Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

The Rocket of Algiers

Vincent and Sami`s hockey team doesn`t have a coach anymore, and the only candidate is Brandon-Lee`s dad. Vincent and Sami have to find someone better, but the only one that comes to mind is Saad, who doesn`t know anything about hockey…



Réalisateur: Stephan Joly
Acteurs: Pierre-François Legendre, Romane Denis, Brandon-Lee Saint-Pierre Saint Martin
Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin générique d'ouverture


Chez les Mazari, SAAD s'affaire dans la cuisine.


SAAD

♪ Allez, allez,

allez, allez... ♪

♪ Allez Alger! Allez Alger! ♪

On va gagner! Oui!

On va leur montrer à ces

Tunisiens! On va les battre!

On va les massacrer! C'est ça

qu'on va faire! Ha! Ha! Ha!

Ha! Ha! Ha!


SAMI sort de sa chambre et rejoint son père dans la cuisine.


SAMI

Hum!


SAAD (L'apercevant)

Ah, tiens!


SAMI

C'est aujourd'hui,

la finale de soccer?


SAAD

Quand tu parles

de ce sport avec moi,

essaye au moins de dire

« football », s'il te plaît, hein?

Dure pratique de hockey, hier?


SAMI

C'était la dernière

de Monsieur Beaucage

comme entraîneur.

Il voulait qu'on

se souvienne de lui.


SAAD

On dirait bien qu'il a réussi,

hein?... Qui va le remplacer?


SAMI

Je sais pas, mais est-ce qu'on

pourrait parler d'autre chose?

J'ai des crampes

juste à penser au hockey.

On écoute la finale

ensemble ce soir?


SAAD

T'oublies le

décalage horaire.

Le match commence

à 11 heures ici.


SAMI

Oh... Ben, enregistre-le

et attends-moi, ok?


SAAD

Sami, tu peux pas

me demander ça.

La partie perdra toute sa magie!

J'ai travaillé comme une bête la

semaine pour avoir ma journée.


SAMI

Papa, envoye donc.

L'USM d'Alger c'est

mon équipe de soc...

mon équipe de foot préférée.


SAAD

Vraiment? Combien de buts a

comptés Amar Amrani pendant les

séries? Trois, quatre ou cinq?


SAMI

Quatre.


SAAD

Hin!

Amar Amrani, c'est pas

un joueur de foot,

c'est le propriétaire

du casse-croûte dans

l'immeuble où je travaille.


SAMI

Tricheur. Il aurait fallu

que tu me donnes le choix:

Aucune de ces réponses.


SAAD

C'est pas un examen

ministériel, hein.

Mon jeu, mes règles.

Et on ne traite pas

son père de tricheur...

Même si c'est le cas.

Pourquoi tu viens pas

dîner à la maison?

Tu verrais au moins quelques

minutes de la partie.


SAMI

OK... Mais j'aurais aimé ça la

regarder au complet avec toi.


SAAD

On se reprendra.

Je te le promets.

Je te dis, ils vont gagner.

Ils vont gagner.

Tu veux que je les

fasse, tes tartines?


SAMI

Oui, s'il te plaît.

Allez, donne. Oh.

Je regrette d'avoir raté ta

pratique. Ça doit être spécial,

de te voir travailler dur, toi.


SAMI (Sans rire)

Ha. Ha. Ha.


SAAD

Ha! Ha! Ha!


Pendant ce temps à l'école Victoire-Desmarais, VINCENT se fait bousculer dans les casiers par BRANDON-LEE.


BRANDON-LEE

BANG! Le rejet

de Saint-Placide

vient de se faire plaquer

par Brandon-Lee!

La foule est en délire!


VINCENT

C'est quoi ton problème!


BRANDON-LEE

Je voulais juste te donner un

avant-goût de la prochaine

pratique... sans ton père.


VINCENT

Dans tes rêves. T'es tellement

lent, tu pourrais pas me plaquer

même si je patinais avec des

skis dans les pieds.


BRANDON-LEE

Car avant je me retenais,

mais maintenant

que t'es plus le chouchou du

coach, je vais me lâcher lousse.


VINCENT

Mon père me traitait

comme les autres joueurs.


BRANDON-LEE

Tu mérites pas de jouer

sur le premier trio. T'es juste

le petit gars à son papa.


VINCENT

Toi tu mérites même pas de

laver nos serviettes, pis mon

père te laissait jouer pareil.

Mon père est trop

fin avec tout le monde.


BRANDON-LEE

Je suis content qu'il

soit parti. Il était

vraiment pourri comme coach.


VINCENT

Tu diras ça à ses bagues de

championnat du junior majeur.


BRANDON-LEE

Les choses vont changer dans

l'équipe, l'ex-chouchou.

Mon père va donner son nom

pour être le prochain coach.


VINCENT

La ligue va jamais l'engager.

Il passe les parties à

engueuler les arbitres.


BRANDON-LEE

Parce qu'ils sont pourris eux

avec. De toute façon, la ligue

aura pas le choix l'engager.

Personne d'autre veut la job.

