Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Car Wash Imbroglio

For weeks, Maude has been planning a car wash fundraiser for the disaster-stricken school in Guatemala. She has thought through every little detail. But little did she expect that so many things would go wrong.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


Les élèves de l'école Victoire-Desmarais sortent dans les corridors. SAMI, JENNIFER et MAUDE marchent ensemble en discutant.


JENNIFER

OK, OK! J'en ai un.

Euh...

Amour et cours de maths.


MAUDE

Ark! Non!

J'haïs ça, les titres "quelque

chose" et "quelque chose".


JENNIFER

D'abord, Les aventures de Mia

et ses joyeux compagnons.


SAMI

Non. Moi, j'en ai un.

Mia versus le monde:

l'affrontement ultime.


MAUDE

C'est pas un roman

de science-fiction!


Les trois amis tombent face à face avec FATIMA.


FATIMA

Qu'est-ce que vous avez à rire

comme ça, tous les trois?


JENNIFER

On cherche un titre

pour le roman de Maude.


SAMI

On lui en a trouvé plein.


MAUDE

Oui, plein de poches.

Mais mon éditeur veut

que j'en trouve un bon.


SAMI

J'en ai un super bon, moi!

Mia versus le monde:

l'affrontement ultime.


FATIMA

Ça dépend. Ça parle de quoi,

ton roman?


MAUDE

Bien... de ma vie à l'école

avec mes amis.


FATIMA

Vraiment?


MAUDE

(Acquiesçant)

Hum, hum!


FATIMA

Alors, Sami y figure?


MAUDE

Oui, oui! Il a un rôle

important, même!


FATIMA

Tu m'avais pas dit ça,

mon petit cachottier!


SAMI

Ah, bien...

Je pensais que oui.


FATIMA

Maude, tu penses

que je pourrais lire ton roman?


MAUDE est prise au dépourvu.


Pendant ce temps, [FÉLICIE

En tout cas, ça réveille,

de sauter dans la piscine

à 7 h 30 du matin!


MADAME CARDINAL

Il est jamais

trop de bonne heure

quand on s'entraîne

pour le triathlon!

Veux-tu voir ton chrono?


FÉLICIE

Hum, hum!

Vous l'avez enregistré?


MADAME CARDINAL

Oui, c'est comme ça qu'on voit

si on s'est amélioré.

Regarde: ça, c'est mon temps;

ça, c'est le tien.


FÉLICIE

J'ai pas été bien bonne.


MADAME CARDINAL

Pourquoi tu dis ça?


FÉLICIE

Ça m'a pris presque deux fois

plus de temps que vous,

faire les 20 longueurs

de piscine.


MADAME CARDINAL

Oui, mais c'est ton premier

entraînement de triathlon à vie,

donne-toi une chance!


FÉLICIE

Oui...


MADAME CARDINAL

Tu vas voir,

tu vas t'améliorer vite.


FÉLICIE

De toute façon, la natation,

c'est pas ma spécialité.


MADAME CARDINAL

Ah non? T'es meilleure

en course et en vélo?


FÉLICIE

Tellement!


MADAME CARDINAL

OK. Je te mets au défi

de battre mon score

à la course.


FÉLICIE

Facile! Je cours pas mal

plus vite qu'une vieille prof...

Ha! Je veux dire, qu'une prof

trop cool de 30 ans.


MADAME CARDINAL

Ah, ah!

J'ai hâte de voir ça.

Un petit deux kilomètres

derrière l'école

sur l'heure du midi,

ça te va?


FÉLICIE

Deux kilomètres?

C'est donc bien pas beaucoup!


MADAME CARDINAL

Hum... On va commencer

par ça.


FÉLICIE

Préparez-vous à perdre.


MADAME CARDINAL

À tantôt.


JENNIFER s'empresse de tenter de sauver la face de MAUDE.


JENNIFER

(S'adressant à FATIMA)

Je savais pas que les romans

pour ados,

ça vous intéressait.


FATIMA

Bien sûr! Je suis

très ouverte, vous savez.


MAUDE

En tout cas,

ça me ferait plaisir

d'avoir vos commentaires,

Mme Mazari.


FATIMA

Je vais t'en faire tout plein,

ça va me faire plaisir.


SAMI

Maude, t'aimes pas mieux

que ton livre soit publié

avant de le faire

lire à ma mère?


JENNIFER

Oui. Et avec

un titre, aussi?


MAUDE

Non, c'est pas grave

s'il a pas de titre.


JENNIFER

Là, c'est même pas

la version finale.


FATIMA

Non, mais ça me dérange pas

du tout!


MAUDE

OK, je vais vous le prêter.


FATIMA

Ah! Mais je pourrai pas

le lire avant la fin de semaine.


MAUDE

C'est correct. Venez!

J'ai une copie de mon roman

dans mon casier.

(S'adressant à SAMI)

Elle est trop cool,

ta mère.


FATIMA

Hum... Ah! Tu as entendu ça,

bolbol? Je suis cool!

