Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Summer is Over

It`s back to school at Victoire-Desmarais. Has the Sami-Jennifer couple survived the summer? Can Melanie make it through the day without having cool pictures to upload?



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

JENNIFER et SAMI sont sur le pas de la porte chez les Mazari.


JENNIFER

Bye, Mme Mazari!


SAMI

Bye, maman!


JENNIFER

Puis, passé des belles

vacances avec ta famille?


SAMI

Oui!

Mais ça a passé bien trop vite.


JENNIFER

Ouais, déjà l'école

qui va recommencer.


Un coup de klaxon retentit. JENNIFER et SAMI se retournent et saluent de la main. Une fois que la voiture s'éloigne, SAMI et JENNIFER se précipitent à l'intérieur.


SAMI

Bon, entre.

C'était tellement trop long,

cette semaine de vacances là.


JENNIFER

Je sais, j'ai jamais eu

aussi hâte à la rentrée.


SAMI et JENNIFER se prennent par les mains et s'approchent pour se donner un baiser. NADYA et SAAD rentrent à la maison à cet instant. SAMI et NADYA s'éloignent l'un de l'autre rapidement.


NADYA

Salut!


SAMI

Hé!

C'était donc bien

pas long.


SAAD

Ah,

tu me connais, hein?

Moi, je m'éternise jamais

dans les magasins.

Bonjour, Jennifer!


JENNIFER

Bonjour, M. Mazari.


NADYA

Regarde

les nouvelles choses

que j'ai achetées pour l'école.


SAAD

Tiens, prends ça,

ma chouette.


SAAD donne les sacs d'emplettes à NADYA et montre une pile d'enveloppes à JENNIFER.


SAAD

Ouais, il y a toujours

une belle pile

de factures à payer

quand on revient

de vacances.


NADYA étend son nouveau matériel scolaire sur la table.


JENNIFER

Ils sont vraiment beaux,

tes crayons, Nadya.


NADYA

J'en ai pris 12 qui brillent.


SAMI

T'aurais pu en prendre plus.


SAAD consulte une facture de téléphone.


SAAD

C'est qui, ça,

le 555-2177?


JENNIFER

Euh, c'est mon numéro.


SAMI

Pourquoi?


SAAD

T'as appelé Jennifer

18 fois en une semaine?


Chez les Beaucage, ALAIN entre dans la cuisine, une grande boîte de carton dans les mains. FRANCIS est installé à la table avec son ordinateur.


FRANCIS

Qu'est-ce qu'il y a

là-dedans?


ALAIN

De l'équipement

de hockey usagé.

Un beau don qu'on a reçu

au bureau de circonscription.


FRANCIS

Tu penses que Vincent

va vouloir mettre ça.


ALAIN

Non, ça, c'est pour les jeunes

qui ont moins de sous

dans le quartier.


FRANCIS

Ah.


ALAIN

C'est pas pour mes deux

grands ados pourris gâtés.


FRANCIS

Euh, il y a du monde

pas mal plus gâté

que nous autres, en passant.


ALAIN

Je le sais, mais vous êtes

quand même dans la ouate.

Puis ça, là,

ça vous empêche de... de voir

les belles choses, hein?


FRANCIS

Ça dépend pour qui.

Moi, j'ai un quotient

intellectuel assez élevé

pour voir

tout ce que j'ai

et l'apprécier.


ALAIN

Ah oui?

Comme voir ton linge

qui traîne à terre?


FRANCIS

Ouais, par exemple.


FRANCIS ramasse sa veste.


FRANCIS

À part de ça,

toi aussi, t'es dans la ouate.

T'apprécies pas ce que t'as?


ALAIN

Oh, tout à fait.

Moi, je viens

d'un milieu modeste.

C'est comme plus facile

pour moi de donner.

De donner au suivant,

comme ça.


FRANCIS

C'est quoi, ça,

ce raisonnement-là?

Je suis aussi capable

de donner au suivant

que toi, mais bon...

C'est sûr que

si tu prends pour acquis

que je suis trop gâté

pour t'aider...


ALAIN

Tu veux m'aider?


FRANCIS

Ouais, je veux t'aider.


ALAIN

Parfait, ça.

On va aller chercher

les autres boîtes dans l'auto.

Envoye, viens m'aider!

Envoye!

(Propos en français et en anglais)

Let's go, let's go!

Envoye, envoye!


Chez les Mazari, SAMI et JENNIFER discute avec SAAD.


SAMI

Bien,

c'est normal de s'appeler

quand on a

une passion commune, hein?


JENNIFER

(Acquiesçant)

Hum hum.

Puis on avait

beaucoup de choses

à se dire sur ce sujet-là.


NADYA

Puis c'est quoi

votre nouvelle passion?


SAMI

La philatélie.


SAAD

La philatélie?


NADYA

Ça, c'est la collection

de monnaie, hein?


SAMI

Non, non, la collection

de timbres.


JENNIFER

Ouais,

la collection de timbres.


SAAD

C'est un très beau

passe-temps, ça.

Je peux voir votre collection?


