Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Mission: Possible

Sami is distraught and outraged when his mom cuts him off from the computer until the following day. He has an important online mission that night! Fatima worries that Sami might have concentration problems, so he tries to prove to her that he`s hyper focused. He does only one thing at a time. Meanwhile, things get out of hand when Maude mentions to Julie-Pier and Mélanie that she wants to include a fashion section in the school newspaper.



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin du générique d'ouverture


SAMI arrive dans la cuisine, tout en lisant des messages textes sur son téléphone, son casque d’écoute autour du cou. Il se verse un verre de jus d’orange. FATIMA est déjà dans la cuisine et lit des feuilles posées sur le comptoir.


FATIMA

Bonjour,

habibi.

Attention! J'ai juste

une copie papier.

C'est assez ironique,

d'ailleurs, hein?

C'est un sondage sur les TIC.


SAMI l’écoute d’une oreille et se dirige vers le bureau d’ordinateur tout près.


FATIMA

Tu sais ce que

ça veut dire, « TIC »?

Technologies de l'information

et des communications.

Toutes ces belles inventions

qui font qu'on est

de plus en plus

en mode multitâche.


SAMI s’installe devant l’ordinateur et place un cahier devant lui.


FATIMA

Tu sais ce que ça veut

dire, le multitâche?


SAMI (Sans se retourner)

Hum... C'est quand on fait

2-3 affaires en même temps.


FATIMA

Exactement. Les résultats du

sondage sont assez troublants.

Les gens seraient de plus

en plus en mode multitâche.


[SAMI:] [Réagissant à ce qu’il

lit sur l’écran de l’ordinateur]

Cool!


FATIMA

Pas tellement...

Les scientifiques disent

qu'on a de plus en plus de mal

à finir ce qu'on a commencé,

à ne pas s'éparpiller...

D'où les problèmes

de concentration,

qui sont un vrai fléau.


FATIMA marche jusqu’à SAMI et se penche vers lui.


FATIMA

Te sens-tu concerné,

toi, par le multitâche?


SAMI

Excuse. Je suis comme

méga concentré sur mon niveau 8

puis je planifie ma mission

du Mineral Worlden même temps.

Ça fait que...


FATIMA

Tu es sur une

pente dangereuse.

Tu n'écoutes même plus ce que

je te dis, avec tes écrans.


FATIMA retire la souris des mains de SAMI et lui enlève son téléphone. SAMI recule de surprise.


FATIMA

Tu vas prendre une pause du

pitonnage, le temps de réfléchir

aux problèmes de concentration

que ça te cause, les ordis

et compagnie.


SAMI

Quoi? Non! J'ai zéro problème

de concentration, tu sauras.

Puis c'est toi qui ne m'écoutes

pas. J'ai une mission en ligne

hyper importante, ce soir.


FATIMA

Tu la feras un autre soir.


SAMI

Ça ne se change pas comme ça!

Tout le monde est sur des

fuseaux horaires différents,

puis c'est moi qui m'occupe

de régénérer

la santé des autres.


FATIMA

Oui... Tu vas sauver des vies

en faisant ton niveau 9 entre

deux textos, hein?

Tu es toujours

en mode multitâche.

Tu vois bien qu'il y a

quelque chose qui cloche.


SAMI

Ce n'est même pas vrai!

Je suis en masse capable de

faire une chose à la fois,

tu sauras.

OK. Je vais être « unitâche » à

chaque minute de la journée,

aujourd'hui, si tu me laisses

faire ma mission ce soir.


FATIMA

Tu peux bien essayer.

Mais tu as intérêt à

être drôlement concentré

si tu veux que

je change d'idée. Ha!


À l’École secondaire Victoire- Desmarais, MAUDE marche avec MÉLANIE dans le couloir en tentant de la convaincre.


MAUDE

Mélanie, il faut que

tu sois dans le journal!

Si tu n'es pas là, je vais être

comme toute seule de ma gang.


MÉLANIE

Ce n'est pas vrai, Maude. Il

va y avoir Sami puis Vincent...

Puis Julie-Pier. Tu la connais,

elle aussi. Je ne suis vraiment

pas sûre de la couleur...


MAUDE

C'est l'amie à ma sœur,

pas mon amie à moi!

Puis Vincent va passer

son temps à me faire suer.

Non, il faut que tu embarques!

Bien, que tu rembarques...


MÉLANIE regarde une autre élève qui passe.


MÉLANIE

Quand tu n'as pas le

temps de te peigner,

tu ne viens juste

pas à l'école!


MAUDE

Mel!

Donne-moi une bonne raison

de ne pas être dans le journal.


MÉLANIE

Je ne suis pas inspirée.


MAUDE

Ha!

Toi, pas inspirée? Tu as

toujours plein de choses à dire!


Pendant ce temps, SAMI est à l’arrêt d’autobus et attend. Il a le regard fixe. JENNIFER arrive près de lui.


