Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Grounded?

It`s the long-awaited Parent-Student hockey game. But the Kids team is uncertain: Vincent and Felicie, who got in trouble, might not be able to join them…



Réalisateur: Claude C Blanchard
Acteurs: Antoine Desrochers, Aurélia Arandi-Longpré, Julie Djiézion
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


Dans les salon des Beaucage, VINCENT joue au hockey avec FÉLICIE.


VINCENT

Passe, la passe!


ALAIN entre dans le salon avec un verre de frappé aux fruits.


ALAIN

Vincent!

Pas de hockey dans la maison.


VINCENT

On se réchauffe

pour tantôt.


ALAIN

Quelqu'un prendrait

une gorgée

de mon fameux

shake

de champion?


ALAIN prend une gorgée de son jus.


ALAIN

Oh! C'est savoureux!


VINCENT

La seule chose

qu'on va savourer,

c'est notre victoire.


VINCENT et FÉLICIE continuent de jouer.


FÉLICIE

(Riant)

6 à 1.


ALAIN

Oui, tu es optimiste.


VINCENT

Mon père a raison.

Non, l'équipe des vieux,

en fait, ils ne feront même pas

aucun but,

ça va finir 6 à 0.


ALAIN

Regarde ce qu'il est capable

de faire, le vieux.


ALAIN se penche et essaie de toucher ses orteils avec ses mains.


ALAIN

Oh

boy!


FÉLICIE

Vous devez toucher

vos orteils, monsieur Beaucage.


ALAIN

Je le sais, là.

Ça s'en vient.

Le hockey, c'est comme

le bicycle. Ça ne se perd pas.


VINCENT

Ne t'inquiète pas, papa,

il y a des chaises droites

sur le bord de la bande

pour les débutants.


ALAIN

Je ne savais pas qu'on jouait

contre une équipe de comiques.


Le cellulaire d'ALAIN sonne.


ALAIN

Oui, allo?

Oh, maman.

Ah, oui,

ton beau casse-tête.

Bien non, je n'ai pas eu

le temps de le faire encadrer.


VINCENT et FÉLICIE continuent de jouer pendant l'appel d'ALAIN.


ALAIN

VINCENT)

Vincent,

pas dans la maison!

(Au téléphone)

Oui, bien oui,

je comprends.

Regarde, je vais

y aller demain, oui.

Oui, à la première heure,

maman. Oui, OK.

Non, je n'ai pas...

VINCENT)

Vincent!

Arrête!

(Au téléphone)

Ah, bien oui. Aller dîner

chez vous demain.


VINCENT

Ah, non, non, non!


ALAIN

(Au téléphone)

Vincent fait dire que ça

lui tente vraiment beaucoup.


VINCENT

Arrête de niaiser!


VINCENT

(Au téléphone)

Ton fameux pain de viande.


VINCENT

Non, pas le pain de viande!


ALAIN

(Au téléphone)

Bien oui, maman,

c'est sûr.


ALAIN sort du salon.


Dans le salon des Mazari, SAMI prépare son équipement de hockey. SAAD entre dans le salon.


SAMI

Et puis, ce n'est pas

trop difficile, papa?


SAAD

Qu'est-ce qui

est difficile?


SAMI

Savoir que tu vas entraîner

une équipe de perdants.

Ce n'est pas pour rien que

parents rime avec perdants.


SAAD

Ça rime aussi

avec enfants, hein.

L'équipe des parents

pourrait battre la tienne.

Surtout si tes coéquipiers

et toi faites preuve

d'autant d'excès

de confiance.


SAMI

À part le père

de Vincent,

les autres ne sont pas

de calibre.


SAAD

Ils auront un excellent

entraîneur

pour les mener

à la victoire.


SAMI

Ah oui? Ils ont trouvé

quelqu'un pour te remplacer?


SAAD rit.


SAMI

Non, sérieusement,

est-ce que

l'excellent entraîneur

est prêt à parier?

Le perdant doit transporter

l'équipement de tous les joueurs

de l'équipe adverse.


SAAD

Sami, pas besoin de parier

pour avoir du plaisir.


SAMI imite la poule.


SAMI

Il y a comme

une odeur de...

De poule mouillée,

par ici.


SAAD prononce quelques mots en arabe et serre la main de SAMI.


SAAD

J'accepte ton pari.


NADYA entre dans la salle à manger et s'assoit à la table.


SAAD

NADYA)

Habibi,il n'est pas

un peu tôt pour dîner?


NADYA

Papa, le temps

ne passe pas assez vite.

J'ai trop hâte

à cet après-midi!


SAAD

C'est la première fois

que je te vois excitée

pour une partie de hockey.


NADYA

Non, pas le hockey.

Ouache!

