Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Pas un cadeau!

Brandon-Lee gives Félicie a gift, but she feels embarrassed by it. Can their relationship make it through this trial?



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Dans le local du journal, MADAME CARDINAL et FÉLICIE s'étirent.


MADAME CARDINAL

Au triathlon, il faut

vraiment que tu étires

tous les muscles possibles

et impossibles

parce que tu cours,

tu nages et tu fais du vélo.


FÉLICIE

Wow!

Ça doit être exigeant.


MADAME CARDINAL

C'est ça qui est le fun!


BRANDON-LEE passe la tête par la porte.


BRANDON-LEE

Félicie. Je peux

te parler deux minutes?


MADAME CARDINAL

Vas-y, vas-y.


FÉLICIE va rejoindre BRANDON-LEE.


BRANDON-LEE

J'espère que

tu as rien prévu ce soir.


FÉLICIE

Non. Pourquoi?


BRANDON-LEE

Parce que

je t'amène au cinéma.


FÉLICIE

En plus, c'est la dernière

chance de voir

L'amour

sous les étoiles, il paraît

que c'est tellement cute.


BRANDON-LEE

Euh, non,

c'est

Massacre nocturne 2.


FÉLICIE

Euh, Brandon-Lee, tu le sais

que j'haïs ça, ces films-là.


BRANDON-LEE

Mais si tu as peur,

tu as juste à te coller sur moi.


FÉLICIE

Bien, tu te colleras

sur un de tes chums de gars

parce que moi,

je vais pas voir ça.


BRANDON-LEE

Come on, ma blonde.

C'est un cadeau.


FÉLICIE

Le concept d'un cadeau, c'est

de faire plaisir à l'autre.

Pas de lui donner quelque chose

que toi, tu aimerais avoir.

Sers-toi

de ta jugeote.


BRANDON-LEE

Tu as raison, je suis capable

de trouver mieux que ça.

C'est pas pour rien que je suis

le king des cadeaux.


Chez les Beaucage, VINCENT discute avec BENJAMIN.


VINCENT

C'est un vieux vidéo de hockey

que j'arrive pas à retrouver.


BENJAMIN

OK.

C'est quoi l'équipe?


VINCENT

Euh,

je ne m'en souviens plus.


BENJAMIN

OK. Le nom des joueurs?

(Voyant VINCENT hausser les épaules)

Bien là! Te souviens-tu

si c'était du hockey, au moins?


VINCENT

Bien, oui, quand même!

C'est un vieux match qui a été

interrompu parce qu'il y avait

une chauve-souris qui volait

sur la tête des joueurs.


BENJAMIN

Oui. 1975.

Euh... le troisième match

de la série finale

entre Buffalo

et Philadelphie.

Si je me souviens bien,

le match était à Buffalo

et c'était un mardi.


VINCENT

Bien, voyons donc!

C'est trop fou!

Tu es un robot, une machine

à retenir les statistiques!


BENJAMIN

Tu sais comment je suis, quand

j'entends parler de hockey,

ça s'imprime dans mon cerveau

pour toujours.


VINCENT

J'aimerais ça pouvoir faire ça

avec les explications des profs.


BENJAMIN

C'est clair!

Bon, il faudrait y aller

sinon on va être en retard.


VINCENT écrit le statut suivant sur Facebook: Ben « Champion des stats de hockey. PIERRE- PAUL HOUDE fait ce commentaire peu de temps après: Il est pas si bon que ça.


VINCENT

Bien, voyons!

C'est quoi son problème?


VINCENT montre le commentaire à BENJAMIN.


BENJAMIN

Ah, non. Pas lui!


VINCENT

C'est qui ça?

Pierre-Paul Houde.


BENJAMIN

C'est un nerd

de Saint-Placide.

Il a appris toutes les stats

de hockey par cœur

pour que les sportifs

le trouvent cool.


VINCENT

Ah, oui, c'était pas lui

qui s'était autoproclamé:

Le génie

de Saint-Placide?


BENJAMIN

Oui. Exactement lui.


VINCENT

On pourrait le provoquer

en duel. Un duel de stats.


BENJAMIN

C'est pas un peu intense,

tu trouves?


VINCENT

Bien, si c'est pour

qu'il arrête de t'achaler.


BENJAMIN

Oui.

Oui, dans le fond, j'avoue

que c'est une bonne idée.


VINCENT répond à PIERRE-PAUL HOUDE sur Facebook: Duel de stats contre Ben ce midi.


BENJAMIN

De toute façon,

c'est sûr qu'il va refuser.

Il le sait bien que je suis

meilleur que lui.


PIERRE-PAUL HOUDE répond: J'accepte! #PasPeur.


VINCENT

Il accepte!

La preuve

que c'est pas un génie.


VINCENT et BENJAMIN rient.


