Universe image Sam Chicotte Universe image Sam Chicotte

Sam Chicotte

Sam Chicotte is a boy that asks a lot of questions, some silly, some troubling. When he moves, he meets Edgar, a young ghost that will transform his vision of things, because Sam is the only one who can see him. Sam will also meet Alice, his new neighbour, who is unable to see Edgar.

Official sitefor Sam Chicotte
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Can I Trust My Brother?

Laurent saw one too many weird things lately. He confronts Sam, who has no choice but to confess to his brother. Was he right to trust his brother? To be continued!



Production year: 2011

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Le personnage de TANTE CHICOTTE est le portrait d'une vieille dame dessinée à la main. Différents portraits de TANTE CHICOTTE sont affichés dans certaines pièces de la maison. Lorsque les autres personnages interagissent avec les portraits, TANTE CHICOTTE répond en bougeant les yeux, ou en faisant des clins d'oeil.


Début chanson thème


SAM

Je m'appelle Sam Chicotte,

Sam Chicotte.

Oui c'est moi Sam Chicotte,

Sam Chicotte.

Il y a ma voisine Alice,

ma nouvelle complice

et il y a aussi Edgar,

je suis seul à le voir.

Juste à côté madame Kelleur,

je ne sais pas pourquoi,

mais elle fait peur.

Tant de secrets.

Sam Chicotte, Sam Chicotte

Tant de questions.

Sam Chicotte, Sam Chicotte


Titre :
Sam Chicotte


Fin chanson thème


Des extraits des épisodes précédents défilent, puis l'épisode débute.


SAM est dans l'atelier, discutant au téléphone. SAM lit un papier avec une énigme écrite dessus.


SAM

«Toujours aux quatre vents,

je suis vieux mais fort».

Toujours aux quatre vents,

je suis vieux mais fort.

Toujours aux quatre vents.

La maison est aux quatre vents,

une maison c'est féminin,

c'est sûrement pas ça.


LAURENT entre dans l'atelier.


LAURENT

Sam le Chicotte,

il faut que je te parle.


SAM

Non, c'est mon frère.

Je te rappelle plus tard, O.K.


LAURENT

Je viens de perdre

mon travail au garage

parce que je viens supposément

d'une famille de fous

qui veut faire peur à Gaël

et Mégane Brisebois dans...

dans leur maison

infestée de rats,

des tiroirs de commode,

des livres puis des boîtes

qui bougent toutes seules.


SAM

C'est débile,

tu connais les Brisebois,

ils inventent n'importe quoi

pour se rendre intéressants.


LAURENT

Non,

mauvaise réponse.

Moi aussi

j'en ai vu

des choses bouger

quand il y avait personne

à côté.


SAM

Wow!

Après ça, tu dis que c'est moi

qui est bizarre.


LAURENT

Sam,

j'ai pas envie de rire.

Je sais que tu sais

ce qui se passe,

puis je veux

que tu me le dises là, là,

tout de suite.


Titre :
Est-ce que je peux faire confiance à mon frère?


SAM et EDGAR sont dans la cabane. SAM déverrouille un coffre rempli de déguisements. EDGAR remplit une boîte avec des jouets.


EDGAR

Ah non, punaise,

je savais que ça allait arriver.

Qu'est-ce que tu lui as dit?


SAM

Que j'allais chercher

les objets que Gaël et Mégane

ont volés pour lui prouver

qu'ils sont pas truqués.


EDGAR

Laurent achètera pas ça,

il te l'a dit,

lui aussi

a vu des choses bouger,

puis ça,

c'est de ma faute,

punaise de fraise irlandaise.


SAM

Comme si on avait le temps de

s'occuper de mon frère en plus.

Le jour J arrive,

on a mille choses à faire.

J'arrête pas de penser

à ce jour-là, Edgar.

Madame Kelleur va tout faire

pour se débarrasser d'Ondine.

Elle a pas le choix,

sinon à minuit,

c'est elle qui va disparaître.

Elle doit avoir un plan monstre

pour atteindre son but.

