Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

There´s More to Life than Hockey

This summer, prestigious hockey academy PK Lecavalier is coming to the city arena. Vincent wants to sign up. Francis is jealous that he doesn´t get to go to an expensive summer camp, so he plans to put a spoke in Vincent´s wheel. If he can´t go to his summer camp, no one else can! Benjamin wants to come up with a recipe that will perfectly represent the PK Lecavalier hockey academy. On Vincent´s recommendations, what starts out as a simple hot dog becomes a full-on menu.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Subito texto


Fin générique d'ouverture


Le casse-croûte de l'aréna est vide. AUDREY y entre et se rend au comptoir.


AUDREY

Guylaine?


VOIX DE GUYLAINE

Oui, oui!


AUDREY

Guylaine!


GUYLAINE sort de sous le comptoir.


GUYLAINE

Oui! Oui, oui!


AUDREY

Salut!


GUYLAINE

Ah! Allo,

ma belle Audrey!

Il va falloir que t'attendes un

peu, on n'est pas encore ouvert.


AUDREY

Mais je veux rien acheter.


GUYLAINE

Ah! Ça, je suis habituée.

Allez! Woush woush!


AUDREY

Comment ça, "woush woush!"?

C'est ce matin qu'on devait

venir chercher

les tablettes de chocolat.

Bien oui,

pour les activités estivales

du club

de patinage artistique!

Ça fait trois semaines

que c'est prévu!


GUYLAINE

Bien oui!

Où avais-je la tête?

J'en ai plein les bras

avec tout ce qui nous arrive!


AUDREY

Tout ce qui vous arrive...


GUYLAINE

Bien...


Chez les Beaucage, VINCENT écoute la télévision dans son salon. BENJAMIN entre sans frapper.


BENJAMIN

Vincent! Vincent, Vincent!

Tu vas capoter!

Tu vas tellement capoter, là,

que tu vas capoter.


VINCENT

Quoi? Qu'est-ce qu'il y a?


BENJAMIN

OK.

La vraie académie de hockey

PK Lecavalier

vient s'installer

dans notre ville

cet été

dans notre aréna!


VINCENT

De quoi tu parles?

Ils viendraient jamais ici,

c'est à Gatineau;

ils en parlaient à la télé.


BENJAMIN

Ce n'est plus à Gatineau!

Ils ont eu des conflits,

ils ont été obligés de changer

leurs plans et tout...

Mon père est allé rencontrer

les organisateurs

pour signer le contrat

aujourd'hui, tu te rends compte?


VINCENT et BENJAMIN hurlent de joie et se tapent dans les mains.


ENSEMBLE

Yeah! Yeah! Yeah!Ouh! Ouh!

Yes! Yes!


VINCENT et BENJAMIN se font une poignée de main loufoque.


ENSEMBLE

Ah...

Boum! Bang!

Ah!


FRANCIS entre au salon, à moitié réveillé.


FRANCIS

Hé, c'est quoi

qui se passe?


VINCENT et BENJAMIN hurlent de joie en se regardant dans les yeux.


Au casse-croûte de l'aréna, AUDREY réagit à la nouvelle de GUYLAINE.


AUDREY

Mais c'est bien poche, ça!


GUYLAINE

Non, je pense

que c'est plutôt

une pas pire nouvelle.


AUDREY

Ça va monopoliser l'aréna

pendant combien de temps,

cette niaiserie-là?


GUYLAINE

Il faut que je vérifie,

à peu près un mois.


AUDREY

Un mois?

Et le patinage artistique,

là-dedans?

C'est quoi? Il va falloir

que je me lève à 4 h du matin

pour aller m'entraîner

avant le camp de hockey?


GUYLAINE

C'est certain que ça va

demander certains compromis.


AUDREY

Oui, le genre de compromis

qui marchent juste d'un bord,

je suppose.

Mon chocolat, Guylaine,

s'il te plaît.


GUYLAINE remet le chocolat à AUDREY.


AUDREY

En tout cas,

ça se passera pas comme ça.

Il y a pas juste le hockey,

dans la vie!


AUDREY s'en va, furieuse.


Au salon des BEAUCAGE, FRANCIS interroge VINCENT et BENJAMIN.


FRANCIS

Ils prennent combien de monde

à votre académie?


BENJAMIN

300 personnes.


FRANCIS

(Sarcastique)

Oh, boy! 300 personnes,

c'est prestigieux, ça!


BENJAMIN

300 personnes, c'est pour

les épreuves de présélection.

Après ça, ils choisissent les

50 meilleures pour le vrai camp.


FRANCIS

(Sarcastique)

Bonne chance, Vincent!


VINCENT

Coudon, as-tu fini?


FRANCIS

Ça coûte combien?


VINCENT

Bien là, on s'en fout.


FRANCIS

BENJAMIN)

C'est combien?


BENJAMIN

(Gêné)

Ah, c'est 2000 piastres.


FRANCIS rit.


