Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

A Big Night

It`s election day at the Beaucage household. Vincent promised his father that this would be a night to remember, and takes it upon himself to make sure everything goes according to plan. Francis supports him in this endeavour.



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin générique d'ouverture


VINCENT arrive dans la salle à manger et montre à sa mère assise à la table, une affiche électorale représentant son père. L'affiche a été vandalisée.


VINCENT

As-tu vu, m'man? C'est qui

le tata qui a fait ça?


MARIE

(En riant)

Prends pas ça

comme ça, voyons! Vincent...


JENNIFER

(Entrant dans la salle à manger)

Moi, je trouve que ça lui va

bien, une grosse barbe poilue.


MARIE

Peut-être un peu moins

les cornes, par exemple.


VINCENT

Vous trouvez ça drôle?


MARIE

Il y a rien

de dramatique

là-dedans, voyons.


VINCENT

La pancarte était

devant chez Maude.

Je suis sûr que c'est elle qui

a fait ça pour me faire suer.


JENNIFER

On dirait que ça a marché.


MARIE

Arrêtez ça tout de suite. Vous

savez très bien que c'est ni

Maude, ni Julien,

ni personne qu'on connaît.


Au même moment chez les Allard-Fraser, JACQUES arrive dans la cuisine en parlant au téléphone. Il s'assoit face à MAUDE qui bricole sur le comptoir.


JACQUES

Allô, Alain. C'est Jacques.

T'es pas là, hein?

Tu dois courir partout.

C'est un grand jour.

Je t'appelle pour

te souhaiter bonne chance,

même si j'ai pas voté pour toi.

Ha! Ha! Ha! Salut!


MAUDE

T'as pas voté pour Alain?


JACQUES

Bien non, mais disons

que sur certains points,

on n'a pas les mêmes idées.


MAUDE

Mais quand même. Puis tu lui

dis exprès pour qu'il le sache?


JACQUES

Bien, c'est pour

l'agacer un peu.

Tu sais comment on aime ça

se faire des petites blagues.


MAUDE

Je suis pas sûr qu'il va

la trouver super drôle, celle-là,

puis Vincent, encore moins.

C'est peut-être

pour t'empoisonner qu'ils

nous ont invités, ce soir.


JACQUES

Oh! Merci de me prévenir.

Tu vas être sur mes gardes.


Chez les Beaucage, VINCENT tente d'effacer les gribouillis sur la pancarte.


MARIE

À quelle heure tu as invité

les voisins, toi?


VINCENT

À 19 h, ce soir.


MARIE

C'est bientôt, ça.

As-tu préparé ton buffet?


VINCENT

Oui. Tout est dans le frigo.


MARIE

Oh! Wow!


JENNIFER

La famille de Maude va passer

la soirée ici?


VINCENT

Oui, oui. Bien, c'est

les élections de mon père,

donc j'ai décidé de lui

organiser un party.


MARIE

Je suis sûr que ça va lui

faire vraiment plaisir,

surtout que c'est toi

qui as tout organisé.


VINCENT

(Quittant la pièce)

Bon, là, il va falloir

que je cache ça

si je veux pas

gâcher le party.


JENNIFER

Est-ce que Alain va

passer à la télé?


MARIE

(Fouillant dans le frigo)

Ah! Peut-être aux nouvelles.

C'est des élections partielles.

Ça veut dire que ça se passe

juste dans notre comté.

C'est pour remplacer un député

qui est parti.


JENNIFER

Ah!


MARIE sort un plateau du frigo et le place sur le comptoir de la cuisine. JENNIFER s'approche.


MARIE

Oh! Ça, c'est vraiment

de la grande gastronomie

à la Vincent Beaucage, ça. Mmm!


JENNIFER

C'est bon, des sandwichs

beurre de pin confiture.


MARIE

Oui, mais je ne suis

pas certaine que les adultes

apprécient ça autant que toi.


JENNIFER

Bien, c'est

l'intention qui compte.


MARIE

Mais tu as tellement raison.

(En criant)

Merci, Vincent.


Dans la cuisine des Allard-Fraser, JACQUES se lève pour quitter la pièce, mais MAUDE le retient.


MAUDE

Papa, va-t'en pas.

J'ai besoin de toi.


JACQUES

Oui.


MAUDE

Mets-toi là.

Je vais te prendre en photo.


JACQUES

Avec une boîte à souliers?


MAUDE

Ça s'appelle un sténopé.

C'est un projet pour mon cours

de sciences. Tu sais, un genre

d'appareil photo

de quand tu étais petit?


JACQUES

Je suis pas si vieux que ça.


MAUDE

C'est juste pour t'agacer.

Je le sais que tu aimes ça

les petites blagues.

Bon! Ne bouge plus.

J'avais le choix entre ça

ou la patate électrochimique.

La plupart du monde ont

choisi la patate

parce que c'est super facile,

mais, tu sais, j'aime les défis.


Dans la cuisine des Beaucage, JENNIFER parle à MARIE.


JENNIFER

Marie...


MARIE

Hmm?


JENNIFER

J'aimerais ça rester dans

ma chambre, ce soir.