JENNIFER

Euh, c'est parce

qu'aujourd'hui, on veut

travailler dessus un peu.


SAMI

Oui, mais...

on va te la montrer

plus tard, promis.


Le téléphone sonne; SAAD va répondre.


NADYA

Puis,

vous êtes rendus

à combien de timbres?


SAMI

Je sais pas, là,

plusieurs dizaines.


NADYA

En tout cas,

bonne chance pour battre

la collection de...

Julien Beaucage.

Il doit être rendu

à 300 timbres.


SAMI

(À voix basse)

On a juste à prendre

cette collection-là

pour la montrer à mon père.


JENNIFER

(À voix basse)

Oui, je vais aller

la chercher chez nous.


SAAD raccroche et s'approche de SAMI et JENNIFER.


SAMI

Jennifer s'en va chercher

quelque chose chez elle,

hein, pour la philatélie.


SAAD

Ça tombe bien,

je m'en vais justement chez toi.

On va pouvoir

marcher ensemble

et tu pourras m'expliquer

comment t'en es venue

à t'intéresser aux timbres.


Chez les Beaucage, ALAIN et FRANCIS reviennent dans la cuisine avec d'autres boîtes.


ALAIN

Bon! On va commencer

par trier tout ça, là.

Il va sûrement y avoir

des choses à réparer, un peu.

Ou beaucoup.


FRANCIS

Ah! Il va y avoir du lavage

à faire aussi, je pense.


ALAIN

Oh, c'est vrai

que ça sent pas la rose.


FRANCIS

On pourrait se mettre

de l'onguent en dessous du nez

pour camoufler l'odeur,

comme les médecins légistes.


JENNIFER

Allo!

M. Mazari est là.


ALAIN

Je vais aller lui montrer

où sont les autres boîtes. Hé!


JENNIFER

Euh,

est-ce que Julien

est encore chez son ami?


FRANCIS

Oui. T'as pas ça,

du parfum, toi?


JENNIFER

Non.


FRANCIS

(Déçu)

Hum...


MÉLANIE entre en coup de vent.


MÉLANIE

Salut!

Bon, là, je le sais,

faites pas le saut.

Je suis complètement défigurée

à cause de toutes les piqûres

de maringouins

que j'ai dans la face.


FRANCIS se penche vers le visage de MÉLANIE pour mieux voir.


MÉLANIE

Ici. Ici.


FRANCIS et JENNIFER ne semblent pas trouver cela catastrophique.


FRANCIS

Ah.


JENNIFER

Bof, là.


MÉLANIE

C'était les pires vacances

de ma vie.

Deux semaines d'enfer!

J'empeste encore le

chasse-moustiques et le poisson.

Dégueu!


MÉLANIE hume l'air.


MÉLANIE

Il y a comme une autre odeur

bizarre, ici, hein?


FRANCIS

Ouais, c'est ça.


FRANCIS montre des bas de hockey.


MÉLANIE

(Dégoûtée)

Ah!


JENNIFER

Bien, c'était pas cool

avec ta cousine Jessie?


MÉLANIE

Ma cousine?

On n'a tellement pas

les mêmes gènes, là!

Elle coupe les vers de terre

avec ses dents.

Complètement traumatisant.


FRANCIS

Ah, c'est un...


FRANCIS tient une vieille coquille de protection entre deux doigts.


FRANCIS

(Dégoûté)

Ark!


JENNIFER

Bien, dis-toi

que c'est fini, Mel.


MÉLANIE

Mais c'est justement ça,

le problème, Jen.

La planète entière a mis des

photos de vacances mémorables

sur Facebook et moi, bien,

j'ai juste des photos

vraiment poches.

J'ai besoin que tu m'aides.


JENNIFER

Je peux pas.

Sami m'attend pour...


FRANCIS

Moi,

je peux t'aider!


JENNIFER

OK, bien, bye!


MÉLANIE

Euh... toi, tu vas m'aider?


FRANCIS

Oui, oui.

Je veux dire...

t'es démunie

psychologiquement.

Je peux pas

rester là à rien faire.


ALAIN et SAAD entrent dans la cuisine.


FRANCIS

Papa, désolé, j'ai une mission

humanitaire urgente.

Je vais revenir

t'aider plus tard.

Pauvre Mélanie! Viens,

on va regarder ça.


MÉLANIE

C'est vraiment trop crucial!

C'est ma réputation

au complet, là, qui...


ALAIN

D'entendre dramatiser

Mélanie comme ça,

ça me rappelle mes étés

quand j'étais ado.

Non, mais quel jeune

se fait pas

une petite blonde

ou un petit chum

pendant ses vacances, hein?

Peut-être à part Francis, là.


SAAD

Bien, Francis et la plupart

des jeunes musulmans aussi.

Chez nous, il y a pas

d'amourettes d'ado.

On fréquente

notre future épouse

et c'est tout.


ALAIN

Pauvres vous autres! Vous

savez pas ce que vous manquez.


JENNIFER rejoint SAMI dans sa chambre.


SAMI

L'as-tu trouvé?


JENNIFER

Oui. Je pense

qu'on est sauvés.


