Universe image Subito Texto Universe image Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent and Sami are starting high school. Together, they try to ease into a foreign world, full of promise but also fraught with worries!

Official sitefor Subito Texto
Share

A plugin is needed to display this content

https://get.adobe.com/flashplayer/

Too Much on Her Plate?

Maude thinks she can do everything despite her already overloaded schedule. As for Marc-O, he has to show benevolence toward his enemy, Raphaël Jolicoeur, if he wants to get the Young Volunteers´ hospitality badge.



Production year: 2015

Accessibility
Change the behavior of the player

VIDEO TRANSCRIPT

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


Chez les Allard-Fraser, JACQUES s'approche de MAUDE qui est devant son ordinateur.


JACQUES

Salut, ma grande!

Déjà sur ton ordi?


MAUDE

J'ai pas le choix.

J'ai une journée super chargée.

Regarde mon horaire.


JACQUES

Ah. Woh!

Il y a tellement

de couleurs là-dedans

que ça me donne

mal à la tête.

Le jaune, c'est pour quoi?

La pause pipi?


MAUDE

Oui.


JACQUES

Tu vas être capable de faire

tout ça en une seule journée?


MAUDE

Bien oui, ne t'inquiète pas.


JACQUES

Ah. Ça te tenterait pas

de me préparer

un bel horaire pour

ma grosse journée, à moi?


MAUDE

Pauvre petit papa, qui a

une grosse présentation à faire

à l'après-midi "carrières".

Je pense que

tu vas survivre sans.

Hum? Ah.

J'ai un courriel

de M. Bonet, mon éditeur.


Pendant ce temps, à l'école Victoire-Desmarais, SIERRA s'approche de MARC-O.


MARC-O

Hé, Sierra, ça va?


SIERRA

Oui.


MARC-O

Super!


SIERRA

T'as l'air donc bien

de bonne humeur!


MARC-O

Ouais, j'attends mon JB.


SIERRA

Ton quoi?


MARC-O

Le Jeune bénévole

qui est jumelé avec moi,

il va passer la journée ici!


SIERRA

T'as l'air super motivé.


MARC-O

Si je m'occupe bien de lui,

je vais recevoir le badge

de l'hospitalité.

Ça fait des mois que j'attends.


SIERRA

Ah, OK.


MARC-O

Mais pense pas que

je fais ça juste pour ça.


SIERRA

Bien, non, voyons.


MARC-O

Je m'entends super bien

avec mon coéquipier.

Il est super cool.


RAPHAËL s'approche d'eux à ce moment.


SIERRA

Ah.


RAPHAËL

Salut, Marc-Olivier!


MARC-O a un sourire figé. Pendant ce temps, MAUDE et JACQUES poursuivent leur discussion.


JACQUES

Bonne nouvelle, j'espère.


MAUDE

J'ai oublié!


JACQUES

Qu'est-ce qui se passe?


MAUDE

Bien oui, il a raison.

Il faut que je remette mon

manuscrit corrigé aujourd'hui.


JACQUES

Peux-tu le faire aussi?

C'est important, ton roman.


MAUDE

Je sais, mais...

Bien, j'ai presque fini.

Je vais profiter

de l'après-midi "carrières"

pour le terminer.

On n'aura pas de cours.


JACQUES

Wow! Quel sens

de l'organisation!

Tu retiens pas de ta mère,

certain.


MAUDE

Non? Si je retiens pas de

ma mère, je retiens de qui?


JACQUES

Bien oui,

c'est de ta mère.

La preuve, regarde ça.


JACQUES montre alors à MAUDE une feuille pleine de barbeaux.


JACQUES

C'est mon aide-mémoire pour ma

présentation de cet après-midi.


MAUDE

OK! Il y a tellement de barbeaux

que ça me donne mal à la tête.


JACQUES

Hé! Hé!


Pendant ce temps, MARC-O, SIERRA et RAPHAËL poursuivent leur discussion.


RAPHAËL

L'école est pas

aussi belle que la mienne,

mais pour une école publique,

c'est pas si pire.


MARC-O

Raphaël, qu'est-ce que

tu fais là?


RAPHAËL

Bel accueil!

T'es pas content de me voir?

Je suis ton Jeune bénévole

jumelé.


MARC-O

Euh, non, c'est censé

être Félix-Étienne.


RAPHAËL

Ils m'ont mis à sa place.

Normal, j'ai le badge

du remplaçant.

T'as même pas mis

ton uniforme.


MARC-O

Non, c'était pas obligatoire.


SIERRA

Salut! Moi, c'est Sierra.

