Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Moving to the Moon

Brigitte is about to rend an apartment, but Jennifer is comfortable at the Beaucage`s, and she doesn`t want to move. Francis and Bastien plan to do something big for Facegeek.



Réalisateur: Stephan Joly
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

[Début information à l'écran]

Déménager sur la lune

[Fin information à l'écran]


Début générique d'ouverture

Fin du générique d'ouverture


Chez les Beaucage, JULIEN et JENNIFER arrivent dans le salon en courant. BRIGITTE est assise dans un fauteuil, son ordinateur sur les genoux.


JULIEN

Tu cours comme une fille!


JENNIFER

Bien oui, c'est normal,

je suis une fille.


JENNIFER se lance sur le divan pour chercher la manette de la télévision.


JENNIFER

Je l'ai avant toi, la manette.


JULIEN

Non!


JENNIFER et JULIEN se bagarrent.


BRIGITTE

On se calme.


JENNIFER

Ah, je la vois, elle est là!


JENNIFER pointe un endroit par terre dans le salon.


JENNIFER

Vite, vite, vite!


JULIEN se précipite vers l'endroit pointé par JENNIFER. Pendant ce temps, JENNIFER trouve la manette dans les coussins du divan.


JENNIFER

Ah-ha! Je l'ai!

Je suis la plus rusée...


JULIEN vient s'asseoir à côté de JENNIFER, déçu. JENNIFER allume la télévision.


JENNIFER

Écoute mon émission puis tu vas

être aussi rusé que moi.


JULIEN

Ah, non! C'est l'émission

la plus plate du monde.

Ça parle juste

d'affaires de filles.


JULIEN se met à imiter les personnages de l'émission en prenant une voix idiote.


JULIEN

Allô, Chosebine,

veux-tu aller magasiner

avec moi?

Bien non, faut que je passe

chez le coiffeur.


JENNIFER

Ah, t'es gossant!


JENNIFER pousse JULIEN avec son épaule. JULIEN pousse JENNIFER à son tour.


BRIGITTE

Jennifer, Julien!


JENNIFER

C'est pas moi, c'est lui

qui a commencé.


JULIEN

Tu m'as traité de gossant!


JENNIFER

Parce que c'est la vérité!

Maman, tu peux pas me punir

parce que je dis la vérité.


JULIEN

J'ai juste donné mon opinion

sur son émission poche.


BRIGITTE

Faites un effort.

Je suis certaine

que vous pouvez entendre.


JENNIFER et JULIEN recommencent à se chamailler.


BRIGITTE

Jennifer!


JENNIFER

On déconne, c'est correct.


BRIGITTE

Non, viens voir!


BRIGITTE regarde l'écran de son ordinateur avec de grands yeux.


JULIEN

Moi aussi, je veux voir!


JENNIFER et JULIEN s'approchent de BRIGITTE.


BRIGITTE

Je viens de trouver

notre nouvel appart.


JENNIFER et JULIEN regardent les photos de l'appartement.


JULIEN

Ouache! On dirait

une maison hantée.


BRIGITTE

Julien, franchement...

C'est à cause de la déco

des anciens locataires, mais nous,

on va remettre ça

au goût du jour!


JULIEN

J'espère. Parce que ça,

c'est le goût d'hier.


JULIEN retourne s'asseoir sur le divan.


BRIGITTE

(Enthousiaste)

J'ai déjà l'impression

que c'est notre chez-nous.

Hein, avec un peu de peinture,

des nouveaux rideaux,

ce serait super,

on serait bien, hein!


JULIEN

(Sceptique)

Le jour, vous allez être bien,

mais la nuit,

vous allez trembler de peur

dans votre maison hantée

avec les fantômes...


JULIEN se lève et s'avance vers BRIGITTE et JENNIFER, les bras dans les airs, à la façon d'un zombie.


JULIEN

… les morts-vivants, les zombies...

(Riant de façon menaçante)

Ah...

ha, ha, ha, ha!...


Pendant ce temps, à l'école, BASTIEN et FRANCIS sont assis dans le coin des casiers, FRANCIS a un ordinateur portable ouvert sur les genoux.


BASTIEN

(Anxieux)

Il y a rien de nouveau?


FRANCIS

Non.


BASTIEN

Du nouveau?


FRANCIS

Ça fait pas deux fractions

de secondes.

Sur la page d'accueil

de Faces de Geek, ça dit:

« Les inscriptions auront lieu

ce soir, entre 16h30 et 22h30. »


BASTIEN

22h30? Mais c'est trop tard!

Qu'est-ce qu'on fait

si on a envie d'aller

aux toilettes ou de manger?


FRANCIS

On est deux;

on peut se relayer.


À cet instant, AUDREY arrive à son casier.


AUDREY

Étiez-vous en retenue?


BASTIEN

Pour quelle raison

on serait en retenue?

Nos devoirs sont terminés

jusqu'à la fin de l'étape

puis on est toujours

les premiers en cours.


AUDREY hoche la tête, sans répondre.


AUDREY

Hum.


FRANCIS

Bastien, arrête.

On a l'air de deux nerds.


AUDREY

Moi, je dois attendre que ma

mère finisse ses corrections,

mais vous autres, qu'est-ce que

vous faites encore ici?


