Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Family Jewels

The Mazaris are in for a big surprise when they come back from the hockey tournament in Mississauga: they´ve been burgled! How will Sami, Nadya and Saad react? And will hot-blooded Fatima be able to keep her cool?



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


SAMI et NADYA entre à la maison.


SAMI

Qu'est-ce qui

s'est passé ici?


SAMI dépose son sac et ses bâtons de hockey et fait le tour de la maison. Les tiroirs sont ouverts, il y a des papiers partout sur le sol. SAAD entre aussi dans la maison.


SAMI

La... la télé?

Le système de son?

Le lecteur DVD?


SAAD est choqué et s'exclame en arabe.


SAAD

On s'est fait dévaliser!

Bon, les enfants,

vous bougez pas d'ici.

Moi, je vais aller vérifier

le reste de la maison.

Bougez pas.


SAMI et NADYA sont plantés au milieu du salon. Tous les meubles ont été chamboulés.


Pendant ce temps, VINCENT et ALAIN rentrent chez eux.


ALAIN

Calme-toi, c'est juste

un tournoi de hockey.


VINCENT

Tu comprends pas:

on s'est fait laver!

J'ai même pas été capable

de compter un but.

J'aurais pu jouer

dans les estrades

et il y aurait pas eu

de différence.


ALAIN

T'exagères.


VINCENT

Je comprends pas

comment ça se fait,

mais on dirait

que mon lancer frappé

n'a comme

plus de puissance.


ALAIN

C'est juste une passe.

Ça va revenir.


Le téléphone d'ALAIN sonne.


ALAIN

(Au téléphone)

Allô mon amour!


VINCENT avance près de la salle à manger où FRANCIS se déhanche devant un écran vert. FRANCIS porte une combinaison éclairée avec des capteurs de mouvements reliés à l'ordinateur.


FRANCIS

Bon, laisse-moi deviner:

vous avez perdu.


VINCENT

Laisse-moi deviner:

c'est Noël?


FRANCIS

Pourquoi, "c'est Noël"?


VINCENT

Ben, t'es comme

déguisé en sapin.


FRANCIS

Vincent, des fois,

t'es vraiment impertinent.


De retour chez les MAZARI, SAAD fait le bilan des dégâts.


SAAD

Ils ont vraiment

été partout dans la maison.

Ils ont tout pris!


SAMI

Attends, tout pris

comme dans...

Ah non, non, non, non!

J'espère que non!


SAMI se précipite dans une autre pièce.


SAAD

Ça va, Dydy?


NADYA

J'aime pas ça.

Penses-tu que les voleurs

sont encore dans la maison?


SAAD

Ben non! J'ai fait le tour,

il y a personne.

C'est pas grave.

C'est juste

des choses matérielles.

On va remettre

un peu d'ordre et-


SAMI revient au salon.


SAMI

Papa! Papa!

C'est une catastrophe!


SAAD

Qu'est-ce qui se passe?


SAMI

Ils ont pris Harmonie!

Ils sont partis avec Harmonie!


SAAD

C'est couvert

par les assurances, Sami.

On va pouvoir le remplacer,

ton clavier.


SAMI

Ah oui?


SAAD

Ben oui!

On va faire une liste

de tout ce qui a été pris,

et on va racheter du neuf.

- Ah! Ça veut dire

que je vais pouvoir m'acheter

le nouveau clavier Tokonaha?

Il est un peu plus cher,

mais il est vraiment cool.


SAMI

Mais non, Sami.

Ça marche pas comme ça.

On peut pas demander plus que

ce qu'on avait avant, voyons!


Dans la salle à manger des BEAUCAGE, VINCENT et FRANCIS poursuivent leur discussion.


VINCENT

T'as vraiment l'air ridicule,

habillé comme ça.


FRANCIS

C'est parce que tu comprends

pas pourquoi j'ai ça sur le dos.


VINCENT

Peux-tu les faire clignoter?

Ce serait vraiment pratique

pour faire du vélo, la nuit.


FRANCIS

Touche pas,

c'est super fragile!

J'ai mis toute la fin de semaine

à le programmer.


VINCENT

Il reste juste

à accrocher des boules

pis à mettre une étoile

sur la tête.


FRANCIS

T'es donc ben niaiseux.

C'est un système de capture

de mouvements, OK? Tasse-toi!

Grâce à toi, l'ordinateur

capte tout ce que je fais.


VINCENT

Ah ouais? J'ai déjà vu ça

dans un reportage.

C'est avec ça qu'ils font

les films d'animation.


FRANCIS

Oui, ben, c'est un système

un peu moins élaboré,

mais ça devrait marcher

parfaitement quand même.


Chez les MAZARI, SAAD prend son téléphone.


SAAD

Faut que j'appelle la police.


NADYA

(S'adressant à SAMI)

Je suis sûre

que c'est ta faute!

C'est toi qui as mal fermé

la porte quand on est partis!


SAMI

Quoi?! C'est pas moi

qui suis sorti en dernier,

j'avais ma poche de hockey!


