Universe image ONFR Universe image ONFR

ONFR

Keep abreast of the most pressing issues at Queen's Park and in the francophone communities across Ontario and Canada.

Official sitefor ONFR
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Perspectives 2016

Newly elected Prime Minister Justin Trudeau will have to find ways to make good on his campaign promises in 2016. We´ll see whether or not the honeymoon can be extended for a little while yet. Where Franco-Ontarians are concerned, the project for a Francophone university will once again be a hot topic in 2016. But we´ll also be keeping a close eye on any new solutions proposed to the Penetanguishene Francophone population, whose hospital will be seeing its doors close eminently. Still in Ontario, the privatization of Hydro One will be sure to dominate headlines in 2016. But it certainly will not be the only hot issue at Queen´s Park; Kathleen Wynne´s green plan and Conservative Leader Patrick Brown´s progress as the Leader of the Opposition in Queen´s Park will also be under the radar.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


Titre :
#ONfr


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER, animateur et reporter, est en studio, s'adressant au public de l'émission.


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Bienvenue à #ONFR. Le premier

ministre Justin Trudeau va

devoir convertir en 2016

plusieurs de ses

promesses électorales.

On peut se demander si la

lune de miel de son gouvernement

pourra se poursuivre pendant

encore un bon moment.

Les francophones qui vivent en

situation minoritaire un peu

partout au pays ont de très

grandes attentes. Trois

dossiers les préoccupent

particulièrement, comme le

rapporte mon collègue

Benjamin Vachet.


BENJAMIN VACHET, reporter national, est posté à l'extérieur du studio.


BENJAMIN VACHET

Peu audibles pendant la

campagne électorale de 2015,

les communautés francophones

en situation minoritaire

ont des attentes en 2016.

Trois enjeux retiennent

particulièrement l'attention.


Des images d'archives montrant diverses activités de la Cour Suprême du Canada viennent illustrer le propos de BENJAMIN VACHET.


BENJAMIN VACHET (Narrateur)

Premier enjeu: celui du

bilinguisme des juges à la Cour

suprême du Canada. Un projet de

loi en ce sens a été déposé par

le porte-parole aux langues

officielles pour le

Nouveau Parti démocratique,

François Choquette, un projet

qui prévoit de rendre le

bilinguisme critère obligatoire

quant à la nomination des juges

à la plus haute cour du pays.


BENJAMIN VACHET

Il s'agit de la quatrième tentative

depuis 2006, à la différence

cette fois que le Parti libéral

du Canada en a fait un enjeu de

sa plate-forme électorale et

qu'il pourrait donc

appuyer le projet.


Des images montrant des passagers circulant dans un aéroport sont diffusées en même temps que les propos de BENJAMIN VACHET.


BENJAMIN VACHET (Narrateur)

Autre dossier d'importance:

l'immigration francophone

hors Québec. On le sait, le

gouvernement fédéral s'est fixé

une cible de 4,4% d'immigration

francophone hors Québec par

année depuis 2003, mais il peine

à atteindre cette cible.


Des images montrant le ministre John McCallum sont montrées en alternance avec le discours de BENJAMIN VACHET.


BENJAMIN VACHET (Narrateur)

Le nouveau ministre John McCallum

va devoir donc préciser sa

stratégie pour atteindre la

cible fixée par le gouvernement

fédéral.


BENJAMIN VACHET

Les communautés

francophones ont beaucoup

d'attentes, notamment parce

qu'elles expliquent que

l'immigration francophone est

un moyen d'assurer la vitalité

et le développement de leur

communauté.


Des images montrant deux institutions francophones, soit le centre communautaire francophone de Windsor, et le centre communautaire régional de London sont montrées en alternance avec le discours de BENJAMIN VACHET.


BENJAMIN VACHET

On a beaucoup parlé

en 2015 des réfugiés syriens,

des 25 000 réfugiés syriens que

le Canada souhaitait accueillir.


Des images montrant des réfugiés syriens lors de leur arrivée à Montréal viennent étoffer le discours.


BENJAMIN VACHET

Les communautés francophones

hors Québec se sont positionnées

pour accueillir ceux qui ont un

lien avec la francophonie. Cela

dit, ça n'empêchera pas le

gouvernement de Justin Trudeau

de devoir préciser sa stratégie

pour pouvoir atteindre la

cible de 4,4% d'immigration

francophone hors Québec.

Dernier enjeu à surveiller en

2016: la nouvelle ministre

du Patrimoine canadien Mélanie

Joly est attendue sur cette

question du financement

des organismes francophones en

milieu minoritaire.


Une image montrant le Carrefour francophone de Sudbury est montrée.


