Universe image Petz Club Universe image Petz Club

Petz Club

Nina set up "Petz Club" with Oscar, Tim and Marlou the Dog. They created this secret club to help find lost animals and return them to their inconsolable young owners. Our heroes have to juggle school life and running Petz club investigations. Becoming a detective when you're just 7 years old is not that easy. But with methods and complementary skills there is nothing our heroes can't do! Petz Club, SOS Lost Animals is about the very special relationship that exists between children and their...

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Inseperable

Mathilde can`t find Sultan, her Siamese kitten. After a few searches, the Petz Club discovers him atop a tree in the park, and manage to save it.



Production year: 2013

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

MATHILDE joue à cache-cache avec son chat, SULTAN LE CHATON. Elle le cherche un peu partout sur le terrain derrière la maison.


MATHILDE

Six, sept, huit, neuf...

et dix! Attention, j’arrive!

(Ouvrant la porte de la remise)

T’es caché où, Sultan?

(Soulevant un chapeau de paille qui se trouve au sol)

Alors, c’est là que tu te

caches? Ah...

T’es où, mon chaton?

Sultan? Mon chaton!

Sultan?

(SULTAN LE CHATON se sauve et va sur le trottoir. Un homme qui s’y trouve met le chat dans un sac.)

(Début chanson thème)

♪♪♪


VOIX MASCULINE

Petz Club


NINA

Petz Club

Petz Club

Retrouvons les animaux disparus

Petz Club

Petz Club


TIM

Voici Tim


OSCAR

Oscar


NINA

Et moi Nina

Et sans oublier

le chien Marlou

Un chien un peu zinzin

Un peu fou

Petz Club

Petz Club

Contactez-nous

Vous pouvez compter sur nous

Petz Club

Petz Club

Retrouvons

les animaux disparus

♪♪♪

(Fin chanson thème)

(Début information à l’écran)

(Inséparables)

(Fin information à l’écran)

(Dans le repaire du Petz Club, NINA reçoit sur son ordinateur un message d’OSCAR. TIM lit un livre un peu plus loin.)


NINA

Ah non! Oscar est trop

occupé pour notre enquête.

C’est nul, cette histoire

d’exposé!


TIM

Mais t’inquiète pas, Nina.

Il a pas pu faire autrement,

mais il a juré qu’il nous

aiderait à distance

pour cette enquête.


NINA

Bon. Mathilde nous a signalé

que son chaton avait disparu.

Il s’appelle Sultan

et c’est un siamois.

(Affichant à l’écran des informations)

On l’appelle comme ça,

car il descend de l’empire

du Siam.


TIM

Et moi qui croyais que les

chats descendaient des arbres.

(TIM et MARLOU LE CHIEN rigolent.)


NINA

Les chats siamois sont des

chats très attachés à leur

maître. Un peu comme

notre Marlou.

(MARLOU LE CHIEN aboie et se dirige vers NINA pour lui lécher le visage.)


NINA

Arrête! Arrête!


TIM

Ça voudrait dire que ce petit

chat n’a pas pu partir

tout seul.


NINA

Hum, hum.

(Plus tard, sur le terrain derrière la maison de MATHILDE, MARLOU LE CHIEN renifle le sol, pendant que TIM et NINA discutent avec MATHILDE.)


MATHILDE

Tu as trouvé quelque chose?


TIM

(Tenant dans sa main des poils de chat)

Hum, peut-être bien.


NINA

Atchoum!


TIM

Hé! Tu vois que ton allergie

peut nous être utile parfois.

Quelque chose me dit

que ce sont des poils de chat.

Il est sûrement parti

vers le parc.


MATHILDE

Mais Sultan ne va jamais

dans le parc.

(Montrant le chapeau de paille sous lequel elle croyait que SULTAN LE CHATON s’était caché)

Ça, c’est

sa cachette préférée.

Pourquoi il serait parti,

alors qu’on est si bien

tous les deux?