De leur côté, MADAME CARDINAL et FÉLICIE continuent de faire des étirements. BRANDON-LEE est également présent.


FÉLICIE

Sérieux, le triathlon,

ça a vraiment l'air le fun.

Je pense que

j'aimerais ça essayer.


MADAME CARDINAL

Pour vrai? Bien, tu pourrais

venir dans mon club.

Tout ce que tu as à fournir,

c'est ton maillot,

tes souliers de course

et ton vélo.


FÉLICIE

Ah, j'avais pas pensé au vélo.


MADAME CARDINAL

Ah, tu n'en as pas?


FÉLICIE

J'en ai un, mais c'est loin

d'être un vélo de compétition.


MADAME CARDINAL

Je suis sûr que c'est parfait

pour commencer.


BRANDON-LEE

Quel genre de vélo

ça prend?


MADAME CARDINAL

Bien, en compétition,

on privilégie un vélo léger

avec des pneus minces.


BRANDON-LEE

C'est parfait, ça!

Ah, je suis désolé, il faut

que j'y aille tout de suite.

On se voit tantôt, bye.


BRANDON-LEE s'en va.


Pendant ce temps, MONSIEUR PRUD'HOMME est au téléphone dans son bureau.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, bonjour. Oui.

Oui, c'est

Jean-Pierre Prud'homme

de l'école secondaire

Victoire Desmarais.

Oui, j'appelle à propos

des photos de la vie étudiante.

Oui, c'est ça,

oui, oui, en effet,

j'ai bien reçu votre soumission,

oui, c'est ça.

Non, non, le problème,

c'est le tarif.

Oui. Oui.

Non, c'est ça.

C'est parce que... Oui.

Au lieu d'une quarantaine

de photos, là,

admettons, si on en prenait

une vingtaine?

Il me semble que...

OK, dix, d'abord.

Bien, là, cinq.

Non, écoutez, c'est

parce qu'à ce prix-là,

je vais les prendre moi-même,

vous comprenez? Je...

Bien, oui, j'ai un appareil!

J'ai un très bon appareil,

j'ai même déjà pris des cours.

Bien, c'est ça.

Bonne journée vous aussi.

(Raccrochant)

Non, mais hé!

Bon, j'espère que j'ai pas jeté

le manuel d'instructions.


Plus tard, VINCENT et BENJAMIN sont assis à une table du casse-croûte de l'aréna.


VINCENT

OK, tu te rappelles

de notre plan de match, hein?

Tu réponds

à toutes ses questions,

tu le bouches

avec les tiennes

et il sort d'ici

avec la queue entre les jambes.


BENJAMIN

Ça devrait être facile

de s'en souvenir, ça.

(Voyant PIERRE-PAUL HOUDE arriver)

Hé.


PIERRE-PAUL HOUDE

Continue de manger

tes croûtes, Benjamin.

Parce que pour me battre,

tu as des croûtes à manger.


BENJAMIN

Étouffe-toi,

Pierre-Paul.


PIERRE-PAUL HOUDE

Prêt à te faire planter

comme le Japon

contre l'Union soviétique

aux Jeux olympiques de 1980?


BENJAMIN

Ha!

Le Japon

avait perdu 16-0.

En fait, moi,

je pensais plus te battre

comme l'équipe féminine

de la Slovaquie

contre la Bulgarie

en 2008.

Ça a fini 82-0.


PIERRE-PAUL HOUDE

(Bégayant)

Le hockey féminin,

ça compte pas.


VINCENT

OK, tout le monde,

c'est un duel de stats.

Les combattants s'interrogent

à tour de rôle, dix questions

chacun, celui avec le plus

de bonnes réponses gagne.

Comme convenu avec Benjamin

et Pierre-Paul,

je vais valider leurs réponses

sur le site Wikistats.

Bon, première question.


BENJAMIN

Donc, quel joueur

du Canadien de Montréal

a effectué un tour du chapeau

le plus rapidement?


PIERRE-PAUL HOUDE

Jean Béliveau.

Trois buts en 44 secondes,

le 5 novembre 1955.


VINCENT

C'est ça.


PIERRE-PAUL HOUDE

Et si je puis me permettre,

c'est d'ailleurs ce qui a poussé

la LNH à modifier

son règlement

concernant

les infériorités numériques.


VINCENT

OK, mais ça te donne pas

plus de points.

Prochaine question.


PIERRE-PAUL HOUDE

Sidney Crosby

a joué midget AAA

à l'âge précoce

de 14 ans...


BENJAMIN

Pour le Subways de Dartmouth

en Nouvelle-Écosse.

Inquiète-toi,

si tu veux me battre,

il va falloir que tu aies

des meilleures questions

parce que moi, je les connais

toutes ses statistiques.