Bel uniforme!


RAPHAËL

Merci. Moi, c'est

Raphaël Jolicoeur.

Je pense que t'as déjà

entendu parler de moi.


SIERRA

Euh... non.


RAPHAËL

Non? Je suis le Jeune bénévole

qui s'est mérité

le plus de badges de l'histoire

des Jeunes bénévoles.


MARC-O

Franchement, Sierra,

t'es censée savoir ça.


MARC-O et SIERRA rient.


RAPHAËL

En effet.


SIERRA

Ah, bien... bravo.


RAPHAËL

On commence en quoi,

ce matin?

Bien, je connais pas

votre horaire.

J'ai pas pris de chance,

j'ai apporté tous mes livres.


MARC-O

Bien, on a math

puis français, ce matin.


RAPHAËL

Bien... Voyons.

T'as juste à l'apporter

pour moi.

Ça va être bon pour

ton badge de l'hospitalité.


MARC-O

Comment tu sais

que je veux ce badge-là?


RAPHAËL

Il y a pas grand-chose que

je sais pas à propos des JB.

Moi, je vais profiter

de ma journée pour obtenir

le seul badge qu'il me manque

dans le niveau 3.


MARC-O

Le badge du gossant?


RAPHAËL

Non. Celui de l'initiative.

Ça devrait pas

être si compliqué.

Ma mère dit

toujours que...

je suis un leader naturel.


SIERRA

Bon, bien...

bonne chance!


SIERRA s'éloigne.


RAPHAËL

Si j'étais à ta place,

je me proposerais

un tour guidé de l'école.

Si tu veux avoir ton badge,

il faut que tu prennes ça

au sérieux.


MARC-O

J'allais le faire.


Un peu plus tard, à l'école Victoire-Desmarais, FRANK s'approche de MAUDE.


FRANK

Maude! On a un problème.

J'ai appelé Guylaine

pour lui parler

du stand qu'elle doit tenir

cet après-midi,

mais elle avait oublié

que c'était aujourd'hui.


MAUDE

Ah, bon?


FRANK

Moi, je la remplacerais,

mais je sais même pas

faire cuire un oeuf.


MAUDE

Euh... je vais trouver

quelqu'un pour la remplacer...

de plus débrouillard.


FRANK

Hum. Pour vrai?

Hum-hum.


MAUDE

Merci, Maude,

tu me sauves la vie.

J'ai tellement de choses

à faire aujourd'hui.


FRANK s'éloigne. MAUDE écrit alors une note dans son cellulaire.


MAUDE

Trouver remplaçant à Guylaine.


BRANDON-LEE s'approche à ce moment de MAUDE.


BRANDON-LEE

Salut, Maude!


MAUDE

Ah, Brandon-Lee!

J'ai besoin de quelqu'un

pour animer

le stand des métiers de

la restauration, cet après-midi.

D'après toi, est-ce que

Madame Café serait bonne?


BRANDON-LEE

Ça dépend pour quoi?

Pour faire fuir le monde, oui.

Mais je pourrais le faire, moi.


MAUDE

Ha! ha! ha!


BRANDON-LEE

Je pourrais parler de ma job

de livreur de repas.

Je peux pas être plus plate

que Madame Café, quand même.


MAUDE

C'est sûr, mais...


BRANDON-LEE

Mais c'est pas

tout le monde qui est capable

de travailler

et d'étudier en même temps.

Je pourrais donner mes trucs.


MAUDE

Tes trucs

pour ne pas étudier?

T'auras pas le temps,

on a juste un après-midi.

Hum. OK, c'est pas fou.

De toute façon, j'ai pas le

temps trouver quelqu'un d'autre.


BRANDON-LEE

Tu vas voir, mon stand,

ça va être un gros hit.


MAUDE

Hum. OK.


Un peu plus tard, SIERRA s'approche de MAUDE dans le local du journal étudiant.


SIERRA

Salut!

Qu'est-ce que tu fais?


MAUDE

Je prépare les présentations

pour cet après-midi.


SIERRA

Il est pas un peu tôt

pour faire ça?


MAUDE

J'ai trop de trucs

à faire aujourd'hui.

Regarde! Ils n'ont qu'à prendre

ce papier-là, ça explique tout.


SIERRA

T'es la fille la plus

organisée que je connaisse.


FRANK s'approche à ce moment de MAUDE.


FRANK

Maude...


MAUDE

Euh, Frank!

Tout est beau.

Brandon-Lee va s'occuper

du stand de la restauration.


FRANK

Brandon... Lee...


