Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

A Theft for a Theft

Scandal at school: Victoire Desmarais’ bust was stolen! Maude decides to investigate with Jennifer to find her idol’s bust. From false trails to clues, the girls discover a secret pact from forty-five years in the past between Victoire Desmarais herself and Viateur Nolin, the new science teacher… who may not be as above reproach as Maude thought!



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Subito texto


Fin générique d'ouverture


Au local du journal, MAUDE soupire devant son ordinateur. JENNIFER vient la rejoindre.


JENNIFER

Maude, tu avais raison,

on n'avait pas la bonne réponse.


MAUDE

Il faut le lui dire

à monsieur Nolin.

Son énigme, c'est juste

impossible de la résoudre.


MONSIEUR NOLIN entre au local.


MONSIEUR NOLIN

Oh, je vous ai entendue,

mademoiselle Maude.

Sauf qu'impossible ne fait pas

partie de mon vocabulaire.

Il n'est pas un peu tard

pour être encore à l'école?


MAUDE

C'est que...

on ne veut pas partir

avant d'avoir résolu

l'énigme.


MONSIEUR NOLIN

Devant tout problème,

il suffit

de réfléchir

correctement.

Alors,

relisez mon énigme.


MAUDE

"Une reine imprudente

avait perdu la tête,

"mais n'en était pas morte."


JENNIFER a une idée.


JENNIFER

Oh!


JENNIFER fouille dans son sac, y trouve un cahier et écrit dedans.


MAUDE

Ah, c'est quoi?


JENNIFER ne répond pas. MAUDE soupire.


Chez les Allard-Fraser, JULIEN et JACQUES discutent dans la cuisine.


JULIEN

Papa!


JACQUES

Hum?


JULIEN

Si je finis

tous mes devoirs ce soir,

ça veut dire que demain,

je peux faire ce que je veux?

Dis oui, dis oui,

dis oui!

Demain,

c'est une pédago!


JACQUES

Ça dépend.


JULIEN

Il y a

Molotov 2qui passe

à la télé, tu sais, le film

trop cool avec des explosions

et des robots gluants.


JULIEN imite des sons d'explosions et de monstres.


JULIEN

C'est à 13 h 30.


JACQUES

Ah, non, non.

Demain, moi,

il faut que j'étudie

et je veux que la maison

soit tranquille.


JULIEN

Bien, je vais mettre

mes écouteurs.


JACQUES

Même avec tes écouteurs,

quand tu regardes

un film comme ça,

toi, tu deviens fou!


JACQUES imite JULIEN et fait des sons de monstres à son tour.


JACQUES

Non!


JULIEN

Papa!

Tu ne vas quand même pas

étudier toute la journée.


JACQUES

Regarde, je vais étudier

le temps que ça prendra.


JULIEN

Oh, je sais!

Je vais t'aider

à étudier!

Comme ça, tu vas avoir fini

avant mon film, je te le jure!

Et on va pouvoir

le regarder ensemble.


JACQUES

Ne jure pas trop,

mon bonhomme.


JULIEN

Demain matin,

neuf heures pile,

on commence.


Pendant ce temps, au local du journal, JENNIFER montre son cahier à MONSIEUR NOLIN.


MONSIEUR NOLIN

Ça me paraît logique,

bravo.


MAUDE

Euh, la reine,

c'est une fleur?


JENNIFER

Une rose.


MONSIEUR NOLIN

On dit que la rose

est la reine des fleurs.


JENNIFER

J'y ai pensé

parce que

ma grand-mère

disait toujours ça.


MAUDE

Ah. Je devrais réfléchir

avant de dire

que vos énigmes sont

impossibles à résoudre.


MONSIEUR NOLIN

À mettre dans la liste

de vos résolutions,

mademoiselle Maude.

Et maintenant,

pourquoi

on ne réfléchirait pas

au beau congé de trois jours

qui nous attend?


Pendant ce temps, à la salle des pas perdus, deux voleurs en cagoule s'emparent du buste de Victoire Desmarais, le mettent dans un grand sac et vont se cacher. Peu après, MAUDE et JENNIFER traversent la salle des pas perdus.


JENNIFER

Oh, il est tellement fin,

monsieur Nolin.


MAUDE

Hé, attends!

La statue de Victoire Desmarais,

quelqu'un l'a volée!


MONSIEUR NOLIN rejoint MAUDE et JENNIFER.


MONSIEUR NOLIN

Non, non.

Oh, non, mais...


MONSIEUR NOLIN est visiblement perturbé.


JENNIFER

Vous ne vous sentez pas bien?


MONSIEUR NOLIN

(Mal à l'aise)

Ah, elle a pris congé

elle aussi.

