Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Show Some Nerve

Vincent is very happy to hear the next guest speaker at school is Frank, who he`s already seen working as a hockey coach.



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin du générique d'ouverture


JENNIFER discute avec VINCENT en marchant dans les couloirs de l’école.


JENNIFER

... je suis arrivée dans la

cuisine et il les avait mis

dans le mélangeur.


VINCENT

Dans le mélangeur?


JENNIFER

Ouais, ils voulaient faire

un tour de magie.


VINCENT s’arrête devant le babillard.


VINCENT (Soupirant)

Regarde ça,

c'est-tu déprimant?!


JENNIFER

Je sais. Moi aussi,

l'écologie, la pollution...

ça me met tout à l'envers...


VINCENT

Je te parle pas de ça...

Une conférence! C'est tout ce

que Mona arrive à nous proposer

comme activité?


JENNIFER

Tu sais, dans sa tête, Mona,

« gros fun » ça rime

avec « ping-pong ».

♪♪♪


VINCENT enlève une des affiches et la place par-dessus celle de MONA. VINCENT et JENNIFER s’éloignent.


VINCENT

Voilà.

Le ping-pong,

ça été son grand moment.

Comparativement

à une conférence,

c'est quasiment intéressant!

Sa prochaine activité-midi,

ça va être quoi? « Randonnée

pédestre autour de l'école »?


JENNIFER

Non, non: « Dictée en plein air

avec Mme Préfontaine ».


VINCENT

Ah, j'ai déjà hâte!

Non, encore mieux:

« Compétition de tricotage

de pantoufles en équipe »!


JENNIFER

Vite, on s'inscrit!

Veux-tu être dans mon équipe?


VINCENT

J'ai-tu assez hâte qu'ils

trouvent quelqu'un d'autre.

Ce n'est plus une école, ici,

c'est un centre de vieux!

Au collège Saint-Placide,

leurs midis, ça doit ressembler

au Carnaval du Gros Fun!

Et nous, on est pognés avec ça.


JENNIFER

Tu sais, Vincent, t'as juste

à pas y aller, à la conférence.


Ils arrivent à la salle des pas perdus.


VINCENT

Ah, et en plus,

ça va se dérouler ici,

en plein milieu de la Salle

des pas perdus. Bravo, Mona!

Grand sens de l'organisation!

Même moi, je serais plus

compétent qu'elle.

Et elle, elle est payée pour ça!


JENNIFER

Parce que toi,

t'as le sens de l'organisation?


VINCENT

Oui.


JENNIFER

C'est pour ça que t'as pas

encore commencé à travailler

sur ton exposé oral en français?


VINCENT

On a encore du temps,

c'est pour dans deux semaines.


JENNIFER

Non, c'est pour demain.


VINCENT

Hein?!


JENNIFER

Oui. J'espère pour toi

que tes coéquipiers ont commencé

à travailler.


VINCENT

C'était pas individuel?


JENNIFER

On avait le choix entre les 2.

Mais t'as raison. T'as un super

sens de l'organisation.

Tu devrais essayer de te faire

engager pour remplacer Mona...


VINCENT

Comme si j'avais le temps de

gérer les activités de l'école

en plus d'étudier dedans...

♪♪♪


À la maison des Mazari, FATIMA arrive dans la cuisine avec un panier à linge. Elle parle au téléphone avec un casque d’écoute. NADYA est assise non loin devant l’ordinateur. À l’écran on lit : « JULIEN te souhaite bonne fête ».


FATIMA (Parlant dans son micro)

Je n'en reviens pas, Saad.

Non. Même pas une petite

question

sur son cadeau d'anniversaire.

Tu la connais,

je m'attendais à: « Stp, mamie,

« dis-moi ce que c'est,

dis-moi ce que c'est,

juste un indice... »

comme l'année dernière.

Mais non, rien.

Notre petite fille

a grandi, Saad.

(S’adressant à NADYA)

Yallah, habibi!Dépêche-toi,

l'autobus t'attend.

Justement, pour le...

(NADYA se lève et met sa veste. Elle écoute ce que dit FATIMA.)


NADYA

Bye, Julien!


FATIMA (Parlant dans son micro)

Ça y est, on l'a?


FATIMA s’excite en parlant dans une langue étrangère. Elle aperçoit NADYA qui écoute.


FATIMA (S’adressant à NADYA)

L'autobus!


Dans les couloirs de l’école, SAMI marche et s’arrête pour lire une affiche sur le babillard. Il rejoint ensuite VINCENT.


SAMI

As-tu vu l'annonce?

« Victoire-Desmarais

est à la recherche d'un nouveau

technicien en loisirs. »


VINCENT

Pourquoi? Mona,

elle est parfaite!

« Conférence écologique »,

non mais c'est quoi, ça?

Un truc sur la botanique

ou bien un exposé

sur « Nos amies les abeilles »?

Plaaate!


