Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Vincent at Your Service

Inspired by an admirer`s letter he got after his last article, Vincent wants to find people to help him for his new newspaper column. Felicie wants to convince Georges to pis HER project for young entrepreneurs.



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


MAUDE est assise à son bureau du local du journal.


VINCENT

(Entrant dans le local du journal)

Il y a personne d'arrivé

pour la réunion?


MAUDE

La réunion

est finie, Vincent.


VINCENT

Vous ne les faites plus

à 8 h 15?


MAUDE

Il y a bien des choses qui ont

changé depuis que t'es parti.


VINCENT

Quoi, ça?


MAUDE

(Tendant un dossier à VINCENT)

Il reste des sujets d'articles

que personne n'a pris.


VINCENT

Non, c'est correct.

J'ai déjà mon sujet

pour une chronique sportive

qui va euh! fesser.


MAUDE

Chronique sportive?


MAUDE affiche un malaise.


On se retrouve avec GEORGES qui entre dans son bureau en compagnie de FÉLICIE.


GEORGES

Alors, qu'est-ce

que je peux faire pour toi?


GEORGES fait mine de se gratter le nez longtemps.


FÉLICIE

Pourquoi vous vous

cachez le nez?


GEORGES

Bien, pour, euh...

pour ça.


GEORGES retire sa main de devant son nez et dévoile une grosse rougeur.


FÉLICIE

Ark!

Il est vraiment gros!

Ça doit faire mal.


GEORGES

Fais comme

s'il était pas là, OK?


FÉLICIE

Pas facile.


GEORGES

(Ignorant FÉLICIE)

Bon. Alors, qu'est-ce

que tu voulais me dire?


FÉLICIE

Il paraît que c'est vous

qui allez choisir les gagnants

pour le concours des jeunes

entrepreneurs de l'école.


GEORGES

Oui, madame!

Je vais choisir

à la fin de la journée

et l'heureux gagnant va avoir la

chance de développer son projet

avec moi,

tout au long de l'année.


FÉLICIE

Eh bien, on risque

de travailler ensemble.

Je suis venue

vous présenter ma super idée.


De retour dans le local du journal.


VINCENT

C'est quoi,

le problème?


MAUDE

C'est Félicie qui s'occupe

de la chronique sportive


VINCENT

Je vais aller lui parler.

Elle va me redonner ma place.


MAUDE

Ce n'est plus ta place,

c'est la sienne.

Puis, elle m'a dit

qu'elle voulait la garder.


VINCENT

Je fais quoi, moi?


MAUDE

(Tendant un dossier à MAUDE)

Tu choisis un sujet

là-dedans.


VINCENT

Je suis un journaliste

vedette.

Pas question

que je prenne les restants!


MAUDE

(Se moquant)

Journaliste vedette?


VINCENT

Tu sauras

que les élèves

venaient toujours

me parler de mes articles.


MAUDE

(Souriant exagérément)

Bien, ils vont continuer

à te lire si t'es si bon, hein?

Lis ça. Il y a plein

de bons sujets d'article.


VINCENT

Ils sont tous pris.

Tout ce qui reste,

c'est faire un portrait

de madame Café.

Veux-tu vraiment

m'humilier publiquement?


MAUDE

Propose

autre chose, d'abord.


VINCENT

Je pensais que vous seriez

heureux que je revienne.


MAUDE

On est contents, aussi.


VINCENT

(Imitant la voix de MAUDE)

Ça paraît pas, aussi.

Bon, tant pis pour le journal.

C'est pas comme si

c'était ma vie.

J'irai me trouver

une autre activité.


MAUDE

Attends.

(Sortant une feuille de papier)

Il y a un fan qui t'a écrit pour

te remercier pour ton article

sur ton expérience

d'intimidation à Saint-Placide.


VINCENT

Pour vrai?


MAUDE

Hum.

Il dit que ça l'a aidé

à régler son problème.


VINCENT

Moi? J'ai aidé

quelqu'un?


MAUDE

Ouais! Moi aussi,

ça m'a étonnée.


De retour dans le bureau de GEORGES.


FÉLICIE

(Montrant un vieux cahier)

Je vais me servir de ça.

Les trucs

de mémé Étienne.


GEORGES

Ta grand-mère?


FÉLICIE

Oui, elle était super bonne

pour trouver des trucs,

des remèdes, des solutions

à toutes sortes d'affaires.


GEORGES

OK, mais je vois pas

vraiment le lien

avec ton projet

des jeunes entrepreneurs.


FÉLICIE

Je vais faire

un livre avec ça.

Je veux lui rendre hommage

et que tout le monde

connaisse ses trucs.

Mais c'est sûr

que je vais faire

une page couverture

plus moderne.


GEORGES

Oui, mais là,

ça reste quand même

juste des vieux trucs

de grand-mère.

T'sais, je suis pas sûr que...


FÉLICIE

Ceux de mémé Étienne

fonctionnent vraiment.

Elle arrêtait le hoquet

juste en nous regardant.


GEORGES

Oui, mais...