PIERRE-PAUL HOUDE

Ma question: de combien

de minutes de pénalité

a-t-il écopé

durant cette saison?


BENJAMIN

114 minutes.

(Voyant VINCENT chercher sur Wikistats)

Ça va?


À l'école, BRANDON-LEE nettoie un vélo dans le local du journal alors que MONSIEUR PRUD'HOMME entre.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hé! Woh, woh!

Brandon-Lee, on peut pas entrer

des vélos dans l'école.


BRANDON-LEE

Oui, mais c'est pour

un cadeau, monsieur Prud'homme.

Je n'ai pas eu

le temps de trouver un cadenas.


MONSIEUR PRUD'HOMME

OK.

C'est un cadeau pour qui?


BRANDON-LEE

C'est un cadeau

pour ma blonde.


MONSIEUR PRUD'HOMME

C'est pas un peu gros

comme cadeau ça?

Ça doit valoir au moins...

1 000 dollars, ça.


BRANDON-LEE

C'est un cadeau de mon oncle,

mais je me suis dit

que Félicie en aurait plus

besoin que moi.

Elle va faire du triathlon

avec madame Cardinal.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Mais c'est donc bien fin

de ta part ça!

Hé, voudrais-tu

immortaliser ton cadeau

dans la banque

de photos de l'école?

C'est toujours populaire sur

Facebook, les histoires d'amour.


BRANDON-LEE

OK, mais on fait ça vite,

il faut que je le cache

avant que Félicie revienne,

je veux lui faire une surprise.


MONSIEUR PRUD'HOMME

OK, bon, bien, prends-le.

Je vais...

attends un peu, l'ouverture

là-dessus, c'est...

(Se faisant éblouir par son appareil photo)

Hé! Voyons!

OK, attends une minute.

Ouf...

Bon...


BRANDON-LEE

Pensez-vous

que ça va être long?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, fais-toi-en pas,

j'ai déjà pris des cours

de photo au Cégep.


BRANDON-LEE

Oui? Est-ce que c'était des

cours de photo en noir et blanc?


BRANDON-LEE veut rire, mais garde son sérieux devant l'air fâché de MONSIEUR PRUD'HOMME.


Au casse-croûte, le duel de statistiques se poursuit.


VINCENT

Mauvaise réponse,

Sidney Crosby a reçu

113 minutes de pénalité,

pas 114.

Ça fait rien, des erreurs.

C'est pas grave.


BENJAMIN

OK.

Hum... Pourquoi...

Pourquoi la Coupe Stanley

n'a été gagnée

par aucune équipe

en 1919?


PIERRE-PAUL HOUDE

C'est une épidémie

de grippe

qui a forcé l'annulation

de la Coupe Stanley.

Si je puis me permettre,

la majorité

des joueurs

du Canadien étaient...


VINCENT

OK, c'est bon. C'est rendu

2-0 pour Pierre-Paul.

Bon. Prochaine question.


PIERRE-PAUL HOUDE

Durant la saison

2012-2013,

combien de lancers

ont été bloqués

par le défenseur du Canadien

de Montréal Josh Gorges?


BENJAMIN

Hum...


VINCENT

Ça va, Ben?


BENJAMIN

Oui, oui, je...

je sais, là.

C'est 250.

C'est ça, hein?


VINCENT

C'était 240.


BENJAMIN

Quoi? Bien, non,

ça se peut pas!


VINCENT

Tu y étais presque.


PIERRE-PAUL HOUDE

Presque, c'est comme

frapper le poteau,

c'est pas de points.


VINCENT

OK, tout le monde,

c'est toujours 2-0

pour Pierre-Paul.

Prochaine question.


BENJAMIN

Il n'y en aura pas,

de prochaine question. OK?


BENJAMIN s'en va.


PIERRE-PAUL HOUDE

J'aimerais ça t'entendre dire

devant tout le monde

c'est qui

le grand champion.


VINCENT

Tu trouves pas que tu as assez

humilié Benjamin comme ça?


PIERRE-PAUL HOUDE

Moi? J'ai rien fait.

C'est toi qui l'as humilié

en convoquant le duel.


VINCENT

OK, je l'avoue,

c'est le téteux de Pierre-Paul

qui a gagné.


PIERRE-PAUL HOUDE

Téteux autant que tu voudras,

mais grand champion pareil.


VINCENT

Tu as peut-être gagné

une bataille,

mais c'est pas fini,

cette histoire-là.


Dans le local du journal, MONSIEUR PRUD'HOMME a toujours de la difficulté avec son appareil photo.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Voyons...


BRANDON-LEE

Bon, dépêchez-vous, là. OK?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, bon, attends. OK.

(Prenant la photo)

Hé! Hé! Hé!

C'est pas ton meilleur

profil, hein? Regarde ça.