SAMI

Je te gage que le

conférencier, c'est un mononcle

habillé en beige avec un nœud

papillon et un toupet

sur le côté!


VINCENT et SAMI s’approche de la table du conférencier. Un homme se lève et pose une boîte sur la table.


FRANK

Alors, bonjour

mesdames et messieurs.

Bienvenue à la conférence

la plus plate de toute

l'histoire des conférences.


VINCENT

Frank?!


FRANK

Salut, Vince.


SAMI

Vous vous connaissez?


VINCENT

Oui, c'était le coach

des attaquants dans mon camp

de hockey l'été passé. Mais,

qu'est-ce que tu fais ici?


FRANK

Je fais des conférences

plates. Salut, moi c'est Frank.

Mais tu peux m'appeler mononcle

Frank si tu préfères.


SAMI

Euh... moi, c'est Sami, mais

c'est pas vraiment ce que...

je voulais que... hein?


VINCENT

Il voulait pas... Quand...


FRANK

Relaxez, les gars,

je vous taquine...

En fait, je veux recruter

des gens pour mon rallye

de vélo de montagne.


SAMI

C'était écrit « conférence

écologique » sur la feuille.


FRANK

C'est parce que mon rallye

va servir à ramasser de l'argent

pour décontaminer un boisé

dans le nord de la ville.

Vous avez raison:

ça va être plate à mort.

On va faire des affaires

supra ennuyantes comme...

de la course, de la descente

de vélo en montagne

au grand air...

Du grand n'importe quoi!


VINCENT

Mais je veux faire ça, moi!

C'est la meilleure idée

que l'école a jamais eue!


SAMI

Exactement ce que tu disais

tantôt! Vive Mona!


FRANK

Mona... Elle m'avait pas dit

que je devais monter mon kiosque

moi-même, par exemple.

Faut que je patente ça

vite fait; je m'en vais dans

une autre école cet avant-midi.

Ils m'attendent au collège

Saint-Placide pour 9 h.


VINCENT

On va t'aider à le monter,

nous autres, ton kiosque!

Hein, Sami?


FRANK

Vous avez pas cours ce matin?


VINCENT

Oui, mais... Regarde...

On est peut-être pas

un collège privé, mais...

t'es pas tombé sur une école

de morons non plus!


FRANK

Bon. Allez à vos cours et

venez me rejoindre ici

sur l'heure du midi.

À trois, on devrait pouvoir

monter ça en pas trop de

temps. Ça vous va, ça?


VINCENT

Super!


FRANK cogne le poing avec VINCENT et SAMI. Les deux garçons le regardent partir.


VINCENT

Ce gars-là,

il nous le faut!


Pendant ce temps, NADYA entre discrètement chez elle avec JULIEN.


JULIEN (Chuchotant)

Il est où, ton chien?


NADYA

Chuuut!

Il faut pas que ma mère sache

que j'ai deviné mon cadeau!


[FATIMA:] [Criant d’une des

pièces de la maison]

C'est toi, Dy-dy? J'arrive

dans une minute, habibi!


NADYA retire un objet d’un sac cadeau qu’elle a trouvé.


JULIEN

C'est quoi?


NADYA

Eh bien, une laisse!


JULIEN

Mais oui, une laisse!

Il reste juste le chien

qui va avec!


FATIMA arrive dans la cuisine tout en parlant dans le micro de son casque d’écoute.


FATIMA

... et sur une échelle

de un à dix...

comment

mesurez-vous l'efficacité

du nettoyant Magique-Couic

contre la crasse tenace?

(S’adressant à NADYA en chuchotant)

Julien va dîner avec nous?


JULIEN

Bonjour, Mme Mazari.


FATIMA (Chuchotant à Julien)

Oui, bonjour.


FATIMA s’approche pour serrer la main que JULIEN lui tend.

Elle reprend ensuite sa conversation

en parlant à nouveau dans son micro]


FATIMA

Oui, Mme Lapl…


FATIMA crie, car la main que lui avait tendue JULIEN était une fausse. Elle la lance dans les airs et reprend la conversation téléphonique.


FATIMA (En riant)

Mme Laplante!

Je disais: « Aaah!

Quelle bonne réponse! »

♪♪♪


Dans la salle des pas perdus, FRANK et JENNIFER regardent une vidéo d’un parcours en vélo de montagne sur un grand écran installé au mur.


JENNIFER

C'est toi qui as filmé ça?


FRANK

Oui, c'était à la fin

de l'été,

pendant un rallye comme celui

que je veux organiser.


JENNIFER

Hé, ça va vite!


FRANK

Ah, t'es pas obligée

d'aller à cette vitesse-là!

Il y a des bons freins sur

un vélo de montagne.


JENNIFER

J'espère!


FRANK

Puis c'est pas aussi rapide

que ça en a l'air sur la vidéo.

Des fois, je vais pas mal

plus vite que ça...