FRANCIS

VINCENT)

Hé, je te rappelle que

j'ai demandé à papa moi aussi

de faire partie d'un camp

cet été et il a même pas voulu.


VINCENT

Ah oui, c'est vrai!

Tu voulais aller déterrer

Albert Einstein

et aller camper avec lui!

Ha! ha! ha!


FRANCIS

De quoi tu parles,

Albert Einstein?

C'était pour le camp du MIT

à Boston, c'est le plus grand

camp scientifique au monde,

tu sauras.


VINCENT

Justement, mon académie

est pas à Boston.

Elle est à 10 minutes de marche!


BENJAMIN

C'est vrai!

Vu que c'est pas dans une autre

ville, Vincent va sauver

environ 1000 piastres

d'hébergement et de transport.

2000$, c'est comme

une aubaine.


VINCENT

Booyah!


FRANCIS

Bon, bien,

dans ce cas-là,

bonne chance

pour expliquer ça à papa.

Booyah!

Je vais aller me brosser

les dents.


VINCENT

(Amer)

Oui.


Plus tard, au casse-croûte de l'aréna, GUYLAINE installe une affiche derrière un petit kiosque annonçant le camp de hockey.


BENJAMIN

Maman, t'es certaine

que PK viendra pas?


GUYLAINE

Son équipe joue

à Dallas ce soir.

Tu trouves pas

que ça fait un peu loin?


BENJAMIN

Je sais pas! Il pourrait

se louer un jet privé

et passer faire

un petit tour, non?


GUYLAINE regarde son affiche.


GUYLAINE

Ha!

Bon, bien, ç'a bien

de l'allure, ça, hein?


BENJAMIN

Quoi, c'est tout?


GUYLAINE

Bien là, qu'est-ce que tu veux

qu'on fasse de plus?


BENJAMIN

Voyons donc, maman!

L'académie de hockey vient

s'installer dans notre ville,

et la seule chose

qu'on trouve à faire, nous,

c'est de monter un petit kiosque

avec une nappe de Noël?


GUYLAINE

Ah... On se calme, Benjamin.

Avec le changement de ville et

les inscriptions sur Internet,

je suis même pas certaine

que quelqu'un

va se pointer ici aujourd'hui.


BENJAMIN

OK! Maman, je sais pas

si tu réalises,

mais dans la

catégorie prestige,

notre aréna est juste

une petite coche

en dessous de celle

du Centre Bell.

Il faut qu'on soit

à la hauteur!


GUYLAINE

OK, OK, OK...

(Réfléchissant)

Prestige, prestige...

Oh! Je le sais,

ce que tu vas faire.

Le ménage des frigos!


BENJAMIN

C'est pas prestigieux

pantoute, ça!


GUYLAINE

C'est peut-être

pas prestigieux,

mais c'est essentiel;

ils en ont vraiment besoin.

Allez!


BENJAMIN

Come on,maman!


GUYLAINE

Benjamin...

tu voudrais quand même pas

que PK s'empoisonne

avec une vieille salade

de macaroni périmée!


BENJAMIN

Ouais... j'avoue.


Un peu plus tard, chez les Beaucage, VINCENT discute avec ALAIN.


VINCENT

OK. Si, à mon âge, t'avais eu

la chance de jouer avec lui,

aurais-tu aimé ça?


ALAIN

C'est pas une question d'âge;

si aujourd'hui

j'avais la chance de recevoir

de Wayne Gretzky

une passe

direct sur la palette,

je pense que je verserais

une larme.


VINCENT

Hum, OK!


ALAIN

Ouais.


VINCENT

Et si t'avais

l'opportunité de passer

une partie de l'été

avec lui?


ALAIN

Qu'est-ce que t'essaies

de me dire, là?


VINCENT

J'ai cette opportunité-là!


ALAIN

De passer l'été

avec Wayne Gretzky?


VINCENT

Bien mieux!

Avec PK Lecavalier!

Oui! Son académie de hockey

va venir

passer l'été à l'aréna

et les places

sont limitées.

C'est pour ça qu'il faut aller

s'inscrire vite!

Puis le vrai PK va être là,

et il va nous montrer

plein d'affaires! Ha! ha!


ALAIN

OK, OK, OK,

je comprends, mais...

(Séreiux)

permets-moi de te poser

une question fondamentale avant.


VINCENT

Quoi?


ALAIN

Si t'es pris,

vas-tu me ramener un autographe,

mon maudit chanceux?


VINCENT

Bien oui!

Ça veut dire que...


ALAIN

J'ai pas d'objection!


De son côté, BENJAMIN va voir GUYLAINE avec recouverte.


BENJAMIN

Tadam!


GUYLAINE

T'as déjà fini ton ménage?


BENJAMIN

Encore mieux!


GUYLAINE

Oh! Ça veut dire quoi, ça?


BENJAMIN

Ça veut dire qu'en fouillant

dans nos frigos,

je me suis rendu compte

qu'il manquait

un plat essentiel

à notre menu.