Tu as les yeux

tellement rouges,

on dirait moi

quand je sors de la piscine.


BRANDON-LEE

Bon, je m'excuse,

monsieur Prud'homme,

mais il faut vraiment

que je le cache.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah, bien,

je te laisse faire.

Oui, je comprends ça. OK.


MONSIEUR PRUD'HOMME s'en va et BRANDON-LEE place un drap sur le vélo.


Par la suite, VINCENT rejoint BENJAMIN dans la salle des pas perdus.


VINCENT

Hé!


BENJAMIN

Hé.


VINCENT

Qu'est-ce

que tu fais?


BENJAMIN

Je pratique

un nouveau sport.

Ça s'appelle oublier

tout ce qui vient

de se passer

et ne plus jamais en parler.

Ça te tente

de jouer avec moi?


VINCENT

Bien,

prends pas ça de même.

Tu sais ce qu'il disait

PK Lecavalier?

Quand tu trébuches, il faut pas

que tu te concentres

sur la chute, mais comment

tu vas te relever.

Quand un vrai champion

trébuche 1 000 fois,

bien il se relève

1 000 fois.

Tu as perdu une partie?

La prochaine va être à toi!


BENJAMIN

C'est bien gentil, Vincent,

mais je pense pas

qu'il va y en avoir

de prochaine.


VINCENT

Quoi?


BENJAMIN

J'ai assez fait rire de moi

comme ça, OK?


VINCENT

Et si je te disais

que tu avais comme pas le choix.


BENJAMIN

Comment ça,

pas le choix?

Ah, non! Vincent,

qu'est-ce que tu as fait?


VINCENT

Presque rien...

À part...

convoquer un match revanche

avec Pierre-Paul.


BENJAMIN

Dans tes rêves,

man!

Je me pointerai pas là, certain.


VINCENT

OK, c'est bon.

Regarde, tu as raison.

Hé, mais... On a un peu de temps

avant que la cloche sonne,

est-ce que ça tenterait

qu'on fasse des passes?

Ça pourrait

nous faire du bien.


BENJAMIN

Oui. Oui, c'est bon.

Mais je ne veux plus jamais

t'entendre parler

de match revanche, hein?


VINCENT

Promis.


Plus loin, BRANDON-LEE regarde les caractéristiques du vélo sur internet à une table des pas perdus.


BRANDON-LEE

Cadre en carbone approuvé UCI,

dérailleur 22 vitesses,

poids total 8,7 kilos...


MADAME CARDINAL passe derrière BRANDON-LEE et remarque ce qu'il regarde.


MADAME CARDINAL

Oh, wow!

Méchant beau vélo!


BRANDON-LEE

Euh, non, non,

je m'informe

sur un site

de boutique de vélos.


MADAME CARDINAL

Vas-tu t'inscrire au triathlon

toi aussi avec ta blonde?

Vous seriez

tellement cutes.


BRANDON-LEE

Euh, non, moi,

je fais juste m'informer.


MADAME CARDINAL

Ah, OK. Mais ça,

c'est du haut de gamme, là.

Tu es pas obligé

de prendre ça pour commencer.


BRANDON-LEE

Ah c'est sûr. Et en plus,

ça doit valoir pas mal cher.

Pas loin de 1 000 dollars,

certain.


MADAME CARDINAL

Plutôt 2, 3 000.


BRANDON-LEE

Ah, oui?


MADAME CARDINAL

Hum-hum.


BRANDON-LEE

À ce prix-là,

ça doit être parfait

pour faire

de la compétition.


MADAME CARDINAL

Oui, il y a une fille

à mon club

qui a exactement

le même.

Elle, le cadre est noir,

avec un guidon bleu.

Au départ, le guidon

était noir aussi,

mais elle l'a fait peindre

en bleu pour être sûre

qu'il soit exactement la même

couleur que son survêtement.


BRANDON-LEE panique subtilement.


BRANDON-LEE

Ah, ça, ça veut dire

que son vélo,

il est très...

reconnaissable?


MADAME CARDINAL

Bien, oui!

Il est unique.

Il était unique,

elle se l'est fait voler hier.


BRANDON-LEE

Ah, non. Pour vrai?


MADAME CARDINAL

Oui, le voleur

est venu le chercher

directement

dans sa cour.


BRANDON-LEE

C'est...

c'est vraiment poche.


MADAME CARDINAL

Oui, en même temps,

ça va être difficile à revendre.

Elle l'avait fait buriner dans

les registres de la police.


BRANDON-LEE

Le genre d'affaires pour que

la police le retrace facilement?


MADAME CARDINAL

Exact.

Bon, à tantôt.


MADAME CARDINAL s'en va, laissant BRANDON-LEE inquiet. BRANDON-LEE soupire.


