Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

My Mother, My Rival

Jennifer and Sierra are growing close, but Brigitte, Jennifer’s mom, is starting to get a little invasive… It’s not easy, having a cool mom!



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Subito texto


Fin générique d'ouverture


À Victoire-Desmarais, SIERRA et JENNIFER sont dans le nouveau salon étudiant. SIERRA indique à JENNIFER où poser une affiche sur le mur.


SIERRA

Euh... encore, encore.

Encore un peu...

Oui, c'est bon, ça.


JENNIFER

Tu es sûre que c'est...

assez droit comme ça?


SIERRA

Non, c'est croche, mais c'est

ça qui fait que c'est beau.

Ah, j'ai hâte à demain

pour voir du monde dedans.


JENNIFER

Oui, mais là, on n'a

plus rien à installer,

ça fait que tu vas pouvoir

me montrer à jouer au bag...


SIERRA

Backgammon.


JENNIFER

Ah, c'est ça.


SIERRA

Tu vas voir,

c'est super le fun.

J'ai découvert ça

en Turquie.

Là-bas,

tout le monde joue à ça.


JENNIFER

Hé, il est vraiment beau,

ton jeu.


SIERRA

C'est mon ami Aziz

qui me l'a donné.


JENNIFER

Un Turc?


SIERRA

Oui.

Quand j'étais là-bas,

on se voyait chaque jour

pour jouer une partie.


JENNIFER

Ah, c'était genre...

ton chum?


SIERRA

Bien, c'était comme

mon chum de voyage.

On s'est embrassés,

mais quand je suis partie,

on n'était pas tristes,

c'était bien correct.


JENNIFER

Il était musulman?


SIERRA

Oui.


JENNIFER

Ah, ça fait que vous deviez

vous cacher pour vous embrasser?


SIERRA

Ah, mets-en.


JENNIFER

Ah, je te comprends.

Est-ce qu'il était beau?


SIERRA

Je vais te montrer

une photo.


Pendant ce temps, dans le couloir, MONA pose des affiches disant : « Semaine internationale du casier propre. Tous les élèves doivent nettoyer leur casier avant vendredi. Signé : Mona. » HUGO passe par là à cet instant.


HUGO

Bon, c'est la semaine

internationale du casier propre

et je n'étais même pas

au courant.


MONA

Ah, c'est parce que je viens

juste de l'inventer.


HUGO

Ah, OK.


MONA

Ces casiers-là, ils ont l'air

innocents comme ça,

mais sais-tu

ce qu'ils sont en réalité?


HUGO

Quoi?


MONA

Des couveuses à bactéries.

Et c'est là

que l'ennemi se cache.

Et surtout,

surtout, se reproduit.


HUGO

Ça veut dire que...

qu'ils font ça dans nos casiers.


MONA

Bien, oui, mon cher,

mais j'ai décidé

qu'à Victoire-Desmarais,

ça ne se passerait pas comme ça.

Cette semaine, chaque élève

doit nettoyer son casier.

Et vendredi, pouf!

Inspection en règle

par moi-même.

Ah, je ne connais pas

une bactérie

qui peut survivre à ça.

La guerre est déclarée.


MONA part et HUGO se rend à son casier. AUDREY arrive en lisant sur son téléphone.


AUDREY

Hé, connais-tu ça,

Croupe-Souple?


HUGO

Non, c'est une soupe

à quoi?


AUDREY

Pas soupe, souple.

Non, c'est une application

pour téléphones intelligents

que j'ai téléchargée.

C'est des mini-entraînements

de 20 minutes

pour améliorer la coordination,

la souplesse.


HUGO

Tu n'as pas besoin

de ça, bébé chat,

tu fais déjà

le banana split.


AUDREY

La split, Hugo.

Juste la split.


HUGO

Ah, c'est ça.


AUDREY

Non, mais je veux quand même

améliorer ma souplesse

pour ma compétition

du mois prochain.

Et je me disais

que tu pourrais

peut-être t'entraîner

avec moi ce midi.

À deux, ça va être

bien plus le fun.

On pourrait être un couple

souple, ça serait drôle, hein?


HUGO

Écoute, bébé chat, j'aimerais

bien ça être un couple souple

avec toi, mais non,

je ne peux pas ce midi.

J'ai quelque chose de très

important à faire.


AUDREY

Ah, oui? Quoi?


Entre temps, au salon étudiant, SIERRA trouve la photo d'Aziz sur son téléphone.


SIERRA

Ah, ça, c'est lui.

C'est Aziz.


JENNIFER

Wow, il est beau.


SIERRA

Bien, là!

Tu peux bien le trouver beau,

on dirait le jumeau de Sami.



JENNIFER

On aime

le même genre de gars.


SIERRA

Ah, bof. Ce n'est pas

tellement mon genre.


JENNIFER

Ah, non?

C'est quoi ton genre?


SIERRA

Je ne sais pas.

Mais en tout cas,

ce n'est pas ça.

Je n'essayerai pas de te voler

Sami, ça, c'est certain.


JENNIFER

Hé, ça te tente de venir dîner

chez nous ce midi?


SIERRA

Bien, oui!


JENNIFER

Comme ça, on pourrait

continuer de jaser et...

on pourrait jouer au backgammon

pour vrai cette fois-là.


SIERRA

OK, cool.