Ça...ça me fait peur.


EDGAR

Moi aussi.

C'est pour ça que je ramasse

tout ce que j'ai ici,

pas question que je revienne

dans la cabane

avant que le jour J soit passé.


SAM

Oublie ce que je viens

de te dire, ça va aller.

Madame Kelleur

sait pas ou est votre cachette

et Alice et moi,

on va protéger la maison.


EDGAR

Il faut finir notre plan.

Elle s'en vient quand Alice?


SAM

Elle pourra pas venir

aujourd'hui,

son père est venu

la chercher en surprise.


EDGAR

Mais là,

elle devait nous aider

à résoudre l'énigme

de tante Chicotte.

On n'y arrivera pas sans elle.


VOIX DE LAURENT

Sam! Dépêche, je t'attends!


SAM

Qu'est-ce que je fais?

Qu'est-ce que je lui dis?


EDGAR

La vérité.


SAM

Quoi? C'est toi qui dis ça?


EDGAR

Tante Chicotte a écrit

que t'es mieux de rien dire

à tes parents,

mais sur Laurent,

elle dit rien.

Ça veut peut-être dire

qu'on peut lui faire confiance.


SAM

T'es...

t'es sérieux là?


EDGAR

Il va peut-être décider

de nous aider.


SAM

Edgar, tout lui dire,

c'est aussi dangereux que...

que t'envoyer souper

avec madame Kelleur.


EDGAR

T'exagères,

Laurent c'est ton frère,

tu peux lui faire confiance.


MADAME KELLEUR est chez elle, manipulant une boîte de carton contenant un labyrinthe. MADAME KELLEUR dépose une balle dans le labyrinthe, refermant le couvercle de la boîte ensuite. MADAME KELLEUR insère de la mousse avec un tuyau dans le labyrinthe, faisant ressortir la balle à travers un trou dans le couvercle.


MADAME KELLEUR

Ah, ah.

Ah! Crimpuf de crimpuf,

ça fonctionne!

C'est moi la meilleure!


STETCH entre dans le boudoir.


STETCH

Mais qu'est-ce

qui se passe ici?


MADAME KELLEUR

Stetch O'Donnall,

est-ce que je peux savoir

d'où tu reviens?


STETCH

Je suis allé me reposer.


MADAME KELLEUR

Est-ce que je dois te rappeler

que le jour J approche?


STETCH

Moins fort,

parlez moins fort.


MADAME KELLEUR

Qu'est-ce qu'il y a?

Le petit chat est malade?


STETCH

Si je suis allé me reposer,

c'est parce que

j'avais besoin de calme.

En vérité,

je n'en peux plus de vous,

toujours en train de jacasser.

(Imitant MADAME KELLEUR)

«Ah, crimpuf de crimpuf,

je suis la meilleure,

je vais atteindre mon but».

Toujours en train de bouger!

(Imitant MADAME KELLEUR)

«Où est-ce que j'ai mis ça,

crimpuf de crimpuf,

c'est sûrement ici,

non, c'est là-bas».

Vous m'étourdissez!


STETCH regarde la boîte.


STETCH

Et qu'est-ce que

c'est que cette mousse?


MADAME KELLEUR

C'est...ah,

je vais te le dire

si tu me dis

ou se trouve la pièce

dont j'ai vu la photo

dans le hochet

que tu as si gentiment

laissé traîner ici pour moi.


STETCH

Je vous ai donné la chance

de mettre la main

sur des indices importants,

mais encore une fois,

vous avez tout gâché.


MADAME KELLEUR

Je veux savoir où se trouve

cet endroit, tu dois me le dire!


STETCH chuchote à l'oreille de MADAME KELLEUR.


MADAME KELLEUR

Ah!


STETCH

Je ne sais pas.


STETCH lèche la joue de MADAME KELLEUR.


MADAME KELLEUR

Oh! Va voir les enfants,

fais-les parler.


STETCH

Ils ne me diront rien,

vous me l'avez dit vous-même

l'autre jour,

ils sont fâchés contre moi.