JENNIFER

Eille, Sami!

Coudonc, qu'est-ce que

tu regardes de même?


SAMI

Le bus.

Je me pratique à faire une

chose à la fois, puis là,

je regarde le bus.


JENNIFER

C'est un pari nono

avec mon cousin?


SAMI

Non... Un pari nono avec

ma mère. Elle dit que j'ai

des problèmes de concentration

parce que je fais plusieurs

choses en même temps.


JENNIFER

Ça doit être impossible de

faire juste une chose à la fois.


SAMI

Bien, aujourd'hui, c'est ça ou

je manque ma prochaine mission

du Mineral World.


JENNIFER

Si tu manques une mission, les

gens te remplacent puis tu n'as

juste plus d'équipe.


SAMI

Hein? Ça m'a pris

des semaines, avoir une

place dans cette équipe-là!

OK... Il faut que je fasse

exactement comme j'ai dit à

ma mère: une chose à la fois,

toute la journée. Vas-tu m'aider

à me pratiquer à l'école?


JENNIFER

Tout de suite, même.

Arrête de parler, là.

Ah! Le bus arrive.


Dans les couloirs de l’école, MÉLANIE regarde une autre élève passer. Et une autre.


MÉLANIE

Oh, j'aime ses pantalons!

Puis elle, j'adore son chandail!


MAUDE

Tu pourrais avoir une

chronique sur la mode.


MÉLANIE

Ah oui! J'avoue que pour ça,

je ne manquerais pas d'idées.


MAUDE

Bon! Tu vois?


MÉLANIE

Mais il faudrait que

Julie-Pier soit d'accord.


MAUDE

Il faudrait commencer

par lui demander.


MÉLANIE

Elle est en ligne sur

Facebook. Je vais lui écrire.


MÉLANIE envoie un message texte à JULIE-PIER.


MÉLANIE (Par message texte)

Édito sur la mode!!!


JULIE-PIER marche dans le couloir de l’école tout en lisant ses messages sur son téléphone. Le directeur l’interpelle.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Mlle Julie-Pier. Allô!

J'ai entendu dire que

tu allais rester à la barre

de notre journal

La Victoire,

cette année.


JULIE-PIER

Oui...

Aux dernières nouvelles.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Bon! Les nouvelles sont

bonnes, dans ce cas-là.

On n'en a jamais trop,

hein, des élèves dynamiques,

motivés, positifs...


JULIE-PIER

Arrêtez. Je vais être gênée!


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Que je te voie être

gênée, toi! Au contraire,

tu peux être fière d'enrichir

la vie parascolaire ici,

à Victoire-Desmarais.


JULIE-PIER

Bien, merci, d'abord.

Je viens justement d'avoir

un mot de votre fille.

Je pense qu'on l'a convaincue

de participer au journal.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

C'est vrai? Si tu es un

modèle inspirant pour Mélanie,

je vais finir par croire que tu

as juste des qualités, toi!


JULIE-PIER

Quand même pas!


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Hé! Hé! Sais-tu

ce qu'on pourrait faire?

Une nouvelle catégorie de

Méritas: « Meilleur mentor ».


JULIE-PIER

« Menteur » dans le sens de...


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Pas « menteur », « mentor. »

« Meilleur mentor. »

Un prix qu'on remet

aux élèves plus vieux qui

inspirent les plus jeunes!


JULIE-PIER

Bien, OK! On n'a jamais

trop de nouveaux prix!

Puis ça motive le monde, hein.

Moi, ça me motive pas mal.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Bien, c'est ça qu'on veut.

Tant mieux! Bonne journée, là.


JULIE-PIER

Merci! Vous aussi.


JULIE-PIER prend son téléphone et se met à écrire un message. La cloche sonne. MAUDE et MÉLANIE marchent un peu plus loin dans le couloir.


MAUDE

C'est bon de savoir qu'elle

est ouverte aux nouvelles

idées, hein?


MÉLANIE

Un journal sur la mode? Wow!


MAUDE

Bien, ce n'est pas

exactement ça, là...


[MÉLANIE:] [Lisant le message

texte sur son téléphone]

Elle a écrit quelque chose.

« Maquillage + coiffure

+ souliers + bijoux! »


MAUDE

C'est quoi, ça?


MÉLANIE

Bien, des nouvelles idées!

Ah! Ça me fait penser...


[MAUDE:] [Lisant le message texte

que MÉLANIE vient d’écrire]

« Interview de vedettes sur

leurs accessoires préférés? »


MÉLANIE

Avec un point d'interrogation.

C'est juste une suggestion.


MAUDE

Je ne suis vraiment pas sûre.


MÉLANIE

Ah! Elle a écrit autre chose:

« Faudrait changer le nom,

aussi. » Quel nom?


Les deux filles arrivent à la rencontre de JULIE-PIER dans le couloir.


MAUDE

Julie-Pier, quel nom

il faudrait changer?


