Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Money and Party

Guylaine pays Maude to help her organize a party for the skating club. Benjamin is upset, because Guylaine refused to pay him, on account of him being her son: it’s so unfair! Can he get proper payment?



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Subito texto


Fin générique d'ouverture


VINCENT entre au vestiaire de l'aréna, où il voit BENJAMIN en train de jeter des ordures qui traînent un peu partout.


VINCENT

Coudonc!

Il y a une tornade qui est

venue jouer au hockey ici?


BENJAMIN

Non, c'est

une ligue de garage.

Ils sont venus jouer hier et ils

sont partis sans rien ramasser.


VINCENT

Ils sont donc

ben dégueulasses.


BENJAMIN

Ouais. Et ils sont

superstitieux, en plus.

S'ils pensent qu'une patte

de lapin peut les faire gagner,

ils doivent être

vraiment poches!


VINCENT

C'est donc ben n'importe quoi,

cette équipe-là!


VINCENT s'empare d'un balai.


BENJAMIN

Merci de m'aider.

Mon père pouvait pas.


VINCENT

Il est où?


BENJAMIN

Il a la grippe.


VINCENT

Ça me fait plaisir de venir

te donner un coup de main.

Mais je vais me contenter

de la moitié de ta paye.


BENJAMIN

Pas de problème,

parce que zéro,

c'est un chiffre qui se divise

très bien par deux.


VINCENT

T'es sérieux?

Tu te fais pas payer?


BENJAMIN

Non, je fais ça pour aider.

T'es payé, toi,

quand t'aides tes parents?


VINCENT

Oui, 10 piastres

par semaine.


BENJAMIN

Hein?

Pour faire quoi?


VINCENT

Mon lit, genre.


BENJAMIN

Juste ça?


VINCENT

Oui, c'est en masse.


Chez Les Allard-Fraser, MAUDE travaille sur son portable dans la salle à manger. JULIEN fait ses devoirs à côté d'elle. AUDREY arrive en parlant au téléphone.


AUDREY

Oui, c'est parfait.

Oui, je vais être là, Michel.

Merci! Bye.

Julien,

t'as rien écrit!

Si tu continues comme ça,

tu vas avoir le temps

de rien faire

de ta journée de congé!


JULIEN

C'est ça le but

d'une journée de congé:

rien faire.


MAUDE

Audrey, je viens de mettre

une annonce sur mon Facebook.

Peux-tu la partager

sur ton mur?


AUDREY

Une annonce de quoi?


MAUDE

Pour me trouver du travail.

J'ai besoin d'argent.


AUDREY

Pourquoi?


MAUDE

Pour m'inscrire

à un atelier d'écriture.

Papa et maman

vont payer la moitié,

mais il me reste

encore 80$ à trouver.

Ça fait que...


AUDREY

Ça fait que... quoi?


MAUDE

Veux-tu publier mon annonce?


AUDREY

Non.


MAUDE

Non?


AUDREY

Non, je vais

faire mieux que ça.


Au vestiaire, VINCENT et BENJAMIN discutent en nettoyant.


BENJAMIN

Mes parents disent que ça fait

partie des tâches familiales

et que c'est normal

d'aider sa famille

sans rien

demander en retour.


VINCENT

Faire sa chambre,

passer l'aspirateur,

tondre la pelouse,

c'est des tâches familiales.

Pas nettoyer l'aréna!

Ça, c'est une job.


BENJAMIN

Ouais, j'avoue. Surtout

quand il y a une gang de cochons

qui est passée la veille.


VINCENT

Oui! Surtout.


GUYLAINE entre au vestiaire.


GUYLAINE

Ouais, ouais, ouais,

ça s'en vient propre, ici!

Merci, les gars,

pour votre coup de main.


BENJAMIN

M'man...

Ouais, euh,

est-ce que...

Est-ce que t'as besoin d'aide

pour autre chose?


GUYLAINE

C'est gentil

de l'offrir.

Pourriez-vous installer

les tables et les chaises?

Les filles vont

en avoir besoin.


VINCENT

Quelles filles?


GUYLAINE

Les filles

du club de patin.

Michel, leur entraîneur,

organise une petite fête

en fin d'après-midi

et elles vont s'installer ici.


VINCENT

Ici, dans notre vestiaire?

On a un match, nous!

Où est-ce qu'on va

se préparer?


GUYLAINE

Dans le petit vestiaire.


VINCENT

Impossible!

Des plans pour qu'on perde!


BENJAMIN

(Riant)

Exagère pas,

quand même!


VINCENT

Pourquoi elles vont pas

au casse-croûte, à la place?


GUYLAINE

Parce qu'elles voulaient

une salle privée.

De toute façon,

ça sert à rien d'en parler,

j'ai déjà signé le contrat

avec Michel.

Là, j'ai

des bouchées au four.

Alors Benjamin, tu t'occupes

des tables, des chaises?

Merci!


