

berceuse traditionnelle Balog.

Bon dodo!

(MAMOUCHKA prend une louche en métal et se met à frapper sur une casserole.)


MAMOUCHKA (Chantant)

La lé lé, C'est

le dodo des Balog!

Oh! Si Gamalie difficulté dormir,

compter chauve-souris.


[MAGALIE:] Une chauve-souris,

deux chauves-souris...

Trois chauves-souris,

quatre chauves-souris...

(MAMOUCHKA s’endort tout d’un coup. CHARLES LE ZOMBIE se lève aussitôt.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Charles aller

voir Léo.


[MAGALIE:] Attends!

Laisse-moi pas toute

seule avec elle!

(MAGALIE et CHARLES LE ZOMBIE sortent de la pièce en courant.)


MAMOUCHKA (Rêvant)

Peter! Non, pas partir, Peter!

(Quelques instants plus tard, dans le lobby. CHARLES LE ZOMBIE discute avec KIMI.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Hé! Charles

jouait choccker.


[KIMI:] T'as perdu ta place.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Kimi pas décider.
[LÉO:] Tout le monde joue, OK?

Même si ça va être

plus difficile à trois.

Il nous manque un filet.

Moi, il faut que je

compte dans la poubelle.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Mais si...
[LÉO:] On arrête d'en parler.

Kimi: pile. Charles: face.


[KIMI:] C'est pour la mise au jeu?
[LÉO:] Ha ha ha! Ben non.

C'est pour savoir qui va

pouvoir s'acheter une barre

de chocolat après la partie.


[KIMI:] Ah! C'est dans les règlements?

(LÉO lance une pièce de monnaie dans les airs puis la rattrape. Il regarde sur quel côté elle est tombée.)


[LÉO:] Charles!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Oh yé!

Miam, miam. Chocolat!

(LÉO forme la boule orbiz entre ses mains. KIMI et CHARLES LE ZOMBIE se tiennent prêts.)


[LÉO:] Mise au jeu!

KIMI (Chantant)

Un, deux, trois

beaux papillons...


[LÉO:] Yo-de-lei-lï-Yo-de-lei-lï-i-ouuuu!

(LÉO lance la boule orbiz et CHARLES LE ZOMBIE l’attrape. Ce dernier lance la boule à son tour. La boule orbiz atterrit dans le but et disparaît.)


[KIMI:] Déjà?
[LÉO:] Le point compte pas.

T'as touché l'orbiz

avec ton pouce.


[KIMI:] On n'a pas le droit?
[LÉO:] On est jeudi.
[CHARLES LE ZOMBIE:] On est jeudi.
[KIMI:] Jeudi?
[LÉO:] Jeudi.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Jeudi!

(LÉO place la boule orbiz au centre de la pièce pour la mise au jeu.)


[LÉO:] Yo-de-lei-lï-Yo-de-lei-lï-i-ouuuu!
[KIMI:] Si je fais disparaître mon

filet, il pourra pas compter.

(CHARLES LE ZOMBIE se dirige vers son filet et le déplace.)


[KIMI:] Hey! Charles! Tu triches!

Tu fais disparaître ton filet!


[LÉO:] Ah pour vrai?
[KIMI:] Je l'ai vu.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Oui, Charles triché.
[LÉO:] Deux points pour Charles.
[CHARLES LE ZOMBIE:] Yé!
[KIMI:] Deux points?
[LÉO:] Peut-être trois?

On vote?

(LÉO et CHARLES LE ZOMBIE lève le bras en l’air.)


[KIMI:] Non, mais il a triché!
[LÉO:] Coudonc? Sais-tu jouer?

Plus tu triches,

plus tu as de points.


[KIMI:] Mais?

Tricher, c'est mon truc.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Mise au jeu!

(LÉO et CHARLES LE ZOMBIE se préparent à la mise au jeu mais une sonnerie de téléphone retentit soudainement.)


[LÉO:] Oh!
[LÉO ET CHARLES:] Fearleading!

(LÉO et CHARLES LE ZOMBIE se placent côte à côte se mettent à faire une sorte de chorégraphie à la manière des meneuses de claque.)


