Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Pro Advice

Marc-O and Maude make web capsules for the newspaper`s website. They try to make funny videos, but their attempts aren`t great, until they see Hugo and get ideas…



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin générique d'ouverture


MARC-OLIVIER arrive chez MAUDE.


MAUDE

Parle-moi de ça,

un journaliste

qui n'a pas peur d'aller

travailler, même quand il pleut.


MARC-OLIVIER

C'est pas parce que j'ai

décidé de joindre le journal

que je veux être journaliste.


MAUDE

Qu'est-ce que tu veux faire?


Ils s'assoient dans le salon.


MARC-OLIVIER

M'occuper du site Web.


MAUDE

Un site Web!?

Ah, je m'excuse, Marc-O, mais on

a tout juste accès à un local,

je pense pas que la direction

va nous fournir un site Web.

On n'est pas à Saint-Placide,

tu sais?


MARC-OLIVIER enlève la paire de bas supplémentaire qu'il avait mise. [MAUDE

Ohhh...

Ta maman a peur

que t'attrapes froid.


MARC-OLIVIER

Je suis capable de m'occuper

de mon propre confort, hein!

Puis, je vais m'en occuper moi,

du futur site Web.

C'est pas compliqué.

En tout cas, je pense, là.


MAUDE

Pour vrai? Ça serait malade!

Mais t'es pas venu ici pour que

je t'aide à le programmer, hein?


MARC-OLIVIER

Je veux que tu m'aides,

mais pas pour ça.

(Sortant son téléphone)

On va faire des vidéos!


MAUDE

Pour le site

qui existe pas encore?


MARC-OLIVIER

Quand il va exister, faudra

mettre quelque chose dessus.

Puis, ça pourrait convaincre le

directeur de nous laisser faire.


MAUDE

Quel genre de vidéo?

Des documentaires!


MARC-OLIVIER

Ouais, bien, je le sais pas

encore. J'ai pas d'idée.

Mais faut pas que ce soit plate!

À l'école, y a un journal,

mais sur Internet, c'est pas

la compétition qui manque.


JULIEN AF, le petit frère de MAUDE, entre dans le salon et s'assoit sur le divan à côté de MARC-OLIVIER.


JULIEN AF

Allô!


MAUDE

Julien, veux-tu

aller jouer ailleurs,

on travaille.


JULIEN AF

Menteuse! Vous

faites juste parler!


MARC-OLIVIER

On pensait faire un site Web

pour le journal.


JULIEN AF

Moi, j'en ai une bonne idée

pour un site Web!

Sur le site, y aurait plein

de jeux de gun!


JULIEN AF imite des tirs de mitraillette. À l'étage, AUDREY lit un texte à voix haute pendant qu'HUGO est couché sur le lit, jouant avec une médaille de sport.


AUDREY

« Adieu, Camille, retourne

À ton couvent, et lorsqu'on

« te fera de ces récits hideux

qui t'ont empoisonnée,

réponds ce que je vais te dire »


HUGO

On va-tu au cinéma à soir?


AUDREY

Seulement si je connais

mon texte par cœur

et c'est « On ne badine pas

avec l'amour » d'Alfred de Musset.


HUGO

C'est lundi ton oral,

tu pratiqueras demain.


AUDREY

Je peux pas. J'ai une pratique

de patin demain, puis il faut

que je garde Julien tantôt,

fait que je vais être obligée

de pratiquer mon texte ce soir.


HUGO

D'abord je vais t'aider.

Ça va aller plus vite.


AUDREY

Tu connais quoi en théâtre?


HUGO

C'est mon rêve d'être acteur,

mais pas de théâtre plate

de Muscadet, là.

Non, non, moi, c'est les films

d'action qui m'intéressent.

On m'a déjà dirigé pour des

séances photos, je peux sûrement

t'aider en théâtre, hein?


MAUDE s'impatiente dans le salon.


MAUDE

Julien, si t'es pas parti

dans 3 secondes,

je te fais manger

les bas mouillés de Marc-O.


JULIEN AF

Maman! Maude me fait des menaces!


STÉPHANIE arrive dans le salon.


STÉPHANIE

Lâchez-vous un peu,

les enfants.

Julien, t'as rien de mieux

À faire que d'achaler ta sœur?


JULIEN AF

Oui! Je vais aller jouer

avec Julien B dehors.


STÉPHANIE

Pas question, il pleut,

tu vas attraper la grippe.

Tu veux être contagieux et pas

pouvoir jouer avec Julien

pendant toute une semaine?


MARC-OLIVIER

Être mouillé donne pas

la grippe. C'est un virus, on

peut l'attraper n'importe quand.


MAUDE

Elle le sait. C'est juste une

excuse que les mères utilisent

pour pas que les enfants

mouillent leurs vêtements.


JULIEN AF

Aaah!

C'est pas vrai?

Bien d'abord, je vais me mettre

en costume de bain!


JULIEN AF part en courant, mais STÉPHANIE l'attrape au passage.


STÉPHANIE

Hé, hé! Oh-oh! Non, non, non!

Toi, tu restes en dedans.

Merci, Maude et Marc-Olivier

de partager vos connaissances.

Julien...

pourquoi t'invites pas Julien?

Vous pouvez sûrement avoir

autant de plaisir à l'intérieur

qu'à l'extérieur.


JULIEN AF

Ah, oui!

Merci, maman!


STÉPHANIE

Je suis pas sûr

c'est une bonne idée.