Et c'est Maude qui le dit. Hum!


SAMI

Oui...


FATIMA suit MAUDE aux casiers pendant que SAMI et JENNIFER prenne le chemin de la salle des pas perdus.


SAMI

Merde! Qu'est-ce

qu'on va faire?


JENNIFER

Je sais pas...


SAMI

Penses-tu que ma mère

va comprendre

que les Samuel et Jolianne

du roman, c'est nous deux?


JENNIFER

D'après toi?

Je pense qu'il va falloir

que tu l'annonces à tes parents.


SAMI

Quoi? Qu'on sort ensemble?


JENNIFER

Bien... t'as pas vraiment

le choix, Sami.


SAMI

On peut pas faire ça!

De toute façon,

mon père travaille

tous les soirs,

cette semaine.


JENNIFER

OK, mais si tu leur dis pas

maintenant, bien,

ta mère va l'apprendre avec le

roman et ça va être bien pire!


SAMI

Oui, c'est vrai.

OK, t'as raison.


JENNIFER

Tu vas le faire?


SAMI

Bien oui, pour vrai.


JENNIFER

(Tout émue)

Oh!


JENNIFER serre SAMI dans ses bras.


FÉLICIE est maintenant devant les casiers. BRANDON-LEE qui passe tout près s'approche et renifle.


BRANDON-LEE

C'est toi qui sens

le chlore de même?


FÉLICIE

Oui, puis? T'aimes pas ça?


BRANDON-LEE

Pantoute.


FÉLICIE

Ça tombe bien;

moi non plus,

je ne suis plus capable

de te sentir.


FÉLICIE commence à s'éloigner et passe devant le casier de MAUDE qui fouille son casier avec FATIMA à ses côtés.


FATIMA

Ah! Bonjour, Félicie!

Bonjour, Brandon-Lee.


MAUDE

Voilà!

C'est ma seule copie imprimée.


FATIMA

Je vais faire

très attention, promis!


FÉLICIE

Tu lui prêtes ton roman?


FATIMA

Tu es dedans?


FÉLICIE

Oui! C'est moi,

la fille la plus hot du livre.


FÉLICIE s'éloigne.


FATIMA

Toi aussi, Brandon-Lee?


BRANDON-LEE

Je sais pas,

je l'ai pas encore lu.

Moi aussi, je suis dedans.

Hein, Maude?


MAUDE

Oui, oui.


FATIMA

J'ai très hâte de lire

vos aventures, hein.

Je te redonne

des nouvelles!


MAUDE

OK!


FATIMA s'en va en tenant le manuscrit de MAUDE.


BRANDON-LEE

Dis-moi donc, qu'est-ce

qu'il fait, mon personnage?

Je suis sûr qu'il est plus hot

que Félicie!


MAUDE

C'est que...


BRANDON-LEE

C'est que?


MAUDE

Bien... t'es pas vraiment

dans mon roman, finalement.


BRANDON-LEE

C'est une joke?

Tout le monde de l'école

est dans ton roman sauf moi?

C'est bien poche!


MAUDE

Depuis quand tu t'intéresses

à la littérature?


BRANDON-LEE

Depuis que je suis censé

être dedans.

Tu vas me dire que nulle part

dans ton roman,

t'avais besoin

d'un vrai mâle rebelle?


MAUDE

Bien... c'est vrai que j'avais

besoin d'un personnage comme ça.


BRANDON-LEE

Bon!


MAUDE

Mais je me suis inspirée

de Thivierge.


BRANDON-LEE

OK, arrête de niaiser.


MAUDE

Je niaise pas!


BRANDON-LEE

Bien, voyons donc!

Thivierge!


MAUDE

Bien oui! Il est pas mal

inspirant quand vient le temps

de créer un personnage

qui est chiant et un peu cave.


BRANDON-LEE

Tu sauras qu'il y a pas

juste lui qui est capable

d'être chiant et un peu cave!


BRANDON-LEE s'en va, frustré.


SAMI et JENNIFER marchent ensemble dans le corridor qui mène aux casiers.


JENNIFER

Ça va? T'avais l'air

dans la lune, tantôt.


SAMI

Je pensais à comment j'allais

annoncer tout ça à mes parents

sans qu'ils capotent.


JENNIFER

T'as pas trouvé?


SAMI

J'ai pensé leur écrire

une lettre.


JENNIFER

Sami, on n'est pas

en 1923, là!


SAMI

Bien... un courriel,

d'abord, un texto.


JENNIFER

Bien oui! Tant qu'à faire,

des signaux de fumée.


SAMI

Bien oui...


JENNIFER

Franchement, Sami.


SAMI

Bien là...

je suis quand même pas

pour leur annoncer ça

en pleine face?


JENNIFER

Pourquoi pas?


SAMI

Tu les connais, mes parents?

Ils vont se transformer en Hulk,

déchirer leur linge

et arracher tous les murs

de la maison!


