Universe image Parent un jour, parent toujours Universe image Parent un jour, parent toujours

Parent un jour, parent toujours

Tips and tricks that help us reflect on what it takes to raise children, while shedding light on the experience of today's parents. Two likeable families meet for a weekend to join in all sorts of activities that will allow them to share insights on a specific theme linked to raising small children. A specialist joins the group to further the conversation on the subject and to suggest other solutions to daily challenges.

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

I Can Do It

One of a parent`s main objectives is to make a child autonomous in his or her acts and his or her speech. It`s quite a challenge, given that human babies is the most parent-dependant mammal in the world!


Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Intertitre :
Album de familles


NARRATEUR

Voici la famille

Lussier-Charpentier. Maman

Atnaé, papa Pascal et

leur ribambelle d'enfants.


Dans un salon, PASCAL présente ses enfants.


PASCAL

Alors la petite dernière,

vous avez Blanche qui a 3 mois.

Et l'avant-dernier c'est notre

petit Colin qui a 2 1/2 ans.

On a Anne et Estelle. Estelle

a 5 ans, Anne a 7 ans. On a

ici Marion qui a 9 ans et notre

aînée, Flora, qui a 11 ans.


NARRATEUR

Voici la famille

Fernandez-Ortiz. Maman Rosanna,

papa Roger et leur bambin.


Dans un salon, ROGER présente son fils.


ROGER

Ce magnifique garçon, à ma

droite, c'est mon fils Anton

qui a 2 1/2 ans. Et il est bien

sympathique, c'est un curieux,

puis ça bien ça l'aide beaucoup

dans sa démarche tranquillement

vers son autonomie.


NARRATEUR

Ces parents,

interpellés par tout ce qui

concerne l'éducation des

enfants, ont accepté de passer

une fin de semaine complète

ensemble pour échanger et

troquer des trucs sur l'art de

rendre nos enfants autonomes et,

ultimement, en faire des petits

êtres responsables. Considérant

que le bébé humain est le plus

dépendant de ses parents de

tous les mammifères sur terre,

la tâche est donc colossale.


Titre :
Parent un jour, parent toujours: Je suis capable!


Dans un salon, ATNAÉ parle à ESTELLE et MARION.


ATNAÉ

Les filles, on va dîner

bientôt puis avant le dîner

j'aimerais ça que vous alliez

ramasser votre chambre.

S'il vous plaît.


MARION

C'est Colin qui a tout mis les

poupées à terre, c'est pas nous!


MARION et ESTELLE rangent des jouets.


Dans la cuisine, PACAL et ATNAÉ préparent à manger.


MARION pose des couverts sur une grande table.


MARION

Bien, d'habitude je commence

avec les assiettes, après

les ustensiles, les verres

puis la cruche d'eau.


ATNAÉ et PASCAL témoignent.


PASCAL

La dynamique de famille à

six, c'est pas la même qu'une

dynamique à deux, là. Il faut

qu'ils aident, sinon c'est

impossible d'être les deux

parents puis de pouvoir...

Tu sais, que les enfants

ne s'assument pas, ça

devient... ça devient,

je trouve, hors limite, là.


ATNAÉ

Sinon on serait épuisés.

En fait, quand on a

beaucoup d'enfants il faut

lâcher prise sur certaines

choses puis déléguer.

C'est les deux clés,

aussi non on... aussi

non on... On capote.


Elle rit.


Autour d'une table, la famille mange.


ATNAÉ

(À un enfant)

T'aimes pas ça?

C'est ça le repas.


MARTIN DUCLOS fait un casse-tête avec des enfants.


MARTIN DUCLOS

Ah, il y en a un coin ici.


NARRATEUR

Martin Duclos

s'est spécialisé sur le thème

de l'acquisition de l'autonomie

et le sens de la responsabilité

chez les tout-petits.

Psychoéducateur de formation,

il a publié un livre sur

le sujet avec son père.


MARTIN DUCLOS, psychoéducateur, explique.


MARTIN DUCLOS

L'autonomie c'est un aspect

où la personne peut faire

les choses seules, sans

avoir besoin d'autrui ou

très peu besoin d'aide

d'une personne extérieure.