MARC-OLIVIER

Ça pourrait être

une bonne idée de vidéo, ça:

Les mauvaises idées des mères.

Hein? Tu sais, parce que...

Non?


MAUDE

Je pense qu'on a plus besoin

de vraies bonnes idées, hein?

Viens-t'en!


MAUDE et MARC-OLIVIER sortent du salon. JULIEN AF appelle JULIEN B pour l'inviter à jouer.


JULIEN AF

Oui, tu peux venir jouer!

OK, ça va être le fun! Bye!


STÉPHANIE se couvre le visage des mains. Dans la chambre d'AUDREY, HUGO donne des conseils.


HUGO

Première règle:

laisse parler ton body.


AUDREY

Mon body?


HUGO

Oui. Même si t'as des vêtements laids

ou que tu dis un texte plate,

faut que le monde pense:

Wow! Mais quel pétard!

Recommence du début.


AUDREY

Adieu, Camille,

retourne à ton couvent,

et lorsqu'on te fera de ces...


HUGO

Non, non, non, non!

Mets-toi sur le côté

un peu. Sors le chest.

(Positionnant AUDREY)

Sors les lèvres. Ouain.

Pense « beauté fatale ».


AUDREY

Adieu, Camille,

retourne à ton couvent,

et lorsqu'on te fera de ces...


HUGO

Ouais, ça, c'est parfait!

Comme ça, le monde passe moins

de temps à essayer de comprendre

ce que tu dis, puis plus

À admirer le spectacle.


STÉPHANIE cogne à la porte de la chambre et entre.


STÉPHANIE

Je vous dérangerai pas

longtemps. Audrey, tu ne seras

pas obligée de garder Julien.


AUDREY

Tu vas pas

À tes cours de zumba?


STÉPHANIE

Je suis mieux de rester,

les 2 Julien sont ensemble

je veux les avoir à l'œil.


AUDREY

Maman, tu trouves toujours

une raison de ne pas aller à tes

cours. Tu veux te remettre

en forme, oui ou non?

Puis, je peux les garder, là,

inquiète-toi pas.


STÉPHANIE

T'es sûre que

ça te dérange pas?


AUDREY

Ils me font pas peur.

VA t'entraîner!


STÉPHANIE

D'accord, mais tu m'appelles

s'il y a un problème.


AUDREY

Oui, maman.


STÉPHANIE

Merci, ma grande!


STÉPHANIE s'en va.


HUGO

Pourquoi tu lui as dit de

partir? Elle t'offrait de rester, là!


AUDREY

Maman a l'air stressée

ces temps-ci, puis

ça va lui faire du bien

de sortir puis suer un peu.


HUGO

OK... Mieux vaut se dépêcher

avant que les petits monstres

fassent une niaiserie.

Recommence du début,

puis laisse parler ton

body.


AUDREY (Sortant sa poitrine)

Adieu, Camille,

retourne à ton couvent.


HUGO

Sors-la, sors-la,

sors-la. Ouais.


Dans la salle à dîner, MARC-OLIVIER filme MAUDE en fredonnant une chanson.


MAUDE

Qu'est-ce que tu fais?!


MARC-OLIVIER

Je vais mettre la vraie

musique des nouvelles

au montage. Vas-y, lis

l'histoire de la perruche.


MARC-OLIVIER fredonne à nouveau alors que MAUDE se reprend en prenant une pose pour la caméra.


MAUDE

Bonjour, madame, monsieur.

Bienvenue au bulletin

de nouvelles de la Victoire.

« La perruche du local de

sciences s'est sauvée par une

fenêtre ouverte vendredi matin.

« Jusqu'à maintenant,

les recherches pour

retrouver Senior Pit-Pit

« ont été infructueuses.

C'est une bien triste nouvelle

« pour son propriétaire,

M. Bernard, qui a dit:

(Prenant une voix grave)

« Je venais juste d'acheter

un sac de graines neuf. » «

Quelle tragédie!


MARC-OLIVIER

Coupé.

Oui.


MAUDE

Quoi? J'étais pas

assez professionnelle comme

dans les vraies nouvelles?


MARC-OLIVIER

Non, au contraire.

T'es encore plus endormante

que les vraies nouvelles.


MAUDE

Bien, là, je pouvais

quand même pas dire:

Hé, la gang!

Senior Pit-Pit s'est sauvé!

Il ne survivra pas à l'hiver.

Pauvre petite perruche gelée!

YAAAH!


MARC-OLIVIER

Oui.

Ouais, bien, tu pourrais faire

la même chose, mais avec une

nouvelle plus joyeuse.


Dans le salon, les deux JULIEN placent des sac de couchage sur le sol entre les divans. Ils sont agenouillés dos à dos l'un de l'autre.


[JULIEN AF:] [Parlant dans

un talkie-walkie imaginaire]

Faucon appelle Serpent.

Répondez.


[JULIEN B:] [Parlant dans

un talkie-walkie imaginaire]

Ici Serpent. à vous.


JULIEN AF

Faites attention! Il paraît

qu'il y a des ours

dans la jungle.

À vous.


Dans la salle à manger, MAUDE tente de trouver d'autres idées de reportage.


MAUDE

Bien, il y a la cafétéria

qui a enfin décidé

de mettre du vrai bœuf

dans son pâté chinois, mais...

mais on en a déjà

parlé dans le journal.


MARC-OLIVIER

Bien, Senior Pit-Pit aussi.


MAUDE

Ouain, c'est vrai

que c'est un peu niaiseux

de répéter les mêmes nouvelles.