FÉLICIE

Elle avait

une recette de savon

qui nettoyait toutes

les taches du monde.


GEORGES

Oui, oui, super...


FÉLICIE

Sans blague,

elle a même guéri

la vache de son voisin

avec un remède maison.


GEORGES

Ah, bien là,

si elle guérit les vaches...

(Pointant son bouton sur le nez)

Imagine ce qu'elle

pourrait faire avec ça.


FÉLICIE

C'est sûr

qu'il y a un truc

contre les boutons

dans son carnet.

Si je vous le fais

disparaître,

est-ce que je gagne

des points pour le concours?


GEORGES rit un peu, puis il réfléchit.


GEORGES

Si tu me débarrasses de ça, là,

tu gagnes le concours.

Mais je pense pas

que tu vas être capable

de faire

quoi que ce soit.


FÉLICIE

(S'éloignant)

Cool!


On se retrouve chez les Allard-Fraser. JACQUES est dans sa cuisine. HUGO entre sans cogner.


HUGO

Salut,

la compagnie!


JACQUES

Hugo, tu fais quoi

là? Audrey est pas là.

Elle avait une rencontre

avec Julie-Pier.


HUGO

C'est vrai! Excuse,

je m'en souvenais pas.


HUGO entre dans la cuisine et prend une bouchée de la rôtie de JACQUES.


JACQUES

Ça tente d'assister

à un spectacle de magie?


HUGO

Je capote sur la magie.


JACQUES

Julien a une démonstration

pour sa classe.

Julien, es-tu prêt?


JULIEN A

Oui, attention!

J'arrive!


JULIEN A arrive dans la cuisine déguisé en magicien.


JULIEN A

(Prenant un accent étranger)

Bienvenue

au spectacle de magie

de Julien, le magnifico!


JACQUES

Bravo.


JACQUES et HUGO applaudissent.


HUGO

(Oubliant son accent)

Je vais vous

faire un... scusi.

(Reprenant son accent)

Je vais vous faire

un tour de magie

incroyable!

Ce crayon va passer

à travers de la serviette.


HUGO

Ça se peut pas.

Voyons donc!


JULIEN A

Si! Et la serviette,

pas de trou, hein?

Attention! Attention!

Au milieu, le crayon.


JULIEN A place le crayon sur la serviette étendue sur le comptoir de cuisine.


JULIEN A

Je plie.


JULIEN A plie la serviette en deux.


JULIEN A

Et roule. Roule.

Attention! Attention!

Le but du truc

est de toujours garder

les yeux sur ma serviette.

OK, Hugo,

tu regardes.


En roulant la serviette, JULIEN A laisse un petit coin dépasser.


JULIEN A

OK, Hugo,

tiens le petit bout ici.

Euh, ouais.

Attention!

Abra...

cadabra!


HUGO tient le coin de la serviette. JULIEN A déroule la serviette pliée. Le crayon qui était à l'intérieur de la serviette se retrouve dessus.


Et voilà!

Tadam!


JACQUES

Wow, tu vas faire fureur

à l'école avec ce tour-là, toi!


JULIEN A

Si, si!


HUGO

Il est bien trop fort,

le petit.


JULIEN A

T'as pas deviné mon truc?


JACQUES

Oublie ça. On peut pas le

savoir parce qu'il paraît que...


JULIEN A

Un magicien

ne dévoile jamais ses trucs.


HUGO

Niaise pas, OK?

Refais-le. Je vais

le trouver tout seul.

(ricanement)


De retour avec MAUDE et VINCENT dans un corridor de l'école. Ils entrent dans la salle des pas perdus. MAUDE tient de grandes affiches de carton.


VINCENT

Je comprends pas

pourquoi c'est toi

qui t'occupes du kiosque

des jeunes entrepreneurs.

T'es même pas là-dedans.


MAUDE

Non, mais je vais pouvoir

faire un bel article

pour le journal sur le grand

gagnant des jeunes entrepreneurs

de Victoire-Desmarais.


VINCENT

T'es quand même pas obligée

de tenir le kiosque pour ça.


MAUDE

(Plaçant ses pancartes sur une table)

Je sais, mais...

Georges essaie

de recruter des projets

et les élèves embarquent

pas autant qu'il souhaite.

Donc, c'est moi qui ai suggéré

de faire un kiosque.

Il va venir me rejoindre tantôt.


VINCENT

Tu vas être comme

une représentante?


MAUDE

Eille, Vincent, toi, qui as

toujours des super bonnes idées,

ça te tenterait pas de proposer

un projet aux jeunes

entrepreneurs?

Ça peut être un produit,

un service, une aide...


VINCENT

Un service?

Mais oui, justement,

je suis bon pour aider!


MAUDE

Très bien!

Tu pourrais devenir un...


VINCENT

Un "aideur"!

Oh, je vais devenir

un "aideur" professionnel.


MAUDE

Bien, oui!

T'as juste à remplir un dossier

et Georges va choisir

un projet pour l'école.

Le gagnant va avoir

tout ce qu'il faut

pour réaliser

son projet.