Pendant ce temps, dans la rue, VINCENT et BENJAMIN jouent au hockey.


VINCENT

Il s'amène, il tire.

Oh, la feinte!

Et compte!

Wouhou! Ha! Ha! Ha!


BENJAMIN

Mon tour.


VINCENT

C'est à ton tour.

Vas-y donc!

Il s'amène...


BENJAMIN compte un but.


BENJAMIN

Yes!


VINCENT

Hé, tu m'as eu.

Tu as pas perdu ton hockey.


BENJAMIN

Non, mais ça fait juste trois

ans que j'ai arrêté de jouer.


VINCENT

C'est parce que tu as

le hockey dans les tripes, hein?

Pas comme...

Pierre-Paul

qui a jamais touché

à un bâton de sa vie.


BENJAMIN

Pas encore, Vincent!


VINCENT

Hein? De quoi?


BENJAMIN

Tu m'as amené ici

pour me convaincre

de faire

le match revanche.


VINCENT

Pantoute.

Pourquoi tu penses ça?


BENJAMIN

Tu viens juste

de me laisser te déjouer

et de compter un but

pour me remonter le moral.

C'était zéro subtil.


VINCENT

Bien, voyons, là!

Tu es plus hot que tu le penses.


BENJAMIN

Vincent,

tu as 90% de réussite

sur cette feinte-là

contre un joueur gaucher.


VINCENT

Tu vois! Toi, tu connais

toutes les stats par cœur, là.

Pas comme Pierre-Paul.

Tu as pas besoin d'étudier.

Toi, tu es un naturel.


BENJAMIN

Décroche,

man.

J'irai pas.


VINCENT

OK, tu as raison, je...

J'aurais peut-être pas

dû convoquer...

un match revanche

sans t'en parler.


BENJAMIN

Bon. Ça fait

que tu vas l'annuler?


VINCENT

Bien, non.

On va avoir l'air pissous.

Et ça, c'est pire

qu'avoir l'air cave.

Non, on va y aller, mais c'est

moi qui vais participer.


BENJAMIN

Toi?

Vincent, tu es super bon

sur la glace,

mais les stats,

c'est pas ton fort.


VINCENT

C'est pour ça que j'ai besoin

du meilleur coach au monde.


BENJAMIN

Oui, bien...

En un après-midi, on peut pas

vraiment faire de miracles.


VINCENT

Ben, la seule façon de pas

me faire ridiculiser,

c'est que tu m'aides.

Hein?

Envoye donc!


BENJAMIN

OK, c'est bon,

je vais le faire.


VINCENT

Yes!

Ha! Ha! Ha!


BRANDON-LEE croise BENJAMIN et VINCENT.


BRANDON-LEE

Hé, les gars!

J'ai besoin de votre avis.

Admettons que je trouve

20 dollars par terre

et que je le ramasse, là,

est-ce que c'est du vol, ça?


BENJAMIN

Hé! Hé!

Quoi?


Dans l'école, FÉLICIE entre dans le local du journal et voit le vélo sous le drap. FÉLICIE s'approche et dévoile le vélo, folle de joie. MONSIEUR PRUD'HOMME entre à ce moment.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hé, monsieur,

c'est du beau sourire, ça!


FÉLICIE

Ah, bonjour,

monsieur Prud'homme.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hé, tu as l'air de l'aimer

pas mal, ton cadeau.


FÉLICIE

Oui, mais où il a trouvé ça?

C'est donc bien un gros cadeau.


MONSIEUR PRUD'HOMME

OK, attends un peu,

si tu me gardes ce sourire-là,

on l'ajouterait aux photos

de la vie étudiante.


FÉLICIE

C'est pas dur

de sourire comme ça

quand on vient

de recevoir un beau vélo.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, et en plus,

ça va montrer qu'on a

des athlètes de pointe

à Victoire Desmarais.

(S'accroupissant)

OK, attends, euh...

Ah, non, ça, on prendra pas

de chance. OK.


FÉLICIE

Voulez-vous un coup de main?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, non, non, ça va.

Je sais

comment ça marche, là.

En théorie, en tout cas.

OK, bouge pas. Tiens.

(Prenant la photo)

Oh, oui! Oh, que oui!

Hé, je l'ai tellement eu!


FÉLICIE

Ça veut dire

qu'elle est bonne?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, oui. Tiens.

Regarde ça.

Ça, Félicie, c'est la première

d'une série de photos

qui va permettre à l'école

d'économiser beaucoup d'argent.

Hein, tiens...


Dans la rue, VINCENT, BENJAMIN et BRANDON-LEE poursuivent leur conversation.


VINCENT

OK, dans quel pétrin

tu t'es mis cette fois-ci?


BRANDON-LEE

C'est parce que

j'ai un ami qui a trouvé

un objet qui vaut cher

et qui l'a pris.