[LÉO:] Donnez-moi un B!
[CHARLES LE ZOMBIE:] B!
[LÉO:] Donnez-moi un O!
[CHARLES LE ZOMBIE:] O!
[LÉO:] Donnez-moi un D!
[CHARLES LE ZOMBIE:] D!
[LÉO:] Ensemble, qu'est-ce que ça fait?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Choccker!
[KIMI:] Hein?

Ça fait pas choccker

pantoute, ça.


[LÉO:] Qu'est-ce que ça fait?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Choccker!
[KIMI:] La routine, ça fait partie

des règlements aussi, j'imagine?


[LÉO:] Oui.
[KIMI:] Donnez-moi deux minutes pour

les apprendre par coeur.

(KIMI s’éloigne un instant tandis que LÉO et CHARLES LE ZOMBIE font la moue.)

(Pendant ce temps, au sous-sol. ANTON LE VAMPIRE est allongé sur le divan. MAGALIE l’observe en se pinçant le nez.)


[MAGALIE:] Anton.
[ANTON LE VAMPIRE:] Tut! Tut!

Essaies-tu de voler mon fromage?

Ça me rappelle l'odeur des

pieds de tonton Sergeï.

Un puissant vampire

avec un puissant problème

d'orteils moisis.


[MAGALIE:] Il faut que tu parles

à ta grand-mère.


[ANTON LE VAMPIRE:] Pourquoi?

Pour que je t'aide à

lui laver le cerveau?

Jamais!


[MAGALIE:] Quoi?
[ANTON LE VAMPIRE:] Essaie pas

de me séduire, vipère.

Avant que je trahisse Mamouchka,

vous allez devoir m'attraper!

Ciao!

(ANTON LE VAMPIRE se lève et se transforme en cochon d’Inde. MAGALIE s’en approche et le prend dans ses mains. Elle le dépose ensuite sur le divan. ANTON LE VAMPIRE reprend forme humain.)


[ANTON LE VAMPIRE:] T'es rapide!
[MAGALIE:] Pas tant que ça.

(ANTON LE VAMPIRE tente alors d’hypnotiser MAGALIE.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Tu ne contrôleras

plus ma pensée.

Tu ne contrôleras plus...


[MAGALIE:] Anton!
[ANTON LE VAMPIRE:] Ben quoi?

C'est pas comme ça qu'on

fait un lavage de cerveau?

Pourrais-tu me donner des trucs?

Vous avez quand même réussi

à me forcer à vivre le jour.


[MAGALIE:] Personne t'a forcé!

C'est ton choix.


[ANTON LE VAMPIRE:] Impossible.
[MAGALIE:] Si tu veux vivre

la nuit, vis la nuit.

On va s'adapter.


[ANTON LE VAMPIRE:] Vous feriez des

concessions?


[MAGALIE:] Comme si c'était

la première fois! On a enlevé la moitié

des miroirs du motel parce que

ça t'énerve quand tu

vois pas ton reflet.


[ANTON LE VAMPIRE:] Ça m'énerve surtout

de voir l'affreux reflet de Charles!

(ANTON LE VAMPIRE éclate de rire.)


[MAGALIE:] On achète du savon à lessive

spécial pour ta cape en soie.

Puis j'ai même arrêté de manger

mes céréales préférées parce que

t'es jaloux du dessin

de vampire sur la boîte.


[ANTON LE VAMPIRE:] Oui, mais il est

tellement arrogant avec son

bol de céréales.


[MAGALIE:] Il n'y a personne qui

te force à faire quoi que ce soit,

au contraire.


[ANTON LE VAMPIRE:] Alors, Mamouchka

se serait trompée?


[MAGALIE:] Oui. Ça peut arriver,

même à ta grand-mère!

Pourrais-tu lui parler

pour moi, s'il te plaît?

Un peu plus puis elle me

roule dans les épices

pour m'assaisonner!


[ANTON LE VAMPIRE:] Ah!

Ça explique le foulard.

Enlève-le, Magalie.

Premièrement, parce qu'il

est laid et deuxièmement,

parce que je vais aller

parler à Mamouchka.


[MAGALIE:] Merci!

(MAGALIE enlève le foulard qu’elle a autour du cou. Mais un autre foulard cache toujours son cou.)