JULIE-PIER

Ah... Salut, vous deux.

Bien, le nom du journal.


MÉLANIE

La Victoire?


JULIE-PIER

Oui. Ça fait vraiment vieux.


MAUDE

Bien, ça dépend comment…


MÉLANIE

C'est vrai que c'est poche.


JULIE-PIER

Eille! On pourrait

appeler ça...

Vic.


MAUDE

Vic...


JULIE-PIER

Pour faire plus comme dans les

magazines. Puis tant qu'à y

aller pour le changement...


MÉLANIE

Moins de reportages, moins

d'affaires qui n'intéressent

personne... Finalement!


MAUDE

Mais moi, ça m'intéresse!


JULIE-PIER

Bien, on gardera une page

pour ça, d'abord.


MÉLANIE

Ça va prendre plus de photos.


JULIE-PIER

C'est clair.

Comme ça, ça va faire un

journal plus facile à lire

puis plus facile à écrire.

Puis si le monde aime ça,

« révélation de l'année »

aux Méritas: toi.


MAUDE les regarde s’éloigner, déçue. Un peu plus loin, SAMI marche dans le couloir tout en lisant et en prenant des notes dans un cahier. JENNIFER arrive près de lui.


JENNIFER

Attention, Sami! Tu fais

deux choses en même temps:

tu marches puis

tu copies mes notes.

Puis je ne pense pas que

c'est la meilleure idée,

de copier mes notes après

avoir écouté le prof.


SAMI

Chut! Je me concentre.


Ils arrivent à la salle des pas perdus et s’assoient à une table.


JENNIFER

Mais de toute façon,

tout le monde est multitâche.

Il y en a même un: il marche

en textant puis en mâchant

de la gomme! Wouuu!


SAMI

Je ne sais pas comment

tu fais pour te relire avec

cette écriture-là. Mélanie!


MÉLANIE s’approche.

Quoi?


SAMI

Me passerais-tu tes notes?


MÉLANIE

Mais tu faisais quoi

pendant que le prof parlait?


SAMI

Je l'écoutais.


JENNIFER

Sami veut faire juste

une chose à la fois,

toute la journée.


MÉLANIE

Ha! C'est quoi, l'idée?

Oh! Wow! Trop

chill,

ta manucure!


JENNIFER

Bien, merci... J'ai vu ça

sur une page Facebook.


MÉLANIE

Hmm! En tout cas,

si tu aimes la mode,

je vais avoir une chronique là

dessus dans le journal étudiant.

Viens-tu à la réunion

ce soir, Sami?


SAMI

Hmm-hmm.


MÉLANIE

Moi aussi,

même si mon père trouve

que c'est un peu tard, 8 h.

Mais je ne suis vraiment pas

le genre « fille à papa », là.


SAMI

Comment ça, 8 h?


MÉLANIE

Bien, ça a changé!

Julie-Pier ne t'a pas texté?


SAMI

Je ne sais pas, mais 8 h,

c'est carrément impossible.

C'est l'heure de ma mission

du Mineral World.


MÉLANIE

Bien, tu le diras

à Julie-Pier, d'abord.


SAMI

Ah... Je n'ai pas mon

cell.

Peux-tu la texter?


MÉLANIE

OK... à plus!


SAMI

Merci! à plus.


JENNIFER

Puis c'est quoi,

ta prochaine « unitâche »?


SAMI

Manger. Ah non...

Ah non, non, non!

J'ai oublié mon lunch chez nous!

Ma mère travaille à la maison.

Il faut absolument que je le

reprenne avant qu'elle le voie!


JENNIFER

Ouain... Ce n'est pas fort

pour gagner ton pari, ça.


SAMI

Comment je vais faire?


JENNIFER

Je sais! Hum...

Je peux venir chez toi

puis j'occuperai ta mère

pendant que tu prends ton lunch,

ou le contraire.


SAMI

OK, oui. Bon plan.


SAMI et JENNIFER entrent avec précaution dans la cuisine chez les Mazari.


SAMI (En chuchotant)

OK...

Il est dans le frigo.

(On entend la voix de FATIMA qui se rapproche.)


FATIMA

Jamais, rarement, souvent

ou très souvent?

Parfait. Merci, monsieur.

Bonne journée.


FATIMA arrive dans la cuisine. Elle porte un casque d’écoute et tient un cahier dans lequel elle prend des notes.


JENNIFER

Bonjour, madame!


FATIMA

Bonjour!


FATIMA

Aurais-tu

oublié quelque chose?


SAMI

Non, non. Ça me tentait juste

de dîner quelque part

de relax. Hein, Jennifer?


JENNIFER

Ah... Tellement, là...


FATIMA

Bien. J'ai déjà mangé,

mais il y a des trucs à

réchauffer dans le frigo.


SAMI

Cool! Merci!


FATIMA sort de la cuisine et parle au téléphone au moyen du micro de son casque d’écoute. Elle s’éloigne vers une autre pièce de la maison.