SAAD

(Au téléphone)

Un instant, s'il vous plaît.

Yaouleds, j'entends rien.


SAAD change de pièce.


SAMI

(Soupirant)

À la place de se chicaner,

on devrait trouver des indices.


NADYA

Oui, pour mettre

le voleur en prison.


SAMI

Ah oui! Oui, oui,

la prison à vie!

Comme celui qui avait volé

32 banques en 32 semaines

dans Les mégadétectives

de Philadelphie.


NADYA

Pour ça, faut trouver de l'ADN.


SAMI

(S'avançant au milieu du salon.)

On trouve pas ça

comme ça, de l'ADN.

Ça prend... un cheveu,

un poil, de la bave.


NADYA commence à remettre le salon en ordre.


NADYA

Des empreintes digitales.


SAMI

(Acquiesçant)

Hum!


NADYA

(Soulevant un coussin)

Ah non! C'est pas vrai!


SAMI

C'est quoi, ça?

On dirait une crêpe!


NADYA

C'est mon projet de la maison

de la tante Selma!


NADYA dépose une maquette toute écrasée sur la table du salon.


NADYA

Quelqu'un a marché dessus!

Ah! Il fallait que

je le remette à l'école demain!


SAAD rejoint ses enfants au salon.


SAAD

T'inquiètes pas. Je vais

t'aider à le reconstruire.

Bon, on reste calmes.

Les policiers ont dit

qu'ils vont arriver

le plus tôt possible.

Il y a juste une chose

qui est irremplaçable: c'est...


SAMI

Quoi, quoi?


SAAD

Ah non, non, non, non!

(En regardant dans l'étagère)

Les bijoux de famille

de ta mère ont disparu!


SAMI

C'est pas couvert

par les assurances, ça?


SAAD

Les bijoux étaient

dans la famille de ta mère


depuis quatre générations!

C'est... c'est une catastrophe.

Fatima ne s'en remettra jamais!


FRANCIS commence une nouvelle séquence de mouvements.


FRANCIS

Grâce à ça,

je vais pouvoir animer

les personnages de mon jeu vidéo

sur la Préhistoire

avec des mouvements

super fluides.


VINCENT est concentré sur son téléphone.


FRANCIS

Vincent! Je viens

de te l'expliquer, as-tu compris?


VINCENT

Excuse-moi, j'ai arrêté

de t'écouter.


FRANCIS

Écoeurant!


VINCENT

Jean-Charles Gagnon

vient de mettre sur Facebook

que je lance "comme une vieille

matante qui fait de l'arthrite".


FRANCIS

(Riant)

Ha! ha! Ha! C'est un poète,

ce gars-là!


VINCENT

En plus, il est dans mon équipe.

Faut que je trouve un moyen

de retrouver ma puissance

de lancer avant le prochain match.

Je peux pas continuer

à faire rire de moi.


FRANCIS fait une motion de frapper avec un bâton de hockey, inspiré par les propos de VINCENT.


FRANCIS

Je connais peut-être un moyen

qui pourrait aider la vieille

matante à retrouver

son lancer de sa jeunesse! Wa!

Mon système pourrait

vraiment t'aider.


VINCENT

Tu veux dire que...

Tu niaises pas?


FRANCIS

(Répétant le mouvement)

Non. Je suis même

très sérieux.


SAAD et SAMI continuent de faire l'inventaire des objets disparus dans la maison.


SAMI

Même le petit four

a disparu.


SAAD

Ça, c'est normal.

C'est un modèle

multifonctions programmable.

Presque un ordinateur!

Si j'avais été un voleur,

moi aussi, je l'aurais pris.


SAMI

Qui est assez stupide

pour voler un four?


SAAD n'apprécie pas le commentaire.


SAAD

J'aurais aimé

faire un peu de ménage

avant que ta mère revienne,

mais les policiers m'ont dit

de ne toucher à rien.

Tu sais, je pense pas

que Fatima va avoir la tête

à faire des baklavas

pour ton équipe de hockey,

oh non!


SAMI

Papa, je viens d'avoir une idée.

On va appeler maman

pour lui dire qu'on a

une panne d'électricité.


SAAD

Ça va changer quoi?


SAMI

On va l'envoyer cuisiner

chez les Beaucage,

le temps que

l'électricité revienne.


SAAD

C'est un bon plan, ça!

On va gagner un peu de temps!


SAMI

Appelle-la.

Moi, je vais chez les Beaucage.

Je dois raconter ça à Vincent.

C'est trop capoté,

ce qui vient de se passer.


SAAD

Dépêche-toi pour arriver

avant elle. Allez!


SAAD tient son téléphone et s'exclame en arabe en levant les yeux au ciel.


SAAD

(Au téléphone)

Fatima! Non, non, non!

Problème?

Il y a pas de problème!


Chez les BEAUCAGE, VINCENT a enfilé la combinaison de capture de mouvements se promène dans la maison poursuivi par FRANCIS.