VINCENT

Tu sais que c'est

une super bonne idée, ça?


MAUDE

Tu veux vraiment participer

aux jeunes entrepreneurs?


VINCENT

Non, pantoute,

mais ça pourrait être le sujet

de ma nouvelle rubrique

dans le journal.

Je vais faire le tour de l'école

pour aider les autres

et je vais raconter

mes expériences.


MAUDE

(Se moquant)

Ah, comme un superhéros!


VINCENT

(Enthousiaste)

Encore mieux

qu'un superhéros.

Ça va être la rubrique

la plus cool du journal.

Je vais recevoir des...

des lettres de fans, puis...

en plus, je vais

devenir super populaire.


MAUDE

(Affichant une pancarte sur une colonne)

Ouais, pas sûre

que c'est un si bon sujet.


VINCENT

Ah non, moi,

je suis sûr

que je vais refaire

ma place dans le journal.

(S'éloignant rapidement)

Et dans l'école!


Dans le local du journal, FÉLICIE cherche dans le cahier de sa grand-mère. VINCENT entre dans le local. Il est très bruyant en se mettant au travail sur un des bureaux.


FÉLICIE

Un truc pour faire

pousser les fleurs.

Il y a rien contre les boutons

ce carnet-là.

Truc contre

les piqûres d'abeilles.

Ça, ça devrait faire l'affaire.

(Énervée)

T'es bien gossant!

T'as l'air pressé.

Qu'est-ce que tu fais?


VINCENT

Je suis pas pressé,

je suis excité.

Je viens d'avoir

la meilleure idée au monde.

Je vais devenir le gars

le plus populaire de l'école.


FÉLICIE

Pas pour les jeunes

entrepreneurs, j'espère?


VINCENT

Pour me refaire ma place

dans le journal.


FÉLICIE

Fiou!

Parce que le concours

des jeunes entrepreneurs,

c'est moi

qui vais le gagner.


VINCENT

(Tendant une carte professionnelle en carton à FÉLICIE)

Vincent Beaucage,

"aideur" professionnel.


FÉLICIE prend la carte et n'affiche aucune émotion.


VINCENT

Non, mais je suis

sérieux!

Demande-moi n'importe quel

service, je vais le faire.


FÉLICIE

Parfait. J'ai besoin

que tu me trouves un oignon.


VINCENT

Un oignon? Le légume?


FÉLICIE

Non, au pied.


VINCENT

Ark!


FÉLICIE

Oui, le légume.

VINCENT

Comment tu veux

que je devienne populaire

avec un défi

aussi niaiseux?


Dans la salle des pas perdus, MAUDE essaie de convaincre des élèves de participer au concours de GEORGES.


MAUDE

C'est facile, il faut juste

résumer votre... idée

et écrire votre nom...


GEORGES

(S'approchant)

Puis, comment

ça marche, le kiosque?


MAUDE

On peut pas dire

que c'est un gros succès.


GEORGES

Ah non?


MAUDE

Non.

Vous devriez

rester avec moi.

Vous connaissez

beaucoup plus ça,

les jeunes

entrepreneurs, que moi.


GEORGES

Oui, mais là,

je peux pas aujourd'hui.


GEORGES, qui avait toujours sa main devant son nez, dévoile son bouton à MAUDE.


MAUDE

Ark!


GEORGES

Ouais.

Disons que j'ai pas

vraiment envie d'être

en vedette

dans toute l'école.


MAUDE

Georges, si c'était moi

qui avais un bouton,

vous me diriez: "Maude, c'est

quand même juste un bouton.

C'est pas la fin du monde."


GEORGES

Oui, t'as raison,

mais là, c'est...


Plus loin, HUGO joue avec une serviette.


GEORGES

Hugo?


HUGO

Oui?


GEORGES

Viens ici.

Toi, t'es...

t'es bon dans la vente.


HUGO

Ah, c'est sûr.


GEORGES dévoile son bouton.


HUGO

Ark, ça, c'est dégu...


GEORGES

Oui, c'est beau.

Je le sais.


HUGO

Oui, je suis

un super vendeur.


GEORGES

Dans ce cas-là, ça te dérangerait

d'aider Maude avec le kiosque?


HUGO

Non, je suis super bon

avec les jeunes entreprenants.


MAUDE

(Découragée)

Entrepreneurs.


GEORGES

Bon, merci beaucoup.


HUGO

(S'éloignant)

Il y a pas de trouble.


MAUDE

Non, Georges! Georges!


HUGO

Bon, qu'est-ce que je fais

avec "l'entreprenarial"?


Début transition animée

(Sur un fond coloré, on voit un collage du visage paniqué de MAUDE. Elle a les mains sur la tête. Au-dessus d'elle, on peut lire : « Oh non, pitié! »)

(Fin transition animée)


On retrouve VINCENT qui court dans les corridors de l'école. Il a l'air paniqué. Il se réfugie dans le local du journal.


VINCENT

(Essoufflé)

Il faut pas qu'elle m'ait vu.

Il faut pas qu'elle m'ait vu.


