Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Tell Me What You`re Wearing

Maude has to find a new clothing style, and quickly. It`s harder than expected. Audrey could help, but she and Maude just had a fight..



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


Chez les Allard-Fraser, MAUDE et AUDREY se partagent des vêtements qui leur ont été donnés.


AUDREY

Oh! Trop cool!

J'ai toujours été jalouse

du blouson de Roxanne.


MAUDE

C'était pas

celui de Sophie?


AUDREY

(Signifiant non)

Huh-huh.


STÉPHANIE

D'ailleurs,

oubliez pas

d'appeler vos cousines

ce soir pour les remercier.


AUDREY ET MAUDE

Oui maman!


AUDREY

Hé! Des uniformes

de patinage de vitesse!

C'est en plein le genre

de tissu que je cherche.

Penses-tu que je peux

m'en servir

pour pratiquer ma couture?


STÉPHANIE

Bien oui!

À moins que Maude

veuille commencer

le patinage de vitesse!


JULIEN ALLARD-FRASER

Banzai!


JULIEN ALLARD-FRASER saute sur le divan où sont assises MAUDE et AUDREY.


STÉPHANIE

C'est pas le temps

de se tirailler ce matin.


JULIEN ALLARD-FRASER

Ah, ah! C'est jamais le temps

de se tirailler!


MAUDE trouve une barrette dans un soulier.


MAUDE

(Admirative)

Oh!


AUDREY

Oh! C'est la même couleur

que mon blouson!


MAUDE

Euh, minute.

Ton nom est pas écrit dessus.


AUDREY

Pas encore,

mais merci pour l'idée.


MAUDE

Peut-être que moi aussi

je la trouvais belle.


AUDREY

Oui, mais c'est moi

la plus vieille,

alors c'est moi

qui choisis en premier.


MAUDE

Je m'habille avec tes restants

de linge à longueur d'année,

je veux pas porter

des restants de restants!


AUDREY

Ça s'appelle

le « droit d'aînesse ».

Tu connais pas ça?


STÉPHANIE

Audrey, je veux

que vous décidiez ensemble.

Perdez pas trop de temps; les

vêtements que vous garderez pas,

je les donne

à mon amie Caroline ce soir.


MAUDE

Je vais dîner à l'école,

aujourd'hui.

Ah! Mais je vais

apporter les sacs avec moi.

Comme ça, je vais pouvoir

les regarder ce midi.


AUDREY

Bien oui, mais moi,

je dîne à la maison.

Ça me laisse pas le temps!


STÉPHANIE

Arrangez-vous

comme vous voulez,

mais arrangez-vous

aujourd'hui.


AUDREY

Pourquoi est-ce que tu tiens

tant que ça à choisir ton linge?

C'est pas comme si

t'avais déjà eu un style.


MAUDE

Bien oui, justement.

Je veux en profiter

pour m'en créer un, style.

Et à ta place,

je prendrais un rendez-vous

chez l'optométriste, parce que

t'en croiras pas tes yeux.


À l'école, MARC-O entre dans sa classe et trouve MONA assise au bureau du professeur, son cellulaire en main.


MARC-O

Mona? T'es devenue

prof de maths pendant la nuit?


MONA

Bien non,

le petit comique.

Votre prof

a eu une crevaison.

Je la remplace

jusqu'à ce qu'elle arrive.


MARC-O

Ça va être beau...


MONA

Toi qui es

un spécialiste

des téléphones

intelligents,

j'aurais une question

sur une application.

Ça s'appelle

« Tout outils ».

C'est censé m'aider

à cataloguer mon établi.

Je comprends rien et je veux

le lancer par la fenêtre!


MARC-O

J'ai une application

presque pareille.

Je vais vous montrer. Je m'en

sers pour inventorier mes jeux.

Vous pouvez voir, c'est

quasiment pareil à Tout outils.


MONA

Bien oui, toi!


MARC-O

Il faut créer un nouveau

dossier avec l'onglet ici.


MONA

Avec ce piton là?


MARC-O

Oui.


MONA

Ah! Je pensais que c'était

juste pour faire beau!


La cloche sonne.


MARC-O

On va continuer

après le cours.


MONA

Non, attends!

Je veux savoir

comment on fait

pour effacer une liste.


MARC-O

Ah, bien...


MÉLANIE entre dans la classe, s'installe à son bureau et sort son cellulaire.


MÉLANIE

(Au téléphone)

Allô, maman!

Oui, moi aussi je suis

super contente de te parler.

Je suis en classe, mais il y a

pas vraiment de cours.

Il fait beau, à Toronto?


MONA confisque le cellulaire de MÉLANIE.


MÉLANIE

(Fâchée)

Hé!