FRANCIS

Doucement, doucement!

Tu vas trop vite,

les fils suivent pas!


VINCENT

(Ouvrant le réfrigérateur)

T'es ben fatigant!

Fais juste enregistrer

mes mouvements,

et tu vas pouvoir

mettre dans ton jeu

un homme préhistorique

qui va fouiller dans son frigo.


FRANCIS

Tu vas tout arracher!

Je suis pas mal

en retard sur mon horaire,

j'ai pas le goût de repasser

deux jours à tout reprogrammer.


VINCENT va et vient entre le réfrigérateur, l'armoire et le comptoir.


VINCENT

Ben oui, les nerfs!

J'ai juste soif.


FRANCIS

Mais tu peux pas boire

avec mon kit sur le dos!

Une goutte pis tout-


VINCENT

Pis tout va se détraquer,

oui, je le sais, ça fait 15 fois

que tu me le dis.


FRANCIS

J'aurais jamais dû

te laisser sortir du salon.

Des plans pour que

tu bousilles tout.

Chacun de mes réglages est

ajusté au millième de seconde!


VINCENT

Tu vas me stresser!

Si je suis stressé, c'est là

que je vais faire une gaffe.


FRANCIS

OK, OK, c'est correct

que tu me le dises.

Dans ce cas, on se calme.


FRANCIS respire profondément.


VINCENT

Je comprends

toujours pas comment

être déguisé en guirlande va

pouvoir aider mon lancer frappé.


FRANCIS

Je t'explique, OK?

Chacun de tes micromouvements va

être transmis dans l'ordinateur.

Et grâce à ces données-là,

on va pouvoir calculer

la force de frappe,

l'accélération de la rondelle,

l'impulsion, F = MA!


VINCENT fait une moue interrogatrice.


FRANCIS

F = MA!

Force égale Masse, multiplié

par Accélération. Fiout!


VINCENT

Ah oui, je le savais.


FRANCIS

Ben oui, c'est ça,

il me semble.

Pis en plus, l'ordinateur

va te proposer des trucs

pour améliorer ta technique.


VINCENT

Ma technique est parfaite!

Je sais juste pas qu'est-ce que

je fais de pas correct.


FRANCIS

C'est ça. Tu dois pas avoir

besoin de moi, dans le fond.


VINCENT

Oui, oui, ben je veux savoir.

Je vais l'essayer,

ta patente à gosse.


FRANCIS

Ah-ha! OK!

Mais avant qu'on procède,

j'ai besoin que tu me rendes

un petit service, par contre.


VINCENT

Oui, quoi?


Quelqu'un frappe à la porte.


VINCENT

Entrez!


SAMI entre.


VINCENT

Ah! Sami, je suis content

de te voir!


SAMI

Vincent? Qu'est-ce que

tu fais habillé de même?

Est-ce que c'est Noël pis

personne me l'a dit, ou...


FRANCIS

Bon, je vais t'attendre

dans le salon.

Allô, Sami!


SAMI

Salut.


VINCENT

Je vais enlever ça

pis on va aller pratiquer

mon lancer frappé

dans la cour d'école.

Ça va m'aider

pour le prochain match.


SAMI

Ouais, je peux pas.


VINCENT

Come on!Juste le temps

que je retrouve

ma puissance légendaire!


SAMI

Mais Vincent, on s'est fait

cambrioler, chez nous.


VINCENT

Quoi?!


SAMI

Oui, je te jure!

Ils ont pris plein d'affaires,

même mon clavier.


VINCENT

Hein?


SAMI

Je te jure

que si je l'attrape,

celui qui a fait ça,

ça va aller mal pour lui.


Quelqu'un frappe à la porte. SAMI s'avance pour voir qui c'est.


SAMI

Non, non, non!

C'est ma mère.

Elle sait pas encore qu'on

s'est fait voler chez nous.

On veut pas lui dire,

parce que ça va être

trop un gros choc pour elle.

Elle s'est fait voler des bijoux

qui étaient dans sa famille

depuis comme...

quatre générations!


FRANCIS

Je vais faire comme si je savais pas.


FRANCIS

(Dans la salle à manger)

Vincent! Je t'attends!


VINCENT

Oui, j'arrive, Francis.

(S'adressant à SAMI)

Va répondre à ta mère,

parce que je veux pas

que quelqu'un d'autre

me voit habillé de même.


Chez les MAZARI, NADYA s'installe pour réparer sa maquette dans la salle à manger.


NADYA

Papa!


SAAD

(Se précipitant)

Qu'est-ce qu'il y a?

Le voleur a volé

mes ciseaux dentelés!

Je ne peux plus

faire mon projet.


SAAD

Qu'est-ce que tu racontes?

J'ai cherché dans mon étui,

mais ils sont pas là.

Je ne les ai plus.


SAAD

Laisse-moi regarder.


SAAD renverse le contenu de l'étui sur la table et trouve rapidement.


SAAD

C'est ça?


NADYA

Oui.