MADAME KELLEUR

Quelques mots gentils

de tonton Stetch

et la confiance va revenir

comme ça.


MADAME KELLEUR tente de claquer les doigts, sans succès.


STETCH

Um-hum?


MADAME KELLEUR

Comme ça.


MADAME KELLEUR tente une nouvelle fois de claquer les doigts.


STETCH

Um-hum?


MADAME KELLEUR fait plusieurs tentatives pour claquer des doigts, toujours sans succès.


MADAME KELLEUR

Ah,

comme ça,

comme ça.

Oh,

assez ri!

Allez, ouste!


STETCH

Je vais y penser,

peut-être,

je ne sais pas.

Pour le moment,

j'ai faim et il y a trop

de mauvaises odeurs ici,

je vais m'installer

au sous-sol.


MADAME KELLEUR

Ah non,

crimpuf de crimpuf!


STETCH

Crimpuf de crimpuf!


MADAME KELLEUR

Ah!


SAM rejoint LAURENT dans l'atelier. SAM apporte la boîte d'EDGAR avec lui.


SAM

C'est beau Laurent,

je vais tout t'expliquer.

Mais avant, je veux savoir

si je peux te faire confiance.


LAURENT

Mais oui.


SAM

Tu m'as dit

la même chose

quand je t'ai demandé

de pas dire aux parents que...

que je voulais lâcher le hockey.

Deux secondes après,

tu es allé bavasser.


LAURENT

Mais oui,

mais ça c'est pas pareil, Sam,

t'avais de la peine,

puis j'ai fait ça pour toi.


SAM

Oui,

mais là ce que j'ai à te dire,

c'est gros, très gros.

Ça me prend des preuves

de sincérité.


LAURENT

Comme quoi?


SAM

Bien, pour commencer,

je voudrais que tu signes ça.


SAM donne un document à LAURENT. LAURENT lit le document à voix haute.


LAURENT

«Je m'engage à ne jamais

rien dire du secret de Sam,

sinon

je devrais lui donner

mon lecteur MP3

et tous mes jeux vidéos».

Mais c'est beau, j'accepte.

As-tu un crayon?


SAM

Bien non,

ça serait trop facile.

Avant, je veux tous ces objets-là

en garantie.


LAURENT

Bien là,

t'exagères,

il en est pas question

petit frère.

Mais oui, mais Sam,

je t'ai donné ma parole.


On sonne à la porte.


LAURENT

Bon, tu vois,

ça aussi c'est pas normal.


LAURENT quitte l'atelier pour aller répondre à la porte. SAM s'adresse à un portrait de TANTE CHICOTTE.


SAM

Je le sais que Laurent

c'est mon frère,

mais est-ce que je peux

lui faire confiance?


TANTE CHICOTTE réagit en faisant un clin d'oeil. LAURENT et STETCH entrent dans l'atelier.


LAURENT

Sam,

Oncle Stetch veut te parler.

Je vous laisse.


STETCH

Bonjour Samuel.


SAM

Qu'est-ce que je peux faire

pour vous?


STETCH

J'ai réussi à faire parler

madame Kelleur.

Elle m'a tout raconté

au sujet de cette histoire

de fantômes et de fée

et je crois

que tu vas être content

de ce que j'ai trouvé

dans son sous-sol.

Un localisateur de fantômes

et un crayon

vaporisateur d'eau

anti-fantômes.


SAM

Bien, mais,

mais merci.


STETCH

Je vais poursuivre

ma mission.

Dès que je trouve autre chose,

je te l'apporte.

À plus tard.


SAM

Salut, Oncle Stetch.


Plus tard, STETCH rejoint MADAME KELLEUR chez elle.


MADAME KELLEUR

Alors,

as-tu réussi à faire parler

le petit crapaud

de Samuel Chicotte?


STETCH

Parler de quoi au juste?


MADAME KELLEUR

Mais de la pièce secrète,

crimpuf!


STETCH

Ah oui, c'est pour ça

que j'allais le voir.

