Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Intruder

A documentary filmmaker shows up at the Beaucage’s to film Alain and his family, but Vincent notices the cinematographer is far too invasive. As they prepare an oral presentation on Nelson Mandela, Jennifer accidentally upsets Felicie and doesn’t know what she did wrong!



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Subito texto


Fin générique d'ouverture


VINCENT est dans sa chambre. Il dessine une pancarte où il est écrit:« Bon retour Alain». ALAIN entre dans la chambre et VINCENT retourne immédiatement la pancarte. ALAIN remarque un sac de crottes de fromage sur le lit de VINCENT.


ALAIN

Tu m'as acheté

des crottes de fromage!


VINCENT

Papa?!


ALAIN

Salut, mon gars!


VINCENT

Qu'est-ce

que tu fais ici?

T'es censé juste

arriver dans une heure.

Sors!


ALAIN

Tu parles d'un accueil

pour ton vieux père

qui est parti depuis un mois!


VINCENT

Je suis en train

de te préparer une surprise.


ALAIN

Ah oui? Toi aussi?

Julien m'a préparé

une démonstration de karaté

pour me montrer

comment il est rendu bon.

Toi, c'est quoi,

ta surprise?


VINCENT

Laisse faire.

T'as tout vu.


ALAIN

Ben non! Je suis juste arrivé

un petit peu avant.

Mais j'ai une surprise pour toi. Raph,

tu peux venir!


RAPHAEL entre dans la chambre de VINCENT en filmant avec sa caméra.


ALAIN

RAPHAEL)

Je te présente Vincent.

C'est un de mes deux

grands garçons.


VINCENT

Euh...

Qu'est-ce qui se passe, là?


JENNIFER et FÉLICIE sont dans la chambre de JENNIFER. FÉLICIE a son ordinateur portable devant elle.


JENNIFER

Ah! Je l'ai!


FÉLICIE

Quoi?


JENNIFER

Une maquette.


FÉLICIE

Une maquette?


JENNIFER

Oui! On pourrait recréer

une scène de la vie de Mandela,

genre quand il a fait

son premier discours,

ou quand il est devenu président

de l'Afrique du Sud.


FÉLICIE

On n'aura jamais le temps

de bricoler ça pour demain.


JENNIFER soupire.


FÉLICIE

C'était vraiment notre première

idée, la meilleure.


JENNIFER

Pourquoi on la garde pas?

Je suis sûre

qu'on va être meilleures

que Marianne et Léonie.


FÉLICIE

Parce que!

On va avoir l'air de les copier.


JENNIFER

On a juste à leur dire

qu'on savait pas

qu'elles allaient faire un rap.

Pis c'est vrai, en plus.


FÉLICIE

Personne va

nous croire.

Il faut trouver autre chose.


JENNIFER

OK, ben...

Avant de trouver

d'autres idées,

je vais aller

nous chercher du jus.

J'ai trop soif.


FÉLICIE

Mais dépêche-toi, OK?

Il est presque 6 h 15.


JENNIFER

Oui.


Dans la chambre de VINCENT, RAPHAEL interroge VINCENT en braquant sa caméra sur lui.


RAPHAEL

Donc c'est toi

qui as déclenché

l'alarme d'incendie

de ton école

en mettant le feu

à ta cape de Batman?


ALAIN

Non, non, non.

Ça, c'est son frère Francis,

qui est pas ici,

malheureusement.


VINCENT

Excusez

de vous interrompre,

mais je peux

savoir pourquoi

j'ai une grosse caméra

dans ma face?


ALAIN

Vincent, je te présente Raph.

Il est réalisateur.


RAPHAEL

C'est pas juste Raph.

C'est Raph...ael, hein?

Avec pas de tréma sur le E.

Ha! Et je suis pas

juste réalisateur:

je suis aussi documentariste.


ALAIN

Ah, OK, OK.

Ben, euh, c'est ça,

Raph... ael,

réalise un documentaire

sur la vie de député.

Il va passer

une semaine ici.


VINCENT

Tu vas faire un film

sur mon père?


RAPHAEL

Si j'ai assez de matériel,

évidemment.


VINCENT

C'est ben cool!


ALAIN

Je le sais!


VINCENT

RAPHAEL)

Viens-t'en, je vais te faire

faire un tour de la maison.


ALAIN

Ben là, ma surprise?


VINCENT

RAPHAEL)

Euh, je sais pas si mon père

te l'avait déjà dit,

mais moi aussi, j'ai déjà été

le personnage principal

d'un documentaire politique,

à l'école.


RAPHAEL

Ah!

Donc tu suis les traces

de ton père.


VINCENT

Ouais, on peut dire ça

comme ça, oui.


ALAIN

Est-ce que

je vous dérange, les gars?


VINCENT et RAPHAEL sortent de la chambre. ALAIN soupire.


Plus tard, ALAIN, VINCENT, MARIE et JULIEN sont au salon avec RAPHAEL. JULIEN porte son kimono de karaté. JENNIFER monte vers sa chambre avec ses verres de jus.