FATIMA

Bonjour! J'aimerais parler

à M. Leclerc, s'il vous plaît.


SAMI ouvre le frigo, prend son sac à lunch et le met rapidement dans son sac d’école. Il regarde ensuite dans le frigo.


SAMI

OK... Qu'est-ce qu'on mange?

On va dire de la soupe.

Avec du fromage.


JENNIFER

Tut tut tut! Juste

une chose à la fois.


SAMI

OK. Maintenant...

Le micro-ondes.


SAMI prend le plat de soupe et le place dans le micro-ondes.


JENNIFER

C'est beau. Tout va bien.


Le téléphone sonne. SAMI s’approche pour répondre, mais se retient.


SAMI (Souriant à JENNIFER)

On garde le

focus.

Ustensiles...


Le téléphone sonne encore. SAMI tente de rester concentré.


JENNIFER

Euh... Les bons, si possible.


SAMI s’aperçoit de son erreur et retourne au tiroir d’ustensiles. La sonnerie du téléphone le déconcentre. FATIMA arrive précipitamment dans la cuisine et saisit le téléphone.


FATIMA

Tu ne réponds pas?

C'était peut-être le prof

de l'université. J'essaie

de lui parler depuis hier!


SAMI

Mais tu ne vois pas que

je suis concentré sur mon repas?

Je surveille le micro-ondes puis

je ne voulais pas me laisser

déranger par les technologies.


FATIMA

Pas de message. 555-3214. Ça

ne ressemble pas à un numéro

de l'université, ça.


JENNIFER

Bien, voulez-vous voir

qui a appelé? On a juste

à faire une recherche.


JENNIFER prend son téléphone et commence à écrire.


JENNIFER

ABC, hum... 555 quoi?


FATIMA

3214.


JENNIFER

Ah, c'est juste du

télémarketing.


FATIMA (Soulagée)

Ah!


[SAMI:] [S’adressant à sa mère,

un petit sourire aux lèvres]

C'est pratique, les TIC, hein?


FATIMA

Merci. Je sors

faire des courses.

Ah! Et si tu cherches le lunch

que tu as oublié dans le frigo

ce matin, il est dans la

tablette du haut, dans le frigo.


FATIMA s’en va. SAMI sort le sac qu’il avait mis dans son sac d’école et constate qu’il y avait seulement un oignon à l’intérieur.


De retour à l’école un peu plus tard, JULIE-PIER interpelle SAMI qui sort des toilettes des garçons. Elle s’attache les cheveux tout en parlant au téléphone coincé entre son menton et son épaule.


JULIE-PIER

Allô? OK...

Sami! Oui... Non, c'est

correct. Merci, Georges.


JULIE-PIER raccroche et s’adresse à SAMI. Ils marchent ensemble dans le couloir.

ensemble


JULIE-PIER

Il n'y a plus de local

de libre à l'école à 7 h,

puis ça ne peut pas être avant

parce que j'ai du basket.

C'est quoi, l'idée, aussi,

de ne pas répondre à tes textos?

Si je l'avais su avant,

que tu n'étais pas libre à 8 h,

on aurait peut-être un local.

Bon. Vu que tu n'es

pas facile à rejoindre,

je vais te donner les dernières

nouvelles pour le journal.

J'ai trouvé quelqu'un pour la

mise en page puis un gars

qui devrait faire l'affaire pour

les caricatures. Il va m'envoyer

des dessins demain.

J'ai séparé les pages de mode

entre Maude puis Mélanie.

J'ai pensé vous donner les pages

de sport, à toi puis Vincent.

Ah! C'est bon pour Vincent. Toi?


SAMI

Des pages de sport... Oui!


JULIE-PIER

Pour la réunion ce soir, je ne

sais vraiment pas quoi faire.

L'idée, c'était de se

débarrasser de cette réunion-là,

que tout le monde aille remplir

ses pages puis que je passe

à un autre appel.


SAMI

Bien, regarde. On a juste

à faire ça chez nous!


JULIE-PIER

Chez vous, 7 h?


SAMI

Oui. Ça va être parfait.


[JULIE-PIER:] [En écrivant

sur son téléphone]

J'avertis les autres.

J'espère que quelqu'un

va faire le message à Maude.

Eille... 200 textos dans une

équipe de cinq, ça fait dur!


SAMI

La réunion va être

finie à 8 h, j'imagine.


JULIE-PIER

Ça, c'est sûr. Tu vas voir,

ça va être une réunion express.

On va tout régler en même temps.


SAMI

Minute, là. Quand tu dis

tout en même temps...


Mais JULIE-PIER ne l’écoute déjà plus et s’éloigne rapidement. Un peu plus loin, MAUDE et MÉLANIE discutent.


MÉLANIE

Ark! C'est

le sujet le plus

anti-cool que j'ai jamais

entendu de toute ma vie.


JULIE-PIER arrive près d’elles.