De retour avec HUGO et MAUDE à leur kiosque dans la salle des pas perdus.


HUGO

Tout le monde, venez assister

au grand Hugo "Magic"

qui va vous présenter

un des tours

les plus incroyables

qui soient.


FÉLICIE

(S'approchant)

Cool!


MAUDE, en retrait, affiche un air découragé.


HUGO

Aujourd'hui,

vous allez assister

à quelque chose

de complètement incroyable.

Ce crayon va passer

au travers cette serviette.

Sans la déchirer,

évidemment.


VINCENT arrive près du groupe. Il se cache derrière un muret.


VINCENT

(Chuchotant)

Chut! Chut!

Il faut pas

qu'elle me voie!


MAUDE

(Chuchotant)

Qui, ça?


VINCENT

Madame Café.


VINCENT tend un oignon à FÉLICIE.


MAUDE

Un oignon?


FÉLICIE

C'est pour le projet

des jeunes entrepreneurs. Merci.

Merci, Vincent.


VINCENT

Imagine le bon article:

"Comment j'ai risqué ma vie

pour aider Félicie Étienne."


Des jeunes se sont approchés du kiosque pour le tour de magie de HUGO.


HUGO

Hugo Magic

aurait besoin

d'un peu de silence

pour se concentrer.

Merci.

Attention.

On roule les coins

comme il faut.

(S'adressant à FÉLICIE)

Viens mettre ton doigt ici,

s'il te plaît.

Êtes-vous prêts?

Ça va donner

un grand coup. OK?

Tadam!


HUGO déroule sa serviette pliée et le crayon est toujours caché à l'intérieur.


FÉLICIE

(Sarcastique)

Très impressionnant.


HUGO

Attends une minute.

J'ai dû me tromper.


Les jeunes s'éloignent.


MAUDE

(Brandissant des formulaires)

Hé, hé, attendez!

Je vais vous remettre

le formulaire d'inscription

pour les jeunes entrepreneurs.

Un petit formulaire.


FÉLICIE

(S'adressant à VINCENT)

Merci pour l'oignon.


VINCENT

Ah, à ton service.

Et oublie pas

d'en parler aux autres.


MAUDE

Ton petit tour de magie, il a

fait disparaître tout le monde.


HUGO

J'étais sûr

que je l'avais, OK?


VINCENT

Eille, un autre

bon article.

Hugo, aurais-tu besoin

de mes services, par hasard?

(Tendant sa carte professionnelle en carton)

Vincent Beaucage,

"aideur" professionnel.


HUGO

Ouais.


VINCENT

Tu peux me rejoindre

sur mon e-mail

24 heures, 7.


HUGO

Je vais probablement

t'appeler sur ton

mail.

Merci.


On se retrouve dans le bureau de GEORGES. FÉLICIE entre.


FÉLICIE

J'ai trouvé un truc

pour votre gros bouton.


GEORGES

Ah oui? Mémé Étienne

avait un truc pour ça?


FÉLICIE

Oui.

Pas vraiment, mais elle avait

un truc contre

les piqûres d'abeilles.


GEORGES

C'est pas

la même chose.


FÉLICIE

C'est rouge, ça démange et on

n'en veut pas dans notre face.


GEORGES

Ouais, vu de même...


FÉLICIE

Parfait!

Avez-vous un couteau?


GEORGES

Et... c'est pour couper quoi,

exactement?


FÉLICIE

Ayez pas peur. C'est pour

couper l'ingrédient magique.


GEORGES

OK. Oui, j'en ai un.

Euh...


GEORGES tend un couteau suisse à FÉLICIE. Elle affiche un air dubitatif.


Le téléphone sonne. FÉLICIE s'éloigne et sort son oignon pour le couper.


GEORGES

Allô?

Oui. Bien là,

calmez-vous, voyons!

Bien, quel élève

voudrait voler un oignon?


FÉLICIE fige. Elle reste de dos à GEORGES.


GEORGES

Oui, je sais que qui vole

un oeuf vole un boeuf,

mais quand même.

Attendez-moi

une petite minute.

Félicie, ça sera pas long.

J'en ai pour quelques instants.


FÉLICIE

Une piqûre,

c'est pas comme un bouton.

Je vais aller trouver

autre chose.


GEORGES

OK.


FÉLICIE

OK.


De retour à la salle des pas perdus avec HUGO et VINCENT.


HUGO

Quand je vois un tour

de magie, je vire fou.

Il faut absolument que je sache

comment ça se fait.


VINCENT

T'as juste à demander

le truc à Julien.


MAUDE éclate de rire.


MAUDE

Il voudra jamais

vous le dire.


HUGO

C'est vrai, ça.

Ça a l'air

que les bons magiciens

dévoilent jamais

leurs trucs.


VINCENT

Une chance

que je suis là pour t'aider,

hein, mon Hugo?


HUGO

Ouais.


MAUDE

Je vois déjà l'article.

"La fois où Vincent Beaucage

est resté pogné

dans le cadre de porte à cause

de sa grosse tête enflée."