Moi, je parle du cours

de dressage de Costa.


SAAD

Oh... Ta mère

ne t'a pas prévenu?


Dans le salon des Beaucage, VINCENT et FÉLICIE continuent de jouer au hockey. FÉLICIE essaie de lancer la rondelle sur un carton de jus par terre, mais rate la cible.


VINCENT

Bon, je vais

te montrer comment.


FÉLICIE

Je suis sûre

que tu l'as pratiqué cent fois

avant que j'arrive.


VINCENT

Bon, regarde,

observe le pro.


FÉLICIE

Non, je veux

le refaire.


VINCENT et FÉLICIE se chamaillent.


VINCENT

Arrête, là.

Arrête.


En se chamaillant, FÉLICIE pousse VINCENT, qui accroche un gros casse-tête installé sur un pouf. Le casse-tête tombe et se défait au complet. ALAIN arrive dans le salon et constate les dégâts.


FÉLICIE

Excusez, monsieur Beaucage.

C'est un accident.


ALAIN

(Fâché)

Pas de hockey

dans la maison.

Me semble que ce n'est pas

dur à comprendre ça.

Là, vous allez

me refaire ça.

Et tout de suite!


VINCENT

Peux-tu nous aider?


ALAIN

Pas d'aide!


ALAIN quitte le salon.


VINCENT

Comment ça,

pas d'aide?


VINCENT regarde tous les morceaux défaits du casse-tête.


VINCENT

(Découragé)

Ah...


SAMI, SAAD et NADYA discutent dans leur salon.


NADYA

SAMI)

Bien ça,

c'est de ta faute!


SAAD

Tu ne blâmes pas

ton frère.


NADYA

Pourquoi pas? À cause de lui,

ma journée est gâchée.


SAMI

Tu iras promener Costa

une autre fois.


NADYA

Oui, mais je ne pourrai pas

aller à son cours de dressage!

J'aurais été

la meilleure promeneuse

de chiens de la ville.

Papa...


SAAD

Je suis désolé, Nadya,

mais puisque ni ta mère, ni moi

ne serons à la maison,

cet après-midi, il faut

que tu nous accompagnes.


NADYA

Papa, c'est le dernier cours

de dressage de Costa.


SAAD

Habibi,dans une famille,

il faut être solidaire.

C'est à toi

de changer tes plans,

mais la prochaine fois,

ce sera notre tour.


NADYA

Oui, mais c'est toujours

Sami qui a tout.


NADYA quitte le salon en pleurnichant. SAAD se lève pour la rattraper.


SAAD

Bien non, bien non,

Nadya, voyons!

Nadya, reviens,

Nadya.


CHEZ les Beaucage, ALAIN fouille dans son sac de hockey.


ALAIN

VINCENT)

Voyons!

Pourquoi ta mère

a lavé mon équipement?


VINCENT et FÉLICIE sont assis sur le divan, devant le casse-tête défait.


VINCENT

Parce qu'elle a déclaré

que la puanteur

de ta poche de hockey

était comme une arme

de destruction massive.


ALAIN

Je ne trouve plus rien, là.

L'équipement de hockey d'un

gars, on ne touche pas à ça.

Qu'est-ce que j'ai dit?


VINCENT

L'équipement de hockey d'un

gars, on ne touche pas à ça.


ALAIN

Le casse-tête!


VINCENT

Relax, papa.

C'est fait

pour être en morceaux.

Ce n'est pas comme

si on avait cassé un vase.


ALAIN

Ta grand-mère veut

l'afficher sur son mur.


VINCENT

Justement. Si tu n'avais pas

bretté avant de l'encadrer,

c'est un peu

de ta faute, aussi!


ALAIN

De ma faute?


FÉLICIE

Désolé, monsieur Beaucage.

On va le refaire.


ALAIN

Oh que oui! Si vous voulez

jouer contre les parents,

vous allez finir le casse-tête

de ta grand-mère avant.


ALAIN s'en va. FÉLICIE commence à assembler quelques pièces.


NADYA dessine une affiche dans la salle à manger. SAAD vient la voir.


SAAD

Qu'est-ce que tu fais, Didi?


NADYA

Je prépare une affiche pour

encourager Sami à l'aréna.


SAAD

Ça, c'est une vraie Mazari.

Tu ne te laisses pas décourager.

Et tu retombes sur tes pieds.


NADYA

Une petite soeur

devrait toujours être là

pour soutenir

son grand frère, non?


SAAD

Sami! Viens voir ce que

ta soeur a préparé pour toi.


SAMI se rend dans la salle à manger tandis que SAAD s'en va.


NADYA

Je vais la tenir

bien haute

pour que tout le monde

la voie à l'aréna.

Let's go Samichou!