BENJAMIN soulève le couvercle de son assiette.


GUYLAINE

Un hot-dog?


BENJAMIN

Non, pas juste un hot-dog!

Le PK dog,

le nouveau plat essentiel

et officiel de l'académie

de hockey!


GUYLAINE

Qu'est-ce qu'il y a

là-dedans?


BENJAMIN

Saucisse,

fromage orange fondu, bacon,

et surtout,

chips au ketchup!


GUYLAINE

Chips au ketchup?


BENJAMIN

Oui, c'est la sorte préférée

de PK. Veux-tu goûter?


GUYLAINE

Non, sans façon. Je vais

passer mon tour, je pense.


BENJAMIN

Ç'a pas l'air bon?


GUYLAINE

Oui, c'est juste

que je pense que mon estomac

a passé l'âge de ce genre

de folie gastronomique...


BENJAMIN

Ah!


BENJAMIN prend une bouchée de hot-dog.


BENJAMIN

Mmm!

C'est écoeurant!


GUYLAINE

Et mon ménage, dans tout ça?


BENJAMIN

Ah, presque fini.

Penses-tu que je pourrais

faire des dégustations?

Parce que...

c'est vraiment bon.


Pendant ce temps, VINCENT hurle de joie à côté d'ALAIN. Il imite un annonceur de hockey.


VINCENT

(Propos en français et en anglais)

La première étoile,

the first star,

Vincent Beaucage!


FRANCIS entend VINCENT hurler de joie.


FRANCIS

Hé, dites-moi

que j'ai mal compris!


VINCENT

Je m'en vais à l'académie

de PK Lecavalier!


FRANCIS

Je t'ai dit de me dire

que j'avais mal compris!


ALAIN

Y a-t-il un problème, Francis?


FRANCIS

Un problème? Non.

À part le fait que monsieur

va passer l'été

dans son académie de clowns

en patins,

pendant que moi, je peux même

pas aller au camp du MIT!


ALAIN

Francis, c'est pas

la même affaire!

Voyons donc!

Ton camp coûte une fortune!


FRANCIS

L'académie à Vincent,

ça coûte pas cher, peut-être?


ALAIN

Bien là...

combien ça coûte?


VINCENT

2000 piastres.


FRANCIS

Quoi? T'avais rien dit?

T'es donc bien sournois!


VINCENT

J'allais lui dire, arrête.


FRANCIS

ALAIN)

Toi, tu pensais

que c'était gratuit?


ALAIN

Pas gratuit,

mais pas 2000 piastres.

VINCENT)

Voyons donc! T'es donc bien

ratoureux, champion!


VINCENT

Bien non, mais si c'était

dans une autre ville,

ce serait

encore plus cher!

Tu sais, avec le transport,

l'hébergement, la bouffe...

Dans le fond, 2000 piastres,

c'est une aubaine.


ALAIN

Mon homme,

avant que tu me fasses avaler

que 2000 tomates,

c'est une aubaine,

les bâtons de hockey

vont avoir des dents!


FRANCIS

Ha! ha! Ha!


ALAIN s'en va.


VINCENT

Papa!


ALAIN

C'est non, Vincent.


VINCENT

FRANCIS)

Toi, je vais t'étriper!


FRANCIS

Hé, arrête donc

de pleurnicher!

Tu vas pas à ton camp,

et moi, je vais pas

à mon camp, c'est tout.

Décroche! Il y a pas rien

que le hockey dans la vie!


VINCENT

Je te jure que je vais

réussir à m'inscrire!


FRANCIS

Ah oui?


FRANCIS trouve un petit bâton de colle et le remet à VINCENT.


FRANCIS

Tiens!

Pour coller tes dents

sur ton bâton de hockey.


VINCENT

Bien oui!


Plus tard, VINCENT entre au casse-croûte de l'aréna en fulminant. BENJAMIN installe une affiche au-dessus du comptoir pour annoncer son hot-dog.


VINCENT

Je vais l'étriper.

Je vais tellement l'étriper, là!


BENJAMIN

Qui, ça?


VINCENT

Francis.


VINCENT remarque l'affiche de BENJAMIN.


VINCENT

C'est quoi, ça, le PK dog?


BENJAMIN

C'est le nouveau plat officiel

de l'académie de hockey.

C'est écoeurant,

veux-tu goûter?


VINCENT

Ce gars-là mange dans les

meilleurs restaurants au monde;

je pense que tu peux pas

l'impressionner

avec ton hot-dog!


BENJAMIN

C'est pas un hot-dog

comme les autres, regarde:

il y a des morceaux

de chips au ketchup,

la sorte préférée de PK.


VINCENT

Oui, mais je pense

quand même

qu'il faudrait

que tu trouves quelque chose

d'un petit peu plus distingué,

si tu veux pas qu'il te traîne

en cour pour avoir sali son nom!