JENNIFER

Franchement, Sami,

t'exagères.

Ils sont pas des monstres,

tes parents.


SAMI

Peut-être, mais ça serait

tellement plus simple

s'ils étaient des parents

québécois comme les autres.


SAMI s'imagine avec JENNIFER chez lui, dans sa famille québécoise.


JENNIFER

T'es sûr qu'elle va être contente?


SAMI

Bien oui. Elle est

super chill, ma mère.


FATIMA

Hé, ma belle Jennifer!

J'espère que t'as faim parce

qu'il y a de la bouffe en masse!


SAMI

Yes! De la fondue

au chocolat!

Extra chocolat, j'espère?


FATIMA

Bien là, c'est sûr!

Je connais tes goûts,

mon petit gars, hein?

(En riant)

Ha! ha! ha!

Bien là, envoie! Commencez!

Attendez-moi pas, là! Go!

Hé, je vous regarde,

vous deux, là...

vous êtes pas mal cute!

On dirait un beau petit couple!


SAMI

Tu trouves?


FATIMA

Mets-en!

Vous devriez sortir ensemble.


SAMI

C'est drôle que t'en parles,

maman, parce que...

on sort ensemble, justement.


FATIMA

Bien, voyons donc!

Pas sérieux?

Est-il sérieux? Non, il est pas

sérieux? T'es pas sérieux.


SAMI

Oui.


FATIMA

Il est sérieux?

Avec Jennifer?


SAMI

Je te jure!


FATIMA

Tu me niaises pas? Sérieux?

T'as une blonde?


SAMI

Oui. Très sérieux.


FATIMA

Tu me niaises pas, là?

T'es très sérieux?


SAMI

Oui. Je te jure.


FATIMA

Oh yes!

(Tape les mains de SAMI en riant)

Ha! ha! ha!

Mon grand garçon

qui a une blonde!

La belle Jennifer, en plus!

Oh! Bienvenue

dans la famille!


SAMI

Je t'avais dit

qu'elle serait contente!


FATIMA

Ah! Plus contente que ça,

ça se peut quasiment pas!

Hé! Attends, je le dis

à ton père!

(En prenant son téléphone)

Ha! ha! ha!


SAMI embrasse JENNIFER.


FATIMA

Oh... vous êtes cute!

Photo! Photo!

(Prenant une photo avec son téléphone)

Hi! hi!

Ha! ha! ha!

Hé! Tu vas venir chez nous

à Noël, hein?

Je veux te montrer comment faire

du sucre à la crème!


JENNIFER

Ah, c'est sûr!


FATIMA

(Au téléphone)

Hé, babe!

Je pense qu'on va aller

au cinéma ce soir.

Notre grand garçon a besoin

d'être un peu seul!

Oui! Je vais t'expliquer ça!

(En riant)

Ha! ha! ha!

Avec la belle Jennifer!

(Toute énervée)

Ah! Ha! ha! ha!


SAMI revient à la réalité


JENNIFER

Sami?

Sami...


SAMI

Hein?


JENNIFER

À quoi tu pensais?


SAMI

À quelque chose

qui se peut pas.


JENNIFER

Hum! Tu sais,

t'as encore le temps

de trouver comment

le dire à tes parents.

Ta mère va juste lire le roman

en fin de semaine.


SAMI

Oui, c'est vrai.


FATIMA rejoint SAMI et JENNIFER.


FATIMA

Ah!


SAMI

Maman? Où tu vas?


FATIMA

À la maison.


SAMI

Ah oui? Tu finissais pas

de travailler ce soir?


FATIMA

La responsable s'est trompée,

il y a trop de bénévoles.

(Riant)

Ha! ha! ha!

Alors, c'est congé pour moi.


JENNIFER

Ah bien, profitez-en.


FATIMA

Mais tu peux être sûre!

Je vais commencer tout de suite

à lire le roman de Maude!

J'ai hâte! Ha! ha!


SAMI

Bonne lecture!


JENNIFER

Ah! Je pense qu'il va falloir

que tu leur dises

aujourd'hui, finalement!


FÉLICIE est de nouveau assise avec MME CARDINAL dans la salle des pas perdus.


FÉLICIE

Ça ressemble à quoi,

10 kilomètres?


MADAME CARDINAL

Hum... c'est à peu près la

distance d'ici au Coquet BBQ.


FÉLICIE

Ah, il y a rien là!


MADAME CARDINAL

Fois dix.


FÉLICIE

C'est pas si pire.


MADAME CARDINAL

La course toute seule

peut-être, mais le triathlon

au complet, c'est loin

d'être de la petite bière.

C'est fait pour les athlètes.

Comme nous! Hein?

À tantôt.


MADAME CARDINAL s'en va et BRANDON-LEE arrive.


FÉLICIE

C'est bon bien rushant,

le triathlon!


BRANDON-LEE

Bien oui, c'est sûr:

c'est un sport olympique.