MONA

Mélanie, pas de cellulaire

après la cloche.

Et vous, pensez pas

que je vous ai pas vus.

Allez, donnez-les-moi.


MONA confisque les cellulaires des élèves.


MONA

Merci.

Bon!


MARC-O tend son cellulaire à MONA


MONA

Bien non, pas toi!


MÉLANIE

Pardon?

(Rire offusqué)

Ha! ha! ha!

Il avait son cellulaire

comme tout le monde.


MONA

Je lui ai

demandé de le sortir.

C'est pas la même affaire.


MARC-O

Je veux bien,

mais c'est pas...


MONA

Mais quoi?

Je te permets

de garder ton cellulaire,

alors qu'eux autres se le font

confisquer pour 48 heures.


MÉLANIE

Pardon? 48 heures?

Vous avez dit 48 heures?

Vous pouvez pas être sérieuse?

Confisquez-moi un poumon,

ça va être moins pénible!


MONA

Ha! Mélanie,

relaxe le mélodrame.

Sinon, je monte ça à...

deux jours.


MARC-O

C'est... c'est pareil.


Plus tard, MAUDE rejoint MÉLANIE à son casier.


MAUDE

Mélanie,

as-tu fini l'article?

Ça fait deux jours

que je l'attends.


MÉLANIE

L'article sur le festival

Serpent Échelle?


MAUDE

Compte rendu

du tournoi d'échecs.


MÉLANIE

Ah! C'était presque ça.


MAUDE

À ce que je vois,

t'es pas mal avancée!


MÉLANIE

C'est parce que c'est

super poche comme sujet!

Je pourrais pas

plutôt écrire sur...

les accessoires tendance

pour le coffre à crayons?


MAUDE

Mélanie, tu m'as

donné ta parole!

Je vais changer

mon nom pour Georgette

avant de céder là-dessus.


AUDREY s'approche.


AUDREY

Hé! Salut, petite sœur.

Pis, ton nouveau look?


MÉLANIE

Nouveau look? Je sais pas

de quoi vous allez parler,

mais je veux

être impliquée!


AUDREY

Imagine-toi donc

que Maude...


MAUDE

Maude a besoin de parler

avec sa sœur en privé.

Toi, va écrire ton article.

Fais-le sur les coffres

à crayons si tu veux,

mais fais-le tout de suite.


MÉLANIE

OK! C'est parfait.

Alors à tantôt, Georgette.


AUDREY

Georgette?


MAUDE soupire de découragement.


AUDREY

Comme ç'a l'air qu'on doit

se consulter maintenant,

je voulais juste te dire

que je vais prendre

les uniformes de patinage,

ce midi.


MAUDE

J'ai mis les sacs dans la

garde-robe du local du journal.

De toute façon, moi,

avant que je commence

le patinage

de vitesse... Hi!


AUDREY

Parfait. Mais t'as toujours

pas répondu à ma question.

Comment ça avance,

ton nouveau look?


MAUDE

(Hésitant)

Euh...


AUDREY

As-tu des influences

en matière de mode?


MAUDE

Ben...


AUDREY

Vas-tu y aller pour un look

plus conventionnel

ou anticonformiste?


MAUDE soupire.


AUDREY

Maude,

je pense que tu devrais

me laisser t'aider.

Ça nous sauverait du temps.


MAUDE

Pour que tu me refiles

tous les morceaux

que tu veux pas? Non merci.


AUDREY

Si tu veux pas que

je t'aide... Mais oublie pas,

t'as jusqu'à ce soir

pour te trouver

un nouveau look

Bonne chance.

Georgette.

Bye!


MÉLANIE et MARC-O discutent ensemble au local du journal.


MARC-O

Mona a pas voulu confisquer

mon cellulaire!

Qu'est-ce que j'étais

censé faire?


MÉLANIE

Ma vraie question:

qu'est-ce qu'on est censés faire

pas de cellulaire?!


MARC-O

Il y a

les téléphones publics.


MÉLANIE

Ark! T'es malade?!

Pourquoi pas

des walkies-talkies,

tant qu'à y être?


MAUDE arrive au local du journal et se précipite au bureau de MARC-O sans remarquer MÉLANIE.


MAUDE

Marc-O,

dans la garde-robe,

j'ai caché des sacs

avec plein de vêtements.

Il faut absolument pas

que Mélanie tombe dessus.


MÉLANIE

Ah bon?

Et pourquoi pas?

Laisse-moi deviner.

Ta sœur vient te voir

pour te faire un nouveau look.

Toi, tu caches

des sacs de vêtements...

Oh! Tu veux te trouver

un nouveau look!


MAUDE

(Feignant l'innocence)

Qui? Moi?

Ha! T'es drôle, toi!


