Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

On a Break

Jennifer and Sami are not taking their temporary break-up very well, and Mélanie ever so generously offers to help. Could she have any ulterior motives?



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


SAMI et JENNIFER répètent leur texte de Roméo et Juliette ensemble dans le local du journal.


JENNIFER

"Bon pèlerin, vous êtes

"trop sévère pour votre main

qui ne fait preuve en ceci

"que d'une respectueuse

"dévotion."


Madame PRÉFONTAINE prodigue ses conseils à SAMI et JENNIFER et MÉLANIE, qui travaille plus loin, écoute subtilement.


MADAME PRÉFONTAINE

Bien, peut-être

qu'on pourrait se lever, hein?

Rendre ça plus actif.

Sami, tu prends sa main et...

tu la laisses pas partir.

Tu la regardes dans les yeux

pendant toute la réplique.

Je veux qu'on sente

que tu as jamais rien croisé

de plus précieux qu'elle.

C'est la fille

la plus intelligente,

la plus belle, la plus

merveilleuse du monde.

Et il n'y a rien au monde

qui va t'empêcher avec elle.


JENNIFER

(Au bord des larmes)

Excusez.


JENNIFER s'en va.


MONSIEUR NOLIN s'adresse à ses étudiants dans une salle de classe.


MONSIEUR NOLIN

J'ai pensé qu'on pouvait

se servir du club de sciences

pour motiver mes classes

de premier cycle. Ça vous tente?


FRANCIS

Bien, ça dépend ce que vous

entendez par motiver.

Comptez pas sur nous autres

pour aller faire du cheerleading

dans vos cours.


MONSIEUR NOLIN

(Riant)

Très drôle, monsieur Beaucage.

Non, que penseriez-vous

d'organiser un concours?

Vous me proposez

des expériences intéressantes

pour les élèves de premier cycle

et réalistement réalisables.

Je choisis la proposition qui

va le plus motiver mes élèves

et le gagnant vient l'expliquer

en classe.


BASTIEN

OK, et on a combien

de temps pour faire ça?


MONSIEUR NOLIN

Jusqu'à demain.


FRANCIS

Jusqu'à demain? Bien, là!


MONSIEUR NOLIN

Ça va vous forcer à faire

des choix simples pour une fois.

Et si vous avez besoin

de mon aide pour trouver

des expériences, je suis là.


Une étudiante lève la main.


MONSIEUR NOLIN

Oui, Anne-Marie.

J'arrive.


FRANCIS

OK, Bastien, je sais exactement

ce qu'on va faire comme

expérience.


BASTIEN

Non, non, moi aussi!

Et je pense que j'ai pas mal

la meilleure idée.

Je serai imbattable.


FRANCIS

Bien, oui. C'est ça.


OK, tout ce qu'on a à faire-


BASTIEN

Quoi?


FRANCIS

Bien, c'est parce

qu'on finit toujours

par prendre mes idées

de toute façon.


BASTIEN

Non, mais depuis quand?


FRANCIS

OK, regarde, vas-y, je t'écoute.

Si tu tiens absolument

à nous faire perdre du temps.


BASTIEN

Si tu as pas le goût

d'entendre mon idée,

moi, ça me dérange pas.


FRANCIS

Tu avais l'air d'y tenir,

c'était bizarre.

OK, ce qu'on va faire-


BASTIEN

Ce qu'on va faire?

Je pense pas, non.

Moi, je vais faire mon idée.


FRANCIS soupire d'exaspération.


Au journal, SAMI et MADAME PRÉFONTAINE attendent le retour de JENNIFER.


MADAME PRÉFONTAINE

Bon, bien, je pense

que c'est clair que Jennifer

reviendra pas.


MÉLANIE écoute subtilement.


SAMI

Oui, bien, ce matin,

en éducation physique,

elle avait de la misère à courir.

Et... mal à la gorge.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah, bien, tu lui diras

qu'elle repose sa voix.

On a une répétition

avec Tybalt et le premier

Capulet demain soir.


MÉLANIE

(Se levant pour parler à SAMI)

Jennifer est pas malade.

Elle était même pas capable

de te regarder et elle avait

les yeux pleins d'eau.

Est-ce que vous êtes

en chicane?


SAMI

Non.


MÉLANIE

Non? Ta blonde part

en plein milieu d'une répet

avec les larmes aux yeux

et toi, au lieu

de lui courir après,

toi, tu restes ici

tranquille à jaser.


SAMI

OK, mais tu gardes ça

pour toi.


MÉLANIE

Oui.


SAMI

On est comme...

un peu en pause.


MÉLANIE

(Avec stupéfaction)

Quoi?


On retourne à la classe de MONSIEUR NOLIN.


MONSIEUR NOLIN

Alors quand vous êtes prêts,

vous venez me dire ce sur quoi

vous voulez travailler.


BASTIEN

Mais c'est moi en premier!