(Montrant une photo d’elle et de son chat sur son téléphone)

Regardez

comme il est mignon.


NINA

Euh, je peux utiliser

ton téléphone?

C’est pour appeler

notre équipe B.

(NINA appelle OSCAR qui, dans le repaire du Petz Club, regarde l’écran de l’ordinateur. Dès que le téléphone sonne, OSCAR tombe, surpris de se faire déranger.)


NINA

Allô, Oscar? On a besoin de toi.


OSCAR

Alors, ce minou,

vous l’avez retrouvé?


NINA

Le chaton a dû filer

dans le parc, et on voudrait

que tu nous imprimes

quelques tracts.

(Un chien se met à aboyer dans le parc.)


OSCAR

C’est quoi, ces aboiements?

(La communication est interrompue.)


OSCAR

Allô? Allô? Nina, mais qu’est-ce

qui se passe?

Comment ils vont faire sans moi?

(TIM, NINA, MATHILDE et MARLOU LE CHIEN se dirige vers le parc d’où proviennent ces aboiements.)

(SULTAN LE CHATON est perché dans un arbre, au pied duquel un énorme chien méchant aboie en le regardant.)


SULTAN LE CHATON

Miaou!


NINA

(Apercevant le chat perché dans l’arbre)

Oh non! C’est sûrement

notre chaton.

(Le chien méchant aboie férocement.)


TIM

Vas-y, Marlou, défends

le petit chat.

(Le chien méchant s’approche de MARLOU LE CHIEN et le fait fuir.)


TIM

(Effrayé par les crocs du chien méchant)

Tout doux, le chien.

(OSCAR arrive à ce moment. Il tient dans sa main une friandise.)


OSCAR

Regarde, le chien.

(Lançant la friandise plus loin pour faire fuir le chien méchant)

On peut pas vous laisser seuls

deux minutes, hein.

Tu peux descendre, Sultan,

y a plus de danger.


NINA

(Constatant que SULTAN LE CHATON ne veut pas descendre)

Ah, il est terrorisé.


TIM

(Se transformant en superhéros)

OK, OK, c’est une mission

pour... Zarack la bête humaine!

Lui seul peut sauver un petit

animal sans défense.

(Grimpant à l’arbre pour récupérer le chat)

Allez, approche, petit minou.

C’est moi, Zarack.

(SULTAN LE CHATON, effrayé, s’éloigne de TIM et monte sur une branche.)


TIM

Allez, n’aie pas peur.

Non, attention à la branche!

Nooon!!!

(SULTAN LE CHATON tombe. Heureusement, NINA et OSCAR avaient prévu le coup et attrapent le chat à l’aide d’un morceau de tissu tendu.)

(De retour à la maison de MATHILDE, OSCAR redonne SULTAN LE CHATON à MATHILDE.)


OSCAR

Tiens.


MATHILDE

Ah, Sultan, mon minou!

(S’adressant à NINA, TIM et OSCAR)

Merci à tous les trois,

vous êtes super efficaces.


OSCAR

Oui, je sais. Ce n’est rien.

(S’adressant à TIM et à NINA)

Mais j’en connais qui vont

devoir être aussi efficaces

pour m’aider à finir mon exposé.


NINA

(Surprise)

Ah...

(De retour au repaire du Petz Club, NINA et TIM mettent de l’ordre dans des images épinglées à un tableau.)


TIM

Comme si Zarack n’avait pas

mieux à faire.


OSCAR

(Arrivant avec une pile de livres qu’il dépose sur le plancher)

Vous allez voir, c’est

quasiment fini. Il faut juste

remettre un peu d’ordre.

(Le téléphone sonne. NINA va répondre.)


NINA

Oui, allô. Mathilde?

Quoi? Ton chaton ne va pas bien?

(Raccrochant le téléphone)

Désolée, Oscar, mais une mission

nous appelle.

(NINA, TIM et MARLOU LE CHIEN se sauvent en courant.)