Hé mais... t'en fais

pas Vincent.

Il va toujours y avoir une

place pour toi dans l'équipe.

Par exemple... mascotte.


BRANDON-LEE frappe VINCENT sur l'épaule et s'en va. VINCENT se met à rêvasser. Il fait une recherche sur Internet sur la page de Giligili. Les caractères s'inscrivent à l'écran à mesure qu'il parle.


VINCENT (En pensée)

« Urgent! Entraîneur de hockey mineur

recherché, avec ou sans expérience.

Prérequis : ne pas être le père

de BRANDON-LEE.


Plus loin, MÉLANIE arrive dans le bureau de GEORGES.


MÉLANIE

Georges...


GEORGES

Qu'est-ce qui va pas, Mélanie?


MÉLANIE

Ce matin, mon père avait super

peur que son opération vire mal,

ce matin. Pis... il est parti

tout seul à l'hôpital!


GEORGES

Oooh... Et j'imagine que

tu serais prête à sacrifier

une journée d'école

pour aller offrir

du soutien psychologique

à ton père.


MÉLANIE

S'il faut, oui. Mais faudrait

que vous justifiez mon absence.


GEORGES

Oh, Mélanie...

Oublie ça.

Ha! Ha! Ha! Mais voyons donc!

Ton père risque rien, là!

L'opération va très

bien se passer.


BRANDON-LEE est à l'abreuvoir dans le couloir tout près du bureau de GEORGES; il entend la conversation et entre.


BRANDON-LEE

Le directeur est à l'hôpital?

Pourquoi?

Il s'est pris la cravate dans

la déchiqueteuse à papier?


MÉLANIE

Mêle-toi pas de ça,

Brandon-Lee!


GEORGES

OK, du calme.

Monsieur Prudhomme se fait

juste enlever les amygdales.

Vous allez voir, après

trois jours à manger de

la crème glacée napolitaine

pis du Jell-O vert, il va

avoir une belle gorge neuve!


BRANDON-LEE

J'espère que vous avez raison,

Georges... Pauvre directeur...


BRANDON-LEE retourne dans le couloir et, tout en écrivant un message sur son téléphone, crie à tout le monde.


BRANDON-LEE

Hey gang! Monsieur Prud'homme

se fait enlever les amygdales.

Il va avoir tellement mal

à la gorge qu'il pourra

plus nous engueuler!


Dans le bureau de GEORGES, MÉLANIE est hors d'elle.


MÉLANIE

T'es vraiment cave,

Brandon-Lee!


GEORGES

Mélanie. Laisse-le faire...

Je comprends que tu

t'inquiètes pour ton père.

Y a rien de mieux...

qu'un chocolat chaud pour passer

à travers des moments

difficiles.

T'en veux-tu un?


MÉLANIE

Oui.


MÉLANIE

Ça veut dire que vous allez

justifier mon absence?


GEORGES

Non.


MÉLANIE

Mais mon père a juste moi

pour s'occuper de lui.

Je devrais rentrer

à la maison pour lui...

faire du Jell-O?

Tsé, pour sa gorge.


GEORGES

Et comment on fait ça,

du Jell-O Mélanie?


MÉLANIE

Tu prends la boîte

dans le garde-manger...

Tu ouvres la boîte...

Euh... Tu prends

le sachet à l'intérieur...

T'ouvres le sachet.


Le téléphone de GEORGES sonne. Il prend le combiné.


GEORGES

École Victoire-Desmarais

Oh... Oh, pauvre ti pit.

Bah oui, oui, j'arrive.

OK. OK. Bye.


GEORGES raccroche et regarde MÉLANIE.


GEORGES

Un secondaire 2

a vomi dans l'escalier.

Bon, ça va lui prendre

des vêtements de rechange

et un bon thé au gingembre.

Toi là, tu termines

ton chocolat chaud et

tu t'en vas à ton cours.

Je n'accepterai

aucun retard, compris?


GEORGES prend différents objets.


MÉLANIE

Oui, oui.


GEORGES sort de son bureau. MÉLANIE se lève et prend place devant l'ordinateur de GEORGES.


MÉLANIE

Juste deux minutes.


MÉLANIE ouvre la page Facebook de BRANDON-LEE et se met à lire ce qu'il a écrit sur son mur.


BRANDON-LEE

Le directeur est parti se

faire enlever les amygdales!

PARTY DANS l'ÉCOLE!

Qu'est-ce qui est poche

et plein de crème glacée?

Jean-Pierre Prudhomme!

L'opération du directeur

a mal viré.

Le directeur va être obligé de parler

avec une machine! LOL!


MÉLANIE est horrifiée à mesure qu'elle lit les commentaires. Plus loin dans le couloir, VINCENT discute avec SAMI tout en marchant.


VINCENT

On peut pas laisser le père

de Brandon-Lee entraîner

notre équipe. Il faut

trouver quelqu'un d'autre.


SAMI

Peut-être qu'un parent

des autres joueurs?


VINCENT

J'ai texté tout le monde, pis

ceux qui m'ont répondu ont dit

qu'ils n'avaient pas le temps.