FRANCIS

Bien, oui. Bien, oui.

Vas-y en premier,

panique pas.


MONSIEUR NOLIN

Alors, qu'est-ce que vous avez

pour moi aujourd'hui?


BASTIEN

Rien. On a décidé

de pas travailler

en équipe pour une fois.


MONSIEUR NOLIN

Ah...


BASTIEN

Oui, mon idée,

c'est de montrer

aux jeunes de premier cycle

comment on fait pour accumuler

de l'énergie rapidement,

facilement et gratuitement

grâce à un four solaire.


FRANCIS

Hé! Mais comment...

le four solaire, c'est mon idée!


BASTIEN grimace de surprise.


JENNIFER est seule à son casier. MÉLANIE s'approche de JENNIFER.


MÉLANIE

Un de perdu,

dix de retrouvés, Jen.


JENNIFER

J'ai pas perdu de chocolat, là.


MÉLANIE

Bien, non, c'est pour

te consoler de ta rupture.


JENNIFER

Quelle rupture?

Il y a pas de rupture.


MÉLANIE

Jen, c'est correct.

Sami m'a tout dit.


JENNIFER

Hein? Il a dit rupture?

C'est parce qu'on est sensés

être en pause.


MÉLANIE

Oui, mais pause, rupture,

c'est un peu la même affaire,

non?


JENNIFER

Non, on va revenir ensemble,

c'est juste une pause.


MÉLANIE

Quand?


JENNIFER

Quand il va être capable

de le dire à ses parents.


MÉLANIE

OK, et ça, ça va être quand, Jen?

Parce que vous avez été ensemble

pendant presque un an

et il a jamais été capable.


JENNIFER

Bien, c'est pour ça

qu'on a pris une pause.

Pour qu'il trouve un moyen

pour qu'on soit ensemble.


MÉLANIE

Vraiment?


JENNIFER

Oui.


MÉLANIE

Et ça, tu es certaine

que c'est clair pour Sami aussi?


JENNIFER

Bien... Bien, oui, je pense...


MÉLANIE

Ça fait que ça marche

comment, votre affaire?

Êtes-vous complètement libres?

Je veux dire, est-ce que vous

vous parlez, mais vous vous

embrassez pas?

Ou êtes-vous juste des amis?

Est-ce que vous allez essayer de

voir si ça marcherait pas mieux

avec un autre gars

ou une autre fille?


JENNIFER

Non, non, non. Non, non.

C'est juste une pause.


MÉLANIE

Tu sais, Jen, souvent,

"prendre une pause",

c'est ça que les gars disent

quand ils veulent casser

sans que ça fasse trop mal.


JENNIFER

Attends, quand tu as parlé à Sami,

il t'a pas dit qu'on avait cassé?


MÉLANIE

Non. Mais ça avait l'air

plutôt définitif.

Je veux dire, il a pas parlé

de réconciliation non plus.


JENNIFER

Bien, qu'est-ce qu'il t'a dit?


MÉLANIE

Bien, je... Je me sentirais

vraiment mal de le trahir.


JENNIFER

OK, tu as raison, je vais l'appeler.


MÉLANIE retire le téléphone des mains de JENNIFER.


MÉLANIE

Jen, veux-tu vraiment

avoir l'air de la fille

qui s'accroche

et qui est pas capable

d'être indépendante

pendant plus que 45 secondes?


JENNIFER

Non.


MÉLANIE

Bon. Là, je bloque

le numéro de cell de Sami, OK?

Ça va t'aider à garder

un minimum de dignité.


JENNIFER

Bien, là,

si je lui parle pas,

comment je vais faire

pour savoir qu'être en pause,

c'est la même chose

pour lui et pour moi?


MÉLANIE

Tu demandes

à quelqu'un de garder

un oeil sur lui

de manière subtile?


JENNIFER

Tu ferais ça, toi?


MÉLANIE

Si tu veux, oui.


BASTIEN et FRANCIS discutent dans la classe, pendant que monsieur NOLIN écoute les projets des autres élèves.


BASTIEN

Oui, mais ça fait juste

te prouver que tu as pas

le monopole des bonnes idées.


FRANCIS

Ça prouve rien du tout.

OK, c'était une bonne idée.

Mais justement, Bastien,

c'était mon idée.


BASTIEN

Non, mais peu importe,

si on a eu la même idée,

c'est qu'à quelque part,

on a le même cerveau.

Ça fait que... arrêtons

de s'obstiner et pensons

à notre expérience

à la place.


FRANCIS

Ah, parce que maintenant,

c'est rendu notre expérience?


BASTIEN

On va pas faire la même

expérience chacun de notre bord?


FRANCIS

Pourquoi pas?


MONSIEUR NOLIN

Bon, normalement,

je vous aurais obligé

à faire des expériences

différentes, mais là,

je suis curieux de voir lequel

de vous deux arrivera

avec la meilleure version

de la même expérience.