Alors que la responsabilité,

c'est prendre acte de nos

actions. C'est deux éléments

qui sont interconnectés. Une

personne responsable va être

pratiquement et assurément

autonome et vice-versa.

Fais que c'est deux

concepts très très reliés.


Les enfants complètent le casse-tête.


MARTIN DUCLOS

Est-ce que les enfants

d'aujourd'hui sont moins

responsables que les enfants

d'hier? Effectivement, en

général, oui. Pourquoi?

Les parents d'aujourd'hui ont

souvent un malaise à octroyer

des responsabilités à leurs

enfants, et je dirais même

qu'ils se sentent coupables de

le faire, ils se sentent comme

s'ils abusaient de leurs enfants

alors que c'est absolument

pas le cas. Ils l'aident à

évoluer dans la vie, c'est

un cadeau qu'ils lui offrent.


Devant un tableau, FLORA explique la distribution des tâches des enfants.


FLORA

Ça c'est nos tâches

personnelles. Alors on a chacun

une tâche. Marion c'est mettre

la table midi et soir. Heu...

moi, c'est coucher mes soeurs.

Estelle c'est laver la table

puis Anne c'est donner à manger

aux chats. Puis après ça, ça

c'est les tâches que tout le

monde fait à chaque soir. Comme

ce soir, c'est plier le linge,

ranger sa cachette secrète,

faire la vaisselle puis

plier le linge encore.


ANNE indique un carton.


ANNE

Moi, c'est celle-là.


FLORA

Anne a choisi ça, ranger sa

cachette secrète. Puis moi, je

choisis de faire la vaisselle.


Dans la maison, les enfants font des tâches ménagères.


NARRATEUR

Responsabiliser son

enfant signifie, entre autres,

lui donner des tâches pour qu'il

prenne conscience qu'il a un

rôle à jouer dans la famille et

plus tard dans la collectivité.

Heureusement, dès leur

plus jeune âge, les enfants

adorent qu'on leur confie des

responsabilités. À nous de miser

sur cet atout, car si on attend

l'entrée à l'école ça risque

d'être beaucoup plus difficile.


MARTIN DUCLOS

Lorsqu'on parle de suggérer

des stratégies, là on lui dit :

« Regarde, tu pourrais faire

ça, ça ou ça. » L'enfant va

prendre la solution qui est

la plus adaptée pour lui.

Alors que si on prend la

même situation où on dicte

la solution, on ne donne

pas la possibilité à l'enfant de

faire des choix, mais on peut le

consulter sur qu'est-ce qu'il

est capable de faire, on peut

lui demander qu'est-ce qu'il

a le goût de faire. Puis

plus tôt on le fait, plus ça

devient intéressant parce

que l'enfant, il sent qu'il

fait partie du processus.


ATNAÉ, COLIN et MARION plient du linge.


MARION

Ça, c'est à Colin, à Colin,

à Estelle. Ça, qu'est-ce

que j'ai dans la main, ça

c'est le pyjama de Colin.


ATNAÉ

Colin, lui, il est très bon

pour plier les débarbouillettes.

Le seul problème, c'est qu'il

n'est pas arrêtable.

Alors, il

faut toujours prévoir une grosse

pile de débarbouillettes pour

l'occuper pendant tout le temps

du pliage de linge.


Elle rit.


NARRATEUR

Pour éviter que

nos enfants se blessent ou

connaissent des échecs, certains

d'entre nous ont tendance à

les surprotéger. Une attitude

remplie d'amour, qui cependant

est néfaste pour l'acquisition

de l'autonomie.


ROSANNA monte un escalier avec ANTON.


ROSANNA

Moi par exemple dans les

escaliers, je rentre dans la

maison et je le laisse seul.

Mais ça me brise le coeur. Des

fois je suis dans la cuisine

et j'y pense : « Mon Dieu! S'il

tombe, s'il tombe, s'il tombe. »

Mais j'essaie de ne pas y aller

et faire confiance qu'il monte

parce qu'il peut tomber dans

les escaliers, il est tout

petit encore. Et ça marche,

ça va bien, mais j'ai peur

tout le temps pareil.


