Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Hip Hop Squared

The student lounge just opened! Can Vincent attract students there, given how Mona keeps an eye on everyone in it?



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture

Titre 

(Subito texto)

(Fin générique d'ouverture)


MÉLANIE, SAMI, VINCENT et BRANDON-LEE sont dans le local du salon étudiant. VINCENT termine une affiche annonçant le salon.


BRANDON-LEE

Ouais, je pense

que je vais passer

pas mal de temps ici, moi.


MÉLANIE

Oh! Super!

On va avoir les fesses

de Brandon-Lee

bien imprimées sur le divan!


VINCENT présente son affiche aux autres.


VINCENT

Pis? Qu'est-ce

que vous en pensez?


BRANDON-LEE

En tout cas,

on peut pas la manquer.


VINCENT

C'est ça le but.

Il faut que j'aille chercher

de la gommette.

Je reviens.


BRANDON-LEE

On va pouvoir faire

tout ce qu'on veut, ici.


SAMI

Oui, mais oublie pas que

c'est le bureau de Mona, aussi.


MÉLANIE

(Jetant un regard sur le bureau dans un coin du local.)

Ah ouais, c'est vrai.


SAMI s'installe au piano.


MÉLANIE

Ah! Oh!

My God! Sami!


SAMI

Quoi?


MÉLANIE

On va pouvoir faire

plein de spectacles, ici!

Des petits spectacles,

mais quand même!


SAMI

Attends, toi pis moi?


MÉLANIE

Ben oui! Imagine:

« Sami et Mélanie

en duo au salon étudiant. »


SAMI

Ouais, c'est vrai

que ça serait malade.


VINCENT

Qu'est-ce

qui serait malade?


SAMI

Faire un spectacle ici.


MÉLANIE

Oui, Sami pis moi.

Pas Brandon-Lee, là.


SAMI

C'est une bonne idée!

Ça va attirer plein de monde.


VINCENT

OK, je vais faire l'annonce

de l'ouverture à

l'interphone.


VINCENT quitte le local.


BRANDON-LEE

Hé, tu diras que le divan

est réservé, par exemple.


Chez les Mazari, NADYA lit à la table de la salle à manger. FATIMA arrive près d'elle et s'assoit.


FATIMA

Ouf...


NADYA

Ça va, maman?


FATIMA répond en arabe.


FATIMA

Je me sens juste un petit peu

faible, c'est tout.


NADYA

Ben là, maman,

c'est sûr.

T'as juste mangé

quatre biscuits soda pour dîner.


FATIMA

Je sais, ma Didi,

mais c'est que...

J'ai mal au cœur

depuis ce matin.


NADYA

Mal au cœur?

(Se levant précipitamment)

Ah! Est-ce que t'as la gastro?

Parce que je veux pas

attraper ça!


FATIMA

Non, non, non. Je pense pas

que ce soit ça, Didi.

J'ai juste besoin de me reposer

un peu, c'est tout.


NADYA

Va faire

une sieste, d'abord.


FATIMA

Non, je dois apporter

ce plateau de baklavas

à l'école de ton frère avant.


NADYA

Tu dois vraiment

y aller maintenant?


FATIMA

Oui, c'est pour l'inauguration

du salon étudiant.

(Se levant et s'approchant de NADYA)

Ah! Tu veux venir avec moi?


NADYA

(Reculant un peu et levant le bras)

OK, mais on garde

un bras de distance.

Parce que je veux vraiment pas

être contaminée.


FATIMA dit quelque chose en arabe. Elle se dirige vers la cuisine, mais NADYA lui bloque le chemin.


FATIMA

Tu me laisses passer?


NADYA

Oui, oui.


Dans le salon étudiant, SAMI et MÉLANIE sont assis sur un des divans et regardent BRANDON-LEE assit en face d'eux sur l'autre.


BRANDON-LEE

Dis-moi pas que tu veux

une petite place?


MÉLANIE

Non, non, il y a

pas de danger, non.


On entend la voix de VINCENT à l'interphone.


VINCENT

Oyez, oyez!

Ici votre président,

Vincent Beaucage.

Le salon étudiant

est officiellement ouvert.


BRANDON-LEE

Il était temps!


VINCENT

En plus, ce midi,

il va y avoir les meilleurs

baklavas en ville

et un petit spectacle Sami

Mazari et Mélanie Prud'homme.


MÉLANIE

Pardon?


SAMI et MÉLANIE se regardent avec surprise. Peu après, ils interpellent VINCENT dans la salle des pas perdus.


MÉLANIE

Vincent Beaucage!

Es-tu devenu humoriste?


VINCENT

Euh, non,

pourquoi?


MÉLANIE

Tant mieux!

Parce que t'es

pas drôle pantoute!


SAMI

Pourquoi t'as dit qu'on ferait

un spectacle ce midi?


VINCENT

Ah, vous vouliez pas que

j'en parle? C'est une surprise.