FRANCIS et BASTIEN sortent de classe et se dirigent vers les casiers.


FRANCIS

Ah, ah! Tu vois!

Que le meilleur gagne,

Bastien!


BASTIEN

Là-dessus, je suis imbattable

pour rédiger des démarches

scientifiques.


FRANCIS

J'ai hâte de voir

comment tu vas vulgariser

le principe d'orientation parabolique

pour que ce soit le fun

et éducatif.


MADAME PRÉFONTAINE et MONSIEUR NOLIN se rejoignent dans le corridor et observent la scène de loin.


MADAME PRÉFONTAINE

Il y a des moments

comme ça qu'ils ont le don

de nous rappeler pourquoi

on a choisi l'enseignement.


MONSIEUR NOLIN

Ah, Francis et Bastien.

Parfois, j'ai l'impression

qu'ils sortent tout droit

de publicité gouvernementale

pour la persévérance scolaire.


MADAME PRÉFONTAINE

Prenez ce qui vous revient,

Viateur, vous avez vraiment

le tour de motiver

vos troupes en parascolaire.


MONSIEUR NOLIN

J'essaie.


MADAME PRÉFONTAINE

(Tendant une enveloppe)

Oh, bien, c'est pour vous.

Ça s'est trouvé par erreur

dans mon pigeonnier.


MONSIEUR NOLIN

Ah...


MADAME PRÉFONTAINE

Vous êtes le seul professeur

à avoir reçu une grande enveloppe

de la commission scolaire.

Je veux pas être indiscrète,

mais je...


MONSIEUR NOLIN

Non, c'est simplement

que Victoire-Desmarais

a déposé ma candidature

pour le prix "Vie pédagogique"

de la commission scolaire.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah, bien, c'est... Félicitations!

C'est un grand honneur.

Vie pédagogique...

je me souviens pas avoir entendu

parler de ce prix-là.


MONSIEUR NOLIN

Ah, c'est remis aux cinq ans

au début de l'année scolaire.

Mais ce qui est bien

avec ce prix-là, c'est que

ça vient avec une bourse

pour les activités pédagogiques,

alors si je gagne le prix, c'est

toute l'école qui gagne!


MADAME PRÉFONTAINE

Ah, oui? Toute l'école?

Grâce à vous!

Oh...


Madame PRÉFONTAINE se pâme et monsieur NOLIN poursuit son chemin.


Plus loin, aux casiers, JENNIFER rejoint MÉLANIE.


JENNIFER

Puis, as-tu

des nouvelles de Sami?


MÉLANIE

Jen, peux-tu avoir l'avoir

plus désespérée?

Demande-moi combien de fois

il s'est gratté la joue

entre le midi et la troisième

période, un coup parti!


JENNIFER

Il s'est gratté la joue?


MÉLANIE

On s'est pas dit

que la meilleure chose à faire,

c'est d'essayer

d'être un peu plus détachée?


JENNIFER

Mais j'y arrive pas, Mel.

J'arrête pas de penser à ce que

tu m'as dit tantôt

et si pour Sami, être en pause,

c'est comme une pré-rupture...


MÉLANIE

Au moins, ça te laisse

le temps de te faire à l'idée.


JENNIFER

Mais je veux pas être

en pré-rupture!

Je veux même pas

être en pause.

Je veux que tout s'arrange

et qu'on revienne ensemble.


MÉLANIE

Sais-tu ce que ça te prend?

La chose qui fonctionne

à tous les coups

dans une situation compliquée

comme la tienne?

La bonne vieille jalousie.

Si Sami te voit avec...

je sais pas, moi, Benjamin,

admettons, ça va peut-être

l'aider à réaliser

que tu vas pas l'attendre

pour toujours.


JENNIFER

Non.


MÉLANIE

Oui, non, oublie ça.

Finalement, c'est peut-être

mieux de rien changer.

On sait jamais,

les miracles existent.


JENNIFER

OK...


MÉLANIE

OK? Ah, génial. Laisse-moi faire,

tu le regretteras pas!


JENNIFER

Oui, mais si jamais--


SAMI arrive à ce moment.


SAMI

Jen, tu es là!


MÉLANIE

Non, Sami,

tu ne peux pas lui parler.


SAMI

Hein?


MÉLANIE

Jennifer m'a mandaté

pour être votre agente

de communication.

Ça fait que si tu as

quelque chose à lui dire,

tu me le dis à moi et moi,

je transmets le message.


SAMI

Pourquoi?


MÉLANIE

Parce que vous n'êtes plus

en couple. OK, vous êtes

en pause.


SAMI

Non, c'est absurde.

Bon, Jen, je voulais--


MÉLANIE

Sami, viens avec moi, je vais

t'expliquer comment ça marche.


JENNIFER regarde le plancher et MÉLANIE tire SAMI plus loin.