SAMI

Ah, cool! Il va juste falloir

trafiquer un peu la couverture.


JENNIFER

Ouais.

Ce sera pas compliqué.


SAMI

Surtout que ma blonde est

la meilleure artiste du monde.


JENNIFER

Euh, c'est pas vrai,

c'est mon chum,

le meilleur artiste

du monde.

Surtout quand

il chante pour moi.


SAMI

Bon, montre donc

les timbres, voir,

qu'on essaye d'être un peu

crédibles quand on va en parler.


JENNIFER

Ouais, j'avoue.


SAMI

Ouais,

des timbres Pikamon...

On enlèvera cette page-là.


JENNIFER

Ouais.

Ces deux pages-là aussi, hein?


SAMI

Attends, des collants?

Ils sont où, ses 300 timbres?


JENNIFER

Après ses 300 tatouages

à l'eau, j'espère!


SAMI

C'est n'importe quoi,

cette collection-là.


JENNIFER

Bien... Sami, qu'est-ce qu'on va

montrer à ton père?


Chez les Beaucage, MÉLANIE et FRANCIS sont installés devant l'ordinateur.


MÉLANIE

Tu vois, l'idée,

c'est d'éliminer

tout ce qui fait

trop plouc.


FRANCIS

OK.

Comme le chapeau

que tu portes ici, mettons?


MÉLANIE

Tu me niaises?

C'est la seule affaire cool

qu'il y a sur cette photo-là.


FRANCIS

Tu trouves?


MÉLANIE

Je trouve pas,

je le sais!

Ce que je sais pas, c'est si

cette photo-là est publiable.

Regarde ma main.

C'est évident que je suis

en train de chasser

un gros nuage

de moustiques.


FRANCIS

Puis c'est anti-cool, ça?


MÉLANIE

Trop!

C'est pour ça que je voulais

parler avec Jennifer, aussi!

Bon, je vais commencer par

effacer le nuage de bébittes.

Ce sera déjà

un bon début.


FRANCIS

Ah, mais le Photoshop

ça, c'est...

c'est mon département, ça.


MÉLANIE

Moi aussi.

Sérieux, Francis,

je suis capable

de m'arranger

toute seule.


FRANCIS

Mais... je veux t'aider.

C'est normal

de donner aux autres

quand ils sont

dans le besoin, puis...

je les ai vus, tes trucages.

Je suis désolé, mais c'est

du Photoshop de base.

Tout le monde

peut voir les traces.


MÉLANIE

(Offusquée)

Puis est-ce que je peux

te demander ce qu'ils ont

de plus, tes trucages à toi?


FRANCIS

Premièrement,

les ombres

sont ajustées

à l'éclairage...

Tes vacances poches peuvent

devenir vraiment plus cool

si tu me laisses faire.


MÉLANIE

Bien, là!

T'es drôle, toi!

Je vais quand même pas

m'inventer

des vacances

complètement différentes.


FRANCIS

Pourquoi pas?


MÉLANIE

Bien, parce que.

Plus le mensonge

est gros,

plus c'est dur

à soutenir.


FRANCIS lance un regard de défi à MÉLANIE.


MÉLANIE

Mais je devrais être capable

de me débrouiller.


FRANCIS

(Acquiesçant)

Hum hum.


MÉLANIE

Bon, t'as 10 minutes

pour faire tes preuves,

sinon tu disparais

comme les bébittes.


FRANCIS

OK.


Chez les Mazari, JENNIFER et SAMI font une recherche sur Internet.


SAMI

"Recevez gratuitement

50 timbres thématiques.

Histoire des États-Unis,

timbres du monde d'aviation."


JENNIFER

Go, on veut ça.


SAMI

Frais de poste

non inclus.

Prévoyez 10 jours

pour la livraison.


JENNIFER

Tu parles d'un système

préhistorique poche!


SAMI

Surtout qu'on n'a comme pas

le temps de magasiner

pour des timbres

qui ont de l'allure.


JENNIFER

On peut toujours

aller acheter

des timbres ordinaires

au dépanneur.


SAMI

Ça va peut-être remplir

une demi-page.


JENNIFER reçoit un message texte.


JENNIFER

Hein, regarde ce que Mélanie

vient de m'envoyer,

soi-disant de l'Abitibi.


JENNIFER montre une photo de MÉLANIE sur une plage.


SAMI

Wow!

Allo, les fausses photos

de vacances, hein!


JENNIFER

Ouais, pour quelqu'un

qui sait pas d'où elle arrive,

c'est pas pire réussi.


SAMI

Je sais ce qu'on va faire.

C'est bien la première fois

que Mélanie m'inspire.


Chez les Beaucage, FRANCIS discute avec MÉLANIE.


FRANCIS

Regarde ça.

On va ajouter une ombre

de panache d'orignal.


FRANCIS met deux ustensiles à salade au-dessus de sa tête.


FRANCIS

Tadam!


MÉLANIE

Non.

Non, non, c'est pas un orignal

que je veux sur mes photos! OK?

C'est un gars!

Il faut juste pas

qu'on te reconnaisse.


FRANCIS

Ouais, ça, c'est clair.