Bien, trèfle à cinq feuilles,

j'ai oublié.

L'air frais vous a fait du bien?


MADAME KELLEUR

Je ne vois pas

de quoi tu parles.


STETCH

De la boue

du terrain des Chicotte

et plus précisément

de celle qui se trouve

derrière l'arbre

de la cabane

et qu'il y a sur vos chaussures

de grand-mère.


MADAME KELLEUR

Bon,d'accord,

je l'avoue,

je t'ai suivi

et j'ai bien fait.


STETCH

Ah quelle naïve!

Ah ah ah ah!


MADAME KELLEUR

Drôle,

tu es très drôle.

Maintenant,

dis-moi,

qu'est-ce qu'il y avait

dans le sac

que tu as remis

au petit crapaud?


STETCH

Oh,

c'est personnel.

Vous m'avez demandé de rétablir

le lien de confiance avec lui,

c'est ce que je fais.


MADAME KELLEUR

Mais combien de fois

vais-je devoir te répéter

que nous n'avons plus beaucoup

de temps?

Espèce de Rakshasa de malheur!

Cette pièce est la cachette

des fantômes

et de cette satanée fée,

je dois savoir

ou ils se trouvent.


STETCH

Au lieu de me parler sur ce ton

que je n'aime pas beaucoup,

parlez-moi donc

de votre plan final.

Qui sait, peut-être que

ça pourrait m'intéresser.


MADAME KELLEUR

Je te le dirai si tu me dis

où se trouve cette fichue pièce!

Allez, s'il te plaît,

retourne chez les Chicotte.


STETCH

Je vais y penser,

mais pour le moment,

c'est l'heure de mon lait chaud.


MADAME KELLEUR

Et si je t'offre une boîte

de sardines confites,

est-ce que tu vas

y penser plus vite?


STETCH

Ah!


MADAME KELLEUR

Tu l'auras

quand tu reviendras

de chez les Chicotte.

Allez, ouste!


STETCH

Miaou!


MADAME KELLEUR

Oh!


SAM et LAURENT baissent les stores dans l'atelier.


LAURENT

Bon,

c'est quoi l'idée là?

Pourquoi on fait ça?


SAM

Quand je vais tout te dire,

ça va te prendre des preuves.

Ces preuves-là,

elles sont ici,

mais il faut jamais

que madame Kelleur

ni Stetch les voient,

jamais.


LAURENT

Madame Kelleur ou Stetch?

Bien voyons, c'est quoi

le rapport là-dedans?


SAM

Je vais t'expliquer.

Peux-tu aller barrer la porte

de l'entrée s'il te plaît?


LAURENT

Je te préviens là, Sam,

si tu me niaises...


SAM

Bien non,

tu vas voir.


LAURENT va fermer la porte de l'entrée dans la salle à manger, rejoignant SAM ensuite.


LAURENT

Bon. Maintenant,

est-ce que...

est-ce qu'on va se cacher

en dessous du divan

ou attends, on va chercher notre

habit de commando, c'est ça?


SAM

Non.

Il faut que tu jures

une dernière fois

de jamais rien dire.


LAURENT

Je le jure.

C'est bon Sam?


SAM

O.K.

Il y a...il y a un fantôme

qui habite dans notre maison.


LAURENT

Mais oui,

mais je la connais celle-là.

Gaël et Mégane disent

que c'est toi et Alice

qui ont des trucs

pour faire bouger les choses,

c'est ça que je veux

que tu m'expliques.


SAM

C'est ce que je viens

de te dire, c'est mon fantôme.


LAURENT

Ton fantôme,

parce qu'en plus,

vous êtes des grands amis,

c'est ça?


SAM

Oui! Je suis le seul

qui le vois et qui l'entends.


LAURENT

Tu délires,

c'est grave.


SAM

Suis-moi,

je vais te le prouver.


SAM ouvre la porte cachée dans le foyer de l'atelier.


LAURENT

Qu'est-ce qui se passe là?


SAM

Suis-moi,

tu vas voir.

Allez, il y a pas de danger,

viens!