Ça dérange pas trop?


MARIE

T'as pas vraiment le goût de

fêter, hein? Je te comprends.

C'est correct. Tu viendras nous

faire un petit coucou, tantôt,

si ça te tente.

Ça va te prendre des munitions

pour la soirée, par exemple.

(En donnant une assiette à JENNIFER)

Hein? Tiens!

Remplis-la comme tu veux.


Le téléphone de MARIE sonne. JENNIFER remplit l'assiette de sandwiches préparées par VINCENT.


MARIE

(S'adressant à JENNIFER)

Oh! Excuse-moi.

(Parlant au téléphone)

Marie Pichette, bonjour. Oui.

Oui, tout à fait.

La maison à Warwick.

C'est tout à fait ça, oui.

Plancher radiant,

biénergie, oui.

Oui. C'est magnifique.

Vraiment. Vraiment.


JULIEN AF arrive dans la cuisine chez les Allard-Fraser et lance un ballon à sa sœur.


JULIEN AF

Passe vite, Maude.


MAUDE

Julien!


MAUDE n'est pas assez rapide pour attraper le ballon qui frappe son projet en morceaux par terre.


JULIEN AF

Excuse! Je pensais

que tu avais

des meilleurs réflexes que ça.


JACQUES

Julien, qu'est-ce qu'on

t'a dit à propos

du ballon dans la maison?


JULIEN AF

Oups! J'avais oublié.


JACQUES

Ouais? Bien, va te rafraîchir

la mémoire dans

ta chambre 10 minutes.


JULIEN AF

Bien là!


JACQUES

15 minutes!


JULIEN AF

Hé! C'est pas juste.


JACQUES

25 minutes.


JULIEN AF

Ah! OK!


MAUDE ramasse la boîte à chaussures et tente de réparer les dégâts.


JACQUES

Bon! Pas trop de dégâts?


Chez les Beaucage, VINCENT souffle des ballons, assis à la table de la salle à manger.


VINCENT

Francis, aide-moi. Tiens. Va

mettre des ballons partout.


FRANCIS

Maxime m'attend.


VINCENT

Tu peux pas partir maintenant.

C'est les élections de papa.

Tout le monde va être là.


FRANCIS

Euh... Quand tu veux dire tout

le monde, veux-tu dire

toute la famille

Allard-Fraser aussi?


VINCENT

C'est sûr.


FRANCIS

Ouais! OK!


VINCENT

Bon! Puis gonfle-les en masse

parce qu'il faut

qu'on écrive dessus.


FRANCIS

Qu'est-ce qu'on écrit s'il

ne gagne pas? Meilleure chance

la prochaine fois?


VINCENT

Il va gagner.


FRANCIS

Sinon, on va

péter les ballons.


FRANCIS s'assoit et se met à souffler des ballons. MARIE arrive dans la pièce.


MARIE

D'autre visite pour

mon manoir de 24 pièces?


Elle prend de grandes respirations et prend ses effets pour sortir.


VINCENT

Mais tu vas revenir à temps

pour les élections, hein?


MARIE

Bien oui. Ça fait au moins

20 fois que je te le

promets, Vincent.


FRANCIS

(En tendant un ballon à VINCENT)

Tiens.


VINCENT

On peut rien écrire là-dessus.


FRANCIS

Je veux pas que ça m'éclate

dans la face, quand même.


VINCENT

Je vais demander à Jennifer.


MARIE

On serait mieux de la laisser

tranquille. Elle va passer la

soirée dans sa chambre.


VINCENT

Puis mon party?


MARIE

Aurais-tu vraiment envie de

fêter, à sa place?


Le téléphone de MARIE sonne.


MARIE

Ah! Tiens! C'est Alain.

Il va arriver après l'annonce

des résultats. Pas avant 20 h

Veux-tu que je lui dise

qu'on va avoir de la visite?


VINCENT

Non. Je veux que ce soit

une surprise.


MARIE

OK! Je reviens

le plus vite possible. Bye!


MARIE se penche et l'embrasse. Elle s'apprête à quitter la maison, mais VINCENT la retient.


VINCENT

Hé! Hé!


Il lui fait signe de prendre de grandes respirations. Ils inspirent fortement ensemble.


MARIE

Merci!

Bye!


VINCENT

Bye!


Chez les Allard-Fraser, MAUDE est déçue.


MAUDE

Pourquoi il faut toujours

qu'il brise tout?


JACQUES

Regarde, il est en train de

réfléchir à ta question

dans sa chambre.


MAUDE

Moi, je pense qu'il est plus

en train de jouer à la console.


STÉPHANIE entre à ce moment et s'approche d'eux.


STÉPHANIE

Qu'est-ce qui s'est passé?


JACQUES

Julien a un petit peu brisé

la boîte à souliers de Maude.


MAUDE

Tu veux dire qu'il l'a

complètement massacrée.

Puis, en passant, c'est pas

une boîte à souliers.

C'est un sténopé.


STÉPHANIE

Tu peux rester

pour l'arranger.

Les voisins vont comprendre.


MAUDE

Non. C'est correct. Je vais la

réparer là-bas. Je vais dire

bonjour à Jennifer.