JENNIFER

Désolée de pas rester

avec vous pour votre tournage,

mais Félicie m'attend.


ALAIN

Oui, Marie m'a dit ça.

Ça va aller?


JULIEN

RAPHAEL)

Ça fait que là,

tu fais des vrais films?

Comme ceux qu'on voit au cinéma?


VINCENT

Oui, ça fait trois fois

qu'il te le dit!


JULIEN

Wô!


JENNIFER

ALAIN)

Tu vas être

une vraie vedette!


MARIE

(Incertaine)

Nous aussi, il paraît!


JULIEN veut toucher à la caméra de RAPHAEL.


ALAIN

Touche pas, Julien.

MARIE)

Tu veux pas participer

au documentaire?


MARIE

Oui, c'est juste

que j'aurais aimé ça le savoir

un peu à l'avance.

Parce que... une semaine

de tournage, c'est pas rien.


RAPHAEL

C'est moi qui ai demandé

à Alain de pas t'avertir.

Je voulais pas

que tu te prépares.

Ce qui m'intéresse,

c'est la vé-ri-té.

La pureté,

la spontanéité.

Je veux

que ce soit

vraiment...

vrai.


MARIE

Vraiment vrai?

OK, ben, je comprends. Ha!


ALAIN

Mais là, là,

si j'ai pas ton consentement,

j'annule tout.


JULIEN

Non!


VINCENT

Non!


MARIE

Non, c'est correct.

C'est pour

une bonne cause.


JENNIFER

Vous venez tellement

de me donner une idée!


MARIE

Ah oui?

Bon, ben,

tant mieux!

Écoute, moi, Alain,

je vais y aller.

J'ai des petites courses

à faire pour l'épicerie.

À tantôt!


ALAIN

Ah, moi,

je vais en profiter

pour aller prendre ma douche.

On peut reprendre ça

dans 30 minutes, Raph?

Raphael, ael! Raphael!


JULIEN

RAPHAEL)

Moi, je pourrais

te montrer

mes katas

que j'ai appris.


JULIEN fait des mouvements de karaté.


JULIEN

Ça, c'est de la vraie vérité.


VINCENT

Franchement, Julien!

Ça l'intéresse pas.

RAPHAEL)

Fait que c'est ça

que je te disais.

Si t'es intéressé à prendre

des images que j'ai tournées

pour mon documentaire,

ça me dérange pas.


JULIEN

Ça l'intéresse pas

non plus,

tes affaires

de président d'école.

Une vie de Karaté Kid, c'est

pas mal plus excitant, hein?


JULIEN refait d'autres mouvements de karaté.


VINCENT

Julien, arrête d'achaler

Raphael avec ça.

Sinon, je le dis à p'pa.


JULIEN

Pis moi,

je vais dire à la caméra

que t'as lâché St-Placide parce

que tu te faisais écoeurer.


VINCENT

Pfft! Rapport!


RAPHAEL

C'est quoi, ça,

St-Placide?


JULIEN

C'est une école privée.

Il a été refusé,

pis finalement,

il a été accepté

au programme de hockey.

Et il a lâché.


VINCENT

Écoute-le pas.

Il veut juste

se rendre intéressant.


RAPHAEL

Non, mais ça

m'intéresse, justement.

Donc ton père,

il a dû avoir de la peine

quand il a su

que Vincent lâchait

le programme de hockey.


VINCENT

Ben non!


JULIEN

Ben oui!

Il aurait

bien aimé ça,

étudier dans une école

comme celle-là

quand il était jeune.


VINCENT

Écoute-le pas,

il dit n'importe quoi.


JULIEN

Non! Je dis la vérité,

comme Raphael l'a demandé.


RAPHAEL

C'est bien, ça,

Julien.

Mais m'attends-tu

deux petites minutes?

Je vais préparer la caméra.


JULIEN

Tu vas filmer mes katas?!


RAPHAEL

Euh... oui,

oui, c'est ça.

Pis on va en profiter

pour discuter un peu.


JULIEN

OK!


JULIEN refait d'autres mouvements de karaté.


JENNIFER retourne dans sa chambre où l'attend FÉLICIE. JENNIFER lui montre des déguisements.


JENNIFER

Regarde ce que j'ai trouvé

dans le sous-sol!


FÉLICIE

Ha!

Ben là, Jen, on va pas

se déguiser en Nelson Mandela!


JENNIFER

Pourquoi pas?

Toi, tu pourrais

être Nelson,

et moi, je serais

Winnie, sa femme.


FÉLICIE

OK, pis on ferait quoi?


JENNIFER

On pourrait expliquer

comment ils s'entraidaient,

comment ils étaient prêts à tout

pour la cause des Noirs.

Même quand Nelson

a été emprisonné.

Qu'est-ce que t'en penses?


FÉLICIE

J'en pense que c'est

une super bonne idée!


JENNIFER

En plus, j'ai même...

du maquillage brun

pour ressembler à une Noire!


JENNIFER se met du maquillage brun sur le visage.


FÉLICIE

Qu'est-ce que tu fais?