NINA

(S’adressant à OSCAR)

À tout à l’heure.

(NINA claque la porte, ce qui fait tomber les images que NINA et TIM avaient organisées au tableau. OSCAR laisse tomber une pile de feuilles.)


OSCAR

Oh non!

(Plus tard, à la maison de MATHILDE, elle explique à NINA et à TIM ce qui ne va pas avec SULTAN LE CHATON.)


MATHILDE

C’est la première fois

que Sultan fait ses crottes

dans les plantes et pipi

sur le canapé.


SULTAN LE CHATON

Miaou!


NINA

Mathilde, tu as quand même

vérifié que--


MATHILDE

Que sa cage était propre?

Ah oui, super propre.

(Montrant la cage)

Tu vois,

il n’a aucune raison de faire

ses besoins ailleurs.

Et depuis sa fugue dans le parc,

il ne veut même plus jouer

avec moi.


TIM

Le faire jouer? Je parie

que je peux y arriver.

Attendez.

(Essayant d’amuser SULTAN LE CHATON)

Une pelote de laine.

Aucun chat peut résister.

(SULTAN LE CHATON se cache sous un meuble.)


SULTAN LE CHATON

Miaou!


TIM

Ah! Alors, minou? Viens.


NINA

(Se moquant de TIM)

Ah oui, aucun chat, tu disais.

(Plus tard, MATHILDE, NINA et TIM rendent visite à la clinique de GILOU, le vétérinaire, avec SULTAN LE CHATON.)


NINA

(S’adressant à GILOU)

Mathilde nous a dit qu’il

avait beaucoup changé. Il a mal

quelque part?


GILOU

Mais ce chaton est en

pleine forme. Il ronronne

beaucoup, mais bon.

Je crois savoir qu’il a eu

pas mal d’émotions. C’est

souvent pour se rassurer que

les chats ronronnent.

Donc ça, c’est plutôt normal.


NINA

(Tenant dans ses bras SULTAN LE CHATON)

Atchoum! Désolée.

C’est à cause du chat.


TIM

Mais alors, qu’est-ce qui a pu

se passer?


GILOU

Hum. Peut-être qu’il a été

retiré trop tôt à sa maman

pour être donné. Ce qui pourrait

expliquer son état actuel.

Il vient d’où, ton chaton?


MATHILDE

C’est Mme Dupin qui me l’a

donné. Elle habite tout près.

(Plus tard, MATHILDE, NINA et TIM rendent visite à MADAME DUPIN.)


SULTAN LE CHATON

Miaou!


MADAME DUPIN

Bien sûr! Ah, c’était une

grande famille, mais ici,

c’était trop petit. Je ne

pouvais pas tous les garder.

En revanche, j’ai conservé

des souvenirs. Vous allez voir.

(Montrant un album photo)

Là, il joue avec son petit

frère. Ils étaient inséparables.


NINA

Inséparables? Ça pourrait

expliquer la tristesse de Sultan

alors. Et si on tentait

de les réunir?


TIM

Vous avez vu? Ils se

ressemblent parfaitement.

Ce sont de vrais jumeaux.

Mais comment on peut les

reconnaître alors?


MADAME DUPIN

L’un des deux a une tache

sous la patte. Je ne me souviens

plus lequel d’ailleurs.


MATHILDE

C’est l’autre chaton,

car Sultan, lui, il n’a pas

de tache.


TIM

(Remarquant une tache sous la patte du chat)

Hein? Mais c’est dingue,

regardez! C’est pas le bon

chaton. Celui-ci a une tache.


NINA

Wow!


MATHILDE

Mais mon Sultan,

il est où alors?


NINA

Tout d’abord, il faut

retrouver le maître de ce

chaton. Vous vous souvenez

de lui, madame Dupin?


MADAME DUPIN

Je ne sais plus, mais c’était

un peintre. Un monsieur

avec un accent. Il m’a donné

une peinture en échange.


NINA

Un peintre?