GUYLAINE sort du vestiaire.


VINCENT

Ils auraient pas pu faire ça

un autre soir?


BENJAMIN

Arrête de chialer

et aide-moi à la place, OK?


VINCENT

Si tu continues

à travailler gratuitement,

tu l'auras jamais,

ton allocation.


BENJAMIN

Que veux-tu

que je fasse, Vincent?

Je peux pas

la forcer à me payer.


VINCENT

Si tu fais la grève, oui!

Ta mère

a besoin de toi.

Surtout que ton père est malade!

Elle est dans le jus,

profites-en!

Si tu dis que

t'arrêtes de travailler

tant que t'es pas payé,

elle aura pas

le choix d'accepter.


BENJAMIN

Ouais, je sais pas.

C'est un peu intense,

comme proposition.

Regarde,

je la connais, ma mère.

Je sais

comment la prendre.

Quand elle est

de bonne humeur,

je peux lui demander

ce que je veux.


VINCENT

Fais ce que tu veux,

mais moi, c'est sûr

que je t'aiderai pas.

Je laisserai pas ce vestiaire-là

aussi facilement aux filles.


BENJAMIN

Voyons donc, Vincent!

T'es ben intense!


VINCENT

Je trouve ça

injuste, c'est tout.


BENJAMIN

OK, niaise-moi pas.

C'est quoi l'affaire?


VINCENT

OK, mais...

tu le dis à personne, hein?


BENJAMIN

Promis.


VINCENT

Il y a une chose que...

je fais avant chaque match,

un rituel, mais...

Je peux juste le faire ici,

parce que...

Je fais un tour complet

du vestiaire,

pour ensuite cogner trois fois

sur ce banc-là,

pour aller porter une rondelle

sur cette tablette-là.


BENJAMIN rit de VINCENT.


BENJAMIN

T'es sérieux?

T'es pire que les gars

avec leur patte de lapin!


VINCENT

Ris tant que tu veux,

mais à chaque fois

que je fais ça,

on gagne.


BENJAMIN

Prépare-toi

à perdre, d'abord! Ha! ha! Ha!


Chez les Allard-Fraser, AUDREY explique à MAUDE comme elle compte l'aider.


AUDREY

Je te confie

la garde de ton frère.

M'man me payait 20$

pour le faire,

mais là, je ne peux plus.


MAUDE

Comment ça?


AUDREY

Mon coach vient de m'appeler.

Il faut que j'aille aider

Guylaine à l'aréna

pour l'organisation

de la fête du club de patin.


MAUDE

Ha! Vous fêtez quoi?

Vos pires performances à vie

des dernières semaines?


AUDREY

(Sarcastique)

Ha, ha, très drôle.

Non, c'est justement

pour remonter le moral

des patineuses qu'on fait ça.

Et Michel

va remettre un prix

à la patineuse

avec la meilleure attitude.


MAUDE

OK, je vais le garder!


JULIEN

J'ai pas besoin

de gardienne!


AUDREY

Correction!

Si t'avais pas mis une punaise

sur la chaise de ton prof,

t'en aurais pas besoin.

M'man veut pas

qu'il sorte de la maison

tant qu'il a pas

fini sa copie.


MAUDE

Oh, mais je voulais aller

porter des annonces à l'aréna

pour me trouver du travail.


AUDREY

Tu n'en as plus besoin,

t'en as une, job!


MAUDE

Mais j'ai besoin de plus

que 20$ pour l'atelier,

et les inscriptions

finissent cette semaine!


AUDREY

Bien... bonne chance!


AUDREY s'en va.


Plus tard, DANAÉ rejoint BENJAMIN au casse-croûte de l'aréna.


AUDREY

Benjamin,

as-tu vu Michel?


BENJAMIN

Euh, non,

mais tu peux aller

porter tes affaires

au vestiaire.


DANAÉ s’éloigne.


BENJAMIN

Euh, attends une minute.

Est-ce que tes parents

te donnent une allocation, toi?


DANAÉ

Bien oui!


BENJAMIN

Ils te payent combien?


DANAÉ

Cinq dollars.


BENJAMIN

Par semaine?

C'est pas beaucoup.


DANAÉ

Bien non, pas par semaine.

Par jour!

Je reçois

35$ par semaine.

Mais pourquoi

tu veux savoir ça?


BENJAMIN

Ah, c'est juste pour...

J'essaie de trouver le montant

moyen d'une allocation.


DANAÉ

Tu veux

une augmentation?


BENJAMIN

Ouais, on peut

dire ça comme ça.


DANAÉ

Pis tu reçois combien, là?


BENJAMIN fait un zéro avec ses doigts.


DANAÉ

Tu fais du bénévolat?


BENJAMIN

Genre.


DANAÉ

C'est cool, du bénévolat.

C'est juste poche que tu peux

rien t'acheter avec ça.


DANAÉ s'en va. GUYLAINE entre au casse-croûte.