MAUDE

Oui! Il va

donner des trucs

sur comment étudier

puis travailler en même temps.


FRANK

OK. J'espère que ça deviendra

pas des trucs

pour ne pas étudier

quand on travaille.

OK. On va donner

la chance au coureur.

Mais c'est pas pour ça

que je venais te voir.

As-tu le bilan financier

de l'opération lave-auto

pour le Guatemala?


MAUDE

T'en as besoin aujourd'hui?


FRANK

Bien... oui.

Je rencontre

la responsable de l'ONG

après les cours.

Ç'a été devancé.


MAUDE

OK. Il me reste juste quelques

petits détails à revoir.

Donc, je vais te le remettre

cet après-midi sans faute.


FRANK

Maude... une chance

que je peux compter sur toi.


FRANK s'éloigne.


MAUDE

Hum... Crotte, j'ai tellement

pas le temps!


SIERRA

Pourquoi tu l'as pas dit

à Frank?


MAUDE

J'aurais l'air de pas être

capable de gérer mon horaire.


SIERRA

C'est quand même

pas mal ça que...


MAUDE

Comment je vais faire?

Je n'ai plus de place!


SIERRA

Je peux t'aider?


MAUDE

Si tu peux rajouter deux

ou trois heures à ma journée.


La cloche de l'école sonne à ce moment.


SIERRA

Oh! Courage!


Un peu plus tard, RAPHAËL et MARC-O sortent d'une salle de classe.


RAPHAËL

C'est toujours aussi relax,

vos cours?


MARC-O

Qu'est-ce que tu veux dire?


RAPHAËL

Le rythme est

tellement lent,

j'ai eu le temps

de reclasser tous mes badges.

Regarde.


MARC-O

Ah, wow!


RAPHAËL

Puis il me reste

une place dans le niveau 3

pour mon badge

de l'initiative!


MARC-O

Bien, oui.


RAPHAËL

J'ai tellement hâte

de l'avoir.


MARC-O

Avant le dîner, j'ai deux

activités à te proposer:

soit un match de ping-pong

ou un atelier d'improvisation.

Qu'est-ce qui

te tente le plus?


RAPHAËL

Revoir de fond en comble

la politique

de recyclage et récupération

de votre école.


MARC-O

Rapport?


RAPHAËL

Votre bac de recyclage

est même pas installé

à un endroit stratégique

et sécuritaire.


MARC-O

Il y en a d'autres,

un peu partout dans l'école.


RAPHAËL

OK. Mais faites-vous

du compost?

Avez-vous un système de

cueillette pour l'électronique?

Moi, j'ai instauré

une chaîne de cueillettes...


FRANK passe près d'eux à ce moment.


MARC-O

Frank! Je te présente Raphaël

Jolicoeur, Jeune bénévole.

Frank est notre technicien

en loisirs.


FRANK

Salut!


FRANK et RAPHAËL se serrent la main.


FRANK

Hé! Bel uniforme.


RAPHAËL

Oui, je sais.

Mais justement,

vous tombez bien, Frank,

parce que j'ai quelque chose

à vous proposer

pour améliorer

votre efficacité.


FRANK

Ah, oui? Comme quoi?


RAPHAËL

À votre place,

j'organiserais un tri

des matières recyclables.

Puis je mettrais les bacs

de recyclage au même endroit.

Ça encouragerait les élèves

à recycler.


FRANK

Ouais, OK.


RAPHAËL

Puis vous devriez aussi

récupérer l'eau de pluie.

Vous pourrez cultiver

de la laitue hydroponique

pour la cafétéria.


FRANK

Ah. C'est bon, ça.

T'as des bonnes idées.

Mettez ça sur papier,

je vais en parler au directeur.

Tu me reviens là-dessus, Marc-O?


MARC-O

Oui, oui.


FRANK s'éloigne.


RAPHAËL

Cool! On s'installe où

pour faire ça?


MARC-O

Je voulais qu'on aille

au match d'impro.

As-tu un ordi? Tu vas voir,

je tape super vite!


Un peu plus tard, MAUDE et SIERRA discutent dans le local du journal étudiant.


MAUDE

C'est quoi, là?


SIERRA

Qu'est-ce qu'il y a?


MAUDE

La journée lave-auto nous a

rapporté 3000 $ de profit.


SIERRA

Mais c'est génial!


MAUDE

Non, c'est une erreur.

Il faut que je recommence.


SIERRA

Ah. Je vais à la café.

Veux-tu quelque chose?

À part deux heures de plus

dans ton horaire.


MAUDE

Non, merci, Sierra.