ROGER, ROSANNA et ANTON cuisinent.


ROSANNA

Moi, je me mets à cuisiner

et si ça lui tente, il vient.

Comme maintenant, il a monté

tout seul. Fais que ça lui

tente, oui, sinon... Quand

ça lui tente, on essaie de

préparer les choses pour

qu'il puisse le faire.

ANTON)

Regarde Anton, mettre

ça dans la boîte.


ROSANNA donne un aliment à ANTON pour qu'il le mette dans un robot culinaire.


ROSANNA

Ça prend de la patience aussi

d'attendre à son rythme tout

le temps. Et même de voir les

choses mal faites. Ça, c'est

important aussi de lâcher

prise beaucoup dans ça.


MARTIN DUCLOS

On est dans une époque où

les parents manquent de temps,

cherchent à gagner du temps,

à sauver du temps. Donc, on

va prendre des raccourcis.

Et souvent, même, reprendre

un enfant, lui donner des

conséquences pour ses gestes

commis. Bien il va passer

outre ça pour... je parlais de

culpabilité, mais aussi pour

manque de temps. Par manque

de temps tout simplement.

Donc ça c'est un aspect

qui est très important puis

qui empêche des parents

d'assumer pleinement leur rôle.


ROGER

La priorité, bien c'est

avoir de la présence puis

du temps pour que l'enfant

puisse faire ses expériences

puis qu'on puisse être

présent à son rythme.


ROGER et ANTON préparent une table pour manger.


MARTIN DUCLOS

Au niveau de l'acquisition

de l'autonomie, moi j'y vois

toujours d'ajouter un petit

coefficient de difficulté d'une

fois à l'autre. On y va un petit

peu plus, un petit peu plus.

L'exemple de déneiger la cour,

l'enfant pourrait par exemple

déneiger pendant 5 minutes,

puis une fois suivante

on va y aller un petit peu

plus longtemps, 6-7 minutes.


ROSANNA, ROGER et ANTON sont assis autour d'une table pour manger.


ANTON

Bon appétit!


ROSANNA

Bon appétit!


ROGER

Il apprend vite parce

qu'il veut, il a déjà cette

volonté-là. Puis il est content.

C'est pas des grosses affaires,

tu sais, dans le fond.

C'est juste de lui laisser

l'espace puis d'adapter un peu

ce qu'on fait ou l'activité.


ROSANNA

C'est sûr qu'il brise des

choses, qu'il tombe des choses,

mais c'est pas grave. On est

pas à casser nos assiettes

non plus, nos verres non plus.

Les couteaux aussi, on essaie

de laisser les couteaux et les

choses... On n'a pas très peur,

il ne peut pas se faire grand

mal parce qu'aussi il n'a

pas beaucoup de force, fait

qu'il ne va pas se couper

au doigt non plus.


ROSANNA, ROGER et ANTON arrivent chez ATNAÉ et PASCAL. Les deux familles se saluent et se présentent.


Devant une grande table où a été disposé de l'équipement de jardinage, ATNAÉ explique une activité à ses enfants et ANTON.


ATNAÉ

Regardez, je vous fais une

démonstration. OK, tu mets de

la terre jusqu'au rebord d'une

petite case, comme ça. Après,

tu choisis qu'est-ce que tu vas

planter dans ton petit casier.

Alors quand c'est gros,

t'en mets juste une. Regarde,

je la mets sur la terre

puis là je l'enfonce

avec mon doigt comme ça.

(À Anne)

Moi, je vais te le

confier, Anton, tu vas

être responsable de lui.


ANNE

Mais il

n'y a pas d'étiquette.


ATNAÉ

Tu vas être responsable

d'écrire sur les étiquettes

montrées. D'accord?


Les enfants plantent des graines dans des petits pots de terre.


MARTIN DUCLOS

Lorsqu'on responsabilise un

enfant, les qualités que ça

nécessite comme parent c'est

la patience, et de un, puis

deuxièmement de voir son enfant

avec ses capacités d'enfant.