AUDREY et HUGO discutent toujours devant le casier d'HUGO.


HUGO

Je vais partir une

business

de nettoyage de casiers.


AUDREY

Du ménage? Toi?


HUGO

Oui!

Mona va obliger

tout le monde à laver

leurs casiers

sur l'heure du midi.

Comme plein de monde

n'ont pas trop

le goût ou le temps, bien,

comme toi, bébé chat.


AUDREY

Oui...


HUGO

Je vais leur charger

deux piasses.

Et je vais laver

leur casier à leur place.


AUDREY

OK. Et tu vas faire quoi

avec les sous?


HUGO

Je vais m'acheter une nouvelle

tondeuse pour cet été.

Comme ça, je vais pouvoir tondre

encore plus de gazons

et faire encore plus

d'argent et un jour, on va

en avoir tellement,

qu'on va pouvoir t'acheter une

grosse robe et se marier à Cuba.


AUDREY

(Attendrie)

Oh... Hugo!


HUGO

Tu vois, bébé chat, je pense

à notre avenir. Rien qu'à ça.


Un peu plus tard, MAUDE marche dans le couloir lorsque HUGO vient à sa rencontre.


HUGO

Maude, as-tu entendu parler

de la semaine internationale

du casier propre?


MAUDE

Oui, j'ai vu ça.

Encore un autre

trip de propreté de Mona.


HUGO

J'imagine que tu n'as pas

le temps de nettoyer le tien?


MAUDE

Bien...


HUGO

Ça tombe bien.

Parce que pour deux dollars,

je nettoie le tien à ta place.


MAUDE

Tu te pars une entreprise

de lavage de casiers?


HUGO

Exactement!

Et toi, en plus, tu profites

du tarif « belle-soeur ».

D'habitude, c'est deux dollars

par personne, mais à ce prix-là,

je vais te faire

le casier au complet.


MAUDE

Donc, Mélanie

va se retrouver

avec un lavage

de casier gratuit.


HUGO

Euh... comment ça?


MAUDE

Parce que c'est

ma coloc de casier.


HUGO

Mais c'est toi

ma belle-sœur, pas elle.


MAUDE

Oui, mais si c'est moi

qui te donne l'argent

et que tu laves le casier

au complet, bien, c'est elle

qui a le lavage de casier

gratuit, tu comprends?


HUGO

Euh... non.


MAUDE

OK.

Ce n'est pas grave.

Bon, je vais te donner

l'argent quand même.

Ça me fait plaisir

de t'encourager. Tiens.


HUGO

Cool.

Tu as juste à marquer...

ton numéro de casier

et ton code de cadenas

à côté de ton nom,

s'il te plaît.


HUGO donne une feuille et un crayon à MAUDE.


MAUDE

Tu as déjà tout ça

de clients?


HUGO

Ah, les dix premiers

m'ont déjà payé.

Pour les autres,

c'est ceux à qui je vais offrir

mes services

durant mon prochain cours.


MAUDE

Ça marche,

tes affaires, mais...

Vas-tu être capable de laver

25 casiers en un midi?


HUGO

25 ce midi, 25 ce soir

et 25 demain.

Je vois grand.


MAUDE

OK...

Mais as-tu calculé combien

de temps ça prend laver un casier?


HUGO semble confus. Ce midi-là, SIERRA et JENNIFER jouent au backgammon dans la cuisine des Beaucage.


JENNIFER

Hé, je pensais à ça,

là, et Aziz,

ça ne le faisait pas capoter

de se cacher de ses parents?

Il n'avait pas peur

de se faire pogner

quand vous étiez

ensemble?


SIERRA

Bien, en fait...


BRIGITTE arrive dans la cuisine.


BRIGITTE

Ah, allô!

J'étais au sous-sol.

Je ne vous avais

même pas entendues.


JENNIFER

Ce n'est pas grave,

on s'est fait des sandwiches.


BRIGITTE

Ah, super.

C'est le fun, Sierra,

que tu viennes à la maison.


SIERRA

Oui, j'étais contente

que Jennifer m'invite.


JENNIFER

Sierra voulait m'apprendre

à jouer au backgammon.


BRIGITTE

Ah... Hé, j'ai tellement

joué à ça, moi.

Est-ce qu'il est à toi?


SIERRA

C'est un ami turc

qui me l'a donné.


BRIGITTE

Bien, là, dis-moi pas

que tu es allée en Turquie?


SIERRA

Oui, l'an passé,

avec mes parents,

on est restés

deux semaines à Istanbul.


BRIGITTE

Ah... Hé, moi aussi, je suis

allée quand j'avais 22 ans.

J'avais rencontré des amis,

on avait descendu la côte.

Est-ce que tu as vu

la Mosquée bleue?


SIERRA

Bien, oui!

C'est un des plus

beaux lieux du monde.


JENNIFER

Sierra a beaucoup voyagé.


BRIGITTE

Bien, oui, j'ai entendu ça.

C'est extraordinaire.



SIERRA

J'ai vécu trois ans

sur un voilier avec mes parents.


BRIGITTE

Tu as dû voir

plein d'affaires!


SIERRA

Bien, la Mosquée bleue,

c'est vraiment dans mon top.

Avec l'île de Pâques

et les chutes d'Igazu.


