Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ruined Year`s End

A disaster threatens the end-of-year show. Jennifer has to save it… and she has to study for finals, and quickly. Maude and Melanie help her out by setting up an Emergency Study Group.



Production year: 2014

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin générique d'ouverture


JENNIFER marche dans le couloir en regardant une liste de choses à faire.


JENNIFER

Ça, c'est fait...

Ça aussi, fait.


MME CARDINAL

(Rattrapant JENNIFER)

Oh, oh, oh, Jennifer!

As-tu besoin d'un coup de main

pour les derniers préparatifs

pour le spectacle

de fin d'année?


JENNIFER

Euh, non, tout

est fait pour demain.


MME CARDINAL

T'es sûre?

Parce que moi, j'ai donné

mon dernier cours, hier.

Donc, j'ai du temps en masse

pour faire des courses...


JENNIFER

C'est gentil, mais

il n'y a plus rien à faire.


MME CARDINAL

Wow! T'es efficace!


JENNIFER

Je le sais, je vais enfin

pouvoir me mettre à étudier.


MME CARDINAL

Attends, tu veux dire que

t'as pas commencé à réviser?


JENNIFER

Bien non, j'ai pas eu le temps

à cause du spectacle.


MME CARDINAL

Je comprends, mais je vais

te donner un tuyau:

l'examen de géographie et

histoire, il sera pas facile.


JENNIFER

C'est pas comme si j'étais

pas bonne en géo;

je connais toutes mes capitales

par coeur.


MME CARDINAL

C'est vrai que t'es bonne

en géographie,

mais le volet histoire va

demander beaucoup de révision.


JENNIFER

Ah, oui?


JENNIFER retrouve MAUDE dans la salle de récupération.


JENNIFER

Maude! Je suis dans

la schnoutte.


MAUDE

(S'examinant dans un miroir)

Trouves-tu que j'ai l'air

cernée?


JENNIFER

Il paraît que l'examen de géo

puis d'histoire va être dur.


MAUDE

Ah, oui? Pour vrai?


JENNIFER

Hum-hum.

Puis j'ai même pas encore

commencé à réviser.


MAUDE

Bien, ça va être correct.

En deux jours,

tu devrais avoir le temps

de réviser toute la matière.


JENNIFER

Non, Maude, tu comprends pas.

J'ai pas encore rien révisé.

Il me manque toutes les matières

à étudier.


MAUDE

Mais, Jenn, les examens

de fin d'année commencent

dans deux jours!


JENNIFER

(Soupirant)

Je le sais.


BASTIEN et FRANCIS mettent la touche finale à leurs costumes dans la salle de toilettes.


FRANCIS

As-tu reçu nos passes

du CapeCon?


BASTIEN

Ils m'ont envoyé un courriel; on

peut les récupérer sur place.


FRANCIS

T'es sûr? J'ai pas le goût

qu'on se fasse revirer de bord,

rendus à Toronto.


BASTIEN

Arrête de stresser!

On est prêts!


FRANCIS

On sait même pas

ce que ça va donner

avec nos capes lumineuses.


BASTIEN

Avec quoi t'alimentes

les lumières de Noël?


FRANCIS

Un transformateur électrique

pour chauffer des bottes de ski.


BASTIEN

Puis ça marche?


FRANCIS

Hier soir, ça marchait.

J'ai rajouté du papier

d'aluminium pour plus d'effet.


BASTIEN éteint la lumière pour admirer le résultat.


FRANCIS

Hein!


BASTIEN

Nice!

Avec ça, on va impressionner

des filles en fin de semaine!


FRANCIS

Même pas besoin

de Batmobile.


Un bruit de chasse d'eau se fait entendre. BRANDON-LEE sort d'une toilette.


BRANDON-LEE

Wow!


BASTIEN s'empresse de rallumer la lumière.


BRANDON-LEE

(Moqueur)

Comme ça, Batman et Robin

s'en vont se magasiner

des blondes à Toronto?


Pendant ce temps, MAUDE pose une affiche sur la porte du local du journal. MÉLANIE arrive.


MÉLANIE

C'est quoi, ça,

"gueu"?


MAUDE

Non, pas gueu, geu!

Pour groupe d'études

d'urgence.

C'est pour aider Jennifer

à étudier.


MÉLANIE

Elle est si poche

que ça?


MAUDE

Non, non! Elle a juste pas

commencé à réviser.

Puis nous,

on va l'aider.


MÉLANIE

Euh, quand tu dis "nous"...


MAUDE

Oui, je parle aussi

de toi, Mélanie.

Après ce que Jenn a fait pour

le spectacle de fin d'année,

tu lui dois bien ça.


MÉLANIE

Non, mais j'aimerais

bien, hein.

Mais il faut absolument que

je repose ma voix pour demain.


