Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Cupcakes, Catapults and Catastrophes

Audrey and Maude make cupcakes to finance Audrey`s skating club, and hope to win the prize to be drawn from a pool of suppliers: a day of ziplining from tree to tree! For their part, Marc-O and Vincent are blooming engineers.



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin générique d'ouverture


MAUDE marche dans les couloirs de l'école Victoire-Desmarais. Sa sœur l'interpelle.


AUDREY

Maude! Ferme

les yeux, tourne-toi

puis laisse-toi

tomber dans mes bras.


AUDREY arrive près de MAUDE et elles marchent ensemble.


MAUDE

Je connais ton truc.

Tu vas te tasser.

Ah, j'ai une idée! On pourrait

se laisser tomber

les deux en même temps.


AUDREY

Bien non!

On serait les deux à terre.

Je voulais juste voir si

tu es assez courageuse,

mais on dirait pas, hein?


MAUDE

Assez courageuse pour quoi?


AUDREY

Ah, rien, rien...

Quelque chose comme...

Arbre-Aventure?


MAUDE

Arbre-Aventure?!

Tu as des billets?


AUDREY

Quatre! Mais je les ai

presque, là. Mon club de

patinage les fait tirer.

Puis pour participer, j'ai juste

à être celle qui vend le plus

de chocolat ou de cupcakes pour

notre campagne de financement.


MAUDE

Prends les cupcakes.

Tout le monde tripe là-dessus.


AUDREY

Tu penses comme moi! Tu vas

faire une super bonne vendeuse.


MAUDE

Ah... OK. C'est ça, la pogne.

Tu vas me faire faire le

porte-à-porte à ta place.

Non merci. Ça me tente pas

de passer la soirée

à me faire fermer la porte

au nez. J'ai d'autres choses

plus intéressantes

à faire, comme...

me couper les

ongles d'orteils...


AUDREY

Le porte-à-porte, c'est

out!

On va plutôt partir notre petit

kiosque de pâtisserie ici!


MAUDE

On a le droit?


AUDREY

Bien oui! J'ai tout arrangé.

Il faut juste que j'aille à

l'aréna chercher le kit

pour le fabriquer.

Viens-tu avec moi?

Tu peux inviter ton ami aussi.


MAUDE

(Regardant autour d'elle)

Quel ami?


AUDREY

Lui, là.


AUDREY pointe le bouton sur le menton de MAUDE. Celle-ci le cache avec sa main, horrifiée.


MAUDE

Je niaise! Il paraît

presque pas.


MAUDE

Ah. Il est vraiment

pot de colle, hein?

Il fait dire qu'il

vient avec nous.


Dans une des salles de classe, VINCENT fait semblant de jouer au hockey avec une boule de papier. MARC-O est assis à une table non loin de lui.


VINCENT

Quelle superbe passe!

Et le stylo noir.

Mais c'est intercepté par

pousse-mine, qui part en

échappée et qui compte!


VINCENT frappe la boule de papier qui est projetée sur la tête de MARC-O.


MARC-O

C'est tellement cool qu'on

puisse rester après l'école

pour travailler sur

notre projet de science!


VINCENT

Est-ce que la boule de papier

t'a frappé trop fort?

(S'approche et chuchote)

Écoute-moi, Marco. C'est

sérieux, OK? Tu dois jamais dire

devant le monde que tu es

content de rester à l'école.


MARC-O

Pourquoi?


VINCENT

Parce que ça sonne méga bollé!


MARC-O

(Chuchotant)

Vincent... Écoute-moi,

c'est sérieux.

Il est temps que tu saches la

vérité: je

suis un méga-bollé.


Chez les Allard-Fraser, AUDREY et MAUDE font la cuisine. AUDREY chantonne gaiement.


MAUDE

As-tu vu le tamis?


AUDREY

(S'amusant avec les mots)

Où t'as mis le tamis?

Où t'as mis le tamis!


MAUDE

Où t'as mis le tamis... Hiii!

Une chance que tu es meilleure

pour cuisiner que pour faire

des jeux de mots, hein?


AUDREY s'empare de la farine devant MAUDE.


MAUDE

Eille! La recette dit

de tamiser la farine!


AUDREY

(Soupirant)

Tu capotes avec ton tamis!

Même maman le fait jamais.

Te rends-tu compte? Je vais

faire le solo d'ouverture à la

journée portes ouvertes du club.

(À voix basse)

Je capote.


MAUDE

Bien oui, je sais.

J'étais là quand ton

coach te l'a demandé.

(Apercevant AUDREY rajouter du sucre dans le mélange)

Encore du sucre? On fait pas

du sucre à saveur de

cupcakes!

Combien tu en as mis?


AUDREY lève les épaules.


MAUDE

Audrey, la pâtisserie,

c'est une science exacte!

On niaise pas avec ça!


AUDREY

Mais tu es donc bien

intense, tout à coup!