BRIGITTE

Oh que ça doit être beau!


JENNIFER

Hé, Sierra,

je pense à ça,

il faudrait peut-être retourner

à l'école, hein?

On a nos casiers à laver.


SIERRA

OK. Ça fait

qu'on finit ça plus tard?


JENNIFER

Oui.


SIERRA

OK.


BRIGITTE

Voulez-vous m'attendre

cinq minutes?

Je me fais un sandwich

et je vous suis.


JENNIFER

Euh, comment ça?


BRIGITTE

La bibliothèque m'a appelé

pour cet après-midi.

Ça fait que je marcherais

avec vous autres,

à moins que vous préfériez

rester entre vous.


SIERRA

Bien, non, Brigitte.

Viens avec nous.


BRIGITTE

Ah, OK, j'arrive.


SIERRA

Wow, elle est

vraiment cool, ta mère.


JENNIFER

(Mécontente)

Oui, je sais.


Pendant ce temps, à l'école, AUDREY vient voir HUGO qui lave un casier.


HUGO

Trois minutes!


AUDREY

Hein?


HUGO

C'est le temps que ça me prend

pour laver un casier.

J'ai fait un test pour voir

si j'étais capable d'en laver 25

pendant l'heure du dîner.

La réponse, c'est oui!

C'est le fun, hein?


AUDREY

Ce qui est moins le fun, c'est

que tu as pris ma serviette.

Et tu as pris mon gel douche

à la vanille qui coûte super cher.


HUGO

Oh, je n'ai pas pensé, bébé

chat. Ça sentait tellement bon.


AUDREY

Bon, au moins

il m'en reste assez

pour prendre ma douche

après mon entraînement.


HUGO

Penses-tu que tu pourrais

me le laisser

pour que je lave

les autres casiers?


AUDREY

Bien, Hugo,

c'est du gel douche.

C'est fait pour laver ma peau

de fille, pas du métal.


HUGO

Je sais, mais imagine

l'odeur de bébé chat

partout dans l'école.

Ça va sentir

tellement bon, là.

Mes clients vont être

super contents.


AUDREY

Bon, OK, je te le laisse.

Je vais trouver autre chose.

Il y a sûrement

d'autres filles

qui traînent du savon

dans leur sac.

Bon. Moi, je vais dîner.

Et après, c'est mon baptême

de Croupe-Souple.

À tantôt!


AUDREY part. MONA passe alors près d'HUGO.


HUGO

Hé, Mona! Je viens

de finir de laver mon casier.

Voulez-vous l'inspecter?


MONA

(Souriant)

Avec plaisir.


MONA passe son doigt sur l'intérieur du casier et l'inspecte attentivement.


MONA

Oui...


Au même moment, MAUDE est assise au salon étudiant et essaie d'ouvrir un emballage. JENNIFER arrive.


JENNIFER

Ah, Maude!


MAUDE

Ah, Jen! Peux-tu

m'aider à ouvrir ça?


JENNIFER

À condition que toi,

tu m'aides.


MAUDE

À quoi?



JENNIFER

J'ai besoin d'un plan

anti-mère-rushante.


MAUDE

Hé, elle n'est pas

rushante, ta mère.


JENNIFER

Bien, oui!


MAUDE

Bien, non! Sur la grande

échelle des mères,

ma mère, elle est rushante.

Ta mère,

elle est plus... drôle.


JENNIFER

Bien, d'habitude oui,

mais là, n...


MAUDE

Ta mère, c'est

comme décorer feng shui.

faire des trips

de peinture à numéro...


JENNIFER

Accaparer mes amies quand

elles viennent à la maison.


MAUDE

Oh... Qu'est-ce

qui s'est passé?


JENNIFER

J'ai invité Sierra à dîner, et

là, tu sais, c'était super cool.

Et là, bam! Ma mère arrive

et elle commence à lui poser

plein de questions et là, je ne

pouvais plus placer un mot.


MAUDE

Et Sierra?


JENNIFER

Bien, Sierra, ça n'avait pas

l'air de la déranger.

Mais c'est mon amie,

ce n'est pas l'amie de ma mère.


MAUDE

OK... J'avoue,

c'est un peu rushant.



JENNIFER

Là, il faut trouver

un plan pour...


BRIGITTE arrive.


BRIGITTE

Hé, les filles!

Euh, avez-vous vu Sierra?


JENNIFER

(Découragée)

Non, maman,

on ne l'a pas vue.


BRIGITTE

C'est parce que j'ai trouvé ça

à la bibliothèque

et je me suis dit que ça

pourrait vraiment l'intéresser.


BRIGITTE montre un livre sur le backgammon.


MAUDE

(S'adressant à JENNIFER)

OK, je comprends.


Le téléphone de BRIGITTE laisse entendre un signal sonore.


BRIGITTE

Ah, c'est moi!


Dans le couloir, MONA termine son inspection.


HUGO

Puis?


MONA entre sa tête dans le casier et la ressort, l'air dégoûté.


MONA

Ah, puis?

Ça sent le cupcake!


HUGO

C'est l'odeur

de bébé chat.


MONA

Oui, mais avec quoi

tu as lavé ça?

Du crémage à gâteau?



HUGO

Non, non,

du gel douche...


HUGO regarde la bouteille de gel douche.


HUGO

Vanille coquine.