JENNIFER

Quand Vincent parlait d'une

conférence, je m'attendais

vraiment pas à ça.


FRANK

Ouais. J'aime bien

surprendre un peu

mon public...


JENNIFER rit. SAMI et VINCENT discutent en marchant vers la salle des pas perdus.


VINCENT

C'est le temps de lui parler

de la job de technicien

en loisirs. S'il remplace Mona,

moins de conférences

et plus d'activités le fun.


SAMI

Woah!

Regarde ça!


JENNIFER

C'est toi qui avais peur

que ce soit plate, son affaire?


VINCENT

J'ai jamais employé

le mot « plate ».

Frank est tout sauf un gars

plate. Je le connais!

Hein, Frank?


JENNIFER

Oui. En plus d'avoir 3 jobs et

d'organiser plein d'affaires

avec la Ville, hein?


VINCENT

T'as 3 jobs?

Je savais pas ça.


FRANK

Ouais. L'été,

je fais des camps.

L'hiver, je suis moniteur de ski

et je travaille aussi dans un

centre de personnes âgées.


VINCENT

T'as quand même du temps...

je veux dire : un peu de temps?


FRANK

Oui, entre 2 et...

4 h du matin.


Tout le monde rit. De retour à la maison des Mazari, FATIMA termine sa conversation téléphonique.


FATIMA

Merci, Mme Laplante

et au revoir. Oui.


FATIMA retire le micro devant sa bouche et regarde NADYA et JULIEN.

FATIMA

Un vrai farceur

professionnel, hein?

Je te reconnais bien là, Julien.


JULIEN

Oui. J'ai commandé ça sur

Internet.

Mon premier kit

de farces et attrapes!


NADYA

Ça te dérange pas, maman,

si j'ai invité Julien

à manger à la maison?

C'est... ma fête, hein?


FATIMA

Mais non, ça va, habibi.

Tu aimes le taboulé, Julien?


JULIEN

Oui! Avec beaucoup

de ketchup, svp.

Nadya m'a invité pour

que je flatte son cadeau.

Euh... je veux dire,

pour que je le voie.

Une chance que je suis pas

allergique comme mon père.


FATIMA

Ah! Alain est allergique

aux cadeaux?


JULIEN

Je me comprends.


Dans la salle des pas perdus, SAMI, VINCENT et JENNIFER discutent avec FRANK.


SAMI

Hé, ça a vraiment l'air cool,

ton rallye, en tout cas.

Comment on fait pour s'inscrire?


FRANK

Aidez-moi à finir de monter

le kiosque,

vous allez tout savoir.

Vous auriez dû voir

les écrans géants

qu'ils ont à Saint-Placide.

Pow!


VINCENT

On n'a peut-être pas

des écrans géants, mais...

on a... un super système de son

dans l'auditorium...

Puis on a aussi...

Qu'est-ce qu'on a d'autre, Sami?


SAMI

On a... plein, plein

de possibilités à notre école!


Dans la cuisine des Mazari, FATIMA a préparé le taboulé et invite NADYA et JULIEN à prendre place à table.


FATIMA

Habibi, ton cadeau, tu vas

l'avoir seulement ce soir,

quand ton père va rentrer

du travail. Et puis,

n'oublie pas...

c'est une surprise!


NADYA

Oui, maman.


FATIMA place les assiettes devant chacun et s’éloigne.


JULIEN

Ma mère aussi essaie

tout le temps de faire ça.

Elle essaie tout le temps de me

faire croire que ma surprise,

ça va pas être ma surprise,

pour que je sois sûr

d'être surpris. Stratégie.


NADYA

Tu vas voir, maman.

Je vais bien m'en occuper,

de ma surprise. Je vais lui

donner à boire, je vais aller

le promener...


JULIEN

Chut!


FATIMA

Pensez à manger un peu

au lieu de vous faire des idées.

Ah, je vais aller mettre

ma lessive à sécher!


JULIEN

Il faudrait qu'on trouve

un code pour parler du chien.

Genre... M. Gladu.


NADYA

Hein? Il s'appelle

M. Gladu, mon chien?

Et comment tu sais ça?


JULIEN

Non, c'est un code.

Au lieu de dire

« le chien », on dit...

« M. Gladu ».


NADYA

Ah! Je comprends, là.

Mais j'ai vraiment hâte de lui

apprendre à donner la patte,

à... M. Gladu.

Euh... oups!


Ils rient tous les deux. Dans la salle des pas perdus, JENNIFER parle à FRANK.


JENNIFER

T'aurais dû voir ça

avant-hier, Frank.

L'activité du dîner, c'était

un tournoi de ping-pong,

mais on a passé plus de temps

à monter les tables qu'à jouer.

C'était l'horreur!


Les trois amis rient. FRANK soulève la table devant lui.


FRANK

Ouais, c'est sûr que si

c'était aussi solide

que celle-là...

vous avez pas dû

jouer fort, fort.

Ouais.