FRANCIS et BASTIEN travaille sur leur projet chez FRANCIS.


BASTIEN

Ça tiendra jamais,

ton affaire!


FRANCIS

Passe-moi le papier

d'aluminium, s'il te plaît.


JENNIFER entre dans la cuisine.


JENNIFER

Qu'est-ce que vous faites?


FRANCIS ET BASTIEN

Un four solaire.

Mais pas ensemble!


BASTIEN

Et pas la même sorte!


JENNIFER

Pourquoi?

Parce qu'on veut savoir

qui est le meilleur.


BASTIEN

Oui, mais moi,

ma sorte de four

est beaucoup plus facile

à construire.


FRANCIS

Ma sorte de four

est pas mal plus efficace.


BASTIEN

Quand c'est fabriqué

par des experts

avec une coupole de 4 mètres

de diamètre, laisse-moi te dire

que c'est beaucoup mieux

que ton bol à salade.


FRANCIS

Bon, passe-moi la colle,

s'il te plaît.


BASTIEN

Oui, mais fais très,

très, très attention,

mets-en juste sur les bords

parce que sinon, la chaleur

va faire fondre la colle

et le papier va glisser.


FRANCIS

OK. Oui, c'est vrai.

C'est vrai.


JENNIFER

Et les boîtes de céréales,

c'est pour quoi?


BASTIEN

Ah, ça, c'est parce qu'on

ne travaille plus ensemble.


FRANCIS

Bastien, c'est pas

la bonne colle. Hum...

OK, peut-être que si j'essaie

de recouvrir l'entièreté du bol

avec du papier d'aluminium.



BASTIEN

Bien, non, ça va être plissé

et ça va mal réfléchir!


BASTIEN se lève en soupirant et pousse FRANCIS pour prendre sa place.


Pendant ce temps, MÉLANIE et SAMI discutent dans la salle des pas perdus.


SAMI

Et est-ce qu'elle t'a dit

pourquoi elle ne veut plus

me parler?


MÉLANIE

Vous êtes en pause, Sami.

Tout peut pas être

exactement comme quand

tu sortais avec elle,

il faut que ce soit différent

sinon ce serait pas une pause.


SAMI

Il me semble

que c'est pas son genre.


MADAME PRÉFONTAINE passe par la salle des pas perdus.


MADAME PRÉFONTAINE

(S'adressant à SAMI)

Ah, Roméo. Justement,

celui que je cherchais.

J'ai réservé le local du journal

pour demain midi.

Juste une petite répétition

supplémentaire pour remplacer

celle d'aujourd'hui

qui a un peu coupé court.


SAMI

Bien, je suis désolé,

madame Préfontaine,

mais je pourrai pas.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah, non? Bien, maintenant,

d'abord? Parce que moi, ça me fait

plaisir de donner de mon temps

si c'est pour vous aider

à mieux vivre votre parcours

pédagogique.


SAMI

Oui, oui, bien, écoutez,

c'est vraiment généreux,

mais j'ai une récupération

en sciences qui commence

dans dix minutes, donc...


MADAME PRÉFONTAINE

Ah, bien, c'est dommage ça.

Ah, bien, je vais essayer

de trouver notre Juliette

pour travailler avec elle.


MÉLANIE

Madame, madame!

Parlant de Juliette...

Jennifer va pas vraiment mieux,

elle m'a demandé de la remplacer

pour la répétition de demain soir,

mais peut-être pour plus

longtemps aussi.


SAMI

Hein?


MADAME PRÉFONTAINE

Ah... Bien, pourquoi?


MÉLANIE

Bien, elle a complètement

perdu la voix. Il n'y a plus

un son qui sort.

Il faut vraiment qu'elle prenne

une pause.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah, bien, qu'elle repose sa voix...

On va mettre les bouchées

doubles à son retour.


SAMI

C'était quoi, ça?

J'ai entendu Jennifer

poser une question en math,

elle a pas de problèmes

avec sa voix.


MÉLANIE

Qu'est-ce que tu voulais

que je lui dise, Sami?

Que sa Juliette a besoin d'air

loin de son Roméo

pour peser ses options?


SAMI

Ses options? Quelles options?


Chez les BEAUCAGE, BASTIEN et FRANCIS collaborent pour confectionner leurs fours.


JENNIFER

Vous avez une drôle de façon

de pas travailler en équipe.


FRANCIS

Oui, bien, c'est... c'est

parce qu'on a pas l'habitude.


BASTIEN

Bon, à partir de maintenant,

on ne travaille plus ensemble!


FRANCIS

Oui, oui, OK.


FRANCIS ET BASTIEN retournent à leur projet, mais se trompent et prennent chacun le projet de l'autre.


FRANCIS

(S'assoyant devant le projet de BASTIEN)

Euh...


JENNIFER

Euh, les gars?


FRANCIS

Quoi?