MÉLANIE

Pourquoi tu voulais

me cacher ça?

Tu le sais que

les urgences de mode,

c'est en plein

ma spécialité.


MARC-O

Bon, moi, je vais

y aller. La mode...


MAUDE

Je peux

y aller avec toi?


MÉLANIE

Oh non!

Toi, tu restes ici!

Bon, alors premièrement,

il faut faire quelque chose

pour tes cheveux.

C'est tellement 2014!

Après ça,

SOS maquillage.

Après ça...


MAUDE

Après ça, rien.

Quand tu m'as habillée avec

les vêtements de Lady Pirate,

j'avais l'air

d'un épouvantail daltonien.


MÉLANIE

C'était pas du tout la même

situation, je te signale.

Je te propose un marché.

Si tu me laisses

te trouver un nouveau style,

moi, ben...

je vais l'écrire, ton article

sur la partie de Monopoly.


MAUDE

Tournoi d'échecs.


MÉLANIE

J'y étais presque!


MAUDE

Non, pas question.


MÉLANIE

OK. C'est toi la pire.

Oh! Tu pourrais

passer un test sur Internet!


MAUDE

Sur quel site?

« Réinventez votre style

avant la fin de la journée.com »?


MÉLANIE

Non, voyons donc.

Le site de Denis St-Pierre,

le designer qui passe à la télé.

Dans son émission,

il arrange le look

de plein de monde

qui a pas d'allure.

Tu serais une candidate idéale.


MAUDE

(Sarcastique)

Ah! Merci!


MÉLANIE

Alors sur son site,

il y a un test qui s'appelle

« Découvrez

quel style vestimentaire

vous représente le mieux. »


MAUDE

Ah... Tu sais, moi,

les tests Internet...

Tu te souviens celui

sur Facebook qui s'appelait

« Quelle saveur de muffin

imaginaire êtes-vous? »

C'est tellement

n'importe quoi!


MÉLANIE

Au contraire!

Moi, ça m'avait donné

« Muffin à la gomme balloune ».

C'est tellement moi!

Allez, Maude,

s'il te plaît!

C'est pas comme si t'avais

quelque chose à perdre!


MAUDE

Bon, OK!


MÉLANIE

Ah! Cool, parfait,

on commence!

Première question.


Pendant ce temps, MARC-O discute avec MONA qui est en train de dîner dans la salle des pas perdus.


MARC-O

Pour les cellulaires,

vous pourriez pas

faire une exception?


MONA

Demain, qu'est-ce

que ça va être?

Je vais laisser tricher

les tricheurs, foxer les foxeurs

et vandaliser

les « vandaliseurs »!

« Vandaleurs »?


Deux élèves passent en courant.


MONA

Hé! Hé! Hé!

La Formule 1,

c'est pas avant l'été!

Je te dis que si je pouvais

avoir une télécommande

pour immobiliser les petits

sprinteurs à deux cennes...


MARC-O

Si j'en avais une

pour remettre

les cellulaires confisqués...


Un son très aigu retentit. AUDREY, qui passe par là, se bouche les oreilles.


AUDREY

Ah! Ah! C'est quoi ce son-là?

C'est donc ben gossant!


MONA

Quel son?

J'entends rien.


AUDREY

Ben là, Mona, c'est comme

un gros « biiip » super aigu.

Faudrait être sourd

pour pas l'entendre!


MONA

Je suis pas sourde.

Toi, ma petite fille, tu devrais

faire examiner tes oreilles

par un optométriste.

Je pense que tu as

des hallucinations.

Ciao bye.


Dans le local du journal, MÉLANIE fait passer à MAUDE le test sur le look vestimentaire.


MÉLANIE

Alors, complétez

la phrase:

« Pour vous,

le maquillage, c'est... »


MAUDE

Achalant.


MÉLANIE

OK.

Bon, dernière question.

« Préférez-vous le coton peigné,

brodé, gaufré, filé, serré, rayé

ou toutes ces réponses? »


MAUDE

Euh, je sais pas.

L'avant-dernier?


MÉLANIE

Serré? Euh, OK!

Alors, le résultat.

T'as un style...

Indéterminé.

(Se moquant)

Ha! ha!

Autrement dit, du style,

t'en as pas!


MAUDE

Merci, Denis St-Pierre.


MÉLANIE

Bonne nouvelle, t'as avec toi

une fille de styliste

qui peut

te rendre aussi hot

que Axelle-Sue dans l'épisode 43

de Mademoiselle Meurtre.


MAUDE

Je sais pas, je l'ai pas vu.


MÉLANIE

C'est pour ça

que t'as pas de style!

Allez, Maude,

s'il te plaît!

Laisse-moi

m'occuper de ton cas!