Ah! Mon projet, il va être

encore plus beau que l'autre!


SAAD

J'en doute pas. Allez.


NADYA

Oh! Et je vais

trouver plein de choses

dans le bac de recyclage!

Il va être encore mieux.


NADYA sort et revient en vidant le contenu du bac de recyclage sur la table.


SAAD

Nadya!

Arrête de répandre tes ordures

partout sur la table!

Tu trouves pas que c'est déjà

assez en désordre comme ça?


SAAD

Papa, c'est pas des ordures,

c'est pour mon projet!

Et toi, tu peux ranger

la maison, ça me dérange pas.


FATIMA se prépare à cuisiner dans la cuisine des BEAUCAGE. ALAIN arrive à ce moment. SAMI aide sa mère.


FATIMA

Ah! Alain! Merci de me laisser

utiliser ta cuisine.


ALAIN

Ma cuisine? Comment ça?


FATIMA

Ah, Sami vous l'a pas dit?


SAMI

En fait, il y a une panne

d'électricité chez nous,

pis je voulais vous demander

si ma mère pouvait venir

faire ses baklavas

pour l'équipe de hockey ici,

mais j'ai pas eu le temps.


ALAIN

Ah! C'est bizarre, ça.

D'habitude, quand il y a pas

d'électricité chez vous,

il y en a pas ici non plus.


FATIMA

C'est vrai.


SAMI

Hé, c'est fou, des fois!


ALAIN

Savez-vous combien de temps

ça va durer? Je peux regarder

sur Internet.


SAMI

Non, non, c'est pas nécessaire.

Mon père a déjà regardé, pis...

l'électricité devrait revenir

vers 10 h, ce soir.


ALAIN

Je me demande bien

ce qui a causé ça,

il fait super beau, dehors.

Il vente même pas!


FATIMA

Peut-être que l'électricité

va revenir plus tôt que prévu.


SAMI

Ah, on peut pas

prendre de chance.

Si tu fais pas tes baklavas

maintenant,

demain tu travailles,

et tu pourras pas les faire

demain avant le match.


FATIMA

Oui, tu as raison.

Tu es sûr

que ça te dérange pas, Alain?


ALAIN

Non, non, non,

ça me fait plaisir.

C'est sûr que si je peux goûter

à un ou deux baklavas...


FATIMA

Avec plaisir!

Mais une question

essentielle: est-ce que

vous avez des pistaches?

J'ai pas pensé à en acheter,

parce que j'en ai

toujours à la maison.


ALAIN

Je pense que oui. Oh oui!

C'est beau, j'en ai.


FATIMA

Ah! Très bien.

Merci.

(ALAIN tend un bol de plastique à FATIMA. FATIMA ouvre le bol et sent le contenu.)


FATIMA

Ah!

(S'exclamant en arabe)


ALAIN

Quoi?


FATIMA

Elles sont rances!


SAMI

Quoi? Ben non,

elles sont ben correctes,

maman!


ALAIN

Oh non, c'est vrai.

Elles sentent le vieux fond

de tiroir.


FATIMA

Non, c'est pas grave.

Je vais aller chercher

les miennes à la maison,

ça va prendre deux minutes.


SAMI

Non, non, non, en fait,

t'as pas besoin

d'y aller. C'est moi

qui vais y aller.

Tu fais ça pour mon équipe

de hockey:

c'est la moindre des choses

que je m'en occupe.


FATIMA fait des caresses à son fils comme s'il avait 6 ans.


FATIMA

Ah! Tu es adorable,

mon petit Bolbol!

N'est-ce pas qu'il est adorable

mon petit garçon, hein?


SAMI

Je vais y aller.


FATIMA

D'accord. Oui!


Chez les MAZARI, SAAD aide NADYA à terminer sa maquette.


SAAD

Faut j'y aille, habibi.


NADYA

Ça sera pas long, papa.

J'ai peur que ça colle pas.


SAAD

Nadya, je veux

bien t'aider, mais--


NADYA

Papa, ça va prendre

deux minutes.


La porte de la cuisine s'ouvre.


SAAD

Ah! Ça doit être la police.


NADYA

Papa!


SAAD

Je vais le réparer.


SAMI entre.


SAAD

Ah, c'est toi.


SAMI

Papa, j'ai besoin de pistaches.

C'est une urgence.


SAAD

Une urgence pistaches?

J'aurai tout entendu!


SAMI

Inquiète-toi pas,

tout est sous contrôle.

Maman a commencé à faire

ses baklavas chez les Beaucage.


SAAD

Ça, c'est super.


NADYA

Il est pas beau, mon projet!

C'est la faute du voleur!


SAMI

Nadya, si tu veux, j'ai

mon vieux jeu d'électronique

dans ma garde-robe.

Je te le prête.

Peut-être qu'il y a des morceaux

que tu vas pouvoir utiliser.


NADYA

Je sais même pas

comment ça marche.


SAMI

Bon, en tout cas, à plus tard.