GUYLAINE

(Autoritaire)

Benjamin Laramée,

c'est pas en pitonnant

sur ton cellulaire

que le ménage

va se faire.

Vous avez pas fini.

Les tables, les chaises

sont pas installées. Envoye!


BENJAMIN

Vincent m'a laissé tomber

quand il a su

qu'on allait pas être payés!


GUYLAINE

C'est pas une raison

pour rester là

à rien faire.


BENJAMIN

Je fais pas rien.

Je fais des recherches.

Savais-tu que

les jeunes de mon âge

sont payés 15$

par semaine en moyenne?


GUYLAINE

Qu'est-ce que

t'essaies de me dire?


BENJAMIN

Tu sais, maman,

je vous aide beaucoup

à l'aréna et à la maison.

Ça me prend beaucoup de temps.

C'est du temps que je peux pas

mettre dans mes études.

Je fais

des gros sacrifices pour-


GUYLAINE

C'est beau,

j'ai compris.

Je vais voir

ce que je peux faire.


BENJAMIN

Pour de vrai?

Cool, merci!


BENJAMIN prend sa mère dans ses bras et l'embrasse.


GUYLAINE

OK, OK, OK!

Envoye, les tables,

les chaises! Oh!


Plus tard, MAUDE rencontre GUYLAINE au casse-croûte.


MAUDE

Ah! Bonjour, Guylaine!

Ça va bien?


GUYLAINE

Oui, ça va occupée,

mais ça va.

Benjamin doit pas

être loin.


MAUDE

C'est vous

que je cherchais.

Est-ce que

ça vous dérangerait

que j'affiche

quelques annonces dans l'aréna?


GUYLAINE

Des annonces de quoi?


MAUDE montre ses affiches de recherche d'emploi à GUYLAINE.


GUYLAINE

J'aurais peut-être quelque chose

pour toi, moi.

Qu'est-ce que tu dirais

de nous aider, Benjamin et moi,

avec la fête du club de patin?


MAUDE

Aujourd'hui?


GUYLAINE

Bien oui!

Il y a

des cupcakes à décorer,

il faut faire

des bouquets de fleurs

et il faut s'occuper du service

pendant la fête.

Je pourrais

te donner 25$.

Est-ce que ça te va?


MAUDE peine à cacher son enthousiasme.


MAUDE

Euh... oui, OK!


GUYLAINE

T'es sûre?

Parce que c'est

mon premier contrat de traiteur

et je veux

que tout soit parfait.

Si t'as pas le temps,

je veux le savoir tout de suite.


MAUDE

Non, non, non!

J'ai le temps.

Oui, oui. Il faut juste que

je garde un oeil sur mon frère,

mais il y aura

vraiment aucun problème.

Il va même

pouvoir m'aider.


BENJAMIN entre au casse-croûte.


BENJAMIN

M'man?

Tu vas être

super contente.

Le ménage du vestiaire

est fini,

les tables pis les chaises

sont montées,

et Danaé et moi,

on a même installé

une boule miroir.


GUYLAINE

Oh! Super, ça! Toi aussi,

tu vas être content.

J'ai trouvé une solution

à ton problème.

Maude va t'aider.


BENJAMIN

Hein? Pourquoi?


GUYLAINE

Bien, tu disais que t'en avais

trop sur les épaules.


BENJAMIN

Ah! Non, non, en fait, c'est

parce que je parlais pas de ça.


Le téléphone du casse-croûte sonne. GUYLAINE répond.


GUYLAINE

Allô?


MAUDE

Cool! Avec

le gardiennage et ça,

j'ai déjà 45$ d'économisés!


BENJAMIN

Attends...

ma mère te paye?


MAUDE

Bien oui. Je lui ai dit

que je cherchais du travail.


BENJAMIN

(Outré)

Bien là!


MAUDE

Euh, 30 secondes. Il faut

juste que j'appelle mon frère.

Je le garde par Skype.

Ah! Quelqu'un a répondu

à mon annonce sur Facebook.

Ah non! Pas une autre job!


BENJAMIN

(Sarcastique)

Ah non!

Pas encore de l'argent!

Tu fais vraiment pitié.


AUDREY entre au vestiaire, qui est décoré de ballons et de guirlandes roses. DANAÉ y est déjà. Elle vaporise l'endroit de vaporisateur parfumé.


DANAÉ

Il est pas trop tôt.

Tu peux mettre

des ballons là.


AUDREY

Pardon? C'est à moi que Michel

a confié les décorations.


DANAÉ

Oui, mais c'est mon père

qui commandite l'événement.


AUDREY

Pis après?


DANAÉ

Pas de commandite,

pas de bouffe,

pas de système de son,

pas de prix.


AUDREY

Quand Michel m'a appelée,

il m'a jamais dit qu'on serait

deux pour les décorations.


DANAÉ

Ha! C'est parce

qu'on n'est pas deux.