FRANCIS

Il y a pas de wi-fi partout

entre chez nous puis l'école,

puis il faut être connecté

en permanence.


AUDREY

Oh... vous attendez le

courriel d'une admiratrice?


BASTIEN

Pantoute!


FRANCIS

Peut-être.


AUDREY regarde FRANCIS, sceptique.


FRANCIS

Non.

(Enthousiaste)

Ha! Tu vas capoter,

c'est malade, OK?

Le site web Faces de Geek ouvre

ses portes virtuelles, ce soir,

à 25 nouveaux membres.


AUDREY

Puis qu'est-ce qui est malade

là-dedans?


BASTIEN

Si on réussit à s'inscrire,

on ne sera plus juste

des visiteurs virtuels, mais

des membres officiels virtuels!

Avec notre propre avatar!


AUDREY

(Moqueuse)

Comme le film? Ouh!

Je t'imagine bien, la face bleue.


BASTIEN

Laisse faire.


AUDREY

En attendant l'ouverture

des portes virtuelles,

je peux vérifier mes courriels

sur votre ordi?


BASTIEN

Non, non, il faut rester

connecté en permanence!


AUDREY

Ça va prendre deux secondes.

Mon téléphone est mort.


BASTIEN

Non. Non.


AUDREY

(Suppliante)

Francis! S'il vous plaît.


FRANCIS

(S'adressant à BASTIEN)

Ça va lui prendre deux secondes.


BASTIEN tourne l'ordinateur vers AUDREY en levant les yeux au ciel. Au même moment, dans la cuisine des Beaucage, BRIGITTE et JENNIFER regardent les photos de l'appartement sur l'ordinateur.


BRIGITTE

Ah, puis as-tu vu la petite fenêtre

dans ta chambre?

On dirait un hublot de bateau...


JENNIFER

(Sans enthousiasme)

Oui, pour un bateau,

c'est cool, hein, mais...

pour une chambre,

c'est pas un peu petit?


BRIGITTE

Bien, c'est original.


JENNIFER ne réagit pas.


BRIGITTE

(Soucieuse)

Ah, qu'est-ce qu'il y a,

ma cocotte?


JENNIFER

Rien. Rien.

C'est parce que

j'ai entendu dire que...

ce quartier-là est pas génial.

Puis il y a même pas

d'école de yoga.

Où tu vas travailler?


BRIGITTE

Ça, c'est une bonne nouvelle;

aucune compétition en vue

si j'ouvre ma propre école.

C'est ça qui te tracasse?

Inquiète-toi pas; je vais

me trouver du travail comme ça!


BRIGITTE claque des doigts.


BRIGITTE

Puis en plus,

pour cet appartement-là,

j'ai déjà l'argent pour payer

les trois premiers mois.


JENNIFER

On devrait peut-être

attendre encore un peu.


BRIGITTE

Mais on a déjà tellement attendu.

Ça nous prend notre place à nous.

Puis on a tellement de temps

à rattraper, toutes les deux.


BRIGITTE sourit. JENNIFER sourit aussi, mais sans conviction. Pendant ce temps, à l'école, AUDREY vérifie ses courriels sur l'ordinateur de FRANCIS.


AUDREY

Rien. Zéro message.

Merci!


FRANCIS reprend son ordinateur.


BASTIEN

Puis?


FRANCIS

(S'exclamant)

C'est pas vrai!


Entre temps, chez les Beaucage, JENNIFER essaie de s'intéresser à l'appartement trouvé par BRIGITTE.


JENNIFER

Je peux voir les autres photos?

Celle de ta chambre.


BRIGITTE

(Mal-à-l'aise)

Ah... non, ça,

c'est la seule chambre.

Moi, ma chambre,

ça va être dans le salon.


JENNIFER

Tu vas dormir dans le salon...


BRIGITTE

Oui.

C'est une pièce double.

On va la séparer

avec un beau rideau.

Mieux que ça:

un paravent asiatique.

T'as toujours trouvé ça beau!


JENNIFER regarde les photos, peu convaincue. BRIGITTE prend le téléphone.


BRIGITTE

Bon. Euh...


JENNIFER

Qui t'appelle?


BRIGITTE

Bien, le proprio.


JENNIFER

Mais il est peut-être en train

de souper, hein.

On va avoir l'air impolies.


BRIGITTE compose le numéro et porte le combiné à son oreille.


BRIGITTE

(Parlant au téléphone)

Oui! Oui, bonjour.

Oui, j'appelle à propos

de l'appartement à louer.

Oui, le demi-sous-sol, c'est ça.


JENNIFER ouvre de grands yeux horrifiés.


BRIGITTE

(Parlant au téléphone)

Est-ce qu'il est

encore disponible?


Pendant ce temps, à l'école, FRANCIS est toujours muet devant son ordinateur.


BASTIEN

Ohé, Francis!

Qu'est-ce qu'il y a?


FRANCIS

Les portes virtuelles se sont

ouvertes il y a 30 secondes

puis les 25 places sont comblées.


BASTIEN

Tu me niaises!

Ça veut dire qu'on n'aura

jamais notre avatar?


BASTIEN lève un regard de reproche vers AUDREY, debout à côté de FRANCIS et BASTIEN.