[ANTON LE VAMPIRE:] T'en as combien

comme ça?


[MAGALIE:] Quatre.

(Au même moment, dans la cuisine. MAMOUCHKA entre dans la pièce en tirant CHARLES LE ZOMBIE par l’oreille.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ouch, ouch, ouch,

ouch, ouch!


[MAMOUCHKA:] Osé quitter pendant

sieste Mamouchka?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Pas fini jouer

choccker!

(MAMOUCHKA tire un peu trop fort et se retrouve avec l’oreille de CHARLES LE ZOMBIE dans la main.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Oh! Mon oreille!

Je vais la replacer. Voilà!

(CHARLES LE ZOMBIE prend son oreille et la replace sur sa tête.)


[MAMOUCHKA:] Mamouchka déçue.

Pourtant, avoir entendu bonnes

choses à propos Charles.

Serviable, loyal, attentionné.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Qui dire compliments?
[MAMOUCHKA:] Entendu clients motel.

Mamouchka voir beaucoup

potentiel en Charles.

Vouloir devenir le zombie

le plus serviable du monde?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Moi? Comment?
[MAMOUCHKA:] Avec beaucoup entraînement.

Pouvoir t'exercer

avec... hum... Anton.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ah non!

Veux pas servir Anton!

Grr...


[MAMOUCHKA:] Anton tellement difficile!

Si Charles réussir

bien servir Anton,

Charles réussir bien servir

tous futurs clients motel.

Mamouchka raison, non?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ugh... Essayer.

MAMOUCHKA (Se tordant de douleur)

Ahh ahhh!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ah non!

Crise cardiaque!


[MAMOUCHKA:] Non!

Être << ahhh! >> de bonheur.

Yééé ahh ahhh!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Temps préparer

repas Anton.

(CHARLES LE ZOMBIE ouvre la porte du réfrigérateur et sort une assiette qu’il dépose sur la table.)


[MAMOUCHKA:] Mamouchka pas reconnaître

odeur saucisse. Être boeuf?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non.
[MAMOUCHKA:] Écureuil?
[CHARLES LE ZOMBIE:] Non.
[MAMOUCHKA:] Oh! Villageois!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, non, non. Tofu.
[MAMOUCHKA:] Saucisse végétarienne!

(Se tordant de douleur)

Ahh ahhh!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ah ça, crise cardiaque!
[MAMOUCHKA:] Anton pas manger ça!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Non? Mais oui!

Les adore. Ses préférées!


[MAMOUCHKA:] À cause de lavage cerveau, oui!

Mamouchka t'interdire de

toucher nourriture d'Anton.

Charles congédié!


[CHARLES LE ZOMBIE:] Congédié?

(De retour dans le lobby. LÉO est assis au comptoir devant l’ordinateur portable. Il lit les règlements à KIMI, assise devant lui.)


[LÉO:] Règlement 874.
[KIMI:] Ma tête va exploser.
[LÉO:] On n'a même pas

révisé la moitié.


[KIMI:] Pendant une partie de choccker,

les joueurs peuvent crier

trois choses: des insultes,

des recettes, et...

Attends! Attends! Attends là!

Je l'ai sur le

bout de la langue.

(KIMI crache de sa bouche une petite souris.)


[KIMI:] Des cris d'animaux?
[LÉO:] Ben là!

Tu veux te faire envoyer

au cachot de pénalité?


KIMI (Frustrée)

Argh!

(Une sonnerie de téléphone retentit. KIMI se met à faire la chorégraphie de meneuse de claque.)


[KIMI:] Le fearleading!

Donnez-moi un B!

Donnez-moi un O!

Donnez-moi un D!

Qu'est-ce que ça fait?

Choccker!

Qu'est-ce que ça fait?

Choccker!

(Un téléphone sonne à nouveau.)


[KIMI:] Encore?

Donnez-moi un B!

Donnez-moi un O!


[LÉO:] T'es pas obligée de

danser à chaque fois

que le cell de Mag sonne.


[KIMI:] Son cell? Je pensais...

C'est un sport de poches,

avec des règlements poches,

inventés par du monde poche.