Tu es mieux d'être de meilleure

humeur demain si tu veux pas

faire fuir tous les clients.

Pas question que Coralie Giguère

en vende plus que moi. C'est la

plus « se pense bonne » du club.


MAUDE

OK, on se calme. Je vais pas

faire fuir les clients.


Dans la salle d'études, VINCENT et MARC-O discutent de leur projet.


VINCENT

As-tu une idée de machine

pour notre projet de science?


MARC-O

Ça va être génial. Un mélange

de techno puis de science. Il

reste juste un détail à régler.


VINCENT

Qu'est-ce qu'on construit?


MARC-O

Bien... C'est ça, le détail

qu'il reste à régler.

Je sais pas encore.


VINCENT

Ah...


MARC-O

C'est pas évident d'inventer

une machine qui peut accomplir

une tâche simple.


VINCENT

Un porte-lecteur mp3. Hein?

C'est techno puis

ça accomplit une tâche!


MARC-O

(En désaccord)

Pff...


VINCENT

OK...


Les deux garçons réfléchissent. Tout à coup, VINCENT se lève, prend une chaise et la place sur la table devant MARC-O.


VINCENT

Attention...


VINCENT accroche son sac à dos au dossier de la chaise et ouvre le sac. Tout le contenu en tombe.


VINCENT

Ta-dam!

Un vide-sac! Hein?

Utile quand tu cherches ton

crayon dans le fond de ton sac.


MARC-O

Bien, il y a déjà une

invention qui sert à ça.

Ça s'appelle une main.


HUGO arrive chez les Allard-Fraser.


MAUDE

Enfin! Ça fait comme...

une heure qu'on t'attend.


AUDREY

Excuse ma sœur. Elle se prend

pour un grand chef cuisinier.


HUGO

C'est vrai qu'ils ont toujours

une face de bœuf, hein?

Bravo. Tu l'as bien.

(Tendant la main à AUDREY)

Bonjour. Moi, c'est Hugo.


AUDREY

Hugo Magic.


HUGO

C'est un vieux truc

de marketing.

Un bon vendeur a toujours

une bonne poignée de main.

Ça démontre qu'on a confiance

en notre produit.


HUGO tend la main à MAUDE. MAUDE la prend à contrecœur.


HUGO

(Gonflant ses biceps)

Puis qu'on s'entraine. Boum!


AUDREY

Hugo, on t'a juste demandé

de nous aider à vendre

des cupcakes, pas de nous partir

une multinationale.


HUGO prend une gorgée de sa tasse et la recrache.


AUDREY

Ça va?


HUGO

C'est tellement

dégueulasse, du café.


AUDREY

Mais pourquoi tu en bois?


HUGO

Tous les hommes

d'affaires en boivent.


MAUDE

C'est ça, tes « gros » trucs?

Une bonne poignée de

main puis du café?


HUGO

Non, non. Je connais plein

de trucs pour convaincre

un acheteur! Comme...

Tu sais...

Je peux-tu aller

sur l'ordi 2 minutes?


Dans la salle d'étude, VINCENT et MARC-O réfléchissent encore à leur projet.


VINCENT

J'ai pas envie de rester

jusqu'au souper. Je voulais en

profiter pour faire pratiquer

mon gardien de but.

Il est vraiment poche.


MARC-O

Ouais... Tu es génial!


VINCENT

Comment ça, génial? Toutes

les équipes rient de nous.


MARC-O

On va inventer une machine

pour aider ton gardien de but!


VINCENT

Quoi?


MARC-O

Une catapulte lance-rondelles.


VINCENT

Marco... Tu es trop cool!

Pour un bollé...

À quoi ça va ressembler?


Dans la cuisine des Allard-Fraser, AUDREY prend du glaçage sur le bout du doigt et s'en met sur le menton.


AUDREY

Maude, regarde mon

cache-boutons comestible.

Tu veux en manger?


MAUDE

Tu es rushante.


AUDREY

Bien voyons! Tu trouvais ça

drôle, tantôt. Allez!

(AUDREY s'approche de sa sœur et tente de coller son visage sur le sien.)


MAUDE

Arrête, là!


AUDREY

Mais allez!


MAUDE la repousse et AUDREY tombe par terre.


AUDREY

Mais tu es devenue folle ou

quoi? Tu m'as cassé la cheville!


MAUDE

Bien là... Je t'ai

à peine touchée, là.


HUGO arrive dans la cuisine.


HUGO

Voyons donc, les filles!

Comment vous voulez

que je me concentre sur mes

trucs de marketing quand

ça arrête pas de crier?


AUDREY se lève péniblement en s'accrochant au comptoir.


HUGO

Franchement, bébé chat.


HUGO quitte la pièce. AUDREY se tourne avec un regard mauvais vers MAUDE. Pendant ce temps, VINCENT rêve à la nouvelle invention.


VINCENT

La rondelle va aller

à 50 km/h, hein? À gauche!