NADYA

Papa, est-ce que tu viens

m'aider à prendre

le jeu d'électronique à Sami?


SAAD

Oui, ma chérie.


NADYA et SAAD se lèvent pour aller vers la chambre de SAMI.


NADYA

Merci.


SAAD

(Les doigts collés)

Ah! Ah!


De retour chez les BEAUCAGE, VINCENT pratique ses lancers et FRANCIS compare avec un modèle sur internet.


FRANCIS

Euh, pas pire.

Essaie, mais plus fort.


VINCENT frappe dans le vide avec son bâton.


FRANCIS

OK, c'est bon, oui.

T'as une belle courbe

de propulsion.

C'est beau. Je pense que je sais

quoi faire pour t'aider.


VINCENT

Comment?


FRANCIS

Avant, je sais pas

si tu te souviens,

mais il faut que tu me rendes

un petit service.


VINCENT

Hum... Quoi?


FRANCIS

C'est pour mon jeu

sur la préhistoire,

tu te souviens?

J'ai besoin d'un cobaye

qui va imiter les mouvements

d'un Homo Neanderthalensis,

pour que je puisse reproduire

les mouvements dans mon jeu.


VINCENT

Homo quoi?


FRANCIS

Un homme préhistorique

d'il y a 50 000 ans.


VINCENT

Oublie ça! Je ferai pas

le clown devant toi,

surtout pas avec une caméra

vidéo pointée sur moi.


FRANCIS

Bon, pas d'analyse

de lancers, d'abord.

Enlève mes capteurs.


VINCENT

OK, t'as gagné.


FRANCIS

Yes!


VINCENT

Je fais quoi, exactement?


FRANCIS

Ben... commence par imiter

un homme préhistorique.


VINCENT dépose son bâton de hockey et voûte les épaules en pliant les genoux.


FRANCIS

(Riant)

Ha! ha! ha! OK.

Ça fait que... un petit peu plus

de souplesse, là.

OK, c'est bon! Oui, oui, oui,

vas-y, vas-y, va là-dedans!

Oui, c'est bon, ça!

Il a un bâton dans sa main.

Ha! OK!

OK, là, il a peur!

Il y a un tigre à dents de sabre

qui lui court après.


VINCENT exécute les mouvements et se met à tourner sur lui-même.


FRANCIS

Vincent, attention à mon kit!


VINCENT

Là, je suis pris dans tes fils!


FRANCIS

Bouge pas,

je vais venir t'aider.


VINCENT

Grouille, j'ai déjà

la main tout engourdie.


FRANCIS

Pas de mouvements brusques!

(S'approchant de VINCENT)

Tu vas tout détraquer mon système!


VINCENT

(Coincé dans le filage)

Envoye, dépêche-toi!


Dans la cuisine FATIMA, fait les baklavas en donnant un cours à ALAIN.


FATIMA

C'est très facile.

Tu mets une feuille,

tu mets du beurre.

C'est tout.


SAMI revient avec les pistaches.


ALAIN

Hé boy! T'as fait ça vite.

Tu y tiens, aux baklavas

de ta mère!


FATIMA

(Heureuse d'avoir des pistaches)

Ah!


ALAIN

Tu penses vraiment

que ça va remettre

ton équipe sur le piton, ça?


SAMI

Les baklavas de ma mère,

ça fait des miracles.


FATIMA lance une expression arabe en montrant le sachet.


FATIMA

Ça, c'est des amandes,

pas des pistaches!


SAMI

Ah... ouais, mais il faisait

tellement noir dans la cuisine

à cause de la panne.


FATIMA

Pas grave, je vais

y aller moi-même.


SAMI

Non, non, non, maman.


FATIMA

Je sais que je suis fatiguée

par le voyage,

mais je peux encore marcher

jusqu'à la maison.


SAMI

Oui, oui, je sais,

mais des amandes, des pistaches,

ça goûte la même affaire.


FATIMA

Mais pas du tout!


ALAIN

Moi, j'en ai déjà mangé

au dépanneur avec des amandes,

et c'était ben correct.


FATIMA fait un air offusqué en s'exprimant en arabe.


ALAIN

Quoi?


FATIMA

Des baklavas?

Au dépanneur?


ALAIN

Ben...


SAMI

Regarde, avec des amandes,

ça va être super bon, OK?


FRANCIS

OK, quelqu'un, j'aurais besoin d'aide.

Vincent est tout pogné dans

les capteurs et il arrête pas

de grouiller.


VINCENT

(Coincé dans l'autre pièce)

Sors-moi de là,

sinon j'arrache tout!


FRANCIS

Sami, peux-tu venir m'aider?

Il va tout arracher!


VINCENT

(Depuis la salle à manger)

Je fais pas de blague, Francis!

Je compte jusqu'à 5: 1, 2...


SAMI

(S'adressant à Fatima)

OK, OK, maman.

Ça va être super bon

avec des amandes, OK?

Moi, je veux différent,

aujourd'hui.


FATIMA

Va aider ton ami. Va, va.