AUDREY

(Mal-à-l'aise)

Oups!

Mais, de toute façon,

le bleu avatar, c'est pas

dans votre palette.


Entre temps, chez les Beaucage, BRIGITTE et JENNIFER sont encore dans la cuisine.


BRIGITTE

(Parlant au téléphone)

Hum-hum. Oui.

Oui, je comprends.

Très bien, merci.


BRIGITTE raccroche le téléphone sans rien dire.


JENNIFER

Les appartements

se louent vite ici, hein.

C'est pas grave,

on va en trouver un autre.


BRIGITTE

C'est pas grave certain...

(S'exclamant)

… parce qu'il est libre!

Ouh! On va aller

le visiter demain.

On pourrait même emménager

en fin de semaine.


BRIGITTE est ravie. JENNIFER fait semblant de se réjouir avec BRIGITTE. Au même moment, à l'école, AUDREY est devant l'ordinateur de FRANCIS.


FRANCIS

Arrête, Audrey, ça fait

dix minutes que t'essayes!


AUDREY

Ça va marcher!

Il faut juste peser sur...

« rafraîchir » et...


AUDREY attend que la page se rafraîchisse puis lit ce qui apparaît.


AUDREY

« Désolé, revenez l'an prochain. »


BASTIEN

Moi, je rentre chez nous.

Je perdrai pas toute ma soirée.

Ciao!


BASTIEN se lève pour partir.


AUDREY

Bastien, Francis,

je m'excuse pour vrai!


BASTIEN

Tu l'as déjà dit.

Ça changera rien.


FRANCIS

Bastien, attends.

Il y a toujours l'autre option.


AUDREY

Il y a une autre option?

Ça vous tentait pas

de me le dire

avant que je me sente

aussi mal?


BASTIEN

Selon la convention

de Faces de Geek,

si tu réussis un exploit geek,

tu peux te mériter

le statut de membre officiel.

Mais il y a une personne

sur mille qui est acceptée.


FRANCIS

Bien, on n'a rien à perdre.


AUDREY

Ils vont vous accepter.

Vous avez juste à envoyer

une photo de vous;

on le voit tout de suite

que vous êtes hot.


FRANCIS

(Surpris)

Hot? Pour vrai?


AUDREY

Hum-hum!


BASTIEN

C'est sûr qu'on est

assez intelligents pour remplacer

la moitié de nos profs.


FRANCIS

Toi, occupe-toi d'envoyer nos

CV aux administrateurs du site.

Moi, je m'occupe

de trouver un exploit geek.


BASTIEN

OK, OK, ils vont capoter.


Pendant que FRANCIS et BASTIEN parlent, AUDREY reprend l'ordinateur et s'assoit sur un banc. BASTIEN part. FRANCIS s'assoit à côté d'AUDREY.


FRANCIS

Ça fait que...

c'est-tu vrai

que tu... bien...

que tu me trouves hot?


AUDREY regarde quelque chose à l'ordinateur.


AUDREY

(S'exclamant)

Ah! Oui!


FRANCIS

Bien, si ça te tente,

tu sais, on pourrait...


AUDREY lève la tête, soulagée.


AUDREY

Ah! Enfin, Hugo m'a répondu.

(S'adressant à FRANCIS)

Excuse.

Qu'est-ce que tu disais?


FRANCIS

Rien.


AUDREY redonne l'ordinateur à FRANCIS.


AUDREY

Merci.


AUDREY se lève, laissant FRANCIS déçu. Ce soir-là, chez les Beaucage, JULIEN amène JENNIFER au salon pour lui montrer BRIGITTE qui dort sur le divan.


JULIEN

J'ai demandé à ta mère

de dormir dans le salon

pour faire semblant qu'elle est

déjà dans sa maison hantée.


JENNIFER

Puis ma mère a dit oui?


JULIEN

Personne peut dire non à ça.


JULIEN cligne des yeux et joints ses mains en un signe de supplication.


JENNIFER

Hé, je veux vraiment pas

déménager là-bas.


JULIEN

Vous partirez pas.

Tu vas voir, j'ai un plan.


JULIEN ferme les yeux et tend ses bras devant lui, comme un somnambule. JULIEN marche vers le divan où dort BRIGITTE.


JULIEN

Jennifer, je veux pas

que tu partes.

(Parlant plus fort)

Tante Brigitte!

Je veux pas que tu partes!


BRIGITTE se réveille et voit JULIEN devant elle.


BRIGITTE

Julien?

Qu'est-ce que tu fais?

Julien?


JENNIFER arrive et prend JULIEN par les épaules.


JENNIFER

Maman! Il faut pas

que tu le réveilles.

Julien est somnambule.


JULIEN

Oui, je suis somnan...

oui.


JENNIFER

C'est le temps

d'aller faire do... do!


JENNIFER entraîne JULIEN pour le faire sortir du salon.


JULIEN

Oui, oui, dodo.


JENNIFER

OK, viens-t'en.


JULIEN

Ah, je t'aime,

ma tante Brigitte.


JENNIFER

Viens-t'en... dodo...


JENNIFER et JULIEN sortent du salon. JENNIFER revient avec deux verres qu'elle cogne ensemble par exprès. BRIGITTE se réveille à nouveau.


BRIGITTE

Julien, encore?