Ah, ce n'est pas

sa première fugue,

mais elle finit toujours

par revenir.


MAUDE

Non, mais il faut

avertir quelqu'un!

Le directeur,

la police!


MONSIEUR NOLIN

(Mal à l'aise)

Ce ne sera pas nécessaire,

mesdemoiselles. Je m'en occupe.

C'est congé, allez vous amuser.

Allez, allez, ouste, ouste!


MONSIEUR NOLIN s'en va.


JENNIFER

Non, mais il est bizarre,

monsieur Nolin.


MAUDE

Non, tu ne penses quand même

pas que c'est lui le voleur.


JENNIFER

Bien...


MAUDE et JENNIFER s'approchent du socle où se trouvait le buste. Il y a un trou au-dessus du socle. MAUDE fouille dans le trou et y trouve un vieux journal.


MAUDE

Hein? Hein?

Un vieil exemplaire

de La Victoire.


JENNIFER

Hein, 1971!


MAUDE

C'est le premier numéro

du journal.


MAUDE et JENNIFER s'en vont. Les deux voleurs sortent de leur cachette et se réfugient au local du journal. Les voleurs enlèvent leur cagoule. Il s'agit de FRANCIS et BASTIEN.


FRANCIS

C'était vraiment

une mauvaise idée.

On n'aurait jamais dû

faire ça!


BASTIEN

C'était une excellente idée.


FRANCIS

Tu vas trouver ça

moins drôle quand la police

va débarquer chez vous.

Je n'ai pas le goût

de me ramasser en prison, moi.


BASTIEN

Ça fait qu'on fait quoi, là?


FRANCIS

On abandonne la mission.

On laisse la statue ici

et on s'en va.


BASTIEN

Francis, Francis!

Imagine notre statue qui

s'envole au-dessus de l'école,

accrochée

à notre ballon-sonde.

Imagine tous les éloges

que Face de Geeks

va nous faire

quand ils vont faire:

Oh, my god!

C'est extraordinaire.


FRANCIS

Ah, oui, c'est vrai que

si ça marche, on est des génies.


BASTIEN

Vraiment! Ça fait qu'on garde

le même plan, OK?

On apporte la statue

chez toi.

Et demain,

on la lance en orbite.

Et quand

elle va redescendre,

on la prend et on la ramène

à sa place.

Et le tour est joué!


FRANCIS

OK.

Geeks un jour...


BASTIEN

Geeks...


FRANCIS ET BASTIEN

Toujours!


De leur côté, MAUDE et JENNIFER sont aux casiers. Elles aperçoivent MONSIEUR NOLIN s'approcher discrètement du socle et fouiller dans le trou.


Plus tard, chez les Beaucage, MAUDE et JENNIFER regardent une photo dans le vieux journal.


MAUDE

Ah, les élèves

de l'école en 1971.


JENNIFER

Oh, la photo

a été prise

le jour où ils ont inauguré

la statue.


MAUDE

Oh, Victoire Desmarais

était là en personne.

Wow!


JENNIFER

Pourquoi c'est écrit

"incident évité"?


MAUDE lit l'article à voix haute.


MAUDE

"Lors du dévoilement

de la statue,

"un incident

a failli perturber..."

Je n'arrive pas à lire le reste,

l'encre s'est toute effacée.


JENNIFER

Oh!

Le gars, dans le coin,

avec la main sur l'oreille,

je suis sûre

que c'est lui.


MAUDE

Qui ça?


JENNIFER

Bien, monsieur Nolin.


MAUDE

Hein?

Bien, voyons!


JENNIFER

Je te gage que c'est pour ça

qu'il fouillait tantôt,

il voulait retrouver

ce journal-là.


MAUDE

Pourquoi faire?


JENNIFER

Bien, parce que...

parce que je ne sais pas là,

mais je te gage qu'il y a

une super bonne raison.


MAUDE

On n'est même pas sûres

que c'est lui sur la photo.


FRANCIS entre chez lui avec le sac contenant le buste de Victoire Desmarais. Il panique en voyant MAUDE et JENNIFER.


FRANCIS

(Nerveux)

Hé, vous êtes déjà revenues

de l'école, vous autres?

Oh, hum,

je veux dire, euh...

Ça va, les filles?


JENNIFER

(Suspicieuse)

Il a donc bien l'air lourd,

ton sac, Francis.


FRANCIS

(Menteur)

Ah, euh, bien,

je suis allé me chercher

une grosse encyclopédie

à la bibli...

pour faire une recherche,

dix volumes, oui.


JENNIFER

Hum, tu n'es pas

un très bon menteur.


MAUDE

Je suis certaine

que tu prépares

un autre lancement de fusée

ou quelque chose du genre, hein?


FRANCIS rit nerveusement.