JENNIFER

Ben, je me maquille.


FÉLICIE

Tu vas pas te maquiller

en Noire pour vrai.


JENNIFER

Si je veux jouer une Noire,

faut que j'aie l'air

d'une Noire, non?


FÉLICIE

Wô...

Il est pas question que

tu te pointes devant la classe

avec un

blackface.


JENNIFER

Un

blackface?


FÉLICIE

C'est comme ça

que ça s'appelle.


JENNIFER

Non, je veux juste

me mettre du maquillage brun.

C'est quoi le problème?


FÉLICIE

C'est limite raciste.


JENNIFER

Raciste?


Pendant ce temps, VINCENT et ALAIN sont seuls dans la cuisine. VINCENT est devant son ordinateur portable.


VINCENT

Papa, c'est quoi

le nom de famille de Raphael?


ALAIN

Euh, Robidoux,

pourquoi?


VINCENT

Je le trouve un peu louche.


ALAIN

Voyons donc!


VINCENT

Il arrête pas de poser

plein de questions à Julien

sur nous autres.

Évidemment, Julien

donne

full détails.


ALAIN

Tu vas pas

me refaire le coup, là.

As-tu remarqué que

t'as une petite tendance

à être parano

quand je parle en public?


VINCENT

Je suis pas parano.

Je te dis juste

de faire attention.


ALAIN

Merci, mais je sais

ce que je fais.

Je suis pas un débutant,

quand même.

Bon...


ALAIN quitte la cuisine. VINCENT recherche le nom de RAPHAEL sur un moteur de recherche.


VINCENT

Raphael

pas de tréma sur le E

Robidoux.

Ah! "Raphael Robidoux,

courtier d'assurances."

Non, c'est pas ça.

"Critique des documentaires

de Raphael Robidoux."

Bon... "Documentariste voyeur"?

"Sensationnalisme, constamment

à la recherche de scandales"?


De leur côté, JENNIFER et FÉLICIE poursuivent leur discussion.


FÉLICIE

Je parlais pas de toi,

je parlais de ton idée.


JENNIFER

OK, mais comment veux-tu

que j'aie des idées racistes

si je suis pas raciste?


FÉLICIE

Ben des fois, on est raciste

sans s'en rendre compte.


JENNIFER

Ah! OK, OK, OK!

Ça veut dire qu'en plus d'être

raciste, je suis niaiseuse?


FÉLICIE

Ben non, là! Regarde...

Tu peux pas te mettre

du maquillage brun.

Je sais pas

comment te l'expliquer,

mais c'est raciste,

c'est tout.


JENNIFER

OK, c'est raciste de vouloir

se déguiser en Winnie Mandela?


FÉLICIE

Non, c'est le maquillage,

le problème.


JENNIFER

On venait

de trouver notre idée, là!

Pourquoi il faut

tout compliquer

à cause

d'une niaiserie de maquillage?


FÉLICIE

Je te dis que c'est raciste,

pis toi, tu me dis

que c'est une niaiserie?!


JENNIFER

Je comprends pas.


FÉLICIE

Exactement!

Tu comprends pas!

Pis je pense pas plus

que tu comprends

le combat de Nelson Mandela.

Bye!


FÉLICIE s'en va.


JENNIFER

Hein?


Dans la cuisine, MARIE revient avec des sacs d'épicerie. VINCENT est toujours devant l'ordinateur.


VINCENT

(À voix basse)

Maman,

faut que tu lises ça.


MARIE

J'ai pas le temps.

Faut que je prépare

une collation pour Raphael.


VINCENT

Ça concerne Raphael,

justement.


MARIE

Ah oui?


VINCENT

Il est dangereux.


MARIE

(Riant)

Rien de moins,

il est dangereux!


VINCENT

Tous les articles

que j'ai lus, ça dit

que tout ce qu'il cherche, c'est

des scandales et des potins.


RAPHAEL écoute en secret la conversation entre MARIE et VINCENT.


MARIE

Il est documentariste,

Vincent.

C'est normal,

c'est son travail.

Je vois pas

quel dangereux potin

il pourrait

dénicher à notre sujet.


VINCENT

Que t'as été chanteuse,

peut-être?


RAPHAEL entre dans la cuisine.


RAPHAEL

T'as déjà été

chanteuse, Marie?!


VINCENT

MARIE)

Qu'est-ce que

je te disais?


RAPHAEL

Désolé, je voulais pas

écouter aux portes.


VINCENT

(Sarcastique)

Ben non, il me semble.


RAPHAEL

Je rapportais

seulement la bière

qu'Alain m'a offerte.

Je bois pas d'alcool.


MARIE

Ah non?

J'espère que

t'es pas végétarien,

parce que je suis

en train de préparer

une grosse

batch

de dattes au bacon!


RAPHAEL

J'adore le bacon!


MARIE

Ah oui!


RAPHAEL

Comme ça, t'as déjà chanté?


MARIE

Oui, mais c'est pas

très intéressant!


RAPHAEL

Au contraire!

Tout ce qui est signifiant

de ton passé m'intéresse!