FÉLICIE

Tu le savais, toi,

que le triathlon,

c'est 1,5 kilomètre de nage

plus 40 kilomètres de vélo,

plus 10 kilomètres de course?


BRANDON-LEE

Bien oui, tout le monde sait ça!


FÉLICIE

Je veux dire, un après

l'autre, genre la même journée!


BRANDON-LEE

Bien oui!


FÉLICIE

Ah! Pourquoi je me suis

embarquée là-dedans, donc?


BRANDON-LEE

Toi, l'as-tu lu,

le roman de Maude?


FÉLICIE

Oui, pourquoi?

Tu veux pas que je

te le raconte, j'espère?


BRANDON-LEE

Non, non.

Je veux juste savoir

qu'est-ce que Maude a écrit

sur Thivierge.


FÉLICIE

Lis-le, son roman,

et tu vas le savoir.


BRANDON-LEE

Come on,Félicie.


FÉLICIE

Elle raconte des niaiseries

qu'il a faites.


BRANDON-LEE

Comme quoi?


FÉLICIE

Genre la fois

où il a baissé ses culottes

et montré ses fesses devant

tout le monde au Carrefour 2000.


BRANDON-LEE

Il a fait ça?


FÉLICIE

C'était vraiment drôle,

ce bout-là, dans le roman.


BRANDON-LEE

J'imagine.


FÉLICIE

Puis il y a aussi

deux, trois passages

où il "cruise" des filles

plus vieilles que lui.

Ça aussi, c'est vraiment

comique.


BRANDON-LEE

Ah oui...


FÉLICIE

Depuis quand tu t'intéresses

à un roman, toi?


BRANDON-LEE

C'est si bizarre que ça?


FÉLICIE

Mets-en!


SAMI rentre chez lui qui est déjà plongée dans sa lecture.


SAMI

Salut, maman.


FATIMA

Ah! Salut.


SAMI reçoit un message texte.


JENNIFER (Par message texte)

Je pense à toi, t'est capable!

XX


SAMI (Par message texte)

Je te donne des nouvelles.

(S'adressant à sa mère)

J'ai quelque chose

à t'annoncer, maman.


FATIMA

Ah!


SAMI

Je suis amoureux de Jennifer

et ça fait un an

qu'on sort ensemble.

La collection de timbres,

Jen qui sort avec Benjamin

et les cours d'anglais privés,

tout ça, c'était pas vrai.

Mais là, on ne veut plus

se cacher et on veut être

un vrai couple,

même si vous êtes pas d'accord.

Ah! C'est ça.

Tu... tu dis rien?


FATIMA

(Retirant des bouchons de ses oreilles)

Tu... Tu me parlais?


SAMI

Oui. T'as rien entendu

de ce que je t'ai dit?


FATIMA

J'ai pas entendu.

Qu'est-ce que tu m'as dit?


SAMI

Bien...


FATIMA

Tu veux savoir

qu'est-ce qu'il y a pour dîner?


SAMI

Oui, oui, c'est ça.


FATIMA

Il y a un reste

de couscous, hein!

Tu as très faim?


SAMI

Euh... non.

Pas tellement, non.


JENNIFER est restée à l'école et elle surveille son téléphone. MAUDE la rejoint dans un corridor.


MAUDE

Salut!


JENNIFER

Ah! Salut!

Sais-tu il est où, mon chum,

en ce moment?


MAUDE

Non.


JENNIFER

Il est en train d'avouer

à sa mère qu'on sort ensemble.


MAUDE

Hein, pour vrai?


JENNIFER

Oui, enfin!


MAUDE

(Serrant JENNIFER dans ses bras)

Ah! Je suis tellement

contente pour toi!


JENNIFER

Ha! ha! ha! Depuis le temps

que j'attends ce moment-là!


MAUDE

Quasiment 100 ans.


JENNIFER

Je suis tellement contente

qu'il se soit enfin décidé!

Ça, c'est grâce à toi.


MAUDE

Hein? Comment ça?


JENNIFER

Bien, ton roman.


MAUDE

Ah! C'est vrai!

J'avais tellement pas pensé à ça

en prêtant mon roman à sa mère!

Je m'excuse...


JENNIFER

C'est correct. Sami a décidé

de tout avouer à ses parents

avant que sa mère lise

la fin de ton histoire.


MAUDE

Oui. J'avoue que rendue là,

elle n'aurait plus eu de doute.


JENNIFER

Non!


MAUDE

Là, j'espère que

ça se passe bien!

Sami avait

tellement pas hâte!


JENNIFER

Je suis sûre que oui.

C'est peut-être même

déjà fait!


JENNIFER et MAUDE regardent s'il y a de nouveaux messages texte de SAMI.


MAUDE

Oh! Bravo!


SAMI reçoit un nouveau message sur son téléphone pendant qu'il regarde à quelle page sa mère s'est arrêtée de lire.


SAMI

T'es déjà rendue là

dans le roman de Maude?


JENNIFER (Par message texte)

Vraiment fière de toi.