FRANCIS

(Nerveux)

Bien, oui,

c'est ça. C'est...

C'est du matériel à fusée.

Vous m'avez eu!


MAUDE

JENNIFER)

Hé, il faut

que je rentre chez moi,

mon père m'attend

pour souper.


JENNIFER

Ah, bien, essaie

de ne pas trop penser à ça.

C'est congé, quand même.


MAUDE

Oui.


Le lendemain matin, JULIEN attend JACQUES dans la salle à manger.


JULIEN

Élève Fraser,

vous êtes en retard.

Vos cahiers, et vite!

Il faut finir

avant l'activité d'après-midi.


JACQUES

Oui, monsieur le professeur,

mais tu es sérieux

quand tu disais

que tu voulais m'aider?


JULIEN

Bien, oui!

Bon, qu'est-ce qu'on étudie?


JACQUES

Là, il faut que je réponde

à une vingtaine de questions

pour préparer mon examen

sur les fours électriques.


JULIEN

Vingt questions?


JACQUES

Oui.


JULIEN

Tu ne le finiras

jamais!


JACQUES

Ça, c'est sûr.

Mais là, j'en ai fait

une couple hier soir et là...

J'en ai pour la journée,

je te l'ai dit.

Ça fait que laisse-moi

travailler.


JULIEN

J'ai plein de trucs

pour étudier, tu sais.

Veux-tu les savoir?


JACQUES acquiesce distraitement.


JULIEN

Bien, ça arrive

que des fois,

la réponse est un peu

dans la question.

Et aussi... M'écoutes-tu?


JACQUES

(Distrait)

Hein?

Oui, oui.


JULIEN

Bon, pour apprendre

par coeur,

tu as juste

à t'inventer des blagues.

Hein, comme pour

te rappeler du mot...

transformateur ionique,

bien, tu fais juste penser

à un robot bionique

qui fait...


JULIEN fait des sons de robot.


JACQUES

Regarde, euh, pour un gars

qui a de la misère

à étudier ses propres examens,

je te trouve

mal placé pour me donner

des conseils.


JULIEN

Si tu les écoutais,

tu irais vite.


JACQUES

Hé, je pense à ça.

Les Beaucage ont en plein

le modèle de four qu'il me faut.

Je pense que je vais

aller faire un tour chez eux,

pour avoir

un exemple concret.


JULIEN

Non, ça va être trop long,

papa. Mon film!


JACQUES

Non, mais regarde,

il faut ce qu'il faut.

Tu es bien fin de vouloir

m'aider. OK, à tantôt.

Mon téléphone,

mon téléphone!

Mon téléphone...


JACQUES prend son téléphone sur la table et s'en va. JULIEN s'assoit devant les feuilles de JACQUES en prenant un crayon.


JULIEN

Bon. Question cinq.


À l'école, MONSIEUR NOLIN croise MAUDE à la salle des pas perdus.


MONSIEUR NOLIN

Ah, mademoiselle Maude,

quel bon vent vous amène?

Sûrement pas une retenue!


MAUDE

Euh, je voulais

vérifier

si la police avait retrouvé

la statue.

Et aussi, je me demandais-


MONSIEUR NOLIN

Ah, la police

a d'autres problèmes

sur les bras.

Et puis, je vous ai dit

que je m'en occupais.


MAUDE

Oui, euh...

Je ne voulais pas vous le dire,

monsieur Nolin,

mais hier, dans le socle...

j'ai retrouvé ça.


MONSIEUR NOLIN

Oh, incroyable!

Le premier numéro

de La Victoire, je...

je croyais vraiment qu'il n'en

restait plus aucune copie.


MAUDE

Je sais, moi aussi!

Je vais le récupérer

pour les archives du journal.


MONSIEUR NOLIN

Oh! Avant...

je vais en faire une...

une petite photocopie,

si vous permettez.

Je reviens

dans une minute.


MONSIEUR NOLIN s'en va avec le journal.


Dans la cuisine des Beaucage, FRANCIS et BASTIEN ont posé la statue sur le comptoir.


BASTIEN

Et j'ai refait

tous nos calculs, là,

et ça ne marche pas

notre plan.


FRANCIS

Bien, non,

elle est bien trop lourde

pour qu'on la fasse voler.

Là, c'est officiel,

on a bien plus de chances

de se faire pogner que

de rentrer sur Face de Geeks.


BASTIEN

Aujourd'hui, là, il n'y a

quasiment personne dans l'école.

On peut juste retourner

et la replacer

à la même place,

ni vus ni connus.


FRANCIS

OK, mais je ne la transporte

pas sur mon dos, cette fois-ci.


JACQUES entre chez les Beaucage.


VOIX DE JACQUES

Hé, oh! Il y a quelqu'un?