JENNIFER

C'est peut-être moi

qui ai rien compris,

mais si c'est une compétition

et que vous êtes pas supposés

travailler en équipe,

pourquoi vous venez

de changer de four?


BASTIEN

Oui, elle a un peu raison, là.


FRANCIS

Oui, OK, euh...

Bon, à partir de maintenant,

on va se séparer parce que bientôt,

on ne saura même plus quel four

est à qui.


BASTIEN

OK, bon, bien, pas le choix,

il faut que j'y aille.

(Emportant le projet de FRANCIS)

Alors, je vais aller m'installer

dans le salon.


FRANCIS

Oui, c'est bon.

Bonne idée.


JENNIFER

Bastien?


BASTIEN

Hein?


JENNIFER

Est-ce que tu es sûr

que tu as le bon four?


BASTIEN

Si j'ai le bon... quand... euh...


BASTIEN dépose le projet de FRANCIS sur la table et reprend le sien.


BASTIEN

Donne-moi ça!


FRANCIS

(S'assurant que tout est en ordre)

OK. Attends une minute.


MÉLANIE continue d'en faire à sa tête avec SAMI.


MÉLANIE

Sami, vous êtes pas les seuls

humains sur la Terre, tu sais.


SAMI se penche sur son téléphone.


SAMI envoie un message à JENNIFER.


SAMI (Par message texte)

JEN : Faut qu'on parle!

Réponds!


MÉLANIE

Des fois, une pause, ça sert

aussi à se rendre compte

qu'on serait peut-être mieux

avec quelqu'un d'autre.

Quelqu'un de... de plus léger,

qui se prend pas la tête

avec des gros drames

parce qu'elle est

juste bien contente

de passer ses samedis

à magasiner ou à chanter.

Ou juste quelqu'un

de différent, tu sais.


SAMI

Ah, non, je vais être

en retard à ma récupération.


MÉLANIE

Hein? Non, mais Sami, attends!


SAMI et MÉLANIE sont assis l'un derrière l'autre dans la classe de Monsieur NOLIN.


SAMI

Elle répond pas. Ça fait déjà

15 minutes que je l'ai textée.

D'habitude, elle répond

super vite.


MÉLANIE

Oui, mais d'habitude,

vous êtes pas en pause.


SAMI

Tu penses qu'elle m'ignore?

Texte-la, je veux voir

si elle va te répondre.


MÉLANIE envoie un message.


MÉLANIE (Par message texte)

Sami vient de refuser

une répète!


SAMI

Demande-lui pourquoi

elle me répond pas!


MÉLANIE

Je sais pas si je devrais,

vous êtes en pause, tu sais.


MÉLANIE envoie un émoticône de visage triste à JENNIFER.


SAMI

Merci, Mélanie.


MÉLANIE

Tu sais, moi, je veux juste

vous aider à clarifier

vos affaires.

Et parlant de ça, penses-tu

que tu pourrais m'aider

avec le rôle de Juliette?


MÉLANIE reçoit un message


JENNIFER (Par message texte)

Faut pas qu'il lâche!!!


MÉLANIE

Juste toi et moi. Pas besoin

de madame Préfontaine.

C'est Jennifer qui insiste.


Monsieur NOLIN entend la conversation et s'approche de SAMI en le regardant d'un drôle d'air.


MONSIEUR NOLIN

(Tendant la main pour avoir le téléphone de SAMI)

Je vais en prendre soin

jusqu'à la fin de la période

de récupération.

Vous aussi, Mélanie.

D'ailleurs, qu'est-ce

que vous faites ici,

mademoiselle Prud'homme?


MÉLANIE

Bien, je... J'avais pas

une récupération aujourd'hui?


MONSIEUR NOLIN

Pas à ce que je sache, non.


MÉLANIE

(Se levant pour partir)

Ah, bon, bien...


MONSIEUR NOLIN

Maintenant que vous êtes là,

je vais pas vous mettre

à la porte.

Non, j'ai tout ce qu'il faut ici

pour vous faire faire

un peu d'enrichissement.


MÉLANIE

Bien, oui. Profitons-en...


FRANCIS travaille seul sur son projet pendant que JENNIFER déprime assise à côté de lui.


FRANCIS

(Criant)

Maudite bébelle pas

professionnelle pantoute!


JENNIFER

Arrête donc de niaiser et va

demander de l'aide à Bastien.


FRANCIS

Non! On a décidé qu'on faisait

le projet chacun de notre côté.


JENNIFER

Pourquoi?

Tu soupires chaque trois secondes

et on entend Bastien insulter

son four aussi souvent.


BASTIEN travaille de son côté dans le salon chez les BEAUCAGE.


BASTIEN

Hé, maudite bébelle!

Ça veut pas fermer!


JENNIFER

D'habitude, vous avez l'air

d'avoir du fun ensemble.


FRANCIS

Des fois, c'est un petit peu

plus qu'une question de fun,

c'est une question de fierté.