Oublie pas:

ce que je cherche,

c'est la vé-ri-té.


VINCENT toussote pour avertir sa mère.


MARIE

RAPHAEL)

Tu penses

que ce serait pertinent?


RAPHAEL

Complètement!

Même que ce qui serait

encore plus pertinent,

c'est que j'utilise des bouts

de tes vidéoclips.


VINCENT

Ark! Non, maman!

Fais pas ça!


MARIE

Pourquoi pas?

Je pourrais trouver

des photos, aussi.


MARIE s'empare de sa plaque de cuisson.


MARIE

Je mets ça au four!


Le soir, VINCENT et ALAIN regardent une partie de hockey au salon. VINCENT est davantage absorbé par son téléphone que par la partie. Derrière eux, JULIEN fait des mouvements de karaté.


ALAIN

Oh! Quel arrêt!

En fin de période, en plus.

As-tu vu ça, Vincent?


VINCENT

Non.


ALAIN

Ben là...

j'ai rêvé ou tu m'avais promis

une petite soirée de hockey

en famille, pour mon retour?


VINCENT

On est

en famille, là.


ALAIN

Pis mes crottes au fromage?


VINCENT

Papa, prends ton cell. Je

viens de t'en envoyer un autre.


ALAIN

Un autre quoi?


VINCENT

Un article sur les critiques

de films de Raphael.

Tu vas voir,

c'est vraiment pas rassurant.


JULIEN

Ben là!

C'est quand il arrive, Raphael?


ALAIN

Laisse-le tranquille.

Il est en entrevue avec Marie.


VINCENT

Il est encore en train

de la manipuler, tu veux dire?


ALAIN

Vincent, arrête donc.


VINCENT

Vous y voyez pas clair!

Il essaie de vous charmer

pour que vous lui racontiez

ce qu'il a envie d'entendre.


JULIEN

Ben là!

T'es vraiment parano!


VINCENT

Toi, tu sais même pas

ce que ça veut dire.


JULIEN

Oui, je sais

ce que ça veut dire!

Papa me l'a expliqué, tantôt.

Ça veut dire que tu capotes

vraiment pour rien.


RAPHAEL entre au salon avec sa caméra.


JULIEN

Ah! Raphael, t'es là!

Tu vas pouvoir filmer mes katas.


RAPHAEL

Pas maintenant, OK?

J'aimerais ça

filmer ton père, avant.


VINCENT

Je te l'avais dit

qu'il s'intéressait

pas à toi pour vrai.


ALAIN

(À voix basse)

Vincent, arrête.


RAPHAEL

Donc, Alain...


JULIEN fait des mouvements de karaté devant la caméra de RAPHAEL.


JULIEN

Ah!


RAPHAEL

JULIEN)

Excuse...


ALAIN

JULIEN)

Tasse-toi.


JULIEN continue de faire des mouvements de karaté derrière ALAIN.


RAPHAEL

Alain,

peux-tu me décrire

une soirée

familiale typique?


ALAIN

Une soirée familiale

typique, c'est...

Ben, c'est ça, là.

Ouais.


VOIX DE JENNIFER

Ah!


RAPHAEL

C'était quoi, ça?


JULIEN

Ah, c'est juste

Jennifer qui crie.

C'est ben normal.


ALAIN

D'ailleurs,

tu devrais l'interviewer.

Elle fait partie

de la famille.


VINCENT

Tu devrais interviewer

sa mère, aussi.

Tu devrais fouiller

dans son passé!

Tu vas trouver plein

de scandales comme t'aimes!


ALAIN

Regarde...

Raphael, pourrais-tu nous

laisser deux petites minutes?


RAPHAEL

C'est parce qu'on est

dans un grand moment

de vé-ri-té, Alain.


ALAIN

Juste deux

petites minutes, OK?


RAPHAEL

D'accord.


MARIE et JENNIFER sont dans la salle à manger. MARIE trie des vieilles photos tout en discutant avec JENNIFER.


MARIE

Ah oui? Comment ça,

Félicie est partie?


JENNIFER

Je sais pas.

Elle capote pour rien.


MARIE

Voyons Jennifer. Si elle est

partie en plein milieu

de la préparation

de votre exposé oral,

c'est parce qu'elle

avait une raison,

qu'elle soit

bonne ou mauvaise.


JENNIFER

Elle dit

que je l'insulte

car je veux me maquiller

la face en brun

pour ressembler à la femme

de Nelson Mandela.


MARIE

OK, je comprends.


RAPHAEL filme en cachette la discussion entre MARIE et JENNIFER.


JENNIFER

Si elle se maquillait

la face en blanc

pour ressembler

à Lady Gaga,

ça m'insulterait pas!


MARIE

C'est pas du tout

la même chose, ma chérie.

Assieds-toi.


JENNIFER

Comment ça?


MARIE

Parce que

pendant longtemps,

les Noirs ont été considérés

comme des citoyens moins

importants que les Blancs.


JENNIFER

Mais ça,

ça fait longtemps!

C'était dans le temps

de Nelson Mandela!