SIERRA

OK. À tantôt!


SIERRA sort du local. JACQUES entre au même moment.


JACQUES

Allô, Maude!

Tout se passe

comme tu veux?

As-tu réussi à faire

tout ce que tu voulais?


MAUDE ne répond pas.


JACQUES

Hum, tant mieux.

Pour la conférence,

ça se passe où?


MAUDE

Dans la salle des perdus.


JACQUES

Ça sera pas facile à trouver.

Ha! ha! ha!


MAUDE

J'ai pas dit ça...


JACQUES

Oui.


MAUDE

Ha! C'était une blague.


JACQUES

Ha! ha! Je te laisse

avec tes chiffres.

Je vais aller m'installer.


MAUDE

Hein, attends, papa,

je vais t'aider.


JACQUES

Non, non, non, c'est correct.

Je vais faire ça comme un grand.


MAUDE

OK. Toutes les conférences

se font dans la salle

des pas perdus.

Si t'as besoin de quelque chose,

reviens me voir.


JACQUES

J'ai besoin de rien.


MAUDE

OK.


JACQUES

Ah! Bien oui, peut-être...

une table, une chaise,

puis un tableau portatif

pour prendre mes notes.

Puis il faudrait que je fasse

des photocopies aussi.


MAUDE

OK. Pour la table,

tu peux aller voir

au local C-203...


JACQUES

Attends, la table, C-203.


MAUDE

C'est la porte bleue,

à droite du corridor

de la vitrine des trophées.

Puis pour... les photocopies,

va voir Georges.


JACQUES

Georges, pour les photocopies.

Euh, puis le tableau portatif?


MAUDE

Ça, ça devrait être...

proche du local

de sciences...

ou dans le bout

du gymnase, un des deux.


JACQUES

Bon. parfait.

Je vais aller voir ça.


MAUDE

T'es sûr?


JACQUES

Oui, ne t'inquiète pas

pour moi.


MAUDE

Papa, c'est de l'autre côté!


JACQUES

Ha! ha! ha!


JACQUES s'éloigne, puis revient quelques secondes plus tard.


JACQUES

Hé! Allô. C'est encore moi.


MAUDE

Papa, les crayons!


JACQUES

Quoi, les crayons?

Ah! Oui. Merci.


JACQUES prend quelques crayons, puis s'éloigne. Pendant ce temps, FRANK s'approche de BRANDON-LEE à la salle des pas perdus.


FRANK

Hé! Si c'est pas

notre spécialiste

de la restauration!


BRANDON-LEE

Lui-même.


FRANK

Excellent. C'est le fun

que tu t'impliques. Merci.


BRANDON-LEE

Je me suis dit

qu'il fallait

que tout le monde profite

de mon expérience.


FRANK

OK! Montre-moi donc la liste

des points dont tu vas parler.


BRANDON-LEE

Il fallait que je fasse

une liste?


FRANK

Bien... non, non,

pas nécessairement.

L'important, c'est que ton plan

soit clair dans ta tête.


BRANDON-LEE

Il est super clair,

je vais parler de ma job.


FRANK

Ouais! C'est bon, ça.

Les élèves vont aimer ça,

que tu leur parles

de tes trucs?

Comment t'organises

tes horaires,

comment tu gères ta paye...


BRANDON-LEE

Disons que ces points-là

sont pas tous

dans mon plan,

dans ma tête, mais...


FRANK

Ah! Stresse pas avec ça.

Il faut juste que

tu te pratiques.

Demande à des amis

de te poser des questions.

Ça va t'aider.


FRANK s'éloigne. RAPHAËL et MARC-O s'approchent de BRANDON-LEE au même moment.


MARC-O

Si t'as faim, tu me le dis,

je te prépare un lunch.


RAPHAËL

C'est correct,

pas tout de suite.


MARC-O

OK. Je te présente

Brandon-Lee.


RAPHAËL

Moi, c'est Raphaël Jolicoeur.


BRANDON-LEE

Wow! Beau costume.


RAPHAËL

Oui, je sais.


MARC-O

Tu vas animer un kiosque?


BRANDON-LEE

Oui! Pour l'après-midi

"carrières".


SIERRA s'approche d'eux.


RAPHAËL

Quel métier tu présentes?

Chef cuisinier,

pâtissier, styliste culinaire?


BRANDON-LEE

Non. Mon sujet,

il est plus hot que ça:

avoir une job étudiante.


MARC-O et SIERRA rient.


RAPHAËL

Ah, OK.

Y a-t-il un endroit pour

chercher du matériel visuel

dans votre école publique?