SAMI

On arrive, on arrive!


ALAIN

Allez-y, allez-y!


FRANCIS

Fais attention aux circuits!


ALAIN

Ouais, ça marchera pas,

les amandes, hein?


FATIMA

Non.

Ça fait au moins

quatre générations

qu'on utilise

la même recette de baklavas,

alors je trahirais ma mère,

et puis ma grand-mère,

puis mon arrière-grand-mère,

puis mon arrière-arrière-grand-mère,

puis mon arrière-arrière

arrière-grand-mère.

Et puis même la mère

de Soussou. Et sa mère.

Et sa mère à elle.

On a toujours utilisé

des pistaches!


ALAIN

C'est sûr que ce serait plate

de trahir... tout ce monde-là.


FATIMA

Pendant que je suis partie,

tu peux badigeonner?


ALAIN

Oui, pas de problème.


FATIMA

Tu vas être capable?


ALAIN

C'est sûr! Je badigeonne

et je mets une autre feuille?


FATIMA

Tu badigeonnes,

tu mets une feuille.

Une dizaine comme ça.

T'es capable, hein?


ALAIN

C'est parfait.


FATIMA

Des baklavas.


ALAIN

Quoi?


FATIMA

Au dépanneur!

La prochaine fois, tu m'appelles!

Tu viens me voir! Tu achètes pas

des baklavas au dépanneur!


ALAIN

Ils étaient bons, pourtant,

ces baklavas-là.


FATIMA est devant la porte d'entrée de sa maison. Derrière elle, un policier arrive.


LE POLICIER

Bonjour.


FATIMA jette un regard interrogateur au policier.


LE POLICIER

Est-ce que c'est ici

qu'il y a eu un vol?


FATIMA

Non?


LE POLICIER

Je comprends pas.

Saad Mazari, c'est bien ici?


FATIMA

Oui, pourquoi?


LE POLICIER

Il a appelé pour rapporter un vol.



FATIMA

Ici?


LE POLICIER

Semble-t-il.


FATIMA ouvre la porte en catastrophe.


FATIMA

Soussou?!


SAAD aperçoit FATIMA qui entre avec le POLICIER.


LE POLICIER

Monsieur Mazari?


SAAD

Oui, oui, c'est moi.

Un instant, s'il vous plaît.

Fatima, je suis désolé.


FATIMA

Qu'est-ce qui s'est passé ici?


Chez les BEAUCAGE, VINCENT ne porte plus la combinaison.


VINCENT

Les fils me coupaient

toute la circulation sanguine.

Je suis engourdi de partout.

Je suis sûr que mon lancer

va empirer à cause de ça.


VINCENT et SAMI reviennent dans la cuisine où ALAIN badigeonne les feuilles pour les baklavas.


SAMI

Elle est où, ma mère?


ALAIN

Tu la connais, elle avait peur

de se faire hanter

par quatre générations

si elle mettait des amandes.


SAMI

Ah non, non!


ALAIN

Non non, c'est beau.

Elle va avoir le temps de faire

sa recette, inquiète-toi pas.


SAMI

C'est pas ça là, c'est pas une panne

de courant qu'il y a chez nous:

c'est un vol!


ALAIN

Un vol?


SAMI

(En sortant en vitesse)

Pas le temps de vous expliquer!


ALAIN

C'est quoi le rapport

avec les baklavas?

(S'adressant à VINCENT)

Vous étiez au courant,

vous autres?


Dans le salon des MAZARI, SAAD finit de raconter l'événement.


SAAD

Voilà, tu sais tout.


FATIMA

Des voleurs...

Il y a eu des voleurs

dans ma maison.

(Invoquant le ciel en arabe puis se tournant vers le POLICIER)

Mais attrapez-les!

Faites quelque chose!


LE POLICIER

Il faut faire le rapport, avant.


SAMI arrive à ce moment.


SAMI

Papa, je m'excuse, j'ai pas

été capable de retenir maman.

On voulait pas te mentir.


FATIMA

Non, ça va, ça va.

Ce ne sont que des objets.

Tout est remplaçable.

L'important, c'est que...

C'est que nous soyons ensemble.


SAAD

Bon, puisque tu en parles,

il y a autre chose

qu'il faut que je te dise.


FATIMA

Quoi?


SAAD

Tes bijoux.


FATIMA

Non, non, non.

Tu as regardé derrière

les livres de la bibliothèque?


SAAD

Ils ne sont pas là.


FATIMA

Derrière la toilette?


SAAD

Désolé.


FATIMA

Dans l'armoire des serviettes?


SAAD

Je te dis. J'ai cherché partout.


FATIMA

Entre les deux matelas?


SAAD

Pas là non plus.


FATIMA regarde le ciel au bord des larmes et s'exprime en arabe.


LE POLICIER

Est-ce qu'il y a des bijoux

volés ou pas, là?


SAAD

J'ai bien peur que oui.


Devant son ordinateur, FRANCIS étudie la capture des mouvements de VINCENT.