Il y a moi qui suis en charge,

pis toi qui m'assistes.


VINCENT entre au vestiaire.


VINCENT

Les filles,

j'ai une solution pour vous.

Pourquoi vous allez pas

dans le petit vestiaire,

à la place?


AUDREY

En quoi c'est censé

nous aider?


VINCENT

C'est plus petit.

Moins de décorations,

moins de chicane.


AUDREY

Non!


DANAÉ

Non!


MICHEL entre au vestiaire.


MICHEL

Ah! Salut, les filles!

Oh wow! C'est super!

Ça avance bien! Bravo!


DANAÉ

Merci!

C'est moi qui ai

installé les décorations.

Audrey vient

juste d'arriver.


AUDREY

J'étais en train de faire

la liste de musique

pour ce soir.

J'ai acheté l'album

Summer Space,ça va être malade.


DANAÉ

(Sarcastique)

Nice!

Un gros que personne connaît!

Comme ça, on va pouvoir rester

assises et pas danser! Ha!


MICHEL

Les filles, je vous rappelle

que le party de ce soir

vise à ramener

l'esprit d'équipe.


AUDREY

Oui, mais Danaé niaisait.

Hein, Danaé?


MICHEL

Ce serait plate

que je sois obligé

d'annuler

la belle petite fête

à cause de votre...

belle entente.


AUDREY

Inquiète-toi pas, Michel.

Tout est correct.


MICHEL

C'est bon,

je vous fais confiance.


MICHEL quitte le vestiaire.


VINCENT

Vous savez

ce qui tisse vraiment

des beaux liens

dans une équipe?

Être plus proches,

comme dans un petit vestiaire.


DANAÉ

Non, laisse faire, Vincent.

On a besoin de place.


AUDREY

Oui! En plus,

on va avoir un karaoké.


DANAÉ

Oh! Du karaoké!

Super! J'en ai pas fait depuis

ma fête de 10 ans, mais...


AUDREY

Danaé!


DANAÉ

Quoi? Michel n'est plus là.

J'ai pas besoin de me forcer.


AUDREY accroche une guirlande au mur.


DANAÉ

T'es sûre que c'est

le bon endroit pour ça?


AUDREY

Toi, tu les mettrais où,

Danaé?


DANAÉ

Dans ta boîte,

ce serait parfait.


BENJAMIN prépare de la nourriture dans la cuisine du casse-croûte.


GUYLAINE

Benjamin, as-tu vu Maude?

Il faut que je vous parle.


MAUDE

Je pense

qu'elle est partie

mettre du sent-bon

dans le vestiaire.

Moi aussi,

il faut que je te parle.

Je pense qu'on s'est

mal compris tantôt.

J'ai pas besoin d'aide,

j'ai besoin d'une allocation.


GUYLAINE

Une allocation?

Ton père pis moi,

on t'a toujours dit

que les tâches familiales-


BENJAMIN

... étaient pas rémunérées,

je le sais.

Pourquoi

vous payez Maude, d'abord?


GUYLAINE

Maude fait pas partie

de la famille.

De toute façon, un jour,

tu vas prendre la relève.

Tu vas même pouvoir

l'acheter, l'aréna.

Et tu vas en faire,

de l'argent.


BENJAMIN

Bien oui,

mais d'ici là,

j'aimerais ça pouvoir apprendre

à gérer un budget.


GUYLAINE

(Soupirant)

OK, OK, OK. Regarde...

On va te donner 5$

quand tu nous aides

avec les événements spéciaux.

C'est bon, ça?


BENJAMIN

Juste 5$?


GUYLAINE

Il faut

que j'aille à la maison.

Le four est en panne

et il me reste plein

de bouchées chaudes à préparer.


BENJAMIN

Je pourrais faire ça

en ramassant le change

dans les estrades, 5$...


GUYLAINE

Benjamin...

Est-ce qu'on peut en reparler

quand je serai moins débordée?


BENJAMIN

Non! Non, OK?

C'est maintenant ou...

ou je fais la grève!


GUYLAINE

(Soupirant)

OK.


BENJAMIN

OK, je vais avoir

mon allocation?


GUYLAINE

Non. OK, je vais

aller demander à Maude

si elle peut

te remplacer aujourd'hui.


VINCENT est seul au vestiaire. BENJAMIN le rejoint.


BENJAMIN

Qu'est-ce

que tu fais là?

T'aides les filles, astheure?


VINCENT

Non, je change les décorations

de place pour les niaiser

pendant qu'elles sont

parties dîner.

Ha! ha! ha!

Tu vas voir, j'ai un plan!


BENJAMIN

Ah ouais? J'espère qu'il est

meilleur que celui de la grève,

parce que moi, j'ai jamais eu

d'allocation de ma mère.

Non, elle a

complètement refusé

et elle a transféré

toutes mes tâches à Maude.


VINCENT

T'as juste à empêche r Maude

de faire tes tâches.