SAMI

Ton père connaît sûrement

quelqu'un, non?


VINCENT

Je pense pas qu'un entraîneur

de hockey junior

va vouloir entraîner des flos

de 12 ans si son gars ne

joue pas dans l'équipe.


SAMI

Dommage que le mien ne

connaisse rien au hockey.

C'est un super coach au soccer.


VINCENT

Demandes-y!


SAMI

Vincent, je viens de te dire

qu'il connaît rien au hockey.


VINCENT

C'est pas si pire que ça!

Vas-y, demandes-y!


VINCENT et SAMI arrivent aux casiers. MÉLANIE arrive peu après.


SAMI

Oh, Mélanie! Je suis

désolé pour ton père.

C'est quelle sorte

de bibitte qui a pondu

des œufs dans sa gorge?


VINCENT

Hein?! C'est pas ça que j'ai

lu, moi! J'ai entendu dire

qu'il s'était fait remplacer

la corde vocale pour avoir

une voix plus grave.


MÉLANIE

C'est pas vrai, OK!

Ça, c'est Brandon-Lee qui

s'amuse à partir des rumeurs.


SAMI

Ah, OK! Ton père est

pas à l'hôpital?


MÉLANIE

Oui, il se fait juste

enlever les amygdales.


À ce moment, BRANDON-LEE s'approche d'eux.


BRANDON-LEE

Hey, Mélanie!

Devine qui j'imite!

(D'une voix usée)

Euh,

OK, les élèves, écoutez-moi.

Écoutez, les élèves. Les élèves.


MÉLANIE

C'est tellement pas drôle,

Brandon-Lee...


SAMI

Panique pas avec ça, Mélanie.

Y a rien là, les amygdales.

Je le sais, on me les a enlevées

quand j'avais sept ans.


BRANDON-LEE

Oui, mais des fois les

docteurs manquent leur coup.

C'est arrivé à mon oncle,

pis depuis ce temps-là, il a une

voix bizarre; comme une radio

qu'est pas sur le bon poste.


VINCENT

Ah oui! J'ai une grande tante

qui parle comme ça!

Je pensais pas que

c'était à cause

des amygdales.


BRANDON-LEE

(D'une voix rauque)

Ça sonne un peu comme ça.


VINCENT

Non ça sonne plus comme.

(D'une voix usée)

Salut Vincent, t'as donc bien grandi.


MÉLANIE

Vous êtes vraiment caves,

pis mon père va pas

parler comme un robot.


VINCENT

Mélanie, capote pas avec ça!

C'est cool les voix de robot!


SAMI

J'aimerais ça, moi,

parler comme un robot.


VINCENT

Tout le monde aimerait ça!


BRANDON-LEE

Bien joué, l'ex-chouchou.


BRANDON-LEE pousse VINCENT et part.


VINCENT

On devrait aller manger chez

toi pour convaincre ton père

d'entraîner notre équipe.


SAMI

Si on réussit à le convaincre.

Il risque d'être un peu distrait.


Peu après, SAMI et VINCENT arrivent chez les Mazari. SAAD écoute la partie de foot sur son ordinateur portable dans le salon, un casque d'écoute sur la tête.


SAAD

Défense! Défense!

Défense! Défense!

OUI! Bien rattrapé!

Bien rattrapé!

Ça, c'est mon équipe!

C'est mon équipe!

Ah, ils ont bien fait ça, mes joueurs.

Allez, Alger! Allez, Alger!


Debout derrière le divan sur lequel est assis SAAD, SAMI explique à VINCENT ce qui se passe.


SAMI

C'est le match de la coupe

d'Algérie. Il prend ça

très au sérieux.


SAAD (Regardant son écran)

C'est ça! File,

mon grand! File!


VINCENT

Demande-lui.


SAMI

Oui, non, je sais pas.


SAAD

Mais y a faute!

L'arbitre, t'as des falafels

à la place des yeux ou quoi!?

Allez, Alger! Allez!


VINCENT

C'est le meilleur coach de

soccer que t'as eu.

C'est toi-même qui l'as dit!


SAMI

De soccer, justement!


VINCENT

Hockey, soccer, les deux

ont un but de chaque côté

avec des joueurs qui essayent

de mettre un truc dedans.

Il va s'habituer.


SAAD

Mais je rêve! T'avais assez

d'espace pour stationner un

porte-avion, mais enfin!

Allez! C'est pas grave!

On continue! On continue!


VINCENT

Il est pas parfait, mais c'est

pas le père de Brandon-Lee.

Lequel tu préfères?


SAMI

Ouais.


SAAD

Non. Non, non! Pas maintenant!

Allez! L'image! L'image!


SAAD se retourne et aperçoit les garçons derrière lui.


SAAD

Bonjour, les garçons.


Pendant ce temps à l'école, MÉLANIE se filme avec son téléphone près des casiers.


MÉLANIE

Bonjour Mesdames et Messieurs

d'Internet. Je vous présente...