SAMI

Non, non. Tu ne peux pas

montrer ça.


NADYA

Pourquoi,

Samichou?


SAMI

Bien là, Samichou,

toute l'équipe va rire de moi!


NADYA

Tu gâches ma journée,

alors je vais gâcher la tienne.


NADYA remet une feuille à SAMI.


NADYA

Ça, c'est mes conditions.

Si tu ne veux pas

que je te fasse honte à l'aréna,

tu as juste à faire

tout ce qui est écrit.


SAMI

Bien là! Ta liste

est interminable!


NADYA

Papa!

Sais-tu où sont les photos

de bébé de Sami?

SAMI)

Ça, ça va faire

de belles affiches.

Je te donne cinq minutes

pour y penser.

Samichou.


Chez les Beaucage, VINCENT ouvre la porte à BENJAMIN, qui porte une chemise et un veston. FÉLICIE continue de reconstruire le casse-tête et VINCENT l'imite après avoir ouvert à BENJAMIN.


VINCENT

Reviens-tu

d'un mariage?


BENJAMIN

Tous les vrais entraîneurs

de hockey s'habillent comme ça

avant une partie.


FÉLICIE

Quand vous aurez terminé

votre discussion sur la mode,

on a un casse-tête

à finir.


BENJAMIN

Bien là, vous jouerez

une autre fois.

Regardez, j'ai apporté

le plan de match.


VINCENT

Oublie le plan de match,

on n'est pas à la LNH.


FÉLICIE

On n'est même pas

sûrs d'y aller.


BENJAMIN

Comment ça?


FÉLICIE

Son père nous a punis

parce que Vincent

a fait tomber le casse-tête.


VINCENT

Ça ne serait pas arrivé

si tu m'avais laissé tirer.


FÉLICIE

Ça ne serait pas arrivé

si tu ne m'avais pas forcé

à jouer à l'intérieur.


VINCENT

Forcé?

Tu exagères!


BENJAMIN

OK. Temps mort,

je ne comprends rien!

J'ai besoin de mes joueurs

étoiles, moi, sur la glace.


VINCENT

Tu ne l'as pas vu

tirer, pas sûr

que c'est une joueuse étoile.


FÉLICIE

Hé!


FÉLICIE défait une partie du casse-tête.


VINCENT

Bon là, bravo.

On est vraiment

plus avancés.

On n'y arrivera jamais.


BENJAMIN

Je ne coache pas

des "lâcheux".

Si vous avez peur

d'un petit casse-tête,

ça va être quoi devant

des parents de 6 pieds?


VINCENT

C'est complètement stupide,

comme punition!


BENJAMIN

On va le faire

à trois!


VINCENT

Non.

Mon père ne veut pas qu'on ait

d'aide. Complètement stupide.


BENJAMIN

Une punition dans la vie,

ce n'est pas comme

une punition au hockey,

ça se négocie.

Je vais lui parler

à ton père.


FÉLICIE

Il était vraiment frustré.


BENJAMIN

Je vais le faire.

Pour l'équipe.

Il est où?


BENJAMIN sort du salon.


VINCENT

Ça ne marchera jamais.


Chez les Mazari, SAMI met du vernis sur les ongles de NADYA.


SAMI

Arrête de bouger,

si tu ne veux pas

que j'en mette partout!

On peut changer

d'activité, aussi.


NADYA

Tut, tut, tut. Tu ne peux pas

contester mon choix d'activité.

Bon. On va voir

de quoi ça a l'air.


NADYA regarde ses ongles grimace de dégoût.


NADYA

Tu es vraiment mauvais!

Je vais être

obligée de l'enlever.

J'espère que tu vas

être meilleur

pour ma prochaine activité.

Faire des bracelets

rainbow loom.


SAMI

On ne peut pas jouer

à un autre jeu?


NADYA lance un regard glacial à SAMI. On sonne à la porte.


SAMI

Je veux dire, "yeah",

des rainbow loom.


SAAD ouvre la porte et fait entrer BRANDON-LEE.


SAAD

Entre,

Brandon-Lee.


SAMI

NADYA)

On va continuer

dans ma chambre!


BRANDON-LEE

Vous allez voir,

monsieur Mazari,

mon père

est vraiment fort au hockey.


SAAD

Je lui ai justement

trouvé un chandail.


SAMI

Hé, salut, Brandon.

Bye, Brandon.


SAMI s'en va avec NADYA. SAAD apporte un chandail de hockey à BRANDON-LEE.


SAAD

Et voilà!


BRANDON-LEE

Merci.


BRANDON-LEE reste sans bouger. Il hésite.


SAAD

Est-ce que je peux

faire autre chose pour toi?

Il y a un truc

qui te tracasse?