J'en ai des frissons.


VINCENT

Très drôle.

C'est parce que tu sais pas

comment t'y prendre.

Moi, j'en ai un,

un petit frère. Viens ici.


VINCENT chuchote à l'oreille d'HUGO.


MAUDE

(S'adressant aux élèves qui passent)

C'est bientôt

le début des cours.

Venez chercher

un formulaire!


HUGO

Ah ouais, j'y ai jamais pensé.

Merci, Vincent.


VINCENT

À ton service, mon Hugo

et oublie pas de parler à

tes chums de ma super rubrique.


HUGO

Promis, man.


HUGO s'éloigne. FÉLICIE approche.


FÉLICIE

Vincent.


VINCENT

Oui?


FÉLICIE

J'ai besoin de ton aide.


VINCENT

Oh!


FÉLICIE

Mais c'est confidentiel.


VINCENT

Je vais en avoir, des affaires à

conter dans ma super rubrique.

(Faisant signe à FÉLICIE de s'éloigner)

Après toi. Parle-moi.


FÉLICIE

Il faut que tu rapportes

l'oignon à madame Café.


VINCENT

Ça a été

super difficile de l'avoir.

Il a fallu que je me cache

derrière un chariot

de plateaux

et que je fasse 2-3 cascades


FÉLICIE

Tes cascades

pour pas me

ont servi à rien.

Madame Café a dit

à Georges qu'un élève

lui a volé un oignon.

Il faut que tu le rapportes.


VINCENT

Es-tu malade?

(S'éloignant)

Je retourne pas là-bas.

C'est dangereux.


FÉLICIE

Si t'as peur,

je vais le rapporter.


VINCENT

Non, non, j'ai...

(Revenant sur ses pas)

...j'ai pas peur. Je vais y aller.


FÉLICIE

Grouille-toi.

Les cours vont commencer.


On se retrouve plus tard dans le local du journal. VINCENT rejoint FÉLICIE.


FÉLICIE

As-tu remis l'oignon

à madame Café?


VINCENT

Oui, je... je l'ai laissé

sur un plateau.


FÉLICIE

Très courageux.

J'imagine que tu vas pas mettre

ce détail-là dans ton article.


VINCENT

Fais-moi croire

que tu lui aurais remis l'oignon


FÉLICIE

J'avoue que ça me tenterait

pas d'avoir à faire avec elle.i.


VINCENT

Et à part de ça, pourquoi

t'avais besoin d'un oignon?

J'espère que c'est intéressant

pour mon article.


FÉLICIE

Si je débarrasse Georges

de son bouton, je suis sûre

qu'il va me faire gagner

pour les jeunes entrepreneurs.

Je vais inventer

une crème antibouton.


VINCENT

Avec l'oignon?


FÉLICIE

Oui, j'ai juste à mélanger

2-3 trucs de ma mémé.


VINCENT

Ah, avec une recette

de crème de beauté, j'imagine?


FÉLICIE

Ouais, c'est bon, ça.

Je me rappelle qu'elle

en faisait une avec du yogourt.


VINCENT

J'en ai un, si tu veux,

mais il est aux fraises.


FÉLICIE

C'est parfait, mais il va

me falloir d'autres ingrédients.


VINCENT

Je vais t'aider

à les trouver, si tu veux.


FÉLICIE

Pas question

que tu retournes à la café!


VINCENT

Fais-moi confiance,

Félicie! Tu me sous-estimes.

Vincent a toujours plus

d'un tour dans son sac.

Bon, qu'est-ce

que t'as besoin?

Je vais aller les chercher.


FÉLICIE

Bien, je fais une liste.


On se retrouve chez les Allard-Fraser. HUGO rejoint JULIEN A dans la cuisine.


HUGO

Là, Julien,

il va falloir

qu'on se parle sérieusement.


JULIEN A

De quoi?


JACQUES

(Entrant dans la cuisine)

Salut, Hugo.

Dînes-tu avec nous?


HUGO

Ah, euh...

Non, je suis juste

passé par hasard.


JULIEN A

Oui, mais t'as dit

que tu voulais me parler.


HUGO

Ouais, ton tour de magie,

comment ça a été?


JULIEN A

Ça a super bien été.

Même mon prof

a pas deviné le truc.


HUGO

Bon, parle-moi

de ça! Toi, Jack, là,

il me semble que ton gazon

est pas mal long.


JACQUES

Mon gazon?

Je l'ai tondu à matin.


HUGO

Ouais... il est beau.

Il me semble...

il y a un pigeon qui a fait

des dommages sur ta voiture.


JACQUES

Un pigeon?


HUGO

Oui, va donc voir.

Là, il faut absolument que tu me

montres comment faire ton truc.


JULIEN A

Impossible.


HUGO sort un sac rempli de bonbons et le pose sur la table devant JULIEN A.


JULIEN A

C'est à moi, ça?


HUGO

Ça, c'est à toi

si tu me montres

comment faire ton truc.


JULIEN A

Un vrai magicien

ne dévoile jamais ses trucs.