MARC-OLIVIER

Pas grave. Je suis sûr qu'on

va trouver quelque chose de hot.


MAUDE

Ouais, mais quoi?

Hé, c'est pas facile faire

un site Web pour le journal.

Il faut que ça ait un rapport

avec La Victoire et que ce

soit aussi hot que YouTube,

sinon personne va être intéressé

d'aller sur notre site.


MARC-OLIVIER

Oui. Bien, on pourrait

commencer par regarder

ce qu'il y a de populaire

sur Internet.


MAUDE

Ouais, cool!


Dans le salon, les deux jeunes garçons poursuivent leur jeu.


JULIEN B

J'ai pas peur.

Si y en a un qui approche,

je vais lui montrer c'est

qui le boss. Haha ha!


JULIEN AF

Attention au grizzly!


AUDREY et HUGO entrent dans le salon. Les garçons partent en courant pour attaquer HUGO.


JULIEN AF et JULIEN B

AH!


HUGO

Je suis pas un ours,

je suis un Bigfoot!


HUGO les prend tous les deux sur ses épaules et se laisse tomber sur le divan.

HUGO

Ha! Ha! Ha!


AUDREY

À quoi vous jouez, les gars?

Pourquoi les sacs de couchage?


JULIEN AF

On fait du camping

dans la jungle.


JULIEN B

Puis on chasse des ours.


HUGO

C'est une bonne idée, ça.


AUDREY

Ça m'a l'air du genre de jeu

où on va briser quelque chose.

et je veux qu'il n'arrive rien

pendant que maman n'est pas là.


JULIEN AF

T'as pas le droit

de nous empêcher de jouer.


AUDREY

Les nerfs. Vous pouvez jouer,

mais on va vous surveiller

par exemple.


JULIEN AF et JULIEN B

Nonnn...


HUGO

Audrey, va pratiquer

ton théâtre, je vais

m'occuper des petits campeurs.


JULIEN AF et JULIEN B

Des explorateurs!


HUGO

Wô, wô, wô, wô!


AUDREY

C'est vrai, j'apprendrais

mon texte plus vite toute seule.


HUGO

Surtout que je t'ai appris

tous mes trucs, hein?


AUDREY

Merci Hugo! T'es le meilleur

chum du monde. Faites pas

trop de désordre.


HUGO

Ha! Ha!


AUDREY quitte la pièce.


HUGO

Bon, vous appelez ça

du camping, les gars?


JULIEN B

Qu'est-ce que tu connais

en camping?


HUGO

Qu'est-ce que je connais?

Tu sauras, j'ai passé à ça,

À ça d'être un scout.

Allez me chercher

une canne à pêche, une tente,

des lampes de poche

puis des bines.


JULIEN AF et JULIEN B

Des bines?


HUGO

Oui, des bines. Pas de

discussion. Envoie, let's go!


JULIEN AF et JULIEN B

Oui chef!


Dans la salle à manger, MAUDE et MARC-OLIVIER regardent des vidéos sur l'ordinateur.


MARC-OLIVIER

Bon, fait que si on prend le

top 100 des vidéos les plus

populaires de la semaine,

on a 45 vidéos de chats...


MAUDE (L'interrompant)

Ah! Clique sur le petit gris

avec le pointeur laser!

Ho! Ho! Ho!


MARC-OLIVIER

Maude, on fait de la

recherche, là.


MAUDE (Se ressaisissant)

Oui.


MARC-OLIVIER

Après, on a 22 vidéos

de gens qui se font mal,

15 vidéoclips de musique.


MAUDE

4 vidéos d'un gars déguisé

en lapin qui compte en japonais.

Pourquoi ils ont fait ça?


MARC-OLIVIER

On peut pas tout comprendre ce

qu'il y a sur Internet, y aurait

de quoi virer fou.

Puis, le reste des 14, c'est

presque juste des niaiseries.


MAUDE

Si on veut que notre site soit

populaire, faut des niaiseries.


MARC-OLIVIER

On peut essayer de faire

des niaiseries intelligentes.


MAUDE

Ah, je l'ai!

Un vox-pop drôle!

Un vox-pop, c'est quand on pose

des questions aux gens

dans la rue.

Souvent drôle parce qu'ils

savent pas de quoi ils parlent.


MARC-OLIVIER

Ah... OK, on va essayer.

Mais on est-tu obligés

d'aller dehors parce qu'il pleut

puis j'ai pas d'autres bas secs.


MAUDE

Pas besoin d'aller bien loin.

La maison est pleine de monde.


MARC-OLIVIER

On commence par qui?


MAUDE

Par toi. Passe-moi

la caméra, on va se pratiquer.


MARC-OLIVIER

Puis après, on met le vidéo

sur Internet. On attend d'avoir

des centaines de « J'aime ».

Le directeur aura pas le choix

de nous dire oui pour le site.


MAUDE

Yes!


AUDREY est dans sa chambre et répète son texte.


AUDREY

« Retourne à ton couvent,

et lorsqu'on te fera

« de ces récits hideux

qui t'ont empoisonnée,

réponds ce que je vais

te dire. Réponds ce que

je vais te dire. Réponds. »


AUDREY aperçoit JULIEN B qui passe dans le couloir avec un grand sac.


AUDREY

Julien? Qu'est-ce que tu fais

avec la tente!?


JULIEN B

On va la monter dans le salon.


AUDREY

Il y en est pas question.


JULIEN B

Inquiète-toi pas. On va pas

planter les piquets, là.