[LÉO:] C'est juste un jeu, Kimi.
[KIMI:] C'est pas moi le problème.

C'est les douze

millions de règlements.


[LÉO:] On peut les enlever.
[KIMI:] On peut?
[LÉO:] C'est clair.

Changer les règlements,

c'est un des règlements.


[KIMI:] On joue!
[LÉO:] OK!

(LÉO et KIMI se placent au centre du lobby. LÉO forme la boule orbiz entre ses mains.)


[LÉO:] Yo-de-lei-lï-Yo-de-lei-lï-i-ouuuu!

(KIMI s’empare de la boule.)


[KIMI:] Un, deux, trois,

beaux papillons.

Avec des picots tout ronds.

Mangent du miel...

(KIMI lance la boule orbiz qui termine sa course dans le but adverse.)


[KIMI:] Ah yay! Horrible!

As-tu vu ça? Ça m'a même pas

pris deux secondes!

T'as pas été capable

de me bloquer.

C'est moi qui devrais

jouer avec les pros.

Attends que je

raconte ça à Charles!

Charles!

(KIMI part en courant.)

(Pendant ce temps, au sous-sol. ANTON LE VAMPIRE est en compagnie de sa grand-mère MAMOUCHKA. Il tient ses mains devant ses yeux.)


[MAMOUCHKA:] Anton ouvrir yeux.

(ANTON LE VAMPIRE enlève ses mains de devant les yeux et découvre un repas tout préparé sur la table.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Et toi, qu'est-ce

que tu vas manger?


[MAMOUCHKA:] Anton pas s'inquiéter.

Mamouchka grignoté en cuisinant!

Anton commencer par entrées:

boeuf rouge, sanglier pas cuit,

wapiti rosé, poisson frétillant,

bison cru et porc saignant.


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais, il n'y a pas

de repas principal?


[MAMOUCHKA:] Préparé surprise.

(MAMOUCHKA se dirige vers un divan et fait apparaître MAGALIE, ligotée des pieds à la tête.)


[MAMOUCHKA:] Bon appétit!
[ANTON LE VAMPIRE:] Oh Magalie!

Oh Tragédie! Mille excuses.


[MAGALIE:] Ce sera pas assez.

Tu m'avais promis de lui parler!


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais je l'ai fait!

Mamouchka, dis-lui!

Anton ordonné Mamouchka

pas mordre Gamalie.

Mamouchka pensé qu'Anton

vouloir la garder pour lui seul.


[ANTON LE VAMPIRE:] Mais non!

C'est mon amie!


[MAMOUCHKA:] Ça se mord pas ça,

les amies?


[MAGALIE:] Non! Anton, détache-moi!
[MAMOUCHKA:] Anton pas penser comme

il faut. Lavage cerveau.


[ANTON LE VAMPIRE:] Mon cerveau est

intact. Magnifique et intact!

La raison pourquoi je

reste à Bouillon, c'est...

comment dire... Je suis bien

dans ce motel crasseux!


[MAMOUCHKA:] Pas normal pour

un grand vampire.


[ANTON LE VAMPIRE:] Normal pour moi.

Savais-tu que dans la forêt, le jour,

les oiseaux chantent ma gloire?

(Chantant)

An-ton! An-ton!

Pourquoi je m'en priverais?


[MAMOUCHKA:] Mamouchka pas comprendre.
[ANTON LE VAMPIRE:] Damnation!

Tu as la tête dure.

Encore plus dure que les

pierres du château familial!

Où tu devrais peut-être

retourner, d'ailleurs!

(ANTON LE VAMPIRE s’éloigne d’un pas rapide.)


[MAGALIE:] Non mais... Anton!
[MAMOUCHKA:] Mamouchka retourner Roumanie.
[MAGALIE:] Oui, ce serait peut-être mieux.
[MAMOUCHKA:] Comment Anton oser?

Être la première fois

que bouder en 266 ans!


[MAGALIE:] Ça durera pas longtemps.
[MAMOUCHKA:] Être sûre?
[MAGALIE:] Oui.
[MAMOUCHKA:] Mamouchka pas comprendre

nouvelles choses qu'Anton aime

mais, vouloir comprendre. Trop tard!