SAMI

On n'est pas prêts

à faire un spectacle, Vincent.


VINCENT

C'est vous qui en avez parlé

il y a cinq minutes.


MÉLANIE

Mais on parlait

d'un moment donné,

genre dans un mois!

Pas là, là, ce midi!


VINCENT

OK, c'est pas ça

que j'avais compris.


MÉLANIE

OK, parce qu'en plus

d'être pas drôle,

tu comprends tout

de travers!

Toi, là...


SAMI

(L'interrompant)

Hé...

C'est pas qu'on veut pas,

mais on n'a rien préparé.


MÉLANIE

Ça va être

la honte de ma vie.

Il est hors de question

qu'on le fasse.


VINCENT

Come on! Ça va attirer

plein de monde au salon.


MÉLANIE

Il est hors de question

que j'aille m'humilier devant...


VINCENT

(L'interrompant)

Non, je suis sûr

que vous allez faire un hit!


SAMI

Comment tu veux

qu'on fasse un hit?

Il reste même pas une heure

pour faire quelque chose!


VINCENT

Je le sais pas, moi!

C'est vous, les artistes.

On compte sur vous.


VINCENT s'éloigne.


MÉLANIE

(Soupirant d'exaspération)

Ç'allait trop bien

il y a cinq minutes!


VINCENT accueille les élèves à la porte du salon étudiant.


VINCENT

Avouez que

c'est parfait, hein?

On peut « chiller » ici

à chaque midi

et pendant une heure

après le dernier cours.


BRANDON-LEE

Moi, je ne dîne plus jamais

ailleurs, c'est sûr.


VINCENT

C'est vraiment notre place

juste à nous!


MONA

Hé boy!

Il y a du monde

dans mon bureau, hein?


VINCENT

Et le bureau à... Mona, aussi.


Sous l'affiche annonçant le salon étudiant posée sur la porte du local, MONA colle un papier indiquant « Bureau de la surveillante ».


MONA

Ça, tu l'as dit,

mon petit gars!

Euh... Hum hum!

À terre, les pieds.

Et moins fort, la musique.

Surtout quand

c'est plate de même!

(Montrant le sol du doigt)

Brandon-Lee, c'est quoi, ça?


BRANDON-LEE

Ça, c'est le plancher.


MONA

Oh! Et dessus?


BRANDON-LEE

C'est des miettes.


MONA

Bingo!

Ces miettes-là, soit

qu'elles vont dans ta bouche,

soit qu'elles vont

dans la poubelle, OK?


BRANDON-LEE

Oui, oui.


VINCENT

Excusez-moi, Mona, mais...


MONA

(L'interrompant)

Attends, attends,

j'ai pas fini.

Pas de chaise

en équilibre sur deux pattes,

pas de « criage »

en jouant aux cartes,

et surtout, pas de piano

si vous savez pas jouer!


BRANDON-LEE

On a le droit de respirer?


MONA

Pas si ça fait du bruit.

C'est pas une cachette

à voyous, ici!


Certains élèves se lèvent et quittent le local. VINCENT tente de les retenir.


VINCENT

Non, non!

Partez pas!

Ça... ça peut être cool aussi!

(Regardant MONA)

Ben là!


MONA

Je veux pas que ça dégénère

dans mon bureau, c'est tout!

Hé!

J'ai dit pas de miettes!

Premier avertissement.

Après, retenue.


MÉLANIE parle à SAMI qui mange assis à une table dans la salle des pas perdus.


MÉLANIE

On va tellement

se planter, là!

Ça, là, ça va

se retrouver sur YouTube

et tout le monde va m'enlever

de ses amis Facebook.


SAMI

Calme-toi, Mélanie.


MÉLANIE

Pardon? Me calmer?

Comment veux-tu que je me calme?

Je vais faire

encore plus dur

que la fois ou

j'ai chanté en pyjama.

Pitié...


MÉLANIE est découragée. NADYA arrive près d'eux. [NADYA

Allô!


MÉLANIE

(Sèchement)

Allô.


FATIMA arrive elle aussi et dépose un plat sur la table.


SAMI

Les baklavas

pour le salon étudiant?


FATIMA s'assoit avec épuisement.


FATIMA

J'espère

qu'il y en a assez.


SAMI

T'as ben l'air fatiguée,

maman. Est-ce que ça va?


FATIMA

Ouf...


NADYA

Elle est pas fatiguée,

elle a la gastro!


SAMI

Quoi? Pour vrai?!


NADYA

Oui, pour de vrai.

Il faut rester loin d'elle.


FATIMA

Je suis pas sûre

que ce soit ça, Didi.


NADYA

C'est quoi, d'abord?


FATIMA

J'ai juste besoin

d'un petit peu de repos!

Bolbol, tu peux

me montrer il est où,

le salon étudiant?


SAMI

Oui, oui, viens.

(S'adressant à MÉLANIE)

On se rejoint au local

du journal. J'ai une idée.