Elle dirige le téléphone pour filmer BRANDON-LEE debout près de son casier.


MÉLANIE

... Brandon-Lee, le gars le plus

cave de Victoire-Desmarais.


BRANDON-LEE se gratte les fesses.


[MÉLANIE:] [Se dirigeant vers

BRANDON-LEE qui s'éloigne]

Ah! Je savais qu'il ferait

quelque chose de bien niaiseux.

On dirait que Brandon-Lee

a un problème dans

ses sous-vêtements.

Peut-être même qu'il

porte un string?


BRANDON-LEE se retourne.


BRANDON-LEE

Hey! Es-tu en train

de me filmer, là?


MÉLANIE

Ouais! T'es pas le seul

qui peux rire des autres

sur Internet.

As-tu un problème dans tes

culottes? J'ai déjà eu un chien

qui se grattait comme ça, c'est

parce qu'il avait des vers.


BRANDON-LEE

Ah, tu vas regretter

ce que tu viens de dire.


MÉLANIE

Qu'est-ce que tu vas faire?

Il y a plein de témoins.

Je te filme.

As-tu quelque chose à dire à

tous ceux qui vont te voir te

replacer les bobettes?


BRANDON-LEE

Ouais. Adieu,

téléphone de Mélanie.


Il tente de saisir le téléphone de MÉLANIE, mais cette dernière est plus rapide.


MÉLANIE

Si tu le brises,

je vais le dire à mon père.


BRANDON-LEE

Pas besoin. Georges!


GEORGES, non loin, se retourne pour les regarder. Pendant ce temps dans le salon des Mazari, SAAD tente d'écouter son foot sur son portable.


SAAD

Allez, l'image, reviens.

Reviens, s'il te plaît.


VINCENT s'approche de SAAD.


VINCENT

Monsieur Mazari?

On voulait vous demander

si vous voulez entraîner

notre équipe de hockey?


SAAD

Vraiment? Mais pourquoi moi?


SAMI

Parce que sinon c'est

le père de Brandon-Lee qui

va avoir le poste.


SAAD

C'est pas le type un peu idiot

qui passe son temps à jurer

dans les estrades?


VINCENT

C'est ça!


SAAD

Ah là, je comprends

votre inquiétude,

mais il en connaît sûrement

plus que moi au hockey.

J'ai même jamais regardé

une vraie partie,

seulement les vôtres...

Pas que vous ne jouez pas

du vrai hockey, hein,

mais... on se comprend?

Je suis désolé.

Voulez-vous manger

en regardant le match?

Si j'arrive à avoir une image

qui ne saute pas!


VINCENT

Non merci. Je dois retourner à

l'école.

(Chuchotant à SAMI)

T'as plus de chance de

le convaincre tout seul.


SAAD ne les écoute plus; il est concentré sur son écran et fait des ajustements sur son ordinateur.


SAMI

C'est ton idée.


VINCENT

Oui, mais t'es son fils,

il va t'écouter.

Pleure, supplie-le,

n'importe quoi,

mais ne le lâche pas. On a

besoin de lui. Pis oublie pas...

C'est lui ou le père

de Brandon-Lee.


SAMI

OK, j'essaie!


VINCENT

Les biscuits de ta mère...


SAMI

Tu peux en prendre un.


VINCENT

Cool.


VINCENT quitte la pièce.


[SAMI:] [S'assoyant à côté

de son père sur le divan]

Papa?


SAAD

Hein?


SAMI

Je suis sûr que tu t'y connais

plus en hockey que tu penses.

Pis je vais te le prouver.


SAAD

De quoi, tu parles?


Pendant ce temps dans les couloirs de l'école, GEORGES s'approche de MÉLANIE et BRANDON-LEE.


BRANDON-LEE

Mélanie est en train

de filmer dans l'école.


MÉLANIE

J'avais une bonne raison.


GEORGES

Je veux pas l'entendre.


MÉLANIE

Mais c'est lui qui a commencé!


GEORGES

Probablement. Mais c'est toi

que je surprends, alors

donne-moi ton téléphone.


MÉLANIE

Je recommencerai plus!

Je le jure.


BRANDON-LEE

T'es en train de

menacer ma vie privée.


MÉLANIE

Y a rien de privé là-dedans.

Tout le monde sait que tu passes

ton temps à te pogner

le derrière!


GEORGES

Bon, Mélanie! Ton téléphone.


MÉLANIE lui donne son téléphone à contrecœur. BRANDON-LEE sourit.


GEORGES

Je vais effacer le vidéo

et je te le redonne après

l'heure du dîner, OK?


BRANDON-LEE

Merci, Georges.


GEORGES s'éloigne.


BRANDON-LEE

Perdre ton téléphone, pis ton

père dans la même journée...

Pas facile, la vie, hein?


MÉLANIE

J'ai pas perdu mon père.


MÉLANIE s'éloigne, en colère.


BRANDON-LEE (Souriant)

Hé, dis Bonjour à tes amis

d'Internet, là!


Chez les Mazari, SAMI termine son repas avec son père.