MAUDE

Bon, OK! Mais promets-moi

d'écrire un super bon article

sur le tournoi d'échecs.


MÉLANIE

Oui, inquiète-toi pas.

Alors, on va commencer

par trier les vêtements

par ordre d'attitude.

De « power glam »

à « méga trash ».


Pendant ce temps, AUDREY discute avec MARC-O dans la salle des pas perdus.


AUDREY

Marc-O, dis-moi

que je suis pas folle

et que tu l'entendais

toi aussi.


MARC-O

Non,

t'es pas folle.

C'est la sonnerie

de mon cellulaire.


La sonnerie très aiguë retentit.


AUDREY

(Cri de douleur)

Ah! Et t'as choisi

une sonnerie

qui fait saigner les oreilles

parce que...?


MARC-O

Le son est tellement aigu

que les adultes

peuvent pas l'entendre.

C'est pratique

quand ton téléphone sonne

et que tu veux pas que le prof

s'en rende compte.


AUDREY

Je comprends pourquoi Mona

me regardait bizarre.

Elle se rendait

compte de rien.


MARC-O

Non!

(Frappé d'une idée)

Elle se rendait

compte de rien.

C'est bon, ça!


Au local du journal, MÉLANIE met de la musique.


MAUDE

Sérieux, Mélanie,

es-tu obligée de faire jouer

cette quétainerie-là?


MÉLANIE

Ah! Tu sauras que c'est ça qui

joue dans

Mademoiselle Meurtre

quand Axelle-Sue

se fait faire un

makeover.

Elle essaie un premier kit;

son amie fait un pouce en bas.

Elle essaie un deuxième kit;

son amie fait un pouce en bas.


MAUDE

Jusqu'à ce que Axelle-Chose

soit habillée

full pétard.

Son amie fait un pouce en l'air

et tout le monde capote.


MÉLANIE

C'est exactement ça!

Il me semblait que

tu l'avais pas vu, l'épisode!

Bon, allez,

on regarde là-dedans.


MÉLANIE sort un chandail très court du sac.


MÉLANIE ET MAUDE

Tellement...


MAUDE

Pas!


MÉLANIE

Ben voyons!

Il est super cute!


MAUDE

Garde-le si tu veux.


MÉLANIE

Du linge usagé?

Jamais de la vie!


MÉLANIE sort un chandail de laine du sac.


MAUDE ET MÉLANIE

Oh!


MAUDE

Wow!


MÉLANIE

Ouache!


MÉLANIE sort un pantalon du sac.


MAUDE

Non!


MÉLANIE

Oui!


MAUDE

Je pense que

ça marchera pas.

Nos goûts sont

bien trop différents.


MÉLANIE

Fais-moi confiance.

Ça sert à rien

de trouver des vêtements

qui te plaisent à toi.

Ce qu'il faut,

c'est trouver des vêtements

que les autres trouvent beaux,

parce que c'est eux

qui vont te voir.


MAUDE

(Peu convaincue)

Ouais?


MÉLANIE

Denis St-Pierre a dit que

t'avais un style indéterminé.

Mais moi, je suis déterminée

à te trouver un style.


MAUDE

Ah! Ça,

pour être déterminée...


MÉLANIE

Tu vas voir,

tout le monde va envier

la nouvelle Maude!

Bon, est-ce

qu'il y aurait

un pantalon magenta

cendré là-dedans?

C'est une couleur qui manque

cruellement à ta palette.


Pendant ce temps chez les Allard-Fraser, AUDREY fait de la couture. JULIEN ALLARD-FRASER arrive par-derrière.


JULIEN ALLARD-FRASER

Allô!


AUDREY sursaute.


JULIEN ALLARD-FRASER

Tu te fais

un nouveau costume?


AUDREY

Je fais juste m'exercer à coudre

des tissus extensibles

pour qu'un jour, je sois assez

bonne pour m'en faire un.


JULIEN ALLARD-FRASER

Ça veut dire que tu pourrais

prendre des demandes spéciales?


AUDREY

Des demandes spéciales?

C'est parce que je fais

de la couture, pas du DJ.


STÉPHANIE

(De loin)

Audrey, la couture,

c'est bien,

mais oublie

quand même pas

de manger

avant de repartir pour l'école.


AUDREY

Oui, maman!


JULIEN ALLARD-FRASER

Ce que je veux dire,

c'est que tu pourrais me faire

un costume de lutteur.

S'il te plaît, s'il te plaît!


AUDREY

Un costume de lutteur?

Tu voudrais pas

un casque de bain, à la place?

Ça serait bien moins compliqué.


JULIEN ALLARD-FRASER

C'est parce que

les lutteurs aussi

ont des costumes

qui s'étirent.