Entre les jambières! Poteau!


MARC-O

Non. La rondelle va toujours

arriver à la même place.


VINCENT

OK... Mais pour le 50 km/h?


MARC-O

Tu veux faire pratiquer

ton gardien ou le blesser?


VINCENT

C'est vrai que ça serait

poche s'il se blesse.

Peut-être que son remplaçant

serait meilleur que lui. Ha!

Bon, OK... Laisse faire

pour le 50 km/h.

Puis? Ça avance?


MARC-O

Regarde. Ici, tu as

l'angle d'inclinaison.

Là, tu as la courbe

du projectile.


VINCENT

La courbe?

On veut pas que ça lance

en balloune. C'est pas de la

balle molle. C'est du hockey.


MARC-O

OK... Bien, je vais changer

l'angle juste ici puis elle va

arriver en ligne droite.


VINCENT

Excellent.


STÉPHANIE entre dans la salle.


STÉPHANIE

Tout se passe bien, ici?

Vincent? C'est rare que

tu restes après les cours.


VINCENT

Oui, je... On travaille

sur un projet d'équipe.


STÉPHANIE

(S'approchant)

Wow! C'est une

belle catapulte, ça!

Oups! Je pense que vous n'avez

pas la bonne courbe, ici.


VINCENT

Ah. Bien, c'est Marco,

le pro de la courbe.


MARC-O

Oui... Bien, c'est pas

tout à fait à l'échelle.

Je vais la refaire.


VINCENT

Pourquoi on ne la construit

pas en vrai tout de suite?


STÉPHANIE

Vous voulez vraiment

la construire?

Vous viendrez me montrer ça!


Le téléphone de STÉPHANIE sonne. Elle le prend dans son sac.


STÉPHANIE

Allô? Audrey, calme-toi.

Comment ça, cassée?

À la clinique?

J'arrive tout de suite.


STÉPHANIE quitte la salle précipitamment. VINCENT se lève.


MARC-O

Où tu vas?


VINCENT

Bien, au local techno,

chercher l'équipement

pour notre catapulte!

Aweille, le pro de la courbe!


Plus tard dans la soirée, AUDREY revient à la maison en marchant à l'aide de béquilles. MAUDE décore les cupcakes dans la cuisine.


MAUDE

C'était long...


AUDREY

De quoi tu te plains?

C'est pas toi qui as poiroté des

heures dans la salle d'attente

de la clinique en souffrant,

assise à côté d'un vieux

monsieur super grippé

qui arrêtait pas de cracher

toutes les 5 secondes.


STÉPHANIE

Audrey...


AUDREY

Quoi? Tu l'as dit toi-même,

qu'on serait chanceuses si on

attrapait juste un rhume.


MAUDE

C'est ça qui arrive quand on

laisse les autres faire tout

le travail à leur place.


AUDREY

Si tu voulais pas le faire

toute seule, tu avais juste

à pas me pousser.


STÉPHANIE

Est-ce que c'est vrai, Maude,

que tu as poussé ta sœur?


MAUDE

Mais maman, c'est

elle qui a commencé!


STÉPHANIE

S'il te plaît, Maude. J'ai

l'impression d'entendre

ton frère.


[MAUDE:] [S'adressant à

AUDREY]

Je m'excuse.

(Regardant sa mère)

Contente?


AUDREY

Je m'en fous de tes excuses.

C'est quoi, ton problème?

Tu es pas du monde!


STÉPHANIE

Audrey a raison.

Qu'est-ce qui se passe?


MAUDE

Il se passe que j'aimerais ça,

finir mes cupcakes en paix.


STÉPHANIE

Il va aussi falloir que tu

poses un geste réparateur.

C'est pas moi qui le dis, c'est

Parents performants. Alors...

tu vas garder Julien à la place

d'Audrey en fin de semaine.


MAUDE

Non, maman!

(S'adressant à AUDREY)

Pff! Tu as même pas l'air

si pire que ça.


AUDREY

Euh,

hello?

Je boite puis j'ai un papier du

médecin. Ma saison de patin

est peut-être à l'eau.


STÉPHANIE

Bon. Audrey a eu un petit

stress à la cheville,

mais avec du repos, tout va

rentrer dans l'ordre.


AUDREY

Si j'ai trop mal demain,

j'irai même pas à l'école.


STÉPHANIE

Tu vas essayer d'y aller.

Mais seulement si c'est trop

pénible, je te ramènerai ici.


AUDREY

Je vais avoir trop mal

pour vendre des

cupcakes.

Tu as tout fait ça pour rien!


MAUDE

Je vais m'en occuper à ta

place, de la vente. Tiens!

Ça pourrait être ça,

mon geste réparateur.


STÉPHANIE

Bonne idée!


AUDREY

C'est sûr que je t'invite

plus à Arbre-Aventure.

Tu vas péter une autre coche et

me pousser en bas d'un arbre.


