Universe image Petz Club Universe image Petz Club

Petz Club

Nina set up "Petz Club" with Oscar, Tim and Marlou the Dog. They created this secret club to help find lost animals and return them to their inconsolable young owners. Our heroes have to juggle school life and running Petz club investigations. Becoming a detective when you're just 7 years old is not that easy. But with methods and complementary skills there is nothing our heroes can't do! Petz Club, SOS Lost Animals is about the very special relationship that exists between children and their...

Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

A Feathery Singer

How did Berlioz, apprentice violinist Julia`s superb parrot, escape his aviary? As a student prepares an article about them, the Petz Club thinks of an exotic animal thief before understanding that aras are very agile.



Production year: 2013

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Dans la maison où habite JULIA, MOZART LE PERROQUET sifflote une chanson classique. Dans la pièce à côté, JULIA est en train de jouer cette chanson au violon.

MOZART LE PERROQUET aperçoit la fenêtre ouverte, quitte sa cage et s’enfuie.

Plus tard, JULIA cherche son perroquet.


JULIA

(S’approchant de la fenêtre)

Mozart? Mozart, t’es où?

(Début chanson thème)

♪♪♪


VOIX MASCULINE

Petz Club


NINA

Petz Club

Petz Club

Retrouvons les animaux disparus

Petz Club

Petz Club


TIM

Voici Tim


OSCAR

Oscar


NINA

Et moi Nina

Et sans oublier

le chien Marlou

Un chien un peu zinzin

Un peu fou

Petz Club

Petz Club

Contactez-nous

Vous pouvez compter sur nous

Petz Club

Petz Club

Retrouvons

les animaux disparus

♪♪♪

(Fin chanson thème)

(Début information à l’écran)

(Un mélomane à plumes)

(Fin information à l’écran)

(TIM, OSCAR et NINA marchent dans la rue. NINA affiche sur sa tablette des informations à propos du perroquet disparu. Ils s’arrêtent devant la maison de JULIA.)


TIM

Wow! On dirait le perroquet

du capitaine Kasam, le pirate

des mers du sud.


OSCAR

Mais Nina, c’est une espèce

protégée, ça, non?


NINA

Oui, Oscar. Mais on peut en

adopter quand ils sont nés

en France chez des éleveurs

certifiés. Ils ont besoin de

beaucoup d’attention, les

perroquets. C’est Julia qui

nous a appelés. Elle vient de

perdre son ara Mozart.

(À ce moment, un jeune garçon, WALTER, apparaît devant eux et prend une photo.)


WALTER

Salut. Je m’appelle Walter et

je fais un grand reportage pour

le journal de l’école: une

journée avec le Petz Club.


TIM

(S’imaginant enfiler son costume de superhéros)

Ah non! T’aurais dû prévenir,

j’aurais mis ma tenue de Zarak

la bête humaine.


OSCAR

Tim, son journal n’est pas

un magazine sur les clowns,

tu sais?

(On entend la voix de JULIA provenant de l’intérieur de sa maison.)


JULIA

Mozart? Mozart! T’es où?


NINA

(Se dirigeant vers la maison de JULIA, accompagnée de TIM, OSCAR et WALTER)

Allez, Julia nous attend.

(À ce moment, un jeune enfant déguisé en CHEF DES INDIENS, jusque-là caché, bondit devant eux.)


CHEF DES INDIENS

Arrière, visages pâles! Ou on

vous scalpe les trous de nez!

(Deux autres enfants déguisés en Indiens apparaissent. MARLOU LE CHIEN aboie.)


TIM

Dis donc, tu veux que

je te fasse le tourniquet

mexicain ou quoi?


CHEF DES INDIENS

(Ayant peur de MARLOU LE CHIEN)

Ah!!!

ENFANT 1

Euh... Ah!

(aboiement)

ENFANT 2

Ah!

(Plus tard, dans la maison de JULIA, JULIA raconte sa relation avec MOZART LE PERROQUET.)


JULIA

Ça fait deux ans que j’ai

Mozart et c’est le meilleur des

chanteurs. Il sait parler, mais

il préfère siffler tous les

airs que je joue. Je ne

comprends pas, il n’a jamais

voulu s’enfuir et sa cage est

toujours fermée.