C'est Jacques!


FRANCIS

BASTIEN)

Cache-la!


BASTIEN

Où ça?


VOIX DE JACQUES

Allo?


BASTIEN cache la statue dans le four pile au moment où JACQUES arrive dans la cuisine.


FRANCIS

Monsieur Fraser.


JACQUES

Hé, salut, ça va?


FRANCIS

(Nerveux)

Oui, oui, oui.


JACQUES

Salut, salut.


BASTIEN

(Nerveux)

Bonjour,

bonjour.


JACQUES

Hé, je veux juste jeter

un petit coup d'oeil

sur votre four,

si ça ne vous dérange pas.

Je suis en train

de préparer un gros examen.


FRANCIS

(Nerveux)

Ah, oui, c'est vrai.

Vous étudiez là-dedans, vous,

les fours et les frigos...

Oui, oui, oui.

Euh, bien, en fait, le four,

on s'en sert déjà pour...


BASTIEN

On cuit un gâteau.


JACQUES

Ah, ah,

c'est la fête à qui?


FRANCIS

À personne, on fait juste

cuire un gâteau comme ça.

Il ne faut surtout pas ouvrir

la porte, sinon le gâteau, il...


FRANCIS et BASTIEN font des sons de dégonflement.


JACQUES

Ah, bien, je peux quand même

allumer la lumière, hein?

Je vous le promets, votre gâteau

ne s'effoirera pas.


JACQUES se dirige vers le four.


Pendant ce temps, à la salle des pas perdus, MONSIEUR NOLIN redonne le vieux journal à MAUDE.


MONSIEUR NOLIN

Voilà,

merci infiniment.


MAUDE

Merci. Euh,

je voulais vous demander!

Hum, pour la photo.

Hé, mais...

il manque une page!

La page du milieu.


MONSIEUR NOLIN

Euh, quelle page

du milieu?


MAUDE

Celle où

on parlait de--


MONSIEUR NOLIN

Oui, bon, écoutez,

c'est congé.

Allez vous amuser,

allez, allez, ouste.


MONSIEUR NOLIN s'en va. MAUDE écrit un texto à JENNIFER.


MAUDE (Par message texte)

T'as raison! Il est suspect!

Viens vite à l'école.


Pendant ce temps, JACQUES examine le four des Beaucage.


JACQUES

Oui, bien, plus je le regarde,

plus je me dis

que ce modèle-là

est un petit peu trop neuf.

Ce n'est pas ça

que je cherchais.


FRANCIS

OK, fiou.

Euh, je veux

dire euh... oui.


JACQUES

Bien, je vais

quand même regarder.


Le téléphone de JACQUES sonne.


JACQUES

Ah, oh, attendez.

Ah, ça vient de chez nous.

(Au téléphone)

Allo, Julien.

Oui, oui, oui, j'arrive.

J'allais partir.


FRANCIS

Oui, c'est ça, nous autres

aussi, il faut qu'on parte.


BASTIEN

Oui, quand le gâteau

va être prêt.


JACQUES

(Au téléphone)

Il faut quand même

que j'arrête dans un magasin

d'électros usagés.

Bien, je n'ai pas

le choix, Julien.

OK, bye. À tantôt.

Désolé pour le dérangement,

les gars.

Ça va être correct, bye.


JACQUES s'en va.


FRANCIS

BASTIEN, furieux)

C'était quoi l'idée

de la mettre dans le four?


BASTIEN

C'est tout

ce que j'ai trouvé!


FRANCIS

Viens m'aider

à la sortir.


FRANCIS se brûle en voulant sortir la statue du four.


FRANCIS

Ah! Ah!

Elle est brûlante!


Pendant ce temps, JENNIFER rejoint MAUDE à la salle des pas perdus.


JENNIFER

Je n'ai vraiment pas

beaucoup de temps,

ma mère, elle veut que je l'aide

avec ses savons après.


MONSIEUR NOLIN croise MAUDE et JENNIFER.


MONSIEUR NOLIN

Vous n'êtes pas

en congé aujourd'hui?


JENNIFER

(Nerveux)

Euh...

Oui, oui, mais...

On voulait profiter

de ça pour...


MAUDE

Pour pratiquer

Roméo et Juliette.


JENNIFER

Oui, oui, c'est ça,

parce que

je fais Juliette dans

le projet de madame Préfontaine.


MAUDE

Et je vais faire Roméo.

Pour aujourd'hui.

Pour pratiquer.


JENNIFER

Oui.


MONSIEUR NOLIN

Shakespeare, j'adore.

Allez, répétez, répétez, faites

comme si je n'étais pas là.