MÉLANIE trouve des lunettes de soleil sur le comptoir.


MÉLANIE

(Cri de victoire)

Ah!


FRANCIS

Je suis pas sûr

de cette idée-là, en fait.


MÉLANIE

C'est la meilleure idée.

Envoye, là!

Francis...

Si tu fais ça

pour moi,

moi, je promets de t'aider

à améliorer ton Facebook.


FRANCIS

Ah ouais?


MÉLANIE

(Acquiesçant)

Hum hum.


FRANCIS met une casquette en plus des lunettes.


FRANCIS

Là, est-ce qu'on

me reconnaît encore?


MÉLANIE

Euh, peut-être que...


ALAIN entre dans la cuisine.


ALAIN

Francis, t'es assez bon

en couture,

toi, non?


FRANCIS

Euh... moyen.

Puis j'ai pas encore fini

avec mon autre bonne cause.

Euh, on lâche pas!

Ça va bien aller, tu vas voir.

On va y arriver.

Euh...

Qu'est-ce que ça dit

si je me tiens comme ça?


FRANCIS met la casquette à l'envers, croise ses bras et prend une pause décontractée.


MÉLANIE

(Hésitante)

Euh, bien...

peut-être si on...

si on t'éclairait

à contre-jour...


FRANCIS

Ouais?


MÉLANIE

Ah! Non, attends, je le sais!


MÉLANIE fouille dans les boîtes d'équipement de hockey.


ALAIN

C'est quoi,

ton autre bonne cause?

C'est de faire

des belles photos de mode?


FRANCIS

Non, des belles photos

pour une jeune

qui a pas les moyens

d'aller à Disney.


MÉLANIE

Avouez que ça fait

tellement pitié.


FRANCIS

C'est un peu

comme Rêves d'enfants,

mais pour une ado, tu sais.


MÉLANIE

Voilà! Tiens, mets ça.


MÉLANIE tend des épaulettes de hockey à FRANCIS.


MÉLANIE

Ça va faire comme si

t'avais des muscles.

Bien, quoi? Tu veux pas qu'on

te reconnaisse et moi non plus.

Ça fait que... envoye!


ALAIN

Francis va comme figurer

dans tes photos de vacances?


MÉLANIE

Ouais, on va faire

comme si c'était un gars

qui est tombé en amour avec moi

pendant les vacances

puis qui n'a pas arrêté

de me suivre partout

comme une vraie tache.


SAAD entre dans la cuisine.


FRANCIS

Sauf que si t'en mets trop,

ça sera moins crédible.


MÉLANIE

Qu'est-ce qu'il y a

de pas crédible là-dedans?

Tu sauras que

j'ai brisé pas mal de coeurs

dans ma vie, moi.


FRANCIS

Ah ouais?


MÉLANIE

Ouais.

Ce qui est surprenant,

par contre,

c'est que j'ai pas rencontré un

seul gars pendant les vacances.

Depuis la troisième année,

je me fais toujours au moins

deux, trois chums.


SAAD

Euh, tu parles bien

de la troisième année

du primaire, là, hein?


MÉLANIE

Ouais.

Mais bon, c'est sûr

que moi, je suis une fille.

C'est vraiment

pas pareil pour les gars.


Chez les Mazari, SAMI et JENNIFER examinent une feuille sur laquelle ils ont reproduit des timbres.


JENNIFER

Avoue qu'on dirait

des vrais timbres.


SAMI

Tellement.

Surtout que mon père, c'est pas

un expert en philatélie.

Puis toi, t'es vraiment

la meilleure artiste du monde.

Hein, la couleur,

le lettrage...

Tout est comme parfait.


JENNIFER

Vive les logiciels

de traitement d'images.

Bon, l'encre est sèche.

On va pouvoir les découper.


NADYA entre dans la chambre de SAMI.


NADYA

Jennifer!

Veux-tu voir les dessins que

j'ai faits sur mes étiquettes?

Ah, vous faites

du bricolage!


JENNIFER

Ouais...


NADYA

Avec Sami?

D'habitude,

il hait ça.


SAMI

Bien non,

mais si mon amie veut bricoler,

je vais pas l'empêcher.


NADYA

Moi, j'adore ça,

le bricolage.

Je suis vraiment bonne.

C'est quoi

ton projet?


JENNIFER

Euh, une carte de fête.

Mais je suis pas

tellement inspirée.


NADYA

As-tu besoin d'aide?


JENNIFER

Bien oui!

Oui, pourquoi pas?

T'aurais pas ça, toi, un kit

de scrapbooking, par hasard?


NADYA

Oh oui, avec plein

de trucs cool dedans!

Viens,

je vais te montrer!


NADYA sort de la chambre. JENNIFER se tourne vers SAMI et lui tend une paire de ciseaux.


JENNIFER

Tu sais te servir de ça?


Chez les Beaucage, MÉLANIE discute avec ALAIN, SAAD et FRANCIS.


MÉLANIE

L'affaire, là, c'est que

nous autres, les filles,

on commence plus jeune

à s'intéresser aux gars.