AUDREY

Je m'en doute, mais

je veux pas de désordre.


JULIEN B

Hugo, lui, il a dit

qu'on pouvait la monter.

Je peux-tu y aller, là?

Il faut finir le campement

avant que la nuit tombe!


AUDREY

OK, c'est bon,

mais dis à ton chef scout

que j'ai 2 mots à lui dire.


JULIEN B repart avec la tente. Le téléphone d'AUDREY sonne.


AUDREY

Allô? Salut, Julie-Pier.

Non. Bien, écoute, c'est parce

que j'ai vraiment pas le temps

de te parler, là.

Julie...


MAUDE et MARC-OLIVIER filment une vidéo.

MAUDE

Prise 4, on recommence.

Quel animal devrait remplacer la

perruche du cours de sciences?


MARC-OLIVIER

Qu'est-ce que tu veux que je

réponde à ça? C'est quoi

la bonne réponse?


MAUDE

Pas de bonne réponse, je veux

que tu donnes ton opinion!


MARC-OLIVIER

C'est pas si simple, hein?

Si on parle

d'un fait scientifique,

c'est vrai et prouvé.

Mais une opinion...

Tout le monde en a une fait que

tous ceux qui sont pas d'accord

avec moi vont dire

que je me suis trompé.


HUGO entre dans la pièce.


[MAUDE:] [Tenant la caméra

devant elle pour filmer]

Wô, tu penses beaucoup trop.


HUGO

Ah, vous faites un film?

Je peux-tu vous aider?


AUDREY entre dans la pièce.


MARC-OLIVIER

Bien oui, tu peux.


AUDREY

Hugo, qu'est-ce que tu fais?

T'es censé surveiller

les Julien.


MAUDE en profite et continue de filmer ce qui se passe.


HUGO

C'est ça que je fais.

Les Julien, si vous êtes

correct, faites du BRUIT!


Les JULIEN crient du salon.


HUGO

Bon, tu vois?

Tout est sous contrôle.


MAUDE

Audrey, Hugo, est-ce qu'on

peut vous poser une

petite question?


HUGO

Bien certain.


AUDREY

On n'a pas le temps.


HUGO

Envoie, Audrey, c'est

une petite question. C'est pas

comme si Les Julien allaient se

faire manger par des vrais ours.


MARC-OLIVIER

Ouais, puis c'est pour

le futur site Web du journal,

ça nous aiderait beaucoup.


MAUDE

OK. Quel animal devrait

remplacer la perruche

du cours de sciences?


HUGO

Un aigle. Oui, un condor.

Le genre d'oiseau qui attrape

des rats puis après on peut

les disséquer pendant les cours.


AUDREY

Une autre perruche, oui.

Bon, Hugo, viens-t'en, là.

Les Julien sont en train

de monter un campement au salon.

Maman va capoter.


MAUDE continue de tout filmer.


HUGO

Mais non, bébé chat,

Je pense que Stéph va

aimer ça de voir que les

gars s'intéressent à la nature.


AUDREY

Laisse faire.

JE vais m'occuper des Julien.


HUGO

Oublie pas d'apprendre

ton texte si on va au cinéma.


AUDREY

Bien oui, Hugo, inquiète-toi

pas, hein, au pire, on emmènera

les Julien avec nous au cinéma

puis j'apprendrai mon texte

pendant les bandes-annonces.


HUGO

Ouais, cool!

Lâche pas, ma belle.


AUDREY quitte la pièce, fâchée.


HUGO

Avez-vous d'autres questions?

Euh, je peux trouver

de quoi à dire si c'est quelque

chose que je connais pas, hein?


À l'étage, les deux JULIEN sont assis au bout du lit et font comme si c'était un wagon de montagne russe. Ils s'amusent à crier comme s'ils dévalaient la pente. AUDREY tente de capter leur attention.


AUDREY

Les gars?

Les gars? Les gars?

Les gars! Les gars! Les gars!


Les garçons se calment un peu.


AUDREY

Bon. J'ai pas l'intention

de vous laisser faire le

désordre partout dans la maison,

alors vous allez rester ici puis

m'aider à apprendre mon texte!


JULIEN AF

Ah, c'est plate!


AUDREY

Si vous faites ce que

je vous dis, je vous promets

qu'on va faire du vrai camping

dans la cour la prochaine fois

qu'il va faire beau.

Hmm?


JULIEN AF et JULIEN B

Ouain.


AUDREY

Vous savez lire?


Ils marmonnent un oui. AUDREY leur tend ses feuilles de texte.


AUDREY

Bien, j'essaie de dire

mon texte par cœur,

puis si je l'oublie, vous

me dites les mots qui manquent.

(Se positionnant pour réciter)

Adieu, Camille.


JULIEN AF

Est-ce que tu parles à nous?


JULIEN B

Nous traites-tu de filles?


AUDREY

T'appelles-tu Camille?


JULIEN AF (S'adressant à JULIEN B)

Elle parle peut-être

À Camille Perreault.


JULIEN B

Ah, ah ouais.


AUDREY

C'est qui Camille Perreault?


JULIEN AF

Une fille dans notre classe.


AUDREY

Pourquoi je parlerais

À une fille de votre classe?


JULIEN B

C'est qui d'abord « Camille »?


AUDREY

La fille de la pièce.


JULIEN AF

Est où?


AUDREY

Mais je le sais pas. On va

dire qu'elle est invisible.


JULIEN B

Comme une amie imaginaire?


AUDREY

Mettons.


JULIEN AF

Aaah!