SIERRA

Comme des photos?


RAPHAËL

Quelque chose pour annoncer

le stand de Brandon-Lee

parce que... c'est vraiment vide.


SIERRA

Il a raison!

Oui, on pourrait placer

des photos de Brandon-Lee

en pleine action.


RAPHAËL

Oui. Ça va attirer

du monde.


SIERRA

Ah! On a déjà

plein de photos.

Viens, on va aller en choisir.


RAPHAËL

Ah, OK, on revient vite.

Ça va faire du bien de mettre

des photos parce que...

ça sera pas facile d'attirer

du monde avec ton sujet.

OK.


SIERRA et RAPHAËL s'éloignent.


BRANDON-LEE

Qu'est-ce qu'il veut dire?

Mon sujet puis mon stand

sont poches?


MARC-O

Il dit vraiment

beaucoup d'affaires.


BRANDON-LEE

J'avoue. Spécial, le gars.


MARC-O

Gossant, tu veux dire.

Je devrais peut-être

mettre une croix

sur mon badge d'hospitalité.

Non!


Quelques instants plus tard, dans le local du journal étudiant, SIERRA et RAPHAËL regardent des photos de BRANDON-LEE au travail. MAUDE travaille à l'ordinateur derrière SIERRA et RAPHAËL.


RAPHAËL

Est-ce un professionnel

qui a pris ça?


SIERRA

Non, c'est Jean-Pierre,

le directeur.


RAPHAËL

Si j'étais à sa place, je me

contenterais d'être directeur.

Elles sont toutes ratées,

ses photos.


SIERRA

Bien, elles sont

quand même drôles.


RAPHAËL

Le but, c'est pas

de faire rire,

le but c'est d'attirer

du monde.

Il faut jamais perdre

notre objectif de vue.


Deux élèves s'approchent alors de MAUDE. MAUDE ne les voit pas.


MAUDE

278... 1432... 34. Ah!


SIERRA

Maude!


MAUDE

Ha! Encore!

Oui, c'est ici,

le local du journal.

C'est excitant, hein.

Si vous avez plein de questions,

regardez.

Une feuille, une autre feuille.

Tiens, des belles "fe-feuilles",

ça explique tout!

C'est ça, il y a rien d'autre

à voir, là.

Vous pouvez vous en aller.


Les deux élèves s'éloignent. RAPHAËL s'approche alors de MAUDE.


RAPHAËL

Si vous voulez mon avis,

ils reviendront pas de sitôt.


SIERRA

Maude, je pense

que t'es dépassée.

Je vais t'aider avec le bilan!


MAUDE

Oui, ça me permettrait

de commencer

les corrections de mon roman.

Bon, OK. J'étais rendue là.

Il faut transférer

tous les chiffres

de la colonne E

à la colonne A2.


SIERRA

La... A2?


MAUDE

Oui, c'est compliqué.


RAPHAËL

Je peux le faire, ton bilan.

Je suis full bon

avec les maths.

Puis en plus, j'ai le badge

de la bosse des maths.


MAUDE

Non, je vais me débrouiller

toute seule.


RAPHAËL

T'es sûre? T'as vraiment l'air

dépassée.


MAUDE

Ah, ça va pas bien,

mes affaires!


MARC-O s'approche d'eux à ce moment.


MARC-O

Raphaël, il faut

que je te parle.


RAPHAËL

C'est parce que...


MARC-O

Tout de suite.

Faim, pas faim,

je m'en fous.

Envoye, je te suis.


Un peu plus tard, JACQUES s'approche de BRANDON-LEE à la salle des pas perdus.


JACQUES

Hé, Brandon-Lee!


BRANDON-LEE

Hé, monsieur Fraser!

Comment ça va?


JACQUES

Ça va bien.

J'ai pas réussi à trouver

un tableau portatif

comme le tien.

Sais-tu où je pourrais

en trouver un?


BRANDON-LEE

Oui, je pense qu'il y en a

dans le local de math.


JACQUES

Parfait! Hé!

Il est beau, ton stand.


BRANDON-LEE

Attendez, regardez ça.


BRANDON-LEE allume alors de petites lumières autour du tableau portatif de son stand, puis fait semblant de parler dans un micro.


BRANDON-LEE

Le stand de Brandon-Lee!

Pour tout savoir

sur les jobs étudiantes!


JACQUES

Wow! Excellent.

Tout le monde va venir te voir.


BRANDON-LEE

Je le sais.


JACQUES

Ça va donner le goût

à tous les étudiants

de faire la même job que toi.

Bonne chance!