SAAD

Non, mais c'est sûrement

pas vrai pour toutes les filles.

Et encore faut-il que les

garçons aussi soient intéressés.


MÉLANIE

Bien oui, c'est pour ça

que les filles,

en tout cas, toutes celles

que moi je connais,

s'intéressent

à des gars plus vieux.

Pas mal plus vieux, même.


SAAD

Francis, à ce que je sache,

t'as jamais eu

de petite copine, toi, hein?


FRANCIS

Euh... non.

Pas vraiment.

Mais Mélanie a raison.

J'ai... Il y a des filles

qui me courent après

depuis le début du primaire.

C'est moi

qui étais pas intéressé

avant cette année, genre.


MÉLANIE

Vous voyez?

On n'a pas le choix de se faire

des chums plus vieux.

Les gars se déniaisent pas

avant la fin du secondaire.

Bon, envoye, Francis!

Go!


ALAIN

D'après moi, il faut

prendre les propos de Mélanie

avec un petit

grain de sel.


SAAD

Non, mais c'est facile à dire

pour toi. T'as juste des fils.

Hein?


ALAIN

Pas fou.


Chez les Mazari, JENNIFER et SAMI sont installés à la table de la cuisine avec leurs faux timbres et du matériel de bricolage.


SAMI

Qu'est-ce que t'as fait

de ma soeur?


JENNIFER

Elle est au téléphone

avec une amie de sa classe.

Puis, les faux timbres?


SAMI

Me laisser

les découper,

c'était pas une mauvaise idée,

en théorie, mais...


SAMI montre deux timbres qu'il a découpés.


JENNIFER

Ça paraît tellement

que c'est pas

des vrais.

Il faudrait que ton père

soit aveugle pour pas le voir.


SAMI

Et il est loin

d'être aveugle.

Sinon, il aurait rien dit

sur ma facture de cell.


JENNIFER

Bon. Là, il faut trouver

le plus de timbres possible.

N'importe lesquels.


SAMI

On va en prendre

sur des enveloppes,

chez nous, chez vous.


JENNIFER

Dans les bacs

de récup.

On pourrait même fouiller

dans ceux des voisins.


SAMI

Et au pire, on aurait une

collection de timbres maganés

puis mon père va

nous trouver brouillons.


JENNIFER

(Acquiesçant)

Hum, mais on s'en fout

parce que c'est bien moins pire

que de ne plus avoir

le droit de se voir.

Je vais aller

fouiller chez nous.


SAMI

Je t'aime.


JENNIFER

Moi aussi.


SAAD rentre à la maison.


JENNIFER

Bonjour, M. Mazari.

Ça... ça va?


SAAD

Oui, ça va toujours.


JENNIFER

À plus, Sami!


SAAD dépose un sac contenant des vêtements de hockey usagés sur le comptoir de la cuisine.


SAAD

Tiens, un peu

de couture pour ta mère.

Alors, la collection,

ça avance?


SAMI

Oui, oui, oui.

Juste à finaliser

deux, trois détails

et après,

on va te la montrer.


NADYA entre dans la cuisine en parlant au téléphone.


NADYA

Oh oui, je sais,

il est tellement beau!

En plus, il aime

les mêmes biscuits que moi.

Non, je sais, il y en a

qui disent qu'il est niaiseux,

mais il est

vraiment fin.

Il va voir sa grand-mère

tous les dimanches.

Ouais, je sais,

j'ai mis plein de coeurs

sur mes cartables

en pensant à lui.


SAAD

Sami, dis-moi

franchement, hein?

À ta connaissance,

est-ce que

Nadya fréquente

les garçons?


SAMI

Nadya?

Non, non.

Et de toute façon,

elle pourrait pas

avant son mariage, hein?


SAAD

Bien, il faut quand même

se fréquenter un peu

avant le mariage.


SAMI

Maman puis toi, vous vous êtes

fréquentés longtemps

avant votre mariage?


SAAD

Ah, six mois, tout au plus.

On a commencé à se voir

sérieusement

à la fin de l'université et on a

échangé notre premier baiser

l'été suivant,

à nos fiançailles.


SAMI

Je sais, le 1er juin,

deux mois,

jour pour jour,

avant votre mariage.

Je connais la suite par coeur.


SAAD

Je trouve ça quand même bien

de vous le rappeler

de temps en temps, bolbol.


SAMI

Oui, oui, c'est sûr.


SAMI envoie un message texte à JENNIFER.


SAMI

(Par message texte)

RDV ici dans ½ h avec

le +++ de timbres.


Chez les Beaucage, FRANCIS et MÉLANIE travaillent sur les photos de celle-ci.


FRANCIS

Je vais juste ajuster

un peu le contraste.


MÉLANIE

Eille, ça marche,

les épaulettes!

Ça fait sportif sans, toutefois,

faire trop monsieur muscles.

Je veux pas avoir l'air

de pogner avec n'importe qui.


FRANCIS

Puis en ajoutant

un petit flou juste ici...

Puis, comment tu le trouves,

là, ton fan fini?


MÉLANIE

Eille, c'est génial!

Ça marche, là!