HUGO

Ah non?


HUGO sort un autre sac de bonbons.


HUGO

Je pense qu'on va

bien s'entendre.


JULIEN A vient pour prendre les sacs.


HUGO

Touche pas à ça.


Le cellulaire de HUGO sonne.


HUGO

Allô!


VINCENT

Salut, Hugo. C'est Vincent.

J'aurais besoin que tu me rendes

un service à ton tour.

Pourrais-tu me trouver

un oignon,

du citron et du vinaigre?


HUGO

Quoi, ça?


VINCENT

Un oignon, du citron

et du vinaigre.


HUGO raccroche. Il dépose d'autres bonbons et une barre de chocolat sur la table.


HUGO

Je n'en ai plus, là.


JACQUES entre dans la maison.


HUGO

Julien, les sacs!

Les sacs!


JULIEN A ramasse les bonbons et les cache.


JACQUES

Bien là, il y a pas

de pigeons

et il y a pas

de dégâts sur ma voiture.


HUGO

Ah non?


JACQUES

Non.


HUGO

Je me suis

sûrement trompé.

Jack,

ça te dérange pas

que je me fasse

un petit lunch?


JACQUES

Vas-y, il y a de quoi pour

faire des sandwichs au jambon.


HUGO

Ah, regarde

si ça tombe bien!


HUGO ouvre le réfrigérateur et il en sort un citron et un oignon.


HUGO

T'aurais pas ça,

du vinaigre, par hasard?


JACQUES affiche un air confus.


HUGO

Non, laisse donc faire.


De retour dans le bureau de GEORGES qui parle au téléphone.


GEORGES

Comment ça,

on a un vernissage ce soir?

Oui, mais tu me l'avais pas dit.


FÉLICIE cogne à la porte.


GEORGES

(Ignorant FÉLICIE)

Oui. Oui, je sais, mais là, c'est...


FÉLICIE insiste et entre.


GEORGES

Ça tombe

bien mal, là.

Parce que j'ai...

j'ai pas le goût

que tout le monde me voie

avec le mont Everest sur le nez.


FÉLICIE pose un pot de crème sur le bureau de GEORGES.


FÉLICIE

Vous allez être content.

J'ai trouvé une solution.


GEORGES

Bon! Bien là,

je te laisse.

Il y a quelqu'un

dans mon bureau.

OK, je te rappelle.

Oui, bye.


GEORGES raccroche.


GEORGES

(Prenant le pot)

Oh! Du yogourt?


FÉLICIE

Non, c'est une crème

antibouton.


GEORGES

Oh, un autre truc infaillible

de mémé Étienne?


FÉLICIE

Dans un sens.


GEORGES

OK.

(Ouvrant le pot)

Hé! C'est normal

que ça sente aussi fort?


FÉLICIE

Plus c'est fort,

plus c'est efficace.


GEORGES

OK, mais, euh...

(Refermant le pot)

Non, je pense

que je vais passer mon tour.


FÉLICIE

Vous pouvez pas.

Vous m'avez dit

que si je vous prouvais

que les trucs

de mémé Étienne fonctionnent,

vous accepteriez mon projet.


GEORGES

Oui, mais c'est une façon

mon projet.

de parler, hein?

C'est mon bouton

qui me fait dire n'importe quoi.


FÉLICIE

Georges, vous pouvez pas aller

à votre soirée comme ça.

C'est dégueulasse.


GEORGES

Non, désolé,

mais je crois pas

aux crèmes miracles.


FÉLICIE

Vous perdez quoi

à l'essayer?


On entend la cloche de début des cours.


GEORGES

Tu vas rater

ton cours.


FÉLICIE

Mais je veux

vraiment gagner

le concours

des jeunes entrepreneurs!

Essayez-la.

Vous allez voir.


On se retrouve plus tard avec MAUDE dans la salle des pas perdus. GEORGES la rejoint. Il a un pansement coloré sur le nez.


GEORGES

Ah, merci beaucoup,

Maude, pour ton aide!

(Prenant les formulaires tendus par MAUDE)

Hé, wow!

Il y a de la relève

chez les jeunes entrepreneurs

dans notre école.


MAUDE

C'est moi ou ça sent bizarre?


GEORGES

Oui, c'est moi.

Oui, parce que j'ai eu

la très, très bonne idée

d'essayer

la crème antibouton

de mémé Étienne.


VINCENT rejoint le duo.


VINCENT

(Pointant son nez)

Vous avez

quelque chose...


GEORGES

Oui, je sais!

À part me faire sentir

le vieil oignon mariné,

ça a pas fait

grand-chose.


FÉLICIE se joint au groupe.


FÉLICIE

OK, c'est pas vraiment

un truc de ma mémé.

Elle avait rien

contre les boutons.

Ça fait que je l'ai inventée.


GEORGES

Je t'ai servi de cobaye?


FÉLICIE

Je voulais tellement

vous prouver que c'était

une bonne idée

pour les jeunes entrepreneurs.


VINCENT

C'est raté,

il faut croire.