J'ai besoin d'un tournevis

étoile pour solidifier ça.

Je vais aller au secrétariat

s'ils peuvent m'en prêter un.


JENNIFER

Attends-toi pas à ce

qu'il y ait quelque chose

qui marche ici. Tout est

toujours tout croche!


FRANK

Ha! Ha! Ha!


SAMI et VINCENT regardent JENNIFER avec un air un peu déçu.


JENNIFER

Bon. Qu'est-ce

que j'ai dit, encore?


Chez les Mazari, FATIMA parle à son mari au téléphone près de NADYA et JULIEN qui rangent les assiettes.


FATIMA

Encore une réunion?

Et tu vas encore finir tard?

Mais Saad, le...


FATIMA s’éloigne un peu.


FATIMA

Le cadeau de Nadya, tu vas

le laisser dans la voiture?

Je sais bien, mais puisque

je sais pas à quelle heure

tu vas rentrer...

D'accord. D'accord,

je vais lui dire.

Comme elle est devenue

raisonnable...

ça ne devrait pas trop

la déranger

d'attendre à demain

pour avoir son cadeau.


NADYA et JULIEN se regardent, dépités par ce qu’ils entendent.


FATIMA

Mais oui, mais oui, tu peux le

laisser dans la voiture,

ce soir.

Même cette nuit. Y a pas

de problème. Ouais.


Les deux amis sont inquiets. Pendant ce temps, près des casiers, les garçons disent à JENNIFER leur façon de penser.


VINCENT

Jennifer, tout ce que tu fais,

avec tes petites histoires,

c'est faire passer Victoire-des-

Morons pour une école de morons.


JENNIFER

Mais tu disais le contraire,

y a même pas 3 h..

Et excuse-moi, mais

je pense pas que Frank

va venir travailler ici.


SAMI

Pourquoi pas? Un gars qui a

déjà trois jobs, il doit être

capable d'en faire quatre!


VINCENT

Oui, mais il est pas question

que sa 4e job soit à St-Placide.

Il faut lui prouver que notre

école est tellement le fun

et qu'en venant travailler ici,

c'est encore plus génial

que ses trois autres jobs.


JENNIFER

T'es motivé, hein?


VINCENT

C'est quoi les points forts

de l'école qu'on pourrait

montrer à Frank?


SAMI

Euh... c'est pas loin

de chez eux?


JENNIFER

On a une belle statue?


VINCENT

On se cale, là.

Ah, y a pas eu le temps

de manger, ce midi.

On pourrait lui payer

le lunch à la cafétéria?


JENNIFER

Oublie ça, c'est du boudin

au chou-fleur à la cafétéria.

D'ailleurs: merci d'avoir mis

des bébittes en plastique dans

mon sac à lunch. Très drôle.


VINCENT

C'est pas moi. C'est Julien.


SAMI

Hé! Frank va revenir,

puis on n'a toujours rien trouvé

pour le convaincre de rester...


VINCENT

Eh bien, on n'a pas le choix.

Moi, il y a une chose dans toute

la vie pour laquelle je serais

prêt à vendre mon âme,

c'est les biscuits de ta mère.

Tu irais-tu en chercher

chez vous?


JENNIFER

Tu penses convaincre Frank

avec des biscuits?


SAMI

Ça paraît que tu les as jamais

goûtés. Ils sont écœurants!


JENNIFER

N'importe quoi.


VINCENT

T'as peut-être une

meilleure idée, Einstein?


SAMI

OK, c'est bon. Je cours chez

nous, en attendant qu'on ait

une meilleure idée.


VINCENT

Bon, moi, juste de parler

de biscuits, ça m'a donné

super faim.


Les deux garçons partent. JENNIFER regarde l’installation de FRANK et réfléchit. Pendant ce temps chez les Mazari, NADYA et JULIEN discutent, cachés sous la table de la salle à manger.


JULIEN

Je pensais pas que tes parents

étaient aussi bizarres...


NADYA

Toute la soirée et toute

la nuit dans l'auto!

M. Gladu va avoir

bien trop faim!


JULIEN

Peut-être que ton père

lui a laissé de la bouffe.


NADYA

Mais s'il se mettait

à faire froid cette nuit...?


JULIEN

Je connais des races de chiens

qui ont pas peur du froid...

Genre...

Ah, je sais!

Ton chien,

ça doit être un husky!


NADYA

Tu penses?

Mais j'adore ça, les huskys!


JULIEN

Si ça peut survivre

dans un igloo,

ça doit survivre dans

une auto, il me semble...


NADYA

Je vais avoir un husky!

Je vais avoir un husky!

On va aller à l'école

en traîneau!


Les deux amis rient. Dans la salle des pas perdus, FRANK fait sa conférence, mais les gens passent sans s’arrêter.


FRANK

Le boisé du Rang 8 est un

terrain accidenté très approprié

pour des épreuves de vélo

de montagne un peu extrêmes...