Je t'aime. xx


FATIMA

Presque la moitié!

Ça se lit très vite!


SAMI

Oui. C'est plate, ça, hein.

T'as pas le temps d'en profiter.


FATIMA

Oh non, au contraire.

C'est une bonne chose

que ça se lise vite.

Elle écrit très bien,

ton amie.


SAMI

Oui, puis est-ce

que tu m'as reconnu?


FATIMA

Au début, je pensais

que tu étais Samuel.


SAMI

Ah! Parce que nos noms

se ressemblent.


FATIMA

Mais non!

Parce qu'il est grand,

il est gentil avec tout le

monde, il joue de la guitare...


SAMI

Oui, c'est vrai.


FATIMA

Mais plus le roman avance,

plus je doute.


SAMI

Comment ça?


FATIMA

Il passe son temps

à mentir à ses parents!

C'est vrai que ça rajoute

de l'action dans le roman,

mais toi, dans la vraie vie,

tu ferais jamais ça, hein?


SAMI

Hein? Bien non!

Bien non, évidemment.


FATIMA

Non, tu es bien trop honnête,

mon petit bolbol.

(Riant)

Ha! ha! ha!


FATIMA retourne au comptoir de la cuisine, pendant que SAMI reçoit un nouveau message de JENNIFER.


JENNIFER (Par message texte)

Ça va? Il se passe quoi?


Un émoticône de visage intrigué accompagne le message.


FATIMA

Mais ne me dis rien, hein?

Je veux deviner toute seule

qui tu es dans le roman.


SAMI

OK.


SAMI feuillette les pages du roman et retire une page.


FATIMA

J'ai très hâte de lire

comment ça va finir, tout ça!


SAMI

Oui, moi aussi.


FÉLICIE et MADAME CARDINAL reviennent de leur duel à la course.


FÉLICIE

Je pense qu'il faut

que je m'assoie.


MADAME CARDINAL

Oui. Vas-y, vas-y.


FÉLICIE s'assoit à une table de la salle des pas perdus. MAUDE arrive à ce moment.


MAUDE

Félicie, ça va?


FÉLICIE

Mets-en!

Top shape!


MADAME CARDINAL

Je pense qu'elle a

un peu trop poussé

pour son premier

deux kilomètres.


FÉLICIE

Oui!


MAUDE

Deux kilomètres, il me semble

que c'est pas tant que ça!


FÉLICIE

Tu peux bien parler, toi!

Tu peux pas jogger

plus que 10 secondes!


MAUDE

J'avoue.


FÉLICIE

Et moi, j'ai nagé,

en plus, ce matin.

Ouh... Je pense

que je vais être malade.


MADAME CARDINAL

On aurait peut-être dû faire

un kilomètre pour commencer.


FÉLICIE

Non, c'est mon smoothie

de ce matin qui passe pas.


MAUDE

Tu sais, Félicie,

c'est peut-être pas

pour toi, le triathlon.


FÉLICIE

Merci de m'encourager.


MADAME CARDINAL

Penses-tu pouvoir récupérer

assez pour le vélo?

On pourrait aller faire un tour

de piste après l'école tantôt.

Ça va te remettre

sur le piton!


FÉLICIE

Ça me tente full,

mais j'ai toujours pas

de vélo de compétition.


MADAME CARDINAL

Ah, c'est vrai. Je vais

essayer de t'arranger ça.


BRANDON-LEE arrive encore un peu fâché.


BRANDON-LEE

Moi, tu veux pas

que je t'en trouve un, vélo?


FÉLICIE

Laisse donc faire.


BRANDON-LEE

(Rigolant)

Ha! ha!


BRANDON-LEE

Il me semble que t'as changé

de look depuis ce matin.


BRANDON-LEE

Ouais, puis?

Ça me tentait.


MAUDE fait un air réprobateur


BRANDON-LEE

Hé, il faut que je vous montre

quelque chose de drôle.


BRANDON-LEE montre une photo sur son téléphone.


FÉLICIE

C'est quoi, ça?


BRANDON-LEE

Bien là, c'est des fesses!


FÉLICIE

Ark! Les fesses à qui?


BRANDON-LEE

Les miennes, cette affaire!


MAUDE

Pourquoi tu nous montres ça?

(Portant une main en oeillère)

Tu veux nous couper l'appétit?


BRANDON-LEE

Ç'a l'air que c'est drôle,

des fesses à l'air.

Moi aussi, je suis game

de les montrer.


FÉLICIE

Ah, my God!


MAUDE

Ça, on le savait déjà.

T'aurais pu garder

tes fesses pour toi!


FÉLICIE

T'es donc bien pénible,

Brandon-Lee St-Pierre St-Martin!


FÉLICIE s'en va, dégoûtée.


BRANDON-LEE

Toi, tu trouves ça drôle?


MAUDE

Je sais pas trop, là...


BRANDON-LEE

Quand c'est moi, tu ris pas,

mais quand c'est les fesses

à Thivierge, par exemple,

c'est comique?