JENNIFER

Non, maman, c'est moi.

Je me prends un verre d'eau.


BRIGITTE

Ah, OK.


JENNIFER

En veux-tu un, maman?


BRIGITTE

Euh, non,

je te remercie, ma chouette.

Va te recoucher.


JENNIFER

OK.


BRIGITTE

Bon.


JENNIFER sort du salon. À cet instant, MARIE sort de sa chambre à coucher et va ouvrir une lampe dans le salon près de la fenêtre.


MARIE

Voyons?


BRIGITTE

Marie, qu'est-ce qui se passe?


MARIE

Excuse-moi. C'est juste que

j'ai entendu du bruit.

Je pense qu'il y a un raton laveur

dans nos poubelles.


BRIGITTE

C'est pas des ratons,

c'est nos enfants.


MARIE

Ah.


MARIE se retourne et accroche un objet qui tombe.


MARIE

Oh, pardon,

excuse-moi.

Je suis désolée.

Bonne nuit, là.


BRIGITTE

Bonne nuit.


MARIE retourne dans sa chambre, laissant la lampe allumée. BRIGITTE se cache la tête sous sa couverture. Une porte claque en haut. BRIGITTE sursaute. Le lendemain matin, BRIGITTE est assise à la cuisine, l'air très fatigué. JENNIFER et JULIEN arrivent.


JENNIFER

Ah! J'ai tellement bien dormi

dans MA chambre.

Puis toi, maman, as-tu passé

une belle nuit dans le salon?


BRIGITTE

La nuit dernière m'a surtout

prouvé une chose...


JENNIFER

Que c'est pas le fun

de pas avoir de chambre?


BRIGITTE

Oui, ça, un peu.

Non, surtout...

que c'est pas le fun qu'on ait

pas encore notre place à nous!

Prends-le pas mal, Julien,

c'est pas juste toi.


Assis à côté de BRIGITTE devant un bol de céréales, JULIEN dodeline de la tête, comme s'il allait s'endormir.


BRIGITTE

Il y a eu ta mère,

aussi, ton frère...

Quoique ça, je me demande

si je l'ai pas rêvé.

En tout cas.

Tout le monde est venu faire

son petit tour dans le salon.

L'enfer.


JENNIFER

Oui, mais t'as pas changé d'idée

pour... l'appartement?


BRIGITTE

Bien, non, au contraire!

Pendant la journée,

toute la famille

va pouvoir venir nous voir,

mais pendant la nuit,

on va être tranquilles,

juste nous deux, hein?


JENNIFER

Oui, oui, mais...

je me suis levée, moi, cette nuit,

puis j'ai fait du bruit.

Puis je vais en faire aussi

dans notre prochain appartement.


BRIGITTE

Mais toi, tu me déranges

jamais, ma chouette.

Bon! Là, je vais aller prendre

ma douche...


JULIEN s'endort et tombe tête première dans son bol de céréales. BRIGITTE jette un coup d'oeil à JULIEN mais ne dit rien.


BRIGITTE

… avant que toute la ménagerie

se lève.


JENNIFER

Oui, mais si, tout à coup,

en visitant l'appartement,

on découvre que le tapis

est plein de moisissures...


BRIGITTE

Bien, on l'arrachera.


JENNIFER

OK! Mais autre chose.

Si on se rend compte que

l'appartement est pas pour nous,

on va vraiment être déçues.

On devrait peut-être attendre

encore un peu, hein.


BRIGITTE

C'est normal d'être anxieuse

avant un déménagement.

Inquiète-toi pas;

tout va bien aller, tu vas voir.


BRIGITTE se lève et monte à l'étage.


JENNIFER

Julien...

Julien?

Julien!


JULIEN lève la tête de son bol de céréales.


JULIEN

Hein?


Au même moment, à l'école, AUDREY va rejoindre BASTIEN et FRANCIS dans la salle des pas perdus.


AUDREY

Puis? Est-ce que les geeks

vous ont contactés?


AUDREY tient sa main près de son oreille, les doigts placés de curieuse façon.


BASTIEN

Euh... c'est quoi, ça?


AUDREY

Bien, c'est le signe de Star Trek.

C'est geek, Star Trek.


Moqueur, BASTIEN reproduit le signe d'AUDREY.


BASTIEN

Oui, oui, ils nous ont contactés.


AUDREY s'assoit avec BASTIEN et FRANCIS.


AUDREY

Puis? Ils vous demandent

de faire un exploit geek?


BASTIEN

Euh, pas tout à fait, non.


FRANCIS

Ils pensent qu'on est des pros...

(S'adressant à BASTIEN)

… à cause de tes faux C.V.


BASTIEN

J'ai rien écrit de faux.

J'ai juste un peu embelli nos C.V.!


FRANCIS

(Fâché)

Il a écrit qu'on est

des experts en gaz nobles naturels.


BASTIEN

Mais c'est vrai!

À ma fête, on a trouvé

une quantité idéale d'hélium

à mettre dans les ballons

pour qu'ils restent gonflés.

Qu'il fasse 30 ou

moins 30 degrés Celsius.


AUDREY

30 ou moins 30?

Coudonc, c'est quand, ta fête?