Pour que la Ville puisse

terminer de le nettoyer

et qu'on...

puisse...


FRANK est un peu désemparé. Il aperçoit VINCENT qui grimpe sur la table pour attirer l’attention du public.


VINCENT

Continue, continue...

Je m'occupe d'attirer du monde.


FRANK

Oui, de manière très discrète

et efficace, je vois ça...


VINCENT

Je comprends pas. D'habitude,

y a plus de monde qui viennent

aux conférences.


FRANK

Ça veut dire que la mienne

est plus plate que la moyenne?


VINCENT

Non, c'est toujours plate.

Eh bien... pas

aujourd'hui, mais...

c'est plutôt les activités,

qu'on préfère.


FRANK

Monter des tables de ping-

pong, par exemple?


VINCENT

Oui. Euh, non!


FRANK

Bon, je vais mettre ma vidéo.

Ça va peut-être attirer

plus de monde.


VINCENT

Bonne idée!


FRANK

Euh...

T'as vu ma caméra, toi?


FRANK chercher sa caméra sur la table.


VINCENT

Pourquoi t'as besoin

de ta caméra?


FRANK

Mon film de rallye,

il est enregistré dedans.

Ça marche avec le wifi, mais il

faut quand même que je le parte

sur la caméra pour le diffuser

sur la télé.


VINCENT

Tu l'as pas rangée?


FRANK

Il me semble que non...

Dis-moi pas qu'on me l'a volée?


VINCENT

Je vois pas qui aurait pu

voler ta caméra.

Il y a presque personne qui est

venu à ta conférence.


FRANK

Ha-ha... Cherche.


VINCENT aide FRANK à retrouver la caméra. Chez les Mazari, NADYA et JULIEN discutent toujours sous la table.


NADYA

Je vais avoir un husky!

Je vais avoir un husky!

Ah non!


JULIEN

Quoi?

C'est super, un husky!

Tiens... prends un biscuit

pour fêter ça.


JULIEN sort un biscuit de sa poche.


NADYA

C'est juste que ça arrive

que mon père oublie

l'épicerie dans l'auto...

Et s'il oubliait M. Gladu?


JULIEN

T'en fais pas.

Prends un biscuit.


NADYA

S'il partait loin

pour son travail

et qu'il revenait juste

dans une semaine?


JULIEN

T'en fais pas.

Prends un biscuit.


NADYA

Imagine qu'il se sauverait

et qu'il réussissait pas

à retrouver le chemin

de la maison, parce qu'il sait

pas encore où je reste?


JULIEN

Je pense que tu devrais

vraiment goûter à un biscuit.


NADYA prend le biscuit que lui tend JULIEN et le regarde attentivement. Pendant ce temps à l’école, VINCENT et FRANK recherchent toujours la caméra. Ils ne voient pas l’écran géant sur lequel on voit défiler des images des couloirs de l’école. SAMI revient chez lui et voit sa sœur et JULIEN sous la table.


JULIEN

Tu devrais vraiment

goûter à un biscuit.


SAMI

Salut! Si vous jouez

à la cachette...

je vous ai trouvés!


SAMI se dirige vers le garde-manger. JULIEN se lève pour aller lui serrer la main avec sa fausse main.


JULIEN

Salut!


SAMI

Salut, Julien.


JULIEN

Ça me fait vraiment plaisir

de te rencontrer.


JULIEN lui tend la main, mais SAMI fouille dans le garde-manger sans le regarder.


SAMI

Excuse-moi,

j'ai pas trop de temps. Il faut

que je ramasse une couple

de biscuits de ma mère.

J'espère qu'il en reste. Maman?


JULIEN

J'ai terminé ce qui restait.

Mais si tu veux,

je peux t'en donner.

Je peux t'en donner.

Regarde, j'en ai plein!


SAMI prend le sac de biscuit que lui tend JULIEN.


SAMI

C'est bizarre. Ils sont pas

comme ça d'habitude.


JULIEN

Ta mère a essayé

une nouvelle recette

pour la fête de ta sœur.

Ils sont super bons!


SAMI

OK.


SAMI se dirige vers la porte pour retourner à l’école. Il passe près de NADYA.


SAMI

Ça va, Nadya?


NADYA

Non! Il faut que

t'ailles sauver M. Gladu!


SAMI

M. Gladu?


NADYA

Oui, M. Gladu!


Dans la salle des pas perdus, VINCENT et FRANK cherchent toujours.


VINCENT

Je comprends pas,

elle était là tantôt.


FRANK

Ça fait 3 fois qu'on vire

le kiosque à l'envers.

C'est clair que je ne l'ai plus.

Il faut que je parle

à votre directeur.


VINCENT

Attends. C'est sûr

qu'il y a une explication.


SAMI arrive et lance le sac de biscuits à VINCENT.


VINCENT

Hé Frank,

ça te tente-tu de goûter

à nos super bons biscuits

qu'ils vendent à la cafétéria?