MAUDE

Tu me fais suer...


STÉPHANIE

Pardon?


MAUDE

Rien.


STÉPHANIE

Lève pas les yeux au ciel.

Tu vas rester comme ça.


Le lendemain, HUGO rejoint MAUDE dans la salle des pas perdus. MAUDE est debout derrière une table. Sur la table, elle a déposé deux boites de cupcakes et une affiche colorée.


HUGO

La ponctualité est la

meilleure amie du vendeur.


MAUDE

Ah! Tu es en retard.


HUGO

Quand j'ai lu

que c'était important,

j'étais déjà en retard.


[MAUDE:] [Regardant

la table]

Ça fait un peu « shnu »,

tu trouves pas?


HUGO

C'est pas « shnu », ça.

Ça met les

cupcakes en valeur.


MAUDE

Ah! C'est tes trucs

de marketing?


HUGO

Un bon vendeur ne

dévoile pas ses trucs!


MAUDE

Non, tu es dans le champ.

C'est le magicien qui

dévoile pas ses trucs.

Il faut vraiment que ça marche,

là! Audrey m'en veut encore

puis je trouve ça poche.

Si j'en vends plein,

elle ne m'en voudra plus!


HUGO

OK...


HUGO tend une feuille à MAUDE.


MAUDE

(Lisant à haute voix)

« Il faut mettre le produit à

la hauteur des yeux du client. »


HUGO

Pourquoi ils ne font pas

les tables plus hautes?

Ou les élèves plus petits, hein?


MAUDE

On pourrait mettre l'affiche à

la hauteur des yeux du client.

Hugo, vite! Dépêche-toi!

Un client.


Maude toussote et se tient bien droite. MARC-O passe devant eux en poussant un objet couvert d'un drap sur un chariot.


HUGO

(S'adressant à MARC-O)

Hé! Tu n'oublies pas

quelque chose?


MAUDE

Euh, Marco? Veux-tu acheter

un cupcake? C'est pour

une bonne cause.


HUGO

Tu peux pas passer à côté

de ça, mon gars. C'est pas

juste un cupcake, là.

C'est une expérience.

Une expérience.

Une expérience! C'est au top!


MAUDE

(S'adressant à HUGO)

Hiii!

Tu sonnes comme les vieux

vinyles de mon père qui

sautent tout le temps.


HUGO

Répéter ton message au client,

c'est un autre truc de vente.

Après 3 fois, il gobe tout.


MAUDE

Donc?


MARC-O

Euh... Non merci.

Non merci. Non merci!


MARC-O s'éloigne en poussant son chariot.


MAUDE

Ça commence bien...


HUGO

(Déterminé)

Le prochain client,

il va en acheter.


MAUDE

Euh, Hugo? J'ai vraiment

mal au ventre.

Je pense que j'ai peut-être un

peu trop mangé de glaçage hier.

Tu t'occupes du kiosque, hein?


MAUDE s'éloigne vers les toilettes.


HUGO

C'est pas un kiosque.

C'est un événement unique!

Unique! Unique! Approchez!


MARC-O entre dans la salle d'études en poussant le chariot. VINCENT lève les yeux de son livre.


MARC-O

Ta-dam!


VINCENT

Eille, salut.

Wow!

(VINCENT se lève et tasse les tables et les chaises contre le mur pour faire de la place.)


VINCENT

Eille, merci d'avoir fini

l'assemblage sans moi hier.

Je peux pas manquer mon hockey.

Notre gardien s'est surpassé:

il a compté dans

notre propre but.

Mais là, grâce à notre

invention, on a fini de perdre!


MARC-O

Voici en grande primeur la

catapulte lance-rondelles.


VINCENT

Montre.


MARC-O

Mais c'est pas exactement

comme sur le dessin. J'ai pas

dessiné les flammes sur le côté.


VINCENT

Pas grave. Montre.


MARC-O

Puis c'est juste un prototype.


VINCENT

Montre!


MARC-O

Puis une dernière affaire:

veux-tu que je te la montre?


MARC-O retire le drap.


VINCENT

C'est donc bien hot!


Pendant ce temps, dans la salle des pas perdus, HUGO tente d'attirer les clients.


HUGO

Un cupcake pour la route?

Les meilleurs

cupcakes au monde!

Choisissez l'option santé avec

notre glaçage aux myrtilles

des bois.

Approchez, approchez!

Non testé sur les animaux.


MAUDE revient derrière la table.


MAUDE

Sur les humains aussi.

Tu n'as rien vendu pendant

que j'étais aux toilettes?


HUGO

On va tout vendre, je te

le jure sur ma belle tête.

Ça va mieux?


MAUDE

Oui, oui...


HUGO mange le cupcake qu'il tenait dans sa main.


MAUDE

Tu le paies pas?


HUGO

Non. Je suis un appât.

Quand les élèves vont

me voir en manger, ils vont

tous vouloir faire comme moi.