MONSIEUR NOLIN s'approche suspicieusement du socle de la statue pendant que MAUDE et JENNIFER font semblant de répéter.


JENNIFER

Euh, Roméo, Roméo,

pourquoi es-tu Roméo?


MAUDE

(Mal à l'aise)

Juliette!

Parce que...

je m'appelle de même.

(Chuchotant)

Il fait quoi,

là, tu penses?


JENNIFER

(Chuchotant)

Il efface des indices.

(Refaisant semblant de jouer)

Euh, d'où viens-tu, Roméo?


MAUDE

Juliette,

je passais par là

et j'ai vu

de la lumière.

(Chuchotant)

J'ai regardé

tantôt et je n'ai rien trouvé.


MONSIEUR NOLIN

C'est moi qui vous intéresse

ou Roméo et Juliette?


FRANCIS et BASTIEN arrivent à la salle des pas perdus en transportant un sac dans un petit chariot.


FRANCIS

Bien, voyons, qu'est-ce que

vous faites ici, vous autres?


BASTIEN

Bien, Francis veut dire...

Allo, les filles.


MONSIEUR NOLIN

Décidément, il y a beaucoup

de remue-ménage aujourd'hui.

Vous aussi,

vous venez faire les Roméos?


BASTIEN

Pantoute!


FRANCIS

Non, pas du tout.

On vient faire

une recherche.


MONSIEUR NOLIN

Ah.


BASTIEN

Oui, sur les minéraux.


MONSIEUR NOLIN

Oui, c'est ça.

Notre sac est rempli

de belles grosses roches.


MONSIEUR NOLIN

Très intéressant,

je vais vous donner

un coup de main

tout à l'heure.

Et d'ailleurs...

D'ailleurs rien.


MONSIEUR NOLIN s'en va nerveusement.


BASTIEN

OK, bye, bye.


MAUDE

Vous n'avez rien remarqué?


FRANCIS

(Menteur)

Hé, checke, Bastien!

La statue a été volée.


BASTIEN

(Menteur)

Ah! C'est pour ça

qu'hier...

Hier...


FRANCIS

(Menteur)

Oui, hier!

Il y avait un gars

vraiment louche

qui traînait

dans l'école.


JENNIFER

Hein? Un inconnu?

Il ressemblait à quoi?


FRANCIS

(Menteur)

Ah, il était...

il était comme bossu.


BASTIEN

(Menteur)

Oui, oui, avec des grosses,

grosses mains poilues.


MAUDE

Je te l'avais dit,

ce n'est pas monsieur Nolin.


JENNIFER

Est-ce qu'il a laissé

des traces

dans l'école,

genre des indices?


FRANCIS

(Haussant les épaules)

Hum...


MAUDE

On va voir.

JENNIFER)

Toi, va par là, OK?


MAUDE et JENNIFER s'en vont.


FRANCIS

Hé, bravo, maintenant,

en plus d'avoir deux curieuses

dans les pattes, il faut

aller chercher des cailloux

dans la cour d'école parce que

monsieur Nolin veut nous aider.


BASTIEN

Mais pourquoi tu lui as dit

qu'on faisait une recherche?


FRANCIS

Toi, pourquoi tu lui as dit

que c'était sur les minéraux?


BASTIEN soupire.


FRANCIS

Bon, regarde, il y a...


Des élèves passent devant FRANCIS et BASTIEN.


FRANCIS

On ne peut pas remettre

la statue maintenant,

il y a beaucoup

trop de monde.


BASTIEN

Il faut la cacher

quelque part

parce qu'on a besoin du sac

pour les roches, mais où?


FRANCIS pointe un chariot de concierge.


FRANCIS

Là-dedans.


BASTIEN place la statue dans la poubelle attachée au chariot.


BASTIEN

Penses-tu vraiment

qu'il a du quartz

et du calcium

dans la cour d'école?


FRANCIS

Bien,

j'espère que oui.


Pendant ce temps, JACQUES rentre à la maison, où JULIEN démarre le micro-ondes.


JULIEN

C'était

full long.


JACQUES

Oui, je sais,

je suis allé faire un tour

au Royaume des électros et j'ai

trouvé le four que je cherchais.


JULIEN

Ça veut dire

que tu as fini?


JACQUES

Non, pas vraiment.

Qu'est-ce

que tu fais, là?


JULIEN

Je fais le popcorn

pour notre film.


JACQUES

Je t'ai dit qu'on le regardait

seulement si j'avais fini.


JULIEN

Bien, tu vas avoir fini,

si tu fais comme je t'ai dit.

Et en plus, il te reste

juste dix questions.


JACQUES

Comment ça, dix?


JACQUES regarde ses papiers d'école.


JACQUES

Hé!

C'est ton écriture

à toi, ça?