SAMI

Je vais te poser des questions

sur le hockey et tu vas voir que

tu en sais plus que tu penses.


SAAD

On verra.


SAMI

Qu'est-ce qui doit traverser

la ligne bleue avant

les joueurs en attaque?

Le bâton d'un attaquant

ou un joueur en défense?


SAAD

Le joueur en défense!


SAMI

Hin! C'est la rondelle.


SAAD

Oh, mais c'est de la triche.


SAMI

Mon jeu, mes règles.

OK, c'était chien. Une vraie

question : Qu'est-ce qu'on

fait en cas de partie nulle?


SAAD

On rentre à la maison.


SAMI

On fait des tirs de barrage.


SAAD

Ah, ça, j'aime bien! Parce

qu'une partie nulle, c'est comme

monter un escalier au bout

d'un moment qui descend.

On s'épuise pour rien.


SAMI

On va y aller avec

une question plus facile.


Peu après, MÉLANIE est assise sur un banc dans la salle des pas perdus. VINCENT s'approche d'elle.


VINCENT

Pis? As-tu des nouvelles...


MÉLANIE (L'interrompant)

Prête-moi ton cellulaire.


VINCENT

T'as pas le tien?


MÉLANIE

Non, pis faut que j'aille voir

si le monde dit encore des

niaiseries sur mon père.


VINCENT lui donne son téléphone.


VINCENT

Euh... tu sais ce que j'ai dit

à propos de ma grande tante

qui a une voix bizarre...

Elle est full vieille.

Pis je suis même plus sûr si

c'est à cause des amygdales.


MÉLANIE lit ce qui paraît à l'écran du téléphone.


MÉLANIE

Brandon-Lee dit que mon

père s'est trompé de salle

d'opération pis qu'y lui ont mis

des fausses babines en silicone!


VINCENT

Ha! Ha! Ha!


VIENCENT se tait dès qu'il voit le regard que MÉLANIE lui lance


VINCENT

C'est juste pour rire.


MÉLANIE

C'est méchant pareil.


VINCENT

C'est Brandon-Lee...

Tsé que son père s'est

proposé pour coacher

notre équipe de hockey?


MÉLANIE

Non?

Est-ce qu'il est comme son gars?


VINCENT

Pire! Mais là on essaye

de convaincre le père

de Sami de donner son nom.

Entre les deux, c'est sûr que la

ligue va choisir M. Mazari.


Pendant ce temps dans la salle à manger des Mazari, SAMI teste les connaissances de son père sur le hockey.


[SAMI:] [Lui montrant l'écran

de sa tablette]

C'est le logo de quelle équipe?


SAAD

Les Canadiens de Montréal.


SAMI

Bon...


SAAD

Une grande équipe.

Ils ont remporté la coupe 24

fois dans la même année!


SAMI

Euh, qu'est-ce

que tu veux dire?


SAAD

C'est un collègue de travail

qui m'a dit ça.

Il m'a dit: « Ils ont remporté

24 coupes c't'année! »


SAMI

Oh... C'est pas 24 coupes

c't'année, papa!

C'est 24 coupes Stanley!

C'est le nom de la coupe!


SAAD (Découragé)

Tu es sûr?

Je voudrais bien apprendre,

mais comment?


SAMI

Le meilleur moyen d'apprendre,

c'est encore de jouer...


SAAD

Jouer...


Dans la salle des pas perdus, BRANDON-LEE s'approche de VINCENT et MÉLANIE.


BRANDON-LEE

Hé, l'ex-chouchou,

tu te pratiques déjà

à réchauffer le banc?


VINCENT

Même ton père te fera pas

jouer dans le premier trio.

Sais-tu pourquoi?


BRANDON-LEE

Pourquoi?


VINCENT

Parce que le seul trio

qu'il connaît c'est:

hot-dog, frite, puis liqueur.


MÉLANIE

Ha! Ton père est même pas

assez bon pour entraîner

une équipe pee-wee.


BRANDON-LEE

Tu sais même pas

de quoi tu parles.


MÉLANIE

Ah bon? Mais... pourquoi la

ligue est-ce que la ligue

préfère engager le père

de Sami, d'abord? Hein?


VINCENT

Pourquoi tu lui as dit ça?!


MÉLANIE

Il a le droit de savoir

que son père est poche.


BRANDON-LEE

Pis toi, sais-tu pourquoi t'as

pas eu de nouvelles de ton père?

Parce que l'opération

a mal tourné.


MÉLANIE

Pas rapport.


BRANDON-LEE s'éloigne.


VINCENT

Écoute-le pas.


Chez les Mazari, SAMI et SAAD jouent au hockey en jeu vidéo.


SAMI

On s'en va à la mise au jeu.

Tu te souviens quoi faire?


SAAD

Ça fait cinq buts que tu

comptes en deux minutes.

Je commence à comprendre le

principe de la mise au jeu.


SAMI et SAAD manipule les mannettes rapidement.


SAMI

Tu fais quoi, là?


SAAD

Je sais pas! Je suis où?


SAMI

Je comprends pas. D'habitude,

t'es bon dans les jeux vidéo.