Et tu serais super bonne

pour m'en faire un

full beau.


AUDREY

C'est très gentil à toi,

Julien, mais ça me tente pas.

Désolée.


JULIEN ALLARD-FRASER

(Fâché)

Ah, ah, ah! T'es pas

nice!


AUDREY

Et le dire en anglais changera

pas grand-chose non plus!


JULIEN ALLARD-FRASER

Pis!


STÉPHANIE

Peut-être qu'on en

profiterait tous

du costume de lutteur de Julien.

Quand Jacques est pas là

pour se chamailler avec lui,

il a comme

des trop-pleins d'énergie.


AUDREY

Ah oui!

Et le costume pourrait l'aider

à se défouler un peu plus.

Dans le fond, me pratiquer

sur ça ou sur autre chose...

C'est bon, Julien!

Je vais le faire, ton costume!


STÉPHANIE

Merci, ma grande.


AUDREY

Ça fait plaisir.


JULIEN ALLARD-FRASER

Cool! Merci, merci, merci!

Vous allez voir

de quoi Juliano

l'invincible est capable!


JULIEN ALLARD-FRASER grimpe sur le divan et saute sur AUDREY.


AUDREY

Julien!

Arrête, j'ai une aiguille

dans les mains, c'est dangereux!


JULIEN ALLARD-FRASER

Pas aussi dangereux

que Juliano

l'invincible!


AUDREY

Julien, si t'arrêtes pas,

je ferai pas ton costume!

Compris?


JULIEN ALLARD-FRASER

Oui, madame.

Pas de problème, madame.

D'abord, je vais m'attaquer

au coussin maléfique!


JULIEN ALLARD-FRASER prend un coussin du divan et fait une prise de lutte.


Pendant ce temps, à l'école, MAUDE sort du local du journal vêtue d'une jupe et d'un chandail qui ressemblent à ceux que porte MÉLANIE.


MAUDE

(Agacée)

Ah... je sais pas, Mélanie.

Je suis vraiment pas à l'aise.


MÉLANIE

Ben non! C'est juste

parce que t'es resplendissante.

C'est un nouveau sentiment

pour toi, tu dois t'habituer.


MAUDE

Non, tu m'as

habillée comme toi.


MÉLANIE

Pardon?! Primo, j'ai assez

de talent pour créer autre chose

que des clones de moi-même.

Et secundo,

même ceux

qui connaissent rien en mode

vont voir que t'as un style

vraiment unique.

Allez, viens,

je vais te le prouver.


MÉLANIE et MAUDE s'approchent de MARC-O.


MÉLANIE

Allô, Marc-O!


MARC-O

C'est qui la fille

à côté de toi?

C'est Maude?

Ha! Vous êtes...


MARC-O pointe tour à tour MÉLANIE et MAUDE pour signifier qu'elles se ressemblent.


MAUDE

Primo, t'es

officiellement renvoyée

en tant que styliste

personnelle. Et secundo,

j'attends ton article

sur le tournoi d'échecs

demain matin.


MÉLANIE

Coudonc, as-tu décidé

de me pourrir la vie,

toi, aujourd'hui?


MARC-O

Ben là!


Chez les Allard-Fraser, JULIEN ALLARD-FRASER est toujours en train de se battre avec le coussin. AUDREY se lève, excédée.


JULIEN ALLARD-FRASER

Qu'est-ce que tu fais?


AUDREY

Je m'en vais coudre

dans ma chambre. Tu m'énerves.


JULIEN ALLARD-FRASER

Ah non, non, non!

Je veux te regarder.

Je ne bougerai plus,

je te jure.


AUDREY

Tu ne bougeras plus?


JULIEN ALLARD-FRASER

Promis. Regarde.


JULIEN ALLARD-FRASER s'assoit très droit sur le divan et retient son souffle.


AUDREY

Tu peux

respirer quand même.


JULIEN ALLARD-FRASER

Merci.


JULIEN ALLARD-FRASER expire bruyamment.


MARC-O retrouve MÉLANIE au local du journal.


MARC-O

Oh! Mélanie!

Je te cherchais.

J'ai besoin de ton aide

pour quelque chose.

Je voulais t'en parler

tantôt, mais...


MÉLANIE

Parce qu'à cause de ta petite

erreur sur la personne,

moi, j'ai perdu

ma job de styliste

et je suis pognée à écrire un

article sur le tournoi d'échecs.


MARC-O

Qu'est-ce que tu ferais

si je te disais que j'ai un plan

pour que Mona vous redonne

vos cellulaires?


MÉLANIE

Je te dirais que je t'écoute

et je mettrais ma main

sur mon menton.


MARC-O

J'ai déjà

des amis dans le coup,

mais plus il y aura de monde,

mieux ça va être.