JULIE-PIER

Réunion à 7 h, les filles?


MÉLANIE

Ah oui!

J'ai reçu ton texto. Toi,

qu'est-ce que tu en penses,

que Maude veuille faire sa

première entrevue avec mon père?


MAUDE

On ne peut pas juste parler

de mode puis de sport!


JULIE-PIER

C'est sûr que ça lui ferait

plaisir, à M. Prud'homme.

Mais c'est sérieux, comme sujet.

Est-ce que le monde va lire ça?


MÉLANIE

Bien, c'est ça que je

lui ai dit! Le monde,

c'est ça qu'il lit.


MÉLANIE leur montre un magazine de mode. JULIE-PIER le prend et en tourne les pages rapidement.


JULIE-PIER

Ouain... Il y aurait

peut-être un compromis à faire.


MAUDE

Comme quoi? Hum... « Les

10 trucs beauté du directeur »?


JULIE-PIER

C'est bon, ça!

J'aime.


MAUDE (Faiblement)

Euh... Non, je niaisais...


Dans la salle des pas perdus, SAMI marche rapidement d’un côté à l’autre. JENNIFER l’aperçoit et l’interpelle.


JENNIFER

Eille, le pas multitâche!

Tu es concentré sur quoi, là?


SAMI

Jennifer, tu n'aurais pas

vu Maude ou quelqu'un

d'autre du journal?


JENNIFER

Hmm... Non.


SAMI

Il ne faut pas que je panique.

Ça va bien aller.


JENNIFER

Quoi, ça?


SAMI

Il y a une réunion

du journal chez nous,

ce soir. Devine qui j'imite.


SAMI prend le téléphone de JENNIFER et le place entre son menton et son épaule. Il se déplace en se déhanchant tout en plaçant ses cheveux avec ses deux mains.


SAMI

OK, tout le monde!

À « Go », on parle de n'importe

quoi, n'importe quand.

Mais surtout, ne lâchez pas

vos cells, vos ordis, vos

tablettes... Allô?

Oui. Bye!


SAMI s’arrête devant JENNIFER.


SAMI

Tu ne la

reconnais pas?


JENNIFER rit de bon cœur. Pendant ce temps, JULIE-PIER, MÉLANIE et MAUDE discutent dans le couloir.


JULIE-PIER

Si tu es capable de m'écrire

cet article-là, Maude,

tu as ta place dans le journal.


MÉLANIE (En riant)

C'est que mon père a un gros

total de zéro truc beauté.


MAUDE

OK. Je le fais. Moi non plus,

je ne veux pas juste

d'un journal sérieux poche.

Même que... je m'en vais voir

M. Prud'homme tout de suite.


MAUDE s’éloigne.


MÉLANIE

Je dis qu'elle devrait faire

son entrevue avec Georges.


JULIE-PIER

Hmm! Est-ce que Georges a

son mot à dire dans les Méritas?


Dans la salle des pas perdus, JENNIFER tente de deviner qui SAMI imite.


JENNIFER

Je sais pas, hum... Mélanie?


SAMI

Julie-Pier.

Mais maintenant que tu le dis,

ça peut ressembler à Mélanie.

Si la réunion dégénère en démo

de multitâche extrême, ma mère

va penser que je me tiens

avec une gang d'accros techno

puis adieu, Mineral World!


JENNIFER

Bien... veux-tu que je texte

Vincent puis Mélanie pour leur

dire de faire attention?


SAMI

Oui! Vive les textos.

Ah non, mais...

Ça, ça m'aiderait! Il faudrait

leur dire de faire la réunion

point par point, genre.

Puis pas de pitonnage.

Puis peux-tu dire à Mélanie

d'avertir Julie-Pier?


JENNIFER

Oui, oui, oui...


SAMI

OK. Je vais aller voir

si Maude est aux casiers.


SAMI part rapidement vers les casiers. JENNIFER est un peu confuse.


JENNIFER

Comment il a dit ça, déjà?


Un peu plus loin dans le couloir, MÉLANIE fait lire à MAUDE le message texte qu’elle vient de recevoir sur son téléphone.


MÉLANIE

Ça veut dire quoi,

ça, tu penses?


MAUDE

« Attention réunion

de point à point

zéro pitonnage de Sami! »

Aucune idée.


JEAN-PIERRE PRUDHOMME sort de son bureau au moment où arrivent MÉLANIE et MAUDE.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Oh! Allô, allô,

les grandes journalistes!

Maude, me donnes-tu un petit

5 minutes avant l'entrevue?

J'ai un coup de fil à passer.


MAUDE

Pas de problème.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Est-ce que je dois m'attendre

à des petites questions pièges?


MAUDE

Euh... Non.

Plus à un drôle de défi!

Une entrevue inédite sur les

10 trucs beauté du directeur!


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Oh! Hum... Je ne suis

pas sûr de te suivre, là.