MAUDE

C'est que tu as plein de

glaçage autour de la bouche.

C'est pas super vendeur.


HUGO se penche pour en prendre un autre dans la boite. MAUDE intervient.


MAUDE

Tut, tut, tut, tut, tut!

C'est 2 $.

Tu peux t'essuyer avec

ton chandail, aussi.

Ça, c'est gratuit.


Dans la salle d'étude, VINCENT tend une rondelle à MARC-O.


VINCENT

Tiens. C'est avec cette

rondelle-là que notre gardien

a compté dans notre but.


MARC-O la place sur une autre table.


VINCENT

Ça n'irait pas mieux si

tu la mettais là?


[MARC-O:] [Tenant une boule

de papier dans sa main]

On va faire un 1er test

avec mon devoir de maths.

C'est plus sécuritaire.


VINCENT

J'aime ça.


MARC-O prépare la catapulte et place la boule de papier.


MARC-O

Dans 3, 2, 1...


VINCENT

Feu à volonté!


MARC-O actionne le mécanisme, mais la catapulte bouge lentement et la boule glisse par terre au lieu d'être projetée.


VINCENT

C'est parce que...

le but de hockey,

il va être plus loin que ça,

hein. Il sera pas à 30 cm.

Je pensais que tu disais

que ça allait ressembler

à un lancer frappé!


Dans la salle des pas perdus, MAUDE tend une serviette à HUGO.


MAUDE

Je t'en donne une 2e

parce que je suis fine.


HUGO

Mais oui! C'est ça

que ça nous prend!

Un cadeau avec achat.

Ce chandail-là, sais-tu

pourquoi je l'ai acheté?


MAUDE

Parce qu'il découpe

tes muscles.


HUGO

Mais aussi parce que le

magasin donnait une paire

de bas avec. Gratis.


MAUDE

Mais Hugo, on n'a

ni le temps ni l'argent

pour acheter des surprises.


HUGO

Ça va être nous,

les surprises.


HUGO prend un crayon et rajoute quelque chose sur l'affiche.


MAUDE

(Lisant à haute voix)

« Cupcakes2 $ + 1 bec »?


HUGO

Ouais.

Ça pogne au bout dans

les foires agricoles.

Tu prends les gars,

je m'occupe des filles.


STÉPHANIE se pointe la tête dans la salle d'étude.


STÉPHANIE

Comment vont les

deux ingénieurs?

(Apercevant le prototype)

Seigneur...


VINCENT

Oui... Elle est un peu

plus petite que prévue.


STÉPHANIE

S'approchant, impressionnée]

Petite? Vous avez vraiment

construit une catapulte?


MARC-O

Oui, mais on va être

super prudents.


VINCENT

Ah, promis.


STÉPHANIE

Oui, j'espère...


STÉPHANIE se penche pour ramasser la boule de papier.


STÉPHANIE

C'est ça que vous faites

avec mes devoirs de géométrie?


VINCENT

C'est pas juste un devoir.

C'est aussi un missile.


MARC-O prépare la catapulte et VINCENT y place la rondelle. Dans la salle des pas perdus, AUDREY arrive en béquilles et s'approche du kiosque de cupcakes.


AUDREY

(Choquée)

Un bec gratuit avec un

cupcake?

Mais vous êtes malades?

Les cupcakes m'ont brisé la cheville

puis ils vont briser mon couple.


MAUDE

Elle est pas brisée.


HUGO

Inquiète-toi pas, bébé chat.

Il y a pas de sentiments.

C'est pour la business.


AUDREY

Bien, je m'inquiète pas

parce qu'il y a personne

qui va embrasser personne.


HUGO

Oui... Tu as raison, là.

Je t'avais dit que c'était

pas une bonne idée.


MAUDE

C'était pas mon idée!


AUDREY

Je vais à la cafétéria

chercher de la glace

pour ma cheville blessée.


AUDREY s'éloigne et HUGO la suit.


MAUDE

Hugo, tu m'aides

ce midi, hein?


HUGO

Oui.


AUDREY

En tout cas, tu es mal partie

pour Arbre-Aventure.

Très mal partie.


MAUDE

(Tentant d'attirer des clients)

Un petit cupcake chaud,

c'est toujours rigolo!


VINCENT surveille le couloir à l'extérieur de la salle d'études.


VINCENT

Aucun prof en vue. Es-tu prêt?


MARC-O

Je pense que c'est l'heure.


VINCENT ferme la porte de la salle et s'approche de MARC-O.


VINCENT

Ah, ça va être malade!


MARC-O

Dans 3...


MARC-O ET VINCENT

2, 1...


MARC-O actionne le mécanisme et la rondelle est projetée à toute vitesse vers le plafond, décrochant un des néons. Les deux garçons se mettent à rire. Dans la salle des pas perdus, HUGO a trouvé un truc pour attirer les clients.