BRANDON-LEE

Non, il n'y a rien

qui me tracasse.

C'est juste que je me demandais

si cet après-midi,

je pourrais avoir plus de temps

de glace que d'habitude?


SAAD

Tu trouves que

je ne te fais pas assez jouer?

Pourtant j'essaie d'être

juste avec tous mes joueurs.


BRANDON-LEE

Non, non. Pour les autres

parties, c'est correct.

C'est qu'aujourd'hui,

je me sens en pleine forme

et je trouve que ce serait

plate de gaspiller

toute mon énergie

en restant sur le banc.


SAAD

Ça m'a l'air d'un gars

qui veut en mettre

plein la vue à son père.

Tu sais, ton père

va être fier, peu importe

le temps que tu passes

sur la glace ou le nombre

de buts que tu comptes.


BRANDON-LEE

Vous ne connaissez pas

mon père.

Je veux juste plus

de temps de glace.


SAAD

Malheureusement,

ce n'est pas moi qui décide.

C'est Benjamin qui entraîne

ton équipe aujourd'hui.


BRANDON-LEE

Cool, il est plus

facile à convaincre.


Dans la cuisine des BEAUCAGE, BENJAMIN vide un verre d'eau devant ALAIN, puis s'en serre un autre tout de suite après.


ALAIN

Trois verres d'eau

que tu cales, il me semble

qu'on s'hydrate

après la partie, non?


BENJAMIN

(Gêné)

Oui. Justement, en parlant

de la partie.


BENJAMIN remarque un petit trophée sur le comptoir.


BENJAMIN

C'est le trophée

pour l'équipe gagnante?


ALAIN

Oui, oui.

J'aimerais ça que ça devienne

comme une espère de tradition.

L'équipe gagnante

part avec.

Mais ça veut dire

que l'année prochaine,

les enfants vont essayer

de nous le reprendre.


BENJAMIN rit.


BENJAMIN

C'est sûr qu'en utilisant

des tactiques déloyales.


ALAIN

Hein?


BENJAMIN

Bien là.

Empêcher mes deux meilleurs

joueurs de jouer,

ça vous laisse des chances.


ALAIN

Vincent et Félicie

ont couru à leur perte.


BENJAMIN

Admettons que ça doit quand

même vous laisser des chances.


ALAIN

Bien non, pantoute.

Est-ce que c'est eux

qui t'envoient?


BENJAMIN

Non. Non, non.

Eux, ils pensent que vous

ne changerez pas d'avis.


ALAIN

Oh, ça, ça veut

dire que toi,

tu penses que tu vas

me faire changer d'idée.

Ça s'en vient

intéressant, là.


BENJAMIN

Au hockey, ce n'est pas

pour rien que ce sont

les arbitres qui décident

des punitions,

pour éviter ce genre

de conflit d'intérêts.


ALAIN

Conflit d'intérêts?


BENJAMIN

Eh bien, vous êtes

leur adversaire.

On ne laisse pas l'adversaire

choisir du temps

qu'un joueur puni va rester

assis sur le banc, non?


ALAIN

Regarde, au lieu

de me faire la morale,

tu devrais prendre deux,

trois petites notes.


BENJAMIN

Hein?


ALAIN

C'est toi,

l'entraîneur?


BENJAMIN

Oui.


ALAIN

Ce que j'ai fait,

c'est de la psychologie.

J'ai juste ajouté une petite

twist pour les motiver.


BENJAMIN

Une petite

twist.

J'appelle plus ça

péter une coche.


ALAIN

Bien, c'est sûr que je suis

peut-être allé un peu fort,

mais le casse-tête, il faut

qu'il soit fini pour demain.

Ma mère le veut.


BENJAMIN

Écoutez, monsieur Beaucage,

je vais vous donner

le même conseil

qu'à tous mes joueurs.

Si vous embarquez sur la glace

avec des remords ici,

ça va paraître jusque

dans votre coup de patin.

Peut-être que...

On pourrait trouver

une autre petite

twist,

pour le casse-tête?


Un peu plus tard, dans le salon, VINCENT et FÉLICIE font un autre casse-tête, celui-ci plus petit.


VINCENT

En tout cas, faire

le petit casse-tête de Julien,

ça va nous prendre

deux fois moins de temps.


FÉLICIE

Et toi, tu vas être

deux fois moins "rushant".


BENJAMIN et ALAIN entrent au salon.


BENJAMIN

Vincent, Félicie, vous ne

sous-estimerez plus jamais

mon pouvoir de persuasion,

mon pouvoir d'influence...

Et surtout, la bonne volonté

de monsieur Beaucage.


ALAIN remarque le nouveau casse-tête que VINCENT et FÉLICIE assemblent.


ALAIN

C'est quoi, ça?