Ta mère va voir

qu'elle est pas assez efficace

et elle va

te supplier de revenir.


MAUDE entre au vestiaire avec un plateau de crudités. MAUDE reçoit une alerte sur son téléphone. Elle demande de l'aide à BENJAMIN.


MAUDE

Oh! Ben,

s'il te plaît.

C'est vrai, ta grève.

Ta mère m'en a parlé.

Ah! Cool!

Martin veut qu'on fasse

notre rencontre par Skype.


BENJAMIN

Martin? C'est qui ça?


MAUDE

Un gars que j'aide

avec ses maths.

On va faire ça tantôt.

Ta mère a oublié

de me donner

l'adresse du fleuriste.

L'as-tu? Parce que je veux pas

la déranger pour rien.


MAUDE reçoit un appel Skype de JULIEN sur son téléphone.


MAUDE

Julien? Est-ce que ça va?


JULIEN

Oui, oui, super bien.

Je te l'ai dit, je suis capable

de rester tout seul.


MAUDE

Ça fait que tout est beau?


JULIEN

Numéro un.

Sais-tu elle est où,

la super colle?


MAUDE

Bon, touche à rien, j'arrive.

As-tu fini ta copie?


JULIEN

Je suis en train de finir.


MAUDE

Pourquoi j'entends ton jeu

de Formule Un, d'abord?


JULIEN

Ça? Euh...

C'est... c'est

les voitures de dehors.


MAUDE

Hum, bon. Ferme ton jeu,

finis ta copie,

pis touche pas

à ce que t'as cassé, OK?


MAUDE met fin à la conversation.


BENJAMIN

2034, rue Bourgogne.


MAUDE

Hein?


BENJAMIN

Oui, c'est l'adresse

du fleuriste.


MAUDE

Ah! Oui, OK.

Super, merci!

Je vais aller

acheter les fleurs,

je vais faire

les bouquets chez nous.

Comme ça, je vais pouvoir

surveiller mon frère

en même temps de faire

mon tutorat sur mon portable.


BENJAMIN

Attends, attends!

Oublie pas de faire

le crémage

pour les cupcakes, aussi.


MAUDE

Oui, oui! Non, non,

j'avais pas oublié.

Je vais tout faire ça chez nous.


BENJAMIN

OK!


MAUDE

Bye!


MAUDE quitte le vestiaire.


VINCENT

Pourquoi tu lui as donné

l'adresse du fleuriste?

T'aurais pu

lui faire perdre du temps.


BENJAMIN

C'est exactement ça

que j'ai fait,

parce que je lui ai donné

la mauvaise adresse.


VINCENT

Ha! ha! ha!

C'est quoi, la vraie adresse?


BENJAMIN

2036, rue Bourgogne.


VINCENT

Ben, c'est la porte d'à côté.

T'as vraiment

besoin d'un coach

pour apprendre à faire

des coups comme tu monde.


Plus tard, BENJAMIN sonne chez les Allard-Fraser. MAUDE est dans la cuisine et prépare du glaçage.


MAUDE

Entrez!

Benjamin? Qu'est-ce

que tu fais ici?


BENJAMIN

Euh... Maude,

est-ce que t'as trouvé

le fleuriste, finalement?


MAUDE

Oui.

Ta mère a pas dû

te donner la bonne adresse,

mais c'était juste à côté.


BENJAMIN

Ça fait

que t'as pas eu de problème

à le trouver?


MAUDE

Oui, pis tout

est sous contrôle.

Julien a fini sa copie et je lui

ai donné les directives

pour qu'il fasse les bouquets.


BENJAMIN

Euh... Ha! Attends,

c'est Julien qui va faire

les bouquets de fleurs?

T'es sûre

que c'est une bonne idée?


MAUDE

Je lui ai fait un modèle

pour qu'il puisse

faire les autres pareils.

Un enfant de trois ans

pourrait le faire!


BENJAMIN prend une tasse sur le comptoir.


BENJAMIN

C'est ça

qu'il a cassé?


MAUDE

Ouais. C'est la tasse préférée

à ma mère.

Mais ça ne paraît même plus!


BENJAMIN

Ça paraît un peu, quand même.


MAUDE

C'est parce que c'est pas

encore complètement sec.

Qu'est-ce que tu veux, Ben?


BENJAMIN

Oui!

Oui, c'est ça, c'est ça.

Est-ce que t'as fait

les petits cartons de noms

pour les bouquets?


MAUDE

Oui. En fait, c'est ta mère

qui devait s'en occuper,

mais là, il fallait

qu'elle s'occupe de son père.

J'ai appelé Audrey

pour qu'elle les fasse.

(Criant)

Julien,

ça avance, les bouquets?


JULIEN

J'ai fini!


JULIEN entre dans la cuisine et dépose un bouquet sur le comptoir. BENJAMIN rit.


MAUDE

Hein?

Ça ressemble pas pantoute

au modèle que je t'avais fait.