JULIEN

Bien, je t'avais dit

que je t'aiderais.


JACQUES

Julien,

ce n'est pas comme ça

que je vais être prêt

pour mon examen.

Comment

tu as pu penser...

Hé, tu as mis

la bonne réponse, ici.


JULIEN

Bien, la réponse était

un peu dans la question.

"À quoi mène le conducteur

de l'électrode?"

À l'électrode!

Tu ne me croyais pas

quand je te donnais mes trucs?


JACQUES

Oui, c'est vrai

que tu as pas mal plus

l'habitude d'étudier

que ton vieux père.

Mais je vais quand même revoir

toutes mes questions.

Allez, laisse-moi

me concentrer.


JACQUES commence à étudier.


JULIEN

Papa?


JACQUES

(Soupirant)

Quoi?


JULIEN

Si jamais tu veux avoir

d'autres trucs pour aller vite.


JACQUES

Genre?


JULIEN

Bien,

à la question 15,

il faut que tu ailles

à la page 212.

Comme c'est marqué.


JACQUES

Si tu étais aussi efficace

avec tes devoirs, à toi, hein?


JULIEN

(Sarcastique)

Ha! Ha! Vas-y, page 212.


Le micro-ondes sonne.


JACQUES

Oui, 212...

Euh, ça a sonné.


JULIEN

Reste concentré, papa.


Pendant ce temps, MONSIEUR NOLIN rejoint MAUDE au local du journal. Il lui donne la page manquante du vieux journal.


MONSIEUR NOLIN

Je suis venu

vous remettre ceci.

C'était resté

dans la photocopieuse.

Je me suis dit que vous aimeriez

l'avoir pour vos archives.


MAUDE

Merci!

Hein? Un autre message.

Ça ressemble à-


MONSIEUR NOLIN

Oui,

à une énigme.

Je me suis dit que vous aimeriez

connaître la réponse à celle-ci.

Réfléchissez.

Réfléchissez.


MONSIEUR NOLIN quitte le journal. MAUDE lit l'énigme de MONSIEUR NOLIN à voix haute.


MAUDE

"Les apparences te trompent.

"Quand tu crois avoir trouvé,

cherche encore.

"Le passé criera victoire."


JENNIFER entre au local.


JENNIFER

Et puis, as-tu trouvé

autre chose?


MAUDE

Peut-être.

Monsieur Nolin joue

encore aux énigmes,

comme avec ses devoirs

de science.


JENNIFER

Regarde ce que j'ai trouvé

à la bibli.

Les mémoires

de Victoire Desmarais.

Tu ne croiras pas

ce qui est écrit. Lis ça.


MAUDE lit l'endos du livre.


MAUDE

"J'ai failli ne jamais

avoir ma statue

"à l'école

Victoire-Desmarais

"parce que le jour du

dévoilement, elle a disparu!"


JENNIFER

Oui, comme hier.


MAUDE

"À sa place,

se trouvait

"un vivarium rempli

de coquerelles."

Les insectes, c'est la passion

de monsieur Nolin.


JENNIFER

Et regarde ce que j'ai trouvé

par terre en venant ici.


JENNIFER montre à MAUDE une broche en forme de coléoptère, sur laquelle deux V sont gravés.


MAUDE

Tu penses

que c'est à lui?


JENNIFER

Bien, oui, regarde,

c'est marqué là. V pour Viateur.


MAUDE

Ça ne prouve rien,

l'autre V, il est pour quoi?


JENNIFER

Je vais aller

le mettre en évidence

dans la salle des pas perdus

et on va regarder

sa réaction

quand il va le voir.


JENNIFER quitte le local. MAUDE jette un coup d'oeil sur la page manquante du vieux journal.


MAUDE

Oh, non!


JENNIFER revient au local.


JENNIFER

Viens surveiller

avec moi.

Tu fais quoi?


MAUDE

Je pense que j'ai compris

son énigme.


JENNIFER

Hum?


MAUDE

Et je n'aime

vraiment pas ça.


FRANCIS et BASTIEN reviennent à la salle des pas perdus avec une poignée de cailloux.


FRANCIS

Oui...

Monsieur Nolin va penser

qu'on fait une recherche

sur de la gravelle.

Tu n'as pas une meilleure idée,

monsieur le génie?


BASTIEN

C'était ton plan, Einstein.


FRANCIS regarde autour de lui.


FRANCIS

Hé, je ne vois personne.

On le fait!


BASTIEN

Là, là?


FRANCIS

Oui, maintenant.


BASTIEN

Tu es sûr?


FRANCIS

Oui, aide-moi.


FRANCIS et BASTIEN sortent la statue de la poubelle.


BASTIEN

Ark!


FRANCIS

Oh, ouache!