MÉLANIE

Bien oui! Tu peux parler

des marques de tes chemises

ou de la crème

hydratante que tu mets.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Bien voyons, Mélanie...

Je ne savais même pas que mes

chemises avaient une marque.

Puis pour ce qui est de la

crème, la seule que j'utilise,

c'est celle que je mets

dans mon café! Ho!


Plus tard chez les Mazari, SAMI est assis dans le salon et parle au téléphone.


SAMI

Allô.

Le message est pour Maude.

Pour la réunion, on va faire ça

point par point. Parce que...

parce que ça serait vraiment

plate de s'éparpiller. À plus.


FATIMA s’avance vers lui.


FATIMA

Vous allez être combien,

à ta réunion?


SAMI

Hum... Cinq. Mais moi,

je m'occupe juste du sport!

Si tu entends parler

de n'importe quoi d'autre,

ça ne me concerne vraiment pas.


FATIMA

Ah bon...


Devant son bureau, JEAN-PIERRE PRUDHOMME propose un autre sujet d’article à MAUDE.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Non, non, non...

On va oublier le truc beauté,

mais inquiète-toi pas.

J'ai quelque chose

qui va t'inspirer un bon

article, dans mon bureau.


MÉLANIE

Je te l'avais dit, Maude. Bon!

Tu auras juste à couvrir des

défilés de mode avec moi.


Le directeur sort de son bureau à ces mots.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Hein? Minute, minute, là...

Couvrir des défilés de mode...

Pas dans le journal, là.


MÉLANIE

Oui! Avec plein de photos,

puis on va interviewer plein de

vedettes! Ça va être super cool!


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Mélanie... On n'a pas

les budgets pour ça.

Puis ça ne cadre pas vraiment

dans l'esprit du journal

étudiant. Tu comprends?


MÉLANIE

Je te gage qu'on ne pourra

pas changer le nom du journal?


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Changer? Oh non... Non, non.

Oh non... Eille! Ça fait 20 ans

que ce nom-là est là! Non.


MÉLANIE

Bon, bien... Je vais

aller dire à Julie-Pier

qu'il n'y a plus rien

qui marche, hein.


MÉLANIE s’éloigne, très déçue.


MAUDE

Attends! Il y a toujours

une solution, là...


MAUDE regarde le directeur avec un sourire gêné et s’éloigne à son tour.


Dans le salon des Mazari, FATIMA ricane en voyant SAMI prendre des livres d’encyclopédie.


FATIMA

Je ne pense pas que tu trouves

grand-chose sur le sport

dans ces livres-là.


SAMI

Mais ce n'est pas pour

le journal! C'est pour l'école.

Avant le parasco,

il y a de l'école!


FATIMA

Évidemment.


SAMI

En fait, j'avais

commencé mes recherches,

mais vu que je ne peux pas

aller à l'ordi ni rien...


FATIMA

Bien! à l'avenir, tu vas

peut-être mieux utiliser

les technologies, hein?

Un peu plus pour les devoirs,

un peu moins pour les jeux, non?


FATIMA sort du salon en riant. SAMI grimace un sourire. Pendant ce temps, MAUDE est assise face au directeur dans son bureau. Il lui tend un article de journal.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

En gros, ça parle de

mes bons coups à l'école.


MAUDE

C'est très intéressant...

Mais j'aimerais mieux faire

comme une vraie journaliste,

sans partir d'aucun article.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Ah! Oui. Très bon point.


MAUDE

Puis tant qu'à écrire

sur vos bons coups,

j'aimerais autant parler de ceux

que vous avez faits quand vous

étiez élève, non directeur.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Ah, oui... C'est que

je n'étais pas nécessairement

un élève modèle.


MAUDE

Ah! Ça, c'est intéressant!

Parlez-moi de vos

mauvais coups, d'abord.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Bien là... Oui! Les mauvais

coups... Mais mauvais coups,

c'est un bien grand mot, hein?

Je n'étais quand même pas

un délinquant non plus, mais...


MAUDE

Ah non! J'imagine bien. Mais

tout le monde a déjà fait ça,

des petits mauvais coups.

Qu'est-ce que vous faisiez?

Lancer des avions en papier?


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

(En riant)

Oui! Des avions de papier!

Ça, c'était au primaire.

Au secondaire,

c'était plus des caricatures de

profs que je faisais circuler,

puis il y en a certaines

qui étaient assez réussies.


MAUDE

Ça devait être dur de

ne pas rire, hein?


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Oui! On riait.

Mais... ce n'était

jamais méchant, hein.


MAUDE

Ah! Non, non. Mais

tout le monde a déjà fait ça,

une petite caricature de prof.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Ah... Oui...


MAUDE

Oui.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

Mais on faisait d'autres

choses, aussi! On...

Ah, je ne sais pas si

je devrais te dire ça...


Dans le salon des Mazari, SAMI tourne les pages de l’encyclopédie.


SAMI

Maman, me donnerais-tu

de l'argent pour aller

acheter du carton?