STÉPHANIE

J'ai pas fini mes corrections.


MAUDE

Bien, tu devrais

faire comme moi, maman.

Apporte tes copies là-bas

pour travailler.


JACQUES

Oui, c'est vrai.

C'est une excellente idée.

Il faut y aller.

On est prêts. On y va. Go!


STÉPHANIE

Ça a bien l'air.


JACQUES

As-tu besoin d'aide

pour ta boîte à souliers?


MAUDE

Mon sténopé.


JACQUES

OK! La sténopé.

OK! Ne pas t'énerver, hein? Oh!


MAUDE

T'as pas fait un gâteau, toi?


Chez les Beaucage, JULIEN B descend dans la salle à manger en tenant la photo vandalisée de son père devant lui.


JULIEN B

Bonjour,

chers électeurs.

Je m'appelle Alain Beaucage et

je fais une loi

pour que tous les papas du

Québec portent la moustache.


VINCENT

(En riant)

Arrête, là!

Donne-moi ça.


JULIEN B s'approche pour prendre une sandwiche dans le plateau sur la table.


VINCENT

Hé! Wô! Wô! Wô! Pas touche au

buffet avant que les invités

arrivent, OK?


VINCENT prend une sandwiche.


JULIEN B

Hé! Bien là? Puis toi?


VINCENT

Moi, c'est pas pareil.

C'est moi qui les ai faits,

les sandwichs. J'ai le droit

de les tester. Bon!


VINCENT touche le chandail de JULIEN B du doigt.


VINCENT

Bon! T'as quelque chose là.


JULIEN B penche la tête et VINCENT en profite pour lui accrocher le nez du doigt. JULIEN B regarde d'un air fâché VINCENT sort de la pièce.


JULIEN B

(À lui-même)

Tu veux les tester, hein?


JULIEN B se dirige vers la cuisine et colle la gomme à mâcher qu'il avait dans la bouche au robinet de l'évier. Pendant ce temps chez les Allard-Fraser, on se prépare pour aller chez les Beaucage. STÉPHANIE parle au téléphone.


STÉPHANIE

Inquiète-toi pas trop avec ça.

OK! On se voit tantôt. Bye!

(S'adressant à JACQUES)

C'était Marie. Elle

s'en fait pour Jennifer.


Entendant sa mère, MAUDE s'arrête dans l'escalier qu'elle montait pour se rendre à l'étage. Ses parents ne savent pas qu'elle les entend.


JACQUES

Le père de ses cousins

se présente comme député, ça va

lui rentrer dedans. Quand on

sait pour son père.


STÉPHANIE

Ouais!


Chez les Beaucage, JULIEN B prépare son mauvais coup. Il prend un pot d'épices dans le garde-manger et rit.


JULIEN B

Ha! Ha! Ha!


Il se dirige ensuite vers le plateau de sandwiches et les ouvre pour en couvrir l'intérieur. Peu après, les Allard-Fraser arrivent chez les Beaucage.


VINCENT

Entrez! Entrez!

Merci d'être venus.

Bien, faites comme chez vous.

Ma mère, elle est partie,

mais elle va revenir bientôt.


STÉPHANIE

Inquiète-toi pas, Vincent.

Elle m'a tout expliqué.


FRANCIS

Bien, je pensais

que toute la famille serait là.


STÉPHANIE

Oh! Audrey a préféré

passer la soirée chez Hugo.


JACQUES

Ah, les filles!


STÉPHANIE

Jacques, mets ça dans le frigo.

Il est juste là dans la cuisine.


JACQUES

Un frigo dans la cuisine?

Qu'est-ce que c'est, ça?

C'est capoté chez vous.


STÉPHANIE

Bon, bien vous

allez m'excuser, mais

en attendant qu'Alain arrive,

je vais en profiter pour avancer

un peu mes corrections.


VINCENT

Ah! OK!


JULIEN AF

Est-ce que Julien

est dans sa chambre?


VINCENT

Oui. Oui, je pense.


MAUDE

Je vais aller dire coucou

À Jennifer.


VINCENT

Coudonc, Francis,

est-ce qu'on pue?


JACQUES

Bien non! Inquiétez-vous pas,

les gars, moi, je reste avec

vous autres. Des sandwichs.

Elles sont bonnes?


JACQUES prend une sandwiche du plateau. Il se met à grimacer aussitôt et court vers le lavabo de la cuisine. Il tente de faire couler l'eau, mais le robinet est bouché par la gomme à mâcher. JACQUES se précipite aux toilettes. VINCENT prend une des sandwiches et l'ouvre pour sentir.


VINCENT

Oh! Julien, le petit maudit.

Je vais lui faire

goûter, moi, à sa recette.


VINCENT précipite à l'étage. FRANCIS ouvre une des sandwiches et grimace en sentant l'odeur qui s'en dégage. MAUDE frappe à la porte de la chambre de JENNIFER. Celle-ci porte un casque d'écoute et ne l'entend pas. MAUDE entre dans la chambre en portant les pièces de son projet dans une boîte.


MAUDE

Ah! T'as choisi de faire

la patate électrochimique, toi?