FRANCIS

À cause de nos C.V. embellis,

Faces de Geek ne nous demande

plus de réaliser un exploit geek,

mais un exploit méga geek!


AUDREY

Refusez.

Dites que ça ne vous intéresse plus.

Ils vont ramper à vos pieds.


AUDREY sort son téléphone et ouvre une page Web. AUDREY montre la page à FRANCIS et BASTIEN.


AUDREY

C'est un site web

sur la psychologie inversée.

Il paraît que ça marche à tout coup.


FRANCIS

Tout le monde connaît ça,

la psychologie inversée.

Mettons que je veux la nouvelle

calculatrice à Bastien,

je lui dis que je la veux pas

parce que c'est un modèle

pour vieux mononcle.


BASTIEN

Pour lui prouver qu'il a tort,

je lui donne ma calculatrice.


AUDREY

Oui, mais... on peut aussi

utiliser la psychologie inversée

pour des trucs cool,

pas juste des calculatrices.

Je peux m'en servir

pour convaincre Hugo

de faire plus souvent

des activités que je propose.


BASTIEN

Mais la psychologie inversée,

c'est un truc de grand-mère.

C'est même pas efficace

sur les singes.


FRANCIS

Mais peut-être qu'avec Hugo...


BASTIEN rit, AUDREY regarde FRANCIS.


FRANCIS

(Gêné)

Manière de parler.


AUDREY

Avez-vous quelque chose

de mieux à proposer?


BASTIEN

Bien oui! J'ai déjà trouvé

notre exploit geek!


BASTIEN sort un ventilateur modifié de son sac à dos.


BASTIEN

C'est une éolienne portative.

Ça sert à recharger les batteries d'auto.


FRANCIS

On dirait plus

une cour à scrap portative.


BASTIEN

Je l'ai faite dans le noir.

Quand j'allume ma lumière, la nuit,

ma mère s'en rend compte puis

elle m'interdit de travailler.


BASTIEN démarre son invention, les pales du ventilateur se mettent à tourner.


AUDREY

Ça marche?


BASTIEN

Oui! On va le tester

ce midi sur notre scooter.


Pendant l'heure du midi, JENNIFER rentre chez les Beaucage pour manger. MARIE est dans la cuisne et sort une lasagne du four.


MARIE

Hé, salut!

Puis? Ça a bien été

à l'école ce matin?


JENNIFER

(Sans enthousiasme)

Bof, bien ordinaire.


MARIE

Regarde, ta mère nous a fait

sa fameuse lasagne spéciale Bribri.

Ça va te remettre

sur le piton, ça, hein?


JENNIFER va sortir les ustensiles pour le dîner.


JENNIFER

Euh, ma mère est pas là?


MARIE

Non. En fait, je sais pas

où elle est.

Mais...

j'ai su que vous aviez peut-être

trouvé un appartement?


JENNIFER

Ah. Oui.

Euh, Marie, quand tu...

vends des maisons,

est-ce que ça arrive,

des fois, que les enfants

veulent pas déménager?


MARIE

Ouf! Souvent!


JENNIFER

Puis les parents achètent

quand même les maisons?


MARIE

Ah... ça dépend.

Euh...

Dans ton histoire là,

est-ce que tu sais pourquoi

les enfants veulent pas déménager?


JENNIFER

Bien oui! Euh...

mettons que...

la maison est vraiment

trop petite, puis...

dans un quartier vraiment poche.

Puis surtout que... bien...

les enfants aiment ça,

vivre chez leur tante,

avec leurs cousins.


MARIE

Ah... je vois.


JENNIFER

Mais ils veulent pas faire

de la peine à leur mère,

ça fait qu'ils veulent pas

lui en parler.


MARIE

OK, je comprends.

Je vais voir ce que je peux

faire pour ces enfants-là.

Tu sais que tu peux

me faire confiance, hein.

J'ai des visites de maisons

cet après-midi, mais ce soir,

quand je reviens, je m'en occupe.


JENNIFER

Mais ma mère doit pas savoir

que je t'ai dit ça.


MARIE

(Innocemment)

Tu m'as dit quoi?


JENNIFER sourit, rassurée. Au même moment, à l'école, BASTIEN et FRANCIS entrent dans la salle des pas perdus avec leur casque de scooter sur la tête. BASTIEN tient son éolienne. AUDREY est assise à une table.


AUDREY

Puis? Est-ce que c'est...

méga geek?


BASTIEN et FRANCIS vont s'asseoir avec AUDREY.


FRANCIS

C'est méga nul!

La batterie de notre scooter

est complètement vide.


BASTIEN

Il y a quand même eu

un échange de courant.

Sinon, comment t'expliques

le choc électrique?


FRANCIS

C'est digne d'un Darwin Award.


AUDREY

Un Award?

Un prix, c'est cool!


BASTIEN

Pas les Darwin.

C'est des prix qui sont remis

à ceux qui font des trucs

tellement stupides que,

soit ils meurent,

soit ils deviennent stériles.

La sélection naturelle.


FRANCIS

C'est de l'humour de geek.


AUDREY roule des yeux. BASTIEN sort un muffin de son sac.


AUDREY

Ark! On dirait un muffin

dégueu de la café.


BASTIEN

Il est super bon;

c'est ma mère qui l'a fait.