Un timbre sonore tire MAUDE de l'embarras.


MAUDE

Ah! J'ai un texto,

c'est plate. Bye!


SAMI (Par message texte)

Es-tu avec Jenn?


MAUDE (Par message texte)

Non pourquoi?


SAMI (Par message texte)

Faut que je te parle!


SAMI s'est enfermé dans sa chambre et discute via Skype avec MAUDE qui est au journal étudiant.


MAUDE

Qu'est-ce qui se passe?


SAMI

Maude, pourrais-tu

me rendre un service?

S'il te plaît, genre,

un gros service.


MAUDE

OK, quoi?


SAMI

Pourrais-tu récrire

la fin de ton roman?


MAUDE

Hein?


SAMI

Oui, mais pas pour toujours.

Juste le temps que ma mère

finisse ton livre.


MAUDE

Pourquoi tu veux

que je fasse ça?


SAMI

Parce que...

parce que je suis pas capable

de dire à ma mère

que je sors avec Jennifer.

Elle va bien trop capoter!


JENNIFER

Sami!


SAMI

S'il te plaît, Maude!

Maude, c'est ma seule option.


MAUDE

Ah... Tu peux pas me demander

de faire ça.


SAMI

Non, mais t'aurais

juste besoin

de récrire la dernière page

et de t'arranger

pour que Samuel et Jolianne

s'embrassent pas!


MAUDE

Ça va ruiner

la fin de mon histoire

et ta mère va trouver

ça full poche!


SAMI

C'est pas grave, ça!


MAUDE

Peut-être pas pour toi,

mais moi, j'aimerais

que ta mère

trouve ça bon.


SAMI

Elle trouve ça super bon,

elle me l'a dit tantôt.


MAUDE

Ah! Je sais pas, Sami...


SAMI

Regarde, Maude.

Si tu m'envoies une nouvelle fin

avant la fin du midi, je vais

avoir le temps de l'imprimer

et de remplacer

la dernière page.


MAUDE

Moi, je suis censée

dire quoi à Jen?

Elle pense que t'es en train

de tout lui avouer.


SAMI

Bien... rien.


MAUDE

Tu veux que je mente

à ma meilleure amie?

Non, je peux pas lui faire ça.


SAMI

Ah! Maude,

c'est une question

de vie ou de mort

pour mon couple.


JENNIFER apparaît dans l'écran.


JENNIFER

Qu'est-ce qui est une question

de vie ou de mort

pour ton couple?


SAMI

Oh! Euh... rien.

Oh! Skype va couper.

La connexion coupe!

Bye! Euh... Je...


JENNIFER, toujours à l'école, tente de joindre SAMI.


JENNIFER

Bon! En plus de pas répondre

à ses textos, il répond pas

à son téléphone.

(Soupirant)

Je pensais que ça se serait

enfin réglé.


MAUDE

Je sais, Jen...


JENNIFER

Hum...

Puis toi, pourquoi il t'a appelée?


MAUDE

Il voulait que je change

la fin de mon roman.

Genre là, là.


JENNIFER

Hein?

Il t'a pas demandé ça?


MAUDE

Oui, mais je t'ai dit,

j'ai pas voulu.


JENNIFER

Bon! Là, là, je suis tannée.


MAUDE

Attends!


JENNIFER sort presque en courant.


MAUDE

Houpelaï...


SAMI se verse un verre de jus tandis que FATIMA poursuit sa lecture.


FATIMA

Tu réponds, bolbol?


SAMI

Oui, oui, oui.


JENNIFER entre sans attendre qu'on ouvre.


SAMI

Qu'est-ce que tu fais ici?


FATIMA

C'est qui?


SAMI

Jennifer.


JENNIFER

Allo, Mme Mazari!


FATIMA

Bonjour, Jennifer.


JENNIFER

J'ai pris une décision.


SAMI

Quoi?


JENNIFER

Si t'es capable

de le dire à tes parents

qu'on sort ensemble,

je vais le faire à ta place.


SAMI est en mauvaise posture.


FÉLICIE est devant son casier. MADAME CARDINAL l'y retrouve.


MADAME CARDINAL

Félicie! Je t'ai trouvé un vélo!

J'ai emprunté celui

du prof d'éduc;

toi, tu vas prendre le mien!


FÉLICIE

Il y a juste un problème;

je me suis blessée tantôt

en courant.


MADAME CARDINAL

Ah non! Où ça?


FÉLICIE

À mon pied, je me suis fait

une grosse ampoule.


MADAME CARDINAL

C'est très fréquent

chez les coureurs.


FÉLICIE

En tout cas, ça fait mal!


MADAME CARDINAL

Je commence un remède miracle,

montre-moi ça!


FÉLICIE

Euh! C'est que...

ça fait tellement mal

que je peux pas enlever

mon soulier.


MADAME CARDINAL

Hein?


FÉLICIE aperçoit MAUDE à son casier et l'interpelle.