MONA

Bien, oui, mais ça ne va pas

tuer les bactéries, ça.

Ça va les mettre sur le party.

Bon, là, mon homme,

si tu veux te lancer

dans le nettoyage,

tu vas lâcher les savons

à la vanille

et tu vas venir

dans mon bureau

pour que je te donne

de vrais produits.


HUGO

Genre quoi?


MONA

Des bons produits.

Ah! Forts!

Qui tuent les microbes.

Ma devise:

« Quand ça pique les yeux,

c'est parce que c'est propre. »


HUGO

Non, mais c'est ça,

le problème.

Je suis allergique

aux produits trop forts.

Quand j'étais petit,

ça me faisait pleurer

et j'avais des plaques rouges.


MONA

Ah, bien, qu'est-ce

que tu veux,

il y en a des plus sensibles

que d'autres.

Ne devient pas concierge

qui veut.


HUGO

Est-ce que ça veut dire

que je ne peux pas partir

ma business

de nettoyage de casiers?


MONA

Bien, pas avec du savon

au crémage, en tout cas.

Trouve autre chose.


MONA part. Au salon étudiant, BRIGITTE regarde son téléphone.


BRIGITTE

Bien, là,

c'est justement Sierra

qui me fait

une demande d'amis Facebook.


MAUDE

(S'adressant à JENNIFER)

OK, c'est vraiment pire

que ce que je pensais.


BRIGITTE

Acceptée.

Voilà. Bon.

Hé, dites-moi donc, les belles

filles, vous deux, là,

est-ce que vous vous écrivez

des messages direct sur vos murs?


MAUDE

Non, en fait, il faut

passer par les messages...


JENNIFER

Bien, non. Bien, non.

Tout le monde fait ça.

Personne n'utilise les messages

directs, c'est hyper out.


BRIGITTE

Ah, oui?


JENNIFER

Bien, oui.

Maintenant, ce qu'on fait, c'est

qu'on s'envoie plein d'affaires

sur nos murs comme

des photos, des messages,

des pubs, des invitations

pour des jeux, n'importe quoi.


BRIGITTE

Et vous ne trouvez

pas ça achalant?


JENNIFER

Bien, non!

Pas du tout. Pas du tout.

Et même,

encore moins Sierra.

Elle trouve ça super drôle

quand on publie

des choses sur son mur,

même que ce qu'elle préfère,

c'est se faire « taguer »

sur des photos, hein, Maude?


MAUDE

Ah, oui. Oui, oui.

Elle aime vraiment ça.


BRIGITTE

Ah, bien, je te dis

que c'est vraiment une fille

spéciale, cette Sierra-là.

Bon. OK, bye!


BRIGITTE part.


MAUDE

Tu es géniale.


JENNIFER

Tu as compris

mon plan?


MAUDE

Bien, oui, les mères

sur Facebook, c'est hyper achalant,

tout le monde sait ça.


JENNIFER

Donc là, ma mère va inonder

le mur de Sierra avec plein

de photos et d'articles

qu'elle pense qu'elle va aimer.


MAUDE

Mais que Sierra va trouver

super quétaines.


JENNIFER

Et d'ici quelques jours,

Sierra va la trouver lourde.


MAUDE

Et la retirer

de sa liste d'amis.


JENNIFER

C'est presque trop facile.


MAUDE et JENNIFER se tapent dans la main.



Plus loin dans l'école, SIERRA lave son casier alors que son téléphone émet un signal sonore. SIERRA regarde son téléphone et le met de côté.


SIERRA

Oui, oui, c'est beau,

j'ai bientôt fini.


HUGO passe devant SIERRA pour aller à son casier. SIERRA trempe son éponge dans un bac rempli d'eau blanche.


HUGO

Est-ce que je peux te poser

une question indiscrète?


SIERRA

Bien, oui.


HUGO

Ton jus blanc, là,

est-ce que

tu l'as rapporté

d'un de tes voyages?


SIERRA

Mon jus?


HUGO

Ce que tu prends

pour laver ton casier.

Est-ce que c'est une potion

qui vient d'une île exotique?


SIERRA

Bien, non!

C'est du bicarbonate de soude.


SIERRA donne la boîte de bicarbonate de soude à HUGO.


HUGO

Hein?

Je pensais que ça servait juste

à décorer la porte du frigo.


SIERRA

Bien, non, c'est super pratique.

C'est un des seuls produits

qu'on avait sur le bateau.

C'était notre dentifrice,

notre déo, notre nettoyant.

C'est écolo, ça ne sent rien

et en plus ça ne coûte rien.


HUGO

Wow! C'est ça

que ça me prend.


SIERRA

Je peux te donner ma boîte,

mais elle est presque vide.

Sinon, ils en vendent

à l'épicerie.


HUGO

Ah, je n'ai pas

le temps d'y aller.

Si je veux faire

mes 25 casiers ce midi,

il faut que je commence

mon nettoyage maintenant.


SIERRA

Ah, mais ça sert aussi

pour la pâtisserie.

Je suis sûre

que madame Café en a.


HUGO

Ah!


HUGO donne un bec sur le front de SIERRA et part. Le téléphone de SIERRA émet une autre sonnerie.


SIERRA

Bien, voyons!


Entre temps, MAUDE rejoint JENNIFER dans la salle des pas perdus.