MAUDE

Je te rappelle que si Jennifer

avait pas été là,

tu chanterais pas demain.


MÉLANIE

Tu le sais pas, ça.


MAUDE

Envoye donc, Mélanie! Ça va

être bon pour toi aussi.

Tu vas réviser

en aidant Jenn.


MÉLANIE

OK, mais à une seule

condition:

penses-tu que tu pourrais me

trouver un humidificateur?


MAUDE

Non! Puis c'est pas une raison

valable pour te désister.


MÉLANIE

Bon. OK.

D'accord. Mais...

je pourrai pas parler.


MAUDE

Non, mais tu peux toujours

écrire!


JENNIFER

(Arrivant au local du journal)

Ah... les filles,

c'est full beau.

Merci tellement de m'aider, là!


MAUDE

Ah, ça nous fait plaisir.

Hein, Mélanie?


Dans la salle des toilettes, BASTIEN et FRANCIS tentent de s'expliquer.


BASTIEN

Les filles aussi, trippent

sur les superhéros.


BRANDON-LEE

Ah, oui?

Qui ça?


BASTIEN

Bien... des filles geeks, là.


FRANCIS

Puis on s'en va pas à Toronto

pour cruiser,

on y va pour participer

à la plus grosse convention

de geeks au Canada.


BASTIEN

Bien, on y va aussi

un peu pour cruiser.


FRANCIS

Bien oui, mais...

(S'adressant à BRANDON-LEE)

Qu'est-ce que tu connais

aux filles, toi?


BRANDON-LEE

Relaxe. J'ai justement besoin

de vos conseils de nerds.


BASTIEN

Hein? Et c'est qui

la chanceuse?


FRANCIS

Je pense que tu veux dire

la malchanceuse?


BRANDON-LEE

Maude.


FRANCIS

Maude?

Oublie ça! Elle aimerait mieux

frencher son livre de math

avant de s'intéresser à toi.


BRANDON-LEE

Ah, oui? Puis pourquoi elle

m'a envoyé ça, d'abord?


FRANCIS

(Lisant le message texte de MAUDE)

"Salut. J'ai rêvé à toi!!

Bizarre, non?

Bonne journée."


BASTIEN

En plus, elle t'a écrit

avec des points d'exclamation?

Bien là, c'est sûr

qu'elle a un oeil sur toi!


FRANCIS

J'avoue.


BRANDON-LEE

C'est ça que je me suis dit.

Mais je l'ai croisée, puis elle

m'a presque envoyé promener.


BASTIEN

Elle a peut-être pas

un oeil sur toi.


BRANDON-LEE

Tu viens juste de dire que...


FRANCIS

Ou...

elle veut pas le montrer

en public.


BASTIEN

Ou... elle avait un oeil

sur toi en se levant,

mais quand elle t'a vu,

elle a changé d'idée.


BRANDON-LEE

Elle aurait changé d'idée

en deux heures...


BASTIEN

Tu sais comment les filles

sont pas branchées, des fois?


BRANDON-LEE

OK, mais

je fais quoi, là?


FRANCIS

Bien, c'est simple.

Tu t'arranges pour

te rapprocher d'elle

puis tu l'impressionnes.


BRANDON-LEE

Ouais... OK.


BASTIEN

Mais, mais, mais...

"subetilement".


BRANDON-LEE

Merci, les geeks.


FRANCIS

Bonne chance.


BASTIEN

(Murmurant à FRANCIS)

Il a tellement

aucune chance...


FRANCIS

Bon, on essaye-tu

nos costumes?


BASTIEN

Oui, puis on va-tu

à l'auditorium,

question d'avoir la paix?


FRANCIS

Parfait! On va être

dans le noir total.


BASTIEN

À l'abri des regards, hein?


Dans le local du journal, JENNIFER aperçoit un panier de nourriture posé sur la table.


JENNIFER

Hein! Il y a même

des barres tendres?


MAUDE

Pour te donner

de l'énergie.

Tu vas en avoir besoin

pour réviser maths.


JENNIFER

Je me suis dit qu'on pourrait

commencer avec l'histoire.


MÉLANIE fait de grands gestes, puis écrit quelque chose sur la page d'un cahier.


JENNIFER

(Parlant de MÉLANIE)

Qu'est-ce qui se passe

avec elle?


MAUDE

Elle ménage sa voix

pour demain.


MÉLANIE écrit en gros caractères le mot «MATHS».


JENNIFER

Non, c'est parce que ma priorité,

c'était l'histoire.


MÉLANIE écrit un autre mot.


JENNIFER

(Soupirant)

La journée va être longue, hein.


MAUDE

OK, les filles, on n'a vraiment

pas le temps de s'obstiner.


Un signal d'alarme de feu retentit.


MAUDE

C'est pas vrai!