JENNIFER

OK, je comprends vraiment pas

ce que vous essayez de prouver.


FRANCIS

Dans une équipe, il y a

un cerveau et il y a un manuel!


BASTIEN

N'importe quoi!


FRANCIS

Il est grand temps

que monsieur Bastien

reconnaisse qu'il y a

un de ces deux rôles-là

qui me revient plus souvent

et ce pour

une excellente raison!


BASTIEN

Dans tes rêves, Francis!


JENNIFER

OK, ça fait que tout ça,

c'est une raison

de fierté et d'orgueil

masculine mal placée?


FRANCIS

Appelle ça comme tu veux,

moi, je pense juste

qu'une petite pause une fois

de temps en temps,

ça peut toujours faire du bien.


JENNIFER réagit au mot « pause ».


Monsieur NOLIN est penché au-dessus de la table de SAMI. MÉLANIE regarde son exercice à faire d'un air dégoûté.


Pendant ce temps, les téléphones déposés sur la table de monsieur NOLIN vibrent.


Le lendemain, près des casiers. JENNIFER et MÉLANIE se préparent pour leurs cours.


MÉLANIE

Bien, voyons, Jen,

qu'est-ce que tu as?


JENNIFER

J'ai craqué.

Je l'ai appelé trois fois

et il a pas répondu.

Et là, bien, j'ai vraiment l'air

de la fille super pénible

et demandante.

J'aurais dû t'écouter.


MÉLANIE

Tu l'as appelé? Quand?


JENNIFER

Hier après l'école.

Penses-tu que ça se peut

que son cell ne marche plus?

Il est tellement vieux.


MÉLANIE

Bien, il fonctionnait hier

en fin d'après-midi.


JENNIFER

Mais là, qu'est-ce que je fais?

Je vais le voir?

Je lui envoie un texto?


MÉLANIE

Tu penses pas que...

ce serait peut-être

l'occasion d'essayer

de passer à autre chose?


JENNIFER

Autre chose que quoi?


MÉLANIE

Bien, que Sami. Hein?

Moi, je regarde

votre break et je trouve

que votre relation,

c'est un gros paquet

de troubles.

Es-tu certaine que ça vaut

vraiment la peine?

Regarde, on se voit en math

en deuxième période, OK?

Penses-y.


Dans la classe de monsieur NOLIN, les étudiants ont apporté leurs projets.


BASTIEN

(S'adressant à FRANCIS)

Bien, c'est un four, ça?

Ou une espèce de casque

pour se protéger

des ondes extraterrestres?


FRANCIS

(Riant)

Très drôle.

Tu sauras qu'en sciences,

ce qui importe, c'est la science,

c'est pas l'esthétisme.


BASTIEN

Si tu le dis.


JENNIFER est toujours à son casier quand madame PRÉFONTAINE la rejoint.


MADAME PRÉFONTAINE

Je m'en doutais bien

que tu avais pas vraiment

un problème de voix.


JENNIFER

Ah, je suis désolée,

c'est que--


MADAME PRÉFONTAINE

Ça va, Jennifer, je comprends.


JENNIFER

Ah, oui?


MADAME PRÉFONTAINE

J'imagine que c'est à cause

de vos rôles, c'est ça?


JENNIFER

Bien, euh...


MADAME PRÉFONTAINE

J'aurais dû m'en douter

que d'avoir à jouer les amoureux,

ça mettrait de la pression

sur votre amitié.


JENNIFER

Bien, je sais pas, là.


MADAME PRÉFONTAINE

Bien, oui. Mais laisse-moi

te dire une chose, Jennifer.

J'ai eu plusieurs mois pour vous

observer, Sami et toi,

j'ai vu votre relation

se développer.


JENNIFER

Notre relation?


MADAME PRÉFONTAINE

Des amitiés comme la vôtre,

c'est exceptionnel!

On va pas se priver de ça

quand tout pourrait tellement

facilement s'arranger

par une bonne conversation

à coeur ouvert.


JENNIFER affiche un air plus joyeux.


De retour dans la classe de monsieur NOLIN, c'est le dévoilement du projet gagnant.


MONSIEUR NOLIN

Alors, félicitations,

vos projets sont tous

très, très intéressants.

Malheureusement, il faut choisir

qu'un seul projet.

Alors, j'ai le plaisir

d'annoncer que l'honneur revient

aux patates électriques

de Anne-Marie Cadorette.

Bravo. Bravo, bravo.


FRANCIS se tourne vers BASTIEN en grimaçant.


MÉLANIE se prépare pour pour sa rencontre avec SAMI et tamise l'éclairage dans le local du journal.


SAMI entre dans le local et remarque un goûter sur la table.


SAMI

Euh, c'était pas sensé être

une répétition pour Juliette?


MÉLANIE

Oui, mais je me suis dit

qu'on pourrait peut-être

manger notre dessert

en même temps.