MAUDE

Et puis, qu'est-ce que ta mère

a posté sur le mur Facebook

de Sierra?


JENNIFER consulte Facebook sur son téléphone.


JENNIFER

Ah, un jeu de backgammon

en ligne,

un quiz « Connaissez-vous

les sept merveilles du monde? »,

des liens pour des sites

de recettes de savon...



MAUDE

Ah, c'est bon!

C'est sûr qu'elle va

trouver ça hyper gossant.


JENNIFER

Et elle a même commenté

toutes ses photos,

même celles

qui datent de 2012.


JENNIFER et MAUDE se tapent dans la main. AUDREY arrive.


AUDREY

My god,vous avez l'air

d'avoir fait un mauvais coup.


JENNIFER

Ah, nous?

Jamais de la vie, voyons.


MAUDE

On est sages

comme des images.


AUDREY

Hé, par le plus grand

des hasards,

auriez ça, du gel douche?


JENNIFER

Non, désolée.


MAUDE

Pour quoi faire?


AUDREY

Bien, pour me laver.


MAUDE

Ah, c'est vrai

que tu pues.


AUDREY

Non, c'est parce que

je m'entraîne ce midi

et Hugo a besoin de mon gel

douche pour laver les cases.


MAUDE

Ah, non, est-ce que ça veut

dire que mon casier

va sentir la vanille coquine?


AUDREY

Laisse faire,

je vais m'arranger sans.


AUDREY part. JENNIFER continue de consulter Facebook.


JENNIFER

Hé, Sierra a « liké » plein

d'affaires de ma mère.


MAUDE

Hein? Non,

ça ne se peut pas.


SIERRA arrive avec son bac à nettoyage.


SIERRA

Qu'est-ce

que vous regardez?


JENNIFER

Euh... rien.

C'est juste...


SIERRA s'assoit avec MAUDE et JENNIFER.


SIERRA

Ma page Facebook?


JENNIFER

Sierra, je sais que ma mère,

elle est vraiment intense,

surtout sur Facebook.

Tu sais, genre, elle ne connaît

pas vraiment ça, là,

même qu'elle ne sait même pas

qu'il y a une fonction

message privé,

ça fait que souvent,

elle... poste des niaiseries

sur le mur de mes amies.


SIERRA

Oui, c'est vrai qu'elle m'a

envoyé beaucoup de choses...


JENNIFER

Non, mais je comprends.

Je comprends que ça peut

être vraiment gossant.

Ça fait que si jamais

tu veux la « flusher »,

ne te sens pas mal,

je ne t'en voudrai vraiment pas.



SIERRA

Jen. Sérieux, c'est super gentil

de t'inquiéter pour moi,

mais c'est correct.

Je me suis toujours entendue

avec les petites madames

et ta mère, c'est vraiment

la moins rushante de toutes.

Elle est tellement drôle.

Bon, euh... Est-ce qu'il y a

quelqu'un qui veut une gorgée

de bicarbonate de soude

avant que j'aille le vider?


MAUDE et JENNIFER se regardent d'un air incertain.


SIERRA

C'est une blague.


MAUDE

(Incertaine)

Oui...


SIERRA part.


MAUDE

Ah, il faut que

tu changes de stratégie.


JENNIFER

Si au moins j'avais

un frère ou une sœur,

comme ça, ma mère ne serait pas

obligée de tout le temps

s'occuper de moi

et de mes amies.


MAUDE

Ah... parlant de sœur.

J'ai peut-être un plan.


Pendant ce temps, dans le salon étudiant, AUDREY fait ses exercices de souplesse. MAUDE entre.


AUDREY

Qu'est-ce

que tu fais ici?

Le salon ouvre

juste demain.


MAUDE

Je finis de l'aménager.

Et toi?


AUDREY

Bien, je m'entraîne, là.

Ça ne se voit pas?


MAUDE

Ah... Puis,

as-tu trouvé du savon?


AUDREY

(Impatiente)

Non, pas encore.


MAUDE

Hé, je pense à ça,

tu devrais demander

à la mère de Jen.

Oui, elle travaille

à la bibliothèque

aujourd'hui

et elle a toujours

un petit savon cadeau

dans sa sacoche.

Ah, justement, je viens

de la voir passer. Jen!


Dans le couloir, JENNIFER attrape BRIGITTE par la main et court dans le salon étudiant.


JENNIFER

(Faussement surprise)

Ah, Maude.

Qu'est-ce que tu fais là?


MAUDE

Bien, je jasais avec ma sœur

et elle me disait

qu'elle avait besoin d'un savon

pour prendre sa douche.

(S'adressant à BRIGITTE)

Tu n'en aurais pas, toi?


BRIGITTE

Ah, bien, oui! Sûrement.

Attends un petit peu, là.


BRIGITTE fouille dans sa sacoche.


BRIGITTE

Ah, bien, oui.

Tiens, voilà.


AUDREY

Ah, bien, merci!


JENNIFER

Vous souvenez-vous quand vous

avez fait une soirée de spa?

Ça avait l'air le fun.

Pourquoi vous n'en referiez pas

une autre?


MAUDE

Bien, oui, hé,

ce serait le fun!


BRIGITTE

Bien... Oui.

On verra, hein?


AUDREY

(Perplexe)

On verra...