JENNIFER

Sûrement une fausse alarme.


MAUDE

Il faut sortir quand même!


JENNIFER

Ça va prendre une demi-heure!

Si ça sonne encore dans dix

secondes, on sortira, OK?


MÉLANIE montre une page sur laquelle est écrit: «Je t'aide si vous m'aidez aussi!»


JENNIFER

Hé, La Catasfiore!

C'est moi qui risque de pocher

la moitié de mes examens.


MAUDE

Bon, les filles, il faut vraiment

sortir.


MME CARDINAL

(Arrivant au local du journal)

Qu'est-ce que vous faites?


MAUDE

On étudiait, mais on va sortir

à cause de l'alarme.


MME CARDINAL

Non, oubliez ça,

c'est une fausse alarme.


L'alarme cesse.


MME CARDINAL

Maude!

Je peux te parler en privé,

à l'extérieur?

C'est à propos

de... ta mère.


Les filles se regardent en silence. MAUDE et MME CARDINAL sortent dans le couloir.


MAUDE

Qu'est-ce qui se passe?


MME CARDINAL

C'est une excuse bidon pour pas

faire paniquer Jennifer.


MAUDE

Pourquoi Jennifer paniquerait?


MME CARDINAL

L'alarme de feu, c'était vrai.

Deux étudiants ont fait partir

les gicleurs dans l'auditorium.

Les décors du spectacle

de fin d'année sont inondés!


MAUDE

Non...


MME CARDINAL

Oui!


MAUDE

Non, non, non...

Jennifer va paniquer!


MME CARDINAL

Paniquer! Oui.


MÉLANIE sort du local.


MÉLANIE

Désolée, mais je débarque

du "GEU"; Jenn est pas parlable.


MAUDE

Mélanie, arrête de faire

ta princesse, puis retourne l'aider.


MÉLANIE

Woh... Qu'est-ce qui

se passe ici, là?


MAUDE

(Chuchotant)

L'auditorium a été inondé.

Il faut pas que Jennifer

l'apprenne tout de suite.

Elle a besoin de concentration

pour réviser.


MÉLANIE

Oui, mais...

le spectacle?


MME CARDINAL

Pour l'instant, il y a encore

un spectacle,

mais ça se peut

qu'il y ait pas de décor.


MÉLANIE

Ah, mais c'est pas grave.


MAUDE

C'est pas grave?

Jennifer va capoter!


MME CARDINAL

(Partant vers l'auditorium)

Je vais voir

ce que je peux sauver.


MAUDE

Euh... attends,

je vais venir voir.

(S'adressant à MÉLANIE)

Bon. Toi, tu t'assures

que Jennifer

sorte pas du local,

jamais.

C'est-tu clair?


MÉLANIE

Comment je fais ça?

J'ai pas de voix, moi!


MAUDE aide MME CARDINAL à sortir le décor inondé de l'auditorium. BASTIEN et FRANCIS aident aussi.


MME CARDINAL

On se tasse! Attention!


MAUDE

C'est pas juste un peu

mouillé, c'est super mouillé!


MME CARDINAL

(S'adressant aux deux garçons)

C'est quoi, l'idée de se déguiser

en superhéros, à votre âge?...


BASTIEN

Woh! Il y a plein d'adultes

qui tripent sur les superhéros.

Ça a rien à voir

avec l'âge.


MME CARDINAL

OK. Les lumières de Noël,

ça se branche pas

sur un transfo qui alimente

des éléments chauffants

pour bottes de ski.

Ça va dans les arbres de Noël.

Pas sur des tissus inflammables.


FRANCIS

On le sait,

pas besoin d'en rajouter.


BASTIEN

Puis nous aussi, on est

perdants, là-dedans;

nos capes sont pleines

de trous.

On pourra même pas

les utiliser pour...


FRANCIS fait signe à BASTIEN de se taire.


MME CARDINAL

Là, ça va nous prendre

tous les séchoirs,

les ventilateurs... tous les

trucs chauffants de l'école.


MAUDE

Ah, je sais que ma soeur

a un fer plat dans sa case.


MME CARDINAL

Non. Toi, va rejoindre

Jennifer parce qu'elle va

se poser des questions.


MAUDE

Oui, mais je...


MME CARDINAL

Les gars vont m'aider.

Puis je vais tenir

au courant.

OK? Vas-y.


MME CARDINAL

(S'adressant à BASTIEN)

Toi! Va me chercher

le fer plat à Audrey.


BASTIEN

Qu'est-ce qu'on va faire

avec un fer plat?


MME CARDINAL

Je t'expliquerai plus tard.

Allez! Envoye!

(S'adressant à FRANCIS)

Puis toi, Batman,

suis-moi...


Dans la salle des toilettes, FRANCIS et BASTIEN sèchent et recoiffent des perruques.