Je vais aller chercher

mon tableau.


JACQUES s'éloigne.


BRANDON-LEE

Bien, là... je veux pas

me faire voler ma job, moi!


Pendant ce temps, MAUDE accroche FRANK dans un corridor de l'école.


MAUDE

Oh! Excuse!

Je te cherchais, justement.


MAUDE tend alors une feuille à FRANK.


MAUDE

Tadam!


FRANK

T'as fini?


MAUDE

Oui.


FRANK

Super. Euh... c'est quoi,

les cases vides?


MAUDE

Où, ça?

J'ai oublié une colonne!

OK, je vais arranger ça

tout de suite.


FRANK

Pas de problème.

Si je suis pas là,

laisse-le sur mon bureau.


MAUDE

Promis!


MAUDE lit alors un texto.


MAUDE

M. Bonet?

Qu'est-ce qu'il veut encore?

Sa journée finit

dans 30 minutes?!


FRANK

Ça va, Maude?


MAUDE

Bien oui.

C'est vrai, il est six heures

de plus à Paris.


MAUDE s'éloigne en courant. Pendant ce temps, MARC-O et RAPHAËL s'approche de JACQUES à la salle des pas perdus. JACQUES fait une présentation devant des élèves.


JACQUES

Je me suis dit que ça me

ferait une belle carrière,

mais le problème, c'est--


MARC-O

(Chuchotant)

T'oublies pas notre entente.

Je te laisse poser

une question par kiosque

ou une recommandation.


RAPHAËL

(Chuchotant)

Oui, oui.

C'est pas beaucoup, une.


MARC-O

(Chuchotant)

Puis en échange,

tu me laisses être un bon hôte

et tu acceptes mes offres!


RAPHAËL

(Chuchotant)

L'important, c'est de remettre

un rapport positif

l'un sur l'autre, pour être sûr

d'avoir notre badge.


MARC-O

(Chuchotant)

Exact.


JACQUES

Après la formation,

j'étais super bien outillé.

Mais il fallait

que je me démarque des autres.

Alors, je me suis demandé...

ce serait quoi,

le réparateur idéal.

Et c'est comme ça

que j'ai eu l'idée

du Gentleman Réparateur.

J'arrive chez les gens,

toujours bien habillé,

et je laisse toujours

une fleur avant de partir.

Avouez que c'est charmant,

quand même.


RAPHAËL lève alors sa main.


JACQUES

Oui?


RAPHAËL

Raphaël Jolicoeur,

Jeune bénévole.


JACQUES

Bonjour, Raphaël.


RAPHAËL

Avez-vous

une page Facebook?

Je me rappelle pas

vous avoir vu.

Si j'étais vous,

je me dépêcherais

pour en créer une.


JACQUES

Non, je suis un peu dinosaure

pour ces affaires-là,

mais je suis fait faire

des cartes d'affaires.

Même si on dit

que c'est dépassé.

D'autres questions?

Ne vous gênez pas,

on est là pour ça.

Euh, Raphaël,

as-tu une question?

Je vois que tu te retiens, là.


RAPHAËL

Hum... bien,

si vous insistez, hein.

Vous trouvez pas que c'est

risqué comme choix de carrière?

Maintenant, quand

une chose se brise,

on la remplace

par une autre.


JACQUES

Oui, tu soulèves

un vrai beau problème, Raphaël.

Mais si tous

les réparateurs

sont très bons, très fins, très,

très professionnels comme moi,

on va espérer

que les gens nous appellent.

Au lieu de polluer la planète.

Est-ce qu'il y a

d'autres questions?

Ha! ha! ha!

C'est le fun.

Non, mais j'aime ça, voir

des jeunes qui sont curieux,

et surtout, très impliqués.

Je t'écoute.


RAPHAËL

Ça évolue vite.

Vous avez pas peur

d'être dépassé avec l'arrivée

des frigos intelligents?


BRANDON-LEE s'approche à ce moment.


BRANDON-LEE

Hé! Tu sais comment

parler au monde, toi!


JACQUES

Je me mettrai à jour.

La formation continue,

c'est fait pour ça.

Est-ce qu'il y a d'autres

questions? À part Raphaël.

Bon. Hum.


MARC-O et RAPHAËL s'éloignent un peu plus loin.


MARC-O

Là, il faut que t'arrêtes.


RAPHAËL

Il m'a dit de ne pas me gêner.


MARC-O

Moi, si j'étais à ta place...

Laisse faire.


RAPHAËL

Hé, t'es censé être

un bon hôte, oublie pas!


Un peu plus tard, MAUDE discute avec deux élèves au local du journal étudiant.