FRANCIS

Vincent, j'ai fini ton analyse.


VINCENT rejoint FRANCIS.


FRANCIS

Bon, ça fait que...

J'ai rentré ton mouvement

dans l'ordinateur,

et je l'ai comparé

avec celui de P. K. Lecavalier

que j'ai trouvé dans une vidéo.

Savais-tu ça que P. K.

est capable de lancer

à 150 km/h? C'est fou!


VINCENT

C'est pas lui qui se ferait

traiter de matante, hein!


ALAIN vient voir aussi.


ALAIN

C'est clair!

C'est un grand joueur.


FRANCIS

Mais la solution est simple.

Viens voir.


VINCENT s'approche devant l'ordinateur. FRANCIS montre des graphiques.


FRANCIS

Tu comprends?


VINCENT

Je suis censé comprendre quoi,

à part que mon grand frère

c'est un geek fini?


FRANCIS

Mais non!

C'est qu'en mettant ton lancer

en parallèle avec celui de P. K.,

j'ai trouvé plein de différences.


VINCENT

C'est sûr que si je mesurais

plus que deux mètres

et que j'avais des gros bras

comme des melons d'eau,

mon lancer serait plus fort.


FRANCIS

Tes mains sont pas bien

placées sur le bâton.


VINCENT

Hein? Je les ai toujours

placées comme ça.

Ç'a pas rapport.


FRANCIS

T'as dû grandir, Vincent,

parce que la position

de tes mains sur le bâton

est pas optimale

pour l'effet de levier.


VINCENT

N'importe quoi!


ALAIN

Pourquoi tu veux pas

changer de position?

Si tu veux que Jean-Charles

Gagnon arrête de t'achaler,

t'as rien à perdre.


VINCENT déglutit en levant les yeux au ciel.


ALAIN

Bon!


VINCENT va vers l'écran vert et reprend son bâton de hockey.


FRANCIS

Bon!

OK, ça fait que là,

je vais t'expliquer

comment tu peux augmenter

la force de ton lancer.

C'est bon?


FATIMA, de son côté, est toujours sous le choc.


SAMI

Ça va aller, maman.


SAAD

J'aurais voulu

te dire tout de suite,

mais tout s'est passé

tellement vite-


LE POLICIER

Je vous laisse terminer

l'inventaire de ce qui

a été volé.

Quand vous aurez fini,

vous pouvez me rappeler

à ce numéro-là.

(Tendant une carte à SAAD en se levant.)

Donnez le numéro de rapport

que je vous ai donné.

Pis oubliez pas de téléphoner

à votre assureur.


SAAD

Merci pour tout,

monsieur l'agent.


SAMI

(Soupirant)

Je vais te dire, maman,

je t'ai trouvée très calme.


SAAD

C'est vrai. Si j'avais su

que tu réagirais tellement bien,

j'aurais pas essayé

de te tenir à l'écart.


SAMI

Maman?


NADYA

Maman, ça va?


SAAD

Fatima...


FATIMA

Dydy...

Tu peux aller ranger les choses

de ta valise dans ta chambre?


NADYA

Oui, j'y vais.


NADYA va dans sa chambre.


FATIMA

Il y a eu des voleurs ici.

Dans nos chambres,

dans mon salon,

dans ma cuisine,

non, non, non.

Je ne sortirai

plus jamais d'ici.

Je vais rester

pour faire la garde.

Ne vous inquiétez pas,

tout est sous contrôle.

Il faut mettre des barreaux

sur les fenêtres,

il faut barricader

les fenêtres et les portes.

Ah! Quelle horreur, quelle

horreur, quelle horreur...


SAAD

Respire, respire,

Fatima. Respire.


FATIMA

Soussou, mes bijoux.


SAAD s'adresse en arabe à FATIMA.


SAAD

Tout va bien.

Ça va bien aller.


FATIMA

Soussou, mes bijoux.


SAAD

T'en fais pas, ma chérie.


FRANCIS et VINCENT travaillent ensemble à améliorer le lancer de VINCENT.


FRANCIS

OK, ton corps

un peu plus droit.

Pis tes mains...

Tes mains, plus éloignées

de ton corps, un peu.

OK. Pis là,

dernière chose.

(Se levant pour préciser)

Mets cette main-là

au 3/8 de ton bâton,

depuis le bas du bâton.


VINCENT

Comme ça?


FRANCIS

Oui.

(Retournant s'asseoir)

OK, vas-y, essaie.


VINCENT

Euh, c'est bon?


FRANCIS

Oui.


VINCENT s'élance et frappe.


VINCENT

Hé! Hé, j'ai l'impression

que ça me donne plus de force!


VINCENT répète le mouvement plusieurs fois.


ALAIN

Wô, wô, wô!

Hé, fais attention

au plancher de bois, champion!


VINCENT

Demain, je vais défoncer

le filet des Caribous!


ALAIN

Je pense que c'est un petit

peu de confiance en lui

qu'il avait besoin,

aussi, hein?