MÉLANIE

Ah... T'as trouvé comment

nous rendre invisibles, Bolbol?


SAMI prend le plat de baklavas et se lève. FATIMA le suit dans le couloir.


SAMI

Maman, j'aimerais bien que

tu m'appelles pas Bolbol ici.


FATIMA

Va, va...


SAMI et FATIMA s'éloignent. NADYA s'assoit près de MÉLANIE.


MÉLANIE

Elle a vraiment pas l'air

de « feeler », ta mère.


NADYA

Non, elle a super

mal au cœur depuis ce matin.


MÉLANIE

C'est ce que je me disais.

Ta mère a pas

la gastro, Nadya.

(En chuchotant)

Elle est enceinte.


NADYA regarde MÉLANIE avec étonnement. Dans le salon des étudiants, VINCENT est fâché.


VINCENT

Tout le monde est parti

à cause de vous!


MONA

C'est mon travail,

de surveiller!

Tu voudrais que

je fasse pas mon travail.


BRANDON-LEE

Ça serait pas

une mauvaise idée.


MONA

Toi, concentre-toi à ramasser

tes miettes de pop-corn.

Tu vois bien

qu'un salon étudiant,

c'est juste

une cachette à voyous!


FATIMA

Vincent!

Voici les baklavas

que tu m'as demandés.


VINCENT

Nice!

Merci beaucoup,

Mme Mazari.


FATIMA

Dis donc,

ça fête pas fort, ici!

C'est pas l'inauguration

du salon étudiant?


BRANDON-LEE

Non, c'est plus l'inauguration

du bureau de la surveillante.


FATIMA

Ah bon?

C'est vrai que c'est

une bonne façon

de garder un œil

sur la marmaille!


MONA

Enfin, quelqu'un

qui me comprend!


FATIMA

Je vais y aller.

Amusez-vous.


FATIMA quitte le local.


BRANDON-LEE

On peut pas ben, ben avoir

de fun s'il y a personne, ici.


VINCENT

Oui. Il faut

qu'il y ait du monde.

Sinon, le directeur

va fermer le salon.


MONA

Ah! Ce serait merveilleux, ça!

Plus personne pour niaiser

dans mon bureau.


VINCENT

Oui, mais...

Si les voyous s'en vont ailleurs

parce que vous êtes ici,

ça veut dire qu'ils vont faire

leurs mauvais coups...

ailleurs.


MONA

T'as pas tort.

Mais je peux pas

être partout en même temps.


VINCENT

OK, ben...

Surveillez ailleurs

comme d'habitude.

Moi, je vais

surveiller ici.


MONA

Ha! Elle est bonne!


VINCENT

Oui, mais je vois pas

d'autres options.


MONA

OK, d'abord.

Mais c'est ta responsabilité.

Oublie pas les règlements:

pas de « criage »,

pas de « bécotage »,

pas de couraillage.

(S'adressant à BRANDON-LEE)

Pis toi, pas de miettes à terre.

Oh!

(Se retournant vers les deux garçons)

Et surtout,

pas le droit de fouiller

dans mon bureau.


VINCENT

OK, bye!


BRANDON-LEE

J'en reviens pas

que j'ai pas pensé à ça avant.


VINCENT

À quoi?


BRANDON-LEE

À fouiller dans son bureau!


VINCENT

Ben non, là!

T'es pas sérieux?


Dans la salle des pas perdus, NADYA demande des explications à MÉLANIE.


NADYA

Ben là, pourquoi tu dis ça?


MÉLANIE

Depuis qu'elle

est enceinte,

ma mère a souvent

envie de vomir.


NADYA

Ah ouais?


MÉLANIE

Oui. C'est un des symptômes

de la grossesse.

Ça et être vraiment fatiguée.


NADYA

Pour de vrai?


MÉLANIE

Hum hum.

Ma mère fait

tout le temps des siestes.

Et elle mange juste des biscuits

soda, c'est ridicule.


NADYA est sous le choc. Elle ne parle plus et regarde droit devant elle.


MÉLANIE

Ben voyons... Nadya?

Hello!


Dans le salon étudiant, VINCENT tente de stopper BRANDON-LEE.


VINCENT

T'es donc ben gossant!

Arrête avec ça.


BRANDON-LEE

(Soupirant)

Ils sont tous barrés.


MONA arrive brusquement dans le local.


MONA

J'ai oublié

ma bouteille...


MONA constate que BRANDON-LEE est assis sur son bureau.


MONA

Hé!

T'essayais pas de fouiller

dans mon bureau, j'espère?


BRANDON-LEE

Non, non, non.

Je me reposais dessus.


MONA

Ah, ben oui,

il me semble.

Euh, il y a deux divans

dans la place,

et tu veux me faire croire que

tu te reposes sur mon bureau?

Deuxième avertissement,

après, retenue.


BRANDON-LEE

(S'adressant à VINCENT)

Bonne chance

pour avoir du fun ici.