BENJAMIN

Si t'es si fin que ça,

as-tu une meilleure idée?


VINCENT

Ah! J'ai pas le temps de jouer

au chef cuisinier, non.

Je suis venu m'inscrire

à l'académie.


GUYLAINE

Allo, Vincent!


VINCENT

Salut, Guylaine.


BENJAMIN

VINCENT)

Ça veut dire que ton père

a dit oui, ça?


VINCENT

Non! Mais j'ai pas encore dit

mon dernier mot.

Je vais aller m'inscrire

au camp de présélection,

et quand il va voir

que j'ai été choisi,

il aura pas le choix

de payer!


GUYLAINE

C'est pas un peu ratoureux,

de faire ça?


VINCENT

Bien non! Il m'inscrirait

tout de suite s'il y avait pas

mon fatigant de frère!

Il est où, le formulaire?


GUYLAINE

Viens, on va aller

remplir ça au kiosque.

T'as tes 30$?


VINCENT

Quels 30$?


GUYLAINE

Il y a des frais de 30$

pour le camp de présélection.


VINCENT

Oui, mais j'ai pas 30$, moi!


GUYLAINE

OK! Euh... regarde,

Qu'est-ce que tu dirais

si je te donnais 25$

en échange d'un beau ménage

de mes frigos, hein,

(En regardant BENJAMIN)

question de passer

par-dessus les coins ronds

tournés par quelqu'un?


BENJAMIN

C'est 30$ qu'il lui faut,

en passant.


GUYLAINE

Oui, mais la dernière fois

que Maude a travaillé ici,

c'est 25$ que je lui ai donné,

alors ce serait injuste

de donner plus à Vincent.


VINCENT

Je comprends totalement,

Guylaine.

25$, c'est parfait.

Mais est-ce que je pourrais

avoir ma paie tout de suite?


GUYLAINE

Ambitionne pas,

mon Vincent, hein?


Un peu plus tard, AUDREY et JULIE-PIER entrent chez les Beaucage.


FRANCIS

Hein, allo!


AUDREY

Allo!

On vend du chocolat pour mon

club de patinage artistique.

Serais-tu intéressé

à m'encourager?


FRANCIS

Euh... c'est combien?


AUDREY

5$.


FRANCIS

Oh,

boy!Ça coûte cher,

faire des pirouettes!


AUDREY

Oui, c'est cher,

des pirouettes,

surtout quand il faut

que tu te lèves à 4 h du matin

à cause d'un maudit

camp de hockey!


JULIE-PIER

Pire injustice au monde!


AUDREY

Des fois, on dirait qu'il y a

juste le hockey dans la vie.

Dis-moi pas que t'es intéressé

au hockey toi aussi, là!


FRANCIS

Euh, non, non.

Justement, j'étais en train

de faire quelque chose,

mais je me demandais si c'était

pas un petit peu trop chien.


FRANCIS montre son ordinateur portable à AUDREY.


AUDREY

(Dégoûtée)

Ah!

Le site de l'académie

de hockey PK machin chose!


FRANCIS

Mais j'ai découvert

une faiblesse dans leur serveur.


JULIE-PIER

Ils ont un restaurant?


FRANCIS

Non,

un serveur informatique.


AUDREY

Mais... quel genre

de faiblesse?


FRANCIS

Bien...

Le logiciel qui gère

les inscriptions en ligne

date de l'Antiquité grecque.

Il est capable de prendre juste

une inscription à la fois;

ce qui fait que si je commence

le processus pour m'inscrire,

mais que je le laisse

sur la glace

avant d'avoir terminé...


AUDREY

... tout le processus

est bloqué.


FRANCIS

Exactement!


JULIE-PIER

Mais c'est bien hot!


AUDREY

Oui!


FRANCIS

Donc, vous pensez

que je devrais le faire?


AUDREY ET JULIE-PIER

Bien oui!


FRANCIS

OK!


Pendant ce temps, le téléphone sonne au kiosque du casse-croûte.


GUYLAINE

Hé!


GUYLAINE répond.


GUYLAINE

Aréna municipal, bonjour!

Oui, oui, on est au courant

du bogue informatique.

Oui, vous pouvez

vous inscrire par téléphone.

Je vais juste avoir besoin

d'un numéro de carte de crédit

pour les frais d'inscription

de 30$.


Un autre téléphone sonne à côté de GUYLAINE.


GUYLAINE

(Au téléphone)

Regardez, allez la chercher

et rappelez-moi.

OK!


GUYLAINE raccroche et répond à l'autre téléphone.


GUYLAINE

Aréna municipal, bonjour!

Oui, vous êtes au courant

qu'il y a des frais

d'inscription de 30$?


VINCENT

Qu'est-ce qui se passe,

Guylaine?


GUYLAINE

(Au téléphone)

Juste un instant, monsieur.

VINCENT)

Il y a un bogue informatique.