FÉLICIE

Hein, Maude?


MAUDE

Ah! Oui, oui,

elle a vraiment mal.


MADAME CARDINAL

Voyons donc! Bon, OK.

Bien, montre-moi-le, OK?


MADAME CARDINAL se penche et FÉLICIE feint une douleur intense.


FÉLICIE

Aïe! Aïe! Aïe! Ouh!

Je ne sens plus mon pied.


MADAME CARDINAL

Tu ne sens plus ton pied

à cause d'une ampoule?

OK! Je vais faire

très attention, hein.


MADAME CARDINAL détache le soulier de FÉLICIE qui lance un regard SOS à MAUDE.


FÉLICIE

OK! OK, OK, OK...

C'est pas vrai.


MADAME CARDINAL

Je le sais bien.

Ça ne te tente plus de

t'entraîner pour le triathlon?


FÉLICIE

Oui, mais je suis

tellement poche,

et vous, vous pétez des scores!

Je serai jamais assez bonne.


MADAME CARDINAL

Arrête, t'es pas poche

du tout. C'est normal,

tu viens de commencer.

Quand j'ai commencé,

j'étais bien pire que toi.


FÉLICIE

Pour vrai?


MADAME CARDINAL

La première fois

que j'ai couru deux kilomètres,

j'ai vomi dans mon sac de sport.


MAUDE

Ark!


MADAME CARDINAL

Bien oui.


FÉLICIE

C'est vrai que moi,

j'ai pas vomi.


MAUDE

T'as failli, par exemple.


MADAME CARDINAL

Non. Décourage-toi pas.

Tu vas voir, ça va bien aller.

Crois-en une vieille pro

du triathlon comme moi, hum?


FÉLICIE

OK, si vous le dites.


MADAME CARDINAL

Bon!


BRANDON-LEE fait encore une apparition surprise.


BRANDON-LEE

Allo, Mme Cardinal.


MADAME CARDINAL

Bonjour, Brandon-Lee.


BRANDON-LEE

Vous, ça fait longtemps que

vous faites du triathlon, hein?


MADAME CARDINAL

Bien, quand même, oui.


BRANDON-LEE

Non, je dis ça

parce que ça paraît.

Vous êtes vraiment en

shape.


MADAME CARDINAL

OK... Bon!

Je vais y aller, moi.


BRANDON-LEE

Peut-être que je pourrais

aller vous regarder courir

ou nager, mettons.


FÉLICIE

Brandon-Lee, es-tu en train

de "cruiser" Mme Cardinal?


BRANDON-LEE

Ouais, puis?

T'es jalouse?


MAUDE

Je pensais jamais

entendre ça de ma vie.


MADAME CARDINAL

Brandon-Lee,

comment je te dirais bien ça...

Ne fais plus jamais ça.


MADAME CARDINAL s'en va.


BRANDON-LEE

Coudon! C'est bien dur

à "cruiser", une madame.


MAUDE est découragée. FÉLICIE est vraiment inconfortable et s'en va.


SAMI tente de retenir JENNIFER pour sauver sa peau.


SAMI

Attends, Jen!

Jen, tu peux pas faire ça.


JENNIFER

Il faut, Sami.

C'est le moment ou jamais.


JENNIFER

(S'approchant de la table)

Ah! Mme Mazari, on a

quelque chose à vous annoncer.


FATIMA

C'est bon, j'ai deviné.


JENNIFER

Pour vrai?


FATIMA

(Se levant)

Ça concerne la fin du roman

de Maude, n'est-ce pas?

Toi, bolbol,tu es Samuel,

comme j'avais deviné.

Et toi, Jennifer,

tu es Jolianne,

je me trompe?


JENNIFER

Euh...


FATIMA

Elle te ressemble tellement.

Ce qui m'amène

à une question.


SAMI

Quoi?


FATIMA

Est-ce que vous vous

êtes déjà embrassés?


SAMI

Hein?


FATIMA

Embrassés sur la bouche

comme des amoureux? Hum?


SAMI

Voyons, maman!


JENNIFER

Pourquoi vous

nous demandez ça?


FATIMA

Parce que j'avais trop hâte

de voir comment ça allait finir,

alors j'ai lu la dernière

page du roman.


SAMI

Puis?


FATIMA

Samuel et Jolianne

s'embrassent.


SAMI

Ah oui? Ah!

Je me rappelle pas de ça.


FATIMA

Ils se déclarent

leur amour.

Ce bout-là...

Maude l'a inventé,

n'est-ce pas?

Parce que toi,

bolbol,

tu n'aurais jamais fait ça

sans parler à tes parents

d'abord, hein?


JENNIFER

Mme Mazari...

Euh...

Vous vous êtes

vraiment trompée.


FATIMA

Comment, trompée?


JENNIFER

Les personnages de...

Jolianne et Samuel,

c'est pas Sami et moi.

C'est Brandon-Lee et Félicie.


FATIMA

Tu es sûre?