BRANDON-LEE quitte le local. MONA se tourne vers VINCENT.


MONA

Je vois que

t'as aucune autorité

pour faire respecter

mes règlements.

Ah...

Pas le choix.

Va falloir que je reste ici

pour surveiller.


VINCENT

Il y a personne à surveiller.

Tout le monde est parti.


MONA

T'as pas tort.


VINCENT

Vous pourriez

quand même essayer

d'être un peu plus cool.


MONA

Plus cool?

Pourquoi je ferais ça?


VINCENT

Si vous êtes cool

et que les jeunes

viennent « chiller » ici,

vous pourriez surveiller

tout le monde en même temps.


MONA

T'as encore pas tort.


VINCENT

L'affaire, c'est que...

Je sais pas si vous êtes

capable d'être cool.


MONA

Je vais t'en faire, moi!

Mets-en que je peux être cool!


VINCENT

Ah oui?


MONA

Tu sauras que j'étais

dans la gang des cool,

à l'école, en 1984.


SAMI et MÉLANIE sont dans le local du journal.


MÉLANIE

OK, mais quelle toune?

J'en connais 1 000!

En plus, il faut

vraiment qu'on se dépêche,

parce qu'il nous reste

juste 30 minutes.


SAMI

C'est pour ça

que je me suis dit

qu'on devrait jouer

quelque chose de classique,

que je connais

déjà au piano.


MÉLANIE

Classique?

Tu veux dire quoi,

par classique?


SAMI joue quelques notes sur le clavier posé devant lui sur la table.


MÉLANIE

(En riant)

Yark!


SAMI

Quoi, « yark »?

C'est Greensleeves!


MÉLANIE

Oui, mais c'est

les trois secondes

les plus plates

que j'ai jamais entendues!

À part de ça, je suis censée

chanter quoi là-dessus?

De l'opéra?


SAMI

Tu pourrais jouer du triangle.


MÉLANIE

Très drôle.

Laisse faire.

De toute façon,

le classique,

ça flashe pas.


SAMI

Justement.

On ferait mieux de pas trop

attirer l'attention.


MÉLANIE

Euh, allô? C'est parce

qu'il va y avoir plein de monde

et j'ai une réputation!


SAMI

Ah oui.

C'est vrai, hein?

T'es la chanteuse en pyjama.


MÉLANIE

Je ne veux plus jamais

entendre parler de ça,

c'est clair?

On peut jouer

autre chose?


SAMI

On pourrait jouer du jazz!


SAMI joue quelques notes.


MÉLANIE

Ah! Non!

J'ai l'air d'un vieux bonhomme

qui joue du saxophone?


SAMI

Du...

Du country?

Ça pourrait être bon!


MÉLANIE

Oh! My God!

Mais tu veux que j'aie

la honte de ma vie?!


SAMI

Bon, on fait quoi, d'abord?


MÉLANIE

Ah! Je sais!

On pourrait jouer le dernier hit

de Lady Pirate.


SAMI

Parle-moi comme du monde?


MÉLANIE

Oui! Avoue que

ça serait trop hot!


SAMI

Ouais, ouais.

OK, on fait ça.

Je vais chercher

les accords sur Internet.


MÉLANIE

Ah! Cool!

Le monde va capoter!


SAMI

Veux-tu que

j'imprime les paroles?


MÉLANIE

Pour qui tu me prends?

Une inculte?


SAMI

Ben quoi?


MÉLANIE

Ça fait vraiment longtemps

que je les connais, les paroles.


SAMI

Ah.


NADYA et FATIMA reviennent à la maison et entrent dans la cuisine.


NADYA

Est-ce que t'as encore

envie de vomir?


FATIMA

Oui, Didi.

Comme dans la voiture

et sur le trottoir,

et devant l'école.

Mais ne t'inquiète pas,

ça va passer.


NADYA

Peut-être que non, hein!


FATIMA

Pourquoi tu dis ça?


NADYA

Euh, pour rien.

Est-ce que tu voudrais

un biscuit soda?


FATIMA

Ah oui, merci.


NADYA

Est-ce que

t'es fatiguée?

Parce que t'as

vraiment l'air fatiguée.


FATIMA

Hum. Je vais aller

m'étendre un peu.


NADYA

Repose-toi bien!


FATIMA s'éloigne. NADYA sourit de joie.


NADYA

J'en reviens pas!

(Énervée)

J'en reviens pas!


VINCENT accueille à nouveau les élèves dans le salon étudiant.


VINCENT

Entrez, ayez pas peur.

Il y a les meilleurs

baklavas en ville,

gratis!

Oui, oui, Mona est là,

mais ça va être

super le fun, promis!


BRANDON-LEE

Comment ça,

plus le fun que tantôt?

T'as endormi Mona?


VINCENT

Non, non. Elle a promis

d'être plus cool avec nous,

pour faire changement.


BRANDON-LEE

Mona, cool?