BRIGITTE

Bon, alors, moi, il faut que

je retourne à la bibliothèque.

À plus tard.


BRIGITTE part.


MAUDE

Wow! Hé, elle est quand même

hot de t'avoir donné un savon.


AUDREY

Oui, justement,

je vais aller l'essayer.

Bye!


MAUDE

Bye...


AUDREY part.


JENNIFER

Je te l'avais dit

que ça ne marcherait pas.

Elles ne deviendront

jamais amies.


MAUDE

Ce qu'il lui faut, à ta mère,

c'est une amie de son âge.


Un peu plus loin, HUGO vient de terminer de laver ses casiers.


HUGO

(À lui-même)

25 casiers

en un midi.

Yes!



AUDREY arrive et va chercher sa serviette accrochée au coin d'un casier.


AUDREY

Bon, j'espère que ma serviette

a eu le temps de sécher.

Ah, ouache, non!

Qu'est-ce que je vais prendre

pour m'essuyer?


HUGO

Sèche-toi avec ça,

bébé chat.


HUGO prend une veste dans la pile de choses posées sur le banc devant les casiers.


AUDREY

Hugo, c'est quoi, ça?

Dis-moi que tu n'as pas fait ça.


HUGO

Fait quoi?


AUDREY

Tu n'as pas mis toutes

les affaires dans le même tas?


Sur le banc, HUGO a vidé le contenu de tous les casiers.


HUGO

Bien, je trouvais

que c'était une super bonne...

Hon...


AUDREY

Bien,

mets-en, hon!

Tu vas faire comment

pour démêler tout ça?


HUGO

Pas de panique,

bébé chat.

Je vais essayer de tout remettre

dans les casiers de mémoire.


AUDREY

De mémoire?

Tu es sûr?


HUGO

(Incertain)

Oui, je suis pas mal...

presque...

Oui, oui,

je suis capable.

Oui, je suis capable.

Je vais m'arranger.


Dans le salon étudiant, JENNIFER et MAUDE manigancent avec le téléphone de JENNIFER.


MAUDE

Tu connais le mot de passe

Facebook de ta mère?


JENNIFER

Oui, c'est moi qui l'ai aidée

à créer son compte.


SIERRA entre.


SIERRA

Coudonc, il se passe bien des

choses sur Facebook aujourd'hui.


JENNIFER

Euh, pourquoi tu dis ça?


SIERRA

Bien, là,

ça fait comme une heure

que vous êtes

sur votre téléphone.


MAUDE

Ah, bien, non.

On fait juste régler

une affaire.


SIERRA

En tout cas, si vous avez

le goût, je suis en train

de faire la sélection des livres

en double à la bibliothèque.

Et on a la permission

de les mettre

dans l'étagère

pour le salon étudiant.


JENNIFER

Hein?


MAUDE

Ah, c'est une bonne idée.

Je me demandais justement

ce qu'on allait mettre dedans.


SIERRA

(S'adressant à JENNIFER)

C'est ta mère

qui a eu l'idée, en plus.

Bon, à tantôt.


SIERRA part.


JENNIFER

Hé, c'est urgent, il faut

lui en trouver, des amis.

(Lisant à voix haute)

Envoyer

des demandes d'amitié.


MAUDE

À qui tu en envoies?


JENNIFER

À n'importe qui, là,

en autant que ce soit

une madame d'en haut de 35 ans

et que ma mère l'a déjà vue.

Ajoutée.

Oh.


MAUDE

Qu'est-ce qu'il y a?


JENNIFER

Je viens d'envoyer

une demande d'amitié à...


JENNIFER montre son téléphone à MAUDE.


MAUDE

(Riant)

Oh! Oh, non!


JENNIFER

(Riant)

Oh, oh.


Dans la salle des pas perdus, MONA regarde son téléphone qui vient d'émettre un signal sonore. MAUDE et JENNIFER arrivent.


JENNIFER

Mona!

Est-ce que vous avez vu

ma mère dernièrement?


MONA

(Souriant à pleine dents)

Ta mère.


JENNIFER

Euh, oui, elle fait

du bénévolat à la bibli.


MONA

Bien, oui. Bien, oui.

Brigitte, je sais c'est qui.

C'est parce que c'est drôle

que tu me parles d'elle parce...


BRIGITTE et SIERRA passent alors dans la salle des pas perdus, les bras chargés de livres.


BRIGITTE

Les filles, viendriez-vous

nous aider à ranger ça au salon?


SIERRA

(S'adressant à JENNIFER)

On a trouvé

plein de livres vraiment cool

dont un manuel de backgammon

pour te donner des trucs.


MONA

Euh, Brigitte.

Euh... bien, je...

Bien, je ne sais pas si on fait

ça en personne d'habitude,

mais je... je voulais juste

te dire que je...

ça me fait vraiment plaisir

de devenir ton amie.


BRIGITTE

Ah, OK.


MONA

Je me permets que...

Ça ne te dérange pas

que je te tutoie,

c'est parce que...

si on ne peut pas se tutoyer

entre amis Facebook.


BRIGITTE ne réagit pas.


MONA

Tu as l'air mal à l'aise.

Est-ce que j'ai dit

quelque chose?


BRIGITTE

Non, c'est juste

que je ne me souvenais pas

qu'on était

des amies Facebook.