Vu que je ne peux pas faire

de présentation PowerPoint.


FATIMA

Je n'ai pas un sou sur moi.

Pige dans ton argent de poche.

Je te rembourserai.


SAMI

Mais je n'ai rien non plus.

Il faudrait que tu viennes

au magasin pour payer avec

ta carte ou bien au guichet!


FATIMA

Au guichet, ce n'est pas

mieux. C'est à 15 minutes.


SAMI

À moins que tu décides que

ma pause d'ordi est finie.


FATIMA

Bon, ça va...


SAMI se lève d’un bond.


FATIMA

Oh! Tu vas où, là?


SAMI

Bien, à l'ordi!


FATIMA

Non, habibi.

Tu continues à étudier.

Je vais aller chercher

ton carton. Ha! Ha! Ha!


Pendant ce temps, JENNIFER interpelle MÉLANIE dans le couloir.


JENNIFER

Mélanie, as-tu reçu le

texto que je t'ai envoyé

de la part de Sami?


MÉLANIE

Oui, oui. Il faut absolument

que tu me montres ta page de

manucure sur Facebook!


JENNIFER

OK. Attends.


JENNIFER sort son téléphone. Au même moment, JULIE-PIER se joint à elles.


MÉLANIE (S’adressant à JULIE-PIER)

Tiens!

Il y a un petit problème

avec mon père: il faut oublier

toutes les photos de mode.


JULIE-PIER

Quoi?


MÉLANIE

Je lui ai parlé des défilés,

tout. Il n'a rien voulu savoir.


JULIE-PIER

C'est sûr que présenté de

même, bravo pour la stratégie!


MÉLANIE

Mais l'entrevue avec

Maude non plus, ça n'avait

pas l'air de le tenter trop!

Il faut dire que point de vue

stratégie, elle est vraiment

pire que moi.

Ça fait que les trucs

beauté du directeur...


JENNIFER

Les trucs? Trop drôle!

Moi, j'ai toujours rêvé

d'interviewer la prof d'éthique

pour savoir comment elle fait

pour transpirer autant sans

passer au travers

de sa seule blouse.


MÉLANIE se met à rire.


[JULIE-PIER:] [S’adressant à

JENNIFER]

Eille! Ça ne te tenterait pas

d'écrire pour le journal?

Tu pourrais remplacer

Maude. Elle n'est vraiment

pas partie pour être inspirée.


MÉLANIE

Oui! Viens donc

à la réunion, ce soir!


JENNIFER

Bien... Je peux venir

pour observer, mais...

Mais j'aime mieux ne pas

m'embarquer parce que

ce n'est pas sûr que je

reste ici pour longtemps.


MÉLANIE

Ah... C'est plate, ça.


JULIE-PIER et MÉLANIE s’éloignent. JENNIFER les regarde partir.


JENNIFER

Ouain... Il y a

du monde drôle, par ici.


Dans le salon des Mazari, SAMI explique à sa mère les détails de son affiche.


SAMI

Je vais parler de mon jeu

préféré. C'est un jeu qui est

super pour la concentration

parce que…


On sonne à la porte.


SAMI

L'heure du parascolaire.

On range les affaires d'école...


SAMI range dans le salon alors que FATIMA ouvre la porte aux autres membres du comité.


MAUDE

Allô, Sami!


SAMI

Ah, salut!


JENNIFER

Allô!


MÉLANIE

Salut, Sami!


Les trois filles entrent et s’assoient sur un des divans. SAMI s’approche avec petit panier.


SAMI

Pouvez-vous mettre vos

cells là-dedans, s'il vous plaît?


MÉLANIE

Euh... Pourquoi?


SAMI

Juste pour être sûr que

ça ne va pas me déconcentrer.


JENNIFER

Tu ne lâches pas! C'est

à quelle heure, la mission?


SAMI

À 8. Ça s'en vient.


JULIE-PIER entre à son tour dans le salon.


MAUDE

Allô, Julie-Pier!

Les cells vont dans le panier.


JULIE-PIER

Bien, pas le mien.


FATIMA apporte un plateau de grignotines et le pose sur la table du salon.


Toutes les filles

Merci, Mme Mazari!


FATIMA répond dans sa langue maternelle. Les filles rient.


SAMI

Je vote pour qu'on passe

directement au 1er point.


JULIE-PIER

Sinon, on n'a pas fini.

Il paraît que ton entrevue

avec le directeur

ce n'était pas une réussite?


MAUDE

Bien... Le sujet a changé

un peu, mais pour le mieux.

Je me suis dit qu'un directeur

qui cachait des haltères

dans son bureau,

ça pouvait cacher autre chose.


FATIMA se tient non loin et les écoute tout en pliant du linge.


MÉLANIE

Bien oui!

Mon père travaille ses biceps en

lisant ses dossiers. Ce n'est

pas un très grand secret.


MAUDE

Non. Mais il m'a fait

des confidences surprenantes.