Ha! Elle est bonne.


MONA s'approche des élèves en prenant en marchant avec désinvolture.


MONA

Yo!

Ben là, je vous

fais peur ou quoi?

Relaxe,

man!

Toi aussi, prends ton gaz égal!

Ah!


MONA s'assoit sur un des divans à côté d'une élève.


MONA

Pis toi?

Ça roule, maboule?

Lol!


BRANDON-LEE et VINCENT l'observe.


BRANDON-LEE

Eh boy...


MONA

Non! Va-t'en pas!

« No problemo! »


BRANDON-LEE

Qu'est-ce

qu'elle fait, là?


VINCENT

Je sais pas pantoute.


MONA

(S'adressant à tous)

Bon, OK,

je le sais que

je suis « rushante » des fois,

mais je vais essayer

d'être un peu plus...

« chillax » avec vous autres, OK?

Yo! Yo!

(S'adressant à BRANDON-LEE)

Hein? B-L!


BRANDON-LEE

Oui, oui, yolo.


MONA

Bon! Attaboy!


VINCENT

Je comprends rien

de ce qu'elle dit.


MONA

(Interpellant un des élèves présents)

Yo, chose!

Comment tu le trouves,

le salon?

Il est cool au « boutte »,

il est sharp à l'os, non?


L'élève fait timidement oui de la tête. Constatant que MAX se tient sur les deux pattes de sa chaise, MONA l'interpelle.


MONA

Wô, wô, Max.

Quatre pattes, la chaise.

Bon.

T'es pas sur des échasses!

Ha! Bam!

Chico!


BRANDON-LEE et VINCENT se regardent, désemparés. Pendant ce temps, dans le local du journal, SAMI trouve la partition de musique sur l'ordinateur.


SAMI

Ah, cool!

J'ai trouvé les accords.

OK, on va la faire une fois

pour se pratiquer?


MÉLANIE

Vite, parce qu'il nous reste

juste 15 minutes.


MÉLANIE se racle la gorge et SAMI fait quelques accords au clavier.


MÉLANIE

Ben là, c'est...

C'est quoi, ça?

C'est pas du tout pareil

comme la vraie toune.


SAMI

Dans la vraie toune,

il y a de la guitare et du

drum.


MÉLANIE

Oui, oui, c'est vrai.

Excuse-moi.

C'est un genre de...

de version simplifiée, c'est ça?


SAMI

On va dire ça comme ça.


MÉLANIE

OK, cool, parfait.

Recommence.

Là, je suis prête

à « rocker ».


SAMI

Attends, vas-tu

vraiment faire ça?


MÉLANIE

Qu'est-ce

que t'en penses?


SAMI

OK...


MÉLANIE

1, 2...

(Faussant)

♪ Aime-moi

donc comme du monde ♪

♪ J'suis tannée

d'être ta blonde ♪


SAMI grimace et cesse de jouer.


MÉLANIE

Ben là,

qu'est-ce qu'il y a?


SAMI

Ça sonne faux.

Essaie plus aigu.


MÉLANIE

Plus aigu?

Facile à dire.

Attends, là, euh...

OK, OK, on recommence, OK.

♪ Five, six, seven and... ♪

♪ Aime-moi donc

comme du monde ♪

♪ J'suis tannée

d'être ta... ♪

Non.


MÉLANIE et SAMI s'arrêtent.


SAMI

On dirait que

tu chantes pas en do.


MÉLANIE

En do?

Chanter en do?

Peux-tu me parler français?

Parce que là,

do, mi, dièse, non.


SAMI

OK. Ce que

j'essaie de te dire,

c'est que tu chantes pas

dans le ton.


MÉLANIE

Ah! Pardon?

Non, c'est clairement toi

qui fais mal les accords.

Est-ce que t'es sûr que tu peux

jouer du piano, au moins?


SAMI

Oublie ça, Mélanie.

On peut pas apprendre

une toune en 10 minutes.


MÉLANIE

(Soupirant)

On fait quoi, d'abord?


SAMI

On prie pour un miracle.


Le téléphone de MÉLANIE fait un bip. Elle le prend et lit sur l'écran.


VINCENT

(Par message texte)

Êtes-vous prêts à mettre

le party dans le salon?

Ça ferait pas de tort.


MÉLANIE

Super!


Dans le salon étudiant, MONA tente de s'intégrer auprès des élèves.


MONA

En tout cas, moi, le salon,

je le trouve hip-hop au cube.

Hé! Ça serait un bon dièse

sur Facebook, ça.


VINCENT

Un dièse?


MONA

Ben oui, tu sais!

Dièse hip-hop au cube.


VINCENT

OK, un hashtag!


MONA

Ah oui, c'est ça.

Un hashtag.

Juste pour le salon! Hé!

Mais oubliez pas

que c'est aussi mon bureau.

Tiguidou!

(Riant)

(S'adressant à une élève qui se lève pour partir)

Hé! Où tu vas?