FRANCIS

Là, on n'a plus de cape

puis on est ruinés, c'est ça?


BASTIEN

Exactement.


FRANCIS

On y va sans cape?


BASTIEN

Ça s'appelle CapeCon,

Francis!

On peut pas aller là sans capes,

sinon j'aime mieux pas y

aller pantoute.


FRANCIS

On peut pas ne pas y aller,

avec tout l'argent

qu'on a dépensé.


BASTIEN

Justement, on n'en a plus,

d'argent.

On peut même pas

en louer des nouvelles.


FRANCIS

Une cape jaune

puis une cape noire,

ça se trouve pas

au coin de la rue.


BRANDON-LEE entre dans la salle des toilettes.


BRANDON-LEE

OK, c'est pas

des rumeurs, là?

(Rigolant)

Vous avez vraiment mis

le feu à vos costumes!


FRANCIS

Oui! Puis dégage avant

que je te batfrappe

avec ma Batperruque.


BRANDON-LEE

J'avoue que ça doit

être humiliant

de passer de superhéros

à super loser.


BASTIEN

(Avec un rire forcé)

HA! HA! HA!

T'avais pas

une Maude à aller cruiser, toi?


BRANDON-LEE

Elle est enfermée

dans le local du journal

avec Jennifer, puis personne

n'a le droit d'entrer.


FRANCIS

Si tu veux l'impressionner,

lâche les jokes plates

puis va dire à Mme Cardinal

que tu veux l'aider

à faire sécher les décors.


BRANDON-LEE

C'est bon, ça!


FRANCIS fait signe que oui.


BRANDON-LEE

Merci, Batman.


Dans le local du journal, les filles aident toujours JENNIFER à étudier.


MAUDE

C'est pour ça que,

quand t'additionnes

un tiers plus

deux septièmes...


JENNIFER

Ah, OK, je comprends.


MÉLANIE

Mais pas moi.

Mais c'est pas grave, hein.

L'important, c'est que

toi, tu comprennes.


JENNIFER

(S'adressant à MÉLANIE)

T'avais raison

qu'on commence par les maths.


MAUDE

Bon... on a pas mal fini

les statistiques.

Qu'est-ce qu'il reste

à réviser?


JENNIFER

Ça va, Maude?

T'as l'air bizarre.


MAUDE

Je suis pas bizarre.


MÉLANIE

Elle est pas bizarre.


JENNIFER

Maude, je te connais...


MAUDE

Non.. non, mais je...

Tout est correct.


BRANDON-LEE entre dans le local du journal.


MAUDE

BL, on étudie.

Dégage.


BRANDON-LEE

Je suis juste venu chercher

le ventilateur.


MAUDE

Non, pas question.

On l'utilise.


BRANDON-LEE

C'est Mme Cardinal qui

m'envoie,

puis elle en a vraiment

besoin...


MAUDE

(Riant nerveusement)

Ah! Bien...

dans ce cas-là,

tu peux le prendre.


JENNIFER

Mais non, ça aère le local.

Puis pourquoi Mme Cardinal

en a tant besoin?


MÉLANIE

(S'adressant à JENNIFER)

De toute façon, c'est

très mauvais pour ma gorge.

Tu voudrais

quand même pas

que j'arrive demain avec

une extinction de voix.


MAUDE

Bien non!


JENNIFER

Ouais, c'est vrai.


MAUDE

(S'adressant à BRANDON-LEE)

Qu'est-ce que t'attends?

Prends-le puis fais de l'air.

(S'adressant aux filles)

OK! On a comme pas mal

fait le tour en maths.

Moi, je... vais aller chercher

mon livre d'histoire;

je l'ai laissé

dans mon casier.


JENNIFER

(S'adressant à MÉLANIE)

T'es sûre

qu'elle est correcte?

En tout cas, elle est pas dans

son état normal, aujourd'hui.


MÉLANIE

Il nous reste tellement

de choses à faire.

Un peu de... géométrie,

hein, peut-être?

(Donnant un cahier à JENNIFER)

Tiens, prends ça. OK?


Dans la salle Des pas perdus, MME CARDINAL et FRANCIS essaient de sécher les palmiers décoratifs.


MME CARDINAL

Ah, maudine, ça sèche pas!

(Se tournant vers FRANCIS)

Toi?


FRANCIS

Non.


MME CARDINAL

Argh!

(S'adressant à BASTIEN)

Les costumes?


BASTIEN

Pas pire, pas pire.


MME CARDINAL

C'est pas les pantalons rouges

que tu portais, ce matin, ça?


BASTIEN

Ah, j'avais pas remarqué.


MME CARDINAL

T'avais pas remarqué

que, depuis 20 minutes,

tu sèches tes propres culottes?


BASTIEN

C'est parce que moi

puis Francis,

on est tannés de se promener

en Batman puis en Robin.