Personne va te reconnaître.

Non, mais je veux

dire, euh...

T'as vraiment l'air

d'un... d'un surfeur.


FRANCIS

Ah bien, si tu veux

un surfeur, on va lui mettre

une planche dans les mains,

c'est tout.


MÉLANIE

Ah oui?

Eille, t'es vraiment cool,

toi, quand tu veux!


FRANCIS

Ah, ah, je sais!

Voilà!


MÉLANIE

Wow!

Coudonc, as-tu pris des cours

pour être bon comme ça, toi?


FRANCIS

Des cours de surf?

Non, même pas.


MÉLANIE

C'est parfait.

Je vais les "poster"

telles quelles sur Facebook.


FRANCIS

Ah non, attends, attends!

Je vais...

Je vais essayer quelque chose

avec une autre image...

pour voir.


MÉLANIE

OK...

Euh...

Pourquoi tu mets un zèbre

à côté de moi?


FRANCIS

Ouah, j'en reviens pas

du réalisme! C'est hallucinant!


MÉLANIE

Oui, mais non...

Là, c'est trop.

Personne va y croire.


FRANCIS

Mais regarde,

ça a l'air 100 % vrai.


MÉLANIE

Francis!

Ça a pas rapport

avec mes vacances, le zèbre.

T'enlèves ça

tout de suite!


FRANCIS

On le sait bien!

Tu me trouves cool

quand ça fait ton affaire,

mais quand je commence

à m'amuser...


MÉLANIE

À t'amuser?

Me semble que c'est pas ça,

le but premier,

quand on fait

une mission humanitaire.

Je me demande si ton père

voit ça de la même façon.


FRANCIS

Ouais...


JENNIFER a rejoint SAMI chez lui.


SAMI

Pourquoi je suis allé

parler de philatélie?


JENNIFER

Je sais pas, mais là,

il faut trouver

quelque chose

avec ce qu'on a, et vite.


SAMI fouille dans une boîte.


SAMI

Bien oui, il y a plein

de timbres algériens là-dedans

et ils sont

presque pas maganés.


JENNIFER

Hein! Tu en as d'autres,

des enveloppes comme ça?


SAMI

Non, il a fallu que je fouille

dans notre coffre souvenir

pour trouver

cette boîte-là.

Ah, c'est des vieux timbres

des années 90.

Ah, cette lettre-là

est adressée à Fatima Brahimi.


JENNIFER

Euh, c'est ta mère, ça.


SAMI

Elle portait encore

son nom de jeune fille.

Hé, c'est l'écriture

à mon père, ça!


JENNIFER

Pour vrai?


SAMI

Mais là, je peux pas regarder

ce qu'il y a dans l'enveloppe.

C'est personnel.


JENNIFER

Peut-être pas

tant que ça.


Chez les Beaucage, FRANCIS et MÉLANIE travaillent sur les photos de celle-ci.


FRANCIS

Tiens, il n'y a plus aucune

trace de zèbre. T'es contente?


MÉLANIE

Oui.

Je vais les mettre

telles quelles sur Facebook.


FRANCIS

En tout cas,

il y en a

qui pensent vraiment juste

à leur nombril.


MÉLANIE

Comme si tu m'avais

aidée par...

Voyons, c'est quoi, le mot?


FRANCIS

Empathie?

Générosité?

Altruisme?


MÉLANIE

(Réagissant à la mention du mot qu'elle cherchait)

Ah!


FRANCIS

En tout cas,

j'en ai plus que toi.


MÉLANIE

Bien, est-ce que

tu me permets généreusement

d'utiliser ta salle de bain

avant de partir?


ALAIN

Francis, as-tu fini

ton projet de photos?

C'est parce que

j'aurais besoin de bras.

Avec ou sans tes épaulettes, là.


FRANCIS

Euh... non.

Désolé,

j'ai pas encore fini.


ALAIN

Bon...


Chez les Mazari, SAMI et JENNIFER lisent la lettre écrite par SAAD.


SAMI

Je suis pas capable

de déchiffrer un mot.

C'est signé "Saad", mais...

tout le reste est en arabe.


JENNIFER

On pourrait demander

à ta mère de traduire.


SAMI regarde JENNIFER d'un air interrogateur.


JENNIFER

Lol.


SAMI

De toute façon,

on n'a pas de temps à perdre.

Ils collent ça solide,

les timbres, en Algérie.


JENNIFER ouvre une autre lettre.


JENNIFER

Hé, en français!

Il y a comme trois phrases,

là, mais bon...


SAMI

(Lisant)

"Fatouma chérie,

je pense à toi

à chaque seconde

de chaque minute."

Oh, intense!


JENNIFER

(Lisant)

"Je t'embrasse partout,

ma belle gazelle

à la peau de pêche.

À très bientôt.

Ton Soussou."


SAMI

Attends, ça marche pas, là.


JENNIFER

Quoi, ça?


SAMI

Bien, d'après la date,

mon père a écrit ça

une grosse année

avant de se marier.

Depuis toujours, mes parents

me disent qu'ils se sont échangé

leur premier baiser

à leurs fiançailles.