(OSCAR s’approche de la cage vide de MOZART LE PERROQUET avec un bout de ruban. WALTER le prend en photo.)


JULIA

Excuse-moi, mais qu’est-ce

que tu fais?


OSCAR

Je vérifie s’il y a

des empreintes.

Un voleur a pu passer par la

fenêtre et ouvrir la cage

de Mozart.


JULIA

(Triste)

Et moi qui n’ai rien entendu.

Tout ça parce que je jouais du

violon à côté.


TIM

Et pourquoi à côté? Je

croyais que Mozart adorait

chanter avec toi.


JULIA

Oui. Mais il n’arrête pas de

siffler quand je joue. En ce

moment, je répète l’Hymne à la

joie de Beethoven et je ne peux

pas me concentrer.


OSCAR

Il n’y a aucune trace, aucune

empreinte. C’est donc que

personne n’a volé Mozart.


JULIA

(Pleurant)

C’est encore pire, ça veut

dire que c’est moi qui ai mal

fermé sa volière.


NINA

Attends, Julia. Oh non, ne

pleure pas, il y a sûrement une

autre explication.

(Regardant sur sa tablette)

Hé! J’ai trouvé! Regardez.

Je savais bien que j’avais lu

quelque chose sur

l’intelligence des perroquets.

(On voit un perroquet qui parvient à ouvrir la porte de sa volière.)


NINA

On dit qu’ils ont le niveau

d’un enfant de cinq ans.


TIM

(Amusé)

Cinq ans? C’est l’âge de

ma sœur Agathe. Tu penses

que je peux l’échanger contre

un perroquet?


NINA

(Montrant des images sur sa tablette)

Ils savent super bien se

servir de leurs serres et de

leur bec. Ils peuvent cueillir

des graines, retourner des

cailloux et même ouvrir des

verrous. Alors tu vois, ça n’est

pas ta faute, Julia.

Il s’est sauvé tout seul.


JULIA

Mais ça veut dire qu’il s’est

enfui parce que je ne

m’occupe pas bien de lui!


NINA

Ne t’inquiète pas, le Petz

Club va le retrouver,

ton Mozart. Et toi,

tu restes là au cas où il

reviendrait. D’accord?


JULIA

Hum.

(Plus tard, WALTER interroge OSCAR pour son article.)


WALTER

Alors, comment vous pensez

vous y prendre?


OSCAR

Il faut commencer une enquête

de voisinage.


TIM

Les voisins auraient fait

le coup?


OSCAR

Mais non! Ça veut dire faire

du porte-à-porte.

(À ce moment, OSCAR reçoit en plein front une flèche en caoutchouc décochée par l’un des enfants déguisés.)


OSCAR

Ah!

Ah!!!

(Dramatisant)

C’est fini pour moi. Adieu.

Laissez-moi là, je vais vous

ralentir.


NINA

Euh... Oscar, tu regardes trop

la télé.

(TIM retire la flèche et se souvient des enfants qui les ont attaqués plus tôt.)


TIM

(Se souvenant de l’attaque des enfants survenue plus tôt)

Hum?


CHEF DES INDIENS

Arrière, visages pâles! Ou on

vous scalpe les trous de nez!


TIM

Le chef des Indiens! Il avait

une grande plume bleue sur la

tête! À tous les coups, c’est

une plume de Mozart. Il faut

absolument les retrouver.

(Enfilant son costume de superhéros)

Et ça, c’est une mission pour...

Zarak, la bête humaine!


WALTER

(Prenant des photos de TIM)

C’est bien, ça. Encore.

Une autre pose. Bravo!


NINA

Bon bien, on va peut-être

y aller?

(Plus tard, NINA, TIM, OSCAR, JULIA et MARLOU LE CHIEN se rendent au parc.)


TIM

Ils sont dans le parc!


OSCAR

Hé! Attendez-moi!

(Les trois enfants sont dans le parc, essoufflés.)


OSCAR

(Demeuré derrière)

Sympa, les amis,

merci de m’attendre.

(Apercevant une plume qui appartient à MOZART LE PERROQUET)

Ah!

Ah ha! Oh.

(Les trois enfants attaquent OSCAR à ce moment.)

(Plus loin dans le parc, WALTER s’adresse à TIM.)