AUDREY

OK, je recommence.

Adieu, Camille.


JULIEN AF

Pourquoi « adieu »?

Est-ce qu'elle va mourir?


JULIEN B

Peut-être que son amie

imaginaire s'est fait manger

par un de nos ours imaginaires.


JULIEN AF

Ah oui! Attention!

Bigfoot Hugo arrive!


Les deux garçons s'excitent et se remettent dans leur jeu imaginaire.


JULIEN B

Prends ton arc!

Un animal sauvage!


JULIEN AF

Et son ourson!


JULIEN B

Son ourson!


AUDREY

Les gars!


JULIEN AF fait comme s'il avait un arc et vise le plafond.


JULIEN AF

Hein? On a tiré dans le plafond,

puis y a de l'eau qui a coulé?


Ils lèvent la tête tous les trois.


JULIEN B

On recommence!


AUDREY

Non, ça suffit! Les gars,

allez chercher un seau, un

chaudron, quelque chose,

s'il vous plaît. Allez-y, go!


JULIEN AF

Viens, on part en mission.


AUDREY regarde le plafond avec inquiétude. Elle prend un porte-crayon et le tient sous la fuite d'eau. Dans la salle à manger, MARC-OLIVIER filme HUGO qui raconte un combat. MAUDE le regarde faire en riant.


HUGO

Puis là, bang!

Crochet du droit, là. Pow!

Une savate directe. Toc!

Là, il serait au tapis.

Ah ouais! Puis s'il avait fait

comme moi aujourd'hui,

il serait champion du monde

de combat ultime.

D'autres questions?


MAUDE

Oui.

Qu'est-ce que tu penses de la

guerre entre le Tchoutchoukistan

et la République de Patate?


HUGO

Ah, ça, c'est plate!

Il devrait ranger leurs fusils,

puis régler leurs chicanes

sur la glace comme des hommes.


MAUDE et MARC-OLIVIER rient.


HUGO

Non, mais c'est vrai.

Gagner une guerre ou une

game de hockey,

c'est la même affaire,

puis c'est bien mieux que la

vraie guerre parce qu'en plus,

il y a moins de morts, puis les

pays font de l'argent en

vendant des hot-dogs.

Ils ont peut-être pas de

patinoire au Tchoutchoukistan,

mais ils pourraient jouer

au hockey cosom ou au soccer,

faire des courses de chameaux...

ou de panthères.

Ça, ça serait malade, malade!


À l'étage, le téléphone d'AUDREY sonne.


AUDREY

Allô?

Ah! Salut, maman!

Puis ton cours?

Oh non, non, les gars

me font pas de misère.

Non, non, reviens pas, reviens

pas! C'est pas nécessaire!

Je te dis, tout va bien.

Puis t'oublieras pas de te laver

après ton cours.

Non, mais c'est

parce qu'il y a assez

du sac de gym d'Hugo

qui sent le sportif.

OK. OK, c'est bon, bye-bye!


AUDREY dépose le porte-crayon par terre sous la fuite et sort de la chambre. Dans la salle à manger, MAUDE continue de poser des questions à HUGO.


MAUDE

Qu'est-ce que tu penses

du fait que...


MARC-OLIVIER

Coupé, coupé.


MARC-OLIVIER cesse de filmer.


HUGO

Hé, Big, j'étais en feu.


MARC-OLIVIER

Excuse, mais c'est pas avec ça

qu'on va convaincre le directeur

que ça prend un site Web.


HUGO

J'étais super bon. Je suis

sûr qu'il y a des millions de

personnes qui vont me regarder.

Peut-être même des

big shot d'Hollywood, puis je vais

réaliser mon rêve

d'être un acteur, hein?


MAUDE

Oui, hein, Marc-O?

Je sûre que Hugo pourrait

rendre notre site Web

très populaire.


HUGO

Bien oui.

Je pensais qu'on était chums.


MARC-OLIVIER

Fais-moi confiance, je suis

un chum. C'est mieux comme ça.


HUGO (Désappointé)

Vous savez pas

ce que vous manquez.


HUGO quitte la pièce.


MAUDE

Tu sais qu'on trouvera

peut-être jamais rien

d'aussi drôle que ça!


MARC-OLIVIER

Hugo, c'est un bon gars, il

mérite pas de faire rire de lui.


MAUDE

Pff! Ça va pas le déranger.

Il a aimé ça qu'on le filme

l'autre fois pour le cours

sur la préhistoire.


MARC-OLIVIER

Oui, mais là,

ça va être sur Internet.

Le monde entier va rire de lui.


MAUDE

Ouain, t'as raison. Qu'est-ce

qu'on va filmer d'abord?


MARC-OLIVIER

Ah, quelque chose de drôle,

qui a rapport avec le journal,

qui est aussi bon que YouTube

puis qui rit de personne?

Mission impossible.


MAUDE

Ah, ça pourrait être pire.

On pourrait...

ne pas avoir de caméra

ou être obligés

de filmer en chinois.


MARC-OLIVIER

Oui... Moi, je suis fatigué,

j'abandonne.


MAUDE

Mais non, non!

Ah, tu peux pas abandonner,

on va en trouver une idée.

Marc-O...

réfléchissons.


Dans la chambre à l'étage, JULIEN B se tient à côté de poubelle placée sous la fuite d'eau et parle dans un talkie-walkie imaginaire.


JULIEN B

Ici Serpent à Faucon.

J'ai trouvé l'endroit idéal.

À vous.


JULIEN AF

J'arrive, je suis là.