VINCENT

Oui, un ami, hein?


BRANDON-LEE

Bien, oui.

Un ami.


BENJAMIN

Est-ce qu'on peut savoir

c'est qui, cet ami-là?


BRANDON-LEE

Bien, non, là.

C'est pas important.


VINCENT

Est-ce qu'il correspondrait

à un gars

quand même assez grand,

moyennement sympathique

et qui a le don

de se mettre dans le trouble?


BRANDON-LEE

Mon ami, là,

vient de réaliser

que l'objet qu'il a... qu'il a

trouvé, il avait été volé.

Et que dans le fond, c'est comme

si... il volait à un voleur.

C'est pas un crime,

ça, hein?


BENJAMIN soupire.


BENJAMIN

Regarde,

selon moi, ton ami,

il devrait rapporter l'objet

où il l'a trouvé.


VINCENT

Oui, ou bien,

le rapporter à la police.


BRANDON-LEE

Oui, j'avoue que ce serait

le meilleur moyen

pour pas me mettre

dans le trouble.

Euh, mon ami...

dans le trouble.


BENJAMIN

C'est ça, le gros.


Un peu plus tard, BRANDON-LEE arrive dans le local du journal et remarque que le vélo a disparu. MONSIEUR PRUD'HOMME entre avec son appareil photo dans les mains.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hé!

Souris, Bandron-Lee!

(Prenant la photo)

Oh, monsieur!

On dirait que tu viens de voir

un extra-terrestre.

Attends un peu. Tiens.


BRANDON-LEE

Vous auriez pas vu quelqu'un

partir avec le vélo?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, oui, justement.

Et tu es chanceux, je l'ai même

immortalisé en photo.

Regarde ça.


BRANDON-LEE

C'est Félicie

qui est partie avec?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, oui.

Hé, hein, regarde ça!

Elle était

tellement contente.

Elle te cherchait

pour te remercier.


BRANDON-LEE

Je l'ai pas vue,

j'étais en éduc.


MONSIEUR PRUD'HOMME

OK.


BRANDON-LEE

Mais là, vous allez pas mettre

la photo sur Internet toujours?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, certain. Elle est déjà

sur le Facebook de l'école.


BRANDON-LEE

(Faussement joyeux)

Ha! Ha! Ha!

Je pense que vous seriez mieux

de l'enlever.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, pourquoi?

C'est ma seule photo virale.


BRANDON-LEE

Virale?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, oui!

Hé, j'ai déjà eu cinq partages

depuis que je l'ai mise.


BRANDON-LEE

Premièrement, cinq partages,

c'est pas viral.

Mais je suis pas

à l'aise

que la photo de mon cadeau

soit publique.

Vous savez, l'amour,

c'est intime, hein?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui.

Bon, bien, regarde.

Si Félicie me demande

de l'enlever, je vais le faire,

mais sinon, hé,

elle va rester en ligne.

Hé, pour une fois que Victoire

Desmarais est virale

dans quelque chose,

on va en profiter.


MONSIEUR PRUD'HOMME s'en va en riant.


Pendant ce temps, BENJAMIN forme VINCENT dans la zone des casiers.


BENJAMIN

OK. On va repartir

avec les bases.

Je vais y aller

avec les questions

de Pierre-Paul

de ce midi, OK?

Donc, le nombre

de tirs bloqués

par Josh Gorges

durant la saison 2012-2013?


VINCENT

C'était... hum, 240.


BENJAMIN

(Regardant sur le site)

Bien, voyons!


VINCENT

Quoi?


BENJAMIN

La réponse a changé,

c'est marqué 250.


VINCENT

Mais c'est

ta réponse de tantôt, ça.


BENJAMIN

Attends une minute, là,

je vais vérifier

une autre question.

"Sidney Crosby a écopé

de 114 minutes de pénalité."

Ça aussi, c'est ce que

j'avais répondu tantôt.

Pourtant, Wikistats,

c'est comme Wikipédia,

c'est fiable, d'habitude.


VINCENT

Oui, et qu'est-ce

qui arrivait à Wikistats

si je changeais une page pour

mettre une mauvaise réponse?


BENJAMIN

Attends une minute. Tu penses

que Pierre-Paul a triché?


VINCENT

Il connaissait les questions

qu'il allait te poser.

Il avait juste à changer

les réponses

sur le site avant d'entrer

dans le casse-croûte.


BENJAMIN

Hé, ça veut dire

que j'aurais pas dû perdre ça!


VINCENT

Exact. Je pense que...

J'ai trouvé un plan

pour le déjouer

s'il recommence

à tricher.


BENJAMIN

Ah, oui?


VINCENT

Oui.


Dans la salle des pas perdus, BRANDON-LEE rattrape FÉLICIE, qui marche à côté du vélo.