MÉLANIE

(Intéressée)

Hum-hum!

Et c'est quoi, ton plan?


MARC-O

On va piéger Mona.


MÉLANIE

Intéressant.


MARC-O

J'ai décidé d'appeler ça

l'Opération Freeze.


MÉLANIE

(Acquiesçant)

Hum-hum!


Plus tard, au local du journal, MAUDE a sorti les vêtements des sacs et les as éparpillés un peu partout. MONA entre dans le local.


MONA

Qu'est-ce qui

s'est passé ici?

On dirait qu'une garde-robe

a explosé dans le local.


MAUDE

Mes cousines

m'ont donné des vêtements

et faut que je choisisse

ceux que j'aime.

Le problème, c'est que

je sais pas ce que j'aime.


MONA

Je suis pas une experte

en mode, quoique...

Si je peux te donner

un conseil...


MAUDE

Euh, non, ce sera pas

nécessaire, Mona, vraiment.


MONA

Tu te trompes jamais

avec du saumon!


MAUDE

C'est un conseil mode

ou une suggestion de souper?


MONA

Non! La couleur saumon!

Non seulement c'est raffiné,

mais c'est aussi la couleur

de l'uniforme

de notre équipe de ping-pong!


MAUDE

C'est une façon

de voir les choses.


MONA

Oui!


MONA trouve une casquette saumon dans le tas de linge.


MONA

De cette manière-là,

tu portes du beau linge

et tu encourages

ton école en même temps.

Qu'est-ce

qu'on dit à Mona?


MAUDE

Merci?


MONA

Ah! Je suis là

pour ça, Maude.

Je suis là pour ça.


MARC-O entre dans le local du journal alors que MONA en sort.


MONA

Du saumon, Marc-O!

Du saumon!


MARC-O

Saumon.

(Sarcastique)

Oh... Hi!

Belle casquette!


MAUDE

Ah... Je pense que

j'ai vraiment atteint

le fond du baril.

Ou plutôt le fond

du sac à linge sale.


MARC-O

Passe-moi le iPad. Je pense

que je pourrais t'aider.


MAUDE

Arrange-toi pas

pour me le faire confisquer.


MARC-O

Je vais télécharger

une application mode

que j'ai vue

dans un magazine informatique.


MAUDE

Un magazine

« informatique ».


MAUDE fait un clin d’œil de connivence.


MAUDE

Tu peux me le dire, Marc-O, que

tu lis des magazines de mode.

Je te jurerai pas!


MARC-O

Tu peux essayer

différents looks virtuels

sans avoir à te changer

tout le temps.


MAUDE

Cool! Merci!


MARC-O

On parlait de Mona,

ça te tenterait

de participer

à l'Opération Freeze?

C'est une mise en scène

pour qu'elle remette

les cellulaires confisqués.


MAUDE

Pas le temps, j'ai un problème

de look à régler.


MARC-O

OK, d'abord.


MAUDE

À moins que tu me donnes

le nom de ton magazine de mode.


MARC-O sort du local en prenant une expression agacée.


Un peu plus tard, MARC-O discute avec MONA.


MONA

Une télécommande

pour contrôler les jeunes?

Est-ce qu'on est le 1er avril

et personne me l'a dit?


MARC-O

J'ai fait des recherches

pour savoir s'il existait

une application stoppant ceux

qui courent dans les corridors.


MÉLANIE se tient tout près, une revue à la main.


MONA

Et comment ça marche,

Je suis ton application magique?


MARC-O

Avec des ultrasons. Ça émet

des fréquences inaudibles

qui permettent

de stopper les jeunes sur place.


MONA

Le jour où il va exister

une télécommande

pour contrôler les jeunes...

(Chuchotant)

Je vais porter une

robe de princesse au travail.


MARC-O

Je vous suggère de penser

à sa couleur tout de suite.


MONA

(Peu impresionnée)

Oh!


MARC-O

Regardez.


MARC-O déclenche la sonnerie très aiguë. Tous les élèves qui se trouvent à proximité s'arrêtent. MARC-O arrête la sonnerie et les élèves se remettent à bouger.


MONA

Ben voyons!


MARC-O

À votre tour.

Essayez sur Mélanie.


MONA

(Abasourdie)

Hein?


MARC-O

Faut bien pointer.


MONA déclenche la sonnerie très aiguë. MÉLANIE, qui est en train de feuilleter sa revue, laisse sa main en l'air, comme figée. MONA arrête la sonnerie et MÉLANIE se remet à bouger normalement.


MONA

C'est pas croyable!


MARC-O

Vous avez compris

le principe.


MONA

J'avoue que je te croyais pas

au début, mais là...


MONA donne son cellulaire à MARC-O.