Exemple, on demande à un enfant

de, je ne sais pas, 4 ou 5 ans,

de ranger. Bien, il faut

accepter qu'il va ranger

comme un enfant de 4 ou

5 ans, pas comme un adulte.

Et de se garder de reprendre ce

qu'il vient de faire. Lorsqu'un

parent reprend tous ses gestes,

bien il est en train de lui dire:

« C'est jamais correct ce que

tu fais. » Donc, il nuit, il

nuit à l'enfant parce que

l'enfant a fait un effort puis

on est en train de lui dire :

« C'est pas correct. »


NARRATEUR

Engager les plus

vieux dans les soins donnés aux

plus jeunes est une excellente

initiative puisque ça apprend

à nos enfants à prendre soin

d'une autre personne. Un

apprentissage d'une grande

valeur pour la vie en société.


MARION

J'aime ça aider

mon petit frère.


PASCAL

MARION)

Veux-tu m'écrire ici poireau?


MARION

Oui.


PASCAL

Colin, tu fais très bien ça

mon beau Colin. Hey, t'es

très appliqué. C'est bien.


ROSANNA

Qu'est-ce

que tu as planté Colin?


PASCAL témoigne.


PASCAL

Le renforcement positif fait

que l'enfant se sent valorisé

dans ce qu'il fait. Alors

si on le félicite pour les

choses qu'ils font, bien à ce

moment-là ils sont encouragés à

poursuivre le bon comportement.

C'est d'essayer

d'être présent à ça. Quand t'es

présent à voir ce que l'enfant

fait de positif, puis justement

de l'encourager là-dedans,

c'est juste... pour moi, c'est

une question de présence.

Ça ne coûte rien faire ça.

Juste leur dire : « Wow,

c'est extraordinaire ce

que vous faites, là! »


MARTIN DUCLOS

La fonction du

renforcement positif est

absolument essentielle.

Par contre, il faut l'utiliser

avec une certaine modération

parce que lorsqu'on beurre

trop, bien l'enfant n'est pas

dupe, il finit par se rendre

compte que, bien, finalement,

je le sais pas, ma mère vient

de me dire : « Hé, il est super

beau ton dessin! C'est le plus

beau dessin que j'ai jamais vu!»

L'enfant se rend bien... il sait

bien qu'il est peut-être beau

mon dessin, mais que ce soit

le plus beau... Donc, là,

elle charrie ou il charrie un

peu. Et l'enfant, finalement,

il va mettre peut-être en

doute les propos de ses

parents à ce moment-là.


ROSANNA

L'autonomie, je trouve que

c'est que l'enfant fait beaucoup

de... un processus complet tout

seul. C'est sûr qu'on est ici.

Moi, j'essaie plus d'observer et

les laisser faire parce que je

trouve que c'est ça l'autonomie

aussi, hein, qu'ils fassent

le plus possible. Et ceux qui

ont besoin d'aide, qu'ils le

demandent. Comme par exemple,

elle ne peut pas écrire, moi,

je vais l'écrire. Mais dans

l'autre, les laisser faire. Et

aussi, ils vont voir après...

ça va être une continuité aussi,

hein. Ils vont garder chacun

son truc, et l'autonomie

de s'occuper de ça parce

qu'ils vont devoir l'arroser et

s'occuper chacun de son petit

morceau. Et voir la continuité,

qu'est-ce qu'on fait après avec

la vie, on ne la laisse pas là

non plus, on s'occupe de ça.


Les enfants et leurs parents rangent l'équipement de jardinage.


ROGER

C'est ça, toi tu tiens la

porte... Hé, c'est bon ça les

gars, un bon travail d'équipe.


NARRATEUR

Quand nos enfants

participent aux tâches qui

concernent l'ensemble de la

famille, il a été démontré que

ces expériences de socialisation

ont une grande influence sur

les responsabilités qui sont

assumées plus tard en tant

qu'adulte. Et si, en plus, comme

parent on valorise la notion

de l'effort, on outille encore

mieux nos tout-petits à devenir

autonomes et responsables.


Dans une cour, les enfants ramassent des feuilles avec leurs parents.


PASCAL

FLORA)

Wow, un très très beau travail!