BRANDON-LEE

Félicie.

Enfin, je te cherchais.


FÉLICIE

Ah, excuse-moi,

j'étais trop contente,

il fallait

que j'aille l'essayer.


BRANDON-LEE

Ah, ça fait que

tu l'aimes, ton cadeau?


FÉLICIE

Hé, mets-en! Il va

tellement bien. C'est fou!


BRANDON-LEE

Hé, c'est cool que tu sois

contente, mais je vais

comme être obligé de...

de le rapporter.


FÉLICIE

Le rapporter où?


BRANDON-LEE

Bien, à mon oncle, là.

C'est lui

qui me l'a donné,

mais finalement,

il veut le ravoir.


MADAME CARDINAL croise BRANDON-LEE et FÉLICIE.


MADAME CARDINAL

Hé, mais je le connais,

ce vélo-là!

Le cadre noir,

le guidon bleu, c'est...

C'est à mon amie Claudiane,

du club de triathlon.


BRANDON-LEE

Bien, oui.

On l'a retrouvé.

On allait justement

le redonner, là.


FÉLICIE

Il était pas

à ton oncle?


BRANDON-LEE

Oui, c'est mon oncle

qui l'a trouvé qui traînait...

Et il m'a dit

de le redonner à Christiane.


MADAME CARDINAL

Pas Christiane,

Claudiane.


BRANDON-LEE

Oui, c'est ça.


MADAME CARDINAL

Ton oncle connaît Claudiane?

C'est un drôle de hasard.


FÉLICIE

Et pourquoi

tu me l'as donné d'abord?


BRANDON-LEE

Bon, je sais

que ça a l'air bizarre, là,

mais je vais

vous expliquer ça.

C'est juste

que mon oncle, là...


MONSIEUR PRUD'HOMME arrive en compagnie d'un POLICIER.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah, OK, ils sont là.

Félicie, Brandon-Lee,

j'ai quelqu'un ici

qui aimerait ça vous parler

à propos du vélo.


FÉLICIE

Woh!

C'est quoi l'affaire, là!


BRANDON-LEE

Non, Félicie a rien à voir

là-dedans, tout est de ma faute.


POLICIER

C'est possible,

mais je dois quand même

vous interroger

tous les deux.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon, OK,

mon bureau est par ici.


Ensuite, le match revanche se déroule au casse-croûte.


VINCENT

Bienvenue au match de revanche

du combat des stats.

Que le meilleur gagne!


PIERRE-PAUL HOUDE

Durant la saison 2014-2015,

les Red Wings de Détroit

détiennent le record du plus

grand nombre de buts marqués.

Combien

en ont-ils marqué?


BENJAMIN

Ils en ont marqué 70.


VINCENT

Mauvaise réponse.

Wikistats dit 69,

mais je vais contrevérifier

la réponse sur le site

officiel de la LNH.


PIERRE-PAUL HOUDE

Hein?

(Bégayant)

Bien, non, Wikistats,

c'est une source...

suffisante.


VINCENT

Le site officiel de la LNH

dit que c'est 70.


BENJAMIN

Hein, c'est bizarre,

c'est comme si quelqu'un

avait modifié les réponses

sur Wikistats.


VINCENT

D'ailleurs,

j'ai revérifié

et les réponses du premier duel

étaient bonnes, finalement.


BENJAMIN

Je me demande bien

qui aurait intérêt

à changer les réponses,

hein, Pierre-Paul?


VINCENT

De plus, quand on remonte

dans l'historique de Wikistats,

on peut voir que les pages

ont été modifiées

par un utilisateur

dont le courriel est:

"legenie@collège

saintplacide.com".


BENJAMIN

Oh, oh, oh, je me demande bien

qui ça peut être, ça!


PIERRE-PAUL HOUDE

(Bégayant)

OK, oui, c'est moi.

Je plaide coupable.


BENJAMIN

Tricheur.


VINCENT

OK, bien, j'aimerais

te l'entendre dire

une bonne fois

pour toutes.

C'est qui le champion?


PIERRE-PAUL HOUDE

Benjamin.


VINCENT

Mesdames et messieurs,

le champion

des statistiques de la LNH,

Benjamin Laramée.


La foule applaudit tandis que PIERRE-PAUL HOUDE s'en va.


BENJAMIN

Yes, yes!


À l'école, BRANDON-LEE et FÉLICIE sont dans le bureau de MONSIEUR PRUD'HOMME en compagnie de MADAME CARDINAL.


MADAME CARDINAL

Tu es chanceux que ce soit

ta première offense

et qu'il n'y ait pas eu

d'accusations.

En plus, Félicie aurait pu

avoir des problèmes

parce que tu lui as donné

le vélo.


FÉLICIE

J'ai des problèmes. La police

va appeler mes parents.