Vous vous « flexez »?

Trop wack!


D'autres élèves se lèvent et quittent le salon.


VINCENT

Partez pas!

C'est cool, ici, non?

Hé... Il va y avoir

un spectacle!

(Retenant BRANDON-LEE)

Euh, toi,

tu restes ici, au moins.


BRANDON-LEE

Man, c'est trop bizarre,

avec elle.


MONA

Yo!

Les jeunes d'aujourd'hui

sont vraiment pas cool.

Tant pis, j'aurai essayé.

(Prenant un dossier)

Ah! Voilà!


MONA s'assoit à son bureau. BRANDON-LEE et VINCENT sortent du local pour se parler.


VINCENT

C'est vraiment poche.

Elle est en train

de tout ruiner.


BRANDON-LEE

Tu t'attendais à quoi?


VINCENT

Il faudrait l'attirer ailleurs

pour avoir la paix.


BRANDON-LEE

Ah! OK! Tu veux que

je m'en occupe, c'est ça?


VINCENT

Ben quoi? T'es bon là-dedans.


BRANDON-LEE

OK. Je pense que j'ai

ce qu'il faut dans mon casier.

Mais toi, occupe-toi

de ramener du monde ici, OK?

Ça me tente pas de « chiller »

juste avec toi.


BRANDON-LEE s'éloigne. Dans le local du journal, SAMI et MÉLANIE tentent de trouver une solution.


SAMI

Pas le choix, il faut

faire un autre genre de numéro.


MÉLANIE

Comme quoi?


SAMI

Jongler, peut-être?


MÉLANIE

Je vais faire comme si

c'était une joke, OK?

Euh...

Une choré »?

Pourquoi pas?

Ça pourrait être

nice!


SAMI

Non. Si je danse,

ça va se ramasser sur YouTube.

On pourrait...

On pourrait faire des blagues,

comme un numéro

de stand up comique?


MÉLANIE

Sauf que pour ça, il faudrait

d'abord que tu sois drôle!

Un... un tour

de magie, peut-être?

Wou!


SAMI

T'as quel âge? Cinq ans?


MÉLANIE

My God! Il est déjà

midi et quart!


SAMI

Qu'est-ce

qu'on fait?


MÉLANIE

On n'a pas

le choix. On annule.


SAMI

Non, on peut pas!

Vincent compte sur nous.


MÉLANIE

OK, il faut faire

évacuer l'école, d'abord.

On tire sur l'alarme de feu,

n'importe quoi!


SAMI

Non, es-tu malade?!


BRANDON-LEE entre dans le local à ce moment.


BRANDON-LEE

Ah ben, les artistes.


MÉLANIE

Euh, excuse...

Qu'est-ce que tu fais?


SAMI

C'est parce qu'on n'a pas

le temps de niaiser.


BRANDON-LEE

J'attire Mona

loin du salon étudiant.


SAMI

En cachant quelque chose

derrière les livres?


BRANDON-LEE

Ben oui,

c'est une bombe puante.


MÉLANIE

Oh! Super!


BRANDON-LEE

Oui. Comme ça,

ça va puer ici,

et Mona va chercher

longtemps ça vient d'où.


MÉLANIE

Hé! Tout un plan, hein?

Est-ce que...

Est-ce que t'as

trouvé ça tout seul?


Le téléphone de BRANDON-LEE fait un bip. Il lit à l'écran.


VINCENT

(Par message texte)

MONA est partie du salon!

Fais toi pas pogner!!!


BRANDON-LEE

Merde...


MONA arrive dans le local du journal.


MÉLANIE

Allô, Mona!


MONA

Brandon-Lee!

T'es louche.


BRANDON-LEE

Euh, non.


MONA

Oui, t'es louche.

T'as des livres dans les mains.


SAMI

C'est vrai qu'on voit

pas ça souvent.


MONA

Qu'est-ce

que tu faisais?


BRANDON-LEE

Ah, rien de spécial.


MONA rit. Elle se met à renifler. Elle fouille entre les livres et trouve la bombe puante.


MONA

Ah ben, ah ben!

C'est sûr que pour toi,

cacher une bombe puante

dans l'école,

c'est rien de spécial.

Troisième avertissement,

retenue.


Peu de temps après, BRANDON-LEE fait sa retenue dans le salon étudiant. VINCENT parle à MONA pour la faire changer d'idée.


VINCENT

C'est pas de sa faute,

c'est la mienne.


MONA

Vincent Beaucage

qui défend

Brandon-Lee St-Pierre St-Martin.

On aura tout vu!


VINCENT

J'avoue

que c'est pas mon genre.


MONA

C'est pas toi que j'ai vu

en train de cacher

une bombe puante dans le local

du journal, c'est lui.


VINCENT

Je le sais,

mais c'est mon idée.


MONA

Ah oui?


VINCENT

Oui, on voulait juste

être un peu tranquilles ici.