GEORGES

Bon, justement,

je vais aller délibérer

dans mon bureau

avec les nouveaux dossiers et je

vais nommer le gagnant à 17 h.


FÉLICIE

Si vous voulez,

mémé Étienne

a un super bon truc pour enlever

les mauvaises odeurs.


GEORGES

(S'éloignant)

Moi aussi.

Ça s'appelle un savon.


FÉLICIE

Je n'ai plus

aucune chance de gagner.


MAUDE

C'est sûr que des trucs

de grand-mère,

c'est pas ce qui a

de plus cool pour nous.


FÉLICIE

Ma mémé était

super cool, tu sauras.


MAUDE

J'ai rien contre ta mémé.

Je dis juste que des trucs...

comment guérir un rhume

avec de la moutarde,

c'est pas vraiment intéressant

pour les jeunes.


FÉLICIE

Je suis pas d'accord.

C'est super pratique.


MAUDE

En 1950, peut-être.


FÉLICIE

(Offusquée)

Euh, excuse-moi, Maude...


VINCENT

(S'interposant)

Woh! Woh!

Pas besoin de vous énerver,

les filles!


FÉLICIE

C'est elle

qui descend mon projet.


MAUDE

Je fais juste

te ramener sur terre.


VINCENT

Du calme, bon!

Maude aurait pu être

un peu plus délicate

dans sa façon de s'exprimer.

Et à ta place, Félicie,

je tiendrais compte

de son commentaire.


FÉLICIE

Toi aussi, tu penses

que je devrais abandonner?


MAUDE

J'ai pas dit ça comme...


VINCENT

(Faisant taire MAUDE)

Moi, je pense que...

tu pourrais ajuster ton projet.

Comme le rendre

plus cool pour les élèves.


FÉLICIE

Avec des trucs

pensés pour eux, genre?


VINCENT

Je vais t'aider.


FÉLICIE

(Séloignant)

Surtout pas.


VINCENT

Pourquoi est-ce que...

surtout pas?


HUGO

(S'approchant)

S'il avait fallu que je paye

pour tes services "d'aideur",

je t'aurais demandé

un remboursement.


VINCENT

Julien a pas voulu

te donner son truc?


HUGO

Oui, il me l'a donné.


VINCENT

C'est quoi,

le problème?


HUGO

Je suis juste

pas capable de le refaire.

Regarde, c'est un

tough,là.


VINCENT

Je vais

t'aider, Hugo.


HUGO

Surtout pas.

J'aime bien mieux

m'arranger tout seul.


VINCENT

Qu'est-ce

qui leur prend?

J'ai passé la journée

à les aider,

puis ils sont pas

contents.

Je peux pas écrire ça

dans ma rubrique.

Je vais avoir l'ai d'un loser.


MAUDE

Je vais te dire

comme t'as dit à Félicie:

tu pourrais peut-être

ajuster ton projet.


VINCENT

(Donnant ses cartes professionnelles à MAUDE)

Tiens, c'est toi

la vraie "aideuse".


De retour dans le bureau de GEORGES que FÉLICIE rejoint.


FÉLICIE

Choisissez pas

tout de suite.

J'ai changé

mon projet.


GEORGES

Voyons, il est cinq heures

moins cinq, Félicie.

Je m'en vais l'annoncer.


FÉLICIE

Justement, il reste 5 minutes.

Je peux même vous le résumer

si vous préférez.

Ça va aller plus vite.


GEORGES

OK, je t'écoute.


FÉLICIE

J'ai compris

que les trucs de mémé Étienne

doivent être mis au goût du jour.

Même si ma mémé reste

la plus cool mémé du monde.


GEORGES

Bien oui, j'en doute pas, ça.


FÉLICIE

Mais je pense quand même que

l'idée des trucs du quotidien,.

ça reste une bonne idée.


GEORGES

Donc?


FÉLICIE

Je propose de faire un projet

qui s'appellerait

"Les trucs de Félicie".

Je donnerais

des trucs de jeunes,

genre comment arriver en premier

à la café, le midi du spaghetti

ou quoi faire

quand on oublie son linge d'édu.


GEORGES

Oui, mais ça reste des trucs

spécifiques à notre école.

Je suis pas sûr que tu vas

vendre beaucoup d'exemplaires.


FÉLICIE

Justement, je pensais pas

faire un livre.

Je pensais plus faire un blogue

sur le site Internet de l'école.


GEORGES

(Soudainement intéressé)

Un projet scolaire

pour les jeunes d'ici?


FÉLICIE

Exactement.


GEORGES

Ouais, sais-tu que c'est

vraiment une bonne idée, ça?

Et en plus, c'est le seul projet

qui met notre école de l'avant.


FÉLICIE

Ça veut dire que c'est moi

qui gagne le concours?


GEORGES

Pas de crème antibouton

improvisée?


FÉLICIE

Plus jamais.


GEORGES

T'as cinq minutes

pour mettre ça par écrit.


FÉLICIE

(Excitée, enlaçant GEORGES)

Ah!