Les gens peuvent pas

s'inscrire en ligne,

le téléphone arrête pas

de sonner.


VINCENT

Bien là, va-t-il rester

de la place pour moi ou...?


GUYLAINE

Le meilleur conseil

que je peux te donner,

c'est de faire ton ménage

des frigos au plus vite.

(Au téléphone)

Vous êtes toujours là? Oui.

Je vais prendre votre numéro

de carte de crédit,

s'il vous plaît.


VINCENT

Hé, en parlant de frigo,

il y en a un qui est chaud

à l'intérieur.


GUYLAINE

(Au téléphone)

Un instant.

VINCENT)

Les frigos, quels frigos?


VINCENT

Celui des produits laitiers.


GUYLAINE se lève en vitesse.


GUYLAINE

Vincent!


GUYLAINE partie, VINCENT répond au téléphone.


VINCENT

Désolé, les inscriptions

sont complètes, merci.


VINCENT raccroche. Le téléphone recommence à sonner alors que BENJAMIN arrive avec un plat recouvert.


BENJAMIN

Tu réponds pas?


VINCENT

Ah! Bien oui.

(Au téléphone)

Aréna municipal, bonjour. Oui.

Une petite minute,

s'il vous plaît.


VINCENT met le téléphone sur attente.


VINCENT

Regarde ça:

j'ai cuisiné une adaptation

d'un plat

du resto préféré à PK.

Je te présente

l'igloo de crabe des neiges

sur sa banquise

de chou-fleur

et son glacier

de pommes gelées.


VINCENT

T'as cuisiné ça?


BENJAMIN

Veux-tu goûter?


VINCENT

Non, non.


BENJAMIN

Regarde,

je vais y goûter, moi.


BENJAMIN goûte à son repas. Il se retient pour ne pas grimacer.


BENJAMIN

Ah bien, c'est...

c'est pas si pire

que ça, mais...

je pense que le poisson,

c'est pas mon fort.


VINCENT

Ah oui?


BENJAMIN retourne en cuisine. Un téléphone continue de sonner. VINCENT débranche subtilement le fil du téléphone.


De son côté, FRANCIS vient de trafiquer le site internet du camp de hockey.


FRANCIS

Inscriptions bloquées!


JULIE-PIER

Bon, bloquer les inscriptions,

c'est un bon début,

mais ce qu'il faudrait,

ce serait que l'académie

soit complètement annulée! Ah!


FRANCIS

Je comprends qu'Audrey

haïsse le hockey

à cause de son patin,

mais toi...


AUDREY

Elle avait rendez-vous

avec un gars cet après-midi,

mais il l'a plantée

à cause d'une partie de hockey.


FRANCIS

OK.


JULIE-PIER

Je suis une victime du hockey.


AUDREY

Tellement!


JULIE-PIER

Audrey?

Les autres membres

de ton club de patinage,

ils sont dans tes contacts?


AUDREY

Oui.


JULIE-PIER

Prête-moi ton cell

deux secondes.


AUDREY remet son téléphone à JULIE-PIER.


FRANCIS

Je suis pas sûr de comprendre.


JULIE-PIER

Je suis certaine qu'Audrey est

pas la seule qui a pas le goût

de se lever à 4 h du matin

pour faire des pirouettes.


AUDREY

Ha!


FRANCIS

Hum...


JULIE-PIER

Regarde.


À l’aréna, GUYLAINE a découvert que VINCENT a débranché le fil du téléphone.


VINCENT

Mais je m'excuse, là.

Je l'ai peut-être accroché

sans faire exprès.

Tu sais,

ça se débranche facilement,

ces petites affaires-là.


GUYLAINE

T'as vraiment choisi

ton moment, hein, Vincent?


GUYLAINE rebranche le téléphone, qui se remet à sonner.


GUYLAINE

Aréna municipal, bonjour.


AUDREY, JULIE-PIER, FRANCIS et un groupe de manifestants entrent au casse-croûte en scandant des slogans et en brandissant des pancartes.


EN CHŒUR

Non, non, non!

On veut pas de PK!

Non, non, non!

Pas d'école de hockey!

Non, non, non!

On veut pas de PK!

Non, non, non!

Pas d'école de hockey!


GUYLAINE

Est-ce que je peux

vous aider?


AUDREY

Nous sommes l'ACCAHPKL,

l'association des citoyens

contre l'académie

de hockey PK Lecavalier.


GUYLAINE

Des citoyens!

Quels citoyens?


AUDREY

Des citoyens qui en ont plein

le dos d'être traités

comme des moins que rien parce

qu'ils jouent pas au hockey!


BENJAMIN

Vous voulez dire

des patineuses artistiques?


JULIE-PIER

Hum, hum! Pas juste

des patineuses artistiques!

On a aussi l'appui d'un groupe

qui va voir sa vie détruite

par l'académie du hockey,

Les amis du bingo du samedi!


Une vieille dame compte parmi les manifestants.


VIEILLE DAME

Yé!