BENJAMIN VACHET

Gelée depuis

10 ans, l'enveloppe de 1,1

milliard de dollars qui

est consacrée à la dualité

linguistique ne correspond pas

aux besoins et aux attentes des

organismes. La Fédération des

communautés francophones et

acadiennes a répété à plusieurs

reprises le manque de ressources

sur le terrain de

ces organismes.

Il faudra donc en 2016 qu'il

révèle sa stratégie, annonce

ses mesures et propose des

solutions pour les communautés

francophones en

milieu minoritaire.


Transition


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Du côté des Franco-Ontariens,

le projet d'une université

francophone sera de nouveau

d'actualité en 2016.

On surveillera aussi de

très près les solutions

proposées aux francophones de

Penetanguishene où l'hôpital qui

desservait la population doit

fermer ses portes. Il y a aussi

une nouvelle région désignée en

vertu de la Loi sur les services

en français qui pourrait voir le

jour. Les détails sur ces trois

enjeux avec Sébastien Pierroz.


Des images d'archives montrant une manifestation citoyenne pour sauver l'Hôpital Montfort sont montrées en alternance avec les propos de SÉBASTIEN PIERROZ.


SÉBASTIEN PIERROZ (Narrateur)

À la fin des années 1990,

l'Hôpital Montfort avait été

le théâtre d'une âpre lutte

entre les francophones et le

gouvernement de l'Ontario.


SÉBASTIEN PIERROZ, reporter aux affaires francophones, est posté à l'extérieur de l'Hôpital Montfort.


SÉBASTIEN PIERROZ

L'histoire pourrait bien

se répéter en 2016.


Des images montrant l'Hôpital général de la baie Georgienne sont montrées en alternance avec le discours de SÉBASTIEN PIERROZ.


SÉBASTIEN PIERROZ (Narrateur)

L'Hôpital général de la baie

Georgienne à Penetanguishene,

pourtant désigné partiellement

en vertu de la Loi sur les

services en français, fermera

ses portes au cours de l'année.


SÉBASTIEN PIERROZ

Pour l'instant, aucune

solution n'a été identifiée

pour permettre aux milliers

de francophones de l'endroit

de bénéficier de ce service dans

leur langue natale.


Des images d'archives montrant FRANÇOIS BOILEAU lors de différents points de presse viennent illustrer le propos.


SÉBASTIEN PIERROZ (Narrateur)

Le rapport du commissaire aux

services en français de l'Ontario,

François Boileau, est donc très attendu

dans les prochaines semaines

pour permettre de donner

des pistes de solution.


SÉBASTIEN PIERROZ

Un autre établissement dont

il sera question en 2016,

c'est celui tant souhaité de

l'Université franco-ontarienne.


Des images montrant des étudiants présentés dans différents établissements scolaires viennent étoffer le discours de SÉBASTIEN PIERROZ.


SÉBASTIEN PIERROZ (Narrateur)

Le regroupement étudiant

franco-ontarien, mais aussi

d'autres organismes, exige

toujours la construction d'une

telle université, et ce, avant

2018 et sous la forme de la

construction d'un premier campus

dans la région de Toronto. À

Queen's Park, les députés

devront se prononcer sur

le projet de loi visant

à la construction de cette

université franco-ontarienne.


SÉBASTIEN PIERROZ

Le problème, c'est que le

gouvernement libéral de Kathleen

Wynn n'a jamais donné un appui

clair au projet, prétextant la

nécessité d'une lutte contre le

déficit budgétaire.


Des images montrant des députés débattant lors d'une assemblée législative viennent illustrer le propos de SÉBASTIEN PIERROZ.


SÉBASTIEN PIERROZ (Narrateur)

En revanche,

les deux autres partis

d'opposition à Queen's Park

se sont prononcés en faveur du

projet, obligeant sans doute le

gouvernement libéral à quelques

concessions.


SÉBASTIEN PIERROZ

Un tout autre

sujet, c'est celui des régions

désignées en vertu de la Loi

sur les services en français.

Markham, situé dans la région

de Toronto, est devenue la 26e

région désignée au cours

de l'été dernier.


Des images d'archives montrant des citoyens des villes d'Oshawa et Waterloo sont montrées.


SÉBASTIEN PIERROZ (Narrateur)

Mais d'autres régions sont

également candidates. Les

critères de cette désignation,

à savoir que les francophones

représentent une proportion d'au

moins 10% ou qu'ils soient au

moins 5000 dans un centre urbain

sont de plus en plus critiqués

pour leur caractère restrictif.


SÉBASTIEN PIERROZ

Selon l'Office des affaires

francophones, 85% des

Franco-Ontariens vivraient

dans une région désignée.