WALTER

Mais dis, je me demandais,

quand vous aurez fini de jouer

aux cow-boys et aux Indiens,

vous recommencerez à chercher

le perroquet?


TIM

C’est exactement ce

qu’on fait. Non, tu n’as pas

compris, c’est normal.

Je vais t’expliquer.

(MARLOU LE CHIEN aboie et se précipite, tête première, dans une poubelle.)


TIM

Ah!


WALTER

Tu disais?

(On entend alors OSCAR crier à l’aide.)


OSCAR

(Attaché à un arbre)

Au secours! Au secours!

Lâchez-moi tout de suite!


CHEF DES INDIENS

Visage pâle pris au piège!

Visage pâle recevoir torture

des petits Indiens;

la torture des guiliguilis.


TIM

(Arrivant à ce moment, accompagné de NINA et de WALTER)

Ah ha! Vous êtes faits!

ENFANT 1, ENFANT 2 et CHEF DES INDIENS

(Essayant de se sauver)

Non...

(MARLOU LE CHIEN leur bloque le passage.)

(Plus tard, TIM, NINA et OSCAR interrogent les trois enfants.)


TIM

Alors, elle vient d’où, cette

plume? Qu’est-ce que vous avez

fait de ce perroquet?


CHEF DES INDIENS

Nous pas avoir vu perroquet.

Nous attaquer épicerie et nous

trouver plume près des fruits.


NINA

Des fruits! Mais oui!

Les perroquets adorent ça!

Merci, les Peaux-Rouges, vous

nous avez beaucoup aidés!


OSCAR

(Toujours attaché à un arbre)

Hé oh! Vous n’avez pas oublié

quelque chose?

(Walter le prend en photo dans cette fâcheuse position.)


WALTER

Parfait pour le journal

de l’école!

(Plus tard, OSCAR, TIM, WALTER et NINA se rendent près de l’épicerie.)


OSCAR

(Remarquant une plume à l’aide de ses jumelles)

Bingo! Encore une plume.

Mozart est passé par là.


NINA

Mozart a pris ça pour un

garde-manger. J’espère que

l’épicier ne lui a pas fait

de mal.


WALTER

Et alors? J’imagine que vous

avez un plan infaillible.


OSCAR

(En regardant de plus près avec sa loupe)

Ah ha! Ces fruits ont été

grignotés. Mozart est bien

passé par là.

L’ÉPICIER

(Arrivant à ce moment)

Et qui c’est, ce Mozart?


NINA

Mozart, c’est un ara

qui a disparu.

L’ÉPICIER

Un ara?


OSCAR

(Suspicieux)

Parfaitement, un perroquet.

Ça vous dit quelque chose,

n’est-ce pas?

L’ÉPICIER

Ah non, rien du tout. Moi,

les seuls trucs à plumes que

j’ai vus, ce sont des Indiens.


OSCAR

Et ces prunes à moitié

mangées? Ça ne vous a pas donné

envie de vous venger? Hum?

L’ÉPICIER

Hé! Mais qui a fait ça?

Décidément, je ne peux pas

m’absenter une seconde!


OSCAR

Ah. Il dit la vérité.

(Plus tard, TIM, NINA, OSCAR et WALTER sont de retour dans le repaire du Petz Club.)


TIM

Tadam! Hé, Walter, regarde

cette pose.

(Imitant des gestes de combat)

T’es sûr que

tu veux pas qu’on refasse

des photos?


WALTER

(Terminant de rédiger son article)

Non, non, ça va. Et puis j’ai

bientôt fini mon article.

(OSCAR, pendant ce temps, consulte un livre et se souvient de la réaction de L’ÉPICIER quand il l’a confronté un peu plus tôt.)


OSCAR

Ni mordillement de la lèvre,

ni clignement de l’œil gauche.

Je connais les 17 signes du

mensonge. Bien, je vous assure,

il ne mentait pas.


TIM

Mais y a quand même quelque

chose qui cloche avec ce type!


NINA

Ah. Tu trouves aussi?

Mais alors quoi?


OSCAR

(Se souvenant du moment où il a aperçu L’ÉPICIER)

Oui! Je crois que je sais!


NINA

Bien sûr!


OSCAR

L’épicier aussi sifflait

l’Hymne à la joie, l’air que

joue Julia et que Mozart

connaît par cœur.