SAM et LAURENT rejoignent EDGAR dans la cachette.


EDGAR

C'est fait?

Tu lui as dit?


SAM

Oui,

mais il me croit toujours pas

que tu es là.


LAURENT

Sam, c'est quoi ça?

On est où?


SAM

Dans la cachette secrète

des fantômes.

Mais avant il y en avait deux,

mais Farfouille

est parti en Irlande,

il reste juste Edgar.


EDGAR

Salut Laurent,

bienvenue.


LAURENT

Attends, attends,

j'ai...j'ai déjà vu une photo

de cette pièce-là.


SAM et EDGAR

Où ça?


LAURENT

Je sais pas.

Ah oui,

je sais,

c'est quand tu as prêté

notre appareil photo à Alice.

Oui, c'est pour ça qu'elle

voulait pas me dire c'était ou.


SAM

Ah oui, c'est quand

on a découvert la pièce ici.

Je l'ai...

je l'avais prise en photo

pour essayer de trouver

qui pouvait venir ici.

Mais t'inquiètes pas, je l'ai

effacée tout de suite après.


LAURENT

J'imagine que...

que c'est à Edgar

que tu parles?


EDGAR

Oui, monsieur,

juste en face de toi.


EDGAR agite des cuillères devant LAURENT.


LAURENT

O.K.,

O.K.

Fais donc bouger

ce livre-là maintenant.


EDGAR

Comme tu veux.


EDGAR bouge le livre. LAURENT n'en croit pas ses yeux.


LAURENT

Ça...ça se peut pas,

ça se peut pas les...

mais les fantômes,

ça existe pas!


EDGAR

J'avais prévu le coup,

je vais me présenter à lui.

Regarde, j'ai apporté

le sachet de poudre

de madame Kelleur qu'Alice

a ramassé dans la cabane.


SAM

C'est pas une bonne idée,

Edgar.


EDGAR

C'est correct,

l'effet durera pas

longtemps.


LAURENT

Qu'est-ce qui se passe là?

C'est quoi ça?


SAM

Attends une minute,

tu vas comprendre.


EDGAR met de la poudre sur lui. EDGAR devient visible aux yeux de LAURENT.


EDGAR

Salut,

c'est moi Edgar.

Aie pas peur,

punaise de fraise irlandaise,

je fais pas de

hou,

je suis un bon fantôme.

J'ai passé beaucoup

de temps avec toi,

puis je t'ai jamais embêté.


LAURENT

Ah oui?

Quand?

Quand ça?


EDGAR

Une fois,

j'étais dans ta chambre

quand tu cachais ton argent.

En passant,

c'est chouette,

tu en as pas mal.


SAM

Ah oui?

Elle est où sa cachette?


EDGAR disparaît aux yeux de LAURENT.


LAURENT

Wow,

qu'est-ce qui se passe là?

Il est où?


EDGAR

Ah non, punaise,

je suis déjà disparu.


LAURENT

O.K. Sam, viens-t'en là,

on part d'ici.


SAM

Pourquoi?


LAURENT

Parce qu'il est

pas question

qu'on vive

dans une maison hantée!


EDGAR

Ah non,

punaise,

va lui parler Sam,

vite!


LAURENT quitte la cachette. SAM pourchasse LAURENT jusque dans l'atelier.


SAM

Attends Laurent!

Laurent,

attends,

attends,

t'as pas le droit

d'appeler papa puis maman,

tu as juré de rien dire.


LAURENT

J'appelle Farid,

on va s'installer chez lui

en attendant les parents.

Toi, va te préparer là.


SAM empêche LAURENT de composer un numéro de téléphone.


SAM

Laurent,

mon fantôme est super fin.

Ça fait longtemps

que tu habites avec lui,

puis il t'a jamais rien fait.

Tante Chicotte m'a écrit,

elle m'a donné une mission.

Il faut que je protège

Edgar et... et sa fée.


LAURENT

Parce qu'il y a

une fée en plus?

Non, Sam,

regarde là,

pince-moi là parce

qu'il faut que je me réveille.