MME CARDINAL

Si tu savais comme c'est

le dernier de mes soucis!

Lâche les costumes puis mets-toi

sur les palmiers, OK?


MAUDE

(Arrivant)

Puis, ça avance?


MME CARDINAL

Bien non, ça sèche pas.

Puis tant que c'est pas sec,

on peut pas faire de retouches.


MAUDE

Bien, je peux pas retenir

Jennifer indéfiniment!

Il faut trouver

une solution!


MME CARDINAL

Je le sais,

mais pour l'instant,

j'ai pas de super pouvoir

pour faire sécher plus vite.


BRANDON-LEE

Euh, j'ai peut-être

une solution, moi.


Dans le local du journal, JENNIFER et MÉLANIE attendent le retour de MAUDE.


JENNIFER

Moi non plus,

je comprends pas.

Mais elle est où, Maude?


MÉLANIE

Ah, elle doit être allée

aux toilettes.


JENNIFER

Je vais aller chercher mon

chargeur pour mon cell.


MÉLANIE

Bien là!...

Attends, je...

Je vais texter Maude.

Je suis sûre

qu'elle s'en vient, hein.


JENNIFER

Ça va prendre cinq minutes.


MÉLANIE

(Autoritaire)

Jennifer Blais!

Assieds-toi

tout de suite!


JENNIFER

(Étonnée)

Qu'est-ce qui te prend?


BRANDON-LEE, pendant ce temps, essaie de faire passer son idée.


BRANDON-LEE

C'est tellement évident

comme idée;

ça m'étonne que personne

y ait pensé.


MAUDE

Crache! On n'a pas

juste ça à faire,

t'entendre te vanter.


BRANDON-LEE

Tu dis que...


MAUDE reçoit un message texte de MÉLANIE.


MÉLANIE

(Par message texte)

Jenn veux sortir... S.O.S.!!!]


MAUDE

Jennifer veut sortir du local!


MME CARDINAL

Merde! Euh, excusez...

schnoutte.


FRANCIS

On cache les décors?


BRANDON-LEE

Non! On les sort dehors

pour les faire sécher au soleil.

Ça va aller plus vite

puis Jennifer les verra pas!


MAUDE

Brandon-Lee, t'es génial!


MME CARDINAL

Je seconde.


MÉLANIE essaie de retenir JENNIFER dans le local du journal.


MÉLANIE

Je peux pas te laisser

sortir.


JENNIFER

Pourquoi?


MÉLANIE

Parce que... parce que...


JENNIFER

Qu'est-ce qu'il y a, Mel?


MÉLANIE

Je veux vraiment d'aider, Jen!


JENNIFER

OK...


MÉLANIE

Mais... je suis pas aussi

bonne en maths que Maude...

Et ça...

ça me fait vraiment de la peine

que tu préfères étudier

avec elle plutôt qu'avec moi.


JENNIFER

Mais t'es nulle en maths, Mel.


MÉLANIE

Je le sais.

Je me sens tellement...


JENNIFER

Poche?


MÉLANIE

Non.


JENNIFER

Rejetée?


MÉLANIE

Non. Ça commence par "in".


JENNIFER

Impuissante!


MÉLANIE

Oui! C'est ça, impuissante.

Je me sens full impuissante

puis...

je...

j'ai l'impression de...

(Sanglotant)

servir à rien.


JENNIFER

Bien, voyons, Mel...

pleure pas, là.

C'est pas bon pour ta voix.


MÉLANIE

C'est vrai, t'as raison,

je devrais pas.


JENNIFER

Je voulais juste aller

à mon casier.


MÉLANIE

Oui, mais... si...

si tu y vas,

puis que Maude revient,

bien, je vais me sentir

encore plus moins que rien

que d'habitude.


JENNIFER

Bon, bien, OK, on va essayer

de comprendre

les figures géométriques,

d'abord, ensemble.


MÉLANIE

Oh, oui.

(Soulagée)

Ah, c'est génial.

Je vais texter Maude

pour lui dire qu'elle peut

prendre son temps.

(Riant nerveusement)

Ha, ha.


Pendant ce temps, dans la salle Des pas perdus, le temps presse.


BASTIEN

(S'adressant à FRANCIS)

J'ai trouvé une cape

de Batman.


FRANCIS

Hé, cool!


MAUDE

(Interrompant la conversation)

Les gars...

on a besoin de vous.

Mélanie pourra pas retenir Jenn

indéfiniment.


FRANCIS

On va sortir les palmiers.


MAUDE

Non, vous allez aider Jennifer

avec ses sciences

en attendant d'étudier

l'histoire.


BRANDON-LEE

(Se proposant)

Je peux y aller, moi,

aider Jennifer.

J'ai des bons trucs pour

mémoriser en histoire.