FRANCIS

On ne bougera pas

tant qu'on n'aura pas

la promesse que l'académie

va se tenir ailleurs qu'ici!


VINCENT

T'as vraiment peur

que je m'inscrive, hein?


GUYLAINE

Vincent, peux-tu aller finir

ton ménage, s'il te plaît?


FRANCIS

Ha! ha! ha!

Du ménage, Vincent?

Voyons donc,

qu'est-ce que t'as magouillé

en échange de ton ménage?

Le droit

de faire du bricolage

avec PK Lecavalier?


VINCENT

Regarde bien ça.


VINCENT retourne en cuisine, où une alarme de feu retentit. De la fumée sort de la cuisine.


GUYLAINE

C'est quoi, ça?


BENJAMIN

Oh non!

Mon flambé est en train

de flamber!


AUDREY et son groupe recommencent à scander leur slogan.


EN CHŒUR

Non, non, non!

On veut pas de PK!

Yé! Non, non, non!


Pendant ce temps, chez les Beaucage, ALAIN est au téléphone.


ALAIN

C'est quoi, les sirènes

de pompier en arrière?

L'aréna est pas en train

de brûler, là?

OK, OK.

Donc, si je comprends bien,

tu veux que je t'aide

à trouver un deuxième aréna

pour que tout le monde puisse

pratiquer à son aise cet été.

Pratiquer et jouer

au bingo.

OK...

Oui, oui, je pense bien

que je suis capable

de faire un

ou deux téléphones, là.

Ha! Oui, oui, c'est ça, oui.

C'est super cool. Mala...

Malade, c'est ça! Malade.

Oui. Ha! ha!

Hé, mais là, dis-moi...

tu sais que tu y iras pas,

au camp de hockey?

OK, mais pourquoi

tu mets tant d'efforts

pour régler les problèmes

du camp de hockey?

OK, OK!

C'est juste pour aider, hein?

Mon homme, tu sauras que

je lèverai pas le petit doigt

avant que tu m'aies dit ce

que t'as en arrière de la tête.

OK?


Au casse-croûte, BENJAMIN sort son flambé tout brûlé du four, tandis qu'AUDREY et les autres manifestants continuent de scander leur slogan. L'alarme de feu retentit toujours.


MANIFESTANTS

Non, non, non!

On veut pas de PK!


VINCENT rejoint BENJAMIN.


VINCENT

Beau flambé!


BENJAMIN

Oui, je pense que j'aurais dû

le surveiller un peu plus.

Toi, ton appel,

ç'a été comment?


VINCENT

Ah! Pas grand-chose.

Mon père dit qu'il peut

vraiment rien faire.


BENJAMIN

De toute façon, regarde,

je pense pas

que ça va changer grand-chose.

Je pense pas qu'ils puissent

annuler un camp de hockey

avec des petites pancartes

comme ça.


VINCENT

Oui...


Le téléphone continue de sonner. GUY BRULOTTE entre au casse-croûte.


GUY BRULOTTE

Bon, qu'est-ce

qui se passe ici?


VINCENT

Ah, un mélange

de manifestants chialeux

contre l'académie de hockey et

un incendie de flambé de cerf.


BENJAMIN

Des téléphones

qui sonnent dans le vide

quand le monde

appelle pour s'inscrire.


GUY BRULOTTE

Ah bon! Je m'appelle

Guy Brulotte Junior.


BENJAMIN

(Paniqué)

L'organisateur en chef

de l'académie de hockey

PK Lecavalier?


MANIFESTANTS

Non, non, non!

On veut pas de PK! Yé!


VINCENT s'empresse de répondre au téléphone.


VINCENT

Aréna municipal, bonjour!

Oui, c'est pour une inscription?

Oui, juste une petite minute.

On a un petit problème.

Je m'en occupe!


GUY BRULOTTE

C'est toujours

comme ça, ici?


BENJAMIN

Bien non, bien non!

Vraiment pas!

Ma mère est en train

de s'arranger

pour éteindre l'alarme de feu.


L'alarme de feu s'arrête.


BENJAMIN

Ah, vous voyez!


MANIFESTANTS

Non, non, non!

Pas d'école de hockey! Yé!


GUY BRULOTTE fait un appel sur son téléphone.


GUY BRULOTTE

Oui. Oui, c'est moi.

Dis au gars de l'aréna...

À BENJAMIN

Comment il s'appelle, déjà?


BENJAMIN

Donald.


GUY BRULOTTE

(Au téléphone)

Oui, Donald, c'est ça.

Dis-lui que c'est le bordel

chez eux.

Il y a des manifestations,

de la boucane,

le feu est pogné...

Je le savais que ça allait

être trop compliqué

de tout changer

à la dernière minute.

Oui, oui.

Oui, on annule tout.


VINCENT

À BENJAMIN

OK, OK. Retiens-le ici

le plus longtemps possible, OK?

Je vais t'arranger ça,

et pour de vrai, cette fois-là.