JENNIFER l'aperçoit et retire ses écouteurs.


JENNIFER

Bien, je suis pas folle.


MAUDE

Il faut croire que je le suis.

J'ai choisi le sténopé.

La patate, je trouvais ça

trop facile.


JENNIFER

(Avec froideur)

Moi, je l'ai choisie parce que

je suis trop paresseuse.


MAUDE

Bien non, c'est pas ça

que je voulais dire.

C'est super cool,

la patate.

C'est plein de fils électriques,

puis de patates.


JENNIFER

Ouais!


Dans la chambre de JULIEN B VINCENT tente d'introduire la sandwiche dans la bouche de son frère. JULIEN AF lui tient le bras pour le retenir.


JULIEN B

Arrête! Je vais

le dire à maman.


VINCENT

Quand je vais dire à maman ce

que tu as fait à mon buffet,

tu peux être sûr qu'elle va

m'aider à te les faire bouffer.


JULIEN AF

Ça, ce que tu fais,

ça s'appelle du chantage,

puis c'est pas bien.


VINCENT

Toi, le morpion, tu te mêles

de tes affaires ou sinon, je

t'en fais manger un à toi aussi.


JULIEN AF

C'est quoi, un morpion?


VINCENT

Là, vous ouvrez vos

petites oreilles sales.

Pas question de foutre le

bordel, ce soir. C'est compris?


JULIEN AF

Oui, capitaine.


JULIEN B

C'est quoi, un bordel?


VINCENT

Julien, je suis sérieux.

Si tu fais une autre niaiserie,

je viens ici avec

un sac vert, puis j'apporte

toutes tes cochonneries.


JULIEN B

Non! Pas mes collections.

Elles sont précieuses.


VINCENT

Bien, tiens-toi tranquille,

puis je n'y toucherai pas

À tes collections.


VINCENT quitte la chambre en avertissant les JULIEN qu'il les tient à l'œil. Pendant ce temps dans la chambre à côté, MAUDE tente de faire la conversation.


MAUDE

Ouais! Tu es bien

installée, Jennifer.


JENNIFER

Bien oui. J'ai toujours rêvé,

moi, de dormir dans une

voiture de course.


MAUDE

C'est niaiseux,

ce que j'ai dit. Excuse-moi.

De quoi tu as envie de parler?


JENNIFER

J'ai pas vraiment

envie de parler.


MAUDE

Ouais! Je comprends ça.

Ça doit être dur,

le party, puis tout.


JENNIFER

Tu veux t'occuper de moi?


MAUDE

Je veux pas m'occuper de toi.

Je veux m'occuper avec toi.


JENNIFER

C'est gentil, mais j'ai juste

envie d'être tranquille.


MAUDE

OK!

On pourrait réparer mon sténopé

ensemble, si tu veux.


JENNIFER

Tu veux que je t'aide

À faire ton devoir?


MAUDE

C'est sûr que dit de même,

c'est pas super vendeur.


JENNIFER

Ouais! Tu es plus paresseuse

que moi, finalement.


MAUDE

Bien oui. Je suis démasquée.


JENNIFER remet son casque d'écoute; MAUDE quitte la pièce. Dans l'autre chambre, les JULIEN s'amusent.


JULIEN B

Qu'est-ce que tu fais

avec un toutou?


JULIEN AF

C'est pas un toutou ordinaire.

Tchèque. Prends-le.


JULIEN B prend le toutou; il appuie sur le ventre et reçoit un jet d'eau en plein visage.


JULIEN B

Oh!


JULIEN AF

Ha! Ha! Ha! Il fait pipi.

On va pouvoir jouer des tours.


JULIEN B

Ha! Ha! Ha! Oh, mais non. J'ai

promis à Vincent d'arrêter.


JULIEN AF

Oui, mais pas moi.


JULIEN B

Ha! Ha! Ha!

Ouais!


Les deux garçons se mettent à danser et à chanter en riant.


JULIEN AF

C'est, c'est, c'est, c'est

quoi un morpion? Pion! Pion!

C'est quoi, un morpion?

Pion! Pion! Pion! Pion!

C'est, c'est, c'est...


JULIEN B

Ha! Ha! Ha!


JULIEN AF

C'est quoi un morpion?


JULIEN B

Ha! Ha! Ha!


JULIEN AF

Ouais!


Peu après, ALAIN arrive chez lui.


ALAIN

Allô! C'est moi!

Il y a quelqu'un?


VINCENT

(Descendant l'escalier)

Salut, papa. Surprise!

Tu arrives tôt.


ALAIN

Ouais! Mon organisateur de

campagne va m'appeler, tantôt.

En attendant, j'avais le goût

de vivre ça avec vous autres.


VINCENT

Bien, maman est partie faire

visiter son manoir, mais

elle va arriver à temps

pour les résultats, puis bien,

j'ai invité le voisin pour

te faire une surprise.


ALAIN

C'est une bonne idée. Merci.

(MAUDE descend de l'étage à ce moment.)


MAUDE

Je pense que je vais

retourner chez nous.


VINCENT

Maude! C'est super gentil

d'être venue accueillir

mon père, hein?