HUGO

Grâce au cupcake chanceux,

vous allez pouvoir acheter

tout ce que vous voulez,

tant que ça coûte 20 $.


Une foule enthousiaste entoure la table. MAUDE revient des toilettes et s'approche avec surprise.


MAUDE

Wow! Tu as fait

une grosse vente!


HUGO

Pendant que tu étais

encore aux toilettes, j'ai eu une idée:

un concours. J'ai mis

un jujube dans un

cupcake puis j'ai remis du glaçage.

Puis si tu le pognes, tu gagnes 20 $.


MAUDE

20 $?! C'est plus

que nos profits!


HUGO

Pas juste mes cheveux qui sont

brillants! Mon cerveau aussi.


MAUDE le regarde, hébétée. Dans le couloir plus loin, STÉPHANIE ouvre la porte de la salle d'études et toussote. Elle s'avance et regarde le néon qui pend du plafond.


STÉPHANIE

C'était pas censé être

sans danger, votre catapulte?


MARC-O

Euh... C'est un accident.


STÉPHANIE

Donc, ça vise

n'importe où, c'est ça?


VINCENT

Ah non! Non,

c'est très précis.


STÉPHANIE

Donc, vous avez volontairement

visé la lumière.


Les deux garçons se regardent. Pendant ce temps, MAUDE tente de comprendre ce qui se passe.


HUGO

J'ai augmenté le prix! Comme

ça, on perdra pas d'argent.


MAUDE

Voyons, Hugo! N'importe qui

pourrait tricher puis mettre

un jujube dans un

cupcake!


HUGO

Pas de danger: j'ai gravé

mes initiales sur tous les

jujubes que j'ai mis.


MAUDE

« Tous les jujubes »

comme dans « il y a plus

qu'un cupcake chanceux »?


HUGO

Bien oui! Il y en a 20!

Comme ça, le monde...


MAUDE

(Se prenant la tête)

20?!

(Hors d'elle)

Mais sais-tu combien

ça fait, 20 fois 20 $?


HUGO

Bien oui. Tout le monde sait

ça. 20 fois 20, ça fait...


MAUDE

Ton concours va nous

coûter 400 $, Hugo.


HUGO

Relaxe, là... J'ai pensé

à tout ce que je t'ai dit.

Dès qu'on a notre gagnant,

je vais arrêter la vente

de cupcakes!


MAUDE

Hugo, si on arrête la vente,

on va faire zéro profit.

Puis si on la continue,

tu vas devoir donner

20 $ à 20 personnes.


HUGO

(S'adressant aux alentours)

Oui... Euh... Désolé, gang.

Le concours est terminé.

Courez la chance de gagner

un jujube gravé par moi

gratuitement!


MAUDE se frotte le ventre et part en courant. HUGO enlève l'affiche tout en mangeant un autre cupcake. Pendant ce temps, STÉPHANIE sermonne VINCENT et MARC-O.


STÉPHANIE

Une catapulte à l'intérieur

avec des rondelles,

ça va mal finir. Désolée,

les gars. Je dois la confisquer.


MARC-O

C'est pour notre cours de

cet après-midi!

On va avoir 0, sinon!


VINCENT

Puis mon gardien de but

va rester un gros zéro!


STÉPHANIE

C'est non. Vous pourriez

blesser quelqu'un!


STÉPHANIE sort de la salle en poussant le chariot.


MARC-O

C'est vrai que la rondelle,

c'était pas fort.


VINCENT

C'était trop fort!


Dans le couloir, HUGO parle à MAUDE à travers la porte des toilettes.


HUGO

Maude, ça va?


MAUDE

Euh... Texte Audrey

puis dis-lui de venir me

rejoindre dans les toilettes.


HUGO

Pas à cause des

cupcakes, j'espère?


HUGO prend son téléphone pour écrire à AUDREY.


HUGO

(Par message texte)

Va rejoindre ta sœur

aux toilettes


MAUDE

J'ai, hum... mal au ventre.


HUGO

Faudrait pas intoxiquer

toute l'école.


AUDREY

(Par message texte)

Pourquoi?


HUGO

(Lisant le message texte)

Elle fait dire: « Pourquoi? »


MAUDE

Dis-lui: « 911 ».


HUGO

(Par message texte)

911!!!


AUDREY

(Par message texte)

OMG est-ce qu'elle a ses règles?


HUGO

(Lisant le message texte)

Elle dit: « OMG est-ce

qu'elle a ses règles? »


HUGO lit à voix haute les messages texte d'AUDREY à MAUDE.


HUGO

Audrey dit qu'elle va aller

chercher des serviettes dans

le bureau de GEORGES.

(Fermant son téléphone et s'adressant à MAUDE)

Je vais y aller.

Ça va aller plus vite.


MAUDE

(De l'intérieur des toilettes)

Hugo?


HUGO arrive au bureau de GEORGES et frappe à la porte avant d'entrer.