VINCENT

Le nouveau cadeau

pour grand-maman.

100 morceaux, on va

le finir à temps.


ALAIN

Mais ce n'est pas

ce casse-tête-là

qu'elle veut qu'on encadre!


VINCENT

Si tu avais écouté

maman et tu l'avais encadré

tout de suite, au lieu

de remettre à demain,

il n'y en aurait pas eu,

d'accident.


ALAIN

Jouer au hockey

à l'intérieur,

je n'appelle pas ça

un accident.


BENJAMIN

Monsieur Beaucage, peut-être

qu'on devrait leur parler

de notre entente.


ALAIN

Je ne sais plus

si ça me tente.


BENJAMIN

Une entente,

c'est une entente.

VINCENT)

Ton père veut diminuer

la punition.


VINCENT

OK.


ALAIN

J'ai peut-être parlé

un peu trop vite,

mais vous devez finir

le casse-tête de grand-maman

avant la partie,

mais vous pouvez avoir

autant d'aide que vous voulez.


ALAIN quitte le salon en soupirant.


FÉLICIE

C'est ça, ton pouvoir

de persuasion?


VINCENT

Si je joue dans la LNH,

rappelle-moi de ne pas

t'envoyer négocier mon contrat.


BENJAMIN

On va le faire

en équipe.


VINCENT

Tu connais beaucoup

des joueurs de l'équipe

qui veulent perdre leur journée

à faire un casse-tête?


BENJAMIN

J'en connais

au moins un.


BENJAMIN envoie un texto.


Dans la cuisine des Mazari, SAMI se lave les mains avec des nettoyants chimiques.


SAAD

C'est très chimique,

cette odeur,

ne mets pas ça sur ta peau!


SAMI

Je n'ai pas le choix,

ça ne part pas!


SAMI montre ses mains à SAAD.


SAAD

Heureusement, c'est

une couleur qui va bien

avec ton chandail de hockey.


SAMI

Est-ce qu'on a

une laine d'acier?


SAAD

Quoi? Voyons, je ne vais pas

te laisser te sabler les mains.

Prends le dissolvant

de ta mère.


SAMI

Je ne peux pas, Nadya,

l'a tout utilisé.


De sa chambre, NADYA appelle SAMI.


NADYA

Sami! Grouille!


SAMI

J'arrive.


NADYA

J'arrive qui?


SAMI

J'arrive,

princesse Nadya.


SAAD

Sami, tu n'as pas

besoin de faire ça.

Je vais lui parler,

à Nadya.


SAMI

Non, ce n'est pas

nécessaire.


SAAD

Elle doit comprendre

qu'elle ne gagnera rien

à te faire payer

pour l'histoire de Costa.


SAMI

Elle ne me fait

rien payer.


SAAD

C'est ton choix?


SAMI

Bien, disons que mon choix,

c'est de faire plaisir

à ma petite soeur.

J'espère qu'elle n'aura pas

envie de me maquiller le visage.


Plus tard, BRANDON-LEE entre au salon des Beaucage.


BENJAMIN

Génial. Le premier trio

est enfin complété.


BRANDON-LEE

Pour vrai, coach?

Je suis le premier trio?

Je suis vraiment content

que ce soit toi, le coach.


VINCENT ET FÉLICIE

Coach?


BENJAMIN

Bien... Le premier trio

de faiseur de casse-tête.

Allez, assieds-toi

et mets ta main à la pâte.

Au casse-tête.

Allez, allez.


BRANDON-LEE

Tu m'as fait venir ici pour

que je joue à des jeux de bébé?


BENJAMIN

On est une équipe

sur la glace et dans le salon.

Notre solidarité

ne s'arrête pas

quand on débarque

de la patinoire.

Voyons. C'est comme jouer

une partie de hockey,

mais au lieu

de compter des buts,

tu places des morceaux.


BENJAMIN s'assoit pour travailler lui aussi sur le casse-tête.


BENJAMIN

Bon, regarde. Lui...

Non. Ici?


BENJAMIN lâche ses morceaux.


VINCENT

Bon. Tu vois, même toi,

tu abandonnes.


BENJAMIN

Oui, mais moi, je ne serai pas

sur la glace avec vous tantôt.


VINCENT

Nous non plus,

si ça continue.


BRANDON-LEE

Hein?

Le match est annulé?


FÉLICIE

Non, mais si on ne finit pas

ça, on ne jouera pas.


BRANDON-LEE

Ah oui? C'est vraiment

poche pour vous deux, ça.

C'est vrai,

j'avais oublié!

Ma mère voulait que j'aille

acheter des timbres.

Tu sais, les vieux,

ils envoient encore des lettres

au lieu des

mails.


BRANDON-LEE se lève.