MONA

Ah ben, j'ai mon voyage!

Tu voulais me chasser

de mon propre bureau?


VINCENT

Ben non!


MONA

Pour que

je ne puisse plus

surveiller et que ce soit

le chaos dans l'école?

Et que je me fasse

mettre à la porte

et que je me retrouve à la rue?

(Prenant une feuille sur le mur)

Trois avertissements

d'un coup.

Retenue!


VINCENT

Quoi?! Vous avez pas le droit!


MONA

Ah! Elle est excellente.

Envoye.

Assieds.


VINCENT

C'est l'ouverture du salon!


À contrecœur VINCENT s'assoit dos à BRANDON-LEE comme le veut MONA.


MONA

En silence.

C'est beau, le silence, hein?


De la maison, NADYA parle à SAMI par vidéo.


NADYA

Allô!


SAMI

Bon, qu'est-ce

que tu voulais me dire, Nadya?


NADYA

Tu devineras jamais

ce qui se passe.


SAMI

Oui, mais fais ça vite.

J'ai pas le temps.


NADYA

Tu vas voir, c'est malade!


FATIMA arrive près de NADYA à ce moment.


FATIMA

Oh, qu'est-ce

qui est malade?


NADYA

Pas toi, en tout cas.


SAMI

OK, j'ai pas le temps

pour ça, Nadya. Bye.


SAMI met fin à la conversation vidéo. [FATIMA

Qu'est-ce que tu allais dire

à ton frère?


NADYA

(Soupirant)

Que j'ai tout deviné.


NADYA se jette dans les bras de sa mère.


FATIMA

Ah... Ha! Tu n'as plus peur

d'attraper mon virus?


NADYA

Non, maman, parce que je sais

que t'es pas malade.


FATIMA

Ah bon?


NADYA

T'es enceinte, avoue!

Je vais avoir

une petite sœur, hein?

Pourquoi tu me l'as

pas dit avant?


FATIMA rit.


NADYA

Quoi?


FATIMA

Enceinte, moi?

(Prise d'un fou rire)

Ma petite Didi...

Tu es le bébé de la famille,

tu vas le rester!

Ha! ha! ha!


SAMI et MÉLANIE arrivent au salon étudiant et voient BRANDON-LEE et VINCENT assis dos à dos, effectuant leur copie.


MÉLANIE

Wô!

Bonjour l'ambiance!


SAMI

Qu'est-ce que

vous faites?


BRANDON-LEE

(Soupirant)

Une copie.


MONA

En silence.

Tout ce que vous avez

le droit de dire,

c'est les mots de votre copie.

Qui sont quoi, Vincent?


VINCENT

« Je ne niaiserai

plus jamais Mona

et je respecterai

toujours ses règlements. »


MONA

Ah! Oh!


SAMI

C'est quoi,

cette copie-là?


MONA

Ça donne rien

de leur poser la question:

ils ont pas le droit

de répondre.


MÉLANIE

Bon. De toute façon,

on est juste venus te dire

qu'on le fera pas,

le spectacle, finalement.


SAMI

Ouais.

On n'est pas assez prêts.


MÉLANIE

Pas pantoute, tu veux dire.


SAMI

Et Mélanie a peur

d'avoir honte.


MÉLANIE

Oui. J'aimerais ça pouvoir

revenir à l'école

sans être obligée

de me mettre

un sac en papier brun

sur la tête.


SAMI

Désolé.


MONA

Donc pas de spectacle

insupportable ce midi?

Tant mieux!

Je préfère mon bureau

quand il est calme.


VINCENT et BRANDON-LEE se regardent en souriant. VINCENT se met à chanter en utilisant les mots de sa copie.


VINCENT

(En rap)

♪ Je ne niaiserai

plus jamais Mona ♪

♪ Et je respecterai toujours

ses règlements ♪


MONA

En silence!


SAMI

Il dit les mots de sa copie.

Il a le droit, non?


MONA

Euh, oui, oui.


VINCENT

♪ Je ne niaiserai plus

jamais Mona ♪

♪ Et je respecterai toujours

ses règlements ♪

♪ Je ne niaiserai plus

jamais Mona ♪

♪ Et je respecterai toujours

ses règlements ♪

♪ Je ne niaiserai plus

jamais Mona ♪

♪ Et je respecterai toujours

ses règlements ♪


BRANDON-LEE fait des bruits de bouche pour accompagner VINCENT. MÉLANIE chante avec VINCENT. SAMI marque le rythme avec la tête et sort du local.


MONA

Qu'est-ce que vous faites?


VINCENT et MÉLANIE

(Chantant en rap)

♪ Jamais Mona ♪

♪ Et je respecterai toujours ♪

♪ Ses règlements ♪


MONA tente de les arrêter et se bouche les oreilles.


MONA

Ça suffit!