SAAD

Oui, mais ça bouge trop vite.

Y a pas de stratégie dans

ce jeu de fou! Hein?

Ah, là, j'ai la rondelle!


On entend un coup de sifflet.


SAAD

Mais, pourquoi ça arrête?


SAMI

Hors-jeu.


SAAD

Pourquoi?


SAMI

Parce que t'es sorti

de la zone et t'es rentré

avant que tes joueurs sortent.


SAAD

Oh pfff... J'abandonne!


SAAD dépose la manette sur la table du salon, découragé.


SAMI

Papa, tu peux pas nous

faire ça. On a besoin de toi.


SAAD

Non, vous avez besoin

d'un entraîneur qui sait

de quoi il parle.

Moi, je ne ferais pas

la différence entre une

rondelle de hockey et un bagel.


SAMI

T'es pas si mauvais...

Mais t'as peut-être raison.


Le cellulaire de SAAD sonne.


SAAD

Le père de Brandon-Lee n'est

pas si idiot après tout.


SAAD prend son appareil.


SAAD

Oui allô? Et vous êtes?

Le père de Brandon-Lee?


SAMI regarde son père avec étonnement. Pendant ce temps à l'école, GEORGES a convoqué MÉLANIE et BRANDON-LEE dans son bureau. Ils se regardent tous les trois pendant un moment.


GEORGES

J'ai profité de l'heure du dîner

pour aller sur Internet et

savez-vous ce que j'ai vu?

Une série de commentaires...

ignobles sur M. Prud'homme.

Et la plupart viennent

de toi, Brandon-Lee.


BRANDON-LEE

Comment vous le savez?


GEORGES

T'aurais peut-être dû y penser

deux fois avant de m'accepter

comme ami Facebook.


MÉLANIE étouffe un rire.


GEORGES

Non, ris pas,

Mélanie, non.

Car je t'ai quand même surprise

en train de filmer dans l'école.

Je vais devoir appeler vos

parents, tous les deux.


BRANDON-LEE

Vous pouvez pas faire ça. J'ai

le droit d'écrire ce que je veux

sur Internet. C'est la

liberté d'expression.


GEORGES

Et où il y a de la liberté

d'expression, il y a

du droit à l'information.

Donc tes parents ont le droit

d'être informés.

Ne joue pas à la charte

des droits avec moi, OK.


BRANDON-LEE

Ben dites-le à mes parents

d'abord. Je peux-tu y aller, là?


MÉLANIE regarde GEORGES avec stupéfaction. Chez les Mazari, SAAD poursuit sa conversation téléphonique avec le père de BRANDON-LEE sous le regard curieux de SAMI.


SAAD

OK.

Pardon?

Je vous demanderais de

rester poli, monsieur! Hein?

On est dans un pays libre et

j'ai le droit de poser

ma candidature.


SAMI

Vas-y papa!

Laisse-le pas gagner.


SAAD (Poursuivant la conversation)

« Qu'est-ce que quelqu'un comme

moi connaît au hockey? »

(Se levant du divan)

J'en connais suffisamment

pour ne pas laisser un pignouf

entraîner mon garçon.


SAMI

Oui!


SAAD

On verra ce que la ligue

préfère, monsieur,

entre « quelqu'un

comme moi », hein,

et un pignouf comme vous.

Parfaitement, monsieur!

Un pignouf!

Vous le chercherez dans le

dictionnaire. Bonne journée.


SAAD dépose le téléphone et SAMI se lève pour empoigner la main de son père.


SAMI

C'est toi le meilleur!


SAAD

Pas si vite, j'ai du travail à

faire si je ne veux pas passer

pour un clown. Bon!

On commence par quoi?

Qu'est-ce qui est

le plus urgent?


SAMI

Apprendre à patiner.


SAAD

C'est vraiment nécessaire?


SAMI lui fait signe que oui. Dans le bureau de GEORGES, MÉLANIE est fâchée.


MÉLANIE

Georges.

Vous pouvez pas pas le punir!


GEORGES

Bah là, je vais appeler

ses parents. Qu'est-ce que tu

veux que je fasse de plus?


MÉLANIE

Vous pouvez lui

donner une retenue.


GEORGES

En plus de toutes celles

qu'il a déjà pour plein

d'autres raisons?


MÉLANIE

Vous auriez pu le suspendre!

Ou non, mieux...

le changer d'école!


GEORGES

Attends, on pourrait peut-être

l'envoyer dans un échange

d'étudiants au Pôle Nord!


MÉLANIE

Non, mais vous auriez au moins

pu le forcer à tout effacer.


GEORGES

Euh, c'est difficile d'effacer

une rumeur sur Internet.

une fois que c'est lancé, y a

personne qui sait vraiment

quand ça va s'arrêter.


MÉLANIE

Non, c'est pas vrai,

Georges.

Je sais exactement

où cela va s'arrêter.


Chez les Mazari, SAMI voit son père vêtu de divers équipements de protection. SAAD est assis et attache des patins à roues alignées. Il porte un casque de vélo placé directement sur sa casquette, des protège-genoux et de coudes ainsi qu'un plastron.