SAMI

Mais pourquoi

les néons sont fermés,

il fait à peine assez clair

pour lire un texte?


MÉLANIE

Pas besoin de le lire,

on le connaît par coeur.

Bon, viens-t'en,

on n'a pas beaucoup de temps.

Biscuit?


SAMI

Qu'est-ce qui se passe, Mélanie?


JENNIFER arrive derrière MÉLANIE.


JENNIFER

Oui, moi aussi, j'aimerais ça savoir

ce qui se passe.


JENNIFER allume les néons et MÉLANIE est prise au piège.


BASTIEN et FRANCIS sont insatisfaits du résultats du concours dans la classe de monsieur NOLIN.


FRANCIS

Je comprends pas.


BASTIEN

Normalement, c'est toujours nous

qui remportons ces trucs-là.


FRANCIS

Je pense que je sais

ce qui s'est passé.


BASTIEN

Hein? Attends,

est-ce que tu penses

qu'elle aurait peut-être

acheté le vote?


FRANCIS

Non, monsieur Nolin se ferait

jamais corrompre comme ça.

Je pense qu'il a voulu

nous donner une leçon.


BASTIEN

Mais c'est tellement ça!

Oui, il veut nous montrer

et nous faire comprendre

à quel point on était beaucoup

plus forts à deux!


FRANCIS

C'est ça. Mais tu crois pas

qu'il est allé trop loin?


BASTIEN

(Soupirant)

Regarde, il va falloir

qu'on pile sur notre orgueil

et lui dire: Regarde,

c'est beau, on a compris.


FRANCIS

Hé, on aura pas le choix

de se mettre à genoux,

même pire, il va falloir

ramper jusqu'à ses pieds.


BASTIEN

Hé, c'est soit ça, ou laisser

la patate électrique gagner.


FRANCIS

(Feignant la nausée)

Voilà.


MÉLANIE tente de se sortir du pétrin.


MÉLANIE

J'ai juste fait

ce que tu m'as demandé.

J'ai gardé un oeil sur lui.


SAMI

Hein? Comment ça?


JENNIFER

Euh, c'était pas ça

que je voulais dire

par garder un oeil sur lui,

Mel, et tu le sais très bien!


SAMI

Ah, oui? Bien, ça voulait

dire quoi d'abord?

Tu voulais qu'elle me surveille?

Tu ne me fais plus confiance?


JENNIFER

Bien, non, c'est...


SAMI

C'est un genre de test?


JENNIFER

Non, Sami, tu comprends pas--


SAMI

Tu réponds pas à mes textos.

Tu ne veux plus me parler

et tu demandes à Mélanie

de me surveiller!

Non, je comprends pas.

(Quittant la pièce en claquant la porte)

Et je pense que je n'ai plus

envie de comprendre.


Madame PRÉFONTAINE et monsieur NOLIN discutent dans le corridor.


MADAME PRÉFONTAINE

J'ai dit à Roméo de se rendre

à un endroit précis

et j'ai dit à Juliette

où se trouverait Roméo.

Et c'est comme ça que grâce

à mon intervention judicieuse,

j'ai aidé une élève

à régler une situation délicate.

Ça menaçait de ruiner

les bienfaits éducatifs

de l'activité théâtrale

que je dirige bénévolement.


MONSIEUR NOLIN

Bien, mes félicitations,

Nicole. Vos élèves sont chanceux

de vous avoir.


MADAME PRÉFONTAINE

Est-ce que vous croyez

que ce sera, éventuellement,

le genre d'actions remarquées

pour justifier une mise

en nomination

pour le prix "vie pédagogique"?


Les deux professeurs s'arrêtent près des casiers. BASTIEN et FRANCIS interpellent les professeurs.


FRANCIS

Monsieur Nolin,

est-ce que vous êtes disponible?


BASTIEN

Oui, on a vraiment besoin

de vous parler.


MADAME PRÉFONTAINE

Gênez-vous pas pour moi.


FRANCIS

OK, on voulait vous dire,

vous pouvez annoncer le

véritable gagnant du concours.

Bastien et moi,

on a compris notre leçon.


MONSIEUR NOLIN

Mais le gagnant a déjà été

annoncé, vous étiez là!

La patate électrique!


BASTIEN

Ah, il veut vraiment

l'explication totale.


FRANCIS

Oui, OK.

On a compris, hein.

Mon four est sensé être

le plus efficace,

mais sans le savoir-faire

de Bastien, bien,

j'ai laissé passer

quelques défauts de fabrication.


BASTIEN

Mon four fonctionne bien,

mais il innove pas,

parce que j'ai pas essayé

de viser le meilleur

et je me suis retrouvé

avec un résultat assez moyen.


FRANCIS

Et si on avait travaillé

ensemble comme d'habitude, bien,

nos forces et nos faiblesses

se seront équilibrées.