MADAME DUPIN

Oui, oui. Euh, son nom

m’échappe. Mais il habitait

une petite maison rue des

Charmes. Au 18!

(TIM regarde attentivement le tableau de ce peintre.)


TIM

On y va.

(TIM et NINA constatent qu’il y a une erreur quand ils arrivent plus tard à l’adresse que leur a indiquée MADAME DUPIN.)


TIM

Dix-huit, c’est un supermarché.

Soit Mme Dupin s’est trompée,

soit le peintre a déménagé.

(OSCAR, dans le repaire, fixe au mur le tableau. Les images y sont toutes organisées.)


OSCAR

Ça y est, l’exposé

est terminé. Oups! Hum...

(On entend le bruit d’une porte qui se referme, ce qui fait tomber une fois de plus le tableau.)


NINA

(S’adressant à OSCAR)

Désolée, c’est les

courants d’air.


OSCAR

Alors, ça a donné quoi?

Vous avez récupéré le bon chaton

cette fois?


TIM

Non, malheureusement.

Et en plus, l’adresse qu’on

nous a donnée, eh bien,

c’était pas la bonne.


NINA

Et comme Mme Dupin ne se

souvient plus du nom du peintre,

c’est terminé.


TIM

Bien sûr que si, on l’a,

le nom du peintre! Il est

sur le tableau!

(TIM se souvient alors de la peinture dans la maison de MADAME DUPIN et de ce qu’elle leur a dit.)


MADAME DUPIN

Un monsieur avec un accent.

Il m’a donné une peinture

en échange.


OSCAR

(S’adressant à TIM)

La peinture!

Tu as raison, Tim. Tu m’épates.

Enfin, je veux dire, pour un

catcheur, ce n’est pas trop mal.

(De retour chez MADAME DUPIN, TIM et NINA regardent attentivement la peinture.)


MADAME DUPIN

Vous trouvez ce que vous

voulez, les enfants?


TIM

Santiago.

(NINA affiche sur sa tablette la photo de Santiago. Il s’agit de l’homme qui, près du parc, a mis dans un sac SULTAN LE CHATON.)


NINA

(Affichant sur sa tablette une image de la maison de SANTIAGO)

Ça y est,

j’ai sa nouvelle adresse.

(Plus tard, TIM, NINA et MATHILDE se rendent devant la maison de SANTIAGO.)


TIM

C’est bien lui. Quand je pense

qu’on a traversé toute la ville,

alors qu’il habite de l’autre

côté du parc.

(De la musique forte provient de l’intérieur de la maison. TIM sonne à la porte.)


MATHILDE

(Constatant qu’il n’y a pas de réponse)

Peut-être qu’il n’y a

personne.


NINA

Hé, vous entendez cette

musique? Diego Santiago

est à l’intérieur.

Tim va aller voir.


TIM

(Imitant des prises de combat)

Bon, tu veux que je lui fasse

quoi comme prise?

La brouette mexicaine?

L’hélicoptère chinois?


NINA

Commence par grimper

pour voir à l’intérieur

de son atelier.


TIM

(Grimpant à une clôture pour voir à l’intérieur de la maison)

Facile.

Ça y est, je le vois.

Là-bas, y a un bol avec des

croquettes. Y a forcément

un chat.

(Criant)

Hé, monsieur, ouvrez-nous!

Youhou! Youhou!

(SANTIAGO, à l’intérieur de la maison, tient un arc et décoche une flèche en direction d’un ballon rempli de peinture suspendu au plafond. Dès que la flèche transperce le ballon, la peinture tombe sur une toile.)

(TIM n’a pas vu les ballons suspendus. Une flèche qu’a décochée SANTIAGO rate le ballon et se loge dans un arbre tout près de TIM qui croit qu’on essaie de l’attaquer.)


TIM

Mais qu’est-ce qu’il fait?

(Tombant de la clôture où il était grimpé)

Ah!

(De retour au repaire du Petz Club, TIM, en furie, discute avec NINA, pendant qu’OSCAR est devant son ordinateur.)