VINCENT

BENJAMIN)

Je te l'avais dit que personne

ne voudrait nous aider.


BENJAMIN

Brandon-Lee, reste assis.

On a besoin de toi.

Là, vous deux. Si vous mettiez

autant d'énergie à faire

le casse-tête qu'à chialer,

ce serait déjà fini.


VINCENT

Relaxe.


BENJAMIN

Non. Je ne vais

pas relaxer.

Vous ne m'écoutez jamais,

vous ne me faites pas confiance.

Ça va être quoi

sur la glace tantôt?

La partie d'aujourd'hui,

c'est une

joke pour vous.

Mais vous vous en foutez que ça

soit super important pour moi.

Moi, je démissionne.


BENJAMIN s'en va. BRANDON-LEE profite de la distraction pour mettre quelques pièces de casse-tête dans sa poche.


BRANDON-LEE

Ne vous inquiétez pas,

je vais trouver un autre coach.

Bien meilleur

que lui, OK?

Et je vais vous

texter le pointage

si vous ne finissez pas

le casse-tête à temps.

OK?


BRANDON-LEE se lève et s'en va.


Plus tard, BRANDON-LEE discute avec SAMI pendant que celui-ci mange avec NADYA.


BRANDON-LEE

Pis, qu'est-ce que t'en penses?

Raph Rolland, ça va être

un super bon coach.


SAMI

Il n'en est pas question.

Raph Rolland n'a jamais

joué au hockey de sa vie.


BRANDON-LEE

Comme qui, déjà?

Ah, oui, ton père.

Et ça ne l'empêche pas

d'être coach.

De toute façon, tu n'as pas

vraiment le choix,

Benjamin vient

de démissionner.


SAMI

Quoi? Vincent

et Félicie sont d'accord?


BRANDON-LEE

Admettons qu'ils n'ont pas

vraiment leur mot à dire.

De toute façon, tu vas voir,

ça va bien aller.

Je vais parler à Raph,

je vais lui expliquer les règles

et je vais lui dire quoi faire.


NADYA

Pas besoin

de demander à Raph.

Je connais

l'entraîneur parfait. Moi.


BRANDON-LEE

Tu n'as jamais joué

au hockey de ta vie.


NADYA

Comme qui donc?

Ah, oui, Raph Rolland.


BRANDON-LEE

Tu ne vas pas l'appuyer?


SAMI

Bien, tu sais,

on n'a personne d'autre.


BRANDON-LEE

Allo! On va avoir

l'air de quoi

devant les parents si on se fait

coacher par un petit cul?


SAMI

Une ligue

multigénérationnelle.


BRANDON-LEE

Multipoche, tu veux dire.


NADYA

Punition,

deux minutes!


SAMI

Nadya, l'entraîneuse ne donne

pas les punitions.


NADYA

Ah...


BRANDON-LEE

Non, c'est vrai.

Elle donne autre chose.

Si j'appuie ta candidature,

voudras-tu me donner le temps

de glace que je veux?


NADYA

Oui.


BRANDON-LEE

Nadya, j'appuie

ta candidature.

Il manque de filles

au hockey.


NADYA

Cool. Hé, Brandon!

Qu'est-ce que tu en dis

si notre cri d'équipe

c'était wouf-wouf?


BRANDON-LEE

Si j'accepte ta proposition

de cri, me nommes-tu capitaine?


NADYA

Pourquoi pas?


NADYA et BRANDON-LEE se tapent dans la main.


Plus tard, SAMI est au salon des Beaucage, avec VINCENT et FÉLICIE.


VINCENT

Attends un peu,

on va devoir dire wouf-wouf

et Brandon-Lee va être

le capitaine de notre équipe?


SAMI

Je suis prêt

à plein d'affaires

pour Costa,

mais pas ça!


FÉLICIE

Ça me dérange moins

de ne pas jouer.

Wouf-wouf.


VINCENT

Bon. Oui,

le casse-tête.


VINCENT regarde le casse-tête.


VINCENT

Ah non, ne me dis pas

qu'il manque des morceaux!

Je suis sûr que c'est Ben qui

les a piqués pour se venger.


SAMI

Se venger de quoi?


FÉLICIE

Admettons qu'on a été

poches avec lui.


SAMI

Mais c'est parfait, ça.

Vous vous excusez,

Benjamin redevient

notre entraîneur,

vous redonne les pièces

et Nadya ne pourra plus coacher.


On sonne à la porte.


VINCENT

C'est le voleur.

(Fort)

Entre!


BENJAMIN entre au salon.


VINCENT

Tu es venu t'excuser?


SAMI

BENJAMIN)

Vincent est mêlé, là,

c'est lui et Félicie

qui veulent

s'excuser, on veut

que tu redeviennes

notre entraîneur.