MAUDE

Ah oui! Bien, bonne chance,

M. Beaucage.


ALAIN

Merci.


MAUDE

J'espère que vous êtes

pas trop fâché contre mon père.


ALAIN

Pourquoi je serais fâché?


VINCENT

De quoi il serait fâché?


MAUDE

Bien, le message

qu'il vous a laissé.


ALAIN

Ah! Mon cellulaire est mort.

Je le trouvais tranquille,

aussi. Qu'est-ce qu'il voulait?


MAUDE

Oh! Je sais pas trop, là.

Vous verrez quand votre

téléphone sera chargé.


ALAIN

OK!


VINCENT

Bon! On va fêter ta victoire.


ALAIN

(En grimpant l'escalier pour monter à l'étage)

Yeah!


VINCENT

Ha! Ha! Ha!


Les deux JULIEN entrent dans la chambre de JENNIFER et referment la porte derrière eux.


JULIEN B

Grouille!


JENNIFER

Eille! Je vous ai

pas dit d'entrer.


JULIEN AF

C'est une question

de vie ou de mort.


JENNIFER

Rien que ça?


JULIEN B

On vient d'accomplir

une mission top secrète.


JULIEN AF

On a failli être découverts.


JULIEN B

Si on retourne

dans ma chambre, il va

nous retrouver tout de suite.


JULIEN AF

Pitié.


JENNIFER

Donc, si je

comprends bien, vous me demandez

de vous sauver la vie en vous

cachant dans ma chambre?


JULIEN B

C'est ça.


JULIEN AF

Dis oui! Dis oui! Dis oui!

Dis oui! Dis oui! Dis oui!


JENNIFER

OK! Puis qu'est-ce que je

gagne là-dedans, moi?

Parce que c'est dangereux

être une complice.


JULIEN B

Jennifer, si

on sort, on est...


JULIEN AF et JULIEN B

Morts.


Ils s'écroulent tous les deux par terre en gémissant. JENNIFER rit. Pendant ce temps, MAUDE discute avec VINCENT dans la salle à manger.


MAUDE

T'as l'air pas

mal sûr qu'il va gagner.


VINCENT

C'est sûr qu'il va gagner.


MAUDE

Bien, je ne sais pas.

Mon père, c'est son ami,

puis il a pas voté pour lui.


VINCENT

Quoi?


MAUDE

C'est ça qu'il

lui dit sur son message.


VINCENT

Faut pas qu'il l'écoute.


MAUDE

Bien, il dit que

c'est juste pour le taquiner.


VINCENT

Je suis pas sûr qu'il va

trouver ça bien drôle.


MAUDE

T'as juste

À effacer le message.


VINCENT

Je peux pas.

Ça prend un mot de passe

pour effacer

les messages. Maude,

je te demanderai

pas ça souvent,

mais je peux-tu

te demander de rester?


MAUDE

C'est parce qu'il faut

que je répare mon sténopé.


VINCENT

Tu le feras après. Surveille

ton père. Il faut pas

qu'il parle au mien.

Je reviens dans

deux petites minutes.


MAUDE

OK!


VINCENT

Yes!

Francis!


VINCENT s'élance à l'étage. JACQUES sort de la salle de bain et rejoint MAUDE dans la salle à manger.


JACQUES

Ah! J'ai vraiment failli

mourir. C'est pas des

petites bouchées.

Ça, c'est du concentré de volcan.


MAUDE

Je te l'avais dit que Vincent

essaierait de t'empoisonner.


JACQUES

Ha! Ha! Ha!


Dans la chambre de JENNIFER, les deux JULIEN gigotent sur le plancher. JENNIFER, demeurée assise sur son lit, leur indique la porte du doigt.


JENNIFER

Bye!


JENNIFER prend une des sandwiches dans l'assiette près d'elle. JULIEN B se lève précipitamment et court vers elle.


JULIEN B

(Lui retirant la sandwiche des mains)

Non! Mange pas ça.


JENNIFER

Bien voyons! C'est quoi,

votre problème?


JULIEN B

Je viens de te sauver la vie.

J'ai mis plein de piments

forts dessus.

Ça t'aurait brûlé la langue.


JULIEN AF

Ton estomac aurait fondu.


JENNIFER

(Reprenant la sandwiche)

Moi, là, le piquant,

ça me fait pas peur.


Elle prend une bouchée. Les deux JULIEN la regardent avec surprise.


JULIEN AF

Comment tu as fait?


JULIEN B

Ça pique même pas un peu?


JENNIFER

Délicieux!

Bon, si vous voulez rester, je

veux savoir ce que vous avez

fait de mal.


Les deux JULIEN se regardent et hochent la tête pour dire non.


JENNIFER

Bien, comment voulez-vous

que je sois votre complice

si je sais pas c'est quoi

vos mauvais coups?


JULIEN AF

Imagine-toi donc

que Julien B.


JULIEN B

Non! Pas de nom.


JULIEN AF

OK! Imagine-toi donc que J.B.


JULIEN B

Qu'est-ce que

je viens de dire?


JULIEN AF

OK! Imagine-toi donc

que quelqu'un...