C'est vrai que

c'est un beau spot.


Les deux JULIEN tiennent des petits bâtons avec un fil, imitant une canne à pêche, et font semblant de pêcher dans la poubelle.


[AUDREY:] [Arrivant dans

la chambre]

Mais qu'est-ce que...? Julien,

qu'est-ce que vous avez fait là?

J'ai dit de prendre

un seau ou un chaudron.


JULIEN AF

Ouais, mais comme ça

on a besoin de la

vider moins souvent.


JULIEN B

Ça nous fait comme un lac

pour notre camping.


AUDREY

Comment on va le vider?

Ça doit peser une tonne!


JULIEN B

Bien, avec un chaudron.


AUDREY

Mais ça va prendre 100 ans!

Ça va être bien plus long que

si t'avais pris un chaudron par

terre en dessous de la fuite.


JULIEN AF

Oui, mais on n'aurait pas eu

de lac pour notre camping.


AUDREY

Mais vous faites déjà semblant

de chasser l'ours,

pourquoi vous faites pas

semblant d'avoir un lac?


JULIEN B

C'est ça qu'on fait!


JULIEN AF

T'as peut-être pas

remarqué, mais le lac,

c'est pas un vrai lac.


AUDREY

Ah, mais pourquoi tu...

Pourquoi j'essaie

de raisonner avec lui?

(Se dirigeant vers la porte)

Hugo, garde les Julien

avec toi avant

que je vire complètement folle!


JULIEN B

Ça mord!


Les deux JULIEN s'excitent autour de la poubelle.


AUDREY (S'impatientant)

Ça suffit! Ça suffit! Sortez!

Maintenant, là! Ça suffit, là!


JULIEN B

Mais là, le poisson!


AUDREY

Sortez, ça suffit.


JULIEN AF

Le poisson!


AUDREY

Non, dehors!


JULIEN AF

Le poisson.


JULIEN B

De la bouffe!


[AUDREY:] [Les poussant

hors de la chambre et fermant

la porte]

Désolée.


JULIEN AF

Mais là!


AUDREY

Le voilà, votre poisson!


AUDREY ouvre la porte et leur lance un peu d'eau au visage.


JULIEN AF et JULIEN B

(En riant)

Ah!


Dans la salle à manger, MAUDE tente de convaincre MARC-OLIVIER.


MAUDE

Marc-O, si t'abandonnes, là,

tu sais ce que tu vas pouvoir

écrire sur le site Web?

Bienvenue sur le site

de La Victoire.

C'est tout! Ah, circulez,

y a rien d'autre à voir.

Allez donc sur YouTube.


MARC-OLIVIER

Qu'est-ce que tu veux que

je te dise? J'en ai pas d'idée.

T'en as-tu, toi?


MAUDE

J'en ai pas pour l'instant!

Ha!


MARC-OLIVIER

Tu sais qui est drôle

qui pourrait peut-être

avoir des idées?

Vincent.


MAUDE

Ha! Ha! Ha!

On n'est pas désespérés

À ce point-là.


Ils entendent HUGO qui parle aux deux JULIEN dans le salon et vont voir ce qui se passe.


HUGO

Audrey veut que je

vous occupe, fait que je vais

vous montrer comment

qu'un pro monte un tente, OK?


JULIEN AF et JULIEN B

Oui, oui, chef!


HUGO

Bon, parfait. Premièrement,

faut mettre les morceaux dans

la tente pour pas les perdre.

Ouvre-la comme ça.

(Manipulant la toile de la tente)

Tiens.

(S'adressant à MARC-OLIVIER)

Ah, tu peux me filmer si tu

veux. Je te chargerai

pas trop cher.

(S'adressant aux deux garçons)

Faut entrer dans la tente puis

la monter de l'intérieur, OK?

Je vais rentrer dedans comme ça.


JULIEN B

Vas-y, Hugo!


HUGO

Monter le toit par en dedans.


HUGO est sous la toile de la tente.


JULIEN AF

Let's go! Let's go, Hugo!

T'es capable, envoie!

Envoie, envoie!


HUGO (De sous la toile)

Ça arrive des fois qu'on perd

le toit. Faut pas paniquer,

c'est normal, OK?

Faut pas paniquer, là.


HUGO semble empêtré dans la toile. Les deux JULIEN embarquent par dessus.


JULIEN AF

Envoie, t'es capable!


JULIEN B

Envoie, viens par là.

Ya!


Les deux JULIEN s'amusent à empêtrer HUGO encore plus et l'empêche de sortir de la toile, sous le regard amusé de MAUDE et MARC-OLIVIER qui filme le tout.


HUGO (Sortant de sous la toile)

Arrête de filmer ça tout

de suite, je suis tout dépeigné!


MARC-OLIVIER

Je m'excuse, Hugo,

mais c'est trop bon.


AUDREY (Criant de l'étage)

Hugo, peux-tu

venir, s'il te plaît?


HUGO

Ouais, ouais, j'arrive.

(S'adressant à MARC-OLIVIER)

Supprimez ça tout de suite, OK?

(HUGO quitte la pièce pour aller à l'étage.)


MAUDE

C'est trop drôle,

mais on a dit qu'on

voulait pas rire d'Hugo.


MARC-OLIVIER

Ouais. Attends, j'ai une idée.

Si c'était pas Hugo,

mais un personnage.

Il nous a dit qu'il

rêvait d'être acteur.


MAUDE

Je te suis pas.