Sami est justement

allé t'en chercher.


FRANK

Ça règle pas mon problème,

mais... c'est gentil pareil.

Merci.


FRANK s’éloigne.


SAMI

Vincent, il faut

que tu m'aides.

Mon père est encore dans la lune

et le cadeau de ma sœur

va déprimer, parce qu'il faut

aller le chercher à Varennes

avec ta mère, parce que c'est sa

fête, à ma sœur, avec son auto.


VINCENT

Pourrais-tu être moins clair,

stp? Regarde, ça va mal.

On n'est pas juste dans une

école de morons, on est dans

une école de voleurs morons!


SAMI

Pourrais-tu être

moins clair, stp?


FRANK

T'as pas vu ma caméra, toi?


SAMI

Hein? Tu l'avais, tantôt...

Elle doit être quelque part.


FRANK

Mais là, je ne l'ai plus.


[VINCENT:] [Chuchotant

à l’oreille de SAMI]

Il est à deux doigts de

porter plainte pour vol

et de ne plus jamais

revenir ici. Aide-moi!

Et puis?

(FRANK prend une bouchée de biscuit.)


FRANK

Ark!

On dirait de la bouffe à chien

mélangée avec du vomi!


SAMI

Attends,

je comprends pas.

Ma mère les réussit

super bien, d'habitude.


FRANK

T'as pas dit que ça venait

de la cafétéria?


VINCENT

Mais oui,

pourquoi tu parles de ta mère,

tout d'un coup?

Sami, youhou!


SAMI aperçoit les images qui passent sur l’écran géant.


SAMI

Hé, regardez!

Je pense que je sais il est où,

votre voleur.


VINCENT

Hé!

C'est la salle

de bain des filles, ça?

Bougez pas, je reviens!


FRANK ouvre le volume et on entend JENNIFER qui commente les images qu’elle prend avec la caméra.


JENNIFER

Alors, nous avons ici

les magnifiques toilettes

de l'école Victoire-Desmarais.

Ceci pourrait peut-être

éventuellement servir à...

je sais pas, moi...

peut-être à...

à un rallye-découverte!

Non mais, ça a pas l'air

trippant, dit de même, mais...

mais regardez, comme ça, ça a

l'air le fun, regarde.

Wouhou!


On entend la voix de VINCENT à l’écran.


VINCENT

Jennifer,

ramène ça ici tout de suite!


SAMI et FRANK regarde les images prises par JENNIFER et rient. À l’écran, on voit VINCENT qui entre dans la salle de bain.


VINCENT

Qu'est-ce qui t'a pris

de lui piquer sa caméra?


JENNIFER

Je savais pas, moi,

qu'il en avait besoin!]

Et c'est toi qui voulais qu'on

lui montre les beaux côtés

de notre école.


L’image bouge et se brouille alors que VINCENT tente de s’emparer de la caméra.


VINCENT

Comme réalisatrice,

t'es loin d'être Spielberg.

Il était à deux doigts

de ne plus jamais revenir

à l'école et de porter

plainte pour vol.

Viens-t'en, là.


VINCENT revient avec JENNIFER dans la salle des pas perdus et donne la caméra à FRANK.


FRANK

Ah!

Bon! Allez.

Quand même, Jennifer, demande la

permission la prochaine fois.


VINCENT

Elle s'excuse.

Hein, Jennifer?


JENNIFER

Oui, je m'excuse. Mais

je t'avais laissé une note

pour t'avertir, dans le casque.


FRANK (Prenant le casque)

Ah!

Je l'avais sous les yeux tout ce

temps-là et je l'avais pas vue.

Bon, je vais faire jouer le

film, il reste 6 minutes

avant la cloche.


SAMI

À Victoire-Desmarais, on n'a

peut-être pas d'écrans géants,

mais au moins, y a de l'action.


JENNIFER

Oui et c'est bien mieux

qu'à Saint-Oxyde.


VINCENT

Saint -" Pla"-cide.


FRANK

Ah non...

Non, non, non!


VINCENT

Quoi, qu'est-ce qu'il y a?


FRANK

T'as dû faire une mauvaise

manipulation avec ma caméra.

T'as effacé ma vidéo de rallye.

Là, c'est vraiment

kaput.


VINCENT

Est-ce que c'est à ce moment

que je me réveille

et que je réalise que tout ça

est juste un cauchemar?


JENNIFER

Si c'est un cauchemar, on fait

le même et j'aime pas ça.


FRANK

C'est pas si grave.

On arrête ça, c'est tout.


SAMI

Euh, Vincent...

peut-être qu'on peut encore

aller sauver le chien

de ma sœur? Tu demanderais pas

à ta mère d'aller

nous reconduire?


JENNIFER

Je veux y aller

avec toi, moi.

Si je peux t'aider,

ça va au moins un peu

réparer ma gaffe

avec la caméra.


SAMI

Vincent?