Transition


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Et toujours en Ontario, la

privatisation d'Hydro One a fait

beaucoup jaser en 2015

et continuera assurément

d'alimenter les débats en 2016,

mais ce n'est pas le seul sujet

chaud à Queen's Park. Le plan

vert du gouvernement libéral de

Kathleen Wynn et le parcours

du nouveau chef de l'opposition,

Patrick Brown, seront aussi

à surveiller. François

Pierre Dufault à ce sujet.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT, premier rédacteur, est posté à l'extérieur.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Il l'a prouvé, il peut

provoquer la surprise.

Maintenant, le défi du chef

progressiste-conservateur

Patrick Brown est de se faire

connaître, mais sans trop se

brûler d'ici les prochaines

élections.


Des images d'archives montrant Patrick Brown lors d'une séance de questions à l'Assemblée législative sont montrées, de même que des images de citoyens habitant le comté de Whitby-Oshawa.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT (Narrateur)

Premier test,

l'élection partielle qui doit

avoir lieu sous peu dans

Whitby-Oshawa. Un bastion du

Parti PC que M. Brown doit

conserver dans son giron s'il

souhaite établir sa crédibilité

en tant que chef de

l'opposition à Queen's Park.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

L'autre défi qui attend Patrick

Brown en 2016, c'est d'élaborer

un programme électoral sans

faille.


Des images montrant Patrick Brown lors de différents points de presse viennent mettre en lumière le propos de FRANÇOIS PIERRE DUFAULT.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT (Narrateur)

Le chef du Parti PC

devra trouver le ton juste

pour interpeller les électeurs

et aussi faire oublier les

prises de position parfois

controversées de son

prédécesseur Tim Hudak.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

C'est donc une année importante

qui attend Patrick Brown.


Des images montrant différents bâtiments abritant les bureaux d'Hydro One sont montrées en alternance avec l'allocution de FRANÇOIS PIERRE DUFAULT.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT (Narrateur)

Et c'était déjà un enjeu chaud

avant la privatisation de Hydro

One, ça l'est encore plus

maintenant. L'énergie demeure

encore et toujours la bête noire

des libéraux à Queen's Park.


Des images d'archives montrant Kathleen Wynn en chambre viennent éclairer le propos.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT (Narrateur)

Et le gouvernement de Kathleen Wynn

aura fort à faire en 2016 pour

convaincre les Ontariens qu'il a

emprunté la bonne voie avec son

virage vert, surtout après

le dépôt d'un rapport de la

vérificatrice générale de

l'Ontario qui révèle que la

province aurait dépensé 9,2

milliards de dollars de trop

pour son énergie solaire

et éolienne.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

L'opposition a fait

ses choux gras des politiques

énergétiques de la province en

2015. Gageons que nous n'avons

pas fini d'en entendre parler.

Queen's Park doit par ailleurs

annoncer au début de 2016 son

plan pour atteindre un objectif

très ambitieux de réduire d'ici

2050 les émissions de gaz à

effet de serre de la province à

80% de ce qu'elles étaient en

1990.

L'enjeu est intimement lié

aux questions d'énergie, mais il

touche aussi tous les aspects de

la société.


Des images montrant des voitures et des cheminées industrielles crachant de la fumée sont montrées en alternance avec le discours de FRANÇOIS PIERRE DUFAULT.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT (Narrateur)

On sait d'ores et

déjà que le gouvernement a dans

sa mire la pollution par les

transports et les immeubles. Une

enveloppe de 20 millions de

dollars a déjà été annoncée à la

fin de 2015 pour multiplier les

bornes de recharge de véhicules

électriques le long de nos

routes.


Des images montrant une voiture électrique branchée sur une borne de recharge viennent étoffer l'énoncé de FRANÇOIS PIERRE DUFAULT.


FRANÇOIS PIERRE DUFAULT

Mais au-delà de ça, on

ne sait pas exactement combien

va coûter la lutte aux

changements climatiques. Le

gouvernement nous dit que le

prix de l'inaction serait encore

plus grand, mais tant qu'on

n'a pas les chiffres, difficile

de se faire une idée.


Transition


ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER

Voilà ce qui complète cette

édition de #ONFR. On vous invite

à prendre de bonnes résolutions

et à visiter chaque jour

notre site internet pour toute

l'actualité de la francophonie

ontarienne et canadienne. C'est

au tfo.org/onfr. Et notre équipe

est aussi mobilisée pour vous

informer en temps réel sur

notre compte Twitter.

Alors, suivez-nous.

Au nom de toute notre équipe,

merci d'avoir été là.

On se retrouve jeudi

prochain. Au revoir.


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season
  • Category Report

Résultats filtrés par