AUDREY

Je voudrais pas manger ça.


BASTIEN

Tu capotes!


AUDREY regarde le muffin de BASTIEN. BASTIEN tend son muffin à AUDREY puis le reprend juste au moment où AUDREY allait le prendre.


BASTIEN

Oh, tu pensais m'avoir, hein?

Je te l'ai dit:

la psychologie inversée,

c'est pour les nuls!


AUDREY

Ou les singes.

Hein, Francis?


BASTIEN donne un morceau de muffin à FRANCIS. FRANCIS prend une bouchée alors qu'AUDREY le regarde.


AUDREY

Mais j'ai encore faim!


FRANCIS partage son morceau avec AUDREY.


AUDREY

Merci.


FRANCIS

L'éolienne, c'était nul.


BASTIEN

Si j'avais pu allumer

la lumière de ma chambre, aussi,

au lieu de m'éclairer avec la lune...


FRANCIS

(S'écriant)

La lune?

T'es génial!

On va se construire une fusée.


AUDREY éclate de rire puis voit que FRANCIS et BASTIEN la regardent d'un air curieux.


AUDREY

Sérieux...

c'est pas une joke de geek?


FRANCIS

Non! Au lab des sciences,

il y a tout ce qu'il faut.


BASTIEN

Oui, oui. Puis il y a

tellement de possibilités.

On peut faire une fusée...

à l'air.

Non, non, à l'eau!


Enthousiastes, FRANCIS et BASTIEN se lèvent pour partir.


AUDREY

Une fusée à l'eau...

Les gars,

êtes-vous virés sur le top?


FRANCIS

Elle va décoller avant.


FRANCIS et BASTIEN partent, laissant AUDREY interloquée. Après l'école, JENNIFER rentre chez les Beaucage et trouve BRIGITTE assise au salon.


JENNIFER

Allô!


BRIGITTE

Oh, allô, ma cocotte!

Viens.

J'ai une grande nouvelle

à t'annoncer au sujet de l'appart.


JENNIFER va s'asseoir à côté de BRIGITTE.


JENNIFER

Ah, t'as déjà parlé à Marie?


BRIGITTE

Non, pourquoi?


JENNIFER

Euh, pour rien.


BRIGITTE

Tu sais, ce matin...

quand tu m'as dit que l'appart

serait peut-être pas pour nous

puis qu'on serait peut-être

déçues en le visitant.

La dernière chose que je veux,

c'est te décevoir.

Ça fait que...

je suis allée le visiter ce midi,

moi-même!

Je me suis dit:

au pire, s'il est laid,

il y a juste moi

qui vais être déçue.


JENNIFER

Puis?


BRIGITTE

(Enthousiaste)

Bien, j'ai pas été déçue.

Je l'ai loué! Hi!


JENNIFER

Tu m'as pas attendue...


BRIGITTE

Pour te faire une surprise!


JENNIFER

Je verrai même pas l'appartement

avant qu'on déménage?


BRIGITTE

Mais le plus le fun est à venir;

tu vas pouvoir choisir

la couleur de peinture

pour ta chambre...


JENNIFER

Ça sert à rien;

t'as déjà tout décidé!


BRIGITTE

Mais je pensais que tu serais

contente de pas avoir

à te taper les détails plates

de la signature du bail.


JENNIFER

(Fâchée)

Puis mon opinion,

ça aussi, c'est un détail?

Tu me demandes jamais mon avis

avant de décider ma vie!

Une journée, j'habite à Rimouski,

puis le lendemain, j'apprends

que je m'en viens vivre ici.

Je m'installe, tu débarques,

puis je repars vivre

dans un appart que j'ai jamais vu.

La vie avec toi,

c'est comme des montagnes russes.

Puis moi, ça me donne mal au coeur.


JENNIFER sort du salon.


BRIGITTE

(Déçue)

Jennifer! Bien...


Un peu plus tard, MARIE rentre à la maison.


MARIE

Coucou!


JENNIFER descend à la cuisine.


JENNIFER

Tu m'avais dit que

tu lui parlerais.


MARIE

Quoi?


JENNIFER

À ma mère, pour l'appartement.


MARIE

Ah, bien, oui...


À cet instant, BRIGITTE entre dans la maison.


BRIGITTE

Allô.


MARIE

Ah, allô!


BRIGITTE

Je viens encore d'aller

marcher pour réfléchir un peu.

(S'adressant à JENNIFER)

Est-ce qu'on peut se parler?


JENNIFER

(Sarcastique)

Ah! Parce que mon opinion

compte maintenant?


JENNIFER remonte à l'étage.


MARIE

(Perplexe)

Euh... qu'est-ce qui se passe, là?


BRIGITTE

Marie, j'ai tellement gaffé.

Je suis allée visiter l'appart

sans Jennifer.


MARIE

Puis ça la met dans cet état-là?


BRIGITTE

Non. C'est ça.


BRIGITTE sort le bail de sa poche.


BRIGITTE

J'ai signé le bail

puis j'aurais pas dû.

Je voyais que l'appart

était pas idéal,

mais je me disais qu'on finirait

par s'habituer.

Mais là, je le vois

qu'elle est bien, ici.

En même temps,

je veux pas que Jennifer pense

que je veux pas aller vivre

toute seule avec elle.