VINCENT

On veut surtout que tu nous

redonnes les pièces du casse-tête

que tu as piquées.


BENJAMIN

Vous pensez vraiment que c'est

moi qui aie volé les pièces?

Voyons, j'étais le seul

qui voulait faire

le casse-tête ce matin.


FÉLICIE

C'est plus Vincent

qui pense ça.


VINCENT

Belle solidarité,

Félicie.


BENJAMIN

Je n'ai rien volé.

Je suis juste venu pour ça.


BENJAMIN repend son sac qu'il avait oublié.


BENJAMIN

Et pour les morceaux

qui manquent, vous avez juste

à mettre des bouts

de carton bleus en dessous.

Bleu ciel sur un ciel bleu,

ton père ne s'en rendra pas

compte avant la partie.


BENJAMIN s'en va.


SAMI

(Sarcastique)

Bravo.

C'est les meilleures excuses que

j'ai entendues de toute ma vie.


Plus tard, SAMI, VINCENT et FÉLICIE discutent dans le hall d'entrée de l'aréna.


SAMI

Ce n'était pas lui,

le voleur,

c'est lui qui a trouvé

la solution à votre problème.


VINCENT

C'est beau,

on a compris.


BENJAMIN entre à l'aréna.


FÉLICIE

Ben! Salut.


BENJAMIN

(Maussade)

Mes parents m'attendent

au casse-croûte.


VINCENT

Ben, attends!

On t'a apporté ça.


VINCENT tend une cravate à BENJAMIN.


BENJAMIN

On s'est dit

que tous les vrais entraîneurs

en portaient une.


FÉLICIE

On veut vraiment

que tu sois notre entraîneur.

On ne te laissera

plus jamais tomber.


VINCENT

On est désolés.

Tiens.


BENJAMIN

Bon, OK.

C'est vrai

que ce serait poche

si mon linge de Noël

sentait les patates frites.


SAMI

Il y a juste

un mini problème.

Ma soeur veut être

notre entraîneuse.


VINCENT

Oui, mais il est revenu.

Elle va comprendre.


SAMI

C'est plus facile

de se débarrasser

d'une odeur de mouffette

que de Nadya.

À moins que tu aies un chien à

lui faire promener dans l'aréna.


BENJAMIN

Non, mais j'ai une super

grosse surprise, venez-vous-en.


BENJAMIN fait signe aux autres de le suivre.


De son côté, BRANDON-LEE attend dans le hall d'entrée de l'aréna. Il sort son cellulaire et fait un appel.


BRANDON-LEE

Papa, tu es où?

La partie va commencer

Tu m'avais promis que...

Bien oui,

c'est ça.

Bye.


SAAD croise BRANDON-LEE.


SAAD

Tout va bien,

Brandon-Lee?


BRANDON-LEE

Mon père ne peut pas venir.

Il travaille.


SAAD

Je suis désolé.


BRANDON-LEE

Pourquoi?

On s'en fout.

C'est une partie

comme les autres.


Sur la patinoire, les joueurs de l'équipe de BENJAMIN débarquent sur la glace. BENJAMIN leur fait un discours d’encouragement.


BRANDON-LEE

Pensez à toutes les fois

où ils vous ont puni pour rien,

où ils ont éteint la télé

quand vous étiez

sur le point de gagner

à votre jeu vidéo.

C'est le jour

des représailles!

Go, go, go!


En se rendant sur la glace, SAMI croise NADYA sur le banc des joueurs.


NADYA

Elle est mieux d'être bien

bonne, votre surprise!


SAMI

Si tu n'es pas contente,

c'est toi qui coaches

la deuxième période.


BRANDON-LEE est assis sur le banc, de mauvaise humeur. BENJAMIN le rejoint.


BENJAMIN

Tu n'embarques pas

sur la glace?


BRANDON-LEE

Ça ne me tente pas.


BENJAMIN

Bon. Là, Brandon-Lee,

ton équipe a besoin de toi.

J'ai besoin de toi.

Tu vas embarquer

sur la glace

et tu vas donner le meilleur

de toi-même, OK?


BRANDON-LEE met son casque et embarque sur la glace.


BENJAMIN

Go,Brandon-Lee,

go! Yes!C'est beau ça.

Yes!


SAMI et VINCENT font des étirements sur la glace.


VINCENT

Hé, il est où,

ton père?


SAAD embarque sur la glace en uniforme de gardien de but. Il a énormément de difficulté à avancer sur la glace.


VINCENT

"Ayoye"!


SAMI et VINCENT rient.


Plus loin sur la patinoire, ALAIN discute avec deux autres pères.


ALAIN

Disons qu'avec les trois

paliers de gouvernement,

un moment donné,

il n'y a plus de...