MAUDE

Tout est là! Le métier

de rédactrice en chef

de journal étudiant

est super bien résumé.

Vous avez juste à lire

ce qui est en couleurs.

C'est bon? OK.


Les deux élèves s'éloignent. SIERRA s'approche au même moment.


MAUDE

Je pensais

qu'ils partiraient jamais.

Bon, mon roman!


SIERRA

Puis? T'as fini le bilan

pour le Guatemala?


MAUDE

Oui, je viens de l'imprimer.


SIERRA

Bon, bravo!

Veux-tu que j'aille

le porter à Frank?


MAUDE

Non, ça va être correct.


SIERRA

(Sarcastique)

T'as raison.

Aller porter un document

au bureau de Frank,

c'est clairement au-dessus

de mes capacités.

Surtout que c'est juste à côté.

Zéro chance que je réussisse.


MAUDE

T'as raison, j'exagère.

Tiens.


SIERRA

Bon! Ah! C'est bizarre.


MAUDE

Quoi?


SIERRA

Le total est négatif.


MAUDE

Hein?


SIERRA

Bien, t'as peut-être

inversé des chiffres

ou t'as tout mis

dans le négatif.


MAUDE

Bien, non!

Ça se peut pas!


MAUDE s'éloigne un peu plus loin et s'enferme dans une pièce. Le cellulaire de MAUDE vibre à ce moment près de SIERRA.


SIERRA

Maude, c'est ton éditeur

sur Facetime!


MAUDE

Ah! Je suis écoeurée!

Journée de merde!

Bilan de merde!

Après-midi de merde!

Roman de merde!

Éditeur de merde!


SIERRA

OK, Maude, sors, là! Sors!


Pendant ce temps, BRANDON-LEE fait une présentation devant RAPHAËL et des élèves.


BRANDON-LEE

Bon, ce qu'il faut savoir,

c'est que c'est vraiment dur

de travailler

pendant ses études.

Mais vraiment, vraiment

difficile. Des fois,

il faut même choisir

entre le travail

puis les devoirs.


RAPHAËL

À ta place,

je parlerais plus d'un défi.


BRANDON-LEE

Mais comme t'es pas

à ma place,

tu peux garder

tes commentaires pour toi.


RAPHAËL

Je dis juste ça pour t'aider.


BRANDON-LEE

Quand on choisit le travail,

on coule nos exams.

Puis on risque de finir

sans diplôme, puis

sans bonne job plus tard.

Pensez-y, OK?


Des élèves s'éloignent.


RAPHAËL

T'as vu?

Tu les as découragés.


BRANDON-LEE

Je le sais.


RAPHAËL

T'as fait exprès?


BRANDON-LEE

Si je leur dis que c'est

super, ils vont vouloir ma job.

J'ai pas envie

de me la faire voler.


RAPHAËL

C'est très égoïste

de ta part,

de vouloir décourager

les autres.

C'est même très stupide.


BRANDON-LEE

As-tu vraiment utilisé

le mot "stupide", toi?


Pendant ce temps, FRANK cogne à la porte de la pièce où MAUDE s'est embarrée. SIERRA est aux côtés de FRANK.


FRANK

C'est Frank! Ça va?


MAUDE sort de la pièce.


MAUDE

Ça va mieux.


FRANK

Qu'est-ce qui se passe

avec toi?


MAUDE

J'y arriverai pas.


SIERRA

Bon, enfin, la lumière

vient de s'allumer.


MAUDE

Il va falloir que je choisisse.

Je vais devoir

laisser tomber des choses.

Mais pas le Guatemala.

C'est mon projet

puis ça touche trop de gens.

Je peux pas lâcher,

si près du but.


FRANK

Une chance parce qu'on

pourrait pas se passer de toi.


MAUDE

Mais je vais avoir besoin

d'aide pour le bilan.


FRANK

Pas de trouble.

On peut le faire ensemble.

On a le temps,

avant la rencontre.


MAUDE

Merci, Frank.


FRANK

C'est juste normal.

J'aurais dû me rendre compte

que t'avais besoin d'aide.


SIERRA

C'était peut-être pas

évident à deviner.

C'était écrit dans son front:

"j'ai pas besoin d'aide".


MAUDE

En lettres majuscules.


MAUDE

Oui.


SIERRA

Mais si c'est pas

le Guatemala que tu coupes,

qu'est-ce que ça va être?


Pendant ce temps, BRANDON-LEE et RAPHAËL poursuivent leur discussion.


BRANDON-LEE

Tu te prends vraiment pas

pour de la "schnout".