TIM

Non, mais vous l’avez vu,

ce fou? Ah, je l’aurais bien...

Ou alors...


NINA

Tim, le but n’est pas de faire

de la bouillie avec ce monsieur,

mais de lui faire savoir que

nous avons son chat.


TIM

Et vérifier qu’il a bien le

chat de notre copine. Mais

comment on va entrer dans la

maison de ce fou dangereux?

(OSCAR imprime une feuille à partir de l’ordinateur.)


OSCAR

Ne vous inquiétez pas.

J’ai récupéré le plan des lieux.

Il y a six façons de pénétrer

dans sa maison.

(Exhibant le plan des lieux)

La mieux, c’est la numéro 4.

On se cache

à l’usine d’incinération de la

ville. On monte dans une benne

et on saute dans la poubelle

de Santiago. Et là, le tour

est joué.


TIM

(Sceptique)

Hum...


NINA

Tu veux que je te dise, Oscar?

J’ai une meilleure idée.

Tim, on va encore avoir besoin

de Zarack.


TIM

(Heureux que l’on fasse appel à Zarack, enfile son costume de superhéros)

Hum!

(Plus tard, NINA, OSCAR et MATHILDE sont cachés derrière une voiture devant la maison de SANTIAGO. Le chat à la patte tachée qu’ils souhaitent redonner à son propriétaire les accompagne.)


OSCAR

(Essayant de faire taire le chat)

Chut, le chat.


TIM

(S’élançant dans les airs)

Attention, les amis!

Zarack en action!

(TIM s’écrase contre la façade de la maison, ce qui a comme effet de déranger SANTIAGO le peintre.)


SANTIAGO

(Ouvrant la porte)

Quoi? Qui ose me déranger

pendant mon travail?!


TIM

Bonjour, monsieur. Je viens

à l’anniversaire de Paul.

(Entrant à toute vitesse dans la maison)

Ne vous dérangez pas,

je connais le chemin.


SANTIAGO

(Attrapant TIM avant qu’il n’aille plus loin)

Dehors!

Il n’y a pas d’anniversaire ici.


TIM

Mais on n’est pas au 120 ici?

Je suis perdu. Je trouverai

jamais la maison de mon copain

tout seul. Ah non, mais je vais

louper l’anniversaire. Il faut

me montrer où c’est.

(Faisant semblant de pleurer)

Monsieur! Je dois aller

à cet anniversaire.

(MATHILDE, NINA, OSCAR et MARLOU LE CHIEN observent TIM qui essaie de discuter avec SANTIAGO.)


MATHILDE

Vous ne m’aviez pas dit

que Tim faisait du théâtre.


OSCAR

Au catch, tu sais, ils font

beaucoup de cinéma.


TIM

(Suppliant SANTIAGO)

Aidez-moi!


SANTIAGO

Bon. OK. OK.

Mais arrête de pleurer.

Tu vas ameuter tout le quartier.

Allez, viens.

(SANTIAGO accepte de montrer à TIM où se trouve l’adresse qu’il cherche.)


NINA

Il a réussi. La voie est

libre. Vite, on fonce.

(Pendant ce temps, NINA, MATHILDE, OSCAR et MARLOU LE CHIEN inspectent l’intérieur de la maison.)


OSCAR

Quel fouillis! C’est encore

pire que la chambre de Tim.


MATHILDE

On ne trouvera jamais Sultan

là-dedans. Comment on va faire?

(SANTIAGO et TIM s’arrêtent devant la maison qui correspond à l’adresse que cherchait TIM.)


SANTIAGO

Voilà la maison de ton ami

Paul. Je te laisse,

j’ai du travail.


TIM

Merci, monsieur.

(À l’aide de son walkie-talkie, TIM communique avec OSCAR qui se trouve dans la maison de SANTIAGO.)