(S'adressant à JULIEN B)

C'est-tu correct, là?


JULIEN B

Merci!


JENNIFER rit. STÉPHANIE passe devant la chambre des JULIEN et aperçoit MAUDE, assise sur un des lits. Elle entre.


STÉPHANIE

Maude?

Pourquoi tu t'es pas installée

dans la cuisine pour faire ça?


MAUDE

C'était plus tranquille, ici.


STÉPHANIE

Je voulais t'avertir que

je retourne à la maison.

Je vais préparer des sandwichs

pour aider le pauvre Vincent.

Je te dis que Julien Beaucage

est pas du monde. Il a gâché la

moitié du buffet.


MAUDE

Parce que notre Julien,

c'est un ange, peut-être.


STÉPHANIE

Si ton frère avait fait ça, il

passerait un mauvais quart

d'heure. Compte sur moi.

À tantôt!


MAUDE

Maman, je viens avec toi.


STÉPHANIE

Ça vaut pas la peine.

Je resterai pas longtemps. Puis

tu as l'air bien installée, là.


MAUDE

Me niaises-tu?


STÉPHANIE

J'avoue que c'est pas l'idéal,

mais t'avais tellement l'air

de vouloir venir ici ce soir.

Qu'est-ce qui se passe?


MAUDE

Je voulais tenir compagnie à

Jennifer pour que sa soirée

soit moins plate.


STÉPHANIE

C'est donc bien

gentil de ta part.


MAUDE

Peut-être, mais elle a rien

voulu savoir. Elle m'a dit

qu'elle voulait être tranquille.


STÉPHANIE

À ta place,

j'insisterais un peu.

Je suis certaine qu'elle aime

mieux être avec toi que toute

seule dans sa chambre.


MAUDE

Non. Pas question

que je retourne la voir.


STÉPHANIE

Bon! C'est toi qui le sais.


STÉPHANIE aperçoit le toutou et le prend.


STÉPHANIE

Oh! C'est donc bien mignon.

Julien Beaucage est

peut-être un monstre,

mais au fond, c'est rien

qu'un petit garçon fragile.


Elle appuie sur le ventre du toutou sans le vouloir et reçoit un jet d'eau en plein visage.


MAUDE

Ha! Ha! Ha!

Un autre coup du petit garçon

fragile, hein?


STÉPHANIE

Eille, pauvre Marie.

Son fils a pas d'allure.


MAUDE

Euh... Maman, le toutou,

il est à ton Julien.


STÉPHANIE

Hein?

Voyons donc!


MAUDE

Ha! Ha! Ha!


STÉPHANIE

(Apercevant la photo vandalisée d'ALAIN accrochée au revers de la porte de chambre)

Son père a-tu vu ça?

Oh! Bon! Je reviens dans trois

quarts d'heure.

S'il y a quelque chose,

je ne suis pas loin.


MAUDE

Bye!


STÉPHANIE

Bye!


En bas dans la cuisine, VINCENT raconte à FRANCIS l'histoire du message que JACQUES a laissé sur le cellulaire de leur père. JACQUES est assis à la table de la salle à manger.


FRANCIS

Pourquoi il a fait ça?


VINCENT

Je sais pas,

mais si papa apprend que Jacques

a pas voté pour lui, c'est sûr

que le party va être gâché.


FRANCIS

OK! Regarde bien. Il ne faut

pas qu'ils se parlent. J'ai

essayé toutes nos dates de fête.

Je ne sais pas ce qu'il a mis

comme code. Je ne peux pas

accéder à sa boîte vocale.


VINCENT

Essaie autre chose. Papa

arrive. Cache ça. N'importe où.


ALAIN descend l'escalier et aperçoit JACQUES.


JACQUES

Hé!


ALAIN

Hé, Jacques!


JACQUES

L'homme de la soirée.


ALAIN

Merci d'être là.

Je pensais pas que...


VINCENT

(Les interrompant)

Papa, veux-tu que

je te fasse une assiette?


Dans la cuisine, FRANCIS dissimule le téléphone de son père dans une boîte de céréales.


ALAIN

Bien oui. OK! Bonne idée.

Une bonne assiette de vainqueur.


JACQUES

C'est pas gagné

tant que c'est pas gagné.


VINCENT

(Les interrompant)

Maman a fait de la limonade.

Veux-tu que

je te fasse un verre?


ALAIN

OK!


JACQUES

En tout cas, si tu tiens à la

vie, mange pas ces sandwiches-là.

C'est de la dynamite.


VINCENT

Un autre coup de Julien.


ALAIN

Lequel?


VINCENT

Le nôtre.


JACQUES

Le vôtre.


ALAIN

J'espère que tu vas le punir

parce qu'à cause de lui, il faut

que je fasse un autre buffet.


ALAIN

Oui, oui. Je vais aller lui

parler tout de suite.

Attends-moi, Jacques.

Ça sera pas long.


JACQUES

Je comprends ça.


ALAIN monte à l'étage voir JULIEN B; JACQUES répond à son téléphone et se rassoit à la table. Sans y penser, il prend une sandwiche sur le plateau devant lui.