SAM

Tu rêves pas,

madame Kelleur

veut tout faire pour l'éliminer,

mais elle,

c'est une vraie sorcière.


LAURENT

Puis Oncle Stetch,

c'est quoi lui?

Un lutin? Un ogre?

Une mouche?


SAM

Non,

c'est un Rakshasa.


LAURENT

Un Rak...

mais c'est quoi ça encore?


SAM

Je vais t'expliquer.


SAM résume la totalité de l'enquête à LAURENT, en mimant certaines actions.


SAM

On a essayé de les placer

dans les armoiries,

puis ça l'a ouvert la trappe.

On a découvert que madame

Kelleur c'est une sorcière.

On a découvert l'âme

des fantômes.

Elle essaie d'exterminer Edgar

avec plein d'objets comme ça.

À l'intérieur de l'âtre,

il y a un périscope.

C'est comme ça qu'on fait

pour voir dans l'atelier,

puis là, le jour J arrive.

Madame Kelleur va tout faire

pour atteindre son but,

mais nous, on la laissera pas faire.

Tu vas nous aider?


LAURENT

Je sais pas,

excuse-moi là Sam, mais...

mais un fantôme, un chat

qui se transforme en chapeau,

une sorcière,

puis une fée.


SAM

Laurent,

s'il te plaît.


LAURENT

Mais qu'est-ce que tu veux

que je fasse au juste?


SAM

Bien pour commencer,

il faut résoudre une énigme.


SAM fouille dans un carnet de notes.


SAM

Je l'avais mise là,

l'as-tu vu?


LAURENT

Mais non,

c'est sûrement ton fantôme

qui l'a pris.


SAM

Non,

Edgar est pas monté.

C'est peut-être moi qui

l'ai descendu, je vais voir.


SAM entre dans le foyer, pour se rendre dans la cachette. On frappe à la porte de l'atelier.


STETCH

Bonjour Laurent.


LAURENT

Allô.


STETCH

Mais qu'est-ce

qui se passe ici?


LAURENT

Ah euh, pas...

pas grand-chose.

On voulait écouter

un film de peur,

puis bien...

mais il y avait trop de lumière.


STETCH

Oui.

Mais oui, mais oui,

la peur c'est plus apeurant

quand il fait noir.


LAURENT

Oui.


STETCH donne un panier de nourriture à LAURENT.


STETCH

De la part de madame Kelleur.


LAURENT

Oh.


STETCH

Sam est là?


LAURENT

Sam?

Sam?

Euh non, mais oui,

mais il est...

Sam il est occupé,

il est dans son bain.


STETCH

Ah,

je voulais l'inviter à venir

se balader au parc avec moi.

Je vais l'attendre.

Ah!


STETCH s'assied sur le canapé dans l'atelier. SAM rejoint EDGAR dans la cachette.


SAM

Je suis content

de lui avoir parlé.


EDGAR

Laurent est spécial des fois,

mais il est chouette.


SAM

Mais là,

il est où mon papier?


EDGAR

Il doit pas être loin.

Mais au lieu de perdre

notre temps à chercher,

il faudrait se concentrer

sur l'énigme.

(Lisant)

«Toujours aux quatre vents,

je suis vieux mais fort».

Je réfléchis et je pense que

c'est l'arbre de la cabane.


SAM

Mais oui,

ça se peut.

Bravo le fantôme.


EDGAR

(Lisant)

«Derrière mes blessures...»

Je sais pas trop

ce que ça veut dire,

mais je suis sûr que

si tu vas dans la cabane,

ça va t'aider à trouver.


SAM

Bonne idée.


EDGAR

Attends,

t'as plus l'énigme,

je te l'écris.


SAM

Je sais pas ou j'ai mis ça.

Ah non schotte, j'espère que

Stetch est pas parti avec.


EDGAR

Quoi?

Le Rakshasa est venu ici?

Quand?


SAM

Tout à l'heure,

il m'a dit que...

que madame Kelleur

lui avait tout raconté

sur Ondine

et les fantômes.