MARIE

Non, ça fait pas longtemps.

C'est tout récent.

Nelson Mandela était encore

vivant quand t'es née.


JENNIFER

Ce que je veux dire,

c'est que les Noirs

sont égaux aux Blancs.

C'est réglé.


MARIE

J'aimerais ça

pouvoir te dire oui,

mais non, c'est pas réglé.

Et Félicie est très bien placée

pour le savoir.


JENNIFER

Mais là, est-ce que ça veut

dire que je suis raciste?


MARIE

Non, t'es pas raciste!

Sauf que peut-être

qu'il te manque un peu

d'informations sur le

blackface.

Ça vaudrait la peine

que tu fasses une recherche

Internet, hum?


MARIE se lève et aperçoit RAPHAEL. Elle sursaute.


MARIE

Ah! Mon Dieu Seigneur!

Dis-le-moi quand tu filmes!

J'ai failli faire

une crise cardiaque!


RAPHAEL

Ha! ha! ha! Désolé!

Je voulais pas gâcher le moment.

C'était tellement

plein de vé-ri-té.


JENNIFER

Moi, je suis juste

la nièce d'Alain.

J'ai pas rapport

dans ton documentaire.


RAPHAEL

Oui, voyons!

D'ailleurs, pourquoi

ta mère et toi,

vous habitez ici?

Il doit bien y avoir une raison.


On entend le bruit d'un objet qui se casse en provenance du salon.


VOIX D'ALAIN

Julien!


RAPHAEL se précipite au salon.


MARIE

Sauvée par Julien.


JENNIFER

Qu'est-ce que je fais s'il

revient me poser la question?


MARIE

Tu lui dis d'aller voir Alain.

C'est à lui de s'occuper de ça.

Toi, en ce moment,

tu te concentres

sur ton exposé oral

et sur Félicie, OK?

Ça va bien aller,

ma chouette.


Au salon, JULIEN se tient devant un bibelot brisé.


ALAIN

T'as brisé

le hibou!


JULIEN

J'ai pas fait exprès!


ALAIN

Je t'avais demandé de...

de pas pratiquer tes katas

dans le salon, aussi!


VINCENT remarque que RAPHAEL filme la scène.


VINCENT

Papa...


RAPHAEL

Regarde,

rajoutes-en pas, toi, là.


VINCENT

Non, c'est parce qu'on a

comme une grosse caméra

derrière notre dos.


ALAIN

Oh! Ha!

C'est...

RAPHAEL, mal à l'aise)

Faut croire que mes enfants

sont dissipés, ce soir! Ha!


VINCENT

Mais faites-vous-en pas:

mon père, c'est un très bon père

qui se fâche très rarement.


ALAIN

Faut pas

exagérer, Vincent.


RAPHAEL

Me niaisez-vous, là?


JULIEN

Ben oui!


VINCENT

Ben non!


ALAIN

Ben non!


RAPHAEL

C'est parce que je sens pas

que vous êtes dans la...

vé-ri-té.


ALAIN

Je vais

t'arranger ça, mon Raph.


RAPHAEL

Ael.

C'est Raphael, avec

pas de tréma sur le E.


ALAIN

Ah, oui, oui, OK.

(Aux enfants)

Bon, dans votre chambre.

Là, vous avez fini

de roder autour

de Raphael. Envoyez.


VINCENT

Hein? Voyons,

qu'est-ce qui te prend?


ALAIN

Il me prend que je me fais

niaiser par deux bozos

pendant qu'un documentariste

fait un film sur moi.


JULIEN

Euh, quand

tu dis "deux bozos",

est-ce que tu parles

de moi aussi?


ALAIN

Euh oui, Julien, OK?

Je pensais que je pouvais

me fier sur vous autres.

Je vous ai même

vantés à Raphael.

Ça m'apprendra.


RAPHAEL

C'est sérieux,

le documentaire.


ALAIN

Bon, allez,

dans votre chambre.

Allez, go!


VINCENT et JULIEN montent dans leur chambre en soupirant.


RAPHAEL

Explique-moi

comment ça s'est passé.


Dans sa chambre, JENNIFER fait une recherche internet sur le blackface. JULIEN vient à sa rencontre.


JULIEN

Est-ce que je peux

t'emprunter ton ordi?

Je veux chercher

un tutoriel

pour apprendre

un nouveau

move de karaté.


JENNIFER

Non, j'en ai besoin.

Je suis en train de lire.


JULIEN

Quand t'auras fini, d'abord.

C'est quoi, ça,

un blackface?


JENNIFER

C'est pas de tes affaires.

Va prendre l'ordi de Marie.


JULIEN

Je peux pas. Je peux même pas

sortir de ma chambre.


JENNIFER

Je peux pas t'aider, Julien.

Va-t'en, faut

que je fasse un appel.


JULIEN

T'as juste à utiliser ton cell

et tu me laisses ton ordi.


JENNIFER

Non, j'en ai

besoin. Bye!


JULIEN

S'il te plaît!


JENNIFER

Bye!