MARTIN DUCLOS

Pour

développer l'autonomie puis

la responsabilisation, c'est

important que l'enfant voie

son parent faire des choses.

Lorsqu'on

fait des activités parent-

enfant, que ce soit jardiner,

ramasser les feuilles sur

le terrain, moi, je trouve

ça absolument génial parce

que justement ça se fait

dans la joie, ça se fait

dans le plaisir, puis ça se

fait en complicité parent-

enfant. Ça fait que je

ne peux qu'encourager

de telles activités puis

je les multiplierais.


Dans la cour, des enfants nettoient des vitres.


ATNAÉ

Hé, vous avez vraiment

bien travaillé les filles.

C'est impeccable.


ROSANNA

C'est sûr que si on veut avoir

quelque chose dans la vie,

on doit faire un effort et les

gens peut-être se découragent.

Je m'inclus dans ça parce

que j'avais pas d'effort non

plus beaucoup. Fais que c'est

important de ne pas prendre ça

comme mauvais, l'effort c'est

bon, il y a une récompense à la

fin. Mais pendant qu'on le fait,

c'est bon aussi. Regarde, on le

fait ici. Si on trouve la bonne

façon de le faire, en famille,

avec des gens qu'on aime, après

on prend le souper ensemble puis

c'est beau. Il fait beau, on

profite de ça, ça fait que

ça ne peut pas être mauvais.


ATNÉ et des enfants mettent du sable dans un carré de sable.


MARTIN DUCLOS

Comment rendre le processus

intéressant en termes de tâches

pour les enfants, mais que ça se

fasse dans le plaisir, que ça se

fasse dans un climat détendu?

Je ne le sais pas, si on fait

le ménage dans la maison

avec de la musique, en riant,

que ça se fasse en complicité,

c'est des ingrédients qui

vont nous permettre de le

faire d'une façon efficace.


PASCAL

Pour les tâches saisonnières

comme ça qu'on fait à tous les

printemps, on essaie que toute

la famille participe. Comme, il

y a une tradition de ramasser

les feuilles, on ramasse les

feuilles en famille à l'automne.

La notion du plaisir dans

le travail. Mais pour moi,

j'adore faire ce genre de

travail là de ramasser des

feuilles, surtout quand on

a le temps pour le faire.

Puis je pense que peut-être

la notion de plaisir vient si

les enfants voient que nous

on a du plaisir à le faire,

bien ça devient contagieux.


Dans la cuisine, ATNÉ coupe des légumes.


ATNAÉ

(À des enfants)

Heu... qui voudrait aller à

la boulangerie acheter du lait?


ANNE

Moi!


ATNAÉ

Anne, veux-tu

y aller avec Estelle?


ATNAÉ

ANNE)

OK, alors tu m'achètes du lait.


ANNE

Hum, hum.


ATNAÉ

S'il y a des 2 litres, tu

sais, là, les gros carrés, là,

tu prends un 2 litres. Puis

s'il n'y en a pas, tu prends

1 litre, le plus petit, là. OK?


ANNE

À la Boule-Miche?


ATNAÉ

À la Boule-Miche. Montre-moi

où tu vas mettre tes sous.


ATNÉ donne de l'argent à ANNE.


ANNE

Ici.


ANNE met l'argent dans une poche de son manteau.


ATNAÉ

As-tu une fermeture éclair?


ANNE

Oui.


ATNAÉ

Ferme ta fermeture éclair.

Vous allez passer par la

rue toutes les deux, OK?


ANNE et ESTELLE sortent sur la rue en se tenant la main.


ATNAÉ (Narratrice)

Bien moi, je suis à l'aise à ce

qu'elles partent deux par deux.

Je trouve que déjà c'est plus

sécuritaire que toute seule.

Toute seule j'ai une petite

crainte, quoique les plus

grandes, elles y vont toute

seule, puis de jour aussi.

J'ai mes petites limites,

mais c'est sûr que les

limites c'est très différent

d'un parent à l'autre, puis

d'une époque à l'autre aussi.

Là, on est à une époque

où on couve beaucoup nos

enfants. On craint de leur

faire faire deux coins de rue.