[MAGALIE:] Non, moi, je vais vous aider.
[MAMOUCHKA:] Vrai? Oh, Gamalie!

(MAGALIE prend MAMOUCHKA dans ses bras puis la repousse gentiment.)


[MAGALIE:] Les amies, ça se mord pas,

hein? On s'en rappelle?


[MAMOUCHKA:] Ah!

(Pendant ce temps, dans le lobby. ANTON LE VAMPIRE se parle à lui-même.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Douleur.

Incompréhension. Crampe à l'âme.


[LÉO:] Peux-tu déprimer ailleurs?

J'ai besoin du filet.


[ANTON LE VAMPIRE:] Si je me fie

à ce que Kimi m'a dit,

tu te qualifies même pas pour

être mascotte de choccker.


[LÉO:] Wô! Kimi avait le moral

à terre. Son tir, j'aurais pu

le bloquer les yeux fermés.

Je l'ai laissée compter.

Ah ha!

(KIMI apparaît à cet instant précis.)


[KIMI:] Ahh!
[ANTON LE VAMPIRE:] Ah!

Un gros malaise!

Comme je les aime!


[KIMI:] Tu m'as pris en pitié?
[LÉO:] Tu veux pas comprendre.

Personne est bon au chockker

sa première journée.

Regarde!

(LÉO forme une boule orbiz et l’envoie à ANTON LE VAMPIRE qui peine à l’attraper.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Damnation!

Tu vois!

(ANTON LE VAMPIRE fait tourner la boule orbiz sur son doigt comme au basketball.)


[ANTON LE VAMPIRE:] À toi, Léo!

(ANTON LE VAMPIRE lance la boule mais elle atterrit sur un fauteuil et disparaît.)


ANTON LE VAMPIRE (Déçu)

Vous me forcez à faire du sport?

Vous me trouvez pas

assez déprimée comme ça?

(Au même moment dans la cuisine, MAGALIE et MAMOUCHKA sont en train d’écrire sur le tableau d’ardoise.)


[MAGALIE:] J'ai fini ma liste.
[MAMOUCHKA:] Mamouchka aussi faire

liste activités vampires préférées.


[MAGALIE:] Tout ce qu'il nous reste

à faire pour organiser la journée

de demain, c'est de mélanger

ces activités-là avec celles

qu'Anton aime faire à Bouillon.

Disons qu'on se lève à 9 heures...


MAMOUCHKA (Contente)

Ah!
[MAGALIE:] Du matin!

MAMOUCHKA (Déçue)

Ah...
[MAMOUCHKA:] Chasse matinale, suivie

de activités pour canines,

suivies de insultes des

non-vampires, suivies...


[MAGALIE:] Il faut piger dans

ma liste aussi.


[MAMOUCHKA:] Ah oui?
[MAGALIE:] Oui.

MAMOUCHKA (Lisant la liste de MAGALIE)

Non... Non... Yark! Non!

Oh! Pique-nuque. Délicieux!


[MAGALIE:] Non. C'est pas un

pique-nuque, c'est un pique-nique.


[MAMOUCHKA:] Ah, déception.
[MAGALIE:] Mais c'est un bon choix!

On mange des trucs qui viennent

du frigo et on écoute les

oiseaux chanter sur

le bord de la source.


[MAMOUCHKA:] Sous soleil brûlant?
[MAGALIE:] La météo annonce des nuages.
[MAMOUCHKA:] Oh trop demander

à Mamouchka. Non!


[MAGALIE:] Anton le fait toujours,

sans danger. Je vous prête un parasol.

Tenez!

(MAGALIE tend un parasol à MAMOUCHKA.)


[MAMOUCHKA:] Objet ridicule.

(MAMOUCHKA ouvre le parasol et le tient au-dessus de sa tête, l’air déçu.)


[MAGALIE:] Ça vous va bien!

(MAMOUCHKA est gênée par le compliment, puis affiche un air fier.)


[MAGALIE:] Vous pouvez laisser le

parasol ici, jusqu'à demain.


[MAMOUCHKA:] Non!

Mamouchka besoin pratiquer.

Anton avoir parasol?


[MAGALIE:] Un parapluie noir.
[MAMOUCHKA:] Me donner idée.