JULIEN sort de la chambre. JENNIFER utilise l'ordinateur pour appeler FÉLICIE.


FÉLICIE

Allô.


JENNIFER

Allô.

On peut se parler?


FÉLICIE

Ça dépend. Si t'es encore

pour me dire qu'un

blackface,

c'était juste une niaiserie...


JENNIFER

Non, non, non.

J'ai compris que c'était

un moyen pour les Blancs

de se moquer des Noirs

en les caricaturant.


FÉLICIE

OK.


JENNIFER

Pis que...

que c'était vraiment insultant

pour la communauté noire.

Et c'est pour ça que c'est

disparu depuis les années 1960.


FÉLICIE

Bon. Tu me comprends, là?


JENNIFER

Oui, mais...

Pourquoi tu m'as pas

tout expliqué ça, tantôt,

au lieu de me traiter

de raciste?


FÉLICIE

Parce que

ce que t'as dit tantôt,

c'était raciste.


JULIEN retourne voir JENNIFER.


JULIEN

As-tu fini avec ton ordi?


JENNIFER

JULIEN)

Je trouve que t'écoutes pas,

quand je te parle!

C'est quoi ton problème?


FÉLICIE

Quoi?!


JENNIFER

Hein? Non, Félicie!

Relaxe, c'est pas à toi que-


FÉLICIE

J'ai pas vraiment

envie de relaxer, non.

Et oublie-moi

pour l'exposé oral.

Je préfère le faire

toute seule. Bye.


FÉLICIE met fin à la conversation.


JENNIFER

JULIEN, furieuse)

Là, je vais

t'arracher les oreilles!


JULIEN sort de la chambre en courant.


Plus tard, pendant la nuit, VINCENT est accroupi au bas du cadre de porte de sa chambre. Il tient un appareil photo dans sa main. ALAIN s'approche de VINCENT. Il est en caleçon et tient un verre d'eau dans sa main.


ALAIN

Qu'est-ce

que tu fais là?


VINCENT

Chut!

Je regarde si Raphael va sortir

de la chambre de Francis

pour fouiller la maison

pendant qu'on dort.


ALAIN

Là, laisse faire Raphael

et va te coucher, OK?

Ça va faire,

la paranoïa!


Le lendemain, JULIEN regarde une vidéo de karaté sur l'ordinateur. Le téléphone sonne.


JULIEN

Téléphone!


Le téléphone sonne de nouveau. JULIEN répond.


JULIEN

Oui allô?

Vincent?

Mais t'es où, là?

Hein? Je comprends rien!

Comment vous voulez

que je fasse ça?


RAPHAEL entre dans la salle à manger. En le voyant, JULIEN fait semblant de parler à quelqu'un d'autre.


JULIEN

Euh, oui, elle va

vous rappeler. Bye!


RAPHAEL

Salut, Julien!

T'es tout seul?


JULIEN

Euh, oui.

Les autres se lèvent jamais

avant 7 heures et demie.


RAPHAEL

Ah, OK.


JULIEN

Hé! Je pourrais te montrer

un nouveau

move de karaté

que j'ai appris.

Un coup de pied sur le tibia,

et bang!, je te fais tomber.


RAPHAEL

Ben, ben montre-moi ça.

Je vais préparer la caméra.


JULIEN

Cool!


Pendant ce temps, VINCENT, MARIE et ALAIN sont dans la chambre de VINCENT.


ALAIN

Qu'est-ce qu'on fait

s'il nous surprend?


VINCENT

Il nous surprendra pas.

Julien s'en occupe.


ALAIN

MARIE)

T'embarques

dans ses niaiseries, toi.


MARIE

Il a raison. Raphael

cherche juste le trouble.


ALAIN

Voyons donc!


MARIE

Montre-lui, Vincent.


VINCENT

Comme j'avais encore

des doutes sur Raphael,

je me suis

levé tôt, ce matin.

Je suis tombé sur son ordi.


ALAIN

T'as pas fouillé dedans?!


VINCENT

Alain, écoute

ce que ton fils a à te dire.


VINCENT

Je voulais juste voir

quelques extraits

de ce qu'il avait tourné.


MARIE

Regarde ça,

mon amour.

Les cheveux

vont te friser.


ALAIN regarde les extraits filmés par RAPHAEL sur le téléphone de VINCENT. Dans le premier extrait, MARIE sort de la salle de bain et croise JULIEN.


MARIE

(Dans la vidéo)

Allô, mon amour!


MARIE s'éloigne et JULIEN est dégoûté par l'odeur dans la salle de bain.


JULIEN

(Dans la vidéo)

Ouf...

Ark! Ark!


Dans le deuxième extrait, ALAIN traverse la salle à manger en s'empiffrant de crottes de fromage.


ALAIN

Ben là...


Le troisième extrait nous montre la conversation entre MARIE et JENNIFER.


MARIE

(Dans la vidéo)

Félicie est bien placée

pour le savoir.


JENNIFER

(Dans la vidéo)

Est-ce que ça veut dire

que je suis raciste?


ALAIN

Il a filmé ça,

lui, là?