MANIFESTANTS

Non, non, non!

On veut pas de PK!


Un peu plus tard, chez les Beaucage, VINCENT aborde ALAIN d'un air piteux.


VINCENT

Papa, t'as raison.

Je me suis inscrit en douce

pour pas que t'aies le choix

de payer si j'étais pris.


ALAIN

Et tu pensais vraiment que

c'était pour marcher, ça, là?


VINCENT

Je sais pas,

mais je m'en fiche!

Il faut faire quelque chose;

sinon, le camp

va s'en aller ailleurs.


ALAIN

Pourquoi tu y tiens

tant que ça?

Tu y vas même pas!


VINCENT

Je trouve ça juste poche.

C'est poche pour ceux

qui se sont inscrits,

c'est poche

pour les parents de Ben,

c'est poche pour tout le monde!

Je veux juste pas

que l'aréna

passe à côté de l'affaire

la plus hot de son histoire

à cause de mes niaiseries.


ALAIN rit doucement.


VINCENT

Qu'est-ce qu'il y a de drôle?


ALAIN

Tantôt, quand tu me parlais

du camp, tu sautais partout,

t'avais l'air d'un ti-cul

qui voulait sa bébelle.

Mais là,

tu me parles de ça

comme un gars qui...

qui comprend vraiment

ce que ça veut dire

et qui y tient vraiment.


VINCENT

Mets-en, que j'y tiens!

C'est mon rêve d'aller

à l'académie de hockey,

et mon rêve s'est installé

à 10 minutes de chez nous.


ALAIN

Puis... qu'est-ce qu'on fait

pour réaliser un rêve?

Ça prend quoi?


VINCENT

2000 piastres.


ALAIN

Du travail, Vincent.


VINCENT

Oui.


ALAIN

Veux-tu vraiment y aller?


VINCENT hoche la tête.


Au casse-croûte, AUDREY continue de manifester avec son groupe.


AUDREY

À qui, l'aréna?


MANIFESTANTS

À nous, l'aréna!


AUDREY

Saut, saut, saut!


BENJAMIN discute avec GUY BRULOTTE.


BENJAMIN

Je vous jure que si

vous me donnez cinq minutes,

vous serez pas déçu,

M. Brulotte.

S'il te plaît, M. Brulotte.


GUY BRULOTTE

Quatre minutes!


MANIFESTANTS

À nous, l'aréna!


BENJAMIN

OK, merci!


MANIFESTANTS

Saut, saut, saut!

Saut périlleux! Wouh!


Pendant ce temps, VINCENT poursuit sa discussion avec ALAIN.


VINCENT

Ça pourrait compter

pour mon cadeau de Noël

et mon cadeau de fête.


ALAIN

Et tu pourrais en payer

une partie de ta poche

en faisant des petits travaux.


VINCENT

Je pourrais tondre la pelouse

avec mes dents, s'il faut.


ALAIN s'empare d'un calepin et d'un crayon.


ALAIN

Bon...


VINCENT

Qu'est-ce que t'écris?


ALAIN

Un contrat pour rendre

plus officielle notre entente.


VINCENT

T'es sérieux, là?


ALAIN

Oui, je suis très sérieux.

Va chercher un couteau

dans le tiroir,

on va signer ce contrat-là

avec notre sang.

Bien oui, je te niaise!

Ha! ha! ha!


VINCENT

Mais là,

ça veut dire que...


ALAIN

Ça veut dire que si t'es pris,

tu vas au camp!


VINCENT

Yes! Mais les patineuses?


ALAIN

Je vais m'occuper de ça,

les patineuses.


VINCENT

OK, c'est malade! Ha! ha!


ALAIN

Mais t'avais pas à payer des

frais d'inscription aujourd'hui?


VINCENT

Pour ça, inquiète-toi pas,

je me suis arrangé tout seul.

Je te jure qu'aujourd'hui,

t'auras même pas

une cenne à débourser.

Occupe-toi

juste des patineuses!

Ha! ha! Ha!


VINCENT sort de chez lui en courant.


VINCENT

Merci, papa!


ALAIN

De rien, mon fils!


Au casse-croûte, AUDREY et les manifestants continuent de scander des slogans. BENJAMIN présente un plat à GUY BRULOTTE.


MANIFESTANTS

Il y a pas juste

le hockey dans la vie!


BENJAMIN

Le PK dog,

le nouveau plat officiel

de l'académie de hockey

PK Lecavalier.

Saucisse, fromage orange fondu,

bacon et chips au ketchup.


GUY BRULOTTE

Hum...


GUY BRULOTTE goûte au hot-dog.


MANIFESTANTS

Plus fort, yé!


BENJAMIN

Puis, est-ce que c'est assez

pas compliqué à votre goût?


GUY BRULOTTE

C'est vrai, c'est bon,

c'est pas compliqué.


BENJAMIN

Je vous l'avais dit! On n'est

vraiment pas compliqués ici.