JACQUES

Ha! Ha! Ha!

Salut, Big Honey! Ça va?

Oui, oui. Toi? Hmm-hmm!


JACQUES prend une bouchée, grimace et court vers les toilettes en gémissant.


Pendant ce temps, JENNIFER est sortie de sa chambre. Elle passe devant la chambre de JULIEN B et aperçoit MAUDE qui tient le toutou de son frère.


JENNIFER

(Entrant dans la chambre)

Tu joues au toutou

en cachette?


MAUDE

Ouais! Je suis démasquée.

Tu le dis à personne, hein?

Non! C'est la seule place

tranquille que j'ai trouvée

pour finir ça.


JENNIFER

Je comprends pas pourquoi

tu as choisi le sténopé.

Ça sert à quoi de prendre des

photos avec une boîte à souliers

quand on peut le faire

avec un cellulaire?


MAUDE

(En riant)

J'ai toujours été

fascinée par l'ancien temps.


JENNIFER

La préhistoire, tu veux dire?


JENNIFER prend le toutou que MAUDE a posé à côté d'elle.


MAUDE

Euh, à ta place,

je toucherais pas à ça.


JENNIFER

Pourquoi? Il mord?


MAUDE

Non! Il fait pipi.

J'ai pas eu le temps

d'avertir ma mère, tantôt.


JENNIFER

Pauvre elle.

(Déposant le toutou sur le bureau)

Bon! OK! J'ai officiellement

pitié de toi.

Tu peux venir t'installer

dans ma chambre, si tu veux.


MAUDE

Cool!


En bas dans la cuisine, JACQUES observe FRANCIS et VINCENT qui préparent des bouchées.


JACQUES

Francis, mets-en pas trop.

C'est pas du fromage au céleri.

C'est du céleri au fromage.


ALAIN arrive dans la cuisine.


ALAIN

Bon, bien, Julien est privé de

jeux vidéo pour une semaine.


FRANCIS

T'as bien fait, papa.


ALAIN

Du bon fromage au céleri.

(Cherchant du regard)

Voyons! Il me semble que

j'avais laissé mon cellulaire

ici. Vous l'avez pas vu?


FRANCIS

Non!


VINCENT

Non!


ALAIN

J'avais dit à mon équipe que

je pouvais être rejoint

facilement.


FRANCIS

Regarde. Il est peut-être...

Peut-être... Dans la poubelle.

Peut-être que quelqu'un l'a

échappé là. Je sais pas.

Ça se peut.


ALAIN

Le premier ministre doit

m'appeler quand les résultats

vont sortir.


JACQUES

Oh bien, il te reste encore

du temps. Un bon 5 minutes.


ALAIN

Oh non! C'est pas vrai. Je

vais pas être le dernier à

apprendre les résultats.

De quoi je vais avoir l'air.


VINCENT

Cherche partout.

Tu vas bien

finir par le trouver.


ALAIN

C'est pas vrai!

Je vais pas rater

le premier ministre.


À l'étager, JENNIFER et MAUDE se déguisent dans la chambre.


JENNIFER

Voilà! Viens-t'en!

(Dirigeant MAUDE vers le miroir)

Voilà ce que ça donne.


MAUDE

J'ai l'air de mon arrière-

arrière-grand-mère.


JENNIFER

Bien non. T'as l'air

d'une star de film muet.


MAUDE

Sauf que je parle

trop pour ça.


JENNIFER

Ça va faire une vraie

belle photo d'époque.


MAUDE

J'espère que tu as

du bon démaquillant.

Je sors pas

de ta chambre comme ça.


JENNIFER

Arrête de capoter. Tu vas

avoir la plus belle photo

de la classe.


MAUDE

Super concept.

Bon! Es-tu prête?


JENNIFER

Ouais! Ouais!


MAUDE positionne la boîte à chaussures pour prendre une photo.


MAUDE

Finalement, Julien a bien fait

de briser mon sténopé. J'allais

remettre une photo

de mon père comme travail.


JENNIFER

Pas très artistique.


MAUDE

Là, il ne va pas falloir

bouger d'un poil pendant

2 minutes.


JENNIFER

Me semblait aussi qu'il y

avait une autre raison pour

ne pas choisir le sténopé.


MAUDE

OK!


JENNIFER

Bon! OK!


MAUDE

Et statue!


MAUDE court se placer aux côtés de JENNIFER. Pendant ce temps MARIE revient et entre dans la salle à manger.


MARIE

Allô! Allô! Puis?

Est-ce qu'on a les résultats?


JACQUES

Oh non! Ils ne sont

pas encore annoncés.


ALAIN

Marie, il faut que tu m'aides

À retrouver mon cellulaire.

T'es bonne pour trouver

des affaires perdues, toi.


MARIE

Euh... Est-ce qu'il n'est

pas dans ta poche de veston?


ALAIN

Oh! Peut-être!


Non loin, les JULIEN sont dans la cuisine et jouent avec la nourriture.


JULIEN AF

Ah! Dégueu!


JULIEN B

Des céréales, ça te tente-tu?


JULIEN AF

OK!


JULIEN B prend la boîte de céréales et en retire le téléphone.