SAMI

D'où ça sort,

cet équipement-là?


SAAD

J'ai acheté ça quand j'ai

immigré, pour avoir

l'air plus Canadien.


SAMI

Surtout l'air

d'un emballage cadeau.

Bon l'important, c'est qu'ils

roulent. Lève-toi.


SAAD

Je te jure, si la nature

avait voulu qu'on roule,

elle nous aurait mis des

roulettes à la place des pieds.


SAAD se lève et chancelle sur ses patins.


SAMI

Il faut que tu restes

flexible. Plie les genoux.


SAAD

Comment?


SAAD

Moi je veux bien, c'est eux

qui ne veulent pas coopérer.


SAMI

Papa, même si tu tombes,

ton costume de cadeau

va te protéger.


SAAD plie légèrement les genoux.


SAMI

Bon, parfait.


SAAD

Qu'est-ce que je fais

si je roule?


SAMI

C'est ce qu'on veut,

que ça roule. Arrête

de penser pis patine.


SAMI se place derrière SAAD et le pousse dans le couloir de la maison. SAAD roule un peu, mais fonce directement sur le mur.


SAAD

Aaaah!


Il se retourne vers SAMI en s'aggripant au mur.


SAAD

Tu veux que je vienne?


SAMI

Oh oui!


Pendant ce temps dans la salle des pas perdus, MÉLANIE compose un numéro sur le téléphone de VINCENT.


MÉLANIE

Allô, Sylvain? C'est Mélanie.

Ça va?

Oh oui, moi, ça va. Merci.

Euh, je me demandais...

Ton frère, il travaille toujours

à la radio communautaire?

Est-ce qu'il est

toujours bon en imitation?

En fait, je me demandais

s'il pourrait me rendre

un petit service.

Tu sais, personnel.


Dans la salle à manger des Mazari, SAAD roule péniblement pour se rendre jusqu'à SAMI.


SAAD

Han!

Je vais te foncer dedans!

Attention!


SAMI l'attrape avant qu'il ne tombe.


SAAD

Oui! Je ne suis pas tombé!


SAMI

Bravo, papa!

Il faut que j'aille à l'école,

mais toi, pratique en attendant

que je revienne.

Tu pourrais aller dehors.


SAAD

Tu veux me donner la honte

internationale?

Déjà qu'Alger a perdu son match

3-0, ça suffit comme ça,

je trouve.


SAMI

Papa, c'est mieux

que tu tombes dehors

que devant tes joueurs.


SAAD

Je vais commencer par

me tenir sur mes roulettes.

Après je verrai.


SAMI

Il faut que j'y aille.


SAMI lâche son père et s'en va. SAAD tente de conserver son équilibre.


SAAD

Sami! Sami!

Sami! Non! Aah! Attends!


Dans la salle des pas perdus, MÉLANIE négocie avec son interlocuteur.


MÉLANIE

Hé! Wô! 15. 15 pièces,

je monte pas plus haut.

Parfait, pourrais-tu me donner

son numéro de téléphone?

Awe donc, là! Je n'ai

pas le temps, là!

Les cours commencent

dans 10 minutes!

Bon, merci!

(Se parlant à elle-même)

Compliqué, les gars...

Non, non, je te

parlais pas à toi. Ha! Ha!

OK, c'est quoi, le numéro?


Peu après, SAMI rejoint VINCENT à son casier.


SAMI

Ça marche! Mon père

va poser sa candidature!


VINCENT

Yes! Comment t'as fait

pour le convaincre?


SAMI

Rien. C'est le père

de Brandon-Lee qui l'a appelé

pour l'intimider. Ça l'a

motivé encore plus.

T'aurais dû le voir. Il l'a

même traité de « pignouf »!


VINCENT

C'est quoi un « pignouf »?


SAMI

Aucune idée...


VINCENT prend un téléphone dans sa poche et cherche le mot.


VINCENT

« Pignouf: nom.

Personne rustre grossière.

Synonymes: colon, barbare,

mal élevé, malpropre. »


SAMI

Le mot est bien choisi...


VINCENT

Ton père, c'est exactement le

genre de gars qu'il nous faut

pour que Brandon-Lee

se tienne tranquille.


SAMI

Y a juste un petit problème...


BRANDON-LEE arrive subitement derrière VINCENT et le plaque dans les casiers. VINCENT se retourne, fâché.


VINCENT

Attends à la prochaine

pratique, c'est moi

qui vais te planter!


BRANDON-LEE

Ouuh... Hé, l'ex-chouchou

est fâché. J'ai peur.


VINCENT

Tu sauras que la petite

tentative d'intimidation de

ton père n'a pas fonctionné.

Monsieur Mazari a quand même

proposé son nom à la ligue.


BRANDON-LEE

On joue comment au hockey en

Arabie? Sur des chameaux?


SAMI

Mon père vient d'Algérie, OK?

Pis il est reconnu comme le

Sidney Crosby d'Algérie!