MONA

Ah, bien, c'est toi

qui viens juste de m'inviter.


BRIGITTE

(Confuse)

Hein? Attendez

un petit peu, là.

Je vais juste vérifier

un petit truc.


BRIGITTE consulte son profil Facebook sur son téléphone.


BRIGITTE

Euh...

Ah, bien, oui, toi!

« Mona vient d'accepter

votre invitation. »

Ça, c'est bizarre

parce que j'ai plein

de mes anciennes amies

du CÉGEP qui m'ont acceptée.

Pourtant, je n'ai envoyé

aucune demande.


JENNIFER

Ça doit être

un bogue de système.


MAUDE

Oui, peut-être

que Facebook a planté

et ça s'est mis

à envoyer

des demandes d'amitiés

à n'importe qui.


MONA

(Insultée)

Euh, comment ça,

n'importe qui?


MAUDE

Excusez-moi, Mona.

C'est pas ça

que je voulais dire.


BRIGITTE

Mais ça se peut, ça?


SIERRA

Euh, bien, pas vraiment.

On dirait plus quelqu'un

qui aurait piraté ton compte.


MONA

Euh, excuse-moi,

jeune fille.

Brigitte est une employée

de l'école,

tu es sensée la vouvoyer.


BRIGITTE

Ah, non, ce n'est pas grave,

ma belle Mona,

je préfère qu'on me tutoie.

Les « vous »

et les « madames »,

ça me rend

bien mal à l'aise.


SIERRA

En tout cas,

je trouve que ça ressemble

à quelqu'un qui voudrait

te jouer un tour.


JENNIFER

Bien, non! Personne

ne ferait jamais ça, là.


MAUDE

(Riant)

Bien, non!


JENNIFER

Est-ce qu'il y a quelqu'un

qui connaît ton mot de passe?


BRIGITTE

Bien non, à part Jen,

il n'y a personne qui connaît

mon mot de passe.


BRIGITTE arrête de parler et regarde JENNIFER qui baisse les yeux. BRIGITTE fait comme si de rien n'était.


BRIGITTE

Euh, mais ce n'est pas grave.

Ça me fait très plaisir, Mona,

qu'on soit des amies.

Et Jen, je vais finir

mon bénévolat

et j'aimerais ça te parler après.

Tu viendrais me rejoindre

au salon, OK?


BRIGITTE part, laissant MONA extatique.


MONA

OK... Bye.


Entre temps, près des casiers, HUGO a tout rangé les effets personnels dans les casiers.


AUDREY

En tout cas, tu m'as pas mal

impressionné avec ta mémoire.


HUGO

Ah, oui?


AUDREY

Bien, oui.

Tu te souvenais

où chaque chose allait.

C'est fou, ton cerveau doit être

genre super développé.


MAUDE arrive à son casier à cet instant.


MAUDE

Qu'est-ce qui s'est passé?

Mon casier

n'était pas barré

et toutes mes affaires

ont disparu.


AUDREY

Bien, non,

elles n'ont pas disparu.


MAUDE

Regarde,

j'ai un livre de...

de chimie

du deuxième cycle.

J'ai des chaussures

de gars.

Et l'agenda

d'Océane Larivière.


AUDREY

(S'adressant à HUGO)

Tu avais dit que

tu te souvenais

où chaque chose allait.


HUGO

Bien, peut-être pas

chaque chose, là.


MONA vient alors voir HUGO.


MONA

Bon, là, mon homme,

il va falloir que tu m'expliques

ce qui se passe.

C'est le douzième élève

qui vient me voir pour me dire

qu'il ne trouve plus

ses affaires.


MAUDE

La cloche sonne

dans 5 minutes.

Comment je fais pour aller

à mes cours sans mes livres?


AUDREY

En vidant les casiers,

Hugo a mélangé

toutes les affaires

qu'il y avait dedans.


HUGO

Et pas juste les affaires...


HUGO donne à MONA un contenant rempli de cadenas.


AUDREY

Ah, non,

pas les cadenas aussi?


HUGO

Oui...


AUDREY

Hugo!


HUGO

La bonne nouvelle,

c'est qu'on a une liste de noms,

les numéros de casiers

et les numéros de cadenas.

Il faut juste remettre

tout ça ensemble.


MAUDE

On n'aura jamais

le temps

de faire ça avant

que la cloche sonne.


MONA

Bon, OK.

On a un cas

de force majeure ici.

Il faut penser

à un plan d'urgence.


MONA reste immobile.


MAUDE

Euh... Mona?


MONA

OK.

(Pointant HUGO)

Toi, tu vas rester

avec moi pendant

la prochaine période

pour m'aider à sortir

tout ce que tu as mis n'importe

comment dans les casiers.

(Pointant MAUDE et AUDREY)

Toi et toi, vous dites

à tous ceux qui cherchent

leurs affaires

d'aller à leur cours

sans leurs livres

et de venir les récupérer

à la prochaine pause

dans mon bureau.

Moi...

Je gère la crise.

Et tout le monde reste

après l'école

pour aider à démêler

les cadenas.


MAUDE et AUDREY

Mais...


MONA

Non, il n'y a pas de « mais ».

On n'a pas le temps.

Go, go, go!

Bien, voyons!