Là, elles n'ont aucune rue à

traverser finalement. Alors qu'à

une autre époque les enfants

faisaient des kilomètres pour

se rendre à l'école tout seuls.

Alors c'est... Je trouve que

des fois il faut un petit peu

relativiser par rapport aux

autres pays ou aux autres

époques. Puis ça nous sécurise

parce qu'on est tellement

conscient des dangers avec les

médias et tout ça que finalement

on retient nos enfants alors

que pour eux c'est bon aussi de

tester ces petites limites-là.


ANNE et ESTELLE achètent du lait à la boulangerie.


MARTIN DUCLOS

Je crois qu'on les protège

beaucoup, les enfants. Ce qui

est une bonne chose de les

protéger. Le problème c'est

d'outrepasser cette frontière-là

et les surprotéger. Quand on est

insécure comme personne, bien

on va la projeter sur notre

enfant aussi. Quel est l'impact

de la surprotection sur la

responsabilité? C'est que

l'enfant est complètement

inconscient du danger et il est

responsable de pas grand-chose

parce que rien ne peut lui

arriver. Donc, à ce moment-là,

on ne l'aide pas beaucoup

parce que le danger dans la vie

existe, puis c'est important

qu'ils soient conscients

qu'il y a des réels dangers.


Dans la maison, FLORA dirige la mise au lit de ses frères et sœurs.


FLORA

Les filles, c'est le temps

de se brosser les dents.

Ah, Estelle, quand t'auras

fini tu nous rejoindras.


FLORA lit une histoire à ses sœurs.


FLORA

Dépêche-toi Billy cheval,

il ne faut pas arriver en

retard. Un peu plus loin...


NARRATEUR

La journée

est maintenant terminée

pour les enfants.

Les parents se

retrouvent entre adultes en

compagnie de Martin Duclos

pour poursuivre leur échange.


Autour d'une table, PASCAL, ATNÉ, ROGER, ROSANNA et MARTIN DUCLOS font un toast devant un repas.


ATNAÉ

Bon appétit. Santé.

Moi, j'ai remarqué qu'il y a un

âge, vers 2-3 ans, ils adorent

ranger. Ils aiment ça, ils

aiment ça, là. À chaque fois je

me dis : « Là, j'en ai vraiment

un qui va l'avoir, la fibre

du rangement. » Puis après

ça, houp!, ça change. Vers

4-5 ans, là, ils réalisent

qu'ils ont le droit de dire :

« Non, ça ne me tente pas. »


MARTIN DUCLOS

C'est clair que l'attitude

du parent y est pour beaucoup

au départ. Tu sais, le parent

qui dit : « Hey, on s'en va

ranger. » Tu sais, ça fait que

c'est sûr que c'est entraînant.

Mais aussi, tu sais, de mettre

comme un défi. « Hey, on va se

dépêcher à faire telle chose ou

on va mettre un chronomètre. »

Dépendamment de l'enfant, il

y en a qui adorent les défis,

d'autres que non. C'est d'amener

cette magie-là. Puis quelque

chose que j'amène aussi, c'est

de consulter l'enfant. Tu sais,

de lui demander qu'est-ce

qu'il a le goût de faire et que

l'enfant puisse donner son avis

sur un paquet de choses, pas sur

tout, mais sur bien des choses.

Des fois on sous-estime cet

aspect-là. Puis des fois les

enfants vont même en mettre plus

que qu'est-ce qu'on s'attendait

initialement, des tâches, là.

Moi, j'ai déjà vu des enfants

en milieu de garde se battre

pour avoir certaines tâches.

Ça allait... comme on avait

surpassé nos objectifs.


ATNAÉ

Mais un truc qui marche bien,

là, puis c'est vraiment simple,

c'est dire : « Bon, je ne vous

regarde pas, là, puis quand ce

sera fini, venez me chercher,

puis je vais fermer les yeux. »

C'est : « OK, on est prêts. »

Puis là je ferme les yeux

puis j'y vais à l'aveugle, tu

sais. Puis quand on arrive à

l'endroit, là je dis : « Ah non,

non, non, je ne vais pas les

ouvrir finalement. J'ai trop

peur, je ne pense pas que vous

avez réussi. » « Oui, oui,

oui! Ouvre-les tes yeux.