NINA

Ça veut dire qu’il l’a

entendu et sûrement vu!

Et peut-être même qu’il l’a

enfermé quelque part!


TIM

Allez, on y retourne

et on le fait avouer!


WALTER

Attendez! Je n’ai pas encore

fini mon article!


TIM

Le Petz Club n’attend pas!

Ferme la porte en sortant!

(WALTER demeure seul dans le repaire du Petz Club, pendant que NINA, TIM, OSCAR et MARLOU LE CHIEN retourne à l’épicerie. MARLOU LE CHIEN s’empare d’un fruit dans l’étalage à l’extérieur)

L’ÉPICIER

(Sortant à ce moment, se lance à la poursuite de MARLOU LE CHIEN)

Hé, toi, le chien!

Reviens ici, sale voleur!

Tu as de la chance, hein.

(NINA, TIM et OSCAR profitent de ce moment pour entrer dans l’épicerie et ressortir aussitôt sans le moindre indice.)


NINA

(Ressortant)

Rien.


TIM

(Déçu)

On repart à zéro.


OSCAR

(Apercevant au loin une pièce en retrait derrière l’épicerie)

Là! Regardez! Une réserve!


NINA

(Entrant dans la réserve)

Pas de perroquet ici non plus.


OSCAR

Je savais bien qu’il

ne mentait pas. La science

criminelle est une science

exacte.

L’ÉPICIER

(Arrive derrière eux à ce moment)

Alors, les enfants, j’imagine

que vous avez une bonne raison

d’être ici.

(Plus tard, devant l’épicerie, L’ÉPICIER sifflote devant TIM, NINA et OSCAR l’Hymne à la joie.)

L’ÉPICIER

Quoi, ça?


TIM

Exactement. C’est l’Hymne à la

joie. C’est l’air préféré du

perroquet. Vous l’avez forcément

entendu grâce à lui.

L’ÉPICIER

Mais non, pas du tout. J’ai

entendu ce morceau qui venait

du théâtre là-bas. C’était

magnifique! Et depuis, j’ai cet

air dans la tête.


OSCAR

Il y a forcément un lien avec

notre ara.


NINA

(Imaginant ce qui a pu se passer)

Et si Mozart avait entendu le

concert depuis chez lui

et qu’il avait suivi la musique?


TIM

(Imaginant lui aussi ce qui a pu se passer)

Il se libère...

Il s’arrête ici en chemin pour

prendre son quatre-heures...

et il va directement au théâtre.


OSCAR

Tu vois quand tu veux.

(TIM et OSCAR se rendent au théâtre. WALTER arrive à ce moment.)


WALTER

(S’adressant à NINA)

Mais où est-ce que vous allez?


NINA

(Allant rejoindre TIM et OSCAR)

Retrouver Mozart. On sait où

il est. Dommage que ton article

soit déjà écrit.

(MARLOU LE CHIEN, avant de rejoindre les autres, attrape une pomme dans l’étalage)

L’ÉPICIER

Encore toi! Grrr!

(Plus tard dans le théâtre, la tablette de NINA émet un signal sonore.)


NINA

J’ai un message! C’est

peut-être Julia qui a retrouvé

Mozart. Ah non, c’est ma grande

sœur qui est tombée sur un

article qui parle de nous.


WALTER

(Nerveux)

Hein?

(Voyant l’article rédigé par WALTER sur sa tablette)

C’est quoi cette blague?


TIM

(Lisant à voix haute l’article)

« Les débilos du Petz Club

jouent aux détectives. »

Mais qu’est-ce que c’est

que ce truc?


OSCAR

« Oscar le binoclard qui

a trop regardé la télé! »


TIM

« Tim, le maigrichon

apprenti catcher! »


NINA

« Nina, la fille qui ne fait

rien que pleurer! »

(S’adressant à WALTER)

C’est tout ce que tu penses

de nous?


WALTER

Attendez, je vais vous

expliquer. C’était avant, quand

vous n’aviez pas de piste.

Mais maintenant--


TIM

Je comprends mieux pourquoi

tout le monde t’appelle Walter

la fouine! L’apprenti catcher

va te montrer comment

il est maigrichon!