RAPHAËL

À ta place, je ferais

attention à mon vocabulaire.


MARC-O s'approche d'eux à ce moment.


MARC-O

Bon, bon, bon,

qu'est-ce qui se passe, ici, là?


BRANDON-LEE

Ton petit bénévole,

il cherche le trouble.


RAPHAËL

Je fais ça pour toi.

En décourageant les autres, tu

réussiras pas ta présentation.


MARC-O

Raphaël, insiste pas.


RAPHAËL

Il sait pas parler en public.

J'ai le badge

de la communication.


BRANDON-LEE

À ta place, j'irais

communiquer ailleurs!


MARC-O

Raphaël fait juste niaiser.


RAPHAËL

Non, je niaise pas.

Il faut accepter que du monde

meilleur que nous nous aide.

Je vais te montrer

comment faire.


BRANDON-LEE

Pas question de me faire

remplacer par une plaie.


MARC-O

Woh, les gars!


RAPHAËL

Répète!


BRANDON-LEE

T'es une plaie.


RAPHAËL

Très stupide.


MARC-O tente alors de séparer BRANDON-LEE et RAPHAËL. MARC-O reçoit la main de RAPHAËL au visage.


MARC-O

Aouch!


RAPHAËL

Excuse-moi! Marc-O!

Montre-moi ton oeil, j'ai

le badge des premiers soins.


MARC-O

Arrête, arrête!

Je vais peut-être passer pour le

pire hôte des Jeunes bénévoles,

mais je veux juste te dire

une chose: va-t'en!


RAPHAËL s'éloigne.


BRANDON-LEE

Es-tu correct, toi?


MARC-O

Ha! ha! Ouh!


BRANDON-LEE

Tu trouves ça drôle de manger

un coup de poing?


MARC-O

C'est parce que je vais

tout écrire dans mon rapport.

J'aurai peut-être pas

mon badge de l'hospitalité,

mais Raphaël aura jamais

son badge de l'initiative.


BRANDON-LEE

Ah!


Un peu plus tard, chez les Allard-Fraser, JACQUES s'approche de MAUDE qui discute au téléphone avec son éditeur.


MAUDE

Je veux juste m'excuser

de ne pas avoir répondu

à votre appel, tantôt,

j'ai eu une dure journée. Oui.

Je pourrai pas vous rendre

mon manuscrit à temps.

Je sais, je m'étais engagée.

Je suis prête à vivre

avec les conséquences.

Merci de m'avoir

donné une chance.

J'aurais vraiment... vraiment

aimé ça, publier chez vous.

Vous trouvez ça drôle...

Bien, oui, c'est sûr,

mais... d'accord.

Je vous décevrai pas,

c'est promis.

Merci beaucoup, beaucoup,

beaucoup.

Bonne nuit!


MAUDE raccroche.


JACQUES

Qu'est-ce qui se passe?


MAUDE

Mon éditeur accepte

de me publier,

même si j'ai pas réussi à finir

mon manuscrit pour aujourd'hui.

Il me donne plus de temps

pour le retravailler.


JACQUES

Ah, OK! Ta journée s'est pas

déroulée comme tu voulais?


MAUDE

Je me suis un peu prise

pour super Maude.

Plus que d'habitude,

je veux dire.


JACQUES

Ça devait être quelque chose!

Ma fille qui veut toujours

tout réussir, tout faire...


MAUDE

J'étais certaine

que j'avais perdu

la chance de ma vie.

J'ai tellement eu peur!


MAUDE reçoit alors un texto de SIERRA.


MAUDE

Sierra accepte de me remplacer

comme rédactrice en chef

du journal.


JACQUES

Ah...


MAUDE

C'est temporaire.


JACQUES

Bon! Il faut que

je commence le souper

si on veut pas

manger à minuit.


MAUDE

Je peux m'en occuper, papa.


JACQUES

Hum, hum, hum!

Super Maude...

Sors de ce corps...

Bon! En passant,

connais-tu

Raphaël Jolicoeur?

Il était là, aujourd'hui,

à ma présentation.

Il arrêtait pas

de poser des questions,

passer des commentaires...

toujours un petit peu trop.

On peut pas dire

qu'il manque d'initiative.


JACQUES se retourne alors vers MAUDE. MAUDE s'est endormie sur la table de la cuisine.


Fin de l'épisode


SIERRA

Si tu veux en apprendre plus

sur nous, visite le site web

de Subito Texto.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture

Episodes

Choose a filtering option by age, fiction or season

  • Category Season

Résultats filtrés par