MARIE

Vous devriez peut-être

vous parler

parce que vous voulez

probablement la même chose.


BRIGITTE

Il est trop tard,

j'ai signé le bail.


MARIE

Laisse-moi trouver

une gardienne pour Julien

puis on va aller visiter

l'appartement, toutes les trois.


Peu de temps après, AUDREY et JULIEN regardent un film dans le salon des Beaucage. JULIEN avance sa main vers la manette de la télévision.


AUDREY

Change pas de poste;

le film est super bon!


JULIEN

Il est méga ennuyant!


AUDREY

Je suis sûre que

tu l'as jamais vu.

Tu peux pas dire

que c'est méga ennuyant.


JULIEN

J'ai jamais mangé de savon,

mais je peux te dire

que c'est dégueulasse.

J'ai jamais...


AUDREY

Chut!

Je l'écoutais chez moi avant

que ta mère m'appelle, OK?

Merci!


JULIEN

Gnagnagnagna...

Pourquoi, les filles,

vous aimez juste

regarder des films plates?

Ma cousine est

pareille comme toi.


AUDREY

T'as raison, c'est pas

un film pour toi.

C'est pas un film pour les jeunes.


JULIEN

Woh, woh, woh!

Je suis pas si jeune que ça.


AUDREY

Si t'es pas capable

d'apprécier le film,

c'est parce que

tu le comprends pas.

C'est parce que t'es trop jeune

pour l'écouter.


JULIEN

Ça serait plus facile

si t'arrêtait de parler.

Chut!


JULIEN regarde l'écran d'un air ennuyé.


AUDREY

Tu trouves ça plate.

Ça prouve que t'es trop jeune.


JULIEN

Pffit!

J'ai des devoirs à faire.

Je réussis à l'école, moi.


JULIEN sort du salon. AUDREY s'étend sur le divan en soupirant. Entre temps, BASTIEN et FRANCIS sont dans un parc avec leur fusée.


FRANCIS

N'importe qui peut

fabriquer une fusée à eau!

Je suis pas sûr

que ça soit assez geek!


BASTIEN

C'est pas une fusée à eau ordinaire.

C'est une fusée à eau modifiée.

Filme, tu vas voir.


BASTIEN pose la fusée par terre. FRANCIS sort son téléphone.


FRANCIS

OK, ça roule.


BASTIEN

(Parlant à la caméra)

Bonjour, les Faces de Geek.

Grâce au poids que moi et Francis,

on a installé au long de la fusée,

on va être capable de diminuer

son altitude et de prédire

exactement où elle va atterrir.

Dans notre cas, ça va être...

à peu près...


BASTIEN s'éloigne de la fusée pour marquer le lieu d'atterrissage.


BASTIEN

... ici!


FRANCIS tourne son téléphone vers lui pour se filmer.


FRANCIS

(Parlant à la caméra)

Préparez-vous à avoir le

souffle coupé, Faces de Geek.


FRANCIS retourne son téléphone vers BASTIEN.


FRANCIS

Prêt?


BASTIEN est de retour près de la fusée.


BASTIEN

Oui, oui, oui.

Prêt, pas prêt?

Alors dans trois...


BASTIEN et FRANCIS

... deux, un...


BASTIEN utilise une pompe pour faire décoller la fusée. Au moment où la fusée devrait décoller, rien ne se passe.


BASTIEN

Attends, euh...


BASTIEN vérifie la fusée.


BASTIEN

Ah, c'est parce que le bouchon

était mal placé.


FRANCIS

On coupera ça au montage.


BASTIEN se réinstalle.


FRANCIS

Prêt pour un autre décollage?


BASTIEN

Oh que oui!



FRANCIS

OK.


BASTIEN

OK.


BASTIEN pousse la pompe.


BASTIEN et FRANCIS

Trois, deux...

un...


Au moment où elle devrait décoller, la fusée ne fait que tomber sur le côté. Pendant ce temps, dans le salon des Beaucage, AUDREY fait un appel.


AUDREY

(Parlant au téléphone)

Julie-Pier? La psychologie inversée,

ça marche au boutte

avec les enfants qu'on garde.


JULIEN, dans le cadre de porte du salon, écoute la conversation d'AUDREY.


AUDREY

(Parlant au téléphone)

Oui!

On a juste à leur demander

le contraire de ce qu'on désire;

ils font exactement

tout ce qu'on veut.


JULIEN sourit et retourne à la cuisine.


AUDREY

(Parlant au téléphone)

J'ai fait écouter

un film de filles à Julien,

puis là, il est en train

de faire ses devoirs.

On n'aura plus de misère

à garder les petits monstres.

OK. Je te laisse.

Bye!


AUDREY raccroche. JULIEN arrive dans le salon et s'assoit à côté d'AUDREY, une boîte de biscuits dans les mains.


AUDREY

Tu devrais pas grignoter.

Ta mère va revenir bientôt

puis vous allez souper.


JULIEN

Oui, mais j'ai faim.


AUDREY

J'oublie que les bébés

ont de la misère à résister

aux biscuits au chocolat.

Si tu veux me prouver

que t'es un bébé,

continue d'en manger.


JULIEN

Oui, mais je suis

le plus jeune de ma famille.