C'est l'heure de mon Skype!

Faut que j'aille donner

mon cours de maths!

Julien, tu restes tranquille.


BENJAMIN

C'est bon,

je vais le surveiller.


MAUDE

Pis ta grève?


BENJAMIN

Ma grève, c'est à l'aréna.

C'est pas ici.


MAUDE

OK.


MAUDE monte à l'étage avec son ordinateur.


BENJAMIN

Ha! En tout cas,

deviens jamais fleuriste.


JULIEN

Es-tu malade?

C'est vraiment poche.

C'est pire

que de faire une copie.

C'est vraiment la pire

journée de congé de ma vie.


BENJAMIN

J'aurais peut-être quelque

chose à te proposer, moi,

pour mettre du piquant

dans ta journée.


JULIEN

Comment?


BENJAMIN

Est-ce que t'aurais des idées

pour faire un coup à ta soeur?


JULIEN sourit malicieusement.


Pendant ce temps, VINCENT rencontre AUDREY au casse-croûte de l'aréna.


VINCENT

Hé, Audrey, ça va?


AUDREY

Si tu viens encore

pour me demander

de changer de local,

oublie ça.


VINCENT

Non, non, voyons.

Qu'est-ce que tu fais?


AUDREY

Les cartons

pour les bouquets de fleurs.


VINCENT

Ah! Toutes les filles

vont en avoir un?

C'est cool.

Au moins, Danaé sera pas

la seule à recevoir de quoi.


AUDREY

Qu'est-ce que

tu veux dire?


VINCENT

Elle arrête pas

de dire à tout le monde

que c'est elle

qui va gagner la médaille,

vu que c'est son père

qui commandite l'événement.


AUDREY

Ç'a pas rapport.

Tout le monde

a des chances de gagner.

Et j'en ai

bien plus que Danaé.


VINCENT

Pas selon elle.

Elle dit que si

t'étais pas là,

l'équipe performerait

beaucoup mieux.


AUDREY

Pour qui

elle se prend, elle?


Dans la cuisine des Allard-Fraser, BENJAMIN met du sel dans le bol de glaçage de MAUDE.


JULIEN

Mets-en plus!


BENJAMIN

Il y en a assez!


MAUDE

Qu'est-ce

que vous faites?


MAUDE descend à la cuisine.


BENJAMIN

Euh... on va mettre le crémage

sur les cupcakes.


MAUDE goûte au glaçage.


MAUDE

Vous avez mis

du sel?


BENJAMIN

Euh...


MAUDE

Bonne idée!

Non, c'est super bon,

le sucré-salé!

Merci de m'aider

pendant ta grève, Ben.

T'es super gentil.

Mais si vous voulez vraiment

m'aider, refaites les bouquets.

Je peux pas

les apporter comme ça. OK?

Merci!


MAUDE s'en va.


JULIEN

Je t'avais dit

d'en mettre plus.


BENJAMIN

Peut-être qu'on pourrait

refaire les bouquets,

mais encore plus laids?


JULIEN

Non, on va les faire

comme son modèle.

Mais on va leur ajouter

un petit parfum.


BENJAMIN

Quel genre de parfum?


JULIEN fouille dans l'étagère à épices et montre à BENJAMIN un pot de poivre de Cayenne.


BENJAMIN

Ha!


Au vestiaire de l'aréna, DANAÉ installe à nouveau les décorations. VINCENT la rejoint.


VINCENT

Qu'est-ce

que tu fais?

Audrey a déjà replacé

toutes les décorations, tantôt.


DANAÉ

C'est elle

qui a fait ça?


VINCENT

Oui, elle disait que t'avais

vraiment pas de goût,

que tout était croche,

qu'il faut tout le temps

qu'on te surveille.


DANAÉ

T'es sûr

que t'as bien entendu?


VINCENT

Sûr.

Elle a aussi dit

que c'est elle qui va remporter

la médaille de la patineuse

la plus utile à son club,

parce que toi,

tu fais juste chialer.


DANAÉ

Pardon?!


AUDREY et MAUDE entrent au vestiaire. MAUDE dépose les bouquets sur la table.


DANAÉ

AUDREY)

Comme ça, tu parles

dans mon dos, toi?


AUDREY

Moi? C'est toi qui es tout

le temps en train de me caler!


DANAÉ

Il y a de quoi!

Tu défais tout ce que je fais!

T'es mal placée pour dire

que j'ai pas de goût!

Les bouquets ont été faits

par un enfant de 5 ans?!


AUDREY

J'ai jamais dit

que t'avais pas de goût!

C'est pas parce que

je le pensais pas,

par exemple!


DANAÉ

Ah! Parce que ça t'arrive

de penser, toi?


AUDREY

Mais oui!

Et je pense que si c'est toi

qui gagnes la médaille,

Michel est aveugle.


MICHEL entre au vestiaire sans qu'AUDREY ne le voit.