VINCENT regarde SAMI sans répondre. À la maison des Mazari, NADYA et JULIEN arrivent dans la cuisine.


JULIEN

On a fini nos devoirs!


Au même moment, SAMI arrive avec JENNIFER.


SAMI

J'ai réussi

ma mission, je l'ai sauvé!


Ils portent une grosse boîte emballée et la déposent par terre.


NADYA

Ils arrivent!

C'est M. Gladu!


NADYA court vers la boîte.


FATIMA

Julien, c'est qui,

ce M. Gladu?


JENNIFER

Bonne fête, Nadya!


[JULIEN:] [Ignorant FATIMA,

il s'adresse à NADYA]

C'est ma cousine Jennifer

qui reste chez nous.

Il faut ouvrir la boîte avant

que le cadeau manque d'air!


FATIMA

Pas si vite.

C'est très gentil d'être allés

jusqu'à Varennes pour chercher

le cadeau.

Tu remercieras Marie de ma part.


JENNIFER

Oui, oui.


NADYA

Vite!

Mon cadeau!


FATIMA

Attends.

Attends, habibi!


FATIMA l’arrête et lui donne un petit sac cadeau.


FATIMA

Tu ouvres celui-ci en premier.

Puis ensuite,

tu essaieras de deviner

ce qui se cache dans la boîte.


NADYA

Maman, j'ai déjà deviné

c'était quoi, mon cadeau.


NADYA sort une laisse du petit sac cadeau et se place devant la grosse boîte.


NADYA (Parlant à la boîte)

Viens-t'en, chien-chien!

Viens-t'en, M. Gladu!

On va aller faire

une belle promenade

avec ta laisse! Viens-t'en!


FATIMA

Mais non, habibi! Je t'ai dit

que c'était une vraie surprise.

Allez, ouvre! Ouvre!


NADYA déballe rapidement la grosse boîte et tout le monde regarde à l’intérieur. Elle est très déçue en apercevant le contenu.


SAMI

Une guitare?!


FATIMA

Comme ta chanteuse préférée,

Dy-dy. Et puis, cette guitare,

elle vient de la famille

de Saad.

Il l'a fait refaire à neuf

rien que pour toi!


JULIEN

Mais pourquoi

vous avez acheté la laisse

si vous avez pas

acheté le chien?


FATIMA

Quoi, ça?

Mais non. Ça, c'est une courroie

pour attacher la guitare

à son épaule.

Viens que je te montre...


NADYA

Non.

Je ne veux plus de fête.


NADYA quitte la pièce pour aller dans sa chambre.


SAMI

Mais attends... moi aussi,

j'ai un cadeau pour toi, Nadya!


FATIMA (Désemparée)

Mais quoi, mais...

c'est une superbe surprise, non?

Dy-dy!


FATIMA part rejoindre NADYA. Tout le monde est un peu mal à l’aise.


JULIEN

Un biscuit, quelqu'un?


SAMI

Non.


JENNIFER

Moi.


JULIEN prend un biscuit dans son sac et le tend à JENNIFER. SAMI l’arrête.


SAMI

Attends, attends...

c'est toi qui m'as fait croire

que c'était une nouvelle recette

de ma mère,

ces biscuits-là!


JENNIFER

Ah, puis les insectes en

plastique dans ma boîte à lunch,

c'était ça?


JULIEN

Ho! Ho! Ho!

Oh yeah, il ne me reste plus

qu'à pogner Vincent et Francis!


Un peu plus tard, JENNIFER arrive dans la chambre de VINCENT. Il est couché sur son lit, déprimé.


[JENNIFER:] [En lui tendant

un bout de papier]

J'ai trouvé quelque chose

pour toi.


VINCENT

Tu trouves pas que mes

affaires vont assez mal, là?

En plus d'avoir passé

une journée de

schnoute...

j'ai pas d'idées pour mon exposé

oral de demain, puis Frank

risque de ne plus jamais

remettre les pieds dans notre

école à cause de toi.


JENNIFER

Justement, Frank...


VINCENT

Il va aller à Saint-

Placide, puis nous,

on va rester pris avec Mona

et ses activités plates.


JENNIFER

J'ai trouvé l'adresse à Frank.

Je lui ai envoyé un message et

je lui ai dit que t'avais

quelque chose à lui demander.


[VINCENT:] [Prenant le bout

de papier]

Et qu'est-ce que je suis

supposé faire?


JENNIFER

C'est facile. Tu tapes

son nom, tu cliques sur appeler,

et là, tu lui dis:

« Hé, Frank, j'ai oublié

de te demander ça, tantôt.

Ça te tenterait-tu de venir

travailler à notre école? »

Le reste, ça devrait

se faire tout seul.

(Chez les Mazari, SAMI est assis à l’ordinateur; FATIMA est debout derrière lui et regarde ce qu’il est en train de faire. Sur l’écran de l’ordinateur, on voit le dessin d’un chien animé.)