FRANCIS

P'pa! C'est pas

de la psychologie,

c'est des sciences.

C'est mathématique.


ALAIN

Excuse-moi,

je voulais pas t'insulter.


VINCENT

Merci!


FRANCIS

Merci à toi, Vincent,

parce que tu m'as inspiré,

là-dedans.

VINCENT

Comment ça?


FRANCIS

Viens voir!


Montrant son nouveau personnage d'homme des caverne avec la tête de VINCENT.

Je vous présente...

l'Homo Vincent Habilis, ou...

Vincent, l'homme habile.


ALAIN

(Riant)

Ha! ha! ha!

VINCENT

Je suis pas sûr

que j'aime ça.


FRANCIS

Je vais pouvoir

le faire bouger

avec tous les mouvements

que tu m'as faits.


VINCENT

Il y a pas moyen

que ce soit pas ma vraie tête?


ALAIN

Arrête, ça te fait bien,

une belle camisole

de poils de même!


VINCENT

Ben oui, c'est du 100% poils

de léopard préhistorique

à petit cerveau

avec un air niaiseux.


ALAIN

(En riant)

Ha! ha! ha!

Tu me donneras

des nouvelles de Sami, OK?


ALAIN retourne à la cuisine.


VINCENT

Oui, je vais l'appeler tantôt.


ALAIN

Tu leur diras que s'ils ont besoin

de quoi que ce soit, on est là.


VINCENT

Il y a pas moyen que ce soit

pas avec ma vraie tête?


FRANCIS

Non!

"Check" ta face!


Plus tard, dans la maison des MAZARI, NADYA termine sa maquette, SAAD termine sa liste et FATIMA termine ses baklavas.


SAAD

Voilà!

J'ai terminé la liste

de tout ce qu'il manque

dans la maison.


NADYA

Regarde, papa,

j'ai fini mon projet.


SAAD

Ah!

Il est magnifique!

Pis...


NADYA actionne un interrupteur qui allume sa maquette.


NADYA

Ça marche!


SAAD

Wow!

T'as vu ce que t'as pu faire

avec le jeu électronique

de Sami?


NADYA

Ouais, mais ça, c'est

parce que tu m'as aidée.


SAAD

Juste un tout petit peu.


FATIMA

Bon, j'ai terminé les baklavas.

Bolbol est allé en porter chez

les Beaucage pour les remercier.

Il en reste dans la cuisine

pour l'équipe de hockey.


SAAD

Ça, c'est la première

bonne nouvelle de la journée.

Euh, à part la reconstruction

du projet de Nadya, bien sûr!

(Regardant sa montre)

T'as vu l'heure? Allez.

Dodo, hum?


NADYA

J'ai pas vraiment le goût

de dormir dans mon lit, ce soir.


FATIMA

Pourquoi?


NADYA

J'ai un peu peur

que le voleur revienne.


SAAD

Ça, ça risque pas d'arriver!


NADYA

Pourquoi?


SAAD

Il n'y a plus rien à voler

dans la maison.


NADYA

Il y a toujours

mon nouveau projet.


SAAD

Ah oui, oui, mais t'en fais

pas, on va le surveiller.


FATIMA réconforte NADYA en arabe.


FATIMA

Au dodo.


NADYA

J'ai vraiment pas le goût.

S'il vous plaît.


SAAD

Qu'est-ce qu'on peut faire

pour te rassurer?


FATIMA

Ah... Moi, j'ai une idée.

Et si on faisait comme

à la casbah de tante Selma

quand on y allait?


NADYA regarde ses deux parents en souriant.


SAAD

Une bonne idée,

ça, hein?


Plus tard, la famille MAZIRA est couchée dans des sacs de couchage dans le salon. Un bruit de porte réveille FATIMA.


FATIMA

Soussou! Soussou!

Bolbol! Bolbol!


SAAD

Chut!


FATIMA

Il y a du bruit

dans la cuisine!

C'est quoi, vous pensez?


SAAD

C'est rien, c'est rien.


SAMI

C'est le voleur qui est là.


FATIMA se lève pour en avoir le cœur net.


NADYA est seule dans la cuisine.


FATIMA

Dydy? Qu'est-ce qui se passe?


NADYA

J'avais faim, je suis venue

chercher de la crème glacée,

mais c'est pas de la crème glacée.


NADYA montre le bol à sa mère.


FATIMA

Ah! Mes bijoux!

Oui! C'est là

que je les avais cachés!

J'avais complètement oublié!

Ma petite Dydy,

tu es extraordinaire!


SAAD

Moi je dors!


SAMI

P'pa, moi aussi, je dors!


FATIMA retourne au salon en hurlant.


FATIMA

Mes bijoux! Dydy a trouvé

mes bijoux!


FATIMA retourne à la cuisine félicitant sa fille en arabe.


Fin de l'épisode


VINCENT

Viens sur le site:

tu pourras toi aussi collaborer

À la vie de quartier

de Subito texto!


L'adresse internet suivante apparaît : tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par