EDGAR

Comme s'il le savait pas déjà.


SAM

Je sais plus,

Edgar.

Il m'a apporté deux anti-fantômes

de madame Kelleur.

Peut-être... peut-être

qu'il est de notre côté.


EDGAR

Ça m'étonnerait,

il faut se méfier.

D'ailleurs, j'aimerais bien

les voir ces anti-fantômes.


SAM

Je vais les chercher.


SAM regarde dans le périscope. STETCH et MADAME KELLEUR sont dans l'atelier.


SAM

Ah non!


EDGAR

Qu'est-ce qu'il y a?


SAM

Regarde!


STETCH regarde la télévision dans l'atelier, alors que MADAME KELLEUR fait les cent pas.


MADAME KELLEUR

Et pourquoi est-ce qu'ils ont

fermé les stores?

Qu'est-ce qu'ils essaient

de cacher?

À moins que,

peut-être que l'entrée de la

pièce secrète se trouve ici,

qu'en penses-tu?


STETCH

Que ma partie de base-ball

est fort intéressante

et que j'aimerais bien

l'écouter en paix.


MADAME KELLEUR s'apprête à donner un coup de sac à main sur la tête de STETCH.


MADAME KELLEUR

Ah, ah, ah!


LAURENT entre dans l'atelier.


LAURENT

Madame Kelleur,

qu'est-ce que vous faites?


MADAME KELLEUR

Euh moi?

Rien, je...

j'avais l'impression que mon...

mon sac était mouillé,

mais non,

il est bien sec.


LAURENT

Finalement,

je me suis trompé.

Oui, Sam est pas dans son bain,

il dort.


MADAME KELLEUR

Comment ça va

mon petit chou gourmand?


LAURENT

Ça va bien.

Merci pour les muffins.


MADAME KELLEUR

Oh, si tu savais

comme ça me fait plaisir.


LAURENT

Bien est-ce que je peux faire

quelque chose pour vous?

En passant,

mes parents sont partis et...

et on n'a plus de thé,

oui.


MADAME KELLEUR

Ça va.

Je voulais simplement dire

à tonton Stetch

que ses sardines

sont cuites.


STETCH

Oh!


STETCH éteint le téléviseur.


STETCH

Je suis prêt!

Laurent,

s'il te plaît,

dis à Sam que je vais revenir

le voir plus tard, d'accord?


LAURENT

Oui, O.K.


MADAME KELLEUR

Mais non,

ne te dérange pas,

on connaît la sortie.


LAURENT

Mais oui,

c'est vrai.

Salut, madame Kelleur.


VOIX DE MADAME KELLEUR

Au revoir Laurent.


SAM entre dans l'atelier en passant par la trappe cachée dans le foyer.


LAURENT

Sam,

enfin t'es là!

Bien voyons,

qu'est-ce que t'as?


MADAME KELLEUR est de retour dans l'atelier, se dressant devant SAM et LAURENT.


MADAME KELLEUR

Quelle merveilleuse journée!

Je resterais bien ici à jaser

avec vous pendant des heures,

mais je dois rentrer.

Une grosse journée

m'attend bientôt.

Au revoir mes petits

choux à la crème.


MADAME KELLEUR quitte l'atelier.


SAM

Pourquoi t'as fait ça,

Laurent?

Je t'avais dit

de barrer la porte.

Maintenant,

à cause de toi,

madame Kelleur sait ou est

la cachette d'Edgar et d'Ondine.

Pourquoi t'as fait ça?

Pourquoi?


LAURENT

Je m'excuse, Sam,

je savais pas qu'elle allait...


SAM

Je t'haïs Laurent Chicotte!

Je t'haïs!


LAURENT

Sam, attends.


SAM quitte l'atelier en furie.


De retour chez MADAME KELLEUR. STETCH mange des sardines, pendant que MADAME KELLEUR jubile.


MADAME KELLEUR

J'ai enfin trouvé l'entrée

de la pièce secrète!