MARC-OLIVIER

Bien, Hugo jouerait

un personnage drôle. Il

faut juste lui trouver un nom.


MAUDE

Le pro.


MARC-OLIVIER

Le pro, j'aime ça.

Le gars qui pense qu'il s'y

connaît dans tout, mais qui

se plante tout le temps.


MAUDE

Penses-tu qu'il va accepter?


MARC-OLIVIER

Va falloir le convaincre.


MAUDE et MARC-OLIVIER quittent la pièce. Les deux JULIEN s'amusent à se tirailler sous la toile de la tente.


À l'étage, HUGO tente de rassurer AUDREY.


AUDREY

Au moins, il a arrêté de pleuvoir.


HUGO

Il est où le problème d'abord?


AUDREY

Tu l'as devant la face.


HUGO

C'est-tu moi

ou t'as l'air stressée?


AUDREY

Qu'est-ce qui t'a fait

deviner? Ma pièce de théâtre

que je connais pas par cœur,

ma mère qui va péter une crise

en voyant toutes les niaiseries

que les Julien ont fait

ou non, je sais, la poubelle

de 2 tonnes pleine d'eau

au beau milieu de ma chambre?


HUGO

Ah, pauvre bébé chat,

toi, t'as besoin d'un massage!

Ha! Ha!


HUGO se place derrière AUDREY et se met à lui masser le dos.


AUDREY

Ah! Non, non, arrête, arrête!


MARC-OLIVIER et MAUDE arrivent dans la chambre.


MARC-OLIVIER

Hé, Hugo... Ah, mes bas secs!


MAUDE

C'est quoi,

la poubelle pleine d'eau?


AUDREY

C'est le plafond

qui a coulé un peu.


MAUDE

Un peu!?

Ha! Ha!

(Se tournant vers HUGO)

Hugo, on veut

que tu sois notre vedette!


HUGO

Ah non, pas question que tout

le monde sache que je suis pas

capable de monter une tente.

L'affaire, c'est que je suis

capable, c'est votre tente

qui est mal faite.


MARC-OLIVIER

Mais écoute au moins notre idée.

Tu nous donnerais des conseils du pro.

Puis le pro montre comment faire

les affaires, mais tout croche,

comme avec la tente.

Ça va être super drôle.


MAUDE

Ouais, puis personne va rire

de toi parce que tu vas jouer

un personnage, hein?

C'est pas toi le twit,

c'est lui!


HUGO

Lui qui?


MAUDE

Bien, le personnage.


HUGO

Mais c'est moi, le personnage.


MAUDE

Oui, mais non.


MARC-OLIVIER

Tu es l'acteur qui joue le pro

qui donne des conseils.

Pas Hugo qui donne des conseils.

Tu vas être une vedette comique.


HUGO

OK. J'aime ça votre affaire,

là, acteur, vedette.

Les conseils du pro aussi.

Mais je suis pas un clown, hein?

Moi, je veux donner

des vrais conseils.

Filme-moi. Je vais te montrer

de quoi je parle.

Tu dis pas action?


[MARC-OLIVIER:] [Positionnant

son téléphone pour filmer HUGO]

Action.


HUGO

Aujourd'hui,

aux Conseils du pro,

je vais vous montrer comment

soulever quelque chose de pesant

comme cette poubelle pleine

d'eau que je vais vider, sans

renverser, par la fenêtre.


AUDREY

Mais tu niaises,

tu y arriveras jamais.


HUGO

Non, au contraire,

parce que

j'ai la bonne technique.


MAUDE

Je sens qu'on va avoir

tout un spectacle.


HUGO

Première règle: toujours

forcer avec les jambes.


HUGO se penche et tente de soulever la poubelle pleine d'eau. Il force, mais ne réussit pas. Soudain, on entend un craquement.


HUGO

Ah! Ouf!


HUGO se relève en se tenant le dos.


AUDREY

Ça va?


HUGO

Oui, oui, ça va.

Ça arrive que ça craque des

fois, ça fait même pas mal.

Ah!

Ah! C'est pas moi qui est barré,

c'est le personnage.


HUGO se dirige péniblement vers le lit et s'y assoit.


AUDREY

Ha! Ha!

Je sais pas si tu niaises,

mais j'avais besoin de rire.


HUGO

Je t'ai fait rire, bébé chat?

Je suis né pour être comique.


MARC-OLIVIER

Fait qu'on peut

mettre ça sur Internet?


HUGO

Oui, puis celui de la tente.


MAUDE

Hé, on devrait mettre les vidéos

sur le Web tout de suite.

Comme ça, ça va faire...

comme un test.


MARC-OLIVIER

Ah, bonne idée!


MAUDE

OK, go!


MARC-OLIVIER

Ah, mes bas secs!


MAUDE et MARC-OLIVIER sortent de la chambre.


AUDREY

Ha! Ha! T'es sûr que ça va?


HUGO

Ah oui, oui, pas de trouble.


Au même moment, STÉPHANIE arrive à la maison et aperçoit les deux JULIEN empêtrés dans la tente dans le salon.


STÉPHANIE

Julien?

Viens ici tout de suite.


[JULIEN AF:] [Sortant de

sous la toile]

Maman,

t'as manqué tout le fun!


STÉPHANIE

Je vois ça.


JULIEN AF

Hé, on a fait du camping,

puis on s'est fait attaquer

par Bigfoot Hugo.

Rarrr!

On avait des arcs, puis là,

on a tiré dans le plafond,

puis il y a de l'eau qui a coulé,

mais on a mis une poubelle en

dessous, puis on a fait comme...