GEORGES

Attention à mon bouton.


FÉLICIE

Merci!


MAUDE travaille dans le local du journal. VINCENT la rejoint.


VINCENT

Salut, Maude.

Écoute, j'ai repensé

à ce que tu m'as dit tantôt.


MAUDE

T'sais, Vincent,

j'en dis beaucoup,

des choses, dans une journée.


VINCENT

Tu m'as proposé

d'ajuster mon projet.


MAUDE

Ah oui, mais je faisais juste

reprendre tes paroles.


VINCENT

Oui, mais c'est pas grave.

On avait raison.

C'est mon titre

qui était pas le bon.

C'est peut-être pas

tant que ça dans ma nature

d'aider les autres,

finalement.


MAUDE

Belle découverte!


VINCENT

Mais j'ai quand même

été capable

d'arrêter votre chicane,

à toi et Félicie.


MAUDE

On se chicanait

pas vraiment.


VINCENT

Ça, c'est parce que

je suis intervenu à temps.

J'ai servi de...

médiateur.


MAUDE

OK,

tu t'en vas où, avec ça?


VINCENT

Ça va être ça,

le titre de ma rubrique:

"Le médiateur".

Je vais raconter

les histoires des élèves,

je vais faire

des entrevues,

je mettrai

leurs histoires de chicane

et je proposerai

des pistes de solution.


MAUDE

Toi, tu vas trouver

des solutions?


VINCENT

Bien, je... oui,

mais pas juste moi.

Je pourrais demander

l'avis de Georges,

du directeur ou de...

(Hésitant)

...Mona.


MAUDE

Ouais! C'est quand même bon.

Puis on pourrait aussi

demander l'opinion des élèves.


VINCENT

Ah, bonne idée!

Écoute, tout le monde

va venir vers moi.

Qu'est-ce que t'en penses?


MAUDE

J'attends ton premier article

dans une semaine.


VINCENT

Une semaine?


MAUDE

Hum, pas de passe-droit.


VINCENT

Maude, je suis sûr

qu'on peut trouver

une façon de s'entendre.


MAUDE

(Ricanant)

Non. L'article du médiateur:

une semaine.


VINCENT

(S'éloignant)

Deux semaines.


De retour chez les Allard-Fraser. HUGO, excité, rejoint JACQUES et JULIEN A dans la cuisine. Il place son crayon et sa serviette sur le comptoir.


HUGO

Julien! Julien!

Je l'ai eu.

Regarde.


JACQUES

Quoi, ça?


JULIEN A

Bien, je lui ai montré

mon tour de magie.


JACQUES

Comment ça?

T'as jamais voulu

le montrer à personne.


HUGO

J'avais

des bons arguments.


JACQUES

Ah oui?


JULIEN A

Oui, des bons, bons arguments.


JACQUES

Ah, O.K...


HUGO

Attention.

Les bouts sont de même.

(S'adressant à JULIEN A)

Tiens le bout.


JULIEN A

OK.


HUGO

Bon.


JULIEN A

Attention, attention.


HUGO réussit le tour de magie.


JACQUES

Oh!


HUGO

Tadam!


JACQUES

Wow! Bravo!


HUGO

Merci.


JULIEN A

Pas pire, mais c'est parce que

t'as pas vu mon nouveau tour.


HUGO

Hein?

Un autre?


JULIEN A

Oui! J'aurais besoin

d'une pièce de monnaie.


JACQUES

Euh, t'as un 2 $?


HUGO

J'ai un deux, ouais.

Tiens.


JULIEN A

Merci.


HUGO

Niaise pas, OK?


JULIEN A

OK.

Regardez bien ça.

Je mets la pièce en dessous.

La pièce de 2 $.


JULIEN A passe la serviette sur la pièce qu'il tient entre ses doigts.


JULIEN A

Tu peux vérifier

qu'elle est encore là.


HUGO

(Touchant la pièce sous la serviette)

Ouais, je la sens.


JULIEN A

Oui. Papa.


JACQUES

(Touchant à son tour la serviette)

OK.

Oui, elle est toujours là.


JULIEN A

Oui, elle est

toujours là.

Regarde bien

ce qui va se passer.

1, 2, 3!


JULIEN A retire la serviette et la pièce n'est plus là. Il lance la serviette à HUGO.


JACQUES

Hein!


HUGO

Comment

t'as fait ça?


JULIEN A

Si t'es un vrai magicien,

tu vas comprendre.


JACQUES

Bonne chance.


HUGO

Je vais aller

prendre l'air, moi.


JACQUES

Hum hum.


HUGO

Bye.


JACQUES

Bye, Hugo.


JULIEN A

Bye.


HUGO sort. JACQUES tape dans la main de JULIEN A. Il sort la pièce de deux dollars de ses poches et la tend à JULIEN A.


JACQUES

Tu m'en dois une.


JULIEN A

Oui, merci.


JACQUES et JUILEN A fond leur poignée de main spéciale.


Fin émission


VINCENT

Pour jouer

ou revoir des émissions,

visite le site web

de Subito texto.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par