Oui, oui, on veut. » Ils

deviennent tout excités.


MARTIN DUCLOS

Ils veulent plaire à

leurs parents, les enfants.


ATNAÉ

On a parlé d'amener les enfants

à faire les petites tâches ou à

être autonomes par le jeu. En

fait, je pense que la première

façon c'est l'imitation,

puis après ça passer par

le jeu. Mais une fois que

ces deux méthodes-là n'ont

pas marché, ce qui arrive?


MARTIN DUCLOS

Bien, avec les plus vieux on

va y aller avec une plus grande

négociation. Tu sais, exemple,

on a à nettoyer le plancher de

la maison, bien on va dire :

« Regarde, là, ça doit être

fait cette semaine. » On va

mettre un plus grand délai.

Vous allez vous-même identifier

la journée. Donc on leur

octroie un plus grand...

une plus grande marge de

manoeuvre. Il y a énormément

d'enfants, que dans la même

journée, exemple, le matin

avec papa, maman, incapable

de s'habiller, OK. Mettre

leur manteau. Ils arrivent au

CPE ou à la garderie, ils ont

subitement cette faculté-là.

Ils retournent le soir chez

eux, maman ou papa vient les

chercher, ils viennent de

reperdre cette capacité-là.

C'est parce que l'occasion

fait le larron. Tu sais, des

fois il y a comme une fenêtre

d'opportunités qui vient de

s'ouvrir. Tu sais, que papa,

maman, le fasse à ma place.

Tu sais, ce n'est pas une

question de capacité, c'est

une question de volonté.


ATNAÉ

Pour l'enfant aussi, si toi,

t'es en train d'allaiter debout

en brassant une soupe qui brûle

puis que tu dis : « Peux-tu

mettre ton manteau tout seul. »

Bien, l'enfant va avoir une

petite gêne, là, pour dire :

« Mets-moi-le. » Mais si t'es

debout puis que tu fais rien,

puis tu le regardes, tu dis :

« Mets ton manteau tout seul. »


ROSANNA

Oui, mets

ton manteau tout seul.


ATNAÉ

Bien là c'est facile de

dire : « Bien, aide-moi. »


ROSANNA

Moi, amener un enfant dans

le monde, ça me fait vraiment

penser beaucoup sur moi.

Beaucoup, beaucoup.

Qu'est-ce que je fais chaque

jour, comment je le fais. Tout

ce que je fais, il le refait.

C'est comme moi, je me vois

comme miroir en tout. Si

j'ai un défaut, c'est comme

multiplié pour cinq. Fais

que c'est vraiment un travail

sur nous, plus que travailler

sur eux. Moi, je trouve que

je travaille sur moi et ça

répercute directement sur lui.

Je me sens coupable des fois

d'être... ça m'arrive comme ça,

par exemple d'être fatiguée,

d'arriver à la maison et de

dire : « Ouf! Je vais prendre

un temps pour me relaxer. »

Et voir que mon enfant

fait la même chose.


ATNAÉ

Bien oui.


MARTIN DUCLOS

Mais déjà d'être conscient de

l'impact de notre culpabilité,

c'est déjà un premier pas de

fait pour changer certaines

actions.


NARRATEUR

Ce matin, nos

familles se rendent au Musée

national des beaux-arts pour

un atelier de bricolage. Une

occasion en or pour favoriser

la responsabilisation sociale,

car les enfants doivent prendre

en considération qu'en société

il y a des règles à respecter.


Les enfants et parents sont devant une table de matériel de bricolage.


ANIMATEUR

Alors on est prêts à commencer,

je vous donne la vitrine. Alors

moi je vais rajouter du matériel

au fur et à mesure. Évidemment,

on est nombreux, il faut

collaborer pour se partager

le matériel. Ça ne me dérange

pas que tu prennes une dizaine

de fleurs, mais si tu prends

100 fleurs par exemple, il

y en a qui n'en auront pas.


Les enfants et leurs parents font du bricolage en groupe.