MARIE

Oui.

Et quand tu t'es levé cette nuit

pour aller te chercher

un verre d'eau avec tes boxers

bonshommes sourire.


VINCENT

Oui!


ALAIN

Ben là, il est temps que j'y

mette un tréma sur son E, lui!

C'est quoi,

le plan?


VINCENT

Ah!


Dans la salle à manger, JULIEN montre à RAPHAEL la vidéo de karaté.


JULIEN

Il est bon, hein?

Ceinture noire.


RAPHAEL

Il me semble

que c'est tard,

se lever à 7 heures 30,

pour un politicien.


JULIEN

Ah non, non.

Bon!

Je suis prêt.

Me filmes-tu?


RAPHAEL

Ta tante Brigitte

et ta cousine Jennifer,

pourquoi elles habitent ici?


JULIEN

Je sais pas.


RAPHAEL

Pis...

Ton oncle, il est rendu où?


JULIEN

Au Chi... Euh...

(Faisant semblant de sangloter)

Je pense... qu'il est mort.

Oui, il est mort.


RAPHAEL

T'es pas dans la vé-ri-té,

là, Julien.

Tu me caches quelque chose.


JULIEN

Non, voyons! Pourquoi

je te cacherais quelque chose?

Bon, là, me filmes-tu?


RAPHAEL

Regarde, ça m'intéresse pas,

tes petits

moves de karaté.

Fais juste répondre

à mes questions, OK?


JULIEN

Hé...

Mon frère avait raison,

finalement.

Tout ce que tu veux,

c'est juste nous manipuler.


ALAIN, MARIE et VINCENT descendent au rez-de-chaussée.


ALAIN

Dire que pendant

tout ce temps-là,

c'est à toi

que je faisais confiance.


RAPHAEL

Bien dormi?


ALAIN

Oui, mais mettons que c'est

le réveil qui est un peu dur.

Je viens de voir

des extraits

des belles images que

t'as faites de notre famille.


RAPHAEL

(Indigné)

Vous avez fouillé

dans mon matériel de tournage?!


ALAIN

Oui. Et de me voir me promener

en bobettes pendant la nuit,

je pense pas que c'est

d'intérêt public, ça, là.


RAPHAEL

Ça, j'ai filmé ça comme ça,

pour le fun.


MARIE

Oui? Me filmer aux toilettes,

c'était pour le fun, ça aussi?

Pis mon chum qui s'empiffre

de crottes de fromage aussi?

Et tes questions insistantes

sur Jennifer et sa mère?


ALAIN

Elle veut dire qu'on ne veut

plus participer au documentaire.


MARIE

Non, mieux que ça: on veut que

tu débarrasses immédiatement.


JULIEN

Bye-bye,

Raphael pas de tréma sur le E.


RAPHAEL

Pfft! Il y a juste un petit problème.

C'est que toutes

ces images-là,

je les ai stockées

dans mon ordinateur.

Pis, bien, ce serait plate

que ça se retrouve sur YouTube

juste parce que

vous avez pas voulu

que je termine mon documentaire.


MARIE

Alain, il est pas question

que ces images-là sortent d'ici.


VINCENT

Papa, c'est vrai

que ça serait dommage

que les belles images

qu'a tournées Raphael

soient supprimées.

Je veux dire, il en a quand même

tourné des belles, hier.


ALAIN

Mais c'est toi

qui as insisté--


VINCENT

Je le sais.

Mais on n'est pas habitués

d'être filmés 24 heures sur 24.

On voudrait juste un petit peu

plus de préparation.


RAPHAEL

Donc?


VINCENT

On oublie tout

et on recommence à zéro?


RAPHAEL

Et vous allez répondre

à toutes, toutes mes questions?


MARIE

Voyons, mon fils.

As-tu été frappé

d'une autre

commotion cérébrale?


VINCENT regarde son père d'un air complice.


ALAIN

Oui.

Donc on se donne rendez-vous

à 16 heures ce soir?


RAPHAEL

OK.


RAPHAEL s'en va.


VINCENT

Tout est sous contrôle.


Pendant ce temps, JENNIFER est endormie dans son lit, entourée de livres d'histoire. Elle se réveille et regarde l'heure.


JENNIFER

7 heures et demie?!

Mais je serai jamais prête!


On cogne à la porte de sa chambre.


JENNIFER

Je suis pas là!


FÉLICIE

C'est Félicie.


FÉLICIE entre dans la chambre.


FÉLICIE

Hi...

T'as pas beaucoup dormi, toi.


JENNIFER

Ben non, hein! J'essayais

de finir mon exposé oral

parce que ma coéquipière

m'a "flushée", hier soir.


FÉLICIE

Pis? L'as-tu fini?


JENNIFER

Ben non. Je me suis endormie.


FÉLICIE

J'ai lu le texto

que tu m'as envoyé

avec la citation

de Nelson Mandela.

"Le pardon libère l'âme.

Il fait disparaître la peur.

"C'est pourquoi le pardon

est une arme si puissante."