BASTIEN

Et on aurait eu

un meilleur résultat.


MONSIEUR NOLIN

Ah, je suis bien d'accord.

Et bravo pour cette belle

introspection.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah, oui. Bravo.


MONSIEUR NOLIN

Mais ça change rien

aux résultats.

Le gagnant reste

la patate électrique.

Il y a rien qui impressionne

les jeunes comme un légume

qui produit de l'électricité.


FRANCIS et BASTIEN accusent le coup.


BASTIEN

Viens-t'en, Francis.


MADAME PRÉFONTAINE

Viateur, je m'incline.

Votre dextérité éducative

est inégalable.

J'ai absolument aucune chance

de mettre la main

sur le prix "vie pédagogique"

dans un avenir rapproché.


MONSIEUR NOLIN

Non, ça, c'est certain!

Pour recevoir le prix

"vie pédagogique",

le principal critère

de sélection, c'est d'avoir

35 ans d'enseignement

derrière la cravate.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah, bien, je vais définitivement

devoir attendre encore

quelques années.


MONSIEUR NOLIN

Ça, c'est vrai, mais selon moi,

vous êtes très, très bien partie.


JENNIFER discute avec MÉLANIE dans le local du journal.


JENNIFER

Tu pensais quand même pas

que me voler Sami ça m'aiderait?


MÉLANIE

Eille relaxe, je suis pas une voleuse

de chum, vous étiez en pause.


JENNIFER

Mélanie, tu as fait semblant

d'être de mon côté pour essayer

de l'avoir et tu as eu aucun

problème à me trahir pour-


MÉLANIE

Te trahir? Mais tellement pas!

Je en sais même plus

pourquoi j'essayais de vous aider,

vous êtes désespérants.


JENNIFER

Ah, oui? Qu'est-ce que

tu as fait pour nous aider?


MÉLANIE

Moi, je voyais cette pause-là

comme l'occasion de vous montrer

que votre relation, c'est un gros paquet

de troubles. Surtout pour toi.


JENNIFER

Moi, là, si c'est ça que

je veux d'être avec lui, hum?

Même s'il a une famille super intense

et même si ses parents

m'accepteront peut-être jamais.


MÉLANIE

Wow, ça... ça a l'air le fun

d'être avec un Mazari.


JENNIFER

C'est pas drôle.

Là, là, il pense que je le niaise

et que je lui fais pas

confiance.

Et il pense peut-être même

que je l'ai jamais aimé

et je sais même pas

s'il va se donner la peine

de casser officiellement

ou si c'est la dernière fois

que je viens

de lui parler de toute-


MÉLANIE

Arrête, vous aimez trop ça

vous roulez dans le gros drame,

tous les deux, vous êtes faits

l'un pour l'autre.


JENNIFER

Là, il est trop tard, il est

parti, il a claqué la porte.


MÉLANIE

Parce qu'il voulait que tu lui

coures après et que tu lui

fasses une grosse déclaration

tragique dans le corridor.


JENNIFER

Tu penses?


MÉLANIE

Bien, oui! Je te gage

ce que tu veux qu'il attend

derrière la porte

en train de soupirer

dans l'angoisse

et de se demander

s'il vient pas de ruiner sa vie.


JENNIFER

OK, mais d'un coup qu'il--


MÉLANIE

Vas-y, je vais le texter

pour lui dire que tu le cherches.

OK, go.


JENNIFER

OK...


MÉLANIE

(Sortant dans le corridor)

Et je vais même lui dire

que tu vas t'évanouir

de désespoir amoureux

si tu le vois pas

dans les 45 secondes.

Envoye, go.

Vas-y. Vas-y.


MÉLANIE envoie un message texte.


MÉLANIE (Par message texte)

Parle à ta blonde,

elle capote.


MÉLANIE retourne dans le local du journal et fait face à sa solitude.


Plus tard, près des casiers, FRANCIS et BASTIEN n'en reviennent pas.


FRANCIS

C'est révoltant.


BASTIEN

Mais à quoi ça sert de se forcer

pour avoir des idées géniales

si on peut même pas

remarquer notre génie?


FRANCIS

Peut-être à faire des brownies.


BASTIEN

Mais as-tu un four assez puissant?


FRANCIS

Bien, peut-être que si tu m'aides

à ajuster l'orientation du bol

et peut-être que si on trouvait

un moule à gâteau

assez petit, je sais pas.


BASTIEN

(En marchant vers la sortie)

Bien, oui, on pourrait

en fabriquer un

en papier d'aluminium,

comme ça, ça doublement...


SAMI et JENNIFER sont de nouveau ensemble, assis à une table dans la salle des pas perdus.


Fin de l'épisode


MÉLANIE

(S'adressant au public de l'émission)

Savais-tu qu'on a

un blogue, maintenant?

Visite-le en allant

sur le site de Subito texto.


Générique de fermeture


Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par