TIM

Attention,

Zarack pour l’équipe

d’intervention. Le fou furieux

rentre chez lui. Je répète:

le fou furieux rentre chez lui.

(Le chat qui se trouve dans le sac d’OSCAR miaule. OSCAR lui ordonne de se taire, sans quoi ils se feront surprendre.)


OSCAR

Chut, je t’ai dit.


NINA

(Apercevant un chapeau de paille sur le plancher)

Souviens-toi, Oscar.

(OSCAR se souvient de ce qu’a dit MATHILDE à propos de son chat qui se cache souvent dans un chapeau.)


MATHILDE

Mais Sultan ne va jamais

dans le parc. Ça, c’est sa

cachette préférée.


NINA

(Remarquant que le chapeau bouge)

Ça vient d’ici.


OSCAR

Il est caché sous le chapeau.


SULTAN LE CHATON

Miaou!


NINA

Sultan!

On t’a tellement cherché.

(Prenant dans ses bras SULTAN LE CHATON)

Atchoum!


SULTAN LE CHATON

Miaou!


OSCAR

(En voyant que SULTAN LE CHATON renverse des pots de peinture sur le plancher)

Ah non, Nina!


NINA

Sultan!


SULTAN LE CHATON

Miaou!

(Pendant ce temps, SANTIAGO revient chez lui.)


NINA

(Essayant d’attraper SULTAN LE CHATON)

Petit, petit.


SULTAN LE CHATON

Miaou!

(SANTIAGO entre dans sa maison.)


SANTIAGO

(Fâché)

Mais qu’est-ce que vous

faites là?!

(Dans un fracas incroyable, MARLOU LE CHIEN et SULTAN LE CHATON ont marché dans la peinture et en ont mis partout, y compris sur une toile qui se trouvait sur le plancher.)


SANTIAGO

(Émerveillé en apercevant cette toile sur le plancher)

Hé, mais c’est incroyable!

Quelle merveille!


OSCAR

(Ne comprenant pas ce changement de ton soudain)

Ah!


SANTIAGO

Vraiment magnifique!

Ah, ça, c’est l’œuvre absolue.

(Se dirigeant vers MARLOU LE CHIEN qui a les pattes pleines de peinture)

Quel talent, ce chien!

Ha! Ha! Ha!


SANTIAGO

(Ayant entendu l’histoire de la disparition de SULTAN LE CHATON)

Mais quelle histoire! Jamais

je n’aurais pu me douter que

dans le parc, il y avait deux

petits chats identiques et que

je n’étais pas tombé

sur le mien.


NINA

C’est vraiment dommage

de les séparer à nouveau.

Monsieur Santiago, Mathilde ne

pourrait pas...


SANTIAGO

Quoi? Me priver de mon

unique compagnon pendant

que je peins?

Vous n’y pensez pas!

(Désignant alors MARLOU LE CHIEN)

Bon, je veux bien le prêter,

mais à une condition:

vous me prêtez votre

peintre amateur.


OSCAR

(Rigolant)

Marlou est d’accord.

(De retour à la maison de MATHILDE, les deux chats s’amusent ensemble.)


MATHILDE

(S’adressant à TIM, NINA et OSCAR)

Ça me fait plaisir de les voir

enfin réunis.

Merci, le Petz Club.


TIM

(Tendant à MATHILDE une carte du Petz Club)

Tiens, voilà ta carte.


MATHILDE

Merci.


OSCAR

(S’adressant à NINA et à OSCAR)

Bon, maintenant, je vous

rappelle que vous devez m’aider

pour mon exposé.

(On entend un signal sonore. NINA consulte alors sa tablette.)


NINA

Ah, zut! Encore une

disparition. Tim, on a besoin

de nous.

(NINA et TIM se sauvent en courant.)


OSCAR

Oh... Bon, je veux bien, mais

après, vous m’aidez pour mon

exposé.

(Essayant de rattraper NINA et TIM)

Hé, attendez-moi!

Vous allez pas m’abandonner

comme ça! Tim!

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par