MAUDE et AUDREY partent, découragées. Peu de temps après, JENNIFER vient rejoindre BRIGITTE dans le salon étudiant.


BRIGITTE

Viens t'asseoir.


JENNIFER s'assoit.


BRIGITTE

Ma chouette,

est-ce que c'est toi

qui a piraté

mon compte Facebook?



JENNIFER

Oui, c'est moi.


BRIGITTE

Mmm hmm.

Qu'est-ce que tu dirais

si je faisais la même chose?

Si j'allais sur ton compte

pour inviter n'importe qui?


JENNIFER

Je n'aimerais pas ça.


BRIGITTE

Bien, moi non plus,

je n'aime pas ça.

Ça me donne l'impression

que je ne peux plus

te faire confiance.


JENNIFER

Ce n'est pas

une affaire de confiance.


BRIGITTE

Ah, non?

C'est quoi, d'abord?


JENNIFER

Bien,

c'est juste que...

C'est juste que je trouve

que tu prends

trop de place avec Sierra.

Depuis ce midi,

c'est comme

si tu étais rendue

sa meilleure amie.


BRIGITTE

Mais...

j'avais l'impression

que tu aimais ça

que je m'intéresse à tes amies.


JENNIFER

Que tu t'intéresses, oui, mais

pas que tu deviennes leur amie.


BRIGITTE

Bon, d'accord,

je me suis peut-être

un petit peu trop emballée

avec Sierra, je m'excuse.


JENNIFER

C'est correct.

Je ne veux juste pas

que mes amies

viennent chez nous

pour te voir toi.


BRIGITTE

Ah, bien, ça, ma pinotte,

je te jure que ça n'arrivera pas.

Viens ici, là.


BRIGITTE et JENNIFER se font un câlin.


JENNIFER

Ah, tu vibres!


BRIGITTE

Ah, bien, oui, toi!


BRIGITTE sort son téléphone.


BRIGITTE

(Enthousiaste)

Ah!

C'est Tania Lachance.


JENNIFER

Qui?


BRIGITTE

C'est ma meilleure

amie du CÉGEP.

Bon, j'avoue

que je n'étais pas

contente que tu pirates

mon compte,

mais c'est quand même

le fun de voir resurgir

plein de vieilles copines.


JENNIFER

Et tu ne me dis pas merci?


BRIGITTE

Hé! N'exagère pas,

quand même.


Après l'école, HUGO, AUDREY, SIERRA, MAUDE et JENNIFER restant avec MONA pour l'aider à trouver les cadenas allant avec les bonnes combinaisons.


MONA

21, 13, 24.

Le 21...



Le cadenas que tient MAUDE s'ouvre.


MAUDE

Oh, yes!


MONA donne un autre cadenas à MAUDE.


MONA

Bon, tiens,

il en reste juste 24.

OK, 5, 1,

3... Non?


Tous font signe que non de la tête.


MONA

31, 2, 11...

31, 2, 11.


BRIGITTE passe dans la salle des pas perdus.


BRIGITTE

Bye, les filles.


SIERRA

Brigitte, tu ne restes pas

pour le bingo des cadenas?


BRIGITTE

Non, non, j'ai des choses

à faire à la maison.

Vous pouvez revenir quand vous

voulez pour jouer au backgammon.


SIERRA

OK.


BRIGITTE

Je me trouverai une partenaire

et on fera un tournoi à quatre.


MONA

Hé, ne me dis pas que tu joues

au backgammon toi aussi!

J'ai trouvé un petit jeu

en ligne pas piqué des vers.

Je t'inviterai.


BRIGITTE

(Mal-à-l'aise)

Ah, bien, super.


BRIGITTE part.


MONA

Bon, time out, le bingo,

il faut que j'aille remplir

ma bouteille d'eau.


MONA part.


AUDREY

Je n'ai pas eu le temps

de prendre ma douche, moi.


MAUDE

Ah, c'est ça

qui sent bizarre.


HUGO

C'est vrai, bébé chat.

Je ne t'ai même pas

demandé comment

ton entraînement

s'était passé!


AUDREY

C'est la dernière fois

que je fais ça à l'école.

Je vais aller à l'aréna

la prochaine fois,

je ne me ferai pas déranger.


HUGO

Un jour, je laverai

plein de casiers.

Je vais avoir tellement

de sous que je vais

pouvoir t'acheter un gym

à toi toute seule.


AUDREY

(Charmée)

Oh... Hugo.


SIERRA

(S'adressant à JENNIFER)

Hé, si on finit

avant minuit, ce soir,

ça te tente

de venir souper chez nous?


JENNIFER

(Enthousiaste)

Ah, bien, oui!


SIERRA

On va pouvoir

reprendre le backgammon.

Et j'ai plein d'histoires

d'Aziz à te conter.


JENNIFER

Cool.


SIERRA

Hé, je voulais te dire.

Ta mère,

elle est vraiment cool,

mais vraiment pas

autant que toi.


MONA revient.


MONA

OK, c'est reparti.

Bon, 22, 14, 23.


HUGO

(Criant)

Bingo!


MONA

Ah!


HUGO

Euh... cadenas.

Qu'est-ce qu'on dit, donc?


Les filles rient.


Fin de l'épisode


JENNIFER

Viens sur le site web

de l'émission,

il y a un jeu super cool

à découvrir.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par