VINCENT et MÉLANIE

♪ Jamais Mona ♪

♪ Et je respecterai toujours ♪

♪ Ses règlements ♪


SAMI rejoint sa mère et sa sœur à l'entrée de l'école. FATIMA apporte deux plateaux couverts de baklavas.


NADYA

Salut!


SAMI

Allô!

Vincent t'a demandé

tout ça de baklavas?


FATIMA

Oui! J'ai même décongelé

ma réserve d'urgence.


SAMI

Je vais lui dire

qu'il t'en doit une.


Ils marchent tous les trois vers le salon étudiant.


SAMI

(S'adressant à NADYA)

Bon, qu'est-ce que tu voulais

m'annoncer, ce midi?


NADYA

Euh... Ben, rien,

c'est correct.


SAMI

Dis-le-moi.


FATIMA

Allez, Didi. Dis à ton frère

ce que tu as deviné.


NADYA

Je voulais

te dire que...

Que maman était enceinte.


SAMI

Hein?

Mon Dieu! C'est génial!

(Enlaçant sa mère)

Il me semblait que t'avais

une petite bedaine, aussi.


FATIMA

Dis donc,

tu es pas gêné!


SAMI

Ben là, ça paraît pas

tant que ça.


NADYA

C'est normal, parce qu'elle

est pas enceinte pour vrai.


FATIMA

J'ai juste fait

une petite indigestion.


SAMI

Ah! Il me semblait que

ça se pouvait pas pour vrai.


NADYA

Moi, j'aimerais ça que tu sois

enceinte pour de vrai.

Tu pourrais avoir

une autre petite sœur.


SAMI

Ouais. Une, c'est ben assez.


FATIMA

(Souriant)

Oh...


Peu après dans le salon étudiant, SAMI offre des baklavas aux élèves présents.


SAMI

Un baklava?

C'est les meilleurs en ville.


MONA

Mais mets-en pas

partout, par exemple.

OK?


VINCENT s'approche de MÉLANIE et BRANDON-LEE, assis sur un des divans.


VINCENT

Pis? C'est cool, hein?


MÉLANIE

Mets-en!

Surtout quand tu me forces pas à

m'humilier devant tout le monde

parce que tu comprends

tout de travers.


VINCENT

Hum.


BRANDON-LEE

Non, c'est juste plate

que je me sois fait

voler ma place sur mon divan.


VINCENT

Tu peux t'asseoir

sur le bureau de Mona,

si tu veux.


BRANDON-LEE

(Ironisant)

Ha, ha, ha.


SAMI

J'ai fait le tour

et il reste des baklavas.


VINCENT

Oh yes!


VINCENT s'élance vers le plateau de baklavas déposé sur les tables un peu plus loin.


SAMI

Hé! Mange-les pas tous,

ceux-là.


VINCENT

J'entends rien,

j'ai la bouche pleine!


MÉLANIE

My God...

Il va tellement vomir,

lui, tantôt!


SAMI

Oh oui!


MONA s'approche pour parler à VINCENT.


MONA

Écoute, Vincent.

C'est le temps de mettre

les points sur les i

et sur les j.


VINCENT

OK.


MONA

Euh...

J'ai compris le message.

Je... Il n'y aura plus de...

... retenues ici.


VINCENT

Ah bon?


MONA

Bien, un local où on peut

chanter à tue-tête

en s'accompagnant au piano,

c'est pas une bonne place

pour une retenue.


VINCENT

D'accord.


MONA

Et je vais

vous laisser tranquille

quand j'aurai pas de travail

à faire à mon bureau.


VINCENT

Pour vrai?


MONA

Ben oui, pour vrai.


VINCENT

Yes!


MONA

Je le sais que

c'est pas juste MON bureau,

que c'est aussi votre salon

hip-hop au cube!


VINCENT

Vous êtes trop cool, Mona.


MONA

Je le sais!

(Retenant VINCENT)

Wô, wô, wô!

Mais la copie

de ce midi,

il faut quand même

que tu la finisses

avant de partir, tantôt.

(Parlant plus fort en direction de BRANDON-LEE)

Euh, même chose pour toi,

Brandon-Lee.


VINCENT

Ben là, pourquoi?


MONA

Ben là, tu l'as copiée 23 fois

et tu l'as rapée 19 fois.

Ça fait 42

et je t'en avais demandé 100.


VINCENT

(Soupirant)

OK.


MONA

(Retenant VINCENT)

Wô, wô, wô!

Mais je peux me contenter de 50

si tu me promets quelque chose.


VINCENT

Quoi?


MONA

Ne me fais plus le coup

du spectacle improvisé

dans mon bureau!

Je pensais que j'étais morte

et que j'étais rendue en enfer!


VINCENT

OK!


MONA

Oh!

Hou... touc-e-touc-e-touc!


MONA sourit à VINCENT, lui fait un signe de la main et s'éloigne. VINCENT lève les épaules et sourit.


Fin de l'épisode


VINCENT

Hé, salut!

Viens créer ton propre univers

de Subito Texto!


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture




Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par