ALAIN aperçoit SAAD embarquer sur la glace.


ALAIN

Oh! Voilà

notre gardien étoile.

Oui, eh bien, les gars,

si on veut gagner,

va falloir faire

au moins trente buts.


La partie commence. L'équipe des enfants compte plusieurs buts d'affilée. BENJAMIN encourage ses joueurs. À la fin de la première période, le compteur affiche 12 à 1 pour l'équipe des jeunes.


À la mi-temps, BENJAMIN emmène NADYA devant la zamboni.


NADYA

Wow!

C'est vraiment la plus belle

surprise que j'ai eue de ma vie.

Est-ce que je peux

vraiment monter dessus?


BENJAMIN

Les dames d'abord.


NADYA se fait faire un tour de zamboni et salue la foule qui l'applaudit.


VINCENT

FÉLICIE)

Hé, j'ai toujours

rêvé de faire ça, moi.


La partie reprend et SAAD laisse passer toutes les rondelles. VINCENT s'arrête au banc de l'équipe adverse et parle à ALAIN.


VINCENT

Hé, hé!

Ça ne va pas

super bien, hein?


ALAIN arrose VINCENT avec sa gourde.


Après une dizaine d'autres buts, ALAIN va voir SAAD à son filet.


ALAIN

Il n'y a pas un règlement

qui dit qu'après 35 buts,

le gardien a le droit

à une petite pause?


SAAD

Ce n'est pas de refus.

Allez, aide-moi!


SAAD se fait ramener aux bancs par les joueurs de son équipe. ALAIN fait installer un sac de hockey à la verticale devant le filet.


ALAIN

(Aux autres joueurs)

Placez-la debout.

VINCENT)

On a repêché un nouveau gardien

au camp d'entraînement.


VINCENT

Mais nous autres,

on veut monsieur Mazari!


SAMI

Il est plus poche

que la poche.


Plus tard, VINCENT, FÉLICIE, SAMI, BENJAMIN et BRANDON-LEE mangent de la pizza au salon des Beaucage. ALAIN apporte le trophée à VINCENT.


ALAIN

Regardez-le comme il faut,

parce que l'an prochain,

on va vous le reprendre.


VINCENT

Bien non. L'an prochain,

on va vous blanchir.


FÉLICIE

Hé, 37 à 12, un record

mondial, je pense.


SAAD entre au salon en transportant un sac de hockey.


SAAD

Vincent,

où est-ce que tu veux ça?


SAMI

VINCENT)

Tu peux dire n'importe où.

Même sur le toit.

C'est sans conséquence.


SAAD

En tout cas, l'an prochain,

plus de pari.


ALAIN

Pourquoi tu dis ça, Saad?

L'an prochain, on va gagner.

Et Brandon-Lee,

tu demanderas à ton père

qu'il vienne jouer

avec nous autres.

Ça nous prend un vrai gardien,

l'année prochaine.


BRANDON-LEE ne dit rien.


ALAIN

Ah non, je parle du poche...

De la poche de hockey.


SAAD

La poche a au moins fait

quelques arrêts.

Tandis que moi...


BENJAMIN

BRANDON-LEE)

Hé, quand Saad est revenu

sur le banc, je lui

ai demandé de te filmer.

On n'a pas ton premier but,

mais les trois autres sont là.


BRANDON-LEE

Qu'est-ce que tu veux

que je fasse avec ça?


BENJAMIN

Tu pourras le montrer

à ton père.

Comme ça, l'année prochaine,

s'il veut jouer,

il pourra se préparer!


BRANDON-LEE

Bonne idée.

Euh, je veux dire,

oui, oui, peut-être.


ALAIN remarque le cardon bleu posé sous le casse-tête.


ALAIN

Vincent, Félicie,

c'est quoi, ça?


VINCENT

Hmm...

On voulait le finir,

je te le jure,

mais il manquait

des morceaux.


BENJAMIN

C'est de ma faute.

C'est de ma faute.

On est une équipe

jusqu'au bout.


SAMI

D'abord, c'est

de ma faute aussi.


VINCENT

De la mienne aussi.


FÉLICIE

De la mienne aussi.


BRANDON-LEE

C'est de ma faute.


NADYA

Moi, je n'ai

rien fait.


BRANDON-LEE

C'est vraiment de ma faute,

j'étais stressé

à cause du match

et je les ai mis dans mes poches

sans m'en rendre compte.


SAMI

Vincent, est-ce que

ta grand-mère joue au hockey?

Elle pourrait

remplacer mon père.


Tout le monde rit.


Fin de l'épisode


SAMI

Viens sur le site

et tu pourras toi aussi

collaborer à la vie

de quartier de

Subito Texto.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par