La statue est couverte de déchets.


BASTIEN

Non, mais va la rincer

aux toilettes.


FRANCIS

OK, mais toi,

fais le guet, OK?


FRANCIS part avec la statue. BASTIEN trouve la broche déposée par JENNIFER. MONSIEUR NOLIN aperçoit BASTIEN.


MONSIEUR NOLIN

Tiens,

mon porte-bonheur!

Je me demandais

où il était passé.


BASTIEN

Ah, c'est...

c'est à vous?


VOIX DE FRANCIS

Bastien?

J'aurais besoin

d'un linge

et du pouche-pouche

pour lui nettoyer la face.

peux-tu me trouver ça,

s'il te plaît?


MONSIEUR NOLIN

Rien à voir

avec votre recherche

sur les minéraux,

je présume?


BASTIEN

Euh, Francis?


FRANCIS revient avec la statue dans les mains. Il reste bouche bée en voyant MONSIEUR NOLIN.


De son côté, MAUDE montre la photo du vieux journal à JENNIFER.


MAUDE

Regarde, sur la photo,

Victoire Desmarais regarde

clairement le gars avec la main

sur l'oreille, monsieur Nolin.


JENNIFER

Bon, tu me crois. Il fait tout

le temps ça avec son oreille.


MAUDE

Oui, mais...

Pourquoi elle le regarde?


JENNIFER

Oh! Parce qu'elle savait

que c'était lui,

le responsable

de l'incident.


MAUDE

Bien, non, notre prof

ne peut pas être un voleur.


JENNIFER

Bien, là, Maude,

on a la preuve.


MAUDE

Il doit y avoir

une autre explication.


Pendant ce temps, à la salle des pas perdus, FRANCIS et BASTIEN s'expliquent auprès de MONSIEUR NOLIN.


FRANCIS

On n'est pas

vraiment des voleurs.


BASTIEN

C'était pour une expérience

scientifique.


FRANCIS

Oui, on voulait utiliser

notre ballon-sonde à l'hélium...


BASTIEN

Pour faire voler Victoire

Desmarais dans l'espace.


FRANCIS

On l'aurait ramenée ici après,

tout aurait été génial!


MONSIEUR NOLIN

(Troublé)

Oh, vous...

vous me rappelez quelque chose.

Ou quelqu'un.


FRANCIS

Mais là, monsieur Nolin.

N'appelez pas la police,

s'il vous plaît.


MONSIEUR NOLIN

Pour cette fois-ci,

il n'y aura pas de sanction.

Mais à une condition,

c'est que vous trouviez

un meilleur moyen pour honorer

notre chère Victoire,

je... j'ai tellement eu peur

de la perdre.


FRANCIS

Je vous le promets, Bastien

et moi, on va tout arranger ça.


MONSIEUR NOLIN

Bon, allez chercher

quelque chose pour la nettoyer.

On va la remettre en place.

Allez chez le concierge.


FRANCIS et BASTIEN s'en vont. MAUDE aperçoit MONSIEUR NOLIN seul avec la statue.


MONSIEUR NOLIN

Oh, la, la, la.


MAUDE

C'est vous,

le coupable.

Comme l'autre fois,

il y a 45 ans.


MONSIEUR NOLIN

Encore une fois, vous avez

mal déchiffré l'énigme.

Non, cette fois-ci,

je ne suis coupable de rien,

mais le voleur d'il y a 45 ans,

c'était moi.


Chez les Allard-Fraser, JACQUES a terminé d'étudier.


JACQUES

JULIEN)

Et voilà, professeur.

Tout fini!

Une chance

que tu m'as aidé.


JULIEN

Yes, sir!

Oh, non!

Mon film

est déjà commencé

Je n'ai pas vu

l'heure passer.


JACQUES

Regarde,

pour te remercier,

je te propose

de t'amener au cinéma.

Le film que tu veux,

avec des robots,

des monstres gluants...


JULIEN

À moins que...


JACQUES

À moins que tu veuilles

continuer de faire des devoirs?


JULIEN

Ah, non, non.

Mais on peut regarder

le DVD de

Molotov 1.

Ça fait au moins quatre jours

que je ne l'ai pas vu!

Et en plus,

on a déjà le popcorn.


JACQUES

Oui, mais tu le connais

par coeur, ce film-là.


JULIEN

Justement, c'est pour ça que

c'est le fun le regarder ici.

Parce qu'au cinéma,

je ne peux pas faire...


JULIEN imite des sons de pistolets et et d'explosions. JACQUES joue avec lui et ils se lancent du popcorn.


Pendant ce temps, au local du journal, MONSIEUR NOLIN s'explique à MAUDE et JENNIFER.