HUGO

Georges?


Il dépose son plateau de cupcakes et se met à chercher.


HUGO

(À voix haute)

Des serviettes...


Il ouvre un tiroir du classeur et trouve une boite de serviettes.


HUGO

Hmm... Ah! Tiens.


Il regarde la serviette qu'il vient de prendre et une idée lui vient. Il prend le téléphone de GEORGES et appuie sur la fonction interphone.


HUGO

(Parlant à l'interphone)

Ceci est un message de la part

de votre Hugo préféré.

Après New York, Paris et

Hollywood, ils sont enfin

arrivés à Victoire-Desmarais:

les meilleurs cupcakes

au monde. Pas chers, pas chers.

Un seul paiement facile de 2 $.


STÉPHANIE arrive dans le bureau en poussant le chariot.


STÉPHANIE

Hugo?


HUGO

Euh... C'est pas moi.

Mais oui, c'est moi, mais je suis ici

au nom des cupcakes.


HUGO dépose le combiné sur le bureau, mais n'éteint pas la fonction interphone. [STÉPHANIE

Écoute, Hugo. C'est bien

gentil de vouloir aider les

filles à vendre leurs

cupcakes...


Les voix de STÉPHANIE et d'HUGO résonnent partout dans l'école.


STÉPHANIE

... mais tu ne peux pas venir

dans le bureau de Georges

quand il n'est pas là.

C'est pourquoi, les serviettes?


HUGO

C'est pour Maude.


AUDREY qui marchait dans le couloir vers les toilettes pour rejoindre sa sœur devient mal à l'aise et se met à donner des explications aux élèves qu'elle rencontre.


AUDREY

Euh... Maude a besoin

de serviettes pour...


MAUDE

(De l'intérieur des toilettes)

Audrey?


AUDREY

Bien, des serviettes de table!

Pour ses délicieux

cupcakes.

(Entrant dans les toilettes)

Maude, je suis là.

Tout est sous contrôle.


Dans le bureau de GEORGES, STÉPHANIE saisit la serviette que tenait HUGO. Elle est émue.


STÉPHANIE

Ma petite Maude?

Qu'est-ce qu'ils disent, encore,

dans Parents performants?


HUGO

Elle est enfermée dans...


STÉPHANIE n'écoute pas HUGO et s'élance hors du bureau. HUGO aperçoit le combiné et réalise que la conversation a été entendue par tout le monde. Par la porte, il voit les élèves qui rient. Plus loin, MAUDE et AUDREY sortent des toilettes.


MAUDE

Tout le monde le sait...


AUDREY

Bien non. C'est pas

écrit dans ta face!


MAUDE

Regarde! Tout

le monde rit de moi!


AUDREY

Calme-toi!

Elle t'a juste saluée.


MAUDE

J'ai quand même l'impression

que tout le monde me regarde.


AUDREY

Je veux pas te faire de peine,

mais c'est moi qu'ils regardent,

pas toi.


STÉPHANIE arrive au bout du couloir est aperçoit ses filles.


STÉPHANIE

Maude?


MAUDE

Maman? Qu'est-ce qu'elle veut?


AUDREY

Petite sœur, prépare-toi à

voir notre mère complètement

virée sur le top.


STÉPHANIE arrive près d'elles. Elle regarde MAUDE avec attendrissement et la prend dans ses bras.


STÉPHANIE

Ma grande, grande fille...


Plus tard, les deux sœurs discutent dans une des salles de cours.


MAUDE

C'est vraiment poche!

J'aurais pas pu avoir mes

premières règles à la maison?

C'est nul, à l'école!


AUDREY

Je sais que c'est paniquant.

Mais tu vas voir, tu vas

t'habituer super vite.


STÉPHANIE entre dans la salle en portant une tasse.


STÉPHANIE

Tiens, ma belle grande fille.

Un bon chocolat chaud.


Maude pouffe de rire.


STÉPHANIE

(Embrassant MAUDE sur le front)

Es-tu correcte,

ma belle chouette?


MAUDE

Oui, ça va bien, maman.


VINCENT et MARC-O arrivent dans la salle à ce moment.


VINCENT

Eille, c'est...

C'est drôle, on...

Vous avez l'air de 3 sœurs.

(S'adressant à STÉPHANIE)

Dans le sens que ça paraît pas

que vous êtes vieille.


MAUDE et AUDREY pouffent de rire.


STÉPHANIE

Merci...


MARC-O

Euh, vous...


STÉPHANIE

J'aimerais tellement ça,

entendre les beaux compliments

que vous allez m'inventer,

mais c'est pas comme ça

que vous allez récupérer la

catapulte que j'ai confisquée.

Non. C'est en allant dans

le bureau de Georges.


MARC-O

On peut la reprendre?


Les garçons s'élancent hors de la salle.


MAUDE

Confisquée puis

tu la redonnes?

Est-ce que c'est parce que

j'ai mes règles que tu es

moins sévère?