En tout cas, j'étais étonnée.


JULIE-PIER

Vas-tu nous dire c'est quoi

aujourd'hui ou...


MAUDE

Imaginez-vous que notre

directeur n'a jamais été capable

de rester assis derrière

un bureau ou un pupitre.

Ça fait que quand il était au

secondaire, il mettait un peu

d'action dans ses cours.

Genre: un concours

de l'élève qui mettait

le plus gros morceau d'efface

dans la coiffure afro du prof!


MAUDE rit. SAMI sourit. FATIMA est un peu étonnée.


MAUDE

J'en ai plein d'autres, là.

Je pensais faire un palmarès.

Mais si vous voulez

un autre exemple...


On se retrouve dans le bureau du directeur, pendant l’entrevue qu’a faite MAUDE dans la journée. On le voit, imitant un singe en sautant partout. MAUDE rit aux éclats.


JEAN-PIERRE PRUD'HOMME

(En riant)

Je te le dis! C'était

comme ça! Ha! Ha! Ha!

Ah! Puis on faisait des

chaînes de pets, aussi.

On s'arrangeait pour être placés

stratégiquement dans la classe

puis...

(Faisant des bruits de pets et riant)

Les profs n'étaient juste

pas capables d'identifier

le coupable!

Mais tous les jeunes

ont fait ça, hein?


MAUDE

Bien oui.


De retour dans le présent dans le salon des Mazari, tout le monde rit.


MÉLANIE

Des chaînes de pets...

Je n'en reviens pas.


FATIMA

Et il est d'accord

pour publier ça?


MAUDE

Bien...

C'est sûr que ça ne

paraît pas méga-profond

à première vue, mais...


MÉLANIE

Je ne sais vraiment pas

comment tu as fait pour

faire dire ça à mon père.


JULIE-PIER

Ça s'appelle être une

bonne journaliste, je pense.

Es-tu capable d'en écrire

d'autres dans ce genre-là?


MAUDE (Contente)

Tellement! Je peux remplir

autant de pages que tu veux.

Surtout qu'il y a un

message positif, là-dedans.


Tout le monde se regarde avec des points d’interrogation dans les yeux.


MAUDE

Oui! D'après M. Prud'homme,

ce n'était pas encore connu

quand il était petit,

mais c'est clair qu'il avait

un trouble de l'attention!

Mais ça ne l'a jamais empêché

d'avoir des bonnes notes puis

de réussir dans la vie.


Le visage de SAMI s’éclaire à ces mots.


SAMI

Maman?


FATIMA

Oui?


[SAMI:] [Indiquant le portable

sur la table]

C'est ton portable, ça?


FATIMA

Oui! J'ai un travail

d'université à finir.


SAMI

Ah, OK! Parce que

vite de même,

on jurerait que tu as préparé

un buffet pour 10 personnes

en faisant du lavage puis des

sondages en plus de ton travail.


FATIMA ramasse tout sur la table, un peu gênée.


FATIMA

Je vais aller

travailler là-bas.


Tout le monde rit. Plus tard dans la soirée, FATIMA regarde l’écran de l’ordinateur sur lequel SAMI joue.


FATIMA

Mais dis donc!

C'est un monde en soi que tu as

créé, avec des amis de partout

sur la planète!


SAMI

Il faut toujours penser

en fonction des ressources

qu'on peut mettre ensemble

puis optimiser tout ça.


FATIMA

Mais si j'ai bien compris,

des ennemis peuvent détruire

tout ce que tu as fait.


SAMI

Oui. C'est pour ça

que la prochaine fois,

on va protéger

notre nouvelle tour.


FATIMA

J'imagine que ça demande une

certaine forme de concentration.

Tiens. Je comprends

que le multitâche,

ça fait quand même un peu

partie de la vie, finalement.


FATIMA lui redonne son téléphone.


SAMI

Oui. Puis c'est correct

tant qu'on n'exagère pas?


FATIMA

Exactement. Alors, on dit:

plus d'écrans le matin, avant

l'école ni pendant les repas.


SAMI

OK... Puis plus de

sondages en déjeunant.

Je peux l'apporter à l'école?


SAMI lève son téléphone.


FATIMA

Tant que tu ne t'en sers pas

pour te payer la tête des profs.


SAMI

Non. Ce n'est pas mon genre.

Puis on ne peut rien filmer

à l'école, de toute façon.


FATIMA

Même pas ton exposé?

Ah... Dommage,

habibi.

Parce que tu vas sûrement

ressortir du lot avec ton

grand carton, hein?

C'est très joli! Très coloré!

Moi, je le trouve beau.


FATIMA saisit l’affiche de SAMI et s’éloigne tout en parlant. SAMI la regarde partir en souriant et se remet à son jeu.


Fin de l’épisode

Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


MAUDE

Pour jouer ou revoir

des émissions,

rejoins-nous sur le Web!


Générique de fermeture














Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par