MAUDE

BL, j'ai pas de temps pour

tes niaiseries.


BRANDON-LEE

Je te le jure!


MME CARDINAL

Hé, youhou!

Il y a des décors

à sortir, hein.


BRANDON-LEE

Mme Cardinal, c'est vrai

que je suis bon en histoire?


MME CARDINAL

C'est vrai que t'as eu une

bonne note à ton dernier test.

Quand tu te forces,

tu peux être bon.


FRANCIS

C'est à nous d'y aller.

C'est notre faute, tout ça.


MME CARDINAL

(S'adressant à BRANDON-LEE)

Bon, allez, chop, chop!

Attention...

Avance...


FRANCIS et BASTIEN essaient d'aider JENNIFER.


FRANCIS

T'es sûre que tu veux pas

réviser tes sciences?


JENNIFER

Certaine.


BASTIEN

Bien... parle-nous donc

de l'échelle PH!


FRANCIS

(Se tournant vers BASTIEN)

Ils apprennent pas ça

au premier cycle.


JENNIFER

L'échelle PH sert à déterminer

le degré d'acidité

d'une substance.


JENNIFER

Hein? Comment ça se fait

que tu sais ça, toi?


JENNIFER

À cause de la fabrication

des savons.


BASTIEN

OK! OK!

Euh, c'est quoi le PH

de la tisane au miel

que Mélanie a été chercher

tantôt?


JENNIFER

5,5, comme le thé.

Veux-tu savoir celui

de la bière?

4,5.

Celle du lait?

6,5.

Celle de l'eau de mer...


BASTIEN

Woh! Comment ça se fait que

t'es aussi bonne en sciences?


JENNIFER

Je vous l'ai dit

que je suis bonne.

C'est juste en histoire que ça

commence à presser.


FRANCIS

Je suis sûr que Maude va te

trouver un super coach d'histoire.

(Cherchant à la retenir dans le local)

On t'a dit qu'on allait

au CapeCon, ce week-end?


JENNIFER

Oui. Oui.


BASTIEN

Mais on t'a pas dit

qu'il nous manquait des capes.

T'aurais pas ça, une cape noire

ou jaune, par hasard?


JENNIFER

Euh, j'ai pas

de cape jaune,

mais une noire,

que je pourrais vous prêter.


BASTIEN

C'est vraiment cool, ça!


JENNIFER

Mais après le spectacle.


BASTIEN

Ah, OK. Mais tu changeras pas

d'idée demain...


JENNIFER

Pourquoi je changerais

d'idée?


BASTIEN

Je sais pas, pour

des raisons obscures.

Tu pourrais nous trouver caves

si on voulait peut-être...


FRANCIS

(S'adressant à JENNIFER)

Euh, tu sais pas où

on trouverait une cape jaune?


JENNIFER

Avez-vous fouillé

dans le costumier de l'école?


BASTIEN

Le costumier?


JENNIFER

Venez, je vais vous montrer

c'est où.


BASTIEN

Euh, non!


FRANCIS

On va s'organiser.


BASTIEN

Oui.


FRANCIS reçoit un message texte.


FRANCIS

Ah.

Ah, c'est Maude!

Elle s'en vient avec

un super prof d'histoire.

Yé!


JENNIFER

(Pas très enthousiaste)

Yé.


BASTIEN

Yé, hé, hé.


FRANCIS et BASTIEN retournent à la salle des toilettes. BASTIEN transporte un nouveau costume.


BASTIEN

(S'adressant à FRANCIS)

Bon, fais ce que tu veux,

mais moi,

je ne suis plus capable de me

promener en Robin.


FRANCIS

Tu vas avoir l'air encore plus

fou avec ça sur le dos.

Il y a rien d'autre

dans le costumier?


BASTIEN

Non. Et sais-tu ce qu'il y avait

surtout pas? Une cape jaune!


FRANCIS

Je le sais, pas obligé

de m'engueuler.


BASTIEN

C'est de ta faute,

tout ça.


FRANCIS

Hé! Je le savais-tu, moi,

que Jasmine irait chez elle,

sur l'heure du dîner,

faire sécher nos vêtements?


BASTIEN

Ça devrait être moi

qui porte la cape noire.

C'est moi qui l'ai trouvée;

Batman, ça devrait être moi!


FRANCIS

Non, Batman, c'est moi.

Depuis le début, c'est moi.


BASTIEN

Bien oui, facile à dire

après avoir brûlé

la seule cape jaune

de toute la ville.


FRANCIS

Sois solidaire au lieu de

penser juste à toi!


BASTIEN

(Ironisant)

Bien oui, solidaire,

comme des vrais superhéros.


FRANCIS

Exactement!

Batman laisserait jamais Robin

aller au CapeCon tout seul,

sans cape.