STÉPHANIE

Disons que... j'ai un peu

modifié leur modèle.


De retour dans la salle d'études VINCENT et MARC-O observent leur catapulte. VINCENT s'amuse avec une balle de ping-pong pour faire passer sa déception.


VINCENT

Elle a enlevé la louche.

Ça sert plus à rien, là.

Le prof va nous donner un gros 0

puis en plus, notre gardien de

but va rester un gros zéro.


MARC-O

(Réfléchissant)

Peut-être pas.


MARC-O regarde la balle de ping-pong qui rebondit.


VINCENT

Hein?


MARC-O colle une cuillère de plastique à son invention pour remplacer la louche.


MARC-O

On va trouver une solution.


VINCENT

Mais là... Ça sera

pas assez solide pour

soutenir une rondelle.

Pas de danger qu'on gagne

avec notre gardien de but.


MARC-O saisit la balle de ping-pong et la place dans la cuillère de plastique.


MARC-O

Tu es génial!

Une catapulte lance-balles

de ping-pong.

Pour que notre équipe se

pratique puis gagne l'or!


VINCENT

Bien là, je suis sûr qu'on va

avoir une super bonne note!

Reste juste à trouver une autre

machine pour aider mon gardien.


MARC-O

Ça, ça existe déjà: c'est toi!


VINCENT

Ouais... C'est vrai

que ça fait des très beaux

lancers frappés, quand même.


MARC-O

(Pointant ses biceps)

Oui, puis il y a des machines

qui font grossir ça.


VINCENT

Non merci, hein. Je veux pas

finir comme notre Hugo préféré.

(Imitant HUGO)

Dans 3, 2, 1...


MARC-O actionne la catapulte et la balle est projetée dans les airs.


VINCENT

Houuu!


Chez les Allard-Fraser un peu plus tard, MAUDE décore des cupcakes dans la cuisine. AUDREY lui tend un sac.


AUDREY

Surprise! Je t'ai préparé

une trousse de survie.

Tu la garderas dans ta case.


MAUDE ouvre le sac.


MAUDE

Des tampons, des serviettes

hygiéniques...


AUDREY

Tu as tout ce qu'il faut pour

que tes règles ne te prennent

plus par surprise.


MAUDE

Du cache boutons...


AUDREY

Fâche-toi pas.

C'est normal d'avoir plus de

boutons durant cette semaine-là!


MAUDE

C'est sûrement plus efficace

que ton cache-boutons comestible

d'hier, hein?


AUDREY

Puis pour finir,

je t'ai téléchargé une

nouvelle application.

C'est un calendrier de ton cycle

menstruel. Ça va t'indiquer la

date de tes prochaines règles.

Bien, à peu près. Parce qu'au

début, c'est pas très régulier.


MAUDE

(Prenant le téléphone que lui tend sa sœur)

Cool! Aaah! Ça indique

les dates jusqu'en 2030?


On frappe à la porte.


AUDREY

Tu peux venir, Hugo!


HUGO

Si vous avez fini de parler

d'affaires de filles, on peut

parler d'affaires tout court?


STÉPHANIE arrive au même moment près de MAUDE et d'AUDREY.


STÉPHANIE

Pour ma belle grande.

(Lui offrant des fleurs)

Une soirée de filles? Souper

puis cinéma maison,

ça vous tente?

Julien et votre père vont aller

voir un spectacle de magie

au centre des loisirs.


MAUDE montre tous les cupcakes qui restent à décorer.


HUGO

Allez-y, voyons.

Je vais m'arranger avec.

Je vais tout vendre, OK?

Le seul problème, aujourd'hui,

c'était l'emplacement.

Mais ce soir, à l'aréna,

ça va se vendre comme des

petits cupcakes chauds.

Vous me connaissez pas?

C'est moi, Hugo.

Pro du marketing.


MAUDE et HUGO se serrent la main.


HUGO

Faites-moi confiance.


AUDREY

OK, c'est bon.

On te donne une nouvelle chance.

(S'adressant à MAUDE)

Puis si je gagne,

c'est sûr que je t'invite.


HUGO

Puis moi?


MAUDE

Toi? Hiii!

Je suis pas sûre que

tu es assez fort pour

aller à Arbre-Aventure.


HUGO

Pas assez fort pour grimper

dans un arbre? Ça va être

les arbres qui seront pas

capables de me supporter. Ha!


MAUDE

Eille, Audrey! Je viens

de trouver du...

du cache boutons! Ha! Ha!


MAUDE se précipite sur AUDREY et lui met du glaçage sur la joue. AUDREY se lève pour l'éviter.


MAUDE

Eille, ta cheville!


Tous regardent AUDREY avec stupeur. AUDREY est gênée sur le coup, mais se met à rire ensuite.


Fin de l'épisode


MAUDE

Pour jouer ou revoir des

émissions, visite notre site!


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par