SAMI

Bon, c'est prêt.


FATIMA

Je suis pas

certaine de tout comprendre.

Le chien,

il existe pour vrai ou non?


SAMI

Il existe virtuellement,

dans l'ordinateur.


FATIMA

Mais tu dois le nourrir?


SAMI

C'est de la nourriture

virtuelle, maman...


FATIMA (Éberluée)

Donc, ta sœur va donner

de la nourriture virtuelle

à un chien qui n'existe pas?


SAMI

Dit comme ça, c'est vrai

que ça a l'air poche, mais...

elle va aimer ça.


FATIMA

Très bien, habibi.


SAMI

Nadya?

Veux-tu venir ici, stp?

C'est à mon tour

de te donner mon cadeau.


NADYA sort de sa chambre, encore très déçue.


NADYA

Si c'est pas un chien,

j'en veux pas.


SAMI

C'est un genre de chien...

mais un peu spécial.


FATIMA

Un chien virtuel! Viens!


SAMI

Tous les jours, il va falloir

que tu le soignes,

que tu le nourrisses,

que tu le promènes...


NADYA s’approche et prend la place de SAMI à l’ordinateur. Le dessin animé du chien jappe.


NADYA

Oooh! Il est super cute!

Allô, M. Gladu!


FATIMA

Mais c'est qui, M. Gladu?


NADYA (En riant)

Le nom de mon chien, maman.

Il faut que je dise à Julien

que je l'ai enfin eu!


NADYA tape au clavier. Le téléphone sonne et SAMI court répondre.


SAMI

Je réponds!

Allô? Papa!

Oui, oui, je lui ai donné

mon cadeau, puis...

elle a l'air d'aimer ça.


[FATIMA:] [Se penchant vers

NADYA]

Tu es contente, alors?


NADYA

Eh bien, c'est sûr

que j'aurais aimé mieux avoir

un vrai chien qui donne la patte

pour de vrai, mais...

je l'aime, ce chien-là!


SAMI

OK, à tantôt!

(S’adressant à sa mère)

Papa fait dire que sa réunion

est finie et qu'il s'en vient.


FATIMA

Tant mieux! On va l'attendre

pour manger le gâteau.

(FATIMA se dirige vers la cuisine et SAMI prend la guitare.)


SAMI

Nadya, veux-tu qu'on essaye

d'apprendre

Bonne fête

à la guitare?


NADYA

J'ai pas le temps,

je joue avec mon chien.

Alors, M. Gladu, qu'est-ce

que tu veux faire, aujourd'hui?


Pendant ce temps, VINCENT est chez lui en compagnie de JENNIFER et il parle à FRANK debout devant l’ordinateur.


VINCENT

Tu vas peut-être trouver ça

bizarre que je te demande ça,

mais tu sais, aujourd'hui...


FRANK

Eh bien...

je me suis rappelé que j'avais

une copie de mon film de rallye,

si c'est ça qui vous inquiète.

Et y a même des chances

que je puisse revenir

vous le montrer bientôt.


VINCENT

Tu vas revenir à l'école?


FRANK

Quoi? Tu veux pas

que je revienne?


VINCENT

Oui, je veux que tu reviennes,

mais genre... pour travailler.


FRANK

Justement. Il y a un poste

qui se libère

pour le technicien en loisirs.

Je la veux, cette job-là.


VINCENT

Tu savais que l'école

cherchait quelqu'un?


FRANK

Oui. Puis on peut dire que

l'école a besoin de quelqu'un

de compétent pour s'occuper

de vos activités parascolaires,

tu penses pas?


VINCENT

Oui, mais...

t'avais plus l'air d'un gars qui

aurait aimé mieux travailler

à Saint-Placide.


FRANK

Es-tu fou? Ils ont tout

ce qu'il leur faut, là-bas.

Y aura aucun défi.

Et puis... je reste attaché

à mon ancienne école.


VINCENT

T'as étudié

à Victoire-Desmarais?!


FRANK

Hmmm, hmmm.


JENNIFER

Et est-ce que dans ton temps,

vous appeliez ça

Victoire-des-Morons?


FRANK

Ha! Ha! Ha! Oui. Mais... on va essayer

de changer ça, là.


VINCENT

Écoute, je sais pas quoi dire.

Je suis juste trop soulagé.


VINCENT s’assoit sur sa chaise et on entend un gros bruit de pet.


FRANK

T'es... t'es soulagé,

tu dis?

Ouais, j'ai entendu ça!


VINCENT

Ça, c'est Julien.


VINCENT se lève fâché et trouve un sac à bruit de pet sur son siège.


VINCENT

Julien!

♪♪♪


Fin de l’épisode

[Début information à l'écran]

tfo.org/subitotexto

[Fin information à l'écran]


SAMI

Viens sur le site

et tu pourras, toi aussi,

collaborer à la vie de quartier

de Subito texto.


Générique de fermeture













Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par