Le flambé de cerf,

c'était juste pour rire.


GUY BRULOTTE

Ton PK dog, il règle pas

le problème des patineuses!


Le téléphone de BENJAMIN sonne.


BENJAMIN

Attendez, minute!


MANIFESTANTS

Yé! Pour que personne

ne nous ignore!


BENJAMIN

(Au téléphone)

Puis, t'as parlé à ton père?

Comment ça s'est passé?

OK, c'est bon,

je te le passe.


BENJAMIN tend le téléphone à GUY BRULOTTE.


BENJAMIN

C'est notre député.


MANIFESTANTS

On existe nous aussi!


GUY BRULOTTE

(Au téléphone)

Oui, allo!

Oui, c'est moi.

Quel genre de solution?


MANIFESTANTS

Plus fort! Yé!


Plus tard, ALAIN est au casse-croûte et donne un discours devant les manifestants.


ALAIN

Et j'ai l'honneur d'annoncer

que les horaires

du CPA Les vrilles

et des Amis du bingo

vont demeurer les mêmes

tout au long de l'été

grâce à la collaboration

de l'aréna de la ville voisine!


VIEILLE DAME

Bingo!


Les manifestants applaudissent.


ALAIN

Et c'est d'ailleurs

ce partenariat

qui a été le facteur déterminant

dans l'entente

avec l'académie de hockey;

n'est-ce pas, M. Brulotte?


GUY BRULOTTE

(La bouche pleine de hot-dog)

Oui! Euh...


ALAIN

Je vais vous laisser finir

votre bouchée, hein.

Je vous souhaite

une très bonne soirée.


VINCENT

GUYLAINE)

Bon! Les frigos

sont propres, hein?


GUYLAINE

Tu m'impressionnes,

mon Vincent.


VINCENT

Assez pour me donner

une augmentation de 5$?


GUYLAINE

Non, équité salariale

pour tout le monde.


GUYLAINE remet 30$ à VINCENT.


VINCENT

OK. Merci quand même!


GUYLAINE

De rien quand même.

Mais, mettons que je pourrais

laisser sonner

le téléphone un peu

pour te donner le temps

de trouver ton 5 piastres?


VINCENT

Ah! Ha ha!


VINCENT sort du casse-croûte en courant.


GUYLAINE

(À la blague)

Cours, Vincent, cours!


Plus tard, VINCENT rentre chez lui avec AUDREY.


VINCENT

On a quand même réussi à

les faire capoter un petit peu.


AUDREY

Oui, et surtout,

j'aurai pas à me lever

à 4 h du matin tout l'été.


VINCENT

Parlant de ça, si jamais

t'as besoin d'un lift,

j'ai mon scooter, moi, hein.

(Gêné)

Je veux dire, si tes parents

peuvent pas aller te reconduire,

moi, ça va me faire plaisir

de me lever tôt.


AUDREY

Ah! Bien oui, peut-être.


FRANCIS

Ah! Mais avec tout ça,

je t'ai même pas acheté

de tablette de chocolat!


AUDREY

C'est pas grave,

t'es quand même

venu manifester

avec nous autres.


FRANCIS

Oui.


AUDREY

T'es super cool, Francis.


AUDREY donne un bisou sur la joue de FRANCIS.


AUDREY

Bon, bien, moi,

il faut que je me sauve.

On se redonne des nouvelles.

Bye!


FRANCIS

Bye.


AUDREY s'en va. FRANCIS reste debout, estomaqué. VINCENT entre en vitesse au salon et fouille sous les coussins des divans.


VINCENT

Ouah...

Qu'est-ce que tu fais?


VINCENT

J'ai besoin de 5 piastres!


FRANCIS

Ah! C'est pour ton club

de hockey?


VINCENT

Qu'est-ce que t'en penses?


FRANCIS

OK. Tiens!


FRANCIS donne 5$ à VINCENT.


VINCENT

Là, c'est quoi, la pogne?


FRANCIS

Il y en a pas,

je te le donne.


VINCENT

Et pourquoi tu fais ça?


FRANCIS

Pour te remercier.


VINCENT

OK, mais...

tu sais que c'est moi qui vais

à mon camp de hockey;

pas toi, là.


FRANCIS

Mais c'est pas grave, ça.

Je me suis trouvé

une autre activité.

Il y a pas rien que les sciences

dans la vie, hein?


VINCENT

OK, bien, merci.


FRANCIS

(Rêveur)

Hé, bonne nuit, là!


VINCENT

Bien oui,

mais il est 4 h 15!


FRANCIS s'en va. Une fois seul, VINCENT embrasse son 5$.


VINCENT

Ha! ha! ha!

Euh...

Wouh ouh!


Fin de l'épisode


VINCENT

Pour jouer

ou revoir des émissions,

visite le site Web

de Subito texto!


L'adresse internet suivante apparaît: «tfo.org/subitotexto».


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par