MONA

Télécharge-moi ça.

Comme je tiens

toujours parole,

je vais rendre les cellulaires

confisqués. Pis? C'est fait?


MARC-O

Et voilà,

c'est fait!


MONA

Good!

Maintenant, à moi

les sprinteurs de corridor!


MONA s'éloigne. MARC-O rejoint MÉLANIE.


MARC-O

Ç'a marché!


MÉLANIE

Ah! Malade!

Une heure de plus sans mon cell

et je pense que j'explosais!

Mais attends...

Qu'est-ce qui va se passer

quand Mona va tester

sa télécommande

sur des gens qui sont pas

dans le coup?


MARC-O

(Ne sachant pas quoi répondre)

Euh...


MÉLANIE

T'avais pas pensé à ça?


MARC-O

J'ai oublié.


Après l'école, MAUDE rentre chez elle.


MAUDE

Allô, je suis là!


STÉPHANIE

Allô, ma grande!

T'as l'air

de bonne humeur.


MAUDE

Oui! C'est parce que j'ai

enfin trouvé mon look.

Attends, je vais te montrer.


MAUDE tend la tablette électronique à SOPHIE. Sur l'écran, il y a une photo de MAUDE qui porte des collants, une jupe, une grosse ceinture et des bottes longues.


MAUDE

Pis?


STÉPHANIE

(Hésitant)

Ah, bien...


JULIEN ALLARD-FRASER

Banzai!


JULIEN ALLARD-FRASER saute sur MAUDE.


STÉPHANIE

Julien!

Pour la millième fois,

c'est pas le temps

de se chamailler. Arrête!


JULIEN ALLARD-FRASER

Trop cool ton look

là-dessus, Maude!


MAUDE

Tu trouves?


JULIEN ALLARD-FRASER

T'es habillée quasiment pareil

à Derek Thunder!


MAUDE

Derek qui?


JULIEN ALLARD-FRASER

Derek Thunder,

mon lutteur préféré.

C'est quasiment

le même costume!


MAUDE

Ouais, trop génial.

Ah, si vous me cherchez,

je vais être dans ma chambre

en train de regretter

toutes mes décisions

de la journée.

Et peut-être même

toutes mes décisions de ma vie.


JULIEN ALLARD-FRASER s'approche de STÉPHANIE, l'air taquin.



JULIEN ALLARD-FRASER

Derek Thunder!


JULIEN ALLARD-FRASER s'apprête à faire une prise de lutte à STÉPHANIE qui pare l'attaque avec un coussin.


Pendant ce temps, à l'école, MARC-O rejoint MONA qui surveille près des casiers.


MARC-O

Euh, Mona, j'ai quelque chose

à vous dire, à vous avouer.


AUDREY passe rapidement devant MONA en parlant au téléphone.


AUDREY

Oui, Maude,

j'arrive.


MONA

Oh, on ralentit, jeune fille!


AUDREY

Bon, faut que je raccroche.

À tantôt, bye. Quoi?


MONA

Voyons, elle est sourde

en plus d'être pressée!

J'ai dit: on ralentit!


AUDREY

Euh, désolée,

je parlais avec ma sœur.


MONA

Oh! Tu parlais

avec Maude!

Pis? Est-ce qu'elle est allée

pour le saumon, finalement?


AUDREY

Euh, non, je pense

qu'on va manger

de la lasagne pour souper,

mais je vois pas

vraiment le rapport.


MONA

Laisse faire. Je ferme les

yeux sur ton excès de vitesse

cette fois-ci.

La prochaine fois,

je pèse sur le bouton!


MONA déclenche la sonnerie très aiguë. MARC-O et AUDREY se bouchent les oreilles, mais continuent de bouger.


MONA

Marc-O...


MARC-O

Oui?


MONA

Est-ce que je serais fait

avoir, par hasard?


MARC-O

Bien oui!


MONA

Tiens, tiens!


MARC-O

Vous le saviez déjà?

C'est tellement évident

que c'est des ultrasons

que juste les jeunes entendent.


MONA

Ah ben oui!

C'est évident!


MARC-O

Honnêtement,

j'ai failli croire

que vous étiez tombée

dans le panneau.

Mais vous êtes

trop futée pour croire

qu'une télécommande à jeunes,

ça peut exister! Trop absurde!


MONA

C'est sûr que je le savais!

J'avais-tu l'air partie pour mettre

une robe de princesse?!


MARC-O

Ben non...


MONA

N'empêche qu'une application

qui fait des sons désagréables,

ça peut être très pratique

pour une surveillante.

Je peux éparpiller les flâneurs

juste en pesant sur le piton.


MONA déclenche la sonnerie très aiguë. Les élèves assis sur les bancs se bouchent les oreilles et se lèvent pour s'en aller.