(De retour au lobby. LÉO et CHARLES LE ZOMBIE jouent au choccer. KIMI les observe, cachée derrière un meuble.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Pile!

Léo gagné. Droit acheter chocolat.


[LÉO:] Je pourrais en payer une

à Kimi? C'était pas sa journée.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Kimi décidé pas

jouer. Son choix.

C'est plate quand même.

(LÉO forme une boule orbiz et la place entre CHARLES et lui.)


[LÉO:] Yo-de-lei-lï-Yo-de-lei-lï-i-ouuuu!

(CHARLES LE ZOMBIE s’empare de la boule. Il la lance mais elle disparaît en plein vol.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Heille!

(LÉO forme une nouvelle boule orbiz.)


[LÉO:] Yo-de-lei...

(La boule disparaît tout d’un coup.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Heille!
[LÉO:] Charles!

Si tu déprimes, ça

affecte mes orbiz.


[CHARLES LE ZOMBIE:] Léo déprimé.

Pas Charles.


[LÉO:] Ah ouin.

(LÉO forme une boule orbiz qui s’estompe aussitôt.)


CHARLES LE ZOMBIE (Déçu)

Ah!

Essayer chanter?


[LÉO:] On n'a pas le choix.

LÉO ET CHARLES LE ZOMBIE (Chantant)

La la la la la...

(KIMI sort de sa cachette.)


[KIMI:] Atroce pour les yeux

puis les oreilles!


[LÉO:] Mes orbiz!

C'est toi qui les éteins?


[KIMI:] C'est moi la top au choccker!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Kimi même pas joué.
[KIMI:] C'est moi qui contrôle le jeu.

Ça veut dire que c'est moi qui mène.

Puis, c'est bien plus le

fun de jouer à ma façon.


[LÉO:] Me semble.
[KIMI:] Essaie. Fais une orbiz.

(LÉO obéit.)


[KIMI:] Essayez de l'éteindre!
[CHARLES LE ZOMBIE:] Grr!
[KIMI:] Qu'est-ce que

tu fais? T'imites un minou?


[CHARLES LE ZOMBIE:] Non, imite tigre

du Bengale.


[KIMI:] Pensez à des trucs

hyper atroces!


[LÉO:] Crème glacée à la vase!
[KIMI:] Ah!
[LÉO:] Macaroni aux larves de fourmis!

(KIMI fait la moue.)


[LÉO:] Pire que ça?

(Pendant ce temps, ANTON LE VAMPIRE descend au sous-sol. Il se dirige vers son cercueil sur lequel on a collé une petite note.)


[ANTON LE VAMPIRE:] L'écriture

de Mamouchka. Sans doute son mot

d'adieu!

(ANTON LE VAMPIRE prend la note. Comme par magie, le papier se met à bouger et à vouloir s’envoler comme un oiseau. ANTON essaie de calmer la note.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Chut! Chut!

Chut! Chhhut!

(Lisant la note)

Anton prêt 9 heures du

matin pour pique-nique,

pas pique-nuque.

Ah Mamouchka!

P.S. - Anton pas

oublier parapluie.

Ben oui!

(ANTON LE VAMPIRE prend son parapluie dans le cercueil et l’ouvre. Une multitude de confettis tombent alors sur sa tête.)


[ANTON LE VAMPIRE:] Ah! Digne d'un roi!

Ah Mamouchka!

(ANTON LE VAMPIRE part en courant et en criant de joie.)

(De retour au lobby. LÉO et CHARLES LE ZOMBIE essaient encore d’éteindre la boule orbiz. La boule s’estompe finalement.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Ouais!
[LÉO:] On l'a eue!
[KIMI:] Il était temps!
[LÉO:] On le sait que t'es bonne.

T'es capable de l'éteindre sans

te forcer!


[KIMI:] Je vous montre ma technique?
[LÉO:] Oui!

(LÉO forme une boule orbiz. KIMI se concentre. LÉO et CHARLES LE ZOMBIE émettent des gémissements, forçant de tout leur corps. Puis, CHARLES LE ZOMBIE fait un pet.)


[CHARLES LE ZOMBIE:] Uh-Oh!

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Fiction

Résultats filtrés par