JENNIFER

OK, mais l'année d'avant, ils

s'envoyaient des mots d'amour

et ils s'embrassaient

partout, genre?


SAMI

Si ça se trouve,

la lettre en français,

c'est pour pas que leurs parents

puissent la lire.


JENNIFER

Non?


SAMI

Oui.

Gages-tu que ma mère

s'est intéressée

à la traduction

à cause de ça?


JENNIFER

Ah, trop malade!


SAMI

Eille, j'en reviens pas.


JENNIFER

Mais s'ils ont déjà

vécu ça, de s'aimer

puis de devoir se cacher

à cause de leurs parents...


SAMI

Ils seraient peut-être

plus ouverts qu'on pense.


ALAIN a apporté des vêtements de hockey chez les Mazari.


ALAIN

Tout ce qui est là-dedans

est en bon état, lavé, plié.

Ça devrait faire plaisir

à certains de tes joueurs.


SAAD

Ah, c'est sûr, ça.

Merci beaucoup, Alain.


ALAIN

Merci à toi d'avoir donné

un coup de main pour le triage.


SAAD

Un instant!

Alain,

puisque t'es là,

il y a quelque chose

dont j'aimerais te parler.


ALAIN

Ah oui?


SAAD

Viens.

Ça, c'est le matériel

scolaire de Nadya.

Elle l'a identifié

tout à l'heure

avec des petites

décorations de son cru.


ALAIN

Bien oui,

des beaux petits coeurs, ça!


SAAD

Ouais, très beaux,

mais...

il y a aussi les initiales.

Tu vois un peu le topo?


ALAIN

Bien, je vois que Nadya

a un petit faible

pour un certain J. B.


SAAD

Ouais, J. B. comme...


ALAIN

Comme?


SAAD

Julien Beaucage,

peut-être.


ALAIN

Ah ouais?

Ah, bien...

Hé, j'avais pas vu

venir ça pantoute.


SAAD

Moi non plus, mais il faut

bien se rendre à l'évidence.

Il y a quelque chose

entre Nadya et Julien.


SAMI entre dans la cuisine à cet instant.


SAMI

C'est la meilleure!


SAAD

Moi, je la trouve pas

si bonne.


ALAIN

Non, mais... si ça peut

te rassurer, Saad,

Julien est vraiment pas

entreprenant avec les filles.

Dans le scénario le plus osé,

il doit avoir

donné des collants

de Pikamon à Nadya.


SAAD

Des collants? Des...


SAAD pointe ses cuisses.


ALAIN

Ah non, non, pas des collants!

Des autocollants!


SAAD

Ah.


NADYA

Papa?

Qu'est-ce que tu fais

avec mon cartable?


SAAD

Un instant,

mademoiselle, hein!

D'abord, tu vas répondre

à quelques questions.


MÉLANIE revient chez les Beaucage.


MÉLANIE

Francis?


FRANCIS

Dans la cuisine!


MÉLANIE

Bon, je suis prête pour

la suite, mais je t'avertis,

j'ai pas beaucoup de temps.


FRANCIS

Euh, de quoi

tu parles?


MÉLANIE

Bien, je t'avais dit

que si tu m'aidais avec mon gars

idéal, je t'aiderais moi aussi.

Alors, je m'arrange pour que tu puisses

mettre la fille de tes rêves

sur tes photos de vacances.


MÉLANIE enfile un sarrau et des lunettes de protection.


FRANCIS

C'est quoi, là, tu vas

me sortir un télescope?


MÉLANIE

Non, j'avais pas de télescope,

mais...

j'ai un microscope.

Ça fait l'affaire?


FRANCIS

Non.

Premièrement, je sais pas

ce qui t'a fait croire

que la fille de mes rêves

devrait avoir l'air

d'une caricature

de nerd.


MÉLANIE

Bien là, je...


FRANCIS

Puis, de toute façon, moi,

les fausses vacances

et les conquêtes imaginaires,

je suis pas sûr

que ça donne grand-chose.


MÉLANIE

Bien, moi, tu sauras

que ça m'a donné...


MÉLANIE montre sa page Facebook sur son cellulaire.


MÉLANIE

Oh, 42 "j'aime" depuis tantôt!


FRANCIS

Je parle d'apporter quelque

chose aux autres pour vrai.

Regarde le nombre

de "j'aime" que ça donne

quand on décide d'être

un petit peu plus généreux.


FRANCIS montre sa page Facebook sur son ordinateur.


Chez les Mazari, SAAD questionne NADYA.


SAAD

Nadya, aurais-tu

des sentiments

pour un garçon de ton entourage?


NADYA

(Hésitante)

Euh... bien, non.


SAAD

Fais pas comme si tu sais pas

de quoi je parle.


NADYA

Mais papa,

je sais pas de quoi tu parles.


SAAD

Bon, je vais être

plus clair.

Ce J. B., là,

est-ce que c'est

Julien Beaucage?


NADYA

Ark! Julien Beaucage?

Oh, dégueu!

Ah, il est vraiment trop bébé!


ALAIN

Bien, il est pas si pire, là.