FRANCIS sort de la salle des toilettes, déçu. Pendant ce temps, MAUDE est de retour dans le local du journal, accompagnée de BRANDON-LEE.


JENNIFER

(S'adressant à MAUDE)

T'es sérieuse, là?

Tout ce que t'as trouvé

pour m'aider, c'est ça?


MAUDE

Il paraît qu'il est super bon

pour trouver des trucs

pour mémoriser les dates

importantes.


BRANDON-LEE

Youhou! Je suis dans la même

pièce que vous autres.


MAUDE

(Ignorant BRANDON-LEE)

Ça peut paraître

surprenant, mais...


JENNIFER

Pas juste surprenant.

C'est ridicule, fou raide,

débile.


BRANDON-LEE

(Donnant un cahier d'histoire à JENNIFER)

OK. Donne-moi le titre

d'un chapitre, n'importe lequel.


JENNIFER

(Feuilletant le cahier)

Sparte.


BRANDON-LEE

Sparte.

C'est à l'époque de

la Grèce antique.


JENNIFER

Tu savais ça, toi?


BRANDON-LEE

J'ai un truc infaillible

pour pas l'oublier.


JENNIFER

C'est quoi?


BRANDON-LEE

Sparte, ça ressemble à

"sprout".

Sprout, c'est

un bruit de pet.

Puis je pète quand je mange

du fromage feta.

Du feta, c'est grec,

puis ça sent le vieux...

Grèce antique!


JENNIFER

C'est con, comme truc.


BRANDON-LEE

Peut-être, mais

ça marche.

Puis j'en ai plein d'autres

comme ça.


MAUDE

C'est bizarre,

ça me fait penser...

Cette nuit, j'ai rêvé

à ma cousine Morane.


BRANDON-LEE

Ta cousine? Elle était-tu

dans le même rêve que moi?


MAUDE

Hein?


BRANDON-LEE

T'a pas rêvé à moi,

cette nuit?


MAUDE

Pas pantoute!

Qui t'a dit ça?


BRANDON-LEE montre à MAUDE le message texte qu'il a reçu.


MAUDE

Ah...

Non, c'est pas à toi

que je voulais l'envoyer,

c'est à ma cousine Morane.


BRANDON-LEE

Morane puis Brandon-Lee,

c'est pas vraiment mélangeant,

il me semble.


MAUDE

(Avec un rire gêné)

C'est parce que, dans

ma liste de contacts,

le nom après Morane,

c'est... moron.


BRANDON-LEE

Ah.


Un cri se fait entendre dans le couloir.


CRI DANS LE COULOIR

Quoi?!


MAUDE

Bon, continuez à trouver

des trucs niaiseux

pour mémoriser les dates.

Moi, je vais aller voir

ce qui se passe.


BRANDON-LEE

(S'adressant à JENNIFER)

Bon. Veux-tu savoir mon truc

pour connaître le nom

de l'empereur romain...

(Retenant JENNIFER pour ne pas qu'elle sorte)

Qu'est-ce que tu fais là?


JENNIFER

Je veux sortir.

Puis cette fois-là,

personne va m'en empêcher.


BRANDON-LEE

Je pense pas que

ça soit une bonne idée, OK?


JENNIFER

OK.


BRANDON-LEE

Hum.


JENNIFER se rassoit.


JENNIFER

(S'adressant à BRANDON-LEE)

Ah, pourrais-tu aller me

chercher le globe terrestre

dans le cagibi, s'il te plaît?


JENNIFER se sauve pendant que BRANDON-LEE a le dos tourné. Dans la salle Des pas perdus, MAUDE et MÉLANIE discutent avec MME CARDINAL.


MAUDE

Comment ça, annulé?


MME CARDINAL

On n'a pas le choix. On vient

de se rendre compte que

les sièges vont prendre

trois jours à sécher.


MAUDE

Puis, le Gala Méritas,

c'est ce soir!


MME CARDINAL

Annulé aussi.


MÉLANIE

Mais on s'en fout,

du Gala Méritas!

L'important,

c'est de sauver

le spectacle

de fin d'année.

J'ai travaillé tellement fort

pour mon numéro!


MAUDE

Mais là, qu'est-ce qu'on fait?


MÉLANIE

On n'a pas le choix.

Il faut avertir Jenn.

Elle va savoir quoi faire!


MAUDE

Non, non, on va essayer

de trouver une solution avant.


MME CARDINAL

Maude, on n'a pas

le choix.

Elle va se faire à l'idée.


JENNIFER

(Arrivant dans le couloir)

Savoir quoi?


FRANCIS rejoint BASTIEN dans le local du journal.


FRANCIS

Hé! J'ai reçu ton texto.

T'as une solution?


BASTIEN

Oui, bien, t'as raison;

il faut rester solidaire.