JENNIFER

Est-ce que t'as lu

le bout où je te disais

que c'était pas toi mais Julien

que je traitais de schtroumpf?


FÉLICIE

Ouais,

pis je m'excuse.

J'étais juste blessée.


JENNIFER

Je m'excuse moi aussi

de t'avoir blessée,

même si je savais pas

que je te blessais.


FÉLICIE

Un petit croissant du pardon

pour fêter ça?


FÉLICIE offre un croissant à JENNIFER.


JENNIFER

Oui! J'ai tellement faim!


FÉLICIE

J'ai beaucoup réfléchi

et j'ai une idée

pour notre exposé.


JENNIFER

"Notre" exposé?


FÉLICIE

Je vais quand même pas

te laisser tomber.


JENNIFER

C'est vrai que Nelson Mandela

serait pas très fier de toi.


FÉLICIE

Ha! Mais ça va demander

beaucoup de travail, ce midi.

Ça te tente?


JENNIFER

OK. Mais à une condition.

Que tu me donnes

un autre croissant du pardon.


FÉLICIE

Ah!


JENNIFER

Merci!


Plus tard, ALAIN, VINCENT et JULIEN sont au salon avec RAPHAEL.


RAPHAEL

Marie vient pas

nous rejoindre?


ALAIN

Oui, elle s'en vient.


VINCENT

Elle m'a dit

que tu voulais utiliser

des images

de ses vidéoclips.

Je te les ai

transférées là-dessus.

Je savais pas trop quel format

utiliser, ça fait que...


VINCENT donne une clé USB à RAPHAEL.


RAPHAEL

Je vais regarder ça

tout de suite.


RAPHAEL branche la clé USB à son ordinateur.


VINCENT

C'est le dossier Marie Avril.


RAPHAEL

D'accord.


Une tête de mort apparaît sur l'ordinateur de RAPHAEL.


RAPHAEL

Qu'est-ce

que c'est ça?!


ALAIN

Qu'est-ce qui se passe?


RAPHAEL

Il y a un virus

sur ta clé USB!

C'est en train d'effacer tout

ce que j'ai sur mon disque dur!


VINCENT

(Hypocrite)

Ah non...

Je suis désolé.


RAPHAEL

Toi, mon petit maudit,

t'as fait exprès!


VINCENT

Ça t'apprendra

à menacer ma famille!


JULIEN

Ouais! Hou! Ya!


JULIEN donne un coup de pied à la jambe de RAPHAEL, qui tombe par terre.


Dans la cuisine, JENNIFER et FÉLICIE racontent leur exposé oral à MARIE.


FÉLICIE

Pis j'ai dit aux élèves

de gauche de s'asseoir par terre

et de donner leur lunch

aux élèves de droite.


JENNIFER

Là, il y en avait qui

trouvaient pas ça drôle.

Même la prof

capotait un peu.


MARIE

Ah oui?

JENNIFER)

Toi, tu faisais quoi?


JENNIFER

Moi, j'étais la chef

des élèves de gauche.

Donc je me révoltais contre

Félicie, un peu comme Mandela.


FÉLICIE

Je lui ai donné

plein de punitions.


JENNIFER

Ah oui! Elle m'a

confisqué mon cell,

elle m'a empêché

d'aller aux toilettes...


MARIE

OK! Vous avez recréé

une société discriminatoire

en séparant la classe en deux,

c'est ça?

C'est une excellente idée,

ça, les filles!

Vous m'impressionnez!


JENNIFER

Ça, c'est

l'idée de Félicie.

Moi, j'ai juste suivi.


FÉLICIE

Merci d'être embarquée.


JENNIFER et FÉLICIE rient et se font un câlin.


Au salon, RAPHAEL se relève.


ALAIN

Voyons, Julien.

On frappe pas les gens comme ça.


JULIEN

Ouais, ben il s'est

attaqué à ma famille!

C'était juste de l'autodéfense.


ALAIN

RAPHAEL)

Ça va?


RAPHAEL

Gang de malades!


RAPHAEL s'en va.


ALAIN

Salut, mon Raph!


RAPHAEL

Ael!


ALAIN

(À ses fils)

Mission accomplie!


JULIEN

Yeah!


VINCENT

Je pensais jamais

qu'il allait partir!


ALAIN

Où as-tu trouvé le virus

pour mettre dans un ordinateur?


VINCENT

C'est Francis

qui m'a expliqué

comment le télécharger

sur Internet.


ALAIN

Je te dis

qu'avec vous autres,

je sens que ma famille

est en sécurité!


JULIEN

Amenez-en,

d'autres ennemis!


ALAIN

Hé! que je me suis ennuyé!


VINCENT

Moi aussi!


JULIEN

Moi aussi!

Mais là, t'as intérêt

à pas partir.

Sinon... Wou!


JULIEN refait d'autres mouvements de karaté.


VINCENT

(Riant)

Les nerfs, Karaté Kid!


ALAIN, VINCENT et JULIEN se chamaillent en riant.


Fin de l'épisode


VINCENT

Hé, salut!

Viens créer ton propre univers

de Subito Texto.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par