SAAD

Bon, si c'est pas

Julien Beaucage,

c'est qui, alors?

Je le connais?


NADYA

Je te donne un indice.

Il va avoir 23 ans,

le 1er mars.


ALAIN sent la tension monter et choisit de partir.


SAAD

(Fâché)

Nadya, si c'est

une plaisanterie,

elle est de très mauvais goût.


SAAD

Non, je te jure

que c'est vrai.

Tu peux même

regarder sur Internet.

C'est Justin Badder.


SAMI

C'est un chanteur poche.


NADYA fait des gros yeux à SAMI.


SAMI

Un chanteur pop.


SAAD

Alors, il est pas

à la veille

de t'embrasser, hein?


SAMI

Bien, non! Hein?


NADYA

(Agacée)

Ah, ah!


SAMI

Mais dans le fond, là,

même les musulmans

s'embrassent

avant le mariage.

Toi puis maman,

par exemple, là,

ça a dû vous arriver avant votre

bec officiel de fiançailles.


SAAD

Non. Mais j'ai des amis,

quand j'étais plus jeune,

qui ont été moins responsables,

plus faibles et aujourd'hui,

ils le regrettent.


SAMI

Ah. Bien, OK.

Bien... c'est cool que tu sois

ouvert à en parler franchement.

Je vais retourner

avec Jennifer, moi,

pour notre collection.


SAAD

Très bien.


Chez les Beaucage, FRANCIS montre à MÉLANIE la photo qu'il a mis sur Facebook. Sur la photo, MÉLANIE est séparée en deux: d'un côté, elle porte une veste à carreaux lors de ses véritables vacances. De l'autre, MÉLANIE porte des vêtements estivaux, lors de ses fausses vacances. Sur la page, il y a un zèbre.


MÉLANIE

T'as mis ça

sur ta page Facebook?


FRANCIS

Ouais, regarde, j'ai...


MÉLANIE

Je l'ai vu,

ton maudit zèbre!

Ce que je comprends pas,

c'est pourquoi

t'es allé faire ça

après avoir passé

une demi-journée

à rendre mes photos de vacances

semi-crédibles.


FRANCIS

Comme je te disais tantôt,

c'est pour aider les gens.


MÉLANIE

Quels gens?


FRANCIS

Hum, les plus naïfs

que nous, mettons.

Ceux qui se rendent

pas compte que les images

qu'ils voient

sont pas toujours

fidèles à la réalité.


MÉLANIE

Bien, bravo!

Grâce à toi, là,

je vais être

obligée d'effacer

toutes mes nouvelles photos

de Facebook.


FRANCIS

Dis-toi que c'est

pour une bonne cause!


MÉLANIE part en claquant la porte.


FRANCIS

(Propos en anglais)

Yes!


Chez les Mazari, SAMI et JENNIFER rejoignent SAAD dans la cuisine.


SAMI

OK, ça passe

ou ça casse.


JENNIFER

Au moins,

on aura tout essayé.


SAMI

Si j'arrête

de te texter

après que tu sois partie,

c'est parce que ça a mal tourné.


SAAD

Alors, les philatélistes,

vous êtes prêts

à me montrer vos trouvailles?


SAMI

Oui, mais on n'a pas

beaucoup de timbres.


JENNIFER

Non, vraiment pas beaucoup.


SAMI

Mais c'est parce qu'on s'est

surtout concentrés

sur les trouvailles

qu'on va faire.


JENNIFER

Parce qu'on

fait juste

commencer notre collection.

On va en faire une

(Propos en français et en anglais)

full grosse.

Hein, Sami?


SAMI

(Acquiesçant)

Hum hum.

Donc, on s'est fait

un plan de match.

On a prévu

plusieurs pages

pour différentes

catégories de timbres.


JENNIFER

Comme ici,

Algérie 1930, 1940.

On va mettre, bien,

des timbres algériens

de 1930 à 1940.


SAMI

Après,

t'as les années

40 à 50.


JENNIFER

Et ensuite,

les années 50 à 60.


SAMI

Et ainsi de suite.


SAAD

C'est... c'est vraiment très

ambitieux comme plan de match.

Ça va vous prendre

de la patience et de la ténacité

si vous voulez remplir

toutes ces pages-là.


JENNIFER

Oui, on le veut.


SAMI

Tu sais pas

ce qu'on est

prêts à faire

pour que ça marche.


SAAD

Fantastique!

Et vous pouvez

compter sur moi

pour suivre vos progrès.


JENNIFER

Merci.


SAAD

Je vais même

encourager Nadya

à prendre exemple sur vous.

Il y a des choses

plus intéressantes dans la vie

que les vedettes pop, non?


SAMI

Oui, c'est sûr.


Le téléphone de SAAD sonne.


SAAD

Ah, excusez-moi.

Allo?


SAMI

Bon, bien,

il va falloir remplir

toutes nos belles pages,

maintenant.


JENNIFER

Ouais.

Gros plan de match.


SAMI et JENNIFER échangent un sourire complice.


Fin de l'épisode


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


SAMI

Viens créer ton propre univers

de Subito Texto.


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par