ROGER

Parce que ça développe plein

d'aptitudes dans le fond de

partage de choses puis de tenir

compte qu'on est plusieurs puis

il y a des choses qu'il faut

comme... pour respecter le

matériel, pour respecter le

fait que les autres aussi en

ont besoin, pour respecter son

espace. Fait que je pense que

c'est plein de notions justement

de responsabilité qui sont

le fun, qui se développent,

puis tout ça dans le fun de

faire un projet, un bricolage.


PASCAL est assis à côté de COLIN à une table.


PASCAL

Alors nous ce qu'on va faire

avec Colin, on va faire une

vitrine d'un établi. On va être

un commerce qui va vendre

des outils, hein Colin, des

tablettes. J'ai jamais vu ici

quelque chose qui a une perte

contrôle. Je trouve que les

enfants sont très respectueux.


PASCAL fait du bricolage.


COLIN

Tu vas faire quoi, papa?


PASCAL

Je vais en faire un autre.


COLIN

Un autre?


PASCAL

Un autre qui va

ressembler à celui-là.


COLIN

Celui-là.


MARTIN DUCLOS

Je crois que

les personnes responsables,

autonomes, risquent d'être plus

heureuses ou heureux. Parce

qu'en premier lieu, quand on

est responsable, quand on est

autonome, on est fier de ce

qu'on a fait. Quand on est

fier, bien la fierté va quand

même avec le fait d'être

heureux. Donc, oui, une

personne fière d'elle-même

risque d'être plus heureuse.


ATNAÉ

Il y en a plusieurs des défis,

mais un gros défi c'est

d'arriver à être responsable

de son bonheur. C'est vraiment

un travail de tous les jours

puis transmettre ça alors que

nous-mêmes on travaille à ça,

ça c'est un gros gros défi.


ANIMATEUR

Alors les amis je viens vous

dire que l'atelier se termine

dans à peu près 10 minutes.

Je vous félicite, vous avez

été très débrouillards,

très ingénieux aussi, hein.


NARRATEUR

Le thème

de l'autonomie et de la

responsabilité est une

question fondamentale de

notre rôle de parent. Et

si l'envie de faire les

tâches à la place de nos

enfants nous assaille,

rappelons-nous qu'il est

démontré que les jeunes

qui ont des responsabilités

ont généralement de bonnes

relations avec leurs parents,

sont moins sujets à la

dépression et ont une

meilleure estime d'eux-mêmes.


Dans un parc, les parents surveillent leurs enfants qui s'amusent.


ROSANNA

C'était super, hein, on a

vécu une fin de semaine avec

des gens qu'on aime beaucoup.

On a partagé plein de choses.


ROGER

Oui, c'est un bon prétexte pour

mélanger les effluves et les

expériences. Puis oui, c'était

très enrichissant, vraiment.


PASCAL

J'ai adoré l'expérience. Je ne

m'attendais pas à ce que ce soit

aussi agréable. Ce n'est pas un

sujet qu'on... on en parle, mais

là pendant trois jours d'être

plongé complètement dans ce

sujet-là, moi, ça m'a amené

beaucoup de réflexions. Puis

cette fin de semaine là c'est

vraiment comme un recul de

penser à ce qu'on fait. Puis

par moment je me dis : « Hey,

je ne me pose pas beaucoup

de questions là-dessus. »

Certaines fois j'agis

assez instinctivement.


ATNAÉ

Ce que je souhaitais c'est que

cette expérience-là enrichisse

ma réflexion, puis je peux dire

que c'est mission accomplie. Je

pense que les enfants ont aimé

leur expérience aussi. Puis

je souhaite aussi que ça leur

donne envie de persévérer dans

tous ces petits efforts-là

qu'il faut faire au quotidien.


Les membres des deux familles se disent au revoir.


NARRATEUR

Vous souhaitez vous

nourrir de l'expérience d'autres

parents? Vous aimeriez partager

vos trucs et trouver des

réponses à vos préoccupations?

Poursuivez l'expérience sur

le site de Parent un jour

parent toujours à l'adresse :

TFO.org/parent.


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par