Donc, techniquement, je vais

rester bébé toute ma vie.


JULIEN prend la manette et change le poste de la télévision.


AUDREY

Mon film!


JULIEN

Oui, mais le hockey commence!

Ah, mais c'est vrai...

le hockey, c'est trop compliqué

pour les filles.

Si tu veux,

on peut regarder autre chose.


AUDREY

(Insultée)

Chut! Pantoute.

Je comprends.


À cet instant, FRANCIS entre dans la maison en parlant au téléphone.


FRANCIS

(Parlant au téléphone)

Oublie ça, Bastien,

c'est fini, les fusées.

Bye!


FRANCIS raccroche le téléphone et aperçoit AUDREY sur le divan.


FRANCIS

Hé, Audrey?

Qu'est-ce que tu fais ici?


JULIEN

Elle est venue te voir.


FRANCIS

Pour vrai?


JULIEN

Oui!

Maman lui a demandé

de te garder.


AUDREY

Ta mère m'a demandé de garder

le petit monstre.


AUDREY se lève du divan. FRANCIS regarde la télévision.


FRANCIS

Ça te tentait pas d'utiliser

ta psychologie inversée

pour regarder autre chose?


AUDREY

Ahem! J'ai...

J'ai essayé, mais...


JULIEN

Moi aussi, je peux faire

de la psychologie inversée.


AUDREY

(S'adressant à FRANCIS)

T'avais raison:

la psychologie inversée, c'est nul.


FRANCIS

Non, ça, c'est nul.

Regarde.


FRANCIS montre le vidéo du lancement de la fusée à AUDREY.


FRANCIS

C'est le non-lancement

de notre fusée.


AUDREY éclate de rire.


AUDREY

Wow! Hé, c'est trop malade!

C'est le meilleur vidéo de fail

que j'ai vu cette semaine.

Bon, moi, j'y vais.


FRANCIS

T'es pas obligée

de partir tout de suite.


AUDREY prend son sac et s'apprête à partir.


AUDREY

Julie-Pier m'attend.

Dommage pour ta fusée.

Ah, j'aimerais ça,

connaître un gars capable

d'en construire une qui fonctionne.

Imagine si elle pouvait voler.


AUDREY regarde FRANCIS en souriant.


AUDREY

Ah, ce serait...

trop hot. Bye.

(Dans l'oreille de JULIEN)

Bye!!!


JULIEN

Chut!


AUDREY

Bye.


FRANCIS

Bye.


AUDREY part. FRANCIS sort son téléphone.


JULIEN

(Regardant le hockey)

Oh, oh, oh... et le but!

Ouh! Ouh! Ouh!


FRANCIS

Chut!

(Parlant au téléphone)

Bastien, on va construire

une nouvelle fusée.

Puis celle-là, elle va voler.

Les filles vont nous donner

la lune après ça.


Peu de temps après, MARIE, BRIGITTE et JENNIFER reviennent à la maison.


MARIE

(Riant)

Je pensais jamais

que ça se terminerait comme ça!


BRIGITTE

T'aurais pu être moins

intransigeante avec le proprio.

T'avais pas l'air

d'une agente d'immeuble,

mais de la Régie du logement.


MARIE

Je me suis laissée emporter.


JENNIFER

T'as capoté pour rien;

t'as éternué deux fois

puis t'as accusé le tapis

d'être plein de moisissure.


MARIE

Ah, mais pour le garage,

j'avais raison.

Ça faisait un vacarme incroyable!


JENNIFER

De là à dire que t'allais

attraper une migraine


BRIGITTE

Ni d'exiger que le proprio

change toutes les fenêtres...

et refasse l'isolation.

Pas étonnant qu'il ait accepté

de déchirer le bail!


MARIE

Je suis désolée, les filles.

Vous avez perdu votre appart

à cause de moi!

Mais... pour me faire pardonner,

vous pouvez rester ici

tant que vous voulez.


BRIGITTE et JENNIFER sourient, ravies.


MARIE

On en a déjà parlé,

Alain puis moi, puis...

ça nous ferait plaisir.


JENNIFER

Ah bien!...


JENNIFER essaie de tempérer sa bonne humeur.


JENNIFER

Je veux dire... cool.


MARIE

Hum.



BRIGITTE

Merci, c'est vraiment gentil.


MARIE

Un petit verre d'eau pour fêter ça?


Le téléphone sonne. MARIE va répondre.


JENNIFER

Euh, je trouve ça un peu gros,

ce que Marie a fait.

Mais je suis pas si fâchée que ça.

J'aime ça, vivre ici.


BRIGITTE

Moi aussi, j'aime ça, ma chouette.

Puis si tu veux, on va prendre

notre temps avant de déménager.


JENNIFER

Oui, mais... jure-moi une chose

pour le prochain appart.


BRIGITTE

Je ne loue plus rien

sans te consulter.

Mais... ta tante Marie

est vraiment trop chialeuse.

On ne l'emmènera plus

visiter avec nous.


Au téléphone derrière BRIGITTE et JENNIFER, MARIE met sa main sur le combiné pour répondre à BRIGITTE.


MARIE

J'ai entendu!


BRIGITTE

Ah!


BRIGITTE et JENNIFER se sont un câlin.


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par