Pendant ce temps, SAAD tente de se relever à l'aide de la chaise à roulettes.


SAAD (Parlant à ses roulettes)

Mais arrêtez de rouler si vous

voulez que je me lève!

Non! On monte tran...

tranquillement!


Il se blesse au dos.


SAAD

Non!

Ah!


Il réussit péniblement à se relever et il s'assoit sur la chaise.


SAAD

OK. Aïe.


Devant les casiers à l'école, SAMI défend son père.


SAMI

C'est pas pour rien qu'on

l'appelle la Fusée d'Alger,

pis y va te faire regretter

tes paroles assez vite.


SAMI s'éloigne en furie. MÉLANIE arrive à ce moment à côté de BRANDON-LEE. Elle parle au téléphone avec son père tout en défiant BRANDON-LEE du regard.


MÉLANIE

Ça fait du bien

de t'entendre, papa.

L'opération s'est bien passée?

Oh oui, ici à l'école, tout le

monde s'est inquiété pour toi.

Tu iras voir sur ton mur

quand t'auras le temps.

Je t'ai partagé plein

de beaux commentaires.

Tu vas être content.

Mais, justement,

y a Brandon Lee ici

qui aimerait te souhaiter

un prompt rétablissement.

Je te le passe.


BRANDON-LEE prend le téléphone à contrecœur.


BRANDON-LEE

Bonjour Monsieur Prud'homme.

Ah oui, l'école c'est pas

pareil sans vous...

Non, j'ai pas eu le temps de

faire des niaiseries.

J'étais trop inquiet.

Au revoir, M. le directeur.


BRANDON-LEE redonne le téléphone à MÉLANIE et s'éloigne. MÉLANIE échange un sourire avec VINCENT. Quelque temps plus tard, SAMI et VINCENT discutent tout en marchant dans le couloir.


VINCENT

Tu sais, t'as dit

que ton père était le Sidney

Crosby d'Algérie, là...

je sais que c'était pas vrai.


SAMI

C'est peut-être vrai. Ça prend

pas grand-chose pour être

champion de hockey d'Algérie.



VINCENT

J'imagine, mais... est-ce

qu'il sait patiner, au moins?


SAMI

Mais oui, voy...


VINCENT et SAMI tournent le coin et aperçoivent SAAD, toujours vêtu de ses équipements, mais les patins dans la main.


SAMI

Papa?


SAAD

J'ai vraiment essayé Sami,

mais c'est l'invention

du diable ce truc.


BRANDON-LEE arrive près d'eux.


BRANDON-LEE

C'est ça la fusée d'Alger? Ha!

Ha! Moi je dirais plus...

un pétard mouillé!


SAMI

Ris pas de mon père!


SAAD

Hé! Hé! ça suffit, hein!

Des coéquipiers,

ça se respecte. Pas d'esprit

d'équipe, pas de victoire!


BRANDON-LEE

J'ai pas d'affaire

à vous écouter, la ligue

voudra jamais vous engager.


SAAD

Ce n'est pas ce

qu'a dit le responsable

quand je lui ai montré

les trophées que j'ai gagnés

comme entraîneur de foot.

Il m'a engagé

tout de suite.


SAMI et VINCENT se tapent dans les mains.


BRANDON-LEE

Vous savez même pas patiner!


SAAD

Ça s'apprend, tout

comme la politesse

et nous avons tous les deux

beaucoup de travail à faire.


VINCENT

Dans les dents!


SAMI

On va t'ajouter un dossier

sur le banc pour que tu sois

plus confortable.

Tu risques d'être

assis longtemps.


SAAD

Pas si vite.

Brandon-Lee a du potentiel, on

a besoin de joueurs comme lui.

Tous les trois, vous allez

commencer la prochaine pratique

avec 25 tours de terrain...


SAMI

De patinoire!


SAAD

De patinoire... Ça sera

bon pour l'esprit d'équipe.


BRANDON-LEE

OK, coach.


SAAD

Hm-hm.


BRANDON-LEE s'éloigne.


VINCENT

Content de vous avoir comme

coach, Monsieur Mazari.


SAAD

Moi aussi, mon garçon.

Bon, maintenant, venez avec moi.

Vincent, ton père nous attend

à la patinoire.

Il a accepté de me donner

un cours de hockey express

et il a besoin de votre aide.


VINCENT

Oh non, pas une pratique!

Je suis encore raqué d'hier.


SAAD

Je te jure, ça va me

faire plus de mal qu'à toi.

Je vous attends dehors.

Je suis stationné dans

un endroit pour handicapés.


SAAD s'éloigne en se tenant le dos.


SAAD

Aïe!


VINCENT

Tu te rends compte

de la chance qu'on a?


SAMI

De quoi?


VINCENT

Bah là! On va se faire

entraîner par la fusée d'Alger!


SAMI

On est chanceux certain.

ça aurait pu être le pignouf

de la banlieue!


Les deux amis se mettent à rire.


Fin de l'épisode


MAUDE

Pour jouer ou revoir des

émissions, visite notre site.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par