Ah crimpuf de crimpuf,

j'en reviens pas.

Et tout ça sous le nez

du petit crapaud de Samuel

et de son frère.

Dire que j'attendais

après toi

pour trouver

cette fameuse cachette.

Ah, je suis extraordinaire!


STETCH

À votre place,

je ne me vanterais pas trop.

Si mes souvenirs sont bons,

il reste un sachet

de poudre paralysante

de madame Kelleur

quelque part.


MADAME KELLEUR

Comment tu sais ça toi?


STETCH

Je ne sais pas.


MADAME KELLEUR

Ah,

tu te paies encore ma tête hein?

Bon là,

ça suffit,

tu es du côté des enfants

ou du mien?

Je peux te faire confiance,

oui ou non?

Si tu me dis ou se trouve

la poudre paralysante,

je te donne une autre boîte

de sardines.

Deux boîtes de sardines,

trois, 50, 100,

mais réponds!


SAM et LAURENT discutent dans la cabane.


LAURENT

Rendu au jour J,

je vais être là pour toi,

petit frère, puis...

bien, je vais tout faire

pour vous aider Alice et toi.


SAM

Madame Kelleur est folle,

je veux pas perdre mes amis.


LAURENT

Compte sur moi, elle ira jamais

dans la pièce secrète.


SAM

T'as barré la porte avant

de venir ici hein?


LAURENT

Oui.

Puis au jour J,

tu vas voir.

Même si on dit rien

aux parents,

on va s'arranger

pour qu'il y ait toujours

quelqu'un dans l'atelier.

Devant eux, madame Kelleur

va jamais rien faire.

S'il faut,

on va manger nos trois repas là,

O.K. petit frère?


SAM

O.K.

Là, il faut résoudre l'énigme.

(Lisant)

«Toujours aux quatre vents,

je suis vieux mais fort».

Edgar pense que c'est

l'arbre de la cabane.


LAURENT

Oui, oui, ça se peut.

C'est quoi la suite?


SAM

(Lisant)

«Derrière mes blessures,

la possibilité du futur».


LAURENT

"Derrière mes blessures",

des blessures d'arbre?


SAM

C'est peut-être des clous.


LAURENT

Ah mais oui!


SAM et LAURENT examinent l'arbre dans la cabane. SAM trouve une petite cavité dans le tronc.


SAM

Regarde Laurent,

on dirait une cachette.


LAURENT

Est-ce que ça s'ouvre?


SAM

Oui!


LAURENT

Qu'est-ce que c'est?

Montre!


SAM

Un message.

(Lisant)

«Désolé,

j'ai résolu l'énigme avant vous!

Ah ah!»

Signé anonyme.


LAURENT

Mais...

mais c'est quoi l'affaire?

Qui a fait ça?


SAM

Je sais pas!

Ah pourquoi tout va mal?

C'était de la poudre paralysante

pour madame Kelleur,

on en avait besoin.


LAURENT

Mais tu veux-tu que

j'aille chez madame Kelleur?

Je vais fouiller la maison

au complet s'il faut.


SAM

Non,

il faut aller prévenir Edgar.


LAURENT

Non, non, non, Sam, attends,

tu vas l'inquiéter pour rien.


SAM

Si je lui dis pas,

il va être fâché,

il a confiance en moi.


LAURENT

Quand je t'ai trahi pour le

hockey, c'était pour ton bien,

puis...

mais tu m'as pardonné.

Ton fantôme va faire pareil,

non?


SAM

Oui,

peut-être.

En tout cas, j'ai hâte de dire

à Alice que je t'ai tout dit.


LAURENT

Oui.

Moi, il y a une chose

que je comprends pas.

Pourquoi tante Chicotte

t'a confié la mission à toi,

puis...puis pas à moi?


SAM

Grosse question.


Transition


EDGAR est dans la cachette, s'adressant au public de l'émission.


EDGAR

Tu veux élucider

d'autres mystères?

Tape tfo.org/samchicotte.


Générique de fermeture



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Age
  • Category Fiction

Résultats filtrés par