AUDREY

DANAÉ)

T'es celle qui nuit

le plus à l'équipe.

Toutes les filles le pensent.


DANAÉ

Comme ça, tu penses

que Michel est aveugle?


AUDREY

Hum.


AUDREY se retourne et voit MICHEL.


AUDREY

(Gênée)

Ah... Michel, ça fait longtemps

que t'es là?


MICHEL

Assez longtemps

pour décider

d'annuler

la petite fête ce soir.


MAUDE

Non! Non, Michel! Attendez!

Vous pouvez pas faire ça!


MICHEL quitte le vestiaire. MAUDE court après lui.


AUDREY

DANAÉ)

Regarde ce que tu viens

de faire! T'es contente?


AUDREY quitte le vestiaire.


DANAÉ

Ce que moi

j'ai fait?!

Elle se prend

pour qui, elle?


VINCENT hausse les épaules en souriant et s'en va. DANAÉ s'empare d'un bouquet et sourit.


Un peu plus tard, MAUDE, BENJAMIN et JULIEN discutent au casse-croûte.


MAUDE

a mère

me le pardonnera jamais.


BENJAMIN

Inquiète-toi pas.

C'est pas si grave que ça.

Je suis sûr qu'elle va

te payer quand même.


JULIEN

De toute façon, tu vas avoir

de l'argent pour me garder

et pour ton affaire de maths.


MAUDE

Je m'en fiche de la paye!

Guylaine vient de perdre

son premier contrat de traiteur

à cause de moi.

J'aurais pas dû

en prendre autant.

Si j'étais restée ici,

j'aurais pu empêcher les filles

de se chicaner.


BENJAMIN

Ouais, euh...

C'est un peu de ma faute aussi.


MAUDE

Bien non! Tu m'as aidée

avec le crémage et les bouquets.


JULIEN

Ha! ha! ha!


BENJAMIN

Ouais, mais le sel,

c'était pour essayer

de gâcher ta recette.

Et on a mis du poivre de Cayenne

dans les fleurs

pour faire

éternuer les filles.


MAUDE

Quoi?!

C'est toi qui l'as

embarqué là-dedans?


BENJAMIN

Non, non, non.

Je te le dis, c'est moi.


JULIEN

Oui, c'est lui.


BENJAMIN

Regarde,

je voulais te nuire

pour convaincre ma mère

qu'elle a besoin de moi.

Et que moi aussi,

je méritais une paye.

Je m'excuse.


JULIEN

Pis l'adresse,

c'était lui aussi.


MAUDE

De toute façon,

ça ne change plus rien.

C'est ma faute

si la fête est annulée.

C'est moi que ta mère avait

laissée en charge,

et j'ai pas su prendre

mes responsabilités.


MAUDE envoie un message sur son téléphone.


BENJAMIN

Qu'est-ce que tu fais?


MAUDE

Je texte ta mère pour lui dire

que je suis désolée.


BENJAMIN

Attends une minute!

Il y a peut-être encore moyen

de sauver la fête.


Au vestiaire, VINCENT prépare son matériel de hockey. BENJAMIN le rejoint.


BENJAMIN

Ouais, je vois que t'as pas

perdu de temps pour t'installer.


VINCENT

Leur fête est annulée.

Je vois pas pourquoi

j'attendrais.


BENJAMIN

Je sais que c'était ça,

ton plan pour ravoir

le vestiaire.


VINCENT

C'est un super bon plan.

La preuve!


BENJAMIN

Vincent, tu peux pas

laisser ça comme ça.

Il faut que

t'ailles dire à Michel

que c'est de ta faute,

ce qui s'est passé.


VINCENT

Jamais de la vie.

J'ai le vestiaire, je le garde.


BENJAMIN

T'as peut-être le vestiaire,

mais ma mère, elle,

elle vient de perdre son premier

contrat de traiteur,

man!


VINCENT

Je sais

que c'est poche,

mais c'est pas mieux si moi,

je perds mon match.


BENJAMIN

OK, OK. Regarde,

tu me laisses pas le choix.

Soit tu vas t'excuser,

soit moi je vais dire

à tout le monde

que c'est à cause

de ta superstition nulle

que la fête est annulée.


VINCENT

Tu ferais pas ça?


Au casse-croûte, GUYLAINE surprend MAUDE et JULIEN à vaporiser les bouquets de produits chimiques.


GUYLAINE

Désolée, Maude!

J'ai pris du retard.

Euh, qu'est-ce

que vous faites?


MAUDE

Euh...


JULIEN

Euh...

Il y avait du sable

dans les fleurs.


MAUDE

(Gênée)

Oui, oui, c'est ça.

Du... du sable.


Plus tard, la fête a finalement lieu au vestiaire. DANAÉ profite du fait que MICHEL soit près d'elle pour s'excuser à AUDREY.


DANAÉ

Je m'excuse, Audrey.