STÉPHANIE (L'interrompant)

Attends, attends! As-tu dit

que le plafond coulait?


JULIEN AF

Oui! Dans la chambre d'Audrey!


STÉPHANIE

Voyons donc!


STÉPHANIE se précipite vers l'étage.


[JULIEN AF:] [Retournant rejoindre

JULIEN B sous la toile]

CAMPING!


Dans la chambre, AUDREY masse le dos d'HUGO.


HUGO

Aaaaah...


AUDREY

Ça va mieux?


HUGO

Numéro un!


STÉPHANIE entre en trombe dans la chambre.


STÉPHANIE

Julien m'a dit

que le plafond coulait...


HUGO

Tout est sous contrôle, Stéph.


AUDREY

C'est vrai que ça coulait

un peu, mais là,

c'est fini. Ouais.


STÉPHANIE (Soupirant)

Faudrait aller voir

sur le toit.


HUGO

Je peux y aller. Je sais

comment, j'ai un oncle ouvreur.


STÉPHANIE

Non, non, non,

tu pourrais glisser.


HUGO

Pas de danger,

je suis un pro de l'équilibre.

Dans le fond, c'est comme

le surf. Faut que tu sentes ta

gravité au niveau des fessiers,

puis que tu mâches de la gomme.

Ça, ça active tes nerfs

du cerveau comme une panthère.

Ouais, ouais.


AUDREY

C'est beau, t'en as

assez fait pour aujourd'hui.


STÉPHANIE (En riant)

Mais c'est quand même

gentil de vouloir aider.


HUGO

Ça fait plaisir.


STÉPHANIE

Merci, ma grande,

t'as bien géré le problème.

Il y a pas

d'autre fuite ailleurs?


AUDREY

Non, mais il y a une bulle

au plafond dans le corridor.


Soudain, on entend le cri retentissant de MAUDE.


MAUDE

Aaaah!


Elle entre dans la pièce, trempée.


MAUDE

La bulle a pété.


HUGO et AUDREY éclatent de rire. STÉPHANIE se précipite vers MAUDE et l'enlace.


STÉPHANIE

Ah, ma chérie!


[HUGO:] [S'approchant de

la poubelle pleine d'eau]

Asteure, c'est l'heure

de sortir les vidanges.


HUGO gémit sous l'effort, mais ne réussit toujours pas à soulever la poubelle. Son dos craque.


HUGO

Oh, pardon!


HUGO se couche sur le lit en gémissant de douleur. Un peu plus tard, AUDREY récite son texte dans le salon sous le regard admiratif d'HUGO, assis sur le divan.


AUDREY

Et on se dit:

« J'ai souffert souvent,

“je me suis trompée

quelquefois, mais j'ai aimé.


Les deux JULIEN, la toile de la tente sur la tête, expriment leur dégoût.


JULIEN AF

Dégueu.


AUDREY

‘C'est moi qui ai vécu

‘et non pas un être factice

créé par mon orgueil

et mon ennui.’

(S'adressant à HUGO)

C'est ça?


HUGO

Tellement belle

que je t'écoutais pas.

T'es parfaite!


AUDREY

Merci.


HUGO

Ça veut dire qu'on peut

aller au cinéma à soir?


AUDREY

Mais seulement si

t'es capable de te lever, là.

C'était quoi l'idée

de recommencer avec la poubelle?


HUGO

Bien là.


MAUDE et MARC-OLIVIER arrivent dans le salon.


MAUDE

Les 2 premières capsules

du pro sont sur le Web.


HUGO

Puis, déjà des commentaires?


MARC-OLIVIER

On a mis le lien sur Internet,

On a des centaines de ‘J'aime’.


HUGO

Ah, je vais être une vedette!


MAUDE

Ça devrait convaincre

le directeur, hein?


À ce moment, STÉPHANIE arrive dans le salon en portant deux boîtes.


STÉPHANIE

Pour vous remercier d'avoir si

bien géré la crise des plafonds

qui coulent, on mange

de la pizza style camping!


Tous s'écrient de joie.


AUDREY

Ouais!


STÉPHANIE

Hugo, ça va ton dos?


HUGO

Oh oui, j'ai rien de brisé,

je suis full calcium, moi.


AUDREY

T'es sûr que c'est pas grave,

maman, le toit qui coule?


STÉPHANIE

J'en ai parlé à Jacques,

mais il va regarder ça

dès qu'il revient du magasin.

On va se débrouiller.

Viens m'aider avec les pizzas.


[MAUDE:] [S'adressant à HUGO

et MARC-OLIVIER]

Pensez-vous être capable de

faire une capsule par semaine?


MARC-OLIVIER

Euh, je sais pas.

Hugo, t'es-tu capable de

construire une cabane à oiseaux?


HUGO

Bien oui.


MARC-OLIVIER

Faire cuire une dinde?


HUGO

Facile.


MARC-OLIVIER

Tondre un caniche?


HUGO

Un jeu d'enfants!


MARC-OLIVIER

On va y arriver.


MAUDE

Il manquera juste un site Web.


MARC-OLIVIER

Ça, fais-toi-en pas,

je m'en occupe.


HUGO

Tu parles comme un vrai pro.


MARC-OLIVIER

(Changeant sa voix)

Ah bien, faudrait me filmer.

Comme ça, si je me plante

ça ferait une bonne capsule.


Ils se mettent tous à rire.


Fin de l'épisode


MAUDE

Pour jouer ou revoir des

émissions, visite notre site.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par