MARC-O

Vu de même...


MONA

Fait que, voilà

ce que je te propose.

Je garde l'application,

tu te fais pas punir

pour m'avoir menée en bat...

Pour avoir essayé

de me mener en bateau.

Mais en échange,

on tient ça mort

et t'en parles à personne.

Marché conclu?


MARC-O

Marché conclu.


MONA

Good! Astheure,

va t'en chez vous.

Tout de suite!


Chez les Allard-Fraser, AUDREY est en train de terminer le costume de lutte de son frère.


STÉPHANIE

Wow!


AUDREY

C'est drôle,

mais ça m'inspire, la lutte.


STÉPHANIE

En tout cas, bravo.

D'après moi,

ça sera pas bien long

avant que tu te fasses

tes propres costumes.


AUDREY

Merci.


STÉPHANIE

Et Julien va être tellement

content, oh, là, là!


AUDREY

Si ça peut lui faire passer

ses envies de nous bûcher

dessus, ça me fait plaisir!


STÉPHANIE

Pis... comment

ça se passe avec Maude?

Écoute, elle était

tellement déprimée

quand Julien a comparé son look

à celui de... Derek Tondeuse.


AUDREY

Non, c'est

Derek Thunder, maman.


STÉPHANIE

Ah oui, c'est vrai!


AUDREY

Je sais,

Maude m'a tout raconté.

On a travaillé pendant une heure

son fameux nouveau style.


STÉPHANIE

J'en reviens pas, t'as eu

le temps d'aider ta sœur

et de coudre

un costume à ton frère.


AUDREY

Ben qu'est-ce que tu veux,

je suis serviable de même, moi.

Ça fait que

ça doit bien valoir

un petit congé de vaisselle

pour ce soir?


STÉPHANIE

Oui, bien oui,

pourquoi pas?


AUDREY

Cool!


STÉPHANIE

C'est juste plate pour toi,

parce que la vaisselle

est déjà faite.


AUDREY

La semaine prochaine, d'abord?


STÉPHANIE

OK!



Plus tard ce soir-là, AUDREY et STÉPHANIE sont toutes deux dans le salon.


AUDREY

OK, ça sera pas long.

Mesdames et messieurs,

voici Maude 2.0.


MAUDE entre dans le salon vêtue d'un pantalon, d'une veste, d'une chemise et d'un nœud papillon.


STÉPHANIE

Ah! Maude!

T'es superbe!

Bravo!

Bravo, les filles.

À vous entendre

vous picosser ce matin,

j'étais certaine que vous seriez

pas capables de vous aider,

mais je suis contente

de m'être trompée.


MAUDE

C'est un peu de ma faute.

J'ai préféré être conseillée

par la moitié de l'école

plutôt que ma sœur.


AUDREY

Elle a même préféré

recevoir des conseils

de Mona plutôt

que de moi.


STÉPHANIE

De Mona?


MAUDE

Minute,

c'est pas comme si

je lui avais demandé

ses conseils!


STÉPHANIE

Laisse-moi deviner...

Elle t'a suggéré

la couleur saumon.


MAUDE

Bingo!

En tout cas,

merci de m'avoir aidée.


AUDREY

Il y a pas de quoi.

J'avoue que

j'étais pas mal rushante

avec mes histoires

de « droit d'aînesse ».


MAUDE

En plus de me dire

que j'avais pas de style.


AUDREY

Hé, wô! OK,

pas besoin d'en rajouter.


STÉPHANIE

Mes deux filles

qui reconnaissent leurs torts

l'une envers l'autre.

Vite une photo,

votre père

me croira pas.


MAUDE

Très drôle, maman.


JULIEN ALLARD-FRASER arrive en trombe dans le salon, vêtu de son costume de lutteur.


JULIEN ALLARD-FRASER

Juliano l'invincible!


JULIEN ALLARD-FRASER saute sur le divan et fait des prises de lutte aux coussins.


STÉPHANIE

Peut-être qu'à trois,

on l'aiderait à se défouler

trois fois plus vite?


STÉPHANIE, AUDREY et MAUDE s'approchent de JULIEN ALLARD-FRASER, poings levés, comme prêtes à se battre.


JULIEN ALLARD-FRASER

Mais que se passe-t-il?


AUDREY

Tu vas écouter, Juliano.


MAUDE

L'invincible!


STÉPHANIE, AUDREY et MAUDE fondent sur JULIEN ALLARD-FRASER et se mettent à le chatouiller.


[Début information à l'écran]

tfo.org/subitotexto

[Fin information à l'écran]


MAUDE

Pour jouer

ou revoir des émissions,

rejoins-nous sur le web.


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par