BRANDON-LEE

Oui, j'ai vraiment pas hâte

que ma mère me tombe dessus.


FÉLICIE

C'est pas juste,

j'ai rien fait de mal.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, mais même

si tu as rien fait,

tu aurais pu être

un peu plus méfiante

sur l'origine

de ton cadeau, hein?

Bon, et parlant de conséquences,

Brandon-Lee, je vais

donner ton nom à la commission

scolaire, ils cherchent

des bénévoles pour la clinique

de réparation de vélos.


MADAME CARDINAL

Félicie, je vais

tout expliquer

à mon amie Claudiane

et tu vas être la bienvenue

quand même

dans le club de triathlon.


FÉLICIE

Merci,

je vais y penser.


MADAME CARDINAL

OK.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon. Et essayez donc de pas

faire d'autres niaiseries. Hum?


MADAME CARDINAL

Woush, woush.


BRANDON-LEE et FÉLICIE quittent le bureau de MONSIEUR PRUD'HOMME et se dirigent vers le casier de FÉLICIE.


FÉLICIE

À quoi tu as pensé

de voler un vélo?


BRANDON-LEE

Il avait déjà été volé,

moi, je l'ai juste ramassé.


FÉLICIE

C'est illégal pareil!


BRANDON-LEE

Je savais pas, bon.

Je l'avais déjà vu

en arrivant à l'école...

et je l'ai laissé là.


Dans le passé, BRANDON-LEE ramasse le vélo.


BRANDON-LEE (Narrateur)

Quand j'ai entendu

que tu voulais un nouveau vélo,

je me suis dit

que c'était peut-être un signe.

Ça fait qu'avant

que la cloche sonne, bien,

je suis allé le rechercher...

pour te faire un cadeau.


De retour au présent.


BRANDON-LEE

Je savais pas

qu'il avait été volé.

Je pensais peut-être

que le propriétaire voulait

s'en débarrasser,

tu sais, ça arrive des fois.


FÉLICIE

Je me sens... comme si je ne

pouvais plus te faire confiance.


BRANDON-LEE

Regarde,

on va faire une affaire.

Je te promets que je ne ferai

plus jamais de niaiseries.


FÉLICIE

Tu es fin, Brandon-Lee,

mais je pense pas

que tu puisses changer

autant que ça.


BRANDON-LEE

Je suis prêt à faire

n'importe quoi pour toi.


FÉLICIE

Ce sera pas nécessaire.


BRANDON-LEE

Qu'est-ce

que tu veux dire?

Est-ce que

je suis encore ton Rapadou?


FÉLICIE

Non. C'est fini.


BRANDON-LEE

C'est pas juste, là, j'ai fait

ça parce que je t'aime.


FÉLICIE

Bien, tu n'auras plus

à faire ça

parce qu'on va

juste être des amis.


BRANDON-LEE

C'est tout?

Tu casses de même?


FÉLICIE

Bien, je sais pas

comment te le dire,

j'ai jamais

fait ça avant. Bye.


FÉLICIE s'en va.


Plus tard, au casse- croûte, BENJAMIN et VINCENT rigolent.


BENJAMIN

Le plus drôle,

c'est quand Pierre-Paul

s'est mis à bégayer

devant tout le monde.

En tout cas,

maintenant,

c'est sûr qu'il va

me laisser tranquille.


VINCENT

(Voyant BRANDON-LEE passer)

Tu as manqué

le spectacle.

Coudonc, tu t'es chicané

avec ton «ami»?


BRANDON-LEE

Ferme-la donc, toi!


BENJAMIN

Brandon-Lee, ça va?


BRANDON-LEE

Oui, oui, c'est juste

qu'avec Félicie...


BENJAMIN

Vous vous êtes laissés?


BRANDON-LEE s'assoit. BENJAMIN se lève et se dirige vers le comptoir. Un silence de malaise s'installe.


VINCENT

Veux-tu en parler?

(Voyant que BRANDON-LEE ne répond pas)

OK, on...

On va parler

de hockey d'abord.


BENJAMIN revient à la table avec une bouteille de jus.


BENJAMIN

Tiens,

man.

C'est mes parents qui payent.


VINCENT

Hé, Ben, trouve-lui donc

le vidéo de la chauve-souris

qui volait pendant

un match des séries?


BRANDON-LEE

Merci pour le jus,

les gars.


BENJAMIN

Tiens, je l'ai.

Regardez ça, les gars.


VINCENT

C'est super drôle.


TOUS rient en voyant la vidéo.


Fin épisode


VINCENT

(S'adressant au public de l'émission)

Pour jouer ou revoir

des émissions,

visite le site web

de Subito texto.


L'adresse du site web suivant: «tfo.org/subitotexto» apparaît.


Générique de fermeture



Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par