MONSIEUR NOLIN

Oui, l'incident,

c'est...

c'est moi qui ai causé

tout un émoi dans l'école,

le jour du dévoilement

de la statue

de Victoire Desmarais.


MAUDE

Elle était là,

on l'a reconnue sur la photo.


MONSIEUR NOLIN

Je savais vaguement

qui elle était.

Mon père

était exterminateur.

Alors, je détestais

les insectes.


JENNIFER

Non, mais c'est

votre passion!


MONSIEUR NOLIN

Ça l'est devenu,

grâce à Victoire.

Quand elle s'est rendu compte

que j'avais remplacé

la statue

par un bol de coquerelles.


JENNIFER

Oh, dégueu.


MONSIEUR NOLIN

Elle a fait son enquête.

Et elle est vite

tombée sur moi.


MAUDE

Je ne peux pas croire.

Vous étiez un...

un délinquant.


MONSIEUR NOLIN

Ah, non, non,

pas un délinquant.

Juste un jeune homme

qui a fait des erreurs.


MAUDE

Oui, Victoire Desmarais devait

être trop fâchée contre vous!


MONSIEUR NOLIN

Pas vraiment,

elle a trouvé

comment remettre sa statue

à sa place

et comment me faire

pardonner sans faire

trop d'histoires

avec la direction de l'école.


JENNIFER

En adoptant

vos coquerelles?


MAUDE et JENNIFER rient.


MONSIEUR NOLIN

Non, en me demandant d'écrire

un article sur les insectes.

Article

que je ne voulais pas faire,

mais qui finalement,

m'a passionné.

Cette histoire-là

a changé ma vie.


MAUDE

Hein?

Victoire le savait

que vous n'étiez pas

méchant dans le fond.


MONSIEUR NOLIN

Bien, comme

toute bonne journaliste,

elle savait qu'il ne fallait pas

se fier aux apparences

et il fallait mettre

tous ses indices bout à bout,

comme vous deux.


MAUDE

Et puis, pourquoi vous vouliez

nous cacher la photo?


MONSIEUR NOLIN

Bien, parce que

quand vous avez découvert

le seul exemplaire du premier

numéro de La Victoire,

exemplaire que j'avais caché

dans le socle,

je me suis dit

que je ne voulais pas

que vous appreniez

mes vieilles erreurs.

Et puis, je me suis dit:

Pourquoi pas?


JENNIFER reçoit un message sur son téléphone.


JENNIFER

Oh, c'est ma mère, il faut

vraiment que j'y aille.

Dépêchez-vous

de nous raconter la fin.


MAUDE

C'est qui le coupable,

cette fois-ci?


MONSIEUR NOLIN

Ah, ils sont deux.

Deux garçons qui ne sont pas

trop mal intentionnés.


Un peu plus tard, à la salle des pas perdus, MAUDE demande des explications à FRANCIS et BASTIEN.


BASTIEN

Je te jure, Maude,

qu'on ne pensait pas mal faire.


FRANCIS

C'était pour une expérience

scientifique,

On n'est pas des voleurs.


MAUDE

Bon, l'important, c'est

que Victoire soit revenue.


MONSIEUR NOLIN

Oui.


BASTIEN

Bien, qu'est-ce

qu'il représente,

votre porte-bonheur,

monsieur Nolin?

C'est quoi les deux VV?


MONSIEUR NOLIN

Ah, un V pour Viateur

et un autre pour Victoire.

Le jour de sa mort,

j'étais tellement reconnaissant

pour ce qu'elle a fait pour moi,

j'ai fait graver

nos initiales

et j'ai collé un aimant

sous la statue

et j'y ai fixé

mon porte-bonheur.


FRANCIS

C'est ça qui est tombé

par terre.


MONSIEUR NOLIN

Allez, aidez-moi.


FRANCIS

Oui!


FRANCIS soulève la statue de son socle et MONSIEUR NOLIN pose la broche sous le buste.


MONSIEUR NOLIN

Tout est en place.


FRANCIS

Hum, monsieur Nolin,

Bastien et moi, on a pensé

à quelque chose pour rendre

hommage à Victoire Desmarais-


BASTIEN

Et aussi

pour vous rendre hommage.


FRANCIS

On a pensé à envoyer

une maquette de notre école

dans l'espace

à l'aide de notre ballon-sonde

à l'hélium,

une espèce de mini station

orbitale en carton.


BASTIEN

Oui et on l'appellerait:

Viateur 1.


MONSIEUR NOLIN s'adresse au buste en riant.


MONSIEUR NOLIN

Vous entendez ça,

hein, Victoire?

Tous les deux,

on va aller dans l'espace.


Fin de l'épisode


MAUDE

Pour jouer

ou revoir des émissions,

visite notre site.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par