C'est la faute à Vincent.

Je pensais pas

ce que j'ai dit.


AUDREY

Je sais.

Moi non plus.

Pis t'es pas

aveugle, Michel.


MICHEL

Merci, mais je le savais.


GUYLAINE arrive avec les bouquets.


GUYLAINE

Des fleurs

pour tout le monde!


MICHEL

Oh wow! Bonne idée!


MAUDE

Vous avez toutes un bouquet

à votre nom.


VINCENT entre au vestiaire avec son uniforme de hockey.


VINCENT

MICHEL)

Excusez-moi.

Est-ce que c'est

un bon moment pour...

faire ce que

vous m'avez demandé?


MICHEL

Bien oui!


VINCENT

DANAÉ)

C'est ça, je...

Je m'excuse d'avoir nui

à votre fête.


DANAÉ

C'est tout?


VINCENT

C'est assez.


DANAÉ

OK!

Merci.

Tu peux retourner

dans ton petit vestiaire.


VINCENT tourne autour du vestiaire et cogne un banc avec son bâton. Il dépose une rondelle sur une tablette.


MAUDE

Ça va, Vincent?


VINCENT

Oui, très bien.

Wou!


VINCENT quitte le vestiaire.


AUDREY

Ouais, ça lui fait pas

d'être dans son petit vestiaire!


MICHEL rit.


MAUDE

Danaé, t'as pas

de bouquet? Il en manque un?


DANAÉ

Oh non! C'est beau.

J'ai mis le mien de côté tantôt.


DANAÉ prend un bouquet qu'elle avait placé sous la table.


DANAÉ

Bon! On fait

la remise de la médaille

pour la patineuse

la plus utile?


AUDREY

Avant, je veux juste remercier

Guylaine et Michel.

Merci d'avoir pris le temps

d'organiser la fête,

et de toujours nous encourager

à nous dépasser.


DANAÉ

Pis merci à mon père

de l'avoir financée.


MICHEL

Merci, mais on est ici pour

récompenser tous vos efforts.


GUYLAINE

Oui. Vous vous entraînez

tellement fort.

C'est beau à voir.


MICHEL

Oui, et avec

un bon esprit d'équipe,

on va remonter la pente.

Alors bravo,

les filles!

Des médailles

pour tout le monde!


GUYLAINE ouvre une boîte remplie de médailles.


DANAÉ

(Déçue)

On... on en a

toutes une?

Je pensais que

c'était censé être

pour la patineuse

la plus utile!


MICHEL

Vous êtes toutes

utiles à l'équipe.

Bravo, les filles! Bravo!


DANAÉ

Au moins, c'est moi

qui ai le plus beau bouquet.


DANAÉ hume son bouquet et éternue à répétition.


GUYLAINE

Il restait peut-être du sable

dans celui-là.


MAUDE

Peut-être.


AUDREY rit.


À la fin de la fête, MAUDE et JULIEN font du ménage au casse-croûte.


GUYLAINE

Merci, Maude. J'y serais

jamais arrivée sans toi.

Tiens, avant que j'oublie.

Voilà.


GUYLAINE donne de l'argent à MAUDE.


MAUDE

Merci, mais moi, j'y serais

jamais arrivée sans Benjamin.


BENJAMIN entre au casse-croûte en transportant des boîtes.


GUYLAINE

Oui, tu travailles fort

pour un gréviste!


MAUDE donne une partie de son argent à BENJAMIN.


MAUDE

Tiens, pour ton aide.


GUYLAINE

Non, Benjamin.

Tu prends pas son argent.


MAUDE

Non, mais

ça me fait plaisir!


GUYLAINE

Je le sais.

Mais Benjamin

va avoir sa propre paye.


BENJAMIN

Pour de vrai?

Ah! Merci, m'man!

C'est trop cool!


BENJAMIN prend sa mère dans ses bras et la couvre de baisers.


GUYLAINE

OK, OK, OK!

Ton père pis moi,

on en a parlé,

et on est d'accord.

Tu nous aides beaucoup

et on l'apprécie.


JULIEN

MAUDE)

Je vais le prendre,

moi, son 10$.


MAUDE

Toi, ta paye,

c'est que je te dénonce pas.


VINCENT arrive au casse-croûte.


VINCENT

Hé, Ben!

On a gagné!

Je te l'avais dit

que ça marchait, notre truc!


BENJAMIN

Yes!


MAUDE

Quel truc?


BENJAMIN

Avant chaque match,

Vincent fait un genre de-


VINCENT

(Coupant la parole à BENJAMIN.)

Des étirements.

Je fais des étirements.


MAUDE

(Sarcastique)

Wow! Hé, méchant truc!

As-tu déjà pensé à devenir

entraîneur professionnel?


Fin de l'épisode


VINCENT

Salut! T'as envie de t'amuser?

Viens rejoindre la gang

sur le site de

Subito Texto!

Ça va être vraiment cool!


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par