Soit on y va tous les deux

avec une cape ou on n'y va pas.


FRANCIS

Comme c'est là, je pense

qu'on n'ira pas.


BASTIEN

Mais j'ai peut-être

trouvé une autre option.

Elle est peut-être juste

un peu bizarre, mais...


FRANCIS

(Voyant que la nappe a disparu de sur la table)

La nappe?

Pas la nappe, j'espère.


BASTIEN

(Sortant une nappe de son sac)

Bien, c'est pas

très geek,

mais c'est mieux que rien.


FRANCIS

C'est vraiment...

Mieux que rien.


BASTIEN

OK, fiou!

Je pensais que

t'allais refuser.


FRANCIS

C'est toi qui vas

avoir l'air épais.

(Recevant un message texte)

Ah, c'est Maude.

Tout le monde nous attend

dans la salle des pas perdus.

Je pense qu'on a

une petite job à faire.


BASTIEN

(Levant un bras au ciel)

Eh bien, soyons braves!


FRANCIS

Tatala!


Dans la salle Des pas perdus, JENNIFER observe l'état des costumes et du décor.


JENNIFER

Ouais... la peinture

a été pas mal amochée.


MME CARDINAL

On a essayé de les faire

sécher au soleil, mais ça

a pas...


FRANCIS

(S'adressant à JENNIFER)

Je suis vraiment désolé

d'avoir scrappé tes décors.


BASTIEN

Bien, moi aussi.


JENNIFER

De loin, ça paraîtra pas.

Et puis l'important, c'est pas

les décors, c'est le spectacle.


MAUDE

S'il y a un spectacle...


MÉLANIE

Pourrais-tu être moins

négative, Maude, s'il te plaît?


MAUDE

(S'adressant à MÉLANIE)

Il me semble que

tu parles fort

depuis que tu sais que

le spectacle a été annulé.


JENNIFER

Le spectacle est pas annulé.


MÉLANIE

(S'adressant à MAUDE)

Tu vois? Je le savais.


JENNIFER

C'est pas parce que

l'auditorium est kaputt

qu'on pourra pas

faire le spectacle.

On va même faire les deux.

Demain soir, ici, on va faire

le spectacle de fin d'année

puis le Gala Méritas.


MAUDE

Wow!


BRANDON-LEE

Cool!

Les décors sont déjà rendus!


MME CARDINAL

C'est tellement

une bonne idée!

Je m'occupe de régler

les détails avec la direction.


FRANCIS

Bastien puis moi, on peut

s'occuper de l'éclairage.


JENNIFER

Oui! Vous êtes bons,

là-dedans, l'éclairage...


Tout le monde rigole.


JENNIFER

Ça va prendre quelqu'un

pour s'occuper

de la loge des participants.

On va faire ça

dans le local de récu.

Puis quelqu'un montera

le kiosque avec les billets.


MAUDE

Moi, je peux t'aider.


JENNIFER

Merci, Maude, mais t'en as

déjà assez fait.

Puis avec le GEU, je suis

presque prête pour mes examens.

Bien, merci.


BRANDON-LEE

(S'adressant à JENNIFER)

Puis grâce à moi,

tu sais que Sparte,

c'est à l'époque de...


JENNIFER

La Grèce antique!

Merci, Brandon-Lee,

je ne l'oublierai plus.


BRANDON-LEE

Yes.


MÉLANIE

Moi, je voudrais bien t'aider,

mais...


JENNIFER

Non. Toi, il faut que tu reposes

ta voix.

Tout est sous contrôle.

Pensiez-vous vraiment

que j'allais capoter?


MAUDE

(Se tournant vers BRANDON-LEE)

Merci d'avoir aidé Jennifer.


BRANDON-LEE

Pas de trouble.


MAUDE

Puis, euh...

je m'excuse pour le texto.

Puis aussi pour...

"moron".


BRANDON-LEE

Je m'en fous, Maude.


MAUDE

Je t'ai donné ce nom-là

au début de l'année,

avant de te connaître.

Là, je te trouve

un peu moins moron.


BRANDON-LEE

Sais-tu quel nom je t'ai

donné, moi, dans mes contacts?

Au lieu de Maude Allard Fraser,

j'ai écrit...

Maude a l'air folle.


MAUDE s'esclaffe.


MAUDE

Ça se dit pas,

"a l'air folle".


BRANDON-LEE

Bien, oui.


MAUDE

Bien, non.

Air, c'est masculin.

Il faut dire "avoir l'air fou"

ou "avoir l'air d'une folle".

Sinon, c'est une faute

de français...


BRANDON-LEE

(Contrarié)

Laisse donc faire, là, OK?


MAUDE sourit.


Fin de l'épisode


MAUDE

Pour jouer ou revoir

des émissions,

rejoins-nous sur le web!


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture




Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par