NINA

Laisse tomber, Tim.

Il est trop nul, il en vaut pas

la peine.


WALTER

(Désolé)

Mais je voulais pas...

(TIM, NINA et OSCAR commencent à fouiller le théâtre à la recherche d’indices.)


TIM

Maigrichon, moi? Alors que

j’arrive à faire deux pompes

d’affilée.

(Apercevant une plume de perroquet tombant du balcon au deuxième étage)

Hé, regardez.


NINA

(Apercevant MOZART LE PERROQUET perché au balcon)

Super! On a réussi! Mozart,

viens ici, mon coco. Mozart...


MOZART LE PERROQUET

(Répétant)

Mozart! Mozart!


TIM

Il ne viendra jamais comme ça,

il ne nous connaît pas. Il

faudrait quelque chose de plus

convainquant pour l’attraper.

(WALTER se sauve du théâtre en courant, pendant que MARLOU LE CHIEN apparaît avec une pomme dans la gueule, la déposant aux pieds d’OSCAR.)


OSCAR

Un fruit. Bonne idée, Marlou.


NINA

(Remarquant que MOZART LE PERROQUET s’apprête à s’enfuir par une fenêtre ouverte)

Vite, il va s’enfuir!


TIM

(Déposant le fruit sur un banc)

Cachons-nous.


NINA

Il a peur.

(Remarquant que MOZART LE PERROQUET se sauve par la fenêtre après avoir senti le fruit)

Il est si intelligent qu’il a

compris le piège qu’on lui

avait tendu.


TIM

Ah non, c’est fini maintenant!

Qu’est-ce qu’on va faire?

(JULIA apparaît à ce moment et entame l’Hymne à la joie au violon.)


OSCAR

Regardez! Walter est allé

chercher Julia.

(MOZART LE PERROQUET revient alors dans le théâtre.)


MOZART LE PERROQUET

(Avant de siffler pour accompagner JULIA)

Mozart!


MOZART LE PERROQUET

Musique.

(Se déplaçant pour aller se percher sur l’épaule de JULIA)

Mozart aime la musique.

(NINA, TIM et OSCAR applaudissent à la fin de ce spectacle improvisé.)


ENSEMBLE

Bravo, bravo, bravo! Bravo!

Bravo! C’était super!

(Le DIRECTEUR DU CONSERVATOIRE arrive à ce moment sur scène.)


DIRECTEUR DU CONSERVATOIRE

Quel talent! Ha! Ha! Ha!

Ah, c’est vraiment très bien ce

que tu as joué. Je suis le

directeur du conservatoire.

Tu devrais essayer de passer

une audition, à mon avis.


JULIA

Oh non, je ne joue pas

sérieusement.

Et puis vous savez...


MOZART LE PERROQUET

(Reprenant les paroles que JULIA lui a déjà dites)

Je rêve d’entrer

au conservatoire!


JULIA

(Timide)

Oh.

(Plus tard, NINA, à la lecture du nouvel article de WALTER, le félicite.)


NINA

Super, ton article, Walter!

« Ma journée avec les héros

du Petz Club. »


JULIA

(Continuant la lecture sur la tablette)

« Encore une mission réussie

pour les amoureux des animaux. »


OSCAR

Héros? Vraiment? Même Zarak,

la bête humaine?

T’exagères un peu!


TIM

Ne l’écoute pas, il est

jaloux. En tout cas, je ne

t’appellerai plus jamais

la fouine.


MOZART LE PERROQUET

(Sifflotant l’Hymne à la joie)

Mozart!

Mozart!


NINA

(Offrant à JULIA une carte du Petz Club)

Et voici ta carte du Petz

Club, Julia. Mais il faut que

tu nous promettes de faire très

attention à Mozart. Surtout si

tu rentres bientôt au

conservatoire.


JULIA

Promis. Je vais tout faire

pour passer du temps avec lui

et pas le priver de musique.


TIM

(Sifflotant maladroitement l’Hymne à la joie)

Mais si t’as besoin, moi,

je peux t’accompagner.


MOZART LE PERROQUET

Au secours! C’est faux!

Au secours!

(NINA, OSCAR, JULIA et WALTER éclatent de rire.)


MOZART LE PERROQUET

Au secours!

(Générique de fermeture)

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par