Parce que Brandon-Lee est grand,

mais il est pas très gentil.


JENNIFER

Oui, mais c'est Maude

qui me l'a dit.

Je pense qu'elle le sait.

Vous pensiez vraiment que Sami

et moi, on se serait embrassés?


FATIMA

Je ne voulais pas

y croire, mais...


SAMI

Franchement, maman! J'aurais

jamais embrassé Jennifer.

Ouache!


FATIMA

Bon! Alors, quels personnages

sont inspirés de vous, alors?


JENNIFER

C'est Victor et Mélodie.


FATIMA

Mais ils vous ressemblent pas

du tout, ces deux-là!


SAMI

C'est ça

qu'on a dit à Maude,

mais elle a beaucoup

d'imagination.


FATIMA

(Commentant en arabe)

Bon! Alors, c'est une

très bonne histoire,

mais Maude, elle doit vraiment

revoir ses personnages

parce qu'on ne sait plus

qui est qui, hein!



SAMI soupire de soulagement



MAUDE discute avec BRANDON-LEE cherchant à comprendre son comportement de la journée. Tous les deux marchent dans les corridors de l'école.


MAUDE

T'essayais de ressembler

à Thivierge?


BRANDON-LEE

Bien... oui, là. Il paraît

qu'il montre ses fesses

dans ton roman et qu'il "cruise"

des filles plus vieilles.


MAUDE

Oui, mais pas

comme tu viens de le faire.

Ça paraît que tu l'as pas lu.


BRANDON-LEE

Whatever!Tu vois bien

que moi aussi, je suis game?


MAUDE

Oui, puis?


BRANDON-LEE

Vas-tu me mettre

dans ton roman?


MAUDE

C'est pour ça

que t'as fait tout ça?


BRANDON-LEE

Bien oui!


MAUDE

(Rigolant)

Ha! ha! ha!


BRANDON-LEE

Quoi?


MAUDE

Il est bien trop tard

pour ça!


BRANDON-LEE

Bien là!


MAUDE

Je suis rendue à l'étape

de la correction.

C'est pas le temps de rajouter

un personnage.


BRANDON-LEE

Ah...


MAUDE

De toute façon, j'en ai

déjà un qui montre ses fesses

et qui "cruise" des filles

plus vieilles.


BRANDON-LEE

Bon, OK, c'est beau!


MAUDE

Mais t'as tellement

essayé fort!

Je te promets que je vais

m'inspirer de toi

pour un personnage

dans mon deuxième roman.


BRANDON-LEE

Ah oui? Quel genre

de personnage?


MAUDE

Bien... un gars un peu nono

qui arrête pas de s'humilier

lui-même; tu vas être parfait!


JENNIFER et SAMI arrivent aux casiers en même temps que MAUDE.


MAUDE

Puis, comment ça s'est passé?


JENNIFER

Vraiment super.


JENNIFER et SAMI sont dans la chambre de SAMI après les classes.


FATIMA

(Dans une autre pièce)

Je vais faire les

courses pour le souper,

bolbol!


SAMI

OK, à plus tard.


SAMI ferme la porte de sa chambre et s'étend sur son lit. JENNIFER s'étend près de lui.


SAMI

Quelle journée poche!


JENNIFER

Oui, mets-en.


SAMI

Es-tu encore fâchée après moi?


JENNIFER

Bien non.


SAMI

Je m'excuse,

je me suis encore dégonflé.


JENNIFER

Moi aussi, je me suis

dégonflée comme une...

vieille balloune le lendemain

d'un party de fête. Ha!

Sami, ça ne peut plus

continuer comme ça.


SAMI

Je sais.

Ça fait presque un an.


JENNIFER

298 jours.


SAMI

Tu les comptes?


JENNIFER

Oui. J'ai pas envie que tu sois

malheureux plus longtemps.


SAMI

Moi, j'ai pas envie

de te faire de la peine.


JENNIFER

Qu'est-ce qu'on fait?


SAMI

Je sais pas. Peut-être

qu'on devrait casser?


JENNIFER

Hein? Es-tu malade?

Je veux pas qu'on casse!


SAMI

Moi non plus,

je veux pas qu'on casse.

Je suis tellement tanné

de me cacher, Jen!


JENNIFER

Peut-être qu'on devrait

prendre une pause.


SAMI

Une pause?

De combien de temps?


JENNIFER

Le temps que tu sois capable

de le dire à tes parents.


SAMI

Hum... oui.

Comme ça, au moins, pas besoin

de se cacher et de mentir, hum?


JENNIFER

On fait ça?


SAMI

On fait ça.

Hé! Je t'aime, Jolianne.


JENNIFER

Je t'aime, Samuel.


JENNIFER et SAMI se rapprochent l'un de l'autre.


Fin de l'épisode


MAUDE

(S'adressant au public de l'émission)

Pour jouer ou revoir des émissions,

visite le site Web

de Subito texto.


L'adresse internet suivante apparaît à l'écran : tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par