JULIEN B

Wô! Ils mettent des téléphones

dans les boîtes de céréales,

maintenant?


FRANCIS

Touche pas à ça. Donne! Donne!


JULIEN AF prend la boîte et l'apporte à son père.


JULIEN AF

Il faut qu'on achète

ces céréales-là.


JACQUES

Les fibres?


JULIEN AF

Ils donnent des téléphones.


FRANCIS

(En tentant de saisir le téléphone des mains de son petit frère.)

Donne!


JULIEN B

Non!


FRANCIS

Donne!


JULIEN B

C'est moi qui

l'ai trouvé. Il est à moi.


VINCENT

(S'adressant à FRANCIS)

Bravo, champion!


Le téléphone sonne dans les mains de JULIEN B. Il répond.


JULIEN B

Oui allô?

C'est de la part de qui?

Le premier ministre

du Québec? Cool!


Dans la salle à manger, JACQUES, VINCENT, FRANCIS et JULIEN AF se mettent à rire.


JULIEN B

Hé, j'ai une

proposition pour vous.

Vous devriez mettre des consoles

de jeux dans les toilettes

publiques.

Je suis sûr que le monde

aimerait ça.

Oui, puis ça passerait le temps

pendant qu'on fait ce

qu'on a à faire.

OK! Bye, monsieur

le premier ministre.


MARIE et ALAIN arrivent à ce moment.


MARIE

Hein?


ALAIN

Julien, qu'est-ce que tu fais?


JULIEN B

Moi aussi, j'ai le droit de

donner mes propositions.


ALAIN saisit l'appareil.


ALAIN

Oui allô! Oui! Oui!

Bonsoir, monsieur

le premier ministre.

Oui. OK! Je vais transmettre mes

compliments à mon secrétaire.

Oui, merci.


JULIEN B

(S'adressant à VINCENT pendant que son père poursuit sa conversation au téléphone)

Qu'est-ce que le téléphone

de papa faisait

dans les céréales?


VINCENT

Demande à Francis.


ALAIN

Merci d'avoir appelé, monsieur

le premier ministre.

Oui, c'est beau. Je vais

retourner à mon bureau de comté

pour fêter ça avec mon équipe.

Oui, bonsoir.

(S'adressant aux personnes présentes dans la salle à manger)

J'ai gagné avec

60 % des voix.


Tout le monde s'exclame de joie et félicite ALAIN.


JACQUES

C'est pas grâce

mon vote que tu as gagné,

mais félicitations pareil.


ALAIN

Je m'en doutais. Ha! Ha! Ha!


VINCENT

T'es pas fâché?


ALAIN

Bien là. C'est pas parce qu'on

joue pas dans la même équipe

qu'on ne peut pas être des amis.


STÉPHANIE

En tout cas, moi,

j'ai voté pour toi.


ALAIN

Merci, Stéphanie.


STÉPHANIE

Comment tu trouves

mes sandwichs, Vincent?


VINCENT

(La bouche pleine)

Ils sont vraiment bons.

Ils sont bons. Merci. Vous avez

sauvé le buffet, Mme Allard.


JACQUES

Puis là, on comprend mieux ce

que tu dis dans ce temps-là.


STÉPHANIE

(S'adressant aux deux JULIEN)

J'ai même apporté un petit

spécial pour vous les garçons.


MARIE

Tu es donc bien fine.


Les deux JULIEN mettent leurs mains dans le sac que leur tend STÉPHANIE. Ils en retirent chacun quelque chose qui ressemble à un jujube qu'ils mettent aussitôt dans leur bouche.


JULIEN B

Ouache!


Les deux JULIEN font la grimace et courent vers le lavabo de la cuisine pour cracher.


JULIEN AF

C'est quoi ça?


STÉPHANIE

Je me suis trompée.

C'était pas des jujubes.

C'était des gélules d'ail.


Tout le monde s'esclaffe.


STÉPHANIE

(S'adressant à JULIEN AF)

Puis toi, on va se reparler,

tantôt, à la maison.


JACQUES

Ouais!


ALAIN

Bon, bien, vous

m'excuserez. Je vais retourner

au bureau de comté.


MARIE

(En embrassant ALAIN)

Bye, monsieur le député.


ALAIN sort de la pièce.


STÉPHANIE

Bye!

Félicitations!


JACQUES

Bye!

(S'adressant à JULIEN B)

Vous voulez des bons

sandwichs pas de piment?


VINCENT court rejoindre son père qui se prépare à partir.


VINCENT

Tu sais, p'pa,

j'aurais aimé ça

que ta soirée

soit parfaite.


ALAIN

Mais pourquoi tu dis ça?

C'était pas une soirée

parfaite, mais au moins,

je ne me suis pas ennuyé

une seule seconde.

Merci beaucoup,

mon grand.

(Enlaçant VINCENT)

Je le sais que c'était

pas facile à organiser,

mais je l'apprécie

beaucoup. À tantôt!


VINCENT

Yes!


Fin de l'épisode


MÉLANIE

Salut, les Subito.

Pour jouer

ou revoir des émission,

visitez notre site.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par